AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Là où on dépoussière...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Là où on dépoussière...   Dim 11 Mai - 22:07

Le dernier morceau du trajet avait paru interminable à la petite famille qui rentrait chez elle, après une très longue journée. Fourbus, et coubaturés pour certains, ce fut un véritable soulagement quand ils mirent les pieds dans le manoir, après avoir été accueilli par les louveteaux.
Maëlle avait gardé les rubans achetés plus tôt avec elle, tout le long de la route, et courrait après les petits loups pour leur mettre.
Elle avait déchargé Sithys qui avait repris sa forme humaine, puis ils s'étaient tous les deux occupés de décharger le cheval qui était aussi épuisé qu'eux. Ils avaient en suitre rentrer le chargement à l'intérieur, et Dierdre avait dit qu'elle préparerait le dîner, pendant qu'elle laissait Sithys prendre soin de leur monture.

Dans la cuisine, elle avait très vite nettoyer les légumes les plus abîmés, enlevant en suite les parties les moins belles, pour couper le reste en morceaux, qu'elle jeta dans une casserole, avec de la crème, dont un pot avait réchappé au massacre un peu plus tôt sur la route, mais qu'il fallait quand même très vite utiliser. Elle jetta du sel, du poivre dedans, remuant avec une cuillière dégotée dans un tirroire. Elle avait allumé le feu très rapidement, avec ses pouvoirs, qui ne semblaient pas diminuer, pour l'instant.
Elle courru chercher un morceau de viande, qui subi le même sort que les légumes. La cuisinière prit le reste de la miche de pain de ce matin, qu'elle découpa en tranches. Posant un couvercle sur sa casserole, elle fit baisser un peu le feu, lui laissant un peu de temps pour ranger les denrées, périssables ou non dans le garde manger. Légumes entre autres, petits sacs de graines, mottes de beurres qui rejoignirent avec le pot de crème entamée, les fromages qu'elle colla dans le petit coffre à froid encastré dans le sol du garde manger. Elle rangea aussi le pain enveloppé dans un torchon, les sacs de farines, et les deux petits bidons de lait.
La soirée allait être aussi longue que la journée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Lun 12 Mai - 1:59

La longue route s'étirait devant eux, au moin c'était pour rentrer a la maison. Le lycan avait hâte de rentrer cher lui avec sa famille et les nouveaux achâts... Dans quel état serat la marachandise?

Au manoir, Dierdre attaquat le repas pendant que Sithys et Maêlle placait les choses ici et la dans le manoir. La meute très enthousiaste du retour des maitres sautait partout pour attirer l'attention. Maëlle se chargeat de nourrire tout ces loups affamers et Sithys s'occupat du cheval qui avait bien mériter un bon repas et du repos. Des odeurs commencait a s'échapper par la vitre arriere du manoir rendant la faim presque insupportable. Guider par les effluves la fille et son papa entrerent pour voir ou en était maman.

- Besoin d'un coup de main madame?

Se pointant derriere elle il s'approchat collat son nez dans ces cheveux et prit une grande bouffer d'air, elle sentait incroyablement bonne et il lui collat un petit baiser chaud derriere l'oreille avant de mettre la table. Maëlle lui donnat un coup de main et tout fut prêt en moin de deux.

- Croit tu que nous avons perdut beaucoup de notre marchandise? A premiere vut sa ressemblait beaucoup a du 25% de perte... Si la nourriture est bonne c'est déja ca. Ce soir nous allons pouvoir faire le compte et voir ou nous en sommes. Je croit aussi que notre serniere chasse doit commencer a rappetisser, demain j'emmenerait Maëlle a la chasse avec moi.

Il avait envie de voir si la petite manifesterait une quelqu'onque aptitude dans l'art de la chasse, vestige d'Ange une de ses deux moitiers...
Revenir en haut Aller en bas
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Lun 19 Mai - 23:51

Dierdre s'était laissée aller brièvement dans la petite étreinte de Sithys, avant de dire qu'ils termineraient de ranger après avoir manger. Et ils devraient s'occuper de la chambre de Maëlle en suite. La sil'ura avait un peu froid, mais l'atmosphère se réchauffait doucement.
Effectivement, elle avait réussi à faire quelque chose de bon, ça allait encore mieux avec le ventre plein. Elle essuya le coin de sa bouche avec un pouce, regardant avec un sourire Maëlle dévorer son assiette.
-On a perdu relativement peu sur tout ce qu'il y avait, c'est surtout des pertes concernant la nourriture, j'enverrais un message à ma soeur, pour qu'elle ait la craie abrasive avec ce maréchal ferrand, au moins le cheval ne nous aura pas lâché. Maëlle à la chasse ? Demande lui ce qu'elle en pense avant... On devra s'occuper de sa chambre ce soir. On s'occupera du reste si on tombe pas de fatigue, termina-t-elle avec un sourire.

Sourire qui disparu très vite, à cause du frisson qu'elle eut dans le dos, elle avait quand même un peu froid. Elle termina rapidement son assiette, il restait beaucoup de chose à faire, mais cet endroit deviendrait chaleureux. Elle eut un sourire en imaginant ce que ça pourrait être.
-Et si... on s'y mettait ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mar 20 Mai - 1:48

- Il est vrai que je devrais lui en parler avant, mais dit moi tu frissonne?

L'assiette a moitier terminer il filat au salon mettre quelques bûches dans le foyer qu'il allumat rapidement avant de revenir terminer son repas qui ne demandait qu'a être dévorer!

- Merci beaucoup pour se repas. Et maintenant si toi et Maêlle alliez préparer sa chambre je pourrais faire la vaiselle et après on verrat ou nous en sommes?

Sans plus attendre il se levat et débarrasat la table, le ventre plein ca allait beaucoup mieux et il se sentait d'attaque. Les demoiselles montèrent a l'étage pendant qu'il terminait la vaiselle. Il retournat ensuitte au salon remettre du bois dans le foyer question de réchauffer le manoir un peut plus avant l'heure du coucher, il n'amait pas voir Dierdre frissonner dans sa propre demeure, Alors demain se serat le bois et ensuitte la chasse...

Il sortit dans la cour et prit place sur les genoux au beau millieu de la place laissant venir a lui les loups qui ne demandait pas mieux. Il prit quelques minutes pour les carressers, le lycan faisait de drôle de bruits qui était aussitôt renvoyer par les loups, en fait ils conversait d'une certaine maniere. Après quelques minutes en leurs compagnie il retournat au manoir et montat a l'étage lui aussi question d'offrir son aide et pour voir ou en était les projets. Les deux demoiselles ne le virent même pas entrer tellement elles étaient absorbers par leurs organisation, dans l'ouverture de la porte il les regardait passer d'un endroit a l'autre complêttement absorber par leurs tâches.

- Puis-je vous venir en aide mesdames?
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mar 20 Mai - 20:08

La petite avait suivit ses parents, un peu lasse. Mais toute fatigue s'était évaporée quand les loups étaient venus les acceuillir, elle avait gardé les précieux rubans dans ses mains et alla à la rencontre des bêtes poilues à quatre pattes. Lorsqu'elle entreprit de nouer le ruban de Nougatine à son cou comme sa maman lui avait montré, de manière assez large pour qu'il ne s'étrangle pas avec, la louve vira de bord, attrappa le ruban dans sa gueule et courru avec, nargant la fillette avec un grand sourire lupin. En riant, Maëlle lui courru après, suivit par les autres loups.

-Nougatiiiineuh, rends moi ça ! S'il te plait ! Alleeez ! Nougaahaatine !

C'est après plusieurs minutes de courses, un abandon, des léchouilles de réconfort et des enrubbanages multiples que la fillette rentra dans la maison pour donner à manger aux loups qui avaient très faim. Puis se fut rapidement son tour de se nourrir. Elle dévora littéralement son assiette sous le regard attendrit de sa maman. Le repas expédié, elle monta avec maman à l'étage pendant que papa faisait la vaisselle. Reineen était dehors, avec ses frères et soeurs, dormant car épuisé par la trop grande énergie de la petite.
Une fois là haut, les directives furent simple, enlever les vieux rideaux, les tapis un peu mité, les draps et les couvertures et entreposer le tout quelque part ailleurs. Le couloir fut choisi comme débarra provisoire et ce fut une valse. La fillette s'attaqua aux oreillers pendant que Dierdre s'occupait des trucs plus gros, hauts et lourds, choses que ne pouvait pas faire sa fille.
Papa arriva, assez joyeux, et Maëlle avait les taies d'oreillers dans les bras et voulait aller dehors.

-Attention je vois rien. Voila -elle déposa son chargement- Je pense que tu peux aider maman, elle fait tout les gros trucs, moi je peux pas, je suis toute petite...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mer 21 Mai - 19:28

Dierdre était donc montée avec Maëlle. D'abord, elles avaient allumées les lumières pour y voir quelque chose, avant de constater le travail qu'il y avait à faire. Et surtout la quantité de poussière.
Elle ouvrit l'armoire, et regarda les monticules de vêtements de femmes entassés dedans.
-Ca... on vire.
Sans trop de ménagement, la sil'ura jeta les fringues sur le sol, alors que Maëlle les emportait dans le couloir, entre deux enlevages de draps blancs de sur les meubles. En suite, elles s'attaquèrent au grand lit, enlevant les draps, et aux tapis mangés par les mites. Elles toussèrent un peu avec la poussière qui se trimballait dans l'air. Maëlle était redescendu pour aller chercher un balais, alors que Dierdre avait décroché les rideaux, plus grande que sa fille. Elles avaient en suite nettoyé la chambre, en essayant de chasser un maximum de poussière. Avant de se rentre compte qu'il restait la commode. La nouvelle maman allait lancer des draps propres et pliés à Maëlle, mais ce fut Sithys qui se les reçu en pleine tête, avec un éclat de rire de la part de la jeune femme.
-Oh pardon ! Je t'avais pas vu ! Tu tombes bien, il faudrait décrocher les baldaquins qui sont pleins de poussière, et c'est trop lourd pour moi...

Dierdre retirait les draps de la tête de Sithys toujours un peu hilare, alors que Maëlle riait toujours, avant de s'occuper à faire descendre les affaires et les draps jusqu'en bas, en les balançant par dessus la rembarde des escaliers.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 30 Mai - 3:50

Les draps lui recouvrant le visages le lycan attendit que la dame les retires pour tenters de lui mordre les doigts... Elle se reculat en poussant un petit hurlement tout en continuant de rire, le lycan se mit en position d'attaque le sourire aux lèvres... Il bondit sur Dierdre la projetant dans le lit, une attaque de baiser dans le cou, Maëlle a la rescousse sautat a son tour dans le lit, Sithys se mit a la chatouiller et la guerre des chatouilles se terminat en cheveux dans la bouches. Le lit était défait... il ne restait qu'a retirer les draps qui étaits en boules au pied du lit.

- D'accord, je rattache mes cheveux et je te décroche ces rideaux étant donner que vous êtes trop petites pour le faire...

Il la regardat l'air de vouloir remettre ca mais il restat tranquille a décrocher les rideaux.

- Maëlle ma belle tu devrait aller prendre ton bain la soirée avance, je vais te chercher de l'eau chaude a la cuisine.

Il lui collat un petit baiser et regagnat la cuisine, l'eau était prette. Il remontat verser l'eau dans la baignoire et retournat en remettre a chauffer pour lui ou Dierdre.. ou les deux. Il prit le temp de réaliser qu'il était heureux... Oui, lui le chasseur de prime sans histoires, sans passer ni présent, ni future, tout ceci était maintenant derriere lui mais il restait une étape avant de passer l'éponge sur son passer sombre, il devait tout avouer a la femme qu'il aimait... Car oui il l'aimait, son coeur était passer du noir au rouge, débordant de vi, il ne comprennait pas toujours ce qu'il ressentait mais il aimait bien. Il se devait d'être honnêtte avec elle et tout lui avouer au risque de la perdre...

Maëlle sautat dans la baignoire pendant que Dierdre terminait sa chambre, le lycan retournat lui donner un coup de main et l'invittat a partager son bain.
Revenir en haut Aller en bas
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 30 Mai - 23:21

Dierdre les mains sur les hanches, regardait l'oeuvre terminée. La chambre de Maëlle avait une autre dégaine maintenant, bon la tapisserie s'était pas encore ça, mais ça allait quand même. Un lit avec des draps propres, des vêtements rangés précieusement dans l'armoire au préalable nettoyée, comme tout le reste pour être débarassé de la poussière.
Sa fille était partie se laver sur les conseils de son père, qui actuellement venait de faire une proposition très intéressante.
Il était vrai que cette relation s'était construite très vite, mais Dierdre ne pouvait s'empêcher d'aimer des gens louches comme disait Liadan. La sil'ura avait un caractère plutôt patient, doux, avec pas mal d'espièglerie et d'humour, et n'avait rien d'une grande combattante. Pourtant, elle avait toujours été attiré par les hommes ayant l'air sombre, un peu dangereux, mystérieux, et certainement assez glacial pour oublier d'être poli. Sithys correspondait parfaitement à cette description de l'homme idéal pour Dierdre. Tout en sachant qu'il avait un coeur, ce qui lui avait donné envie de faire ça, elle s'était donnée de son plein gré au lycan qui l'avait séduite, elle lui avait largement fait du gringue, tout comme lui s'était amusée à la chercher. Une nature un peu animale, compensée par beaucoup de tendresse en vérité, et une sincérité dans les actes qu'elle ne pouvait qu'apprécier.
Ses yeux ambrés pétillèrent à la mention d'un bain à deux, avec une lueur de désir pour celui dont elle avait espéré que les mains caressent ses hanches l'autre nuit.
Attendant Maëlle pour la mettre au lit avant de s'occuper d'eux, Dierdre se blottit contre Sithys, en l'entourant de ses bras. Le lycan était une vraie bouillotte, chose très appréciable pour la jeune femme qui avait été frigorifée quelques heures auparavant.
-Ce serait avec plaisir que je prendrais un bain avec Mr Sithys...
Elle se mit à sourire, elle ne pouvait pas s'empêcher de l'embêter. Un peu. Mais elle l'aimait, que puisse en penser les autres, elle l'aimait vraiment. Dierdre venait de comprendre, que les coups de foudres existaient bel et bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Sam 31 Mai - 4:56

Ravit de sa proposition, Dierdre acceptat l'invitation et l'enlacat collant sa tête sur sa poitrine. La tête bien appuyer sur le lycan, il pouvait sentir son propre coeur battre pour sa belle qui semblait souder a lui, qu'elle belle sensation que celle-ci... Elle était arriver tellement vite dans sa vie, dans des circonstances douteuses d'ailleur. L'amour que Maëlle lui porte est en apparence aussi forte que celle qu'il porte lui même pour cette femme, si elle veut toujours de lui après ses aveux... Peut être voudrat elle devenir sa femme pour de bon. Mon dieu je m'embrouille ou quoi!? Et se penchant pour la regarder il relevat de sa grande main le petit menton de la dame, la véritée était graver dans ses yeux, elle aime cet homme elle aussi.


- Dierdre... je t'aime...

Il prit la main de la dame et la posat sur son coeur de lycan.

- Ecoutte, il te parle, il te parle sans cesse, comment est-ce possible?

Maëlle terminat son bain, se préparat pour la nuit et rejoignit sa chambre ou elle trouvat ses deux parents, maman la main sur le coeur de papa...
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Sam 31 Mai - 11:08

Plongeant avec délice dans l'eau chaude, la petite fille resta immergée sous l'eau pendant 20 secondes avant de revenir à la surface en reprenant grandement son souffle. Après elle se lava, ou plutôt joua avec le savon, le gant de toilette et la brosse. Après plusieurs looongues minutes à se frotter et à eclabousser un peu partout elle sortit de l'eau et remarqua la piscine q'était devenue la salle de bain. Elle attrappa des serviettes et nettoya au mieux. Elle même était toute fripée et elle sentait la lavande.
Après s'être séchée au même titre que la salle de bain, elle enfila son grand pyjama et retourna dans sa chambre où elle trouva son père et sa mère, sa maman ayant la main sur le torse de son papa. Hey ils se faisaient un calin sans elle ?

-Bah et moi alors ? J'ai pas le droit à un calin ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Sam 31 Mai - 18:34

Dierdre sentit un vague trouble, qui se termina bien vite quand sa main pu sentir les battements de la vie de Sithys. Le bout de ses doigts carressèrent doucement sa peau tanée et chaude. Elle reposa son front contre le torse de Sithys, se sentant comme dans moment de plénitude. Elle se mit à rire en voyant la mine boudeuse de Maëlle qui réclamait elle aussi un calin.
-Les papa et les maman se font souvent des câlins, pour eux, mais il en y a aussi pour leurs enfants.
De ce fait, elle s'écarta du lycan pour laisser de la place à Maëlle, qui avait encore les cheveux un peu mouillés. Elle fourra son nez dans le cou de la petite fille, avant de souffler dessus, provoquant d'abord l'idignitation, puis des éclats de rires. Dierdre embrassa en suite Maëlle sur la joue. Laissant Sithys s'occuper d'elle, pour aller vérifier l'état de la salle de bain.
C'était un désastre. Maëlle la tornade avait ravagé la pièce, et Dierdre constata trop tard qu'elle avait mis les pieds dans l'eau, mouillant ses chaussettes.
-Uuuuh...
Il y avait de grosses flaques un peu partout sur le sol, parfois de la mousses avec, et des serviettes étalées ça et là en guise de vestige d'une tentative d'épongement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mar 3 Juin - 15:13

Dans les bras de son papa, la petite fille se serait fort contre lui, c'était à lui d'avoir un gros calin. Même si ce dernier était un peu mouillé du fait des cheveux encore humide de la fillette. Elle eu le droit à un grooos câlin et même à des bisous, et encore mieux des chatouilles rigolotes.
Ses yeux la piquaient un peu et elle eu un grand baillement. Ca avait été une grosse journée bien remplie, elle avait une chambre presque entièrement neuve, des vêtements à sa taille, dont le joli pyjama rouge et blanc comme un sucre d'orge qu'elle avait, quelques jouets... En plus les loups étaient tout beaux aussi avec des noeuds de toutes les couleur. Pralinette avait été celle qui s'était laissée faire le plus, et en plus elle avait adorée son nouveau ruban, elle s'était pavané devant tout les autres la tête et la queue fièrement dressées.
Les yeux ne tenaient pas ouvert et elle les avait fermés depuis longtemps. D'une voix endormie elle demanda à son papa.

-Il est l'heure de faire dodo ? Il est où le lit ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 6 Juin - 5:35

- Le lit? Mais il est la, tout propre, il n'attend que ma perle pour être combler.

Il l'a déposat doucement dans son lit et l'embrassat sur le front, dans son someille qui l'emportait elle fit un petit sourire qui s'envolat avec elle.

- Tu sait que tu est ce que j'ai de plus précieux au monde... Fait de beaux rêves.

Sur ce il rebroussat chemin, fermat doucement la porte et retrouvat l'air décourager de Dierdre qui s'affairait a rammaser le "lac" laisser par la petite. Sithys donnat un coup de main a ramasser et retournat a la cuisine ou l'eau de leurs bain bouillait abondament. De retour avec l'eau il la versat se dévettit et s'installat. Devant lui la plus belle des femmes découvrit toute sa beautée avant de s'assoir devant lui bien appuyer sur son torse la tête dans le coup du lycan. Le silence emplit la piece d'une ambiance calme et reposantte. D'une voix basse et discrêtte, comme si quelqu'un écoutait, Sithys prit son courage a deux main et prit la parole...

- J'aimerais que tu sache tout de moi avant d'aller plus loin et que mon passer me rattrape... Tu sais avant que vous arriviez dans ma vie toi et Maëlle... J'ai eu une histoire plutôt triste et sombre... En vériter Dierdre la chose que je sais le mieux faire dans la vie n'est pas le travaille d'on tout le monde rêve... Beaucoup de personne sonts mortes... Dierdre j'était chasseur de prime et je dirait que dans mon domaine j'était asser dure a battre, je ne veut pas justifier mon geste mais les gens que j'ai eu a contract ons toujours été des malfaitteurs, des tueurs... De mauvaises personnes... Mais peut être après tout que je suis moi même dans cette classe de personnes... Aujourd'hui je n'ai plus envie de cette vie, vous me combler toutes les deux et je donnerais ma vie pour la votre sans aucune hésitation comme tu l'a fait toi même pour notre fille, elle qui ne serait plus des notre sans toi.

Pour la premier fois de sa vie il était embarrasser et redouttait le jugement de quelqu'un... Il baissat la tête, ses idées s'embrouillait en même temp que son estomac se serrait comme si il devenait une pierre ancrer a même son torse. Il était prêt a assumer les conséquences de ses actes mais esperait de tout son coeur ne pas la perdre elle...

- Sache que peut importe ce que tu déciderat je ne serait jamais un obstacle pour toi... Et si tu veut partir je comprendrais...
Revenir en haut Aller en bas
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 6 Juin - 21:04

Dierdre s'était déshabillée rapidement, sans vraiment le faire avec élégance, jetant ses fringues sur le sol derrière elle, avant de se glisser dans l'eau délicieusement chaude, où Sithys attendait. S'appuyant contre lui, en se glissant entre ses jambes, dans la baignoire devenue un peu étroite. Elle sentit une légère tension dans les muscles des cuisses qui touchaient ses hanches, la sil'ura ayant mis les coudes sur les genoux de Sithys.
Elle écouta en silence, avant de décoller du lycan, commençant un demi-tour périlleux pour faire face à Sithys, non sans mal, parce qu'elle termina collée à ce dernier, manquant de faire comme Maëlle avec l'eau.
Elle prit la main du Lycan comme il l'avait fait tout à l'heure, et la posa sur sa poitrine nue, à l'endroit fatal s'il venait à être percé d'une lame ou d'une balle, arrêtant les battements du ce muscle qui insufflait la vie.
Prenant le visage de Sithys entre ses doigts mouillés, elle apprécia le contact piquant de la barbe qui commençait à repousser et celle déjà taillée. Embrassant avec tendresse Sithys, Dierdre se redressa un peu, réduisant encore, si c'était possible, le peu d'espace qui les séparait.
-C'est trop tard pour que je parte, je ne pourrais jamais vous lâcher tous les deux. Peu importe l'histoire des gens, le passé fait ce qu'ils sont, on ne choisit pas forcément sa vie entièrement, mais on peut toujours tenter de la construire. C'est tout... Personne n'est tout blanc ou tout noir.
Dierdre se recula, fixant Sithys d'un air moqueur, avant de faire semblant de réflèchir, son index tapotant ses lèvres.
-De toute façon j'ai toujours aimé les bad boys...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Sam 7 Juin - 15:18

Le volte-face de Dierdre laissat le lycan un peut surprit mais pas autant que se qu'elle lui dit. Après l'avoir embrasser il était simplement sans mots, elle lui fit toucher son coeur a son tour et il comprit qu'elle l'aimait vraiment elle aussi, même si il avait douter que cette amour sauverait leurs union... Bad boys!? Cette derniere remarque lui soutirat un sourire et il l'embrassat a son tour, surtout avec la tête qu'elle lui fesait.

- Tu sait que tu est vraiment spécial toi... Des bad boys comme moi ca ne coure pas les rues et si c'est vraiment ce que tu aime et bien on peut dire que tu est servit. Aller lavons nous et préparons notre chambre a notre tour, je vais te montrer moi si je suis un bad boys.

Le sourire aux lèvres il l'arrosat du revert de la main projetant de l'eau sur la dame avant d'entrer sa tête dans l'eau pour mouiller ses longs cheveux noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mer 11 Juin - 23:21

Dierdre tira à moitié la langue avant de répliquer, et de lancer de l'eau, qui atterit sur le sol, parce que Sithys avait plongé la tête sous l'eau. C'était de la tricherie pure et simple.
Très bien.
L'air de rien, la jeune femme se rapprocha, et appuya sur la tête de Sithys deux fois de suite alors qu'il essayait de remonter. Mais le plus drôle, fut de le voir avec les cheveux complètement rabattu sur son visage.
-Hm, quelle jolie coiffure Mr Sithys...
Courrir dans une baignoire n'allant pas servir à grand chose, Dierdre se contenta de lui lancer de l'eau à grand renfort de revers de mains et d'éclats de rires, pour éloigner le lycan qui voulait sans doute se venger des apnées forcées qu'elle lui avait administré.
Au pire, s'il prenait le dessus, elle lui ressortirait son numéro de charme avant de l'éclabousser encore, à moins qu'elle ne se prenne à son propre jeu. La baignoire avait aussi un avantage non négligeable : celui de pouvoir apprécier la vue sans qu'il n'y ait rien pour gêner celle-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Mer 11 Juin - 23:39

Tentative de noyade! Les pieds dans les plats mademoiselle... Il dégageat ses cheveux de son visage et la regardat un petit sourire en coin.

- Dierdre... prend un grand respire.

Le lycan la saisit par les chevilles et tirat entrainant le demoiselle sous l'eau, les jambes autour de son torse il se rabattit vers l'avant la rejoignant sous l'eau. Face a face dans le fond de la baignoire elle lui tirat la langue et il l'embrassat avant de sortir prendre son souffle. Dierdre sortit a son tour.

- Alors vous en avez asser mademoiselle ou je continue jusqu'a ce que vous ayez des branchies??

Il éclatat de rire mais se tut rapidement se souvenant que Maëlle dormait pas si loin. Il avait tout même envie d'un autre baiser mais craignait une nouvelles riposte il attendit de voir la réaction qui ne saurait tarder.

- Tu pourrait simplement venir ici... plus prêt... aller approche un peut.
Revenir en haut Aller en bas
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 12 Juin - 1:44

Dierdre écarta ses cheveux de devant son visage, comme on le ferait avec un rideau de fil, ou comme avec les tentacules d'un poulpe quand on a un sur la tête, ce qui est assez rare tout de même. Le plongeon forcé aurait mérité une leçon.
Pour les branchies, elle aurait pu le surprendre, mais la prochaine fois, pour l'instant ça devenait très intéressant. Sauf qu'elle avait l'impression d'être une proie, même si le peu de distance à parcourrir, suffisait à rendre ridicule cette comparaison.

A quatre pattes dans la baignoire, la sil'ura s'approcha d'une démarche un peu... féline. Grimpant en suite sur Sithys, réduisant considérablement l'écart une fois de plus, Dierdre passa ses bras autour des épaules musclées de Sithys.
-C'est assez près comme ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 12 Juin - 2:12

- Mmmm, la je croit qu'on y est.

Sans plus attendre il posat sa bouche sur la sienne et l'embrassat longuement, les mains baladeuses du lycan commencait a chercher de la place car la baignoire était étroitte. Obliger d'écarter les jambes ouvrant le chemin a la "féline" il avait les genoux compressers contre l'ivoire mais il ne sans souciait guerre. Le feu s'allumat en lui comme la poudre d'une charge prêtte a exploser. Décider a trouver de la place il s'avancat, plaquat la dame et tout ses attributs contre lui, les jambes derrieres le dos elle était bien accrocher... c'est partit! Il se levat sortit de la baignoire sans jamais cesser d'embrasser la féline toujours a son coup, il saisit une serviette du bout des doigts, la secouat d'une main et la jettat par terre.

Dierdre se retrouvat sur la serviette en moin de deux avec un Sithys aux yeux brulant la surplombant.

- Maintenant nous sommes asser prêt...

Sans plus attendre, il entamat une série de baisers qui couvrat entierement le corp de Dierdre jusqu'a un endroit ou le lycan s'attardat un peut plus longuement...
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 12 Juin - 9:13

La petite fille avait à peine été glissée sous les draps, que déjà les trois quarts de son esprit étaient partis dire bonjour au doux pays des rêves. Elle avait trouvée la présence d'esprit nécessaire pour sourire à son papa avant de sombrer définitivement pour une bonne nuit de sommeil réparateur.

* * *

Rouvrant les yeux, elle remarqua qu'elle avait le nez dans l'herbe et cette dernière la chatouillait beaucoup. Remuant le nez à la manière des lapins, elle se mit sur son derrière et remarqua, une fois debout, l'herbe pas trop grande lui arrivait presque jusqu'aux genoux et ça la fit un peu sourire. Elle bailla un grand coup et se frotta les yeux pour mieux voir où elle était. Elle portait une jolie robe à fleurs, et que ses pieds étaient chaussés de petite sandales assortits à la robe. Une voix se fit entendre, mais elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle disait, elle était trop loin pour ça. Maëlle sautilla vers la personne qui parlait. C'était une petite fille, un peu plus âgée qu'elle de deux ou trois ans, avec des cheveux rouge tenus en une queue de cheval. La fille lui tendait la main avec un grand sourire qui faisait un peu peur, mais ça la fit rire et elle couru vers cette demoiselle.

-Viens Maëlle, ma maman nous a dit qu'on pouvait rentrer un peu plus tard à la maison. Ton 'papa' est avec elle tu sais. Viens, on va faire un tour toi et moi, on va à la rivière...

-Maman veux pas aller 'ivière...

-Oui, si tu es toute seule tu n'as pas le droit ma mère a dit, mais là je suis avec toi, et puis il y aura des poissons et peut-être des petites fées. Tu veux pas voir ça ?

-Si. Aime poissons et fées...

Maëlle prit la main de la fille et elles partirent toutes les deux vers la dite rivière. En chemin, Maëlle s'écarta beaucoup de la fille pour courir derrière des papillons, ceuillir des fleurs, ou par pure envie de courir partout en hurlant. La fillette qui l'accompagnait s'énervait et lui prit fermement la main, sans la lâcher du tout. Maëlle pleura, cria hurla et trépigna pour qu'elle la lâche. Un sacré caprice auquel la fillette rouge ne céda pas un pouce, et Maëlle la suivit en boudant, traînant en arrière pour bien embêter la fille qui voulait pas qu'elle joue comme elle le voulait. Mais la bouderie fut rapidement oubliée quand la rivière fut en vue. Il y avait beaucoup de "fées" (ce sont des libellules) qui volaient partout, et les poissons sautaient hors de l'eau pour essayer de les manger. La fille aux cheveux rouges lui lâcha la main avec un sourire, et la petite fille couru directement vers un rocher surplombant de deux bons mètres, la rivière. La petite fille s'approcha sans peur du rebord, à son âge, on à pas peur des endroits hauts, et elle se tourna vers la fillette qui venait à son rythme.

-'Iens soeur est b-

-Ne m'appelle pas soeur !! Tu n'es pas ma soeur compris ?! Tu n'es qu'une grossière et horrible erreur que MA mère à commise !!

La fillette avait hurlé très fort, son visage avait eu l'air de devenir tout noir de rage et ses traits avaintt été déformés par la colère. La petite Maëlle avait les yeux mouillés et tremblait. Elle avait oublié que la fille ne voulait pas qu'elle l'appelle comme ça. Pourtant maman lui avait dit que c'était sa soeur, mais des fois elle changeait de tête, et l'autre tête voulait qu'elle l'appelle soeur. La petite fille, tout en sanglotant, mit son pouce dans sa bouche et attrappa un doudou en forme de poney accroché à sa petite robe. Elle en frotta un coin sur sa joue, pendant qu'elle continuait de sucer son pouce en pleurant sans trop de bruit.

-Mais je vais la réparer moi l'erreur de MA mère ! Comme ça je serais débarassée de toi et MA mère ne s'occupera plus que de moi, et pas que de toi sale erreur !

Maëlle tourna sa petite tête vers la fillette, sans comprendre ce qu'elle voulait dire, et deux mains se refermèrent sur sa petite gorge. Elle eu beau agiter pieds et main, essayer de crier et pleurer, la fille aux cheveux rouges ne la lâchait pas et spouriait très largement. Elle commençait à ne plus trop comprendr e les choses, restant molle et sans bouger au bout d'un moment. Elle ne comprit pas le changement de paysage devant elle. Elle voyait le visage hargneux de la fille, puis le gris du rocher, et enfin la rivière qui s'approchait, et elle chuta lourdement sur le fond de cette dernière.

* * *

-Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!!!!!!!

Maëlle, tout en hurlant sa maman, sursauta dans son lit, un bond énorme, et elle se mit à pleurer, restant assise sur le lit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 12 Juin - 10:55

Dierdre se laissa faire avec une certaine envie, une fois sur le sol, elle se laissa griser par les baisers de Sithys. Elle plaqua une main contre sa bouche, quand ses deux mains fermes lui écartèrent doucement les jambes, ses baisers continuant de manière plus poussée à l'intérieur.

L'instant de plaisir fut de courte durée, le cri de Maëlle la fit se redresser tout comme Sithys qui réagit de la même manière.
Elle le regarda inquiète, les conséquences étaient-elles arrivées ? Maëlle avait des bribes de souvenirs de la vie des deux fillettes dont elle était la fusion...
Se levant rapidement, elle attrapa la première serviette venue, sortant de la salle de bain en courrant, elle l'enroula autour d'elle tout en courrant jusqu'à la chambre de Maëlle, suivie de près par Sithys. Ouvrant la porte, elle se précipita pour prendre la petite fille dans ses bras, elle était encore mouillée mais pour l'instant elle ne s'en souciait vraiment pas. Mettant la tête de sa fille contre sa poitrine, elle se mit à la bercer doucement pour la calmer.
-Qu'est ce qui passe ? Pourquoi tu pleures comme ça mon coeur ? Hey, hey, shhh, ça va aller maintenant...

Elle regarda Sithys, toujours inquiète, si Maëlle parlait d'une fille aux cheveux rouges, Dierdre se jura qu'elle irait chercher cette satanée Ange pour qu'elle arrête ses petits jeux cruels avec quelqu'un qui n'avait rien fait de mal. Mais quelques questions se posaient, qu'est ce que elle et Nina était réellement ? Qu'est ce qui faisait qu'elles avaient été radicalement différentes l'une de l'autre, et qu'elles avaient été obligées de cohabiter dans le même corps...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 12 Juin - 23:32

Bien installer entres les cuisses de la dame dont le corp ondulait doucement de tout les côté... un cri??

- Maëlle!!

Dierdre bondit emportant la serviette avec elle, sans attendre Sithys partit sur ses traces craignant le pire... Dans la chambre Maëlle semblait avoir perdut contact avec la réalitée et maman la prit dans ses bras calmant les cris et les pleurs. Le lycan prit le temp de scrutter la chambre a la recherche de... il ne savait trop mais il aimait mieux être sur, de toute facon personne ne pourrait penêtrer le manoir sans que la meute les avertissent!

Papa s'approchat passat la main dans les cheveux complêttement tremper de la petite. Une fois plus calme il lui demandat doucement de quoi il retournait.

- Que se passe t'il ma perle??

Le visage cacher dans l'épaule de Dierdre et le nez en champlure Maëlle tentat de regrouper ses esprits. Dierdre lui jettait des regards inquiêts pendant que la petite reprennait son souffle. Quelques chose lui a fait très peur, aucun doutte la dessus mais quoi ? Ou qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 13 Juin - 10:15

Pleurant à chaudes larmes dans les bras réconfortant de sa maman, Maëlle n'arrivait pas à articuler un seul mot intelligible . Elle tremblait, elle avait eu si peur quand elle était tombée dans la rivière, et puis la fillette lui avait fait mal et très peur. Elle était accrochée à sa maman et se calmait peu à peu, sans pour autant le devenir complètement. Son papa et sa maman étaient inquiets et lui demandaient se qu'elle pouvait bien avoir à pleurer comme ça.

-I-il-il y avait de l'herbe p-partout et... Et j'étais petite, et... Et ma soeur qui veut pas que je sois sa soeur elle... Elle voulait m'enmenner à la rivière voir, des fées, et des poissons. Mais maman elle veut pas que j'y aille, c'est dangereux si on tombe... Mais ma soeur qui ne veut pas être ma soeur elle m'enmenne quand même. Et quand on était à la rivière elle... Elle m'a mit les mains sur mon cou et elle a serré très, très fort...

Perdue dans le rêve, Maëlle avait fermée les yeux, pour mieux raconter, et puis ses yeux la piquait beaucoup. Elle frotta ses yeux et renifla un peu avant de continuer à expliquer le rêve et donc son cri.

-Et puis, après elle m'a fait tombé dans la rivière, et puis ses yeux ils me faisaient drôlement peur, et quand je suis tombée dans la rivière, j'ai tombé, tombé très très bas sans m'arrêter... Et je me suis réveillée...

Elle se resserra contre sa mère, prenant une main de son père, cherchant le touché des deux pour pouvoir se calmer beaucoup plus. Elle tremblait encore un peu, mais beaucoup moins.

-Ce... Ce soir, je... Je peux faire dodo avec vous ? J'ai peur que la fille elle revienne et me refasse du mal...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Ven 13 Juin - 12:29

La description que fit Maëlle fut des plus troublante et le seul nom qui venait dans la tête du lycan était évidament "Ange". L'esprit du lycan s'assombrit a l'idée qu'elle puisse vouloir tuer Maëlle... Peut elle le faire a partir d'un monde parrallèle? Ou réside son esprit? Papa ouvrit ses bras et enlacat maman et Maëlle du même coup formant un noyaux familliale qu'il n'avait pas l'intention de perdre.

- Je vais préparer notre chambre Maëlle vient avec nous...

Sithys lachat son emprise et partit de se pas vers la chambre des maitres préparer le lit. Pourquoi Ange voulait tuer la petite? Il savait qu'elle avait l'esprit noir... Comment l'arrêter maintenant? Lorseque Dierdre le rejoingnit dans la chambre la petite toujours bien accrocher a elle Sithys tendit les bras pour lui faire une colle a son tour, il prit Maëlle dans ses bras et lui dit doucement.

- Papa et maman sonts la ma chérie, tu va dormir avec nous. Tu sait que je t'aime très fort et que j'amais tu ne serat seul? Nous seront toujours avec toi.. toujours. Attend j'ai une idée...

Le lycan mit les doigts dans sa bouche et procuisit un léger sifflement... Reineen arrivat au pas de course dans la chambre attendant la suite.

- Tu croit que Reineen pourrait rester avec nous?

A grand oui de la tête la petite se laissat coucher dans le lit, le loup par terre juste a côté.
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Là où on dépoussière...   Jeu 19 Juin - 11:35

Accrochée à sa mère, Maëlle se calmait un peu, s'agrippant aux au mieux sur de femme qui l'avait "mise au monde". Elle tremblait beaucoup moins, et quand sa maman la transportait elle posait sa tête sur l'épaule nue. Elle avait embêté sa maman et son papa alors qu'ils se lavaient, mais elle avait eu si peur aussi.
Transférée des doux bras de sa maman aux forts de son papa, elle s'accrocha à la personne au bout des bras. Le pouce dans la bouche, Maëlle hocha positivement la tête posée sur l'épaule. Allongée dans le grand lit de ses parents. Reineen près du lit, ses parents faisant dodo avec elle, elle était rassurée. Elle se frotta les yeux mais ne les ferma pas. Elle avait une question à poser à sa maman, il y avait un truc de bizarre dans le rêve.

-Maman... Pourquoi la maman que j'avais quand j'ai vu la fille c'était pas toi maman ? Et le papa que j'avais c'était pas papa, mais un autre papa... C'est tout bizarre non ? Parce que si j'ai bien compris j'ai pas d'autre papa et d'autre maman parce que j'éxistais pas avant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Là où on dépoussière...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poussière d'Étoile
» Poussière d'Etoiles A finir [MANQUE KIT]
» Fragile poussière d'espoir. [Pv Sai & Elena]
» Poussière de Lune (le retour)
» Souffler sur la poussière [PV]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Région Sud-
Sauter vers: