AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première assignation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Lun 24 Aoû - 12:10

Hélisa avait commencé à se dévêtir, elle avait lancé cette ceinture qui lui comprimait la taille pour faire disparaître ses hanches. Cette habit qui était à la fois son mensonge mais aussi la promesse de son père pour rester près de lui. Tout ceci n'avait de toute façon plus aucune importance. Elle balança un violent coup de pied dans une pile de livre qui chuta et en reversa deux autres. Son père finalement lui avait donné un cadeau empoisonné, il ne l'aimait pas. La bâtarde n'avait plus qu'une chose en tête, le piège que le roi venait de lui tendre pour faire disparaître une épine du pied.
Quelques chocs contre la porte la tirèrent de ses noires pensées et elle alla prendre connaissance avec l'importun, oubliant que sa robe laissait libre vue sur son corps presque dénudé, outre sa poitrine bandée et sa petite culotte.

-Je souhaiterais rester au calme ce soir, ce n'est pas le moment., dit elle en ouvrant la porte.

Nez à nez avec le Seigneur Sviles, elle montra une tête grimaçant entre la colère et la tristesse. Les yeux rouges dévisagèrent Henri attendant à ce qu'il fasse demi tour sans demander son reste. Hélisa avait encore envie de pleurer et ses yeux, grand et humide, lançaient des suppliques à l'attention de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 1 Oct - 0:34

Henri eut l'impression -en attendant que l'intendant daigne lui ouvrir la porte- qu'il allait pouvoir attendre un bon moment. Mais la porte s'ouvrit très soudainement sur un Ajite très énervé d'être dérangé, et très...dénudé... Henri se racla la gorge et leva l'œil, sûr il ne voyait pas grand chose mais la forme masculine était loin de lui plaire, aussi efféminé qu'elle soit. Parce que ça, il l'avait remarqué, du peu qu'il avait vu.
-Aherm. Si je pouvais vous parler un instant ?
Gardant les yeux fixés au dessus de la tête de l'intendant (en même temps c’était pas dur vu leurs tailles respectives) Henri ouvrit la deuxième porte -c'était des doubles- des appartements d'Ajite et s'invita à l'intérieur, utilisant la largeur ainsi offerte pour ne pas créer de rencontre physique quel quelle soit. Et n'en rencontra aucune de la part de l'intendant. En même temps ça aurait été surprenant que celui-ci le pousse dehors, même si lui ne le prendrait pas mal il savait qu'Ajite -avec ses manières impeccables- était loin d'être capable d'une telle bassesse. Henri alla tirer la chaise du bureau et s’asseya à califourchon dessus bras crossés sur le dossier et menton presque posé sur ses avant-bras. Ajite le fusillait du regard bras croisés, il avait les yeux rougis, comme s‘il avait pleuré. Henri faisait mine de ne pas s’en apercevoir. Mais quand même ce regard qui le fusillait à présent. Si les regards pouvaient tuer… Henri lui adressa son sourire le plus gentil possible. Il ne pouvait qu’admirer le courage dont Ajite faisait preuve devant ce Prince très peu accommodant.
-Pas la peine de tortiller votre slip et de me regarder comme ça, je ne suis pas Lulu venu vous emmerder. Je suis venu vous proposer mon aide là ou il est concerné et si vous avez des questions je veux bien y répondre. Je le connais certainement mieux que quiconque, même son propre père. Alors…deal ? Ou bien vous allez vous enfuir devant le défit que vous à lancé le Roi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mar 27 Oct - 21:41

Henri rentra sans prêter attention au spectacle qui pouvait s'offrir à lui. Hélisa, le corps presque nu, découvert dans la fente ouverte de sa robe d'intendant. Un petit vent frais chatouilla le nombril de la bâtarde avant qu'elle prit conscience de la grosse bourde à laquelle elle venait d'échapper.
Rouge comme une tomate, elle referma son haut et resta dos au Seigneur, trop gênée pour montrer son visage cramoisi. Elle referma la porte et posa sa tête contre le montant en bois sculpté.
-Ne me faites pas rire, pourquoi j'accepterais de continuer à être aux ordres d'un Prince qui n'a pas besoin d'un intendant. Il se débrouillera seul, je ne veux plus subir ses petits jeux sadique toute la journée. (Surtout que je suis sa soeur, pensa Hélisa)

Elle se retourna et laissa couler quelques larmes de ses joues rosies. Elle renifla bruyamment et s'essuya du revers de la manche.
-Vous êtes assis sur un rapport d'Etat important, vous allez l'abimer et il sera illisible. Asseyez vous sur le gros carton à côté, il n'y a que des vêtements (de femmes) dedans, il ne craint rien, je vous en prie.

Les bras croisés sur sa poitrine pour tenir fermé son vêtement, on pouvait découvrir, si on regardait d'en haut, le bandage, mais de là où Sviles se tenait, il ne pouvait rien voir, et encore heureux. Hélisa ne renverra jamais un noble, surtout qu'il s'était installé à présent, elle allait simplement attendre qu'il veuille bien déguerpir. Une bonne douche serait la bien venue, l'intendant se dirigea vers la salle d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Dim 10 Jan - 15:57

Henri regarda sous ses fesses et extirpa le rapport un brin froissé, avec une exclamation moqueuse, pour le poser sur le carton indiqué. Ajite se retenait de le virer par la peau du cul, Henri le savait, mais il n'allait pas bouger d'un iota. ...Quoiqu'Ajite le ferrais à sa place, Henri tiqua et se précipita.
-Hé, pas besoin d'aller vous enfermer dans votre propre salle de bains, je pars si vous voulez...ou j'attends, à vous de voir.
Il ignora une nouvelle fois de plus l'état un peu dénudé d'Ajite gardant ses yeux fixement sur son visage. Il avait vraiment un teint et tout ce qu'une fille devrait avoir. Oh, peut-être qu'Ajite n'étais pas qu'un homme, un hermaphrodite qui n'usait de son côté masculin ? Sviles préférait ne pas savoir, d’autant plus que ça ne le regardait pas et ne l'intéressait pas. Trop. Il extirpa un mouchoir propre de sa poche et le tendit à l'intendant avec les sourcils levés.
-Allez, essuyez moi ce visage, prenez un peu soin de vous et réfléchissez le reste de l'après-midi ? Je me charge de Luis, aucun soucis. Mais réfléchissez ! Vous venez à peine d'arriver, et Luis ne vous en veux pas à vous spécialement, il veut juste tout faire pour que soit vous jetiez l'éponge, soit vous vous fassiez virer. C'est une façon de se rebeller contre son père. Venez me voir si vous voulez, eh ?

Sviles s'était forcé à ne pas se gratter la nuque durant tout ça, comme s'il fallait que ses mains fasses quelque chose plutôt que de les laisser bêtement ballants.
-Bon, je vais retourner à la 'petite sauterie' et essayer de limiter les commérages. Et j'espère à plus tard.
Sviles fila à la Tolcelegienne.
Revenir en haut Aller en bas
 

Première assignation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Première assignation
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Aranalda-
Sauter vers: