AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marquise ou Morwen Nil'Dae.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 161
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 15 Oct - 21:18

I - Identité





NOM, PRÉNOMS, SURNOMS : Morwen Dreydena Nil'Dae, surnommée la Reine Ecarlate, la Marquise Rouge, ou simplement Marquise, elle a d'ailleurs fait sien ce dernier surnom, gardant Marquise comme un second prénom.

AGE : Suis-je vraiment obligée de répondre ?
CASTE/MÉTIERS : Souveraine du royaume de Cemenwin, princesse Impériale de Morna.
PEUPLE : Dunpeal, sidhe de par sa mère, l'Impératrice Méssara Val'Eloelin, vampire de par son père l'Empereur Adrastos Nil'Dae.
SEXE : Femme.





II - Description



o PHYSIQUE :


Morwen Nil'Dae est une beauté. Dans sa jeunesse, ses très délicats et juvéniles firent des ravages. Aujourd'hui son corps est celui d'une femme dans la fleur de l'âge, figé dans le temps depuis ses cinquante ans. Son sang-mêlé lui octroie une certaine longévité, mais également la beauté et un vieillissement ne laissant aucune trace sur son corps. Ses traits allient la beauté noble des Nil'Dae, des traits sculpturaux, à la beauté sulfureuse des Val'Eleolin, à qui Marquise doit ses courbes alléchantes et sa chevelure rouge. La souveraine de Cemenwin possède un corps qui fait pâlir d'envie les plus belles femmes, une poitrine opulente, des hanches marquées, des jambes fuselées. Des courbes naturelles ne nécessitant aucun entretiens particulier, bien que Marquise s'excerce régulièrement à l'escrime, ou à l'équitation. Son visage possède les lignes sculpturales des Nil'Dae, mêlées à la sensualité furieuse des sidhes des Val'Eleolin: une bouche pulpeuse, un regard félin. Ses yeux sont d'un vert intense, couronné de longs cils recourbés, et surmontés de sourcils parfaitement dessinés. Des cicatrices, au nombre de trois, balafrent sa pommette, juste sous son œil gauche, vieille blessure qu'elle reçut lors d'une embuscade. Elle maquille ses trois cicatrices en larmes. L'œil aux trois larmes est d'ailleurs son emblème, flottant sur les bannières de Cemenwin et de la Légion Noire. Sa peau de porcelaine contraste fortement avec son abondante et flamboyante chevelure. D'un rouge intense, auburn, sa chevelure est coiffée de telle façon que son œil droit est à peine visible. Cela ne gêne en rien la souveraine, et cela ne fait qu'attirer l'attention sur l'œil balafré. Marquise sachant se mettre en valeur, elle se maquille avec goût, associant toujours la couleur de ses larmes à celle de ses bijoux ou de sa tenue. Sa bouche est souvent peinte d'un rouge cramoisi rappelant sa chevelure, et mettant ses lèvres en valeur, contrastant avec la pâleur de son visage, ou bien de ses dents. Morween est doté de la dentition d'un vampire, étant une Dunpeal ayant embrassé pleinement sa nature vampirique. En revanche, sa peau ne brille pas, signe que son héritage sidhe transparait seulement dans ses traits.
Toujours dans le souci de paraître à son avantage, et parce que Marquise aime particulièrement prendre soin d'elle, elle portera toujours des tenues uniques et confectionnées sur mesure. Marquise privilégie les robes fuselées, mettant ses courbes en avant, dont les jupes s'évasent à partir des genoux pour une plus grande liberté de mouvements. En privé, la souveraine portera des tenues plus simples, robes et déshabillés. Marquise privilégie la soie, le velours, le satin, et parfois le cuir pour ses tenues de chasse ou d'escrimes.  Elle portera souvent des vêtements aux tissus arborant toutes les teintes de blanc, de vert, rouge, ou violet, parfois du noir. Les broderies seront souvent dorées, de même qu'elle portera presque exclusivement de l'or pour ses bijoux. Ses parures sont assorties à chacune de ses tenues.


o CARACTÈRE :


Morween Nil'Dae est d'abord autoritaire. En tant que souveraine, elle s'attend à ce que chacun lui obéisse. Dominatrice, elle aime particulièrement avoir le dessus sur les autres, et ce besoin de contrôle s'explique par une légère paranoïa, liée à sa fonction de souveraine. Si Marquise est capable de tout contrôler, elle peut alors éviter le pire. Ambiguë, elle parait froide mais elle exsude une sensualité alliée à une certaine dureté. Il ne fait pas bon d'attirer ses foudres, car Morween fait partie de ses personnes dont les colères sont dévastatrices. Patience et détermination sont aussi deux traits principaux de son caractère, car elle est capable d'attendre longtemps pour arriver à son but, sans jamais se détourner de celui-ci. Observatrice, intelligente et vive, Morween Nil'Dae ne serait pas ce qu'elle est sans avoir le talent de savoir repérer les ouvertures, ou bien de lancer de nouveaux projets, tel que le dôme de Cemenwin qui permet aux nocturnes de vivre en plein jour. Ce sont ses qualités qui lui permirent également de planifier soigneusement la construction de Cemenwin, ainsi que de résister à l'Empire pendant cinq ans. Il arrive cependant, parfois, qu'elle redevienne l'enfant impulsive qu'elle était, s'emportant rapidement, d'où ses colères parfois titanesques. La maîtrise d'elle-même n'est due qu'à une discipline de fer. Sous son apparente froideur, Marquise est un volcan de sensualité débridée, et ses amants le savent. Séductrice, et quelque peu manipulatrice, elle est capable de souffler le chaud et le froid. C'est une passionnée, capable d'une grande violence dans ses sentiments.



o ARMEMENT :  


Marquise dispose d'une collection d'armes, souvent des lames. Elle privilégie les épées légères, tendant vers l'utilisation du fleuret ou de la rapière. Quelques poignards et dagues côtoient des arcs de chasses. Récemment, elle a fait l'acquisition de quelques armes à feu.


o POUVOIRS :


Versée dans l'art de la magie, art qui fit partie des enseignements qu'elle reçut enfant, Marquise est capable d'incanter des sortilèges jusqu'à un certain degré de complexité, mais elle se sert peu de cette capacité. Elle ne dispose d'aucune capacité liée à ses origines Sidhe, mais elle dispose d'une force supérieure à celle d'une humaine, de par sa nature de Dunpeal. Ayant accepté à bras ouverts sa nature vampire, boire du sang décuple ses capacités physiques. Ayant également bénéficié des enseignements des Sœurs de Charna, Marquise est versée dans l'art de la douleur, mais aussi du plaisir.


o PASSIONS & PHOBIES :


Marquise aime les plaisirs charnels, et elle s'y abandonne volontiers. Ses folles nuits sont d'ailleurs un des sujets de conversation préféré de la cour et de la populace de Cemenwin. Elle aime également goûter les mets fins préparés par ses cuisines, et les accompagner de bons vins. Elle possède toujours ses vignes sur ses terres près d'Akaash, et se fait régulièrement envoyer leurs productions.
Elle s'adonne à la chasse au faucon, à l'équitation, ainsi qu'à l'escrime, parfois plus par habitudes, acquises durant son enfance et son adolescence à Hitokage, que par réel plaisir, bien qu'elle ait parfois besoin de se défouler.
Cultivée, elle apprécie la musique, la poésie, les arts en général, et elle se fait parfois le mécène de certains artistes. C'est aussi une passionnée d'histoire et d'architecture, deux passions qui lui permirent de créer Cemenwin selon l'image qu'elle s'en faisait.
Sa hantise serait que Cemenwin soit détruite, que tout ce qu'elle ait entreprit et réussi disparaisse. Sa plus grande angoisse, sa plus grande peur était liée à la disparition possible d'Hereward. Elle devint elle-même l'instrument de sa mort, si bien qu'aujourd'hui, sa mort le hante toujours, tout comme celles de Lys et Forbesii.




III - Histoire

Le Hale s'agenouilla devant elle, et même à genoux, il était plus grand qu'elle. Morween Nil'Dae faisait de son mieux pour ne pas avoir l'air effrayée, fixant un point sur le torse du Hale devant elle.  La très jeune princesse Impériale tentait d'ignorer la foule. La Cour d'Hitokage s'était rassemblée pour assister à l'évènement, Hereward Hale deviendrait son homme lige, tout comme Ishimaru Lenwë était devenu celui de son frère ainé Forbesii. Son père lui avait présenté Hereward Hale, alors à peine sorti de l'adolescence, le jeune Hale avait la chevelure pâle des Nil'Dae, preuve irréfutable du lien unissant les Hale et les Nil'Dae bien avant même que l'Empire ne soit. Une amitié indéfectible cimentée par une loyauté et une confiance mutuelle, ainsi que par de nombreux mariages entre les deux maisons. Dans le sang d'Hereward Hale coulait ceux des Nil'Dae. Âgée de six ans, Morween Nil'Dae, jeune princesse impériale, se retrouvait pour la première fois confrontée à autant d'yeux braqués sur elle. Elle prononça sa part du serment d'une voix tremblante, puis plus affirmée, et quand Hereward toucha sa petite main du bout de ses lèvres, elle sentit la magie prendre effet, comme un verrou claquant, la liant pour toujours au Hale.
L'enfance de cette jeune princesse fut heureuse, protégée par les murs épais de la forteresse de l'Empereur à Hitokage qui l'avaient vu naître. Choyée par sa famille et son entourage, le passe-temps préféré de la petite fille était d'être en permanence sur les talons de son frère, ou de sur ceux de ses parents. Capricieuse, seul Hereward Hale arrivait à lui faire entendre raison, ou à se faire obéir, Morween lui vouant une admiration sans bornes. Son père réussit tout de même à lui transmettre ses valeurs, ses aspirations, Morween l'écoutant souvent avec un regard fasciné. Adrastos Nil'Dae aspirait à un avenir meilleur, des aspirations que son frère plus âge qu'elle semblait comprendre. La guerre et les préoccupations de l'Empereur semblaient bien lointaines à la jeune princesse, dont la principale préoccupation était de faire tourner en bourrique ses serviteurs, ou bien d'échapper à tel ou tel professeur. Évidemment, le lien de lige qu'elle partageait avec Hereward permettait à ce dernier la retrouver où qu'elle soit, la ramenant dans la salle où elle prenait ses cours, ou bien la réprimandant, et la forçant à présenter ses excuses. De Hereward Hale, Morween apprit l'humilité et la gentillesse, tandis que sa mère, la terrible Impératrice, elle apprit qu'elle devait tenir son rang, mais aussi à se donner les moyens pour arriver à ses fins. Méssara ne fut jamais une mère aimante, bien qu'elle montra de l'affection parfois, elle attendait de ses enfants qu'ils se montrent à la hauteur, qu'ils soient dignes de leur rang, car elle les savait vouer à des destinés exceptionnelles. Tempérant la dureté de sa mère, Adrastos Nil'Dae, sage empereur, fut un refuge autant que Hereward ou Forbesii, bien que ce dernier soit presque toujours suivi d'Ishimaru qui se plaisait à asticoter Morween. La jeune princesse impériale en grandissant, finit par penser que son père avait raison, qu'il fallait que l'Empire cesse d'être en guerre, qu'il s'ouvre aux autres royaumes. Pourtant, le rêve de voir un Empire nouveau s'effondra quand Adrastos mourut brutalement, assassiné sur la route d'Akaash l'Ancienne, où son escorte tomba dans une embuscade. Méssara Nil'Dae, née Val'Eloelin, coiffa la couronne, se proclamant Impératrice, déclarant Forbesii trop jeune pour régner.

Le règne de Méssara laissa une emprunte bien particulière dans l'histoire de l'Empire. Ce fut un règne désastreux. Quand Méssara mourut empoisonnée, l'Empire était au bord de la ruine. Adrastos Nil'Dae avait fait son possible pour mettre fin à la guerre incessante et ancestrale qui opposait Morna à Cyriaca à propos de la possession des Gorges de Dragica. Il avait aussi passé plusieurs accords commerciaux avec l'Andanorië et le royaume d'Alatairë. Méssara réduisit ses efforts à néant, attaquant Bois-Blanche, exprimant ainsi ses velléités d'expansions de l'Empire. L'Empire même était au bord de la guerre civile, et Méssara mit fin à la menace interne en faisant chasser, enfermer ou bien exécuter les Nil'Dae et ses opposants qui cherchaient à mettre son fils ou la sœur de son défunt mari sur le trône. Elle plaça les Val'Eleolin aux postes clefs, démettant Hale, Nil'Dae ainsi que Darslan de leurs fonctions, réduisant l'influence des autres maisons au profit de la sienne. Elle instaura la tyrannie, quiconque s'opposait à elle ou bien avait le malheur de lui déplaire risquait de finir ses jours dans une geôle ou bien de mourir dans d'atroces souffrances. Méssara s'entoura d'opportunistes et d'ambitieux, plaçant sa confiance en la personne d'Ithiria Mantissia, une sœur de la douleur particulièrement ambitieuse, et dont les méthodes expéditives plurent à l'Impératrice. Cette dernière envoya son fils au front, le plaçant à la tête d'une légion, et l'envoyant combattre le Bahram. Morween Nil'Dae se retrouva très vite isolée, ses faits et gestes surveillés par les espions de sa mère au cas où elle tenterait de lui nuire, complotant contre elle. Cloîtrée dans la Forteresse de l'Empereur, Morween eut pour seule compagnie Hereward Hale, son homme lige, qui lui faisait passer les messages de soutiens des Hale ou des Nil'Dae ayant survécus à la rage de sa mère. Morween fit son devoir de princesse, apparaissant aux banquets, en public, toujours étroitement surveillée. Celle que son père aimait appeler son Petit Feu Follet avait grandi, et ses traits alliaient la beauté suave et aristocratique des Nil'Dae et la sensualité furieuse des Val'Eleolin. Une beauté, et Morween ne tarda pas à s'en apercevoir, qui ne laissait personne indifférent, à l'exception d'Hereward, qui malgré ses efforts, persista à refuser ses avances, à prendre les perches qu'elle lui tendait. Morween s'efforçait également de garder le contact avec son frère, mettant au point un code, au cas où ses lettres seraient lues. Forbesii Nil'Dae remporta de nombreuses victoires, dont l'Impératrice s'enorgueillissait, tandis que ses propres généraux subissaient défaites sur défaites dans l'Eredmorn, les légions repoussées par les forces conjointes de Bois-Blanche et Altare. Sa mère persistait dans ses guerres vaines, exhortée par Ithiria, dont les mœurs et habitudes terrorisaient autant la cour qu'ils ne la faisaient jaser. Ithiria jeta son dévolu sur le si fidèle Hereward Hale. Morween fut accusée de haute trahison, enfermée dans ses appartements, gardées par les suivantes de la Sœur de la Douleur. Cette fois, totalement isolée, Morween ne put qu'implorer sa mère de lui rendre son homme lige à chacune de ses visites. Ithiria finit par lui rendre, devant toute la cour. Hereward était méconnaissable, amaigri, portant des traces de tortures, brisé. Maintenant incapable de remplir son serment, le lien de lige fut détruit,  et Morween Nil'Dae fut confiée à la garde d'Alexander Hale, jeune Dunpeal issu de la Légion Noire. Pour prouver qu'elle n'était pas une traîtresse, Morween dut mettre fin aux jours d'Hereward Hale qui n'était déjà plus qu'un mort en sursit. Alexander Hale désireux de prouver sa bonne foi, fit emporter et guérir le corps. Hereward Hale fut inhumé dans le tombeau familial des Hale, son corps préservé de la décomposition par des sorts, Morween passa alors plus de temps penchée à pleurer sur son cadavre que parmi les vivants.

Se sentant impuissante et inutile, Morween Nil'Dae se mit à vouer une haine féroce à sa mère ses partisans. Et bien qu'Alexander Hale ait été choisi par Méssara, il se montra d'une loyauté indéfectible envers la jeune princesse. Alexander Hale l'idolâtrait, la voyant comme une petite chose fragile et sans défense. Morween Nil'Dae décida de prendre son destin en main, et si sa mère pouvait s'entourer de Sœurs de Charna, la princesse Impériale pouvait faire de même. Elle trouva le pendant d'Ithiria en Planorga, une drow plantureuse qui non seulement lui enseigna ce dont elle avait besoin, sans pour autant devenir une Sœur de la Douleur, lui enseigna également que la chair n'est pas seulement sujette à la souffrance, mais aussi plaisir. Planorga s'était présentée d'elle-même, au nom des Sœurs de Charna, dont les règles leur interdisaient de se servir de leurs aptitudes à des fins personnelles, ou bien d'outrepasser les ordres de leur déesse. Ithiria bafouait l'ordre des Sœurs de la Douleur en enseignant leurs techniques à ses partisanes et partisans. L'art des Sœurs ne devant pas être ainsi divulgué en dehors du cadre d'un véritable apprentissage, Ithiria se devait de mourir et ses disciples avec elle. Planorga vint donc trouver Morween Nil'Dae, accompagnée de sa disciple et déjà Sœur, Atrazine. Les deux Sœurs permirent à Alexander Hale de pouvoir relâcher sa vigilance, le temps de dormir tandis que les deux prêtresses servaient alors de garde du corps à la princesse. Morween ne se contenta pas de recevoir l'enseignement des sœurs de Charna. Dacre Hale épéiste de renom fut tiré de sa prison à sa demande pour qu'elle apprenne l'escrime. Savoir manier une épée correctement pourrait très certainement lui servir un jour. Jusqu'ici, la princesse avait déjà goûté les plaisirs de la chasse, à l'arc ou bien au faucon, mais l'ivresse d'un combat à l'épée était aussi forte que celle d'une nuit de plaisir. Sa mère ne vit aucun inconvénient à ce que sa chère fille apprenne quelques techniques qui puissent éventuellement la rendre utile. La princesse criait alors haut et fort que sa mère était la plus grande impératrice que Morna eut connue, soutenant le tyran. Et c'était là le seul moyen de ne plus être constamment surveillée, bien qu'Ithiria garda toujours un  oeil sur elle. Et c'est d'ailleurs ce qui perdit l'ambitieuse sœur. Morween retourna la situation à son avantage, faisant raconter partout qu'Ithiria briguait le trône. Méssara dans sa paranoïa ordonna que les disciples d'Ithiria soient tous exécutés, la conseillère disparu alors mystérieusement. En réalité, Morween la piégea, lui laissant croire qu'elle l'aiderait à échapper à sa mère, le temps qu'elle plaide sa cause. Planorga et Atrazine se chargèrent de leur Sœur renégate alors qu'elle s'attendait à quitter la Forteresse de l'Empereur sans le moindre heurt, avec l'aide des amis de Morween.
Sa conseillère disparue, Méssara s'appuya sur sa fille, qui finit par l'empoisonner. L'Impératrice mourut sur son trône, les poumons détruits par le poison. Forbesii Nil'Dae fut rappelé à la hâte et fut couronné. Jamais alors Morna n'avait connu d'Empereur plus grand depuis l'Impératrice Hitokage. Morween Nil'Dae resta dans l'ombre de son frère, soutient indéfectible, abattant ceux qui tentèrent de faire obstacle au nouvel Empereur. Ce dernier avait le soutien d'Akaash, les Naraanbaatar ayant fait le déplacement pour son couronnement, afin de lui jurer allégeance devant tous. Morween s'inclina elle aussi devant son frère, bien qu'elle s'attira la méfiance de ses partisans, car tous se souvenaient qu'elle avait été fidèle à Méssara. Forbesii sur le trône, les Val'Eleolin furent anéantis, l'Empereur leur retira titres et terres, leur fortune, ne leur laissant que Rougeaiguille leur fief. Il donna aux Varadnur, une famille de basse noblesse vivant encore selon les anciennes coutumes de l'Empire, le Col de Rougeaiguille et les terres autours. Les Varadnur avaient autant pour mission de surveiller la montagne que de surveiller les Val'Eleolin. Ces derniers tentèrent bien de restaurer leur ancienne puissance, mais se montrant digne de sa mère, Morween Nil'Dae fit en sorte que leurs projets soient avortés. La moitié des Val'Eleolin périt sous la hache du bourreau, accusé de trahison, l'autre moitié disgraciée et rejetée finit par s'étioler ou bien par mourir sur le champ de bataille durant la Grande Guerre, jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une seule héritière de Rougeaiguille, et quelques membres épars de ce qui fut une grande famille.

Forbesii Nil'Dae reprit et poursuivit l'œuvre entreprise par son père. Durant toute la première moitié de son règne, Forbesii parvint à assoir son pouvoir, fédérant l'Empire tel que le firent Hitokage, Morna le Noir et Morna le Jeune avant lui. Il mit un terme à la guerre opposant l'Empire à Cyriaca, passant des accords avantageux, démontrant la volonté de l'Empire de maintenir la paix mais aussi de développer les échanges avec les autres royaumes. Cette politique d'ouverture Forbesii s'y consacra, ouvrant ses frontières, prenant lui-même la tête des délégations chargées des négociations, laissant les rennes de l'Empire à Arsenios Naraanbaatar, et confiant Hitokage à sa sœur. Morween Nil'Dae s'acquitta de cette tâche avec brio, maintenant l'ordre dans la capitale impériale. L'Empire était à nouveau en bon ordre, les Nil'Dae et les Hale à la tête de celui-ci dans le Nord, les Naraanbaatar et les Hale au Sud.
Morween Nil'Dae retrouva le faste de son enfance, admirant la volonté de son frère, se réjouissant de voir les foules fêter chacune de ses apparitions, déchainant les passions. A la cour de l'Empereur se côtoyaient la haute noblesse et les grandes figures d'Inwilis tout entier, accompagné par les plus grands chanteurs et musiciens. Adrastos Nil'Dae eut été fier s'il n'était dans les bras de Dämons. A chaque déplacement de l'Empereur, une longue cohorte de seigneurs suivaient, toujours plus nombreux à partager sa vision d'un monde meilleur,  à tel point que Forbesii Nil'Dae se rendit au Conseil de l'Alliance du Nord, sur l'invitation de Jehan le Sage.
Là où son frère réussissait, Morween Nil'Dae veillait dans l'ombre, fidèle soutient. Elle refusa toujours de se marier, bien que les prétendants soient légions, prenant çà et là des amants, la princesse Impériale refusait le moindre engagement, et ceux qui se souvenaient d'Hereward Hale murmuraient parfois sur son passage, ou après un refus essuyé par un prétendant. Alexander Hale était toujours attaché à ses talons, la suivant comme son ombre. Avec le temps, la relation étrange qu'ils entretenaient avait continué, l'amour et la haine s'y mêlant toujours, bien qu'avec la mort de Méssara, Morween devint plus encline à accepter le Hale à ses côtés, sans pour autant accepter de prononcer le moindre serment qui le lierait à elle. La séparation avec Hereward Hale avait été trop douloureuse, elle était encore trop récente, et hantait encore ses pas. La crypte où reposait son cadavre était un lieu qu'elle continuait de visiter en secret, contemplant le cadavre au visage serein de celui qui avait toujours été à ses côtés depuis ses cinq ans.

Lys. La première fois que Forbesii mentionna Lys Aethmal, Morween sut que son frère était tombé sous son charme. La jeune Lios était humble, timide, fraîche, bien qu'elle sache faire preuve d'une grande force de caractère. Que son frère choisisse une fille de petite noblesse étrangère ne gênait guère Morween, qui préférait le savoir marié à une femme qui ne chercherait pas à placer sa famille aux postes clefs de l'Empire plutôt à qu'une femme issue d'une grande famille de l'Empire. Forbesii Nil'Dae recevait des propositions de mariages presque chaque jour depuis son retour du Nord, où Jehan le Sage, roi du Falast lui avait donné son amitié.
L'Empereur refusait alors chaque femme ou jeune fille qu'on lui présentait, n'ayant d'yeux pour Lys, lui faisant une cour d'abord discrète, puis assidue. Pour Morween, ce fut amusant de voir son frère essuyer des refus là où il n'avait eu que des victoires. Finalement, les fiançailles furent annoncées à Altare, et cette fois, Morween fit le déplacement avec son frère. Ces fiançailles furent ce qui déclencha le meurtre le célèbre d'Inwilis et la guerre dévastatrice qui en fut la conséquence directe.  Forbesii Nil'Dae avait trop réussi, couvrant l'Empire de Morna de gloire, lui faisant prendre une autre direction que celle de nation belliqueuse cherchant toujours à dominer ses voisins. Le futur mariage de l'Empereur avec Lys Aethmal déchainait les passions, et le couple était porté aux nues. L'Empire comme l'Esgal se réjouissait de se mariage. Morween elle-même était heureuse de voir son frère si amoureux et si heureux. Quelques semaines avant le mariage, il lui annonça que Lys était enceinte, son ventre commençait à s'arrondir, et elle limiterait alors les apparitions en public jusqu'au mariage. L'Empire aurait bientôt un héritier, et à n'en pas douter, Mei ferait en sorte de leur donner d'autres. Du moins, c'est ce qui aurait dû se passer.  Lys retourna séjourner dans sa famille, et loin de la protection de l'Empire, elle fut assassinée. Morween accompagna son frère dévasté jusqu'à Bois-Blanche, où Lys devait être enterrée.
Shelbaïkh Mahulakh se réclama auteur du meurtre de Lys, et déclencha une guerre ouverte avec l'Empire. Son frère plongea dans une rage aveugle, entrainant tout l'Empire à sa suite. Pendant dix longues années les Légions impériales déferlèrent sur les royaumes de l'Esgal, assiégeant d'abord Bois-Blanche, puis Alatairë. Dix longues années où l'Empire ne cessait d'avancer, conquérant des terres, rasant des villages et massacrant ses ennemis, tout ce qu'aurait voulu Méssara Nil'Dae ou bien Morna le Noir. Si Bois-Blanche céda au bout de deux ans, le siège d'Altare dura longtemps, trop longtemps. Jehan le Sage rejoignit Dämons et Macha la Flamboyante lança les forces de l'Alliance dans cette guerre qui enflamma tout Inwilis. La guerre se solda par la destruction d'Altare et des forces en présence, la magie incontrôlable tuant massivement sur son passage, créant un désert totalement aride autour de l'ancienne cité. Les Légions de l'Empire battirent en retraite, et Morween Nil'Dae se retrouva propulsée à la tête d'un Empire tombant en ruine, dont les forces battaient en retraite talonnées par les forces restantes des royaumes de l'Esgal et les troupes fraîches de l'Alliance. Ceux qui avaient toujours douté des capacités de la princesse impériale furent déçus. Morween Nil'Dae teint Hitokage contre le siège que la capitale Impériale subit, rassemblant les légions autour d'elle, tandis qu'à Akaash, d'autres se rassemblaient également autour de Damodara Naraanbaatar, épouse d'Arsenios qui se pressa de rejoindre sa cité à la tête de ses légions. Cyriaca et les forces du Bahram mirent fin à cette folie, les forces de l'Esgal et du Nord se heurtant aux cohortes du royaume divin, autant qu'aux légions regroupées autour des deux places fortes de l'Empire. Morween Nil'Dae se rendit sur les ruines de Bois-Blanche, avec les autres généraux de Morna pour que la paix soit conclue. L'Empire fut condamné à verser à un tribut à la ville détruite de Bois-Blanche, rien ne pouvait être fait pour Altare dont les abords et la cité elle-même étaient devenus inapprochables.
Morween aurait alors pu monter sur le trône, succéder à son frère. Il n'en fut rien. Au retour de Bois-Blanche, son escorte fut attaquée et décimée. Morween Nil'Dae s'échappa de justesse, aidée par Huace Brise-Os et Dubhslaine, célèbre duo cavalier et dragon qui avait combattu au côté des royaumes de l'Esgal. Morween écopa de sa célèbre cicatrice, trois balafres sous son œil gauche, qu'elle maquille pour donner l'illusion de larmes. Le dragonnier veilla sur elle, et lui trouva un guérisseur pour éviter qu'elle ne perde son œil. ses cours d'escrime avaient payé et lui avaient évité le pire. Huace ramena la princesse Impériale saine et sauve à Hitokage, où Alexander Hale avait été emprisonné pour avoir failli à sa tâche. Le Brise-Os lui promit alors qu'il viendrait à nouveau l'aider si elle avait besoin de lui. Une déclaration aussi soudaine que brutal, à l'image du guerrier Drow, qui plut suffisamment à la princesse pour qu'on en fasse un de ses amants notoires.
L'Empire était alors en ébullition. Des factions se créèrent. Certaines maisons se rangèrent derrière Morween, voyant en elle la juste héritière du trône, d'autres se rangèrent derrière elle-même, briguant le trône, et d'autres factions se formèrent autour d'Arsenios Naraanbaatar, seigneur d'Akaash l'Ancienne. La cour d'Hitokage devint un nid de vipères, et les tentatives d'assassinats se succédèrent, Morween Nil'Dae prit la fuite, se réfugiant à la cour de Cyriaca, à Eiren, où elle fut accueillie par une nouvelle Eire, reine Ephémère de l'Immortel Meadh. Alexander Hale put suivre sa maîtresse. Galadan Seigneur des Andains l'accompagna également. Galadan s'était rallié à son frère durant la guerre, amenant avec lui d'autres andains. Avant cela, il avait souvent fait partie des seigneurs aux tenues somptueuses de la cour impériale, et Morween avait fait sa rencontre en s'asseyant sur lui, le prenant pour un coussin, alors qu'il était sous sa forme de loup blanc. Elle l'avait quelque peu côtoyé après cet incident, apprenant rapidement que sa chère Atrazine et le seigneur des Andains étaient rivaux, si bien qu'elle évita de les mettre dans la même pièce. Galadan fut celui qui lui permit de s'échapper, tandis que Atrazine et Planorga donnaient le change, protégeant leurs arrières, les rejoignant plus tard à Cyriaca.
En prenant la fuite, Morween renonça définitivement au trône impérial. Malgré le fait qu'elle ait réussi à tenir ses troupes et la cité durant la guerre, son influence était moindre par rapport à celle d'Arsenios Naraanbaatar où celle de Chyrrlion Kaliciar qui avait été à la tête d'une légion dans les royaumes de l'Esgal. Général estimé, les légions du Nord de l'Empire lui obéiraient. En l'état, Morween ne pouvait guère espérer monter sur le trône, et si elle s'y était assise, elle y aurait sans doute laissé la vie. Heureusement pour elle, Kaliciar n'était pas noble, et n'avait pas tout une Maison derrière lui dont les membres essaieraient de faire disparaître ses rivaux. Chyrrlion avait d'autres soutiens en plus des légions, celui des Darslan, que les Nil'Dae avaient dépossédé, et les quelques Val'Eleolin encore en vie, espérant tirer quelque chose d'un empereur qui ne serait issu d'aucune grandes familles. Chyrrlion Kaliciar s'empressa alors de prendre en otage les quelques Nil'Dae ayant échappés à Méssara, ainsi que les Hale d'Hitokage qui ne purent lui échapper. Chyrrlion coupa ainsi l'herbe sous le pied à Arsenios Naraanbaatar. Akaash l'Ancienne, du temps de Forbesii Nil'Dae avait obtenu une sorte d'indépendance, gérant seule la frontière avec Cyriaca, ses légions bataillant quelques fois avec le Bahram. Cette indépendance, Forbesii Nil'Dae l'avait octroyé, ayant lui-même servi dans les légions d'Akaash, et ayant en suite placé sa confiance et son amitié dans les Naraanbaatar, fidèles vassaux.  La menace d'une guerre civile planait sur l'Empire, si bien que Damodara, épouse d'Arsenios, choisit dévoiler sa véritable identité: Ashirindra Nil'Dae, sœur d'Adrastos Nil'Dae Premier du Nom. Elle refusa le trône, et en échange, Chyrrlion ne lâchait pas ses chiens sur Akaash, et l'Empire restait intact. Une guerre civile aurait été désastreuse si peu de temps après la Grande Guerre. A Cyriaca, Morween Nil'Dae entendit les nouvelles, et regarda depuis la majestueuse cour de Meadh l'Immortel Chyrrlion monter sur le trône. Elle se découvrit une parente, la sœur de son père, disparue quand sa mère s'était proclamée impératrice. Elle écrivit à cette tante revenue d'entre les morts, et ce fut tout ce qu'elle fit et qui eut un rapport direct avec l'Empire.

Morween Nil'Dae se fit oublier, séjournant pendant quelques années à Eiren, puis à Vasundhara, avant de se montrer à la cour d'Akaash, où sa tante l'accueillit à bras ouverts. La princesse impériale mit à profit ses années d'exil, créant des liens avec de puissantes familles, et certains Hale qui n'avaient pas été fait prisonniers se rangèrent à ses côtés, Alexander Hale restant fidèle à son poste. Et puis, elle entendit parler des derniers Val'Eleolin de Rougeaiguille, fief perdu au pied de l'Eredmorn. A la tête de ce qui restait de leur maison, Elayne Val'Eleolin, jeune comtesse capricieuse. Avec la complicité d'Ashirindra, Morween qui alors ne possédait que le titre vide de sens de princesse impériale, se fit octroyer des terres dans la vallée du Mokosh, devenant alors Marquise. Faisant fructifier ses terres, elle finit, au bout de quelques années, par amasser une fortune considérable, en plus d'avoir cultivé ses relations, allant jusqu'à traiter avec l'Andanorië, dont la reine Neijaya prisait les vins de la vallée du Mokosh. Morween Nil'Dae, sœur de Forbesii Nil'Dae fut oubliée, et elle put ainsi se rendre à Rougeaiguille, se présentant sous le titre de Marquise. Sa cousine Elayne accepta cette prestigieuse invitée, qui pourtant possédait moins de terres qu'elle, et ignorant la fortune de Morween, la pensait désargentée et chassée d'Akaash. Morween fit alors preuve de patience et de ruse, se montrant la digne fille de Méssara et d'Adrastos. Egale à elle-même, elle fit de la modeste cour de Rougeaiguille une cour fastueuse, attirant par sa présence, artistes, beaux seigneurs et belles dames, ruinant par là même sa cousine en coûteuses réceptions, mais lui sauvant toujours la mise face à ses créanciers, trouvant toujours miraculeusement quelque argent pour les rembourser. En vérité, Morween Nil'Dae avait passé un pacte avec Baine Loviatar, voleur notoire de la région, lui et sa famille montaient magouilles sur magouilles, quand ils ne volaient pas simplement l'argent où ils en trouvaient, s'enrichissant et devenant le fléau de la région. En échange de son aide, à savoir dépouiller soigneusement les amis d'Elayne, voire Elayne elle-même, elle anoblirait Baine et sa famille, qui auraient alors le champ libre pour exercer d'autres activités. Dans le même temps, celle qu'on surnomma alors la Marquise Rouge ou la Marquise Écarlate tissa d'autres relations, notamment avec les Varadnur, tombés en disgrâce depuis l'intronisation de Chyrrlion, la promesse qu'elle leur fit fut simple, restaurer leur pouvoir sur le col de Cemenwin et en faire un haut de passages pour le commerce. Elle approcha également les Telrunya qui briguaient une propriété d'Elayne qui leur permettraient d'exploiter l'Eredmorn et d'en extraire les minerais et pierres précieuses, mais aussi de cultiver des plantes rares et de les vendre au prix fort. Là aussi, les Telrunya furent facile à convaincre. Elayne Val'Eleolin finit par se retrouver isolée, et Morween cultiva la paranoïa et la mégalomanie de la jeune noble, l'isolant plus encore du reste du monde, devenant la seule et unique personne en qui Elayne avait confiance. Gagnant influence et pouvoir sur la région, agissant au nom d'Elayne, Morween fit enfermer les plus proches conseillers et amis de la comtesse, avant de finalement faire enfermer celle-ci.  Régnant alors sur Rougeaiguille et sa région, Morween Nil'Dae construisit patiemment son propre royaume. Rougeaiguille prit alors de l'ampleur, la cité ne cessant de grandir, le petit fief de Val'Eleolin devenait une cité majestueuse, attirant à elle les regards, rebaptisée Cemenwin. Morween Nil'Dae, dite Marquise, gouvernait cette cité état, et eut tôt fait de réclamer son indépendance, si tôt des escarmouches éclatèrent avec les forces de l'Empire.

La guerre d'indépendance de Cemenwin dura cinq ans. Marquise était loin d'être stupide, et si Cemenwin ne cessait de s'agrandir, il lui fallait également des fortifications à la hauteur. Faisant venir des bâtisseurs des quatre coins d'Inwilis, s'inspirant des hautes murailles d'Alatairë au faîte de sa gloire, Cemenwin devint imprenable, capable de soutenir un siège sans que ses murailles ne s'ébrèchent. Dans le même temps, s'étant débarrassée d'Elayne, elle put aussi lancer les travaux d'aménagement du col de Cemenwin, et bientôt aéronefs et convois affluèrent, payant un droit de passage moins cher que celui du Col d'Hitokage, et pénétrant ainsi dans l'Empire. La nouvelle d'une guerre se répandit et si Chyrrlion avait ses partisans, que Akaash décida de rester neutre pour sa propre survie, certains Hale se rallièrent à Marquise. Sa puissance s'appuyait déjà sur trois familles, les Varadnur ayant une force militaire considérable, les Telrunya ayant la fortune, et les Loviatar dans une moindre mesure, avant la possibilité de saboter bien des projets rien qu'en mettant le nez dans les comptes de ses adversaires. Marquise avait également levé ses propres troupes, et d'anciens légionnaires  rejoignirent les rangs des légions de Cemenwin. Huace Brise-Os et Dubhslaine apportèrent leur aide, combattant les dragonniers de l'Empire, et allant jusqu'à Hitokage avec Dacre Hale, célèbre épéiste ayant échappé aux sbires de Chyrrlion, ils délivrèrent Sovrana Hale et sa dragonne à deux têtes, Nestis et Risally. Autre épisode notable de cette guerre, le duel que mena Alexander Hale devant les remparts face à Orn Eednat, général de la Légion Noire. Vainqueur du duel, Alexander Hale prit le poste de général de cette légion d'élite, ralliant ainsi des vétérans et des légionnaires tous guerriers d'élites triés sur le volet à la cause de Marquise. Cemenwin tint bon, soutenue par Cyriaca et l'Andanorië. Chyrrlion finit par céder. Morween Nil'Dae obtint l'indépendance, et créa ainsi son propre royaume. Exigeante et impitoyable, elle posa ses conditions, et l'Empereur dut faire libérer les Hale et les Nil'Dae encore retenus prisonniers. Elle en profita également pour déplacer le tombeau d'Hereward Hale jusqu'à Cemenwin, où elle l'installa dans une des cryptes sous le palais qu'elle s'était fait construire sur l'ancien. Marquise régnait alors toute puissante sur Cemenwin, qu'elle ne cessa jamais de rendre plus majestueuse et grandiose, donnant naissance à chacune de ses idées.
Elayne Val'Eleolin était morte pendant la guerre, et personne ne se soucia de la comtesse dépossédée. Marquise fit en sorte que plus aucun Val'Eleolin ne puisse nuire aux Nil'Dae ou aux Hale. Hale, Varadnur et Telrunya devinrent les cerbères de la Reine Ecarlate, chiens de garde de Cemenwin, ses trois maisons entièrement dévouées à la souveraine protègent ses intérêts depuis maintenant cinquante ans. Comme promis, Morween anoblit les Loviatar qui devinrent la plus grande famille de financiers et de comptables jamais connue dans l'Empire.  Les Hale de nouveau à la tête de la Légion Noire, Marquise mit un point d'honneur à faire de toutes ses légions une Légion Noire, et ainsi, se différenciant des légions impériales, les légions de Cemenwin portent l'armure et l'uniforme noir, arborant fièrement l'emblème de la souveraine, un œil souligné de trois larmes.

Après que Cemenw soit enfin devenu un royaume, Morween Nil'Dae, jeune reine alors, reçut une visite inattendue. Elle l'était d'autant plus qu'on n'attend pas la visite d'un mort. Ishimaru Len Wë, homme lige de son frère était en vie après toutes ses années. Il la trouvait lors d'une de ses nombreuses visites au tombeau d'Hereward Hale. Car les Hale n'étaient pas la seule chose que Morween Nil'Dae avait obtenu de l'Empire. Elle avait fait installer la tombe dans la nouvelle crypte des Hale de Cemenwin, sous le palais à Cemenwin. Marquise y avait un accès direct. L'endroit n'était pas secret, mais elle recevait rarement de la visite dans la Crypte. Len Wë avait quelque chose de changé. Il n'y avait jamais eu qu'une entente cordiale entre eux, mais celui qui se tenait devant elle était loin d'être normal, ou entier. Entre ses mains, une boîte ressemblant à un cercueil. Len Wë fit d'elle sa complice, lu confiant le cadavre de l'enfant à naître de son frère et de Lys. Elle apprit alors que les histoires à propos du retour de son frère et de sa future épouse à la vie n'étaient pas tout à fait fausses. Elle apprit de sa bouche ce qu'il avait fait, et qu'il y avait perdu plus. Il avait veillé jusqu'ici sur le corps de l'enfant, sur les alliances de son Empereur et sa femme qui permettrait à l'enfant de revendiquer sa légitimité. Morween comprit alors qu'il voulait qu'elle essaie de créer la vie à partir du cadavre, de donner un héritier à l'Empire si on entreprise venait à échouer, et que ni Lys ni Forbesii ne revenait. Len Wë lui confia donc le cercueil de l'enfant. Si elle réussissait à faire "naître" l'héritier, peut alors pourrait-elle déloger Chyrrlion du trône qu'il usurpait. Nombreux seraient ceux qui se rangeraient derrière la descendance de Forbesii. Son frère était mort depuis plus de vingt ans maintenant, mais sa gloire passée n'avait pas été oubliée. Son souvenir dans l'Empire était encore vivace. Len Wë ne pouvait plus le faire lui même, son sortilège lui avait coûté cher, et comme elle pouvait le voir, il n'était plus que l'ombre de ce qu'il avait été.
Morween Nil'Dae laissa longtemps le cerceuil auprès de Hereward, le plaçant dans le tombeau. Le corps de l'enfant serait préservé comme celui du Hale, en attendant qu'elle trouve le moyen de faire venir dans le monde de Mei l'héritier de son frère.  Len Wë ne revint jamais, et avec les années, Marquise décida de laisser l'enfant à Dämons. Jamais elle n'eut vent durant les années qui suivirent de la moindre rumeur concernant le retour à la vie de son frère. Puis, elle vint à penser que le plan d'Ishimaru était voué à l'échec. Ce que Dämons prenait, jamais il ne le rendait, et c'était là une chose dont elle était plus que certaine. Hereward Hale ne s'était jamais relevé depuis qu'elle l'avait placé là.

Les rues étaient pleines de lumières, de musique, de rires, de cris de joie, Cemenwin était en liesse. La cité fêtait alors la quarantième année de la formation du royaume, après que l'Empire eut cédé. La fin de la guerre, et le début de son règne, Morween Nil'Dae, celle que l'on appelait toujours plus volontiers Marquise, un surnom qu'elle avait fait sien, le portant comme un second prénom, avait fait le tour de sa cité. Elle avait distribué à la volée, des pièces d'or à la foule, et sa gracieuse majesté nourrissait le peuple, ayant demandé à ce que chaque quartier puisse avoir son banquet. Après tout, quarante ans de règne, ce n'était pas rien. En se contemplant dans le miroir, elle avait vu que le passage du temps avait commencé à l'affecter, elle n'avait plus le visage juvénile qui avait tant trompé ses ennemis. Les cicatrices sous son œil étaient toujours là, bien que quelques peu estompées avec le temps. Elle les avait peintes en vert aujourd'hui, les assortissant à sa somptueuse robe et aux émeraudes du diadème qui retenait son imposante chevelure de feu. Une parure offerte par les Telrunya. Ses plus loyaux serviteurs avaient répondu présents à ses invitations, et avaient pris leurs places au banquet de ce soir. Ses cuisines s'étaient surpassées, tout comme ses serviteurs, qui sous la houlette de Someya Min Hoa, un ancien légionnaire, devenu son intendant, avaient exécuté un ballet sans faute. Après le banquet, les danseurs avaient emplis la salle, Marquise avait même acceptée quelques invitations, celle de Alexander Hale, général de ses légions, de Huace Brise-Os, auxquelles se succédèrent, celles d'autres Hale, Varadnur et Telrunya, de l'ambassadeur d'Akaash, celui de Cyriaca, d'anciens amants éconduits, et son amant actuel, général d'une de ses légions. Dosian Del'Nor l'avait fait danser deux fois, au grand dam d'Alexander que Marquise se plaisait toujours à faire enrager. Son général supportait mal la concurrence, et bien qu'elle n'ait jamais franchi le pas avec le Hale, Marquise savait qu'il voyait tous ses amants d'un œil noir. Del'Nor avait eu un parcours remarquable, montant en grade très rapidement, lors d'une nouvelle bataille avec l'Empire, Chyrrlion ayant parfois des velléités de conquête, relents d'une gloire passée. L'Empire semblait décliner, mais Marquise n'y prêtait qu'une oreille distraite, il n'y avait que son royaume qui comptait. Dosian était jeune et robuste, un brin impétueux, et marié, mais son épouse, lui avait-il dit, n'avait rien retrouvé à redire que leur souveraine ait jeté son dévolu sur lui. Cela amusait grandement Marquise, trouvant Del'Nor rafraîchissant et terriblement appétissant. Oh bien sûr, il n'était pas le seul à partager son lit, elle s'offrait régulièrement quelques nuits enflammées avec Balafre, un simple légionnaire dont la stature faisait qu'il avait du mal à passer certaines portes. Elle refusait tout simplement de se marier, et maintenant qu'elle était reine, elle pouvait se passer d'un roi, refusant de partager son pouvoir. Sa mère avait fait tuer son père, elle n'en doutait pas, simplement pour coiffer la couronne impériale. Marquise refusait qu'on la dépouille ainsi de ce qu'elle avait construit. Elle désignerait un ou une héritière en temps voulu, mais jamais elle n'épouserait un homme. La sépulture d'Hereward à coté de laquelle elle était assise, suffisait à renforcer ses convictions. Son seul homme lige avait l'air paisible, figé dans un sommeil éternel.

En ce début de troisième âge, le règne de Chyrrlion s'écroula, et Argental Tar Sùrion coiffa la couronne impériale, après avoir conquis Hitokage sans le moindre heurt. Une nouvelle qui fit moyennement plaisir à Marquise. Kaliciar était peut-être mort, sa tête exposée aux yeux de tous sur une pique, mais Tar Sùrion et son coup d'état... Cemenwin et son royaume subiraient sans doute moins de guerre ou de pressions sur leurs frontières de la part de l'Empire, le temps que ce nouvel empereur s'installe, mais Marquise ne savait guère à quoi s'attendre d'un autre des anciens généraux de son frère. Akaash resta silencieuse, et Marquise vit ce silence comme une approbation. Tar Sùrion avait donc le bras suffisamment long pour avoir gagné les Naraanbaatar à sa cause. Marquise décida de garder un œil sur l'Empire, tout en faisant face à une crise interne. Alexander Hale démissionna de son poste de général de la Légion Noire, pour une raison qu'il se refusa à donner. Morween Nil'Dae le prit comme une trahison, mais décida de le laisser partir, certaine que le Hale ne ferait rien pour lui nuire. Le plus urgent était alors de trouver un remplaçant au général, sans compter que cette soudaine disparition risquerait de perturber l'équilibre et l'ordre que la souveraine maintenait d'une poigne de fer dans son élégante capitale.
Un malheur n'arrivant jamais seul, la sœur de Forbesii reçut une visite inattendue, mais également synonyme de changements. Qui aurait cru que les morts pourraient marcher à nouveau sur la terre et respirer comme les vivants ? Hereward Hale était vivant, cadeau empoisonné d'Uranach. Uranach le Renégat, le Traître... et pourtant, il avait servi Forbesii loyalement après qu'il ait rejoint les forces de l'Empire. La toile tissée par Ishimaru Len Wë continuait de dessiner, et Marquise fut happée. Uranach avait ramené à la vie Hereward Hale, ainsi que sa nièce. Uranach avait réussit à faire venir en ce monde la descendance morte dans le sein de Lys. Il fit de la dépouille enfermée depuis près d'un siècle dans ce petit cercueil,  une jeune fille pétillante et pleine de vie. Blaithin, c'est ainsi que Marquise nomma l'homonculus doué de vie. Uranach s'assurait ainsi qu'elle n'intervienne pas dans ses plans. Si Morween tentait la moindre manigance, Uranach n'hésiterait pas à placer Blaithin sur le trône de Cemenwin, révélant à Inwilis tout entier qui étaient ses parents. Quant à Hereward, ce qu'Uranach avait donné, il lui était facile de le reprendre. Ishimaru Len Wë l'avait trop bien informé, et Marquise maudit le Samildanach pour s'être moqué ainsi d'elle. Pire encore, Lys et Forbesii seraient vivants et arpenteraient Inwilis. Galadan l'avait quitté depuis maintenant deux ans, alors qu'elle tentait d'empêcher que la folle légende sur les Sceaux d'Ishimaru se réalise. Trop tard. La présence d'Uranach, le coup d'état d'Argental Tar Sùrion, tout ceci ne signifiait qu'une chose: la guerre.
Marquise n'avait pas bâti Cemenwin de ses mains pour qu'on lui prenne, elle n'avait pas sacrifié tant de chose pour que tout soit balayé par des revenants, par le souffle agonisant d'un autre âge. Comme à son habitude, elle survivrait, et se placerait du côté des vainqueurs. Jamais plus elle ne subirait comme elle avait subi le règne de Méssara, ou plus tard les tentatives d'assassinats répétées de Chyrrlion. Il aurait été simple de tuer Blaithin, l'homoncule était vivante, mortelle, et toute chose mortelle peut donc rejoindre Dämons. Et pourtant, elle n'en fit rien. Elle n'aurait pas sa mort sur la conscience, pas celle-ci en tout cas. Morween Nil'Dae fit de Blaithin son héritière, l'appelant sa nièce, et lui donnant tout ce dont elle avait besoin pour un jour peut-être, pouvoir régner. Marquise n'était pas arrogante au point de penser pouvoir vaincre la mort, et si elle pouvait réparer ses erreurs en épargnant une seule vie, celle d'une enfant innocente et ignorante des plans d'Uranach, alors elle le ferait. Sans pour autant se montrer défaitiste, puisque soupçonnant une attaque de l'Empire sur Cyriaca, elle envoya deux légionnaires dans le plus grand secret prévenir Meadh l'Immortel qui l'avait accueillie lorsqu'elle avait cherché un refuge.

VI - Un petit mot ?




Votre souveraine détestablement préférée se refait pour la énième fois, une beauté. En espérant que celle-ci soit la dernière, car elle n'a pas été de tout repos. Je crois n'avoir oublié personne qui me soit lié, à l'exception de tous les scientomages et autres renégats qui sont reliés à Cemenwin, et qui ont choisi de fuir, ou bien dont les expériences ont échappé à leur contrôle.




Dernière édition par Morwen Nil'Dae le Mar 23 Fév - 17:15, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 15 Oct - 21:43

bienvenue belle demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 595
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 15 Oct - 21:46

Bienvenue ^^



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 15 Oct - 21:50

bienvenue...en éspérant rapidement croiser votre route Twisted Evil On devrait bien s'entendre! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Mogweed Fardale
Aubergiste
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Cuisinière et magicienne
Armée/Guilde/Institution : Ancienne d'Aeguishor
Nombre de messages : 123
Localisation : Derrière le bar ou en salle mon p'tit chou.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Lun 16 Oct - 22:25

Les Soeurs Fardale vous souhaite la bienvenue en Inwilis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galadan
Seigneur des Andains
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Enflamme toi, un incendie du coeur...
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Lun 16 Oct - 22:42

Bienvenue ma Reine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 161
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Sam 21 Oct - 19:31

Merci à tous de vôtre accueil...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 161
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 25 Nov - 21:52

Je me devais d'avoir une présentation digne ce nom !
La mienne était un peu vieillotte, la voila neuve, et avec beaucoup de changements, ainsi que des images, pour que vous admiriez ma plastique parfaite, rires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 25 Nov - 21:59

tsss tu as les seins qui tombent *va voir altrazine*
Revenir en haut Aller en bas
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 161
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 25 Nov - 22:11

Alors là franchement...

Et c'est Atrazine, pas Altrazine... Elle serait très mécontente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 25 Nov - 23:19

J'adore la fiche! mais encore plus le sourire!
Revenir en haut Aller en bas
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 161
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Jeu 25 Juil - 1:46

Étant donné les nombreux changements dans l'histoire d'Inwilis, et la création par moi-même de certaines annexes, j'ai remis à jour ma présentation, avec la nouvelle fiche.

Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne lecture mes chéris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dosiän Damador
Artificier
avatar

Peuple : Aérial
Grade : Général
Armée/Guilde/Institution : 1e Légion de Cémenwin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Jeu 25 Juil - 2:48

C'est très réussi. Bravo. Une plume qui s'améliore de fois en fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivarel
Chaman
avatar

Peuple : Elfe blonde.
Nombre de messages : 299
Localisation : Cernée par des fous, et une montagne à clochette borgne et brute.
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Jeu 25 Juil - 19:26

Rebienvenue chère collègue d'administration !

Une superbe présentation EPIQUE qui a le mérite d'être très complète sans infomations superflues et surtout sans qu'on ne s'en lasse (j'ai tout lu, j'ai pas fait de lecture en biais comme pour certaines présentations trop longuettes XD)

En un mot, comme en cent: Respect [s'incline]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 595
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Marquise ou Morwen Nil'Dae.   Dim 28 Juil - 15:33

Hé hé ! Un bonjour à ma moitié démoniaque.

Ah cette présentation, on recadre les choses, enfin.



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
 

Marquise ou Morwen Nil'Dae.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Marquise ou Morwen Nil'Dae.
» ANGÉLIQUE___ «Marquise des Anges »[5%]
» Morwen [Terminée]
» Révérie [Marquise de l'Epine Dorée]
» Morwen Deffhals.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: