AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Piri piri piri [comme Kiri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Piri piri piri [comme Kiri]   Sam 15 Jan - 23:42

Wondy avait les yeux fermé, il était donc dans le noir, mais pas vraiment, parce que des images passaient dans les noir de ses yeux fermés. Des images qui bougeaient et qui parlaient. Il n'en avait pas toujours quand il fermait les yeux. Parfois il était juste dans le noir. Là c'était des images des grandes plantes, avec la madame peluche qui grognait. La madame peluche courrait pour manger une plus petite peluche, blanche et toute douce aussi. Mais quand la madame peluche arrivaitprès de la petite peluche, la petite peluche sautait très haut, comme les amis à grandes pattes qui faisaient du bruit dans l'herbe. La peluche marcha sur le ciel, et le dame qui n'était pas une peluche marcha vers le blond et donna à Wondy un bout de bois du sol. La peluche les mangeaient les bouts de bois du sol, mais lui il aimait pas. Il voulait aller voir sa maman pour qu'elle lui donne pas des bouts de bois du sol, mais des choses toutes pleines de couleur toute bonne à manger.
Mais maman était dans la grande lumière toute chaude, alors elle ne pouvait pas venir...
Les images s'arrêtèrent. Il ne voulait pas, mais ses yeux piquaient si il restaient fermés, en plus sa tête faisait mal comme si elle était très grosse, et son ventre criait qu'il était sans choses à manger dedans. Et il voulait aller faire pipi. Wondy voulait revoir maman, et pour revoir maman, il fallait qu'il éteigne la grande lumière chaude, et maman lui donnerait des choses bonnes, et pleines de couleurs, et après elle le chatouillerait pour faire les draps...
Mais les images revenaient pas.

Il fermait très très fort les yeux, mais ça ne voulait pas revenir du tout.
Sa bouche laissait sortir des petits bruits, comme quand il avait mal, et il serrait sa bouche très fort aussi.
Mais si son ventre voulait de la nourriture et lui faisait du vide qui faisait mal, il était aussi pas content de ne plus avoir les images dans le noir de ses yeux fermés. Wondy voulait les images, elles pouvaient lui montrer maman avant qu'elle soit dans la grande lumière. Et Guérik aussi.
Mais elles ne recommençaient pas.
Wondy tapa sa tête, parce que il savait que les images étaient dedans sa tête. Il le savait parce qu'il fallait qu'il ferme les yeux pour qu'elles viennent, et que c'était donc des images qu'il regardait dans sa tête car en dehors elles étaient pas là. Wondy savait auss que si elles voulaient pas aller devant ses yeux quand il fait noir c'était de sa faute à elle, alors elle devait être très punie. Et il hurla, parce qu'il devait enlever la colère qu'il avait et qu'il devait parler aux images, et il pouvait pas faire autrement, parce qu'il parlait que le Wondy, pas l'humain, donc il fallait qu'il parle très fort. Oui, sinon on le comprenait pas. Il hurlait aux images de revenir, tout en tapant des pieds comme pour courir, et en tapant sa tête. Taper sa tête le faisait pleurer, mais il fallait que les images reviennent.
Revenir en haut Aller en bas
Piri
Marchand
avatar

Peuple : Humaine Sous Protection Divine.
Second(s) Métier(s) : Sorcière Mineure.
Nombre de messages : 24
Localisation : Au coeur de la Forêt d'Iricht, ou bien à Dangweth.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Piri piri piri [comme Kiri]   Dim 13 Fév - 23:33

Piri sursauta et manqua de renverser la casserole bouillante d'onguent parfumé qu'elle tenait. Ce n'était pas Galadan qui criait, mais son autre malade. Galadan n'avait pas la force de crier. Posant précipitamment la casserole sur le bord de la fenêtre ouverte, elle jeta l'épais torchon qu'elle tenait, se précipita dans le salon.
Le petit blond ruait, et se frappait l'arrière du crâne contre l'accoudoir de son sofa, tout en hurlant des choses inintelligibles. Piri avait vite compris qu'il ne parlait, pas plus qu'il ne semblait être normalement constitué, mentalement parlant, pour avoir ce genre de réaction, à son âge.

-Arrête ! Tu te fais mal ! Arrête ! Calme toi !

Que n'aurait-elle donné pour que son fils ou son bien aimé, soit capable de l'aider à maitriser le garçon. Piri appréhenda les coups, mais y alla franchement. Elle attrapa les poignets du garçon, et le força à s'allonger correctement, sans se taper le crâne contre l'accoudoir. Elle s'assit sur le rebord du sofa, et se pencha, de façon à l'immobiliser. Elle n'était pas bien lourde, mais contre un enfant de cette taille, elle était quand même plus grande, et son poids aiderait à le tenir tranquille. Piri lui répéta plusieurs fois de se calmer, jusqu'à ce que ça soit le cas.
Le petit corps se détendit sous elle. Poussant un soupire de soulagement, elle se décala, pour éviter de continuer à l'écraser. Elle lâcha aussi ses poignets. D'une main, elle repoussa une mèche de cheveux blonds qui lui barrait le front. Elle lui caressa les cheveux.

-Tout va bien maintenant, fit-elle doucement, c'est fini. Là, là... Doucement.

L'aidant à se mettre sur son séant, la petite boutiquière tendit l'oreille, mais Galadan ne semblait pas avoir été assez dérangé pour réussir à se lever. Piri fixa le garçon, comme il la fixait elle. Un sourire s'épanouit sur ses lèvres, et elle lui ébouriffa les cheveux. Se pointant elle même du doigt, elle se présenta.

-Moi c'est Piri. Pi-ri. Tu es chez moi, articula-t-elle distinctement, c'est l'ourse qui t'a amené.

En parlant de sa maison, Piri désigna le salon d'un geste large, et en parlant de l'ourse, Piri imita l'animal tant bien que mal. Finalement, elle pointa son doigt vers le garçon, pour lui demander son nom.

-Et toi, tu t'appelles comment ?



Dance of Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Piri piri piri [comme Kiri]   Mar 19 Avr - 22:15

Il tapait, mais ça ne revenait pas, les images ne voulaient pas sortir de leur maison dans sa tête pour revenir devant ses yeux, et lui montrer sa maman. Maman avait dit que quand on voulait quelque chose très fort, il fallait y penser très fort aussi, mais que si on disait non, c'était non et que ça servait à rien de penser à la chose là. Et quand Wondy montrait des choses très souvent elle disait non maman. Elle avait dit non pour qu'il joue avec les faiseurs de lumière qui craquait contre la forme foncée et qui puaient après. Mais ensuite la lumière chaude apparaissait, et c'était beau les lumières qui brillent, même si quand on les touche ça fait du mal. Mal comme sa tête alors qu'il continuait à crier aux images de revenir en tapant sur leur maison. il devait crier très fort, parce que sinon elles l'entendrait pas les images cachées dedans sa tête.
La madame qui était douce et sentait bon pas comme la madame peluche, avait crié de l'humain aussi. Elle avait de la chance, lui il parlait que le wondy et des fois, Guérik il avait dit qu'il comprenait pas l'humain pour des choses dures. C'était sûrement pour ça que les images revenaient pas, en fait, elles parlaient l'humain comme la madame douce pas peluche, et pas le Wondy.
On attrapa les bras de Wondy, alors que il ne voulait pas. Les images de maman n'étaient pas revenues devant ses yeux, il voulait que maman lui donne à manger bon, pas du pas bon comme la nourriture de la madame peluche qui puait. Les choses de la terre faisaient mal dans le dedans de la bouche sur les choses qui étaient de la couleur des gentils nuanges du ciel, et puis quand on les mangeait le goût dedans la bouche était encore pire que l'odeur de la petite peluche, et ça c'était fort, parce que la petite peluche puait beaucoup, et ne bougeait ou parlait jamais.

La madame pas peluche se mit sur lui l'empêchant de bouger, et lui dit des choses en humains que sa maman disait aussi quand il voulait les choses, et qu'on comprenait pas qu'il voulait les choses, alors il était triste de pas avoir les choses, et en colère parce que il parlait le wondy qui était parlé que par les Wondy, et que c'était parce qu'il parlait pas le normal qu'on le comprenait pas et qu'il avait pas les choses.
Alors il fit comme avec maman, il arrêta. Les images viendraient plus, il verrait pas maman avant qu'elle soit dedans la lumière. Il regardait fixement les cheveux de la madame qui sentait bon. C'était bizarre les genx n'avaient jamais les même cheveux. Pourtant, Wondy, avait les même cheveux que maman, et c'était vrai, c'était maman qui l'avait dit. D'ailleurs la dame qui n'était pas une peluche, le lâcha et lui mit la main dans les cheveux comme ceux de maman. Puis elle le mit comme elle, juste sur ses fesses. Sa s'appelait assit comme façon de se mettre, et tout le monde se mettait comme ça après être juste debout. La dame se montra et dit un mot bizarre en humain. Pi-ri. Elle se montrait en le disant, c'était donc comme ça que elle, elle s'appelait, Piri. La dame était une Piri. Elle ouvrit grand les bras montrant tout autour d'eux, puis elle grogna. Wondy ne comprit pas. Ca voulait dire que Piri avait tout, et qu'elle savait parler comme la madame peluche ?
Elle le montra lui. Wondy regarda le doigt, et mit sa propre main dans sa bouche. Il l'enleva, et la mit là où dans lui ça cognait.
-Wo-Wondy.
Revenir en haut Aller en bas
 

Piri piri piri [comme Kiri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Piri, une humaine très spéciale.
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» Le Cottage de Piri
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Iricht :: Cottage de Piri-
Sauter vers: