AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dur réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Localisation : mmmh... devine
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Sam 4 Déc - 5:21

L’elfe ne savait comment réagir. Il avait un poulain gluant sur lui et il le caressait d’un air béat. Ce poulain était une nouvelle vie. Un être qui n’avait pas encore dix minutes d'existence et qui en avait tant devant lui. Un petit animal qui respirait pour la première fois. Qui allait vivre…
Ce qui n'allait pas être le cas de sa mère. Le sang coulait à gros bouillon là où le petit était resté coincé et l’elfe sentait la douleur de l'animal. Elle n'allait pas faire long feu la pauvre.
Le cheval noir et blanc de la drow vint vers lui et se mit à lécher le petit comme sa mère aurait dû le faire depuis belle lurette. Ne sachant trop que faire, il garda le poulain dans ses bras, le déplaçant au besoin aux moindres manifestations de la jument.
Du coin de l'œil, il vit la drow partir, mais elle revint vite. Il entendit alors un déclic qu'il connaissait que trop bien; elle avait enclenché son arme. Gardant son regard détourné, il s'engagea à flatter la mâchoire du poulain et à lui parler doucement. Il regimbait déjà dans ses bras, désireux qu'il était de faire ses premiers pas. Mais Aélior l'en empêcha, sachant que tout ce qu’il voulait était d’aller téter sa mère.
Une explosion retentissante lui confirma que la jument n'était plus. Il ressentit une légère douleur face à la mort de cet être. Le poulain avait hennit, apeuré par le bruit, mais Aélior lui parla doucement.
Darena lui ordonna alors de laisser le poulain et de la suivre. Il était retissant, ne désirant pas laisser ce petit être sans surveillance, mais son regard alla vers Asony et vit son air. Il acquiesça et se sortit de dessous la bête. Rapidement, il tenta de se lever, mais Aélior ne resta pas assez longtemps pour observer ses progrès.
Il fit comme la drow lui avait dit et se remplit les bras de casserole et chaudron divers. Une fois paré, ils allèrent vers la jument et Darena lui expliqua en quoi consistait toute cette pagaille. Il était peu convaincu par la méthode – surtout que la jument en question était… décédée – et était sur le point de protester sur leur rôle respectif quand elle souleva la jument sans le moindre effort apparent.
Rapidement, il reprit sur lui, surmonta le léger accès de dégoût qu'il sentait poindre et se mit à la tâche. Ce fut long et ardu et ils firent de nombreuses pauses pour permettre à Darena de souffler un peu. Ils ne réussirent pas à emplir tous les bocaux et sauts divers qu'ils avaient amenés, mais ils en avaient déjà beaucoup.


- En espérant que cela suffira jusqu'à ce que nous trouvions le moyen de substituer le lait, car je ne crois vraiment pas que nous en auront assez pour son sevrage.

Assis dans l'herbe, les mains dans le gazon, il regarda le poulain qui tremblait sur ses pattes faible. Il avait terriblement faim. Il tournait autour d’Asony, persuadé qu'elle était sa mère, et cherchait la tétée qu’il ne trouverait jamais.

- Avez-vous un contenant quelconque qui pourrait nous servir de biberon? Ce pauvre petit à faim. Je vais le nourrir si vous voulez, il est encore tout gluant, affirma-t-il en se levant pour approcher du jeune animal.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 5 Déc - 11:50

Darena avait du reposer le corps de la jument au moins trois fois pour reprendre son souffle. Aélior n'avait pas l'air de trop apprécier ce qu'il faisait, mais il le faisait car il savait que c'était nécessaire. Et il n'émit aucune surprise quand il la vit soulever la jument. Darena avait bien vu qu'il avait eu un instant de surprise, même si il n'avait rien dit. Si elle avait pu éviter ça, elle l'aurait fait.
Les contenants ne furent pas tous rempli mais il devait en avoir suffisamment pour attendre la prochaine ville, et un moyen de substitution pour nourrir le poulain. Poulain qui marchait avec de plus en plus d'assurance en tournant autour d'Asony, cherchant quelque chose qu'il ne trouverait pas sur la jument noire chapeautée. Asony le stimulait avec de petits coups de museau et de langue. Il hénnissait, impatient. Mais il pourrait un peu attendre encore, pas des heures et des heures, mais au moins le temps qu'elle transfère du lait dans une bouteille et qu'elle trouve comment faire une sorte de tétine.
-Je sais bien qu'il n'y en aura même pas pour une semaine de lait. Mais c'est déjà ça, et puis il pourra tout de même profiter des bienfaits d'un lait maternel avant de prendre autre chose. On lui offre déjà une bonne chance de survie.

La drow prit les bocaux, en referma le couvercle, et les mit dans les bras d'Aélior, puis elle prit la marmitte, et deux casseroles. Elle pointa sa roulotte en bois coloré de la tête, faisant voler ses cheveux blancs.
-Venez, on va ranger ça. Pour le biberon j'ai quelques bouteilles, et des gants à vaisselle. Je n'ai pas mieux, mais je pense qu'en attendant, il s'en fichera bien. Attendez un peu, sinon vous ne pourrez pas rentrer.
Elle déposa ce qu'elle avait dans les mains sur la petite terasse qui était fixée à l'arrière de sa roulotte. Darena se dépecha d'aller chercher le charme à l'avant qu'elle passa autour de son cou, pour pouvoir laisser entrer Aélior dans sa roulotte. Elle retourna à l'arrière, rejoignant l'elfe.
-Bon, c'est pas très rengé, mais je vous demande de faire très très attention, tout ce qui est la dedans est fragile, précieux et surtout j'y tiens plus qu'à ma propre peau ! Merci d'avance.

Elle entra et déblaya un peu en passant, puis attrappa avec soin les vêtements sur la table, les mit dans un placard, avec moins de soin sa pile de papier qu'elle posa sur son lit, et elle remit tout ses accessoir de couture dans la boite consacrée à cela. Elle invita Aélior à tout poser sur la table dégagée. Et fouilla un peu partout pour trouver gants, bouteille et entonnoir pour transférer. Une fois tout trouvé, elle tendit l'entonnoir à Aélior.
-Transférez le lait dans la bouteille, moi je m'occupe du gant et de le préparer. Il aura de quoi boir dans quelques petites minutes ce petit.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Localisation : mmmh... devine
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Mer 22 Déc - 17:48

La drow émit un commentaire qui ne méritait aucune réplique. Comme elle ramassait les bocaux tout en les refermant. Il en fit autant, les empilant pour lui permettre dans amener plus en même temps. La drow l'invita alors à la suivre dans sa roulotte. Bien sûr, il n'eut aucune idée mal placée. C'était le lieu, oui, mais pas le moment. Il attendit donc sagement qu'elle ait retiré le charme et monte d’abord.
Il monta à sa suite observant les lieux. Ce n'était pas plus mal rangé que sa chambre dans le temps qu'il en avait une. La drow tenta de ranger un peu, déplaçant des vêtements et des papiers. Elle avait tout un stock de couture qui trainait sur une petite table. Elle rangea cela aussi et l'invita à s'installer. Il déposa les quelques bocaux qu'il transportait et s'assit promptement, la regardant tourner d’un côté à l'autre de la roulotte.
Elle lui tendit alors une petite bouteille et un entonnoir. Elle lui expliqua la marche à suivre puis s'engagea à trouver le moyen de faire une tétine. Il transvida délicatement le lait, tentant le moins possible d’en renverser. Une fois la bouteille pleine et le gant prêt, ils s'assurèrent que le dispositif fonctionnait et que le lait était suffisamment chaud. Il avait quelques peu refroidit certes, mais il était encore tiède.
Il jeta un regard heureux à la drow puis prit les devants en se saisissant de la bouteille. Il descendit de la roulotte, ne touchant à rien au passage, et regarda le petit poulain. Il eut un nouveau sourire quand il vit qu’Asony avait un réel problème. Le poulain insistait beaucoup trop et elle avait peine à l'éloigner.
Il approcha donc doucement du poulain. Il était récalcitrant à l'approcher, mais la jument le poussa vers lui. Parlant la langue des elfes, le poulain ne résista pas longtemps quand il comprit qu'il tenait l'objet de sa convoitise. Aélior dû ralentir ses ardeurs, mais ce fut peine perdue. Le poulain sauta sur la bouteille, mais heureusement, ne brisa pas leur système mit à l'épreuve.
Il but et but jusqu'à plus soif. L'elfe dû même remplir la bouteille à nouveau. Une fois rassasié, il retourna auprès d’Asony, mais ne tenta plus de boire.
Satisfait l'elfe se tourna vers la drow.


- On l’a sauvé, fit-il tout sourire.

Son regard alla vers la jument décédée et il s'agenouilla près de sa tête. Il lui caressa le cou et chanta tout bas l'hymne à la mort de son peuple, lui souhaitant bon voyage.


- Nous nous occuperons bien de ton petit.

Il se releva, regardant la drow.

- Nous devrions nous dépêcher à trouver une ville. Il est plus gourmands que je le pensais,


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mer 19 Jan - 21:35

Asony trottait doucement, évitant d'être trop près du corps de la mère, afin de faire faire de l'exercice au poulain rassasié. Elle lui filait de léger coups de museau pour qu'il soit stimulé, et jouer avec lui. Elle informa également Darena que le poulain était une petite pouliche. Mais qu'est-ce que la drow allait faire d'elle, la garder ? Sûrement la meilleure chose pour le petit bout, mais pas forcément pour son métier, comment livrer partout avec une petite chose à quatre pattes ne pouvant faire trop de chemin ?
Elle chassa tout cela de sa tête quand l'elfe parla.
-Oui, oui. Je sais, mais Fainros est pas très loin d'ici, et c'est ma destination. Une fois là bas j'achèterais de quoi nourir ce petit poulain affamé, et tout propre, et aussi un vrai biberon. Les gants, ça va cinq minutes mais j'en ai besoin pour ma vaisselle, sans quoi j'vais avoir des mains toutes poisseuses...

Rien que d'imaginer ses doigts nus au contact de l'eau de vaisselle, du produit, de la saleté, elle frissonna. Elle savait que la saleté en question, avait été de la nourriture qu'elle avait mangé avec plaisir fut un moment, mais dès l'instant où cette nourriture n'était plus, et l'assiette dans le bac... Ca devenait de la saleté, pure et simple. D'ailleurs de la vaisselle attendait dans sa roulotte. Elle avait été tellement absorbée dans son travail, qu'après avoir avalé un truc rapidement, elle n'avait rien fait.
Mais le chef d'oeuvre qui avait résulté de ses nuits presques blanches en valait la peine. Quand son client préféré allait voir ça...
-Sinon, vous allez dans quel sens vous ? Si on va dans le même endroit, autant faire la route ensemble. Ca évitera les mauvaises rencontres, et l'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Localisation : mmmh... devine
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 31 Jan - 3:19

La belle drow n’attendit pas avant de se prononcer sur sa décision, lui expliquant les tenants et aboutissants de ses projets à propos du petit poulain. Après un petit moment de silence, elle lui posa une question et il ne put s'empêcher de sourire. Elle lui proposait de faire route ensemble.

- C'est là que nous projetions d’aller moi et mon frère. Il est vrai que faire route ensemble serait plus agréable.

Il appela le poulain et le caressa longuement, lui parlant dans sa langue pour lui expliquer ce qu’ils allaient faire. Il ne paru pas enchanté, mais l’elfe l’encouragea vivement et il partit rejoindre la jument. Aélior comprit qu’il voulait faire route avec elle. Il comprenait et respectait ça. En même temps, cela le soulageait, il n’aurait pas à le surveiller sans cesse, sachant qu'Asony le ferait savoir s’il y avait un problème.
Il fit un sourire entendu à Darena et retourna vers son frère, ramassant ses armes au passage. Il s’était mit à son aise, s’installant sur un rocher – qui n'était pas là avant – et attendant qu’ils en aient finit. Il était redevenu humain.


- Toujours à paresser? S'exclama-t-il amicalement.
- Qu'est-ce que tu voulais que je fasse d’autre pendant que tu faisais mumuse?
- Rah arrête, c’était une blague. Bon, prépare tes affaires, on s’en va. Nous allons accompagner la dame jusqu'à Fainros.


Andare jeta un coup d'œil à la drow, mais finit par hausser les épaules et faire comme son frère disait. Ils montèrent donc en selle et s'avancèrent vers la roulotte de Darena. Aélior jeta un coup d’œil au poulain puis à Darena.

- Nous sommes prêts quand vous l'êtes, gente dame.

Il entendit un bruit sourd et regarda son frère. Il venait de se frapper le front avec la paume de sa main.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mer 11 Mai - 20:30

Asony soupira à la place de Darena quand la drow roula des yeux au ciel en entendant parler d'elle comme de "la dame". La jument vint se placer pour se faire. Les boucles serrées sans mordre la chaire de la jument, le collier passé, le mord non mit et les rennes fixées, Darena jaugea le poulain qui gambadait sans s'éloigner d'Asony. Il fallait qu'il les suive, mais pas qu'il se fatigue de trop non plus, voir un poulain mourir de fatigue après s'être demené pour qu'il vive était idiot.
- Et bien le temps juste de faire, ceci.

La drow referma sa porte de derrière mettant le verrou simple empêchant les portes de s'ouvrir comme bon leur semblaient. Puis elle fit de grandes enjambées pour aller vers l'avant, et atrappa le poulain, enfin, essaya de le maintenir du bout des doigts. Il lui échappa, bien sur, prenant ça pour un jeu.
-Ouh, toi ma petite, tu vas venir que tu le veuilles ou non. Tu va pas pouvoir suivre à pattes jusqu'à Fainros, petite chose bondissante aux pattes terreuses et aux poils pas trop impeccables, viens me voir...

La drow prit la cape qu'elle avait sur le banc conducteur et la tint à deux mains. Le poulain allant vers la jument qui l'apelle, la couturière eu l'occasion de lui mettre le tissu gris anthracite dessus, puis de le soulever hors du sol, pour venir l'installer devant le banc, dans un espace restrein mais pas trop, l'empêchant de trop bouger mais aussi de se faire mal. Elle même se posa sur le banc et mit une jambe devant la tête du poulain, l'autre par dessus son dos finissant sur la barre de devant, et une câle longue en bois derrière son arrière train, pour qu'il sache où se finissait l'espace.
Elle repoussa ses cheveux blanc et regarda les deux hommes.
-Voila, prête et parée pour notre cheminement. Et comme vous allez chevaucher il est parfaitement inutile de vous proposer un siège, en plus la place est prise. J'espère que ça ne défeque pas rapidement ces petits trucs poilus...
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Dur réveil   Jeu 12 Mai - 17:12

Etant une citée connue pour sa diversité, Fainros avait semblé une destination idéale pour un jeune homme voulant recommencer sa vie. Du moins c'est ce qu'avait supposé le jeune Cambion, qui avait embarqué en aéronef pour y partir. Pas de bagage, que les vêtements qu'il avait sur le dos, une demi-veste violet tirant légèrement sur le mauve, qui ne nécessitait pas qu'il la déchire pour devoir laisser ses ailes libres, et un pantalon gris clair, avec passé par-dessus un ceinturon qui n'avait d'utilité que celle de pouvoir s'y voir accrocher sa bourse plutôt bien garnie, seul véritable objet dont il avait besoin s'il voulait s'assurer un certain luxe, même s'il serait certainement loin de celui qu'il avait connu, mais il savait que son départ impliquerait des sacrifices.
Sa simple présence, il l'avait remarqué sur l'aéronef, attirait beaucoup les regards ; il ne passait pas inaperçu, bien qu'il aurait souhaité le contraire, et ce n'était pas parce qu'il était un Elfe noir, c'était presque certain. Les demoiselles surtout posait les yeux sur lui, partagé entre incompréhension et admiration, comme si elles le trouvaient beau mais ne comprenaient pas pourquoi. Certains hommes avaient aussi cette réaction, ce qui ne manqua pas d'inquiéter le jeune Cambion, qui espérait arriver très vite, et prenait soin de fermer la porte de sa chambre à clef quand il dormait...

Arrivé à Fainros, il avait commencé par trouver un endroit où se restaurer, avec possibilité de prendre, éventuellement, une chambre, et entra dans la première auberge qu'il trouva ; il commanda à manger, avala avec plaisir la nourriture qui n'était pas aussi bonne que celle dont il avait l'habitude, mais après ce qu'il avait consommer dans l'aéronef, c'était un vrai délice. La serveuse aussi se régala, ne se gênant pas en le dévisageant, intrigué par le nouveau venu à la peau noir, aux crocs proéminent et à la paire d'ailes ornant son dos, et quand il demanda si une chambre serait libre pour la nuit, elle lui suggéra de venir plutôt chez elle, soutenant qu'il ne payerait rien. N'osant pas vraiment refuser, fatalement il accepta, un peu mal à l'aise.
La serveuse prit son après-midi, et amena le Cambion jusqu'à chez elle, pour lui montrer où était sa demeure. Comme il s'y attendait, la jeune demoiselle avait complètement succombé aux charmes de l'Incube, et de façon particulièrement forte vu qu'elle ferma la porte à clef, avant de se jeter dans les bras de l'Elfe, qui essaya de la repousser et de la raisonner, sauf que la voix de sa libido clairement émoustillée par l'aura démoniaque ne lâchait pas prise ; mais elle finit par s'éteindre quand une clef tourna dans la serrure.
Elle était mariée, et le conjoint ne fut pas particulièrement enchanté de retrouver sa dulcinée dans les bras d'un Elfe noir, et au vu de son regard ce dernier comprit qu'il ferait mieux de fuir, chose qu'il fit sans attendre, ouvrant la fenêtre et s'élançant en volant vers les toits, courant sur les tuiles sans se retourner, jusqu'à être certain qu'il ne risquait plus rien... il ne retournerait pas de si tôt dans l'auberge...

Aussi métissée soit cette citée, sa malédiction le suivrait toujours, et le Cambion ne put que soupirer à cette idée, alors qu'il descendait du toi pour retourner dans la rue, et d'un pas rapide chercher à sortir de la ville, là où il n'y aurait personne, pour se changer les idées. Se mêlant à la populace, il sortit sans encombre, et, s'éloignant du chemin jusqu'à ce que personne ne le voit, il prit son envol, déployant ses ailes membraneuses noirs, et s'élança, pour goûter à la liberté, tirer sur les chaines qui le laissaient clouer parmi les autres, ces autres qui le jugeaient, ces autres qui succombaient à son charme avec tout le lot de conséquences qui en découlait, comme sa précédente mésaventure ; dans les cieux il était libre, il n'y avait personne, que le vent fouettant son visage, mais aussi le froid, qui le faisait bien vite redescendre. L'Elfe ailé monta haut dans les cieux, jusqu'à ce qu'il soit proche des nuages et que sa peau se mette à frissonner, puis il se laissa bercer par les vents, et plana sur une longue distance, loin de Fainros, loin de ce don du à sa vile parenté...
Ses sandales touchèrent le sol, et ses ailes se replièrent. Sa petite balade l'avait éloigné de la ville, mais ce n'était pas un problème, il aimait marcher, et ça lui ferait découvrir le paysage, les plaines et les champs du Falassost. La journée était belle, il faisait agréablement chaud, le vent soufflait doucement... et là, quelques arbres se dressèrent, projetant leurs ombres qui offrirait sans doute un abri douillet pour une sieste... après sa cavalcade sur les toits, son envolée... il finit donc assis dans l'herbe, les ailes légèrement déployées pour qu'il puisse s'adosser à l'arbre sans leurs faire mal, et il se laissa bercer par le murmure du vent...
Il avait du dormir une ou deux heures, à en juger par la course du soleil quand il rouvrit les yeux, poussé par la proximité d'un bruit de sabots il était sorti de sa léthargie, et se releva, se mettant sur la point des pieds, levant ses mains vers le ciel et laissant s'ouvrir les ailes, le tout pour étirer ses muscles encore un peu somnolent, pour avoir l'air un peu en forme s'il devait engager une conversation ; ou bien s'enfuir... Deux cavaliers et une roulotte, sans doute des marchand, ou des cheminants, des gens qui semblaient souvent voyager en tout cas, du moins s'en avait tout l'air. Deux guerriers, à en juger par l'apparence, ce qui fit frissonner le jeune Elfe, qui n'aimait pas trop ce genre d'homme. Et pour conduire la caravane, tiré par un cheval vêtu d'un couvre-chef, la fine vision du Cambion révéla... une Elfe noir...
Voyant cela, le semi-Incube sentit une sensation électrisante parcourir son corps, allant des pieds à la tête, comme un signal d'alerte, qui se traduisit par un ordre instinctif partant du cerveau pour arriver aux jambes, le poussant à faire un repli stratégique derrière l'arbre sous lequel il était encore, et ce, malgré le fait que le trio l'avait sans doute déjà vu ; mais la sensation de sécurité des plus relative avait le mérite de l'empêcher de paniquer. Du moins... en partie...


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Localisation : mmmh... devine
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Jeu 4 Aoû - 0:08

Aélior ne trouva pas le voyage désagréable. Bien sûr, personne ne parlait, le soleil plombait, les craquements de la caravane était la seule chose qui brisait le silence et le poulain n'avait de cesse de gigoter aux côtés de Darena, mais ce ne n'était pas ça qui allait gâcher sa journée. Ils durent une fois s'arrêter, car le poulain s'était défait de la prise de Darena et était partit gambader joyeusement dans le pré. Heureusement, Asony leur avait porté secours en appelant le jeune animal pour qu'ils puissent s'en emparer.
La suite de la journée fut banale... sauf vers le milieu de l'après-midi. Il tira immédiatement sur ses rênes lorsqu'il détecta un mouvement un peu plus loin au bord de la piste. Derrière lui, Darena dû s'arrêter et son frère en fit autant, lui demandant ce qu'il se passait.


- Chut, ordonna-t-il en levant son index vers lui. J'écoute.

Il chercha un moment, les oreilles tendues et ses yeux fixés sur le petit boisé. Il ne l'entendait pas, car il ne bougeait pas... mais le vit très bien. Il était caché derrière un arbre, tentant de passé inaperçu. Il s'agissait d'un elfe noir. Il reculait dans l'ombre des arbres espérant qu'un elfe ne le voit pas. Ridicule.
Il poussa son cheval en avant et rejoignit rapidement l'elfe noir. S'arrêtant à bonne distance et se penchant en avant pour lui voir le visage. Il ne semblait pas menaçant, mais il resta néanmoins sur son cheval.


- Tu n'as pas à te cacher, je ne te veux pas de mal. Montre-toi.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 7 Aoû - 14:20

La petite pouliche fraichement arrivée au monde calée entre sa jambe et une câle de bois, semblait très interressée par tout ce qui bougeait alentour, et agitait la tête en tout sens. Asony trottait à un rythme régulier, tirant sans peine la roulotte et ses deux passagers. Darena quand à elle tenait les rennes sans trop avoir besoin de diriger. Sa jument savait où aller, et n'avait pas besoin d'elle pour se rendre à Fainros.
Ils eurent le droit à une distraction impromptue, quand la câle de bois derrière le poulain tomba, et que ce dernier en profita pour aller gambader, faisant fit des jurons envoyés par la drow, du rire de l'elfe, et de l'empressement du métamorphe à le rechercher. Finallement ce fut à Asony qu'il obéit, venant à ses appels, et ils le replacère, attachant la câle pour que le petit truc poilu ne fuit plus.
Mais à part ça, pas beaucoup de conversation s'était faite entre la drow et ses compagnons. Un vague il fait beau, une mouche m'embête, arrête de bouger truc poilu, et encore.

Un mouvement atirra son attention, celle de sa jument qui renâcla en s'arrêtant. L'elfe devant elle s'arrêta aussi, il avait aussi remarqué le mouvement léger qui s'était produit. A l'ombre d'un arbre, caché se trouvait un autre drow qu'elle. Rien de paniquant, d'inquiétant ou d'horrible en soit, si ce n'était qu'il n'avait pas l'air très heureux ou rassuré de les voir. Au choix, soit il était stressé par l'elfe, car même si tout allait mieux entre les deux races, s'était quelques fois tendu entre certains membres , ou c'était la drow.
Certaines femmes de sa race étaient un peu, très beaucoup, injuste et sadiques envers les hommes de sa race. Or elle, elle était très spéciale dans son comportement, mais pas à ce point. L'elfe s'approcha, et lui parla, comme pour amadouer un petit animal.
Darena, se redressa un peu et le regarda, avec un grand sourire aussi sincère et amical que possible. Pas qu'elle voulait du mal au drow mais elle n'était pas du genre à sourire à tout le monde.

-Cet elfe dit vrai, il ne te veut pas de mal, pas plus que son frère, moi ou ma jument. Te serais-tu perdu ? Si oui nous allons à Fainros, nous pouvons au moins te conduire là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 9 Aoû - 18:50

Malgré la rapidité avec laquelle le Thieffelin alla se replier derrière l'arbre sous lequel il était, il n'avait pas eu le temps d'échapper au regard des voyageurs qu'il aurait souhaité évité, du moins en avait-il eu l'intention en voyant une Drow parmi les gens qui cheminaient. C'était plus un réflexe qu'une réel crainte, quoi que l'un était lié à l'autre, étant donné que son dernier contact avec une Elfe noir était avec sa mère, et plus précisément lors de son meurtre perpétré par lui-même. Sa relation avec elle ayant été plus que désastreuse, et la fin des plus déplaisante, il était presque légitime qu'il éprouve quelques réticences à se montrer aussi tôt à un membre féminin de son espèce...
Toujours caché, les ailes repliées, en entendant un cheval approché de sa bien dérisoire cachette il daigna pointer le bout de son nez, du moins passa-t-il un oeil pour voir celui qui venait vers lui, l'enjoignant une fois à bonne portée de se montrer, en lui disant ne craindre rien. Le semi-Démon se contenta de le regarder d'un oeil incertain, d'autant qu'il n'était pas l'objet de ses craintes ; ces dernières étant peut-être infondé, c'était même presque sûr, mais c'était plus fort que lui, il fallait qu'il se cache, même si sa présence n'était plus un mystère.

Le Drow, après un instant, fut tenté de se montrer un peu plus, sauf qu'un mouvement repéré du coin de l'oeil l'encouragea plutôt à faire un pas en arrière, car la femme qui l'effrayait tant sans qu'il ne la connaisse venait de poser les yeux sur lui, et elle se mit même à lui parler, ce qui n'était pas pour rassurer l'Elfe à la peau d'ébène, malgré les paroles qui se voulaient rassurantes. C'était vrai, il n'avait pas de raison de penser qu'ils pourraient lui vouloir du mal. Pourtant elle lui donnait envie de filer dans la direction opposé. Mais elle semblait vouloir être gentille. Jusqu'ici on ne l'avait regardé qu'avec envie, ou jalousie. Peut-être était-ce parce qu'elle ne voyait qu'un partie de son visage, à peine la moitié.
L'air visiblement mal à l'aise, il regardait nerveusement la Drow, avant de reporter son attention sur l'Elfe, et de reposer son regard sur sa semblable, quoi qu'ils n'aient que certains traits en commun, et entrouvrit les lèvres sans trouver ses mots. Elle lui proposait de l'emmener jusqu'à Fainros, mais le jeune homme en venait, et pouvait y revenir aisément ; pourtant il était bel et bien perdu, suffisamment pour que ce soit visible, bien que ce ne soit pas vraiment son chemin qu'il tentait de retrouver...
Ne trouvant pas ses mots, il usa de gestes, déployant l'une de ses ailes, tant pour exprimer sa facilité de déplacement que pour ne pas cacher ce qu'il était, au cas où cela dérangerait l'un d'eux : il était marqué par le mal, enfant d'un être "démoniaque", bien qu'il ne l'ait pas choisi. Puis, timidement, il osa parler, d'une voix un peu tremblotante, et hésitante.

-Je... je n'ai pas besoin d'aide pour retrouver mon chemin... Il détourna son regard, et hésita avant de finir sa phrase. ... mais j'ai nul part où aller...

Une fois les choses dites, et voulant montrer un peu de courage, il osa sortir de sa cachette, se montrant au trois personnes qui était en face de lui. Il les regarda tour à tour, après avoir fortement inspiré, essayant de reprendre un peu sérieux et de ne pas passer pour un jeune trouillard, ce qui était pourtant le cas, et l'impression qu'il avait du sûrement donné. Mais il voulait le faire, bien qu'en portant son regard sur la femme il déchanta, faisant un pas en arrière et déploya une de ses ailes pour se cacher derrière, ne laissant de son visage visible que les yeux et au-dessus, et n'osant plus vraiment ouvrir la bouche, essayant de regarder tout sauf le Drow, bien qu'en même temps son regard était en quelque sorte attiré par elle, ses yeux laissant paraître un sentiment de crainte et de honte... un réflexe bien malheureux...


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Localisation : mmmh... devine
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 26 Sep - 22:41

Andare eut malgré lui un sourire amusé. Le Drow qui tentait de se cacher avait peur d'eux. Oui, il avait raison d'avoir peur, mais quand même, c'était légèrement vexant. Il décida de prendre les devants et descendit de selle. Il avança d'un pas rapide et prompt, ce qui n'échappa pas à l'œil de son frère qui bondit de son cheval pour venir l'agripper vivement et le forcer à reculer.

- Ce n'est pas en fonçant sur lui comme une bête que tu vas le faire sortir de sa cachette. Il faut y aller doucement.

Aélior fit un pas en avant, mais ce fut à son frère de le tira en arrière à son tour.

- Passons notre chemin alors. S'il arrive de Fainros pourquoi l'y ramènerions-nous ? Partons.

Andare s'en retourna à son cheval et monta en selle. Aélior hésita et finit par donner raison à son frère. Il monta à son tour et approcha de la carriole de Darena. Il s'arrêta à sa hauteur et fit un signe de tête au Drow à l'écart.

- S'il ne veut pas nous suivre, on ne peut pas l'y forcer. Et puis il arrive de là où on va.

Il jeta un dernier regard au Drow caché avant de tirer ses brides, de rejoindre son frère et de reprendre la route.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 13 Nov - 14:44

-Rha, mais vous ètes sourds, il est paumé. Pas physiquement, là il sait où il va, la gauche, la droite, l'nord, le sud, mais il n'a nul part où aller donc ça revient au même.

La drow regarda de ses yeux bleu ciel les deux hommes qui partaient qui n'en avait rien à faire, les fusillant littéralement du regard.
Bon elle était pas du genre grande samaritaine, à aider tout ce qui bougeait, à ouvrir la porte de sa roulotte au premier venu. A la limite elle donnait aux médiant-es des petites choses de ce genre, mais là. Là le drow ailé faisait trop pitié pour qu'elle l'ignore. Une fois à Fainros elle essayerait de lui trouver une quelconque utilité.
-On va pas le laisser là quand même, tout seul. Vous laissez les gens qu'on besoin d'aide dans la merde comme ça vous ? Et bien bravo. Asony, on bouge pas de là nous.

La drow posa les rennes de sa jument sur le banc, barrant la route à la petite pouliche, pour pouvoir enlever sa jambe et sauter à terre depuis son banc. Elle regarda le poulain dans les yeux, le calmant un peu. Elle lui dit d'un ton ferme de rester là sinon, elle ne la laisserait pas galoper à son gré plus tard, puis se tourna vers le drow appeuré.
-Ecoute moi, je ne te veux aucun mal. Aucun, juré. Je suis du genre à avoir l'air de mordre, mais je mords pas, ou très peu. Mais tu ne vas pas rester ici tout seul non ? Je veux bien que tu viennes avec moi, je suis couturière, j'voyage qu'avec Asony ma jument, et un peu de compagnie ne me fera pas trop de mal. Il faudra juste qu'à Fainros je fasse quelques achats, comme un sort d'agrandissement de la roulotte, des trucs pour machin poilu à sabot et autres, mais ça pose aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 14 Nov - 18:00

Quand l'un des cavaliers descendit de selle, le Tieffelin recula d'un pas, et à chacun de ceux fait par l'homme, le semi-Drow fit de même dans la direction opposé, usant toujours de l'une de ses ailes comme protection bien dérisoire. L'Elfe descendit pour l'arrêter, lui faisant comprendre qu'il faisait plus peur qu'autre chose au jeune Drow, qui en effet n'était pas des plus rassuré en voyant l'inconnu marcher dans sa direction sans rien dire. Ils décidèrent alors de le laisser tranquille, et Kyeral était plutôt d'accord avec cela. Si ils ne voulaient pas s'encombrer de lui, autant qu'il reste tout seul à ne gêner personne.
Sauf que la Drow en décida autrement, percevant en lui de la détresse, ce qui était vrai vu sa situation assez compliquée, tout seul en ville il risquait de lui arriver encore quelque chose... Non sans appréhension il regarda la Drow descendre de sa roulotte, et l'écouta s'adresser à lui, de loin. Elle lui proposait de rester un peu avec elle, pour lui tenir "compagnie". Le mot sonna très mal à ses oreilles, et ne l'aida pas à se détendre. Ne lâchant as son aile, il fixa la Drow un moment, assimilant les paroles, et réfléchissant assez vite, malgré des pensées un peu confuses, partagé entre mauvais souvenirs et envie de les chasser.
Il commença déjà par balbutier, indécis :

-J-je ne sais pas s-si c'est une b-bonne idée...

Le jeune homme avait l'air d'hésiter, partager entre l'envie d'avoir de la compagnie -de plus elle semblait ne pas être soumise à son aura, ou très peu-, et la peur de se retrouver avec une Drow, même si elle ne ressemblait pas vraiment à sa mère. Et si elle était comme elle ? Non, il trouvait cela idiot. Pas vraiment rassuré, il consentit toutefois à replier son aile, à essayer de ne pas se cacher, et avoir l'air un minimum confiant. Son air nerveux et son regard fuyant n'aidait pas, mais c'était déjà bien.
L'éclat rouge de ses yeux se porta sur la roulotte, puis la femme devant lui, les cavaliers, puis à nouveau la femme, avant de finir sur ses pieds, partager entre l'envie de les accompagner, et la peur que cela finisse mal, comme toujours avec lui, et malgré son envie de bien faire les choses. Prenant finalement une décision, après un moment de réflexion, il bondit sans prévenir, tout en déployant ses ailes, prenant brièvement son envol pour atterrir sans plus de bruit qu'un bruissement d'ailes et avec douceur sur le toit de la roulotte, s'y asseyant en tailleur, toujours pas rassuré mais un peu plus détendu.

-Je veux pas rester tout seul... Gémit-il avec amertume.


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dur réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Falast :: Terres royales de Fainros-
Sauter vers: