AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aoi Shijou, retour à la civilisation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aoi Shijou, retour à la civilisation.   Dim 13 Déc - 22:44

Je passais mes bras dans mon dos, les passant sous ses fesses, pour le soutenir. Je le remontais un peu. J'aurais dû attacher mes cheveux. Tant pis, on était parti, et je préférai trouver une ville rapidement. Je me voyais mal accomplir ce qu'on me demandait avec Letty dans les jambes.
Je jetais un dernier coup d'œil à la ronde, et me dirigeait plein Sud, d'un pas d'abord décidé, qui s'accéléra progressivement, jusqu'à ce que j'ai un rythme de course respectable.
J'évitais de faire du bruit, il suffisait de ne presque pas poser les pieds sur le sol, et de continuer de courir le plus rapidement possible.

***


Deux jours de courses, interrompus pour une courte nuit, et pour manger quelques fruits et boire de l'eau. Deux jours sans se dire grand chose. Nous avions traversé une partie de la vallée de Mokosh, reconnaissable à sa richesse, et à l'eau qui était omniprésente, aux champs et vergers qui s'étendaient à perte de vue. Se nourrir n'avait donc posé aucun problème, même pas moral, piquer deux pommes, poires, quelques pommes de terre pour les faire au feu de bois, rien de très répréhensible.
Vers la fin du deuxième jour, une ville, ou plutôt une mégalopole c'était dressée à l'horizon. Des tours, et le bruit de l'eau, voila ce qui nous avaient accueillis. J'avais fait descendre Letty de mon dos, et nous étions entré. Nous avions aperçu les navires aériens, et les grandes tours du port, Kakou Shoukou. Je connaissais bien ma géographie en définitive. Ma vie fictive m'avait finalement servi. Je nous dirigeais vers le marché, Aoi Shijou.
La ville était pleine de cascades artificielles, de plantes, et de maisons à piliers sculptés, de lanternes, lampions qui faisaient comme des guirlandes lumineuses.
Le quartier du marché était bruyant, animé, comme un véritable marché.
-On va chercher une auberge où dormir, en attendant... Il nous faudrait de quoi t'habiller, et moi me changer, j'irai récupéré mes affaires en allant plus loin dans le Sud. En suite, on choisira un établissement discret, on mangera, et tu pourras dormir de tout ton soûl.

Letty était pale, fatigué par ses deux jours de voyage intensif. Je compatissais, ce n'était qu'un gamin, et bizarrement il me rappelait que j'avais pris soin d'une adolescente inconsciente avant de revenir à moi. Je me ramollissais.
J'achetai deux pêches juteuses, et en tendis une à Letty, avant de l'entrainer vers une boutique de vêtements.
-Choisi ce qui te plait.
Pour ma part, je me contentai de trois tuniques, une noire, une rouge sombre, et une blanche, un pantalon de coton noir, des sous-vêtements, et surtout des chaussettes, pour être honnête, être pieds nus dans mes bottes ne m'enchantais guère. Je choisissais également une veste longue, doublée, pouvant être portée à l'intérieur. Une paire de sandales, des gants. Je rejoignis Letty, mes achats par dessus le bras.
-Alors ? Tu trouves.
Revenir en haut Aller en bas
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Aoi Shijou, retour à la civilisation.   Dim 13 Déc - 23:26

Letty était presque épuisé, mais tenait encore sur ses jambes par pure curiosité, et par peur que, s'il se laissait totalement bercer par un profond sommeil, il retrournerait dans la Tour, car ce n'était qu'un rêve. Mais en voyant la grande ville pleine de lumière, couleur, plantes et autres lumières, l'enfant chauve souris se dit qu'il ne pourrait jamais imaginer ce genre de chose, c'était bien trop complexe pour être sortit de son imagination endormie. Mais tant de monde le mettait mal à l'aise, ça faisait si longtemps.
Il restait collé à son sauveur, évitant tout de même de le prendre par le bras ou le manteau, la dernière fois qu'il avait fait ça, il avait sentit que ça le gênait.
L'enfant hocha la tête quand Sephiroth parla, lui expliquant ce qu'ils allaient faire avant de trouver un endroit où dormir réellement. Il nota dans un petit coin de sa tête qu'il avait parlé de récupérer ses affaires en allant plus dans le sud. En utilisant le sigulier. Ce qui voulait dire à demi mots que Letty serait sûrement laissé seul ici.
-D'accord.

Prenant avec un petit merci, la pêche tendu par Sephiroth, Letty n'attendit pas pour mordre à pleine dents dedans. Il avait un gros faibles pour les fruits, enfin surtout pour les fruits rouges, et même plus particulièrement les framboises, mais à la tour, il avait rarement le droit de manger des fruits.
Aspirant le jus du fruit comme un vampire suce le sang de quelqu'un, il suivit Sephiroth qui l'enmenna vers une boutique. Mangeant la pêche en quelques bouchées gourmandes, il entra. Choisir des vêtements. Ca semblait assez simple, mais en fait, il lui fallait, de tout. Il n'avait que ce qu'il portait sur lui, et ne savait pas trop accorder les choses. Sa mère avait été douée pour ça. La chauve souris alla alors de son coté, et regarda les vêtements, les mettant sur lui pour voir si ils étaient à sa taille.
Il prit deux pantalons en toile de jean, un noir, et un gris, deux shorts lui arrivant aux genoux, noir et gris également.
Sephiroth arriva, avec déjà tous ses achats sur le bras.
-Oui, mais, je, vous pouvez les tenir ?

Il lui tendit les pantalons et shorts, et attendit qu'il les tienne pour continuer. Pour mettre en haut, il choisit deux sous pulls blancs, trois pulls noir, vert foncé et rouge foncé, et un t-shirt à manche longues rayé beige et marron, et puis un autre rayé rouge sombre et noir. Il prit aussi des chaussettes, de couleur et rayées, parce que c'était amusant, et de quoi mettre sous ses pantalon. Puis il prit une veste grise, avec de la fourrure sur le col, et un manteau un peu long, noir. Il avait donné seulement les pulls à Sephiroth, parce que ça allait être un peu trop abuser après.
Il n'avait pas forcément prit de la couleur, mais au moins il savait que ça pourrait aller plus facilement ensemble.
-J'ai finis. Désolé, pour vous en avoir donné, mais, je, je pense pas que j'aurais pu tout tenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aoi Shijou, retour à la civilisation.   Dim 20 Déc - 16:23

Je me retrouvais avec mes achats, et ceux de Letty dans les bras. Les vêtements formaient un joli petit monticule dans mes bras. Le gamin optait pour des couleurs neutres, sauf pour ses chaussettes. Patient, je le suivais partout dans le magasin.
Revenir à la civilisation après tant d'années d'isolement ne devait pas être facile, surtout pour un môme. Je déposais le tout au moment de passer à la caisse.
Je ricanais en voyant que Letty était à peine aussi grand que le comptoir, tout juste assez pour que sa tête dépasse. La vendeuse nous regardait bizarrement. Je payais rapidement le prix demandé, et attrapait le sac de toile dans lequel elle avait mis les vêtements, et embarquait Letty en l'attrapant par la main.
Une fois dehors, je nous fis visiter le marché, et achetais quelques herbes médicinales, et deux ou trois sorts de guérison simple. J'avais fini par lui lâcher à la main, et par avoir jeter le sac pardessus mon épaule. Je pris le temps d'acheter un sac de voyage pour Letty, je me voyais mal emporter ses affaires en allant dans le Sud. Je devais maintenant me mettre en quête d'une auberge.
-Dis moi le môme, t'aurais de la famille quelque part ? Je ne pense pas pouvoir t'emmener là où je vais.

Nous sortîmes du marché, la foule se fit moins dense, et les rues plus calme. Le joyeux brouhaha s'atténua à mesure que nous avancions. J'avais demander l'adresse d'un établissement discret au vendeur de sacs, qui avait regardé Letty, avant de me répondre. J'avançai donc dans la direction du Will o Wisp, une auberge de qualité m'avait-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Aoi Shijou, retour à la civilisation.   Dim 20 Déc - 23:45

Letty n’avait pas eu le temps de trop réagir au regard étrange que leur lançait la vendeuse du magasin que Sephiroth lui attrapa la main, et l’entraîna derrière lui. Suivant au mieux, l’enfant chauve souris évitait de songer à la foule qu’il y avait autour d’eux, tout en regardant presque fixement, la main qui tenait la sienne. C’était vraiment différent, des moments où c’était son ex-possesseur fou, qui lui broyait presque la main pour le traîner derrière lui, contre son gré et comme un sac trop lourd. Là, il avait plus l’impression que Ian l’emmenait à sa suite, en le tenant pour ne pas qu’il se perde. Même si il était tout à fait conscient que ce n’était pas Ian qui le tenait, et qu’il ne savait pas du tout qui était ce Sephiroth, sortit tout droit d’un mur, mais il savait au plus profond de lui, qu’il ne lui ferait pas de mal. Du moins pas en le voulant.
La main de Sephiroth finit par lâcher la sienne, et lui recommença à rester au plus près de lui, de peur qu’ils soient séparer, et par peur de tout les gens autour d’eux. L’homme aux longs cheveux argentés acheta un sac, à la taille de l’enfant, pour que ce dernier puisse trimballer ses affaires –comme un grand.

L’homme qui vendait les sacs avait également dévisagé Letty, après que Sephiroth lui ai demandé une adresse d’auberge. La chauve-souris était mal à l’aise, d’autant plus que ça semblait être le hobby de beaucoup de gens de ce marché, de le regarder comme s’il était tout nu, ou qu’il portait un chapeau horriblement moche et voyant. Quand ils s’éloignèrent du marché, Letty fut un peu soulagé de ne plus avoir cette pression de regards étrangers sur lui.
-Je ne m’appelle pas le môme, je m’appelle Letty.
L’enfant chauve-souris, fit un peu la tête. Môme, c’était horriblement moche comme surnom, et il trouvait ça, rabaissant. Est-ce qu’il appelait l’homme qui se tenait à coté de lui, le vieux ? Bon, il fallait dire, que le surnom aurait été déplacé, parce qu’il n’avait pas l’air si vieux.
-J’ai un frère, mais… Je ne sais pas où il est… Le maître me l’a dit je crois, mais je ne m’en souviens plus trop… C’est dans le sud en tout cas…
Il se souvenait juste, que depuis ce jour là, il avait peur pour son frère, car le maître lui avait dit que là bas dans cet endroit au sud, il fallait être très fort et sans pitié pour avoir une chance de survie. Mais il ne savait pas où c’était, là bas


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aoi Shijou, retour à la civilisation.   Lun 21 Déc - 0:14

Je jetais un regard en biais au "môme", amusé par son audace. Je ne m'étais pas attendu à une rébellion aussi précoce. Je me contentais de sourire, et de regarder où je mettais les pieds.
-Un frère ? Ah, mais on est en plein dans le Sud, Letty. Enfin, si l'autre taré de la tour isolée à parler du Sud, ça devait être quelque part plus au Sud qu'ici... Si tu te souviens de quoi que se soit d'autre qui puisse aider, ça m'arrangerait.

Je nous fis tourner à l'angle d'une rue, en évitant une flaque d'eau énorme. Nous entrâmes dans un quartier animé, avec les cascades typiques de la ville, et les bâtiments ornés de lanternes.
-On ne doit plus être très loin de l'auberge. Un bon repas, et une bonne nuit ne te feront pas de mal.
Letty avait des cernes énormes sous les yeux, et trébuchait de temps en temps sur les pavés quand il ne levait pas assez les pieds. Si je ne m'étais pas trompé, ne devrions apercevoir l'auberge du Will o Wisp, on m'avait dit que je ne pouvais pas la louper.
Revenir en haut Aller en bas
 

Aoi Shijou, retour à la civilisation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Semaine 6 - Jour 1] Retour à la civilisation
» Retour à la civilisation [feat Seth Deaton]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: Quartier Marchand-
Sauter vers: