AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appartements de Parthalan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Appartements de Parthalan   Dim 11 Oct - 16:12

Les appartements du Roi, étaient situés sur le même palier que ceux de sa royale épouse, dans l'aile Sud, au premier. Ils étaient composé d'une chambre, une salle d'eau, un bureau, et un salon personnel. Les deux derniers étaient situés entre les deux chambres, servant d'espace commun.
Le bureau et le salon étaient marqués par la personnalité masculine de l'occupant.
Les fenêtres avaient subies un léger agrandissement, et étaient munies de croisillons. Les murs en granit avait eu droit à un éclaircissement pour donner un peu plus de lumière à les pièces.
Le salon était assez petit, une pièce au sol en vieux parquet sombre, et craquant sous les pieds. Des rideaux épais, en velours d'un vert sombre et riche, habillaient les fenêtres, retenus par des embrasses tressées et dorées. Comme dans bien des salles, une cheminée occupait une partie d'un pan de mur, pendant qu'un autre était pris par les armoiries du clan Fearghas faites en bronze et en argent ; le reste étant pris par une imposante bibliothèque, dont les étagères ployaient sous le poid des livres de la collection personnelle de Parthalan. Sur le manteau de la cheminée, une ancienne épée, ainsi que quelques bibelots, qu'on lui avait parfois offerts. Devant cette même cheminée, deux petits canapés à la boiserie sombre, et au rembourrage recouvert d'un velours pourpre sombre, tirant un peu sur le prune. Entre ces deux canapés, une table basse à l'armature en fer forgé, recouvert de bronze, et au plateau en bois un peu usé. Un fauteuil en cuir usé, trônait près d'une fenêtre, sur son dossier reposait un vieux tartan. Sur les canapés, des coussins aux taies en laine douce, et de couleur crème ou beige ; au sol un large tapis aux motifs compliqués, associant les couleurs de la pièce.
Le bureau était une pièce plutôt austère, pleine de meubles de rangement, associant armoires et tiroirs. En son centre, un large bureau encombré, en bois clair, possédant un fond, et des tiroirs de chaque coté. Deux fauteuils étaient disposé devant, et un siège en cuir servait pour l'occupant de la pièce. Sur le plateau du bureau, un sous main en cuir brun sombre, une pendule, et une lampe. Sur le coté, des reliures en cuir étaient empilés, quelques feuilles dépassaient parfois d'un volume. Une série de boites à cartouches d'encre, et un pot à stylos plumes étaient placés à coté de la lampe. Une petite cheminée apportait un peu de chaleur, ainsi que le faisait les rideaux en taffetas rouge, avec deux bandes brodées de fils de bronze dans le haut. Une autre desserte rectangulaire, était appuyée contre un mur, elle aussi encombre de nombreux volumes. Les longues étagères contenaient les archives des affaires du royaumes, remontant jusqu'à trente ans en arrière. Ainsi que les registres des clans, et autres affaires de gestions.
Dans la chambre, une petite porte en bois menait à la salle de bain. La pierre y était plus claire, presque orangée. Construite sur le même modèle que les autres, salle présentait une baignoire creusée dans le sol, bien que surélevée d'une marche. Une vasque sur un meuble servait de salle de bain, et un paravent masquait les latrines. Le bois des meubles étaient sombres.
La chambre était plus grande que les deux pièces, et ses murs étaient recouvert de chaux teintée d'ocre, et les rideaux du même vert que ceux du salon. Des voilages blanc cassé complétaient les fenêtres. Le lit à baldaquins prenait presque toute la place, avec une penderie et une commode. Des guéridons étaient posés de chaque coté de la tête de lit. Et un fauteuil était repoussé dans un coin. Les rideaux du baldaquins étaient blancs, ainsi que la parure de draps, sur laquelle un édredon rouge était jeté, en travers d'un autre édredon orangée, apportant une touche de couleur. Des descentes de lit rouge et ocre étaient disposée de chaque coté du lit.

***

Parthalan avait pris soin d'avoir l'air un peu défait, comme s'il s'était rhabillé à la hâte, pour traverser le couloir. Il entra rapidement dans sa chambre, et referma doucement la porte derrière lui. Il poussa un soupire de soulagement. Il lui restait quelques petites heures pour essayer de dormir un peu, avant qu'il doive se lever pour reprendre ses habitudes, peut être un peu perturbées avec ce mariage tout frai. Il défit son tartan, le jetant sur le fauteuil du coin. Il ne prit pas la peine d'enlever le reste. Le roi se laissa tomber sur son lit, sombrant dans un sommeil salvateur.
Le réveil fut difficile.
Sa nuit avait été courte, mais il ne pouvait pas se permettre de trainer. De plus Norah saurait que la nuit de noce n'avait était qu'un faux, elle irait pour changer les draps, et ne trouverait aucune trace. Il aurait droit à une discussion avec sa sœur, et une inévitable confrontation avec son épouse à un moment où un autre.
Il n'avait aucunement besoin d'être pris en amitié parce qu'il faisait pitié. Parthalan n'avait jamais fléchis depuis son accession au trône, et ça n'allait pas commencer maintenant. Se levant doucement, il délaissa ses vêtements, et entra dans la salle de bain.
Il nettoya les derniers relents de la veille, et enfila des vêtements propres, avant de remettre son tartan, et de se glisser dans ses bottes. Il ramassa ce qu'il avait laissé choir sur le sol, et les posa sur le fauteuil du coin.
Il décida de passer dans son bureau avant de gagner la Petite Salle, qui servait pour les repas quotidiens, la grande salle ne servant qu'aux audiences publiques et aux banquets de fêtes, ainsi qu'aux réunions entre clans.
Balthir avait effectivement boucler ses affaires pour les jours à venir, il ne pourrait pas prétexter une affaire urgente. Pas de nouvelles du groupe de lycanthropes. Il soupira, et resta un instant, à méditer dans l'endroit où il passait beaucoup de son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Appartements de Parthalan   Mar 26 Jan - 22:38

Parthalan se terra dans son bureau.
Sa solitude de fut interrompue que par une servante qui lui apportait son petite déjeuné sur un plateau. Il remercia la jeune femme, qui eut un sourire, et qui referma la porte en lui disant qu'elle repasserait en fin de matinée. Norah se changeait de recruter le personnel, et visiblement, elle ne choisissait pas les premiers imbéciles qui passaient devant elle. Il déjeuna tranquillement, assis sur le rebord de sa fenêtre ouverte.
Le vent marin se mêlait à celui des landes. Il faisait un peu frisquet, mais Parthalan n'avait que peu souvent froid. Les loup-garous ayant une température corporelle plus élevée, et lui même étant plus chaud que la moyenne avec la deuxième créature qu'il abritait. Le souverain avait vu sa cour.
Il observa les tours de gardes, et les allées et venues des petites gens, comme des nobles qui partaient pour retourner chez eux, ou bien simplement pour une promenade matinale. Il avait une légère migraine, dû à son manque de sommeil. La pendule sur le coin de son bureau sonna dix heures. Alors, sous le couvert d'être occupé, Parthalan referma la fenêtre, et s'installa confortablement dans son fauteuil, pour terminer sa nuit.
Il s'éveilla une heure et demie plus tard. Il avait assez dormi. Il regarda les dossiers empilés, de manière soigneuse. C'était les affaires dont avait parlé Balthir. Parthalan rédigea une note, demandant qu'on envoie trois caisses de vins du Sud, à son cousin. Il consulta rapidement ce que son cousin avait fait. La première affaire concernait une querelle entre deux clans à propos d'un troupeau d'Earthaës. Balthir avait scindé le troupeau en deux, et prit l'Eartha qui était de trop pour le clan de la couronne. La deuxième était un simple rapport sur l'état de certaines parties du port. Balthir demandait parfois des réparations immédiates. Parthalan rédigea deux mémos, qu'il enverrait aux artisans d'Armenelos cette après-midi. Le troisième dossier concernait la fin des transactions entre son clan et celui des Fingal.
Parthalan ne pu s'empêcher de repenser à sa nuit, et à sa nouvelle épouse. Avoir un héritier n'était pas primordial pour le trône, puisque le souverain était désigné par les Dieux, mais... continuer la lignée de son père était peut être important. D'accord Balthir avait eu trois enfants de son premier mariage, et sa soeur attendait un deuxième enfant, mais... Norah et Eileen ne risquaient pas d'avoir des enfants biologiquement. Il se demanda si l'une des deux en voulait, avant de refermer le livret, et de le mettre de coté.
La servante fit de nouveau son apparition, et reprit le plateau. Parthalan termina un courrier à l'attention du siège d'Aériaplume, deux oiseaux de la volière d'Armenelos étaient morts, il fallait les remplacer.
Il reposa sa plume, et s'enfonça dans son fauteuil. Il se leva, dépliant son corps, pour se placer devant la fenêtre, les bras derrière son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen
Guerrier
avatar

Peuple : Lycanthrope
Second(s) Métier(s) : Chasseur
Armée/Guilde/Institution : Clan des Fearghas
Localisation : A Helmet Hall ou bien dans les landes maëldanaises
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Appartements de Parthalan   Mar 26 Jan - 23:14

Norah s'était levée de bonne heure, laissant sa chaleur quitter doucement le lit qu'elles partageaient. Pourtant, Eileen y resta longtemps, trainant dans les draps encore chaud, jusqu'à se rendormir un peu. C'était un lendemain de mariage, et elle avait la gueule de bois, en plus de se sentir fatiguée au point que bouger un doigt était difficile. Elle s'était pourtant levée, et trainée jusqu'à la salle de bain.
Elle s'était habillée, se sentant revigorée par son bain. Eileen avait reprit sa tenue de tous les jours. Elle portait une chemise au col ample, avec un corset en cuir, un pantalon en peau de daim, et des cuissardes noires. Autour de sa taille, un gros ceinturon, à la boucle frappée des armories du clan. Elle passa une veste courte en tissus épais, et alla faire un tour en cuisine. Elle avala un morceau de pain accompagné de beurre, et un verre de jus de fruits. Elle se rendit au corps de garde, faire sa tournée matinale, avant de décidé d'aller voir son frère.
Elle croisa Norah, qui lui signala que la reine allait faire un tour aux écuries. Gwildor des Fingal la demandait à cet endroit pour lui offrir son cadeau de mariage.
Eileen avait finalement fait demi-tour, et avait couru jusqu'au manoir d'Aeguishor. Là, elle avait envoyé deux de ses gars pour suivre l'expédition qui quitterait le palais. Une fois là bas, elle fut attrapée par l'administrateur général, et ne quitta le Manoir qu'en toute fin de matinée.
Elle regagna lHelmet Hall, et monta dans le bureau de frère qui se trouvait dans l'aile Sud. Elle entra sans bruit. Son frère se tenait devant la fenêtre, les bras derrière son dos.

-Comme ça tu ressembles à notre père, dit-elle doucement.

Eileen sourit à son frère. Le voir se tenir ainsi lui rappelait son enfance sur les cotes du Maëldan, quand les Fearghas se rassemblaient tous à Fearghas Hall, pour l'hiver. Kentigern, leur père se tenait souvent ainsi à la fenêtre de son bureau, pendant qu'elle jouait près de la cheminée.
Mais elle n'était pas là pour parler de leur enfance commune. Non, Eileen venait s'assurer que tout allait bien. Elle referma la porte du bureau. La louve se déplaça jusqu'à son frère, pour regarder ce que lui même semblait contempler depuis sa fenêtre.
-Tu l'aimes cette vue hein ?
Eileen s'appuya contre l'épaule de son frère. Souriante, elle leva le visage vers lui. Son sourire retomba en voyant son expression.
-Tu ne l'as pas fait hein ? souffla-t-elle, non bien sûr que non... Parthalan regarde moi.
Elle fit tourner le visage de son frère pour qu'il la regarde.
-Je ne peux pas... enfin tu vois. Je ne vais pas te le reprocher. Mais tu dois savoir que tu n'as vraiment rien de repoussant, même avec ta superbe dentition.
Eileen eut un sourire amusé.
-Et puis... ça peut se comprendre. Elle fait peur cette dryade, avec ses sourires et son air rêveur. Personne ne te blâmera. Si père était là il te dirait la même chose Partha'. Et il ajouterait sans doute que les femmes sont les pires ennemis que l'homme a à affronter dans sa vie.
Elle s'éloigna de la fenêtre pour s'assoir sur un coin inoccupé du bureau.
-Ta femme est sortie se promener avec Gwildor et une poignée de nobles. J'ai envoyé deux membres du Manoir les suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Appartements de Parthalan   Ven 16 Avr - 23:06

Parthalan se retourna, et posa ses bras sur le rebord de la fenêtre. Sa soeur referma la porte derrière elle. Son père lui manquait parfois, Kentigern avait été avisé et sage. D'accord, il avait mis un point d'honneur à inculquer les valeurs qu'il tenait pour sacrées à ses deux enfants, mais parfois Parthalan aurait aimé qu'il soit là pour le conseiller, comme au début de son règne. Mais ce vieux loup avait préféré les Landes, et s'en était retourné, pour reprendre sa vie au sein des Fearghas. Parthalan ne pouvait pas lui en vouloir.
Le roi eut un sourire.
-Cette vue là me rappelle pourquoi je suis ici.
Il se tourna complètement vers sa soeur, qui eut un regard... de totale compréhension. Eileen savait, elle avait su tout de suite. Parthalan reporta son regard sur la vue que lui offrait sa fenêtre.
Elle disait qu'elle comprenait, Parthalan eut un léger rire.

-Ah ma soeur, toi tu n'as jamais eu peur de personne d'autre que de Tante Ireina, mais seulement parce qu'elle avait une sacrée pilosité au point d'avoir de la barbe...
Appuyé contre le mur, les bras croisés, il redevint sérieux.
-Je ne pouvais pas lui faire ça... Elle était déjà forcée de m'épouser. Je n'allais pas me comporter comme un monstre. Et merci... j'aime ma dentition aussi. Une promenade ?

Parthalan se pencha par la fenêtre. Sa crinière grisonnante lui revint dans la figure à cause du vent, pour le plus grand amusement d'Eileen. Ses yeux de lycanthrope se posèrent sur les silhouettes dans la cour. Il les compta, et repéra Huw, ainsi que la prêtresse, Nimue, la plus jeune de sa promotion, et enfin le fameux Gwildor, et son épouse.
-Tu fais bien de me le dire...
Il se redressa.
-J'ignorai qu'elle aimait le cheval... Enfin, il faut dire que je ne me suis pas vraiment montrer sociable. Ne me regarde pas comme ça Eileen des Fearghas, tu es pire que moi quand quelqu'un parle à Norah.
Redevenant sérieux, il retourna s'assoir derrière son bureau.
-Des nouvelles du groupe de lycans qui est arrivé par la mer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen
Guerrier
avatar

Peuple : Lycanthrope
Second(s) Métier(s) : Chasseur
Armée/Guilde/Institution : Clan des Fearghas
Localisation : A Helmet Hall ou bien dans les landes maëldanaises
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Appartements de Parthalan   Ven 16 Avr - 23:20


-Tante Ireina ne m'a jamais fait peur, c'est un ignoble mensonge que tu dis là mon cher frère. Vilain va ! Mais c'est vrai, je n'ai jamais eu peur de personne.
Eileen ricana quand son frère se retrouva comme un loup mouillé, avec les poils sur les yeux. Pourtant, cette vision de son frère penché ainsi, lui fit tellement penser à son père, qu'elle en fut fière. Parthalan avançait sur le bon chemin, et si cette Nueonia ne voyait pas qui il était vraiment, elle avait simplement besoin d'être ratiboisée la dryade. Eileen des Fearghas était connue pour son tempérament de feu, et ses brillantes actions durant les tournois, où lors d'escarmouches entre clans. Une guerrière dans l'âme, et une parfaite chasseuse. Eileen joua avec une plume prise sur le bureau.

-Absolument, une promenade matinale.
Elle reposa la plume, en faisant une moue, qui laissait voir sa contrariété.
-Tu devrais pourtant, essayer de lui parler. Elle a l'air gentille, peut être un peu... disons... simple dans sa vision du monde, mais aussi réaliste, d'une certaine manière. Norah dit qu'elle est adorable.
Elle poussa ses jambes pour que son frère puisse s'assoir sans être gêné.

-Non aucune nouvelle des lycans. Ils ont quitté Armenelos, et sont parti vers le nord, bien évidemment. Je pense qu'on entendra rapidement parler d'eux s'ils causent des problèmes. Mais c'est peut être un nouveau clan qui vient pour profiter des landes... On ne peut pas vraiment émettre d'opinion. Ils se sont bien comporté en ville. Et j'ai remarqué qu'il n'y avait pas de femmes parmi eux. C'est assez étrange. Peut être viennent-ils dans les landes pour se reconstruire ? Bah, peu importe. Dis moi, tu as le temps pour une partie de Conquérant ? Je m'ennuie un peu, et Norah est occupée avec les départs de tous ces invités. Et ne me dis pas que tu as des choses à faire, Balthir c'est déjà occupé de tout. Ramène tes royales fesses jusqu'au petit salon !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Appartements de Parthalan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Appartements de Parthalan
» Les appartements au dessus des écuries
» Eclats de voix [Terminé]
» Une journée du roi Louis 14
» Le Palais des Rois d’Arnor. –Appartements Royaux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Fort Le Heaume-
Sauter vers: