AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 9bis de l'allée des Arqueni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 22:59

Je me laissais faire, l'aidant un peu, pour éviter qu'il se fasse mal, en me redressant comme je pouvais.
Je remontais mes bras pour entourrer ses épaules, je finis par sourire légèrement en l'entendant ronronner, je fis la même chose que lui, je nichais mon visage dans le creux de son cou.
-Je suis désolé... que tu m'aies vu comme ça, murmurais-je alors qu'il ronronnait.

Je sentais sa gorge vibrer, j'embrassais doucement l'angle de sa machoire. J'étais fatigué, très fatigué, je me décrochais à regrets, n'en ayant pas envie du tout.
-Je vais dormir encore un peu, cette voix ma voix n'était un filet, je suis fatigué...
Et j'avais terriblement mal à la tête, et je devais dormir pour pouvoir sortir de mon corps et utiliser mon pouvoir jusqu'à m'épuiser réellement pour dormir d'un sommeil lourd. Je sombrais aussitôt, et je me détachais, la mer du milieu défilait sous moi, brillante sour les rayons du soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 17 Mai - 23:19

Gogram était rassuré et continua à ronronner doucement, berçant doucement le sommeil du sidhe. Il veillait mais de toute façon il avait besoin de très peu de sommeil. Il changea doucement sa posture pour qu'ils soient tout deux mieux installés.

Ecartant les jambes il tira Uriel sur lui, la tête posé sur son ventre et l'encadra de ses bras attrapant ses mains et les serrant dans les siennes, entrelaçant leurs doigts.

Leurs vies avaient étés remplis de douleur, de perte et de guerre. Quand est ce que tout cela prendrait-il fin ? Uriel n'avait plus aucun but dans sa vie et lui, Andais lui courrait après. C'était inévitable qu'un jour ou l'autre elle mette enfin ses griffes sur lui. Mais Uriel était en sécurité, jamais elle ne toucherait au banni, c'était son seul réconfort.

Il regarda le jardin, celui qu'Uriel avait travaillé de ses propres mains, pour retrouver un but. Les fleurs étaient fermées et de fines gouttes de rosée perlaient sur les feuilles. Tout était calme et il soupira un léger sourire se dessinant sur son visage. Il savait bien que c'était impossible mais il ne voulait pas que ce moment ne cesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Ven 18 Mai - 23:19

Mon sommeil m'avait emporté loin, plus loin que Cemenwin, j'avais voyagé entre les mondes, et j'en reconnu certain, je les avais traversé pour arriver ici. J'étais passé sur ce que je savais être la tombe d'Anorion, je devrais toujours y passé tant qu'il n'en serait pas sorti.
En suite, je crois que mon sommeil c'est fait si lourd que je ne souviens plus de ce qui avait suivi.

J'émergeais complétement dans le coton, dans du brouillard bien épais, je me dégageais de l'étreinte de ses doigts, les miens étaient tout engourdis, j'avais horreur de ça. Je les bougeais non sans rire nerveusement, partagé entre la douleur et le chatouillement... Je me redressais, il m'avait veillé durant mon sommeil. Je m'étirais en faisant attention à ne pas lui coller accidentellement un poing dans la tronche, ça serait lui faire mal pour rien. Je me retournais, élégament, pour être gracieusement à quatre pattes devant lui, je l'embrassais du bout des lèvres, que je failli manquer, je voyais trouble, et je dû cligner des yeux plusieurs fois avant de finir par les frotter.
-Merci...

Mon estomac gargouilla, quel romantisme ! ouais ! Je failli tomber à la renverse, décidément dans le genre cassage d'ambiance, pire que moi y'a pas ! On dit que le temps assagi, visiblement avec moi ça marche pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Sam 19 Mai - 0:20

Gogram rigola doucement, le bruit sortant un mélange bizarre d'un rire et d'un ronronemment. Uriel pouvait vraiment avoir l'air d'un vrai gamin même si c'était le plus vieux des deux.

Ses os craquant un peu il se releva et s'étira secouant la tête avec un grand sourire devant l'expression qu'affichait Uriel. Moqueur lui ? Naaaan... Quoique, lui aussi avait un peu faim maintenant qu'il y penssait. Son ventre gargouilla.

"Ouais exactement, tout à fait d'accord."

Voilà qu'il se mettait à parler à son estomac maintenant, passer ces années tout seul... Il devait être atteint finalement... -snort- Il serait pas le premier ni le dernier mais bon...

Le pavé sous les coussins était froid.

Et il était pied nus. Il aurait du mettre sa nouvelle paire de bottes.

Ouais, bon ben, on va rentrer pour éviter d'attraper un rhume hein ?

"Je sais pas pour toi mais il pèle et mon estomac crie famine."

Il se dirigea tranquillement vers la porte de la cuisine, mais ce qu'il n'avait pas calculé c'est que l'herbe était froide et mouillée.

"Iiik !"

Il lacha des jurons assez inventifs, sautillant de façon peu gracile jusque dans la cuisine, sachant bien qu'Uriel devait bien se fendre la pêche à son insu. Il aurait vraiment, vraiment, du mettre sa paire de bottes...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Sam 19 Mai - 16:12

Je me levais, m'étirant de plus belle, la rosée sous mes pieds étaient un délice, j'avais transpiré, et j'avais très chaud, cette soudaine fraîcheur me faisait du bien.
Contrairement à Aillil qui poussa un petit cri d'animal, j'éclatais de rires, et marchais tranquillement jusqu'à lui.
Sans prévenir, je l'attrapais par la taille, et sous les genoux pour le porter, avec une facilité déconcertante, il n'était vraiment pas lourd. Je l'embrassais dans le cou.
-Hum, c'est froid ? mumurais-je les lèvres presque collées à sa peau.

J'avais le nez froid, je le savais, je passais le bout de celui-ci dans la chaleur de son cou, et donnais un petit coup de langue. Je traversais la passerelle avec Gogram dans les bras, et le déposais sur le sol une fois que nous fûmes dans la cuisine. Je respirais une dernière fois l'odeur de ses cheveux. J'avais envie de chocolat chaud. J'allumais le feu, et posais une casserole pleine de lait dedans, j'ajoutais rapidement les carrés de chocolats, pas de poudre pour moi...
-Tu voudrais manger quoi ? demandais-je en lui souriant et en remuant le chocolat dans la casserole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Sam 19 Mai - 23:52

Il sautillait comme un chat qui aurait posé ses pattes dans une flaque d'eau. Il se retint de couiner quand Uriel l'attrapa et le porta jusque dans la cuisine. Il couina par contre, indigné, quand il eu l'audace de frotter son nez gelé dans son cou.

Le sidhe le reposa sur le sol une fois dans la cuisine et il grommela légèrement lui lançant un regard légèrement noir. Barbare ! Il dut sauter mais il s'assit sur le plan de travail, les bras encadrent ses genoux.

Uriel arborait un grand sourire, forcément, et ce mit à chauffer du lait dans lequel il mit du chocolat à fondre. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas mangé un vrai petit-déjeuner. Eh oui quand on est sur la route on doit faire des sacrifices et il ne toucherais plus jamais un morceau de viande sèche de sa vie. Enfin il essayerais ...

Il faillit baver à la pensée d'une bonne tartine beurrée et un chocolat chaud.

Mmmm-ACHI !-

Le nez dans sa main droite, il agita son index gauche de façon qui se voulait menaçante.

"Si tu dis un mot je te -ACHI!-"

C’est à croire qu’il était maudit ce matin !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Dim 20 Mai - 0:41

Je lui souris de plus belle, hilare, cette matinée commençait bien. Un vrai félin, même quand il éternuait, c'était amusant. Je trouvais même ça mignon et très craquant. Je deviens gateux moi...
J'ajoutais du lait et du chocolat.
-Je crois qu'on va avoir besoin de plusieurs tasses, commentais-je, petit déjeuné pour tout le monde.

Je lui tendais en suite un mouchoir propre, ben oui, pas usé, avant d'aller couper quelques tranches de pains pour les faires griller, au du moins chauffer un peu, histoire que le beurre fonde dessus... comme ça c'était un délice. Et puis mon geste n'était pas un mot hein ? Aucun raison de mettre sa menace à exécution, surtout que "je te achi !" ça voulait rien dire. Je profitais de la grillade du pain pour sortir deux mugs ouvragés, mais solides, qui me duraient depuis des années, c'était les seuls vesitiges de ce que j'avais possédé à Alaitarë. Je sortis les tranches, et les beurrais, pas trop non plus hein, si non du beurre à la tartine c'est pas terrible. Je retirais le chocolat dans lequel j'avais ajouté une pointe de crème, un peu de cannelle, et du sucre vanillé, pour éviter un horrible goût amer. Je versais le contenu de la casserole dans les deux mugs, forcément il en restait, je mis donc un couvercle pour garder la chaleur, et mieux encore, je rajoutais une bûchette, et je posais la casserole à proximité du feu, ce qui éviterait un chocolat froid et inbuvable.
J'avais collé les tartines dans une assiette plate, je saissis les deux tasses.
-Tu peux apporter l'assiette s'il te plait? demandais-je doucement avant de reprendre malicieux, sans éternuer dedans... de préfèrence.

Je filais rapidement avec les tasses dans les mains, m'attendant à des représailles immédiates... vu qu'il allait me Achi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 21 Mai - 22:38

La honte totale...

Il envoya l'assiette rejoindre Uriel avec un claquements de doigts, sans rien renverser -la classe- pendant qu'il cherchait la poubelle.

S'étant débarrassé de son mouchoir il suivit Uriel dans le salon avec un faux air décontracté. En fait il voulait se jeter sur le chocolat chaud comme une grande goule.

Il s'installa à la table face à Uriel, genoux sous le menton et pris une des deux tasses qu'il posa sur ses genoux, les deux mains collées dessus pour se réchauffer les doigts.

La boisson était bien chaude et le réchauffa vite. Il attrapa une des tartines beurrées la trempant dans le chocolat. Mmmm du beurre fondu.

Il savait qu'il avait un énorme sourire du genre le chat qui a chopé le canari. Et tout ça sans taches enfin si sur ses doigts, qu’il lécha. Ben oui on ne va pas gaspiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 30 Mai - 17:49

Je l'observais d'un oeil amusé, comme d'habitude. Mes mains étaient posée sur ma tasse, une douce chaleur se propageait, me réchauffant. Je bus un peu, et le liquide fut un feu qui me traversa. Non, je ne m'étais pas brûlé, mais j'étais gelé ! Je tournais la tête, la pluie s'abattait maintenant sur Celebalda. Triste matinée, euh, journée. J'attrapais une tartine, la trempant dans le chocolat avant chaque bouchée. J'avais très faim maintenant, aussi, cette première tartine fut engloutie. La deuxième, elle, fut dégustée, et savourée comme il se doit. Je me réchauffais, mais ce temps pluvieux et venteux m'arracha un frisson. Je prenais mon temps, la chaleur de la tasse ne diminuant pas. Je frottais mes pieds l'un contre l'autre.
Je soupirais, m'étirant doucement. Je me sentais mieux, et curieusement, je ne sentais plus de présence. Aurais-je rêvé ? Pourtant, Elwë avait paru confirmer le réveil d'Anorion. Et cet Ishimaru ? Que tramait-il ? Par le Tisserand, ça sentait mauvais, il y aurait des morts dans cette affaire. Je haussais mentalement les épaules, j'étais à des lieues de la tombe de mon ancien capitaine, et que pouvais-je bien y faire ? Il serait trop tard avant que je n'y arrive, même en passant par les pierres. Et puis, j'avais Gogram, et je ne voulais pas le quitter. Il était maintenant marqué, j'avais été complétement sonné. La déesse elle même l'avait touché. Les Unseelies ne se risqueraient plus, ils avaient dû l'apprendre, même à des kilomètres de la Cour. Andais enragerait peut être, mais si elle transgressait cette règle, elle serait frappée.
Zut, ma tasse était finie. Je soupirais d'aisance, j'étais rassasié, et j'avais plus chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Jeu 31 Mai - 0:35

La pluie battait contre les fenêtres comme de minuscules tambours au rythme répétitif et continu. Il se retrouva aspiré dans un tourbillon de mélancolie. C'était dur de ne pas y penser et encore moins d'oublier. Tant de chose qu'il aurait pu changer s'il n'avait pas fait cette si petite erreur. Il y avait quelques jours si on lui avait demandé, il aurait tout effacé et tout recommencé. Maintenant...il n'en était plus si sûr...

Le gris du ciel avait rendu la maison froide et lui qui préférait les températures plus chaudes. Un frisson remonta dans son dos, il fallait mieux qu'il se couvre. Les sidhes ne tombent pas malades mais lui si. Ca s'était le sang humain qui teintait ses veines. Andais en parlait comme si c'était un poison dans des veines sidhes. Impur. Pauvre Princesse Meredith, Gogram se rappelait bien le jour où Andais avait tenté de la noyer comme un vulgaire chiot. Et dire que Merry n'avait eue que six ans...

Il soupira et se leva, étirant ses jambes légèrement crampées après avoir étés pliées si longtemps. Il posa sa tasse et passa dans l'entrée ou il avait laissé son sac, neuf et plein, en rentrant hier. Les vêtements d'Uriel était beaux, certes, mais trop grands et pas le style de d'habits qui lui allait. Choisissant quelques garnments, il monta vite fait les escaliers pour aller se changer. Il s'arrêta tout de même sur la deuxième marche et claqua des doigts. La casserole qui était restée sur le feu flotta jusque dans le salon et le feu s'éteignit. Autant finir ce qu'il restait, et puis il avait encore un peu faim.

L'ensemble était beau et changeait de sa façon vestimentaire qui penchait plus vers le pratique. Il optait le plus souvent pour du noir et blanc et basta. Mais les jeunes vendeuses avaient réellement bien fait leur travail et avaient réussi à le convaincre d'acheter des couleurs.

Une chemise avec un léger col en V de lin blanc, assez moulant, qui ne laissait que le bout de ses longs doigts apparaître. Il en avait pris plusieurs car la coupe lui plaisait. Les pantalons ils en avait pris quelques uns aussi mais avait refusé d'autres couleurs que le noir et un brun foncé.

Par dessus la chemise il avait mis une sorte de cafkan qui tombait mi-cuisse et dont les manches s'arrêtaient aux poignets laissant le bout des manches de sa chemise dépasser. Mais ce qui lui plaisait le plus c'était la couleur de ce vêtement là. Un violet foncé qui assombrissait la couleur de ses yeux. Dans le dos, il y avait un design de noeuds et de formes brodés en fils argentés, dépeignant le motif d'un dragon ou d'un cheval, il n'arrivait pas trop à se décider sur ce point.

Il se sentait étrangement vain en se regardant dans le miroir de la salle de bains et mordilla le coin de sa lèvre. Décidé il enfila sa nouvelle paire de bottes, descendit les escaliers et passa dans le salon. Au moins il avait plus chaud.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 5 Juin - 22:00

Je m'étais levé pendant qu'il se changeait, j'avais posé mes mains et mon front sur la vitre que la pluie cinglait violemment.
Tout ça me tarodait, je m'inquiètais.
Anorion avait été nôtre point de ralliement à tous, ce point avait été détruit quand il avait été enchainé aux sceaux.
Je sursautais, comment ? J'avais été plus loin que je ne l'avais pensé après la visite de Cirya, j'en savais plus que je ne devais. Si Anorion venait à se réveiller, cela marquerait la résurection des membres de l'Ordre disparus depuis nôtre séparation à tous, sur les ruines d'Alaitarë. Aurais-je la force de ne pas y retourner ? Je trouvais la réponse dans le souvenir de deux yeux violets. Je souris.
La pluie battait toujours les carreaux, étrangement je trouvais ça agréable, comme si le sceau qui retenait Anorion ne pouvait exploser par un temps pareil. Je souriais plus largement de ma propre naïveté, même après tant d'années passées. Si j'écoutais, je pourrais entendre les gens chanter la pluie bienvenue pour eux... C'étati appaisant, mais en même temps, j'avais la conscience accrue que quelque chose se tramait, je ne serais pas surpris, si l'appel de l'Ordre retentissait à nouveau.
Je n'irai pas.
Mais, je savais aussi, que ce son qui nous était si familier, ne sonnerait plus jamais, pour aucun d'entre nous, ou faiblement, nous nous retrouverons certainement, si nous le voulons, nous étions tous liés. Je fermais les yeux.
La libération d'Anorion me réjouissait, mais le fait que ça soit son frère, je me demandais ce que ça pourrais bien donner, j'avais un mauvais pressentiment, vraiment, il y aurait des morts.
J'avais autre chose à protéger, même s'il était marqué, signe de protection des dieux même...

Je le vis pas redescendre, perdu dans mes pensées tumultueuses et nébuleuses. Oh par pitié, ne m'enlevez plus rien. Je ne le supporterais pas, tout sidhe que je suis, j'ai un coeur, et je ne veux pas qu'il lâche et casse. Je crispais mes mains sur la vitre froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Ven 22 Juin - 17:49

Gogram descendit les escaliers en tortillant une mèche de cheveux entre ses doigts, ses cheveux lâchés descendaient dans son dos laissant des mèches plus courtes lui tomber dans les yeux et aussi de cacher sa...marque. Il ne savait pas quoi en faire. Est ce que c'était vraiment aussi bon que cela puisse paraître ou non ?
La Déesse et le Consort avaient désertés les sidhes depuis des siècles ! Pourquoi soudainement ils réapparaissaient pour marquer un sang-mêlé ?! C'était absurde ! Il s'arrêta en regardant la porte d'entrée, pris une bonne goulée d'air et la relâcha par le nez en comptant jusqu'à dix dans sa tête. Un fois qu'il eu finit il se sentait déjà mieux, c'était pas la peine d'avoir un éboulement mental.
Il se tourna et entra dans le salon, se demandant quelle serait la réaction d'Uriel. Il ne s'attendait pas à voir Uriel afficher tant d'angoisse en le regardant et il fut tout de suite inquiet, ça devait se lire sur son visage.
Il se déplaça rapidement à travers la pièce et forçant Uriel à se retourner il se colla dans ses bras, les siens fermement autour de sa taille et sa tête lové dans le creux de son cou. Son amant oui son amant était tout crispé, il le sentait et un petit bruit désespéré lui échappa. Se collant encore plus à lui et libéra une de ses mains qui alla caresser la jonction entre son cou et son épaule pendant qu'il frottait sa tête au même endroit mais de l'autre coté. Il voulait désespérément effacer cette expression du visage d'Uriel et surtout de jamais la revoir, mais il ne savait pas comment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Ven 22 Juin - 23:35

Je n'aurais pas dû.
Je le serrais dans mes bras, mes mains s'aggripant à ses vêtements. Je finis par sourire doucement. Je me dégageais doucement, attrapant son menton entre mes doigts, je lui relevais la tête pour l'embrasser tendrement, puis un peu plus avidement.
-Désolé de t'avoir inquièté, murmurais-je doucement, je ne devrais pas, mais...
Un énorme coup de tonnerre accompagné d'un regain de pluie violente et d'un éclaire m'interrompirent. Je tournais la tête, regardant le déluge qui agitait les arbres dehors. Celebalda n'avait rien à craindre des tempêtes comme celles-ci, mais c'était toujours aussi impressionant, et j'avais l'impression que le soir était tombé, alors que nous étions en plein milieu de la matinée. Je me dégageais complétement de Gogram, non sans profiter encore un peu de ses lèvres, et je me dirigeais vers la réserve de bois ammoncelée à coté de la cheminée. J'attrapais la caissette de petit bois, que je jetais grossièrement par dessus les cendres présente dans l'âtre. Je sentais le vent souffler par le conduit. Il faudrait que je fasse placer un insère... Je murmurais quelques mots, tout en jetant une alumette que je venais d'enflammer sur les brindilles qui s'enflammèrent. Les cours de magie de l'Ordre m'étaient encore bien pratiques. Et oui, je pratiquais moi aussi de la magie domestique et quotidienne, mais j'évitais de le faire autant que possible. Le feu prit rapidement, et je pus aisément y mettre deux bûches d'un coup. J'entrepris d'allumer quelques bougies, la pièce prit une ambiance tamisée et intime, mais c'était plus chaleureux avec la lumière rougeâtre qui éclairait le tout.
Je mettais les mains sur mes hanches, et soupirais.
-C'est déjà mieux non ? fis-je en me tournant vers Gogram.
Je le prenais pas le bras pour l'attirer contre moi. Je collais mon nez froid dans son cou chaud et doux. Je respirais son odeur, tout en l'embrassant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 26 Juin - 23:43

Gogram se dégagea doucement des bras d'Uriel, non sans l'embrasser une dernière fois sur le coin de la bouche. Il appréciait vraiment ses efforts mais l'orage n'était pas son humeur et faisant remonter des souvenirs qu'il aurait préféré oublier.
Cherchant un siège qui n'était pas encombré, il se posa sur le bord du canapé et regardait la pluie battre sur la vitre.
La réapparition de la Déesse sidhe lui faisait peur plus qu'autre chose, quand un Dieu vous choisissait comme vaisseau, il vous utilisait pour faire de grandes choses. Ca aurait du l'humbler mais au lieu de ça, un noeud avait pris place dans son estomac. Autrefois un vaisseau de la Déesse ou du Consort opérait dans le Sithin de son appartenance. Un sentiment de désespoir l'envahit, il ne voulait pas y retourner. Le Sithin, pour lui, n'avait été que source de tourments aux mains de la Reine. Et même marqué par la Déesse, il n'était pas sûr que ça le protégerait de la folie de la Reine.
La vision le frappa avec une nette précision, flashant dans son esprit avec un détail affolant.
La Reine rentrait par les grandes doubles portes de la salle du trône. Les nobles étaient là, tous réunis pour parler politique mais Andais leur donnait un spectacle à la place.Elle se tenait dans l'entrée de la salle, ayant pris une pose très théâtrale.
Son corps brillait dans la lumière des lustres, brillait de sang frais, et de sang moins frais. Elle en était couverte. Ses longs cheveux étaient en étaient trempés, de sang frais et d'autres choses, et plaquaient le long de son corps.
Elle se baissa la main tendue vers ses pieds et releva la main; une grosse corde pendait de ses doigts jusqu'à quelques chose au sol. Ses yeux virent ce que c'était avant que sont esprit ne puisse l'accepter.
Il y avait une forme à ses pieds, roulé en boule sur un de ses cotés, si couvert de sang et si détruit qu'il n'arrivait pas à distinguer si c'était un homme ou une femme.
Andais tira sur la corde dans sa main et la figure au sol hurla. Elle ne tenait pas une corde. Elle tenait des intestins, et ils étaient encore attachés.
Il ne voulait pas l'accepter mais c'est à ce moment là qu'il comprit que ce n'était pas une vision, mais un souvenir.Andais donna de nouveau un violent coup de bras, lui arrachant un hurlement rauque. Les nobles restèrent figés devant ce spectacle.La main de la Reine se serra à nouveau sur lui, lui arrachant un gémissement mais elle ne semblait pas satisfaite. Elle donna de nouveau un violent coup de bras et il hurla un nouvelle fois. Là, elle était satisfaite. Et ce n'était que le début de sa petite représentation...

Il émergea, tremblant de tous ses membres et sentit quelque chose qui gouttait sur le dos de sa main. Levant la droite il s'aperçu que ce n'était pas de l'eau mais une larme. Un rire hystérique lui échappa avant qu'il ne se transforme en quelque chose d'autre, un gémissement rauque et brisé. Il plaqua sa main gauche sur sa bouche comme s'il voulait arrêter le flot de sortir mais c'était impossible. Les larmes tombaient et tombaient et il n'arrivait pas à se contrôler. Tout semblait se figer autour de lui alors qu'il repensant à la Reine dans toute sa gloire, couverte de sang. Parce que la personne à ses pieds, ça avait été lui...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 27 Juin - 0:05

Je restais assis par terre, intrigué, jusqu'à ce qu'il pleure. Je me mordis les lèvres. C'était à son tour d'être dépressif. Je me déplaçais sans bruit, tirant sur son bras droit pour le faire tomber par terre, doucement, sans violence. J'écartais les jambes, le glissant entre elle, de façon à l'avoir complétement collé contre moi. Décidément, la pluie n'était pas bonne conseillère. Je le serais dans mes bras, étroitement, le bloquant doucement, pour éviter tout mouvement de repousse, je n'avais vraiment pas envie de me faire démonter le nez, comme un certain matin... Et encore moins de me retrouver chauve au lieu d'avoir des cheveux roses. Bouraroum comme disent les Ents.
Je ne lui laissais pas la place de bouger, et j'avais son visage à porté de bouche, je ne me fis pas prier, je remontais le chemin qu'avaient pris ses larmes, embrassant ses joues humides et salées, avant de gagner ses yeux. Je murmurais des paroles rassurantes en lios alfar, enfin, je les chantais, parce que si un lios alfar parle, on dirait que sa voix chante presque... Je chantais donc ses paroles ancienne dont la race à presque disparue, si bas que ce n'était presqu'un bourdement grave et doux. Je fermais mes yeux, pour être aveugle. Et ma bouche chercha tendrement la sienne. Un sur la lèvre inférieure, deux sur la lèvre supérieur, trois sur les deux...
Pour n'importe qui ayant vécu à la Cour, se qui se passait dans sa tête ne faisait pas vraiment de doutes... Alors inutile d'en parler, quand on savait son passé, et qu'il était commun. Je ne sursautais pas quand je sentis la présence familière d'un sidhe unseelie entrer en Inwilis, encore un ? Serait-ce la dérobade de la Cour ? Je souris doucement, continuant doucement. Je le serrais toujours, sans lui faire mal, il n'avait pas besoin de ça, et je ne le voulais pas. C'était fini ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 27 Juin - 1:06

Gogram pleura et pleura jusqu'à l'épuisement. Il se laissa bercer doucement et, un peu embarassé par sa réaction à un vulgaire souvenir, avait enfoui sa tête dans le creux de son cou. L'odeur florale d'Uriel lui envahisait les narines et il se sentait déjà mieux, il n'avait plus aucune larme à verser, mais son corps était toujours envahis de tremblements. Il avait froid et il lacha sa prise cramponée sur la chemise d'Uriel pour se blottir encore plus à lui, coinçant ses mains froides entre leurs ventres.
"Je suis désolé-je. Merci...."
Sa voix était petite et légèrement roque mais à ce moment là, il n'était pas encore assez bien pour autre chose. Un odeur de pommes lui frappa les narines et il trembla de plus belle sachant ce que c'était.
"Vas t'en. Vas t'en. Vas t'en..."
Il répétait le mantra d'une petite voix presque hystérique mais il savait bien que ça ne servirait à rien. Son souffle chaud envahissait la pièce et des doigts fantômes frollèrent son visage. Il sursauta violement avec un cri apeuré animal, les renversant presque tous les deux complètement par terre.
Aussi vite qu'elle était venue, elle repartie. L'odeur de pommes, lui, prit beaucoup plus longtemps à se dissiper. Longtemps après, il s'aggripait toujours à Uriel, comme s'il était une bouée de sauvetage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 27 Juin - 13:25

Je venais littéralement de m'enfoncer un des pieds de la table basse dans le dos... J'allais avoir un tatouage ephémère changeant de couleur ! Génial ! Et j'allais en avoir là où il me tenait aussi. Le problème était que, j'étais parti depuis longtemps de la Cour et je ne me souvenais de rien qui eut pu bloquer la déesse. Norlament, elle n'aurait même pas dû intervenir, les Dieux d'ici, enfin les Valars, n'avaient pas le droit d'intervenir, et les Maiars qui procréaient donnant des Andains, c'était déjà limite... Mais là... Elle pénètrait chez moi, violant tout sur son passage, le jardin en était déboussoler. Mais sa magie n'avait pas l'équivalant de celle d'un Maiar originaire d'ici, toute déesse qu'elle soit, je souris, et posais deux doigts sur la marque qu'elle avait faite, je concentrais mon art, jusqu'à tout pousser au bout de ses deux doigts, effaçant un peu de son emprise, à long terme, ça finirait par être totalement corrosif, et le lien se rongerait. J'observais le visage qui était prêt du miens, je me rapprochais jusqu'à le faire reculer presque, avant de l'embrasser, toute déesse qu'elle soit, ce n'était pas le sithin ici. J'étais furieux, et je dû me rappeler à la réalité, pour ne pas perdre mon sang froid. J'irais voir Cirya, elle saurait peut être atténuer cette fichue odeur de pommes qu'elle laissait à chaque fois, sa sentait presque les produits pour le nettoyage qu'on utilise parfois, dont on améliore l'odeur en ajoutant de l'essence de pomme... Berk.
L'odeur du jardin devait se faire plus forte parce que je la sentais distinctement, alors qu'elle faisait partie de moi... Je glissais une main sous ses cheveux, l'embrassant tendrement, et puis un peu plus fermement, je le tenais toujours avec mes jambes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 3 Juil - 22:15

Ses doigts étaient devenus engourdis et toute la tension dans son corps s'était drainée. Il flottait, littéralement sur ses courants d'airs chauds, et ses yeux étaient fermés. La présence bienveillante d'un autre dans son esprit ne le perturbait même pas. Pourquoi est ce que sont esprit était complètement ouvert ? Curieux, normalement il y avait des barrières là. Tout autour. Pourquoi elles n'étaient plus là ?
Deux choses différentes assaillèrent son esprit et il se releva en sursaut. L'un était petit, pas grand chose réellement, un sidhe unseelie sans aucune intention noire venait de rentrer dans Inwilis. L'autre, il n'en était pas si sûr. Ses yeux semblaient fixer un des murs, mais ce n'était pas avec ses yeux qu'il regardait.
"Tu as senti ça ?"
Il avait presque chuchoté et sa voix était un peu rocailleuse, mais il s'en fichait tout bonnement.
Presque aussi vite que c'était venu ça lui avait filé entre les doigts, ça avait été terrifiant en tout cas. Inconsciemment ses mains cherchèrent la peau d'Uriel, se posant sur sa nuque et il inspecta l'autre chose, la tête penchée sur le coté. La présence ne lui était pas inconnue, mais il n'arrivait pas à la placer. Il fronça des sourcils et re-regarda le mur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 3 Juil - 23:26

Je hochais la tête.
-J'ai senti l'unseelie depuis qu'il a passé le col des montagnes, et le pire c'est que ça présence m'est familière et...

Je m'interrompis et me crispais. J'avais oublier les paroles d'Elwë, et je n'aurais pas dû. Quelque chose claqua dans ma tête, mon esprit parti rapidement sans que je lui demande, à des miles de là, je poussais un cri d'horreur, et m'enfonçais le pied de la table dans la paume de la main, pour me rammener à la réalité.
-Par Mandos, soufflais-je, ils l'ont fait, ils l'ont réellement fait, par les valars, et les puissances de ce monde, ils l'ont fait...
Je portais mes mains à mon visage, ce que j'avais vu me retournait l'estomac, je respirais doucement, me calmant, j'avais vu pire, je retournais des gens quand même ! Mais là, les trois cadavres ce n'étaient pas un combat loyal qui avait causé leurs morts, et ils étaient horriblement mutilés, impossible de les reconnaitre. J'avais envie de vomir, c'était atroce, je respirais un grand coup.
-Manwë leur pardonne... murmurais-je.
J'avais parfaitement conscience que les paroles du dragonnier s'était avérée très vrai, et qu'Anorion était vivant, je le sentais, très faible, mais je le sentais. Mais les cadavres, trois vies pour sept sceaux emprisonnant trois vies aussi. Compensation, un marché morbide. Hécatombe. Les frères Lenwë avaient bien changé, mon dieu. Je frottais mes mains sur mon visage, me répètant qu'ils l'avaient fait, les images des trois corps gisant dans la neige ne quittant pas mes yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 23 Juil - 0:44

Une présence familiaire, que voulait il dire ? Un autre corbeau ? Inconsciemment son dos se crispa mais il se força à se calmer, si Uriel ne réagissait pas plus que ça...
Un sentiment de mort flotait dans son esprit et il se retourna une nouvelle fois vers le Sud, le pouvoir d'intention noire était terrifiant et il en eu le souffle coupé. C'était une des choses les plus horribles qu'il avait jamais senti, comme si le receptacle de tout ce pouvoir cherchait à tout détruire sur son passage. Puis la tention sembla redescendre d'un coup et il entendit les paroles horrifiées d'Uriel.
Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il s'était passé, mais il savait que c'était quelque chose d'une énorme importance. Il faudrait qu'il parle avec Uriel et qu'il lise quelques ouvrages sur Inwilis, il ne connaissait absolument rien de ces terres.
Se retournant au présent il posa ses mains sur la nuque d'Uriel, caressant sa peau pour lui donner le seul réconfort qu'il pouvait. Il le regarda inquiet, ne sachant pas quoi dire,ni quoi faire, il se sentait en dehors de tout ça, mais en même temps il était curieux.
"Qu'est ce que c'était ? J'ai senti la mort mais..."
Il était temps qu'ils parlent même si ça prennait la journée et la nuit, et puis il devait prendre un nouveau départ ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 23 Juil - 15:24

Je fixais Gogram incrédule, je secouais la tête. Fixant maintenant le tapis, je respirais un grand coup, mais je ne réussi qu'à me mettre à trembler, je tendis les bras pour l'attraper par les épaules, avant de le tirer vers moi, pour le serrer, ça m'éviterais d'être secouer de tremblements.
-Vivant, il est vivant, murmurais-je doucement, je ne répondrais pas à son appel.
Je pris cette décision, maintenant, jurant de m'y tenir, parce que je ne voulais plus jamais perdre ce que j'avais. Son retour, de cette façon, c'était mauvais.
-Gogram...
Il voulait parler, alors soit, parlons.
-La mort, pire que ça, la mort provoquée pour réssuciter les morts, voila ce que c'était. Mais laisse moi te raconter l'histoire d'Inwilis, enfin un bout. J'ai fait parti d'un Ordre puissant, qui aujourd'hui n'est plus, nous étions pourtant nombreux à Alatairë, nous avons été décimés par la grande guerre qui opposa les citées et contrées du versant sombre de la chaine de l'Eredmorn. Cette guerre qui plongea tout Inwilis dans le sang, rougissant les sources même de fleuves, fut provoqué par la jalousie et le chagrin. L'histoire de Lys et Forbesii est connue comme la plus grande tragédie d'Inwilis. Forbesii régnait sur une des citées du versant sombre, c'était quelqu'un de bien, j'ai eu l'occasion de lui parler à l'époque où il cherchait à défaire de l'image de contrées sombres, sanguinaires, sans scrupules et repère de monstres qui était celle du Versant Sombre. Il tomba amoureux d'une jeune noble, Lys, à Emaine Macha. Ils passèrent du temps ensemble dès qu'ils le pouvaient, Lys eut un enfant mort né, et quelques temps après elle fut assassiné. Forbesii trouva son cadavre, et ce n'était là qu'un piège. On dit qu'il devint fou de chagrin, et un des généraux d'Emaine Macha, un des commanditeurs du meurtre, l'accusa, et Forbesii ne le supporta pas. A l'époque Ishimaru Lenwë, le frère d'Anorion, premier capitaine de l'Ordre, était lieutenant de Forbesii. Il retrouva l'assassin de Lys après avoir mis son cadavre en sûreté, Daren le Triste avoua tout... Mais cela n'évita pas la guerre, et bien vite elle se répendit comme une trainée de poudre.
Alatairë devait voir son dernier jour lors de la bataille finale, il y avait tellement de magies et d'énergies contradictoires dans l'air, qu'à force de chocs, la pression fini par se relâcher, et cela provoqua une explosion sans précédant, anéantissant tout. Il y eut quelques survivants, mais ce fut la fin. Ishimaru ayant survécu, il récupéra le cadavre de son seigneur, et avec l'aide de Daren, il scella les âmes de Lys, Forbesii, et celle de son frère par erreur, ne pouvant rien faire contre leurs liens mentaux, évitant ainsi de prendre la vie de Daren, dans 7 sceaux, qui dispersa aux quatre coins d'Inwilis.
Le seul moyen de briser les sceaux et de toucher leur point faible, les premiers. Anorion était enfermé dedans, ainsi qu'une partie d'Ishimaru. Depuis quelques semaines, le premier sceau avait été brisé. Mais à présent ils le sont tous. Anorion est vivant et libre, Ishimaru est avec lui, c'est sans doute lui qui a tout orchestré. Trois personnes sont mortes.


Je touchais son front, plaçant mon index entre ses deux yeux, lui envoyant l'image des cadavres, vus de loin.
-Impossible de savoir qui c'était, mais ils devaient être puissant pour avoir détruit les sceaux en si peu de temps, et sans être à chaque emplacements, c'est évidant qu'ils étaient en train de perdre de leur puissance...
Je me tus attendant une réaction, c'était un résumé un peu court, mais c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Lun 30 Juil - 19:30

Il écouta attentivement l'histoire que lui contait Uriel, bizarrement ça lui semblait familier mais pourquoi donc ? Lys et Forbesii, les noms il ne s'en souvenait pas mais il reconnaissait l'histoire. Par contre l'histoire des sceaux le laissa légèrement perplexe jusqu'à ce qu'Uriel ne lui transmette l'image.
Trois corps enlacés et morts dans la neige, deux hommes et une femme enfin il pensait que l'une d'elle était un homme. Le visage avait été tellement lacéré...
"Quelle horreur..."
La pensée que ces trois n'auraient jamais de tombes, ne faisait qu'accentuer son dégout envers la personne qui avait orchestré cela. Même s'il ne savait pas forcément qui c'était, le moins qu'elle aurait pu faire c'était de les enterrer dignement.
Certaines croyances disait que l'âme pouvait se perdre si les derniers sacrements n'avaient pas étés donnés, mais ça il n'y croyait pas trop. L'image du sang si écarlate dans la neige tellement blanche ne le lâchait pas, et il secoua la tête comme pour s'en débarrasser. Pauvre âmes, ils avaient du souffrir atrocement.
Il n'était pas vraiment choqué par l'image de ces trois corps, simplement qu'il avait vu ce genre de chose très souvent auparavant.
"Que vas-tu faire ? Je sais que tu as dit que tu ne répondrais pas à son appel mais..."
Il frotta ses mains froide ensemble pour les réchauffer, même avec le feu il avait bizarrement froid aux mains. Peut-être que c'était la pluie dehors qui lui donnait cette impression, ou sinon la pensée des corps reposant dans la neige.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mar 31 Juil - 19:59

Je saisissais les mains de Gogram, les posant contre ma bouche, serrées dans les miennes. Je les reposais en soupirant.
-Ce que je vais faire ? Je n'en sais rien, le pic Nuageux est très loin, si on n'emprunte pas les pierres, il faut traverser la Mer du Milieu, et la moitié de l'autre partie d'Inwilis. Nous ne pouvons rien faire pour ses gens, pas même les venger, puisque celui qui a fait ça, est certainement en train de recouvrer sa pleine puissance...

Je regardais attentivement le visage de mon amant, gravant chaque détails dans ma mémoire, il avait l'air un peu troublé, il y avait de quoi, et c'était terriblement mignon, mais j'évitais de le mentionner dans un moment pareil. Il avait l'air d'un chaton contrarié, c'est vous dire...
-Et puis nous ne savons rien de ce qui s'est passé, ses gens étaient peut être conscients de ce qu'ils faisaient, même si j'en doute fortement, pour qu'ils soient morts tous les trois, dans cette position...
Je secouais la tête tachant de chasser l'image des cadavres, mais elle devrait toujours rester, et assimilée à Anorion. Mon coeur se serra, et j'évacuais se sentiment de malaise en expirant doucement.
-Et puis que voudrais-tu faire ? demandais-je, Il n'y a plus rien à faire, il aurait fallu intervenir avant. Elwë m'avait prévenu, mais ça aurait été trop tard, il aurait fallu les trouver tous les trois et coincer celui qui faisait la trame.
Je m'étirais doucement, avant de me laisser tomber contre lui, mon front heurtant doucement son épaule droite.
-Et le pire dans tout ça, repris-je fataliste, est peut être que ces sacrifices ont probablement été vains. Les âmes emprisonnées n'avaient pas de corps de réincarnation, je n'ai rien senti de tel, juste l'immense intention noire, alors peut être que si Anorion est vivant, Lys et Forbesii ne le sont pas. Je suppose que d'autres ont senti et vu comme nous, à Emaine Macha, ils enverront certainement du monde pour vérifier, les réseaux anciens de communication entre souverains vont fonctionner à nouveau. On se croirait revenu en pleine période de guerre, je déteste ça, crois moi...

Et cette impression me donnait envie d'hurler, était-ce un recommencement perpétuel ? Je n'avais vraiment pas envie de le savoir. Et cette fichue pluie qui ne cessait pas. Décidément, c'était une journée peu engageante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 22 Aoû - 0:24

La journée semblait s'être écoulée tellement rapidement et déjà il faisait nuit nore dehors. Uriel et Gogram s'était retirés chacun dans leurs esprits, la pensée d'une guerre n'était pas très réconfortante.
La main de Gogram faisait des allers retours sur la nuque d'Uriel, de façon inconsciente, et avec un soupir il se poussa en arrière enlevant son menton d'une des épaules du plus grand sidhe.
"C'est triste cette histoire, mais ce qui est fait est fait..."
Il posa un rapide baiser sur les lèvres de son amant et se releva ses jambes presque crampées d'avoir été dans la même position depuis si longtemps. S'étirant comme un chat, les bras au dessus de la tête ses sourcils se froncèrent.
"Ce sidhe qui est arrivé, tu crois que c'est quelqu'un qu'on connait ? J'ai du mal à le reconnaître, son aura est tellement faible. Au moins c'est sûr, c'est pas un des laquais d'Andais venu me chercher des noises..."
Il débarrassa la table et fit rapidement la vaisselle avant de passer la tête dans le salon avec un sourire narquois, si il y avait bien une chose qui fixerais l’esprit d’Uriel sur autre chose c’était bien ça.
"Je vais me coucher. Tout seul. Dans ton lit. Avec tes pyjamas. Et si tu fais pas gaffe, tu n’auras pas de place parce que je me serais étalé. Bon nuit alors.
Ce faisant il grimpa rapidement les escaliers, Uriel lui ferais payer, pas que ça le dérangeais au contraire.
Passant dans la chambre il prit le pantalon d’Uriel qu’il avait utilisé pour dormir. Il avait acheté des affaires à sa taille, dont un pantalon pour dormir, mais il aimait bien mettre les habits d’Uriel même s’il était vraiment plus grand. Ils avaient son odeur et ça la partie féline en lui adorait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: 9bis de l'allée des Arqueni   Mer 22 Aoû - 15:44

Je soupirais, et ne réagissais presque pas quand sa bravade tomba. Je poussais juste un grognement.
Le sidhe que j'avais senti, il était ici, il avait pris les pierres pour voyager. C'était quelqu'un qui était déjà venu en Inwilis pour connaitre l'usage des Pierres de Voyages. Mais, je le sentais mieux, mais ce n'était pas puissant. Rhys ?
J'écarquillais les yeux. Naaan. Lui ? Ici ? C'était moi où Inwilis était une terre d'imigration pour sidhe en détresse. Bah ! Je me réjouissais, et malheureusement, il était un peu tard pour aller les retrouver. Dieux, l'enflure devait avoir retrouvé l'elfe le plus cinglé que j'eu jamais connu, Finarfin. J'étouffais un fou rire, et me relevais. J'avais des courbatures. Soudainement je réagissais, Gogram faisait vraiment tout pour, ouais m'exciter oui, mais en même temps, c'était pas difficile, l'image de sa chute de reins s'imposa à mes yeux. Je poussais un soupir de satisfaction, et grimpait les marches. J'étais épuisé, les voyages forcés en esprit, surtout quand on a plus l'habitude, ça vous vide un sidhe, même puissant. Maaaais... Il voulait jouer, alors soit jouons. J'étais sûr qu'il gagnerait à la fin, mais bon. Fin' devait déjà être au courrant qu'il y avait quelqu'un chez moi, et Rhys serait la demain, la curiosité le ferra venir de toute façon, si je n'y allais pas.
Je balançais mes élégantes fringues sur le sol, et sans dire un mot, je n'enfilais rien d'autre après ça, vu que mon pyjama était pris. D'accord j'en avais d'autres, mais j'étais connu pour mon insatiable libido. Pas très reluisant, mais c'était comme ça, je devais avoir du sang d'incube quelque part pour être comme ça... Je haussais imperceptiblement les épaules et me glissais dans le lit. J'enfonçais la tête dans mon oreiller, et offrais une magnifique vue sur mon postérieur à Gogram. Je glissais mes bras sous l'oreiller, et miraculeusement, je piquais du nez. Dingue, j'étais rouillé. Oh le coup de vieux... Il faut toujours s'en méfier. De quoi ? Ben, des vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

9bis de l'allée des Arqueni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Allée Centrale
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école
» Où l'eau coule à flots vient parfois l'allégorie...[TERMINÉ]
» (N°9) Allô Houston, vous me recevez ? [Libre] {Alejo & Vinny first}
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Quartiers Suspendus :: 9bis de l'allée des Arqueni-
Sauter vers: