AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Atterrissage sauvetage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Atterrissage sauvetage.   Mar 3 Aoû - 22:46

Rozurial plongea vers la citée d'Hitokage, doucement d'abord, après avoir légèrement viré sur la droite, pour avoir le vent avec lui, et non pas contre lui. La descente se fit d'abord souplement, rapidement, jusqu'à ce qu'il doive ralentir, pour éviter de se poser brutalement au sol.
La citée qui n'était alors qu'un point lumineux gigantesque, se rapprocha, devenant de gros point, plusieurs petits points, et puis à mesure... Des bâtiments, les plus hauts, se dessinèrent, puis ceux de moindres tailles. Rozurial n'aimait pas beaucoup les villes, comme beaucoup de ses congénères, surtout ceux qui faisaient sa taille. Massifs, leurs ailes, même repliées, il était parfois difficile de se déplacer dans les citées conçues par les deux pattes. Bien sûr, certains espaces leur étaient réservés, c'était mieux que de devoir atterrir au milieu des bâtiments... Mais on s'y sentait à l'étroit.
Enfin, certains lieux avaient innové, suivant l'exemple du Collège de Turin, où de son équivalant du Sud, Dominationem Nocturnae.
Le bruit venant de la capitale de Morna qui n'avait d'abord été qu'un murmure dans le vent, devint plus distinct. Carmine sur son dos se redressa, elle avait dormi pendant une partie du voyage. Elle ne dormait que d'un œil au sol, mais sur son dos, elle disait qu'elle pouvait dormir sans crainte. Rozurial voulait bien la croire.
Le dragon évita un vol d'oiseaux, qui prit la fuite en le voyant arriver. Plus jeune, il les avait croqué avec plaisir, mais les plumes et les petits os restaient parfois coincés entre ses dents. C'était désagréable.
Le bruit de l'eau. Hitokage avait le mérite d'avoir laisser une place importante à la nature dans son architecture. Rozurial n'avait vu ça qu'à Emaine Macha, mais là, c'était la ville qui avait dû se faire à la nature. Emaine Macha était pratique pour se percher, et dormir tranquille, sur une corniche...

Rozurial ralentit considérablement, se redressant, il se stabilisa, avant de reprendre un vol plus doux, il allait entrer dans la ville. Ses oreilles bougèrent, captant les sons. Carmine avait entendu aussi, malgré le bruit de l'eau. Ses yeux captèrent rapidement la provenance du son. Ce n'était pas un cri, ni un appel au secours. C'était simplement le bruit d'un corps qui traverse l'air. Un bruit qu'ils connaissaient tous les deux. Le corps tombait, chute libre. Avec pour seule destination, l'eau en bas. De la roche avec l'impact. Et le corps qui tombait était encore vivant. C'était faible, mais il pouvait entendre de légers sons articulés. Le dragon attendit un instant que sa dragonnière décide.
Et puis, la peur que ça soit celle qu'elle cherchait, elle céda. Rozurial vira rapidement, il se mit sur le coté, et d'un puissant coup d'ailes, il se propulsa vers le corps tombant. Il accéléra pour passer en dessous, que Carmine puisse attraper le paquet. Il n'eut même pas à faire attention au poids plume qu'était le corps. Cela n'avait aucune incidence sur son vol.
Rozurial pivota une nouvelle fois, pour rejoindre l'endroit où les dragons et leurs cavaliers étaient autorisés à se poser. Quelques battements d'ailes, et ce fut fait.

Il se posa en douceur, et avec souplesse. Rozurial n'était pas mécontent d'arriver, depuis qu'ils avaient rencontré ce vieux deux pattes cinglé, il n'arrêtait pas de voler, pour aller d'un endroit à un autre. Mais Carmine voulait retrouver la petite samildanach, Isil. Une deux pattes qui n'y voyait pas plus loin que le bout de son nez, sans sa deuxième paire d'yeux. Rozurial s'ébroua doucement, et posa une aile à plat, que Carmine puisse descendre avec ce qu'ils avaient ramassés. Rozurial sentait le sang qui émanait du corps. Il saliva. Pas parce que ça lui donnait faim, mais parce que sa salive pouvait aider à la guérison des plaies. Pas besoin de feu pour cautériser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Atterrissage sauvetage.   Mar 3 Aoû - 22:50

Carmine avait dormi, vraiment dormi. Depuis qu'elle avait commencé à courir après ce fichu Sidwell, et qu'en suite, elle avait eu plus d'informations sur la disparition d'Isil, elle n'avait pas eu le temps de s'accorder quelques heures de vrai sommeil. Maintenant qu'elle savait où elle allait, elle avait pu se reposer. Rozurial savait se débrouiller tout seul. Et il la réveillerait si quelque chose se passait...
Ce n'est qu'à l'approche d'Hitokage que Carmine s'éveilla doucement, elle frotta sa joue. Elle devait sans doute avoir la marque des écailles. Ce devait être beau à voir, la dragonnière Carmen Bloody, crainte et respectée, avec une belle trace prouvant qu'elle avait dormi... Manquait plus que le filet de bave.
Carmine s'essuya le coin de la bouche et le menton. Elle s'étira du mieux qu'elle put, avant de reposer ses mains sur le pommeau de sa selle. Rozurial ne portait pas de rennes, bien inutiles. Juste une selle pour qu'elle puisse s'assoir, à la basse de son cou, juste à l'endroit où sa crête dorsale était seulement haut d'une dizaine de centimètres. La selle servait aussi à accrocher ses sacoches, et lui servait de lit à l'occasion. Et la selle faisait qu'elle n'avait pas besoin de porter les pantalons renforcés de métal que les dragonniers montant à cru, portaient pour éviter d'avoir les cuisses en charpies après des heures de vols.
Elle s'éveilla doucement, appréciant la vue sur Hitokage. L'andain y était déjà allé, mais elle n'avait jamais pris le temps de vraiment regarder. Elle avait, comme tout Inwilis, entendu parler du coup d'état d'Argental Tal Sùrion. Visiblement, il n'y avait eu aucune destruction majeure, excepté un seul endroit, un gros point noir dans toute cette ville lumineuse. Elle passa dessous, pour admirer la façon dont les architectes avaient associés les cascades et les plantes, à la pierre des bâtiments.
Rozurial ralentissait progressivement, s'aidant des courants, pour ne pas avoir à lutter. Elle admira son savoir faire, naturel, instinctif. Unique. Elle eut une vague d'affection pour son dragon, qui le lui rendit. Si Roz' avait été un deux pattes, elle se serait mariée avec lui, elle lui disait parfois. Mais pour l'instant, les seuls deux pattes qui avaient son attention, étaient Sidwell et Isil. Maitre et disciple, qui avaient la fâcheuse manie de disparaitre sans laisser de traces. Elle se calma. Rien ne servait de s'énerver. Les Samildanachs s'amusaient toujours à montrer à quel point ils étaient doués.

Roz' entra dans la ville. Le bruit de l'eau, des gens. Les lumières. Carmine cligna des yeux. Elle se raidit. Roz' avait senti aussi...
Son cœur se serra, et si c'était Isil ? D'un assentiment mental, elle signifia à Roz', qu'un sauvetage en douceur devait avoir lieu. Sans attendre qu'elle ait fini de lui parler, il avait déjà commencé la manœuvre. Elle s'accrocha à la selle, cette soudaine accélération était assez brutale pour la désarçonner. Et ce n'était guère le moment. Roz piqua.
Ils dépassèrent le corps en chute libre, et Carmine tendit les bras.
Elle eut le souffle coupé par le choc, mais elle tenait le corps. Elle aperçut des mèches de cheveux noirs. Isil était brune. Du soulagement. L'andain se secoua. Elle ne pouvait rien faire à dos de dragon, elle enleva la capuche de la tête de la femme. Car c'était une femme.
Elle était très pâle, avec une chevelure d'ébène, longue, qui voletait au vent. Carmine lui tourna la tête. Deux marques dans le cou, à l'emplacement de la jugulaire. Deux petits trous, propres. Vampire. Carmine grimaça. Cette fille avait dû être vidée de son sang, avant de se faire balancer pardessus une rambarde, pour que son corps finisse disloqué et méconnaissable, quand il aurait atterri dans l'eau...
Ils se posèrent doucement. La place était lumineuse, mais pas trop. Certains dragons préférant l'ombre. L'aile droite de Roz' fut déplié, pour qu'elle puisse descendre. Elle décrocha une sacoche, vérifia qu'elle avait ses dagues d'onyx, et puis, elle attrapa le corps, et descendit, en glissant doucement.
"Elle est encore vivante", fit-elle doucement, c'est presque un miracle. Elle a perdu beaucoup de sang.

Carmine avait le goût métallique de la substance sur sa langue. On avait nettoyé la jeune femme, mais l'odeur persistait. Et si on l'avait vidée, il faudrait faire une transfusion. Elle grogna.
Deux pages arrivèrent sur l'entre-fait, torches au poing. Ils hésitèrent un peu en la voyant penchée sur le corps. L'andaine se redressa.

"Savez-vous où sont les maisons de guérison ? C'est une urgence."
"Y'a bien le temple Kama Jiin', fit la première page, vous avez besoin d'aide pour..."
La jeune femme s'était interrompue, en voyant Carmine mettre sa saccoche sur son dos, et soulever le corps enveloppé de noir. Elle fit en sorte de ne pas lui faire mal. Carmine eut un sourire glacial.

"Ca ira. Où se trouve ce temple ?"
Le deuxième page pointa une des rues qui partaient de la place.
"Vous partez par là, et vous tourner à la première à droite, et en suite à la troisième à gauche. Normalement, il y a du monde devant, vous ne pouvez pas le louper."
"Merci. Je vous confie mon dragon."

Roz grogna. Sa façon à lui de dire bonjour. Carmine lui envoyant un message mental pour lui dire qu'elle revenait vite. D'un pas vif, et comme si la jeune femme ne pesait rien, l'andain fila dans la rue indiquée par le page. Celle qu'elle tenait respirait faiblement, elle pouvait encore être sauvée.
"Je deviens trop tendre", marmonna-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Atterrissage sauvetage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: Quartier Marchand-
Sauter vers: