AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marché noir... et je parle pas de contrebande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Ven 28 Mai - 0:37

Le dôme était aussi noir qu'un ciel de nuit sans lune - ce qui avait été le but recherché par les concepteurs - et le marché quant à lui était bruyant et empli de gens...
Gaëtéo n'aimait pas les gens. Il les trouvait trop simple d'esprit. Ils ne voyaient pas les choses comme lui. Bien évidemment, il savait qu'il n'était pas comme les autres au niveau neurologique, mais contrairement aux autres, il trouvait cela très stimulant et bénéfique alors qu'ils le prenaient tous pour un taré.
Cela lui apportait un certain avantage.
Marchant entre les boutiquiers et les monstres en tout genre, les mains dans le dos et sifflotant gaiement, il avança vers son lieu de rendez-vous. C'était vraiment la cohue, aucune organisation et pourtant tout le monde trouvait son péché mignon.
Là, un ogre qui passait sa colère sur un drow, ici, un thieffelin qui cramait un thuatann et là encore un nain – rare en cette ville – qui abattait sa massue sur le pied d’un gobelin. Ahh que le monde était beau et empli de joie.
Les odeurs piquantes et les couleurs criardes agressaient ses sens, même si les parfums de sang frais et les belles femmes lui mettaient l'eau à la bouche. Les stands de marchands tapissaient la rue. Pas le moindre mur n'était épargné de leurs toiles et articles à vendre. Et il y avait de tout ici; couteaux, haches, hallebarde, étoile du matin, épées, machette… et cure-dent en fer… son arme favorite.
Il était si attiré par l'arme, qu'il faillit passer tout droit en arrivant au lieu de rendez-vous. Il fit donc demi-tour – prenant bien soin de piquer un cure-dent au passage – et s’arrêta au beau milieu de la rue.


- Hola! Vampire! On arrête pas le trafic comme ça!

Gaëtéo ne jeta qu’un regard désinvolte à l’homme avant de l'ignorer. Les gens passèrent à côté de lui en grondant, mais l’homme ne partit pas et son visage devint rouge de colère.

- Je te parle le guignol!

Il lui agrippa l'épaule, mais Gaëtéo se retourna vivement. L'homme resta immobile, muet, alors qu’il était sur le point de crier. Il baissa le regard et vit la main du vampire qui tenait un cure-dent enfoncé dans son ventre. L’homme s’éloigna du vampire et le regarda avec colère.

- Tu pensais vraiment me tuer avec ce truc?! Ragea-t-il en jetant le bout de fer au sol avec rage.
- Non.

L'homme resta un moment sans réagir, puis, grognant de mécontentement, tourna les talons en agitant sa main vers le vampire.

- Ce sera ta vésicule biliaire percée qui va t’empoissonner tout doucement, se dit-il tout bas.

Il ramassa le cure-dent et regarda aux alentours, s’attendant à tout moment à voir débarquer celui qu’il attendait. Son regard bleu dériva vers le ciel puis revint doucement vers les gens à qui il bloquait le chemin.
Il sourit, amena son cure-dent à ses lèvres pour en lécher le sang, un sourire étrange accroché aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mar 1 Juin - 11:49

Identité... qui sommes-nous quand nous n'avons aucun nom, hormis un chiffre parmi temps d'autres ?... Rechercher... trouver, gratter la terre jusqu'à savoir pourquoi, qui nous sommes...

Enveloppé dans un long drapé noir, un être étrange marchait dans la Citadelle de Cemenwin... Seuls ses yeux rouges, surveillant avec prudence tout ce qui passait près de lui, mais personne n'osait... La créature de deux mètres aux iris de sang semblait un peu menaçante, même pour les standard des environs...
L'être sombre, lui, scrutait les environs comme s'il cherchait quelque chose... il reconnaissait vaguement les lieux... cela faisait déjà nombre de cycle solaire qu'il avait fui, et il avait déjà cherché dans tant de lieu qui aurait pu être le lui de ses souvenirs ?... un ciel de ténèbres, comme au-dessus de lui, mais il avait très bien pu sortir la nuit... il ne savait plus, mais cherchait tout de même... vérité...

Il sentit quelque chose approcher, avant même que la main n'effleura sa cape, où qu'il daigne jeter un regard au voleur gobelin.
Sang... le sol en fut éclaboussé, et alors qu'un silence de mort s'installait autour de lui alors que les regards se tournaient vers ses griffes, déployé, et transperçant la gorge du petit peau-verte. Lentement elle se rétractèrent, tandis que son regard un peu paniqué furetait sur les gens qui l'observait curieusement.
D'un coup, il partit en courant, cherchant à échappé aux regards et aux explications... sauf qu'il ne vit pas la personne devant lui, qui ne l'avait pas remarqué, absorbé par quelque chose d'autre... il lui rentra dedans, et tout deux se retrouvèrent à terre... sa cape noir quitta ses épaules, laissant apparaitre l'être qui se cachait dessous.
Imposant, ne ressemblant à rien de commun, et même un être unique... avec une grimace dévoilant ses crocs, avant de se relever rapidement et, déployant ses griffes pour attraper sa cape et l'enfiler rapidement. Il reprit son chemin, mais craignait tout de même que l'homme qu'il avait bousculé ne lui pose des questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mar 1 Juin - 15:31

Il adorait le sang. Et même avant de se faire mordre il aimait cela. Sa couleur rouge était si attrayante, si superbe qu’il n’avait jamais su résister quand il en voyait. Il avait toujours fallu qu’il goûte.
Regardant les gens qui passaient de chaque côté de celui qui leur bloquait carrément le chemin, Gaëtéo jouait lentement avec son cure-dent, se demandant lequel allait faire comme le ventripotent de tout à l’heure et se laisser se faire tuer.
Cependant autre chose attira son attention. De sa vue perçante, il aperçu au loin un homme assez grand tuer un gobelin. Jusque là, rien d’anormal, mais quand il se mit à courir il trouva cela étrange. On ne court pas ici. Tuer est chose quotidienne.
Cet homme était un étranger.
Il courrait maintenant dans sa direction. Il lui fonçait carrément dessus, mais Gaëtéo ne broncha pas, un sourire niais étirant son visage. Il ne bougea pas non plus quand il lui rentra dedans. Habillement, il fit une bascule arrière et retomba sur ses pieds, face à l’étranger.
Ce qu’il vit le stupéfia momentanément. Non seulement avait-il des yeux d'un rouge à faire fondre son coeur, mais aussi un sentiment de déjà vu s'empara de son esprit.
Il ne pu le regarder plus longtemps, car il se saisit de sa cape et repartit à la course. Gaëtéo se redressa et pencha la tête de côté, regardant le fuyard courir.
Il bondit alors, fit deux bonds vertigineux et se retrouva devant celui qui courrait. Il tendit alors sa main devant, mais ne tenta pas de l’arrêter. Il tenait son cure-dent dans sa main. L’étranger passa à côté de lui et ne réagit même pas quand le cure-dent toucha sa peau.
Gaëtéo ne s’intéressait plus à l’étranger. Il avait le regard fixé sur son arme. Il n’y avait rien. Pas la moindre trace de sang et pas le plus infime indice de pénétration. Son regard vola momentanément vers l’expérience no 7 qui courrait toujours au loin.
Un sourire carnassier s’étira sur son visage. Il se mit lentement à marcher dans les pas du fuyard, les yeux fermés. Projetant son esprit au loin, il toucha celui de l’étranger.


- « Arrête-toi » Put-il entendre dans sa tête.

Et l’esprit égaré de l’étranger ne put qu’obéit à son pouvoir d’Artiseur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Sam 5 Juin - 1:18

*Arrête-toi*

Les mots résonnèrent avec force dans l'esprit de la créature toute drapé de noir, mais ce n'est pas l'ordre, qui le laissait de glace, qui lui fit s'arrêter, puis se retourner. C'est plutôt la curiosité. Un homme venait de voir devant lui un être unique, seul membre d'une race qui n'a jamais existé avant lui, et qui peut tuer avec une vitesse prodigieuse, et ce qu'il trouve de mieux à faire, c'est attirer son attention ?...
Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, mais c'était trop tard. L'être de noir vêtu se tourna vers l'homme. Il abandonna sa cape, laissant son corps seulement habillé d'un pantalon en cuir, le reste montrant ses muscles qui semblait prévenir du danger qu'il représentait... ses yeux rouges se posèrent vers l'imprudent, et il se positionna pour bondir. Le temps d'un sourire emprunt de sadisme, et il s'élança, d'un saut il vint percuter celui qui avait osé le déranger...
Aux yeux de l'étrange créature, toutes les autres se ressemblaient, ils ne faisaient pas vraiment de distinction... Il plaqua l'homme au sol, à califourchon sur lui, une main sur son torse le plaquant à terre pour qu'il ne bouge pas, l'autre tenu au-dessus de sa tête, griffes dégainées, prêtes à lui transpercer la gorge...
Puis, d'une voix sifflante, il lança sans aucune émotion dans le ton à l'individu qu'il menaçait :

-Et bien, maintenant que je suis là, que me veux-tu ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Sam 5 Juin - 3:32

Expérience no 7 s’arrêta et Gaëtéo sourit quand il le vit se départir de son vêtement – dénudant ainsi le haut de son corps – et lui foncer dessus. Le vampire ne broncha pas, les bras croisés dans le dos et son sourire toujours accroché au visage.
Ils basculèrent sur les pierres de la rue et l'étranger le plaqua en lui tenant la gorge. Gaëtéo perdit le souffle un moment, mais il souriait toujours. Il lui parla avec une pointe de colère dans la voix. Peu lui importait les gens autour et ceux-ci l'ignorait tout autant.
Ignorant la menace de ses griffes pointant sa gorge et celles qui y étaient déjà, il tenta d’approcher son visage du sien et le regarda fixement. Il vit dans son superbe regard rouge non pas seulement l'envie de tuer, mais aussi une légère pointe de curiosité.
Il sourit plus encore.


- Tu cherches qui tu es?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Lun 7 Juin - 8:48

L'être vivant n'avait pas peur. Une créature à l'apparence peu commune et aux aprtitudes incroyables lui saute dessus, l'empêche d'agir et le menace, et la seule chose qu'il trouve à faire c'est... sourire ?!... soutenant son regard de sang, l'homme posa une étrange question à l'être qui le menaçait, et ce dernier resta sans voix, le regard désarçonné... la créature n'avait pas l'habitude d'un tel comportement, et il ne savait pas vraiment comment réagir dace à cet être qui le dévisageait avec intérêt, et qui lui posait une telle question, qui sonnait d'ailleurs plus comme une affirmation...
La créature rétracta légèrement ses griffes, sans pour autant cesser de menacer l'homme, ni le libérer du poids de son corps qui l'immobilisait. Cet être vivant l'intriguait, il semblait ne pas penser comme les autres, avoir sa propre façon de réfléchir comme... comme ceux qui l'avait créé, lui, et n°8... oui, après cette constatation n°7, la créature, commençait à penser que l'être devant lui allait avoir bien plus de chance de rester en vie...
Avec un sourire des plus ironique, il approcha son visage de celui de l'homme, et lui souffla :

-Tu te trompes, créature. Malgré cet air de je-sais-tout qui me dit que tu crois toujours avoir raison, tu fais erreur. Je sais qui je suis, c'est sans doute la seule chose de certain. Son sourire s'élargit. Tu n'es qu'un insecte parmi tant d'autre à mes yeux, et pourtant tu me déranges pour poser des questions qui n'ont aucun intérêt, et qui a pour réponse un "non" qui pourrait être suivis par ce que vous appelez "décapitation". Tu m'intrigues créature. Il hésita un instant avant de dire : Mon nom c'est Sellan. On devrait trouver un meilleur endroit pour parler... si tu y tiens...

La créature dénommé Sellan se redressa, et attrappa l'homme par le col, avant de le soulever et de le remettre sur pied. Puis il alla vers sa cape, et il la reprit comme précédemment du bout des griffes, avant de la revêtir. Il se planta alors devant l'intriguant homme qui semblait être scientomage, et après un instant de silence il lui dit :

-J'aimerai savoir ton nom. T'es étrange, on dirait un des êtres qui m'a créé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Lun 7 Juin - 19:38

Gaëtéo était content. Mais alors vraiment. Il en avait toujours l’air, mais là c’était carrément de la jubilation. Il se retenait pour ne pas partir à rire. No 7 n’avait pas l’air aussi heureux que lui. Il avait même l’air en colère ou bien sadique.
Mais qui l’était vraiment entre eux deux?
Il s’approcha et lui parla, mais Gaëtéo ne se départit pas de son sourire et ne se recoucha pas. Leur visage se touchait presque et le Scientomage eut l’envie de lui lécher le nez, mais il se retint, tentant de se concentrer sur ce que no 7 lui disait. Il n’en retint pas la moitié. Tout ce qui ne sortait pas de sa tête avait du mal à rester. Il comprit cependant une chose qui le fit ricaner doucement.
No 7 se leva et l’entraîna avec lui avant d’aller chercher sa cape, de s’en recouvrir et de lui proposer un meilleur lieu pour discuter.
Gaëtéo ricanait toujours, mais il n’arrivait pas à s’en empêcher. Il se mit à rire plus fort en se tenant le ventre et c’était à peine s’il ne se pliait pas en deux. Au bout d’un long moment, il essuya sa larme à l’œil et se redressa en tentant de contrôler son rire.


- C’est la meilleure celle-là… tu t’es trouvé un nom. Vraiment, elle est bonne.

Il garda le silence, sa voix tressautant encore légèrement à cause de son fou rire mort. Il vit l’air de no 7 et comprit que lui, il ne la trouvait pas drôle.

- Détrompes-toi mon cher, je ne me ris pas de toi, dit-il, un immense sourire toujours accroché aux lèvres. Au contraire, tu me fascines. Ce nom est la preuve que tes créateurs étaient des incapables. Tu n’aurais jamais dû posséder une intelligence autosuffisante.

Gaëtéo souriait toujours et il s’approcha de no 7.

- Ils ont vraiment mal fait leur travail. Si tu avais été ce pour quoi tu as été créé, tu n'aurais cure de mon nom, mais si tu y tiens tant... je m'appelle Gaëtéo, mais on m'appelle Gat ou Téo selon l'humeur. Bien, fit-il en tappant dans ses mains, maintenant que nous sommes amis, je te prierais de me suivre. Nous discuterons amplement un peu plus tard. J’étais ici pour affaire.

Il vit une légère hésitation dans le regard de son ami.

- Quoi? Tu penses quand même pas que je vais te ramener chez moi, communiquer avec tes créateurs et te vendre à eux?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Sam 12 Juin - 0:37

L'homme se mit à rire, ce qui le contrariait beaucoup... il fallait croire que tout et rien faisait rire cet individu, qui semblait plus qu'un peu fou... mais folie rime curieusement avec génie, en de nombreuses circonstances...
Sellan jeta un regard interloqué à cet homme, qui semblait rire de lui... même s'il sentait bien qu'il ne se moquait pas de lui, il se moquait de son nom... ou tout du moins il trouvait quelque chose de drôle à l'évocation du nom qu'il lui avait été donné... Il le regarda avec un air un peu contrarié, mais avant que l'imposante créature ne réplique, le scientomage lui expliqua pourquoi il riait... en réponse, il montra brièvement les crocs, signe de son dédain... Puis il lâcha, d'une voix nonchalante :

-Je n'ai aucun défaut. Si j'ai été créé, c'est parce que je suis l'être le plus fort, le "guerrier ultime". Et si je suis intelligent, c'est pour ne pas être qu'une simple machine à tuer, pouvoir réfléchir et agir plus efficacement que si je ne pensais qu'à la meilleure façon de tuer. Je devais en effet obéir aveuglément aux ordres, mais il y a une autre chose que je devais faire : veiller sur ceux de ma race. Sans doute pour que nous puissions haïr ceux qui s'en prenait à nous... Ils ont créé un autre être comme moi, ce que vous appeler une "femelle". J'étais plus proche d'elle que d'eux. Je devais veiller sur elle, elle était... comme moi... mais ils n'ont pas apprécié ça. Ils l'ont tué. Sellan afficha un air plus sombre. Alors j'ai fait ce que je devais faire : tuer ceux qui s'en était pris à ma Syra... Et pour la raison qui me pousse à connaitre ton nom... disons qu'il faut aussi bien connaitre ses amis que ses ennemis...

Il lui accorda un regard emprunt d'indifférence, et en entendant sa requête qui était de l'accompagner pour discuter, en lui signalant qu'il n'étais pas assez fou pour agir contre l'imposante créature menaçante qui se dressait devant lui...

-Tu as l'air un peu fou, mais pas au point de contrarier une créature assez forte pour échapper à ses créateurs, qui étaient sans doute plus nombreux et mieux équipé que toi que je peux facilement tuer. Enfin... je vais te faire confiance... je n'ai rien d'autre à faire, et je ne crains pas mes créateurs, si l'idée brusquement t'effleure de leur dire où je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mar 15 Juin - 0:50

No 7 ne semblait pas du même avis que lui, mais ça Gaëtéo s’en foutait complètement. Il attendit qu’il eut terminé sa longue tirade de laquelle il ne retint pas grand chose – si ce n'est le nom de sa belle qui le fit ricaner d’avantage – avant de dire, un sourire étrange au visage;

- N’est parfait que celui qui le pense et que ceux qu'il embobine. Bien, lâcha-t-il en tapant à nouveau dans ses mains, allons-y je suis un peu pressé.

Il tourna le dos à no 7 et marcha dans la rue, en sens inverse du trafic. Plusieurs l'invectivèrent, mais il ne les écoutait pas et continuait sa marche, s'en fichant quelque peu de savoir ou non si no 7 le suivait. Il n'avait pas besoin de le savoir parce qu'il en était sûr.
Ils avancèrent un petit moment, puis, quand Gaëtéo eut rejoint le point de rendez-vous, il vit que l'homme qu'il attendait n'était toujours pas là et cela l’irrita quelques peu… en même temps il était arrivé deux bonnes heures avant l'heure donnée.
Le vampire se tourna vers no 7 et lui sourit.


- Dis-moi mon cher, je me posais une question fort simple, mais oh combien intéressante qui m'a fait penser qu'il faudrait que je nourrisse mes chiens tout en riant du fait que mes fils serraient mal barré de se retrouver face à un lion enragé et d’une machine de guerre tout en me demandant pourquoi je n'ai pas penser plus tôt à les donner en pâture aux requins qui ferait un très bon plat s'ils étaient assaisonner de romarin… les requins pas mes fils… quoique… où est-ce que j'en étais moi?… ah oui, ma question; aurais-tu, par le plus pure des hasards, vu voler un dragon de poil dernièrement? Ou marcher, mais bon ça reviens au même.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Jeu 17 Juin - 11:34

Cet être vivat semblait de plus en plus bizarre, mais quelque part cela ne dérangeait pas le moins du monde Sellan. Au moins, il avait l'impression que ce Gaëtéo était trop tordu pour ne pas être honnête, soit que ses propos en disait sans doute plus long que leur sens semblait le suggéré, mais encore fallait-il comprendre ces sens cachés... Les gens qui pensent différemment des autres étaient vraiment intéressant, et sans aucun doute cela rendait le duo assez spécial. Sellan découvrait une façon de penser et d'être qui lui était étrangère, et en apprendrai plus sur le monde qui l'entoure sous un angle nouveau, et Gaëtéo allait pouvoir étudier n°7... Et s'il savait pourquoi il avait été créé, il ignorait comment, sans doute un mystère que le scientomage chercherait à percer...
Sellan le suivit tant bien que mal... il avançait assez vite, slalomant entre les gens avec une certaine aisance. Lui n'avait pas à s'en faire, l'instinct naturel des personnes en face de lui les faisant s'écarter de lui sans qu'il n'eut besoin de leur demander... instinct de survie, sans doute... l'imposante créature affichait un air neutre, plongé dans des pensées que lui seul semblait pouvoir atteindre, ses yeux rouges ne quittant pas l'homme qu'il suivait.
Quand enfin ils s'arrêtèrent, Gaëtéo enchainé avec une question totalement incompréhensible... Sellan resta de marbre, le regard plongé dans celui de l'homme devant lui. Tout cela ne voulait rien dire, il le savait, même en prenant en compte le fait qu'il ne connaissait pas le sens de certains mots, comme "requin" ou "romarin", mais dans l'ensemble la seule chose qu'il comprit était qu'il n'y avait rien à comprendre... pourtant il attendait une réponse. Au tour de Sellan de sourire. Toujours aussi droit, il ouvrit lentement la bouche, et relança avant tout le sujet lancé précédemment, mais pour appuyé un peu plus sa réponse.

-Ce sont nos imperfections qui nous rendent unique, et si spéciaux. Que ce soit voulu ou pas, j'ai été créé avec cette volonté de protégé ceux de ma race, conséquente à mon intelligence assez froide, et cela m'a permis d'être plus que ce que j'étais destiné à être. Serais-tu, toi aussi, si particulier, si ton esprit n'était pas aussi tordu ?... Quand à ta question... je ne connais presque aucune des choses que tu as cité. Je suis créé il y a trop peu de temps pour connaitre le monde qui m'entoure... alors si tu veux faire des non-sens, fais-en à ma portée, s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Sam 19 Juin - 1:08

Gaëtéo regardait no 7, un sourire niais au visage. Il attendit un moment sa réponse, les bras croisés dans le dos. Il ne fit rien quand il répondit, réagissant à ses dires de plus tôt. Il garda son sourire sur son visage et ses yeux plongés dans les siens.
Pourquoi revenait-il là-dessus? Il n'avait posé aucune question à ce sujet et il lui en reparlait alors qu’à ce qu'il avait demandé il n'avait pas de réponse. Il ne réagit pas cependant.
Même lorsqu'il eut terminé de parler, il ne dit rien, continuant de le fixer, le regard vide.


- J'ai été.

No 7 ne sembla pas comprendre et il dû se reprendre.

- Tu as dit; «je suis créé» mais on doit dire «j’ai été créé». Tu n'es pas créé en ce moment, tu as été créé dans le passé et c’est terminé que je sache. Si tu tiens à t’intégrer, utilise les mots que tu apprends correctement au moins.

Il se détourna de lui et regarda la foule alentour, n’affichant toujours rien dans son regard bleu. Ni lassitude, ni bonheur, ni colère… juste rien.
Le militaire devrait arrivé bientôt selon lui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Lun 21 Juin - 17:15

L'espèce de détraqué qui l'accompagnait venait de le reprendre. Sellan n'avait pas fait attention à la conjugaison et avait fait une faute. Il tourna son regard rouge sang vers l'être vivant, complètement impassible, même si, à cause de sa taille, il dut baisser les yeux, ce qui donnait l'impression qu'il était un brin contrarié... et sa carrure impressionnante, ainsi que le danger apparent qu'il représentait, n'aidait pas à avoir l'air parfaitement neutre...
Après un moment à le regarder, il dit simplement :

-Merci. J'ai été créé il y a tout de même peu de temps comparé à durée de vos existences, et je n'ai pas de grande connaissance en ce qui concerne le langage...

Un rat vint effleurer le pied de n°7, et ce dernier réagit... d'une façon peu surprenante... le bruit des griffes qui sortent, un cri de souffrance d'un rongeur, un bruit de griffes rengainées, puis plus rien... quelques gouttes de sang perlèrent le long des ongles de la main de Sellan, et le cadavre à ses pieds d'un rat percé tout le long de sa colonne vertébrale de cinq petit trous... Et la créature avait à peine bougé sa main, sans regarder, et il avait fait mouche...
Puis, comme si de rien était, il se remit à parler, et ses paroles résonnèrent étrangement avec ce qui venait tout juste de se produire...

-La perfection est... comment c'est déjà ?... Relatif !... Selon tes critères je ne suis pas parfait, mais selon ceux de mes créateurs, je l'étais... un peu trop d'ailleurs... Il sentit le regard du Scientomage posé dur lui, et Sellan se tourna vers lui, s'inclinant légèrement en déclarant : pardonne-moi, il est dans mes habitudes de chercher à envisager toutes les possibilités à un problèmes, pour en déduire la meilleure approche. Voilà pourquoi je devais être si intelligent ; je ne suis pas qu'un sbire sans cervelle... je suis une créature d'élite...

N°7 était fier de ce qu'il était. Pas du fait d'être une expérience génétique réussit à assez forte pour se défaire de l'emprise de ses maitres, mais... d'être un "Guerrier Ultime", d'être un membre de sa race. Non pas pour les améliorations génétique, mais... parce qu'il est né ainsi, et il est heureux comme tel.
Attendant -ou pas d'ailleurs, une réaction de son nouvel ami, Sellan agit comme d'habitude quand il était à l'arrêt et qu'il y avait du monde autour de lui : il guettait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mar 22 Juin - 15:21

Il ne réagit pas quand no 7 se corrigea et encore moins quand il tua ce rat – l’avait-il seulement vu? Sans doute, mais son regard ne le laissa pas paraître. Il parla à nouveau, mais comme à son habitude Gaëtéo resta de glace. Seulement à la fin, il sourit bêtement.

- Je n’ai jamais dit que tu n’étais pas parfait selon mes critères… mais je n’ai pas dit le contraire non plus… et puis je me demande s’ils t’avaient préparer à me rencontrer… comme tu l’as si bien fait remarquer dernièrement, je n'ai pas un esprit comme les autres… si, comme tu dis, tu envisages toutes les possibilités, tu dois sans doute te mettre à penser comme les autres… essai seulement de penser comme moi… tu vas te manger un mal de crâne je t’avertis. Je me fais mal moi-même.

Gaëtéo détourna son regard vers la peuplade qui les entourait, les contournant maussadement et leur jetant des regards meurtriers. Il resta immobile, le regard vide. Si l’un d’eux s’avisait de l’approcher… il avait encore son cure-dent…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardaranth Tyr'Geirn
Officier
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mer 23 Juin - 22:33

Sa canne cognait rapidement sur le pavé. Sa jambe gauche se déplaçait au plus vite. Enveloppé dans une cape noire de la légion, Tyr ne passait pas vraiment innaperçu. Mais ce n'était pas ce qu'il voulait, après tout, il nefaisait que rendre visite à un ami qu'il avait négligé ces derniers temps. Les gens s'écartaient d'eux même sur son passage. Son air aimable et surtout le fait qu'on reconnaisse sur lui l'uniforme de la légion, faisait qu'on évitait de le bousculer. De toutes manières, quand quelqu'un le faisait sans au moins s'excuser rapidement, il lui donnait un coup de canne en plein genoux, le laissant choir sur les pavés de la ville, reprenant sa route.
Il n'aimait pas vraiment les visites en ville pour cela, mais c'était exeptionnel, donc il pouvait bien faire ça. Il fut rapidement en vue de la boutique de tabac et de pipes ouvragée devant laquelle il devait retrouver son ami. Se rapprochant, il pu remarquer quelqu'un avec lui.
-Vous n'ètes pas seul ?

S'arrêtant de marcher à un mètre de son interlocuteur, sa canne calée dans une jointure des pavés, et appuyé dessus pour ne pas trop forcer sur sa jambe droite, il regarda rapidement Gaëtéo, puis celui qui semblait être avec lui. Il n'avait pas parlé sur un ton agressif, mais pas d'une manière agréable non plus. Visiblement, ce grand personnage n'était pas vraiment d'ici, et n'avait pas non plus l'air très naturel. Un des sujets du scientomage fou peut-être.
-Enfin, qu'importe. Je suppose que vous savez à peu près ce que vous faites. Si ça vous dérange pas je préfèrerais qu'on s'entretienne chez vous, rester debout n'est pas des plus indiqué pour moi et nous n'avons nullement besoin des oreilles indiscrètes de la foule bruyante autour de nous, c'est même à la limite du supportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtéo Armyan
Scientomage
avatar

Peuple : Vampire
Nombre de messages : 75
Localisation : Tout près de ton visage...
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mer 23 Juin - 23:21

Gaëtéo avait toujours ce sourire niais au visage. Il regardait la foule, la tête penchée sur le côté et les yeux papillotant doucement. No 7 était toujours avec lui. Étrange. Il ne semblait pas l'aimer et pourtant il restait. Il avait même semblé vouloir le tuer et il ne l'avait pas fait.
Décidément, certaines races étaient difficiles à comprendre.
Ils attendirent un petit moment au travers la foule dense. No 7 lui parla peut-être, mais il n'entendit rien ou il ne comprit pas, ou il n'eut juste pas envie de répondre… va savoir.
Soudain, une silhouette se dessina dans la foule. Avec toutes les autres, elle aurait dû passer inaperçu, mais un uniforme de la légion peut difficilement ne pas se démarquer. L'homme approcha et s'arrêta tout près avant de lui parler.
Gaëtéo sourit, mais ne quitta pas le regard de secrétaire.


- On dirait bien que non.

Sans plus, il attendit, regardant toujours l'homme devant lui. Il finit par se remettre à parler, lui demandant à ce qu'ils s'entretiennent chez lui tout en soulignant le fait que la présence des gens alentours était gênante.

- Mais bien au contraire, c'est la meilleure façon de discuter « seul à seul » vu qu’ils ne pensent qu'à ce qu'ils sont venus faire ici. Mais vous avez raison. Pour votre jambe nous allons aller chez moi. No 7. On part, vous voulez venir chez moi? Il y a tout plein de rat à tuer dans la cave, vous vous ferrez un plaisir pendant que mon cher ami et moi discuterons affaire. Bien, dit-il avant même d’avoir entendu sa réponse. Partons. C'est par ici. Secrétaire. Si vous voulez bien vous donner la peine, fit-il en présentant le chemin de son bras.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Nombre de messages : 60
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Marché noir... et je parle pas de contrebande   Mer 14 Juil - 19:12

Gaëtéo était vraiment cinglé... il disait lui même que sont esprit ne filait pas droit, même si N°7 ne put s'empêcher de penser qu'il n'était pas si dingue que ça... Il le qualifierait bien plus de... intéressant... rester en sa compagnie devenait de plus en plus tentant, et tant pis pour les migraines.
Puis l'homme qu'attendait Gaëtéo arriva... Cet homme... quelque chose sembla s'éveiller dans la mémoire de Sellan... Un homme, vêtu d'une manière semblable, qui l'observait de loin... ce n'était pas un scientomage, mais il parlait souvent avec eux... il n'était pas tout le temps présent, apparaissant furtivement de temps en temps... Il n'y avait jamais vraiment porté attention, mais là... ça lui revenait...
Ce pouvait-il qu'il soit... ? Non, il y avait trop peu de chance... quels étaient les probabilités pour qu'il tombe exactement sur la bonne ville, et la bonne personne ? Surtout qu'il n'y avait que les habits qui lui rappelait d'homme du laboratoire, pas cet être légèrement infirme... mais ce dernier allait tout de même parler à un scientomage...
L'être au cerveau dérangé et son ami claudiquant échangèrent quelques mots, mais Sellan n'écouta rien... limite il s'en fichait, ce n'était pas ses affaires, et ça ne l'intéressait pas. A dire vrai... il avait faim, et ce n'était pas quelques rats qui allait le sustenter, d'autant qu'il détestait ça. En revanche c'étaient frd cibles assez amusante. On joue comme on peut...

-J'ai faim. Et puis vous êtes amusant. Ça me changera des gens normaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Marché noir... et je parle pas de contrebande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Marché Noir
» [Euro 2016] Je viens de réserver mes billets !
» Era | Marché noir
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Royaume de Cemenwin :: Cemenwin la Citadelle de la Reine :: Rues & Habitations-
Sauter vers: