AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Venez donc faire une escale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 1 Aoû - 17:29

Il était très tard, et pourtant il y avait encore quelqu'un d'éveillé dans la grande salle, la lumière passait en dessous de la porte de la chambre de Machi, la petite serveuse se réveilla, de méchante humeur, qu'est-ce qu'il pouvait bien frabriquer à cette heure! Elle sortit de sa chambre et traversa le couloir qui la menait jusqu'à la grande salle.
Elle y découvrit un Calant ayant une sale tête en train de rédiger une lettre à première vu sans vraiment de succès puisque des boules de papiers trainaient au sol à ses pieds.

_ Tu es encore debout à cette heure! Tu veux peut être te présenter demain à tes clients avec d'énorme cernes

Elle alla chercher la poubelle et ramaça les lettres ratées ouis la remit en place, enfin confisqué le café, elle prit la tasse et alla en cuisine pour la vider, quant à elle, elle se serva un verre de lait bah oui ça l'aider à s'endormir.
Il fallait que Calant dorme sinon sa cuisine le lendemain serait surement infecte, il n'avait probablement même pas remarqué de l'absence de sa tasse, bah elle l'a remplit du plus fort alcool qu'ils avaient en stock. Machi sortit de la cuisine et alla s'assoir en face de son patron le temps de boire son lait

_ Je ne pense pas que tu arrivera à écrire quoique se soit de cohérent cette nuit, laisse tomber
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 2 Aoû - 18:57

La c'était le pompom, la cerise sur le gâteau. Machi qui le grondait comme on gronde un gosse de cinq ans quine voulait pas se coucher. Mais les faits étaient là, il avait un gros mal de tête, des yeux en compote et une montagne de lettres complètement ratées. En plus il devait être dans les 2 heures du matin, si il allait dormir maintenant il aurait au moins, 3 bonnes heures de sommeil dans le buffet... Non, là il valait mieux pour lui qu'il reste debout, sinon le lendemain il serait encore plus crevé.... Machi était tellement mignonne à venir comme ça pour aller le mettre au lit, elle s'inquiétait pour lui. Sa tasse de café avait disparu ? Et sa serveuse revenait avec. Oho, ce n'était plus du café, qu'elle était adorable. Il attrappa la tasse, et en bu la moitié d'un coup avant de parler.

-Machi, Machi, ne t'inquiètes pas pour moi, si je dors pas cette nuit, je dormirais à la prochaine, là si je me couche demain je serais un zombie. Et puis cette lettre il faut que je la fasse, cet ingrat DOIT me donner des nouvelles, même si il m'aime pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 3 Aoû - 14:51

Machi avait caché la bouteille d'alcool sous sa chemise de nuit et à chaque fois que Calant vidait la tasse, elle la remplissait en douce, il allait dormir même s'il dormait que 3 heures, elle pouvait bien se débrouiller toute seule une matinée, généralement c'était après le déjeuné que les clients arrivaient en masse.
Enfin elle pensait vraiment que la fatigue n'allait pas à son patron, voila qu'il parlait de quelqu'un, un ingrat ? Qui ne l'aimait pas ? Cacherait-il ses véritables préférences ? Il ne lui disait jamais rien et là il semblait disposé à parler, elle ne pouvait pas laisait passer sa chance.
Tout en remplissant encore une fois la tasse elle le questionna

_ Hum cette lettre semble très importante pour toi, c'est pour ça, attend demain, mais à qui est destinée cette lettre ? Je pourrais peut être t'aider si tu m'en disait plus, un ami très proche qui t'aurait abandonné ?

Elle lui avait demandé directement, elle espèrait maintenant une réponse avant qu'il ne s'écroule complètement ivre sur la table, enfin sinon elle pourrait toujours retenter l'expérience
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 3 Aoû - 15:57

Plus il buvait, plus il en avait à boire, elle était bizarre cette tasse. Il arrivait plus à voir ce qu'il écrivait, et d'ailleurs la plume voulait pas entrer dans l'encrier la traitresse. Il était quand même un peu lucide, Machi était entrain de le rendre ivre... Peu importe, c'était un peu tard, et le cogh=nac était trop bon. Elle lui posa une question, est-ce qu'elle essayait de lui tirer les vers du nez ? Oh, et puis qui s'occupait de savoir si il a un gosse ou pas, et puis elle était si gentille...

-Oui, elle est super importante, Machi chérie... Elle est pour l'ingrat que j'ai elevé, mon gamin, Junior... Enfin pas Junior, il aime pas que je l'appelle comme ça, d'ailleurs il m'aime pas du tout. Tu te rends compte ? C'est moi qui l'ai elevé, j'ai changé ses couches, fait sa nourriture, et lui il m'aime pas. En plus ça fait au mojns 10 ans qu'il m'a pas dit comment qu'il allait. -Il avala la tasse et empêcha Machi de la remplir à nouveau- Je suis pas le meilleur père du monde, je sais, mais au moins un peu de reconnaissance c'est normal non ? -Il posa sa main sur celle de Machi et lui sourit, un peu éméché- Ah, toi t'es pas comme lui, t'es gentille, t'es jolie et puis tu sais je t-vais aller me coucher puisque tu insiste.

Il allait dire un truc idiot, éméché, mais pas ivre mort au point de tout déballer comme ça. C'était aussi pour ça qu'il avait gardé la tasse avec lui, pour éviter de boire au point de ne plus se contrôler du tout. Il se leva, vacillant un peu, et commença à aller vers l'escalier marchant sur le sol qui bougeait seul. Il attrappa la rembarde. Il devait être plus saoul qu'il le croyait en fait. Il regarda sa Machi et lui demanda.

-M-Machi, tu peux me, me guider s'il te plait, le sol ne veut pas rester en place....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 3 Aoû - 16:25

Oh elle ne s'attendait pas à ça, Calant avait donc un fils, elle avait du mal à l'imager en train de changer des couches, enfin elle avait percé un de ses secrets, elle allait de nouveau remplir la tasse mais Calant l'en empécha, il remarqué son manège, elle lui aurait bien placé la bouteille dans les mains mais il était déjà assez ivre comme ça, Machi alla reposer la bouteille dans le bar puis rejoingnit Calant, il lui raconta quel père il était, pas le meilleur mais il faisait de son mieux, son fils ingrat encore qui ne l'aimait pas, il devrait créer un service spécial pour père délaissé par leurs gosses et enfin elle qui était très gentille mais ça elle le savait déjà. L'acool avait eu l'effet qu'elle souhaitait

Il s'était enfin décidé à aller se coucher, elle l'observa son patron qui se levait de sa chaise, spectacle très comique, elle le laissa aller seul jusqu'à la rembarde puis celui ci lui demanda de l'aide. La serveuse termina son verre de lait lui laissant des moustache puis alla rejoindre son ivrogne de patron.
Il était beaucoup plus grand qu'elle, elle allait avoir du mal à le trainer jusqu'à sa chambre, enfin au moins il allait dormir, Machi l'attrapa par la taille et lui demanda

_ Appuie toi sur mes épaules mais pas trop non plus je tiens pas à tomber dans les escaliers avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 7 Aoû - 15:46

Il était lourd, très lourd et en plus il dormait à moitié, génial en fait elle aurait du resté couché. Enfin ils y étaient presque plus que quelques marches, les plus dures. Elle voyait déjà la porte de la chambre de Calant, il fallait encore qu'elle le traine jusque là, et là il dormait vraiment en fait elle ne s'en était pas rendu compte jusqu'à ce qu'il lui ronfle dans les oreilles avec une désagréable odeur d'alcool. La porte n'était plus qu'à quelques mètres, Machi laissa Calant glisser au sol le temps d'ouvrir la porte, bien elle était vérouillée elle se lança donc dans une exploration des poches de son patron et elle en trouva des choses, un bouchon de bouteille, des petites notes, un mouchoir, ohh du pain et des miettes et enfin les clefs.
Elle avait réussi à le glisser sur son lit mais c'était pas le genre de chose qu'elle ferait tout les jours, elle le borda comme un gosse, alla fermer les volets pour que la lumière du jour ne le réveille pas, puis sortit sans faire de bruit.
Elle allait enfin retrouver son lit, elle s'étira longtemps comme un chat avant de se mettre dans les draps et s'endormit .


Machi se réveilla tot le lendemain, elle avait eu une nuit assez agitée et lors de sa deuxième tentative pour dormir elle avait fait des cauchemar. Elle se prépara très rapidement et descendit pour ouvrir l'auberge, préparer les petits déjeunés pour les clients qui avaient dormi ici. Elle passa le balais, ouvrit les fenètre et enfin la porte qu'elle laissa grande ouverte. La journée s'annonçait belle.
Comme elle avait prévu la matinée fut calme, quelques clients pas très bruyants, des marins bien sympathiques, la serveuse n'ayant pas grand chose à faire s'assit même à leur table pour écouter leurs histoires comme lorsqu'elle était petite t que son père revenait après plusieurs jours en mer.
Bientôt l'heure du déjeuné, il fallait réveiller le boss, elle monta à l'étage et alla frapper à la porte, il ne répondait pas, elle entra et le découcrit exactement comme elle l'avait laissé pendant la nuit. Voila maintenant qu'elle jouait les nounous, elle soupira puis le secoua assez fort pour que monsieur se réveille enfin

_Allez debout tu as assez dormis et puis tu as des déjeunés à préparer

Elle retira les couvertures qu'elle jeta dans un coin de la chambre et alla ouvrir les volets
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 15 Aoû - 22:54

Lorsqu'elle venait de le secouer, il n'y avait pas cru, ses paupières étaient si lourdes, il ne devait même pas avoir dormit 5 minutes... Elle fit LE geste ultime, le privant de la chaleur des couvertures. La tête passablement dans les barriques, il se leva et alla tel un zombi vers la salle de bain, en gémissant.

-J'arrive, cinq petites minutes, le temps d'y voir clair...

Une fois dans la salle de bain, il ne fit pas de manière et se déssapa, gardant tout de même un caleçon, il y avait des limites devant Machi-kun. Il se mit la tête sous l'eau gelée d'un invention qu'il avait fait installée dans toutes ses chambres. Un sorte de cascade dans la baignoire, avec un nom à la mord moi l'noeud trop long à penser dès le réveil. Regonflé à bloc, il ferma la porte, se changea en deux temps trois mouvement, et retourna dans sa chambre où il embrassa la joue de sa douce Machi avant de lui pincer doucement le nez.

-Sale coquine va, je t'avais dis de me réveiller dès le matin. A lalala, pourvu que la salle soit encore entière. Allez viens ma douce.

Il descendit les escaliers, comme une fleur, et constata avec soulagement que tout était entier. Certains homme le saluèrent et lui proposaient déjà de boire avec eux. Refusant il entra en cuisine, et se mit vite a l'oeuvre, tout les outils furent préparés, couteau, condiments, il n'attendait plus que les commandes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 3 Jan - 19:03

Les semaines avaient passées, et plus jamais il ne se laisserait faire par un joli minois entouré de boucles blondes et réhaussé d'un petit nez retroussé.

Sa si douce Machi s'était fait la belle avec un marin qui avait mouillé dans le port avec son capitaine marchand, le laissant en plan. Et vu qu'il fallait un petit peu d'argent de poche pour redémarrer une nouvelle vie, cette adorable serveuse avait filée avec la caisse en prime après avoir enfermé Calant dans les thermes. Il aurait du se douter que, Machi l'inviter ainsi en pleine nuit à prendre un bain avec elle et avec la tenue peu couverte qu'elle portait, elle ne pouvait qu'avoir préparée une fourberie derrière le tout. Mais non, lui et ses sentiments avaient courrus se jeter dans le filet et elle avait pas manqué sa prise. Heureusement que ses clients l'aimaient bien et s'étaient rendus compte de son absence à l'heure du petit déjeuné, sinon il aurait moisi dans ses thermes.

Et maintenant il était condamné à trouver une autre serveuse. Bon, même si il s'était avoir comme un merlan, ilavait envie d'une serveuse assez mignonne, un thon ou une muraine ferait fuir les clients. Il fallait qu'elle soit aussi assez ferme et forte, parce que subir les assauts de marins bourrés c'était pas une vie de luxe à porté d'une sainte nitouche qui aurait peur des hommes, et surtout de leur répliquer. Un petit problème se posait alors à lui.

-Suivante. Euh comment vous applez vous mons-madame ?

-Je m'appelle Gertrude, z'ètes mignon vous.

-Hé, héhé. Je pense que monsieur Bécile Alain aura plus besion d'une créature comme vous, il se trouve à l'autre bout de la ville. Dites que vous venez de ma part.

-Alain Bécile, d'accord, m'ci m'sieur.

-Suivante.

Le barbarre femme allaitée aux potion de croissance s'en alla, emportant avec elle l'odeur de chèvre morte de son horrible pagne-toge. Se massant les yeux, il se demanda quelle idée il avait eu en faisant passé des auditions pour trouver sa serveuse... Quand il rouvrit les yeux, un bout de couette attirra son attention vers le bas.

-Euuuh, tu es venu pour prendre un chocolat chaud ma petite ?

-Nan, j'veux être ta nouvelle serveuse monsieur ! J'veux d'l'argent de poche pour acheter un bateau !

-Trop jeune. Suivante.

Il continua comme ça jusque tard le soir. Au total il rencontra trois barbares, deux travelots, une gamine, une humaine de plus de 80 ans, six descervellées, et aucune serveuse potentielle.
Marre, il en avait plus que marre. Franchement, là, la mer lui manquait, il voulait voguer, aller faire un tour dans tous les ports d'Inwilis comme avant, se trouver un équipage, pirater. Ouai, une vie comme avant, sans soucis, pleine de rhum, de fille, d'argent, de batailles... Là c'était clair, il lui fallait des vacances. De belles, looongues vacances. Le trahison de Machi l'avait énervé, et il n'aspirait qu'à se changer les idées. Aussitot pensé, aussitot décidé, aussitot fait. Ca tombait bien, cette semaine, pas une chambre était prise. Il barriquada l'entrée de la taverne, et alla voir de très bons amis qui lui devait quelques bons services. Ils assureraient la protection de la taverne, s'ils pouvaient la "squatter". Ils lui prêtait leur navire, tant qu'il le rendait avant un moi et 6 d'entre eux partirent avec lui. Le Sleep Beauty n'était pas un navire super grand, ni clinquant, encore moins aussi rapide que le Scarlet, mais rien que de toucher la barre, Calant se sentit revivre. Il ne fallait que les provisions apportées de l'auberge, et ils firent voiles vers le large.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 9 Oct - 21:17

Calant avait sourit en voyant que Luaine... Allait presque le déshabiller à force de s'agripper ainsi.
Pas qu'une jolie fille le déshabiller, ça il ne disait pas non, mais en pleine rue, c'était assez passable tout de même. Elle voulait voir l'auberge, alors il la regarda et lui dit avec un ton joyeux.
-Bon, et bien c'est pas loin, allons y. Je pense que tu vas la remarquer très rapidement.
Il longea le marché, et la conduisit vers l'auberge. Salué par pas mal de monde, il répondit plusieurs fois. Une femme d'une quarantaine d'année, encore belle et sexy, s'approcha de lui et prit son bras libre.
-Hey, mais dis moi James, tu as trouvé une petite encore plus craquante que la dernière, celle là va pas s'enfuir avec le premier venu j'espère hein ?

-Lou...

-Oh, désolé James, en tout cas contente de te revoir tu nous a manqué. Bienvenue petite, lui brise pas l'coeur.
Après un baiser un peu rouge sur la joue, Lou le lâcha et disparue comme elle était arrivée. Ils étaient arrivés près de son auberge navale, enfin faite dans des bateaux. Il préféra ne rien dire, laissant Luaine regarder.
-C'est ici. Qu'en dis-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamrock
Serveur/Serveuse
avatar

Peuple : Brownie
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 9 Oct - 22:19

La semi-brownie resta bouche bée devant la structure de la Taverne des Abordages.
Les carcasses de bateaux s'entremêlaient, dans un enchevêtrement de planches, mats, filets et voiles. Les trois quart des bâtiments de la citée étaient construits un peu n'importe comment, comme un chateau de cartes, où ces dernières étaient empilées de façon bancale, formant un ensemble tordus, entre ciel, terre, et mer.
L'auberge de Calant était originale, à défaut d'avoir l'air stable. Elle sourit avec une certaine tendresse, aimant tout de suite l'endroit.
Elle resta interdite devant la remarque de la femme prénommée Lou. Petite encore plus craquante ? S'enfuir avec le premier venu ? Ne pas lui briser le coeur ?
-M-merci, ajouta précipitamment Luaine au bienvenue de Lou.
Elle venait de comprendre que la dite serveuse avait été peut être plus qu'une serveuse pour Calant. Shamrock se demanda si elle avait bien fait de s'embarquer avec lui, et de venir ici.
La gamine des rues méfiante, lui disait qu'elle ne connaissait rien de lui, et pire encore, c'était un pirate. Et par définition, un pirate n'est pas quelqu'un de fiable, ne de très honnête. Pourtant, Calant n'avait pas essayé de la vendre, ni de la tatouer, c'était une bonne chose.
-J'aime bien, finit-elle par répondre souriant légèrement, je pense m'y plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 10 Déc - 21:48

Essuyant la joue du baiser de Lou, histoire que le rouge à lèvre bon marché de la femme ne reste pas incrusté à vie sur sa joue, James Mussel regarda sa nouvelle serveuse observer son auberge à l'allure, pas très stable. Mais ça l'était, quoi qu'on en dise.
-J'espère que tu vas t'y plaire oui, tu vas y rester un bon bout de temps je pense, alors.
Calant sourit à Luaine, rassurant. Il ne voulait pas non plus lui donner l'impression qu'il allait la garder à jamais dans son auberge et qu'elle était piégée.
-Pas que je veuille t'obliger à rester hein, si tu veux dès que tu auras assez d'argent, et que t'en auras assez de voir ma tête tu pourras t'en aller. Mais bon, un peu de charmante et agréable compagnie comme la tienne, ça ne se trouve pas à tout les coins de rues, alors en avoir ne me déplait pas du tout.

Il avait noté qu'elle avait affiché un air interdit quand Lou avait fait son speech tout à l'heure. Etrangement, il se sentait en devoir de s'expliquer, alors qu'il n'avait aucun compte à lui rendre, elle était là pour être serveuse, et surtout ce n'était rien par rapport à sa vie personnelle. Quoi que... Elle était positivement craquante, comme l'avait dit la vieille prostituée -qui était plus aide-maquerau qu'autre chose à présent-, et il avait dit la vérité, même si ils s'étaient connus il n'y avait même pas quatre jours, il l'aimait déjà pas mal.
-Au fait, pour ce qu'à dit Lou, j't'explique. La précédente serveuse était une vraie poupée vivante, cheveux blonds bouclé, teint blanc, yeux bleus. Bon pour le caractère pas vraiment, elle était du genre tête brûlée. Elle avait elle aussi de sérieux problèmes, et en plus son caractère n'arrangeait rien. J'l'ai embauchée pour qu'on sache qu'elle était sous ma protection, et pour lui donner un coup de pouce dans la vie.

Il sortit de sa poche une clef attaché à une chaîne argenté, avec un cristal bleu foncé pendouillant un peu dessus. Il attacha le bracelet, et tourna la clef dans la serrure. En ouvrant la porte, le bracelet s'illumina, tout en vibrant un peu, et en faisant un bruit de clochettes.
-Bon, j'avoue, vers la fin, son visage m'a un peu fait tourner la tête. Mais elle tout ce qu'elle à trouvé à faire, c'est se trouver un Jules, me séduire pour m'enfermer dans les thermes de l'auberge, et se tirer avec la caisse, me faisant me rendre compte que j'étais qu'un con.
Il se retourna pour laisser entrer Schamrock, et refermer la porte. Puis, le plus sérieusement du monde il regarda Luaine dans les yeux, n'étant pas agressif, mais seulement clair.
-C'est ce que voulait dire Lou. Si tu veux partir, pas besoin d'être barbare, tu le dit, j'vais pas t'enchaîner dans un coin de l'auberge. Machi a eu de la chance, parce que si j'avais pu lui remettre la main dessus, j'lui aurait fait comprendre qu'on mène pas un pirate en bateau.

Il regarda la grande salle... Et ses épaules s'affaissèrent. C'était bien poussiéreux, surtout que, honte suprème, il n'avait pas fait le ménage avant de partir. Et qu'une taverne de pirate, était une taverne de pirates. Le sol était, en bref, pas très reluisant. Et ça sentait le renfermé un pas mal l'alcool en plus de l'iode habituelle.
-Bon, je pense que le ménage va être vite fait, pas question d'y aller au balais ou à la serpillère, j'irais chercher un sort après. Le plus important, t'installer, qu'en dis tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamrock
Serveur/Serveuse
avatar

Peuple : Brownie
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 13 Déc - 17:33

Luaine regarda la porte s'ouvrir, en grinçant un peu, pour dévoiler un intérieur manquant un peu de lumière à cause des volets fermés.
-Il vous en reste encore...
Elle mouilla de salive son pouce, et frotta les traces de rouge à lèvre sur la joue de Calant. La dénommée Lou devait de maquiller à la truelle. Elle écouta la malheureuse histoire du pirate, et d'une poupée nommée Machi. Elle songea que ça pourrait faire une histoire ou une chanson pour enfant. Même si pour l'instant, ça avait l'air de mal finir pour le pirate.
Elle retira son pouce, les traces de rouges ayant disparues. Elle entra, et Calant referma la porte. Les lumières de l'auberge s'allumèrent automatiquement.
L'intérieur était joli, un peu chaotique, mais ça s'accordait très bien avec l'extérieur.

Elle réprima un frisson, Calant avait vraiment été blessé. Elle ne doutait pas que cette Machi passerait un sale quart d'heure si elle lui tombait sous la main. Shamrock hocha simplement la tête, incapable de dire quoi que se soit. Elle fut soulagée qu'il passe à autre chose.
-Hm... Je voudrais surtout voir si je peux trouver de quoi m'habiller. Je suis un petit peu partie dans la précipitation, et sans rien emporter avec moi d'autre que ma sacoche. Et j'ai laissé mes vêtements à Muina. Pour le reste, je ne suis pas trop difficile, une petite pièce suffira...
Elle réfléchit un instant.
-Je pense que je peux aller sur le marché pour acheter mes vêtements, il me reste quelques pièces dans ma sacoche... je peux y aller seule, vous devez être pressé d'ouvrir non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flint
Capitaine Pirate
avatar

Peuple : Sluagh
Second(s) Métier(s) : Gunner et épéiste
Armée/Guilde/Institution : Confrérie des Alliés, membre du Conseil des Treize
Nombre de messages : 45
Localisation : En train de fourailler des tripes mon gars.
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 21 Déc - 0:01

Magnus Lathaniel Flint, dit Flint, trainait sa carcasse dans les ruelles de Tolceleg quand il avait entendu dire que James Calant Mussel était de retour sur l'île.
L'histoire du pauvre bougre avait fait le tour de Tolceleg. La poupée blonde qui avait été sa serveuse, l'avait piraté, et c'était tiré avec son blé. Les anciens, ceux qui n'étaient pas noyés dans du rhum et les vapeurs d'alcool et autres fumées, riaient d'autant plus fort, qu'ils connaissaient tous ce que celui qu'on appelait Calant, avait été. Lui aussi ça le faisait rire, vraiment, mais en même temps, c'était la deuxième fois que le vieux pirate avait le coeur brisé : d'abord par son fils, et puis par celle qu'il s'était permis d'aimer un peu plus. Flint lui avait toujours dit que l'air angélique de Machi cachait quelque chose. La blondasse c'était comportée comme la pire des putains, oubliant le code d'honneur des pirates : on truande pas la main qui te nourris, sauf si elle essaye de te buter. En l'occurrence, Calant avait plus essayer de la marier, mais ça n'avait pas très bien réussi.

C'est en boitillant, résultat d'une récente escarmouche en mer, que le capitaine se dirigea vers la taverne des Abordages, en espérant y trouver son collègue. Il en avait marre de loger au Bastion, l'espèce de place forte qui servait aux réunions de la Confrérie, qui prenait l'eau, et qui était pleine de trous, si bien que l'aération se faisait sans ouvrir les fenêtres, et la délestage sans crocheter les serrures. Il devait trouver un endroit sûr, pour y crécher quelques temps, avant de reprendre la mer, avec La Reine, pour écouler son stock de marchandise à Armenelos.
Il vit du bout de la rue, Calant et une jeune femme s'engouffrer dans l'auberge. Décidément, un vrai pirate celui-là, il ne perdait pas de temps. Flint pressa le pas, écartant les passants de sur son chemin.
-Oi Calant ! lança-t-il de sa voix tonitruante en ouvrant la porte à la volée, te voila enfin de retour vieille canaille, et avec une jolie prise ! Enchanté mademoiselle, pardonnez mon incorrection, mais voila deux jours que j'attends maitre Mussel, qui a, il faut bien le dire, un des rares établissements de confiance de toute l'île.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 21 Déc - 11:07

Calant était partit derrière son comptoir, et fouillait à présent les nombreux tiroirs qu'il avait. Absent quelques temps, et déjà il ne se souvenait plus où il avait fouré ces saleté de-Ah, il trouva enfin le tiroir où s'entassaient quelques feuilles de parchemin. Il en prit une et se redressa. Luaine lui expliquait qu'une petite pièce lui suffirait, et qu'elle préférait aller s'acheter de quoi s'habiller. C'est vrai qu'il n'avait pas songé à ce léger détail, qui était que la jeune femme en face de lui était partie avec rien du tout. Enfin si, la saccoche et les fringues qu'elle avait sur elle.

-En effet, assez impatient. Et je pense aussi qu'il vaut mieux que t'ailles t'en acheter, j'ai pas vraiment d'affaires féminines, et à moin de te faire une robe avec un drap, c'est vrai que c'est pas enrestant ici que tu vas pourvoir te changer. J'nettois et j'-
Un vieille connaissance passa la porte de l'auberge, et l'appela comme s'il était à 20 miles de lui. James calant Mussel sourit largement, en voyant la vieille carcasse du capitaine Flint entrer dans son auberge, en en faisant l'éloge, et sans oublier de faire quelques petites remarques agréables sur Luaine. Pirate...
-Seulement deux jours ? Moi qui pensait que tout le monde sur l'île, dès que je suis partit, n'attendait que de me revoir, et me retrouver.
Il remaqua que son vieil ami boitillait.
-Hey, dis moi Flint, qu'est-ce que tu t'es fait à la guibolle ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flint
Capitaine Pirate
avatar

Peuple : Sluagh
Second(s) Métier(s) : Gunner et épéiste
Armée/Guilde/Institution : Confrérie des Alliés, membre du Conseil des Treize
Nombre de messages : 45
Localisation : En train de fourailler des tripes mon gars.
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 21 Déc - 12:22

Flint se traina jusqu'au bar, et se percha sur un tabouret, retirant son couvre-chef, et lissant sa chevelure brune. Il retira les gants qui couvraient ses mains.
-Ah ça mon vieux, les risques du métier. Un enfoiré de noble à tenter de me passer son épée en travers de la cuisse, quand on a accosté gentiment un navire marchand y'a trois jours. Rien de trop grave, j'suis pas resté, lui si. Eh. Donne moi donc un verre de whisky, ou de liqueur, j'commence à plus pouvoir sentir le Rhum, ça fait deux jours que j'en ingurgite du mauvais au Bastion.

Il se tourna à moitié, pour détailler la jeune demoiselle, qui attendait patiemment en retrait.
-Elle est drôlement plus jolie que l'autre, la petite brownie.
Flint fit un sourire -ce qui ne se voyait pas tellement avec ses rangées de dents- et cligna des yeux. La fey était vraiment bien foutue, à croquer, et sentant bon la féérie, et pas la crasse, les herbes à fumer, l'alcool ou un parfum capiteux acheté en solde sur le marché.
-J'ai deux caisses de linges pour toi, reprit-il en changeant de sujet, empruntées au fameux navire marchand. Du linge de qualité. Je suis passé voir la Reine pour charger la marchandise, elle m'a dit qu'elle s'était ennuyée de toi, et elle a essayé de rouler une pelle à mon nouveau mousse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamrock
Serveur/Serveuse
avatar

Peuple : Brownie
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 21 Déc - 12:33

Luaine hocha la tête, et la tourna vers la porte. Un pirate -vu l'attirail- se tenait dans l'ouverture, et visiblement Calant et lui se connaissaient bien. Le visage du pirate en question, que Calant appela Flint, avait quelque chose qui faisait qu'on pouvait certainement pas l'oublier de si tôt.
Bien entendu, il n'était pas le seul à avoir six yeux, et des dents aussi énormes, et une peau aussi brune, elle en avait croisé de toutes les sortes au dispensaire.
Pourtant celui-là, malgré ses manières frustres savait parler correctement. Elle resta un peu en retrait, attendant de voir la suite.
Flint était un pirate en activité d'après son explication, et... Drôlement plus jolie ?
Shamrock se mit à rougir. Ce type avait su au premier coup d'oeil qu'elle n'était pas humaine. Elle se tortilla un peu, et décida qu'il était temps qu'elle sorte s'acheter des vêtements.
-Je... j'y vais, je reviens dès que j'ai fini. Monsieur Flint, ce fut un plaisir.

La p'tite voleuse sortit de l'auberge en pressant le pas, certaine que son postérieur était admiré par les deux pirates au bar. Elle referma porte derrière elle, et s'engagea dans la rue, direction le marché, la main dans sa besace, caressant ses ciseaux.
Elle pourrait peut être se trouver quelques pièces de tissus pour se confectionner ses propres vêtements, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 24 Déc - 16:28

Calant hocha la tête aux propos de Flint sur sa jambe. Il en avait eu lui aussi des blessures, plus ou moins sales. Enfin au moins on a parfois l'avantage d'avoir un membre de l'équipage qui savait s'y connaître un minimum en médecine, ça évitait une cautérisation assez douloureuse bien que salvatrice dans la pluspart des cas.
Il sourit à la reflexion sur le rhum. C'était vrai qu'il s'était promit de leur donner le nom de son fournisseur, qui vendait un rhum, au gout de rhum, et pas l'horrible truc infect qu'ils gardaient en réserve. Ca ajouté au trous presque béant qu'il y avait entre les pierres... Après on s'étonnait qu'il y mette pas très souvent les pieds. L'ex capitaine Mussel y mettait les pieds qu'en cas d'urgence, de réunion... Ce qui devenait rare. Il sortit un verre de sous son comptoir, et l'essuya avec un torchon propre.
Il allait répondre, tout en servant le whisky de Flint, quand Luaine se décida à aller acheter ses vêtements. Il lui sourit et hocha la tête. Elle se dépêcha de s'en aller, lui ne manqua pas cette occasion de regarder ses fesses bouger, délicieusement moulées par la tenue qu'elle portait. Il reposa ses yeux sur son confrère.
-Ah, c'ets super pour le linge. Certains draps commencent à ne plus être très beaux d'aspect, même lavés trois fois d'suite. J'vais pouvoir reconvertir tout ça en torchon, ou même les j'ter. D'ailleurs, avant tout j'vais peut-être redonner un coup d'propre à cette salle.

Il lui tendit son verre, et en servit un pour lui, tant qu'à faire. Il reprit le parchemin qu'il avait sortit et lu ce qu'il y avait dessus. Le parchemin se consuma, une tornade souffla dans la pièce, et disparu, laissant derrière elle une odeur de sable chaud.
-Voila, c'est mieux. La Reine m'a manquée aussi, j'irais la voir plus tard, dans la soirée si je suis pas trop surchargé de clients. Enfin, ça m'étonnerais, donc j'irais plus comme d'hab, quand j'aurais réussis à fermer pour la nuit.
Il bu un peu de son verre, et ré-ajusta son bracelet, avant d'aller en cuisine. Il n'y avait rien de près, tout était propre, rangé, en place. Bref, ça manquait un peu de bazard tout ça. Il sortit deux de ses grandes casseroles, et les fit se remplir d'eau. Il passa la tête en salle. La aussi, ça faisait vide d'un coup.
-T'as un nouveau mousse ? Dis donc, il t'en est arrivé des choses, va falloir que tu m'raconte un peu plus en détail. Et il a réagit comment à cette belle preuve d'affection le nouveau ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flint
Capitaine Pirate
avatar

Peuple : Sluagh
Second(s) Métier(s) : Gunner et épéiste
Armée/Guilde/Institution : Confrérie des Alliés, membre du Conseil des Treize
Nombre de messages : 45
Localisation : En train de fourailler des tripes mon gars.
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 7 Jan - 21:39

-Franchement, je sais pas où tu l'as trouvé, mais elle est drôlement bien fichue. Machi était plutôt planche à pain, en plus d'être teigneuse, mais elle, elle est mignonne en plus d'avoir des courbes plus que généreuses. Chanceux va.

Le pirate garda ses six yeux braqués sur le postérieur de la nouvelle serveuse, jusqu'à ce que la porte se referme. Flint pivota alors, avala son verre cul-sec.
-Fais donc, fait luire ce vieux rafiot. J'ai demandé au mousse en question, avec deux gars, d'apporter les caisses ici s'ils ne me voyaient pas revenir.
Il posa la main sur son chapeau, évitant qu'il se retrouve balayé par la tornade nettoyante. Il remua le fond de whisky dans son verre, regardant le liquide ambré teinter le verre.
-La Reine sera contente si tu passes...

Il suivit Calant des yeux, et se permit de se resservir un verre, une fois que celui-ci ait disparu dans sa cuisine.
-Surtout que l'histoire du mousse est à peine croyable. L'équipage en rit encore. Et pour ce qui est de la preuve d'affection... La seule chose qu'il a trouvé à dire c'est : pourquoi c'est pas une vraie femme qui m'embrasse ?
Ni une ni deux, y'en a qui lui a répondu : parce que t'es pas un vrai homme, le mioche. Je te jure, ce gringalet espère devenir un grand et méchant pirate écumant les mers, et ce en un éclair. Mais toi aussi t'as des choses à me raconter, comment t'as trouvé la petite...

Flint avala à nouveau le contenu de son verre, et se racla la gorge.
-Eh Calant, faut que je te dise, y parait qu'on aurait retrouvé Machi...
Le sluagh avait appris la nouvelle, et avait décidé de l'annoncer à son vieux confrère lui même.
-Elle était dans la Baie des Nœuds... Plus que noyée comme qui dirait. C'est une des prostituées qui vient chez toi qui l'a reconnue. Elle aura pas été bien loin...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 8 Jan - 22:55

Merlin avait posé ses baguages à Tolceleg depuis presque deux semaines. Il était né ici, enfin selon les parcelles de souvenirs de son enfance, il avait été mit au monde ici, mais n’avait jamais mis les pieds dans cet endroit depuis.
Naviguer, encore et toujours naviguer, il aimait ça. Il adorait ça, mais à force d’attaquer des navires à lui tout seul, son corps commençait à s’user un peu. Il avait donc décidé de se reposer et d’en profiter pour rendre visite à une connaissance, James Calant Mussel.
Ils s’étaient rencontré à l’époque où Calant était encore un honnête et vrai pirate. C’était lors du premier abordage de Merlin qu'ils s'étaient rencontrés. A l’époque il s’était engagé comme mousse pour un capitaine assez miteux, qui avait lancé une attaque contre un navire marchand, mais il n’était pas le seul sur l’océan, c’était à ce moment là que les deux hommes s’étaient rencontrés et avaient croisé le fer ensemble pour piller le bateau marchand. Merlin avait beaucoup d’estime pour le capitaine. Mais il avait appris que ce grand capitaine, avait décidé d’arrêter de naviguer et serait devenu tavernier. Une grande désillusion pour le jeune pirate qu’il était, d’apprendre ça sur quelqu’un qu’il respectait.
Voilà pourquoi il avait décidé d’effectuer sa pause sur l’île des pirates, mais il fut déçu de voir que Calant n’avait pas réouvert sa boutique depuis un bout de temps. Merlin avait cherché à s’occuper, entre bagarre contre des vieux pirates ayant beaucoup trop abusé sur la bouteille, et les larcins des voleurs de seconde zone, les deux semaines étaient passées très lentement.

La troisième semaine sur la terre ferme, cela faisait très longtemps qu’il n’était pas resté aussi longtemps sans naviguer. Son grand chapeau sur la tête et son patch du côté gauche, il marchait dans les rues de la ville presques désertes. L’ennui total sans rien à se mettre sous la dent il ne savait pas quoi faire. Sans vraiment s’en rendre vraiment compte il se dirigeait vers la taverne de Calant. Une fois arrivé devant, il fut surprit de voir la porte de la bâtisse entr'ouverte. Il entra dans la taverne sans frapper, et parcourut la salle d'un regard, de son unique œil orange de chat. Ne voyant qu’une silhouette accoudée au bar, il lâcha un soupire et se dirigea vers celle-ci.
- Et toi ! Tu n’aurais pas vu le bar…

La fin de sa phrase s'était terminée par un sifflement de reptile et une chape de silence était tombée. Le jeune pirate avait reconnu l’homme au bar, plutôt « une chose », le capitaine Magnus Flint en personne, une légende parmi tous les océans, il était tout aussi connu que lui.
Son visage presque enfantin avait laissé place à celui d’un démon, laissant paraitre l’air libre l’une de ses canines blanches.
- Fuck !


Dernière édition par Merlin le Sam 9 Jan - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naekan
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 9 Jan - 0:03

Naekan, était fier. Très fier même, de servir en tant que mousse sous les ordres du capitaine Flint. Lui qui rêvait de devenir aussi viril, fort, connu et charmeur que lui n'aurait pu rêver mieux ! Bon, il en bavait, mais il tiendrait le coup, parce que Flint ne baisserait pas les bras.
L'équipage se moquait un peu de lui parfois. Et surtout, quand il avait rencontré la vive nef de Flint pour la première fois. Il avait été littéralement soulevé du sol... Et une bouche géante s'était approché de lui. Le pauvre avait mit ses bras pour évité d'être manger pas la proue vivante, et avait hurlé à l'aide en voyant une langue géante dans la bouche. Personne n'avait bougé, ils étaient tous entrain de s'étouffer de rire. Bon, finalement le capitaine était venu à son secour, et une fois au sol, quand on lui avait demandé si ça allait, la première chose qu'il avait dit était pour demander, pourquoi ce n'était pas une véritable femme, qui l'embrassait ? Et on lui avait répondu que c'était parce qu'il n'était pas un homme. Et en plus, il l'avait appelé le mioche.

Ca l'avait vexé. Il savait qu'il était maigrichon, pas très viril, avec une voix de jeune garçon, mais il voulait changer, se débarasser de ce physique qui le complexait grandement. Il avait un peu boudé tout le monde quelques temps, avant de se voir confier la mission, avec deux autres types, d'apporter des caisses de linges dans une auberge. Chose facile en apparence.
Seulement, elles étaient pas légères, et pas petites. Mais il insista pour se débrouiller avec celle qu'il voulait porter. Naekan avait eu du mal, mais il avait réussit à l'emmener jusqu'à la porte de l'auberge. Le mousse entra... Et trébucha. Heurtant de plein fouet quelqu'un qui était devant lui, il s'étala dessus, et dans les draps qui avaient volés, parce que la caisse s'était ouverte, et avait volée plus loin. Allongé, tête dans le ventre de la personne il était un peu étourdit.
-A-ouch... Ah !

Il recula à quatre pattes, et regarda celui qu'il avait étalé sur le sol. Sa bouche s'étira en un souriredésolé et crispé.
-Euh, pardon, j'vous avez pas vu... En même temps vous êtes resté au milieu du chemin...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 9 Jan - 1:14

Calant sala l'eau, tout en écoutant son vieil ami à six yeux, qui lui expliquait donc ce que son pauvre mousse avait pensé de la Reine essayant de lui montrer toute l'affection qu'elle avait pour lui. Et aussi qu'il avait une drôle d'histoire, qui était marrante. Il cuisinerait, au sens figuré du therme, le capitaine qui se tenait accoudé au bar pour savoir toute l'histoire. Il lui raconterait comment il avait était secouru par Shamrock, qu'il avait héroiquement sauvé par la suite, et qui était donc resté avec lui. Donnant donnant quoi.
Il alluma un feu, et mit les grosses casseroles dessus.
Enfin, la remarque du mousse, enfin rapportée par Flint, et surtout celle de l'autre membre d'équipage, le fit rire doucement. Lui même avait été un gamin qui voulait devenir un grand méchant pirate. Mais bon, il n'avait jamais eu l'air d'un gamin, ou d'un gringalet, donc ça faisait assez crédible à l'époque.
-Ah, la petite Luaine, c'est une longue histoire, peut-être que je te la raconterais un jour hein ?

Couvrant l'eau qui chauffait, il manqua de lâcher le couvercle qu'il avait en main en attendant qu'on avait retrouvé Machi. Plus que noyée dans la baie des noeuds. Il fit une tête dégoûté et déçu.
-Merde, et c'est même pas de mon du. C'est pas marrant. Enfin elle a eu que ce qu'elle méritait en suivant l'premier couillon venu, et en me couillonnant. Frappe moi un grand coup oùtu veux, si j'me remballe comme ça pour une fille pas nette, pour m'remettre les idées en place un bon coup.
Il sortait en même temps des langoustines de son immense Froidure, des crevettes, des moules, de la lotte, des tomates... Ces boîtes réfrigirantes étaient une bénédiction, ça gardait très longtemps les aliments, et en plus avec celles qui gelaient, c'était encore plus pratique.
Son bracelet tinta et vibra. Quelqu'un entrait. Déjà ? Flint s'en occuperait, ou au moins l'entrant attendra, là il devait finir tout ce qu'il préparait. Ah, a entendre son client, il était très poli à appeler les gens de cette manière. Et pour proférer des jurons aussi. Il lui semblait déjà avoir entendu cette voix. Et pour parachever le tout un beau bruit de chute, mélangé à des voix, vinrent frapper ses oreilles. Qu'est-ce qu'il se passait encore ? Il pointa le bout de son nez en salle.
Deux gars portaient des caisses, une était sur le sol, ouverte, avec son contenu de répandu un peu partout, et deux gamins étaient sur le sol. L'un d'entre eux semblait très enjoué -ironiquement parlant- et l'autre... L'autre était livide, et était visiblement profondément désolé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flint
Capitaine Pirate
avatar

Peuple : Sluagh
Second(s) Métier(s) : Gunner et épéiste
Armée/Guilde/Institution : Confrérie des Alliés, membre du Conseil des Treize
Nombre de messages : 45
Localisation : En train de fourailler des tripes mon gars.
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 17 Jan - 18:28

-Un grand coup où j'veux ? Franchement Calant, tu devrais même pas me demander ça. Tu me connais.

Flint ricana, les yeux toujours fixés sur le fond de son verre. Le silence s'installa, si l'on exceptait le bruit provenant de la cuisine. Il soupira, et détendit sa jambe qui le lançait.
La porte s'ouvrit derrière lui, par réflexe, il ne pivota que de moitié, trois de ses yeux se tournèrent vers le nouvel arrivant. Un gringalet aux cheveux bleus, qui se permettait de l'apostropher comme s'il était le poivrot du coin. Le sluagh tiqua, et se contenta de lui tourner le dos complètement.
Le "fuck" si vulgaire, et si puéril qui venait de sortir de la bouche du jeunot, en disait long. Il l'avait reconnu. Flint se retourna doucement. Le môme portait un bandeau sur un de ses yeux. Le seul visible était doré, et brillait d'une lueur aussi malsaine que le sourire qui lui fendait le visage.
-Eh ben mon jeune ami, en voila des manières...
En face de lui se trouvait Merlin, le nouveau prodige de ses dix dernières années, un pirate aussi rapide que le vent lui même paraitrait-il... Seulement, on a apprend pas à piller à un vieux pirate.
-Le barman est dans la cuisine, pour répondre à ta question.

Flint se retourna une nouvelle fois, et se servit une troisième ration de whisky. Il ne se passa même pas une demi-minute que la porte s'ouvrit encore une fois. Cette fois, le capitaine se retourna complètement, verre à la main, pour voir ce qui avait fait tout ce bruit.
Il vit alors son mousse étalé par terre, la caisse qu'il portait avait déversé son contenu sur le plancher, et les deux autres hommes de son équipage se tenaient debout à l'entrée, hilares.
Ses six yeux roulèrent en même temps dans leurs orbites. Naekan venait encore de faire preuve de son adresse habituelle. Flint déplia sa grande carcasse et se leva.
Il empoigna son mousse et le môme aux cheveux bleus par leur col respectif, afin de les remettre debout, les pieds sur le plancher.
-Eh ben, Naekan c'est du joli, ramasse donc ce qui est par terre, et vous là, tonna-t-il, ne restez pas planté là vous allez finir recouvert d'algues, allez me foutre ça là où l'aubergiste vous le dira.

Magnus Flint retourna s'assoir, après s'être assuré que sourire malsain n'en voudrait pas trop à son mousse.
-Quand je te disais que c'était pas ça, fit-il en s'adressant à Calant, j'espère que ta nouvelle serveuse est douée, que tu te retrouves pas dans la même galère.





Dernière édition par Magnus Flint le Jeu 18 Fév - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 16 Fév - 13:15

Le hasard fait vraiment bien les choses, le jeune homme qui était simplement venu voir ce paysan d’aubergiste pour boire un coup et avoir des nouvelles des mers depuis qu’ils avaient mis les pieds à terre. Il s’était retrouvé devant le plus grand pirate de ses derniers siècles, Magnus Flint, même quelqu’un comme Merlin d’un caractère bien trempé, ne pouvait ignorer les histoires et légendes qui entouraient ce pirate.
La grandeur et la réputation de Flint n’avait pas calmé le jeune homme qui était encore plus excité qu’en temps normal. Une seule chose lui venait à l’esprit, être confronté à au plus puissant pirate de ses dernières années. L’un de ses plus grands rêves allait enfin pouvoir se réaliser.
La réaction de son collègue de piraterie ne l’avait que plus excité, et l’envie de sang se faisait sentir de plus en plus. Au moment où il allait passer à l’attaque quelque chose d’imprévu était arrivée. En un fragment de secondes il s’était retrouvé sur sous un manteau blanc avec un être vivant au dessus de lui. La rage était montée en flèche et avait atteint le point de « non retour » et s’était une fureur sans précédente qu’il allait attraper le petit cou de la personne qui semblait aussi faible qu’une limace des îles, mais au moment où il allait commettre cette attaque, son autre main avait changée la bandeau de côté et s’était retrouvé sur l’œil droit. L’autre main s’était figée d’un seul coup et le jeune pirate était sorti du manteau blanc qui était tous simplement une pile de draps qui s’était dépliée avec le choc.
D’une grâce incomparable au Merlin qui était au sol, celui-ci avait complètement changé. L’iris de son œil unique était devenu celle de n’importe quel humain, ronde d’une couleur verte éclatante. Son visage qui était si dur et marqué par la colère, avait pris des couleurs plus exotiques et son sourire ne laissait plus paraitre comme avant ses crocs de vampire, ses canines pointues étaient devenues blanches et sans aucunes traces de sang. Et sa silhouette pourtant inchangée, avait donné l’impression d’être beaucoup plus fine, faible, aussi fragile que celle des plus belles femmes du pays.
Son esprit avait changé et cela se voyait sur tout le corps du jeune homme, mais aussi son aura qui était d’un noir aussi sombre que la nuit était devenu aussi blanc que les draps qu’il avait utilisé en guise de robe.

Comme réveillé d’un long sommeil, il ouvrit son unique œil et le frotta de la manière d’un enfant âgé d’une dizaine d’année. La première chose qui se trouvait en face de lui était le jeune mousse du capitaine avec qui il était rentré en collision. Il lui adressa un doux sourire et lui sauta au cou dans un grand éclat de joie. Les draps se remirent à voler de nouveau autour des deux jeunes hommes et quand les tissus blancs retouchèrent le sol, on put admirer les deux personnes lèvres collés, le premier semblait très surpris quand au deuxième il était plutôt content et savouré ce contact.
Après un baiser qui donnait l’impression d’avoir duré des heures, fut couper délicatement et avec douceur par son créateur. Celui passa sa langue sur ses lèvres rosâtres, et adressa de nouveau un grand sourire à la personne qui l’avait bousculée.
Il se tourna vers le grand capitaine et lui se pencha légèrement en avant d’un geste maîtrisé et presque naturel.
- Mon Capitaine, je me présente. Je me nomme Merlin, et j’aurai l’immense honneur d’être le nouveau membre de votre équipage.

Il se redressa avec grâce, puis il commença à tourner sur lui-même dans la taverne en chantonnant d’un air toujours aussi joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Naekan
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 18 Fév - 19:42

Relevé par son capitaine, Naekan reprit un peu conscience du sol sous lui. Le jeune mousse, encore impressionné qu'un tel pirate s'adresse à lui, et soit son capitaine, se raidit et se mit presque au garde à vous. Torse gonflé en entendant ce qu'il fallait faire, il attrappa un drap au hasard, et le roula un peu dans ses bras.
-Oui bien sur capitaine !
Il attrapa un autre drap, et les mit dans la caisse, enfin à demi à coté, et allait continuer, quand on se jeta à son cou, faisant voler ce qu'il avait dans les bras. Ses lunettes tombèrent sous le choc, ses yeux s'agrandir encore plus. Il allait laisser un "Euh ?" de suprise, quand des lèvres se posèrent sur les siennes....
Et là il se retrouva sur les fesses, les bras le tenant derrière lui, avec un type aux cheveux bleus qui l'embrassait.... L'embrassait !?? Essayant de pousser le type, il poussa du mieux qu'il pu, et finit par le pousser avec les jambes, en lui donnant un coup de coude dans la figure.

Rampant en arrière loin, très loin, très trèèès loin, du gars qui l'avait embrassé. Le jeune homme avait une mine totalement horrifiée, et dégoûtée, en plus d'être blanc comme un linge.
-... Bwaaaah !!!
Sortant la langue, il se la frotta avec sa manche, vigoureusement, puis ses lèvres... Et re sa langue. Il regarda le fou furieux complètement gaga qui venait de violer l'intimité de ses lèvres, tournoyer en chantonnant. Nouveau, membre, de, l'équipage... Non, non, oh non ! Pourvu que le capitaine n'accepte pas... Un des gars, après avoir posé sa caisse lui tapota l'épaule.
-Hey, le mioche, ça va ?

-Pourquoi c'est jamais, une femme, qui m'embrasse ?!
Il se leva d'un bond et pointa le danseur du doigt.
-Espèce de malade ! On embrasse pas les gens sans leur consentement !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flint
Capitaine Pirate
avatar

Peuple : Sluagh
Second(s) Métier(s) : Gunner et épéiste
Armée/Guilde/Institution : Confrérie des Alliés, membre du Conseil des Treize
Nombre de messages : 45
Localisation : En train de fourailler des tripes mon gars.
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 18 Fév - 21:52

Flint faillit recracher ce qu'il buvait. Ses six yeux fixèrent l'étrange personnage, qui arborait un sourire béa à présent, et qui se trémoussait dans la pièce. C'en était presque écœurant. Le pirate avala cul sec le reste de son verre, pour se remettre de ses émotions.
C'était sa semaine pour tomber sur des excentriques. Il ferma les yeux, se frottant la tempe de ses doigts griffus.
Il entendit un de ses hommes répondre à la question de Naekan.
-Tu te plaignais de pas t'être fait embrassé par quelqu'un d'autre qu'une figure de proue, et maintenant, que c'est arrivé, tu râles parce que c'est pas une femme. Franchement, t'es difficile !
Les deux pirates se mirent à rire du désarroi du pauvre mousse, qui venait de se frotter vigoureusement les lèvres, et même la langue.
-Par les nageoires des Virviennes, marmonna Flint en jurant dans sa barbe avant d'aboyer, bougez vous tas de fainéants, rester pas dans le milieu du passage avec vos caisses !

Après un mousse coincé, il avait maintenant affaire à un jeunot complètement fêlé, qui continuait de se trémousser inlassablement. Flint soupira, avant de sourire, de travers.
-Naekan t'occupes, et fais ton boulot, aboya encore une fois le pirate. On dirait que t'invites le môme ? Malheureusement pour toi, mon équipage affiche complet, et mon quota de siphonnés à l'eau de mer aussi.
D'un geste rapide, il se resservit, et avala la moitié de son verre, cul sec.
-J'vais finir par avoir mal au crâne avec ce genre de conneries.
Il tâta sa jambe, et retint une grimace. Il allait devoir rouvrir et verser de l'alcool dessus pour éviter l'infection, et que sa blessure suppure. Flint décida alors, qu'il faudrait trouver un nouveau guérisseur pour l'équipage, celui qui avait sois disant guéri sa jambe était un incompétent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Venez donc faire une escale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Event HRP] Venez faire la fête sur Terra Mystica !
» Desperate Housewives - venez faire la fête -zbaff- plus on est de four, plus on riz !
» Pokémon Soleil et Lune : venez faire le plein d'informations !
» Venez nous faire découvrir de nouveau groupe (ou chanteur ;p)
» [TUTO] Faire des socles
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Océans & Îles :: L'Île de Tolceleg :: Tolceleg, cité renégate :: La Demoiselle & La Pieuvre-
Sauter vers: