AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Balade avec les jumeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Balade avec les jumeaux   Dim 11 Juil - 23:54

J'avais battu en retraite avec les jumeaux toujours en pyjama, et moi dans mes habits froissés et puants de la veille. Comment je fais pour continuellement me mettre dans des situations pareilles je n'en ai fichtrement pas la moindre idée, vraiment. Personnellement je n'avais qu'une envie c'était de dormir pendant les prochaines vingt-quatre heures mais je savais que ça allait être impossible. Ma gueule-de-bois revenait me frapper en pleine poire et les jumeaux non contents de m'avoir fait paniquer et d'avoir été pardonnés étaient bien réveillés et prêts pour une journée de balade en ville.
J'étais fatigué, lessivé en fait, mais il y avait trop de choses que je devais faire. Peut-être que je pourrais les emmener voir quelques ilmarins et si on s'arrêtait sur un choix on pourrait alors faire quelques achats. Quelques habits autre que de la seconde main ayant appartenu à d'autres enfants, certainement. Des charmes de surveillance léger pour savoir si jamais ils décidaient de repartir à l'aventure sans moi, ou sans autorisation, ça aussi. Il faudrait aussi que je contacte Rory, chose que je rechignais à faire. J'allais encore devoir tout expliquer, argh ! Et évidemment elle me cuisinerai au sujet de Finarfin, double argh !
Je repoussais tout ça le plus loin possible et agitait d'avant en arrière mes mains jointes avec celles d'Inwë et d'Altariel.
-Bon, alors... je me disais qu'on pourrait aller voir quelques maisons tout les trois, et qu'ensuite on pourrait aller faire les boutiques ? Ça vous plairait hein ?
Vu leur mines réjouies impossible de penser le contraire, néanmoins je fis mine d'agiter mon nez dans tous les sens en grimaçant.
-Par contre votre Apa il sent pas très bon, alors ça serrait bien qu'il puisse se laver. Et puis vous ça serrait bien que vous vous changiez, parce que se balader en pyjama et en chaussons ce n'est pas très habillé... On repart chez Tonton Uriel et Grand Minou pour se préparer et on y va alors ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inwë
Samildanach
avatar

Peuple : Elfin, avec des origines un peu mystérieuses.
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Balade avec les jumeaux   Mer 14 Juil - 14:22

Inwë était à droite de Apa, et son frère à gauche, leur petites mimines dans celle de leur père chéri.

Quand ils étaient descendu faire un câlin à leur Apa qui leur avait beaucoup manqué quand même, le Ragon noir qu'est blanc les avait enfermé dans une étreinte de la morkitue. Mais bon, les enfants avaient pas beaucoup trop protestés, leur Apa il tremblait un peu comme si il avait froid, alors c'était qu'il avait besoin de réchauffage. Donc ils avaient serrés fort aussi pour qu'il ai un peu plus chaud. Il avait peut-être cherché quand il faisait nuit et froid, eux aussi ils avaient eu froid à leur petons dehors.
Alors Apa avait dit qu'il fallait partir. Finarfin avait eu l'air bizarre avec Apa, mais avec eux il avait été tout normal, un grand professionnel de patron de banque à capoué. Il était venu leur dire au revoir, les enfants lui avaient fait un câlin, sans oublier de lui chuchotter qu'il faudrait qu'ils repassent pour prendre du capoué, parce que sinon, il tiendrait pas le secret de la banque à capoué. Fin avait sourit.

Là ils étaient tous les deux, avec Apa, dans les rues. Elles étaient très jolies le jour aussi, et il y avait plus de choses à voir dans les boutiques qui commençaient à s'ouvrir. Il y avait pas beaucoup de monde encore, mais les gens qu'il y avait les regardaient bizarrement. Leur père leur expliqua pourquoi en parlant de leur pyjama, et de lui qui sentait mauvais. En ajoutant avant qu'il voulait regarder des maisons et aller acheter des choses dans les boutiques.
Mais il voulait retourner chez son copain, et monsieur Minou d'abord.
-Nooon, n'on veu t'abor voir les 'zons !!


-Et n'acheter des trucs !

-Si tu veux prendre n'in bin, Fin il n'a de la salle du bin, et pis ils sont bo nos yjpamas.




I'm delicate, sweet and fragile. But it doesn't mean I can't hit you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Balade avec les jumeaux   Dim 26 Sep - 23:52

Je réprimais l'envie de rouler mon œil au ciel, non mais vraiment. Ils étaient adorables leurs pyjamas, ceux d'Inwë avec des motifs de dragons qui bougeaient vraiment et des chaussons dragons qui avaient des petites ailes sur les côtés, et ceux d'Altariel avec des Vif-Nefs un peu partout et des chaussons en forme de barque. C'était vraiment vraiment adorable, mais vraiment vraiment pas pratique.
-Écoutez, le seul soucis c'est que vous pyjamas ils seront sales et vos chaussons aussi, ce qui voudra dire qu'il faudra les laver et que vous n'aurez que les vieux pyjamas de Mme Dunwoody, vous savez, ceux qui ont pas de dessins et qui grattent ?
Là je pense -surtout espérait- que j'avais réussi à faire passer le message avec un peu plus de beurre que ce que j'aurais pu dire tout simplement. Ce qui ne m'empêchais pas de rajouter avec un grand sourire satisfait.
-Et puis de toute façons c'est moi le chef alors c'est moi qui décide. Et moi je dis qu'il faut que je me lave et que je me change. Et que vous aussi vous devez vous changer, et peut-être aller faire pipi non ?
Je les guidaient résolument à travers les rues pour repasser chez Uriel, en me demandant si la salle de bain allait être libre, et si Uriel avait encore mon petit coffre d'affaires que j'avais laissé chez lui la dernière fois. Mon autre coffre avec toutes nos affaires était encore en transition, pour ainsi dire, vu qu'il devait arriver par nef.

C'est une bonne demi-heure plus tard qu'on revenais sur nos pas, tous les trois. Inwë et Altariel avaient protestés et boudés tout le long du chemin, mais ça c'était vite oublié maintenant qu'on repartait. Inwë m'avait demandé de lui faire une coiffure comme Fin le patron de la banque à capoué, ce qui avait excité Altariel qui avait demandé la même chose. J'avais bataillé aussi pour leur faire mettre des vêtements correctes, et leur faire prendre chacun un pull au cas ou. Ce qui évidemment ne leur avait pas plu mais qu'ils serraient bien contents d'avoir, j'avais finalement glissé les-dits pulls dans une sacoche que j'avais récupéré dans mes "veilles" affaires.
Le jean que je portait avait connu de meilleurs jours, tellement lavé qu'il en était presque blancs par endroits et pleins de trous, je l'avais principalement utilisé en forge. Les bottes de ranger étaient confortables tellement j'avais crapahuté dedans et je les avait lassés autour des chevilles sur un coup de tête. J'avais enfilé par dessus le seul t-shirt sans trou dans toute la maigre collection, un truc noir à capuche et au col en V qui descendait un peu trop bas. J'avais l'air positivement débraillé, ce qui n'était qu'accentué par le bandeau que je me passais en travers du visage. Juste parce que mon patch était devenu un peu trop inconfortable, et que le bandeau était diablement doux en comparaison. Et peut-être aussi à cause du pull que j'avais noué par les manches autour de ma taille. Ma sacoche n'était pas si grande.
Nous arrivions enfin de nouveau près du marché, et je n'avais qu'une envie c'était d'enfoncer mes dents dans une pastries, préférablement un éclair. Et mon estomac était du même avis que moi, vu les grognements qui faisaient bien rire les jumeaux. Moi aussi je grognais devant ces expressions amusées, mais mes tentatives de grande bête affamée étaient sérieusement ratés vu mon sourire.
Quand nous fûmes prêts à rentrer dans le marché je tentais de les rappeler à moi, quand j'eus réussi je leur expliquais que je ne voulais pas qu'ils s'éloignent de trop et qu'ils ne partent pas seuls sinon on allait se perdre. Je sentais déjà que la journée allait être longue.

En fait je m'étais trompé, la journée était interminable. Ma sacoche s'était remplie en deux temps trois mouvements et deux sacs en toile étaient venus s'accrocher à mes épaules. Quand je put finalement trainer les enfants voir les ilmarins s'étaient comme s'ils ne voulaient rien entendre. Puis finalement ils s'enthousiasmeraient pour tout et rien pour finir par me dire que chaque maison étaient mieux que celle d'avant. En tout et pour tout la journée se termina bien misérablement et je n'avais qu'une envie, des enfants calmes et une bonne tasse de thé. Et pourtant cette journée avait si bien commencée. Nous rentrâmes chez Uriel bien grincheux tous les trois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altariel
Samildanach
avatar

Peuple : Semi-elfe, avec des origines mystérieuses
Second(s) Métier(s) : Truand en devenir
Nombre de messages : 24
Localisation : Dans les écuries et les grands chemins
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Balade avec les jumeaux   Dim 31 Oct - 17:31

Altariel et sa soeur avaient été contraints et forcés de revenir chez le copain d'Apa, pour faire pipi, et se changer aussi. Mais ils ne l'avaient pas voulu du tout. Ils avaient croqué dans les pains aux capoué donnés par Fin' le patron de la banque à capoué et bu un verre avec dedans du jus d'orange. Mais ils avaient surtout un peu boudés pendant qu'Apa se lavait et s'habillait. Ils avaient pas voulu revenir chez le copain d'Apa, en plus, ils étaient bien leur pyjama ils auraient voulu les garder pour aller dehors... Ils voulaient aller acheter des choses, et trouver une 'zon pour habiter dedans sans le copain qui lance des boules qui font plus bouger. Mais bon, après quand Apa avait proposé de les habillé, Inwë avait décidée qu'elle voulait la coiffure de Fin', pis Altariel aussi, et ils voulaient pas les vêtements que Apa montrait, il voulait des pareils à Fin', ou même au monsieur avec des cheveux blancs.
Une fois dehors, ils couraient devant Rhys, Altariel prenait les devants, sa soeur les mains sur ses épaules derrière. Il était un conducteur d'un bateau kivole qu'il avait appelé le Capoué chaud, et ce bateau était le plus rapide du monde entier. Inwë était la princesse qui devait aller voir son futur namoureux. C'était un monsieur qui futerait blond avec des cheveux qui bouclent, qui aurait un royaume rempli de capoué, de mimauve et de Ragon. Mais apa arrêta le jeu en leur disant qu'ils devaient rester avec eux. Et pis son ventre grogna, et Altariel et sa soeur rirent beaucoup des grimaces d'Apa.

Ils avaient achetés des tas de trucs. Des robes toutes belles pour la princesse ragonnière Inwë, un matériel de vrai navigateur du ciel pour Altariel, des jouets, et des vêtements aussi.
Et puis était venu le temps de chercher la n'velle 'zon rien qu'à eux. Pendant qu'un monsieur faisait visiter à Apa et lui expliquait plein de choses, les enfants eux avaient fait tout le tour partout, et même sur le haut des pièces. Apa s'était faché la première fois et leur avait dit de pas courir sur le plastron, mais après il avait plus rien dit à part du vent. Toutes les maisons étaient encore plus mieux que l'autre d'avant. Mais finallement il y en avait aucune pour eux. Apa et eux revenaient avec la même tête chez le copain Uriel.
-Tout la façon elle zété nulle les 'zons...


-Je péfaire, la 'zon de la banque à capoué moi... Alta, la queftion !

-Ah, oh, dis Apa, pérquoi lé z'hotes enfants y z'avez dé mamans, et pas nous ?


It's time to see what I can do, to test the limits and break through.
No right, no wrong, no rules for me.
I'm free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Balade avec les jumeaux   Dim 26 Déc - 12:06

Oui, une journée vraiment interminable. Je ne voulais vraiment -mais vraiment- qu'une seule chose: cette fichue tasse de thé. Je trainais les pieds comme je détestais le faire d'habitude, et je remontais la lanière de mon sac sur l'épaule. Je m'imaginais déjà, étalé dans les coussins du jardin d'Uriel, au calme, les pieds à l'air, à...ronfler comme un perdu. Ce merveilleux fantasme fut brutalement interrompu.
-Euh...
Là, vraiment, j'étais pris de court et j'étais aussi extrêmement gêné. Jamais je n'aurais pensé que les jumeaux me poseraient cette question aussi vite. Bon, en attendant ils me prenaient de court tous les jours, ou presque, rien qu'avec leur développement accéléré. Je grimaçais.
-Mmh, c'est un peu compliqué. Je préfère qu'on en parle une autre fois, d'accord ? Quand vous serez un peu plus grands.
A l'instant ou je disais cela je savais que ce n'étais pas la bonne chose à dire, évidemment ça ne l'étais pas, tout deux réunis ils étaient encore plus tête de mule que ma sœur. Vite, une tactique d'évasion.
-Euh, il fait faim, et si nous allions manger ? Je me damnerais pour un fondant au chocolat !
En fait je n'attendais même pas de voir comment ils allaient réagir, si ça allait marcher comme diversion ou si ça allait lamentablement échouer. Même si l'excuse du chocolat... Je me retournais et me dirigeais vers les boutiques. Pas cinq secondes plus tard, deux boulets de canon me foncèrent dans les jambes en demandant expressément qu'on aille à la banque à cap-chocolat. J'avais franchement envie de leur dire non et de les emmener ailleurs, et puis mes épaules s'affaissèrent d'un coup. Je n'allais quand même pas le fuir tout le temps, si ? Je suivais les jumeaux.
On étais aux heures d'influences après tout, et puis il avait un serveur maintenant, ça voudrait dire que je ne le verrais peut-être même pas ?
Les jumeaux firent demi-tour en voyant que je ne les suivaient pas aussi vite qu'ils l'auraient voulu. J'eus droit à des petites mains me poussant et me demandant d'aller plus vite. J'accélérais un peu avec un froncement de sourcil un brin énervé.
-Oui oui, la taverne ne va pas disparaitre dans les dix prochaines secondes hein.

Arrivés chez Finarfin j'ouvrais la porte et cherchait une table libre. Ce ne fut pas chose aisée mais après quelques minutes l'une d'elle se libéra. Je la pointais du doigt aux jumeaux qui m'y précédèrent. Je m'installais avec un peu plus de décorum, poussait et empilait les assiettes sales avant d'attraper le menu. Ce n'était peut-être pas l'heure mais j'avais envie d'un bon brunch, avec toutes les bonnes choses qui l'en composait et avec le tout un bon thé du nord, sans bergamote.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Balade avec les jumeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Balade avec les jumeaux
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» wolverine ? « le délire c’est quand on se balade avec un demi melon sur la tête en criant "j’aime les hamsters" ! »
» Balade avec Johanna
» Monday Night RAW 21/07/14.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Quartiers Suspendus-
Sauter vers: