AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Mar 13 Jan - 21:10

Située dans un des quartiers populaires, la Fiancée du Tigre a ouvert ses portes cinq ans auparavant. L’auberge se situe dans un quartier à la fois marchand et résidentiel, un peu à l’écart des grandes artères commerçantes de la capitale, dans les quartiers populaires. Elle est fréquentée par une population aux moyens modestes et des marchands et des voyageurs aux bourses conséquentes. Les prix pratiqués y sont raisonnables et souvent dans la moyenne des prix des auberges du quartier. Réputée pour ses soirées, la Fiancée du Tigre est tenue par un couple : Skye et Geneus. Skye est une Lios, joueuse de musique et chanteuse hors pair, elle est aussi celle qui fait la cuisine en plus d’animer les longues soirées ou bien les après-midis les plus calmes. Geneus est une étrange figure qui se tient en retrait, faisant parfois le service, mais veillant surtout à l’ordre et au calme dans la salle. Les plats qui y sont servis sont simples, souvent typiquement morniens, préparés en fonction des arrivages et des saisons. L’auberge sert deux à trois types de plats du jour, midi et soir. Elle sert aussi des plats simples à la demande. Chaque matin, l’auberge propose également un petit déjeuné mornien, dont les plats dépendront aussi des arrivages.
On y trouvera cependant toujours du riz, gluant ou non, de la soupe miso, des rouleaux d’omelette, des mochis, des nouilles sautées, et surtout du thé servi toute la journée.  

L’établissement ne paye pas de mine et semble plutôt petit lorsqu’on le compare aux grandes auberges des quartiers les plus riches, ou des auberges construites dans le but d’accueillir de très nombreux clients. La Fiancée du Tigre table plutôt sur une ambiance plus intimiste et conviviale. Le bâtiment en lui-même est la réunion d’une ancienne boutique de tailleur et d’une maison de ville, lui donnant un air un brin tarabiscoté à l’extérieur. Une grande partie de ce qui était la maison de tailleur sert principalement aux pièces destinées à faire fonctionner l’auberge : cuisine, buanderie, garde-manger, ainsi qu’à abriter la partie privée. La maison de ville est entièrement consacrée aux clients. L’auberge dispose d’une cour arrière, où se trouvent les écuries. Pour y accéder, il suffit de passer par le portail se dressant à gauche de l’auberge. La cour arrière est d’ailleurs scindée en deux par une palissade, séparant les écuries du reste, préservant ainsi le linge d’éclaboussures ou autres salissures.
Ainsi la salle commune dispose de deux portes pour y entrer, une à l’avant sur la rue, ouverte en permanence l’été, bien qu’il faille écarte les nattes de bambou qui tombent à mi-hauteur pour empêcher les insectes d’entrer ; l’autre à l’arrière, permettant de rejoindre directement l’auberge depuis les écuries plutôt que d’avoir à faire le tour. Cette porte ci est parfois ouverte au plus chaud de la saison estivale, mais elle est souvent fermée pour préserver la salle des odeurs provenant des chevaux.
La salle est ainsi disposée : lorsque l’on entre par l’entrée de la rue, on tombe directement sur un large comptoir de bois, derrière le lequel grimpent jusqu’au plafonds, des profondes étagères de bois, exhibant vaisselle, boîtes de thé, café, ou encore bouteilles et pots baguettes. A sa droite immédiate, toujours lorsque l’on entre, une arche, donnant sur les cuisines et la partie privée de l’auberge. La salle s’étale en suite sur tout le reste de la surface, uniquement coupée par un imposant escalier. Celui-ci mène aux étages, il est monté sur pilier, et forme un genre de L. Les piliers permettent de garder une vue imprenable sur la salle, et de laisser passer la lumière des grandes fenêtres, aux carreaux ouvragés, qui courent le long de la façade. La porte arrière se situe au fond de la salle commune, ouvrant sur l’immense foyer qui couvre une grande partie du mur. Les flambées y sont fréquentes, même en été. Il arrive parfois qu’une pièce de viande y soit mise à griller ou à rôtir, en particulier pendant la saison estivale, où portes et fenêtres sont ouvertes. Les murs de la salle sont majoritairement occupés par des fenêtres, dont les carreaux sont divisés par des motifs formés par du fer forgé. Des stores de bambou peuvent être baissés à tout moment de la journée. Un soubassement en bois coure sur les murs, s’arrêtant à la hauteur du bas des fenêtres. Les murs sont couverts d’un crépi à la taloche, d’une couleur gris perle. Le sol est fait d’un parquet naturel à larges lames, qui s’arrête autour de la cheminée, où il est remplacé par un dallage de pierres. On peut également apercevoir par l’arche, que le sol de la cuisine est également en pierre. Le cadre des fenêtres, le soubassement, l’escalier, et les étagères derrière le long comptoir sont en bois à la couleur rouge pourpre. Le reste de mobilier est en bois, d’une teinte plutôt sombre. Les tables sont en style mornien, carrées et plutôt basses, entourées de bancs plutôt que de chaises pour s’y assoir. Des lustres en fer forgé pendent du plafond pour éclairer la salle. Afin de la rendre plus chaleureuse, des tentures aux couleurs lin, taupe, ou encore brune habillent les plafonds. Quelques coussins, aux mêmes couleurs ponctuées de rouge pourpre, agrémentent les assises des bancs en hiver. Des plantes en pots sont disposées çà et là, sur les rebords des fenêtres ou bien à même le sol. La décoration de la salle est sobre, quelques lampions en papier de couleurs, des panneaux peints très étroits, et surtout des paravents de bois peints, pour créer des alcôves.
La vaisselle de l’établissement est également typiquement mornienne, en céramique ou bien porcelaine, colorées et à motifs, ou bien blanche avec des motifs de couleurs, des bols aux assiettes en passant par les tasses et les cuillers. Les baguettes utilisées sont en bois, parfois laquées ou simplement vernies.

L’escalier mène donc à l’étage, ou plutôt aux étages. Il y en a trois. Les chambres du premier sont les plus spacieuses et les plus chères, disposant de leur propre cabinet de toilette. Celles du deuxième sont de taille modeste, et on l’on trouvera deux salles d’eau commune à cet étage. Enfin, au troisième, se trouvent les chambres les plus petites et les moins chères.
Si l’ambiance de la salle commune est sobre et cependant chaleureuse, celles des chambres est différente. Elles sont en commun le même sol en bois brut, à larges lames toujours, et des murs aux couleurs sobres, taupe, lin, ou encore blanc. Elles sont également des panneaux de bois peints, représentant des jardins morniens, des scènes du lac Halakaï, des scènes provenant de comtes ou chansons populaires, ou encore de simples motifs floraux ou animaliers. Chaque chambre est éclairée avec une lampe en papier, qui sont changées régulièrement, pourvue d’une pierre de lumière, plutôt que de bougies pour éviter les incendies. En hiver, les chambres sont en partie chauffées par la chaleur provenant de l’énorme cheminée, ainsi que par des pierres de chauffage dissimulées sous les lattes du parquet. Chaque fenêtre est munie de volets et de stores de tissus de couleurs. Le mobilier des chambres est entièrement fait de bois. Le linge de maison est coloré, pourvu de couleurs vives et chaudes, à motifs ou non. Aucun lit n’a la même parure, pas même ceux du dernier étage.
Au premier, chaque chambre est pourvue d’un lit spacieux, d’une large fenêtre, et celles qui donnent sur la rue, sont pourvues d’étroits balcons, d’un petit cabinet de toilette privé pourvu de latrines – il faudra cependant demander un baquet pour prendre un bain – et du mobilier nécessaire : une petite armoire, une petite table, une paire de chaises, etc.
Au second, on trouvera de petites chambres individuelles, aux lits plus étroits, ou bien des chambres pourvues de deux lits individuels. A cela s’ajoutera une ou deux armoires étroites, une petite table et un ou deux tabourets.
Au troisième, les chambres sont encore plus étroites, et les lits sont parfois superposés, avec des rangements encastrés dans les murs ou dans les lits.
Les deux salles d’eau se trouvent donc au deuxième, et sont utilisables par tous ceux ayant payés pour une chambre. On trouvera également deux cabinets de latrines à cet étage. Les hommes et les femmes sont séparés. Dans chaque salle d’eau, des petits paniers individuels garnis du nécessaire pour faire se laver sont disposés sur des étagères. Pas de baignoire ici, simplement un sol plat et dallé, aux cabines séparées par des paravents de bois. Un établissement de bains morniens se situe au bout de la rue pour ceux qui souhaiteraient se relaxer en plus de simple faire en sorte d’être propre.



~~~



Skye repoussa le bras de Geneus, qui avait passé la nuit avec elle. Elle s'étira avec souplesse. Elle l'avait laissé se recharger, aussi, elle était un peu engourdie en bas. Elle regarda la chevelure noire étalée, et le dos dévoilé se soulever au rythme régulier de sa respiration. Elle savait qu'il s'éveillerait, il avait le chic pour toujours être réveillé quand elle ne dormait pas, et aussi pour savoir ce qu'elle faisait. Ses hanches lui faisaient mal, il n'y était vraiment pas aller de mains mortes. Elle frissonna rien qu'en y repensant.
La respiration régulière s'était arrêtée. Elle termina de s'étirer, et se leva du lit. Elle se dirigea vers sa salle de bain, un luxe qu'ils s'étaient permis lors de la rénovation. Elle tourna les robinets, et se glissa sous l'eau. Un réveil agréable. Un peu de calme avait que la journée ne commence.

Elle savait qu'elle aurait à préparer les trois plats qu'elle servait chaque midi, en général, il y avait un ragoût épicé, ou bien des grillades avec de la viande, un plat de poisson - elle n'en faisait pas une grande quantité si le poisson provenait de la mer, les prix étaient parfois prohibitifs contrairement à ceux des poissons de rivières - et un plat de son choix, selon ce qu'elle avait envie de proposer. Bien sûr, elle avait toujours du riz, des nouilles, des légumes marinés, du chou piquant... Et des sucreries.
Il faudrait aussi laver du linge et l'étendre. Elle espérait que le temps ne se gâte pas, ou bien il lui faudrait aller étendre dans le grand grenier. Ou recommencer et tout relaver si la pluie était trop dense.

La routine s'était installée. Elle travaillait ainsi depuis cinq ans. Pour être honnête, elle ne travaillait réellement ainsi que depuis trois ans. La Fiancée du Tigre s'en sortait réellement et fonctionnait bien depuis trois ans, après deux années difficiles.
Skye songe qu'elle n'en serait sans doutes pas là, sans Geneus. Elle eut un sourire en repensant à leurs premières rencontres. Au départ froid, et la traitant comme un objet, il était devenu un client régulier, qui payait bien et qui l'avait traitée avec délicatesse. Quand elle avait quitté le Jardin, il était venu la chercher. Il lui avait offert cette vie. Elle eut envie de sortir de la salle de bain et de se retourner se blottir contre lui. Elle l'aimait et parfois elle ne savait pas le dire autrement qu'avec la chaleur de son corps. Cela ne semblait pas vraiment le déranger.
Elle se rinça la bouche, empoignant en suite, sa bouteille de savon liquide pour se frictionner. Le parfum de la vanille monta à ses narines.

Elle s'essora les cheveux, et sortit de la salle de bain pour dénicher ses vêtements. Geneus nattait ses longs cheveux. Elle déposa un baiser sur sa joue avant de descendre préparer la salle. Il était tôt, mais d'ici une heure ou deux, les premiers clients arriveraient, où descendraient des chambres où ils avaient passé la nuit.


Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 11:51, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 16 Jan - 9:57

Skye s'était étirée et avait repoussé son bras avant de se lever. Je la laissais faire, bien que j'avais envie de resserrer mon bras autour de sa taille, pour la serrer contre moi et nous laisser profiter encore un peu plus longtemps du lit et de sa chaleur. Mais nous avions une auberge à faire fonctionner et elle était importante pour Skye.
Pas que notre établissement n'ai aucune valeur à mes yeux, ce serait complètement faux de le dire, on ne construit pas quelque chose de ses mains pour n'en avoir rien à faire : mais c'était la lios qui m'importait le plus. Si Skye venait à sortir de ma vie -peu importe comment- je ne garderais probablement pas La Fiancée du Tigre. Je ne savais pas cuisiner, et ne souhaitais voir personne d'autre au monde s'occuper de l'auberge qu'elle.

J'entendis l'eau couler dans la salle d'eau, m'étirais un peu à mon tour et me levais. Je pris quelques instants pour regarder dans le miroir, je constatais quelques légères griffures sur une épaule, souvenir de notre nuit d'hier soir. J'eus un léger sourire, avant de reprendre mon masque neutre habituel. M'emparant d'un peigne, je démêlais mes cheveux et les nattais lâchement avant de rejoindre Skye dans la salle d'eau. Je la croisais et frôla du bout des doigts le dos de Skye, le long de sa colonne vertébrale. Le frisson qui la saisie me fit sourire sans que ça ne soit visible cette fois-ci. Je pris sa place afin de me laver




Dernière édition par Geneus le Lun 21 Aoû - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Lun 19 Jan - 16:44

Elle frissona, laissant échapper un soupir quand les doigts de Geneus la frôlèrent. Elle tourna la tête, pour seulement voir la porte de la salle de bain se refermer sur des cheveux noirs. Skye se secoua. Elle s'habilla rapidement, enfilant une robe simple aux manches longues, par dessus laquelle elle passa un kimono d'un bleu profond, brodé aux motifs de hérons et de fleurs. Elle le noua à la taille avec une ceinture crème et enfila une paire de sandales mornienne. Elle ne perdit pas de temps et remonta les manches du kimono, les coinçant avec une seconde ceinture de tissus. Elle remonta les manches de sa robe également. Elle serait plus à l'aise pour cuisiner ainsi. Et ses manches ne tremperaient pas dans les plats.

Quand elle mit le nez dehors pour aller ouvrir les volets des fenêtres donnant sur la rue, elle fronça le nez et recula à l'intérieur. Il pleuvait des cordes. La saison des pluies commençait en beauté. Elle pesta un peu entre ses dents, mais sortit quand même. Elle se hâta. Malgré le auvent qui courait sur le long de la façade, elle sentait la pluie tremper le bas de son kimono. Les gouttes tombaient en grosse éclaboussure sur les pavés de la rue. Si le vent tournait, elle finirait trempée.
Elle songea qu'un temps pareil lui amènerait des clients assez rapidement. Elle laissa la porte d'entrée ouverte, baissant un peu les stores de bambou. La pluie redouble d'intensité.

-Eh ben...

Skye secoua la tête. Il faisait à moitié nuit dehors. Elle alluma les lumières de la salle. Elle laisserait à Geneus le soin de raviver le feu de la grande cheminée, pour donner un peu de chaleur, et d'ouvrir le portail des écuries.

Elle se glissa dans la cuisine. L'odeur de la bouillie de riz lui parvint aux narines. Elle avait laissé du riz à bouillir hier soir pour qu'il soit prêt ce matin. Elle alluma les autres feux de la cuisine, et s'empara des bouilloires qu'elle remplit rapidement avant de les mettre à chauffer. Elle sortit de quoi préparer le repas du matin, faisant des aller-retour entre la cuisine et le garde manger. Comme d'habitude, elle servirait de la soupe miso, un petit bol de riz blanc, des légumes marinés, des rouleaux d'omelettes et du poisson séché ou saumuré. Ce matin, elle servirait aussi de la bouillie de riz.
Elle s'en servit une copieuse part, qu'elle agrémenta d'une poignée d'algues séchées, de lamelles de poisson et d'un peu de pétales d'oignons frites. Cela ne l'empêcherait pas d'engloutir quelques rouleaux d'omelette. Skye mangeait comme quatre.
Elle revint en salle avec son bol et prépara les théières en attendant que l'eau boue. Elle sortit également des plateaux sur lesquelles elle mit les théières et les tasses. Elle mangea entre la préparation de la soupe miso et celle de l'omelette.
Il fallait encore couper du tofu en petits cubes, trancher des champignons en lamelles, cuire l'omelette, préparer les coupelles pour légumes marinés. Et avec tout ça, elle entendit du bruit. Un premier client venait d'entrer, trempé.

Elle le laissa s'installer. Il choisit la bouillie de riz. Il avait besoin de se réchauffer rapidement. Elle lui en apporta un bol, et lui servit également une petite théière quand les bouilloires sifflèrent de concert.
Skye vit Geneus allumer la cheminée. Elle vit aussi sa tête quand il dut sortir pour les écuries, ce qui lui arracha un sourire un peu moqueur.


Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 8 Fév - 22:02

J'entendais la pluie sur les fenêtres et poussais un long soupire. Le chemin vers les écuries serait trempé, peut-être même boueux. Même si la saison des pluies nous apportait plus de clients, je ne l'appréciais que moyennement. Le linge séchait moins vite, les pavés de l'arrière cour glissaient et plus généralement l'ambiance extérieure était maussade.
La seule chose qui faisait que cette saison trouvait grâce à mes yeux était le son de la pluie mais surtout le souvenir de Skye sous le porche d'une bâtisse, cherchant un endroit sec. Je l'avais retrouvée un jour de pluie, donc ils me semblaient toujours un peu spéciaux.

Je descendis et salua d'un mouvement de tête le client mouillé et attablé. L'odeur chaude de la bouillie de riz se fit sentir, alléchante, mais je pris d'abord le temps d'allumer le feu afin d'offrir de la chaleur au voyageur. Les braises n'étaient pas entièrement consumées, le feu prit vite et les flammes commencèrent rapidement à ronger la buche la plus proche. J'en rajoutais d'autres espacées et quelques brindilles pour assurer une bonne combustion. Le voyageur me remercia avec un grand sourire. Un nouveau mouvement de tête lui répondit.
Il fallait aussi que j'aille aux écuries, ouvrir les stalles et voir si l'un des gamins qui venait s'occuper des chevaux était déjà là ou non.
Je vit du coin de l’œil Skye sourire quand j'ouvris la porte menant à l'extérieur. Bien que je n'affiche rien de ce que je pensais, elle semblait être la seule à pouvoir lire mes émotions, à savoir ce qui me passais par la tête. Et là, l'idée de mouiller la bas de ma robe mornienne ne me plaisais pas vraiment.

J'allais ouvrir et me tournais en sentant arriver quelqu'un. Quelques instants plus tard Feeleng, une jeune Yokaï aux attributs reptiliens et aux cheveux très courts, arriva. Elle venait pour les chevaux et m'offrit un sourire aux dents pointues. Je lui indiquais simplement qu'il y avait trois montures actuellement et qu'elle pouvait passer dans l'arrière cuisine manger un peu avant de travailler si elle le voulait. Elle partit voir le premier cheval, lui montrant sa main pour le caresser. Je compris qu'elle passerait après son travail. Elle aimait s'occuper des chevaux et était toujours la première a venir le matin pour s’acquitter de cette tâche. Son père était venu nous voir quand elle était revenu avec de l'argent la première fois, et savait donc que nous l'employons pour l'écurie.

Je l'aidais un peu, notamment à sortir la brouette de son emplacement, avant d'ouvrir le grand portail et de jeter un œil à la devanture. Il n'y avait aucune dégradation de faite durant la nuit, parfait. Je revins par la cours et passais en cuisine.




Dernière édition par Geneus le Mer 23 Aoû - 21:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 6 Mar - 22:12

Elle prépara un plateau pour Geneus, thé chaud, soupe chaude, riz, rouleaux d'omelette et légumes marinés. Elle lui laissa sur le comptoir, comme chaque matin. Elle plaça à coté un second bol de bouillie et un petite assiette de rouleaux. Un temps pareil, ça lui donnait faim.
Elle batailla un peu avec la confection des rouleaux, mais elle réussit à n'en brûler aucun. Elle ouvrit les fenêtres de la cuisine qui commençait à avoir des airs de sauna avec la bouillie, la soupe et le riz blanc qui cuisait.
Elle coupa le tofu en petits dés avec rapidité. Elle avait pris de l'assurance et les gestes étaient les mêmes chaque matin. Cela ne l'empêchait pas de faire attention à ses doigts.
Elle prit en suite du temps pour préparer des coupelles de légumes marinés : lotus, carottes, radis, concombre...
Geneus passa la tête dans la cuisine et elle lui fit signe que ça allait. Elle remua la bouillie qui restait au chaud dans son énorme marmite en fonte qui reposait sur son propre réchaud.
Elle vint le rejoindre quand elle estima qu'elle en avait assez fait pour l'instant, et qu'elle pourrait parer aux demandes de plusieurs petits déjeuners sans avoir à courir dans tous les sens.

Elle se glissa derrière lui, en profitant pour le toucher au passage, laissant ses mains glisser sur ses épaules et son dos. Geneus était grand, même assis. Il avait les cheveux humides. Et le bas de son kimono sombre aussi. Elle s'installa à coté de lui et alors qu'il la regardait. Elle commença à manger. Geneus s'interrompit pour boire, tenant dans ses baguettes dans une main. Skye se pencha et mangea sans vergogne ni scrupule la tranche de rouleau d'oeufs qu'il tenait entre ses baguettes. Elle le regarda pendant qu'elle mâchait comme si elle en avait plein les joues. Elle avala et se fendit d'un sourire.

-Délicieux.


Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 10 Avr - 16:36

Skye me fit signe qu'elle n'avait pas besoin de mon aide lorsque je la regardais, alors je me rendis en salle et trouvais mon plateau près comme chaque matin. Le thé épicé et chaud sentait divinement bon, la nourriture était tout aussi chaude et mon estomac se rappela à moi. Je pris la cuillère et entamais alors la soupe, prenant de petites gorgées pour éviter de me brûler. Je passais ensuite à la bouillie de riz, prenant une portion de légumes avant de prendre le riz, les mélangeant.
Elle me rejoignit bien vite, passant dans mon dos, me tirant des frissons alors que ses mains passaient le long de ma colonne. Je m'interrompais pour boire et elle prit sans peine le morceau d'omelette roulée que je tenais entre mes baguette. Avec l'air adorable d'un petit animal ayant les joues pleine, elle mâcha avec un air mutin et m'offrit l'un de ses superbes sourires, fière d'elle.

-Je n'en doute pas, mais je ne pourrais pas le constater moi même si tu continue à me les chaparder.

Elle eut un sourire plus large et me laissa alors manger un rouleau. Je lui fis le plaisir d'émettre un petit bruit de satisfaction quand je commençais à le mâcher. Il était délicieux en effet, elle s'améliorait de jour en jourMais elle ne resta pas longtemps à mes côtés, un nouveau client arriva et prit place à une table non loin. Elle se leva et alla donc l’accueillir. C'était le revers du métier que nous exercions, les clients devaient passer avant nous en journée. Si ce n'était que moi je pourrais passer des heures avec sa seule compagnie, mais Skye avait besoin de voir du monde, elle était sociable, généreuse et forte. Elle avait des amis un peu partout en ville, son sourire et sa voix attiraient les clients qui revenaient aussi après avoir goûté à sa cuisine. De mon côté je savais que beaucoup me trouvait étrange, voir sinistre, mais j'étais comme ça depuis trop longtemps pour avoir l'envie de changer...




Dernière édition par Geneus le Mer 23 Aoû - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Mar 14 Avr - 19:26

Skye était penchée pour entendre ce que l'homme avait à lui dire. Le client s'était assis et elle était venue lui proposer de quoi boire et manger. Il avait demandé un autre genre de service. Elle se redressa, le fixant durement, mais sans animosité.

-On vous a mal informé. Je ne fais plus ça depuis longtemps. Personne dans mon auberge ne fait ce genre de travail.

Même après cinq ans, il arrivait qu'on lui demande encore des relations sexuelles en échange d'une certaine somme. Elle avisa Geneus du coin de l’œil. Normalement, il n'aurait pas besoin d'intervenir. L'homme se tordait les doigts et avait l'air contrit. Il bredouilla des excuses, comme un gamin pris en faute. Elle eut un sourire indulgent.

-Je ne vous en veux pas. Les erreurs, ça arrive.

Il leva les yeux vers elle, souriant un peu lui aussi, toujours gêné.

-Puisque vous êtes ici, autant en profiter un peu. Vous voulez manger quelque chose ? Boire quelque chose de chaud ?

Skye lui détailla ce qu'elle proposait. Il opta pour un petit déjeuné typique, quoi qu'un peu plus riche que ce que mangeait habituellement les gens, qui se contentait souvent de riz, d'une soupe, et d'un petit plat en plus, sans tous les accompagnements proposés par Skye. Elle lui lança qu'elle revenait tout de suite. Elle croisa le regard de Geneus. Elle lui sourit. Elle sentait que ce genre de situation le mettait toujours à cran. Et elle savait de quoi il était capable lorsqu'on s'en prenait à elle. Heureusement pour le client, celui-ci n'avait même pas esquissé un geste dans sa direction, n'avait pas levé la voix, ni trahit le moindre signe d'énervement. Skye pensait même que l'homme cherchait simplement du réconfort. Il avait l'air triste. Elle ne pouvait rien pour lui. Sa cuisine lui mettrait peut-être du baume au coeur.
Elle posa une main sur l'épaule de Geneus, serrant légèrement.

-Détend-toi, il a l'air plus malheureux qu'agressif.

Elle prépara une nouvelle théière, leva le nez pour voir une jeune cliente, qu'elle savait être une prostituée - elle venait parfois le soir avec Loiselle, une des anciennes Fleurs du Jardin avec qui Skye entretenait une longue amitié. Shiori était de ses femmes qui restaient petites et menues toute leur vie. Elle était Mornienne, originaire la province d'Hitokage. Skye devenait qu'elle venait probablement d'une des cités minières, et qu'elle était venue dans la capitale pour échapper à la vie qu'elle avait là bas. Shiori était une petite chose fragile et timide. Skye savait aussi qu'elle s'accordait ces petits déjeuners ici parce que c'était pour elle comme une bouffée d'air frai, un moment qui n'appartenait qu'à elle.

-Installe toi Shiori, j'arrive.

Skye passa dans les cuisines et revint avec de quoi nourrir Shiori et l'homme penaud. Elle les servit tous les deux. La prostituée avait choisi une table à l'écart, où elle pourrait manger seule et sans être dérangée. L'homme la remercia et prit le temps de sentir la soupe et de goûter un peu de tout avant de se lancer. Elle trouva sa façon de faire comique, un peu comme un animal méfiant.

-Je te laisse la salle.

Geneus agita sa plume pour lui signifier qu'il avait entendu. Skye roula des yeux. Quand il était plongé dans ce qu'il faisait, il évitait les distractions.
Elle avait à faire. Elle fit un peu de vaisselle, mit à nouveau de l'eau à bouillir, lança une nouvelle timbale de riz et mit le nez dans le garde-manger et la froidure pour réfléchir à ce qu'elle allait cuisiner.
Elle interrompit son inventaire réflexif en entendant du bruit en salle. Une altercation. Elle reconnut sans peine la voix de Shiori et vit parfaitement Geneus jeter un homme par la porte, le revoyant sous les trombes d'eau. Geneus était en colère. Skye jeta un oeil en salle. Le repas de Shiori était par terre, et elle se tenait le bras, le visage pâle et la coiffure défaite.
Les quelques clients encore présents attendaient un peu incertains. Geneus menaçait - sur un ton parfaitement calme et monocorde ce qui était assez inquiétant - l'homme qu'il venait de jeter dehors.




Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Lun 20 Avr - 2:13

L'homme ne parla pas très fort, et ce qu'il demanda me tira un tressaillement incontrôlé du coin de ma bouche. Mon regard se fixa sur la tablée, j'étais prêt à intervenir si jamais l'homme devenait trop insistant. Il s'excusa, bredouillant, Skye pardonna ses paroles et chassa la gêne de quelques mots. Je ne le lâchais pas du regard : bien qu'on sente simplement une grande solitude émaner de cet homme, tout le monde avait une part imprévisible. J'aurais voulu pouvoir débarrasser Skye de ce passé aussi facilement que je savais me débarrasser d'un corps. Ne lui laisser que les bons souvenirs, sa "famille" comme elle les appelait, supprimer les années aux bordel et les passes qu'elle avait du subir, tenue par un contrat d'esclavage.
Je ne remarquais pas immédiatement Skye qui s’approchait et fut conscient de sa présence quand elle posa sa main sur mon épaule, la serrant un peu.
Je reportais mon plateau moi même en cuisine et pris de quoi écrire. Cela faisait un moment que je n'avais pas donné de nouvelle à Ankita, il me fallait aussi commencer à faire le bilan des trois derniers mois en terme de dépenses et de recettes. Une cliente arriva, Skye salua joyeusement Shiori, lui indiquant de prendre place. Quand ma lios me signala qu'elle me laissait la salle, j'agitais ma plume pour lui indiquer que j'avais entendu. Shiori fut rapidement servit et le calme s'installa alors que Skye s'occupait en cuisine.


Un homme entra dans l'auberge, cherchant des yeux quelqu'un. Lorsqu'il vit Shiori il fonça droit sur elle. Elle sembla le reconnaître, mais pas dune bonne manière et n'eut pas le temps de se lever qu'il attrapa son poignet violemment, lui broyant presque, renversant la table, secouant la jeune fille. Il lui demandait de la suivre, qu'elle n'avait pas le droit de le fuir ou de lui refuser : après tout elle n'était qu'une sale pute, tant qu'il payait elle n'avait rien à dire. Je sentis mon sang bouillir et ne faire qu'un tour.
Il n'eut pas le temps d'ajouter autre chose. Il lâcha sa prise aussitôt que je pris son deuxième bras, le tendant puis appuyant sur le coude. L'homme eut le réflexe de se laisser mener à terre, cherchant à se soustraire à l’appui menaçant de lui briser le coude.

-Quoi qu'elle exerce, un non est un non.

J'appuyais un peu plus, empêchant celui qui grognait comme un buffle de dire quoi ce soit de plus. D'un geste souple je pris sa bourse et prélevais une somme couvrant deux petits déjeuners et la vaisselle qu'il venait de casser. Shiori ne bougeait pas, son bras contre elle, le teint pâle. Elle était effrayée et tremblait. Une vague de colère me parcouru de nouveau le corps sans que je le laisse paraître. Me saisissant du col de l'homme je le soulevais et le traînais jusqu'à la porte que j'ouvris de ma main libre.

-Je crois qu'un petit tour dehors vous fera un bien fou.

Je ne pris as la peine d'être doux, je le jetais dehors, sous les trombes d'eau et devant quelques clients qui allaient entrer. L'homme eut un cri de douleur en rencontrant le sol. J’en une lueur de satisfaction dans les yeux. Il commença à pester contre moi, contre Shiori, mais quand il croisa mon regard se tue immédiatement.

-Elle a dit non. C'est non. Vous pourrez revenir une fois que vous aurez compris, en attendant vous ferez mieux de disparaître ou je m'en chargerais.

L'homme détala, son bras encore raide. Je le regardais partir pour être sûr de sa fuite, et retournais dans l'auberge.




Dernière édition par Geneus le Mer 23 Aoû - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Lun 20 Avr - 14:59

Skye passa derrière Geneus qui se tenait toujours sur le pas de la porte. Même avec les stores de bambou qui lui donnait des airs de personnage de théâtre mornien - ceux avec les énormes casques - il restait menaçant.
Elle décida de s'occuper de Shiori qui semblait tétanisée. Il y avait de la soupe, du riz et du thé partout. De la vaisselle cassée. La jeune fille se tenait le bras. Skye retira doucement sa main pour voir les dégâts.

-Laisse moi voir ça...

Alors qu'elle lui palpait le poignet, pour voir s'il n'était pas cassé et que la trace rouge de la main de l'homme était imprimé sur sur sa peau, Shiori éclata en sanglots, demandant pardon, elle lui avait causé des ennuis, elle ne voulait pas. Elle ne savait pas qu'il la suivrait jusqu'ici. Elle pensait être tranquille. Et, elle était tellement désolée.
Skye soupira et la fit s'asseoir.

-Ce n'est pas ta faute si cet imbécile a cru que parce que tu fais ce métier, il a le droit de te payer et de faire ce qu'il veut, quand il veut. Ça ne marche pas comme ça. Touches-en deux mots à Loiselle. S'il t'a suivie jusqu'ici, il pourrait recommencer ailleurs. Tu vas avoir un gros bleu en forme de main d'ici quelques heures...

Skye lui ordonna de ne pas bouger. Elle vit Geneus soigner Shiori, en lui appliquant le baume à l'arnica qu'ils utilisaient depuis qu'ils avaient appris la souffrance quand ils avaient installé les meubles. Skye s'était aussi cognée régulièrement sur les meubles de la cuisine, au début. Ils avaient pris l'habitude d'en avoir. Avec de quoi faire des pansements - elle s'était coupée aussi, au début - et de quoi soigner les brûlures.
Avec son aide, et interdisant à Shiori de les aider, ils nettoyèrent rapidement la nourriture gâchée et les morceaux de céramique. Geneus avait prélevé la somme nécessaire au remboursement sur le trouble-fait. Avec ce semblant d'ordre retrouvé, personne ne prêtait plus attention -ou presque - à ce que venait de se passer.

Skye servit un autre repas à Shiori alors que Geneus terminait de nettoyer. Elle vit le regard de la jeune fille qui suivait les mouvements du Svart tatoué. Elle eut un sourire en coin. Geneus faisait peut-être peur ou rendait peut-être mal à l'aise certains, mais il arrivait qu'il produise l'effet inverse.

-Il est vraiment gentil, soupira Shiori, et puis, il est vraiment très beau aussi...

Le sourire en coin de Skye s'élargit. Elle songea avec une pensée agressivement possessive que Geneus était à elle. Et à elle seule.

-Et il est efficace. Doué avec ses mains.

Shiori tourna violemment la tête vers elle, ouvrant des yeux ronds. Skye eut un petit rire.

-Il nettoie tout si bien.

La petite mornienne eut un sourire incertain. Skye se demandait si elle était vraiment trop jeune pour comprendre que Geneus et elle formaient un couple. Un couple étrange à la relation parfois encore un peu bancale, mais un couple quand même.

-Si tu as des problèmes avec ce genre de malotru, il faut que tu en parles. Si non, ils ne te laisseront jamais tranquille.

Shiori eut un sourire timide, hochant la tête. Skye la laissa en suite tranquille pour qu'elle puisse manger en paix.
Deux habitués passèrent la porte. Deux tanneurs qui sentaient souvent l'odeur âcre des cuirs qu'ils manipulaient.

-Hé Skye ! Ma jolie !

-Tenzin !

-Et moi, j'suis quoi, une chèvre ?

-Oui, tant que tu ne diras pas bonjour Ji-Eun.

Les deux tanneurs avaient passés la cinquantaine. Ils avaient des visages aussi burinés que leurs mains, et leurs vêtements de travail étaient usés. Ils s'accordaient une pause en milieu de matinée, venant fumer leur pipe devant une tasse de thé et prendre un en-cas. En l'occurrence, ils aimaient presque autant qu'elle les rouleaux d'omelette.

-Comme d'habitude ?

Elle posait d'ailleurs la question, justement par habitude, plutôt que par réel besoin. Les deux vieux artisans répondirent par l'affirmative, s'installant à une table près des fenêtres.


Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 7 Fév - 21:29


Décidément, c'était la journée. La fin de la soirée avait été mouvementée. Geneus avait sorti manu militari quatre personnes, les jetant par la porte et sous la pluie qui tombait sans discontinuer depuis ce matin. En journée, Skye avait vu les passants se presser sous leurs parapluies colorés, ceux qui étaient dehors depuis plus longtemps avaient le bas de leurs pantalons ou robes détrempés. L'eau ruisselait du toit de l'auberge, et les caniveaux de la cité semblaient déjà être sur le point de déborder.
Comme prévu, la pluie avait attirée du monde au sec, et la salle avait été pleine à craquer. Elle avait eu le plaisir de ne pas avoir à faire l'animation, puisque deux Cheminants s'en chargèrent à sa place, faisant rires aux éclats leur public. Comme à leur habitude, ils embauchèrent des mains supplémentaires, quand le mot fit le tour du quartier que la Fiancée avait besoin d'un peu d'aide. Les gamins habituels se pointèrent, plus ou moins propres pour donner un coup de main. Boissons et plats furent servis en abondance et la recette fut importante.
Ils veillèrent jusqu'à ce que chacun des mômes qui avaient travaillé ce soir ait mangé et ait reçu sa part.
Rincée, Skye s'était déshabillée, laissant ses vêtements sur le sol, avant d'aller se nettoyer un peu et de passer une large tunique, ayant autrefois été en possession de Geneus, pour dormir. Elle s'était glissée entre les draps et n'avait pas attendu Geneus. La lios avait sombré dans un sommeil lourd et réparateur. Elle savait que sa nuit risquait d'être courte...

Elle se réveilla parce qu'on secouait doucement son épaule. Elle ouvrit des yeux encore lourds de sommeil, et se tourna.

-Geneus ? souffla-t-elle un peu groggy.

Skye comprit. Elle gémit. Plus tôt dans la soirée, elle avait apporté son repas à un étrange client. L'adolescent avait aussi mauvaise mine que ceux qui vivaient dans la rue. Il logeait depuis quelque temps dans l'auberge, dans une petite chambre au deuxième. Il ne sortait de sa chambre que pour rapporter son plateau ou pour visiter son cheval aux écuries. Skye n'avait rien dit sur son état, et s'était contentée de prendre l'argent qu'il lui avait donné. Elle n'était pas du genre à poser des questions. L'adolescent avait l'air fatigué, affamé, nerveux, et il fallait être aveugle pour ne pas voir la cicatrice à peine refermée à son oreille... Elle en avait discuté avec Geneus. Au début, ils s'étaient dit que cela ne les regardaient pas. Et puis... elle n'avait pas pu s'en empêcher. Quand il était descendu pour rapporter son plateau, elle lui avait parlé. Elle n'était pas dupe. L'argent qu'il avait donné ne suffirait pas pour un long séjour. Skye lui avait dit qu'il n'avait pas à s'inquiéter, il pouvait rester ici tant qu'il le voulait. Elle se voyait mal le laisser partir, alors qu'elle avait dans l'idée que son état ne lui permettrait pas d'aller plus loin. Pas avec le temps qu'il faisait.
La salle étant bondée, elle lui avait dit de venir la voir demain matin. Elle avait dans l'idée de l'embaucher, comme elle le faisait avec les autres. Il pourrait être logé et nourri en échange d'un travail honnête.
Quand elle l'avait dit à Geneus, il l'avait simplement regardée. Elle avait vite compris qu'elle avait probablement fait une bourde. Cela ne lui arrivait pas souvent. Il avait simplement soupiré. Il lui avait dit que le gamin chercherait probablement à partir dans la nuit, trop effrayé. Elle lui avait probablement fait peur. Elle ? Sérieusement. Elle était aussi terrifiante qu'un mochi trop mou. Geneus avait dit qu'il s'en occupait.

Il la réveillait donc au milieu de la nuit pour intercepter l'adolescent. Comme si cela n'allait pas l'effrayer encore plus.
Elle se leva et passa rapidement le kimono doublé qu'elle avait porté dans la journée, et qui traînait sur le sol. Elle suivit Geneus dans l'escalier de service. Elle alluma quelques lumières dans la cuisine. Et par habitude, elle mit de l'eau à bouillir pour faire du thé. Elle vit que Geneus s'était fait du café. L'odeur planait d'ailleurs dans l'air. Elle n'avait pas fait attention en arrivant. Il faisait encore bon, signe qu'elle devait avoir à peine dormi une ou deux heures pour la cuisine soit encore chaude. Elle paierait cette nuit demain.
Geneus alla se poster au pied de l'escalier. Au bout de quelques minutes, où elle eut le temps de mettre du thé à infuser. Rien de fort, elle comptait se recoucher après cet épisode nocturne. Geneus lui avait dit avec humour qu'elle aurait dû attendre demain plutôt que de les priver d'une nuit de sommeil après une soirée agitée.

-Est-ce que tu es sûr que tu dois faire ça ?

Skye tendit l'oreille.

-Les rues ne sont pas sûres à cette heure de la nuit. Les factions se disputant le contrôle des bas quartiers s'égorgent à chaque coin de rue et la milice contrôle toute personne suspecte. Si tu es recherché tu seras arrêté, si tu croise un gang tu risques d'être tué. Sans compter ceux profitant de l'obscurité pour chercher leur proie.

Elle leva les yeux au ciel. Ce n'était pas avec ça qu'il allait le convaincre de ne pas fuir. En même temps... Geneus intimidait, et parfois même inspirait la crainte et la peur, chez les autres. Haute silhouette sombre, silencieux, le visage de marbre, il n'était pas la personne la plus accessible. Skye savait qu'il prenait parfois un malin plaisir à mettre mal à l'aise ses interlocuteurs. Elle sortit de la cuisine avant qu'elle n'entende la porte claquer et que l'adolescent soit parti.

-Geneus ! Tu lui fais peur ! Excuse-le, il a un sens de l'exagération à toute épreuve, expliqua-t-elle rapidement, jetant un regard à moitié atterré et à moitié réprobateur à Geneus.

Elle fit signe à l'adolescent de la rejoindre.

-Viens.

Il avait l'air d'un animal traqué, même assis dans sa cuisine face à une tasse de thé fumante. Elle jeta un coup d'oeil à Geneus, elle se demanda s'il ne s'amusait pas un peu de la situation. Elle plissa légèrement ses yeux clairs, soupçonneuse, avant de secouer la tête et de se reprendre. Elle offrit un sourire qui se voulait rassurant.

-Je m'appelle Skye. Et l'homme sans tact, c'est Geneus. Mais tu le sais déjà. Est-ce que tu veux boire quelque chose ? Ou manger un peu ?

Elle se dit qu'en essayant un peu d'humour, elle pourrait peut-être le détendre. Cela eut l'air d'avoir l'effet inverse. Geneus s'en amusa. Skye songea brièvement qu'elle se vengerait plus tard. Elle s'installa en face de Letty. Cette fois, son sourire fut un peu contrit.

-Tu te méfies hein ? C'est normal. Je voulais attendre demain matin pour t'en parler, mais Geneus a senti que tu essayerais de partir cette nuit. Il a une intuition à toute épreuve. J'ai bien vu que tu n'es pas un simple client, que tu fuis quelque chose ou quelqu'un. Je crois que n'importe qui faisant un peu attention peut le voir.

Letty se recroquevilla sur sa chaise. Elle grimaça, compatissante, mais elle poursuivit :

-La bourse que tu m'as donné lorsque tu es arrivé ne pourra pas couvrir ton séjour plus de deux jours supplémentaires. Mais je pense que si tu es resté c'est que tu n'as nulle part où aller je me trompe ?

Aucun son ne sortit mais il secoua négativement la tête. Elle soupira et se pencha un peu vers lui, poussant une tasse de thé dans sa direction. Du thé chaud, ça aidait. Même un peu.

-Je peux te proposer de travailler ici si tu le veux. En échange du gite et du couvert. Tu seras à l'abri.



Dernière édition par Skye le Sam 19 Aoû - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Sam 13 Fév - 15:37

La jeune femme avait prit la lettre avec un sourire, l'avait lu, et l'avait passé à un homme avec de drôles de... Peintures sur le visage, et une longue tresse noire, qui lui n'affichait qu'une expression pleine de neutralité.
Quand elle prit la parole, Letty fit un peu la moue en l'entendant parler un peu comme à un enfant de 8 ans... Avant de se rappeler qu'il en avait tout à fait l'air d'un gamin de huit ans. Alors il laissa tomber, de toute manière, il faudrait qu'il s'y habitue, vu que ce serait très certainement la réaction normale qu'auront les gens en lui parlant. Sauf s'il poussait d'un coup dans la nuit, et qu'il prenait du muscle de manière impressionnante, sans parler d'avoir une voix grave a la place de celle d'enfant qu'il avait. Un rêve certainement tout aussi impossible que celui de voler un jour.

Skye -puisque tel était son nom-, se présenta ainsi que Geneus, l'homme à la tresse noire. Lui n'avait pas besoin de se présenter, si elle l'appelait par son prénom, c'est qu'il était écrit sur le papier.
-Je veux bien oui, avec du beurre dessus, du chocolat froid, et des fruits si vous avez, peu importe quels fruits, je les aime tous. S'il vous plait, merci.
Letty regarda Geneus... Et lui fit un petit sourire, pour voir si il pouvait réagir, ou y répondre, ce qui ne fut pas le cas...


A EDIT


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Sam 13 Fév - 16:30

A EDIT Hier soir avait été très chargé. Un mariage avait choisit de faire sa récéption ici, remplissant l'auberge d'encore plus de monde qu'à l'habitude. Quelques jeunes filles avaient été embauchées au pied levé, et lui même avait un peu aidé pour le service, ce qui n'était absolument pas son point fort pourtant.
Qui dit beaucoup de monde, dit aussi plus de problèmes, et ça n'avait pas manqué. Plusieurs personnes avaient fait plus ampleconnaissance avec le pavé devant l'auberge. Et il s'était encore attiré beaucoup de regards féminins ébahit et rêveurs. Surtout celui, encore, de la jeune fille brune au jus de fruits qu'il avait "héroiquement" sauvé la dernière fois. Elle s'était apparament remise de sa désilusion, et lui jetait quelques regards de temps à autre, et quand il la surprenait, elle devenait rouge et regardait ailleurs. Quand l'heure de la fermeture était arrivé, il mit dehors quelques personnes ne voulant pas comprendre que c'était finit, et rangea les chaises.

Aller se coucher fut un vrai délice, d'autant qu'il se fatiguait de plus en plus à cause de son expérience menée sur lui même. ça faisait une semaine qu'il ne prenait plus d'énergie, ni de Skye, ni des pierres. Pour l'instant, il tenait bon, et ne voyait pas trop de changement, hormis sa fatigue. Une fois sa bouillotte naturelle collée à lui, il avait attendu qu'elle dorme pour fermer les yeux.
Le réveil avait été amusant. Encore ensommeillée, Skye avait cherché de manière presque désespérée le bonton pour éteindre l'ambianceur, le s yeux fermés, et la tête dans la direction opposée à son objectif. Un rire intérieur le secoua légèrement, qui fut salué par un regard outré de la part de sa chère tête blonde, qui l'embrassa. Il voulu la prendre contre lui, mais cette chipie glissa de ses bras pour aller à la salle de bain. Laissé en plan, Geneus se leva, et entreprit alors de déméler ses cheveux, afin de les tresser, comme d'habitude. Il sortit un pantalon blanc, un tee-shirt de la même couler et un gilet long, aux manches longues et évasées, lui arrivant aux genoux. Ca faisait comme ses toges, sauf que ça n'allait pas très bas, ça changerait un peu donc.

Il se glissa dans la salle de bain pour se laver un peu lui aussi, et il attrapa au vol, le baiser lancé par Skye alors qu'il commençait à s'habiller.
Une fois en bas il salua la jeune fille au jus de fruit, et alla chercher son café du matin. Le gamin d'hier descendit, et donna à Skye un morceau de papier qu'il lu après elle.
Ainsi, après Demi-steak-choupinou, ils devraient s'occuper d'un gamin. Bof, au moins celui-ci saurait ouvrir les portes tout seul, et n'aurait pas besoin d'aide pour descendre d'un plan de travail. La disparition soudaine du chaton, et les pièces près de son bol d'eau l'avait d'ailleurs rendu perplexe. Soit il s'était trouvé un propriétaire qui les avait remercié, ou il était partit en leur donnant de l'argent, au quel cas le chaton n'en était pas vraiment un.

Le gamin blond passa commande, et pendant que Skye allait la lui chercher, il lui sourit. Geneus resta de marbre, et les oreilles noires du prénommé Letty s'abaissèrent un peu.
Il se glissa en cuisine, et posa ses mains sur les hanches de Skye, qui était de dos. Pour mieux pouvoirs glisser un baiser dans le creux de son cou.
-Nous voila à présent une garderie, en plus d'être une auberge. Il ne nous reste plus qu'à garder une personne âgée, et on pourra s'afficher en temps qu'endroit à tout garder.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 9 Avr - 0:09

Skye hocha la tête, souriante.
-Je t'apporte ça.
Elle quitta le bar pour les cuisines. Il n y avait rien de trop compliqué à faire, le lait était conservé au chaud, il n'y avait qu'à le verser sur la poudre de cacao. Elle préparait l'assiette de petits pains, avec la coupelle de beurre, pendant que le lait refroidissait. C'était plus facile de mélanger le cacao quand le lait était chaud. Geneus posa ses mains sur ses hanches. Skye pencha la tête pour lui faciliter la tâche quand il déposa un baiser dans son cou. Elle se laissa aller dans les bras de son videur préféré. Elle n'avait même pas eut le temps d'être très gentille hier soir avec lui, tellement la nuit avait été fatigante. Elle s'était endormie comme une masse, sans avoir pu se détendre avec lui. Elle eut un sourire.
-On dirait que sa te contrarie ? Je trouve ça bien qu'on nous fasse assez confiance pour laisser un gamin ici.

Elle déposa un ramequin de sucre sur le bord de la grande assiette aux petits pains. Elle y ajouta une cuiller et un couteau, ainsi que quelques framboises, une petite pomme, et un grand verre de jus d'orange et de pamplemousse. Elle vérifia que le lait était froid. Il était tiède. Elle posa sa main sur la tasse pour la refroidir, à l'aide d'un petit sortilège.
-Mais je te rassure, je ne compte pas garder de personne âgée, c'est trop de travail. Et j'en ai déjà bien assez.
Elle pivota pour embrasser Geneus à pleine bouche, ses bras allant se placer autour de son cou.
-Et puis, on finirait par ne plus pouvoir faire ce qu'on veut... Je détesterais ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 9 Avr - 22:15

Son aubergiste s'affairait, tout en lui parlant, lui avait retiré ses mains, sans non plus s'éloigner trop d'elle. Il n'avait rien eu hier soir, il comprenait parfaitement que Skye n'ai pas trouvée la force pour surtout quand au bout d'à peine cinq minutes, elle avait sombrée, mais il avait l'impression qu'il lui manquait quelque chose depuis. Comme un accro au café qui n'aurait pas eu sa tasse au réveil.
Geneus laissa un sourire rapide s'épanouir sur ses lèvres, tandis que ses mains carressaient la chute de rein de Skye qui venait de l'embrasser de manière délicieuse.
-Moi aussi, déjà que je n'aime pas vraiment les p'tits vieux, si en plus je devais en garder et ne rien pouvoir faire avec toi, ça jamais.

Geneus se demandait s'il vieillirait un jour, après tout, même si ce n'était pas son corps d'origine, et qu'il n'avait jamais vu de changement se produire depuisqu'il était dedans, il était humain, et finirait bien par s'abimer à un moment où à un autre. Rien qu'à cette idée de finir ridé, édenté et plein d'arthrose, le videur frissonna.
Il jeta un coup oeil rapide vers la salle, où le gamin blond attendait assit au comptoir, sans trop savoir quoi faire visiblement, et regarda de nouveau Skye, mais plus sérieusement.
-C'est vrai que ça prouve qu'on nous fais confiance, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que si on ne revient pas le chercher je vois mal ce qu'on en ferait de ce gamin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Ven 23 Avr - 22:49

Skye pencha la tête sur le coté. Ses mains jouant avec la tresse de Geneus, les bras toujours sur ses épaules. Elle fit la moue.
-Hm... moui... Et puis je n'ai même pas pu te donner un extra hier soir, pour ta participation au service.
Ce faisant, elle noya le poisson, en embrassant le videur encore une fois. La lios se faisait l'effet d'un papillon attiré par les flammes quand elle était près de Geneus. Elle se sentait comme aimantée, toujours, dès qu'elle passait près de lui. Elle se détacha lentement, pour terminer de mélanger le chocolat.
-Tu sais, même si personne ne vient le chercher... Ce n'est pas très grave. Il y a assez de place ici. Mais l'homme d'hier soir n'avait pas l'air d'être du genre à laisser trainer ses affaires. Au pire, on l'embauchera comme garçon de cuisine, une paire de mains en plus ne fait jamais de mal.

Elle prit le plateau, une fois certaine de ne rien avoir oublié, et sortit de la cuisine, porter son petit déjeuné, à Letty qui devait se demander ce qu'ils fabriquaient pour être aussi longs.
-Chocolat froid, tartines, et fruits, énonça Skye en posant le tout devant le jeune homme, bon appétit !


***
La matinée avança doucement, et Skye ne vit pas descendre Conor, ni la jeune damoiselle qui l'accompagnaient. Elle ne s'en formalisait pas, le dunpeal dormait la journée, s'accordant avec sa nature de dunpeal. Skye confia la salle à Geneus le temps de préparer les plats pour ce midi. Fourneaux allumés, il faisait chaud dans la cuisine. Skye gouta à tout ce qu'elle prépara, pour faire taire son estomac gargouillant. Le poisson surtout, elle aimait la texture du poisson, cuit comme il fallait. Avec un peu de crème. Elle prépara deux assiettes pour elle et Geneus, avant que le monde afflue pour manger.
Deux poissons en papillotes avec des petits légumes coupés en fines lanières, crème, poivre et sel. Comme à leur habitude, elle posa le temps sur le bar.
La matinée avait été plutôt calme. Elle avait reçu quelques voyageurs arrivés ce matin, qui avaient voyagé de nuit, par aéronef. Fourbus, ils avaient pris une collation, et avaient décidé d'occuper leurs chambres rapidement. Ils ne seraient pas dérangés. Skye s'en était assurée. Les sorts de silence étaient simple à lancer.
Elle avait aussi fait un peu de lessive, et étendu du linge dans la petite cour derrière l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Mar 18 Mai - 18:54

Après avoir mangé son petit-déjeuner, qui avait mit longtemps à arriver, mais ce n'était pas comme s'il avait du faire des choses importantes après, Letty était resté près du bar, àregarder les gens venir, partir, parler et manger. Mais surtout les expressions très peu changeantes du videur. Il n'avait vraiment qu'une expression quand on regardait, mais en fixant bien il remarqua de léger mouvements de bouche, sourcil, selon la situation. Une jeune femme le collait trop, les sourcils se baissaient un peu et le regard allait brièvement vers le haut, un gars collait un peu trop l'aubergiste, les sourcils se fronçaient un peu, et les coins de la bouche se redressaient un peu, comme s'il voulait grogner. Mais si l'aubergiste passait à porté, il bougeait la main pour lui toucher le dos, les cheveux, ou bien plus bas, et un petit sourire fugace passait.
Quand il n'y avait plus personne qui venait, ou une personne toutes les demi-heures, Geneus lui avait donné un livre sans qu'il ne demande rien. Il le remercia, et dissimula un petit sourire quand il se demanda si c'était pour qu'il arrête de le fixer tout le temps.

La lecture, fut périlleuse, pleine de mots qu'il n'arrivait pas à lire, et d'autres qu'il ne comprenait pas. Le titre aurait pourtant du lui en dire long. Traité de Médicomagie avancé...
Il pu voir de sa place, que l'aubergiste et son videur mangeaient. Il se leva, l'ouvrage en main, et entra dans la cuisine. Râclant un peu sa gorge, il attendit que l'attention des deux soit sur lui avant de parler.
-Merci pour le livre, mais je ne comprend rien, ou pas tout... skye, est-ce que je peux vous aider ? Je n'ai rien à faire, et Sephiroth m'a interdit de sortir, il veut me retrouver en entier a-t'il dit....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 6 Juin - 14:28

Skye leva le nez de son assiette. Elle avait relevé ses cheveux longs, un chignon d'où s'échappait des mèches folles. Ses yeux regardèrent le visage de Geneus. Elle n'allait pas lui demander de l'emmener faire un tour. Il refuserait de la laisser seule. Elle avala le poisson qu'elle avait dans la bouche, et essuya les coins de celle-ci, avec son pouce.

-Tu t'ennuies on dirait, fit-elle avec un petit sourire, je vais bien te trouver quelque chose faire. Ici, il y a toujours de quoi s'occuper. Viens manger avec nous, je t'embauche pour les jours à venir.

Elle s'était levée, et était allée chercher du poisson pour Letty. Il n'aurait pas le temps de manger si elle le mettait au travail juste après. Ranger le linge après l'avoir plié, quand il ne fallait pas changer ceux des chambres. Éplucher les légumes, remuer ce qu'il y aurait dans ses casseroles, servir les assiettes pour lui permettre d'aller plus vite en salle.
Skye déposa une assiette débordante de riz et de poisson à la crème.
-On mangera le dessert quand je l'aurai fait. Tu saurais éplucher des légumes, ou changer des draps ? demanda-t-elle, enfin, qu'est ce que tu sais faire, que je te donne pas quelque chose de trop difficile; Que tu restes entier...

Skye poussa le sel et le poivre à coté de l'assiette de Letty. Elle fit signe à Geneus de lui passer un verre. Elle le remplit d'eau framboisée.
-Mange, parce que dans quelques minutes, ça sera la folie ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 6 Juin - 23:28

L'adolescent attendit, les bras ballants sur le coté, sans trop savoir si elle allait dire oui ou non. En téhorie, elle n'avait rien à perdre en disant oui, mais certaines personnes préféraient travailler seules. Ce fut oui, il sourit, en agitant les oreilles et en battant aussi des ailes.
Même si il était heureux d'être partit de là-bas il devait avouer que le mouvement et le travil lui manquait. Lui qui pendant des années avait travaillé toute la journée, parfois de nuit même, quand il avait peur des cauchemards qu'il avait, était habitué désormais à ce mode de vie.
En plus, il l'aiderait jusqu'à ce que Sephiroth ne revienne le chercher. Il s'assit, à coté de Geneus, et regarda son assiette -très généreuse- arriver. La nourriture de là bas ne lui manquerait pas par contre.

Parce qu'en plus de ne pas être très bonne -pour les employés seulement et bien entendu-, elle n'était pas en grande quantité, et ça lui avait cruellement manqué. Il prit avec entrain sa fourchette, et commença à manger quand l'assiette eu finit d'être posée sur la table. C'était bon.
Il du mâcher vite et avaler la grosse bouchée qu'il avait prise, pour pouvoir répondre à la question de Skye.
-Un peu de tout. Je sais éplucher les fruits et les légumes, les découper aussi, laver la vaisselle, l'essuyer et la ranger, faire la lessive, faire le ménage, ranger, changer les draps, cirer les meubles, les sols et les chaussures, coudre aussi, mais je suis pas trop doué, et euh... Raviver le feu également. Et c'est, à peu près tout...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 6 Juin - 23:57

-A peu près tout hein ?
Skye regarda Geneus, et puis finalement, posa ses yeux bienveillants sur Letty. Un large sourire s'étala sur son visage. Elle lui donna une tape dans le dos.
-Je crois que je vais pas regretter de d'avoir embaucher. C'est ce qui nous manquait. Geneus est nul en cuisine, et il plie le linge comme un Earthaë danserait la gigue.

Elle eut un rire malicieux en entendant le grognement d'indignation. Elle savait que ça paierait plus tard, et d'une délicieuse façon. Skye en frissonna presque d'excitation. Continuant de sourire, la lios regarda le jeune homme en face d'elle.
-Bon, Geneus est meilleur que moi pour mettre les gens dehors. Et pour ranger la salle. Mais jusque là, à part le page qui m'aide de temps en temps, je n'ai pas vraiment eu d'aide. Avec ton curriculum, tu es vraiment une aubaine. Je me limiterai à te demander un coup de main en cuisine, et pour les chambres, au moins pour le linge. La salle, c'est un peu trop risqué, surtout que ton charmant euh... compagnon a bien précisé qu'il voulait te retrouver en un seul morceau. Faudra me le dire si ce que je demande c'est trop pour toi.

L'aubergiste regarda avec un plaisir non dissimulé, Letty prendre d'énormes bouchées de poisson et de riz gorgés de crème. Coté cuisine, les débuts avaient été franchement difficile, maintenant, elle se débrouillait plutôt bien. Et ne faisait plus rien brûler surtout. Chez les Kura Dom elle n'avait jamais eu besoin de cuisiner. Zephur et elle se faisaient servir. Elle eut un léger pincement au cœur, en y repensant. Skye se secoua.
-On dirait que ça te plait le poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Jeu 5 Aoû - 23:59

Le jeune adolescent était entrain de faire la vaisselle, plus précisément, il grattait une assiette qui avait eu quelque chose de bien collant dedans qui refusait de partir, le faisant s'acharner.
Ca faisait bien une semaine, voir peut-être un peu plus, que Letty était à La fiancée de Tigre. En fait, s'il ne savait pas trop, c'est parce qu'il n'avait pas du tout compté, ou fait attentention au temps passé là bas. Il s'y sentait bien, heureux presque. Il filait un bon coup de main à Skye en arrière cuisine, pour les lessives aussi, et même si fondamentalement il faisait le même travail que là d'où il venait, là il s'exécutait avec plaisir. Il attendait également des nouvelles de Sephiroth avec impatience.
Après tout, l'homme aux cheveux d'argents lui avait promit de l'aider à retrouver Ian. Et puis, savoir qu'ils étaient tout les deux liés, faisait qu'il avait envie de savoir plus de choses sur lui. Alors il patientait pour ça aussi.

Letty avait enfin réussit à rendre l'assiette propre, il la mit dans le bas à coté avec celles qu'il fallait rincer. Il avait presque terminé plus que trois, il rincerait, puis irait voir si le linge était sec dehors. Même l'extérieur ne lui semblait plus aussi effrayant et opressant.
La petite chauve souris prit une nouvelle assiette, mais se figea.
Il sentait une grande force, quelque chose d'énorme gronder au loin. Ce n'était pas vraiment lui, mais Sephiroth qui ressentait cela. Letty restait immobile, il sentait son énergie à lui se vider un peu. Consiemment ou non, il encourageait la dépense de celui avec qui il était lié, l'aidant dans sa démarche. Mais intérieurement l'enfant se demandait ce qui se passait, pourquoi il fallait qu'il fasse ça, et il paniquait légèrement. Sephiroth était en danger, ça clignotait dans son esprit, comme une grosse lueur rouge. Mais de là où il était il ne pouvait rien faire.
Mais quand l'enfant songea à l'invoquer, il était trop tard...

Letty tomba en arrière, ses jambes ne le portant plus.
La chute paru se faire au ralentit.
L'assiette se brisa en tombant sur le sol. Il hurla, un cri suraigue le caractèrisant. Un de ses bras se serra sur son ventre. Il ne le sentait plus, il n'avait plus rien. Pourtant physiquement, son ventre était intact et bien présent. Ses yeux s'embuèrent de larmes de douleur. Elles se mélaient à du sang sortant de sa bouche. Du sang, il y en avait aussi sortant des mots dans ses mains. Son horreur se fit encore plus grande, et son visage perdit toutes ses couleurs. Sephiroth mourrait, et il avait l'impression qu'il était entrain de faire de même. Ses yeux fixaient le sang dans la paume qu'il voyait.
Puis soudain, plus rien.
Ni douleur, ni ventre absent, plus de sang coulant de sa bouche ou des mots... Juste, une grande sensation de vide, et de ne pas être dans son corps. Et aussi une présence impressionnante...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Mer 22 Sep - 14:25

Le cri et le fracas venaient de la cuisine. Skye se redressa, le pichet de vin à la main. La femme qu'elle servait la regarda, puis regarda la porte de la cuisine restée entre-ouverte. La salle commune s'était figée. Le silence qui régnait était plus angoissant encore que le cri suraiguë qu'avait poussé Letty.
La lios chercha Geneus des yeux, sa silhouette sombre se déplaçait déjà entre les tables. Skye posa le pichet de vin, un peu maladroitement, son geste trop vif.
D'un pas décidé l'aubergiste fila jusqu'à la cuisine, tentant de rassurer les gens présents en leur faisant un sourire contrit. Quand elle entra la cuisine, elle trouva Letty étendu sur le sol, du sang plein les mains, et une assiette cassée à coté de lui. D'abord elle pensa que le sang venait d'une coupure qu'il se serait fait avec les morceaux d'assiette, mais il y en avait trop, et les morceaux n'étaient pas tachés.

Letty était un jeune garçon qu'elle avait employé, même si l'homme qui l'avait accompagné à l'auberge l'avait grassement payée pour le séjour du garçon aux ailes de chauve-souris. Celui-ci avait insisté pour s'occuper, au lieu de rester enfermé dans sa chambre toute la journée. Cela faisait presque deux semaines qu'il était là, et aucune nouvelles de l'homme à la chevelure d'argent n'étaient parvenues jusqu'à eux. Letty ne disait rien, mais Skye savait que le garçon devait se ronger les sangs. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Geneus arriva après elle, alors qu'elle s'était agenouillée pour examiner les mains.
Son temps chez les Kura'Dom, lui avait donné de l'expérience dans le domaine du soin, et de la magie. Zephur, son maitre, qui l'avait acheté au bordel qui l'employait alors, lui avait fait apprendre beaucoup d'ouvrages de magies par coeur, afin de se servir de la lios comme Source d'énergies, et aussi d'encyclopédie vivante. Zephur était mort assassiné. Et elle avait bien failli y passer. Les filles du bordel l'avaient sauvées.
Voir Letty étendu, et saignant, lui rappela sa propre souffrance. Skye avait pris un torchon, et tentait de faire un garrot, et d'appuyer avec un autre torchon, pour endiguer le saignement.
La présence de Geneus était rassurante, une ancre dans sa panique. Elle leva les yeux vers lui. Son calme apparent n'était qu'une façade.

-Je ne sais pas ce qu'il a, sa voix se coinça dans sa gorge, il saigne, mais il ne s'est pas fait mal, et ça ne s'arrête pas. Aide le s'il te plait.

Geneus était calme, et elle savait que ça n'était pas une façade. Le svart, il le lui avait dit avant qu'elle couche avec lui, les lios et les svarts n'étant pas sensés frayer ensembles, était aussi érudit que Zephur, peut être plus. Il pratiquait la magie, et elle savait qu'il faisait des recherches, peut être qu'il comprendrait mieux qu'elle. La panique qui faisait rage sous son crâne l'empêchait de réfléchir convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneus
Assassin
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Sam 2 Oct - 22:37

Geneus avait lui aussi entendu le cri venant de la cuisine, et s'était dépêché d'aller en cuisine. Skye le devença, elle était plus proche. Il rassura quelques clients et clientes au passage. Mais ça ne faisait pas forcément d'effet. Tant pis, le plus important c'était de s'assurer que le gamin aux cheveux blonds aillent bien, et qu'il ne leur fasse juste qu'une grosse frayeur. Il pu rapidement constater que l'enfant n'avait pas crié et lâché une assiette parce qu'il avait vu une araignée sur le sol.

Il y avait beaucoup de sang, une assiette brisée au sol, et pas un morceau suffisament près du gamin pour qu'il ai pu s'ouvrir avec. Et encore, il aurait fallu qu'il s'entaille plus que par accident pour en arriver à ce qu'il avait là. Comme à son habitude il ne paniqua pas, et restait calme à analyser ce qui se passait. Skye tentait déjà d'endiguer le sang qui continuait de couler -presque à flot-, et de garroter les poignets. Mais ça n'avait pas l'air d'avoir de véritable effet sur le garçon qui était assez livide.
Quand elle lui parla d'une voix coincée, il releva ses manches, et s'agenouilla près d'elle. Il lui caressa rapidement le dos, puis prit une des mains du garçon. Il la prit entre les siennes, faisant au mieux malgré le sang qui coulait. Il y avait un mot dans sa paume, Geneus mit rapidement une main sur l'autre et pu sentir qu'un mot différenty était inscrit. Un nom. Ce jeune garçon avait un autre nom, inscrit dans ses mains, il devait faire partit d'une paire de Sacrifice-Combattant. Il devait être le sacrifice même. Le moment n'était pas non plus aux devinettes, il devait faire vite. Letty n'était plus vraiment dans son corps, et si son âme n'était pas en danger, perdre du sang à ce point allait lui être fatal.
Il prit la pierre chargée d'energie qui se trouvait attachée qautour de son cou, et la mit dans sa main. Il se concentra, et entra rapidement en harmonie avec le corps de l'enfant. Le saignement prit doucement fin, puis le sang revint dans le corps qu'il venait de quitter.

Le videur érudit, relâcha un peu sa prise sur l'organisme de Letty, et quand il fut assuré que le sang resterait là où il devait être, il examina plus attentivement les mots des paumes. Less et Dream, Dream Less dans le bon sens, ce devait-être le véritable du gamin inconscient qu'il tenait par les mains. Il était bien un Sacrifice. Cela pouvait dire que sa "moitié" était Sephiroth. Et aussi dire que leur lien n'était plus,. Mais dans ce cas là, Letty aurait du mourir aussi. On ne savait pas grand chose sur les duo Sacrifice-Combattant, mais ce dont on était sur, c'est que lorsque l'un mourait l'autre faisait de même. Il se tourna vers Skye.
-Ca va aller à présent, je m'occuppe de lui. Retourne en salle, je vais l'emmener dans sa chambre et veiller sur lui jusqu'à son réveil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Dim 17 Oct - 23:42

Skye regarda, la gorge et l'estomac noués. Geneus semblait avoir la solution au problème. Comme à chaque fois qu'une difficulté s'était présenté à eux, il avait su comment faire pour le résoudre. Elle resta à coté de lui, tout le temps que dura l'opération. La magie lui chatouilla l'épiderme. Une sensation familière, qui lui rappela le temps où elle appartenait à Zephur Kura'Dom. Mais ce n'était pas le visage de son défunt maitre qu'elle avait devant elle. C'était celui de Geneus, concentré sur sa tâche.
Elle regarda le sang refluer, presque incrédule. Si elle n'avait elle même, subit une blessure mortelle, elle aurait cru qu'elle rêvait. Skye s'était faite éventrée sur une place publique, et elle s'en était sortie avec quelques fines cicatrices à peine visibles. Un miracle. Ce que Geneus faisait, relevait sans doute du miracle.
Letty était vivant. Skye fut soulagée. L'homme à la chevelure grise l'aurait certainement tuée, si Letty était mort dans son auberge. Le jeune garçon s'était révélé être très débrouillard, et n'avait jamais rechigné devant les corvées qu'il avait eu à faire. Au contraire, il semblait content de pouvoir faire quelque chose. Sur la nourriture non plus, il n'était pas difficile. Skye avait bien noté sa préférence pour les fruits, et pour certains légumes. Il aimait aussi les histoires, et il était venu l'écouter chanter tous les soirs. Skye s'était attaché à ce petit bout de chauve souris. Même Geneus, malgré son attitude distante, et son manque de communication...

-Tu m'appelles, si tu as besoin de moi, tu n'hésites pas hein ?
Voyant l'expression un peu exaspérée passer le visage de son cher Geneus, Skye sut que Letty ne courait vraiment plus aucun danger. Elle sourit à son compagnon, posa une main sur une de ses joues.
-Je sais, je ne devrais pas dire des choses aussi idiotes. Merci. Je sais que tu sauras t'occuper de lui. Je retourne en salle oui.

L'aubergiste se releva, s'aidant du rebord du bac à vaisselle. Elle jeta un coup d'oeil à la vaisselle justement, et vit que Letty avait vraiment bien avancé. Skye soupira, et déposa un baiser sur l'autre joue de Geneus, avant de sortir. Elle découvrit que deux clients réguliers s'étaient levés, et s'apprêtaient à entrer dans la cuisine.
-Tout va bien, notre apprenti s'est entaillé la main avec une assiette cassée. Et il a horreur de la vue du sang. Geneus est en train de le soigner. Mais, merci de vous être inquiétés.

Joignant le geste à son remerciement, elle gratifia la femme et l'homme d'un baiser sur la joue. Les deux étaient aussi bien clients de l'auberge, que des clients particuliers, qu'elle avait eu depuis qu'elle avait mis les pieds ici. Avant de rencontrer Geneus. Elle remplit leur verre gratuitement, et alla faire un tour de salle.
L'ambiance était retombée. Skye devait y remédier. D'un geste souple, elle grimpa sur son bar, avec un petit tambourin à la main. Elle tira une petite baguette à laquelle était accrochée de boules de fourrures à chaque extrémité. D'un geste souple et vif, elle frappa la peau tendue, attirant l'attention générale. Une fois certaine d'être le centre de cette attention, Skye sourit à la ronde, avant de parler haut et fort :

-J'aimerai chanter une chanson du Nord, d'où je viens. C'est une chanson Maëldanaise, évidemment écrite dans la langue des Clans des Landes. J'espère que vous l'apprécierait, le sens n'est pas important.
La voix de Skye s'éleva doucement, avant d'être plus forte. Une voix mélodieuse, aux accents des terres du Nord, claire et pure.
"A'níon mhín ó
Sin anall na fir shúirí
A mháithair mhín ó
Cuir na roithléan go dtí mé

Góide a thug na tíre thú?
Arsa an dúlamán gaelach
Ag súirí le do níon
Arsa an dúlamán maorach..."

***

Le reste de la journée s'écoula sans autre incident notable. Skye avait chanté en début d'après-midi, et le cri strident de Letty avait été noyé par son chant dans les esprits des gens qui avaient pu l'entendre. Skye avait, comme toujours, remporter un franc succès. Certains voyageurs, qui connaissaient cette chanson, avaient même joints leurs voix à la sienne pour le refrain. Leur performance s'était soldée par des applaudissements chaleureux, et une tournée générale, offerte par la maison. Le malaise avait disparu, et les conversations se firent joyeuses, nombreuses, et le bruit de couverts dans les assiettes était redevenu le fond sonore de l'auberge.
Geneus était redescendu en milieu d'après midi, et l'avait assuré que Letty allait parfaitement bien, peut être un peu secoué, mais qui ne le serait pas à sa place. Skye lui avait dit qu'il ferait mieux de remonter pour s'occuper de Letty, et qu'elle saurait gérer la salle seule, du moins jusqu'à ce soir. Elle avait terminé la vaisselle commencée par Letty, et avait embauché rapidement, Suki, la jeune prostituée que Geneus avait sauvé, qui lui demanda si elle pouvait lui être utile. Skye l'avait donc emmenée en cuisines, et elle lui avait expliqué ce qu'il fallait faire. La jeune fille avait rapidement compris, et avait montré qu'elle savait y faire. Elle eut un pauvre sourire, et avait dit, qu'avant, elle avait eu, elle aussi, une famille. Skye l'avait remerciée, et lui avait dit de ne pas se priver de grignoter.
La lios avait alors pu se consacrer à sa salle, et aux différentes personnes venues demander un sac de provisions. Le système des auberges, permettaient aux voyageurs d'avoir des provisions de routes, s'ils voyageaient d'une auberge à l'autre, sans perdre les sacs imperméables que les aubergistes fournissaient à chaque fois qu'ils vendaient des provisions de routes.

La soirée s'annonçait calme, enfin pas plus que d'habitude. Il y aurait du monde, on mangerait, on s'enivrerait, et certains finiraient la tête collée aux pavés. Mais c'était une petite routine qui ne dérangeait personne ici. Avec l'aide de Suki, Skye put commencer à servir le plat de ce soir, et à remplir les verres et les chopes...



hrp : traductionDulaman la chanson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye
Aubergiste
avatar

Peuple : Lios
Second(s) Métier(s) : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
Localisation : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Lun 21 Mai - 0:10

La Fiancée du Tigre avait eu une soirée bien rempli, et Skye avait pu doubler la paye des filles qui avaient joué les serveuses ce soir, notamment la jeune Suki, qui avait été déçue que Geneus ne soit pas en salle. Son mercenaire dont la présence silencieuse empêchait quiconque de faire un pas de travers, notamment brutaliser les filles, ou même elle, ou de déclencher une rixe, qui mettrait certainement Skye sur la paille, si elle devait racheter une bonne partie du mobilier. Non, elle avait préféré renvoyer Geneus auprès de Letty, depuis qu'il était tombé, saignant abondamment par les paumes de ses mains, chose qu'elle n'avait jamais vu jusqu'ici, elle s'inquiétait pour le jeune garçon.
L'homme à la chevelure argenté, Sephiroth, n'était pas revenu le chercher, et Letty séjournait maintenant depuis plus de trois semaines dans son auberge. Elle ne le chasserait pas, et il se rendait utile. Elle ne le laissait plus approcher la vaisselle, mais il savait faire la lessive, plier les draps, les repasser, faire les lits, et nettoyer les chambres, sans compter les coups de balais en cuisines ou en salle. Généralement, Skye le renvoyait dans sa chambre le soir, le dispensant du service nocturne, qui serait trop pour un jeune garçon comme lui. Geneus s'occupait de Letty, lui apprenant à lire et écrire, et ce qu'il devait savoir sur sa condition de Sacrifice. Quelque part en Inwilis, la moitié de Letty, son combattant, était en route pour arriver jusqu'ici. Skye aimait bien Letty, lorsqu'il partirait, elle savait que l'auberge lui semblerait un peu vide, sans sa tête blonde qui se promenait entre les tables.


Ce soir, l'auberge n'avait pas désempli, et les cuisines avaient tournées jusque tard dans la nuit, servant des clients tardifs, arrivés avec les Aéronefs qui avaient accostés de nuit. Hitokage grouillait toujours d'activité, même au coeur de la nuit, et ses rues étaient toujours pleine de lumière. Du moins dans les avenues principales. Le quartier où se trouvait la Fiancée du Tigre n'était pas loin du port aérien, et lorsque des cargaisons affluaient, les marins aussi. Comme ce soir. La présence d'Adrastos, un Troll, qu'elle embauchait régulièrement pour seconder ou remplacer Geneus, avait été indispensable. Les marins ont généralement une grande gueule, et avec de l'alcool et des filles, Skye savait que l'ambiance pouvait rapidement tourner au vinaigre.
La salle s'était vidée peu après minuit, alors qu'Adrastos avait annoncé qu'il restait une heure avant la fermeture, de sa voix tonitruante. Les tardifs avaient rapidement fini de manger, certains avaient pris des chambres avec ou sans filles, celles qui avaient dit oui, malgré l'excellente recette, et les pièces sonnantes que Skye avait distribué, une fois la salle nettoyée. Elle avait en suite fermer les portes, et éteint les lumières de la grande salle, offrant une boisson chaude, et de quoi grignoter aux serveuses de ce soir. La cuisine avait été occupée pendant un petit moment, se vidant peu à peu. Suki fut la dernière à partir, empruntant une chambre pour passer le restant de la nuit avec un toit sur la tête, et dans un lit propre. Ce qui n'était pas forcément le cas de l'endroit où elle pouvait rentrer. Avec l'argent qu'elle avait, elle n'avait même pas besoin d'aller chercher un gars ou deux cette nuit, pour payer son patron. Il ne resta qu'Adrastos et elle dans la cuisine. Les tarifs du troll étaient élevés, comme les siens. Alors Skye le payait comme les serveuses pour les heures qu'il avait ce soir, et elle ne le faisait pas payer quand il voulait profiter de l'aubergiste. Ce fut le cas ce soir, après qu'il l'ait aidé à faire la vaisselle.

Skye s'était retrouvée assise sur la table, les jambes écartées, avec la tête du Troll entre ses cuisses, la poitrine à l'air, préalablement dénudée par les soins d'Adrastos, qui avait remonté sa tunique et son soutient gorge au dessus de ses seins. Il n'était pas violent, mais brutal dans ces gestes, pétrissant les hanches de la jeune Lios, enfonçant ses doigts dans la chair tendre de sa poitrine, son ventre, alors qu'elle se faisait, et il n'y avait pas d'autre mot, pilonner par Adrastos. Elle s'accrochait aux épaules du Troll, ne restant pas inactive, malgré son incapacité à pouvoir bouger, ses doigts glissaient pour aller dessiner les muscles qui roulaient sous la peau bleue du mercenaire. Comme tous les Trolls, Adrastos était plus grand qu'elle, et la taille de ce qui entrait et sortait de son corps était proportionnelle à la hauteur du Troll. Les sensations que lui donnaient Adrastos étaient différentes de celles que Geneus lui procurait, pour des raisons évidente. Elle n'aimait pas Adrastos comme elle aimait Geneus, ce qui ne l'empêchait pas de ressentir un plaisir intense à chaque mouvement du Troll, qui disait toujours qu'un vrai mal doit toujours faire plaisir à sa ou son partenaire avant lui même. La seule chose que Skye n'acceptait pas, c'était les morsures. Adrastos avait le chic pour lui mordre l'épaule, un sein, ou l'intérieur du cuisse, et les marques ne disparaissaient pas avant plusieurs jours. Lorsqu'Adrastos fut sur le point de jouir, il se retira, et elle glissa jusqu'au sol, pour le prendre dans sa bouche.

Skye s'essuya la bouche, après s'être rincée. Elle avait les jambes encore tremblante de ce qu'elle venait de faire, et Adrastos terminait de s'habiller derrière elle. Elle, sa tunique avait glissé, cachant sa poitrine, bien que l'aubergiste soit encore débraillée, avec sa jupe de travers. Sans compter la culotte qui lui tendit le troll du bout de ses trois doigts.

-Merci, je savais pas où elle était tombée.

Skye réajusta sa jupe, sous soutient gorge, et remis sa tunique en place. Sans pour autant remettre la culotte, qu'elle tint simplement dans une de ses mains. Elle vit le sourire du Troll, qui annonçait la plaisanterie qu'il allait lui sortir, sur son habituel ton bourru.

-Si tu l'as met pas, j'devrais peut être la garder. En souvenir. Sauf si faut payer aussi pour ça.

-Ah mais, tout se vend mon cher. Surtout ce qui a touché ma précieuse personne, lui répondit-elle du tac au tac, souriante, tu dors ici cette nuit ou tu rentres ?

-Je vais rentrer chez moi, sauf si évidemment c'est une invitation à dormir avec toi.

-Je ne crois p-

Skye s'interrompit en entendant Geneus derrière elle. Elle savait à son regard, qu'il savait qu'Adrastos avait pris la partie en nature de son paiement ce soir. Elle savait aussi que ça ne plaisait pas à Geneus, mais lui aussi, elle lui payait comme Adrastos, sans compter qu'il séjournait en permanence à la Fiancée du Tigre. Elle se mordilla la lèvre, lui jetant un regard inquiet. Ces temps-ci, Geneus appréciait de moins en moins qu'elle se prostitue, ou qu'elle se serve de son corps comme d'un moyen de paiement. La tension fut palpable dans la pièce, aussi, décida-t-elle de dérider l'atmosphère.

-Pendant que tu étais là haut, on a fait le double des recettes. Deux équipages sont arrivés pour manger à peine une heure et demie avant la fermeture.

-Et personne n'a été blessé, ajouta Adrastos, bon ma jolie, je vais rentrer. Si t'as encore besoin de moi, n'hésite pas. Geneus.

Le troll salua son confrère mercenaire, avant de sortir par la porte de la cuisine. Adrastos emprunterait le jardin et son petit portail pour passer par les petites rues. Personne n'irait lui chercher des noises, même s'il partait avec son salaire en main. Skye alla verrouiller la porte, se retrouvant seule avec Geneus.

-On va se coucher ? Même si on finit tard, je ne peux pas me permettre d'ouvrir plus tard demain matin, lui lança-t-elle avec un sourire.

La Lios espérait que l'expression neutre qu'il affichait disparaitrait. Lorsque Geneus n'exprimait rien sur son visage en sa présence, Skye avait l'impression de revenir en arrière, comme lorsqu'il la payait pour ses services, et qu'une fois finit, elle s'en allait. Cette expression avait disparu lorsqu'elle avait passé une nuit avec lui, et qu'elle avait parlé des livres qu'elle aimait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty
Anamchara
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   Mer 27 Nov - 12:31

Le blondinet déposa avec précaution son plateau de bois vernis sur la table, dessus, une collation commandée par des clientes, qui venait prendre un repas de temps à autre à l'auberge. Aujourd'hui il y avait pas mal de monde, mais c'était normal, il avait fait beau une bonne partie de la journée, et à présent il pleuvait, donc les gens venaient chercher refuge. Une belle aubaine avait dit Skye. Après avoir posé le plateau, il mit une tasse devant chaque cliente, avec une petite cuillère sur la sous tasse, il mit ensuite le sucrier, un petit pot de miel, une assiette de sablés et de petits gateaux mous fourrés à la pâtes de haricots rouges. il termina par la théière noir mate, en céramique, munie d'une poignée à l'embout de bois. Et reprit le plateau.

-Voilà mesdames. Un thé noir à l'écorce d'orange et à la vanille, avec des sablés, et des mochis. Est-ce que vous avez besoin d'autre chose ?

-Non, merci bien.

-Passez une bonne journée, et un bon appétit.

Il s'inclina brièvement avant de repartir vers la cuisine, et de faire finalement un détour par les tables, pour récupérer les verres vides, les cruches finies, les assiettes vidées de leur contenu. Une fois tout cela prit, et deux commandes de notées, il alla en cuisine. Il déposa la vaiselle dans l'évier et remit une théière sur le feu. Skye s'activait aussi derrière lui, elle préparait des petits pains, des gateau de lune, des boules de coco, qui pourront en plus être mangés demain s'il en restait, et elle se préparait déjà pour le repas de ce soir.
Letty était de bonne humeur, et sautillant. Il sentait depuis quelques jours que Brand approchait, son Loach se raprochait d'Hitokage, ils seraient bientôt réunis, bientôt ensemble. Rien que d'y songer de nouveau faisait faire un bond à son coeur dans sa poitrine, et le chat qu'il invoquait se colla à ses jambes en ronronnant profondément. Il prit le temps de se pencher pour lui caresser le haut de la tête avec tendresse. Oui il allait voir son Anamchara. Il avait réussit à se raisonner et à prendre contact une seule fois, trois jours après celle où Letty avait quasi ordonné à Brand de prendre soin de lui malgré l'envie commune qu'ils avaient à vouloir se retrouver au plus vite. Durant  cette petite conversation, ils n'avaitent pas dit grand chose. Des nouvelles du voyage de Brand et Emaine, des journées de Letty, mais depuis qu'ils savaient qu'il pouvait sentir la chaleur l'un de l'autre, ils avaient passé le temps à se tenir les mains, Letty avait encore mit son visage dans la grande paluche de son Loach, un endroit où il se sentait bien...
Entre temps, dans le monde réel, ils avaient changé de méthode avec Geneus, ils avaient presque arrêté l'Histoire , la géographie, pour se concentrer sur ses pouvoirs de rêveur. Les animaux, maintenant il maîtrisait, il arrivait à les imaginer dans le détail, et Geneus avait dit que ce ne serait qu'à force d'entrainement qu'il y arriverait plus.

-Les boules de coco sont bientôt finies ? J'ai déjà des amateurs en salle qui sont alléchés par l'odeur. En même temps, ça sent trop bon, ça donne envie d'en manger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Fiancée du Tigre t'ouvre ses bras !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» De copacabana aux favelas, le Brésil vous ouvre ses bras...
» L'enfer t'ouvre les bras, mon joli - Lilith P. Echkart
» Renom et Wanted du tigre marin !
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: La Fiancée du Tigre-
Sauter vers: