AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A la cherche de l'Intendant disparu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Nombre de messages : 75
Localisation : Et mon pied dans ton...
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: A la cherche de l'Intendant disparu.    Jeu 2 Sep - 21:56

Orombre jeta un dernière regard mauvais au Scientomage qui était toujours à sa fenêtre, avant de lui tourner le dos, emboitant le pas à Tyr. Les quatre légionnaires les suivirent, fermant la marche.
Elle attendit qu'ils soient assez éloigner de l'infâme bâtisse, pour ouvrir à nouveau le bec. La lieutenant jeta un regard en biais au secrétaire général.

-Le Dies Irae ? J'aurai dû y penser. Mais on me paie pas pour penser. Et comment tu sais ça, qu'il aime y aller ? Espèce de vieux débauché, on voit que t'as le temps t'amuser, monsieur le Secrétaire Général.

Une pique habituelle, pour ne pas changer. Si Tyr était un débauché, Soar serait une succube. Ou pire... une gentille petite fille avec des boucles blondes. Eurk. L'impression lugubre qui la tenaillait depuis qu'elle avait mis les pieds devant la maison du détraqué scientifique maniaque, s'évapora à mesure qu'ils regagnaient le centre ville. Le dôme faisait comme une sorte de bouclier en verre assombrissant, un peu fumé, comme certaines des lunettes que portaient les Pilotes d'aéronefs quand le soleil était trop vif. Soar avait levé brièvement le nez pour voir ça. Cemenwin avait son charme, certain quartier était magnifique, par contre, certains endroits des faubourgs, laissaient fortement à désirer. Mais elle n'avait pas à s'occuper des infrastructures et des maisons délabrées de la citée. Son boulot, tuer des les ennemis de la Rouge, et lui obéir en toutes circonstances. Et faire chier le secrétaire général.
Pas de crachin, ni de pluie. Le sol était encore humide, et quelques flaques parsemaient les allées pavées. Un des soldats derrière elle marcha dedans, l'armure réagit aussitôt, augmentant la hauteur de ses bottes, pour éviter qu'elle se fasse mouiller. Après ces quelques minutes de silence, Soar se décida, elle allait poser la question.

-Tu foutais quoi chez ce malade ? La Rouge a bien dit qu'elle ne l'appréciait pas. Tu trafiquais quoi avec lui ? Pour qu'il soit... "déçu" ? Et me dit pas que ça me regarde pas, si ça met en danger l'intégrité de la Légion, je te botte le cul jusqu'à ce que tu boites des deux jambes, et que tu marches comme si t'avais chevauché pendant une semaine sans t'arrêter !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardaranth Tyr'Geirn
Officier
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: A la cherche de l'Intendant disparu.    Dim 5 Sep - 21:49

-Bien, sur j'adore autant y aller que toi te promener en tenue de danseuse. C'est pas la première fois que je dois aller le trouver celui là, et pas la dernière fois où je le retrouverais dans une chambre du Dies Irae de laquelle il a oublié de partir. Au lieu d'ouvrir la bouche pour dire n'importe quoi presse un peu le pas, même moi je vais plus vite.

Le secrétaire général marchait droit devant lui, forçant un peu sur sa jambe. C'était un peu douloureux, mais le revirement de la part du scientomage l'avait énervé. Parlé de son esprit, parler de son esprit... L'individu était mort, mais que son esprit. Donc, il n'allait pas revenir le hanter. Mais il detestait largement qu'on ne soit pas direct avec lui, et plus il réfléchissait à ce qu'avait dit le scientomage, plus il avait envie de lui carrer sa canne dans la tête.
Tyr avait au moins quelqu'un d'autre en tête, c'était l'intendant, qui avait disparu, et qu'il allait retrouver dans une situation qu'il aurait préféré ne pas connaitre. Une autre personne qui manquait cruellement à son goût de retenue. Mais bon, d'après les rumeurs qu'il entendait à son propre sujet, il était bien trop rigide dans sa manière d'être. Même pendant les soirées bien arrosées qu'il passait de temps à autre avec Soar, quoi qu'il plaisantait plus.
Cette dernière jugea bon de lui poser des questions qui le gênait. Bien sur il ne le montra qu'en gromellant comme d'habitude dès qu'elle commençait à lui poser des questions, ou à emettre des opinions tout à fait contraire aux siennes. Elle s'inquiétait un peu à juste titre, et lui même n'appréciait que très moyennement le scientomage qu'ils venaient de quitter, même s'il pouvait être très utile. Mais sur ce coup, il ne lui dirait pas toute la vérité, bien que si tout venait à être découvert, il ne nierait pas.

-Toi et ta paranoïa. Je fréquente qui bon me semble, et la Rouge ne l'aime pas si elle le veut. Personellement j'apprécie quelques fois sa compagnie, en fait quand je suis dans la même pièce que lui je peux me dire que je ne suis pas tant entouré de fou et de cinglés que ça, et me rassurer sur pas mal de choses. Et pour ton information, il voulait que je réponde à des énigmes, pour s'amuser avait-il dit, et je me suis mal prêté au jeu. Il voulait prendre ta relève, pour bien me faire sentir que j'aurais mieux fait de rester coucher je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Nombre de messages : 75
Localisation : Et mon pied dans ton...
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: A la cherche de l'Intendant disparu.    Mer 22 Sep - 13:37

Le lieutenant Orombre fit une moue dubitative, et fixa son camarade, l'air de se demander s'il la prenait vraiment pour une imbécile. Elle grogna sa désapprobation. Si elle n'était pas en train de marcher d'un pas vif et soutenu, elle aurait croisé les bras, et l'aurait foudroyé du regard.

-Prend moi pour une idiote Tyr, toi, te prêter à un jeu, même en jouant mal ? Le seul jeu auquel tu joues, s'appelle : comment faire chier le monde. Et en plus Avec un type que personne ne peut encadrer dans la Légion ? Sincèrement, tu crois que j'vais gober ton histoire ? Tu sais parfaitement que si la Rouge entend parler d'un officier fricotant avec un indésirable, elle s'en donnera à cœur joie pour que ton cerveau imprime qu'on ne traine pas, qu'on ne parle pas, et qu'on ne joue pas, avec quelqu'un qu'elle désigne comme étant interdit séjour aux alentours du palais... Que tu fréquentes une vendeuse de charme ou deux, là je m'en ficherai comme de ma première armure, mais lui, tu ferais mieux d'arrêter avant que ça te retombe sur le coin de la gueule.

Le scientomage était franchement détesté par un bon nombre de soldats, sur lesquels il avait parfois tenté de pratiquer des expériences, sans leur consentement le plus souvent. C'était un roublard qui avait dupé son monde. Et puis quelque chose s'était passé au château, et la Marquise Rouge l'avait chassé manu militari. Si Soar insistait autant s'était surtout parce que ce type lui collait des frissons dans le dos. Il avait une aura malsaine. Et le fait qu'il joue avec des bistouris n'aidait pas non plus à le rendre sympathique aux yeux de la militaire. Soar pinça les lèvres, et dépassa d'un bon pas le Secrétaire, tournant rapidement à l'angle d'une rue. Les quatre soldats qui la suivaient lui emboitèrent le pas, laissant l'infirme boitiller plus rapidement pour les rejoindre. Soar était en colère. Elle ignorait ce que Tyr cachait, mais selon son nez, ça sentait mauvais. Et si... Elle ne pourrait rien faire pour l'aider si ça lui retombait sur le coin de la gueule comme elle l'avait averti.
Tyr et elle avaient une relation proche de l'amour vache, une amitié solide acquise durant les entrainements, et sur le terrain. Et dans la paperasse. Même s'il était souvent de mauvaise humeur, cauchemardesque avec les nouvelles recrues et ceux qui se retrouvaient pris dans la tempête... Soar l'aimait assez pour lui rentrer dedans aussi souvent que possible.

Le Dies Irae était en vue. Une bâtisse élégante, aux fenêtres éclairées, du moins pour celles du rez de chaussé. L'établissement était tenu par un dunpeal, Maeglin. Il avait travaillé comme mercenaire pour la reine, avant de se retirer du milieux. Le Dies Irae avait une bonne réputation, le dunpeal avait établi des règles, et ceux qui ne les respectaient pas finissaient mal. Généralement avec le corps troué de balles, au fond d'une ruelle. Soar ralentit un peu, inutile de s'attirer les foudres de Tyr -enfin encore plus que maintenant- et c'était un peu injuste de profiter de sa faiblesse, même si c'était lui qui avait commencé. La silhouette d'ombres et de lumière du bâtiment se rapprochait. Le Lieutenant Orombre aboya ses ordres.

-Les gars quand on entrera, je veux vous attendiez qu'on ait l'autorisation de monter pour aller chercher l'Intendant. Deux d'entre vous viendront avec moi, et les deux autres resterons en bas avec le Secrétaire Général. Compris ?

Des grognements d'assentiments lui répondirent, signalant que oui, ils avaient compris. Ceux-là n'étaient pas des bleus qui remettaient son autorité en question, parce qu'elle était une femme. En général, elle infligeait presque le même traitement aux insolents que Maeglin à ses hors la loi du Dies Irae. Sauf qu'elle tâchait de les garder en vie. Bien sûr, il pouvait toujours y avoir quelques dommages collatéraux, et certains ne survivaient pas aux premières années d'entrainements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A la cherche de l'Intendant disparu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Bon annif à notre intendant préféré !
» Grosse bébête poilue cherche...
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Royaume de Cemenwin :: Cemenwin la Citadelle de la Reine :: Rues & Habitations-
Sauter vers: