AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Minidou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Una
Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Minidou   Dim 17 Mai - 13:38

I – Identité :

Nom, prénom : Una Namilu

* Age : 32 ans
* Caste (métier) : Guérisseuse
* Peuple : Hybride, mi Dunpeal, mi elfe.
* Sexe : Femme

II - Physique :

Una fait jeune, on lui donne rarement plus de 20 ans, elle est aussi d’une apparence fraîche et pétillante, même si cela cache une grande souffrance. Elles à de longs cheveux blonds platine dont la pointe lui chatouillent le creux des reins, et ses yeux sont d’une couleur particulière, ils sont à la fois chocolat, et vert feuille. Elle porte souvent des vêtements aux couleurs douces, telles que du parme, du vert, du bleu ciel, mais plus souvent elle porte du blanc. Ce sont toujours des robes, plus ou moins légères selon le temps et les circonstances, qu’elle porte, et le plus souvent elle est chaussée de bottines ou de petites chaussures plates.

III -Historique, personnalité, armement :

o Histoire :

Son père mourut alors qu’elle était encore une très jeune enfant, sa mère l’élevé pratiquement toute seule. La mort de son époux l’avait rendu dure et acariâtre, surtout envers sa fille qu’elle pensait injustement responsable de la mort de son mari. La petite du suivre tout un tas de règle de bonne conduite, de politesse, sa mère voulait que plus tard elle se marie avec un noble, ou quelqu’un de riche, pour qu’elles puissent toutes deux s’élever dans la société. Même si elle voulait plus sa gloire que celle de sa fille. Mais Una ne voulait pas d’un amour d’argent, ou d’intérêt, elle ne venait même pas d’un milieu bourgeois. Non elle voulait aider les plus démunis, consacrer sa vie à aider et soigner les autres. Tout l’inverse de la volonté de sa mère. Elle commença alors à mener une double vie, avec l’aide de l’un de ses professeurs. Aux moments où elle était sensée être avec lui, elle allait au sanctuaire développer son don de guérison et se former en temps que guérisseuse. Un soir où elle rentrait de sa double vie en tournant dans une ruelle qui la faisait rentrer plus vite, et elle rencontra un homme salement blessé.
Ne pouvant le laisser là, elle lui proposa d’aller au sanctuaire avec elle, il refusa nettement, et essaya de s’en aller. Mais dans son état, il ne pouvait faire grand-chose. Elle le rattrapa bien vite, et il lui expliqua qu’il était assez recherché et qu’aller au sanctuaire n’allait pas franchement l’aider. Una lui proposa alors de venir avec elle, elle pouvait lui offrir un endroit sur et des soins, et puis il n’avait pas vraiment le choix. Ne pouvant le cacher chez elle, du moins là où sa mère allait, elle l’installa dans son ancienne cachette. Pour l’atteindre il fallait aller dans la remise, puis monter une échelle. Ce fut le plus dur, le faire monter, mais une fois cela fait, Una l’étendit sur le matelas monté ici par son père autrefois, et se mit au travail. Après s’être assurée d’avoir soigné les plaies qui portaient le plus atteinte à l’homme, l’elfin le couvrit et descendit. Elle prétexta une petite sortie dans les boutiques pour justifier son retard, et sa mère la crue, elle avala l’appât, l’hameçon et le bouchon.
Retournant discrètement dans la nuit au chevet de l’homme, elle emporta des bandages et des onguents, et aussi de la nourriture et de l’eau. Pendant plusieurs jours elle le protégea ainsi, ne retournant pas au sanctuaire et veillant sur son malade comme une infirmière dévouée, et lui tenant compagnie comme une amie. Durant la convalescence de son protégé, elle le trouvait de plus en plus attirant, il se confiait à elle, tout en restant assez vague, mais rapidement elle su la nature de son travail. De son coté elle lui parla de sa mère, de ce qu’elle aimait bien, de sa vocation à aider les autres comme son père avant elle. Ils se rapprochaient l’un de l’autre de plus en plus et arriva ce qu’il fallait qu’il arrive. Ils eurent une liaison. Mais arriva le jour où son bel inconnu, oui il ne lui avait toujours pas dit son nom, du s’en aller, reprendre sa vie et semer ses ennemi. Avant qu’il parte, elle lui demanda au moins son nom. Il le lui murmura à l’oreille, et disparu. Elle garda le nom de cet inconnu qui n’en était plus vraiment un dans son cœur, et ne le révéla à personne.
Elle reprit sa vie d’avant. Mais quelque chose la bouleversa radicalement. Elle grossissait, au niveau du ventre. Fruit de son amour pour son bel inconnu, un enfant croissait en elle. La vieille mère ramena son grain de sel. Voyant cela, elle gifla sa fille et la traita de catin, comment pouvait-elle lui faire ça, coucher avec des hommes et se faire engrosser de la sorte alors qu’en restant vierge elle aurait eu plus de valeur pour un mariage noble !? La mère ajouta qu’il fallait se débarrasser de cette chose avant qu’elle ne vienne au monde, ou même quand elle viendrait au monde. Avoir un enfant de père inconnu, c’était une honte, et quelque chose qui allait ruiner tous ses projets pour s’élever. Fini les mariages important, il lui faudrait trouver un mari avec une situation moyenne pour survivre. Toujours des plans pour son bien être à elle et non celui de sa fille.
Una avait réfléchit, cet enfant n’avait rien demandé. Il était innocent, n’avait pas demandé à naître, et puis… Elle savait parfaitement qui en était le père, et avoir un cadeau, aussi involontaire qu’il soit, de sa part c’était quelque chose qu’elle trouvait merveilleux. Et ce que lui hurla sa mère renforça sa conviction et son envie d’aller totalement à l’encontre de ce que sa génitrice pensait. Alors pour une fois, Una se dressa contre sa mère, elle garderait cet enfant, et l’élèverait, tant pis pour le fait qu’il n’ait pas de père, elle l’aimerait. Grommelant sur « la gaminerie de sa fille à vouloir jouer les mamans », la mère d’Una la laissa faire et partit en voyage dans les jours qui suivirent pour se changer les idées. Libérée de cette mère étouffante, Una eu tout le loisir de préparer une chambre pour son enfant à venir et, surtout, de faire rechercher celui qu’elle savait être le père.
Peu lui importait qu’il soit recherché par des gens peu recommandables, ou qu’il en soit lui-même un, elle voulait qu’il sache, il était même tout à fait légitime que son inconnu soit au courant, un enfant ne se conçoit qu’à deux. Et elle voulait qu’il soit au moins au courant, Una le lui demanderait pas d’être un père parfait et toujours là. Elle engagea quelqu’un chargé de le trouver. Elle lui donna une description physique précise, et prétexta que c’était pour qu’il exécute un gros contrat. Il fut retrouvé, et quand elle revit enfin son inconnu, Nottingham de son véritable nom, son ventre avait bien enflé et d’après les médecins elle n’était pas loin de la délivrance. D’ailleurs elle n’eu pas besoin de faire de grands discours pour qu’il comprenne pourquoi avait-il réellement été convoqué ici, il eu même le droit d’assister à la naissance de son enfant, car l’émotion d’Una avait été si grande, que cela avait tout précipité et elle accoucha quelques heures après l’arrivée du tueur à gage. Une collègue l’aida à mettre son enfant au monde, et Nottingham resta à ses cotés. Et c’est avec une voix assez émue qu’elle annonça tant à la mère qu’au père.

-C’est un ange. Un petit garçon.

Elle prit son petit garçon dans les bras. Il avait déjà une fine couche de cheveux blonds, et de drôle d’oreilles trônaient sur le coté. On remarqua de petites ailes dans le dos, comme celles des chauves souris. Ni Una, ni son inconnu n’avaient vu cela chez un bébé. Leur enfant était unique. Il avait les yeux de sa mère, et on eu du mal à lui trouver quelque chose de son père. Peut-être le nez, où la bouche. Quoi qu’il en fût, Nottingham resta avec elle quelques jours. Un soir ils discutèrent ensemble. Il ne pouvait se permettre d’avoir de famille à mettre en danger, à cause de son métier, mais il voulait aider Una financièrement, et faire de temps à autre une petite visite. L’hybride n’en demandait pas tant et comprit parfaitement son inconnu. Il repartir, promettant de repasser le plus souvent qu’il pouvait se permettre. Et il tint cette promesse. Una ne se souciait plus vraiment de sa mère, elle avait reçu une lettre comme quoi elle restait en voyage un peu plus longtemps, mais elle, elle nageait dans le bonheur. Dans ce bonheur, elle n’y resta pas loin d’une année, un an avec son trésor qu’elle avait appelé Llewyn. Elle avait plus d’une fois reçue la visite de son Nottingham, il était venu avec de l’argent et même un cadeau pour le petit. Elle avait trouvé ça craquant, un homme aussi grand, faisait même peur aux autres, amenant une peluche à un petit bout devant lequel il n’en menait pas large. Llewyn lui-même ne semblait pas être effrayé par son père, le reconnaissant même très rapidement, pourtant il ne le voyait pas très souvent, mais quand Nottingham venait, il restait quelques jours et c’était un bonheur pour l’enfant, sa mère et son père. Mais aux vues du métier du père de son enfant, ce dernier ne pouvait se permettre de venir trop fréquemment, sinon il les mettait en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Una
Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Minidou   Dim 17 Mai - 13:39

Il n’était pas là, et Una était entrain de jouer avec son petit dans la salle spécialement aménagé pour qu’il s’amuse en toute sécurité, quand sa mère fit irruption. Elle rentrait enfin de son long voyage dans Inwilis. Ayant oublié la méfiance qu’elle devait avoir à l’égard de sa mère acariâtre, elle se leva, Llewyn dans les bras, pour lui présenter avec un grand sourire son petit-fils. Le fait d’avoir été aussi comblée pendant plus d’une année et demie l’avait rendu moins méfiante. Deux hommes entrèrent dans la pièce avec l’acariâtre. Llewyn commença à pleurer dès cet instant. Serrant son petit Llewyn contre elle, Una demanda qui était ces gens, ce qu’ils faisaient là. Sans répondre sa mère s’approcha et lui arracha sans ménagement l’enfant des bras, le gardant à bout de bras, comme s’il était infecté.

-Maintenant que tu as bien joué à la mère pendant plus d’un an, il est temps de songer à ton avenir.

-Non ! Llewyn ! –Un des hommes la saisit pour l’empêcher d’aller plus loin, elle se débattit férocement- Rends moi mon fils ! Rends le moi !!

-Non. Cette erreur ne peut-être mon petit fils, il n’a même pas de père. Faites ce que vous avez à faire. –Elle le donna au deuxième homme qui prit l’enfant en pleurs et sortit- Désormais tu feras ce que je te dis. Je t’ai trouvé un mari, il est peut-être vieux, mais il est riche, et tu l’épouseras que tu le veuille ou non. Vous, veillez à ce qu’elle se tienne tranquille.

-LLEWYN !!

Durant trois semaine elle ne voulu plus rien manger ni boire. Elle ne pouvait pas sortir, des barreaux avaient été mis à sa fenêtre, et l’un des hommes la gardait farouchement dans la chambre. Elle voulait s’arrêter de vivre. Celui qui l’avait arrêtée la forçait à se nourrir un minimum et à boire. En tendant l’oreille, l’elfin entendit le rapport de celui qui avait enlevé son fils, il l’avait abandonné dans une forêt loin de la ville. Elle n’en fut que plus effondrée. Prenant vite pitié d’elle, son gardien la laissa s’enfuir, en ‘‘oubliant’’ de fermer sa porte. Elle se réfugia au sanctuaire, auprès de ses miséreux et de ses amis. Ils l’accueillir dans un état de maigreur et de fatigue alarmant. Elle demanda à celle qui l’avait accouchée de guetter son inconnu, il fallait qu’elle lui dise ce que sa mère avait fait, qu’elle n’avait pas été à la hauteur, qu’elle avait échouée dans son rôle de mère. Il ne se représentât pas avant des mois et des mois. Intercepté par l’amie d’Una, cette dernière le mena jusqu’à l’elfin. C’est une femme encore très fragile tant physiquement que mentalement qui l’accueillit, allongée dans un lit, et qui lui apprit ce qui s’était passé. Elle n’a jamais su dire ce qui se passa dans la tête de son inconnu, si il était profondément triste, indifférent, en colère, ou même déçu tout ce qu’elle sait c’est qu’il n’afficha aucune de ses émotions, et qu’il s’en alla.
Près de 11 ans après le drame de son enfant, noyant sa peine dans le travail acharné, elle habitait une petite maison sans personnalité et sobrement meublée. Elle se fichait de savoir ce qu’étaient devenue sa mère et ses foutus plans d’élévation social, elle ne lui donnait aucunes nouvelles, Una non plus d’ailleurs. Quelques collègues avaient bien tenté de lui remonter le moral en lui disant que quelqu’un avait peut-être trouvé son fils, mais elle ne voulait plus se faire de faux espoirs, pour elle il était mort, dévoré par les créatures de la forêt. Elle n’avait pas le courage d’essayer de s’imaginer qu’il était en vie, et qu’un jour il la retrouve et lui demande pourquoi elle n’est pas venue le chercher et s’occuper de lui. Elle s’est découverte un don pour la métamorphose, elle se changeait en une biche toute blanche, elle faisait parfois des ballades sous cette forme dans le sanctuaire, ou même en forêt. Durant ces onze ans, elle revit son inconnu, et fit même la connaissance d’un de ses collègues qui la voyait d’un mauvais œil au début. Il lui rendait visite rarement, sûrement à cause de Llewyn, puis beaucoup plus souvent même si ils n’abordaient jamais le sujet de l’enfant disparu. Finalement Nottingham et son ami finir par habiter chez elle, pour son plus grand bonheur. Elle recouvra vite une meilleure santé et sa joie de vivre au contact de son amour.
Une vague de joie encore plus intense la traversa le jour où elle reçu une missive comme quoi sa mère était morte pour des raisons pas très claires. Mais Una se fichait de savoir comment la vieille femme était morte, elle était enfin vengée de cette mégère qui avait détruit sa vie et celle de son enfant. L’elfin a donc laissée sa maison au sanctuaire, l’offrant à quelqu’un, et est retournée dans son ancienne maison. Elle brûla dans la cheminée dans un grand feu de joie toutes les affaires qui lui faisaient penser à sa mère, Nottingham l’aidant de bon coeur. Et en fouillant, elle a trouvé dans le grenier avec émotion des cartons contenant tous ce qu’elle avait acheté pour son Llewyn. Elle aménagea gaiement la maison, vivant désormais avec son amour, l’acrobate presque muet qu’il avait en collègue et complètement libérée de ses entraves parentales.

o Caractère :
Douce, elle paraît faible, mais maintenant elle tente se faire violence, plus personne ne lui dictera sa conduite, ni sa façon de gérer sa vie. Elle est attentive à tout un chacun et son caractère travailleur noie l’immense plaie de son coeur. Toujours amoureuse de son inconnu, elle attend inquiète entre chaque contrat qu’il revienne, espérant qu’il soit sain et sauf.

o Passions, phobies :
Elle aime aider les autres et se rendre utile, elle aime aussi tendrement son enfant, même si elle ne se souvient de lui que bébé et qu’il est sûrement mort. Sinon, elle n’a pas vraiment d’autre passion à part son travail et son inconnu.
Elle n’a pas peur de grand-chose, surtout depuis que sa vie a été broyée par sa mère, sauf peut-être d’avoir de nouveau un enfant. C’est bête, mais elle est tellement terrifiée à l’idée qu’on puisse lui enlever son enfant une deuxième fois qu’elle à peur d’en avoir un, elle ne veut pas qu’une autre vie soit détruite et que la sienne soit réduite en poussière. Sinon elle à peur pour la vie de son amour.

o Armes :
Elle n’a d’arme que sa métamorphose et son pouvoir de guérison qui peut dans certains cas se révéler très utile.

o Pouvoirs :
Elle est métamorphe et se change en une biche à la robe aussi blanche que la neige et aux yeux vert feuille et marron, comme les siens au naturel. Elle a aussi un fort pouvoir de guérison, soignant presque tout, des petites coupures aux grosses brûlures et fractures. Par ailleurs elle peut faire une utilisation de ce don assez contradictoire. En effet, elle peut non seulement soigner, mais en sondant le corps de quelqu’un elle peut faire réapparaître les vieilles blessures et les rouvrir à l’extrême.

o Choses particulières à votre personnage : Faite avec 100% de Minidou.

Désolée pour le double post, mais apparemment ma présentation entière était trop grande pour un seul post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Minidou   Dim 17 Mai - 13:57

Ouch !
Too much sweetness ! XD

Minidou oui, eh bien... Bienvenue ! Pour un peu, Ukitake et Cécilia auraient pu être détrônés !
Comme prévu, je vous prépare une maison pour loger tout ce petit monde.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minidou   Dim 17 Mai - 23:00

Bienvenue Una, on se retrouvera bien vite j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minidou   Lun 18 Mai - 0:12

Bienvenue Madame Minidou, puissiez-vous connaître un peu plus de bonheur à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Minidou   Jeu 21 Mai - 15:35

Bienvenue madame, bon jeu, et comme a dit Haruka, puissiez vous être plus heureuse maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Una
Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Minidou   Jeu 21 Mai - 17:11

Merci à vous, reviens vite Nottingham, et fait bien attention à toi surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minidou   Jeu 21 Mai - 21:56

Bienvenue à vous ! Trop mimi <3 oups pardon ... *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minidou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Minidou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Promenade avec minidou
» Minidou
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: