AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chambre de Nueonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noorah
Intendant
avatar

Peuple : Métissée Lios et Taltos
Second(s) Métier(s) : Magicienne
Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Chambre de Nueonia   Jeu 24 Sep 2009, 21:22

Montant les escaliers de l'aile Sud du palais, dont la vue donnait sur le port et la mer, elle ouvrit la porte de la chambre de Nueonia. Parthalan avait expressément ordonné qu'elle soit logée plein Sud, étant dryade, elle devait aimer la lumière et la chaleur du soleil.
-Est ce que vous voulez que je vous aide, et que je reste avec vous, jusqu'à ce que votre époux monte vous rejoindre ?

Elle poussa la jeune femme à l'intérieur. Son beau-frère avait laissé carte blanche à Norah pour la chambre de sa future femme.
La cheysuli avait penché pour des tons chauds, et pour une chambre confortable, comme un cocon, où la future reine pourrait se sentir chez elle.
Les murs de pierre avaient été enduis de chaux, couleur ocre, donnant des teintes orangées selon la lumière. Le sol avait été recouvert d'un parquet couleur miel. Les fenêtres avaient été agrandies, et les vitres avaient eu droit à des petits carreaux de couleurs rectangulaires, en guise de cadre. De lourds rideaux en velours, d'un brun clair, habillaient les fenêtres, en plus de voilages oranges et fuchsias. Les volets étaient intérieurs, l'air de la mer pouvant être froid parfois.
Elle avait laissé un espace détente, près de la cheminée, dans laquelle une belle flambée réchauffait la pièce. Deux profonds fauteuils en vieux cuirs un peu craquelés, rouge sombre, trônaient devant une table basse, donc les pieds représentaient des arbres. Des cousins colorés, et un plaid sur chaque fauteuil, ajoutaient la touche de confort. Une table ronde, dont le pied représentait un Ent, servait de bureau. Repoussée contre une fenêtre, Norah y avait placé encres, feuilles, plumes, et mines, ainsi que les clefs des deux tiroirs de la table. Un chêne miniature était posé à coté, des encres. La table avait droit à sa chaise, décorée de feuilles de lierre sculptées.
Une bibliothèque possédant une vitrine fermant à clef, et une commode étaient les deux autres gros objets de la pièce, avec le lit à baldaquins. La commode contenait déjà les vêtements de la jeune reine.
Les draps étaient turquoise, avec une large bande couleur rouille, faisant comme des pochoirs de feuilles sur la couette, ainsi que sur les oreillers. Les rideaux du baldaquins étaient assortis à la parure de lit, qu'un édredon chocolat couvrait en partie.
Au sol, un tapis blanc, fait de fourrure soyeuse avait été posé, de façon à ce que les pieds de la future reine se posent dessus à son réveil. Le même tapis, dans les teintes beiges, était posé sous les fauteuils et la table.
Une petite porte, découpée dans la bibliothèque, donnait sur la salle d'eau personnelle de la reine. Cette fois, la pierre avait été laissée brute, tout en était éclaircie pour donner une couleur sable. La baignoire était ronge, et creusée dans le sol. Le meuble de salle de bain, en bois sombre, contenait tout ce qu'il fallait pour ses ablutions. Un paravent prune, décoré d'arabesques végétaux dorés, masquait les latrines. Une vasque était posée sur un autre meuble, servant de lavabo. Le chateau ayant subi d'énormes rénovations, l'eau arrivait dans les étages sans problèmes, plus besoin de faire monter les seaux. Un miroir était accroché au dessus du lavabo, et un porte serviette complétait l'ameublement de la pièce.
-J'espère que vous serez à votre aise, lança l'intendante en ouvrant le lit de la reine pour faire entrer la chaleur à l'intérieur, j'ai évité les décorations un peu trop personnelles, vous avez le loisir de décorer vos appartements selon vos envies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Ven 25 Sep 2009, 08:17

Quand la blonde au teint de poupée, lui ayant prit son mari pour quelques danses, était arrivée, Nueonia avait arrêtée de danser. La petite était partie après l'avoir remerciée, et la dryade avait prit avec un petit sourire la coupe tendue. Elle fut agréablement surprise qu'Iseabel soit aussi aimable avec elle.
Il lui avait pourtant semblé que quelque chose lui déplaisait chez la jeune reine, mais apparament, elle s'était faite de fausses idées.
Elle balaya tout cela dans sa tête, et se montra assez heureuse. Jusqu'à ce qu'Iseabel fasse quelques petites remarques sur le roi. Que la jeune femme en ait fait exprès ou non, elle venait de souligner discrètement le fait que Nueonia ne sache rien sur son époux. Bon, elle avait entendu des rumeurs depuis son verger, sur les exploits en danse du roi, mais elle n'avait jamais pensé qu'il puisse être aussi bon qu'on se prêtait à le dire.
Quand au sacrement des dieux, aux dons, elle n'en avait jamais entendu parlé. Surprise, et décontenancée, elle regardait sa coupe, pas très à l'aise. Levant les yeux, elle regarda les danses pour hommes, fixant son attetntion sur son mari, un peu curieuse de le voir à l'action.
Elle en resta presque bouche bée. Iseabel n'avait pas mentit. Elle connaissait le roi plus qu'elle s'en était évident. Le noir qu'elle avait broyé au début revenait doucement. Pourquoi l'avoir choisie elle, alors que d'autres semblait au moins connaître un minimum le roi.
Elle applauddit comme tout le monde, son malaise ne l'empêchant pas de rester admirative, et leva aussi sa coupe, même si elle n'en bu que quelques gorgées avant de la poser sur une table proche.
Avec un timing presque parfait, l'intendante la prit par le bras et les excusa auprès d'Iseabel. Elle en fut très soulagée.
-Ca va, elle... Elle ne m'a rien fait.

Sa phrases fini de manière étranglée, elle était ramenée à la réalité, après cette belle fête, il lui fallait regagner sa chambre, pour... Pour achever le processus du mariage. La nuit de noce.
-Je, veux bien que vous restiez. Je n'ai aucune, idée de comment me préparer.
Un peu poussée dans la chambre, elle regarda la pièce avec de grands yeux. C'était. Magnifique. Les couleurs chaudes lui donnait l'impression d'être devant un bon feu un soir d'hiver, et c'était si bien harmonisé. Elle se dirigea vers la cheminée, et alla effleurer les pieds de la table basse de ses doigts. On aurait jurer voir de vrais arbres. Elle se leva et regarda une nouvelle fois de manière circulaire, allant toucher de la même manière, les lierres de la chaise, le pied du bureau, le chêne miniature, bien vivant, sur le bureau.
Elle n'en croyait pas ses yeux, comment pouvaient-ils savoir qu'elle aimait ce genre de choses. Et surtout qu'est-ce qu'elle voudrait rajouter ici, c'était parfait.
Après avoir regardée la salle de bain, n'étant toujours pas remise de son mutisme passagé, elle alla voir l'intendante, et ne résista pas à l'envie de la prendre dans ses bras, pour la remercier de tout ce qu'elle faisait pour elle.
-Oh, merci, merci beaucoup. C'est magnifique, j'aime énormément. Et merci aussi pour la récéption, le roi m'a dit que vous aviez décoré la salle, c'était tout aussi magnifique. Merci de tout ce que vous faites pour moi, c'est tellement gentil, si je peux faire quelque chose pour vous, dites le, je ferais de mon mieux. J'ai beaucoup de chance, de vous avoir comme belle-soeur.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noorah
Intendant
avatar

Peuple : Métissée Lios et Taltos
Second(s) Métier(s) : Magicienne
Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Ven 25 Sep 2009, 19:35

Norah fut un peu décontenancée, et serra elle aussi la jeune femme dans ses bras.
Elle se dégagea doucement, et termina de retaper les oreillers.
-Oh vous n'avez pas à faire ça, et je n'ai pas été la seule à travailler sur cette chambre, ou encore la décoration de la Grande Salle. Je n'ai fait qu'avoir quelques idées, et j'ai supervisé le déroulement des opérations. Je suis contente que les lieux vous plaisent.

La cheysuli mit ses mains sur ses hanches, et regarda la pièce.
-Je pense que vous avez le temps d'aller vous rafraîchir dans la salle de bain, et de passer une tenue plus appropriée... pour, euh... au moins dormir. Je ne pense pas que Parthalan tarde trop. Rassurez-vous, tout ira bien.
Elle se glissa derrière la jeune reine, et l'aida à retirer sa robe, avant de lui mettre un peignoir en soie sur les épaules.
-Allez donc vous faire un brin de toilette, je laisserai de quoi vous changer sur votre lit, en suite vous n'aurez qu'à vous glisser dedans, ou vous mettre dans un fauteuil près du feu.
Norah plia soigneusement la robe, et la laissa sur le dessus de la commode.
-Si vous avez besoin, tirez sur le cordon à coté de la porte, ou du lit, quelqu'un viendra voir de quoi vous avez besoin. Je vous souhaite une bonne nuit. Nous nous verrons demain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Ven 25 Sep 2009, 20:51

Nueonia regarda Norah lui expliquer qu'il ne fallait pas la remercier et qu'elle n'était pas la seule. Elle se demanda combien de personnes avait aidée à tout faire. La dryade hocha la tête, avec peu de conviction, et retira sa robe, gentiment aidée par Norah. Elle enfila le peignoir en soie, qu'elle referma avec ses mains, le temps de se rendre au moins à la salle de bain.
-D'accord, encore merci.
Elle se glissa alors dans la salle de bain, et resta quelques secondes contre la porte, essayant d'assimiler le fait qu'elle ne pourrait sûrement pas y échaper, e essayant de se convaincre que ce n'était, pas aussi grave qu'elle le pensait. Des tas de femmes l'avaient fait avec quelqu'un qu'elles n'aimaient pas forcément, avant elle non, et elles n'en étaient pas mortes.
Soufflant un bon coup elle alla faire couler de l'eau dans la baignoire. Ca se remplit assez vite, et la dryade prit le savon et le schampoing qui se trouvait dans le meuble de salle de bain. Nueonia arrêta l'eau à la moitié, et trempa un doigt de pied dans l'eau pour voir si elle n'était pas trop chaude. L'eau était tiède et elle n'avait pas besoin d'un grand bain. Elle se glissa doucement à l'intérieur. Elle utilisa le savon qu'elle avait trouvé.
Ca sentait bon l'amande douce, et le schampoing avait une touche de miel et sentait également l'amande douce.

Nueonia, une fois lavée et rincée, se leva, et vida la baignoire de son contenu. Passant une grande serviette autour d'elle, elle prit le soin de bien se sécher les cheveux, puis de ses les déméler au mieux. Sa tignasse bouclée et épaisse retrouva toute sa souplesse et sa libertée, après avoir été forcée à rester bien coiffée. Elle secoua la tête pour parfaire sa coiffure naturelle.
Elle se sécha le corps, enfin termina de se le sécher, et réenfilases sous vêtements, qui dataient de quelques heures à peine, et le peignoir de soie, qui, elle le nota, était vert clair avec des motifs naturels.
Elle retourna dans la chambre pour constater qu'il n'y avait plus Norah, et qu'une nuisette en satin, couleur chocolat avec un peu de dentelle à l'ourlet, l'attendait gentiment sur le lit. La dryade retira son peignoir et enfila la nuisette. Puis elle resta debout devant le lit, a regarder les coussins sans trop savoir quoi faire. Se glisser dedans, ou aller dans un fauteuil, en attendant.
Finallement, elle s'assit au bord du lit.
Attendant assez nerveusement, son mari qui ne devrait plus tarder.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Nombre de messages : 44
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Dim 04 Oct 2009, 21:24

Parthalan avait vu du coin de l'oeil Norah emmener son épouse. Il avait soupiré, et avait pris un verre pour se calmer. Il avait discuté avec Balthir et Eileen, et puis la Grande salle s'était vidée, et s'était décidé à monter.
Il avait d'abord gagner ses propres appartements. Il se fit un brin de toilette pour se débarrasser de la sueur.
Il lâcha ses cheveux, qui reprirent leur allure de crinière grisonnante. Il passa un pantalon large, noir, et une autre chemise simple blanche. Son tartan en travers de la poitrine, il traversa le couloir.
S'arrêtant devant la porte, il suspendit son geste au moment de frapper. Il prit une profonde inspiration, et toqua doucement.
Il tourna la poignée tout aussi doucement, et entra sans bruit dans la chambre aménagée pour Nueonia.
Il se racla la gorge.
-Bonsoir...

Elle avait passé un déshabillé joliment colorée. Le feu faisait des reflets irisés sur la soie. Elle semblait aussi naturelle que le jour où il l'avait croisée chez les Fingal. Et aussi gênée.
Parthalan chercha son regard, et trouva des yeux bleus inquiets, très inquiets. Il ne pu s'empêcher de ressentir une pointe de tristesse.
-Rassurez-vous, je ne vous ferais rien.
Ses paroles furent un peu abruptes, il se racla encore la gorge. Il s'assit sur l'accoudoir d'un des fauteuils.
-Ce que je veux dire, c'est que... nous savons très bien tous les deux, que nous ne sommes pas amoureux, nous sommes des étrangers l'un pour l'autre. Et ce n'est pas dans ma nature de forcer une femme... Vous n'avez pas à être inquiète.

Il n'ajouta pas qu'il savait parfaitement à quoi elle pensait. Et qu'il savait qu'il pouvait être repoussant, vraiment repoussant. Il arrivait à se maîtriser, mais parfois, il se laissait aller. Une servante l'avait vue une fois, et avait été... traumatisée. Depuis, le personnel du chateau prenait bien soin de frapper et attendait pour entrer.
-Et mettez donc quelque chose sur vos épaules, les nuits sont fraîches dans cette vieille pierre...



Forme Thérianthrope & Forme Bestiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Lun 05 Oct 2009, 08:13

Regardant le bout de ses orteils, Nueonia avait l'impression qu'elle attendait depuis des heures, ce qui faisait s'accroître en elle la boule de stress qu'elle avait dans le ventre. Elle avait beau se dire qu'elle ne serait pas la première femme au monde à avoir ce genre de relations sans amour, elle avait l'impression que si le lit l'engloutissait, elle en serait très heureuse.
Quand on frappa doucement à la porte, elle susauta, lâchant du regard ses orteils, et elle regarda la porte s'ouvrir sur son époux. Elle déglutit pour décoincer sa gorge, afin de répondre à Parthalan sans avoir une voix étranglée, même si ils s'étaient déjà vu aujourd'hui.
-Bonsoir...
Ses yeux rencontrèrent les yeux ambrés du roi, dans lesquelles la dryade cru desceller de la tristesse, mais aussi de la compassion.

Quand il lui dit qu'il ne lui ferait rien, elle ressentit un grand soulagement, mais aussi un peu de culpabilité. Sa non envie, et son appréhension se lisaient-elles aussi clairement sur son visage ? Elle trouvait ça un peu brutal, comme moyen de le savoir...
Il s'assit et dissipa un peu sa culpabilité en lui expliquant pourquoi il avait dit cela. Finalement, elle avait bien vu de la compassion dans ses yeux. Et lui même semblait penser un peu la même chose qu'elle, que sans sentiments, faire ça ne rimait pas à grand chose. Elle voulait s'offrir à son grand amour... Même si c'était un peu compromit ces derniers temps.
Quand il mentionna ses épaules, elle ne pu s'empêcher de rougir légèrement, et prit le peignoir qui était soigneusement posé près d'elle. La dryade le déploya un peu et le mit.
-Merci.

Elle le gratifia d'un sourire, n'étant plus inquiète, ou même stressée. Elle n'avait vraiment pas eu si peu de chance que cela, il aurait pu être, bestial, et ne pas prendre en compte ce qu'elle pensait et voulait.
-Comme vous l'avez dis, nous ne sommes pas amoureux et je. Je trouve que faire cela, sans avoir de sentiments, ça ne rime pas à grand chose.
Elle s'arrêta quelques secondes, le temps de repousser une mêche de cheveux qui glissait sur sa figure.
-La journée a été, assez longue et pleine d'émotion, elle termina sa phrase en riant légèrement repensant à son évanouissement au temple. Vous devez être fatigué...
Elle regarda le roi. S'il était ici, c'était sûrement pour quelque chose... Si ce n'était pas pour avoir, une véritable nuit de noce, c'était peut-être pour dormir, en partageant le lit de son épouse.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Nombre de messages : 44
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Sam 10 Oct 2009, 15:39

-Je ne resterais que pendant quelques heures, et je regagnerais ma chambre. C'est seulement pour sauver les apparences.

Parthalan ne sentait pas vraiment l'envie de discuter, ni même de rester, mais s'il sortait maintenant, il était certains que ceux qui attendaient cachés dans les ombres au fond du couloir, ne manqueraient pas de faire jaser, sur un roi incapable d'honorer son épouse.
Peut être aurait-il dû refuser l'alliance avec le clan Fingal, et attendre pour prendre une épouse... Plus jeune, la seule idée du mariage l'avait rebuté, et le terme "prendre une épouse" était parfaitement incorrect. Comme si une épouse était une possession.
Le roi du Maëldan était morose, même avec l'alcool qu'il avait dans le sang. Depuis son sacrement, les gens l'avaient fuis, il avait été incapable de cacher ce fameux don qu'on lui avait accordé. Ceux de son clan avait fini par s'y habituer, et les autres, avaient dû attendre qu'il sache se maîtriser pour le voir.
-Vous pouvez dormir, faites comme si je n'étais pas là. Je serais silencieux.

Il regretta que son bureau n'est pas de porte commune avec la chambre de sa royale et jeune épouse, il aurait pu s'y réfugier. Devrait-elle passer sa vie mariée une vieille carcasse ? Devrait-elle voir celui qu'elle aimait vraiment comme quelque chose d'impossible à avoir ? Elle se sentirait bien seule.
Il n'aurait peut être pas dû accepter cette alliance, et choisir un autre clan, où il n'y aurait pas eu besoin de mariage pour conclure. Il soupira profondément, et s'installa dans le fauteuil, lui tournant le dos. Il n'avait pas vraiment envie de sympathiser cette nuit. Les heures qui allaient suivre seraient longues. Enfin, cette nuit passée, il n'aurait pas besoin de recommencer, avant d'avoir fait poser cette fichue porte commune.



Forme Thérianthrope & Forme Bestiale


Dernière édition par Parthalan le Sam 10 Oct 2009, 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Sam 10 Oct 2009, 20:45

-Ah, d'accord.
La jeune dryade regarda Parthalan se tourner et s'installer dans le fauteuil, la laissant sur le lit. Visiblement, il ne voulait pas parler, et préférait rester dans son coin. Elle se sentait un peu laissée seule d'un coup, et regarda quelques instants le dossier rouge sombre du fauteuil, avant de se lever, et de se glisser entre les draps.
Tête posée sur l'oreiller, elle ne ferma pas les yeux.
Nueonia regardait en face d'elle, ne regardant pas vraiment quelque chose de précis. Elle songeait à sa chambre, son ancienne chambre, au murs blancs, avec un lit simple, et de vieux meubles aux styles différents et abîmés par le temps. Ca lui faisait bizarre d'être dans d'autres draps, n'ayant pas la même odeur que les siens.

Et même si son royal époux ne faisait pas de bruit, elle savait qu'il était là. Dans le fond, ça ne la dérangeait pas, mais elle aurait bien voulu, qu'ils parlent ensemble, afin d'avoir un début de connaissance de celui avec qui elle passerait sa vie.
Ses yeux se posèrent de nouveau sur le cuir rouge.
Même si c'était Parthalan qui s'était mit à l'écart, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle devrait faire quelque chose. Un premier pas en quelque sorte.
Nueonia décida que dès le lendemain, elle essayerait de voir comment briser la glace. Qu'il ne reste pas, des heures, tout seul dans son coin, pour "sauver les apparences" comme il l'avait dit.
-Passez quand même une bonne nuit.
La jeune dryade ferma les yeux, et passa son bras sous son oreiller, s'apprêtant à se laisser bercer par le sommeil.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parthalan
Souverain
avatar

Peuple : Lycanthrope, Maëldanais.
Second(s) Métier(s) : Guerrier, chef de meute et de clan des Fearghas.
Nombre de messages : 44
Localisation : Préoccupé, autant par son royaume, que par son épouse
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Sam 10 Oct 2009, 21:27

-Bonne nuit à vous aussi, répondit Parthalan de sa voix grave et basse.
Il avait cru qu'elle s'était endormie, absorbé qu'il était dans ses pensées. Elle faisait preuve de gentillesse, et avait voulu engager la conversation... Mais il n'était pas vraiment d'humeur. Il l'entendit remuer dans les draps. Elle devait se sentir perdue, c'était assez brutal comme changement d'environnement. D'autant plus que Helmet Hall, était surtout une forteresse militaire, destinée à protéger l'embouchure du Dunfain, et l'intérieur des terres.
Bien sûr, des travaux avaient été effectués à chaque nouveaux rois, fenêtres plus grandes, changement de mobiliers, et de tapisseries... Pour sa part, Parthalan des Fearghas préférait laisser ces histoires à sa soeur et son épouse, qui s'y connaissaient mieux que lui en matière de mode. La seule chose qu'il demandait, était sa consultation avant tout travaux majeurs.
Il semblait que le granit qui constituait l'édifice vivrait sous ses mains quand il les passait sur un mur. Chaque roi finissait-il pas entrer en relation avec sa forteresse ?
Il n'en doutait pas, cette vieille pierre c'était adaptée à chaque nouveau souverain issu des Clans.

Nueonia dormait, sa respiration était régulière. Le feu crépitait doucement dans l'âtre en fasse de lui, lui donnant chaleur et réconfort.
Demain, les trois quarts des lairds et leurs familles seraient repartis, laissant Helmet Hall avec ses habitants du quotidien. Parthalan préférait largement ses couloirs sans tout ce monde pour les encombrer. Il faudrait qu'il retourne aux affaires du royaume.
Un groupe important de lycanthropes était passé en ville, sans créer de troubles, mais étant assez suspicieux pour susciter l'inquiétude quelques citoyens. Et puis, il y avait cette histoire de taxes sur les marchandises pour les bateaux qui remontaient le Dunfain. Ainsi que la prochaine réunion des chefs de clan d'ici quelques semaines. Il devrait se préparer à recevoir toutes sortes de doléances.
Ses yeux dérivèrent des flammes qui commençait à baisser à la petite pendule posée sur le bureau de son épouse endormie. Dans une heure ou deux, ce serait presque l'aube.
Doucement, il se leva, regardant un instant Nueonia, enfoncée dans les oreillers et les draps, avant de sortir en refermant doucement la porte derrière lui.



Forme Thérianthrope & Forme Bestiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Dim 01 Nov 2009, 14:22

La jeune reine, tourna encore une fois dans ses draps. Enroulée dedans comme un rouleau de printemps, elle entr'ouvrit doucement les yeux. L'aube s'était levé depuis peu, le soleil ne brillait pas très fortement. Elle avait gardé cette habitude du travail au verger, où il fallait se lever tôt à cette époque, pour commencer les récoltes.
Nueonia s'extirpa de son cocon, et posa les pieds sur la fourrure mise près de son lit. C'était doux, et chaud. Elle agita les orteils en souriant légèrement, et s'étira, baillant du même coup. Après avoir remit un peu d'ordre dans les mèches folles venant lui chatouiller le nez, elle se leva, et ouvrit les rideaux, laissant entrer pleinement le soleil. Remettant bien le peignoir qu'elle avait gardé, elle se dirigea vers la salle de bain. Faisant couler de l'eau dans le lavabo, elle coinça ses cheveux avec une pince, et prit un gants et une serviette.
Après une toilette rapide, et rafraichissante, la dryade retourna dans sa chambre et ouvrit la commode. Elle changea de sous vêtements, et en sortit une jupe mi-longue couleur framboise, un chemisier blanc, et un pull fin sans manche de couleur marron. Après avoir passé des chaussettes fines, elle passa de petites chaussures plates noires.

Tout en s'occuppant à démeler ses cheveux, Nueonia préparait son, "plan d'action" de la journée. Outre petit déjeuner, il lui fallait retrouver Gwildor près des écuries, pour qui, pour quoi, elle ne savait pas, mais ça avait l'air important. Puis une fois ceci passé, il fallait qu'elle se renseigne sur le roi. En le connaissant mieux, elle savait qu'elle pourrait briser la glace, et lui montrer qu'à défaut de s'aimer, ils pouvaient au moins bien s'entendre.
Il lui avait bien prouvé hier qu'il n'était pas quelqu'un de mauvais.
Elle lâcha ses cheveux, après avoir essayé de voir ce qu'ils donneraient en couettes, en queue de cheval ou en chignon, ils étaient sauvage, et ne se laissaient pas coiffer, et puis, ils étaient bien plus jolis comme ça.
Regardant son reflet, elle se dit, presque avec une voix de défis.
-Tu sais que tu peux le faire, et tu vas y arriver, d'accord ?




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noorah
Intendant
avatar

Peuple : Métissée Lios et Taltos
Second(s) Métier(s) : Magicienne
Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Dim 22 Nov 2009, 20:59

Norah avait passé une nuit reposante dans les bras d'Eileen. Elles s'étaient endormies toutes les deux rapidement, épuisées par la journée de mariage. Aujourd'hui c'était plus calme, les invités étaient là aussi pour le rassemblement des Clans, les dames resteraient entre elles, pendant que ces messieurs feraient bande à part dans une des salles.
Elle s'était levée de bonne heure, et avait fait un tour en cuisine. Le personnel se débrouillait très bien, comme une mécanique bien huilée. Après ça, elle avait fait un tour chez les lavandières, avant de retourner dans l'Aile Sud.
L'Intendant frappa doucement à la porte de la chambre, avant de l'entre-ouvrir.
-Bien le bonjour, lança-t-elle souriante, ravie de voir que vous êtes debout. Comme vous n'êtes pas encore familière des lieux, j'ai pensé que cela vous ferez plaisir d'avoir quelqu'un pour vous montrer le chemin. Vous êtes ravissante.

Norah gratta le menton de Kory qui s'était perché sur son épaule durant le trajet. Le hamster approuva, et se frotta le museau, avant d'aller sur l'autre épaule. La cheysuli ne pu s'empêcher de constater l'absence de Parthalan. Son beau-frère devait déjà être occupé.
-Ah, j'oubliais, le seigneur Gwildor vous fait mander aux écuries dès que vous serez prête. J'espère que vous avez une tenue d'équitation... Nous n'avons pas vos mesures, alors je crains que nous n'ayons rien à disposition, qui soit digne d'une reine. Mais enfin... Allons à la petite salle, quelques dames y sont encore.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Sam 12 Déc 2009, 12:27

Nueonia sursauta presque en entendant frapper, et se leva très rapidement, se mettant quasiment au garde à vous. Avant de se rappeler qu'elle était reine à présent. La porte laissa place à Norah, qui semblait contente de la voir. Nueonia lui rendit son sourire quand l'intendante parla d'un guide pour l'aider à s'y retrouver, et son sourire s'élargit en même temps que ses joues prenaient un peu de couleurs à la reflexion qu'elle était ravissante. Quelque chose sur l'épaule de Norah, attira son attention. Une boule de poil se frottait le museau, puis alla sur l'autre épaule.
Quand Norah fit mention de Gwildor et des écuries, Nueonia se demanda ce que lui voulait le fils du chef du clan Fingal, un de ses meilleurs amis. Quand l'intendante parla de tenue d'équitation, les yeux de Nueonia s'illuminèrent brièvement. Peut-être était-ce une simple invitation à faire une ballade à cheval.
-Mon clan m'en a offert une, quand le, le mariage a été prononcé.

Tout en parlant, elle ouvrit les tiroirs de la commode et finit par tomber sur ce qu'elle cherchait, un pantalon blanc en tissu resistant, moulant, et une veste rouge avec quelques arabesques dorées, et quelques chaines dorées pour décorer la fermeture. Quelque chose d'un peu trop complexe à son goût, mais qui était joli, elle devait l'admettre.
-J'ai aussi des bottes, qui doivent être avec les autres chaussures, quelques part.
Elle posa la tenue sur la commode, se doutant que manger en tenue d'équitation, aussi belle soit-elle, ne devait pas être quelque chose à faire quand on était reine. D'autant plus qu'il faudrait alors qu'elle s'attelle à faire tenir ses cheveux en arrière, et ce n'était pas une chose aisée.
Elle rejoignit donc Norah, ne pouvant s'empêcher de regarder la boule de poil aux moustaches frémissantes sur l'épaule de l'intendante.
-Je vous suis.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Jeu 18 Avr 2013, 11:16

La visite aux bibliothèques avait été fructueuse. La jeune reine s'était laissée conseiller par Nimue qui lui avait indiqué quels livres seraient les plus approprié pour ce qu'elle souhaitaitfaire, c'est a dire devenir véritablement une reine, savoir l'histoire du pays sur lequel son mari regnait, ne pas etre ignare des utilités des autres clans, les alliances qu'ils pouvaient avoir etc. Elle était avant tout une fille de la terre, elle savait tout ce qu'il fallait pour tenir un verger, labourer des champs, faire pousser les meilleurs fruts dans les meilleures conditions. La conservation des aliments, la fabrication d'engrais, de confiture. Ca elle en savait des choses qui étaient utiles pour une Fingal, elle et sa famille avait l'un des verger les plus réputés du clan. Mais les subtilités d'une cour, d'un royaume, de son nouveau role, tout ça lui échappait encore et elle savait que pour le moment sa "nouveauté" la protégeait temporairement de trop de remarques.
Les deux jeunes femmes arrivaient donc dans les appartements de Nueonia avec pas mal de livres dans les bras. Elle avait donc pris tous les volumes des Chroniques du Maeldan, cinq livres au total d'une taille plus qu'honorable, à la couverture de cuir usée d'une couleur pourpre imprimée de dorée pour annoncer le titre, un marque page en ruba pendant par dessous la tranche indiquant là où le précédent lecteur s'était arrêté dans sa contemplation du livre. Ils la tiendraient occupée assez longtemps, la jeune reine pouvait en être certaine vu la petite écriture se trouvant dedans. Elle avait aussi la Signification des Tartans Claniques, qui avait une couverture plus simple, de couleur majoritairement verte, quadrillée comme un tartant l'était. Elle ne savait encore quel clan il représentait, mais elle était sûre que c'était celui de l'auteur. Et finallement, après pas mal d'hésitation elle avait attrapé le livre d'Aeguishor imposant, bien usé, il avait du être lu de nombreuses fois. Afin de se détendre et de pouvoir lire d'autres choses, elle avait prit quelques romans, parlant d'amour Maeldanais fictifs ou non, pour les moments où son cerveau demanderait grace.
Poussant d'un pied la porte de sa chambre, puis la tenant de ce même pied pour que Nimue puisse entrer, Nueonia souffla de soulagement, et se dirigea vers son bureau. Posant avec douceur les livres, elle s'adressa à la prêtresse qui l'aidait.

-Est-ce que tu veux quelque chose à boire ou à manger ? J'avoue que moi même je ne dirais pas non à un petit goûter. Et puis on l'a bien méritée je crois, non ?

La dryade se dirigea vers la porte, mais quand elle allait l'ouvrir, elle se rapela que ce n'était pas à elle de se déplacer jusqu'en cuisine. Sa main fit un étrange mouvement, passant près de la clanche, puis faisant demi tour en même temps que la reine, qui executa un petit pas de danse pour aller vers son lit, et donc le cordon qu'elle était sensée tirer à chaque fois qu'elle souhaitait quelque chose.

-Je vais avoir du mal à m'y faire à ce cordon, je suis bien assez grande pour me faire un plateau seule...

Vive comme Tuuli, une jeune femme arriva à la porte, frappa, puis entra. La reine passa donc commande. Un thé blanc au bleuets et au jasmin, quelques douceurs salées et sucrées, du fromage pourquoi pas. Elle laissa nimue énnumérer ce que elle désirait, et la servante repartie avec un grand merci de la part de la reine qui se tourna vers Nimue, rayonnante.

-Bon, je suis assez grande pour me débrouiller, c'est vrai, je viens de le dire, mais... Ca me fait me sentir comme une princesse de me faire apporter ce que je veux ! Même si en théorie, je suis plus qu'une princesse, je suis reine... Ca me fait toujours aussi bizarre.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimue
Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse, humaine et Versipellis.
Second(s) Métier(s) : Chasseur. Apprentie dame de compagnie.
Nombre de messages : 12
Localisation : Armenelos, Maëldan.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Mar 23 Avr 2013, 22:16

Si Nimue devait louer cette reine tout juste couronnée, elle mentionnerait sa détermination et sa passion. Nueonia était bien décidée à apprendre tout ce qu'elle pouvait pour se montrer digne. Elle ne serait peut être jamais très influente, car après tout, c'était Parthalan qui était sorti vainqueur et couronné du Tournois des Rois, et qui détenait le pouvoir depuis plusieurs années déjà. Depuis qu'elle était petite, si Nimue se souvenait bien. Elle ne s'était jamais vraiment intéressée aux rois du Maëldan, sauf ceux ayant accomplis des faits notables, ou ceux qui avaient été pris dans la tempête de l'histoire. Elle ne prétendait pas connaitre parfaitement leur chronologie cependant. Elles prirent donc les livres, et si Nueonia persistait, en disant que ce n'était pas trop lourd, Nimue la planta dans la troisième bibliothèque, bien décidé à aller leur chercher au moins une paire de bras supplémentaire. En longeant le couloir, Nimue dégota un garde, un Fearghas arborant fièrement le loup de son clan, et sentant le lycanthrope à plein nez. La prêtresse de Cùan pouvait le sentir, elle sentait l'animal qui faisait partie intégrante de l'homme. Cormac de son nom, était un Maëldanais typique, grand, large d'épaule. D'âge moyen, il présentait une barbe et une chevelure fournies, noires et légèrement en bataille. Il eut un sourire qui rappela le loup à Nimue, et la suivit de bonne grâce. Cormac se retrouva donc à porter les ouvrages les plus lourds, les deux jeunes femmes à porter le reste. Leur équipée prit fin dans la chambre de Nueonia, et Cormac s'empressa de retourner faire sa ronde. Nimue le remercia encore une fois, puis entreprit de trier les livres, tandis que Nueonia proposait de manger. Elle la regarda, ouvertement amusée de voir la reine penser presque tout haut.

-Vous pouvez vous faire un plateau, énonça Nimue avec une pointe de malice, mais encore faut-il connaitre le chemin jusqu'aux cuisines et savoir en revenir. Et si vous faites tout vous même, vous aller mettre des tas de serviteurs sur le banc de touche.

Une servante entra, une native d'Armenelos, elle avait l'accent du coin. Une jeune femme à la peau pleine de tâche de rousseur, et aux cheveux d'un roux assez pâle. Aussi jeune que Nimue, peut être plus âgée d'un an ou deux. Elle s'inclina, et la reine passa commande. Nimue demanda un thé d'Armenelos, du thé noir avec des arômes de chocolat, café, crème et une pointe très légère de citron. Sans sucre. Elle demanda des scones, du beurre et de la confiture de mûres. Nimue empila le premier volume des Chroniques du Maëldan sur les quatre autres.

-Je suis certaine que vous vous y ferez plus vite que vous ne le pensez. Voila ! J'ai rangé les livres, vous ne devriez pas avoir trop mal à chercher ce que vous voulez dedans. Et oubliez ce que Dame Iseabel a pu dire ce midi, elle est juste jalouse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Jeu 09 Mai 2013, 09:17

Quand Nimue évoqua le fait qu'elle pouvait se faire un plateau elle même, mais à condition de savoir aller aux cuisines puis de retourner dans sa chambre, sous entendant donc que la jeune reine ne soit pas encore à l'aise pour se repérer dans les couloirs, Nueonia un petit sourire à la fois amusé et gêné. Oui, elle se perdrait très certainement, se retrouverait avec son plateau à l'autre bout d'Helmet Hall et serait obligée de finalement appeler à l'aider. Ce serait assez gênant d'en arriver à là. Et puis il était vrai que les serviteurs étaient là pour ça, payés pour ça, et que si elle leur retirait leur travail ils n'auraient plus grand chose. Même si l'idée d'appeler des gens pour des choses telles que celle-ci ne lui plaisait pas parce qu'elle se sentait assistée, elle songerait à l'avenir qu'il fallait bien donner du travail aux gens d'Helmet Hall, et que tant qu'elle ne demandait pas de l'aide pour des choses mineures, comme se brosser les cheveux, nouer ses lacets, elle n'abuserait pas de ses pouvoirs. Mais elle passera de temps à autre aux cuisines toute seule, si elle n'avait rien d'autre à faire.
Quand la jeune fille termina d'empiler les livres, la dryade s'en approcha et effleura la couverture de l'un d'entre eux de ses doigts. Elle était armée pour apprendre, devenir plus cultivée qu'elle ne l'était, et faire ainsi honneur à son mari, son rang et son clan. De ce contact avec les livres la reine sentit un élan d'orgueil gonfler dans sa poitrine. Elle allait montrer à tous, que les Fingal ont beaux être des gens de la terre, ils n'en restent pas moins aussi intelligents que n'importe qui, et qu'ils savent s'adapter à toute situation lorsque cette dernière l'exige.
Même à une jeune femme jalousant sa place.

-Oui, je vais essayer d'oublier, je sais qu'elle est jalouse. Le roi m'a dit qu'elle était assez vexée qu'il ne l'ai pas prise pour épouse, j'ai compris pourquoi elle n'était pas si agréable avec moi, même si elle le cache assez bien, ses paroles ne sont pas directement blessantes, mais ses yeux... Ils me mettent mal à l'aise.

Sa main était passée de la couverture du livre à sa chevelure. Nueonia entortilla machinalement une de ses mèches épaisses autour de ses doigts, la faisant encore plus onduler que d'ordinaire. Elle se dirigea vers son lit, puis s'y assit, faisant toujours tourner ses cheveux entre ses doigt d'un geste assuré.

-J'espère que j'arriverais à assimiler ce qu'il y a dans ces livres, elle n'aura plus d'armes contre moi comme ça, si je sais me tenir, en quoi consiste la régence d'un royaume dans les grandes lignes, et l'histoire du Maeldan. Personne ne pourra dire que je suis ignorante, et on pensera que le roi à fait un bon choix. Pour l'instant, j'ai juste l'impression que tout ce que je vais réussir à faire, c'est lui faire honte...




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimue
Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse, humaine et Versipellis.
Second(s) Métier(s) : Chasseur. Apprentie dame de compagnie.
Nombre de messages : 12
Localisation : Armenelos, Maëldan.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Ven 24 Mai 2013, 10:43

Les livres étaient maintenant disposés sur la table. La jeune prêtresse les avait disposé par collection, mettant les romans et les recueils de poésies à l'écart, vu que ceux là n'avaient pas besoin d'être triés. Nimue s'écarta pour laisser la reine s'approcher. Elle se recula à nouveau pour laisser Nueonia s'assoir sur son lit. Nimue alla ouvrir une des fenêtres, laissant entrer un peu d'air frai. L'air d'Armenelos à cette hauteur était un mélange entre l'air marin et le vent des landes. Le vent avait encore un fond un peu froid, mais Nimue pouvait sentir le printemps. La reine avait vue sur les jardins, et Nimue nota l'attention qu'on avait porté à aménager ses appartements ici. Sous ses yeux, les feuillages verts tendres des arbres, certains avaient encore des branches chargées de bourgeons, quelques fleurs coloraient timidement le paysage, et plus loin, des jardiniers s'affairaient.

-Dame Iseabel est comme ça avec tout le monde, ajouta Nimue, personne ne semble assez bien pour elle.

Sauf le roi, se retint-elle d'ajouter. C'était de notoriété publique qu'Iseabel des Beathan aimait beaucoup Parthalan. La plupart des chefs de clans s'étaient même attendus à ce qu'il l'épouse, mais finalement, ils avaient une Fingal et non Beathan comme reine. Nimue se détourna de cette scène presque bucolique, appréciant plutôt les espaces sauvages où elle pouvait s'adonner librement aux joies de sa forme de chouette, même si les souris et autres rongeurs ne manquaient pas ici. Le seul inconvénient c'était les boules de poils et d'os qu'elle recrachait parfois le matin venu. Elle se mit à sourire.

-Ma reine, personne ne s'attend à ce que vous sachiez gérer un royaume d'ici demain. Et le seigneur Parthalan s'en sort très bien depuis son couronnement. Mais connaître tous les clans, même les plus petits, vous sera important, mon père dit toujours que tout le monde à droit au respect d'être reconnu. Vous devriez demandez à votre époux ce qu'il attend de vous, dans ce cas là, vous saurez ce que vous devez faire, et vous ne lui ferez pas honte. Je doute même qu'il vous en veuille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Sam 31 Aoû 2013, 15:43

-Je sais qu'on ne s'attend pas à ça mais... Je ne peux pas m'empêcher de me faire du soucis sur beaucoup de choses, mon clan compte tellement sur moi pour montrer qu'il est tout aussi digne que n'importe quel autre même si nous ne faisons que travailler la terre.

Levant les yeux des livres elle put voir l'extérieur par sa fenêtre et eu un grand moment de nostalgie. Il y avait quelques semaines, quelques mois, elle était traquillement chez elle, au verger, là où se trouve son arbre mère, et ce qu'il reste de sa famille. Elle n'avait jamais été enregistrée dans les registres du clan comme la fille adoptive de ceux qu'il l'ont élevée, ils n'avaient jamais songé à faire les démarches, qu'est-ce que c'était à part un morceau de papier.
Kalaan, son frère, commençait à lui manquer, lui et sa femme, Sarah. C'était une belle soeur adorable, gentil, douce. Elle et Kalaan avit un fils, Urien, et souhaitait d'autres enfants mais la pauvre Sarah ne gardait jamais les enfants bien longtemps dans son ventre. Urien avait été un vrai miracle, et Sarah n'avait pas bougé de son lit durant presque toute sa grossesse, et elle le couvait à présent comme une vraie mère poule, déversant tout l'amour qu'elle avait sur lui.
Nueonia soupira.

-Je sais qu'il ne m'en voudra pas, lorsque j'ai fais une erreur avec le chef des Alarics il ne m'en a pas voulu, mais je n'ai pas envie d'en faire plusieurs, qui misent bout à bout l'énerverait et le facherait contre moi.

Elle qui essayait d'apprendre à connaitre celui qui était son époux, et qui commençait à l'apprécier, même un peu plus. Il était drôlement gentil avec elle, prévenant, et racontait tellement bien les histoires, elle l'écouterait des heures durant. Et le sourire qu'il lui avait adressé après "l'incident Alaric" la mettait encore dans tout ses états quand elle y repensait.

-Mais c'est vrai que pour le moment, je n'ai rien fais qui serait irréparable alors soyons positives, mes chances de faire éclater une guerre par un mot malheureux sont minces ! Et aussi, est-ce que tu pourrais me dire tu ? Enfin, si ça ne te dérange pas, mais vous... Ca me fait me plus vieille que je suis, et on est pas vraiment éloignées en terme d'âge.




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimue
Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse, humaine et Versipellis.
Second(s) Métier(s) : Chasseur. Apprentie dame de compagnie.
Nombre de messages : 12
Localisation : Armenelos, Maëldan.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Jeu 05 Sep 2013, 16:38

-Faire une erreur ? Avec Mavrag des Alaric ? Nimue ouvrit des yeux ronds ce qui lui donna un air de ressemblance frappant avec sa forme animale, le clan des Alaric est le moins protocolaire de tous, et leur chef est un ami de longue date du roi Parthalan, leurs pères se connaissaient. Sans compter que Fearghas et Alaric sont amis depuis très longtemps.
Nimue hésita un instant.

-Mon père dit toujours que les Alaric sont un bon clan, ce sont eux qui ont puni les Eanraig, après qu'ils aient attaqué mon clan. Mon grand-père était à peine adulte. Mon père traite parfois avec eux. La première fois que je les ai vu, j'ai cru qu'ils étaient des géants ! J'étais toute petite, enfin plus que maintenant. On dit que ce sont les plus grands des Maëldanais, ils dépasseraient tous le monde ici. Sauf les Taltos, mais les Taltos me font parfois un peu peur.

Un sourire amusé apparut sur le visage de la jeune prêtresse, avant qu'elle ne roule des yeux et prenne un air désapprobateur.

-Je ne connais pas bien Mavrag des Alaric, mais si le seigneur Parthalan a quelque chose à vous reprocher, il vous le dira. Et je ne l'ai jamais vu se mettre en colère contre personne. Vous êtes son épouse, vous devriez lui parler si faire des erreurs vous inquiète. Et si déclencher une guerre vous fait peur, sachez une chose, ma tante Morag le dit tout le temps, les hommes, ça aiment faire la guerre ou bien manger. Faites les manger et boire, et ils seront tous trop ronds pour tenir debout. Enfin c'est ce qu'elle dit.

Puis, la jeune fille hésita, secouant la tête, agitant ainsi ses boucles châtains.

-Vous êtes reine, le vous est plus une marque respect que... Enfin vous voyez. Il faudra vous y faire. Mon père me corrigerait si je me mettais à vous donner du tu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Ven 06 Sep 2013, 08:41

Nueonia rit un peu en entendant dire que le clan Alaric était le moins à cheval sur le protocole, c'était vrai que c'était l'impression que lui avait donné le chef de clan, Mavrag. Ils s'étaient fichus d'elle avec son époux, gentiment, mais vraiment, qu'est-ce qu'elle s'était sentie mal... Jusqu'à ce sourire, ce si beau et chaleureux sourire. Elle eu un instant rêveur, comme flottant dans les air sur un petit nuage tout chaud. La reflexion de la tante Morag tira un rire bien plus franc et sonore à la souveraine.

-Ma mère disait ça aussi, quand mon père avait finit de manger et qu'il ne voulait pas retourner travailler. Elle disait que les hommes n'étaient plus bon à rien dès qu'ils avaient le ventre plein. Mon frère en est un bon exemple, dès qu'il mange, c'est tout juste s'il ferait pas la sieste avec Urien au lieu de retourner au travail.

Quand sa jeune suivante lui expliqua qu'elle ne pouvait pas lui dire "tu" car c'était un signe de respect, non de marquage de l'âge. Nueonia soupira, pas un soupire las ou irrité, plus de compréhension.

-Bon, s'il le faut, ce n'est pas grave, je ne veux pas que tu ai des ennuis par ma faute. Je finirais par m'y faire tu as raison.

La jeune femme a qui elles avaient demandé le plateau frappa puis entra avec ce qu'elles lui avaient demandé. Elle déposa le tout sur la petite table ronde autour de laquelle il y avait trois chaises.
Nueonia pu voir deux petites téhières, montrant donc que chacune avait sa théière avec son thé, deux tasses bien sur, un petit pot de crème, un sucrier, des petits pains chauds, quelques morceau de fromages, des fruits, des noix, de la confitures, des scones, plus de choses qu'elle n'en avait habituellement chez elle. Elle agita les doigts d'impatience, se mordillant en souriant la lèvre inférieure.

-Je crois que je vais attaquer cette collation aussi, ce serait dommage qu'elle soit venue jusqu'à nous juste pour rester là sans être touchée ! Qu'est-ce que je vais bien pouvoir prendre en premier... Crénon de non, il y en a des choses.

Les derniers mots avaient été plus une pensée personnelle émise à voix trop haute pour qu'il n'y ai que la reine qui les entende, mais il fallait avouer que voir tout ça lui donnait envie, tout comme elle était impatiente de commencer à apprendre les choses, d'apprendre à connaître le roi, de le revoir sourire, et peut-être avoir d'autres expressions aussi... Elle ne savait pas trop le décrire.
Ses doigts pianotèrent l'air avant de se poser sur le couvercle d'une théière pour en sentir le parfum. C'était la sienne, bingo, elle se servit, mit un sucre, et atrappa un pain chaud qu'elle ouvrit en deux et dans lequel elle mit un peu de fromage frais, et quelques noix.

-Bon appétit !




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimue
Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse, humaine et Versipellis.
Second(s) Métier(s) : Chasseur. Apprentie dame de compagnie.
Nombre de messages : 12
Localisation : Armenelos, Maëldan.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Mar 10 Sep 2013, 13:48

En voyant l'expression de déception passer sur le visage de Nueonia, Nimue se mordilla la lèvre. Toujours hésitante, la jeune fille soupira, avant d'avoir un sourire timide.

-Je n'ai pas dit que je ne pourrais pas vous dire tu en privé. Mon père ne sera pas toujours derrière moi. Mais pour l'instant, vous tutoyer me gênerait. Mais je dis pas non plus que ça ne finira pas arriver. Pour l'instant, restons comme cela, et je finirai bien par m'y faire moi aussi.

Souriant plus franchement, elle s'écarta de la table pour laisser à la servante qui venait d'entrer, déposer le contenu du plateau. La table de la chambre se retrouva soudainement très encombrée, mais tout ceci sentait vraiment très bon, les effluves des thés, les confitures et l'odeur des scones encore tièdes firent plaisir à Nimue, qui se retrouva soudain dans la petite maison en pierres de sa tante, à prendre le thé avec elle, près du feu, alors que dehors, le vent et la pluie assombrissaient le bois et les landes. Tirant une des chaises à l'assise et au dossier rembourrés et tapissés de tissus colorés. La chambre de Nueonia reflétait le sens du style coloré et chaleureux de Noorah, qui semblait avoir fait le maximum pour qu'elle puisse se sentir à l'aise. Prenant place, Nimue regarda la reine avec des yeux ronds, en l'entendant jurer, avant de se mettre à rire.

-Ca aussi, vous vous y ferez. Térésa, la femme qui dirige les cuisines est du genre généreuse. Mais ne vous en faîtes pas, rien ne sera perdu. En général, les cuisines donnent ce que n'a pas été mangé. Enfin, avec une meute de loups en guise de clan, autant dire que parfois, il ne reste pas grand chose. Mais oui, bon appétit !

La petite théière avec son thé d'Armenelos était en porcelaine crème, avec des petites fleurs roses et dorées. Nimue ouvrit le couvercle, humant les vapeurs, et examinant la couleur. Elle remit en place le couvercle, le thé n'ayant pas encore assez infusé à son goût. Comme beaucoup de Maëldanais, elle le prenait assez fort en goût. A la place, elle se saisit d'un scone, un de ses petits pains typiquement Maëldanais, avec une mie assez compacte. Elle l'ouvrit en deux, le tartina généreusement de beurre fouetté, avant d'y déposer une bonne cuiller de confitures de mûres sauvages. Elle referma le scone, et mordit dedans.

-Les cuisines d'Helmet Hall connaissent vraiment bien leur métier. J'aime bien y aller, l'ambiance là bas est tellement... enfin, ce sera partout pareil dans Helmet Hall quand tous les invités de vôtre mariage seront repartis. Et vous aurez alors plus de liberté pour être avec le seigneur Parthalan. Et aussi pour pouvoir apprendre à connaître la forteresse. Et si vous voulez, je pourrais aussi vous emmener visiter Armenelos. Il y a quelques endroits à voir, comme le marché d'Hossë, vous pourrez peut être trouver des cadeaux pour votre frère et sa famille, cela leur fera peut-être plaisir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Mar 15 Oct 2013, 17:25

La collation fut grandement appréciée des deux femmes. Nueonia avait chipé un scone à Nimue, pour y goûter, et avait manqué de jurer une seconde fois tant elle le trouva bon. Elle l'avait longuement mâché, appréciant le gout. Son thé était juste parfait et avec un sucre il n'était pas trop amer, les petits pains étaient chauds et moelleux comme elle les aimait, et ce fromage frais légèremen salé agrémenté de noix était un ravissement du palais. Vraiment rien à redire, même si elle devait avouer que la cuisine de sa mère et celle de Cora, lui manquaient.
Moreira, lorsqu'elle était encore en vie, faisait des potages chauds tellement épais et gourmands qu'ils étaient autant un plaisir qu'un réconfort en hiver, ils calaient bien et donnait suffisament d'énergie pour une journée de travail. Et les tartes de Cora, sa belle-soeur, étaient les meilleures du monde, jamais sèches, toujours pleines de bonnes choses, aussi bonnes sucrées que salées. Elle, elle faisait une cuisine approximative, jamais très salée, jamais très cuite, ou trop cuite, qui ne manquerait à personne, ça elle pouvait le jurer.
Quoi qu'elle se débrouillait bien en biscuits tout simples, même s'ils étaient souvent à laisser tremper dans le lait une bonne heure lors de ses premiers essais.
Lorsque sa jeune suivante lui proposa de lui faire visiter la ville, Nueonia leva un doigt, signalant qu'elle allait parler, le fit tournoyer le temps qu'elle mâche puis qu'elle avale, et ouvrit la bouche pour finalement répondre.

-Le roi me l'a déjà proposé, lorsqu'il y aura moins de monde, il me fera visiter Armenelos et me dira tout ce qu'il sait sur cet endroit. Mais je pense qu'après cette première visite, j'aurais encore besoin d'un guide, si tu es toujours d'accord je t'emmennerais avec moi à ce moment.

La reine allait reprendre une gorgée de thé, souriante, lorsqu'elle eu une sorte d'illumination qui lui fit ouvrir des yeux tout ronds. Elle reposa sa tasse, fixant Nimue. Elle ouvrit de nouveau la bouche, mais rien ne sortit. Elle rosit, referma la bouche, se mordilla un peu la lèvre, puis dit timidement.

-J-je vais sûrement avoir l'air idiote mais... Avec quel argent ferais-je des cadeaux à ma famille ? Je n'en ai pas emporté...




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimue
Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse, humaine et Versipellis.
Second(s) Métier(s) : Chasseur. Apprentie dame de compagnie.
Nombre de messages : 12
Localisation : Armenelos, Maëldan.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Chambre de Nueonia   Dim 20 Oct 2013, 20:29

Une lueur de malice s'alluma dans les yeux de Nimue. Elle avait dévoré trois scones à la suite, et savourait à présent son thé Maëldanais qui avait suffisamment infusé à son goût. Elle reposa sa tasse, délicatement, et se saisit d'un troisième scones qu'elle entreprit de couper en deux pour y mettre une nouvelle couche de beurre fouetté, raffolant du goût très doux et de la texture. Nimue tartina généreusement les deux moitiés du scones tout en parlant :

-Oh, si le seigneur Parthalan vous a proposé une visite de la ville, c'est aussi bien. Et surtout, cela vous donnera peut-être l'occasion de lui faire part de vos inquiétudes. Et peut-être pourrez-vous lui faire part de vos recherches.

Nimue désigna les piles de livres avec un sourire. Une moitié de scones beurrée fut rejointe à une nouvelle cuiller de confiture de mûres sauvages. Le scones fut reconstitué et avant de mordre dedans, la jeune fille continua :

-Et je serais toujours partante pour une sortie. Armenelos est vaste, et il y a tant d'endroits à voir !

Nimue croqua dans son scones généreusement garni, et leva les yeux vers la reine, alors qu'elle avait la même expression qu'un poisson hors de l'eau. Intriguée, sa demoiselle de compagnie leva un sourcil, et attendit avant de mâcher, se demandant ce qui lui arrivait. Nimue reposa son scones, s'essuya les doigts sur sa serviette, mastiqua vigoureusement, et avala avant de répondre, sérieuse :

-Avec celui des Fearghas. Vous êtes une Fearghas maintenant. J'imagine que vous devriez en parler avec le seigneur Parthalan, ou avec Noorah, que vous ayez une somme d'argent à vous me paraîtrait normal. Et personne ne vous reprochera de vouloir faire des cadeaux à votre famille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chambre de Nueonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Helmet Hall-
Sauter vers: