AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chambre 6b

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Chambre 6b   Lun 21 Déc - 10:07

Ils étaient déjà dans le sud ? Alors, il avait été peut-être tout près de son frère, sans vraiment le savoir, il avait peut-être été vendu dans une ville voisine. Enfin ce n'était pas si important, même si son frère avait été vendu à un voisin -un peu éloigné- du maître, l'enfant n'aurait jamais eu l'idée d'aller dehors, de s'enfuir, et d'aller courir dans une direction au hasard, et ce même en sachant qu'il aurait la chance probable de tomber là où servait son frère.
En parlant de tomber, il manqua quelques fois de rencontrer plus intimement le sol sous lui. Mais il arrivait à se retenir de tomber à temps, notamment avec la main de Sephiroth, qui tenait encore la sienne alors qu'ils s'approchaient tout deux d'un établissement assez, mouvementé. A l'intérieur, il y avait l'air d'avoir encore plus de monde qu'au marché, sûrement à cause des murs.
Même une fois arrêté, l'homme aux longs cheveux ne lui lâcha pas la main, et ce fut tant mieux d'ailleurs. Un groupe de filles accoudées au bar regardait Letty en souriant, et se dirent des choses entre elle, tout en continuant de le regarder. Et il y avait des hommes aussi qui faisaient ça. Letty fit quelques petits pas de coté, pour rester vraiment près de Sephiroth,comme si on pouvait venir l'enlever d'un seul coup.
Une jeune femme, qui devait être la gérante, ou au moins quelqu'un travaillant ici, arriva et s'adressa à Sephiroth pour savoir ce qu'ils voulaient.
Sitôt les chambres prises, Letty suivit en toute hâte Sephiroth, ravi de partir de la salle bondée.

Arrivés au deuxième étage, et une fois que Sephiroth eu ouvert la porte, ils entrèrent dans la chambre. C'était très beau, et chaleureux, enfin pour lui. Ca changeait de la salle en pierre, humide et froide, du matelas miteu posé sur un sommier à même le sol, avec un coffre et une chaise pour simples meubles, et qui lui servait de chambre. Bon, les meubles allaient pas forcément ensemble dans cette chambre, mais il sen fichait pas mal. Il posa une main sur le lit, et appuya dessus. C'était moelleux. Il sourit, ses oreilles s'agitant rapidement.
Il avait envie de se glisser sous l'épaisse couette qu'il y avait, de fermer les yeux, et tant pis si il faisait des cauchemars, il dormirait, jusque tard le matin, bien au chaud, dans un vrai lit, sans rien avoir à faire le lendemain pour personne. Il bailla à presque s'en décroché la mâchoire, main devant la bouche. Il essuya ses yeux qui avaient de petites larmes venues de son baillement. Letty se tourna alors vers Sephiroth, frappé par une vérité qui n'allait peut-être pas plaire à l'homme sortit du mur.
-Je, même si on savait où est mon frère, je ne pourrais pas rester avec lui... Il a été vendu, comme moi, il appartient à quelqu'un...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre 6b   Lun 21 Déc - 12:07

L'aubergiste, tout à fait charmante, me donna entière satisfaction concernant le service. Je payais ce que je devais, et clef en main, emmenais Letty jusqu'au deuxième étage.
La chambre était plutôt dans le fond du couloir, juste après l'angle. Parfait pour la tranquillité.
La pièce sentait bon, et le mobilier était rutilant de propreté. Les lits étaient bien séparés, et avait l'air on ne peut plus confortable. Je déposai le sac de vêtements, et retirai mes bottes, une fois assis dans un fauteuil à coté de la fenêtre. Je retirai les épaulettes en métal, et mon manteau, qui pesaient lourds.
Je fixais Letty.
-Ah, évidemment, ton frère appartient à quelqu'un. Je pense que de toute façon la recherche de ton frère attendra quelques jours de plus, on m'a confié une mission, et je serais payé après, et je me vois mal dire que je me rétracte. Et je peux pas t'emmener non plus, il va falloir trouver un endroit où quelqu'un pourra te garder.

Je m'interrompais, le temps d'aller ouvrir. Je récupérai le plateau avec nos repas des mains d'un jeune homme, le remerciai un peu sèchement, et refermai la porte.
Je déposai le plateau sur la table ronde qui devait servir de bureau.
-Mange, et profite aussi de la salle de bain avant d'aller dormir.
Le plateau était garni de deux bol énorme de potage sentant bon, avec une pointe de crème, de quatre larges tranches de pain, un petit ramequin de beurre, et une large portion de terrine dans un pot. Et deux petites assiettes de crumble, avec un pichet d'eau.
Je nous servais de l'eau, et tirait la deuxième chaise pour m'assoir, laissant la première à Letty.
-On avisera demain pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Lun 21 Déc - 15:21

Apparament, Letty avait raison, Sephiroth ne paraissait pas très enjoué de savoir qu'il n'y avait pas de possibiliter de le laisser avec son frère. Letty aurait aimé qu'il dise que ce n'était pas grave, dans ce cas, ils iraient le sortir de là où il était, comme pour lui. Mais non Sephirotjh dit qu'il faudrait trouver quelqu'un pour le garder... Il avait l'impression d'être l'enfant qu'on veut pas emmener quelque part et qu'on confit aux grand-parents pour s'en débarrasser.
Enfin, en même temps il n'était personne aux yeux de l'homme aux cheveux d'argents, il était juste le gamin, qu'il a vu en sortant du mur, et qu'il avait fait sortir de la tour peaumée en pleine forêt. Ah, sans oublier les écritures qu'ils ont en commun dans les mains.

Il lui faudrait attendre "quelques" jours pour qu'ils cherchent où était son frère, après que Sephiroth ai accomplit une mission. La nourriture arriva, et l'estomac de Letty grogna doucement.
Ses ailes fretillèrent. Les bols de soupe étaient énormes, les tranches de pains tout autant, et le crumble, le faisait saliver rien qu'à le regarder. Il hocha la tête à tout ce dit Sephiroth, c'est vrai qu'une douche, ou même un bain, ce ne serait pas de trop. Il s'assit sur une chaise, et prit une cuillère, et commença à manger, tout doucement. C'était chaud, c'était bon. Il Mangeait en silence, appréciant chaque cuillère. A la moitié du bol, il prit une tranche de pain, et en trempa des petit bouts dans la soupe, pour les manger avec. La soupe finie, il prit son verre d'eau et le bu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre 6b   Lun 21 Déc - 22:07

J'avalais avec grand plaisir le verre d'eau, et découpais un généreux morceaux de terrine, que je tartinais grossièrement sur une des tranches de pain, avant de mordre dedans, et d'avaler une gorgée de soupe pour faire passer ma bouchée.
J'avais faim, mon dernier repas correct remontait à mon festin avec le semi-orc, en haut de l'Arche des Dragons. Je regardai Letty manger d'aussi bon appétit que moi. Il était probablement plus affamé que moi, vu la maigreur du poignet qui apparaissait parfois quand il bougeait. Je n'imaginai même pas ce qu'il avait pu subir.
Les coudes sur la table, j'alternais entre tartine et soupe, le regardant fini, en essuyant méticuleusement son bol.
-Eh ben, fis-je entre deux bouchées, on dirait que le potiron ça te plaît... Tu veux un peu de terrine ? Elle est très bonne. Mange autant que tu veux. En suite, tu pourras prendre ton temps dans la salle de bain, je crois que tous les deux, on a bien besoin d'un bon décrassage.

Je me demandai où j'allais bien pouvoir le laisser, le temps de récupérer mes affaires, de faire ce qu'on m'avait demandé, et de revenir. Peut être ici, la nana qui nous avait donné la clef de la chambre, avait l'air sympathique, peut être que...
Je me voyais mal envoyer le gosse dans un orphelinat de la ville, où le confier à une famille.
Je devais réfléchir à ce que j'allais faire.
-Il a un nom ton frère ? Histoire de le retrouver plus facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Jeu 24 Déc - 0:21

Letty essuya avec précision, et de beaux morceaux de tartine, son bol de soupe qui aurait pu à la fin, passer pour totalement propre. Il regarda la terrine, et fronça le nez. Il n'était pas du tout du genre à rechigner à manger, et à être difficile sur la question de la nourriture, mais là...
-Non merci, la viande, ça me rend malade. Par contre, du beurre sur le pain, je veux bien.
Il attrapa le ramequin de beurre, et en étala soigneusement sur le reste plutôt conséquent de sa deuxième tartine. Mordant dedans, il écoutait Sephiroth, et se dépêcha de mâcher et d'avaler pour pouvoir lui répondre.
-Ian, il s'appelle Ian. Il a des cheveux noirs, des yeux avec trois couleurs de bleu dedans, des oreilles de chats noires aussi, et la queue noire également. Mais je l'ai pas vu depuis très longtemps, il a peut-être changé...
Letty reprit quelques bouchées de pain, puis bu un peu d'eau. Il prit soin de terminer tout ce qu'il avait, avant de prendre la petite assiète contenant le crumble à la pomme. Ca sentait un peu la canelle aussi. Et ça avait l'air tout aussi bon que la soupe. Il mangea le crumble bien plus vite que la soupe ou le pain. C'était bon. L'enfant chauve-souris bailla encore une fois, à s'en décrocher la mâchoire.
-Je vais me laver...

Il alla vers le sac qui contenait les courses, et prit un des sous vêtements qu'il avait prit au magasin, avant de se rendre compte, qu'il n'avait rien prit pour la nuit. Tant pis, il dormirait seulement avec un caleçon, il n'allait pas en mourir, surtout que les couvertures avaient l'air des plus chaudes et moelleuses. Il entra dans la salle de bain, et referma la porte derrière lui. Enlevant rapidement tout ce qu'il avait sur lui, il prit le savon et le schampoing qu'il trouva dans un petit placard, ainsi qu'un gant et une serviette. Allant sous la douche, il eu du mal à faire couler de l'eau tiède, ayant soit une eau brpulante, ou glaciale. Finalement il réussit et resta plusieurs minutes, juste sous le jet d'eau.
Les douches, ça faisait longtemps aussi, il ne se lavait qu'au broc, avec pour savon et schampoing, un pain de savon. Il prit le savon de l'auberge, et se savonna partout, en essayant de faire le plus de mousse possible. Le rincage révéla un besoin urgent, de se re-savonner. Il le fit, et se lava les cheveux du même coup, faisant gaffe à pas faire entrer trop de schampoing dans ses oreilles de chats. Battant doucement des ailes sous l'eau, il les nettoya aussi. Et tout ça, sans innonder la salle de bain. il se sécha vigoureusement, allant tout de même plus doucement, au niveau du bas de son dos.
Là où était la marque, qui prouvait son appartenance au maître, même s'il était mibre maintenant. Appliquée au fer blanc deux semaines après son arrivée à la tour, elle lui faisait régulièrement mal, et il se souvenait encore de la douleur cuisante, que ce D et ce H entrelacés et parcourus d'arabesque lui avait causé quand on l'avait marqué, tel une vulgaire bête de bétail. Il plia ses vêtements, sales et poussiéreux, et mit donc son caleçon sur lui, ses vêtements dans les bras.
Il retourna donc dans la chambre, et mit les vêtements sales près de son lit, pour ne pas qu'ils gênent le passage. Il regarda Sephiroth, et lui sourit un peu. Il n'était pas méchant, il voulait bien trouver Ian. Le mur avait été sympa en l'envoyant jusqu'à lui, peut importe comment, ni pourquoi.
-Bonne nuit. Et encore merci, pour m'avoir sortit de là bas.
L'enfant grimpa dans le lit, et se glissa sous l'épaisse couette. Le sommeil ne se fit pas attendre, et en quelques minutes, Letty dormait profondément.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 31 Jan - 17:16

Je me levai de bonne heure le lendemain matin, avant le soleil. Letty dormait toujours paisiblement à coté, emmitouflé dans la couette, seul ses oreilles et ses cheveux dépassaient.
Je baissai une nouvelle fois les yeux sur mes mains. Les deux mots qui y étaient inscrits, je devais les faire disparaitre. Je ne pouvais en aucun cas, rester lié à un adolescent. Je soupirai, repoussant mes cheveux.
Je m'habillai dans le plus complet silence, à l'exception du bruit des cascades de la ville, et des oiseaux. Je ramassai mes affaires, laissait une partie partie de mon argent pour Letty, ainsi qu'une lettre rédigée pour lui, et une autre pour l'aubergiste.

"Letty,
Je ne dois plus être là puisque tu lis ce que j'ai écris. J'ignore quand je vais revenir, je dois retourner chercher mes affaires, puis accomplir la mission que l'on m'a confiée. Je ne peux décemment pas t'entrainer à ma suite, ce n'est pas pour un adolescent aussi inexpérimenté que toi.
Je te laisse de quoi payé ton séjour dans cette auberge, évite de sortir, j'aimerai autant te retrouver entier quand je reviendrai.
Donne l'autre lettre à l'aubergiste, s'il te plait.

Sephiroth."


Je posais la bourse sur les deux plis. La missive pour l'aubergiste demandait simplement à celle-ci, si elle pouvait veiller sur Letty, le temps que je revienne. Elle sera payée doublement à mon retour. Je jetai un dernier regard sur l'endormi, et quittai la chambre, en refermant doucement la porte derrière moi.
Le couloir était silencieux, comme le reste de l'auberge. Je descendis sans bruit les escaliers, et me trouvai dehors, puis totalement hors de portée de Letty.
Uranach comptait sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Mer 3 Fév - 22:55

Il faisait chaud, doux, moelleux, et confortable dans les couettes. Letty y serait resté jusqu'au goûter, mais son estomac se rappela à lui. Agitant les oreilles, il ouvrit les yeux, pour "voir" la couette devant lui. Il n'avait pas aussi bien dormit depuis longtemps. Il gigota un peu, sans faire trop de bruit, il ne savait pas quelle heure il était, et si Sephiroth dormait encore. Il sortit doucement la tête des couvertures... Et pu s'appercevoir qu'il n'y avait plus de Sephiroth... Rassuré de ne réveiller personne, l'enfant chauve souris se leva, couverture autour des épaules pour ne pas avoir froid, et alla chercher un pantalon, et un pull.
La tête passée dans le col, il se rendit compte, que les affaires de son sauveur n'étaient plus là. Ses yeux hazel balayèrent la pièce, recherchant une trace de Sephiroth. Une bourse, et des papiers attirèrent son oeil. Letty alla vers la petite table-bureau, et déplia un papier. Fronçant les yeux, il se concentra pour lire. Ca faisait très longtemps qu'il n'avait pas lu.
-L...Lét-Letty, je ne d-dou.. Dois p-plus être, là. Pu- puis- sque, tu lis sse que j- jé- j'écris...

Ce fut pendant dix bonnes minutes, de lecture à voix haute et hésitante, qu'il déchiffra le mot de l'homme sortit du mur, pour l'aider. Il était partit, quand l'enfant dormait. Il reviendrait, un jour, il ne savait même pas quand, mais il reviendrait. Il voulait même le retrouver entier à son retour. Letty avait légèrement sourit en lisant cette phrase. C'était gentil, protecteur, sans faire nouille, un peu comme son grand-frère, mais pas vraiment. Bon, et bien, il attendrait, il ne pouvait faire que cela.
Une fois la mission finie, il reviendrait, et l'aiderait sûrement à retrouver Ian. Il lui laissait aussi de quoi rester ici, et la lettre devait être une demande à l'aubergiste, pour le laisser rester, veiller sur lui, ou quelque chose dans ce genre. Il glissa la bourse dans sa poche et laissa sa main dedans, au cas ou, prit la lettre dans sa main et poussa la porte.
Les odeurs de nourriture, firent grogner son estomac. Letty descendit les escaliers, pour voir qu'il y avait moins d'animation qu'hier soir, mais pas mal de regard posé sur lui quand même. Il fit un sourire très rapide et gêné à l'homme qui se tenait debout près du bar, mains dans le dos, et l'air un peu fatigué.
-Ma-madame ?

Une fois l'attention de l'aubergiste blonde acquérit, Letty lui tendit la lettre que Sephiroth avait écrite spécialement pour elle. En attendant, il pianota doucement sur le bois du bar, les pieds croisés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 31 Oct - 17:52

Son corps était lourd, et fatigué. Mais son esprit était parfaitement réveillé. Il avait un peu mal au main aussi, mais ça n'était pas grave du tout. Letty bougea un peu. Il y avait des couvertures tout autour de lui, et sous lui un coussin. Il était de retour à l'auberge. Skye avait du le ramener là haut après qu'il eu perdu connaissance, si il avait perdu connaissance. En fait ce qui s'était passé physiquement parlant, il n'en avait aucune idée, mais il y refléchissait depuis tout à l'heure. A moins qu'il soit resté allongé les yeux ouverts dans le vide, la chose la plus probable c'était qu'il soit tombé dans les pommes.
Une porte s'ouvrit, une bonne odeur de thé emplit la pièce, accompagné de celle du chocolat et de la cerise. Quelque chose fut posé sur une table, autre chose tiré.

-Essaye d'ouvrir les yeux, je sais que tu es réveillé. Il faut que tu mange pour retrouver un peu de force.

La voix de Geneus. C'était donc le videur qui veillait sur lui alors. Letty se tourna dans l'autre sens, et ouvrit difficilement un oeil, comme si ce dernier pesait une tonne. La vision un peu floue il pu voir la table de chevet bougée de manière à ce qu'il puisse l'atteindre très facilement, avec un plateau posé dessus. Un bol et des tartines tronait sur un plateau. L'autre oeil s'ouvrit, et l'enfant se redressa un peu.
Geneus était assit sur une chaise non loin du lit et le regardait d'un air neutre.

-Ne te force pas, mais essaye de manger le plus possible. La brioche est faite par Skye, elle fond en bouche et est facile à avaler.

La petite chauve-souris remua les doigts, puis prit une des tartines et en mit un bout dans sa bouche. C'était vrai que c'était facile à macher, et fondant. Et la confiture était très bonne aussi. Il termina la première tranche, et bu un peu de chocolat avant d'en entamer une deuxième, puis une troisième qu'il laissa à moitié. Il avait un peu une sensation de nausée. Il se remit sur le dos, et remonta la couverture. Geneus lui expliqua alors tout ce qui lui était arrivé pendant son "absence". Sa chute, le sang de ses mains, l'inquiétude de Skye, ce qu'il avait fait...
Letty remarqua que son air neutre ne l'était plus trop quand il parlait, il avait été inquiet pour lui, et était soulagé à présent. L'enfant sourit intérieurement, mais se garda bien de faire la moindre remarque sur ce fait. Le videur termina son récit avec le fait qu'il avait dit à Skye en descendant lui chercher à manger qu'il n'allait pas tarder à se réveiller et que donc cette dernière ne devrait pas tarder à pointer un bout de nez pour constater elle même la bonne santé du gamin, et aussi avoir des explications sur le pourquoi du comment.
-Il-il est tard là ? Je sais pas combien temps c'est passé...




Dernière édition par Letty le Jeu 6 Oct - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Jeu 6 Jan - 19:06

Le gamin avait dormit presque tout l'après midi, Geneus était resté assit à le regarder un long moment sans trop bouger, réflechissant. Il leur avait fichu une belle trouille, à tomber ainsi sans connaissance, sans prévenir. Et avec tout le sang qu'il avait perdu Letty avait de la chance qu'il soit arrivé à temps pour l'empêcher d'être complètement vidé. Il devait être arrivé quelque chose à sa moitié, la personne qui avait elle aussi des mots dans les mains, avec qui il partageait un lien. Sûrement l'homme aux cheveux gris avec qui il était venu. Il soupira. Si c'était le cas, le gamin devrait rester ici jusqu'à... Jusqu'à ce qu'il soit en âge et qu'il veuille s'en aller.
Skye avait peut-être dit que ce n'était pas grave parce que des bras en plus ne serait pas de trop, mais il n'avait pas très envie d'avoir un enfant à charge, aussi doué soit-il. Un enfant signifiait tôt ou tard crise d'adolescence, qui signifiait problèmes, signifiant prise de tête, ce qui voudrait dire que les moments d'intimités deviendraient plus rare. Il n'était pas paranoïaque, simplement réaliste.

De plus il se fatiguait petit à petit. Même si Skye et lui avait plus d'une fois goûter aux délices de la chaire depuis qu'il avait décidé de tester ses limites, il ne s'était pas rechargé. Ca faisait presque trois semaines, et il tenait plutôt bien le choc. Il commençait à avoir quelque cernes sous les yeux, mais bien moins prononcées que s'il était humain.
Tiré de ses réflexions par instinct, il su que le petit allait être consicent des choses qui l'entourait d'un moment à l'autre. Il était alors descendu sans bruit après avoir fermé la porte. En bas Skye virvoltait entre les tables, offrant un déhanché tel qu'il sentait poindre une jalousie maladive en lui. Que ne donnerait-il pas pour cacher Skye aux yeux de tous ceux se trouvant ici, ou même dans le monde. Elle ne serait que pour lui, sa seule convoitise envers elle, serait la sienne. Elle ne s'offrirait qu'à lui seul, et pas à d'autres hommes comme elle le faisait certaines fois.
Il lui annonça que Letty ne tarderait pas à ouvrir les yeux et à se réveiller. Il fila en cuisine, et y trouva la jeune brunette qu'il avait "sauvée". Elle rougit en le voyant, et il lui demanda un des bols qu'elle lavait. Il prépara un goûter simple, chocolat tiède, tranches de brioche, ramequin de beurre et de confiture. Même lui savait faire cela. Il se prit même un thé.
Il retourna donc dans la chambre, chargé, et déposa le tout sur la table de chevet du gamin. Letty était réveillé, enfin éveillé, ses yeux n'étaient pas ouvert mais son esprit était clair, il le sentait.
-Essaye d'ouvrir les yeux, je sais que tu es réveillé. Il faut que tu mange pour retrouver un peu de force.

Geneus tira une chaise, s'y assit, juste après avoir approché du lit la table pour que l'enfant puisse l'atteindre plus facilement. Il était déjà assez pateux, il ne fallait pas lui donner trop d'efforts à faire. Il finit par se retrouver assit sur le lit, à le regarder d'un oeil peu sur.
-Ne te force pas, mais essaye de manger le plus possible. La brioche est faite par Skye, elle fond en bouche et est facile à avaler.

Letty se mit à manger. Geneus soupira très légèrement. Le videur lui expliqua alors tout ce qui était arrivé pendant son "absence". La chute et le cri qui avait alerté toute la salle, le sang coulant sans cesse de ses mains, l'inquiétude qu'avait eu Skye quand elle l'avait retrouvé et ce qu'elle avait essayé de faire, ce qu'il avait fait quand à lui pour stopper l'écoulement, et rendre le sang à son propriétaire, puis qu'il l'avait monté et veillait jusque lors.
-J'ai aussi prévenu Skye que tu allais te réveiller très prochainement quand je suis descendu. La connaissant elle va venir d'elle même constater comment tu te porte, et peut-être te demander ce qui c'est passé.
Geneus fut à moitié surpris de la question.
-Il est assez tard, oui, on est en fin de soirée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Ven 2 Mar - 23:10

Plusieurs jours, peut-être des semaines -il avait une très mauvaise notion du temps-, s'étaient passés entre le moment présent et clui où il s'était vu "attribuer" un nouveau Combattant.
La mort de Sephiroth, et la discussion dans un autre plan d'existence avec Brand, avaient causées une frayeur à Skye et Geneus, le laissant littéralement sur les carreaux de la cuisine, sans possibilité de faire quoi que ce soit. Ses mots s'étaient ouverts, son sang avait coulé, et étrangement les plaies ne s'étaient pas vraiment refermées.
Geneus avait émit l'hypothèse que comme le lien n'était pas celui d'origine il était instable, et causait ces plaies qui refusaient presque de guérir. Cet épisode avait aussi un peu rapproché le jeune garçon du videur qui, après avoir apprit le pouvoirs de Letty d'invoquer ce qui sortait de ses dessins, c'était auto-proclamé presque, professeur du jeune garçon. La petite chauve-souris eu le droit alors à des cours le matin ou l'après midi, dispensé par l'érudit-videur, entre deux coups de feu et deux coups de mains. Ecriture, de ce fait lecture, Histoire, Géographie, il apprenait les bases que chaque jeunes de son âge maîtrisait déjà. Geneus avait recherché des informations sur les Sacrifices et les Combattants, et surtout l'aida du coté des invocations. Bien sur n'étant pas lui même détenteur de ce genre de pouvoirs, il ne pouvait que lui donner des directives lues dans des livres, mais rien que cela avait permit à Letty de fortement progresser.

Déjà, les créatures qu'il invoquait ne devaient plus être couchées sur papier pour qu'il les fasse devenir réelles, et il arrivait à tenir plus de temps, et à faire des invocations de taille honorable à présent. Tout cela le fatiguait, mais le rendait assez heureux. Il se sentait vraiment bien pour la première fois depuis quatre ans.
Il y avait quand même ce vide étrange qu'il ressentait, du d'après les livres, au fait que son Combattant était loin de lui, et aussi les moments où il était un peu détâché de la réalité, entendant des voix qui n'étaient pas là, ressentant des choses qu'il ne touchait ou ne mangeait pas. Un moment qu'il partageait avec Brand, sans en avaoir la maîtrise. Il essayait pourtant, presque tout les soirs, avant de s'endormir, même s'il était fatigué, il se posait sur son lit, et tendait son esprit vers le fil qui le reliait à Brand, en vain. Puis il s'écroulait, et dormait profondément.
Les cauchemards partaient, n'étaient presque plus là. Son passé s'envolait doucement, ne le hantant plus autant qu'avant. Letty devenait libre, il ne restait plus que la marque apposée au fer rouge au creux de ses reins, et quelques autres cicatrices douloureuses, pour lui rappeler concrètement ce qui lui était arrivé. Il n'oublierait jamais, ça non, mais réussissait à passer outre de plus en plus.

Ce matin, Geneus l'avait presque complimenté.
Presque, parce que le videur cherchait à ne pas montrer trop d'émotion, mais un "pas trop mal" dit sur un ton neutre, signifiait pour lui que c'était très bien. La chauve-souris savait à présent lire seule, sans trop de fautes, écrivait toujours aussi mal par contre, connaissait le noms des grandes villes d'Inwilis et leur localisation, et modifier la forme et la couleur des créatures qu'il faisait sortir de ses mains. Il remportait un livre dans sa chambre, sur la communication téléphatique, et même s'il doutait de sa réussite, il ferait tout de même une tentative avant le coup de feu du soir. Il avait terminé le plus gros du travail, et Skye l'avait autorisé à prendre une longue pause avant le soir.
Posant le livre sur son lit, Letty fit d'abord un peu de rangement avant de se poser lui aussi sur le lit, quelques fois que cette fois-ci ça marche et que ce ne soit pas dans une plaine qu'ils se "retrouvent" mais dans sa chambre. Apparament, ce serait un lieu rassurant et familier qui serait autour d'eux d'après le livre. Mais aucun moyen de savoir si cette fois-ci l'homme et le jeune garçon se verraient.

-Alors, ça dit quoi... "Prenez, une, position confortable. Et cherchez, en vous, le flux, de, mana qui, caractérise le, lien tissé, avec celui ou celle, que vous, voulez, contacter. Une fois, le lien, remonté, l'autre doit, venir, aussi, à vous pour, que vous puissiez, vous parler. La communication, doit se faire, d'un accord commun, et d'une accep-pta-tion, de l'autre à vovous, laisser, commniquer avec, son esprit. Essayez de faire, en sorte, que l'autre vous, remar-que..." C'est peut-être ça qui ne marche pas... Brand ne veut peut-être pas, ou ne sait pas le faire. Ou ne sait pas que j'essaye de le faire... On verra bien.

Assit en tailleur, les oreilles droites, Letty ferma les yeux en les plissants un peu, et se concentra.
Il trouva sans peine le lien qu'il cherchait tous les soirs, et "glissa" le long de celui-ci, sans pour autant foncer. Si l'esprit de Brand devait l'accepter, ce n'était pas en lui fonçant dessus qu'il y arriverait, au contraire ça ressemblait à de la violence vu comme ça. C'était peut-être une des raisons qui faisaient qu'il n'aboutissait à rien dans sa démarche, il 'avait jamais pensé au fait que sa précipitation pouvait être ressentie comme une agression, alors il tenterait plus doucement. C'était bizarre comme "endroit" celui où le lien était -si c'était définissable comme un lieu-, c'était noir sans vraiment l'être, ni froid ni chaud, et ce n'était pas solide ou gazeux. Ca n'avait même pas l'air d'être quoi que ce soit.
Le jeune garçon arriva au bout, il ne pouvait plus avancer, pourtant il n'était pas très loin de Brand, mais ne pouvait l'atteindre. Il attendit plusieures minutes, essayant de diminuer un peu la distance, mais rien n'y fit. Il se souvint alors qu'il fallait qu'il se fasse remarquer de Brand pour peut-être réussir. Il se mit alors à parler, tout en essayant de faire des sortes d'ondes ou de vagues, pour agiter le "lieu".

-Brand ? Brand, vous m'entendez ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Jeu 8 Mar - 22:28

Brand se laissa transporter dans cet espace qui n'était ni physique, ni tout à fait mentalement propre à son esprit, mais plutôt un genre de seuil, où son essence et celle de Letty se mélangeaient. Du moins, c'est ce qu'il comprenait, et devinait, d'après les longues conversations qu'il avait eu sur le sujet avec Emaine. Un lieu étrange qui échappait à ses sens. S'il essayait de voir de plus près ce qui se présentait à lui, les images le fuyaient. Il en allait de même avec le son, le toucher. S'il pouvait toucher quoi que ce soit ici. Une partie de lui se savait sur le lit de l'auberge, et il sentait encore le savon qu'il avait utilisé, et sa bouche avait encore le goût du vin riche du Sud.
Letty l'appela, lui demandant s'il l'entendait. C'était le cas, et pour attirer son attention, le paysage étaient fait d'ondes, qui s'écrasaient sur lui. Enfin le corps qu'il avait dans cet espace. La sensation était étrange, il la ressentait, sans pour autant que la sensation soit purement physique.

-Arrête de faire ça, grogna-t-il, c'est désagréable, je t'entends.

Maintenant qu'il avait dit l'entendre, Brand percevait la silhouette floue qui appartenait, et qu'il identifiait comme celle de Letty. Étrange rencontre, et étrange association. Letty n'était pour l'instant qu'une voix sortant d'une ombre aux contours imprécis, qui se dérobaient à chaque fois que Brand tentait de le voir, comme si Letty ne pouvait et ne pourrait avoir de corps, tant qu'il ne l'aurait pas vu de ses propres yeux. Ce devait être la même chose pour lui. Il ne devait être qu'une ombre massive, d'où sortait une grosse voix basse. Brand détestait ça, il ne maitrisait rien. Et pourtant, le tiraillement qu'il ressentait en permanence s'était atténué, maintenant qu'il entendait Letty.

-Qu'est ce que tu veux ? Si tu veux savoir où je suis. Je peux juste te dire que je serais à Hitokage d'ici une semaine. Je dois encore passer la montagne.

Ce n'était pas dit sur le ton plus chaleureux dont Brand pouvait faire preuve, mais il ne savait pas comment réagir. Et le soulagement qu'il ressentait à entendre et voir -s'il pouvait appeler ça voir- Letty, le dérangeait. Il n'avait jamais eu besoin de personne, et même au service de Elwë, il n'éprouvait pas ce sentiment aussi fort que celui qu'il ressentait maintenant. Il se sentait plus détendu, et il se rendit compte que la blessure dans son dos ne le démangeait plus, et qu'il sentait de la chaleur venir de ses paumes, sans que ça soit douloureux. Mais Brand n'aimait pas ce sentiment de dépendance.




Dernière édition par Brand le Ven 13 Avr - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Jeu 12 Avr - 22:15

Letty stoppa ses vagues dès que Brand le lui demanda, un peu sèchement. L'enfant se sentit un peu coupable. Il lui avait fait du mal ? Ce n'avait pas été son but premier, pas du tout, il voulait juste se faire remarquer, vu qu'avant il n'y arrivait pas en appelant juste.
L'ombre de Brand était devant lui, sans qu'il puisse trop la fixer. Elle était immense, il la sentait immense, le dominant de sa grandeur, la voix allant avec cette carrure. Et cette voix le rassurait, tout comme cette Ombre qui pourtant n'avait pas grand chose de réel. Mais cet ensemble face à lui faisait que Letty se sentait bien. Il se sentait complet, oui complet c'était un peu le mot, même si physiquement il ne lui manquait rien, être en présence de Brand faisait que son esprit était plus entier que jamais, c'était rassurant, apaisant.
Même si il pouvait clairement ressentir qu'en "face", ce n'était pas des sentiments apaisants que ressentait le combattant.

Il lui parla sèchement, comme si la petite Chauve-souris ne faisait que ça, de le harceler de questions juste pour savoir quand il serait là, quand il ferait ceci, pourquoi il n'était pas déjà là. Letty se renfrogna un peu, blessé. Même si oui il se demandait où était Brand, ce n'était pas pour savoir en combien de temps il serait là mais juste pour savoir, se rassurer en quelque sorte. C'était normal non qu'il se soucit un peu de lui ? Ils étaient liés.
Il savait que le combattant serait là à un moment où un autre et était patient, et surtout s'il cherchait à lui parler en tout pemier lieu, c'était pour avoir de ses nouvelles, et faire cesser la sensation de manque, de tiraillement.Là il avait l'impression de passer pour quelqu'un d'interressé, si ça se trouve il n'aurait pas pensé demander où était Brand si ce dernier ne lui avait pas dit, et n'avait pas prit cet appel(?) comme ça.
Letty se sentait vexé.

-Je voulais juste vous parler, c'est tout. Savoir comment vous alliez, c que vous faisiez, peut-être commencer à essayer je sais pas, de faire connaissance. Après tout, commme on est lié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Ven 13 Avr - 23:11

Brand soupira profondément, se frottant les yeux avec le pouce et l'index de sa main droite. Il haïssait cette sensation, le Alaric en lui se rebellait contre cette atteinte à sa liberté, à son essence même. Les Alaric n'étaient pas fait pour être lié à quoi que se soit de magique. L'étranger aux cheveux d'argent ne l'avait pas seulement blessé dans ses chairs, mais également dans ce qui faisait qu'il était entier, qu'il était Brand. Il détestait cette sensation de faiblesse, d'impuissance. L'impuissance n'était pas une caractéristique Alaric. Et même s'il ne se désignait plus par le nom de son clan, Brand avait gardé une bonne partie des aprioris de celui-ci envers la magie. Il était fier, peut être trop. Il se sentait las, mais en même temps revigoré par la présence de Letty. Il réalisa qu'il venait de blesser Letty, autant pour le rôle de protecteur que devait assurer le Combattant. Emaine avait été très clair là dessus, Brand devrait autant protéger Letty que lui même, parce que chaque coup porté, se répercuterait sur Letty, tandis que lui n'aurait rien. Lorsqu'il avait eu les explications, Brand avait été rassuré, parce que Letty n'avait pas eu à ressentir les coups qu'il avait reçu. Notamment celui dans son dos, où s'étalait maintenant une cicatrice informe, la peau neuve encore rose. Il éprouvait du soulagement pour une personne qu'il ne connaissait pas, c'était comme s'il avait une conscience aiguë des conséquences de ses actes sur Letty.

-J'irai mieux quand tu me lai-

Brand s'interrompit, interdit. Il n'était pas certain que les mots qu'il allait prononcer serait d'une quelconque utilité dans cette situation. Il risquait plutôt de donner une très mauvaise impression. Et le guerrier se dit que s'il ne faisait pas un effort de gentillesse maintenant, Letty en viendrait à le détester, d'autant qu'il suffisait de le regarder, pour comprendre que Brand n'était pas tout d'amour et de douceur. Loin s'en fallait. Un silence pesant s'était installé entre eux, et il lui sembla que le lieu s'était assombri. Il se racla la gorge.

-Navré, fit-il sur un ton bourru brisant le silence, je ne suis pas... Comment te dire, pas très doué avec les gens. Pas plus qu'avec les mots, ça c'est plutôt le truc d'Emaine. Lui, il aurait su quoi te dire... Je sais même par où commencer.

Brand se détendit, après tout, comme Letty venait de le dire, il était lié. Tant pis pour ses heures de sommeil, elles attendraient. Au pire, il dormirait pendant le voyage en Aéronef. La traversée de l'Esgaleithel l'avait épuisé, mais...

- Ton Sephiroth m'a fait cadeau de nouvelles cicatrices, et mes mains m'ont fait mal... Il n'y a que maintenant que les mots ne me brûlent pas. Sans compter la fatigue... Et je me sens calme, reposé, alors que je... Emaine dit que le manque et le tiraillement que je ressens, vient de fait que je ne t'ai pas avec moi. Et ce sera comme ça pendant le restant de nos jours. Y parait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 15 Avr - 14:56

Brand ne termina pas la première phrase qu'il avait dite. Mais Letty compris que ce n'était pas une fin très aimable, sinon l'Ombre face à lui l'aurait finie. Qu'est-ce qu'il devait déduire de ça ?
Un long silence s'installa, pendant lequel chacun semblait refléchir de son coté. Letty lui refléchissait à l'attitude qu'avait le combattant face à lui. Brand n'avait pas eu le choix du lien, il le savait Sephiroth en mourant lui avait transmit le lien sans lui demander son avis, alors... D'un coté ça se comprenait un peu cette manière sèche de parler. Mais ce n'était pas agréable à entendre. Un râclement de gorge et Brand reprit, s'excusant. Letty eu un petit sourire compatissant, il avait pu remarquer qu'il n'était pas doué avec les autres, et tout le monde ne pouvait pas l'être, et lui même en le contactant savait ce qu'il voulait demander, mais pas comment faire.

-Oui, Geneus m'a lu des livres comme ça aussi, ça disait la même chose, même si c'était pas toujours très clair. Mais ça dit aussi qu'une fois ensemble tout sensation de manque va s'en aller, et qu'on sera plus fort. Après quand l'un de nous se fera mal l'autre le sentira, c'ets un coté pas forcément très agréable, mais c'est pas non plus trop grave je pense.

Letty bougea un peu les pieds, puis s'assit pour être mieux installé. Le fait que Brand ai continué la conversation voulait dire qu'il voulait bien lui parler, et peut-être même qu'ils se connaissent un peu plus, bon, il n'y avait qu'une semaine à peu près entre ce moment, et celui où ils se verraient vraiment, mais ça n'empechait pas qu'il voulait savoir qui il allait rencontrer, pour ne pas avoir l'air trop surpris, ou ne pas savoir quoi dire.

-Je suis désolé pour les blessures, j'espère que ça ne te fera pas mal trop longtemps quand même, et que ça ne va pas trop te marquer... Dis moi, tu es grand ? Je te vois très grand, enfin, je vois surtout une sorte de masse noire, mais elle est grande. Et qui c'est Emaine ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 15 Avr - 22:46

Brand faillit rire, aussi ce contenta-t-il d'un bref rire de gorge. Il avait vu la silhouette bouger, il en déduisit, d'après sa position, que Letty s'était assis. Lui même était déjà assis, il s'était projeté dans ce monde si particulier et tellement privé, assis, plutôt que d'être allongé. Il savait son corps sur le lit dans la chambre.

- J'suis plutôt grand ouais. Je viens du Nord, on est grand par chez nous. Toi, vu la taille de ton ombre, tu dois m'arriver à la taille, quelque chose comme ça. Mais ça, on l'saura quand on se verra.

Rien qu'à la pensée d'être bientôt avec Letty, il se détendit complétement, et s'en rendant compte, Brand eut un sourire désabusé. Ce serait comme ça jusqu'à sa mort, il ressentirait cet indescriptible mélange de soulagement, d'apaisement, de sérénité, et de la sensation d'être complet. Une dépendance. Il repoussa cette idée. Être dépendant ne plaisait pas à son coté Alaric.

-Et pour les cicatrices, c'est pas une ou deux de plus qui vont changer grand chose. J'en ai déjà une en travers du visage, et pas mal d'autres. Je crois que c'est un peu tard pour m'inquiéter de ce à quoi je ressemble. Un guerrier sans cicatrices ça n'existe pas, à moins d'être invulnérable. Pour la douleur, ça c'est calmé depuis que je suis ici. Mais Emaine m'a soigné, c'est déjà partiellement guéri. Emaine, c'est l'homme que je sers. Je suis son homme lige, je l'escorte jusqu'à ce qu'il trouve la personne qu'il cherche. Il pratique la magie, et ça pour sûr, il en connait un rayon. Et il est doué. Moi je suis plutôt les muscles... Même s'il sait se battre aussi. Vaut mieux avoir quelqu'un pour surveiller tes arrières. Ton Sephiroth essayait de tuer Emaine. Il a pas réussi. Enfin ça... Tu le sais. Si non, j'serais pas là non plus.

Les mots lui venaient naturellement, comme lorsqu'il parlait avec ses frères Alaric. Un temps qui lui semblait appartenir à une autre époque. Il n'avait jamais revu Mavrag ou Mahadev. Bien qu'il ait entendu tout ce qui se racontait sur les Alaric, il tendait l'oreille à chaque fois, et ne pouvait s'empêcher de sourire à la mention des faits d'armes de ce qui avait fait sa fierté et sa famille pendant longtemps. Cela ne l'empêchait pas de se montrer discret, et ne jamais faire mention de son passé. Il avait en suite vécu avec Emaine, loyalement attaché à son service, et vouant parfois une admiration et un respect à l'ancien dragonnier, comme il n'en aurait jamais cru. Cela prendrait du temps de raconter tout ça à Letty... Car si Brand avait bien tout compris, eh bien, il était bien parti pour rester avec Letty durant tout le reste de sa vie. A moins qu'il ne transfère le lien, mais n'y connaissant rien en magie, et avec sa résistance naturelle à celle-ci, autant dire qu'il ne préférait pas tenter le sort.

-A ton tour maintenant de me dire quelque chose sur toi. Parce que si j'ai compris, on est en train de faire connaissance, donc c'est à toi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Mar 17 Avr - 12:39

La Chauve-Souris pu noter que Brand s'était complètement détendu, du moins c'est ce qu'il ressentait, et ce que traduisait le rire bref qu'il avait lancé quand Letty avait demandé s'il était grand. C'était une question pas si bête; même si le combattant avait l'air -enfin l'Ombre- d'être grand, ce n'était peut-être que la force de l'esprit qui représentée par les ombres, et à ce niveau Letty ne ce sentait pas forcément le plus fort. Et en effet, s'il était aussi grand que Letty petit, l'adolescent devait lui arriver à peine à la taille. Mais cela ne se vérifirait qu'une fois face à face, l'endroit qu'atteindrait le sommet de sa tête sur le corp de Brand. Tout en sachant que Letty ne doutait pas une seconde qu'il n'irait pas haut, même su un tabouret.
L'adolescent écouta attentivement, interressé, les paroles du combattant. C'était un guerrier, sans doute expérimenté et coriace même si non invulnérable, sinon il ne serait pas couvert de cicatrices et en vie par dessus le marché. Que les cicatrices faites par Sephiroth ne le dérange pas le soulageait un peu aussi.

-Tant mieux alors, que ce soit bientôt guérit.

Le dit Emaine était quelqu'un que Brand servait, et respectait beaucoup d'après le ton utilisé. S'il avait eu de la chance, Letty aurait peut-être pu avoir un maître de ce genre, qui ne lui aurait jamais fait ce que Darcia avait fait, et qu'il aurait respecté dans un sens positif et pas par peur. Brand n'en parlait pas comme son maître mais comme son égal, ce qui voulait dire que sa comparaison était fausse dès le début.
Et Emaine s'y connaissait en ,et pratiquait, la magie. Ca Letty le note précieusement. Quand ils seraient en présence l'un de l'autre peut-être pourrait-il lui demander de lui apprendre des choses, car il viendrait un moment où Geneus et les livres ne suffiraient plus, le videur ayant une connaissance limitée aux livres et eux ne pouvant être écrit par Geneus. Ses oeilles frétillèrent un peu. Brand lui demandait de parler de lui, ce qui voulait dire que le dialogue était réellement ouvert, et en plus il le savait qu'il voulait faire connaissance.

-Et bien moi je suis petit c'est vrai, Sephiroth était déjà bien plus grand que moi si ça peut te donner une idée. Quoi dire d'autre, sinon... Personnellement je ne sais pas me battre, pas par moi même, mais je fais de la magie, j'invoque des choses venues de mon imaginations. J'apprends depuis pas longtemps à la maîtriser, avant je devais tout dessiner pour réussir à les faire sortir, et encore ils étaient minuscules, mais plus maintenant.

La petite chauve souris disait ça fièrement, les progrès avaient été rapides, et malgré la fatigue que ça avait engendré, il avait quand même continué à aidé au même rythme Skye. En même temps les nuits blanches consécutives qu'il s'était forcé à avoir du temps du maître l'aidait à ne pas être épuisé dès qu'il poussait un peu.

-C'est Geneus, le videur de l'auberge, qui m'apprend grâce à des livres, il m'apprend pas que ça, à lire, écrire, compter et de l'histoire et de la géographie aussi. Je n'ai pas vraiment eu la possibilité d'apprendre avant que Sephiroth me fasse sortir, enfin, avant de le rencontrer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 22 Avr - 22:41

Brand réprimait l'envie grandissante de tendre les mains vers l'ombre de Letty, sachant qu'elles se refermeraient sur du vide. Il refoula cette pensée, empêchant la vague de douleur liée à la séparation du combattant de son sacrifice. Il eut un sourire lorsqu'il entendit la fierté dans la voix de Letty parlant de ses progrès en matière de magie.

-J'y connais rien magie, mon peuple y ait allergique, ça facilite pas les choses. Tu pourras remercier Emaine de m'avoir expliquer comment marche cette connerie de lien, sans quoi... Enfin bref, continue.

Brand trouva que le fait que Letty, qui ne semblait en rien être un guerrier, se retrouve mis par paire avec un Alaric allergique à la magie, mais capable de démonter des têtes, était trop gros pour être un simple heureux hasard. Mais il sentit aussi autre chose, une douleur, quelque chose de sombre, rampant jusque dans les recoins du lieux où il se tenait. Brand fixa la chose rampante d'un air mauvais, et celle-ci sembla se ratatiner, avant de reculer. Il ne comprenait pas tout, mais il lui semblait que l'endroit où il se trouvait en révélait bien plus que leurs paroles. Leurs pensées et émotions semblaient traduites par des changements dans le décor. Distrait par cet événement, se rendant compte que la chose rampante planait au dessus de Letty, Brand faillit grogner. Il comprit que quelque chose clochait dans le ton de Letty, et le Alaric peut habitué aux subtilités, y perçut pourtant une douleur latente.
Il faillit étendre le bras pour... pour quoi ? A l'intérieur, le conflit fit de nouveau rage, bloquant ses pensées qui s'entrechoquaient, il repoussait et en même temps chérissait, l'idée d'avoir un besoin viscéral de voir enfin Letty, d'être juste à coté. C'était si fort, rugissant dans sa poitrine, que Brand en fut presque suffoqué. Il mit un certain temps avant de répondre, se dépêtrant de ses sentiments, comme s'il tentait de s'extirper de sables mouvants.

-Te sortir d'où ? Et ton frère dans cette histoire ? Merde, plus je te parle, et puis j'ai envie de te rejoindre. C'est presque frustrant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Lun 23 Avr - 12:34

Ne réprimant pas un petit rire lorsque Brand lui expliqua qu'il lui faudrait dire merci à Emaine parce que sans lui le Combattant n'aurait pas comprit le lien, Letty nota encore une fois quelques choses dans un coin de sa tête. D'un, Brand venait d'un peuple qui était "allergique" à la magie, il n'aurait jamais cru qu'un tel peuple existe mais si c'était le cas la chauve-souris comprenait encore mieux le début de conversation peu aimable, et pu même déduire la fin de la phrase que Brand n'avait pas achevé. Une pointe de culpabilité le tirailla, et l'adolescent eu envie de prendre l'ombre dans ses bras, pour lui montrer qu'il était désolé. Mais il n'en fit rien, car c'était une ombre face à lui, pas une personne.
La deuxième chose qu'il nota était qu'effectivement, il devrait remercier l'homme que servait Brand, car sans lui le combattant n'aurait peut-être pas cherché à venir le rejoindre, et ils seraient tout deux tombés fous.

Une fois sa dernière phrase prononcée, le Sacrifice attendit, peut-être que Brand cherchait quoi dire, mais ce qui était sur, c'est que Letty le sentait sur la défensive, mais pas envers lui non, vers autre chose. Letty regarda autour et au dessus de lui et ne vit rien. Peut-être est-ce que chacun voyait quelque chose de différent. Quoi qu'il en soit, lorsque les questions de l'ombre face à lui vinrent, Letty ne répondit pas immédiatement, il ne s'était pas attendu à ça, et se referma un peu sur lui même. La chauve-souris n'avait pas forcément très envie de parler de cette partie de sa vie, pas si tôt, rien que d'y penser un peu trop faisait revenir les cauchemards.
Le rire-grognement d'un loup se fit entendre dans sa tête et il regarda derrière lui par reflexe, sachant que pourtant, il n'était pas à l'extérieur, et qu'il y avait aucune chance que le loup associé à ce rire arrive.

-Ne t'en fais pas tu as dis qu'on serait réunit dans une semaine. C'est pas si long que ça, même si ça semble l'être.

Letty avait déjà eu l'impression que le temps qui s'était écoulé depuis leur toute première conversation avait été immense, qu'il s'était écoulé des mois, mais il savait qu'il y avait eu moins de temps que ça. Le manque causé par l'absence de Brand à ses cotés n'avait pas aidé à trouver le temps court. La chauve-souris continua de répondre, oblitérant plus que volontairement une partie de la question du combattant.

-Et pour mon frère, je ne sais pas où il est. On a été séparé il y a longtemps, je sais qu'il est dans le sud, mais où vraiment précisément je ne sais pas. Et comme j'ai pu l'apprendre, le sud n'est pas tout petit alors j'ai l'impression que ça va être chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais je sais aussi qu'il fait des combats, alors ça peut toujours réduire les recherches non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Mer 25 Avr - 23:40

-Je rêve ou tu essaies de me consoler ?

Brand se mit à rire, trouvant la situation comique. C'était lui guerrier inébranlable, fidèle à sa profession, à son serment d'homme lige, droit, digne, celui qui venait tirer Letty des griffes de l'abandon, tout en accomplissant ses devoirs envers Emaine. Et pas le contraire. Que le jeune homme le rassure semblait aller à l'encontre de l'ordre naturel des choses. Brand devait être celui qui le rassurait, le protégerait, et pas le contraire. Il se tut cependant, écoutant la suite de ce que son Sacrifice avait à dire. Le mot sacrifice lui laissa comme un arrière goût amer dans la bouche. Ce n'était pas vraiment approprié, sauf si on savait que Letty serait celui qui prendrait les coups à sa place, et vice-versa. Brand constata avec un sourire en coin, qu'il ne répondait pas à sa question.
Ce qui le fit rire à nouveau. Un lien quasi-indestructible les liaient l'un à l'autre, à la vie, comme à la mort. Et pourtant, aucun des deux ne voulaient révéler leurs secrets, alors qu'ils étaient condamnés à passer leurs vies ensembles. Risible. Les secrets, ils devraient bien finir par se les avouer. Avec la guerre qui grondait, Brand ne serait guère surpris s'il trouvait ses frères Alaric à se battre pour un coté ou l'autre.
Ils étaient liés, et pourtant, ils étaient totalement étrangers l'un à l'autre. La confiance ne se gagnait pas au bout de cinq minutes de conversation mentale. Le croire, serait une illusion. Brand sentit son coeur s'alourdir à la pensée qu'il ne pouvait pas parler librement, parce qu'il ne faisait pas confiance à Letty. Un gamin qui ne connaissait rien au lien, et qu'on lui avait refilé. Et pourtant, pourtant ! Cette force d'attraction ne le quittait jamais, s'atténuant ici, dans cet espace, où il n'y avait qu'eux, mais Brand encore une fois, ressentit une bouffée de haine envers cette obligation, cette forme de dépendance, d'esclavage de sa personne, contre la magie... Le Alaric se força à se calmer, et au mot combat, son attention fut éveillée.

-Des combats ? J'connais bien un endroit où on pourrait savoir ce qu'il est devenu. C'est l'Arène, à Zeichen. Les meilleurs combattants d'Inwilis viennent s'y défier, ou se mesurer aux champions de l'Arène. Gladiateur hein ? C'est un métier à risque ça. Mais ça ne répond pas à toutes mes questions. Mais j'ai des secrets moi aussi, et difficile d'avoir une confiance aveugle envers un étranger. C'est pareil pour moi. Je descends avec mon maître dans le Sud, je l'escorte, mais j'ai le sentiment que Zeichen sera l'étape après Hitokage. On fera d'une pierre deux coups dans ce cas là. C'est pas compliqué de se renseigner sur les gladiateurs de toute façon, c'est plus simple d'avoir les renseignements, pour les parieurs, ou les nobles qui paient et couvrent de cadeaux leurs champions respectifs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Mer 2 Mai - 22:11

Lorsque Brand lui dit connaître un endroit où il se déroulait des combats, Letty se redressa les oreilles attentive, une lueur d'espoir au fond du coeur. Si le combattant savait déjà où chercher, revoir son frère se ferait sûrement encore plus vite que ce qu'il avait prévu, et ils pourraient alors être ensemble, tout les trois. Oui tout les trois, car ça ne se ferait jamais sans Brand, ou sans Ian. Et si ils ne s'aimaient pas tous les deux ? Non, ça n'arriverait pas, Letty aimait son frère, et même s'il ne connaissait Brand que depuis peu il pouvait dire qu'il l'aimait aussi d'une certaine manière, effet du lien sans aucun doute mais qui était bel et bien là.
Le nom de la ville lui rappela quelque chose, il avait du le voir en géographie avec Geneus, il lui rendemanderait où ça se situait, et en combien de temps on y allait. Ce serait la première visite de Letty dans une ville du sud autre qu'Hitokage.
Mais cet espoir et l'exitation engendrée par lui s'effacèrent bien vite quand Brand souligna le fait qu'il n'avait pas répondu à toutes ses questions.

La chauve-souris se sentit comme un enfant prit entrain de faire une bêtise. Même les quelques mots de Brand sur le fait qu'il était normal de ne pas avoir confiance dès le début et que lui aussi avait des secrets ne le déculpabilisèrent pas. Pas même un peu. Non Letty n'avait pas "pas confiance", mais il avait surtout peur. Peur qu'en parlant de son passé, le maître revienne le chercher et que même Brand ne puisse le sortir de la tour. Peur qu'une sorte de sort avertisse Darcia de sa position s'il parlait d'une bribe de son ancienne vie. Après tout, si Sephiroth et lui était arrivée à Hitokage en quelques jours, la Tour ne devait pas être si loin, et même si cet univers était le leur, Letty avait peur que s'il disait à Brand d'où il venait, tout basculerait, et que le combattant ne pourrait rien y faire.
Et il avit aussi honte, il avait été vendu, avait servit comme esclave pendant tant d'années, années qui l'avaient vu subir des tortures qui l'avait humilié, blessé, et qui lui faisaient encore mal au jour d'aujourd'hui. Non, comment pourrai-il dire ce qu'il avait été à quelqu'un comme Brand qui semblait être quelqu'un de droit, de bien.
Il avait l'impression d'avoir laissé trop de temps entre la phrase de Brand et sa réponse.

-Ce serait bien, qu'il soit là bas, juste là où on le chercherait, ça éviterait qu'on retourne tout le Sud pour le trouver...

Il lui dirait au sujet de la Tour, oui, quand la distance entre eux serait nulle, mais jamais sur ce qui s'était passé dedans. En tout cas pas aussi tôt, peut-être bien plus tard. En attendant il ne savait pas quoi faire, la conversation le mettait aussi mal à l'aise qu'elle le réconfortait et lui faisait du bien à présent. Il n'avait pas envie de partir d'ici, ce serait se séparer de Brand et lui causer de nouveau cette sensation de ne plus être entier, mais il n'avait pas envie non plus qu'à un moment où un autre, le combattant lui redemande quelque chose de son passé.
Pourtant, c'était ça, faire connaissance.

-Il est comment Emaine ? Gentil ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Mer 9 Mai - 18:52

-On le saura quand on y sera, si ton frère est là bas.

Brand préféra taire qu'ils ne pourraient peut être pas y aller. Les rumeurs de guerre venant de l'Empire étaient dans les sujets de conversations d'Emaine Macha, beaucoup plus que dans ceux des gens du Nord. Mais Emaine Macha avait été frappée la première lors de la dernière guerre, pour des raisons évidentes, puisque Faysal le Maudit avait avoué publiquement le meurtre de Lys. Si la guerre se tournait vers le Nord, alors Zeichen serait la destination la plus sûre. Mais si au contraire, les légions marchaient vers le Sud, alors retrouver le frère de Letty serait compromis. Et Brand ne pourrait pas respecter sa promesse. Et celle qu'avait fait l'étranger aux cheveux d'argent avant lui.

-Mais l'Arène c'est grand. Très grand. C'est presque une ville à elle seule. Et si ça se trouve, ton frère n'y ait peut être plus. Les combattants peuvent racheter leur liberté, quand ils ont suffisamment d'argent.

Letty semblant peu enclin à parler d'autre chose, Brand eut un sourire en l'entendant changer de conversation. Parler d'Emaine était plus facile que de parler des Alaric. Il faudrait pourtant qu'il y vienne. Ou pas. Mais si guerre il y avait, il connaissait suffisamment son clan pour savoir qu'ils iraient chercher la gloire et la fortune dans les combats.

-Si Emaine est gentil ? Oui il l'est. Il est respectueux, même avec ceux qui l'insultent. Il a été assez bon pour me sauver, alors que je crevais de soif dans le désert. Si non, il est plus petit que moi, et il a moins de cicatrices que moi. C'est un bon magicien, et un bon combattant, mais je lui dois la vie, alors je devenus son homme lige pour payer ma dette envers lui. J'imagine que là, tu vas me demander pourquoi on descend dans le Sud... Et je peux juste te dire qu'on cherche, enfin qu'Emaine voudrait retrouver une personne qui lui ait chère, et qui a disparu, il a maintenant vingt ans. Mais on l'aurait vue dans le Sud. Après, ça ne regarde qu'Emaine les raisons de son voyage. Je ne fais que le suivre et le protéger. Et si je veux pouvoir le faire efficacement, et même si je me sens déjà déchiré rien qu'à cette pensée, je vais devoir arrêter de te parler, si je veux dormir. J'étais déjà fatigué de la route, et même si te parler m'a soulagé, je dois quand même récupérer. On prend l'aéronef demain, en fin de matinée...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Chambre 6b   Dim 14 Oct - 17:16

Si un lieu comme l'Arène était aussi grande qu'une ville, Letty se doutait que trouver Ian serait difficile, ou même impossible, surtout qu'il avait du changer.
Il devait avoir grandit, forcit, peut-être est-ce qu'il avait perdu, un bras, un oeil, une jambe, au combat. Il avait peut-être même plus de souvenir d'avoir eu une famille, ça arrivait d'oublier par un coup, ou parce qu'on a repéter des années et des années que tel et tel truc existait ou non. Il avait peut-être une nouvelle famille, avec une femme, un enfant, ou plusieurs... Et s'il avait racheté sa liertée ce serait pire. Lui avait un léger avantage, s'il avait prit quelques centimètres et perdu quelques tours de taille, le reste n'avait pas vraiment changé. Mais est-ce que ça suffirait pour qu'il se souvienne de lui, Letty lui-même ne se souvenait pas du visage de leur mère.
Letty se sentit triste, voir un peu désespéré quand Brand lui parla d'arrêter de lui parler pur aller dormir. Lui même devait aller aide Skye, et il avait peur qu'ils reparlent du passé, mais s'il avait changé de conversation, c'était pour pouvoir continuer à être ici sans avoir à parler de quelque chose de douloureux. Il avait été interessé d'entendre parler d'Emaine, qui s'il était aussi gentil et respectueux que ça, et qu'il était avec Brand, ça ne prouvait qu'enore plus que son lié était quelqu'un de bien.

-Je ne pensais pas demander pourquoi vous allez dans le sud, ça ne me regarde pas vraiment je sais... Je suis juste content de savoir que vous passerez me chercher et qu'on va se voir vraiment dans pas trop longtemps... C'est étrange de parler à une ombre, ça a un coté amusant mais, je me demande à quoi tu ressemble.

Comme pour la toute première fois où il s'était parlé, il commençait à sentir son lit sous ses fesses. La conversation prenait doucement fin. Moins rapidement que la première fois. Letty se sentit impuissant il aurait voulu dire encore quelques petites choses et surtout décider lui même de partir. Il se leva tant en pensée qu'en réalité, n'arrivant pas à défaire l'un de l'autre.

-On se revoit bientot hein ? J'essayerais de plus te contacter comme ça, sauf si j'en peux plus d'accord ? Repose toi bien, et tu diras bonjour à Emaine pour moi ? Et merci aussi, même si je lui dirais moi même.

Il commença à avancer sur le lit, se sentant s'éloigner et quand il manqua d'en tomber car arrivé au bord, il n'était plus avec Brand du tout, et fini par atterir sur son fessier qu'il frotta en jurant entre ses dents.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre 6b   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambre 6b

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: La Fiancée du Tigre-
Sauter vers: