AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 9bis de l'allée des Arqueni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Retour à la case départ...   Sam 5 Mai - 20:14

Une sil'ura ? C'était une sorte de métamorphe non ? Son manque de connaissances sur ces terres et ses habitants pourrait être un vrai handicap si il était parti seul.

A cheval hum ? Eh bien au moins ça voulait dire qu'il ne voyageraient pas avec les pierres...brrr...Déesse seule savait ce qui pourrait se passer avec ces choses... Mais son esprit bouillonnait avec les révélations des derniers jours et il ne connaissait qu'une seu...bon d'accord deux façons... Mais il était plutôt fixé sur la première.

"J'apprécie ton aide avec tout ça Uriel réellement. Je ne sais pas quand tu préfère partir mais en attendant j'ai besoin de réfléchir un peu à tout ça. Si tu me cherches je serais aux écuries cet après-midi. En plus nous n'avons qu'un cheval pour le voyage, je verrais ce que je peux faire avec l'éleveur Talos. Il m'a dit qu'il avait une carrière..." (=comprendre piste d'équitation)

Son regard se perdait dans le lointain alors qu'il mangeait presque machinalement. Il savait que ça n'était pas extrêmement sympathique mais quand il fini il partit embrassant Uriel sur la joue.

>la suite aux écuries<


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 8 Mai - 16:46

Je soupirais. Il était plus pertubé que je ne le pensais. Je me levais, et débarassais la table, quand une étrange sensation me traversa.
Je fus plié en deux, m'appuyant sur le rebord de l'évier, la bouche ouverte sur un cri silencieux.
Un membre d'Ordre, encore vivant, essayait de revenir. Un gout de soleil sur ma bouche, Anorion.
Anorion était vivant, en mauvais état, mais vivant. On toqua à la porte, ce n'était vraiment pas le moment.
Je me relevais lentement, et allais ouvrir. Je tombais face à Cirya, un peu gênée, elle se tortillait sur place, et se triturait les doigts.
-Ah, Cirya...
-Je suis désolée, mais je n'ai pas pu m'en empêcher.
-Oh, je m'effaçais pour la laisser entrer, ce n'est pas grave, il aurait fini par le savoir.
-J'en doute.
-Ne t'en veux pas, de toute façon tu ne sais pas toujours contrôler ton don, et ça te torture jusqu'à tu dises ce que tu as vu à la personne concernée.

Elle s'intalla sur les coussins.
-Comment m'as-tu reconnue ?
-Je sais pas, mais t'es bien mieux comme ça, que sous ta formes de vieille dame.

Elle passa une main dans ses cheveux noirs, tranchant fortement avec sa peau diafane, et ses yeux roses, et sa robe aux couleurs printanières.
La sil'ura avait revêtu sa vrai forme, et elle parlait sans détour. Elle m'expliqua tout, et me révèla certaines choses...
-Anorion est donc bien vivant.
-Tout comme son frère Uriel, tout comme son frère...
- Et...
-Les sceaux ont commencé à être brisés.
-Quoi ? ça voudrait que...
-Que ce qui devait arriver arrivera quoi qu'on y fasse.
-Cirya.
-Hm, ne t'en fait pas pour moi Uriel de la Marche du Sanctuaire.
-Prend soin de toi quand même.
-Toi de même, et aussi de ce jeune homme.

Je la laissais repartir. J'étais encore secoué par ses révélations, je me laissais aller dans le canapé, et assis en tailleur, appuyé sur un coussin servant de dossier, je le fermais les yeux. Mes paumes touchaient mes genoux. Je me laissais aller à l'art.
L'attraction fut immédiate, je parcouru en quelques minutes ce qui m'aurait pris des semaines, et je survolais un homme aux cheveux de sang, tache sur la neige des montagnes, un tombeau derrière lui... Et je fus renvoyé.
J'étais en nage, je me levais avec précaution pour aller boire un peu de ce que je préparais pour ma gorge.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Petit papotage avec une légende...   Mar 8 Mai - 22:13

Trouver Uriel les mains tremblante derrière la porte n'était pas vraiment rassurant.

Gogram faillit se précipiter mais opta pour attraper les mains froides du Sidhe et infuser un peu de sa chaleur en une vague réconfortante. Il chercha les yeux d'Uriel mais vit que celui-ci fixait un point derrière lui.

Elwë il l'avait presque oublié...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 9 Mai - 22:53

J'étais abattu, et la porte s'ouvrit, j'y fis à peine attention.
Gogram, j'avais envie de le serrer dans mes bras, j'allais le faire, quand mon regard s'arrêta sur une autre personne derrière lui.
Je l'avais déjà vu.
Je l'avais vu, il y a des siècles, mais aucune mémoire ne pouvait oublier l'être qui se tenait sur le seuil de ma maison.
Une puissance déchue, mais ancienne, et toujours puissante.
Je serrais les mains de Gogram, et j'étais rassuré, l'être avait ses faiblesses, et elles étaient connues de ceux qui avaient vécus. Je me levais, et tendrement, me penchais sur mon amant, avant de l'embrasser doucement, et de le relâcher, tout en gardant mes mains dans les siennes.

-Hm... un peu de plus, et j'aurais été incapable de revenir, si...

Je ne finissais pas ma phrase, et fermais les yeux avant de soupirer. Je secouais la tête, et finis par sourire.
- Maitre Emaine, je n'aurais jamais cru que nous nous reverrions, après tous ses siècles passés. Nombreux sont ceux qui vous croient mort. Mais ceux qui croient, ont bien souvent tort.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaine Nevaeril
Dragonnier
avatar

Peuple : Métis, Ai-Esu et Sidhe, origines Eldarins
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 25
Localisation : Courant après un Orage
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 9 Mai - 22:58

Elwë avait suivi sa nouvelle rencontre pour aller voir son ami, qui pourrait le renseigner.
Soit.
Pourtant, dès qu'il arriva, l'odeur lui fut familière, elle flottait jadis, dans les tentes des blessés, les réconfortant. Et quand la porte s'ouvrit, il suivit Gogram, et il eut un mouvement de recule en voyant l'homme qui était assis, tremblant.
Il faillit jurer, mais se retint, on attire pas l'attention des dieux comme ça, pour si peu.
Et c'est un sourire très tendre qui illumina son visage, quand l'homme de la Marche du Sanctuaire donna son amour. Et un sourire serein quand il lui souhaita, la bienvenue...

-J'étais moi aussi, de ceux qui croient, et j'ai eu tort, ou peut être raison, c'est selon. Mais je suis ravi de vous revoir Maitre Uriel, Paladin de la Marche du Sanctuaire, m'est avis, que je ne suis pas le seul fantôme que vous revoyez après tant d'années, que les mémoires s'en sont altérées.
Le hasard, ou le destin, fait bien les choses parfois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Petit papotage avec une légende...   Mer 9 Mai - 23:26

Gogram resta légèrement interloqué. Qu'Uriel connaisse Elwë l'étonna un peu. Que le monde est petit parfois...

Uriel l'embrassa et la légère tension qui lui avait noué les épaules inconsciemment s'affaissa.

Il se sentait légèrement en trop dans la conversation, il ne connaissait rien des légendes d'Inwilis. Il se retint de gigoter mais si dégagea doucement des mains d'Uriel. Regardant l'un et l'autre, son regard se posa finalement sur le visage souriant d'Elwë.

"Je suis en trop dans cette conversation, je ne pourrait pas vous aider de toute façon puisque je ne connais rien de ces terres."

Il adressa un sourire à Elwë et embrassa Uriel doucement sur la joue avant de passer par la cuisine pour sortir dans le jardin.

Le jardin était aussi magnifique de jour que de nuit et Gogram sentit une sérénité l'envahir. Il s'aperçu qu'en réalité il était fatigué, son après midi aux écuries avait été très actif. Ses pieds traînèrent un peu alors qu'il s'écroulait sur les cousins où Uriel et lui s'étaient aimés la première fois.

L'odeur du sidhe y était tout imprégnée et il se roula dedans comme dans une couverture chaude avant de se poser sur son côté, roulé en boule, et de fermer les yeux en roronant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Ven 11 Mai - 21:41

Je laissais filer Gogram, avec regret, la discussion qui allait suivre aurait pu lui en apprendre plus sur Inwilis.
Tant pis.
J'invitais d'un geste de la main, Elwë à s'assoir sur le canapé. Je me rassis en suite, croisant les jambes.

-Vous avez en effet raison, certains membres de la Marche se réveillent, je les avais cru morts ou disparus ayant quitté Inwilis pour certains. Mais c'est Anorion dit le Chrestomanci qui s'est réveillé, il y a quelques minutes... Nous sommes très liés, parce que je faisais parti du conseil des douze qui gèrait l'Ordre, je l'ai senti vivement, et ça m'en fait presque mal. Mais vous voir, après tout ces siècles, l'histoire raconte que vous avez emmener Uranach avec vous, et que vous vous êtes enfuis tous les deux, dans les cieux avec Equilibris, et que vôtre amour serait éternel là haut. A vous voir j'en déduis que ce qu'on dit est absolument faux.

Je souris doucement, et grimaçais.
-Je manque à mes devoirs d'hôte, voulez-vous boire ou manger quelque chose ?



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Dim 13 Mai - 0:50

Il révait et dans son rêve son esprit flottait, entrêné sur un air chaud et acceuillant. Il traversait des plaines vertes, bercé dans des bras invisibles. Ces terres il le connaissaient mais en même temps ne les connaissaitent pas. Mais son rêve changea, comme les rêves le font souvent.

Il se retrouva dans une plaine ouverte, un cercle d'arbres distant l'entourant. Au delà des bois, des montagnes aux pics neigeux se découpaient dans un ciel azuré.

Il portait des habits d'un blanc éclatant dans toute cette verdure. Ses bras étaient nus mais il n'avait pas froid même dans la brise qui agittait ses cheveux détachés. Un rêve, juste un rêve.

Il se retourna, une femme se tenait tout près, derrière lui. Habillé d'une grande cape verte avec une capuche, il ne voyait pas son visage. La compréhension lui tomba dessus et il tomba à genoux devant elle. La Déesse se tenait devant lui. Il sentit une larme couler le long de sa joue et une paix comme il n'en avait jamais sentit l'envahit alors qu'elle lui sourit. La capuche cachait tout sauf ses lèvres et son sourire fut si doux qu'une d'autres larmes rejoignirent la première.

Ses mains sortirent des pans de sa cape, des mains fines et douces, qui vinrent encadrer son visage essuyant ses larmes avec ses pouces d'un geste tendre.

Avec lenteur, la déesse baissa son visage jusqu'à ce qu'elle embrasse son front. Gogram hoqueta alors qu'une puissance indescriptible l'envahit et il savait que ça venait d'elle. Son pouvoir divin tourbillonait en lui et lorsqu'elle s'écarta, le pouvoir remonta par son front où elle avait laissé une marque d'argent en forme de croissant de lune. Elle lui adressa un dernier sourire.

"Et maintenant tu te réveilles..."

Ses yeux clignèrent et il se réveilla, émergeant des tréfonds de son esprit, dans un éclat blanc qui illumina tout le jardin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaine Nevaeril
Dragonnier
avatar

Peuple : Métis, Ai-Esu et Sidhe, origines Eldarins
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 25
Localisation : Courant après un Orage
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 14 Mai - 17:05

-Anorion ? Elwë fronça les sourcils, je le croyais mort... Anorion avait un frère, Ishimaru, lieutenant de Forbesii, ils étaient jumeaux, et l'un et l'autre étaient plus que liés, si Anorion est vivant, Ishimaru l'est aussi. Je n'aime pas ça. En même temps, Liam et moi sommes ressurgis du passé, alors que nous sommes, comme l'avez dit, parti pour vivre nôtre amour, alors que c'est absolument faux, comme vous l'avez dit également. Un Fou est mort, un enfant innocent qui n'aurait jamais dû vivre, celui de Lys, la terre semble apaisée. Ne me demandais pas comment je le sais, je le sens c'est tout.
Mais le fait que ceux de la Marche se réveillent, est un signe assez inquiètant, cet Ordre avait été fondé pour la guerre, pour préparer des centaines de samildanach et de dragonniers parfois, mais il a disparu, et la paix étant revenue, ses membres survivants ce sont éparpillés, mais s'ils reviennent, c'est mauvais signe. Uriel de la Marche, ce qui va arriver marquera un tournant de l'histoire d'Inwilis, tout comme lors de ces jours fatidiques.

Elwë s'assit dans un fauteuil, et sourit largement.
-Je prendrais quelque chose de frai si vous avez, je vous remercie, j'ai manger il y a peu de temps. Et... Qu'est ce que c'est que ça ?!
Une lumière blanche jaillit soudainement illuminant la pièce, Elwë bondit de son siège, et regarda incrédule, et interrogateur Uriel.
-Vôtre ami... il... il est parti dans le jardin non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 14 Mai - 17:49

Je hochais la tête aux propos d'Emaine. J'aurais dû m'en douter qu'il y avait quelque chose de louche là dessous, mais soit, je l'écoutais attentivement, et il avait raison.
Je m'apprêtais à me lever quand l'éclair blanc traversa l'ilmarin. Je regardais Elwë, était-ce lui qui avait fait cela ? Je vis tout de suite que nons, et n'attendis pas sa dernière question pour me mettre à courir jusque dans le jardin, en hurlant le nom de mon compagnon.
Mon coeur battait la chamade, j'avais peur, une peur panique. J'entrais dans le jardin à vive allure, mes pieds martelant le sol. Je m'arrêtais net, en le voyant.

-Qu'est ce que...

Je restais immobile, je trouvais ça trop étrange, l'air était si chargé de pouvoir, qu'il semblait vouloir percer ma peau. Je fixais Gogram sur le sol, mais que c'était-il passé ?



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 14 Mai - 20:16

Les dieux peuvent être les êtres les plus étranges quand ils s'intéressent à vous. Ils peuvent vous offrir la plus grande des bénédictions mais la transition est toujours douloureuse.

La vision bascula et son âme percuta son corps de plein fouet, le faisant hoqueter et absorber de grandes goulées d'air, comme s'il n'arrivait pas à respirer suffisamment. L'air brillait autour de lui, empli de la magie qui lui coursait dans les veines.

Il entendit la voix d'Uriel hurlant comme un écho très lointain. Son corps tremblotait comme s'il avait trop froid mais ce n'était pas le froid qui lui faisait ça. Il se releva avec un peu de difficulté et retomba sur ses genoux. Il regardait ses mains tremblantes comme s'il ne les avait jamais vues.

La marque. Il toucha son front du bout des doigts et rencontra quelque chose d'humide. Inspectant ses doigts il vit que c'était une substance argenté comme si la déesse avait écrit sur son corps et que l'encre n'avait pas séché. Mais le liquide ne coulait pas, en fait il y avait simplement un croissant de lune réimprimé sur le bout de ses doigts.

La déesse l'avait marqué, mais pourquoi ?

La magie diminua peu à peu jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement mais Gogram tremblait toujours, cette fois une grande peur lui nouant le ventre. Les dieux ne visitaient pas les sidhes choisis qu'une fois mai revenaient régulièrement les utilisant comme des vaisseaux pour faire certaines choses. Mais ça c'était dans le sithin, pourquoi La Déesse pourrait s'intéresser à lui ?

Trop de questions lui tourbillonnait dans la tête, trop de choses auxquels il n'avait pas de réponse mais il repoussa ces pensées. Il dut se racler la gorge plusieurs fois avant de réussir à parler et encore sa voix s'étrangla légèrement.

"Je vais bien..."




Dernière édition par le Lun 14 Mai - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 14 Mai - 22:26

Je restais interloqué. Le croissant de lune sur son front, je déglutis avec peine. Un marqué. Je restais immobile, ou presque, j'eu un mouvement de recule.
Les seuls qui avaient les même marques dans tous Inwilis étaient les druides, et les prêtresse de Varda, ainsi que des Déesses et des Maiar issues de ces dernières... Il y avait d'autres marques pour les prêtres de telle ou telle Divinité. Je secouais la tête.

-"Je vais bien", répètais-je avant de lâcher d'un ton triste, c'est tout ce que tu trouves à dire ? Tu es marqué, tu viens d'esssuyer une tempête magique, et c'est vraiment tout ce que tu peux dire ? Alors qui je viens de te voir trembler, à la limite des convulsions, et que tu es tombé ?

Je n'osais pas avancer, je ne tenais vraiment pas à capter une trace encore fraîche de ce qui l'avait traversé. Je me sentais inutile, impuissant, mais je comprennais pourquoi Andais avait voulu le tuer... Elle avait dû le savoir par un moyen que je répugnais à évoquer, à moins qu'un sidhe ait eu une vision, ce qui m'étonnerais fortement, avec la magie qui était décadente là bas.
-Tu peux te lever ? demandais-je doucement, avançant vers lui.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaine Nevaeril
Dragonnier
avatar

Peuple : Métis, Ai-Esu et Sidhe, origines Eldarins
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 25
Localisation : Courant après un Orage
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 15 Mai - 21:42

Elwë avait courru à la suite d'Uriel, il avait regardé, l'air intrigué, le sidhe qui était par terre. Il avait tout de suite vu la marque, et il sourit légèrement, les grands de cet âge sortaient eux aussi.
Le dragonnier s'était détourné pour les laisser seuls, Uriel allait se lever pour lui donner quelque chose de frai à boire...
Il savait qu'après une décharge de mana aussi forte, il fallait un remontant, avant d'être capable de bouger et de penser normalement.
Aussi fit-il demi-tour, et traversa de nouveau la passerelle de bois qui menait au jardin, qu'il avait trouvé agréable au premier coup d'oeil.
Il espèrait que son geste ne paraitrait pas déplacé, maisi il devait rester encore un peu, il avait besoin de réponse, en même temps, Uriel et lui s'était brièvement cotoyé durant la Grande Guerre, puis ils ne s'était plus vu après le jour où Liam était tombé...

La cuisine semblait ordonnée, mais c'était tout le contraire, Elwë eut du mal à trouver trois verres, qu'il trouva finalement dans un meuble de la salle de séjour. Il leur servit donc trois verres d'une bouteille qu'il dégota dans un placard, sa sentait l'alcool, mais pas trop fort, liqueur d'abricot...
Il aimait ça, il se souvenait en avoir bu il y a longtemps, au début, quand la Marche venait d'arriver à Emaine Macha, les Dragonniers et les Samildanach étaient allés à leur rencontre.
Il posa la bouteille sur la table basse du salon, avec les verres. Et il se mit à les attendre, peu importe que cela prenne du temps ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 15 Mai - 22:38

Du coin de l’œil, Gogram vit le léger mouvement de recul d’Uriel, le sidhe se méfiait de lui ? A cause de la marque. Mais sa méfiance à son égard lui fit mal quand même. Il dissimula son visage et son expression derrière ses cheveux qui traînaient sur le sol, détachés.

Regardant ses mains tremblantes, il força sa peine au plus profond jusqu’à ce qu’à ce que son visage ne traduise presque rien. Regardant ses mains il serra les poings.

"J'en sais rien."

Mais il était déterminé et juste à ce moment là, il avait besoin d’être seul. Si c’était pour être avec Uriel dans la même pièce et voir cette expression sur son visage, il préférait ne pas voir le sidhe du tout.

Poussant avec ses bras, il chancela un peu mais réussi quand même à se mettre debout. Son corps était tout engourdit mais en même temps, il fallait s’y attendre, quand une divinité vous passait dans le corps. Il frisson lui remonta dans le dos.

S’entourant de ses bras il était bien décidé à rentrer et à se frotter la peau dans le bain jusqu’à ce que sa peau n’ai pas cette impression d’avoir des résidus gélatineux. Le pouvoir était parti mais sur son chemin il avait laissé des "traînées", faute d’autre mot, et il avait l’impression de s’être englué dans de la mélasse.

Il passa à côté d’Uriel faisant un grand écart pour l’éviter et passa par la porte dans la cuisine.
Elwë y était en train de servir 3 verres d’un quelconque liquide. Il s’arrêta sous l’arche de la porte qui menait dans le hall. Il évita de regarder dans les yeux de l’homme, parce qu’il avait l’impression qu’il pouvait voir au plus profond de son âme, qu’il pouvait voir tous vos secrets.

"Désolé pour le remue-ménage, la prochaine fois je dirais à la déesse de garder sa bénédiction pour elle." Il essaya de garder sa voix le plus neutre possible mais ça sortit plutôt avec cynisme. Dans sa tête, dans le fond de son esprit, il entendit un rire amusé féminin. Elle était encore là mais il entendit dans son rire qu’elle ne lui en voulait nullement avec son commentaire, quelque peux irrespectueux.

"Reprenez votre conversation, je m’en sortirais tout seul." Cette fois il réussi un ton neutre et sortit de la cuisine. Il avait réellement besoin d’être seul, histoire de se remettre les idées en place, de réfléchir. Il dût monter les escaliers en s’agrippant à la barre.

Mais qu’est ce qu’il avait, il réagissait comme un chiot à qui on aurait filé un coup de pied. D’accord ça faisait quelques siècles qu’il était resté tout seul, sans rencontre, sauf quand il passait dans les villages. Mais bon il s’accrochait à Uriel comme à une bouée de sauvetage ! Ils se disaient qu’ils s’aimaient, mais ça c’était dans le feu des retrouvailles entre deux sidhes loin de leur ancienne cour. Pas vrai ?

C’est en s’asseyant sur le rebord de la baignoire, pendant que celle-ci se remplissait qu’il se rendit compte que c’était qu’il avait peur de se retrouver tout seul une fois de plus. La baignoire remplie, il utilisa de son sort brownie pour chauffer l’eau. Jetant ses vêtements un peu partout il se glissa dans l’eau et frotta sa peau jusqu’à ce qu’elle devienne rouge. La présence dans sa tête rigola une dernière fois avant de filer complètement, le laissant seul avec ses pensées tourbillonnantes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 15 Mai - 23:12

Je me rendis compte que je l'avais blessé. Je m'en voulu, mais je décidais de le laisser. Mais que faire dans une situation pareille ? Quand un Dieu marque quelqu'un ce n'est pas tous les jours, et en général, les Dieux préfèrent frapper quand leur élu est seul.
Je baissais la tête, et lui emboitais le pas, restant éloigné, je puisais un peu de réconfort dans le jardin, qui me répondait doucement, comme une présence rassurante m'enveloppant.

Je me déchaussais, et marchais pieds nus sur le bois, la sensation se fit plus forte, le jardin tout entier me répondait. Je rentrais enfin dans la maison et jettais mes chaussures dans l'entrée, autant être bordélique jusqu'au bout. J'avisais Emaine dans le salon avec ma liqueur d'abricot, et en entendant l'eau, je compris que Gogram était parti se doucher... J'hésitais un moment, puis me dirigeais vers l'ancien dragonnier, je saisi un verre et avalais cul sec, avant de m'assoir et de me resservir.
-Sans commentaires je vous prie mon ami, soupirais-je, j'aimerais autant que nous pousuivions nôtre conversation...

Pour en éviter une autre songeais-je, je n'avais pas envie de me disputer avec Gogram, j'éviterais ce moment le plus possible, avant d'y faire face, qui sait, la liqueur d'abricot ferait peut être effet, sucrée et chaude coulant doucement dans mon corps, répendant une chaleur bienvenue.
- La Marche du Sanctuaire est morte, elle ne revivra pas, sur les 12 du conseil, il n'en reste que quatre ou cinq, et je me compte dedans, même Anorion vivant et parcourrant Inwilis de nouveau, nous ne pourrons pas le reformer. Il appartient au passé, et j'ai passé trop de temps à me relever pour apprendre que ça n'avait servi à rien, si l'Ordre venait à se rétablir... C'est comme si Alaitarë était repeuplée, c'est impossible.
Mais je vous vois devant moi, alors je me dis que finalement tout ce que les gens chantent le soir dans les auberges et tavernes, est vrai, plus vrai qu'ils ne le pensent...


Je bu encore un verre, je parlais, mais sans faire très attention. Je me reservais. Je crois que j'irai faire un tour pour me déssouler après.
-Je suis mal placé pour raconter ce qui c'est passé après la chute de Forbesii, je me suis retirer dans le Sanctuaire d'Or Blanc, durant des siècles, et j'ai vécu en suite ici, ça m'a prit du temps pour construire une nouvelle vie. Les Souverains d'Iwerin où même l'Intendant de Fainros pourraient mieux vous renseigner que moi sur l'histoire.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaine Nevaeril
Dragonnier
avatar

Peuple : Métis, Ai-Esu et Sidhe, origines Eldarins
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 25
Localisation : Courant après un Orage
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 15 Mai - 23:20

Elwë le regarda boire sans émettre un seul mot. Il sourit à la fin de la tirade d'Uriel. Et se leva, finissant son verre, ça sentait l'orage, et il aimerait autant pouvoir sortir avant qu'il éclate, s'était toujours gênant même après des siècles de vie, d'être au milieu d'une dispute entre deux personnes.
Il se pencha, mettant une main sur l'épaule d'Uriel, qui commençait déjà à ressentir les effets de l'alcool, la bouteille devait être vieille, mais la boisson était excellente.
-Merci beaucoup Uriel de la Marche, j'aurais dû penser qu'il y avait encore des gens que j'avais connu, mais te revoir fut un plaisir.

Emaine se pencha un peu plus, et déposa un léger baiser sur ses lèvres, lui souhaitant par là bonne chance, et lui disant au revoir. Il sourit, et d'un pas vif, il se dirigea vers la porte, rabattant ses capuches sur sa tête, il avait une visite royale à faire à présent...
Il referma la porte, et s'éloigna d'un pas rapide de l'Ilmarin, il descendit l'escalier de l'arbre principal de ce quartier, et se retrouva sur la place aux piliers, avant de remonter à un arbre doré, celui du palais...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 16 Mai - 22:12

Sa peau était rouge et lui tirait légèrement mais il se sentait déjà mieux, cette impression de glue était enfin partie.

Il s'enfonça dans l'eau jusqu'à être le nez dans les bulles. On aurait pu croire qu'il boudait. Gamin lui ? Nan. Blessé, oui un peu. Pourquoi ? Parce qu... Parce que.

Cette...chose qu'il avait Uriel c'était quoi au final. Une relation ? Sûrement pas...si ? Il n'était pas vraiment habitué à ce genre de choses. Comme s'il avait eu le choix.

Uriel était un grand sidhe anciennement des Unseelies, il maîtrisait la main de la chair, il était porteur de l'épée de Nuada, ancien du conseil des douze de la Marche du Sanctuaire. De plus il était grand, beau, attirant...

Lui il était quoi ? Un sang mêlé, petit, efféminé, ancien esclave de la Reine des Unseelies, venant seulement de découvrir ses pouvoirs avec la main de sang, porteur de Cromm'Cruach qui n'avait jamais été forgée pour lui mais ne pouvant pas se résoudre à l'abandonner.

Qu'est ce qu'Uriel croyait voir en lui ?

De toute façon tôt ou tard ça finirait mal entre eux et ils repartiraient chacun de leur côté.

Il soupira et sortit de la baignoire. Drainant l'eau il se rappela qu'il n'avait pas monté son nouveau sac. Tant pis. Séchant se cheveux avec un sort, il sortit de la salle de bain et entendit une porte claquer. Qu'est ce q.. ?

Se présent un peu il passa dans la chambre et fouilla dans le grand coffre à vêtements d'Uriel. Ce type n'avait vraiment rien de simple et aux couleurs moins flash ?! Soupirant, il chopa une paire de pantalons noirs et une chemise rouge brodés avec des motifs floraux. Forcément c'était trop grand ! Grognonnant, il roula les pieds et pantalons et repoussa ses manches jusqu'au coude.

Qu'est ce qu'il s'était passé alors qu'il était monté à l'étage ? Sautant pratiquement deux à deux les marches, il arriva dans le salon pour voir Uriel seul et complètement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 16 Mai - 22:29

Je portais mes doigts à mes lèvres devenues brûlantes, j'en lâchais presque mon verre, qui je reposais tant bien que mal sur la table. Elles brûlaient réellement, Elwë était si ancien que le moindre contact provoquait des passes d'énergie, de magie. Même je n'étais pas encore à ce stade là, comme la plupart des anciens qui vivaient dans ces contrées, ils finissaient pas ne plus toucher involotairement quelqu'un, pouvant provoquer la mort par simple contact avec quelqu'un doué de pouvoirs magiques mais qui n'était pas assez puissant pour supporter...
Je regardais en coin la bouteille de liqueur, et fermais les yeux, rejetant la tête en arrière pour la poser contre le dossier.
Mes mains serraient ce qu'elles pouvaient finalement, je tremblais légèrement, et j'avais le tourni.
J'avais trop bu.
Je me penchais finalement, le visage entre les mains, soupirant bruyament, et respirant doucement en suite. Je fis une tentative pour me lever, sans grand succès, puisque je retombais dans mon siège... Youpi j'étais ivre.
Je finis quand même par tenir à peu près debout, c'est à dire avec les bras pour faire balancier, j'avais l'air parfaitement ridicule à faire le dragon dans mon salon, mais je ne marchais vraiment pas droit, et les meubles, c'est vraiment encombrant des fois, surtout quand ça bouge...
J'étais tout à fait conscient que j'étais complétement parti, au bout de deux verres ... euh bon d'accord quatre, mais... bon bien rempli, e... et avalés cul sec, j'avais vraiment le tourni. Mais j'étais conscient, mais mon corps refusait de m'obéir correctement. J'avais envie de vomir tient, la nausée, et j'étais pas enceinte, si non je vous assure que j'aurais pas bu !
Mais j'avais mal, pourquoi ou plutôt pour qui en fait...
Un vieux croûton et un petit jeune on sait comment ça fini hein. Pis les histoires d'amour finissent mal en générale, la preuve, Emaine n'était pas avec son unique et seul amour comme on le chante le soir dans les tavernes, et Lys et Forbesii étaient morts pour s'être aimés, si c'est pas génial tout ça.
Ah si, les souverains d'Iwerin s'aiment toujours, mais ils sont vraiment bizarre, cela dit, c'est vrai que j'étais pas du tout bizarre, je peux retourner littéralement les gens, et entrer dans leurs têtes, mais j'suis pas bizarre naaaan... A peine.
Décidément, j'étais bien bourré moi. Je ferais mieux de sortir dans le jardin, je pourrais m'enivrer d'une façon différente et moins dangeureusement, mais c'est loin le jardin... Et y'a ces foutus meubles qui se mettent sur mon chemin !



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 16 Mai - 22:48

Torché... Uriel était complètement torché... Ses yeux passèrent la table du salon avant d...la table du s...c'est quoi cette bouteille ? Et vide ? Pas étonnant qu'Uriel s'amuse à immiter un pigeon dans son salon... Elwë avait l'air d'être parti, pas étonnant le pauvre.

Gogram soupira et se précipita pour attraper Uriel qui allait rentrer dans la baie vitrée. Lui passant un bras autour de la taille et lui tirant un bras autour des épaules il s'aperçu que la peau du sidhe était brûlante. C'était quoi cet alcool ? Il aurait bien vérifié mais Uriel était un peu vert sur les bords.

Qu'est ce qu'il pouvait se sentir bête, d'accord il avait un peu poussé mais de là à se mettre dans un tel état. Ouh ! Le sidhe l'entendrait ! Mais demain, là il valait mieux qu'il l'emmène dans la salle de bains. Et vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 16 Mai - 23:10

Je captais à peine que des bras me tenaient. Fichus meubles franchement, quelle idée de se mettre dans le passage, j'allais avoir des bleus.
Gogram... Je me dégageais vivement, on dit que l'alcool ralentit les temps de réaction, là, le mien ne se fit pas attendre, ni prier. J'hoquetais, j'avais réellement la nausée, et pas seulement à cause de l'ivresse, j'avais l'impression de mettre un pied dans le vide... et de regarder ailleurs, de ne pas voir que j'allais tomber dans le ravin.
Je m'appuyais contre un mur, Cirya m'aurait déjà collé deux baffes et m'aurait collé dans le jardin pour que je dorme, mais j'avais omis de dire à Gogram ce qu'il fallait faire, mais si ça pouvait m'éviter deux tartes monumentales, ça m'aiderait, je tenais pas à avoir le nez cassé, et à voir mon profil détruit...
Mais qu'est ce que je raconte ?
Peu importe la cuisine était euh... Je fis un tour sur moi même, une jambe en l'air, dans l'armoce d'un grand pas, et trouvait le chemin de la cuisine finalement.
Un, deux, trois ! Enfoiré de meuble, oh la table...
Je restais appuyé dessus, je clignais des yeux, je voyais complétement trouble, rappelez moi de ne plus boire, surtout quand une personne puissante vous touche après... C'était comme prendre des médicaments, et de se souler la tronche après, là, j'avais fait ça inconsciement.
Le ravin dans lequel j'allais peut être mettre le pied avant de m'appercevoir qu'il n'y avait pas de sol, c'était le vide que cause une perte, je ne voulais pas y retourner... encore une fois.
Ah ah ! Le jardin.
Je fredonnais un air qu'Anorion jouait lugubrement à l'orgue, euh... pas Anorion, il n'avait pas d'orgue, lui non plus n'aimait pas ça, aucun membre de l'ordre d'ailleurs. C'est moche un orgue en plus, et j'ai horreur de ça, je préfèrais... Beuh.. ça tourne.

-Il est très difficile de rentrer dans la danse,
Il ne faut pas crier et dire ce que l'on pense,
Jamais personne pourra nous sortir de la transe,
Sous peine de chatiments et de vagabondances...


Je chantais maintenant, c'était le bouquet pensa une partie de moi même. C'était une chanson que j'avais apprise il y a longtemps.
-... Sur le chemin des Reines revêtus de cuirasse,
Relevons la tête en effaçant vos trâces...

Je m'appuyais dans l'embrasure de la porte, la passerelle de bois tanguait.
-... Je t'ai donné du vent avec incertitude, t'ai donné du vent, t'ai donné du vent...
Je m'avançais dessus, toujours en faisant l'oiseau, et en chantant doucement, je pleurais.
-La marche de la nuit nous a bien fatigués,
J'entend déjà le chant de ses soldats guerriers,
Les voit nous rammener et nous faire prisonniers...

Le jardin se mêla à mon humeur, et je pleurais doucement. Je finis par la traverser complétement, et je m'effondrais après l'arche, je rampais jusqu'à la petite terrasse pour m'enfouir dans les coussins qu'il y avait dessus.
-Il n'est plus difficile de rentrer dans la danse,
Jamais ils ne pourront nous sortir de la transe,
Sans peines ni chatîments, plus de vagabondances,
Déjà on peut crier et dire ce que l'on pense.
Nous sommes partis vainqueurs avec beaucoup d'audace,
Il ne faut plus bouger et voir la vie en face.
Sur le chemin des Reines, revêtus de cuirasse,
Relevons la tête, effaçons nos trâces...


Je finis par murmurer, et puis par me taire, des bras affectueux m'attendaient, je fermais mes yeux humides, et me recroquevillais sur moi même. Un filin me tira en arrière, et j'avais l'air étonné de voir que j'avais failli tomber, ce filin n'était pas le jardin, le jardin lui, servait juste d'aide. J'enfouis ma tête dans les coussins, cachant mon visage larmoyant à la face du ciel. J'avais mal à la tête maintenant...



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 0:19

Il était très inquiet. Uriel maniaco-dépressif ? Euh ça en avait tout l'air quand même. Uriel marchait de façon très déterminé vers le jardin, en chantant à tue tête quelque chose déprimant. Au pire il valait mieux qu'il chantes ça que des chansons paillardes...

Il suivit le sidhe dans le jardin, assez près pour le rattraper en cas de besoin mais assez loin pour ne pas le déranger. Deux fois, deux fois qu'Uriel avait eu ce mouvement de recul. Mais il écrasa cette notion, comme d'habitude, et le suivit quand même.

Uriel s'écroula sur les coussins de la terasse roulé en boule. Gogram voyait une ou deux larmes briller sur ses paupières alors que le sidhe enfonçait sa tête dans le coussin et semblait s'endormir.

Gogram soupira, Uriel allait passer une nuit pourrie dans un tel état et le réveil ne serais pas des plus doux ça c'était sûr.

Il s'installa non loin du sidhe, s'asseyant à même le sol, les jambes et bras croisés. La nuit allait être longue... Tsssss


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 0:41

Je sombrais lentement, comme d'habitude. Même si ça faisait un sacré paquet de temps que je n'avais pas craquer.
Je m'abîmais dans un sentiment toujours égal, et depuis l'attaque des sluaghs et même avant, depuis son arrivée, j'avais commencé à ressentir trop fort les émotions. Etre artiseur n'est pas toujours une partie de plaisir. Je lui tournais résolument le dos, je ne voulais pas qu'il me voit comme ça, c'était trop tard, mais tant pis.
J'avais pourtant une furieuse envie de me jeter dans ses bras, mais j'avais passé trop d'années seul, à surmonter ça, seul, dans le sanctuaire d'Or Blanc, un lieu fort adéquate pour déprimer, et finir par être plonger dans une sorte de juste milieu.
J'étais finalement tombé, je m'étais pris un coup, et j'avais fait un tour sur moi même, et mon pied avait finalement franchi se vide.
Je jetais mon esprit aux frontières du siens, et me donnait l'impression physique de passer mes bras autour de sa taille, et de poser ma tête sur ses jambes.
J'étais pourtant toujours enfoui dans les coussins, dans la position du foetus. Je pleurais toujours, ça me soulageait, à défaut d'hurler je préfèrais ça, de toute façon, je n'aurais fait que briser mes cordes vocales.
Je n'oserais même plus m'approcher de lui, je relâchais complétement mon étreinte mentale, à regret, mais je comprendrais qu'il m'envoit une joyeuse baffe dans tête, me démontant le visage. Une cicatrice de plus ou de moins, ça changeait quoi ?
Je serrais un coussin contre moi, et l'odeur du jardin se fit plus forte, je me laissais aller, laissant mon essence se mélanger à la sienne. La nuit tombait, j'étais chez moi. J'étais partout et nulle part à la fois...
Je ne sais ni quand ni comment, mais je m'endormis, vidé.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 0:57

Les jambes croisés ça faisait déjà un bout de temps qu'il était resté comme ça. A regarder Uriel se tordant sur son cousin, dos à lui.

Il avait senti Uriel et sa présence mentale au bord de son propre esprit. Il n'était pas énervé juste frustré. Il essaya bien de l'ignorer le plus longtemps possible mais en voyant le sommeil agité dans lequel le sidhe c'était plongé... Il soupira doucement et rampa vers Uriel. S'il avait été humain, il l'aurait ignoré mais il était sidhe et chez les sidhes le contact est une chose primordiale. Quand quelqu'un était triste on le réconfortait, c'était peut-être un instint animal mais peut importait.

Il s'installa comme il le pu et attira la tête du sidhe sur ses genoux. Il passa ses mains répétivement dans les cheveux d'Uriel laissant la masse soyeuse brune lui couler entre les doigts. Il soupira. Qu'est ce que je vais faire de toi ?

Il laissa son esprit divaguer pendant des heures, ne stoppant jamais dans ses mouvements qui semblaient avoir apaisé le sidhe. Le ciel c'était assombrit et la rosée perlait sur les fleurs, le jour arrivait et avec ça une bonne gueule de bois pour Uriel. Il secoua la tête tristement. Tsssss


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 21:01

Je passais mes bras autour de sa taille, découvrant un peu son ventre pour appuyer mon visage dessus. Il sentait bon, j'avais envie de lui dire que j'étais désolé, mais je n'osais même plus bouger.
J'avais besoin de ce contact, mes rêves avaient été hantés par des visions d'horreur, inconsciement je crispais mes doigts sur ses vêtements, enfin les vêtements qu'il m'avait emprunté. Je déposais juste un vague baiser sur la peau de son ventre blanc.

J'avais une migraine atroce, si je bougeais trop j'étais fini, j'étais même sûr que je saignerais du nez, comme après une intense migraine d'Art, lorsque je ne savais pas encore le maitriser, et faire ce que je voulais sans que j'ai besoin d'utiliser des plantes pour me soulager prenant le risque de devenir dépressif, ce qui avait réussi, mais j'avais sombré après la Chute de l'Ordre, mon monde étant réduit à néant, j'avais dû pour la deuxième fois tout reconstruire.
Alors, sans que je sache pourquoi, je me mis à parler, le premier soir nous nous étions racontés les raisons de nos bannissements mutuels, mais je n'avais continué, racontant ce qui c'était passé après mon arrivée ici. Je commençais à lui expliquer tout ça en mumurant, avant de reprendre d'une voix rocailleuse mais plus forte :
-Quand je suis arrivé ici, je n'avais aucun repère, aucun endroit où trouver un refuge, et pas d'argent pour me payer quoique se soit. Mes seules possessions étaient ce que j'avais sur moi. J'ai continué à errer, jusqu'à ce qu' à force de vagabondages, il m'arriva ce qui arrive à n'importe quel cheminant ou intinérant dans sa vie, une attaque par des gens qui vivent de ça. J'étais quelqu'un de sauvage, et même si je n'y pris aucun plaisir, je ne cherchais pas plus loin, je les ai retournés...
J'ai compris que si je continuais, je devrais le refaire plus d'une fois. J'ai vendu mes services, n'importe lesquels. Jusqu'à ce que je tombe sur une mission d'escorte, une caravane marchande à protéger. J'étais avec d'autres mercenaires aguéris, et aucun de nous n'a pu prévoir ce qui c'est passé. Nous avons été attaqués par un groupe de vampires âgés de plus de deux siècles, l'un deux m'a presque arraché les cordes vocales, il avait loupé ma jugulaire. J'ignore comme j'ai survécu, mais on m'a retrouvé, et j'ai été emmené dans la ville la plus proche, Alaitarë, où l'on rapporta que des boules de chairs vivantes avaient été trouvées sur le lieu de l'attaque. J'ai mis des mois à réapprendre à parler, avec Anorion, qui m'enrôla à son service en suite. L'Ordre de la Marche du Sanctuaire se forma, et son conseil, fait de douzes membres, était gouverné par Anorion, dit Chrestomanci, parce que malgrès ses origines métisses, il avait plus de pouvoirs que n'importe qui. J'étais membre fondateur, et j'ai acquis mon savoir d'artiseur là bas, et appris quelques réel sortilèges de combat...
Quelques années plus tard je découvrais l'Epée de Nuada lors d'une mission, ou plutot une razzia contre Cemenwin, je l'ai rapporté, et caché, la gardant pour moi.
La guerre arriva vite, nous fûmes les premiers d'Alaitarë à être envoyé pour secourir Emaine Macha, Citée BoisBlanche à cette époque. J'ai recontré les figures des légendes et des chansons que les artistes d'Inwilis répandent... L'Ordre perdit beaucoup de membres quand Forbesii sortit ses dragonniers sombres.


Je parlais d'une voix un peu détachée au départ, mais elle devint vibrante à mesure que je parlais, serrant la taille de Gogram, mes lèvres presque collées à son ventre.
-Nous avons été décimés, largement, et la chute d'Alaitarë qui marqua la dernière bataille nous fut fatale. L'Ordre n'avait qu'une poigné de survivants, tous marqués, nous nous sommes séparés. J'ai récupéré l'épée et j'ai fuis dans la contrée qui avait été la moins touchée, Iwerin. J'ai passé des siècles à devenir presque fou, dans le Sanctuaire d'Or Blanc. J'en suis sortit il y a longtemps, mais je n'ai plus vraiment de notion du temps.
J'ai construit à nouveau, un refuge après avoir perdu le second qui était l'Ordre. J'ai bâti ce jardin de mes mains, avec l'aide de Cirya, que tout le monde prenait pour une vieille folle jusqu'à elle se montre comme elle était réellement. Elle est très belle Gogram, c'est une sil'ura qui a un don inné de voyance... J'ai failli tomber amoureux d'elle tu sais. Mais elle n'était pas sidhe, et j'avais mal, même si je déperrissais pas grâce à certains elfes qui sont proches de nous. Et j'ai continué une vie tranquille, jusqu'à ce qu'une douleur aussi forte et semblable à la mienne me fasse perdre le sommeil et tout envie de manger et de rire. Je t'ai trouvé prêt à entrer dans l'antre du diable de ses dames, et... la suite tu la connais aussi bien que moi
.

Je gardais les yeux fermés, refusant de le voir pour l'instant, j'avais horreur de ces instants de faiblesses, même si, être vulnérable et le montrer n'en est pas une. Je serrais plus fort encore mon étreinte, me pressant à vouloir me fondre contre lui. J'avais besoin de lui, c'était lui le nouveau filin qui m'avait retenu.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 22:39

Les bras d'Uriel encerclant sa taille avec force, Gogram écouta l'histoire du sidhe. Il offrait ce qu'il pouvait : une oreille pour écouter et des bras pour réconforter. Une nouvelle page tournait.

Il compris que son excès n'avait fait qu'envenimer les choses mais il ne s'en était pas rendu compte à ce moment là. Il ne dit rien, continuant de passer ses doigts dans les cheveux du sidhe. Il savait qu'Uriel avait besoin de vider son sac complètement.

Uriel finit sa longue diatribe et se serra plus fortement contre lui, son souffle brûlant sur son ventre. Il encadra le visage du sidhe et lui tourna la tête jusqu'à ce qu'il puisse voir son visage et ses yeux qui papillonnaient derrière ses paupières closes.

Ce n'était pas vraiment très facile ni confortable mais il le fit quand même et se plia en deux pour embrasser le visage d'Uriel. Son front, ses yeux clos, son nez, ses lèvres. Ses pouces dessinaient de petits cercles sur les joues du sidhe.

Enfouissant son nez dans le cou du sidhe, il y embrassa la cicatrice et se mit à ronronner doucement dans un dernier élan de réconfort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

9bis de l'allée des Arqueni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Allée Centrale
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école
» Où l'eau coule à flots vient parfois l'allégorie...[TERMINÉ]
» (N°9) Allô Houston, vous me recevez ? [Libre] {Alejo & Vinny first}
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Quartiers Suspendus :: 9bis de l'allée des Arqueni-
Sauter vers: