AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Départ en fanfaronnade sur les toits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Départ en fanfaronnade sur les toits.   Mer 12 Mar - 16:12

Avisant les collines plus hautes qu'il ne l'imaginait, Torgan, la main en visière, scrutait les trois bestioles qui vagabondaient sur l'horizon que le soleil accompagnait de ses teintes orangées et or, quelques siffleurs ou autres animaux sauvages qui lui rappelaient malheureusement l'affreux gargouillis de son ventre affamé, hurlant à tue-tête des mots qui..
Une minute, depuis quand son ventre savait parler ?
Ah cela provenait d'en bas, quelqu'un venait déjà lui demander des comptes, à tous les coups on allait lui demander de rembourser les pavés fondus par..
« Bordel mais quoi encore, vous pouvez pas me coller la paix cinq minutes que je réfléch.. »
Il écouta la fin de l’encensement qu’une voix semblait lui faire, désarçonné par tant de.. De quoi ? Il n’en savait rien. Toujours est-il qu’on ne venait pas l’emmerder pour tout à l’heure. Etranges paroles.
Délicieuses pourtant. Il n’en avait entendu de telles depuis son départ.
Curieux de savoir qui pouvait bien les tenir il s’agenouilla au bord de la descente du toit, posant ses mains sur le rebord bombé.
C’était bien à lui qu’on destinait ces mots. Et, ouf ! C’était un jeune homme, qui se foutait ouvertement de lui, mais au moins c'était drôle ; aux traits déjà plus matures que le nigaud à l’épée ambrée, il était d’une beauté glaçante. Il devait plaire aux demoiselles, avec son physique de chétif musclé et ses cheveux mi-longs pour la gent masculine. Le fixant à son tour il lui tint à peu près ce langage.

« Oh toi ! Qui es-tu qui, dans l’ombre de la nuit,
Trébuche ainsi sur mes pensées secrètes ? »
Sur ces mots, il voulut se pencher un peu plus pour compter le nombre de paires d’oreilles susceptibles de se payer sa tête, mais dérapa sur une tuile mal fixée qui l’emporta.
« Oh la vici..se ! » S’écria-t-il en partant tête la première, son épée et ses bottes s’amourachant de quelques tuiles au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Départ en fanfaronnade sur les toits.   Mar 18 Mar - 0:40

En récitant comme il l’avait fait, le dunpeal s’était bien douté qu’on le regarderait de travers, pour sûr. Le ridicule ne tue pas pourtant, même s’il suit très longtemps il ne tue pas.
Et puis il devait bien ça à Mr je-saute-de-toit-en-toit, il avait quand même faillit se prendre une tuile sur la tronche à cause de lui. Niark. A moins que celui-ci ne le fasse tout seul.
L’autre lui renvoya une tirade de la même pièce. Un éduqué donc, noble peut-être ? Non, son attirail ne lui en donnait pas l’allure. Il resta momentanément étonné, mais se mit à sourire soudainement. Sa réponse était là sur sa langue, mais…
[-SWEEEEP - - - SBLAF !-]
-Oops…

Paddy sauta de sa selle, et se précipita; rennes de la jument fermement en main. Et s’accroupit sur les pavés, cape de voyage trainant dans le caniveau, retenant sa furieuse envie de rire. Ca ne devait quand même pas lui avoir fait du bien cette chute. Rien d’autre à part un postérieur particulièrement douloureux.
Les yeux pétillant de son rire contenu, de malice, il récita sa dernière réponse.

-Par aucun nom
Je ne saurais te dire qui je suis.
Il se releva et lui tendit la main, celle qui n’agrippait pas les rennes de ce maudit quadrupède qui avait faillit le mettre cul par-dessus tête.

- …J’vous paye une bière ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Départ en fanfaronnade sur les toits.   Mar 18 Mar - 23:16

La chute se fondit en un bruit mat, étouffement d’un patatras tout à fait burlesque.
Les bras tordus en croix, le petit oiseau tombé malencontreusement du nid refit surface sur le plancher des vaches.
Torgan réprima un hoquet de douleur.
Bordel de …
« Rhaaaaaa… » Ronfla-t-il en sentant son corps se rappeler à lui avec force supplices tandis qu’il se redressait en portant une main à son.. Postérieur endolori, histoire de masser un peu tout ça, que la douleur se dissipe un peu quand même.
Il arrêta net son geste lorsque -tilt !- ses yeux harponnèrent la présence de la voix lui ayant déclamé son petit poème aux abois, d’en bas. Sauf que, présentement, la voix n'était plus qu'à moins d’un mètre de sa tronche. Qui plus est, ladite voix lui proposait à boire. Mais encore, la voix était séduisante.. On pouvait même y percer une pointe d'humour.

Le bretteur tressaillit, puis fronça durement les sourcils, pour rappeler à cet idiot, et un de plus, sauf que celui-ci avait l’air un peu plus drôle que le précédent, allons bon, que dans l’histoire, il y était pour quelque chose, et que le tort n’allait pas seulement au manque de prudence du bretteur.
Il s’apprêtait à dire non lorsqu’un furieux gargouillis fit trembler tout son estomac, conférant à la scène un trait plutôt… Ridiculement mais passionnément comique.
Tirant une moue tout droit sortie des enfers, le bretteur abdiqua et prit la main qu'on lui tendait.
« Bon, ben puisque c’est demandé si gentiment. Et le nom du tombeur, euh.. du poète, c’est comment ? »
J’le tutoie ou j’le tutoie pas ? Il a des airs de môme mais.. Allez tant pis. On verra bien. Restons polis.
Un détail ayant échappé à tous les yeux ébahis par le vol plané, n’échappa cependant pas à la gravité. La sacoche pleine restée sur les hauteurs dégringola joliment et sans bruit, faible frottement de tissu côtoyant la surface lisse des tuiles, pour terminer sa chute avec un bruit sourd sur les omoplates de son propriétaire qui se massait son menton éraflé, à vif car il avait dévalé le toit sur le ventre.
« Bord…. ! Glapit-il. Mais c’est pas possible ! Bon, au moins j’ai récupéré le matériel. »
Il se passa la paume sur le visage en soufflant, puis, se relevant rapidement, comme pour éviter une nouvelle attaque céleste, il jeta un regard furibond par-dessus les tuiles, vérifiant que le sac n’était pas tombé par la volonté de quelqu’un.
Son faucon tournoyait dans le crépuscule depuis un certain temps, voyant son maître rassembler ses affaires, il se posa sur un pic surmontant l’arche d’une échoppe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Départ en fanfaronnade sur les toits.   Ven 21 Mar - 18:32

Oh dieux donnez lui la force mais c'était bien trop difficile de ne pas rire devant tout le patatras d'enchainement de loi de Finagle. Le dunpeal mit une main devant sa bouche pour cacher son sourire. C'était un peu comme si la malchance s'acharnait, ou alors ça en avait foutrement l'air. Il serra la main du funambule amateur, n'ayant pas lâché celle-ci.
-Le poète, tombeur -ou autre terme moins flatteur- se fait appeler Paddy.
Une bière donc, pour se faire pardonner. Squee, en plus de loi il n’avait pas vu mais, le gars était beau gosse ! Il jeta un coup d’œil discret aux mains calleuses du ‘hussard sur le toit’, miracle pas de bague ! Mazette, il avait péché le gros lot pour ainsi dire ou plutôt il lui était tombé du ciel. Bwah ah ah.

-Je connais quelqu’un qui tient une auberge pas trop loin d’ici, vous venez ?
Le dunpeal se retourna comme pour s’assurer que la jument était bien là. Et la traina derrière lui, direction le vampires hôtel, la taverne auberge d’un vieil ami à lui, un collègue en quelque sorte.
-Hm, je dois vous appeler Tuile branlante, ou vous avez un nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Départ en fanfaronnade sur les toits.   Ven 21 Mar - 19:27

En entendant le pseudonyme minable dont l'affublait le jeunot, Torgan soupira dans sa barbe, se passant une main sur le visage.
_ Euh.. Torgan, Torgan Luin. Et j'aimerais bien récupérer ma main.

Elle lui fut rendue. Dommage c'était la main gantée qui avait été laissée sur le carreau, du coup il s'essuya la seconde sur son pantalon, laissant une trace un peu moite le long de sa cuisse.
« Oh, pardon. » Avait répondu l’autre.


Revenir en haut Aller en bas
 

Départ en fanfaronnade sur les toits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Départ en fanfaronnade sur les toits.
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Royaume de Cemenwin :: Cemenwin la Citadelle de la Reine :: Rues & Habitations-
Sauter vers: