AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sheeshon Qiang Sung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheeshon
Noble
avatar

Peuple : Mornienne, probablement métisse
Second(s) Métier(s) : Chaman, télépathe puissante
Nombre de messages : 31
Localisation : En tête à tête avec un Empereur, si si si.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:30

I - Identité


NOM, PRÉNOMS, SURNOMS : Sheeshon Qiang Sung

AGE : 22 ans
CASTE/MÉTIERS : Noble, Chaman.
PEUPLE : Mornienne, peut être métisse.
SEXE : Féminin.



II - Description



o PHYSIQUE :

Sheeshon a hérité de traits typiquement Morniens, des cheveux et des yeux noirs. Sa peau est plut pâle que celle des Qiang Sung, ce qui laisse supposer son métissage. Plutôt petite, elle mesure à peine un mètre soixante cinq, Sheeshon a un physique assez juvénile, avec un visage assez rond, un petit nez, des yeux bridés d'un noir intense, une petite bouche en cœur et un menton pointu. Elle a d'ailleurs un grain de beauté au coin de la bouche, du coté gauche.
Elle est plutôt menue, avec une taille fine et une poitrine d'une taille respectable, mais qui la désespère lorsqu'elle se compare à Sheeban qui est du genre très plantureuse. La moitié droite de son corps est couverte de cicatrices, traces des brûlures qu'elle a subie lorsqu'elle était enfant. Elle a eu suffisamment de chance pour que les flammes n'atteignent pas ses cheveux qu'elle avait encore courts lorsqu'elle était enfant. Ce qui lui permet de cacher la moitié droite de son visage derrière ses longs cheveux noirs, qui lui tombent jusqu'aux fesses. Il lui arrive parfois d'avoir des coiffures soignées, mais jamais elles ne dégageront complètement son visage.
De même, Sheeshon ne portera jamais de manches courtes sans un manteau ou une veste pardessus, ou des jupes courtes. Elle s'habille donc exclusivement avec des robes longues, ou bien des kimonos à manches longues, à la mode Mornienne en général. Ses tenues ressembles souvent à celles de son père ou de sa tante, avec les tissus à motifs colorés, les teintes de bleus, de verts, de blancs avec parfois une touche de couleur plus vive. Elle porte peu de bijoux, sauf ceux que lui ont offert Argental et son père : une pince à cheveux en argent massif à l'effigie d'un dragon Mornien, et une paire de bracelets de perles qui couvrent le dos de ses mains.

o CARACTÈRE :

Malgré ses vingt deux ans, Sheeshon a parfois le comportement d'une enfant de huit ans. Cela lui arrive de moins en moins, elle a parfois des idées saugrenues et parle parfois de façon incompréhensible. Elle n'en a d'ailleurs pas honte, et n'a jamais vraiment honte de rien, notamment lorsqu'elle mange comme une débile pour faire peur à ses prétendants. Elle a seulement honte, parfois, de ses cicatrices. Sheeshon est très émotionnelle, ressentant tout avec une certaine violence, et tire de cette émotivité une grande spontanéité qui est bridée par une timidité maladive. Longtemps repliée sur elle-même, Sheeshon n'a que peu d'amis, et elle laisse rarement quelqu'un s'approcher d'elle. Il n'y a que sa famille et Sheeban pour la connaître vraiment. Jeune fille sensible, elle a un coté très fleur bleue, qui va de paire avec son coté rêveur. Sheeshon adore imaginer des histoires.
Plutôt douce, elle n'est jamais violente, et a tendance à fuir lorsqu'elle est face à un conflit, ou à avoir peur lorsque quelqu'un crie. Autre point qui montre son caractère enfantin, Sheeshon a ses habitudes qu'il ne faut pas perturber, des lieux où elle aime passer son temps ou se rendre selon les circonstances.

o ARMEMENT :  

Aucun, et elle ne sait absolument pas se battre.

o POUVOIRS :

Sheeshon n'est pas télépathe à proprement parlé, mais sa télépathie fait partie de ses dons de Chaman, où elle communique d'esprit à esprit. C'est d'ailleurs la seule façon qu'elle avait de parler lorsqu'elle était enfant, juste après avoir été brûlée. Ses pouvoirs de Chaman sont très étendus, et elle possède le don de pouvoir se projeter et de voyager hors de son corps. Ses mêmes dons lui offrent une vision un peu particulière de la vie, où elle voit les gens tel qu'elle les perçoit.

o PASSIONS & PHOBIES :

Sheeshon aime Argental, et elle lui voue un amour presque naïf, mais tenace, qui depuis douze ans très exactement. En dehors ça, elle aime les travaux manuels, notamment la sculpture sur bois, ainsi que la peinture. Elle aime l'eau, beaucoup, surtout lorsque Oshia, l'élémentaire de son père joue avec elle. Elle adore les beignets au fromage, surtout trempés dans l'oignon confits, elle aime aussi les boules de riz avec un coeur fait soit d'une prune vinaigrée, soit cachant un cœur aux haricots rouges. Elle aime les gâteaux de lune au lait de coco, et se régale lorsqu'elle mange de l'anguille grillée, plat typiquement Mornien. Sheeshon aime manger en général, presque autant qu'elle aime lire. Lire est une de ses passions, et elle accumule les livres. La lecture lui permet de s'évader, alors qu'elle n'a pas beaucoup le droit de sortir, sa vie étant surprotégée par son père.
Sheeshon supporte très mal d'être en présence de flammes, surtout lorsqu'elle sont trop près d'elle. Elle déteste les jeunes garçons arrogants qui viennent la demander en mariage, et qui fuient dès qu'elle joue à être plus bête qu'elle ne l'est. Ce qui est assez amusant à faire.


III - Histoire


Entre ses mains, des chevaux de bois peints, qui galopaient dans l'herbe du jardin. Sheeshon était assise dans l'herbe encore légèrement humide de ces dernière semaines de pluie, et malgré les trois jours de beau temps. Ses genoux et ses vêtements seraient sans doute coloré de vert quand elle se relèverait. La petite fille aux cheveux noirs mi-long avait six ans, elle était calme et silencieuse, discrète, comme effacée, et surtout, perdue dans un monde qu'elle seule pouvait voir, entendre, sentir. Les chevaux dans une folle cavalcade, bondirent pardessus un gros rocher -un cailloux rond et lisse - et dans sa tête, leurs sabots martelaient le sol, leur flanc écumaient de sueur, le vent faisait flotter leurs longues crinières. Elle fit une pause, tentant de glisser les doigts sous les bandages. Elle s'arrêta. Les brûlures du feu auquel elle avait échappée deux ans avant. Si elle avait bien compris, le feu qui lui avait mal était de nature magique, le monsieur qui la soignait lui avait expliqué. Il était plutôt gentil, et il lui donnait toujours une sucrerie lorsqu'il terminait ses soins. Elle ne devait pas se gratter. Sa nourrice Liaban la regardait, ses doigts s'étaient arrêtés de tresser les brins d'osier de son panier. Sheeshon lui fit un petit sourire, et retourna à ses chevaux. Elle aimait bien Liaban, et elle aimait beaucoup sa fille, Sheeban, qui était plus vieille qu'elle, mais pas de beaucoup. Toute les deux étaient gentilles, douce, et leurs cheveux noirs faisaient comme de la mousse. Sheeshon aimait bien les tripoter et tenter de les lisser. Sheeban comprenait quand elle lui parlait, et Sheeshon ne demandait pas mieux. Sheeban connaissait aussi plein d'histoires qu'elle n'avait jamais entendues, et elle n'hésitait pas à venir jouer avec elle. Toutes les deux, elles avaient déjà vécu de folles aventures dans la maison.
Aujourd'hui, Sheeshon avait préféré jouer toute seule, appelée par son monde interne et imaginaire, un monde où elle n'avait pas mal, ou elle ne se grattait pas. La petite fille était pleines de pansements, des bandages qui enserraient sa jambe droite, son bras droit jusqu'à ses doigts, et sous ses vêtements, son buste, son ventre, étaient eux aussi couverts de bandages, comme la moitié droite de son visage. Elle avait été brûlée, et la douleur avait longtemps était cuisante, lancinante, insupportable, elle avait beaucoup pleuré, crié. C'était sa mère qui l'avait jeté dans le feu, son ancienne nourrice qui l'avait sauvée. Le frère de maman était maintenant le chef de la maison, il était souvent venu les voir, elle et maman, il parlait toujours doucement, même quand maman se mettait à hurler et à crier. Sheeshon savait que maman était morte, après qu'elle l'ait poussée dans le feu. Sa nourrice s'était jetée sur elle pour éteindre les flammes et la faire sortir. Maman était partie, ainsi que son papa à elle, et d'autres personnes. La maison qu'elle avait habité n'existait plus, à la place il y en avait une nouvelle, comme la grande maison dans laquelle elle habitait maintenant.
Son oncle était devenu son papa, il avait dit qu'elle serait sa fille. Elle ne le voyait pas beaucoup, mais elle avait le droit de venir dans son bureau, dans cette grande pièce, un peu vide, mais qui recelait plein de trésors. Elle pouvait rester tant qu'elle ne faisait pas trop de bruit, et elle ne devait rien dire, rien répéter, de ce qu'elle pourrait voir ou entendre. Son père lui lisait parfois des histoires le soir, ou quand l'envie le prenait, il débarquait là où elle jouait, et il se mettait à jouer avec elle. Sa tante jouait aussi parfois avec elle, Acyanhua était jolie, avec les même cheveux noirs que Sheeshon ou papa. Et il y avait aussi Lysanthir, le bras droit de papa, Sheeshon se demandait bien pourquoi son père avait besoin d'un deuxième bras droit, alors qu'il en avait déjà un, mais elle aimait bien Lysanthir. Il sentait le dehors, la résine, comme quand elle jouait avec les aiguilles du pin, ou  quand elle s'amusait à mettre ses doigts dans la sève collante des arbres. Et il avait des cheveux blancs et gris, des yeux comme le ciel un jour de soleil, mais le reste de son visage était caché par un masque. Sheeshon ne l'avait jamais vu sans. Il portait aussi de longs vêtements, beaucoup de vêtements, qui flottaient quand il marchait. Un personnage étrange, mais qu'elle aimait bien, elle adorait trainer dans ses pieds, et elle avait bien vu, que Lysanthir aimait bien Sheeban. Et puis il y avait tous ces gens qu'elle voyait tous les jours, les serviteurs, et les invités de papa. Sheeshon n'appréciait pas vraiment les derniers qui la regardaient parfois comme une bête curieuse. Parfois, une dame allait se montrer gentille avec elle, mais Sheeban disait que c'était pour plaire au maître -Sheeban appelait papa, maître, Sheeshon ne comprenait pas vraiment, mais comme sa mère travaillait pour papa, elle en déduisait que ça venait de là. Sheeshon se comportait mal quand il y avait trop de monde, et elle finissait par se réfugier dans sa chambre, ou dans le bureau de papa, sous le grand bureau en bois rouge. Si non, elle aimait bien les cuisines, où les dames lui donnaient toujours quelque chose à grignoter, un beignet au fromage, un boule de riz avec une prune vinaigrée au milieu, ou elles lui faisaient goûter les plats, qui étaient sans doute les deux meilleures choses au monde, avec l'aiguille grillée.
Les chevaux reprirent leur folle cavalcade dans l'herbe verdoyante du jardin, jusqu'à atteindre le bord de l'étang, où ils se trempèrent un peu, et elle aussi par la même occasion, pataugeant au bord, les pieds et les genoux, et sa robe par la même occasion. Ce n'était pas très grave, la robe était une robe pour qu'elle puisse trainer dans l'herbe. Le seul truc embêtant, c'était qu'elle trempait ses pansements avec l'eau. Mais tant pis, ça valait le coup. Soudain, l'étang se mit à bouger et la silhouette de papa apparut, ce n'était pas vraiment lui, mais Oshia, son compagnon de l'eau. Sheeshon lâcha les chevaux pour accueillir le nouvel arrivant, tapant dans ses mains pour montrer sa joie. Et si Oshia était là alors... Elle tourna la tête pour son papa dans ses vêtements flottants au vent arriver vers elle. Délaissant ses jouets, elle releva le bas de sa jupe pour courir vers lui.


***


La porte était entrebâillée, laissant filtrer un rai de lumière sur le sol et sur le mur. Une lumière jaune, un unique trait, le reste du couloir était plongé dans l'obscurité. Des voix basses et graves filtraient depuis la porte. Sheeshon tritura le bas de sa robe, ses petits doigts se crispant sur le tissus de sa chemise de nuit. Elle venait de faire un cauchemar, et sa chère Sheeban n'était pas là ce soir, elle dormait chez elle, car elle ne pouvait toujours dormir avec elle. Elle était donc partie chercher son père, ou en tout cas, quelqu'un pour la rassurer. Elle se déplaçait dans le noir, elle connaissait la maison par coeur, c'était son terrain de jeu favori après le jardin. Son cœur battait fort dans sa poitrine, et tout la moitié brûlée de son corps la grattait, alors que les ravages du feu étaient guéris depuis longtemps. Elle se gratta machinalement le visage, avant de rabattre ses longs cheveux, dissimulant la partie abîmée par les flammes. Mais elle avait vu le visage qu'elle imaginait que sa mère avait eu lorsqu'elle l'avait jetée dans le brasier, un visage déformé par la haine et la folie, et elle avait senti la morsure de la douleur, vu sa peau grésiller, et elle s'était réveillée la bouche ouverte sur un cri muet, en nage. Sa chambre lui avait soudain paru lugubre, elle s'était alors levée et avait pensé qu'à cette heure tardive, elle trouverait son père dans son bureau, car il n'était pas dans sa chambre. Elle aurait pu se tourner vers sa tante, Acyanhua avait de précieux conseils, mais elle n'était pas là non plus ce soir.
Elle s'approcha, tentant de faire le moins de bruits possibles, de la porte entre-ouverte, elle regarda dans la lumière. Son père était appuyé contre le manteau de la cheminé, débraillé comme il était, il avait du s'habiller à la hâte. Sur la gauche, dans son champ de vision restreint, les longues frusques de Lysanthir, le bras droit de son père, et devant elle, un autre homme qu'elle ne connaissait pas. Quand il se tourna légèrement, Sheeshon fut frappée par son visage. Ce profil qui se détachait devant les flammes de l'âtre, elle ne l'oublierait jamais. L'homme était entièrement vêtu de noir, et sa peau pâle et ses cheveux faisaient comme des tâches lumineuses. Ils avaient les yeux de la couleur des braises, et des cicatrices sur le visage. Son cœur avait fait un bond, et maintenant, il ne pouvait pas s'arrêter de battre. Son père sut qu'elle était là, son père avait toujours le chic pour la surprendre, quoi qu'elle fasse, où qu'elle se cache. Il avança jusqu'à la porte, et elle put voir le visage entier de l'homme se tourner vers elle. La porte s'ouvrit, et la lumière inonda le couloir. Prise en faute, Sheeshon baissa la tête. Elle se mordilla la lèvre, levant finalement les yeux vers son père.

-J-j'ai fait un cauchemar, le chuchotement eut du mal à passer ses lèvres.

Sans dire un mot, son père s'écarta pour la laisser entrer. Jahangir Qiang Sung pouvait être tranquille, sa fille adoptive ne dirait rien, ne répèterait rien de ce qu'elle avait pu voir ou entendre, c'était comme ça depuis qu'elle était petite. Sheeshon jeta un coup d'oeil à l'homme qu'elle ne connaissait pas, croisant son regard. Elle se sentit rougir.  Ses traits étaient durs, ses lèvres noires, et sa peau était bizarre, comme épaisse, et les cicatrices sur son front et ses joues avaient quelque chose d'artistique. Ses cheveux étaient blancs, mais ils devenaient progressivement dorés vers le bas. Ses bottes étaient couvertes de poussière, il venait de l'extérieur. Le cœur de Sheeshon continuait de battre la chamade, et à douze ans, elle venait de tomber amoureuse pour la première fois.
Lysanthir se défit d'un de ses innombrables manteaux, et le posa sur ses épaules, le manteau sentait le parfum, quelque chose de résineux, comme s'il avait crapahuté dans les aiguilles des pins. Il sentait toujours comme ça, mais c'était du à son pouvoir, Sheeshon aimait cette odeur depuis toute petite. Elle s'installa, silencieuse, dans un coin, rassurée, s'emmitouflant dans le manteau, et se cachant derrière ses cheveux longs. Pendant tout le temps que dura la conversation entre l'homme et son père, elle le regarda à la dérobée. Avant de partir l'homme lui fit un baise main, comme dans les histoires qu'elle lisait, et il avait dit qu'elle était charmante. Son coeur avait failli sortir de sa poitrine. Sa main brûlait presque là où il l'avait touchée, et elle le regarda avec des yeux ronds. Le visage de son père était fermé, indéchiffrable. Plus tard, il la reconduisit dans sa chambre, et attendit qu'elle s'endorme avant de partir. Demain, elle raconterait à Sheeban ce qu'elle avait vu, il fallait qu'elle parle à quelqu'un. Et elle savait que Sheeban garderait son secret.


***


Au matin de ses quinze ans, Sheeshon était assise sagement, le dos bien droit, vêtue d'une robe somptueuse. La soie était douce sur sa peau, le tissage était fin, malgré l'épaisseur due aux motifs de fleurs sur le tissus. La robe était bleu indigo, et les fleurs crèmes, quelques unes étaient bleues, et elles étaient soulignées de fil d'or. Ses manches étaient courtes, et la robe fendue sur les cotés, mais Sheeshon portait des rajouts, des manches évasées, couleur crème, et un jupon descendant jusque sur ses pieds, se plissant artistiquement autour de ses chevilles. Une partie de ses cheveux était relevée, celle de gauche, ainsi qu'une petite partie de ses cheveux à droite, formant un chignon dans lequel était passé une barrette ornée de fleurs. Elle se regardait dans le miroir, et songea que tout le maquillage du monde ne parviendrait jamais à cacher ses cicatrices. Sheeshon s'était faite à l'idée qu'elle grandirait avec ses cicatrices, et elle avait eu raison,  elles ne s'en iraient jamais, les flammes qui l'avaient défigurée n'avaient pas été des flammes normales
Elle fit tourner entre ses doigts l'objet qu'elle tenait, un autre ornement pour ses cheveux, une barrette, avec un dragon Mornien, en argent. Elle avait eu une robe qui allait avec, et elle savait de qui venait ses cadeaux. L'homme aux cicatrices, celui avec les yeux de braises, s'était lui qui les avait envoyés. Il s'appelait Argental, elle avait demandé à Lysanthir, et elle se plaisait à prononcer ce nom  à voix haute, depuis qu'elle avait douze ans. La même année de ses douze ans, Argental lui avait demandé la date de son anniversaire, car il ne pouvait lui faire de cadeau autrement. Et chaque année depuis trois ans, elle recevait un présent de sa part. Il avait vu, la dernière fois qu'il était venu, la sculpture de bois qu'elle avait fait pour son père, un dragon Mornien, accompagné d'un poisson. Lorsqu'elle rêvait, c'était ainsi qu'elle voyait son père et Oshia, son élémentaire. Lysanthir en avait un aussi, Siadnur, qui était vraiment jolie. Pour lui, Sheeshon avait sculpté un grand arbre dont le tronc était un corps de femme, et à ses pieds se tenait un homme endormi. Argental lui avait alors demandé si elle aimait les dragons, et Sheeshon avait répondu avec un oui plein de ferveur. Quand elle avait ouvert le paquet, Sheeshon ne se sentait plus de joie. Il s'était souvenu.  En réalité, ils ne s'étaient jamais vraiment parlé, juste quelques mots, elle ne l'avait vu qu'une fois par an, parfois plus, et toujours dans le bureau de son père. Ils faisaient affaire, et elle n'avait pas son mot à dire, elle avait toujours été silencieuse de toute façon. Chacune de leur entrevue était sujet à bien des conversations avec Sheeban, et plus elle lui en parlait, plus Sheeshon s'imaginait de choses au sujet d'Argental. Sheeban lui avait trouvé des livres qui le mentionnait, elle avait appris beaucoup de chose sur lui, mais rien de personnel. Elle, elle savait qu'il ne trouvait pas ses cicatrices, ses brûlures disgracieuses, il avait même baisé sa main droite, alors que le dos de celle-ci était partiellement couvert de tissus cicatriciels. Il était gentil et attentionné avec elle, et ce n'était pas pour plaire à son père.
Elle reposa soigneusement le dragon noir et argent dans sa boîte, refermant le couvercle de bois laqué et peint d'inspiration typiquement Esgaléenne. Sheeshon n'était jamais sortie, jusqu'à cette fameuse année de ses douze ans, de la maison familiale, protégée par des hauts murs, par les gardes de son père. A douze ans, elle avait eu le droit de sortir, toujours accompagnée de Sheeban et d'un ou deux gardes. Elle n'était jamais allée très loin dans la cité, mais c'était déjà merveilleux. Elle n'ignorait pas que autour d'Hitokage, il y avait tout un monde, pas seulement l'Empire, mais le reste d'Inwilis. Sheeshon avait découvert rapidement que l'imagination n'avait aucune limite, et nourrie par les livres, les histoires, les descriptions et peintures du monde extérieur, elle s'était évadée, rêvassant pendant des heures entières. Sur sa table de chevet, un de ses gros livres, et par terre, au pied de son lit, d'autres livres empilés commençaient à former un étrange rempart. Sheeban revint avec ses chaussures, et la petite maîtresse de maison s'appuya sur l'épaule de sa suivante tandis qu'elle l'aidait à chausser les petites chaussures. Sheeban se releva lorsque ce fut fini, elle contempla Sheeshon un instant avant de la prendre dans ses bras. Aujourd'hui, Sheeshon était officiellement présentée à la noblesse de l'Empire. A partir d'aujourd'hui, tout le monde saurait qu'elle pouvait se marier. Elle n'avait pas envie de se marier, sauf avec lui. Elle avait eu une discussion à ce sujet avec son père. Autant, elle adorait Jahangir, qu'Argental la rendait différente, la faisant se sentir toute bizarre. Son père avait insisté, comme s'il n'était pas d'accord pour qu'elle aime. Même tata, qui d'habitude n'était jamais d'accord avec papa, essaya de lui mettre en tête qu'il fallait qu'elle arrête de l'aimer. C'était impossible, car rien que d'y penser, elle en mourait presque. Acyanhua avait alors dit à papa que c'était impossible, et avait dit : advienne que pourra. Sheeshon n'avait pas compris, mais son père semblait l'avoir comprise. Depuis, il ne lui avait jamais plus dit qu'elle ne devait pas aimer Argental, et n'avait pas non plus insisté pour qu'elle rencontre d'autres jeunes gens de son âge. Elle n'en avait pas besoin.


***


Ses mains étaient devenues habiles. Elle savait d'instinct quel geste elle devait faire pour donner forme aux créatures de ses rêves. Son père lui fait aménager un petit atelier où elle passait beaucoup de son temps. Son père lui ayant interdit de terminer les figurines dans sa chambre, les copeaux de bois gênant les servantes qui faisaient le ménage. Elle pouvait bien sûr, le faire dehors, et Sheeshon ne s'en privait pas. Elle sculptait autant le bois que la glaise, et elle peignait en suite chacune de ses statuettes. Chacune était tirée de ses rêves, et ses rêves l'emmenaient loin, lui faisait parcourir le monde. Chaque nuit, elle s'envolait pour une destination dont elle ne connaissait pas le chemin, mais qui lui montrait des merveilles. Depuis peu, elle s'était même mise à sculpter des bâtiments, ou à reproduire en peinture des lieux qu'elle n'avait jamais vu de ses yeux. Acyanhua en avait reconnu quelques uns, et son père avait fait venir quelqu'un. Un monsieur qui avait l'air d'une dame, avec de longs cheveux blonds, tressés de pleins de tresses et décorés de perles bleues et vertes, comme la couleur de ses yeux. Il s'appelait Asuriel, et il était le premier Ai-Esu que Sheeshon rencontrait de toute sa vie. Il était Chaman, et lui aussi pouvait se déplacer dans ses rêves. Pour Sheeshon, les rêves n'étaient que des rêves, mais apparemment, elle se trompait. Asuriel lui apprit beaucoup de choses, et la nuit, avant de dormir, elle apprit à faire rester son esprit dans son corps, à ne pas sortir. Mais quand elle le faisait, elle apprit aussi à revenir, et à aller où elle voulait. Asuriel resta à ses côtés pendant presque une année entière, la guidant dans ses rêves.
Les créatures qu'elle sculptait était à la fois la façon dont elle percevait l'esprit des gens, mais aussi les esprits qui venaient lui parler. Elle apprit à les différencier, et ce fut assez facile, car les vrais esprits, les élémentaires, avaient des apparences plus bizarre que les autres. Et puis après, même sans dormir, elle put voir les élémentaires, Siadnur perchée sur l'épaule de Lysanthir, jouant avec ses cheveux, ou Oshia toujours autour de papa. C'était incroyable. Sheeshon avait alors commencé à sculpter presque chaque jour une figurine, la peignant avec plus ou moins de détails, les vernissant parfois simplement. Ce passe temps l'occupait, lui plaisait. Elle avait offert sa plus belle pièce à Argental, un dragon argenté aux ailes déployées, la gueule ouverte comme s'il crachait du feu, ou qu'il hurlait. Elle avait aperçu des dragons dans le ciel, elle avait entendu leurs voix, mais elle n'en avait jamais vu de près. Argental, dans ses rêves, était toujours ce vieux dragon argenté qui lui parlait d'une voix mélodieuse. Elle ignorait si son cadeau lui avait plu, c'était son père qui le lui avait fait parvenir, et elle ne l'avait pas revu depuis un an. A Asuriel aussi elle avait fait un cadeau, un Lumian, perché sur une patte comme les hérons. Son professeur avait été très heureux, et l'avait remercié en lui laissant un sachet de perles. Asuriel n'était plus avec elle depuis quelques mois. Il lui manquait parfois, et il manquait beaucoup à Sheeban qui avait beaucoup aimé l'Ai-Esu. Une fois, Lysanthir les avait entendues parler de lui, et Sheeshon avait bien vu qu'il était en colère. Sheeban avait peur de lui, ce que Sheeshon en comprenait pas. Lysanthir n'était pas souvent là, papa l'envoyait toujours faire des missions, et il quittait la maison pendant des mois parfois. Et quand papa partait, il laissait la maison à Lysanthir. Lysanthir était comme... comme un oncle pour elle, Sheeshon l'aimait bien, elle aimait joué avec Siadnur, surtout quand elle faisait pousser des fleurs aux couleurs bizarres. Et Lysanthir lui ramenait souvent des choses de ses voyages, et il pensait à Sheeban aussi. C'était vrai que Sheeban était drôlement jolie. Elle avait plus de seins que Sheeshon, qui parfois se désespérait de voir combien elle restait petite en comparaison de sa suivante. Elle avait un visage doux, et les mêmes cheveux épais et ondoyants que lorsqu'elles étaient petites. Elle était plus grande que Sheeshon aussi, mais pas plus que Lysanthir ou papa. Elle ressemblait beaucoup à sa maman, son ancienne nourrice, à qui papa avait donné une ferme à la campagne, où elle vivait avec le papa de Sheeban, Vodurald. Sheeshon l'avait bien connu, il les avait souvent surveillées enfants.
Sheeban s'arrêta de peindre, elle aussi s'était mise à la peinture, et cela aidait bien Sheeshon, car elle pouvait lui montrer directement dans sa tête comment elle voyait les choses. Elle plongea son pinceau recouvert de peinture vert clair dans le bol d'eau, le faisant tourner pour nettoyer la peinture. Elle demanda en suite :

-Tu veux quelle couleur pour le tour des écailles ?

-Hm... De l'or. Il avait des écailles vertes et or.

-D'accord, clair ou foncé ?

-Clair, comme ça.

-D'accord, je vois.

Sheeshon reprit sa sculpture, donnant un coup de ciseau ici. Elle venait de transmettre l'image du dragon vert et or qu'elle avait vu cette nuit. Elle avait traversé une grande étendue d'eau, énorme, sur laquelle voguaient des bâteaux avec de grandes voiles, certaines avaient même des couleurs. Et certains bateaux avaient des visages qui pouvaient parler. Elle était justement en train de terminer le visage poupin d'une figure de proue féminine.
-J'aimerai bien en voir une en vrai un jour, fit tout d'un coup Sheeban, ce doit être beau.
Sheeshon sourit et prit une inspiration, déversant en suite son rêve dans la tête de son amie. C'était comme refaire le voyage, mais avec quelqu'un qu'on aimait. Elle adorait partager ses rêves de cette façon, elle pouvait transmettre ses émotions, ce qu'elle avait pensé. Tout. Sheeban sourit et s'arrêta de peindre, juste le temps de savourer cet échange mental.


***


Le jeune homme qui lui faisait face, essayait de l'impressionner depuis une bonne heure. Le dîner était horriblement long, et Sheeshon n'avait pas envie de se montrer aimable. Elle n'avait rien reçu de sa part cette année. Elle était sans nouvelle, elle ne l'avait pas vu. Il n'était pas revenu depuis l'an dernier. Deux ans. Cela faisait exactement deux ans, trois mois, et quatre semaines. Sans compter les jours, cinq. Elle n'avait pas envie d'être gentille. Elle s'ennuyait. Elle était triste et furieuse à la fois. Elle avait envie de pleurer et de hurler. Et s'il l'avait oublié ? Et si... Non, elle ne pouvait pas y penser. S'il y en avait une autre ? Elle était restée absente pendant toute la première partie du repas, son père ne pouvait pas toujours refusé le moindre prétendant qui se présentait à sa porte, surtout lorsque cela concernait les gens avec qui il lui arrivait de faire affaire. Sheeshon se chargeait elle-même de rebuter ses prétendants, qui se rendaient bien vite compte qu'elle n'était pas tout à fait normal, quand ils ne lui jetaient pas des regards dégoûtés lorsqu'elle faisait exprès de montrer ses cicatrices. A vingt ans, Sheeshon n'avait pas beaucoup grandit, et elle faisait plus jeune que son âge, et se comportait parfois comme tel. Elle soupira lorsque le fils du noble qui parlait avec son père, et Jahangir l'écoutait poliment, mais Sheeshon voyait aux doigts qui tapotaient la table que son père était en passe de s'énerver. Elle repoussa les cheveux qui cachaient la moitié de son visage, lorsque le plat de résistance fut servi. La servante remplit l'assiette de jeune hôte, avant de remplir la sienne. Sans crier gare, Sheeshon remonta vulgairement les manches de son kimino, et prit la nourriture à pleine main, l'enfonça dans sa bouche, mâcha en en mettant partout, avala, et termina avec un grand sourire débile. Elle s'essuya la bouche d'un revers de main, et se précipita sur son verre, buvant goulument. Le jeune homme, dont elle n'avait pas retenu le nom lâcha sa paire de baguettes, la regardant bouche bée. Son père la regardait scandalisé, et Sheeshon refit son sourire le plus débile. Son père elle garda un air sérieux, et la réprimanda, avant de demander à ses hôtes d'excuser son comportement.
Cela suffit pour que le dîner se termine rapidement. Sheeshon était en train de se laver les mains quand son père entra dans sa chambre. Il était assis sur le lit, l'air sévère lorsqu'elle sortit les mains encore humides. Elle soupira et alla s'assoir à coté de lui, silencieuse, baissant la tête.
Finalement, Jahangir éclata de rire, et Sheeshon lui jeta un regard surpris. Il n'était pas en colère ? Elle fronça les sourcils. Elle avait pensé qu'elle se ferait disputée, ou au moins réprimander. C'est alors qu'elle remarqua la boîte posée de l'autre coté du lit.

-Il est arrivé un peu tard cette année, précisa son père en souriant.

Sheeshon se jeta en travers de ses genoux pour attraper la boîte en bois. Subitement, elle ne pensa plus à rien d'autre que ce qu'il y avait dans cette boîte. Les mains tremblantes, elle défit le sceau de cire, le cassant entre ses doigts, avant de soulever le couvercle. Elle plongea les mains à l'intérieur, et en retira une seconde boîte, en bois laquée, aux motifs Cyriacans. Rectangulaire et haute, Sheeshon défit l'attache de métal, et souleva ce second couvercle. A l'intérieur, des flacons de peintures, des couleurs paillettées, d'autres faisant comme du métal en fusion, des couleurs qu'elle n'avait pas, et un nouveau set de pinceaux. Elle regarda son père, le visage illuminé par un sourire radieux.


***


Il n'était toujours pas revenu, mais elle l'avait vu. A force de le rechercher, elle avait enfin mis à profit l'enseignement d'Asuriel, et elle l'avait cherché dans l'Empire. Elle avait trouvé Argental à Hitokage. L'incompréhension l'avait gagnée. Pourquoi ne venait-il pas s'il était dans la capitale ? Elle avait en suite compris lorsqu'il avait parlé avec cinq hommes. Parmi eux, un géant avec un bras de métal, qui retint l'attention de la jeune Mornienne. Elle écoutait leur discussion. Ils préparaient une guerre, et elle avait lieu demain. Les cinq hommes se dispersèrent dans la nuit, et Argental gagna une maison de citoyen toute simple. Elle attendit de voir ce qu'il faisait, s'il s'endormait, elle pourrait peut être lui parler. Peut être. Il ne s'endormit pas cette nuit là, et elle se contenta de rester à ses côtés. Le matin vint, et Sheeshon fut brutalement ramenée dans son corps. Sheeban la secouait pour qu'elle se réveille.
A son réveil, Sheeshon n'était plus très sûr d'elle. Est ce qu'elle avait rêvé, un vrai rêve, ou bien s'était-elle vraiment déplacée jusqu'à lui ? Elle mangea sans grand appétit ce matin là, atteinte par une sorte de fébrilité. Elle avait eu raison, et elle n'avait simplement rêvé. Lysanthir avait fait doublé la garde, et son père semblait ailleurs. Elle ne le vit pas beaucoup ce jour là. Pour se changer les idées, Sheeshon se rendit dans son atelier pour peindre les figurines qui attendaient d'être mises en couleur. Elle sortit la belle boîte en bois qui contenait les précieux flacons de peintures qu'il lui avait offert. Elle choisit un nid de Virviennes, prit les nuances de doré qu'il lui fallait, et se mit à l'ouvrage.
Il ne se passa rien. Elle n'entendit rien, et il n'y eut ni flamme, ni fumée, comme c'était souvent le cas le pendant la guerre. Sheeshon avait lu des livres, et vu beaucoup d'illustrations où des flammes ravageaient des villages, des villes entières. Rien. Le calme plat. Ce n'est qu'une semaine après qu'on criait la nouvelle partout, l'Empereur Kaliciar était mort, un autre avait pris sa place. Argental Tar Sùrion avait pris le trône et la tête de Chyrrlion Kaliciar.
Empereur. Il était Empereur. Elle n'en revenait pas. Elle ne s'y attendait pas, et voila que cela remettait en cause de ses plans. En devenant adulte, c'est à dire maintenant qu'elle avait vingt deux ans, qu'elle était en âge d'être mariée depuis sept ans, Sheeshon pensait pouvoir... Mais maintenant qu'il était empereur, elle ne le reverrait certainement pas de sitôt. Les Empereurs, comme les rois et les princes étaient des gens plutôt occupés. Tellement occupés que même dans les histoires, ont ne les voyaient pas. Ou en tout cas pas souvent. Elle allait se désespérer, Empereur, il y aurait plein de femmes autour de lui. Plus belles, sans cicatrices qui les défiguraient. Sheeban réussit à la convaincre, rien était perdu d'avance.


VI - Un petit mot ?


J'ai suivi la vague de remaniement qui coure sur Inwilis en ce moment.




Dernière édition par Sheeshon le Sam 31 Aoû - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:33

Bienvenue à vous deux !

Kawai girl... and bisho XD

Je suis très fière des signatures et des avatars que j'ai fait °( ^o^ )°



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Sheeshon
Noble
avatar

Peuple : Mornienne, probablement métisse
Second(s) Métier(s) : Chaman, télépathe puissante
Nombre de messages : 31
Localisation : En tête à tête avec un Empereur, si si si.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:34

Merci madame !

J'ai une jolie tête grâce à vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:35

Bienvenuuue !
Même si, veuillez m'excuser, je ne me suis pas encore présentée.
Au plaisir de croiser tout le monde !


Dernière édition par Akako Shiru le Dim 16 Mar - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:38

Woot ! Akako-san, réduit un peu ta banière, et ton avatar, avec imageshack, parce que ça agrandi trop les cadres du forum, mais si non bienvenue à toi aussi !



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Jahangir Qiang Sung
Noble
avatar

Peuple : Mornien, Humain.
Second(s) Métier(s) : Elémentaliste (eau) ; télépathe de moyenne intensité.
Nombre de messages : 89
Localisation : Occupé à acquérir un nouveau jouet.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 18:52

Bienvenue à mon cher Minami-kun, et à mon adorable Sheeshon, bienvenue aussi à toi Akako.

Merci Isil pour les signatures et l'avatar de Sheeshon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 19:09

Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Sam 15 Mar - 22:26

[Bienvenue]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 0:01


[se relève précipitement alors que deux scondes avant elle pissait le sang et crevais]
KAWAI RITSU-SAMA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
...Euh bienvenue aussi à vous ma p'tite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 1:25

Un bel homme du cran de Fei Long ? Oh.. Je pourrais bien venir prendre le thé en compagnie de Feng Hua sous peu alors.
Bienvenue à vous deux, sieur Ritsu et jeune demoiselle Sheeshon. Nous nous verrons bientôt je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 4:00

Oh bienvenue à ma p'tite nièce (Mum ?! I hope not ! XD) et à toi aussi Ritsu. [se retiens de faire la guige]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 4:06

*cherche du travail dans le journal de la rive sud d'Inwilis* Beuh fossoyeur, en aucun cas.
....Bonsoir et bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 4:16

Avec les nouvelles images sur le fofo j'ai bien faillit me perdre tiens. Enfin bon, bienvenue hein.
-Encore du bisho, beuarf-


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 11:05

Bienvenue messire Minami, et bienvenue à vous petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 13:07

bienvenu ici!

que dire de plus...Hum, je peux pas draguer, j'ai pas la tête pour ce matin.^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 16 Mar - 19:25

Tu peux pas draguer Telwy, t'es enchaîné, attaché, tout ce que tu veux.

Bienvenue au ténébreux Minami Ritsu ! Et bienvenue à la fille de Liu Fei Long !
Revenir en haut Aller en bas
Mogweed Fardale
Aubergiste
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Cuisinière et magicienne
Armée/Guilde/Institution : Ancienne d'Aeguishor
Nombre de messages : 124
Localisation : Derrière le bar ou en salle mon p'tit chou.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 23 Mar - 23:08

Bienvenue à vous deux !
Demoiselle Sheeshon, nous serons ravies de vous préparer des onigiris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheeshon
Noble
avatar

Peuple : Mornienne, probablement métisse
Second(s) Métier(s) : Chaman, télépathe puissante
Nombre de messages : 31
Localisation : En tête à tête avec un Empereur, si si si.
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Dim 6 Avr - 22:26

Mina-saan ! Arigato !

Même merci au monsieur qui fait des choses bizarres dans les toilettes... >.>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sheeshon Qiang Sung   Lun 7 Avr - 0:32

Viens Sheeshon, je t'emmène jouer dans les jardins hein [met ses mains devant les yeux de la gamine]
Revenir en haut Aller en bas
 

Sheeshon Qiang Sung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sheeshon Qiang Sung
» Jahangir Qiang Sung
» Bust out on it, we're maknaes ! ? feat. Hye Sung
» T'as pas un Kleenex(c) ou deux ? ou 8 ? T_T [Sung Yoon]
» Paek Il Sung ft Taeil / Nam Young Ho ft Zico
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: