AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Calant, Auberge des abordages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Calant, Auberge des abordages   Dim 25 Mai - 19:51

Nom : Mussel
Prénom : Calant, mais autrefois on l’appelait James, Calant étant son deuxième prénom.
Âge : Connu de lui seul, et il le dira pas.
Race : Hybride, humain mi sil’ura
Caste : Ex capitaine pirate, reconvertit en aubergiste (auberge des abordages).

Physique :
James est grand, il mesure environ 1m80, à la silhouette sculptée par ses voyages en mer. Son visage est assez fin et anguleux, avec des sourcils plutôt singuliers un peu enroulés. Blond la teinte tirant plus vers le doré. Ses cheveux sont assez courts, et n’ont pas besoin d’être même lorsqu’il cuisine. Ses yeux sont d’un beau bleu sombre. Il est rare qu’il se rase complètement gardant toujours un mini barbe sur le bout du menton. Vêtu plutôt simplement, James opte pour des chemises à manches longues, qui ne sont pas trop de couleurs variées restant dans les couleurs de la mer, il porte des pantalons souvent de couleur noir. Il est chaussé de chaussures plutôt chics, mais assez usées par le temps.

Histoire :
Tout gamin, Calant James Mussel était passionné par la mer, mais surtout par les pirates et les bateaux pirates. Ses parent, assez stricts niveau éducation,s refusaient qu’il en parle ouvertement, lui répétant que ce genre de gens était infréquentable, sales, répugnant et qu’il ne fallait jamais leur parler sous peine de se faire embarquer dans tout un tas d’aventures bizarres. Mais James lui les voulait toutes ces aventures bizarres, il en avait marre de devoir être poli, fais pas ci, fais pas ça, viens ici, mets toi là, il en avait plus qu’assez. C’est à ses douze ans qu’il partis de chez lui, avec un simple balluchon, quelques économies et un morceau de pain. Le seul problème, c’était son sens de l’orientation assez déplorable et son peu de connaissance des routes. Il se perdit rapidement et tomba par le plus grand des hasards sur une bande de flibustiers. Enorme problème pour lui, ces hommes ne lui voulaient pas de bien et il se retrouva esclave sur leur bateau, devant nettoyer le pont et faire tout un tas d’autres tâches dégoûtantes.
Plusieurs mois plus tard, un jour où les marins s’étaient débarrassés du cuisinier qui se servait un peu trop librement sur la nourriture et l’eau potable du navire, il fut contraint de nourrir un équipage de 20 hommes, sans jamais avoir cuisiné de sa vie, et si ça ne leur plaisait pas il risquait d’y laisser sa peau. Il fit donc au mieux priant pour que les flibustiers apprécient leur repas et ne le fasse pas passer sur la planche sous prétexte de la mauvaise qualité du repas. Heureusement pour lui, ce fut tout le contraire, ils adorèrent ce qu’il avait préparé, qui était pourtant juste des patates cuites à l’eau et salée, avec un peu d’échalote et des moules cuites à la va-vite. Etant passé de larbin à tout faire, à cuisinier en chef, il du apprendre sur le tas à faire d’autres choses, histoire de pas énerver capitaine et matelots. Rapidement, il apprit, mais pas que des recettes de cuisines lues dans des livres fauchés lors d’abordage et qui normalement finissaient en feu de camps sur le pont, non, il apprit tout le vocabulaire maritime, les différentes parties du navire, les tactiques d’abordage, de sabordage et de piratage, il connaissait toutes les places de la hiérarchie sur un bâtiment, etc., etc. Il passa ainsi plusieurs années, trouvant que sa place était réellement sur un bateau, mais un sentiment d’envie de puissance fusant en lui et il rêvait de diriger le navire. Le capitaine du navire sur lequel il était, le Scarlet Rose , était un homme assez dur qui malmenait ses hommes sans leur donner la moindre pièce provenant de leur pillages. Les hommes étaient énervés, furieux contre ce capitaine qui passait son temps avec son or à les faire trimer comme des malades sans qu’ils puissent voir la couleur de l’or ou avoir la compagnie de dames. Profitant de la situation, James s’imposa en meneur de la mutinerie qui renversa le capitaine, le feu ne fut pas très dur à mettre aux poudres.
Proclamé capitaine à l’unanimité, James prit la barre et sa première action fut de permettre aux hommes de dépenser les trois quarts du butin en plaisante compagnie dans le premier port qui surviendrait. Ils repartirent au bout de trois jours, encore assez éméchés, et ayant rempli leur cale à raz bord de rhum, alcool interdit par le précédent capitaine. James fut très apprécié pour ce genre de choses, mais son bateau était vraiment bien dirigé, d’une main dur mais il tolérait plus de choses que l’autre capitaine, il laissait ses hommes s’amuser dans les ports où il mouillait, lui-même ne se gênant pas pour aller faire la bringue jusqu’à pas d’heure, et il les laissait boire comme des trous quand le soir arrivait. Il devint rapidement accro à ce genre de vie, et ne jurait plus que par sa bouteille et par une boussole qui le menait toujours là où il le voulait. Cette boussole il la perdit au court d’une partie de poker endiablé contre un drôle de type dont il ne se souvient plus vraiment de la trogne, mais il se souvient qu’il n’avait qu’un seul oeil. Mais le plus dur coup de sa vie, c’est quand une des filles qu’il allait voir lors de ses parties d’amusement, qui désormais avait quittée le trottoir et mit ses talents d’alchimiste au service de l’état, lui mit dans les bras un môme de trois ans en lui annonçant que s’était son gosse et qu’il fallait qu’il s’en occupe car elle n’avait pas que ça à faire.
James eu à peine le temps de retenir le nom complet du gamin que la mère avait disparu en lui disant qu’elle lui enverrait un message pour lui dire où elle était pour que le môme puisse la voir un peu de temps à autre. Ramenant une grande nouveauté pour tout l’équipage, il traita le gamin du mieux qu’il pu. Les cinq mois qui suivirent lui parurent la chose la plus interminable du monde. La gamin pleurait tout le temps, réclamant sa fichue mère qui état même pas capable de s’occuper de son enfant, James lui n’avait jamais eu d’enfant et ne savait pas comment s’en dépatouiller, et la personne qui était la mieux qualifiée pour s’occuper du môme râleur était le vieux Gobs qui avait vaguement eu un petit frère, mais ce dernier était mort à l’âge de 2 ans de la coqueluche alors il avait pas trop d’expérience non plus. Le message, très légèrement tardif de la mère, arriva au bout de deux ans dans un grand pouf ! lumineux. Elle acceptait une visite assez courte, parce qu’elle devait reprendre le boulot bientôt, alors qu’il amène le gosse en vitesse mais elle ne voulait pas le voir lui . Il mouilla dans un port et y resta 4 jours, le temps d’aller voir la bonne femme, de tenter des négociations pour qu’elle reprenne l’enfant, parce que lui il savait pas s’en dépatouiller. Elle refusa net, elle n’avait pas la fibre maternelle et des montagnes de travail à accomplir, elle ne pouvait pas s’encombrer d’un gamin en plus, et puis c’était de la faute du père si il était venu au monde, pas la sienne.
C’est donc à demi dépressionnaire qu’il repartit avec le pauvre gosse qui pleurait car voulant rester avec sa mère et ne voulant pas retourner sur le bateau. "Mon pauvre vieux, si tu savais, elle s’en fout de toi, elle pense qu’à son boulot…", lui dit son père mais le gamin ne cessa pas de pleurer pendant les deux jours qui suivirent, ne comprenant pas les paroles de son père. Une fois qu’ils se furent habitués au petit, et lui à eux, James et ses hommes reprirent leurs mauvaises habitudes qu’ils avaient relativement abandonné pour ne pas faire peur au gosse. C’est dans une vie de débauche que l’enfant grandit, mais étrangement il ne devint pas comme son père, détestant même tout ce qu’il était, et partait assez souvent à terre afin de faire autre chose de sa vie que des voyages entre deux maisons closes et deux attaques. En plus James se faisait régulièrement voler son bateau, enfin bâtiment comme il l’appelait, par son lieutenant et ses hommes qui changeaient de bord dès qu’il y avait suffisamment d’argent en jeu, et qui se dévouait, enfin était forcé de venir avec lui pour le récupérer ? Son fils qui n’avait vraiment pas l’air d’aimer ça mais qui y était un peu forcé vu qu’il dépendait encore des revenus de son père. Mais dès qu’il pu, son fils se détacha complètement de lui et mena sa propre vie solitaire. Quand à James, il fut forcé de lâcher son bâtiment, n’ayant plus la force de nager après et s’avoua vaincu face à cette ordure de Gobs.
Néanmoins, il lui restait assez d’argent pour racheter l’auberge des abordages, et il reprit ainsi son vieux métier qu’il maîtrisait encore assez bien, cuisinier. A la différence près que pour lui plus d’abordages, de voyages ou autres, il reste désormais sur la terre ferme. La mère de son fils était morte depuis longtemps, et son gamin ne lui à pas donné signe d vie depuis des années.

Caractère :
C’est un grand coureur de jupons, tentant de sauter sur tout ce qui bouge, il y arrive assez souvent, car sur l’Île de Toceleg, la chasteté n’est pas la vertu la plus répandue, et puis certaines clientes le paye en nature plutôt qu’en or. Il tente de devenir sobre, s’obligeant à arrêter de façon progressive, mais quand on paye une tournée générale, il n’est pas du genre à dire non à un petit verre ou deux, voir plus des fois. Plutôt strict quant à son établissement, il le dirige aussi bien que l’était son navire dans ses débuts et a même trouvé une serveuse à qui il fait assidûment la cour.

Passion/ Phobie :
Il aime le rhum brun sec, sans rien ajouter dedans, sinon c’est du sacrilège. Il adore les filles, petites, grandes, blondes, brunes, rousses, petits, gros sein, tant qu’il y a un peu de formes et un joli minois, tout lui va. Il aime cuisiner, c’est une passion pour lui. Il aime aussi son gosse, mais ne lui a jamais dit ou montré, il ne sait pas montrer ce genre de choses.
Il fait régulièrement un cauchemar, des tas de femmes sont autour de lui et lui tendent des enfants en lui balançant que c’est le siens et qu’il doit les élever seul.

Armes :
Sa panoplie de couteau dans la cuisine, les balais pour laver le sol, tous ce fourbis fournit des armes tout à fait valables et dont il sait user pour virer les saoulards un peu trop imbibés.

Pouvoir :
Etant demi sil’ura, il peut se métamorphoser en animal, mais il n’a jamais montré sa forme animale à personne, pas même à ses hommes ou son fils.

Choses particulières à votre personnage : …




Dernière édition par Calant le Dim 25 Mai - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Dim 25 Mai - 19:59

bienvenu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Dim 25 Mai - 20:19

Tiens un concurant? Je te souhaite la ienvenue quand meme je viendrais chez toi pour t'obliger a fermer ta taverne...mouhahahhaha!!!Non je rigole viens faire un tour chez moi un de ces 4.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Dim 25 Mai - 20:23

Bienvenue à vous jeune homme ^^

Il est rare de voir des avatars avec personnages de One Piece !


Dernière édition par Kazu Kuchiki le Lun 26 Mai - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 595
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Dim 25 Mai - 20:31

Bienvenue Calant !

Yay ! Une auberge de prise de plus !
Euh vas-y mollo quand même sur la propagande Faugères u_u c'est pas très original.



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 0:17

Bienvenue messire !
Et un autre aubergiste, un autre !
Belle ( et longue ) présentation !
Je vous félicite, avoir pu élever un enfant tout seul, c'est rare !
Oulà, je point d'exclamationne beaucoup ( fière d'avoir tout lu .. Ca manque quand même un peu de paragraphes ^^' )
Ne racontez pas cela à toutes les femmes à marier sinon vous allez en avoir une tripotée sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 17:03

Moi j'aime bien one piece... En plus l'avatar de Calant il est marrant
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 17:14

Merci pour l'accueil messieur, peronelles.
Hey, cher Faugeres, je peux pas venir vous voir, je tiens une auberge, j'peux pas trop la laisser sans personne je vous signal, surtout sur l'île de Toceleg où je risquerais de plus la retrouver du tout tant on me l'aura pillée...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 17:20

Et bien saches que moi je viendrais à ta taverne...si je la trouve^^ceci dit ce sera toujours un plaisir d'ecouter tes histoires d'abordages et chasse au trésor (d'ailleur s'il t'en reste ...je suis interessé^^). Au plaisir de te voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 17:24

VANEZ TOUS A NOTRE SUPERBE AUBEEEEEEEERGE.


Et aussi a celle de Calant si vous n^'êtes pas calé ... lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Calant
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 19:23

Hey, on fait pas de la pub pour la concurrence dans ma présentation !! >.< !!

Et puis on ne flood pas dans les présentations, donc on arrêtes d'écrire si c'est pas pour dire bienvenue s'il vous plait ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 21:13

Alala vous allez le laissez tranquille le nouveau ? =D

Sinon bienvenue à toi, et bonne chance pour la tenue de ta taverne !
Revenir en haut Aller en bas
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Lun 26 Mai - 23:27

COUPAING !
Bwah ah, j'ai toujours ta précieuse boussole mon gros, faudra qu'on refasse une partie de carte si tu veux la récupérer. Meuh nan je ne triche pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Calant, Auberge des abordages   Mar 27 Mai - 23:16

Bienvenue à vous aubergiste.
Cela dit, j'émets une certaine réserve à votre égard, si les aubergistes continuent d'affluer, je me retrouverai bientôt à devoir aller dénicher mes chers petits protégés moi-même au lieu qu'ils se perdent tout bonnement jusqu'à mon Manoir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Calant, Auberge des abordages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'auberge du Joyeux luron (PV)
» L'Auberge du Dùnadan Clairvoyant [ Lieu public ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: