AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mer 21 Mai - 18:54

Minami n'eut pas tellement de mal à maîtriser son rire, retrouvant son habituelle froideur, il s'appuya croisant les bras, contre le chambranle de la porte. Ses yeux gris fixant la scène qui avait été si habituelle durant les jeunes années de son maître, avant que Feng Hua et lui ne s'éloignent un peu trop. Liu attendait visiblement une réponse primordiale, que son bras droit lui donna aussitôt.
-Il est en bas, avec toutes les précautions prises cette fois. Artémis est encore en ville de toute façon, au cas, où il se répètrait la même chose que la dernière fois.

Il eut un moment de réfléxion, où il prit comme prétexte, le fait de passer la main dans ses cheveux laissés libres, pour les écarter de devant son visage.
-L'attraper a mis plus de temps que prévu, jusqu'à ce qu'il se décide à se poser dans une taverne. La Triade a largement rempli sa part du contrat, en retour de l'humble service que nous lui avons rendu. Rochel a été inconscient durant presque tout le trajet, mais, je suppose qu'il sait déjà où il est. Il attend ton bon vouloir Liu, ainsi que le vôtre Feng Hua-san.

Ses yeux d'acier se posèrent sur la soeur de Fei Long, il sentait l'éternel malaise de la jeune mafieuse en sa présence, comme la plupart des gens de la maison, seuls quelques uns se comportaient de façon normale avec lui. Minami ne se plaignait pas de cette distance, au contraire, à son regard d'acier la plupart des gens ne valaient pas grand chose, il fallait qu'ils prouvent leur valeur, pour trouver grâce à ses yeux si perçant. De toutes les femmes qu'il avait connu, seule Sheeban l'attirait comme un aimant, l'élémentaliste ne pouvait s'empêcher de vouloir la toucher, ou encore la torturer un peu en la mettant mal à l'aise ; il avait du respect pour Feng Hua, et de l'amour paternel pour Sheeshon. La gamine était complétement détendue avec lui, et ne semblait jamais se formaliser de rien, et elle était même contente de le voir à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Dans le jardin.   Mer 21 Mai - 20:46

Sheeban avait acquiescé à la suggestion de Minami, et elle n'avait pas bronché quand il était passé très près. Il lui faisait froid dans le dos, comme Gunji au début, mais elle avait changé d'avis en le voyant avec Sheeshon, à vrai dire, un punisher avec des couettes et noeuds de toutes les couleurs dans les cheveux, c'était peu crédible. Il avait tout de même stoppé Sheeshon quand elle avait voulu le maquiller avec de la sauce rouge épicée pour le rouge à lèvres...

Elle avait mis ses chaussures à sa petite maîtresse, qui ravie de revoir son papa, exultait, et babillait sur ce qu'elle pourrait faire. Ban-chan avant en suite demandé à Inu s'il voulait venir avec elle dans le jardin, le jeune homme avait hoché la tête, et la servante, en passant chercher les outils de sculptures et les pièces commencées de Sheeshon dans sa chambre, avait pris une petite collation pour elle et Inu, qui n'avait pas déjeuné d'après ses souvenirs.
Elle avait laissé la fille de Fei Long partir devant, gambadant joyeusement jusqu'à la sortie, alors qu'elle aidait Inu à se diriger dans les tournants, ou quand il fallut descendre les marches pour atteindre l'allée du jardin. Sheeshon était déjà au bord d'un bassin où nageait d'énorme poissons rouges tachetés de blancs, entre deux nénuphares. Sheeban posa leurs affaires sur la petite table de jardin, et donna un petit sachet de miettes de pain à Sheeshon, qui se mit à nourrir les poissons déjà gigantesques, avec leurs longues moustaches.
Le temps était ravissant, et l'air pas trop frai pour un milieu de matinée. Ban-chan avait repèré les gardes disposés tout autour, il vallait mieux prévenir que guérrir, si jamais la forteresse des murs venait à être franchie.
-J'ai des tartelettes aux fruits ou au chocolat, Inu-chan, avec du jus d'orange frai de ce matin, tu en veux ? A moins que tu ne préfères du thé...
Sheeban surveillait Shee-chan, tout en s'occupant d'Inu, étant nounou, elle devait être capable de polyvalence. De toutes façons, d'autres yeux étaient braqués sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Jeu 22 Mai - 4:52

Les bras croisés derrière la tête et baillant comme une huitre aux corneilles Gunji déambula jusqu'au jardin. Il s'était réveillé tout seul dans le salon étalé sur des coussins parce qu'Inu n'avait pas eu la bonne grâce de le réveiller. Franchement après l'avoir laissé lui baver dessus la moitié de la soirée le pochi aurait pu mieux faire quand même.
En plus c'était un domestique qui avait l'avait réveillé, trop génial, m'enfin passer pour une loque ça il en avait l'habitude alors ça ne le gênait pas trop au final. M'enfin ça lui avait permis de demander où était passé le loulou de Poméranie taille berger allemand. On lui avait indiqué les jardins et précisé aussi qu'il n'était pas seul. Auquel il avait rétorqué : "Duh" parce qu'Inu aller se balader seul ça serrait le messie en slip de bain qui hurle sur les toits qu'être gay c'est le pied. Le pochi ne s'amusait jamais à se balader tout seul sans avoir été autorisé, et encore.

Gunji s’approcha des trois qui gambadait dans le jardin, enfin c’était surtout Sheeshon qui courrait partout. Sa nourrice était surtout là pour s’arracher les cheveux il semblait. Au moins il y avait du personnel de la maison qui surveillait des chemins de pierre, pas dur de les rater en même temps, avec leurs costumes trois pièces noir et les lunettes pour certains. Mais bon c’était mieux que rien, mieux valait ça qu’une autre disparition impromptue de Sheeshon.
Gunji s’approcha sans rien dire -pas même un bonjour, non-, s’arrêtant au niveau d’Inu assit dans l’herbe pour lui gratter la tête et derrière les oreilles l’autre main dans la poche.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 0:27

Suivant la jeune femme et la petite fille, malgré son envie de solitude, Inu se demanda si sa punition n'était que reportée ou si il n'en aurait pas du tout. L'homme à l'odeur de rosée lui faisait peur, et puis il lui était rentré dedans, faute grave, il avait cassé un vase, encore une faute, et surtout il s'était promené sans en avoir l'autorisation. La jeune femme n'avait plus peur de lui apparemment et elle le guidait pour éviter les catastrophe. Il était obligé de se tenir debout, histoire d'être comme tout le monde et de ne plus faire peur... Il prit quand même le temps de se rappeler l'odeur de la demoiselle qui le tenait. Elle sentait le savon, un de ces savons doux et parfumés qui embaume pendant des heures et des heures après le bain et qui donne aussi envie d'y replonger pour se re-savonner encore et encore.
Elle avait de la nourriture avec elle, et le chien ne pu s'empêcher de savoir cela aussi. Tartelettes aux chocolat et fruits Mais malgré leur odeur plus qu'appétissante, les tartelettes ne lui donnèrent pas envie de manger, il avait mangé hier soir, son petit estomac ne réclamait pas beaucoup et peu souvent, trop habitué au système du "tu retrouves un homme à tuer, tu manges un peu".

C'est en hochant négativement la tête et en se forçant à sourire qu'il répondit à la gentille servante. Il n'avait pas faim, et qui plus ai il avait pour une fois envie qu'on le laisse seul, sans gentillesse, sans papouilles et caresses, rien. Il voulait se remémorer tout ce qu'il pouvait d'Isil, afin de ne pas perdre trop de trace d'elle et de leur court moment ensemble, il avait pratiquement oublié l'odeur d'Arbitro... C'était avec des senteur de roses, et peut-être de poudre pour armes, il ne savait plus trop, mais il s'en fichait à la limite, entre se souvenir de lui et de sa chère Isil, il préférait de loin la seconde.
C'est sur cette pensée qu'arriva le punisher, avec sa démarche nonchalante et un peu gauche du matin. Les vibration des pas dans l'herbe aidait pour le savoir. Il le gratouilla derrière les oreilles sans prononcer un traitre mot à quiconque, pas même à la gentille servante ou à la petite Sheeshon. D'habitude, Inu se serait un peu redressé et aurait dandiné pour montrer sa joie et son plaisir, mais là rien, il restait impassible. Il alla même jusqu'à partir quelques mètres plus loin, s'allonger dans l'herbe et collant son nez dedans, sans même qu'un léger sourire vienne sur son visage si rieur et joyeux d'habitude. Il s'ennuyait d'Isil et voulait la revoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheeshon
Noble
avatar

Peuple : Mornienne, probablement métisse
Second(s) Métier(s) : Chaman, télépathe puissante
Nombre de messages : 31
Localisation : En tête à tête avec un Empereur, si si si.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 11:23

Sheeshon passait sa petite main sur le dos des poissons énormes qui avaient toujours plein d'histoires à lui raconter. Les écailles étaient froides, et c'était humide, mais la sensation était sympatique, et leurs bouches s'ouvrant pour se refermer sur le pain qu'elle lançait dans l'eau la faisait rire.
Elle essuya sa petite mimine, sur sa jupe, c'était juste de l'eau alors Ban-chan ne dirait rien. De toute façon, Sheeshon ne pouvait plus faire ce qu'elle voulait, quand une de ses nounous la perdait, il y avait toujours un monsieur vêtu de manière traditionnelle, tout en noir, avec un dragon d'or frappé sur tout le vêtement noir, qui la retrouvait pour la rammener. Elle ne se faisait jamais disputer quand s'était Ban-chan, et elle regrettait souvent de lui avoir fait peur, mais l'autre dame la disputait, une fois si fort, que Sheeshon s'était mise à pleurer, et que c'était Ban-chan qui avait pris la relève, l'autre dame semblant excédée. Elle adorait Ban-chan, elle avait toujours des sourires pour elle, et elle n'était jamais méchante, elle lui expliquait beaucoup de chose, c'était grâce à elle, qu'elle pouvait caressser les poissons rouges et blancs, aux grandes moustaches.
Sheeshon voyait bien pourtant que Ban-chan avait peur de Nami-chan, un de ses deux papa, alors que son papa demandait souvent comment Ban-chan allait à Sheeshon. Elle répondait en racontant ce qu'elle avait fait avec elle, enchantée de raconter sa journée. La gamine remonta rapidement jusqu'à la petite terrasse, voyant Gunzi et Pochinu qui s'éloignait.
-Qu'est ce qu'il a Pochinu ? demanda-t-elle en prenant le verre de jus d'orange que lui tendait Ban-chan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 11:45

Sheeban se sentit désolée pour Inu, elle comprenait assez bien qu'être obligé d'être ici alors que les personnes qu'on aime sont ailleurs, c'était difficile à accepter. Elle avait eut du mal au début. Elle sursauta, ne s'était pas apperçue de la présence du chaperon rouge. Au début, elle rougissait à chacune de ses apparitions, mais elle avait vite compris qu'il ne la regardait pas, alors elle avait arrêté, déçue, mais espèrant toujours qu'elle devienne autre chose que la nourrice de Sheeshon. Visiblement, c'était pas gagné, alors que ceux dont elle ne voulait pas les faveurs lui tournaient autour. Elle se défendait tant bien que mal, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas refuser Minami de peur de perdre sa place. C'était lui qui décidait concernant le personnel...
Elle avait eu du mal à se calmer après l'épisode de ce matin, aussi, pour une fois, Gunji ne l'intéressait pas vraiment. Elle regarda Shee-chan courrir vers eux. Elle servit un jus d'orange à sa petite maîtresse, qui prit le verre, après avoir posée une question qui méritait en effet, une réponse.
Sheeban regarda Inu allongé un peu plus loin.
-Pochinu a peut être besoin d'être un peu seul, ça arrive parfois.
Voyant qu'elle fronçait les soucils, le nez dans son verre, elle ne pu s'empêcher de sourire.
-Il arrive de temps en temps, qu'on ait besoin de réfléchir un peu, de se retrouver... Pochinu doit s'adapter à sa nouvelle maison, c'est dur pour lui tu sais.
Sheeshon hocha la tête reposant le verre sur la table, elle avait compris parce que son petit front n'était plus ridé. Sheeban ne comprenait pas pourquoi les autres domestiques l'appelaient l'attardée, il était vrai qu'elle disait parfois des choses bizarres, mais elle s'avèrrait souvent vrai. La servante se souviendrait toujours de Sheeshon répètant qu'un dragon allait les manger... Un dragon avait effectivement mangé une équipe de récupération de sang dans les montagnes un ou deux jours après. Sheeshon lui avait offert une figurine de dragon après ça. Elle les conservait précieusement, comme des trésors, dans le petit coffre contenant ses essais d'orfèvrie.
Sheeban finit par s'assoir, alors que Sheeshon était partie courrir après un papillon qui avait eu le malheur de passer devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Jahangir Qiang Sung
Noble
avatar

Peuple : Mornien, Humain.
Second(s) Métier(s) : Elémentaliste (eau) ; télépathe de moyenne intensité.
Nombre de messages : 89
Localisation : Occupé à acquérir un nouveau jouet.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 12:01

Liu lâcha sa soeur, si Minami était revenu, il y avait deux raisons possibles. Fébrile, il attendit, appréciant que Feng Hua démêle ses cheveux, lui même se battant avec tous les matins. Il irait se laver en suite, barbotter plus exactement, quelque soit la réponse de son bras droit. Il se poussa un peu pour laisser de la place à sa soeur, alors que Minima donna enfin une réponse à l'interrogation muette de Fei Long. Un sourire étira ses lèvres, un éclair de triomphe passant dans ses yeux, il ne tuerait pas Rochel tout de suite.
-Une bonne nouvelle pour commencer cette journée. J'aimerai autant éviter de le tuer pour l'instant, ce dandy doit répondre un peu de ses actes avant, histoire de s'amuser un peu. Ne sois donc pas trop dure avec lui Feng Hua si tu lui rends visite en bas.

Minami s'était redressé, il ne devait sans doute pas partager cet avis, mais Liu avait quelque chose en tête, le sens du mot s'amuser avait une connotation particulière dans son crâne. Surtout pour Rochel, ce lios alfar pourri avait une histoire particulière avec lui. Fei Long le tenait, et cette fois, il ne risquait pas de lui filer entre les doigts.
-Qu'Artèmis Entreri reste en ville, jusqu'à que nous soyons certains que Rochel ne risque pas de s'échapper comme la dernière fois. Il aurait vite fait de le rattraper si on lui demandait.
Il fit signe à sa soeur d'arrêter, il devrait se recoiffer après de toute façon. Liu se leva avec souplesse.
-Content que tu sois de retour Minami, sur ce, je vais aller profiter de la salle d'eau, j'en ai bien besoin, au vu de la tête que tu faisais Feng' ...
Il sourit, laissant encore un bras droit exaspèré, et une soeur provoquée, pour se glisser dans un espace très privé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 25 Mai - 4:02

Feng Hua rangea la brosse au dos d'ivoire dans le tiroir de la table de chevet, pianotant ses ongles parfaitement manucurés sur la surface de bois poli et verni. Rochel était ici, à quelques mètres seulement. Ca la mettait dans une colère terrible, mais comme à son habitude elle n'extériorisait rien, peut-être à cause -justement- de la présence de Minami.
Elle était énervée, mais pas assez pour foncer tête baissée dans Rochel. Non elle avait envie de bien prendre son temps avec ce débauché qui avait toujours eu la capacité de lui taper sur les nerfs. La goute d'eau ça avait facilement été l'enlèvement de Sheeshon. La petite ne l'aimait peut-être pas, en tout cas pas autant que son frère et Minami, mais la petite était en tous termes sa nièce et elle l'aimait comme tel. Sheeshon était peut-être une des meilleures choses qu'ai faites Liu depuis très longtemps.
Elle ne pouvait pas tuer Rochel, et de toute façon elle n'en avait pas du tout envie, ce serrait beaucoup trop simple, trop facile surtout.

La métisse se leva, décroisant ses jambes et enlevant le pic dans ses cheveux défaits -la faute de Liu- pour les secouer et les démêler avec les doigts.
-Je trouverais bien quelque chose.
Son regard e porta inévitablement sur la fenêtre, et les jardins au dehors, lieu de méditation pour elle, qui l'aidait à trouver et classer ses objectifs et le meilleur moyen pour les atteindre. Son regard s'attarda sur le bassin, la petite qui courrait tout autour les bras en l'air, sa nourrice, le chien et finalement Gunji qui n'avait -semblait-il- jamais les yeux en face des trous.
-Pauvre fille... Il ne ferra jamais le premier pas, avec ce garçon là il lui faut une claque pour qu'il se réveille un peu, et encore.
Et encore, Gunji n'était pas tout à fait normal, avoir du survivre sur les rues il était presque illettré, ne parlais pratiquement pas et était complètement décalé par rapport au reste du monde. Ce que Sheeban voyait en lui elle ne saurait jamais, d'ailleurs elle n'avait même pas envie de savoir.
Feng Hua glissa jusqu'aux côtés de Minami, s'arrêtant au niveau de ses épaules ayant passé la porte.
-Ca vous est égal n'est ce pas ? Vous vous voulez la petite et elle, comme toute orientale qui se respecte, vous cèdera parce qu'elle ne veux pas perdre la face ou sa place. Cruel n'est ce pas ? Reculée dans un coin ou seul la soumission pourrait être la seule option. Vous ne valez pas mieux que mon frère.
Elle siffla les derniers mots, amers dans sa bouche et lui déformant la bouche d'un rictus de dégoût. Elle marcha, kimono ouvert voletant derrière elle parce qu'elle avançait trop vite. Elle regrettait déjà ce qu'elle avait dit, mais elle savait que Minami savait manipuler aussi bien que son frère. Pas qu'elle était innocente, oh elle était loin de l'être, mais le sexe ou tout ce qui s'en rapprochait, c'était quelque chose qui la mettait sur la pointe des pieds à chaque fois. Elle n'avait jamais aimé la débauche dont pouvais faire preuve son frère quand il avait un nouveau jouet, pas plus qu'elle n'avait aimé Rochel, mais que Minami pouvait avoir se genre d'idée -car elle l'avait bien vu dans ses yeux dès qu'il voyait cette fille- ça le faisait baisser dans son estime. Elle évitait le sexe en général. Oh elle savait bien ce que les hommes de main de la maison à son égard: parce qu'ils parlaient tous forcément des uns et des autres, et elle, ils la trouvaient coincée. Elle avait eu la désagréable surprise d'entendre un jour un de ces types dire à un autre durant une garde de nuit qu'elle avait juste besoin d'être, citons : 'sautée vite et bien pour lui détendre la moule'. Très charmant. Mais le dit branleur s'était rapidement trouvé avec des jumelles en moins, enfin plutôt abimées, et Feng Hua s'était efforcée de couper les rumeurs avant qu'elle ne parviennent aux oreilles de son frère.
Tout n'était qu'une histoire de 'perdre ou non la face' avec Liu, pour être plus ou moins estimé. Elle n'avait pas forcément envie d'être estimé, mais besoin de l'être, parce que temps qu'elle aurait le droit d'être là elle avait encore une raison, un sens.
Non cette partie là de sa vie était révolue, elle avait eu son lot d'amants dans sa jeunesse, le dernier avait laissé un goût très amer dans sa bouche et dans son âme parce qu'elle avait été assez stupide pour avoir un cœur.
La porte de sa chambre claqua assez fort pour décrocher le paysage accroché au mur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 25 Mai - 22:52

Minami hocha légèrement la tête, suivant Liu des yeux. Il se décollait de l'ouverture de la porte quand les réflexions de Feng Hua claquèrent. Ses yeux se plissèrent légèrement, et sa mâchoire se crispa.
Un regard d'acier suivit la jeune femme jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans un couloir. Silencieux, l'orage était pourtant là, tout autour du bras droit de Fei Long, qui devait le reconnaitre, elle avait raison.
Et c'était le pire.

Sortant de la chambre, il fit déguerpir une servante qui poussa un cri étouffé en voyant son regard. Minami avait des envies de meurtre. Il eut un sourire en coin, invisible sous son masque. C'était vrai, il avait terriblement envie de Sheeban, et c'était vrai aussi qu'elle en pinçait fortement pour Gunji, bien que personne dans la maison ne comprenne vraiment pourquoi, et que l'objet des désirs de Sheeban soit le seul à ne s'en être pas rendu compte.
Il avait cette idée derrière la tête depuis qu'il l'avait embauchée, elle avait eu l'air si naïve. Mais après, Minami avait vu comment elle s'occupait de Sheeshon, et ne pouvait en général pas s'empêcher d'aller écouter quand elle racontait des histoires merveilleuse à sa fille.
Sa fille, seul point au Feng Hua avait tort, Sheeshon était aussi la fille de Fei Long, et Minami ne prendrait rien à Liu, leurs amitié datant depuis trop de temps pour qu'il la brise à cause de caprices personnels. De toute façon Sheeshon adorait Liu, aussi sa tante, qu'elle admirait en fait, et surtout Sheeban, quand elle parlait d'elle, sa fille était intarrissable, Ban-chan était sa maman, mais elle avait dit qu'il fallait qu'il garde le secret. Minami n'avait donc rien dit.
De toute façon, Sheeban avait peur de lui, et parfois il s'en amusait, même si ça le contrariait toujours, et que la vue de Gunji lui donnait de l'urticaire.
En marchant dans les longs couloirs silencieux, Minami se calma, se rappelant que Feng Hua déstait ce qui pouvait rapprocher deux êtres vivants. Elle le connaissait mal, à vrai dire, il n'avait pas non plus cherché à en savoir plus de son coté, elle était la soeur de Liu, la tante de Sheeshon, et c'était tout. Elle ne l'amait pas, ça aussi, il le voyait. Mais après ce qu'elle venait de dire, Minami renforça sa résolution de ne pas toucher à Sheeban, ni même de la forcer à faire quoique se soit avec lui, sous prétexte de lui faire perdre sa place, il savait que ça la briserait, que Sheeshon en patirait aussi, et surtout, il n'entendrait plus le rire de la lios alfar quand elle chahutait avec Shee-chan, et elle finirait par s'éteindre.
En regardant par la fenêtre, il vit la même chose que Feng Hua. Minami dû admettre qu'il aimait vraiment Sheeban pour tout ce qu'elle était, parce qu'il venait de sourire rien qu'en la voyant rire de la maladresse Sheeshon, qui venait de s'écrouler le nez dans l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Sheeshon
Noble
avatar

Peuple : Mornienne, probablement métisse
Second(s) Métier(s) : Chaman, télépathe puissante
Nombre de messages : 31
Localisation : En tête à tête avec un Empereur, si si si.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Archives   Dim 25 Mai - 23:14

Sheeshon fit des bulles dans son verre alors que Ban-chan répondait, elle aussi devait s'inquièter pour Pochinu. Elle avala le reste de son jus d'orange, ayant apperçu quelque chose de plus intéressant que les états d'âme d'Inu.
-Eh ! P'tit pillion ! R'viens !
Redonnant le verre vide à Ban-chan, elle partit comme une flèche après le papillon plein de couleur. On aurait dit un de ceux qui s'animait dans ses jouets, sauf que là c'était un vrai. Et il allait trop vite pour qu'elle l'attrape.
Sheeshon trébucha, et s'étala de tout son long par terre, dans un "pouf" que firent ses jupons, amortissant sa chute dans l'herbe. Ban-chan se mit à rire, ce n'était donc par grave. Elle se redressa, sa robe était toute verte, elle s'essuya les mains dessus, autant la salir jusqu'au bout tant qu'elle y était. Elle s'épousta, remettant sa tenue en place. Sheeshon fronça les sourcils, et tourna la tête. Papa la regardait, elle agita vigoureusement un bras, souriant largement. Elle irait manger avec lui ce midi, parce qu'il était parti longtemps, elle lui racontrait tout ce qu'elle avait fait.
Oh le papillon ! Elle se remit à courrir après. Il était tout doré ce papillon, Sheeshon se mit à ralentir. Elle avait déjà vu cette couleur.
-Eh p'tit pillion, tu viens d'où ?
Elle n'en n'avait jamais vu des comme ça, elle avait déjà vu la couleur ailleurs. Son esprit s'absenta pour visiter l'imagination. Sheeshon s'immobilisa au bord du bassin, le papillon s'étant posé sur une des fleurs le bordant. Elle s'accroupit, et tendit la main pour le toucher. Devant ses yeux, il n'y avait plus de papillion, mais un visage souriant, elle l'avait déjà vu, s'était dur de se souvenir, alors son esprit travailla dur, et le dragon des mers apparu pour l'aider, il était joli aussi. Il y avait des jolies dames autour de ce visage souriant, qui brillait. Puis, il y eut une tâche rouge dessus. Et encore des tâches, comme de la pluie.
-Eh monsieur ça faisait longtemps !
La dernière fois il avait emmené visiter plein de chose, mais pourquoi est-ce que la pluie était rouge ?
Sheeshon faillit hurler en comprenant ce que c'était. Elle touchait le papillon, tombant dans le bassin, l'eau la prit à la gorge, derrière elle, elle entendait Ban-chan crier, c'était joli sous l'eau.
-Eh monsieur tu m'emmène où ?

La gamine fut tirée de l'eau par quelq'un d'autre que Ban-chan ou Gunzi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherilyn Hale
Noble
avatar

Peuple : Dunpeal
Second(s) Métier(s) : Artiste peintre à ses heures
Nombre de messages : 47
Localisation : Peu importe votre rang ou votre condition, du moment que vous me plaisez.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Définitivement, ça serait trop simple.   Dim 25 Mai - 23:32

Rochel avait réussi à se hisser jusqu'au soupirail de sa cellule, il était sacrément amoché, il avait mal partout, cet enflure de Fei Long lui avait mis la main dessus, et il n'avait rien vu venir.
Après avoir quitté Anita, sa collègue, le nécroman avait retrouvé des vêtements décents, et avait fini par se poser dans une taverne. Grosse erreur, puisqu'on lui était tombé dessus. Et ce putain de Minami l'avait enfermé, et correctement en plus, il y avait des barrières partout, il devrait utiliser autre chose pour sortir.

Des cris dehors l'avait attiré, et s'était hissé, malgré les entraves à ses poignets plutôt lourdes. C'était la gosse de l'autre fois, mais il y avait aussi une lios alfar avec elle, plus loin, Rochel la sentait, une présence de ses semblables avec qui il n'avait pas eu de contact depuis longtemps. Il y avait de l'eau.
Les barrières l'empêchaient de sortir, et la douleur l'élançait, rendant ses mouvements difficiles. Il regarda autour de lui. L'éternelle cruche d'eau croupie qu'on trouve dans chaque cellule, et les dieux savent combien il en avait vu dans sa vie, était bel et bien là. Ni une ni deux, le nécroman la reversa sur le sol, créant une jolie flaque.
Le garde hurla, lui demande ce qu'il fabriquait. Rochel se contenta de sourire, et de poser ses doigts aux extrémités, plongeant son regard dans l'eau sombre. Le garde continuait de crier, mais ça ne le perturbait pas outre mesure, il la tenait.
Il l'avait déjà deviné la première fois, la gamine avait un don, malgré un léger retard mental qu'il avait pu noter, elle avait des capacités étonnantes. Et comme il s'en doutait, elle se souvenait de lui. Ses mains plongèrent dans la flaque qui n'avait plus de fond, tirant Sheeshon à lui.
-Je t'emmène encore dehors...
Le garde ouvrit la cellule, comme un imbécil, lui ordonnant de lâcher Sheeshon-sama, Rochel lui balança la cruche dans la figure, attrapa la gamine par la taille, avant de percuter le garde, et de sortir.

Elle criait maintenant, affolée par ce qu'il venait de faire, Rochel s'en fichait éperduement, occuper à retrouver sa sortie de secour. Il avait travaillé avec Fei Long, d'où la haine que celui-ci avait à à son égard, mais il aurait été définitivement trop facile, si ce dernier avait réellement mis la main sur lui. Son point faible était de vouloir faire payer les gens, et Rochel en profitait pour déguerpir. Il atteignit le fond des sous-sol, et donc un cul de sac. Il appuya contre le mur qui bascula, Sheeshon se tu, intriguée de se retrouver dans les égouts. Courrant avec habilité sur les petits murets, la gamine dans les bras, Rochel gagna une fois de plus la sortie.


Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 25 Mai - 23:42

Sheeban se redressa, Sheeshon se comportait bizarrement. Elle comprit trop tard.
-Sheeshon ! NON ! SHEE-CHAN !
Sautant sur ses pieds, réagissant plus vite que le punisher, la servante courru jusqu'au bassin comme une dératée, alors qu'elle voyait Shee-chan tomber. Ses doigts frôlèrent la jupe bleue, et elle s'étala à son tour à moitié dans l'eau, éclaboussée par le plongeon de Sheeshon. Paniquée, Sheeban regarda la surface de l'eau, avant de se laisser tomber dedans à son tour, Sheeshon devait être encore dans.
Garder les yeux ouverts sous l'eau fut difficile pour la lios, mais l'éclair bleuté de la robe de Sheeshon la fit réagir. Difficle à croire que le bassin était aussi profond, normalement, on voyait le fond, et ça n'était pas tout noir. Sa peau se mit à briller, alors qu'elle atterrissait sur le sol dallé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 25 Mai - 23:53

Le choc fut rude. Sheeban avait les genoux en compote, en plus d'être trempée. Le sol était dur et froid. Le sol ?
La lios se reprit très vite, constatant qu'elle était à juger par l'aspect de l'endroit... dans le sous-sol. Un gémissement la fit sursauter, alors que son coeur lui donnait déjà l'impression d'avoir courru un marathon. Il y avait un des gardes de la maison, le visage en bouillie sanglante, Sheeban se releva précipitement, sortant de la cellule, terrorisée par l'homme qui se trainait pour l'attraper par une de ses chevilles. Mais au lieu de ça, il pointa le doigt vers la droite.
-Par là...
La lios comprit, aussi brillante que la lumière d'un phare en pleine nuit, elle traversa le couloir, ignorant les grognements qui sortaient de certaines cellules, une vision de cauchemard la hantant. Elle espèrait qu'elle n'arriverait pas trop tard. Elle sentait quelqu'un, un autre lios, elle brillait plus fort, alors qu'elle n'avait rien demandé ! Il devait être vieux pour qu'elle réagisse comme ça.
Elle arriva au moment où le mur pivota. Elle cria, frappant le mur de pierres à présent refermé. De ce fait, il pivota de nouveau, et elle atterit une fois de plus dans l'eau. De moins bonne qualité cette fois, elle essuya son visage plein de boue odorante, et reprit sa course, elle entendait Sheeshon l'appeler. Elle était vivante. Retroussant ses jupes considérablement alourdies, elle reprit sa course, avant de s'arrêter net devant un des siens, considérablement amoché, émacié. On aurait dit un mort.
-Sheeshon... rendez moi Sheeshon.
Sheeban était au bord de la crise de nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Sherilyn Hale
Noble
avatar

Peuple : Dunpeal
Second(s) Métier(s) : Artiste peintre à ses heures
Nombre de messages : 47
Localisation : Peu importe votre rang ou votre condition, du moment que vous me plaisez.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 0:09

Rochel se savait suivi. Ils étaient rapides cette f-... Le lios pivota pour faire face à la lios alfar entre-apperçue tout à l'heure. Il eut un sourire désabusé quand elle demanda la gosse.
Très franchement, il y avait mieux comme menace. Il la jaugea rapidement, elle ne paraissait vraiment pas comprendre la situation, s'il lâchait Sheeshon, pas de garantie d'échappatoire pour lui. La gamine criait le nom de la demoiselle en face de lui. Sheeban. Tiens donc. La dénommée Sheeban semblait sur le point de pleurer, et elle ne devait pas être très vieille puisqu'elle réagissait vivement à sa présence. Une lumière réconfortante, chaude comme le soleil.
Tenant toujours la gosse, Rochel tendit la main pour la toucher, s'avançant vers elle un peu comme un zombie. Il apprécia le contact, lui redonnant un peu de force, il était assez proche pour en pomper un peu de cette lumière, en utilisant ses pouvoirs de nécroman. Sous sa poigne encore ferme, la gamine se débattait. La lios semblait croire qu'il allait lui rendre.
La main aux doigts effilés serra cette gorge gracile, alors que deux mains se crispaient sur son bras et que Sheeshon hurlait. Il faudrait qu'il la calme aussi celle là. Très vite, la pression sur son bras se relâcha, et il n'eut plus qu'à laisser choire la lios dans l'eau, un peu dégouté par ce qu'il venait de faire, mais n'ayant pas le choix.
-Arrête de gueuler, elle est vivante ta ban-chan !
Il traina la lios par les vêtements pour la mettre contre le mur.
-Là, comme ça ton papa pourra venir la sauver, en attendant, j'ai besoin de toi Sheeshon, on a une mission qui nous attend !
Rochel prit de nouveau la poudre d'escampette, avant une Sheeshon en larmes, mais qui ne criait plus.
Il gagna la sortie, ressortant deux rues plus loin, par une bouche d'égoût, avant de se perdre dans les faubourgs, tenant la main à une petite fille éplorée.


Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 0:26

Sheeban y avait cru, et puis Shee-chan avait l'air tellement paniquée, comme quand elle faisait des cauchemards. Elle tendit les mains pour rependre la petite fille, le lios avait l'air de comprendre.
Elle étouffait, ses yeux s'agrandir d'horreur, elle allait mourir. Ca faisait mal, tellement mal. Et le pire, c'était les deux yeux dorés qui la regardait, alors qu'il l'étranglait, il n'y avait aucune haine dedans.
Elle aurait pensé qu'il la haïrait comme ceux qui l'avaient enfermés. Sheeshon pleurait et hurlait. Sheeban aurait voulu la rassurer, et lui dire que ça irait, mais elle n'était sûr de rien. Ce qui se tenait devant elle puait la mort, et bouffait son énergie. Pas de lios alfar, juste des restes en putréfactions.
Sa vue se brouilla, des larmes lui étaient montées aux yeux, alors qu'elle tentait désespérement d'enlever la main autour de son cou. Elle sentit qu'elle s'affaissait, et que ses doigts ne touchait même plus l'avant bras rachitique de l'homme.
Elle s'écroula dans un énième plongeon, sombrant dans un sommeil noir, alors qu'elle sentait qu'on la trainait.
Sheeban cru qu'elle allait mourir, et pria brièvement pour la vie de Sheeshon, avant de s'immobiliser complétement pour dormir. Personne ne viendrait la sauver, personne n'était venu, et le petit chaperon rouge ne servait strictement à rien.
Elle était déçue. Finalement, les autres avaient peut être raison, elle n'en vallait pas la peine.
Sheeban avait été incapable de sauver Sheeshon qu'elle adorait tant. Cette fois, si elle s'en sortait, elle perdrait tout. Mais ça n'avait plus vraiment d'importance. Il vallait mieux dormir.
Elle n'en vallait pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 1:09

Gunji étai resté éloigné des deux femmes, il avait tout bonnement ignoré la nourrice de Sheeshon et il avait regardé Pochi tenter de s'isoler. Il était allé se poster non loin de lui parce qu'il s'inquiétait tout bonnement de son comportement. Il avait tenté quelques mots plus ou moins gentils mais il voyait bien que ça ne marchait pas, et que plus il tentait moins Inu ne voulait écouter. Gunji se gratta l'arrière du crâne puis haussa les épaules. A mi chemin dans son mouvement il se retourna toute alerte au cri de la nourrice, cherchant immédiatement Sheeshon dans son champ de vision immédiat. La surface de l'eau bougeaient dangereusement ce n'était pas bon, pas bon du tout. Le punisher se mit à courir.
La jeune femme qui s'occupait de Sheeshon plongea dans l'eau, et Gunji essaya de la rattraper, ratant une prise sur ses vêtement, et ne réussissant qu'à effleurer l'étoffe de sa robe. Les doigts dans l'eau il sauta en arrière, jurant et ne pouvant que regarder la brillance de Ban-chan -comme l'appelait Sheeshon- faire luire l'eau et disparaitre d'un coup.

Quelqu'un cria son nom et éberlué, n'ayant pas du tout comprit ce qu'il venait d'arriver à toute cette lumière le punisher tourna son visage vers la façade de la maison, la fenêtre d'où ça patronne l'appelait.
Sur ses jambes à nouveau, il poussa un garde en direction d'Inu avec l'ordre de le surveiller s'il ne voulait pas savoir la couleur de ses intestins, puis se précipita pour rejoindre sa patronne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 2:40

Feng Hua avait fulminé énervé au delà de ce qu'elle avait pu imaginer, et en même temps se traitant de tous les noms d'oiseau de son arsenal. Elle venait de passer, royalement, pour une coincée. En temps normal elle s'en fichait pas mal, mais là c'était Minami le concerné, pas un imbécile de sous-fifre. Se tapant elle même sur les doigts quand elle les portait à la bouche comme pour les ronger elle tenta de se calmer et faisant les cents pas, et quand ça ne marcha pas elle écarta les rideaux et fit claquer les volets en ouvrant en grand sa fenêtre. Le petit groupe y était encore et ça la calmerait peut-être plus vite que n'importe quoi d'autre.
Sauf que le petit groupe c'était un peu désagrégé apparemment, enfin pas qu'il avait du être très groupé avec Gunji dans le lot. Rien que de voir le punisher lui déforma les lèvre d'amertume, elle avait bien merdé sur ce coup là. Il était debout près d'Inu, qui s'était écarté du groupe.
Elle porta son regard sur Sheeshon, pouffant de rire en voyant la petiote se renverser toute seule et bien étaler la terre recouvrant sur ses doigts sur sa jolie robe toute propre. La voir parler toute seule n'était pas non plus anormal dans le sens que Sheeshon voyaient des choses qu'eux ne voyaient pas, ce qui l'alerta par contre ce fût quand la petite se pencha un peu trop à son goût sur la surface de l'eau; mais Sheeban était là et Sheeshon savait nag-
-SHEESHON, NON !
Sa voix échoa celle de la nourrice, et Feng Hua assista trop loin pour intervenir à Sheeshon disparaissant dans l'eau agitée, Sheeban qui se jetait derrière et Gunji qui venait de se réveiller et essayait de rattraper la fille.
-Merde, merde... !
Penchée par dessus le rebord de sa fenêtre elle vit la lumière qu'étais Sheeban s'éteindre comme une bougie, éclipsé, et soudain deux et deux faisaient quatre.
-.....ROCHEEEEEEEEEEL !!
La métisse hurla par la fenêtre au punisher de se bouger le fion et rapidement, puis attrapa son double holster abandonné sur le lit, le bouclant autour de sa taille de ses épaules tout en courant comme une tarée, passant la porte de son frère sans s'arrêter et passant à côté de son bras droit quelques mètres plus loin, ses chaussures ballerines volant pour qu’elle se retrouve pied nus.
-Minami, VITE !

Sheeban était oubliée, et largement. Elle ne connaissait pas tellement la fille de toute façon autre le fait que Sheeshon en faisait l'éloge en permanence. Mais là où Sheeshon était concernée, Sheeban était laissée de côté, moins importante.
Le poids de ses pistolets dans ses mains était réconfortant et elle se félicita d'avoir laissé ses balles plaqués argent au placard et d'avoir mit un chargeur de balles à particules dans la pochette prévu à cet effet sur le holster.
C'était Rochel, c'était obligé. De l'eau ne pouvait pas bouger pareillement, et puis la cible avait été Sheeshon, c'était signé aussi bien signé qu'un arrêt de mort. Les agissements pathétiques d’un type qui n’avait plus aucun honneur et rien à perdre pour se servir d’une enfant comme bouclier. Ouvrant le lien fraternel qui la reliait à Liu depuis toujours elle hurla au travers, faisant passer les images de ce qu'elle avait vu, ses conclusions et un court instant, ses yeux, au Dragon. Elle doutait qu'il prenne possession de son corps, mais ça pourrait arriver si les choses tournait encore plus au vinaigre.
-Et MERDE !
La métisse sprinta en direction des sous sols, il ne pouvait pas être bien loin, il ne devait pas l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 20:49

Inu n'écoutait pas, ou plutot n'entendait pas les mots gentils du punisher. Déjà qu'il n'entendait pas trop bien, en plus l'oreille collée aus sol, ça n'aidait pas beaucoup. Mais en tout cas il entendit très nettement les hurlements des femmes à l'égard de la petite fille. Plus que les cris, une odeur le fit sursauter. Ca sentait la magie, une magie puissante, il n'avait pas sentit ce genre d'odeur depuis Isil, mais là associée aux cris, elle ne lui parassait pas aussi innocente que celle de son amie. Bien au contraire.
La petite avait disparue, et tout le monde courait dans tout les sens en la cherchant, appelant untel pour qu'il fasse ceci et un autre pour qu'il accomplisse cela, le tout dans un brouhaha sans aucune logique. Inu lui se retrouva affublé d'un garde, mais il ne l'entendait pas de cette oreille. D'après ce qu'il comprenait quelqu'un qui ne lui voulait pas du bien avait enlevé la petite fille. C'était vraiment horrible, elle n'était pas méchante, elle était gentille, et utiliser un enfant pour partir, là ça ne lui plaisait pas du tout. Heureusement pour lui, pas poiur le garde, ce dernier était un peu perturbé par l'agitation.

L'odeur de magie disparaissait lentement, mais elle était encore là, si il l'utilisait il irait là où avait disparu la dame et la fillette. Mais son problème c'était qu'il ne pouvait pas se diriger seul... Gunji, le punisher s'imposa dans sa tête et il passa à coté de lui. Inu lui prit la main et courru droit vers la source de l'odeur. Le punisher gueulait quelque chose, mais Inu n'en avait rien à faire, ça retrecissait de plus en plus, il tomba tête la première dans de l'eau et se retrouva aspiré vers le fond ainsi que Gunji dont il tenait la main...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 21:20

Minami avait vu tout comme Feng Hua qui passa en trombe, il lui emboita le pas, son cerveau fonctionnait à une allure folle, il devait réflèchir, Rochel n'était pas un imbécile. Il avait fait exprès de s'en prendre une nouvelle fois à Sheeshon, et Sheeban qui avait plongé. Oh, non, ça, Rochel n'avait pas le droit de les prendre, aucune des deux. La dernière fois, il n'avait pas pu résoudre le mystère de la disparition de Rochel, ainsi que l'enlèvement de Sheeshon. Sauf que cette fois le nécroman avait fait une erreur, utiliser de l'eau. L'élémentaliste courrait derrière Feng Hua. Quand l'emblême de la maison de Liu, le dragon, s'opposa à ses yeux. En or massif, frappé contre le mur, tel un médaillon, Minami comprit rapidement.
Rochel avait travaillé ici jadis, et il connaissait la maison aussi bien que l'architecte qui l'avait faite. Il attrapa le bras de Feng Hua.
-Par là !
Sa main libre appuya sur une des griffes gigantesques du dragon, qui s'enfonça, ouvrant un large pan de mur, où il s'engouffra avec la soeur de Liu. Les torches s'allumèrent d'elles même, répondant à son appel.
-Rochel a dû passer par une des sorties de secour, prévue en cas d'attaque massive pour évacuer rapidement... ça donne sur les égouts.
Le chemin était humide, et ne pas glisser était primordial à l'allure où ils allaient. Ils descendaient, et l'humidité se faisait plus forte, avec une terrible odeur de moisi.
Il sentait la colère de Feng Hua, et celle de Liu sous-jacente avec elle, avec une forte inquiètude pour sa fille. Rochel le paierait. Oh, ça, il ne lui ferait pas de mal, Rochel s'en servait de bouclier, et Minami savait aussi, que Rochel avait déjà eu un protéger, un gamin lios alfar, un orphelin. Sheeshon était trop sans défense pour qu'il la maltraite.
Ils débouchèrent enfin sur les égoûts.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 21:33

Inu retomba lourdement sur le sol, Gunji gueulant toujours à coté de lui. L'odeur de magie était toujours là, plus forte, se mélangeant à celle de la prison, mais il y avait des différences marquantes. Inu pouvait toujours suivre la piste, d'autant plus, que l'odeur de la servante était très forte ici, comme celle du sang, ce serait simple pour lui de suivre tout cela jusqu'à la source. Il essuya sa main sur sa cuisse, se fichant de salir le tissu du vêtements, il l'avait posé sur quelque chose de poisseux et ne désirait pas sentir ça encore sur sa main.
Il y avait quelqu'un d'autre dans la cellule, il sentait le sang. Il se pencha un peu sur l'odeur d'homme ensanglanté et entendit la personne dire faiblement.
-A d-droite.

Inu lâcha le punisher, se releva d'un coup, et dérapant sur les dalles froides, il se précipita hors de la cellule, se cognant fortement une épaule contre les barreaux, il n'en fit pas grand cas comme du sol qui meurtrissait ses pieds nus. Il était obligé de se tenir debout si il voulait avancer et retrouver la petite, s'appuyant contre les murs étroits, en trébuchant, mais avançant vite, suivant les odeurs qu'il avait décidé de sentir, laissant les autres. Un courrant d'air froid, et puant le fit frissoner, et il entendit des cris.
Inu accèléra, il était tout près, très près, il trébucha, et s'étala lui aussi dans l'eau boueuse, n'ayant pas prévu la marche après l'ouverture dans le mur. Il entendit des pas précipités, ne sachant pas du tout si c'était ceux du punisher, ou bien ceux de l'homme qui tenait la petite Sheeshon, il sentait la mort, la même odeur, mais beaucoup plus forte, qui avait trainée un petit moment sur Isil. Il esseya de se redresser, ça puait trop, son odorat ne servait plus à rien ici, il émit des bruits étouffés crachottant un peu et expirant beaucoup d'air par le nez, avant d'avancer à tâtons pour chercher la servante. Il la trouva, en lui marchant accidentellement sur la main. Il lui secoua le bras.
Elle ne réagissait pas.




Dernière édition par Inu le Mar 27 Mai - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 26 Mai - 21:45

Le sol finit par pencher de lui même, la glissade était inévitable, et la chute brutale. L'odeur le saisit, c'était bel et bien les égouts, et il y avait du monde. Gunji arrivait essoufflé, et Inu était avec... Sheeban, inconsciente, avec d'énormes marques de doigts imprimées sur la peau de son cou. L'élémentaliste sentit sa colère enfler, de nouveau sur pied, il sonda l'eau, Rochel était déjà remonté, il n'y a plus de légères traces de sa présence.
La dernière fois, il n'avait pas réussi à lui remettre la main dessus, mais il avait retrouvé Sheeshon. Cette fois, c'était pareil, sauf que là, Sheeshon ne risquait pas de reparaître aussi rapidement. Feng Hua s'était élancée plus dans le conduit, c'était en vain.
Minami s'était encore fait rouler, par ce nécromancien en putréfaction, il avait bien vu les marques récentes d'un sort de résurection, ce fou était revenu d'entre les morts. La prochaine fois, le bras droit de Fei Long s'assurait qu'il ne puisse pas revenir.

La chasse à l'homme commencerait dès maintenant, à condition qu'il retourne à la surface. Mais il était clair, qu'il ne pouvait pas laisser Sheeban ici, parce qu'elle détenait peut être des informations sur la destination de Rochel. Il se pencha, contournant Inu, et le Punisher qui sur le coup, n'avait vraiment servi à rien. Il se pencha, et vérifia le pou. Elle était faible, mais vivante. Les veines se voyaient en transparence sous la peau de son visage d'habitude si radieux. Tirant la jeune lios à lui, il passa un bras sous les jambes qui s'entrechoquèrent, ballantes, tout comme un bras blanc pendit lamentablement quand il la souleva.
-On retourne là haut, Rochel doit être encore ville, on peut encore l'attraper...
Minami regarda Feng Hua, elle aussi savait pertinement que si Rochel disparaissait, on ne pouvait plus le trouver. Réflèchissant toujours, Minami colla Sheeban dans les bras de Gunji, il allait devoir superviser les recherches avec Feng Hua. Quatres gardes à l'uniforme noir frappé du dragon débarquèrent en trombe, un peu tard quand même... Minami baissa les yeux sur Inu.
-Rammenez les en haut, et confiez la servante à un médecin.
L'ordre était simple.
Aussi simple que celui de garder coûte que coûte Rochel enfermé. Mais de là à sacrifier Sheeshon... Le gardien de la cellule du nécroman ne serait pas puni.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 1 Juin - 2:24

Feng Hua se lança dans l'eau, pataugeant quelques pas comme si avancer dans les eaux boueuses et sales l'aiderait à atteindre son but. Son inquiétude et celle de son frère mélangés dans sa tête la rendait plus folle que jamais et sa colère n'avait pas de limites à ce point.
-Merde, merde, merde...
La métisse, arme au poing, se passa la main dans les cheveux, se fracassant pratiquement la crosse sur le front. Les dents serrés elle faillit l'abattre sur le chien qui avait pataugé après elle et lui tirait répétitivement la manche.
-Quoi ?!
Un toucher incertain effleura son esprit en ébullition, et si ça n'avait pas été pour les rassurances de Liu, elle aurait viré à coup de pied au train métaphysique le chien de sa tête.
-Qu-Ayo !
La présence insista, et du même coup Inu venait de la prendre par la main et de l'entraîner à sa suite. Feng Hua tituba quelques foulées puis trouva son équilibre dans toute cette vase, écartant son doigt de la détente pour éviter un accident inutile. L'effleurement dans son esprit insista et des mots filtrèrent.
{-Par là !}
Feng Hua se tourna comme elle le pût et fit signe aux gorilles de se bouger, Minami ayant déjà compris et les ayant presque rattrapés.
Revenir en haut Aller en bas
Jahangir Qiang Sung
Noble
avatar

Peuple : Mornien, Humain.
Second(s) Métier(s) : Elémentaliste (eau) ; télépathe de moyenne intensité.
Nombre de messages : 89
Localisation : Occupé à acquérir un nouveau jouet.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Mise en place...   Lun 2 Juin - 22:41

Liu était sorti en trombe de son bain quand Feng Hua avait activé violement le lien avec lui. Ses yeux ne voyaient plus la salle de bain, mais ce que voyait sa soeur. Minami n'était pas loin, et sa soeur bascula dans un des passages dit secret de la maison, à vrai dire, c'était des moyens d'évacuation rapide, en cas de gros problème.
Ce qui suivit lui laissa un goût amer dans la bouche. Ils furent à deux doigts de le rattraper, la rage l'envahit, Sheeshon, il n'avait pas le droit de lui enlever Sheeshon. C'était sa fille.
Ses doigts brisèrent ce qu'ils avaient à portée pour se contenir. Le lien se coupa aussi brutalement qu'il s'était ouvert, au moment où le visage d'Inu apparaissait dans champ de vision de sa soeur. Qu'elle le pense capable de penser à ça à un moment pareil, montrait à quel point ils s'étaient éloignés.
Saisissant un peignoire en soie noire, doublé de soie rouge, il sortit de la salle de bain, repoussa la servante qui tentait de lui essuyer un peu mieux les cheveux. Il franchit en trombe couloirs et escaliers pour attendre sa soeur dans le hall.
Rochel Na-Brendel venait de lui déclarer ouvertement la guerre. Liu Fei Long ne lui pardonnerait pas de si tôt. Un de ses hommes le prévint que Minami avait changé de cap, son bras droit devait encore avoir quelques cartes en plus d'Entreri. Sa soeur aussi.
Les discussions qui suiveraient seraient décisives. Autour de lui, le palais s'était activé, vainement. Un des médecins de la maison passa en trombe avec son apprentit. Il entendit vaguement que la nourrice de Sheeshon, Sheeban avait fait les frais de l'évasion de Rochel en tentant de récupèrer Sheeshon. La jeune lios alfar était plus courageuse qu'elle n'en avait l'air. Liu songea que même si elle n'avait rien obtenu du lios nécroman, il ne pourrait pas l'accuser d'avoir laisser sa fille sans surveillance, parce que Sheeshon reviendrait, et chercherait sa Ban-chan.
Non, le nécroman paierait. Peu importait le passé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 3 Juin - 0:51

Gunji était suicidaire, mais peut-être pas au point qu'il l'avait cru. Il avait attrapé la nourrice de Sheeshon, Sheeban, avait hoché la tête et avait filé comme s'il avait le diable aux trousses. ce qui n'était pas forcément faux quand le bras droit du dragon affichait une telle expression. Pour une fois il n'avait pas recherché dans le regard de Feng Hua une quelconque approbation, ce qu'il rechignait toujours à faire. Mais là il ne savait pas trop pourquoi, mais il n'avait pas trouvé ça utile ou pertinent, à vrai dire un sentiment étrange l'avait prit quand il avait vu la gamine dans les bras de Minami, il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Mais ce n'était pas comme quand il se lançant dans une chasse à l'homme, y'avait eu un peu de ça, le truc qui filait dans tout son corps et lui donnait chaud, le faisait parfois rire hystériquement. Sauf que là ça avait été pire et qu'il n'avait pas du tout eu envie de rire.
Serrant Sheeban plus près de lui il fila rejoignit les couloirs de la maison au pas de course, la tête de la lios dodelinant contre son épaule et ses cheveux lui chatouillant le nez. Avec le bras qui soutenait Sheeban dans le dos il agrippa par le col la première servante qui passait, la secouant comme un prunier et la poussant en avant une fois qu'il lui avait hurlé d'aller appeler le médecin de la famille. La pauvre fille le regarda comme s'il était vraiment passé de l'autre côté de la barrière, et n'osant désobéir devant un Gunji absolument terrifiant elle avait filé faire sans demander son reste.

Le punisher ouvrit -défonça (presque) plutôt- la porte de la première pièce valable sur l'étage, un petit salon. Il installa la lios sur la surface polie de la table, bras toujours derrière sa nuque et inspecta avec des doigts peu sûrs les traces violacés qu'elle avait sur le cou. Il ne savait pas quoi faire, et surtout ce qui le laissa réellement perplexe quelques instants, c'est que ses doigts bandés tremblaient très légèrement. Il serra le poing et se tourna vers la porte resté ouverte, il n'étendait aucun bruit de pas, rien. Gunji serra les dents, il se sentait complètement inutile et déboussolé. Habituellement la douleur des autres le rendais tout chose.
Sheeshon, c'était la nourrice de Sheeshon, et si elle n'allait pas mieux Sheeshon n'irait pas bien non plus. Il fallait donc que Sheeban aille mieux, c'était ça qui le rendait comme ça ?
-Shee-ban ?

On le tira en arrière, ou plutôt on le poussa sans cérémonie dehors, la porte claquant devant son expression de chiot perdu. Le médecin venait d'arriver, et son assistant venait de le foutre à la porte. Gunji resta les bras ballants, expression perdue fiché sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Ven 6 Juin - 0:37

En passant par les grandes portes, Feng Hua était de nouveau en colère, l'expression fiché sur son visage en une grimace très peu féminine. Pourtant ses mains restèrent douces mais fermes sur Inu, et elle lui expliqua même calmement qu'il allait attendre dans sa chambre l'arrivée du médecin pour ses écorchures. Il l'avait ensuite mise dans les mains d'un garde avec l'ordre de rester avec lui en attendant. Il fallait qu'elle voit son frère.
Feng Hua partit en courant vers le deuxième étage, mais elle n'eut pas besoin d'aller bien loin que déjà Fei Long faisait son entrée. Si elle, elle n'avait pas l'air heureuse son expression était jumelée. En pire. La métisse alla droit au but.
-Avec Entreri en ville Minami est partit de son côté, mais ça je suppose que tu le sait déjà. Cette fois c'est de trop, plus question de laisser cette pourriture vivre.
Feng Hua s'approcha du grand miroir accroché dans la grande entrée, miroir qu'elle avait spécialement fait mettre là, comme si elel vavait prévu ce genre de situation à l'époque. La métisse agita la main sur la surface polie et la toucha, traçant vers le bas et laissant des traînées scintillantes.
-Montre moi.
Son reflet masqué par les traces de ses doigts laissa place à une autre image, une pièce sombre quelques kilomètres plus loin tout au plus, elle n'en était pas sûre, mais à ce moment très précis elle en avait sincèrement rien à faire.
Pourtant la personne qu'elle avait eue en vue pour ce contact n'était pas là. A la place une silhouette vêtue de blanc et de rouge piment occupait l'image. Le partenaire silencieux de Nottingham était assis au bord du raphia, capuchon éternellement rabattu sur son visage, à aiguiser une lame courte.
-Oui ?
Elle était sûre de ne l'avoir jamais entendu parler. La métisse secoua la tête, légèrement étonnée au son inusé et rocailleux.
-Nous avons besoin de vous et rapidement. Sheeshon vient d'être enlevée par Rochel à nouveau.
-Bien. Je vais chercher Nottingham et nous traverserons aussitôt.
-Pourquoi n'est-il pas là ?
-Il aurait trouvé une distraction.
La façon doit l'assassin avait appuyé le dernier mot la laissa aussi perplexe que le fait d'entendre sa voix. Feng Hua effaça le miroir sur l’image de celui-ci se levant dans un frottis à peine audible de tissus.
Revenir en haut Aller en bas
 

Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: Quartiers :: Pavillons des Qiang Sung-
Sauter vers: