AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un matin de recherches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un matin de recherches   Sam 16 Mai - 22:59

Haruka souffla une nouvelle fois dans les mèches de sa franges pour les dégager de ses yeux et donna un petit cri excité à sa trouvaille. Lochiel à un dizaine de pas de là leva le nez d'un ouvrage et lui adressa un regard à la fois amusé et réprobateur. Haruka, dans un élan de puérilité, lui tira la langue et calla l'ouvrage sous sa poitrine pour galoper getas cliquetantes, jusqu'à la table qu'elle avait investi même pas une heure plus tôt, mais qui était déjà jonchée de vieux ouvrages.
A force de regarder à chaque fois dans l'opulente bibliothèque de sa famille, elle avait fini par user cette ressource là. Mais la demande de tissus était toujours aussi forte et en hausse alors il fallait trouver de l'inspiration ailleurs pour certains modèles. Elle avait flairé le bon filon apparemment parce qu'à chaque fois qu'elle trouvait un livre intéressant, elle voyait quelque chose se dessiner dans sa tête. Elle s'installa sur le bord de sa chaise et rouvrit le livre à la page qui parlait des modes de Dangweth à la fin du premier âge. Ce n'était pas les textes eux même qui l'intéressait -bien que ceux-ci soient très intéressants- mais plutôt les gravures et autres tableaux qui figuraient dedans.

-T'as trouvé quelque chose ? Lochiel se pencha par dessus son épaule pour voir de plus près ce qu'elle inspectait avec intérêt.
-Oh oui, je crois que j'ai trouvé les modèles de la saison. Elle adressa un grand sourire à son garde qui leva les sourcils et alla s'installer un peu plus loin en face.
Haruka, elle, n'avait d'yeux que pour ses livres qu'elle cala comme elle pouvait les uns contre les autres avant de sortir une trousse contenant toutes ses couleurs et un grand carnet pour faire quelques croquis.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Dim 17 Mai - 14:27

Il s'était attardé sur la route, regardant dans des boutiques, allant s'acheter des petits trucs. Son frère lui avait parlé de faire augmenter sa popularité parce qu'il n'était pas trop connu comme étant le roi, mais ce n'était pas si mal comme cela non plus, au moins personne ne pouvait colporter qu'il avait vu le roi se ballader en ville, et personne ne viendrait le chercher. Bon, avant que les gardes ou qui ce soit n'arrive envoyé par Gunther, il devait aller à la bibliothèque de la ville.
Il entra dans le grand édifice et retira sa capuche avant d'aller se poser sur une table pas trop loin de l'entrée, mais un peu cachée, lieu stratégique pour controler les entrées sans forcément se faire voir. Et là, ce qui devait être une journée tranquille, sans enuis et calme, se changea en cachemard. Une groupe de jeunes fille se posa à une table voisine, jusque là tout allait bien. Elles n'arrêtaient pas de le regarder, et murmuraient vite, lorsque soudain, une brunette un peu enveloppée se leva d'un seul coup et cria en le pointant du doigt.

-Je sais !! C'est le nouveau roiiiii !!

Le blond fit voler son livre et partit au pas de course, les groupies lui courrurent après. Mais pourquoi fallait-il qu'il aille dans le seul endroit où quelqu'un savait vraiment qui il était ? Filant entre les rayons, ne voulant pas mourir étouffé par une bande de fille qui ne voyait qu'en lui le meilleur partit du moment. Dérapant à chaque tournant, et montant les escaliers quatre à quatres, il commençait à deséspérer de les semer un jour quand il réussit à disparaitre de leur vu et à se fourrer sous une table.
Il sentit une paire de jambes près de lui, et parla vite à voix basse.

-Chuut, ne dites rien, vous ne m'avez pas vu, je n'existe pas, agissez comme d'habitude je vous en prie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Lun 18 Mai - 0:26

Haruka avait été tellement enfoncé dans son monde qu'elle n'avait pas assimilé les bruits de pas de course ou les vibrations dans le sol dût à une personne se jetant sous la table où elle était assise. Néanmoins elle sentit le contacte de quelque chose contre ses jambes et sursauta, regardant en face d'elle persuadé que Lochiel lui faisait du pied pour la déconcentrer. Sauf qu'il était plus loin sur sa droite et jetait un coup d'œil un peu méfiant sous la table. Haruka fît de même et échangea un regard quelques instants avec l'individu planqué là. Et entendit les cris surexcités qui approchait rapidement de derrière l'étagère consacrée à l'herbologie médicinale. Calmement elle se redressa et échangea un coup d'œil avec Lochiel qui lui aussi avait ajouté deux et deux, en accord ils hochèrent la tête et Lochiel se leva et trottina vers la baie vitrée, tenant le fourreau de sa rapière contre sa jambe. Le groupe s'arrêta en pleine vue et Haruka fît semblant d'être très intéressé par son livre.
-Moi je te dis qu'il est passé par là ! dit la blond du groupe tout haut. Auquel elle se fit répondre par tout un nombre de 'chut !'. Mais les filles semblèrent prendre les gentils demandes de calme pour du beurre et continuèrent à papoter de plus belle. Cette fois les gens insistèrent un peu plus, certains se retournant avec des regards réprobateurs.
-Pst ! Hé, les filles !
Elle voyait tout juste Lochiel, caché à moitié par une étagère qui faisait semblant de regarder par la baie vitrée entrouverte en pointant du doigt les jardins du grand balcon.
-Il est parti par là.
Avec des cris surexcités le groupe d’harpies se jeta littéralement par la porte, Lochiel sautant de côté et manquant se ramasser par terre avec un « woah ! » Haruka passa la tête en dessous de la table avec un sourire amusé.
-Voilà, elles sont parties. Maintenant si vous aviez l’obligeance de sortir de là-dessous, sinon je craints fort que mon garde se sente obligé de défendre mon honneur.
Parce que non seulement ce jeune homme était collé contre ses jambes, mais il avait aussi une vue imprenable sur ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Mar 2 Juin - 13:32

Collé aux jambes de la jeune fille, par pure raison de camouflage, n’y voyez aucune arrière pensée, Wolfram priait pour que ce groupe de groupies ne le voit pas. Un miracle eu lieu, en la personne d’un homme qui s’avéra être le garde de la jeune fille aux jambes douces qui lui demandait avec un sourire de sortir sinon elle ne répondait plus de son garde. Le roi sortit de sous la table de la même manière que n’importe qui, c’est-à-dire d’une manière ridicule et en se cognant un peu la tête sur le bord. Mais il se redressa avec honneur, ne laissant rien paraître de sa rencontre avec le bois qui l’avait abrité. Essuyant ses genoux qui avait récoltés un peu de poussière, il s’adressa à sa sauveuse.

-Merci beaucoup, je ne tenait pas à mourir écrasé par une bande de sangsues déguisées jeunes filles. Désolé d’avoir dû violé l’intimité de vos jambes, qui sont très douces soit dit en passant, pour survivre. Je vous paye un repas pour me faire pardonner ?
Il lui sourit. Et jeta un œil vers le balcon où il savait le garde de la fille partit. L’envie de partir avec elle en le laissant derrière eux le tentait
-Mais peut-être devrions nous attendre que votre garde revienne, déjà qu’il va sûrement vouloir m’assassiner pour m’être refugié presque sous vos jupes, si en plus je vous « enlève » sans qu’il le sache, je n’aurais plus qu’à compter mes minutes à vivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Mer 3 Juin - 1:27

Haruka jeta elle aussi un coup d'œil vers la porte-fenêtre et adressa un sourire amusé au jeune homme qui s'excusait tout en enfonçant le piolet un peu plus loin. Ce n'était pas des manières de parler des jambes aussi douces soit-elles des jeunes filles, mais d'un autre côté elle n'était pas sa chère et défunte mère alors elle n'en ferrait pas toute une histoire. Lochiel ne revenait pas, ce qui la laissait penser qu'il avait suivit le troupeau de filles, pour faire quoi elle ne voulait pas savoir. Et rien que pour cet écart de conduite de sa part elle se leva et rangea ses affaires dans son sac bandoulière qu'elle percha sur son épaule. Elle referma ensuite tous les livres qu'elle empila en deux tours inégales, mettant la plus lourde dans les bras du jeune homme blond sans préavis.
-Si vous voulez m'inviter à manger je n'y vois aucun inconvénient mais vous allez d'abord vous rendre utile.

La jeune noble marcha vers le bureau de la bibliothécaire sans avoir le moindre doute que son nouvel 'ami' la suivait en maugréant sur le poids des livres. Elle laissa tomber sa propre charge devant celle qu'on surnommait 'le chien de garde du savoir' et celle-ci lui adressa son habituelle expression pincée par dessus les verres de ses lunettes. Haruka elle, ne perdît pas son sourire.
-Alors, vous êtes revenue si vite milady ?
-Oui, je vous dévalise encore de vos précieux livre Madame Pinch. Je serrais bien restée mais ce jeune homme est la cause de mon départ impromptu. Mon garde devrait revenir, pourriez vous lui donner tout ceci et lui dire que je suis partie ? Merci.
La bibliothécaire grogna pour toute réponse et commença à passer en revue et noter tous les noms des livres pour les laisser sortir. Haruka se tourna vers le blond et roula joyeusement ses yeux au ciel.
-Bon, maintenait vous proposez quoi ? Vite avant que mon garde décide de revenir…
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Jeu 11 Juin - 13:38

Il se retrouva porteur d’une pile de livre lourde et conséquente. Vengeance de la jeune fille pour avoir osé toucher à ses jambes ?
Peut-être…
Bon, en même temps il l’avait cherché en plus, en lui disant qu’elles étaient douces, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Et puis ce n'était que le stricte vérité.
-Et bien je suis à votre service.
Il suivit donc la jeune fille avec vaillance, et en essayant de faire celui qui ne sentait pas ses doigts manquer de sang parce qu’un livre s’était mal placé.
La bibliothécaire avait l’air aussi aimable qu’un troll des cavernes réveillé avant l’aurore. Wolfram ne se fit pas prié pour poser sa pile devant la femme qui eu une grimace, et lui il lui adressa un grand sourire d’ange charmant, comme il savait si bien les faire pour avoir ce qu’il voulait auprès de sa mère.
Madame Pinch eu une drôle d’expression, comme si elle ne savait pas si il fallait sourire ou pincer les lèvres.

-Je vous propose d’aller à l’auberge d’Oldriver, et d’y commander ce que bon vous semblera, puis si votre garde et Gu-mon ‘‘chaperon’’ ne nous ont pas retrouvés, je serais votre humble serviteur pour quelque endroit ou vous voudriez aller. Enfin si vous voulez encore me voir après le repas.
Le prince lui tendit le bras en invitation à le suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Mer 15 Juil - 18:48

Nemu avait conduit le capitaine Hale jusqu'à la Grande Bibliothèque, un édifice immense prenant à lui seul, une des avancées de terre, sortant directement du flan de la montagne où la ville était nichée. Ils laissèrent leurs montures à l'écurie prévue pour les visiteurs.
Ills passèrent par la grande porte, et elle demanda à voir immédiatement le responsable, au nom de sa seigneurie Alex Di'Carréra. Un homme d'âge mûre arriva quelques minutes après, un gros registre sous le bras, ses lunettes demi-lunes posées sur le bout du nez.
Elle se présenta comme l'humble servante de Don Di'Carréra, amiral du Andromadâ, à Fendassë, et soumit à l'administrateur en chef de la bibliothèque, les faux papiers fabriqués durant la nuit.
Leurs examinations dura bien une demi-heure, pendant laquelle, Nemu attendit surtout le bruit des chaises, et celles de jeunes filles pointant un garçon blond du doigt, tout en minaudant derrière des étagères. Une vieille bibliothècaire leur ordonna de faire silence.
Une fois l'examination des papiers faîtes, ils durent attendre un quart d'heure de plus, le temps qu'un autre bibliothècaire arrive, pour leur ouvrir la section interdite.
Ils montèrent un étage, accèdant à une sorte de grande mezzanine, avant de gagner le mur du fond, où s'encastrait une double porte en bois. Le bibliothècaire sortit un trousseau de clefs énorme, et dévérouilla le système évitant toutes intrusions dans les archives et la section interdite.
-Je suis navré, mais seul votre maitre peut entrer, vous n'avez pas le grade suffisant pour pouvoir mettre les pieds ici, et votre nom ne figure pas sur le mandat.
Nemu hocha la tête, et se recula. Elle jetta un coup d'oeil à Alexander, qui savait mieux qu'elle, ce qu'il cherchait. Au pire, il assomerait le bibliothècaire, et prendrait le livre, si elle ne pouvait pas en tourner les pages, pour les garder en mémoire, mot pour mot, grâce à sa mémoire visuelle, qui n'avait rien d'humaine.

Le capitaine Hale entra à la suite de l'homme. Elle se posta au coin d'une étagère, attendant le retour de son acolyte.
Au bout de dix minutes, ses yeux vagabondèrent sur les rayons, elle recula pour voir les livres du rayon derrière elle. Elle sentit qu'elle marchait sur les pieds de quelqu'un, et qu'elle avait du mettre son coude dans un visage. Nemu fit volte face, et regarda le jeune blond qu'elle venait de piétiner.
-Ah ! Je vous demande pardon, je n'ai pas vu que vous étiez derrière moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Mer 26 Aoû - 21:50

Wolfram se retint de pousser une exclamation de douleur quand un pied lui écrasa le sien, et qu’un coude fit connaissance avec son visage. Il se tenait le nez et regardait la jeune femme avec des yeux enragés.
Il regarda sa main pour constater qu’il saignait légèrement, ce qui l'énervait encore plus.
-Faites un peu attention ! Vous savez qui vous venez de défigurer là ?
Il pressa la narine qui saignait avec un regard furieux pour la femme qui venait de "l'agresser".

Elle n'avait pas l'air méchante, ça il s'en fichait complètement, mais... Plutôt neutre, trop neutre, il trouvait ça bizarre.
Fini le gentil Wolfram, prince régent d'Emaine Macha qui se cachait loin de son intendant débile et qui ne voulait pas bousiller sa couverture. Là son coté impulsif de prince gaté et égoïste revint au grand galop.
-Je suis Wolfram Von Bierfelt, prince Régent d'Emaine Macha ! Et ce que vous venez de faire, va vous apporter pas mal d'ennuis !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Sam 12 Sep - 16:46

La journée avait pourtant si bien commencée. J'avais dormi comme un loir après une soirée qui avait terminé dans les petites heures de la matinée, et la seule raison pour laquelle j'avais du m'extirper de mon lit bien chaud fût quand Haruka -pétillante comme si elle avait avalé le soleil- ouvrit la porte de mon balcon en grand et tira ma couette. J'avais -comme à chaque fois- pas tenté de cacher le fait que je dormais tout nu et elle avait roulé les yeux au ciel, habituée à ce genre de comportement de ma part. Ses yeux étaient restés très loin de ces parties de mon anatomie qu'elle n'était pas censée voir et pourtant elle n'avait pas hésité à braver la possibilité quand elle m'avait balancé des affaires propres de mon placard. Elle avait essayé mais avait finalement éclaté de rire devant mon expression d'ours embêté en pleine hibernation, m'avait demandé si j'avais besoin d'une potion pour le mal de tête ou le lendemain de cuite. Je ne lui avait pas répondu, clignant des yeux plusieurs fois. La blondinette avait secoué la tête et une nouvelle fois roulé ses yeux au ciel avant de sortir en laissant la porte grande ouverte. J'avais alors été forcé de me lever. Le fond de l'air était distinctement frais. Ça ne m'avait pas empêché de grogner jusqu'à ce que j'ai -un quart d'heure plus tard- descendu les deux potions. Me mettre debout sur mes jambes m'avait montré à quel point j'avais réellement bu.
Je l'avais ensuite accompagné un peu partout en ville, me sentant infiniment mieux après l'effet quasi immédiat des potions, puis elle avait voulu comme toujours faire un tour à la bibliothèque. Elle faisait ça depuis quelque temps, aussi impressionnante que sa bibliothèque privée soit elle avait au moins tout feuilleté deux fois à la recherche d'idées.
Quelques heures plus tard j’étais complètement absorbé par le pire bouquin que j‘avais jamais lu de ma vie La Fille de Mistral et ce qui fût une bénédiction c'est que ma chaise fût bousculée par un truc bleu qui darda à côté de mes pieds. Ma tête suivit le parcours de la chose blonde et bleu, et ça s'avéra être un jeune homme. Qui se colla aux jambes d'Haruka en plus ! Je lâchais un grognement et c'est là que j'entendis, enfin...les entendis. Aaah...tout s'esssplique. Je n'entendis pas les quelques mots qu'ils échangèrent, couvert par les cris surexcités des nénettes, mais un seul long regard d'Haruka suffit à me bouger. La porte vitrée ouverte je sifflais une les filles vers moi et à peine avais-je indiqué un point au hasard dans le jardin qu'elles me bousculaient hors du chemin. Pour leur défense, quelques unes m'adressèrent un regard appréciateur, une raison pour laquelle je les suivit sans doute. Haruka ne m'en voudrait pas, et puis, elle avait trop à faire.
Une bonne demi-heure plus tard je déambulais tranquillement par la porte restée ouverte avec un sourire aux lèvres. Pas pour cette raison là boudiou ! ...Mais pas loin c'est vrai. Les deux charmantes demoiselles avaient abandonnées leurs amies et m'avaient attendu. Des jumelles rousses avec des crinières bouclées, les cheveux tirés tombant jusqu'aux fesses, et des expressions très loin d'être celles d'innocentes. Leur seule différence c'était les yeux, l'une les avait verts, l'autre marrons. Pas de chichis, pas de blablas, elles m'invitèrent à les rejoindre dans quelques jours dans une auberge huppée mais plus discrète que celle d'OldRiver -où tout le monde va- et de demander Sierra et Marishka. Fort de cette rencontre excellente je m'en retournais à mon travail. Qui avait disparu. Ainsi que le blond tripoteur de jambes. Je me précipitait entre les étagères au cas ou je me ferrais des ides mais ne trouvait rien, alors je brisait le tabou de toute bibliothèque et l'appelait. Pas de réponse d'Haruka, seulement des demande de silence. Merde, elle avait dût partir, je me dirigeais vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un matin de recherches   Sam 12 Sep - 17:50

Haruka avait été agréablement surprise par la demande du mistérieux jeune homme, dont elle n'avait toujours pas le nom, ce qu'elle allait lui demander quand il se fit bousculer avant qu'elle n'ai pu le tirer vers le côté. Haruka fouilla dans une des poches de son sac bandouillère pour trouver un mouchoir mais la réaction du jeune homme la laissa perplexe et un peu horrifié, qu'est ce que c'était cette façon de parler aux gens ? Et quand ils s'excusaient de surcrois ! Haruka fronça les sourcils et lui il examina sa paume pour voir que son nez saignait bel et bien, ce qui ne sembla qu'accroitre sa colère. Ce n'était pas une raison, il avait beau être noble...prince ?! Ses yeux s'écarquillèrent de façon comique.
Elle avait beau se dire que c'était impossible mais elle savait que ça ne l'était pas, la course poursuite avec les filles de tout à l'heure couplé avec son caractère à présent ingrat, ça ne pouvait être que vrai. La cible de son ire s'éclipsa avec formalité, y ajoutant les grand mots, Haruka la regarda partir sans savoir quoi dire. Puis ses yeux s'étraissirent et elle se retint de mettre ses poings sur ses hanches, Roi ou pas ce n'était pas une façon de parler au gens.
Elle allait le lui dire mais la voix de Lochiel la ramena sur terre alors elle attrapa une poignée de sa manche bleue et l'entraina sans ménagements à sa suite. Il avait intérêt à le lui payer ce repas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin de recherches   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un matin de recherches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers: