AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans le temple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Dans le temple   Ven 28 Déc - 17:45

Il pleuvait beaucoup sur la route, ce qui ne ralentit pas le prophète qui maintenait ses grandes emjambées sur la route parsemée de rochers. Lin était toujours accroché à lui sur son épaule, Masuaro faisait quand même tout pour éviter qu'il ne soit trop balloté histoire de ne pas être déséquilibré et de pas trop l'abîmer non plus. Le temple fut rapidement en vue, le prophète acceléra l'allure et ils arrivèrent vite aux portes.
Le lézard entra, Lin toujours sur son épaule, ils étaient trempés jusqu'à la moelle et l'eau dégoulinait sur le sol. Il alla dans une petite pièce et déposa doucement Lin sur une chaise, des serviteurs arrivaient avec des serviettes chaudes et sèches, l'un d'entre eux entendit une au prophète qui la pris.

-Occupez vous de l'offrande. Séchez le et donnez lui des vêtements propres et chauds. Ensuite enmennez le dans la chambre attenante à la mienne et veillez à ce qu'il ne manque de rien.

La chambre dont parlait Masuaro était une pièce assez grande qui avait deus entrées, une par le couloir qui était fermée la nuit et gardée le jour, et une autre qui se faisait par la chambre-bureau du prophéte afin que ce dernier ai toujours un oeil sur son offrande principale. Masuaro alla vers la porte et s'arrêta la main sur la poignée.

-Qu'on ne me dérange sous aucun pretexte. Ah, et que quelqu'un aille soigner son bras, j'ai été contraint de lui donner une petite leçon de politesse avant de partir...

Le prophète tourna la poignée et s'en alla, la serviette sur ses épaules. Il se dirigea vers une autre pièce, mais celle-ci était un lieu où seul le prophète pouvait se rendre. La porte s'ouvrit et se ferma sur une pièce ronde, noire, avec des colonnes le long des murs. Une petite colonne de marbre noir se trouvait au milieu de la pièce, sur cette petite colonne un tissu noir recouvrait une forme ronde posée au beau milieu d'un pentacle doré. Le prophète retira le tirru et le posa à ses pieds. Il tendit la main au dessus d'une boule noire dans laquelle une flamme semblait se trouver. Cette flamme grandit en une spirale lorsque les doigts du prohphète éffleurèrent la surface de l'objet. Ses pensées entrèrent dans l'objet et allèrent dans un autre palantire, celui du castel des foudres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Sam 29 Déc - 14:41

Laurëlin se retrouva les fesses sur une chaise, trempé, mais au chaud. Masuaro avait été gentil, c'était à son tour d'être destabilisé. Bien entendu, des serviteurs se précipitèrent au pas de course pour donner des serviettes chaudes, d'abord au Prophète, les autres attendants ses directives. Quand il ordonna qu'on le sèche, Laurëlin fut assailli par deux personnes, une jeune femme séchant ses cheveux, et un jeune homme s'occupant de ses pieds, et un troisième les rejoignit pour essayer de le déshabillé.
Laurëlin râla un peu, mais se laissa faire. Le groupe de religieux l'entraina jusqu'à ce que serait "sa chambre" ou plutot sa cellule, il eut à peine de le temps de se retourner.
-Merci, fit-il en souriant, pour la route.
Pour sourire, Laurëlin avait tendance à pencher la tête sur le coté, de fermer les yeux et de sourire. Très vite, le lézard disparu de son champ de vision pendant qu'on l'emmenait.

Il atterit dans une pièce, assez grande, un peu dénuée de personnalité, meubles en bois sombres à cause du passage du temps, sans ornements, s'il pouvait, il patienterait peut être en les décorants... Les murs en pierres, étaient recouverts par des rideaux de lin beige tendu, puis enlever coté froid, les meubles étaient donc sobres, un lit, une table avec deux chaises, une commode basse qui servait aussi de table de chevet, une petite armoire, et une porte donnant sur une salle d'eau.
Les draps étaient aussi de couleurs sobres, blanc cassé, crème, beige, brodé de petites fleurs rouge pâle, donnant une note un peu plus chaude, seule fantaisie dans la pièce. Un tapis épais englobait le sol de la pièce, couleur crème.
Plusieurs chandeliers, sur pied, ou accrochés au mur pour la lumière, et une petite cheminée où flambait un feu, et une fenêtre munie de volets et rideaux, ainsi que de grille. Génial.
Laurëlin se retrouva à moitié à poil, en train de se faire sécher, juste par des hommes, vu qu'il en était un. D'ailleurs la jeune femme avait été pris de confusion... Il s'était contenté de regarder dans le vide, il avait l'habitude.
Vêtu d'un nouveau kimono, il apprit que Marquise avait envoyé des bagages. La petite armoire était pleine à craquer, et la commode aussi. Il eut droit à des chaussons fourrés, histoire qu'il n'est pas trop froid aux pieds. Les deux garçons rembarquèrent les serviettes mouillées et ses vêtements, le laissant seul dans la pièce.
Il décida de fouiller un peu. La pile de linge dans la commode l'intriguait, et pour cause. Il dénicha son nécessaire à outils pour le bois. Stupéfait, Laurëlin songea que ça, ça ne venait pas de Marquise... Il n'avait taillé que des petites pièces au palais, par contre, chez Maeglin, il avait refait la décoration... ça ne pouvait venir que du gérant du Vampiric's Hotel.
Il s'empressa de le remettre sous le linge, et de refermer le tiroir.
S'asseyant sur le bord du lit, il constata, en regardant ses pieds, qu'il y avait des choses en dessous.
Il se mit à quatre pattes et tira. Deux malles en bois et cuir. Non vérouillées, il les ouvrit sans problèmes, et dénicha des livres... Laurëlin, n'ayant que ça à faire, se mit à les regarder, et à en feuilleter certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Dim 30 Déc - 22:57

Il replaça le tissu et partit en direction de la porte. Le prophète sortit de la salle, deux serviteurs l'attendaient, attendant le moindre de ses ordres. Il leur donna d'un geste nochalant la serviette et marcha en direction de sa chambre-bureau, les deux serviteurs le suivant sans faire trop de bruit. Il se rappela du sourire du jeune Lin, il souriait d'une manière étrange, il l'avait même remercié pour la route... C'est fou ce qu'il a pu oublier rapidement leur rencontre et ce que lui avait fait le lézard... Il devait avoir un problème de mémoire. Le prophète s'adressa aveuglément aux deux hommes qui le suivait.

-L'offrande est-elle sèche ? L'avez vous enmené dans sa chambre ?


-Oui maître, nous avons fait tous ce que vous nous avez ordonné...

-Et aussi, maître, c'est un ho-

-Je sais que c'est un homme ! Ca ne change en rien la cérémonie. Homme ou femme, cette offrande sera sacrifiée comme toutes les autres. Ca ne me plait pas, pas du tout, et vous savez très bien pourquoi... Sauf que je ne donnerais pas satisfaction à Marquise, je garderais cette offrande et je lui enverrais même une missive lui annonçant que son cadeau me touche et me plait beaucoup... Disposez avant que votre présence ne m'énerve...

Il alla directement dans sa chambre, qui lui servait accessoirement de bureau. C'était une grande pièce, avec des meubles sombres et sobres, les murs étaient recouvert de peaux d'animeaux, principalement des peaux de loups, de léopards et d'ours, tous avaient été des animeaux qu'il avait lui même sacrifié et il les avait dépecés et nettoyé. Sur le sol, devant sa cheminée se trouvait la plus belle des peaux qu'il avait, celle d'un loup garou, dépecé encore vivant, sinon plus de fourrure. Dans un coin, un beau bureau avec trois chaises, une devant, deux pour ceux qu'il recevait ici, c'était rare d'ailleur qu'il reçoive là. Son lit est lui aussi recouvert d'une grande couverture faite de peaux de lapins douces. Il y a trois portes, une menant à une petite bibliothèque, une sur une grande salla d'eau, et une autre sur la chambre de l'offrande.
Il se sentait bien dans cette pièce, il respira un grand coup, il passa une main sur son front, il était brûlant, et c'était anormal, mais il n'allait pas montrer le moindre signe de faiblesse. Comment allait-il faire avec cet homme habitant juste à coté de sa chambre. Cette Marquise, elle haissait tout ce qui était religion et religieux, mais jamais il n'aurait cru qu'elle puisse lui faire ça. Mais comme il l'avait dit, il ne lui ferait pas le plaisir de montrer ouvertement sont déplaisir, il garderait la tête haute... Et puis, homme ou femme, quelle importance, il n'aurait juste aucune distraction pendant sa captivitée c'est tout... D'ailleur pour se prouver à lui même qu'il n'y avait pas de quoi fouéter un chat il ouvrit la petite porte menant à la chambre de Lin. Il poussa les tentures des rideaux de lin beige masquant au yeux de l'offrande l'ouverture secrète. Il le trouva entrain de lire. Etonnant.

-Ainsi, les offrandes savent lire. Interressant... Celles qui te précedaient savaient à peine leur nom...

Il s'appuya contre le mur, l'air ironique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Dim 30 Déc - 23:12

Laurëlin s'était installé, par terre, le dos appuyé contre son lit, en tailleur, le livre grand ouvert entre ses mains.
C'était des livres que Marquise avait envoyé, elle et Maeglin, il y avait une note dans celui là, de la part de l'aubergiste, d'ailleurs, il s'était empressé de la cacher, le Prophète l'aurait détruite.
Le livre ne parlait, ni de religion, ni d'autre chose de très sérieux, quoique... Il racontait de vieilles légendes.

L'hybride s'était laissé absorbé, comme personne ne venait, il pensait avoir le reste de la soirée libre, enfin, tranquille, dans la mesure du possible.
Seulement, là encore, c'était futile.
Il leva la tête en direction de Masuaro. Par où était-il entr... Une porte dissimulée, génial. Laurëlin, apperçu une pièce pleine de poils derrière la porte ouverte, que masquait en partie le lézard. Il referma le livre, prenant en mémoire le numéro de la page où il s'était arrêté, ou plutot, où il avait été interrompu.
-Je sais lire, répliqua-t-il, les yeux fixés sur la couverture du livre, écrire, et faire un tas de calculs qui ne servent pas à grand chose, navré ne pas être comme vos précédentes cruches sacrificielles, Masuaro-senpai. Elles devaient s'ennuyer sans pouvoir rien faire ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Lun 31 Déc - 15:06

Masuaro regarda la chambre. Toujours aussi impersonelle et ennuyeuse. Enfin, vu que les occupant ne restent pas longtemps une décoration personelle ne sert à rien du tout si c'est pour l'enlever quelques jours après pour cause de nouvel arrivage... Et puis c'est pas comme si il vivait dedans à longueur de temps.

-S'ennuyer ? Oui, elles devaient s'ennuyer à mourir.
Les seules choses qu'elle faisait c'était demander à manger, les plats les plus compliqués ou les plus chers leur étaient préparés, de la musique, des cheminant venaient pour leur chanter les anciennes légendes, des servantes étaient là pour les chouchouter, les dorloter, le moindre de leur petit caprice était exaussé... Oui une vie horrible et ennuyeuse, que tu vas vivre Lin, dès demain un horde de serviteurs seront à tes ordres s'assurant de ton confort. Heureux ?
En plus les offrandes avant toi étaient très ennuyeuses elles même d'ailleur... Et, dis moi, à part lire, écrire et faire un tas de calculs innutiles, que c'est tu faire Lin ? Surprend moi.

Il avait dit ça, une épaule toujours contre le mur et en ouvrant les bras l'air de dire "vas y, je suis tout ouïe. Il souriait, Lin ne devait pas s'attendre à attirer autant l'attention.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 14:40

Laurëlin songea qu'il n'aurait pas beaucoup d'intimité. Il songea qu'il pourrait toujours envoyer bouler la horde de serviteurs, après tout, il avait pratiquement toujours vécu tout seul, se débrouillant par ses propres moyens. Il reposa le livre dans le coffre, et se pivota pour regarder Masuaro de face.

-Une horde de serviteurs ? Un seul pour m'apporter à manger ça suffira, le reste je peux le faire tout seul. Ces offrandes ne devaient vraiment penser que se vautrer dans le plaisir et le luxe seraient un bon moyen de vivre les derniers moments qui leurs restaient, pour ma part je préfèrais faire ce que j'aime...
Cela dit, si je vous les disais, ça serait répondre à votre question, sur ce que je sais faire d'autre, et ça deviendrait vite ennuyeux, si je vous disais tout, tout de suite, nee Masuaro-sempai ?

Laurëlin le reconnaissait, c'était un peu de la provocation, mais, il éviterait de la pousser trop loin, se prendre des coups n'étaient pas le but, et le Prophète semblait profondément amusé par ces réactions, et son sourire n'avait rien du simple sourire engageant... Il comprenait pourquoi on le craignait, il avait cru que son bras allait se casser dans la chambre de l'hotel. Pourtant, le lézard n'était pas complètement irrécupérable, il l'avait porté, alors qu'il aurait pu le laisser se débrouiller, et perdre du temps sur la route. Mais, c'était sans doute plus pour gagner du temps, qu'une quelconque marque d'attention.
-J'imagine... que c'est la première fois que vous avez quelqu'un qui vous parle normalement, ça doit vous faire bizarre... ce changement. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 16:49

Le lézard fixait le jeune homme. Enfin un qui réfléchit et qui sait ce qu'il veut. C'était sur que cela changeait des idiotes qui se goinfraient telles des truies et qui engraissaient à vue d'oeil, à la fin elles avaient un gout des plus affreux et graisseux, il était certain qu'elles ne réfléchissaient vraiment pas au fait que quoi qu'elles fassent leur destin ne changerait pas. Il dévoila ses crocs à l'allusion, juste et justifiée, du jeune homme.

-Bien sur que ce serait ennuyeux, découvrir et apprendre est bien plus interressant que d'avoir tout tout de suite, chose que peu de gens comprennent. Alors je devrais découvrir tes autres talents par moi même.

Il ferma la porte derrière lui et fit quelque pas dans la pièce allant vers la table. Il en effleura la surface d'une griffe, traçant un petit sillon sur le bois. Masuaro tira une chaise et se posa dessus, croisant les jambes et posant un coude sur la table et sa tête dans le creux de sa main, il regarda Lin les yeux mi-clos.

-Mmmmh... Oui, décidément tu imagines bien, c'est bien la première fois qu'on ose me parler ainsi, comme à quelqu'un de normal. C'est sur que c'est un peu étrange, mais... En fait ça ne me déplait pas, pas du tout... Sauf peut-être ton impertinence qui par moment m'agace, mais elle part aussi vite qu'elle est arrivée...

Le prophète eu une idée, il se rappelait les paroles du jeune homme à l'auberge. "la présence d'une harpie serait préférable à la votre"... Il avait envie de compenser le fait qu'un homme soit dans cette pièce et qu'il ne puisse pas s'amuser comme il le faisait avec les autres offrandes qui étaient des femmes. Et si il s'amusait d'une autre manière...

-D'ailleur vu que ça ne me déplait pas, je pense que la horde de serviteur ne sera pas indispensable, un ou deux au pire, je passerais bien une bonne partie de mes journées avec toi...

Il ferma les yeux et baissa un peu la tête, ça tournait un peu et il voyait flou. Lorsqu'il rouvrit les yeux sa vision était redevenu normale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 17:23

Génial encore pire. Le Prophète n'allait pas le lâcher d'une semelle. Il aurait la nuit pour faire ce qu'il voulait, et encore. Laurëlin prit la décision d'apprécier et de profiter des rares moments seuls qu'il aurait. Déjà, pas de serviteurs dans ses pattes, il détestait ça, il était parfaitement capable de s'habiller et de se laver tout seul.
-Pour l'impertinence, répondit-il en souriant, il faudra vous y faire pour le peu de temps que je resterais... ça fait parti de moi. Oh, je vous rassure, il y a tellement de livres interressant, que je crois que je vais passer mon temps à ça, et à autre chose, comme ça, je mettrais mon impertinence en veilleuse.

Laurëlin avait vu la marque qu'avait laissé la griffe de Masuaro sur la table, il faudrait qu'il la creuse, et qu'il fasse un cadre à l'intérieur de la table, avant de décorer l'extérieur, et les pieds. Comme pour le reste des meubles. Tant pis s'il devait les changer, il tâcherait de faire quelque chose qui puisse plaire aux offrandes suivantes. Les gens qui venaient dans sa boutique, passaient du temps à regarder les gravures et les ornementations, en suite, ils ne pouvaient pas s'empêcher de toucher le bois. Il était toujours fier de les voir faire ça. Il eut l'idée que ceux ou plus certainement celles qui viendraient après lui, feraient peut être de même. Masuaro ne répondait pas.
Laurëlin pencha la tête sur le coté, le fixant, il n'avait pas remarqué, mais il avait une troisième paupière. Le prophète semblait ne pas aller très bien. Oh... Avec un peu d'espoir, il aurait la paix pendant quelques jours, même un seul serait suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 18:10

On pouvait voir le ciel s'assombrir par la fenêtre grillagée. Le prphète ne prit même pas la peine de répondre à Lin, sa troisième paupière restait à moitié fermée, ses écailles devenaient lentement ternes, sans eclat. Il se leva et repartit vers la porte, comme si de rien n'était.

-Bon, et bien nous nous reverrons demain Lin. Si tu as faim, ou si tu veux quoi que se soit, il y a deux gardes à la porte, ils se ferront une joie de t'apporter ce que tu désire. Mais fait vite, car des que tu entendrasla porte être verouillée, plus personne ne sera là et ne compte pas sur moi pour faire le service. Bonne nuit.

Il ecarta la tenture, passa la prote et la ferma. Il ne la ferma pas à clef comme d'habitude, il regarda la pile de papier sur son bureau et eu un long soupire. Il n'avait vraiment pas la tête à ça, il avait chaud, et n'aspirait qu'a plonger dans une eau tiède, l'eau froide lui ferait plus de mal que de bien en fait. Il alla dans la salle d'eau et se fit couler un grand bain. Il plongea nu dans l'eau et se laissa couler sous l'eau, soulagé par les bienfaits de l'eau.
Il resta de longues minutes en flotaison avant de sortir du bain. Une fois sec, la chaleur le reprit, décidément elle collait à la peau... Il enfila un pagne en lin blanc et se mit au lit, il devait être juste fatigué pour avoir chaud comme ça, oui ce devait être ça. Il ferma les yeux et attendit de s'endormir. Il avait chaud, il sentait la transpiration preler sur son front, descendre le long de ses joues, partir sur la nuque pour continuer son chemin dans son dos. Sa tête tournait, il respirait par la bouche le faisant gémir en se tournant et se retournant constament dans son lit. Même une crise de mue était plus agréable que cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 19:51

Laurëlin fronça les sourcils. C'était bizarre. Il le suivit des yeux jusqu'à ce que la tenture de lin se soit replacée correctement sur la porte dissimulée dans le mur.
Il se leva.
Il avait faim. Il ouvrit la porte qu'il pensait être le seul accès à sa chambre quelques minutes plus tôt. Les deux gardes s'écartèrent du mur et lui firent face. Armés jusq'aux dents, pour une malheureuse offrande, qui ne manquerait pas de se faire trucider s'il y avait tentative d'évasion. Il se râcla la gorge.
-Excusez-moi, mais j'aimerai bien manger, si vous pouviez demander à quelqu'un de m'apporter quelque chose, s'il vous plait, n'importe quoi ça m'irai, sauf, du celeri et des concombres, je ne les supporte pas...
Laurëlin se fendit en un sourire aimable, prenant aux dépouvus ses deux gardiens, ce fut celui de gauche qui lui répondit le premier, lui rendant son sourire.
-Sur, c'est d'accord, quelqu'un viendra dans quelques minutes.
-Merci.
Laurëlin s'empressa de rentrer et de refermer la porte. L'atmosphère du couloir n'était pas très engageante.
Cinq minutes plus tard à peine, la jeune servante de tout à l'heure entra avec un plateau, elle le déposa rapidement sur la table, et il eut à peine le temps de dire merci qu'elle était repartie. Aucun d'entre eux ne devaient être habitué à avoir un homme pour offrande, et encore moi quelqu'un de poli et d'aimable...
Sur le plateau, un bol de soupe sentant le potiront, une petite miche de pain, et du poissons séchés, maquereaux à l'odeur, une petite coupelle de fromage frai, une cruche d'eau... Simple, mais appétissant, son ventre émit un grognement de satisfaction.
Laurëlin mangea rapidement, et redonna un plateau immaculé aux gardes dehors...


***

La porte avait été vérouillée depuis longtemps, et Laurëlin referma enfin le livre qu'il avait commencé à feuilleter avant l'intrusion du prophète. Plus aucun bruit ne venait de dehors. Il se releva, et sortit ses intruments. La table.
Ses doigts carressèrent le bois. Il su instinctivement ce qu'il fallait qu'il fasse. Le cadre fut taillé rapidement, fin, et élégant, avec des finitions pour les angles. L'hybride entreprit de faire des entrelats végétaux sur l'extérieux, ainsi, l'intérieur de la table serait toujours lisse...
Il sembla que le temps filait lentement. Il eut largement le temps de finir l'extérieur. Il attrapa sa feuille à poncer, et ponça. Il faisait du bruit, mais tant pis. La poussière du bois sombre tombait sur le sol après avoir voler dans l'air. La table sombre prit une teinte chaude, miel, avec des veinures rouges.
Le ponsage avait attenué les aspects anguleux des entrelats et diminué la profondeur du cadre, le résultat était joli. Et c'était beaucoup pl... C'était lui où il entendait des gémissements ?
Laurëlin rangea silencieusement ses outils, et nettoya comme il pouvait le sol plein de poussière... Non, il ne rêvait pas, ça venait de la chambre du prophète. Il se colla contre la porte commune, et écouta plus attentivement. Non, il avait bien entendu, Masuaro gémissait. Il avait eu l'air bizarre tout à l'heure. Un peu inquiet à l'idée de ce qui lui arriverait s'il n'était plus là, Laurëlin, prenant son courrage à deux mains, releva la tenture, et poussa la porte.
Il faisait noir. Heureusement la lumière de sa chambre éclairait ses pas. Pieds nus, il sentit la fourrure qu'il avait apperçu sous ses pieds. L'odeur de la maladie parvint au nez de l'hybride, elle lui était familière. Il faisait chaud dans la pièce. Tout offrande qu'il était, il s'approcha de ce qui était le lit du prophète.
Celui-ci avait envoyé valdinguer les couvertures, tout en voulant les garder parce qu'il avait froid, bref, un vrai méli-mélo. Gisant en nage sur le dos, ses cheveux noirs défaits collés à son visage et son cou par la sueur, il n'allait vraiment pas bien.
Laurëlin se mordit la lèvre infèrieur, et posa sa main droite, sèche et fraîche sur son front, pendant que de sa main gauche, il secouait très doucement son bras droit.
-M-masuaro, Masuaro... appela-t-il dans un chuchotement, il faut faire baisser la fièvre... Masuaro est ce que vous m'entendez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 21:24

Une main, douce, fraiche, appaisante se posa sur son front. Il avait perdu la notion du temps, il avait chaud et tremblait, il ne voulait plus ses couvertures, mais dès qu'il les enlevait il gelait. Il ne s'était même pas rendu compte que quelqu'un était entré, alors que d'habitude il l'aurait entendu approcher de la porte. Doucement secoué il entendit une voix douce murmurer à son oreille. C'était Lin. Il rouvrit les yeux et fixa la silouhette de l'offrande.

-Oui... Je t'entend...

Sa voix était assez faible, légèrement rauque. Ses yeux roulèrent et restèrent tournés longtemps vers le haut. Il était trempé, il respirait difficilement. Il trouva quand même la force de rire un peu. Cette situation était tellement ironique... Il devrait tuer Lin lors de la prochaine grande cérémonie rituelle, et il était là, malade comme un chien, faible, et impuissant, dans la même situation dans laquelle sera Lin quand il sera attaché sur une table, la dague au dessus de son coeur.

-Tu dois te réjouir... Tu es en position de supériorité maintenant, tu vas pouvoir faire tout ce que tu veux... Je sais que tu n'attendais que ça, te venger... Comment peut-on être aussi beau et avoir tant de haine... C'est vraiment merveilleux ce que peut faire une simple dague sur un animal... Toute ces fourrures sont tellement belles...

Ses yeux s'agitaient rapidement, sa troisième paupière fermée formant un voile opaque devant sa pupille. Il ne voyait rien. Délirant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 21:56

-Vous êtes un imbécile Masuaro...

Laurëlin laissa glisser sa main, le long de son visage, brûlant. Il était brûlant. Il fallait faire baisser la fièvre. Il respira à fond, il détestait ce genre de situation, d'autant plus qu'il ne connaissait rien ici, qui pu l'aider.
-Je reviens.
Il quitta le chevet du prophète pour retourner dans sa chambre. Il ouvrit la salle d'eau, attrapa une serviette de petite taille dans la pile, il ouvrit le robinet, ouvrant l'eau froid, jusqu'à ce qu'elle soit glacée. Il la trempa dans le lavabo, et l'essorra en suite, faisant attention à ce qu'elle ne goute pas trop. Il retourna à la hâte dans la chambre, et posa la serviette pliée sur le front de Masuaro, après l'avoir passer sur son visage, en enlevant les cheveux avec douceur, descendant jusque sur le trose.
Les longues manches de son kimono le gênait, Laurëlin défit sa ceinture, et mis de coté ses frusques, restant vêtu d'une sorte de nuisette en soie mauve, qui devait très certainement servir pour dormir, mais on l'avait habillé avec ça tout à l'heure...

-Masuaro, est ce que, vous auriez, des plantes, où quelque chose contre la fièvre dans cette pièce ? demanda-t-il doucement, l'eau froide ne va pas faire grand chose, il me faut quelque chose d'autre... S'il vous plait.
L'hybride avait attaché ses cheveux, dégageant son visage, anguleux, fins, dévoré par des yeux mordorés, encore plus frappant sans l'or de sa chevelure autour. Une main tenant celle presque griffue de Masuaro, l'autre lui tenant le visage.
-Si non, il faudra vous hydrater, la fièvre fait des dégats sur... les gens à écailles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 22:21

Ne bronchant pas au mot d'imbecile, Masuaro essaya en vain de retenir Lin quand il s'en alla de son chevet. Il ne savait pas pourquoi, mais de savoir quelqu'un à coté de lui le rassurait un peu, même si il était persuadé que Lin ferait quelque chose pour tenter de se venger, de le tuer.
L'eau froide le fit frissoner, mais il ne rejeta pas la serviette mise sur sa peau brûlante. Une de ses mains attrapa celle de Lin, par reflexe, pour se rassurer, l'autre montra à l'aveuglette un grand meuble, imposant muni de plusieurs petits tiroirs.

-Là dedans... Il doit y avoir des herbes... Enfin je crois... J'en ai pour les fièvre dues à la mue... Mais il y a tellement de choses là dedans... Fouille si ça te chante...

Sa main retomba mollement sur le lit, il respira un grand coup, il avait tellement de mal à respirer et il avait tellement chaud qu'il avait l'impression d'étouffer. Il ouvrit avec difficulté sa troisième paupière, decouvrant ses yeux ambres brillants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Mer 2 Jan - 22:49

-Bon, c'est déjà ça.

Laurëlin, releva doucement Masuaro, pour remonter les oreillers derrière son dos, afin de l'assoir, il aurait moins de difficulter à respirer qu'allongé. Avec d'infinie précaution, pour éviter de lui faire mal.
-S'il vous plait, restez avec moi... Ne me lâchez pas, après, je ne pourrais plus me chamailler avec personne.
Le ton était léger, mais il s'inquiètait vraiment, même lui n'avait jamais eu de crise aussi aigue. Il retourna la serviette, redonnant du frai.
-Je vais regarder dans le tiroir... Mais avant.
Il lâcha la main moite de Masuaro, partant chercher une deuxième serviette.
Il essuya à nouveau le cou, la nuque, et le torse de Masuaro, remettant correctement les couvertures jusqu'à sa taille. En suite, l'offrande commença à fouiller dans le tiroir.
De quoi faire une infusion... du thé. Encore du thé. Et un sachet d'herbe, de l'écorce elfique, bon contre la migraine, mais avec des effets néfastes sur vôtre humeur, à forte dose, on devient sacrément pessimiste. De l'écorce de saule, du sureau...
Et oh miracle une tasse, et un infuseur. Laurëlin bourra l'infuseur d'écorce elfique, et de sureau, trop d'allergies étaient due au saule, même si l'utilisation de son écorce était puissante. Se ravisant, il en mit un peu. Il colla le tout dans la tasse, avec des feuilles de thé aromatisé à il ne savait quoi.

Laurëlin se trimballa avec sa tasse dans la chambre, rangée comme elle était, trouver la bouilloire fut une vraie aventure. Il la rempli avec de l'eau, et la colla sur le brasero. Surveillant du coin de l'oeil Masuaro qui le fixait, le sifflement caractèristique ne tarda pas. Il retira la bouilloire du feu, et versa l'eau à moitié dans la tasse, remplissant un quart de plus avec de l'eau froide.
Il retourna près du prophète.
-J'ai... j'ai fait une infusion, il va falloir que la buviez, j'y ai mis les plantes que j'ai trouvé dans le tiroir, vous pouvez boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Jeu 3 Jan - 20:35

Le prophète avait aidé du mieux qu'il pouvait le jeune homme à le soulever pour mieux l'installer, assit il eu un peu plus de facilité pour respirer et aussi pour déglutir. Il était vraiment surpris que Lin fasse autant d'effort pour lui alors qu'il aurait très bien pu faire comme si il n'avait rien entendu et le lendemain matin on aurait découvert le prophète dans un état de déshydratation avancé, voir raide mort. Mais non, le jeune homme avait prit sur lui d'aider le lézard et de même tout faire pour qu'il aille mieux. Appréciant le frais redonné par le retournement de la serviette, Masuaro se fit éponger longuement par Lin. Il ne quitta pas l'offrande des yeux.
Le quetz trouvait cela, limite trop beau, une offrande qu'il allait tuer, prenant soin de lui, Lin devait sûrement endormir sa vigilance ou parce qu'il n'avait pas encore trouver comment faire pour le tuer ou autre donc il faisait celui qui voulait prendre soin du prophète. Il regardait le jeune homme fouiller partout, c'est vrai que le prophète entassait les objets et n'avait pas grand temps pour les ranger, et surtout il detestait que quelqu'un fasse le ménage dans sa chambre donc il le faisait lui même.
Il siffla en voyant la décoction pas très engageante, en couleur et aussi en odeur d'ailleur, de Lin, boire ça, alors que si ça se trouve cette chose était empoisonée. Il parla, les dents serrées, les narines retroussées.

-C'est hors de question de que j'avale ça...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Jeu 3 Jan - 20:55

Laurëlin manqua de renverser le truc immonde qu'il avait dans la main. Il avait courru partout pour rien ?!
-Vous vous foutez de moi ?
Mais le prophète avait l'air sérieux, il avait même croisé les bras, et fermer la bouche si fort, que sa machoire était hyper contractée. Il avait une folle envie de lui en coller une, mais on ne profitait pas de la faiblesse des gens... quoique.
Il expira profondément, comptant jusqu'à dix.
-Très bien. Mais ne venez pas vous plaindre, c'est vous qui l'aurez voulu.

Sans plus de manière, l'hybride enfourcha Masuaro, s'essayant de son poid plume, mais conséquent pour quelqu'un de malade. Bloquant les mouvements de bras avec son bassin, et les mouvements de jambes avec les siennes comme un étau autour d'elles, Laurëlin avala une énorme gorgée de la mixture, il failli tout recracher, mais tint bon. Il posa le gobelet sur la table de chevet. Il regarda le prophète, lui signifiant un vous voyez y'a rien d'autre que des plantes, pour tromper sa viligeance avec de passer à l'action.
Déterminé, il pinça le nez du lézard, et de l'autre main il lui ouvrit la machoire, en appuyant sur les cotés du visage. Il colla sa bouche, pour le forcer à avaler l'anti-fièvre maison, l'empêchant de recracher le tout, même s'il se débattait.
C'était absolument ignoble, le goût était vraiment infame. Il se décolla.
-Je vous préviens, si vous ne la buvez pas vous même, je recommence.
Laurëlin croisa les bras, toujours assis à califourchon sur Masuaro, sérieux malgré la position gênante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Jeu 3 Jan - 22:01

Le prophète regardait Lin un peu inquiet de ce qu'il allait faire. Il n'eu rien le temps de faire que le jeune homme se trouvait à califourchon sur lui, l'empêchant de bouger. Il aurait été en forme Masuaro l'aurait dégagé d'un coup sec, mais aussi faible il ne pouvait que constater cette position des plus horrifique pour lui.
Lorsque Lin pris de la mixture, le prophète crut que c'était pour lui prouver qu'il n'y avait rien de dangereux dans cette chose infâme, mais lorsqu'il se retrouva avec le nez pincé et la bouche ouverte de force, il comprit avec effroit ce qu'aller faire Lin.
Sans qu'il ne puisse rien faire contre, il se retrouva avec une bouche d'homme collée à la sienne et un liquide au goût horrible dans la bouche. Ne pouvant recracher malgré le fait qu'il se débattait, il avala à contre coeur. Lorsque Lin se décolla de lit, le prophète toussa et cracha, mettant la tête sur le coté. Quelle horreur...
Le mélange avait pourtant un arrière goût sucré pas très déplaisant, très agréable même... Mais quand même l'impertinence de Lin, ce culot... Masuaro le regarda, furieux. Recommencer, quelle horreur et quelle dégoût.

-Je veux bien boire le reste de moi même...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Jeu 3 Jan - 22:44

Laurëlin souriait, il descendit lestement de dessus Masuaro. Il replaça sa robe correctement.
-Vous voyez quand vous voulez.

Ramassant son kimono, il se rhabilla rapidement, plus besoin de courir partout, donc les manches longues ne le gêneraient plus, parce que forcèment c'était un kimono très féminin, avec des manches plus longues que la moyenne, forcèment.
-Depêchez vous de boire, que je vous donne juste de l'eau après pour passer le goût. Euh... désolé pour ce que je viens de faire.
Il lui tendit le verre encore à moitié plein. Heureusement qu'il n'avait pas à boire ça. C'était vraiment dégueux. Même les mixtures de Jonquille avaient eu meilleur goût.
Y repenser le rendit soudainement triste, il ignorait ce que les autres étaient devenus. Ils espèraient que leur sort était meilleur que le sien. Et pourtant, il s'occupait de quelqu'un qui allait le tuer, enfin pardon, sacrificier.
Le prophète hésitait quand même, finalement, il aurait dû le forcer à tout boire à sa manière, il aurait pu aller dormir. La nuit était déjà bien avancée, et il s'était occupé de la table. Laurëlin songea qu'il dormirait demain toute la journée s'il le fallait. Etre fatigué serait pire, surtout si Masuaro avait de nouveau une montée de fièvre. S'asseyant sur le bord du lit, il attendit que le lézard finisse de boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Ven 4 Jan - 11:45

Le prophète attrappa le verre et le regarda longuement avant de se dire que si il n'allait pas assez vite il aurait le droit à la technique de Lin pour le faire boire. Il respira un grand coup et bu la mixture avec une grimace et les yeux fermés. Bizarrement, l'arrière goût si agréable n'y était plus et le prophète songea qu'il avait du imaginer ce goût pour tenter de rendre moins horrible la situation. Il avala la fin d'un trait et secoua la tête.

Il pu voir un peu plus clairement comment Lin était habillé. Le kimono féminin lui allait étrangement bien, mieux qu'à celles qui l'avaient précédé, et le vêtement soulignait gracieusement la courbe de ses ép... Mais qu'est-ce qu'il pensait là ? Cette fièvre devait être plus grave que ce qu'il songeait. Il reposa le verre sur la table de chevet.
La mixtue avait au moins eu le mérite d'hydrater et de rafraichir sa gorge en feu, et Lin avait eu une bonne idée en l'asséyant, la tête lui tournait moins et sa réspiration était plus aisée. L'expression dure qu'il avait se radoucit malgré la fatigue et la fièvre, et il souria même sincèrement et amicalement à Lin, dévoilant pour la première fois depuis... Depuis de nombreuses années, un coté 'positif' de son être.

-Merci...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Ven 4 Jan - 19:23

S'il avait eu quoique se soit dans la bouche, Laurëlin se serrait étouffé, ou il aurait tout recraché. Il venait de le remercier. Il cligna ses yeux plusieurs fois, fixa le prophète, qui le regardait un peu bizarrement, il détourna la tête. Le regard enfièvré était quelque peu gênant, même si c'était due à la maladie, et pas à autre chose.
-De rien...

Il haussa les épaules, et se mit à balancer légèrement ses jambes. A vrai dire, il ne s'était pas posé de questions, il n'avait même pas eu l'idée qu'il aurait vraiment pu le tuer s'il avait voulu... Cela dit, ça n'aurait pas été très intelligent, il serait certainement mort avant d'être sortit du temple. L'hybride se frotta les yeux, il se sentait vraiment fatigué tout d'un coup.
-Je pense que ça ira maintenant, fit-il en étouffant un baillement, je vais aller dormir, vous n'avez qu'à appeler si vous avez besoin...

Même si Laurëlin doutait fortement qu'il s'abaisse une deuxième fois à se faire soigner par une offrande. Enfin...
Il se leva, remettant les couvertures en place.
-Euh... bonne nuit.
Il quitta rapidement la chambre pour retourner dans la sienne. Il referma la porte, et s'appuya dessus un moment, avant d'aller se glisser dans son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Ven 4 Jan - 21:38

-Bonne nuit à toi aussi...

Le prophète, un peu soulagé, se replaça bien dans le lit. La fièvre s'en allait doucement, ce breuvage infâme qu'il avait du avaler faisait effet assez rapidement. Il s'en voulait un peu d'avoir paniqué, Lin n'aurait jamais eu le courage de le tuer... Ou plutot, Lin devait être trop gentil pour ne pas l'avoir laissé. Tout ça s'embrouillait dans sa tête...

D'un coté il était extrêmement reconnaissant à Lin. Le jeune homme l'avait aidé, l'avait soigné malgré le fait qu'il allait le sacrifier d'une manière douloureuse, malgré son caractère horrible dont il a pu avoir un bel apperçu, malgré le bras tordu, malgré les menaces...
D'un autre coté, il lui en voulait à mort. Il l'avait aidé, comme on aide un pauvre chien faible; il avait osé l'embrasser... Bon ça n'avait pas vraiment été un baiser, mais il avait collé ses lèvres contre les siennes. Il s'en voulait d'avoir été soigné par une simple et pitoyable offrande...
Mais ça avait été tellement gentil de la part de Lin de tout faire pour qu'il aille mieux, il avait l'air épuisé et pourtant il était resté... Masuaro avait été vraiment tête de mule et désagréable.

C'était trop pour sa tête ce soir. Je lui suis reconnaissant, je le deteste, il est gentil, il est horriblement dégoutant... Le prêtre se dit qu'il valait mieux qu'il ne se pose pas de question ce soir et qu'il dorme. Demain il déciderait si il à plutôt envie de le tuer, ou de lui dire encore une fois merci. La tête de Masuaro dodelina un peu et il trouva rapidement le someil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Dim 6 Jan - 15:39

Il baignait dans une sorte de létargie, son corps lui semblait bien lourd à bouger. Il voulait encore dormir, la chose qui le secouait abandonna. Il entendit très vaguement des mots, et une porte que se referme un peu violement.
Si ça avait été Masuaro, il l'aurait sortit du lit, ça devait être un de gens à son service... qui ne devaient pas beaucoup l'aimer.
Tant pis, Laurëlin préfèrait dormir, il avait passé une bonne partie de la nuit debout, il fallait qu'il récupère.
Il passa les bras sous l'oreiller, et tourna la tête pour faire face au mur. Heureusement personne n'avait ouvert les volets et rideaux de la chambre, puisque de toutes façons, il fallait monter sur le lit pour le faire. Il avait froid au pied droit. Evidement, il dépassait du lit, il se dépêcha de le rentrer dessous. Dormir, dormir... Il soupira de contentement, et laissa glisser à nouveau dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Dim 6 Jan - 18:50

Le prophète s'était réveillé tôt malgé la fatigue qui le tenait encore à cause de cette nuit de fièvre. Mais lorsqu'on est prêtre il faut bien remplir les offices du matin, tâche bien ennuyeuse quand on a presque pas dormit et quand on ne doit manger qu'après ces offices. Masuaro les avait quand même bien conduites et revennait maintenant dans sa chambre, une servante avec son repas dans un plateau le suivant. Il assista à la scène de la fermeture plutôt violente de la porte de Lin. Il comprit pourquoi l'homme était entré et attrappa le serviteur par le col et siffla entre ses dents.

-Je croyais avoir ordonné qu'on le laisse dormir à titre exeptionel ? Me serais-je trompé lors de mes ordres ?


-N-non monsieur... Mais je-je pensais...

-Je ne vous demande pas de penser lorsqu'il sagit de mes ordres, mais de les executer à la lettre près. Si je vous reprend à désobéir vous savez ce qu'il vous arrivera. Quand l'offrande demandera son repas ce sera vous qui lui apporterais et vous vous excuserez pour ce que vous avez fait. Est-ce clair ?

-Ou-oui monsieur. A vos ordre monsieur. Pardon monsieur. Je ne le ferais plus.

Le prophète le lacha et le congédia d'un geste mauvais de la main. Masuaro avait dit dès son réveil qu'il voulait que l'offrande soit laissée tranquille et qu'elle se réveillerait quand bon lui semblera, une sorte de faveur accordée par le prêtre pour remercier le jeune homme d'avoir prit soin de lui et donc de ne pas avoir beaucoup dormit cette nuit. La jeune sevrante derrière lui s'était un peu rculée et avait attendu un geste du prophète pour bouger.
Ils allèrent dans la chambre de Masuaro et celui ci renvoya un peu plus doucement la servante. Elle ne fut pas fachée de partir et s'inclina rapidement ayant posé le plateau sur la table. A vrai dire le prophète n'avait pas très faim, et après avoir prit quelques bouchées et une tasse de thé, il se mit derrière son bureau. Ô paperasses, que je vous hais... Il attrapa sa plume, sortit son boulier et se mit à remplir des papiers tous aussi ennuyeux les uns que les autres.


* * * * * * * *


Il posa sa plume après des montagne de documents et de calculs plus tard. Il se pencha sur sa chaise, usant de sa queue pour tenir en équilibre, et jeta un coup d'oeil à sa clepsydre. Ca faisait trois bonnes heures qu'il 'amusait à ecrire. Il se dit que Lin avait du suffisament dormir, il serait temps qu'il se lève celui là. Il se leva et ouvrit la porte qui n'était toujours pas fermée depuis hier. Il entra, ses yeux s'adaptant rapidement à la faible luminositée. Il allait pour réveiller Lin lorsqu'il remarqua quelque chose de changé. La table n'était pas comme ça avant. Le prophète s'approcha de l'objet en question et regarda.
C'était vraiment bien fait. Il caressa la surface du meuble et fit bien attention de ne pas griffer la surface. Il laissa la table qui n'allait pas s'enfuir, et alla secouer Lin, commençant doucement. Au bout de plusieurs minutes, le jeune homme ne se réveillait toujours pas, ce qui commençait doucement à énerver Masuaro qui se demandait pourquoi il ne lui avait pas lancé un seau d'eau froide depuis le début. Mais enfin, c'était histoire d'être à peu près sympa avec celui qui l'avait aidé cette nuit. Le prophète secoua donc un peu plus fort et se reçu rapidement une baffe de la part de l'offrande ascendante marmotte. Le prophète arrêta, surpris et énervé par cette baffe, non mais qu'est-ce qu'il lui chantait celui là? Son regard furieux trouva un pied, le droit apparament, qui dépassait de dessous les couvertures. Une idée le traversa subitement et il eu un grand sourire. Attrappant le pied, le quetz le tira violement et fit tomber le dormeur de son lit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurëlin
Artisan
avatar

Peuple : Métis, Ethérie - Eldarin
Second(s) Métier(s) : Sculpteur, ébéniste
Localisation : Plongé dans les ténébres éclairées d'une flamme vacillante
Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Dim 6 Jan - 19:42

Laurëlin se faisait encore secoué, nan mais s'était pas bientôt fini ! Une bonne baffe tiens, dans ta yeule.
Ah, ça c'était arr... Oh mon dieu non !
Il vola littéralement, hors du lit, avec un énorme courrant d'air qu'il sentit très fortement, avant de retomber sur le sol, assez durement sur les fesses, empêtré dans les draps. L'hybride se débattit pour trouver la sortie, rejettant les draps devant lui, essoufflé, encore surpris par ce réveil plutôt musclé.
Accoudé au matelat, les jambes écartées, et furieux, il leva les yeux, et devint livide. Oh... oh... Instinctivement, il ressera ses jambes, ses deux genoux s'entrechoquèrent, et il se releva rapidement. Il réalisa que c'était Masuaro qu'il avait baffé. Il porta une main ça bouche, l'air complétement paniqué.
-Je suis désolé... je ne voulais pas...
Laurëlin se sentit soudainement incroyablement fragile, très peu vêtu, il avait l'impression d'être carrément nu devant le prophète, et le fait de ne pas avoir de vêtements voulait dire, que si les coups pleuvaient, il n'y aurait rien pour amortir un peu. Une nouvelle fois par instinct, il replia son bras mal en point sur sa poitrine.
-Je vous demande pardon, s'excusa-t-il d'une voix tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iyac
Prophète
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans le temple   Lun 7 Jan - 18:06

Masuaro regarda d'un oeil mauvais Lin se relever rapidement. Le prophète avait peut-être la peau, enfin les écailles dures mais ce genre de comportement il ne les tolerait absolument pas, surtout envers lui. Tout sourire avait disparu de son visage, ne laissant plus qu'une expression dure, froide et pleine de colère. Rien ne laissait transparaitre le combat intérieur du prêtre.
Lin avait passé la majeure partie de la nuit à prendre soin de lui, alors que Masuaro n'avait pas été très coopératif loin de là, de plus il avait l'air sincèrement et profondément désolé. En même temps, le jeune homme était d'une impertinence rare, il avait osé profiter de la faiblesse du quetz pour grimper dessus, court vêtu, et, comble de l'horreur, pour coller sa bouche à la sienne. Rien qu' à ce souvenir, Masuaro retint un tremblement de dégoût.
D'un geste lent, sa main droite se décolla de contre son corps. Il la leva plus haut que l'épaule et l'abattit avec force sur la joue gauche de Lin. Un claquement tonitruant se fit entendre. Le prophète avait mit tant de force dans cette baffe, qu'il suivi des yeux le vol de l'offrande qui atterit sur la petite commode qui servait de table de chevet. D'un ton rude, froid et un peu mesuré, Masuaro dit à la petite chose qu'il venait de frapper.

-Vois-tu, j'avais décidé ce matin en me levant, qu'aujourd'hui tu aurais la paix. Pour quelque peu te remercier de ce que tu as fais cette nuit. Le serviteur qui est venu tout à l'heure pour te réveiller c'est vu puni pour son geste. Il n'avait pas suivi mes directives qui étaient de te laisser tranquille. Or je crois que je vais revoir mes plans. Ton geste va te coûter encore plus cher que cette baffe. Tu vas rester la journée avec moi et à la moindre impertinence, orale ou gestuelle, tu reçevras le même traitement. Et, la prochaine fois, réfléchis bien avant de frapper, ça pourrait te coûter encore plus cher.
Habilles toi vite, et rejoins moi dans ma chambre. Mais pas par la petite porte, par la grande. Donc n'oublie pas d'expliquer pourquoi aux gardes, sinon ils ne te laisserons pas sortir même pour t'accompagner juste à coté.

Le prophète tourna les talons, les mains dans le dos. Il alla vers la petite porte donnant à sa chambre et écarta les tentures de lin. Il s'arrêta avec un petit "oh!" et tourna la tête vers Lin avant de dire d'un ton sarcastique.

-Au fait, jolie table. Il faudrat que tu m'explique comment, quand et avec quoi tu as fais ça... Ca m'intéresse au plus haut point.

Il passa la porte avec un léger rire et la verrouilla derrière lui. Puis il s'installa à son bureau et se remit avec un peu plus d'entraint à remplir ses papier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le temple   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans le temple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dans le temple
» Dans le temple, terrible temple [Pv Mihawk]
» Dans un temple Shinto près de la forêt [Pv Eiji]
» Un démon dans le temple de Deus
» [Nfolgai - Opération] Suivons Zora l'exploratrice
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Royaume de Cemenwin :: L'Eredmorn & le Col de Cemenwin-
Sauter vers: