AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dur réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dur réveil   Mar 15 Juin - 3:22

Andare ouvrit les yeux et les plissa, car le soleil avait maintenant l’angle parfait pour lui taper dans les yeux. Il passait très rarement l’heure qu’il se donnait pour se réveillé, mais la nuit dernière avait été mouvementé… Aélior avait encore fait des siennes et les deux hommes avaient du se sauver en vitesse. Soupirant, il se leva en s’étirant plus ou moins comme un chat. Se retournant, il vit son frère qui était en train de ronfler comme un bon sous un arbre, il faisait cela de temps en temps, mais tant et aussi longtemps que le lycanthrope ne se réveillait pas avec un couteau sous la gorge, il ne lui en voulait pas.

*Chassons le déjeuné.*

Il se pencha et ramassa sa carabine, l’appuyant sur ses épaules, il s’éloigna lentement en attrapant son paquet de cigare. Andare sortit l’un des Bloody Roses que le paquet contenait, puis il gratta une allumette qui s’embrasa. L’homme regarda la flamme quelques secondes avant d’allumer son Bloody Rose. Il lâcha alors le petit brin de charbon qu’il restait de l’allumette et se laissa aller à ses vieux souvenirs. Pour certaines personnes il était trop tôt dans la journée pour fumer, mais le lycanthrope ne fumait pas, il ne voulait que humer l’odeur que la fumée dégageait. Il avait essayé de vraiment fumer une fois, mais il s’était étouffé et Aélior s’était moqué de lui. S’éloignant alors de quelques pas, un sourire apparut à ses lèvres, il venait de sentir une famille d’oiseaux comestible.

Le déjeuner est servi!

Il s’était exprimé plutôt fort, mais il était sur qu’Aélior ne s’était pas réveillé… Cependant ce qui allait suivre, allait très certainement le faire sursauté. Le lycanthrope fit tournoyer sa carabine, l’arrêtant dans la bonne position et ayant retiré la sécurité, il tira alors un premier coup de feu, qui eut pour effet de faire décollé les cibles qu’il avait repéré par l’odeur au préalable. Par la suite, il tira les trois bêtes ailées qui avaient décollé après avoir été effrayé par le premier tir. Comme à son habitude, il n’eut de besoin que d’une seule balle par cible. Andare alla alors chercher le déjeuner et en revenant, il vit son frère qui se massait la nuque, il avait du s’être réveillé en sursaut et s’être cogné en quelque part. S’approchant de lui, son cigare à peine entamé à la bouche, l’homme-léopard lui lança deux perdrix et lui dit :

Allez, prépare ton repas, moi j’ai le miens.

Il s’éloigna et retira son cigare le déposant près de lui sur une pierre, il prit sa forme hybride et commença à dévorer son repas en regardant son frère du coin de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 15 Juin - 4:05

Le sommeil était doux. Il rêvait d’une charmante jeune femme. Elle se baladait entre les tables d’une grande salle vide de monde, un plateau emplie de victuaille dans chaque main. Il était le seul dans la pièce, assis contre un mur et il admirait le spectacle. Il adorait admirer le balancement de ses hanches et le joli slalome qu'elle effectuait la déhanchait beaucoup.

- Mmmh, mademoiselle, vous êtes une femme des plus charmantes.
- J’vais t'en foutre moi des femmes charmantes!!
Dit-elle d’une voix d’homme et bourrue.

Soudain, elle se transforma en mec chauve et lui balança ses plateaux en pleine figure. Il évita habillement en se levant d’un bond, mais tout-à-coup la pièce se retrouva emplie de réplique de l'homme chauve… et ils dégainèrent tous des winchesters!
Ils tirèrent et…
Il se réveilla en sursaut. Les coups de feu ne cessèrent pas et il bondit sur ses pieds avant de se cogner la tête sur la branche du sapin et de retomber sur ses fesses. Il se rendit alors compte qu'il avait rêvé quand il vit Andare arriver avec sa carabine en main et quelques perdrix. Il se frottait la nuque au moment où il lui en lançait deux tout en déclarant de se les faire cuir par lui-même.


- Bonjour Aélior bien dormit? Non j’ai rêvé d’une cinquantaine d’aubergistes qui voulaient ma peau et toi? Arf, tu sais te sortir du pétrin devient une habitude… et on se marre. Tu sais que ça fait pas mal d’être poli? Dit-il, grincheux.

Il regarda alors les perdrix du coin de l'œil.

- Et je sais pas si tu te rappelles depuis le temps, mais… je suis végétarien.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 15 Juin - 21:40

Andare termina sa perdrix en une minutes ou deux, le temps que son frère se plaigne de tout ce qu’il venait de vivre quoi… Quand il eut terminé, il se nettoya les dents puis repris sa forme humaine. Il prit alors un sac de verdure, c’était le nom que le lycanthrope donnait à ce que l’elfe appelait de la nourriture, il le lança alors dans la direction d’Aélior tout en reprenant son cigare et en le rallumant. Il regarda son frère d’arme ouvrir le sac craintif et ria en disant :

Franchement, tu croyais vraiment que je l’avait oublié, je voulais simplement que tu apprête ces oiseaux afin qu’ils ne pourrissent pas, j’aime la viande cru pas pourrîtes. Tu es plus habile que moi avec un couteau, et les seuls couteaux assé grand pour cela c’est toi qui les as… Oh et tu me dois bien ça pour hier soir.

La soirée d’avant, son frère avait dragué la femme de l’aubergiste qui possédait l’établissement dans lequel ils pensaient passer la nuit… Pas besoin de dire que ça n’avait pas très bien terminé et ce matin on pouvait voir très clairement que l’œil rouge reluisait lugubrement… Le lycan pris quelques munition de calibre .30 afin de recharger sa carabine, il détestait quand celle-ci n’était pas à son maximum de sa capacité. Lorsqu’il eut terminé, il regarda dans son sac et jura tout bas. Il n’avait pas fait ça…

Eh merde… J’ai oublié les munitions que je venais d’acheter pour mon revolver… Vivement les départ précipité!

Bien sur les munitions pour cette arme étaient moins chères que celles des armes dernier cri, mais cela faisait tout de même mal au cœur de savoir qu’une autre personne allait en profiter… Bon il n’y pouvait rien, il se retourna alors vers Aélior et le regarda en soupirant, lui faisant comprendre qu’ils allaient devoir se faire de l’argent dans la prochaine ville. En espérant que ça ne finisse pas comme la dernière fois et que… Dans un bain de sang. Andare changea de cigare, car celui qu’il avait entre les lèvres était presque terminé. Il n’alluma pas le nouveau, mais il le porta toutefois à ses lèvres tout en regardant ce que son frère était en train de faire de son coter.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 15 Juin - 23:30

Aélior n’aimait pas la viande. C'était naturel chez ceux de sa race. Il répugnait devoir tuer un être vivant pour se nourrir. Et même mort il n'en voulait pas.
Il reçu le sac en pleine figure. Lui qui habituellement avait de bons réflexes, ne l'avait pas vu venir, trop fixé qu'il était sur la viande morte. Les explications d’Andare ne le réjouirent pas. C'était vrai qu'il était bon et minutieux, mais c'était parce qu'il l'y avait obligé. Il n'avait jamais voulu lui passer ses couteaux alors il avait finis par l'avoir.


- C'était pas clair avec ton "Prépare ton repas" tu sauras.

Aélior prit alors les bêtes par les pattes et vint s’adosser à l’arbre en relevant son genoux droit. Il posa sa main sur de haut de sa cuisse et tira. Un long couteau sortit de son fourreau, caché dans son pantalon. Il le posa sur le sol et commença par plumé les bêtes avant de les saigner et de les vider. Il sépara ensuite les os de la viande avant d’emballer la dernière dans une pochette de cuir.
Il la lança à Andare, nettoya son couteau et le rengaina.


- Voilà.

Il prit ensuite le sac et fouilla à l'intérieur pour en sortir un céleri qu'il croqua.
Il n'était vraiment pas de bonne humeur. Hier, ce satané aubergiste avait gâché sa soirée en lui interdisant de façon assez explicite de coucher avec sa femme. Mais quoi? C'était juste une nuit. Une merveilleuse nuit que la belle dame n'aurait jamais oubliée. Et puis, elle avait été d’accord. C’était sa faute à elle! Elle n’avait pas pu résister. Alors pourquoi cet homme avait voulu le taper, lui? C'est elle qui avait accepté ce que lui n'avait fait que proposer.
Mordillant les filaments du légume vert, Aélior tentait de s'imaginer quelle belle nuit il aurait pu passer et ce, ailleurs que sous un arbre humide.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mer 16 Juin - 1:20

Andare soupira lorsque son frère lui donna le sac de cuir, il savait selon son visage que ce dernier ne l'avait pas écouté, car il s'était replongé dans ses souvenirs de la soirée de la veille. Soupirant il tira son Colt et le vida de ses balles avant de commencé à le nettoyer, le lycanthrope savait qu'Aélior n'allait pas changer, il ne voulait pas qu'il change, mais s'enfuir des cités commençait vraiment à être dur pour son pauvre dos... Bon ce n'est pas comme si le lycan allait lâcher bêtement son frère d'arme comme cela, ils s'étaient tant de fois sauvé la vie que parfois il se demandait s'ils n'avaient pas été réunis par le destin ou un truc comme ça. Il soupira de nouveau et en regardant dans la direction de l'elfe, il lui dit:

Allez, oublis ça... Après tout ça n'aurait durée qu'une seule nuit et après on se serait enfuis comme des voleurs. Et ce n'est pas comme si tu étais tombé amoureux d'elle hein? Je suis sur qu'il va y en avoir une autre, arrange toi juste pour qu'elle ne soit pas marié celle-là... Ou du moins de ne pas la draguer devant son mari.

L'homme aux yeux vairon avait toujours su comment remonté le moral de son meilleur ami, surtout lorsque ce dernier n'avait pas réussit à avoir ce qu'il voulait la veille... Mais bon, Aélior lui rendait bien, il avait tout de même été capable d'atténué un temps soit peu les craintes du lycan face au tonnerre. Andare se leva regardant au ciel, voyant la position du soleil, il redessendit son regard vers son frère lui faisant clairement comprendre que c'était pressant.

Pour l'instant, si tu veux un lit ce soir ainsi qu'une belle femme pour aller dans le lit, il faudrait que tu te lève et que l'on se mette à marcher, sinon nous n'allons pas arriver à une autre ville ou un autre village avant que ce ne soit le couvre feu.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Ven 18 Juin - 20:08

- Je tombe amoureux de toutes celles que je drague mon cher. Toutes les femmes méritent qu’on les aime. Elles sont si belles.

Ce qu’avait dit son frère cependant était vrai. Il était préférable que le mari ne soit pas dans les parages quand il s’approchait d’une aubergiste. Il n’allait pas s’empêcher de draguer une femme mariée à cause de ce petit incident, mais… mais quoi en fait? Il ne se souvenait plus.
Mangeant son déjeuner verdâtre, il observa le paysage qu’il n’avait pu admirer la veille à cause de sa course rapide. Ils avaient atterrit dans un magnifique paysage. Loin à droite tombaient les Falaises Blanches qui surplombaient la mer et… partout ailleurs c’était les Plaines Ardentes. Étendue verte et florissante, elles étaient magnifiques. Se retournant, il constata qu’ils avaient choisit un petit bosquet comme crèche pour la nuit.
Son frère lui parla soudain et Aélior ramena un regard bleu et las sur lui. Il avait raison – encore une fois. Il fallait qu’ils se remettent en route.
Bondissant sur ses pieds, il attacha son ceinturon et sa bandoulière avant de s’emparer de son sac et de le mettre à son épaule. Il se mit ensuite en marche, avançant vers la Route de Fainros.


- Alors qu’est-ce qu’on attend?! Amènes-toi?


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Sam 19 Juin - 1:34

Andare n'avait pas à se le faire dire deux fois et se mettant en route, il regarda le paysage. Magnifique était le mot le plus approprié pour le mosaïque qui se déroulait sous ses yeux. Respirant profondément, il se mit à marcher dans la mauvaise direction, se faisant interpellé par son frère, le lycan s'excusa et repris sa route vers sa vrai destination. Avant de rencontrer Aélior, il était arrivé au jeune homme de se perdre très souvent en tournant en rond, ce qui en soit était très frustrant. Ils marchèrent en silence pendant quelques temps puis le lycanthrope n'en pouvant plus, décida de lancer la conversation.

Dis moi Aélior, comment fais-tu donc pour toujours attiré les femmes vers toi hein? À chaque fois que l'on s'arrête, tu réussis toujours à embobiner un fille et tu la fais crier jusqu'au petit matin., Riant quelques peu avant de continué Andare regarda son frère avec son oeil bleu brillant de tout feu, Sans blague, les seules femmes que moi j'attire, sont soit des prostitués ou bien des femmes désespéré croyant que je vais les aidé... Je te dois une fière chandelle à chaque fois d'ailleurs... Mais bon, je crois bien que jamais je ne pourrai faire la même chose que toi...

Soupirant il continua son chemin en silence écoutant ce que son frère d'arme lui disait, Andare savait très bien que son manque de physique repoussait la plus part des femmes, mais malgré tout les efforts qu'il avait fait pour essayer d'avoir une plus belle carrure rien n'y avait fait... Il soupirait de nouveau lorsque des chevaux passèrent à toute vitesse les renversant presque sur le côté de la route. Regardant les personnes sur ces chevaux il eut drôlement envie de reprendre sa winchester et de leur tirer dessus, cependant la main d'Aélior sur son épaule l'en empêcha.
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Sam 19 Juin - 2:38

Ça commençait mal… il allait du mauvais côté.

- Andare! À moins de vouloir te faire tuer, allons dormir dans une autre ville tu veux bien? J’aimais cette femme, mais pas au point d’y retourner pour me faire castrer… j'y tiens trop.

Le métamorphe revint dans la bonne direction et ils se remirent en route. Le silence les enlaça et tous deux se mirent à penser, seul dans son coin. Alors que le regard d’Andare se perdait sur le paysage, le sien devint luisant tant ce à quoi il pensait lui faisait plaisir.
Une nuit avec cette femme aurait été exquise il en était sûr.
Une question posée par Andare le tira de ses réflexions. Un sourire amusé apparut sur son visage et il vint près de l'homme pour passer un bras autour de ses épaules.


- Tu sais mon frère, les femmes sont faciles. Toutes. Il faut juste savoir quoi leur dire et les apprécier à leur juste valeur. Il faut que tu lises dans leurs yeux se qu'elles veulent entendre. Juste en regardant les hanches d’une belle tu peux savoir si elle veut que tu la complimentes ou la laisse tranquille. Plus elle balance, plus elle a envie. Mais il ne faut que ça paraisse que tu l'as remarqué. Tu vois c'est un jeu subtil… auquel tout le monde n'est pas habile… (Il ricana tout bas et s'éloigna de lui.) Et si tu as tant envie d’une belle ce soir, je peux t’en trouver une…

Il n'eut pas le temps de continuer, car, dans le lointain, il entendait une cavalcade. Il s'arrêta et tourna ses oreilles pointues vers le bruit. Il écouta les chevaux et se tassa derrière Andare pour laisser passer la bande de cavalier. Cependant, ils passèrent trop près.
Ils les frôlèrent de trop près, tant qu’ils faillirent s’envoler dans le fossé. Andare réagit rapidement, saisissant sa winchester, mais Aélior lui saisit l’épaule avant de lui faire signe que non de la tête. Il regarda alors les hommes qui s’étaient brusquement arrêté pour se tourner vers eux.


- Hey les mecs! On se pousse du chemin quand on est des gros boulets incapables de monter à cheval!

Aélior poussa son frère dans son dos, le trouvant soudain un peu trop rapide sur la gâchette.

- Bonjour messieurs, dit-il en souriant légèrement. Quelle belle journée n’est-ce pas? Qu’est-ce qui vous amène par ici?
- Tiens, un bouffeur de salade. Je ne croyais pas qu'il en poussait jusqu'ici.
- Les bouffeurs de salade vous entoure mon cher, vous êtes juste trop simple pour les voir,
dit-il en souriant.
- Qu'est-ce que tu insinues par là?
- Rien que ton cerveau de limace ne puisse comprendre, désolé.


L'homme bondit à bas de son cheval et encouragé par ses compatriotes, il avança d'un pas rapide vers l'Elfe.

- La rancune et les parades sont mauvaises conseillères, mais comme tu insistes, je te laisse faire connaissance avec mon frère, Andare. Fais attention, il bave un peu quand montre ses crocs.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 20 Juin - 0:47

Il avait sentit la même colère qu'à l'habitude lorsque quelqu'un avait fait une chose dégradante envers lui, mais Aélior était souvent là pour lui permettre de garder son sang froid, cette fois-ci ce fut une petite poussé dans le dos. Malgré le fait qu'il lui avait dit qu'il pourrait lui trouver une femme le soir lorsqu'ils atteindraient le prochain village. Lorsque les chevaux s'arrêtèrent et que l'homme sur l'une des montures commença à échauffer l'atmosphère en ayant une joute verbale avec son frère, Andare espérait que cela finirait dans la violence... Il avait soif de sang et il serait peut-être servi grâce à ce que l'elfe était en train de faire. L'homme qui s'énervait lentement, mais surement, débarqua de son cheval et il s'approcha rapidement du lycan, son frère d'arme étant derrière lui. Lorsque la brute arriva devant lui, il partit à rire avant de lancé au charmeur de dame:

Comment veut-tu qu'un fifon comme lui, un homme qui fume un Bloody Rose!, Il balança une gifle puissante sur la joue du côter ou le cigare se trouvait, Tu vois, il n'est même pas capable d'éviter une gifle!

Andare sentit la rage le submergé, il avait essayer de ne pas se laissé aller, mais ce mouvement avait été de trop... Si tu ne connais pas la personne qui se trouve devant toi, il ne faut pas essayé de la menacer. C'était exactement ce que l'homme venait de faire et s'il ne s'attendait pas à ce que le lycan réplique, eh bien il allait avoir une surprise. Le léopard resurgit faisant pousser des poils blanc et noir partout sur le corps de l'homme, les muscles changèrent quelques peu et les mains se transformèrent en pattes munie de griffes rétractable. Ne prenant même pas le temps de tirer l'une de ses armes, le lycanthrope qui venait autant de grandir que de grossir utilisa les griffes de sa main gauche afin de couper les veines jugulaires ainsi que le larynx. Puis sans même prendre le temps de se retransformer, il tira son colt, modifier spécialement pour qu'il puisse l'utiliser dans sa forme actuelle, de l'étui dans lequel il était et tira deux coups de feu, un pour chacun des deux hommes qui étaient resté sur leur chevaux. Touchant ses cibles en plein coeur, il se retourna et tout en se retransforment il dit à son frère:

Tu sais Aélior, dit-il tout en ceinturant les épaules de ce dernier grâce à son bras, J'ai bien beau avoir voulu les tuer immédiatement, mais il aurait été préférable que tu m'avertisses que tu voulais qu'ils soient en colère avant que je le fasses... Maintenant je vais avoir un belle marque rouge sur la joue... Mais bon je crois que je vais accepter ta proposition pour ce soir, si tu peux vraiment me trouver une belle damoiselle, libre à toi d'essayer! Alors, on prend leurs chevaux ou ont les laissent dans la nature?

Andare ne restait jamais en colère contre son frère longtemps et Aélior le savait et l'utilisait un peu trop au goût du lycan...
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 21 Juin - 21:20

La réaction du gars face à son frère lui fit crisper les poings, mais il savait que ce dernier saurait se défendre seul. Et comme de fait, il lui arracha la gorge avant de butter les deux gars. Satisfait, il revint vers lui et, tout en se retransformant, il lui parla.
Aélior eut un sourire en coin.


- Tu sais très bien que tu es plus rapide – et plus précis – sur la gâchette quand ils te mettent en rogne. J’ai juste fait en sorte que ça ne dure pas trop longtemps, dit-il en souriant encore plus. Et pour la dame, je ne vois pas de problème ni même pour les chevaux… sauf qu'avec tes coups de feu, ils se sont barrés. Je nous arrange ça.

Aélior s'avança dans la plaine, voyant au loin les bêtes courir. L’un d’eux traînait même un cadavre dont la botte s'était prise dans l'étrier. Il se mit alors à parler dans la langue elfique. Sa voix transformée en mélodie poétique fut portée par le vent et entendu par les chevaux. Lentement ils se mirent à ralentir et faire demi-tour. Aélior leur parlait toujours, les rassurant quant à la disparition du danger.
Quand ils furent à son côté, l'Elfe continua de leur parler et frotta le front d’une belle jument ocre. Elle hennit doucement, mais resta là. Les deux autres bêtes s'approchèrent à leur tour et il les caressa aussi, parlant toujours dans sa langue.
Il finit par arrêter et s'approcha de l'étalon noir et blanc qui trainait le cadavre. Il retira sa botte et le traîna sur le bord du chemin.


- Voilà. Allons-y. On va prendre les trois, juste au cas. Tu veux lequel?


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 21 Juin - 23:45

Andare sourit lorsque son frère lui dit qu'il était plus rapide et précis lorsque le lycan était en rage... Bien entendu cette réflexion était exacte, car lorsqu'il sentait la soif de sang l'envahir, ses réflexes félin et son acuité visuelle augmentait. Cependant l'homme félin n'avait pas pensé au fait que les chevaux seraient effrayé par ses coups de feu et il fit une moue pensante alors qu'Aélior était en train de calmé les bêtes et les faire revenir vers eux en parlant en elfique. L'elfe avait essayé de lui apprendre cette langue, mais n'étant pas vraiment très doué le lycanthrope avait décidé de laissé tombé cette apprentissage supplémentaire.
Lorsque les trois chevaux furent retourné près de la route, Aélior retira la botte de l'homme dont le corps avait été trainé par le cheval noir et blanc. Andare inspecta rapidement les animaux et lorsqu'il arriva au niveau de la jument un sourire apparut sur ses lèvre, il se retourna alors vers son frère le regardant avec des yeux joueurs.

Je vais prendre le cheval totalement blanc... Nous ne devrions pas monter sur la jument, elle est sur le point de mettre à bas... Ces idiots ne l'avaient même pas remarqué.

Il monta sur le cheval qu'il avait choisit et il demanda à son frère:

Alors on y va?

Le soleil était au zénith et normalement ils n'auraient pas atteint le prochain village avant que le soir ne soit tombé. Mais avec leur monture, cela irait vraiment plus rapidement, ils auraient même le temps de faire une petite démonstration d'adresse afin de gagner un peu d'argent.

*Ouais, ça risque d'être vraiment une bonne journée.*
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 22 Juin - 15:08

Aélior attendit un court moment que son frère se décide à venir choisir. Il inspecta un moment les bêtes avant de déclarer avec assurance que la jument était portante et qu’il choisirait le blanc. Aélior approchant de la jument et inspecta son ventre.

- Il ne lui reste pas beaucoup de temps. Espérons être arrivé en ville avant que son travail ne commence. J’ai beau avoir des mains expertes et adorer les animaux, la mise bas n'est pas mon fort.

Il prit la bride de la belle ocre et vint l'attacher à la selle du noir et blanc. L'étalon était plus noir que blanc puisque seule l'extrémité de ses pattes et une large mèche dans sa crinière portait la couleur des nuages. Il monta en selle et testa la réponse de la bête. Elle était très bien entraînée puisqu’il n’exerçait qu’une toute petite pression sur ses flancs et il répondait immédiatement en avançant doucement. Un imperceptible coup sur les brides et il s’arrêta. Un autre coup léger et il tourna sur ses pattes.
Aélior sourit et se regarda vers son frère vers lequel Lansill – il venait tout juste de lui trouver ce nom – c’était tourné et arrêté.


- Allons-y.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 27 Juin - 21:23

Une roulotte tirée par une jument noire à la crinière blanche, et coiffée d'un chapeau à large bord, en feutrine blache, orné de fleur fraîches et colorées, avançait avec personne visiblement, pour la diriger. Toute en couleur rouge, jaune, bleue, verte -le tout dans un style très bohémien-, longue de cinq bons mètre et haute de deux mètres et demi, la roulotte tractée avancée doucement.
Sa propriétaire se trouvait à l'intérieur, allongée sur une banquette qui était son lit, vêtue d'une simple robe courte et blanche à bretelles fines, les yeux couvert par un tissu épaix vert foncé. L'intérieur était aussi coloré que l'extérieur, mais présentement, il était bien chaotique. Sur la table tout près de la banquette, une boite à couture ouverte étalait des bobines de fils multicolore partout, un mètre était deroulé par terre, des chutes du même tissu vert foncé jonchaient le sol en bois de la maison roulante. Des feuilles sur lesquelles un tas de choses étaient écrites, gribouillées, dessinées, sortaient d'un placard. Dans un évier, de la vaisselle sale restait à attendre de l'eau et du produit, et un beau tas de vêtements était plié soigneusement sur un plan de travail.
Ainsi était l'intérieur de la roulotte de Darena, drow fort connue des grands d'Inwilis pour leur fournir des vêtements régulièrement ou à l'occasion, et par les aubergistes pour être une grande buveuse, ainsi que sa chère jument, Asony, la coquette au chapeau tirant la roulotte.

Présentement, Darena dormait. Elle avait fignolée une commande importante pour elle pendant une bonne partie de la nuit, et elle s'en remettait à sa chère Asony pour trouver la route. La jument était une grande fille, et n'avait pas besoin de quelqu'un tiraillant les rennes pour se diriger, au plus grand plaisir de la couturière qui pouvait dormir, coudre, ou simplement rien faire pendant que tout se conduisait de manière automatique.
Asony allait simplement au pas. Trotter derait plus rapide, mais elle sentait que sa compagne de route avait besoin d'un bon repos. La jument se demandait comment la drow faisait pour rester en vie sans prendre de vacances. Elle enchainait les commandes, et passait des heures et des heures dessus, manquant quelque fois de se piquer.Franchement, arrêter de coudre au moins deux semaines lui ferait le plus grand bien, elle pourrait avoir un rythme de vie normale, et s'ennuyer à loisir.
Ou faire un bon ménage dans sa roulotte.
La jument renâcla. Deux hommes, et trois confrères équins se trouvaient sur la route. Il y avait aussi des cadavres. Asony s'arrêta net, et émit un bruyant hénissement dans le crâne de sa compagne drow endormie.

Darena sursauta, et manqua de tomber sur le sol parsemé d'objets de sa roulotte. Elle se leva d'un bon, ses cheveux blancs désodronnés, et ouvrit ses rideaux et la petite fenêtre de sa roulotte. Elle vit les hommes, les cadavres, et les chevaux. Grognant une bordée de jurons, elle referma la fenêtre, et slaloma vers un grand placard. Elle l'ouvrit, fit voler la robe sur la banquette, et sortite une combinaison. En simili cuir brillant, elle était blanche, passant obliquement sur son torse laissant une de ses épaules nue, et l'autre couverte par une manche rigide en forme de fleur au pétales en losanges, toujours de couleur blanche. D'ailleurs, un fleur du même acabit se trouvait sur sa hanche gauche. Elle mit ses bottes -blanches bien entendu- rapidement, elles laissaient voir le bout de ses orteils. Et pour finir, des semi gants en accessoires, ansi qu'un grand bracelet couleur fer.
Rien de très discret bien sur, mais la drow ne voulait rien porter de passe-partout. Cette tenue était presque la plus normale qu'elle possédait. Elle s'empara de ses tonfas, les garda sous le bras, et passa une cape elfique de couleur grise qu'elle referma. Elle était exentrique, pas scuicidaire...

Elle ouvrit une porte à l'avant et se posa sur le siège conducteur. Les deux hommes semblaient, regarde avec attention l'un des équidés, son ventre. Une jument pleine peut-être ?
-Tu aurais pu me réveiller en douceur quand même... Bon, allez, avance, avec de la chance, eux étaient les attaqués, les autres les bandits. Passe à une bonne distance tout de même...
Je sais ce que je fais Darena... Mais je peux sentir d'ici que la jument les accompagnant devrait plus se reposer et prendre des forces que de voyager
-Et bien, je le leur dirait de loin.

Et effectivement, en passant à une bonne dizaine de mètres d'eux, la drow encappuchonnée immobilisa Asony et mit une main près de sa bouche.
-Ola, messieur. Je crains qu'il vaudrait mieux laisser cette pauvre jument prendre repos et forces, avant qu'elle ne pouline, si elle fatigue trop elle risque de ne pas survivre au poulinage. De plus Fainros est à une sacrée trotte d'ici, elle mettra bas avant qua vous arriviez à la ville la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 29 Juin - 16:37

Andare avait regardé son frère inspecter le ventre de la jument en gardant ses mains dans ses poches. Il aimait bien les animaux et bien sur étant elfe, Aélior avait plus ou moins la confiance de ces derniers. Tant qu'à lui, le lycan n'avait jamais eut la confiance des animaux, ils le regardaient toujours d'un mauvais œil croyant qu'il allait les manger… Son frère d'arme monta alors en selle et ils s'apprêtaient à partir quand une voix de femme les interpella. Soupirant il fit se retourner sa monture, il l'avait senti venir… Littéralement… Cependant il avait espéré que ce voyageur ne se serait pas approché, après tout il y avait des cadavres par terre et la plus part des gens censé aurait évité de s'approcher d'eux, mais bon la conversation allait s'engager de toute façons, alors aussi bien répondre.

Bonjour mademoiselle, il n'aimait pas parler sans avoir réfléchit, mais il n'avait pas vraiment le choix, Nous avions remarqué qu'elle était sur le point de commencer le travail, mais nous espérions au moins pouvoir nous rendre à la ville… Cependant avec ce que vous semblé me dire, nous n'allons pas pouvoir nous y rendre… Vous connaîtriez vous un peu dans ce domaine par hasard?, Il ne s'attendait pas à une réponse positive, mais tant qu'à ne pas avoir le choix…, Nous aurions bien besoin d'aide, s'il vous plait.

Alors là il faisait fort… Il n'avait aucune idée de comment la femme devant lui allait réagir, après tout il avait été élevé par des fermiers et son langage ne s'était pas amélioré avec le temps… De plus, il ne se souvenait d'absolument rien de la méthode pour aider un animal à mettre à bas et cela l'énervait parfois… Il se permit alors de regarder la personne devant lui plus en détail, elle semblait être habillé d'une combinaison de cuir blanc ayant une coupe étrange, du moins l'était-elle pour Andare, l'une des épaules de la femme semblait être visible et il y avait des motifs qui semblait aléatoire, il était quand même à une dizaine de mètres, alors pour les détails… Il les verrait si elle daignait s'approcher…

*Non mais qu'est-ce qu'on a fait aux dieux pour toujours avoir des problèmes lorsqu'on voyage… Quel poisse…*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Mar 29 Juin - 21:28

Darena attendit poliment la réponse d'un des hommes. Elle avait assez chaud encapuchonnée et envelopée dans se cape façon cochet, mais bon, si elle ne voulait pas non plus être trop reconnaissable, il fallait bien qu'elle cache la belle tenue qu'elle s'était confectionnée, et qui lui assurait d'être reconnue par les gardes de beaucoup de ses clients. Là en l'occurence, elle aurait passé, soit pour une drow folle, ou pour une drow qu'il fallait détrousser. Et en effet, elle avait pas mal d'argent, mais l a plupart se trouvait bien au frais dans un coffre à Dangweth.
Quand l'homme fit la remarque qu'ils espéraient lui et son compagnon de route arriver en ville avant la mise bas, Asony secoua la tête en hénissant. Les Humains avaient vraiment de drôle d'idées parfois. Darena lui fit mentalement remarquer qu'il y avait un elfe parmi eux, mais étrangement, la jument semblait absorbé sur l'arrachage de quelques brins d'herbes.

-Euh,pas que je ne désire pas vous aider, mais pour être franche, faire pouliner n'est pas mon fort. A la limite miss Diva chapeautée ici présente doit savoir quelque chose, mais à part cette connaissance théorique, je ne sais rien du tout sur l'accouchement équin.

La drow fit une superbe grimace dissimulée sous sa cape. Elle imagina ce que pouvait donner un poulinage en se souvenant de la mise bas d'une chienne de ses amies. C'était sale, plein de liquide, et long, mais sale surtout. En plus vu la taille de la bête, ça devait être encore plus sale...
Sa chère amie refusait de bouger.
Nous n'allons pas laisser ces deux Hommes faire n'importe quoi. Je ne te demande pas d'y mettre les mains, mais guide les au moins dans la démarche
-Oh, oui, brillante idée, aurais-tu oublié ce qui traîne à leur pied ? Je me suis déjà approché pour qu'ils puissent m'entendre, je ne vais pas mettre pied à terre et les laisser me pourfendre ? Et en plus j'ai été contaminée, par Fin' et sa nouvelle manie de rimer... Rah...

Se tournant vers les deux hommes elle les regarda, et soupira. Elle ne pouvait pas non plus les laisser seule désemparés, elle avait une conscience et même si elle n'aimait pas se salir, elle adorait sa jument, et les équidés, si la future mère avait un problème lors de son accouchement, elle s'en voudrait.
-Je veux d'abord que vous m'assuriez de ma sécurité. Je ne suis pas aveugle, je vois les cadavres par terre. Je ne sais pas ce qui c'est passé, mais voyez vous, je pense qu'il est normal de ma part d'être méfiante à votre égard. Posez les armes que vous possédez, je poserez les miennes à ma place, et je vous dirais quoi faire. Cela vous convient-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Sam 3 Juil - 2:56

Aider une jument à mettre bas.
Cette idée ne lui plaisait définitivement pas. Il avait beau adorer les animaux et savoir d’instinct aider une jument à pouliner, ça ne lui tentait pas d’avoir sa première expérience en pleine prairie au beau milieu de nulle part.
Les craquements d’un convoi résonnèrent au loin et il y déporta son regard en soupirant. Deux rencontres en moins d’une heure alors qu'auparavant ils ne voyaient âme qui vive pendant des jours. C'en était presque exaspérant.
Il n'y avait qu'un chariot tiré par un cheval solitaire. Pas de charretier en vue.
Aélior s'approcha d’Andare.


- Avec un peu de chance il y a de la nourriture…

Mais ses espoirs moururent rapidement quand quelqu'un sortit de sous la toile pour s'asseoir sur le banc et prendre les rênes. Il fit une moue dubitative, mais pas désappointée. Le charretier ne semblait pas menaçant, caché sous sa cape, et il voudrait peut-être les accompagner jusqu'à la ville proche en partageant un ou deux repas.
Qu'est-ce qu'il pouvait avoir faim.
Alors que les deux hommes le regardaient, le charretier tira sur ses rênes pour arrêter sa bête et leur parler. Un sourire en coin s'étira quand il reconnue la voix d’une femme. Décidément, les dieux étaient avec eux.
Des chevaux et une femme… que demander de plus?
Ce qu'elle dit cependant avait du sens. La jument était sur le point de mettre bas et la route pourrait risquer d’empirer son état déjà piteux. Il baissait le regard vers le brigand qui l'avait monté et soupira avec force.
Quel con.
Son frère parla et il sourit de son piètre essai d’être charmant avec la dame. Il chuchota à son frère;


- Laisse-moi faire.

Il descendit de selle et s'approcha de la jument, les mains sur les hanches. En s'arrêtant près de la bête il retira ses armes ainsi que son baudrier et ses gants de fer et les déposa doucement au sol avant de prendre la bride de l'animal et de s'approcher de la femme et sa « Diva ».
Un sourire aimable au visage, il arrêta la jument et lui gratta le front.


- Votre sécurité est assurée ma chère. Je vous assure que nous ne sommes pas ceux qui cherchions les problèmes. (Il laissa un léger silence flotter avant de reprendre: ) Je suis heureux que vous soyez là. Je sais aider les juments, mais je ne l'ai jamais fait. (Un nouveau silence immobile) J’ai déposé mes armes. C'est à votre tour.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 4 Juil - 12:43

Ce fut l'autre homme qui lui répondit. L'elfe sans chemise semblait plus sur de lui que son compagnon, et plus assuré dans ses propos.
-Ouai, mais sachez qu'il hors de question que j'y mette les mains, mes vêtements ne sont absolument pas adapté à ce genre de chose. Donc, si elle a un souci, ce sont vos mimines qui l'aideront, mais je vous guiderais verbalement.

Darena ferma soigneusement la petite porte de sa roulotte en bois, et accrocha à la petite poignée, un flacon dendouillant au bout d'une ficelle. Une fois le flacon lâché, sa maison roulante en bois brilla brièvement, puis redevint normale. Elle l'avait scellé pour toutes personnes voulant y entrer, seule elle et Asony pouvaient toucher le bois sans se retrouver expulsées et electrifiées, car à l'intérieur du flacon-sortilège, se trouvait une petite mèche de ses cheveux blancs, et un crin de sa jument.
Elle sortit d'un geste ample les tonfas de sous sa cape, mit pied à terre, et les posa sur le banc du conducteur, les laissant en vue des hommes. Elle passa de l'autre coté d'Asony, et retira courroies et boucles la maintenant à la roulotte. Elle avait besoin du savoir de la jument, et n'allait pas la laisser attachée. Une fois la jument libérée, cette dernière alla sans attendre auprès des autres chevaux... Et éloigna à grand renfort de hénissement, les deux mâles qui cherchait à suivre la future mère.
-Hey, doucement As' !

La drow retira les boucles qui tenaient sa cape fermée, et la retira d'un geste ample et presque, théatral. Sa combinaison de cuir blanc n'était pas trop aveuglante au soleil, et puis elle n'avait de cesse de le dire, le blanc faisait un merveilleux contraste avec sa peau noire. Ses yeux bleu ciel -étrange pour sa nature de drow-, se posèrent sur la jument pleine. Cette dernière se coucha par terre, comprenant visiblement qu'elle n'allait pas continuer la route, et sentant sûrement la liaison qu'il y avait entre Darena et sa jument. La drow s'approcha et la gratouilla sur le museau en souriant.
-Tu es fatiguée, hein ma belle ? Tu peux te laisser aller, avec moi rien ne peut t'arriver, Asony peut t'en assurer. Par contre, si tu pouvait éviter d'avoir une mise bas difficile, ce serait super. Elle tourna les yeux vers l'elfe sans chemise, qui fut rejoind par sa jument à elle, avec son chapeau toujours aussi bien mit. Elle renifla rapidement les cheveux de l'homme. Je m'appelle Darena, et elle c'est Asony. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 5 Juil - 4:15

L’elfe laissa un léger sourire étirer son visage quand elle annonça qu'elle ne se salirait pas les mains.

- C'est bien ma chance… on dirait que c’est moi qui vais y goûter.

La femme fit alors quelque chose qu'il ne vit pas avant de voir s'illuminer furtivement la roulotte. Il ne recula pas, ne sentant pas de mauvaise énergie dans cette magie. Il la vit alors descendre sur le sol et retirer ses armes qu'elle déposa sur le siège. Des tonfas, intéressant.
Elle alla ensuite détacher la jument qui bondit vers la jument ocre. Elle écarta les mâles et il sourit encore plus. Cette jument là avait un fort caractère.
Son regard fut ensuite attiré par un froissement bruyant. Une expression surprise rapidement suivit par un sourire aimable apparurent quand il remarqua la couleur de sa peau et de ses cheveux. Une drow. Et délicieusement belle en plus. La couleur de son vêtement ne faisait qu'ajouter à son charme. Et des yeux d’un bleu si magnifique.
Les deux juments s'étaient arrêté entre les deux oreilles-pointues et la ocre se coucha alors dans les herbes hautes.


- Pitié, Mei, faites qu'elle ne commence pas tout de suite, chuchota-t-il.

La drow approcha de la jument et lui parla en lui grattant le front. Il approcha alors, son regard passant de la jument à la drow. Quand il sentit un souffle chaud dans son cou, il sourit et passa sa main gauche sous le cou de la jument pour venir lui gratter le cou.
La drow lui dit leur nom et il ferma les yeux en inclinant légèrement la tête.


- Enchanté de faire vos connaissance mesdames. Je me nomme Aélior, dit-il en posant sa main sur son torse. Et le timide en arrière (Il tourna la tête de côté pour indiquer son frère d’un coup de tête) C’est Andare. Approche, elle ne nous mangera pas. Enlève tes armes hein?


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 12 Juil - 5:10

Aélior avait tout de suite pris la parole... Après tout Andare n'était pas une personne que l'on peut qualifier de charismatique. C'était incroyable à quel point son frère pouvait passer de l'attitude dans laquelle il cherchait à provoquer quelqu'un à celle ou il draguait les femmes. Il soupira lorsque l'elfe déposa ses armes et il commença à sourire, un sourire plutôt sadique quand il vit que la personne qui était sur la roulotte était une drow.

*Non, mais qu'est-ce que j'ai fait aux dieux pour que tous ça me tombe dessus en moins de 48 heures...*

Il n'eut même pas le loisir de se lamenter plus longtemps sur son sort que la drow se présenta et qu'Aélior se présenta, n'oubliant pas de présenter son frère d'arme... Le traitant de timide... Enfin, c'était toujours comme cela... Depuis huit années ils voyageaient ensemble et durant tout ce temps, Andare ne pouvait pas se souvenir d'une seule fois où il avait pu prendre la parole pendant que l'elfe était avec lui. Défaisant les courroie retenant son holster, il posa ce dernier sur le sol, le révolver toujours à l'intérieur, puis il retira sa carabine la déposant à son tour sur le sol. Il s'approcha des deux autres tout en sachant pertinemment qu'il ne serait pas d'une grande aide.

Qui a t'il Aélior, tu veux que j'aille te cherché de l'eau? Tu sais bien que je risque de la tuer la pauvre...

Il devait surement se souvenir à quel point la réaction d'Andare avait été violente la dernière fois où il avait été en présence de sang d'un animal qu'il considérait comme une proie... Disons qu'il essayait d'évité les endroit où avait lieu des accouchement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 12 Juil - 22:57

Asony se mit face à Andare et souffla dans ses naseaux, méchament. Elle avait sentit le danger potentiel qu'il représentait, et l'entendre le dire à voix haute n'avait fait que confirmer ce que son instinct animal lui avait dicté. Elle l'éloigna donc de la jument qui allait accoucher, le menant près des mâles qui attendaient sans vraiment oser bouger. Elle prévint sa compagne de vif, que celui qu'elle avait éloigné, avait l'odeur d'un prédateur. Darena continuait de carresser la jument, passant cette fois sur le ventre de la future mère. Il durcissait à intervales réguliers. La drow siffla entre ses dents.
-Mmmh, c'est bientôt bientôt. Heureusement que je vous ai arrêtés tout les deux, vous l'auriez fatigué pour rien, déjà qu'elle à pas l'air en bonne forme du tout... Bon, votre frère, sent le prédateur dit ma jument, je suppose qu'il est métamorphe ou que je suis devenue myope en croyant voir un être humain. Je pense qu'enterrer les trucs qui restent après serait pas du luxe dans ce cas. Je vais chercher... Une truelle.

La drow fut en quelques enjambées rapide à l'intérieur de sa roulotte. Elle déplaça des pans de tissus, quelques rouleaux, souleva de la vaisselle, et miracle, elle finit par trouver une petite truelle de jardin. Pour en connaître l'usage il faut se souvenir que les toilettes ne poussent pas dans les bois.
Darena se débarassa de ses gants, et descendit avec la truelle dans les mains. Asony veillait toujours à l'éloignement des mâles et du frère. la drow eu une petite grimace désolée et mit ses mains en porte voix pour s'excuser un peu.
-Désolée, mais vous représentez un danger, elle ne fait que ce que sont instinct lui dit. Une fois le poulain né, un peu nettoyé et que tout le reste sera hors de vu, vous pourrez revenir. Ca devrait pas tarder...

Elle retourna près de la belle jument ocre qui se fatiguait à vu d'oeil.
-Par Mei, j'ai peur qu'elle ne tienne pas la mise bas....
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Jeu 15 Juil - 2:45

Andare venait à peine de s’approcher que la jument qu’il était en train de caresser regimba, poussant son frère vers les chevaux. Il eut un faible sourire amusé. S'il avait espérer que son frère l'aide un peu, c'était raté. Et puis de toute façon, il savait qu'il aurait dû le repousser à un moment ou à un autre vu ce qu'il était.
Il eut un sourire désolé vers son frère, mais les mots de la belle Drow le forcèrent à ramener ses yeux sur elle. Il l'écouta et acquiesça à de nombreuses reprises.


- Il est métamorphe oui… ce qui est bien dommage, puisque nous aurions bien besoin de lui actuellement. Deux mains de plus n'auraient pas été de trop.

La drow partit ensuite fouillé dans sa roulote. En attendant son retour, il caressa le ventre de la jument, lui chuchotant des mots doux dans sa langue natale. Quand elle revint, elle cria à son frère des excuses puis se pencha sur la jument en priant Mei.
Il soupira, sachant qu’il n’y réchapperait pas.


- Bon… aussi bien se préparer.

Il usa de son lien avec la nature pour sentir la terre sous ses pieds. Après un court moment, il trouva se qui cherchait; une source d’eau dans le bosquet tout près. Il rouvrit les yeux et regarda Darena.

- Je reviens avec l'eau. Elle ne sera pas chaude, mais au moins nous en aurons pour nettoyer le petit.

Sans attendre, il retourna vers son cheval et fouilla dans son sac pour en sortir une casserole. Il jeta alors un regard à son frère.

- Enterre les corps, ça te feras passer le temps.

Sans plus, il couru vers le bosquet et trouva le point d’eau. Il remplit sa casserole et dû revenir en marchant lentement auprès de la jument. Cependant… en arrivant le travail avait déjà commencé.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Lun 2 Aoû - 23:29

La jument qui tirait la roulotte quelques instants plus tôt, poussa Andare, l'emmenant près des autres chevaux, la drow lui dit alors qu'elle était désolé et qu'il représentait un danger... Le bout du danger il le savait déjà, mais il fut tout de même content qu'elle soit désolé... Puis Aélior lui dit qu'il pouvait enterrer les corps afin de passer le temps. Cependant le lycan n'eut pas le temps de lui répondre avant que ce dernier ne s'en aille. Secouant sa tête de gauche à droite, il soupira.

Franchement... Avec quoi tu veux je les enterre... On n'a pas de pelle je te rappelle... Et comme d'habitude tu ne m'écoute pas... Ou plutôt je parles tout seul.

Le lycanthrope remarqua alors une pierre qui devait être assez grande pour pouvoir cacher les corps. Andare se transforma alors en sa forme hybride et souleva la pierre comme si elle ne pesait rien, voyant qu'elle était stable à la verticale, il alla chercher les corps un à un afin de les mettre où la pierre avait été, puis il repoussa la roche à son endroit d'origine. Lorsqu'il eut terminé sa besogne, il se coucha dans l'herbe en espérant que la mise à bas ne soit pas trop longue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Jeu 19 Aoû - 21:19

[HRP/ Supra méga désolé les gars de pas avoir prévenu, mais j'étais partit en vacances dès le 20 juillet... J'ai pas trop pu rp par conséquence, mais j'vais me ratrapper ! Si vous m'étripez pas avant...]

Darena ne s'occupa que de la pauvre jument qui semblait souffrir. Elle était vraiment épuisée, et renâclait beaucoup alors que le travail débuttait à peine. La drow se mordit les lèvres et se retint de larmoyer. La drow avait beaucoup d'empathie avec les équidés depuis qu'elle s'était liée avec Asony, et voir la future mère souffrir l'émouvait énormément. Aélior revint avec de l'eau, et elle secoua la tête.
-Vaudrait mieux éviter de le mouiller. On se servira des hautes herbes pour le frotter et le sécher, mais l'eau pourra servire à sa mère une fois que tout sera finit, et même un peu avant. La rafraichir doucement serait pas du luxe, mais éviter de me mouiller, le cuir c'est dur à laver, et cette pièce est unique.

Oui, la drow dans un moment comme celui-ci était tout à fait capable de penser à ses vêtements et leur bien être. Ca faisait presque insensible, si on ne remarquait pas son regard profondément inquiet et anxieu. Un liquide s'écoula en masse hors de la jument, mais quand Darena commença à légèrement paniquer, Asony lui indique que ce n'était pas encore le moment. Quelques minutes s'écoulèrent.
Pas plus de dix, mais l'éternité semblait quand même être passée, quand tout commença vraiment à être sérieux. Elle appela Aélior et le fit se placer près de la porte de sortie d'où le poulain sortirait. Des sabots commençaient à apparaitre, jusque là tout se passa bien... Sauf que la jument, devint rapidement de plus en plus amorphe, et ne poussait plus trop une fois la moitié des pattes du poulain sorties. Darena s'écria sans avoir vraiment voulu crier.
-Tirez ! Tirez vite il ne sortira pas !
Revenir en haut Aller en bas
Aélior Mélies
Artilleur
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : mmmh... devine
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Dur réveil   Jeu 2 Sep - 4:22

L’elfe devait avouer stresser un peu. Oui, il avait déjà assisté à des mises bas, mais jamais il n'y avait participé. Aujourd'hui il était aux « premières loges » si on pouvait dire.
Quand il ramena l'eau, la jument travaillait déjà, mais rien n'était commencé encore. La belle drow lui fit part de commentaires, notamment par rapport à ses vêtements. Incroyable qu'elle puisse penser à ça par un moment pareil.
Ils attendirent encore un peu avant que les eaux de la jument ne crève. Son cœur s'emballa, mais il savait que ça ne commencerait pas encore. Il s’engagea alors à la caresser, la rassurant de son délicat touché et de sa voix douce. Il utilisait sa langue natale, elle comprenait donc tout ce qu'il disait. Il n'était pas du tout mal à l'aise de parler ainsi devant une drow. Ce n'était pas parce que leurs races étaient totalement opposées qu'ils ne pouvaient pas être amis.
La jument crispa ses muscles. Maintenant c'était l'heure. Il se plaça derrière la belle bête, près à « réceptionner » le poulain. Tout allait bien… jusqu'à ce qu'il ne bouge plus. Darena se mise à paniquer et lui aussi, mais il fit ce qu’elle demandait et se saisit des pattes du poulain et tira le plus fort qu’il put.
Un museau, des oreilles, une crinière, un cou, un corps, une croupe et des pattes… Aélior tomba en arrière, tirant toujours le poulain qui lui tomba dessus.
Comme tous nouveaux nés, il était couvert d’un liquide immonde et faible. Il le regarda, abasourdit, pendant un moment, puis se redressa en le plaçant de travers de ses jambes. Il se mit même lui flatter doucement la crinière.
Il jeta un regard à Darena et sourit.


Les femmes c'est comme le tonnerre...
Si tu les contraries tu ne sais jamais où elles vont frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dur réveil   Dim 31 Oct - 16:08

Darena soupira de soulagement en voyant le poulain bien vivant sortir de la jument... Et eu un petit gémissement écoeuré en voyant tout ce liquide visqueux autour de lui. Une fois nettoyé ce petit cheval serait plus présentable, et bien plus agréable à regarder. Elle posa une main sur l'encolure de la mère et déglutit difficilement. Du sang coulait encore de là où était sortit le petit, elle n'avait pas l'air bien du tout, et avait grand peine à redresser la tête. Il était plus que clair qu'elle souffrait... Et surtout qu'elle ne survivrait pas de tout manière, à moins d'un guérisseur passant d'un coup dans le coin. Elle avisa les armes des hommes posées non loin de là, et demanda un peu désespérément à Asony si elle avait raison de penser à ce qu'elle pensait.
La jument renacla vers les mâles pour leur dire de ne pas bouger et arriva au petit trot près de sa liée à qui elle donna un petit coup de museau. L'issue serait moins longue et douloureuse si elle faisait quelque chose. Elle alla lécher le poulain, comme si elle était sa mère, laissant la drow avec son dilemne. Un regard humide de la jument qui souffrait, et la drow se saisit d'un des fusils. Elle posa sa main sur le front de la jument et lui parla.
-Puisse tu ne plus souffrir, et revoir ton poulain quand il sera devenu vieux et qu'il rejoindra l'autre monde à son tour. Tu as été très courageuse ma belle, c'est finit à présent.

Darena recula, mit en joue et visa sous l'oreille de l'équidé. Un coup de feu retentit, et la jument ne souffrit plus. La drow reposa l'arme, sans trop d'émotion. Elle était un peu secouée, mais c'était ça ou une lente agonie. A présent il fallait faire vite, et récupérer un maximum de lait de la mère tant qu'il était chaud. Le poulain ne survivrait pas sans.
-Aélior c'est bien ça ? Vous allez vous acquitter d'une tâche un peu ingrate, mais indispensable. Laissez ce petit truc gluant se faire nettoyer par Asony, et venez m'aider... Attendez, je vous passe des choses, n'entrez pas.

Dans sa roulotte elle lui tendit plusieurs casseroles, une marmitte de taille moyenne, et vida dans ses tiroirs pas mal de bocaux remplis de boutons, et un grand torchon. Avec tout cela dans les bras et ceux d'Aélior, elle alla près de la jument.
-Je vais la soulever au mieux, et vous trayez un maximum pour prendre autant de lait que vous pouvez. Je refuse que son poulain meure lui aussi. Et attention aux éclaboussures s'il vous plait...

La drow mit le torchon sur son épaule et souffla... Avant de soulever la jument à mains nue. Être de race magique, et de plus liée à une jument qui tirait sans problème une roulotte remplie à raz bord aidait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
 

Dur réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Falast :: Terres royales de Fainros-
Sauter vers: