AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première assignation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Première assignation   Mar 1 Avr - 21:50

La voilà en direction de la salle d'audience, le roi lui avait demander de ce présenter à 18h, juste avant le diner, afin de faire la connaissance du prince. Elle allait voir enfin à quoi ressemble son frère. L'excitation qui parcourait son frèle corps ne devais pas ce voir. Lui ne connais pas son existence et le fait de devoir être un homme ne facilitait pas les choses. Heureusement son père est là pour l'aider.
A ce qu'il parait, le prince est quelqu'un qui rejette ses devoirs et qui est du genre libertin. Elle sentait que ce travail ne sera pas de tout repos mais le roi comptait sur elle, enfin sur lui, l'intendant du prince afin qu'il tienne ses devoirs de futur chef d'état. Seule dans le couloir, ces pas résonnaient contre le marbre blanc et immaculé, le rythme de son coeur tambourinait contre sa tempe au son de ses pas.
La grande porte d'ébène sombre se dressait devant elle à présent. En passant cette porte, elle ne serait plus Hélisa mais l'intendant du prince. Ce n'était alors plus une femme mais bien un homme chargé de la lourde tache d'assister le prince dans ses devoirs royaux. Cette condition sera rude mais elle est meilleure que finir oubliée dans la massure de son enfance.
Serrant son livre contre sa poitrine bandée, elle reprit son souffle et passa la porte. Dans cette grande salle où elle eut sa première discussion avec son père, elle vit qu'une grande table avec 6 sièges avaient remplacés les 2 fauteuils. Cela remontait à longtemps sa dernière visite du palais. 2 personnes étaient dans les deux plus grand sièges. L'un était nettement plus jeune que l'autre, d'une belle toilette se refllétait son visage angélique, tiré par les traits de la colère. Il semblait se disputer avec l'autre homme qui n'était autre que le roi mais aucunes paroles nette ne parvenaient à ses oreilles. La résonnance de la pièce était trop forte.

-Seigneurs, je me présente sur demande du roi. Je me nomme Ajite.

Hélisa se baissa pour saluer mais ne se releva pas, attendant une réponse de la part des nobles personnes devant elle. La politesse aurait voulu qu'elle attende devant les personnes jusqu'à ce que le roi lui donne la parole mais elle voulait arréter cette dispute le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 2 Avr - 0:32

Ludwig avait été tiré de son lit par les mugissements de son valet de chambre, il avait balancé la première chose qui lui était tombé sous la main dans la tronche de Wilhelm en l'occurrence ça n'avait même pas été quelque chose qui aurait pu l'assommer. L'étouffer peut-être. Un porte-jarretelles.
Le valet se mit à brailler encore plus alors il finit par céder et s'extirper d'entre les deux filles avec lesquelles il avait passé la soirée...à échanger des...anecdotes...

Le Prince soupira bruyamment, frottant ses yeux et balança une botte dans la tronche du valet suivit par une engueulade. Son père, il n'avait pas envie de voir sa tronche.
Un intendant ? Comment ?!
Là il se mit à bouger, se préparant plus vite que jamais (étonnant) voulant intercepter son père avant que celui-ci ne voit l'intendant et le convainc de se débarassser de lui. Les talons de ses bottes claquèrent comme des coups de feu dans le couloir, Wilhelm le suivant avec une mine déconfise et couinant comme à son habitude.

***


Ludwig faisait la gueule. Pas que ça changeait de son habitude, mais bon. Les bras croisés sur la poitrine, bouche défigurée comme s'il avait avalé un verre de citron tout rond, il s'égueulait à tout rompre avec son paternel. Et encore le terme était léger. Les gardes dehors ne devaient avec aucun problème à les entendre.
-Je vous le dis et le répète père, j'ai depuis longtemps passé l'âge d'avoir un chaperon. Vous m'avez déjà collé Wilhelm depuis mon enfance et-
Il s'interrompit subitement, les grande porte tout au bout de la salle s'ouvrant avec un rugissement de bois et de métal. Un jeune homme traversa la salle, bras chargés de livres et lunettes perchés sur le nez. Le prince resta un peu perplexe quant au physique de celui-ci. La nature n'avait pas été aussi douce qu'avec lui.
Ludwig resta silencieux, laissant son cher paternel s'occuper de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 2 Avr - 0:51

-Vous voila Ajite, vous pouvez vous relever. Mon fils, voila la personne qui s'occupera de te surveiller et t'aider à accomplir ton rôle de prince héritier., dit le roi d'un ton calme et reposé. Dès à présent! Il occupera la chambre annexe à la tienne. Celle ci a été aménagée pendant que tu fricotait encore avec l'une de ces courtisanes de mauvaise convenance.

Le roi avait bien posé ses mots sur la fin, comme pour juger son fils. Ses mains jointent sur une canne, il s'était décollé de son dossier afin d'examiner Hélisa. Son regard passa furtivement sur ses courbes cachées, comme si il passait au rayon X le corps de la jeune femme. Visiblement satisfait de la métamorphose de sa fille, il reprit la parole.

-Tu es bien trop libertin fils pour que je te laisse seul, tu bacles tes devoirs, tu insultes les invités, nous frôlons la déclaration de guerre de multiples fois dans la journée. S'en est trop! Je ne peux tolérer plus, TU ES ENCORE BIEN JEUNE POUR TE CROIRE MEILLEUR QUE LES AUTRES!


Sur cette phrase, sa voix porta dans toute la pièce. Les oreilles de Hélisa sifflèrent légèrement, le roi dégageait une forte puissance encore malgré son âge. Elle réprima une expression de surprise et de douleur, un intendant devait rester dans l'ombre de son maître et donc ne devait rien dégager.
Elle se permit à présent de regarder plus longtemps le prince. Ses joues la chauffèrent légèrement. Elle n'avait jamais vu d'homme aussi beau. Même si celui-ci était son demi-frère, elle ne pouvait s'empécher de le trouver séduisant. Son regard s'attarda surement trop longtemps car elle eut l'impression que cela attira l'attention du prince. Elle remonta ses lunettes avec son majeur afin de cacher avec sa main la vue de cette homme. Elle ferma les yeux puis se redressa de toute sa hauteur, refermant sa prise sur ses livres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 2 Avr - 2:23

Ludwig serra la mâchoire si fort qu'il était pratiquement sur de s'être cassé une molaire. Il écarta le regard de celui de son père et croisa fugacement celui de son nouveau chaperon. Il avait même pas l'air plus vieux que lui, peuh. Il avait même tellement une tête de scolar qu'il devait encore être puceau tiens. Et dans la chambre annexe à la sienne en plus ?
S'il avait été seul en face à face avec son père il n'aurait pas hésité à rétorquer certaines choses, mais devant quelqu'un il avait assez de bon sens pour fermer son clapet.


-Et maintenant hors de ma vue fils ingrat que tu es ! Va te débarrasser de la vipère qui batifole dans ton lit ! Et comme tu te comporte comme un vulgaire sous-fifre qui ne songe qu'aux plaisirs de la chair, accompagne donc Ajite dans ses appartements. Au moins tu auras fait quelque chose de constructif de ta matinée !
Le signal du Roi pour se retirer. Ludwig n'attendit pas, il salua rapidement le Roi -rien ne servirait à lui manquer de respect sauf un nouveau sermon- et se dirigea vers les grandes portes, ignorant totalement Ajite. Il l'aurait même bousculé si celui-ci n'avait pas cru bon de s'écarter.
Le prince se dirigea vers ses appartements, enfin ceux en annexe aux siens. Faisant un signe de la main à Wilhelm qui attendait derrière les portes. Comme d'habitude celui-ci se tacherait de faire débarrasser le plancher aux filles avec lesquelles il avait passé la nuit. Dommage. S’il n’y avait pas eu Ajite, il serrait retourné dans sa chambre pour profiter encore un peu de leur présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 2 Avr - 14:44

Elle n'avait jamais vu le roi ainsi. Cet homme, sortir aussi facilement de ses gonds, cela lui paraissait inimaginable jusqu'à ce jour. Son fils avait l'air pire que ce qu'elle l'avait pensé aussi. Un prince héritier se devait d'être enclin à se plier aux ordres du roi et de prendre son travail au sérieux mais il semblerait qu'il en était tout autre, et pourquoi appeler un intendant pour faire les tâches du prince si il avait été un modèle dans son rang.
Ajite quitta alors la salle après avoir pris congés auprès du roi, suivant le prince de près comme pour se cacher dans son dos. Le bruissement des papiers contre sa robe était la seule chose qui pouvait trahir sa présence. Couvert dans le bruit des pas lourd et coléreux du prince, ses tongs ne provoquaient qu'un léger frottement contre le marbre. Longeant les couloir, il semblait que la colère du seigneur se faisait moindre mais il n'adressait toujours pas la parole à son intendant. Hélisa n'osait prendre la parole, ce n'était pas convenable. Son rang ne lui permettait pas de parler à son supérieur d'autant plus quand il n'est pas d'humeur à converser.
Les voila enfin arrivé à ses appartements. Le cri de femmes se faisait entendre à la porte d'à coté. Des plaintes, comme si on les jetaient comme des malpropres dans la fange des rues d'une ville portuaire.

-Nous voila arrivé Seigneur, mes appartements sont ici. Je n'espères pas que vous y rentriez, si je vous froisse j'en suis navré, mais je viens d'aménager et tout n'est encore en ordre. Il reste quelques paperasses à classer. Ces lieux ne sont pas convenable pour vous Seigneur, si je puis me permettre de dire cela.

Hélisa n'osait poser les yeux sur le prince. Ces paroles étaient impertinentes mais elle n'avait pas encore rangé les carton de papiers, mais surtout sa garde robe. Il y avait encore ses culottes, ses soutien gorge, ses habits de filles, éparpillés sur le sol. Pressée par le temps, par la convocation du roi, elle avait tout laissé en plan sans penser que le roi les congédieraient directement dans ses appartements. La situation la dépassait et ce n'était que le premier jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 0:44

Ludwig arqua un sourcil fin, regardant le nouvel intendant de haut. Ce qui n'était pas si difficile en vérité, surtout que l'autre semblait se ratatiner sous son regard. Les chouinements venant de sa chambre ne l'enchantait pas du tout, encore des chieuses qui voulaient savoir ou il était et pourquoi il ne venait pas les voir. Et pourquoi Wilhelm n'avait pas de messages pour elles de sa part ? Non il n'avait vraiment pas envie d'aller dans sa chambre, ni même de les croiser dans le couloir. Et puis cette petite chiure aux lunettes en fond de bouteille croyait vraiment qu'il pourrait lui dire quoi faire ou non ?
Le prince avança vers la chambre ou avait été assignée Ajite, lançant grand la porte qui alla claquer au mur et rentrant dans la chambre comme s'il y appartenait.
Et s'arrêta pour fixer.
Quelque chose dépassait au pied du lit.
Ludwig s'avança, se pencha et chipa le morceau de dentelle qui dépassait de sous le lit. Pour se retourner avec un soutien-gorge sur le bout de son index, sourcil de nouveau levé. Il regarda un peu l'expression que tirait Ajite, puis l'article dentelle; passant de l'un et l'autre plusieurs fois avant de tourner le soutien gorge pour le regarder de tous les angles sans avoir à le toucher plus qu'il ne fallait.
-A vu d'œil, je dirais un 85B. Pas très folichon tout ça mais ce n'est pas de mes gouts dont on parle. Je ne vous aurait pas prit pour un pervers...plutôt un puceau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 0:57

Le visage d'Ajite devint rouge comme brique. Il baissa la tête et remonta ses lunettes avec son majeur, tentant de cacher son visage. Il ne pouvait y avoir pire situation. Soit il découvrait tout, soit il irait penser des choses horible sur son compte. Les mots pervers et puceau ne pouvait le choquer, surtout vu sa sexualité mais qu'il découvre ainsi son petit linge...

-Je... Heum je suis... navré de vous laisser voir ce spectacle... C'est qu'une femme était ici, avec moi... Et... Elle a oublié ses effets. Je ne suis en rien un pervers. Pensez vous, je ne peux me le permettre.

Il ne fallait pas croiser le regard du prince, en aucuns cas. Cela le mettrais encore plus mal à l'aise. Son mensonge est vraiment minable, comment allait-il le croire. Refermant la prise sur ses livres, il allait essayer de faire partir Ludwig, délicatement, pour ne pas qu'il tombe sur le reste de la lingerie. Pourquoi ne s'en était-il pas débarasser quand il fut revenu au palais, normalement son rôle était de devenir l'intendant du prince, un homme. Ses soutien-gorge ne lui serait plus d'aucune utilité.

-Seigneur, ne devrions nous pas nous affairer aux tâches du royaume le plus rapidement possible? Vos devoirs vous appellent. Ne les faisons pas tarder.

De nouveaux cris d'excitées se fit plus fort dans le couloir. Les femmes ont dû se faire jeter de la chambre du prince. Elles n'allaient pas tarder de venir dans leur direction. Ajite ferma de se pas la porte de sa chambre, aucune personne de plus ne devait voir ça. Il se précipita alors vers Ludwig et lui retira la lingerie d'un geste vif.

-Allons!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 1:30

Snatch ! Un coin des lèvres de Ludwig remonta imperceptiblement en un sourire moqueur. Il n'aurait jamais cru que quelqu'un pouvait s'empourprer autant, certainement pas au point de faire ressembler l'intendant à une tomate avec des cheveux et des lunettes. Le prince recroisa les bras.

-Vraiment ? Oublié ? Peuh, quel mensonge raté vous le savez aussi bien que moi. Quel manque de style et sophistication. Ludwig fit le tour du lit et avec un "oh" faussement surpris ramassa une culotte entre le pouce et l'index Quand on vole les dessous d'une fille -ici en l'occurrence une fillette- on cache les sous-vêtements sous son oreiller. Ou mieux, dans la taie de l'oreiller.
Avec un rire coulant de sarcasme le prince balança la petite culotte dans la tronche de son intendant, tirant l'élastique à deux doigts pour le faire voler.
Non mais c'était hallucinant. Lui au moins il ne cachait pas le fait qu'il couchait avec tout ce qui avait une jupe et une belle gueule, mais là... Ce type était pathétique.
-Je ne sais vraiment pas ce qui à prit à mon père d'engager un pervers amateur de hentai. Un bras croisé, il se frotta la lèvre inférieure avec le pouce, un air détaché. Surtout qu'en l'occurrence vous êtes censé être là pour m'empêcher de m'envoyer en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 15:20

- Je suis là pour vérifier vos agissements, les miens ne sont pas à tenir en compte. Vous vous fourvoyez sur mon compte. Je ne suis pas "amateur" de quoique ce soit. Cette lingerie appartient à une femme que je connais et il n'y a pas de malentendu sur le fait que sa lingerie traine dans ma chambre. Elle l'a oubliée. Nous nous égarons., Ajite remonta ses lunettes. Nous devons nous affairer de ce pas à vos tâches.

Hélisa était au fond du gouffre. Elle ne pouvait être plus mal. Elle se sentait légèrement moite, pas à l'aise dans sa peau. Si elle avait été un homme, tout ceci ne serait pas arrivé. Dorénavant, elle allait se débarrasser de toutes les "preuves" ce soir même et plus jamais elle ne portera de vètements féminins. Pas tant que le prince aurait des soupçons sur sa mentalité.

-Je vous demanderais de ne plus dériver sur ce sujet. Il n'a aucun rapport avec les affaires d'état, il en va de soit qu'il n'est pas abordable.

Le cri des femmes avait cessé, Ajite se dirigea vers la porte, oubliant la culotte posée délicatement sur son épaule. Il ouvrit alors la porte et attendit le prince dans le couloir, attendant qu'il ouvre la marche vers la salle d'audience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 15:39

-Oublié, mais bien sûr. Je vous crois, je vous crois. M'enfin baptiser votre lit avant même d'avoir passé la nuit ici... Vous êtes un rapide vous. Et pas que dans un sens...
On s'amuse comme on peut hein.
Ludwig dut monter une main pour cacher le sourire qui venait de s'afficher sur ses lèvres, fixant non seulement la culotte sur l'épaule de l'intendant mais aussi le soutien-gorge qui était resté dans sa main.
-Et vous comptez aller où avec ça ? dit-il en montrant du menton le sous vêtement en question.

Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir et le prince se mit à sourire ironiquement ouvrant les bras comme si les dieux avaient subitement décidées de descendre sur terre. peut-être pas les dieux, mais très certainement son père ou quelques nobles. Ludwig sourit amusé et tapota dans ses mains, prenant un ton enfantin.
-Oh juste ciel, quelqu'un arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 3 Avr - 15:51

Complètement déboussolé par les évènements, Ajite eut la tête qui tournait. Les sous vêtements, les nobles, le prince, sa chambre, elle est morte. Dès le premier jour! Ajite tenta alors de rentrer rapidement dans la chambre mais se prit les pieds dans sa robe, trop pressé de se cacher. Trébuchant, tentant de se rattraper, il s'effondra sur une pile de bouquins qui fit tomber une autre pile, qui entraina la jeune femme sur le prince, qui se retrouva lui-même enseveli sous des papiers et des livres, surmonté par Ajite.
Dans la confusion la plus totale, Hélisa ouvrit enfin les yeux. Nez à nez avec le prince, sentant sa respiration sur son visage, a quelques centimètres de ses royal lèvres. Rougissant encore comme une pivoine, ses lunettes menaçant de tombé de son bout de nez, elle était totalement paralysée par la situation. Elle n'entendait plus le bruit des pas qui arrivaient mais sentait le parfum doux et fruité de son demi-frère. Elle déglutit difficilement comme pour se tirer de sa paralysie mais rien n'y fit. Qu'il était beau, c'était la seule chose qui lui venait à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Ven 4 Avr - 2:44

Dans un premier temps il se mit à rire sardoniquement. Mais ce fut de courte durée, et un gros livre connecta avec sa tempe. Sous un assaut de feuilles, de tissu, tout son air fut expiré de force de ses poumons sous le poids écrasant d'Ajite.
Ludwig cligna plusieurs fois des yeux. Il avait mal à la tête, son costume était très certainement foutu, et pardessus ça il avait un sac à patates assis sur son ventre qui avait le visage si près du sien qu'il en croisait presque les yeux.
Il ne pouvait pas s'empêcher d'observer qu'Ajite n'était pas aussi moche qu'il l'aurait voulu. C'était peut-être un peu la faute des lunettes qui lui mangeait la moitié du visage. D'ailleurs il avait même le parfum d'un puceau -froncement de sourcil- un peu fleuri comme parfum, non ?
En fait il avait l'air d'un gosse derrière son regard faussement autoritaire. Il a pas fini de me dévisager non ? En plus ce con était assis à califourchon, califourchon sur lui !

[Grosse goutte derrière la tête]


-Si tu bandes ou m'embrasse j'te tue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Ven 4 Avr - 14:46

Le souffle lent, elle n'osait respirer vers le prince, elle ne voulait plus bouger, l'observer longuement, lui détaillant le visage pendant des heures mais sa réflexion était déplaisante, même prince il n'avait pas à se permettre de parler ainsi aux gens. Quel personnage dégoûtant! Elle ne serait jamais attiré par quelqu'un comme ça.
Elle se redressa, assise sur ses fesses mais les jambes recourbées, elle remonta ses lunettes sur le haut de son nez. Toujours sur le prince, ce bref mouvement lui avait valu un poids plus lourd sur le ventre.

-Seigneur, je ne suis pas comme vous pouvez si fièrement le proclamer. Je reste droit envers mes responsabilités et si sa Majesté m'a engagé pour vous seconder, c'est que sa décision est juste. Nous avons perdu trop de temps ici, retournons de ce pas dans la salle d'audience., Ajite récupéra un papier sur la pile qui surmontait Ludwig. Nous avons un entretien avec le Seigneur Henri Sviles, noble de Dangweth, il aurait une requête à nous soumettre. Le roi sera présent. Tâchez de ne pas faire de grabuges comme lors de notre présentation.

Ajite se releva, remettant sa robe en place, lissant les pli, tendit une main au prince afin de le sortir de cette paperasse encombrante. La main de Ludwig était lisse, douce, manucurée. Il en avait de la chance. Lui tout ce qu'il trouvera se sera des cales, des petites cicatrices dû aux coupures multiple du papier. Elle n'avait rien de féminin. Elle l'était encore moi que cet homme.
Les livres se mélangèrent avec le papier, en elle un petit cri de désespoir retentit. Même si ce n'était pas rangé, elle avait classé, ordonné, trié tous les papiers et les livres suivant un ordre logique qui faciliterais la difficulté du travail qu'elle allait devoir fournir. Cette nuit là, juste après avoir aménagé, elle n'avait pas trouvé le temps de dormir pendant ce rangement. Elle s'était même dévétue pour avoir plus de facilité à bouger dans ces longues rangées de cellulose et de peaux de bêtes. C'était en petite tenue qu'elle aimait travailler, à la lumière d'une bougie ou d'une chandelle. C'était aussi à ces moments qu'elle pouvait se laisser aller à ce qu'elle est vraiment, une femme.
Expirant d'exaspération quand aux vues du travail à fournir encore ce soir, elle jeta un coup d'oeil au prince, s'examina pour voir s'il n'y avait pas encore une culotte ou un soutien gorge coincé quelque part puis retourna dans le couloir, tentant de rabaisser certains épis qui se dressaient fièrement sur sa tête, tel des soldats prêt à partir en guerre.

-Allons Seigneur, vous devez vous hâter...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Sam 5 Avr - 3:50

Ludwig expira tout l'air dans ses poumons avec un 'whoosh', lançant un regard assassin à son nouveau second. Oh il n'allait pas se faire un ami de lui. Et puis de toute façon pourquoi parler d'ami, il allait tout faire pour que celui-ci se taille en vitesse sans demander son reste. Ca avait déjà marché avec des plus tenaces.
Mais en plus ce petit con se permettait de lui dire quoi faire ! Non mais le monde était à l'envers tiens. Ah, mais il n'allait pas se faire un ami de lui ça s'était clair et net. S'il continuait comme ça il allait finir par le boxer.
Non, mieux. Une bonne balle dans la tête.

Ludwig secoua la tête et son fantasme meurtrier par la même occasion. Rattrapant Ajite par le haut du bras avant que celui ci ne passe la porte.
-Comment ça le Lord Sviles est ici ? Il est venu et on ne m'a rien dit ?!
Le prince força le passage et se dirigea rapidement vers la grande salle du palais. Il ne courait pas, mais c'était tout comme; et Ajite avait bien du mal à suivre l'allure.
Ca sentait largement le roussi. Il était toujours inclus et au courant de tout, que son père lui cache des choses comme la venue d'un noble de Dangweth c'était au dessus de bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Sam 5 Avr - 20:14

Le prince avait une bonne foulée, ce qui n'était pas le cas d'Ajite qui avait passé tout son temps assis à apprendre le métier qui lui était destiné. Haletant, un point de côté vint se loger très rapidement sous ses côtes, lui procurant une douleur atroce. Pourquoi avait il réagit tellement rapidement alors qu'avant il venait à rechigner de faire audience avec les nobles. Si c'était uniquement une histoire avec son père, il ne se serait pas bouger non plus. Quelque chose le tracassait.
Dans un couloir bondé de monde, Ajite manqua de tomber, après avoir tapé le pied contre le bord d'un tapis de sol. Il trébucha sur quelques mètres puis se rattrapa à une tenture. Ludwig quand à lui, n'ayant pas prété attention à sa bourde, continuait sa lancée. Reprenant son souffle, l'intendant du prince ne se sentait pas de le rattraper tout de suite mais son devoir était de rester proche de celui ci. Prenant un grand coup sa respiration, Il repris sa course pour arrivé à hauteur du prince, devant une lourde porte de bois et d'argent.

-Seigneur, je vous avais dis de se dépêcher., Dit il le souffle court, se recoiffant. Mais pas à ce point. Puis je vous demander ce qui a pu se passer pour que vous vous soyez agité autant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mar 8 Avr - 3:38

Il était très proche de la course, mais son bon sens lui signalait qu'arriver comme un valet de coursive avec un message ne serrait pas trop ben vu par son père.

-Ne me faites pas les leçons vous ! Si vous m'aviez dit directement que Sviles était là on en serrait pas là !
Il aurait sauté en action bien avant. Sviles était un des 'jeunes' nobles de Dangweth. Non seulement ça, mais il avait été un de ceux qui le surveillait quand il avait été gamin, et plus tard l'accompagnait à la chasse, quand il partait tous les étés à Dangweth. Bon, il lui avait aussi donné pas mal de fil à retordre avec ses multiples fugues et escapades. Lui mettre Wilhelm comme valet n'avait pas réellement aidé les choses, si ce n'est qu'il disparaissait plus souvent pour embêter le gamin.

Deux valets à leurs postes lui ouvrirent les portes de la grande salle de réception, les refermant derrière lui et Ajite dans un bruit de bois sourd et de claquement de gros métal. En quelques grandes enjambées il avait traversé toute la salle, saluant son paternel pour la deuxième fois ce jour là. Une fois c'était déjà beaucoup trop mais il n'avait pas vraiment le choix.

-Enfin. On vous aura attendu mon fils. Ajite j'espère que vous êtes bien installé.
Même pas une question, comme si c'était la plus petite futilité. Et ce n'était pas du tout grave qu'il fasse des remarques sur le retard de son fils même devant un des nobles. Pour son père il n'était rien de moins qu'une tare énorme, et Ludwig se gardait bien de lui prouver le contraire.
-Je vous présente mes excuses Monseigneur.

Ludwig jeta un coup d'œil à Sviles -Henri- qui avait ses yeux fixés sur le Roi et semblait absolument sourd à tout commentaire qui ne le concernait pas.

-Le Seigneur Sviles est ici sur ma demande mon jeune et impétueux fils. Nous avons décidé qu'il était temps que vous appreniez votre place. Nous avons étés trop bon avec vous jusqu'ici. C'est pour cela que vous irez à Dangweth prendre vos fonctions de Duc de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mar 8 Avr - 21:34

-Effectivement, sa Majesté m'a fait mandé afin de vous demander de préparer vos affaires pour partir à votre résidence à Dangweth. Il a été prévu que votre départ sera dans une semaine.

-Fils! Tu vas prendre là-bas la direction de cette petite contrée. Je te fais confiance, si tu échoues, les conséquences en seraient désastreuses. Aucun refus de ta part ne sera toléré. Bien sur, ton nouvel intendant t'accompagnera et devra me faire parvenir un rapport toutes les semaines.

Ajite était choqué par les propos de son père. Une sorte d'éxécution entre les quatres personnes, une provocation comme telle et le prince qui ne réponds pas. Quand il jeta un oeil sur les mains tremblantes de Ludwig, il pouvait voir les jointures blanchir. Pour sa part, il n'avait rien à dire, suivre le prince allait de soit mais le fait que le roi le rappelle était encore une provocation.
Ajite allait passer son temps à ranger de nouveau sa chambre pour encore déménager tout ce bordel ailleurs. Cette idée lui faisait tourner la tête. Il allait passer encore combien de nuit blanche.

-Je vous laisse. Je me retire dans mes appartements. Henri t'expliquera dans les détails comment se déroulera ton voyage.

Sur ces paroles, le roi ne préta pas plus attention aux personnes de la salle et franchit la porte, disparaissant dans l'encadrement. Henri, se leva et se dirigea vers le prince. Il passa son bars sur les épaules royales et délicates de Ludwig et éclata de rire.

-Allé mon gros! Fait pas cette tête! On va s'éclater là-bas. Ca sera l'orgie. Je me souviens de l'année dernière. Tu m'avais battu de 3 femmes mais cette fois-ci, je me laisserais pas distancer. Bon pour le voyage, tu partiras en carrosse avec ton intendant. Une superbe voyage romantique entre deux hommes. Vous allez passer vos plus belles cinq heures de votre vie. Sortez couvert! Allé je vous laisse!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 9 Avr - 3:45

-Facile pour toi de dire de pareilles conneries Sviles !
La voix de Ludwig siffla et il haussa les épaules pour dégager le bras du seigneur; faisant quelques pas ensuite les bras croisés dans le dos.
Son cher paternel manigançait quelque chose, comme d'habitude. Cherchait à le faire reculer dans un coin pour mieux le coincer et ensuite le contrôler. Sauf qu'il ne serrait jamais une marionnette; son père parfois le maudissait parce qu'il était trop comme sa mère. Le Prince soupira, se pinçant l'arrête du nez entre deux doigts.

-Je m'excuse Henri je n'avais pas à te parler d'une telle manière. Mais tu me connais, dès qu'il s'agit de mon cher et royal paternel.
Le tout était agrémenté d'un sourire aigre-doux, comme s'il avait avalé un grand verre de jus de citron. Encore une fois.
-Je suppose que je devrais prévenir Wilhelm de notre départ imminent.
Il se tourna ensuite vers Ajite, regardant l'intendant de bas en haut avec une légère trace de dédain sur le visage. Pas étonnant que son père lui avait collé un chaperon aux basques. La petite merde n'était vraiment là que pour surveiller tous ses faits et gestes. Bordel.
-Ne restez pas planté là comme une quiche ! Allez prévenir le personnel pour qu'il commence à faire son boulot !
D'accord ils avaient une semaine, mais connaissant son père le plus vite il serrait parti le mieux ce serrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 10 Avr - 1:12

Ajite exécuta immédiatement l'ordre du prince. Il eut un léger sursaut quand il l'interpella mais ne se laissa pas décontenancer par la provocation. Quittant la salle en coup de vent, allant chercher Wilhelm pour lui annoncer le message. Il le trouva pas très loin de la chambre du prince, nettoyant sa chambre comme à son accoutumé, pendant la journée.

-Wilhelm, j'ai un message de la part du prince. Sur ordre du roi, le seigneur Ludwig devra quitter le chateau pour prendre le titre de duc de Dangweth jusqu'à nouvel ordre et ce, dans une semaine. Vous devez donc vous occuper de regrouper les effets du prince. Faites en sorte qu'il ne manque de rien. Vous avez sept jours pour le faire, il ne devrais y avoir aucun soucis.

Ajite prit congés, laissant le serviteur se débrouiller dans sa tâche. Lui, il allait finir sa journée avec le prince, ce soir il commencrait aussi à préparer ses affaires.


***



Fermant sa porte à clef, il dessera la ceinture qui lui comprimait légèrement la taille. la robe s'ouvrit de tout son long, laissant paraitre un corps de femme. Hélisa pouvait maintenant lâcher ce costume d'homme et se détendre sur ce qu'elle aimait le plus, le toucher du papier. Quittant la robe, relâchant sa poitrine de son bandage, elle s'allongea sur la paperasse qui était éparpillé par terre, sur ce même tas où était son demi-frère auparavant. se prélassant, elle s'étira puis poussa un petit gémissement de joie. Carressant la cellulose, elle se laissa vagabondé dans ses pensées.
Les minutes s'écoulèrent en silence, sans que Hélisa se lasse de regarder dans le vague la petite flamme de sa lanterne. Se redressant d'un geste brusque, elle s'assit à coté de la pile.

-Bien! Au boulot Hélisa! Nous allons classer tout ça.

Cette nuit fut très courte en repos pour elle mais elle aimait tellement son travail que la fatigue ne l'atteignait pas facilement. Pinceau à l'oreille, de l'encre au creux de ses hanches, elle griffonait ce qui lui serait utile à prendre. entourée de piles de livres et de parchemins, fini par s'endormir sur un sol de papier. Son corps pouvait se reposer complètement, le prince était toutefois la seule chose à rester dans son rêve. Qu'il était beau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Ven 11 Avr - 2:19

Ludwig avait regardé Ajite partir au petit trot, grimaçant à la perspective de ce que ça voulait vraiment dire d'avoir un colle-au-cul. Henri passa de nouveau son bras autour de son cou, le forçant à se baisser à la taille.
-Allez mon gros, fait pas la gueule, je suis sûr qu'une fois arrivés à Dangweth on pourra trouver une distraction plaisante pour ta nounou !
Le tout était suivit d'un ébouriffement de ses cheveux. Ludwig se dégagea avec un grognement, essayant d'applatir la -maintenant- tignasse emmêlée sur son crâne.
-Une nounou tu plaisantes ? Un boulet, oui !

-Bah t'en fais pas va. Sinon des nouvelles filles au chateau ? J'me souviens de cette petite blonde qui-

***


Les filles pendues à ses bras gloussaient doucement. L'une aux bouclettes longues et bleu pâle avec un décolleté tellement plongeant qu'il lui suffisait de se pencher en avant pour déloger sa poitrine de l'enclave de dentelle, et l'autre blonde-fraise avec une coupe un peu garçonne et une poitrine aussi opulente que l'autre. Henri, lui, avait son bras autour de l'épaule de celle-ci, la faisait rire avec des sous-entendus dans le creux de l'oreille, s'interrompant parfois pour boire une gorgée de la bouteille presque vide qu'il avait à la main. Ils étaient bel et bien torchés, lui légèrement moins. Son esprit bourdonnait tranquillement. Il les guida par les baraquements, puis dans les couloirs vides. Avec des gloussements et un rire bourru, Henri et la blonde se séparèrent d'eux.


-Elle est où votre chambre monseigneur ?
Ludwig reporta son attention sur la bleuette qui avait les mains posés sur ses épaules et se penchait dangereusement en avant. Un sourire carnassier et amusé se dessina sur ses lèvres, et il traça le haut d'un de ses seins de la pointe d'un ongle.
-D'ici. A gauche au bout du couloir, deuxième porte.
La fille se frotta sur tout son devant, puis recula, se déchaussa, et prit ses chaussures à la main en minaudant.

-Attrapez-moi ?
Ludwig n'eut pas le loisir de dire Aye ou Nay qu'elle étaient déjà partie en courant. Il la rattrapa en claquant la porte de sa chambre, la chemise déjà ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Lun 14 Avr - 1:58

Se sortant de sa torpeur, Hélisa repoussa les quelques feuilles se prélassant sur son corps, épousant les formes gracieuses de la demi elfe. Elle remonta ses mèches de cheveux devant le visage, derrière ses oreilles très légèrement pointues. Elle se mit à quatres pattes, ses seins se balançant au gré de ses hanches se trémoussant. Hélisa laissa choir ses lunettes sur son lit puis partit à la douche afin d'enlever les tâches d'encre sur ses doigts et sa peau de lait.
Une demi heure plus tard, la voici prête. Prête à redevenir un homme quand elle aurait passé cette porte. Hélisa l'examina, comme si ce choix était dur à exécuter. Pourtant, ce n'était que le second jour. Dans les priorités, sortir le prince du lit, après le déjeuner il devait suivre un cours d'escrime, géographie, cours de tactiques et enfin rendez vous dans la salle des traités afin d'assister le roi dans une réunion de formalités avec d'autres rois.
Respirant un grand coup, Ajite prit la poignée de la porte et l'ouvrit en grand, se dirigeant dans la chambre du prince pour le lever. Depuis qu'il était son intendant, le travail de wilhelm lui était relégué. Ce serviteur était à présent sous ses ordres, il pouvait lui ordonné n'importe quoi, du moment que c'était pour le bien du prince.

-Wilhelm!! Venez! Nous allons lever sa seigneurie! Il va être en retard pour l'escrime.
-Bien grand intendant. mais vous savez, il est toujours difficile de le tirer du lit, et il risque de ne pas être seul...
-Nous l'en délogerons par la force s'il le faut, il ne doit pas faillir à son rôle. Prenez son déjeuner, un futur dirigeant ne peut pas gouverner si il a le ventre vide.

Sur ce dernier ordre, Wilhelm courut dans les couloirs et disparut dans un angle. Ajite se dirigea vers la porte de la chambre du prince et frappa 2 fois avant d'ouvrir la porte. Comme l'avait signalé le serviteur, Ludwig n'était pas seul, d'ailleurs il ne se contentait pas d'un peu, il avait deux femmes avec lui. Roupillant sur le sein de l'une et empognant les seins de l'autre, il semblait dormir comme un bébé.

-Debout Seigneur! Il n'est plus l'heure de dormir! Et vous mesdames, veuillez vous r'habiller et quitter les lieux immédiatement, le prince doit déjeuner avant de partir au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mar 15 Avr - 5:17

Son coussin venait de déguerpir en se rhabillant, et Ludwig se retrouva tout seul dans son lit. Le prince grogna, et fourra son oreiller sur sa tête. Entendre la voix de son intendant -aussi superbe soit-il d'avoir réussi à faire partir les filles à grande vitesse- dès le matin était un horrible cauchemar. Les portes de sa chambre s’ouvrirent avec fracas. Et Ludwig grogna de nouveau.
-Pas lui…

-Si, lui ! Allez debout espèce de larve ! Ou alors elles t’ont complètement sapé ton énergie ?! Paradis, Elision et Eternité ! La voix d’Henri de bon matin ce n’était pas mieux. Ludwig leva une main à l’aveuglette et fis un signe non descriptible à son vieil ami, obtenant seulement un rire bourru et beaucoup trop content pour cette heure de la mâtiné. Les draps et la couette volèrent, tiré par terre par le noble enhardi.
-Allez, debout ma grosse ! Tu ne vas pas faire attendre ton vieux copain ?!
Si. Ludwig marmonna dans le matelas, oreiller maintenu fermement au-dessus de sa tête. Manquerais plus qu’Henri lui mettes la main aux fesses…
-J’t’en foutrais moi de ‘ma grosse’.

-Oui, oui, oui. Tu auras tout le temps de te venger, après, avoir mangé et lavé ton cul de pucelle.
Ah oui c’est vrai, il y avait escrime ce matin. Il aurait préféré se rendormir quand même, mais sans les draps le fond de l’air était frais. Le prince se leva, nu comme un vers mais absolument pas dérangé par la présence des trois autres. Henri et Wilhelm avait forcément l’habitude, et à vrai dire il se moquait éperdument de l’opinion qu’Ajite pouvait avoir de lui. Son valet lui ouvrit une robe de chambre qu’il enfila avec automatisme. Le petit évier portable dans le coin de sa chambre était déjà rempli d’eau chaude.
-Wilhelm, accompagne ces messieurs sur mon balcon privé pour le petit déjeuner. Je mangerais avec eux.
Pas une requête, pour aucun des trois, mais ce n’était pas comme s’ils auraient le loisir de refuser. Henri avait l’habitude de ses manies d’enfant gâté et les avaient depuis longtemps accepté. Par contre Est-ce que Ajite saurait tenir sa langue ? A voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mar 15 Avr - 19:30

Ce réveil s'annonçait mal quand à l'affection que portait le prince à son nouvel intendant. La venue du Seigneur Sviles était une véritable aubaine pour Ajite. Ludwig s'était levé sans soucis... Mais oh! Tout nu! Hélisa détourna le regard, fégnant de remonter ses lunettes. Voir un homme nu, ce n'était jamais arrivé à la jeune demi elfe et en plus il s'agissait de son frère.

-Allé, tu es pas le premier à réagir comme ça, murmura Henri à Ajite. Même moi, j'ai été surpris et jaloux en le voyant à poil.

Ajite baissa la tête d'indignation mais heureusement, il se vêtit très vite. Cette vue accablante finissait enfin. Après qu'il eut donné son ordre à Wilhelm, ce dernier accompagna Henri et Ajite cers une grande porte fenètre, fermée à clé. Caché derrière de grand rideaux de velours bleus, dressés comme de grandes colonnes devant un secret que le prince souhaite cacher. La porte ouverte, un léger vent souffla dans les cheveux courts de l'intendant, dégageant l'odeur sauvage de la nuit torride du prince. Cet air, qui semblait purifier cet endroit de débauche, était aussi aggressif à la peau de Hélisa, celle ci n'ayant pas pour habitude de sortir, plus accoutumée à un environnment confiné.
Sur le balcon, tout était posé à la perfection, une table d'argent finement travaillée et une chaise de la même confection siégaient sur une terrasse de marbre vert. la rambarde était recouverte de lierre et de roses bleues, rendant un côté royal à la chambre de Ludwig. Ajite en resta bouche bée, un endroit pareil n'aurait pu exister si on ne lui avait pas montré auparavant.

-Bienvenu dans le petit jardin secret de sa Majesté. Il est rare qu'il demande son déjeuner ici. Généralement, il le fait quand il est contrarié et qu'il souhaite se ressourcer.

Ajite se plaça dans un coin, cherchant à s'effacer, il ne devait en aucun cas géner le petit déjeuner du prince. Sviles se posa nonchalamment contre un bout de rambarde non couvert par le lierre, regardant la vue sublime qui s'offrait aux visiteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Mer 23 Avr - 2:58

L'eau éclaboussa son visage et le prince s'essuya le visage avec une serviette moelleuse pendue sur le bord du large bol. Il était de bonne humeur, mais en fait ça ne se voyait pas. On ne voyait jamais ce qu'il pensait, sauf quand il s'énervait il y avait ce léger papillonnement sous un de ses yeux.
De bonne humeur mais quand même exaspéré par le comportement d'Ajite. Ludwig voulait vraiment l'épingler, le mettre non seulement mal à l'aise mais le persuader très vite de résigner de son poste. Pour la centième fois depuis hier il se répéta qu'il n'avait vraiment pas besoin de chaperon.

Promptement lavé et habillé il n'avait pas prit autant de temps qu'il le ferrait habituellement, pas parce qu'il ne voulait pas faire attendre les deux imbéciles sur son balcon, il n'était pas si respectueux. Tout simplement, il avait l'habitude, et ça lui arrivait de ne pas vouloir prendre trop de temps pour se préparer. Surtout quand il était exaspéré, voire un peu énervé.
Les portes de son sanctuaire était ouvertes laissant filtrer l'air frais du matin dans sa chambre et chassant l'odeur latente de sexe qui y régnait. Ludwig se laissa choir à la table que Wilhelm avait dressé pour trois, s'enfonçant dans son siège de façon gracile, un art qu'il avait perfectionné au fil des années. Il fit un vague geste de la main à son valet lorsque celui ci eu finit de monter la table.
-Ca sera tout. Il observait d'un œil Ajite, puis Henri, expirant d'un coup par le nez. Je sais pour sûr que vous n'avez pas mangé. Henri parce qu'il a l'habitude de manger avec moi, Ajite de par sa fonction. Je ne me répèterais pas trois fois, asseyez-vous et mangez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première assignation   Jeu 24 Avr - 0:15

Ajite sortit de son coin, puisque c'était un ordre de son supérieur, il ne pouvait pas refuser l'invitation. En plus, son ventre criait famine, étouffé par la ceinture, personne n'entendit le bruyant gargouillis. Tirant la chaise bien plus silencieusement que Henri qui la laissa traîner sur le sol non chalamment, l'intendant s'assis à l'opposé du prince. Les deux nobles entamèrent le plateau, se battant presque pour savoir qui allait prendre le croissant ou la gaufre au sucre. Ajite quand à lui n'avait encore rien entamé, se sentant gêné par sa position. Sviles l'ayant remarqué lui tapa dans le dos et retorqua:

-Allé gamin! Le prince vient t'inviter à sa table et tu grailles rien. Tu vas le vexer. Oublies donc ta position et prends un petit déjeuner. Si tu loupes cette occasion, tu le regretteras, sois en sûr.

L'intendant déglutit puis piocha dans une des corbeilles de croissant. L'odeur était tellement alléchante qu'il retint un filet de bave. Après tout, c'était un ordre, il fallait s'exécuter. Cela permettait de manger sans avoir peur aux réprimandes.

-Merci beaucoup Seigneur!

Ajite ouvrit grand la bouche et avala presque en une fois le croissant doré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première assignation   Aujourd'hui à 6:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Première assignation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Première assignation
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Aranalda-
Sauter vers: