AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Venez donc faire une escale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Venez donc faire une escale...   Lun 26 Mai - 19:07



Seul établissement digne du nom "d'auberge", l'Auberge des Abordages est le refuge de beaucoup de gens peu fréquentable, enfin qu'est-ce qu'on peut attendre d'autre du taverne située en plein milieu d'une île remplie de pirates ?
Le bâtiment en lui même est recouvert de pierres calcaires blanches devenus lisses et grises à cause du temps et de la saleté. Deux grandes portes de bois brute avec deux hublots permettent d'accéder à la grande salle qui porte plutôt bien son nom. Navigateurs, pirates, marins, cet endroit vous fera vous sentir comme sur vôtre bâtiment. Tout est recouvert de bois, chaises, tables (bien entendu), mais aussi les murs, le sol et le plafond. Les murs sont percés de grands hublots qui laissent filtrer la lumière, des filets pendent du plafonds avec accrochés sur eux quelques boules de verres diffusant magiquement des lumières douces et orangés lorsque la nuit tombe. Et oui, l'auberge ne ferme quasiment pas. Les couleur de la salle, et de l'auberge entière d'ailleurs, sont des couleur ayant rapport avec la mer. Toutes les nuances de bleu, de vert, de blanc sont utilisé pour la décoration et pour les linges qu'ils soient de tables ou de lit. L'atmosphère générale est plutôt à tendance débauchée, même si il faut l'avouer elle est plus tendu vers les beuveries et bagarre générales que vers des parties de jambes en l'air à plusieurs. Mais l'Auberge des Abordages se situe en bonne et fière deuxième après celle "du Lord Dépouillé".
L'odeur de l'iode, celle de l'alcool et celle des plats préparés en cuisine se mélanges toutes pour former un ensemble plutôt agréable, enfin surtout quand vous venez de passer à coté du marché aux poissons, et même rien qu'en venant de la rue tout court. Pour réchauffer la pièce lors de l'hiver, ou même parfois tout au long de l'année selon les vents et les courants marins, il n'y à pas une cheminée, mais un grand poële noir entouré de barrières en bois en plein milieu de la salle, c'est d'ailleurs le point central et un large banc rond couvert de coussins de l'entoure pour que les gens puissent se réchauffer. Et pour réchauffer l'ambiance et pouvoir se rince-se divertir, il y a une belle scène où vienne plus de danseuses exotiques que de cheminants. D'ailleurs beaucoup de vendeuses de charmes viennent faire leur travail chez lui, lui donnant un petit pourcentage sur le travail et faisant aussi très souvent boire le client avant de l'enmenner en haut, ça fait augmenté son chiffre d'affaire et puis lui même il dit pas non de temps en temps à une petite douceur. Mais en bon patron et buisnessman, on maltraite pas les filles chez lui, qu'elles soient indépendantes ou sous le contrôle d'un mac, on respecte une certaine limite sous peine de se faire virer à coup de pompes hors de l'auberge, client habituel du pub ou non. Il en a sortit un bon nombre de l'embarras comme ça
Les chambres ont donc le droit à de tout nouveaux draps chaque fois que quelqu'un en sort, quitte à les changer trois ou quatre fois par jour, enfin Calant s'en fiche, il à un bon stoc de linge de lit en reserve. Elles sont assez spacieuse, et bien sur, au couleur de l'océan. Néanmoins elles possèdent une particularité les distingants des chambres des autres auberges. Elles ont, en plus du fratras habituel armoire, commode, lit et bureau, un hamac en toile solide jaune~blanche accroché dans l'angle d'un mur, ça sert de deuxième lit et on peut dormir à trois dans les chambres, deux dans le lit double, et un dans le hamac. Bien sur, il y a une salle d'eau attenante à la chambre. Un grand baquet de bois sert de baignoire, le lavabo est en pierre, et il y a un petit miroir rond au dessus de ce dernier. Vous trouverez tout ce qu'il vous faut dans un petit meuble long dans la salle de bain. Et quand on dis tout, c'est tout, serviettes, gant, savons, onguents divers, tout.

Enfin en bref, ce lieu est plutôt convivial, animé, marin, on y mange vraiment bien, le propriétaire possède un coeur... En un mot:
Bienvenue dans l'Auberge des Abordages !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 20 Juin - 19:54

Lusia était partit d'Alatairë quand elle vit Haldamir se faire écraser , elle ne voulait pas se faire tuer par l'Espada alors elle avait pris la fuite puis après quelques jours a parcourir Inwilis en mode shunpo , elle finit par s'arrêter devant une auberge qui semblait assez animé , elle pourrait se fondre dans la foule sans ce faire remarqué .

Elle se fit un passage dans la foule d'homme bourré au centre de la pièce et s'installa dans un coin de la pièce la où il y avait peu de gens histoire de se reposer tranquillement sans être dérangé .

Lusia ce mit a réfléchir a ce qu'elle allait faire .

Que devrais-je faire ? Rester ici un petit moment le temps que je sois prête mentalement a affronter l'espada ? Non ! Je vais faire en sorte de prendre des jours de repos ici !

Lusia était déterminé , elle allait rester dans cette auberge un petit moment histoire de prendre des jours de repos qu'elle avait bien mérité après être restée a Alatairë pendant tant d'année .
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 20 Juin - 21:09

Un pendentif violet qu'il portait au poignet vibra et s'illumina alors que quelqu'un, encore, venait d'entrer dans l'auberge. Calant avait installé une clochette banale à la porte de l'auberge au début, mais en fait très rapidement il avait opté pour le système du pendentif, on entendait rien avec tout les sâoulards qui beuglaient à tue tête. Et finallement son investissement avait payé, et il en avait offert un à sa Machi-san adorée quand elle était arrivée à l'auberge pour travailler, le sien était bleu clair et faisait un petit bruit de clochettes. Or la jolie serveuse était assez affairée, à deux ici c'était quand même le parcour du combattant, alors il s'occuperait du client qui venait de jetter l'ancre chez lui, après les clients dont ils s'occupaient avant.
Donc Calant apporta huit barons remplis à raz bord à une table de pirates habitués et très malchanceux dans leur travail, un plateau argenté soinsé sous le bras. Ils étaient là depuis plus de six jours, leur bâtiment avait sombré et plusieurs compagnons étaient morts dans le naufrage. Calant déposa les barons et du refuser d'en prendre un avec eux pour s'occuper de la demoiselle un peu en retrait. Elle passait pas trop inaperçue au milieu des filles de joie à moitiées nues, des hommes qui buvaient comme des trous, et en parlant d'homme sâoul, l'un d'entre eux s'approchait un peu trop de sa nouvelle cliente. Ca, on ne le faisait qu'avec les professionelles, pas avec les clientes honnêtes.
Le plateau que Calant Mussel avait sous le bras attérit avec fracas sur le haut du crâne de l'homme un peu trop entreprenant qui alla rouler sous une autre table, chose habituelle qui ne dérangea personne. Avec un sourire il acceuilli donc la jeune femme.

-Bonjour, bienvenue à la Taverne des Abordages. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? Boisson, repas, chambres, distractions, on trouve de tout ici, demandez, vous serez exhaussez.

L'aubergiste ponsta la fin de sa phrase avec un sourire amical. Elle était pas trop mal la péronelle, même si à ses yeux aucune femme n'arrivera à la cheville de sa Machi adorée (même si ça n'était absolument pas réciproque à son plus grand regret), mais regarder d'autres jolies filles, même moins belles, ça ne faisait pas de mal. Enfin, dans ce cas là il la regardait peut-être, mais sans aucune lueure suspecte dans les yeux, c'était une simple comparaison.




Dernière édition par Calant le Sam 21 Juin - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Ven 20 Juin - 22:00

J'étais entrée avec une certaine appréhension. Selon les habitants, l'endroit était très apprécié, les boissons de bonnes qualités et les bagarres assez rares, ramenées bien entendu à la moyenne locale. La nuit tombée avait réveillée mon totem qui continuait de se reposer, je ne m'en plaindrais pas. Cette marmotte de Taïral ne se réveillerait que dans une semaine à peu près si tout se passait bien.

J'entrais et je fus d'abord surprise. La décoration était d'une qualité irréprochable et la lumière donnait une impression de légèreté à l'endroit tout à fait rassurante. Je décidais d'entrer et de me reposer pour la nuit. J'attendrais demain pour continuer mon périple et je me reposerais ici, l'atmosphère de l'auberge m'ayant ammenée à cette idée.

Je scrutais le bar pour voir si une personne pouvait m'accorder une boisson et une chambre.

Commande une bière ! Une bière s'il-te-plaît ! Je n'ai pas goûté d'alcool depuis des millénaires !

Hors de question ! L'alcool rend faible et stupide pour des heures. Je n'en avais jamais bu et mon totem m'en voulait beaucoup pour cela. Ce serait un lait frais, ou s'il n'y en a pas un jus de fruit. Nos dissenssions étaient gênantes mais si ce détail était notre plus grand désaccord, je n'aurais pas à m'en faire pour l'avenir, malheureusement ce n'est pas tout à fait le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 21 Juin - 21:15

Lusia regarda l'aubergiste qui l'avait aidé a ce débarrasser du mec totalement saoul , le pauvre était allé rouler sous une autre table mais c'était ce qu'il méritait après tout .

Je vous prendrais bien une chambre s'il vous plaît ainsi qu'une bouteille de saké et un plateau de viande rouge bien saignante .

Lusia allait manger son premier repas depuis cent ans , Alatairë ayant été en ruine tant d'année plus personne ne venait et donc plus de nourriture mais heureusement les expériences bizarre d'une des divisions shinigami les avaient aidé a survivre .

Ah oui , il me faudrait aussi un bout d'acier pour aiguiser la lame de mon sabre .

Depuis son dernier combat contre le vasto lord Lusia avait compris qu'a force de ne plus utiliser son zanpakuto , il avait fini par couper de moins en moins bien donc pourquoi ne pas lui redonner son tranchant qu'il avait il y a cent ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 21 Juin - 22:06

L'aubergiste blond écoutait sa cliente, notant dans sa tête la commande qu'elle passait, surveillant du coin de l'oeil la nouvelle cliente qui venait de faire vibrer son bracelet, encore une fille c'était son jour de chance. Repérant très rapidement Machi qu'une bande de mec bourrés accostait pour ravoir des bières et peut-être la compagnie de la serveuse, il comprit que sa pauvre Machi-san ne pourrait pas s'occupper de la nouvelle, surtout que le bracelet revibra quand trois homme revenant de mer avec trois filles de joies, il se sacrifirait en servant l'autre demoiselle. Machi s'occuperait des trois nouveau, lui irait voir la demoiselle, après la commande celle là d'abord.

-Alors, nous disons: une chambre, du saké et de la viande saignante. Je vous apporte ça immédiatement miss.

Il slaloma entre les clients, en saluant au passage, en "réprimendant" quelques uns parce qu'ils buvaient trop, distribuant des clins d'oeil en pagaille à différentes filles plus ou moins vêtues. C'est après plusieurs tables qu'il arriva avec peine à la jeune femme aux cheveux violets. Il lui sourit avec plaisir.

-Bien le bonjour mademoiselle, bienvenue dans mon auberge. Qu'est-ce que vous désirez ? Nous avons à peu près de tout, demandez ce que vous voulez et je ferais tout pour vous l'obtenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Dim 22 Juin - 21:44

L'endroit me plaisait. Je ne pouvais pas en dire le contraire. Elle était placée sur la mer du Milieu, excellent point de passage. Je pensais un instant faire de cet endroit la base de la brigade mais je ne devais pas agir avec précipitation. Je devais convaincre le tenancier de nous rejoindre et voir s'il possédait un endroit où l'on pourrait organiser les réunions des membres.

Le tavernier me semblait sympathique et suffisament apte à respecter nos valeurs. Non ! Je ne devais pas agir avec précipitation. Le Loup devait sa survie à mon seul jugement pour le moment. C'était bien plus un louveteau incapable de se battre qu'une orgainsation solide et pérène, pouvant fonctionner sans moi. Je devais rester prudente. J'avais tout mon temps après tout !

- Vous pourriez me servir un lait frais si vous en avez, s'il-vous-plaît. Et aussi me donner une chambre en hauteur si possible pour deux nuits, je vous remercie.

Je demandais à Taïral de me prêter son pouvoir afin que je sonde les capacités du tavernier, il me le refusa. Ce boudeur était d'un désagréable quelquefois !
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 23 Juin - 9:12

Calant du user de tout le sérieux dont il était possible pour ne pas éclater de rire à la commande très peu habituelle de la femme en face de lui. Il faut dire que dans une taverne de pirates, dirigée par un pirate, approvisionnée par des pirates, tournant grace aux pirates, le lait ne coulait pas à flot. Heureusement pour sa cliente -et pour lui- il avait du lait pour faire des patisseries. Aucune hilarité ne passa sur son visage et c'est toujours avec le même sourire qu'il s'adressa à la jeune femme.

-Je vous apporte vôtre lait et vôtre clef tout de suite, e temps de m'occuper de deux ou trois petites choses et je reviens.

Il venait de repérer le début d'une baguarre et une fois s'être excusé auprès de sa cliente, c'est à grande enjambée qu'il alla vers les deux hommes ivres mort qui se frappaient en cherchant des crosses à quiconque voulait bien les écouter. En attrappant chacun d'entre eux par le col et confiant son précieux plateau à une fille de joie qu'il connaissait assez bien, il traîna les saoulards dehors et les jeta hors de chez lui en leur beuglant de revenir quand ils seront sobres payer ce qu'il lui devait ou alors ils passeraient un très mauvais quart d'heure. Cette méthode n'était pas idiote du tout, à chaque fois les hommes revenaient pour payer au vue de ce qu'il avait fait subir à la dernière personne ne l'ayant pas réglé. Il re-rentra dans sa chère auberge et eu le droit à quelques applaudissements. C'est avec une révérence surjouées et théatrale qu'il remercia et il reprit son plateau en déposant un baiser sur la joue colorée de la dame qui lui avait gentiment gardé. Filant tout droit en cuisine, il adressa un clin d'oeil à Machi et disparu dans son véritable havre de paix.
Rangée, propre -impeccable même-, sans ivrognes dedans, sentant bon les épices, sa cuisine se dressait devant lui et lui tendait les bras. Virevoltant presque, il attrappa une grande poèle, du beurre frais, une échalotte, un peu d'ail, sel, poivre. Posant tout cela sur le plan de travail, il se lava les mains avant d'aller chercher un beau morceau de filet de boeuf. Il en coupa la moitié, ce qui fit une part tout à fait honorable sans être excessive ou trop petite, et raviva le feu avannt de faire revenir un peu d'échalotte et d'ail qu'il éminça et jeta dans la poèle d'une main de maître. Salant et poivrant la viande des deux cotés, il attendit que ce qu'il y avait dans la poèle frémisse avant de jeter une bonne noix de beurre, et attendit que le beurre soit moussu pour enfin mettre la viande dans la poèle. Le temps qu'elle cuise un peu, il se relava les mains, prit un grand verre, le lait qu'il utilisait d'habitude pour cuisiner et en versa généreusement dans le verre.
Revenant à la viande qui n'avait pas trop cuit, à peine 4 minutes, il la tourna et constata qu'elle avait bien ce belle aspect indiquant une viande toujours saignante à l'intérieur. Il attrapa une grande assiette, des couverts, un verre et une bouteille de saké qu'il posa sur son plateau argenté. La viande saignante cuite, il la posa dans l'assiette. Rajoutant une petite banette de pain, il alla chercher deux clefs cachées sous le comptoir et partit avec son plateau, ses deux commandes, et son sourire.
D'abord, il servit la jeune femme à la viande, pour éviter qu'elle ne refroidisse.
Tout en parlant il posa les différents composant de la commande.

-Nous disions, viande saignante, saké avec un verre, un peu de pain si vous en avez besoin, couverts, et une chambre. C'est la troisième sur vôtre droite au premier étage. Excusez moi, on m'attend ailleurs, et bon appétit.

Il alla voir la jeune femme au lait en slalomant toujours et posa doucement verre et clef sur la table.

-Voila mademoiselle, vôtre verre de lait, et vôtre chambre. Elle est au deuxième étage, au bout du couloir à gauche, j'espère qu'elle fera vôtre bonheur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 23 Juin - 17:53

Il y avait vraiment beaucoup de monde aujourd'hui, Machi ne savait plus ou donner de la tête, elle courait partout dans l'auberge s'occupant principalement à son plus grand malheur de marin complètement ivre, Calant se réservé toujours les jolies petites minettes, bah ça lui donnait une occasion pour sortir sa dague de temps en temps, elle adorait l'effet que cela produisait dans l'auberge, biensur elle n 'agressait jamais ses clients si ceux ci étaient un peu trop entreprenant à son gout elle faisait un petit signe à Calant et celui-ci les jetait dehors.

Un léger bruit de clochette attira son attention, elle regarda son pendentif bleu ,(une idée de Calant qui lui a donnait l'occasion d'être romantique mais c'était avant qu'il ne tribuche à cause d'une chaise mal rangée), trois nouveau clients avec des filles de joies qui selon elle ne ressemblaient pas à grand chose, elle guida le petit groupe vers le fond de la pièce où une table était resté libre. Et voila que ça recommençait, les hommes ne savaient vraiment pas se tenir, un des trois gars l'attira sur ses genous , elle s'écarta de lui avec dégout et le réprimanda, le type lui répondit avec un sourire douteux, si il s'entêtait elle le ferait mettre à la porte. Machi prit donc la commande, et oh à son grand étonnement ils réclamaient des patates avec de la viande saignante et de l'eau de vie, elle se dirigea vers la cuisine, elle repéra Calant à l'autre bout et lui fit signe de surveiller ses clients .
Dans la cuisine Machi n'avait rien à préparer Calant était passé par là, elle s'assit sur une chaise bien décidée à bouger ses petites fesses que lorsque l'attente de ses clients aura été assez longue à son gout (serait-elle raisonnable ?) enfin toute serveuse qui travaillait dur avait droit à une petit pause non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 23 Juin - 23:26

J'étais en admiration face à cet homme, littéralement subjuguée, oui. Son adresse au combat était évidente lorsqu'il avait sorti quelques ivrognes de la taverne. Le plus surprenant est que le tenancier ne montrait qu'une fraction de sa puissance réelle. Fascinant, vraiment. J'avais encore davantage envie de lui parler mais j'attendrais. Je ne savais rien de lui mais je lui aprlerais un autre jour.

Ma commande arriva avec célérité et je remerciais l'homme blond en lui adressant un petit sourire, par pure politesse. Je pris la clé et la mit dans ma poche. Je vidais mon lait d'un trait et attendit quelques instants en examinant l'endroit. Si jamais cette auberge devenait notre base je ne pensais pas faire de travaux, tout dépendrait de la cave en fait. J'irais cette nuit peut-être.

Je me décidais à partir dans ma chambre et je refermais derrière moi à clef. Je déposais mes bagages sur le lit et examinais ce qui me restait de ma bourse. Il était grand temps de trouver un trésorier à ma brigade. Je pourrais également voler, histoire d'acquérir un peu d'argent et gagner le Nord. Dans l'auberge ? Hors de question ! Si moi je n'avais pas de morale, inutile de donner naissance à mon projet. Mais il y a bien des gens qui mériteraient qu'on les déleste de quelque argent sur la côte proche. Je me mit à lire le livre que j'avais emporté en attendant les minuits.
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mer 25 Juin - 19:24

Se frottant les mains, Calant servit de nouvelles consommations, au bar cette fois, et participa même vu qu'on lui payait le verre. Tenant bien l'alcool il pouvait se permettre d'accepter des verres plusieurs fois dans la journée, sans craindre le mélange d'alcool, donc la gueule de bois. Ce fois ci c'était un whisky pur qu'il bu cul sec. Les hommes le regardèrent faire et lui en proposèrent un autre, qu'il refusa, il fallait qu'il soit au taquet pour servir les clients, et pas qu'il passe sa journée au bar à boire, il avait suffisament bu sur son bateau pour deux, voir trois vies humaine alors... Un verre de plus. Il en prit un deuxième qu'il prit le temps de le déguster. Dans un coin de l'auberge, un groupe commençait à s'impatienter de pas voir leur commande arriver. Etrange, pourtant Machi,- sa douce Machi- était partie s'en occuper tout à l'heure. Elle avait peut-être eu des embêtements avec des pervers et ils l'avaient enmenné contre son gré, ça arrivait si souvent avec les vendeuses de charmes, et comme Machi était encore plus belle. Ayant assez peur d'avoir raison, il alla en cuisine, voir si elle s'y trouvait. Il soupira de soulagement en voyant qu'elle était tranquillement assise sur une chaise.
Mais rapidement le "patron aubergiste" se réveilla en même temps que son inquiétude.

-Machi ! Les clients que tu devais servir s'impatientent je te signale ! Si tu voulais prendre une pause il fallait me prévenir et tu le sais, Machi, je t'adore mais quand même...

Il ne précisa pas qu'il avait eu peur pour elle, après tout qu'est-ce qu'elle en aurait fait à part se dire qu'il en rajoutait sûrement pour la courtiser comme d'habitude. Il soupira un grand coup et ferma les yeux, au moins il s'était juste fait une scène. Il regarda Machi à nouveau.

-Bon, va les servir s'il te plait, ta pause à assez durée d'accord. Et dis le la prochaine fois si tu prends une pause.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 26 Juin - 12:48

Machi toujours tranquillement assise sur sa chaise sursauta lorsque Calant entra dans la cuisine, il affichait un drole de tête, aie ses clients avaient du se plaindre à lui et maintenant il l'engueulait bah elle ne pensait pas vraiment l'avoir mérité mais enfin c'était lui le patron et il pouvait la virer d'un instant à l'autre, elle afficha une mine véxée et se leva le plateau était bien sur près il fallait juste servir.

_Bien patron j'y retourne ne vous inquiètez pas je vais essayer d'être aussi agréable que possible avec ses gens

La serveuse poussa un long soupire prit la commande et retourna dans la salle commune en boudant .

Il fallait s'y attendre les clients n'étaient pas content mais Machi n'en avait vraiment rien à faire, finalement le repas étant très bon et il avait oublié la petite attente, ils demandèrent trois chambres, Machi alla chercher les clefs et les rapporta. l'un des types lui proposa de l'accompagner et lui prit le bras, elle se dégagea rapidement et leur indiqua l'emplacement de leur chambre puis ils partirent en riant. La petite serveuse était dégoutée.
Elle alla au comptoire et y resta le reste de la journée, il y avait moins de monde à présent, elle se contentait de servir des verres .
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 28 Juin - 14:16

Secouant la tête, Calant se demanda comment elle pouvait avoir l'air aussi mignonne même lorsdqu'elle le repoussait ou s'ennuyait ferme. C'était peut-être ses yeux, tellement bleus, plus bleu que l'eau, ou sont petit nez qui se retroussait de manière si adorable lorsqu'elle faisait la moue ou était en colère, à moins que ce soit ses lèvres... Quoi que ça pouvait être, il ne pouvait pas trop y penser, que déjà des bruits se refaisaient entendre dans la salle. Il y retourna et servit alors tout les clients demandant.

Le reste de la journée fut plus calme, les clients repartant pour la pluspart en mer ou à leur boulot divers. Le reste c'était des vieux, ou des jeunes qui n'avaient pas ou plus de travail et qui n'avait qu'une envie, rester au bar pour pouvoir boire jusqu'à plus soif. Quelques uns commandaient à manger, mais là, seul Calant y allait, Machi restant derrière le bar à servir les verres des clients qui se déplaçaient pour venir chercher leurs boissons. Ca faisait longtemps qu'il n'y avait plus eu d'après midi aussi calme. Accoudé à une table avec des clients, Calant avait le regard dans le vide, fixé sur rien. Une des filles habituées lui passa un bras autour du cou et lui fit une bise. Voyant qu'il ne réagissait pas elle le regarda avec un sourcil levé.

-Bah alors, Jamessounet ? Qu'est-ce que tu as ? D'habitude tu es plus... Réactif mon chou. Raconte à ta petite Lou adorée ce qui se passe.

-Oh, rien, tu sais, c'est comme d'habitude, je m'ennuis un peu. Une auberge occupe, mais rien ne vaut un vrai bon voyage sur un bâtiment solide, y a rien de mieux. Enfin, c'est pas ça qui me dérange le plus, c'est mon gosse, ça fait plus de... 5 ans que cet ingrat de fils ne m'a pas donné la moindre nouvelle, rien, nada. Il pourrait être mort que j'en saurais absolument rien...

-Ah, ton p'tit Junior, il était si craquant tout jeune, même si il faisait toujours la tronche. Tu sais quoi ? Envoie un hibou ou un faucon, tu sais bien que ces bestiaux trouvent toujours le destinataire pour une raison inconnue d'ailleurs. Fais ça et dis lui que t'aimerais qu'il ramenne son cul jusqu'ici histoire de te filer de ces nouvelles. Vole lui dans les plumes, un gosse ça doit donner des nouvelles à son père bon sang ! Allez, tu va prendre une feuille et une plume dès la fermeture et tu lui écrit à ce gosse indigne !

- Qu'est-ce que j'ferais sans toi ma Lou ? Promis je le fais dès que l'auberge est fermée... Allez, je te laisse, sinon tout le monde va croire que je t'accapare et tu n'auras personne pour aujourd'hui, en plus le devoir m'appelle.

Après un baiser assez tendre, il se leva pour aller apporter un supplément de boisson à un bande de loubards que étaient arrivé depuis peu. Finallement, pour son plus grand bonheur, l'heure de fermer approcha, il mit gentiment dehors les derniers poivraux et ferma les pourtes à double tour. Machi s'occupait de nettoyer les tables et de mettre les chaises dessus. Ila alla en cuisine, s'occuper de la vaisselle, pas question de laisser d'aussi jolies mains plonger dans l'eau pour nettoyer de la vaisselle sale. Une fois assiette, verres, couverts, pintes et autres choses sales néttoyées, il retourna dans la grande salle, propre comme un sous neuf. Il commençait à avoir faim et Machi devait avoir faim elle aussi.

-Machiiii ? Ma Machi-chan, maintenant que notre service est fini, que dirais tu d'un bon repas en tête à tête, rien que nous et cette salle complètement vide ? Tu n'auras rien à faire, je servirais tout...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 28 Juin - 14:47

Les derniers clients partaient enfin, Machi pouvait souffler un peu avant de nettoyer à fond la salle, elle s'installa tranquillement au comptoir un verre d'eau de vie à coté d'elle pour lui redonner des forces. Calant lui était partit en cuisine faire la vaiselle, tant mieux elle avait vraiment horreur de laver des assiettes sales.
Elle chercha sous le comptoir une éponge propre et alla remplir un saut d'eau, certains clients mangaient comme des porcs, et toutes les saletés c'est Machi qui s'en chargeait aprés, une fois les tables bien propre, elle s'occupa de ranger les chaises puis passa un bon coup de balais, aprés une journée comme celle-ci le nettoyage était indispensable.
Comme à son habitude Machi alla ensuite fermer la porte mais laissa quelques fenètres ouvertes pour évacuer certaines odeurs.

Ce jour était de loin le meilleur de la semaine, mais tout ça c'était grâce à Calant enfin surtout à sa cuisine, elle n'avait jamais rencontrer quelque sachant cuisiner comme lui, alors forcément lorsqu'il proposa ensuite un repas où se serait lui qui assurerait entièrement le service elle ne se fit pas priée longtemps, en plus comme en réponse à Calant son ventre lacha un gros bruit.

_ J'accepte de manger avec toi mais prépare quelque chose de rapide parce que là j'ai vraiment trés faim et en plus je suis un peu fatiguée. En t'attendant je vais mettre les couverts

Machi s'étira un bon moment avant de bailler puis elle se leva doucement en trainant des pieds et alla chercher verres, assiettes, couteaux, fourchettes, une fois le tout bien disposé sur la table, la serveuse s'assit bien confortablement.
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Sam 28 Juin - 22:01

Yes !! Elle avait dit oui, il se retenait de sauter en l'air et de faire une sorte de danse de la victoire. Souriant largement, il retourna donc en cuisine, se promettant de faire un truc délicieux et rapide pour sa douce Machi. Pour une fois qu'elle acceptait, il n'allait pas la décevoir, il allait tout faire pour l'éblouir. Regardant rapidement ce qu'il avait, il se décida pour des pates de sa spécialité qui étaient très rapides à faire. Il se lava les mains, attrappa un filet d'anchois, quatre tomates, de l'ail, du beurre, fromage rapé et d'autres ingrédients, et il mit de l'eau salée à bouillir.
Attrapant une casserole il mit une noisette de beurre et un filet d'huile d'olive puis y jeta l'ail et l'oignon qu'il avait émincé rapidement. Il les fit revenir à feu doux. Une fois le tout bien doré, il ajouta le filet d'anchois écrasé. En attendant que cela cuise, il écrasa les tomates pour en faire une purée et l'ajouta au reste dans la poèle tout en mettant les pates dans l'eau bouillante.
Tout cuisait doucement, et ça faisait à peine 15 minutes qu'il était aux fourneaux. L'expérience était synonyme de rapidité et d'agilité. Il regarda sous les cloches à dessert et tomba sur LE dessert, un fondant tout chocolat, il dressa deux assiettes et retourna à son plat. Après les avoir goûtées, il égouta les pates, éteignit le feu sous la poèle. Posant deux assiettes devant lui, il mit une belle quantité de pates dans chacune d'entre elle, recouvrit avec la sauce tomate au goût salé, l'anchois n'ayant plus de goût grace à l'ail ne servant qu'à saler le plat. Ajoutant deux feuilles de basilic pour la déco, il mit un peu de parmesan, fit cuire deux steack saignants, les posa les assiettes qu'il mit dans son plateau argenté, une bouteille d'eau de vie d'abricot pas trop forte, et une rose dans une flute. Il apporta le plateau et servit sa Machi.

-Pates à la sauce tomates, steaks saignants et eaux de vie d'abricot. Bon appétit ma douce Machi.

S'asséyant en face d'elle, il mit une serviette sur ses jambes, et attendit galament qu'elle mange la première pour savoir ce qu'elle en pensait


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mer 9 Juil - 17:28

Calant avait vraiment tout bien préparé, et elle aima beaucoup la rose dans la flute elle trouvait ça vraiment trop chou mais elle ne le dirait rien sinon il se ferait des idées, Machi se demandait souvent ce qu'il avait dans la tête, Calant un gros tombeur macho ?? C'est ce qu'elle pense actuellement mais parfois en le regardant en douce elle doute.
Son patron avait sortit le grand jeu mais la pauvre serveuse mourrait de faim, elle prit un élastique qu'elle gardait au poingnet et releva ses cheveux en chignon trés mal fait

_Allez pas de chichi entre nous j'ai faim et vous feriez mieux de manger tout de suite avant que ça ne soit froid

Machi avait vraiment horreur qu'on l'observe quand elle mangeait en plus avec ce qu'il avait préparé elle se tacherait surement, c'est pourquoi elle avait coincé sa serviette dans sa chemise comme elle l'aurait fait pour un enfant.
De très bonnes odeur s'échappaient de son assiette, et sans aucune manière elle commença à manger. Elle levait les yeux de temps en temps sur Calant puis replongeait dans son assiette, elle n'avait même pas mis 10 minutes à la vider. Un fois fini elle s'essuya la bouche et but une gorgée d'eau de vie à l'abricot
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 15 Juil - 16:33

Machi était vraiment craquante. Sa coiffure mal faite, la serviette qu'elle avait coincée dans sa chemise comme si elle était une petite fille et la sauce tomate allant se nicher à la commissure de ses lèvres... Elle était tellement chou comme ça... Enfin, ça Calant le pensait très fort intérieurement, à l'extérieur il ne faisait que quelques clins d'oeil lorsqu'il surprenait un regard de sa douce serveuse vers lui, sinon il mangeait normalement, une serviette sur les genoux, savourant son plat. Dieux que c'était bon, il adorait sa propre cuisine.
Il termina son assiette un peu après Machi et sourit largement en la regardant. Elle s'était essuyé la bouche mais avait un peu de sauce tenace un peu en dessous de la commissure des lèvres. Dans un élan tout à fait spontanné et peut-être idiot, il se leva à moitié de sa chaise, prit appuit d'une main sur la table au dessus de laquelle il se pencha. Tendant l'autre main, il essuya du pouce la trace de sauce tomate sur la joue de Machi et lui sourit doucement en parlant.

-C'était bon ? Tu en avais encore un peu, je l'ai enlevé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 15 Juil - 17:07

Machi attendait que Calant finisse de manger, il en faisait des manières en mangeant, elle l'avait déjà observait plusieurs fois mais là elle le voyait nettement, elle failli éclater de rire.
Enfin il avait fini ils allaient pouvoir passer au désert, de bonnes odeurs s'échappaient de la cuisine, elle aurait voulu se lever pour aller voir mais elle resta à sa place.

Ah Calant se levait surement pour allait chercher le dessert enfin c'est ce qu'elle pensait mais celui ci se pencha sur elle, qu'est ce qu'il avait encore dans la tête celui là, Machi retira la serviette de son coup prête à le frapper avec si il tentait quelque chose de déplacé. Il avança son bras vers elle, elle recula légèrement, il lui retirait juste un peu de sauce qu'elle avait à la commissure des lèvres, elle soupira de soulagement, comment aurait-elle réagit si il avait vraiment tentait quelque chose, soudain des images défilèrent dans sa tête, elle baissa rapidement la tête et se prit le visage dans ses mains, elle ne voulait surtout pas que Calant la voit aussi rouge qu'une pivoine enplus elle avait la légère impression que ses oreilles étaient bouillantes et aussi rouge que son visage, qu'est ce qui lui arrivait tout d'un coup ?
C'est d'une toute petite voie qu'elle répondit à Calant

_Euh oui c'était vraiement très bon...hum on peut passer au dessert ?


Dernière édition par Machi Pinko le Mar 15 Juil - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 15 Juil - 18:02

Il la regardait la tête dans les mains. Qu'est-ca=e qu'il avait fait ? Il l'avait juste arrangée un peu et elle elle agissait d'une manière... Singulière. Elle se reprit vite et lui réclama son dessert après lui avoir confirmé que c'était bon. Son coeur dansait la conga mais comme d'habitude il restait normal. il se leva vraiment et sortit de table.

-Bien sur ma tendre sirène, je t'apporte ton dessert.

Il courru presque, en cuisine et attrappa deux assiettes à dessert dans lesquelles il mit deux belles part de fondant au chocolat et les arrosa généreusement de crème à l'anglaise et il mit quelques framboises autours. Rapidement il fut de nouveau en salle et servit sa Machi adorée.

-Allez, bon appétit. et ne t'en met pas partout.

Il sourit et attaqua son assiette avec la petite cuillère argenté qu'il avait ammenée avec les assiettes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 15 Juil - 18:17

Ouff il était partit en cuisine, elle attrapa sa serviette et se fit de l'air avec juste avant que Calant ne revienne, ayant complètement oublié le léger incident.
Calant lui posa son assiette en face d'elle, du chocolat avec de la crème anglaise son dessert préféré, comment pouvait-il savoir, il l'étonnait de plus en plus.
Elle plaça sa serviette à coté d'elle mais finalement elle n'en eu pas besoin, elle racla bien le fond de l'assiette pour laisser le moins possible de crème anglaise.

_ J'ai adoré le chocolat et la crème anglaise j'adore depuis que je suis toute petite merciii

En fait elle se rendit compte qu'elle savait très peut de chose sur son "patron", elle était là depuis déjà plusieurs mois mais il ne disait jamais rien sur lui

_ Alors mon très cher patron où as tu appris à cuisiner comme ça je dois bien avouer que parfois je suis jalouse
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mer 16 Juil - 8:40

Il avait tapé dans le mille, une jeune femme aussi belle que Machi ne pouvait qu'adorer le mélange chocolat fondant et crème anglaise. Lui ça avait été lemélange vanille chocolat framboise qui l'avait fait fondre, même si il aurait eu le temps il se serait fait un coulis de fruits rouges, son péché mignon. Ill s'essuya la bouche, n'étant pas tout à fait sur de ne rien avoir gardé "en reserve", après tout il avait la même facheuse manie d'avoir un petit quelque chose sur le coté de la bouche, manie qu'il avait transmise à son gamin, même si Calant arrivait progrssivement à la réduire.
La question de Machi l'intriga beaucoup, avant qu'il ne songe qu'elle ne savait pas grand grand chose de lui, ni lui d'elle d'ailleurs... Fichtre, comment voulait-il conquérir sa douce si il ne savait rien d'elle et que elle même ne savait rien de lui et se fasse donc des idées.

-Et bien figure toi que c'est arrivé un peu par hasard. Je venais d'être enlevé par une bande de flibustiers. Au debut j'étais le larbin de service, nettoyant le pont et un tas d'autres immondices traînant sur ce bâtiment, une situation pas très enviable du tout. Le cuisto qu'ils avaient se goinfrait comme un rat de fond de cale et buvait toute l'eau potable sans se géner. Bien entendu ça n'a pas vraiment plus, et ils lui ont passé un sabre à travers le corps. Seul problème, qui allait leur faire à manger, bien sur ils ont désigner le larbin, moi, et j'ai été mis devant une cuisine de bateau infecte avec l'ordre de nourrir une vigtaine de personnes affamées et de mauvaise humeur très rapidement.
Je me suis mis au travail, pas très, très sur de moi, et je leur ai cuisiné des moules avec des pommes de terre à l'échalotte. Je m'étais dis que ça avait été une catastrophe et je priais activement pour qu'ils n'en tiennent pas trop compte, je voulais pas y passer si jeune. Et bien ils ont adoré mon plat. Je ne savais pas comment j'avais fais, et à chaque repas je renouvelais l'exploit, et dès qu'ils abordaient un navire, je venais avec eux et je piquais des livres de cuisine pour vraiment apprendre. Voila, c'est complètement idiot comme façon d'apprendre à cuisiner... Ah, et ne m'appelle pas patron, appelle moi Calant s'il te plait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mer 16 Juil - 18:08

Machi avait écouté très attentivement la petite histoire de Calant, apprendre ç cuisiner pour lui avait donc était facile, elle se souvenait encore des heures passées à la cuisine pour faire juste un malheureux pain, la cuisine c'était vraiment pas son fort mais quand elle voyait Calant préparer de bons petits plats ça lui donnait envie de faire quelques efforts.
Elle termina son verre d'eau de vie et se leva, elle commença à débarasser la table

_ C'est une histoire bien intéressante, on peut dire que tu as de la chance, et puis un jour lorsque tu aura du temps tu pourrais m'apprendre à cuisiner correctement des plats plus difficiles que des patates ou des nouilles. As tu fini ? Puisque tu as tout préparer je vais faire la vaisselle, attention se sera pas comme ça tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Lun 21 Juil - 14:52

Oh ? Elle allait faire la vaisselle ? Mais quel petit amour que cette femme, pour un peu il l'aurait prise dans ses bras et l'aurait embrassé, mais il avait de la tenue et savait très bien se retenir. Il l'aida tout de même à débarrasser la table, ne la laissant pas tout faire seule, ce serait un crime, il porta même le plateau en cuisine.

-Bien sur, si tu veux, les soirs comme celui-ci, je pourrais prendre le temps de t'apprendre quelques petits trucs, qu'un jour tu fasse toi même le plat du jour et que tu puisse ramasser autant de compliment pour ta merveilleuse cuisine. Quoi que, je ne devrais pas t'apprendre, les clients ne voudrons manger que ta nourriture, et je ne servirais donc plus à rien. Je vais essuyer les assiettes d'accord ? Et puis une fois tout cela fini, tu vas aller te coucher rapido presto, je ne voudrais pas que demain les gens soient servis par une Machi qui aurait une petite mine fatiguée.

La vaisselle se fit rapidement, Calant essuyant et rangeant tout. Une fois terminée, il congédia comme promit sa chère et tendre serveuse, lui disant que lui avait encore deux ou trois petites choses à finir, qu'elle ne s'inquiète pas et qu'elle dorme bien. Une fois la porte de la chambre de Machi fermée, il alla en dessou du comptoir, fouilla un peu et prit du papier, une bouteille d'encre et une plume. Mais avant de commencer, il prit la recette du jour, la compta et alla la ranger dans une planque connue de lui seul, pas même de Machi. Il l'aimait beaucoup, mais en tant qu'ancien pirate, il savait que moins il y avait de personne au courant de la planque, mieux elle était gardée.
S'installant avec une lampe à huile à coté de lui, il trempa la pointe de la plume dans la bouteille et commença à écrire à son rejeton.

Junior Filston... Junior,


Salut comment ça va ? J'espère que tu vas b Comment tu vas ? Tu sais, ça fait longtemps que tu m'as pas donné de nouvelles, tu pourrais te boug tu aurais pu me tenir au courant de ta vie non ? Tu aurais pu Tu serais mort que...

Non, définitivement non, ça n'allait pas du tout. Il froissa le papier et en prit un autre, s'évertuant à trouver les bons mots pour tenter une reprise des contacts avec ce gosse qu'il avait élevé et qui semblait l'avoir complètement oublié depuis au moins... Treizes ou quatorzes bonnes années...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Mar 22 Juil - 18:59

Maintenant elle en était absolument certaine, Calant lui cachait des choses, la vaisselle avait été faite très rapidement ce qui était vraiment anormal et ensuite il l'avait envoyé au lit comme si elle était une petite fille qui veillait trop tard le soir, d'ailleur qi il avait pu la pousser dans sa chambre pour qu'elle y entre plus rapidement il l'aurait fait mais ça n'aurait pas plu à la petite serveuse et généralement il évitait de la mettre en colère.
Bref c'est donc en boudant et en trainant des pieds que Machi gagna sa chambre, elle aurait bien laissait la porte de sa chambre entre-ouverte mais ça aurait été impoli de sa part, tant elle lui tirerait les vers du nez plus tard, mission impossible ?? Non elle était bien décidée à découvrir ses petits secrets, elle était trop curieuse pour les laisser s'échapper.

Elle claqua la porte.
Avec un long soupire elle commença à se deshabiller, bien sur elle était tellement fatiguée que ce ne fut pas une chose simple pour elle, enfin en petite chemise de nuit elle se glissa dans son lit et sombra
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Venez donc faire une escale...   Jeu 24 Juil - 9:47

Il fallait bien qu’il trouve quelque chose à lui écrire à ce sale ingrat, même si l’ingrat en question, il l’aimait tendrement, après tout c’était son gosse, il l’avait élevé. Et voila aussi pourquoi Junior lui devait de lui donner des nouvelles régulièrement, et pas une fois tout les trente ans. Calant, entre deux feuilles froissées et jetées avec mauvaiseté par terre, se mit à imaginer ce qu’avait pu devenir son gamin. Il était peut-être rangé, avec une femme, une petite maison et un ou deux gosses. Avec deux gosses, si c’était vrai il commençait peut-être à comprendre que ça n’avait pas été si simple pour son père de l’élever, d’autant plus que le père en question avait aussi un bâtiment, des hommes à gérer en plus de son fils, alors c’était dur. En plus Junior n’avait pas mit du sien non plus, il n’arrêtait pas de pleurer, de demander cette sans cœur qu’était sa mère, en plus personne ne savait comment s’occuper d’un gamin à l’époque.

D’ailleurs James ne savait pas plus comment bien faire aujourd’hui aussi, même s’il connaissait quelques petits trucs apprit sur le tas. Les gamins restaient sa seule véritable hantise, alors s'en occuper maintenant, ça lui donnait de l'urticaire. Il n’avait aucune idée de l’heure, il devait être vers les minuits, ou voire une heure du matin… Il ne dormirait sûrement pas cette nuit, il le sentait. Sa lettre ne voulait pas se laisser écrire, et il aurait la salle à nettoyer avec tous les papiers qu’il avait envoyés partout. Il alla en cuisine, se préparer une cafetière de café bien serré pour tenir éveillé et en forme demain. Reprenant une feuille et une tasse de café noir, il recommença ses tentatives de lettres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Venez donc faire une escale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Event HRP] Venez faire la fête sur Terra Mystica !
» Desperate Housewives - venez faire la fête -zbaff- plus on est de four, plus on riz !
» Pokémon Soleil et Lune : venez faire le plein d'informations !
» Venez nous faire découvrir de nouveau groupe (ou chanteur ;p)
» [TUTO] Faire des socles
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Océans & Îles :: L'Île de Tolceleg :: Tolceleg, cité renégate :: La Demoiselle & La Pieuvre-
Sauter vers: