AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Jahangir Qiang Sung
Noble
avatar

Peuple : Mornien, Humain.
Second(s) Métier(s) : Elémentaliste (eau) ; télépathe de moyenne intensité.
Nombre de messages : 89
Localisation : Occupé à acquérir un nouveau jouet.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 16 Fév - 22:53

-Gunji, repose "Pochi" tout de suite, il est lié à la demoiselle que tu viens de faire rouler, la Triade le veut aussi, on le récupèra après.

Fei Long était particulière agacé, sa Soeur et son putain de second venaient encore de fourez le nez dans ses affaires, il était à la tête de l'empire familial, qu'il avait largement contribué à aggrandir, et elle se croyait en être le chef. Effectivement, ils se disputeraient plus tard, mais il ne pu s'empêcher d'émettre une réflexion.
-Feng Hua, un jour mettre ton nez dans les affaires des autres te coûtera plus qu'une dispute, crois moi.

Gunji n'avait toujours pas reposé Inu.
-Dis à ton chien, te reposer ce qu'il a sur son épaule, ce n'est pas un jouet, et la Triade le veut, vivant, et sans aucune égratinures. Et on enlève pas le pain de la bouche de ses petits camarades. Ulquiorra devrait revenir, et JE vais partir pour Castel des Foudres, je n'ai pas totalement rempli ma part du marché.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 16 Fév - 23:08

Ulquiorra apparu subitement face à Fei Long, séparé de lui par Inu et Isil étendus sur le sol. Les mains dans les poches, et le col de sa veste complètement fermé, masquant le trou à la base de sa gorge, le regard aussi inexpressif qu'habituel pour ceux qui le cotoyaient, son calme était pourtant effrayant.
-Aizen-sama est également intéressé.

Il leva à moitié le bras droit derrière lui, son index touchant l'air, la faille se rouvrit, dans un bruit de déchirure, sous la forme d'une bouche aux dents irrégulières, s'ouvrant sur le néant, le noir total. Le passage dimmensionnel des arrancars étaient ainsi.
-On nous attend.
Il se pencha pour ramasser la jeune fille, une humaine, il aurait dit poubelle, si Yami lui avait demandé ce qu'on en faisait, mais, au vu des informations qu'avait récolté la Triade, et de l'intérêt qu'avait manifester Aizen-sama, Ulquiorra songea qu'il devait réviser son jugement.
Il entra dans la fissure, avec la fille endormie, suivit par Fei Long et l'autre humain, qui méritait lui aussi le même qualificatif. La fissure se referma juste derrière l'ange déchu.
Il n'avait pas besoin de parasites. Grimmjow rentrerait quand il voudrait. Lui aussi était un arrancar, et donc lui aussi pouvait ouvrir la brèche. Le chemin fait de particules spirituelles se format sous leur pieds, ce serait un peu long pour arriver à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 17 Fév - 0:17

Rebutée Feng Hua attrapa Gunji par la chemise pour l'empêcher de suivre son frère par le portail d'Ulquiorra. Elle lui flanqua une baffe à l'arrière du crâne plus pour se passer les nerfs que de réellement le ramener à l'ordre.
Parfois elle ne comprenait vraiment pas les réactions de son frère, il avait tourné vers elle un regard qu'il ne lançait en général qu'aux gens qu’il considérait comme la crasse sur le dessous de sa chaussure. Enlever le pain de la bouche des autres, plus qu'une dispute ? Piquer le boulot des autres n'était jamais son but, même si elle avait tiré sur la première chose valable, mais son chère frère devait bien se rendre compte depuis le temps qu'elle ne faisait jamais que son boulot, qui était de le garder lui vivant même si il savait s'occuper de lui même, on ne pouvais jamais être sûr, et surtout pas avec la triade. Jamais elle n'avait cru le voir en colère pareil contre elle. Si elle était sortie de ses gongs c'était pour une seule raison et une seule; pourquoi réagissait il pareillement alors qu'elle ne faisait que répondre à son propre honneur ?
"Zhîzé !"
La métisse se pinça l'arrête du nez, en soufflant brutalement par le nez, et rengaina son arme. Partagé par une colère tendue elle se remis en direction de la ville et du pavillon, gueulant à Gunji de se presser. Au moins son frère avait raison sur un point, Gunji était désagréable à avoir dans les pattes tellement il était déstabilisé, il lui fallait vraiment un autre second. Peut-être la réponse se cachait elle dans des doigts manipulateurs et certains dans chaque geste millimétré pour que le poison créé soit parfait.

Zhîzé ! : Damn it !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 4 Mar - 1:02

Le bruit de l'arme à feu résonna avec l'effet d'un boulet de canon dans le silence qui suivit les mots de la propriétaire de l'arme.
Comme une bleue Aillil avait tourné la tête à des mots chinois et s'était prise la balle, trébuchant un arrière, incertaine.
A ce moment là elle vit Inu et Isil, pris. Qu'elle avait été prise dans les filets de quelque chose de gros, et qu'elle était le témoin gênant qu'il fallait éliminer. Sa main remonta lentement, pressant sur sa poitrine, juste au dessus de son sein gauche, la salope avait visé son cœur.
Des petits points blancs dansaient devant ses yeux, elle trébucha comme au ralenti, croisant les yeux de cookie qui n’avait pas l’air particulièrement heureux.
-Merde…
Ses jambes se dérobèrent sous elle. La main toujours plaquée contre la blessure, son sang goûtait rapidement entre ses doigts, se répandait sur le sol.
En état de choc, il n’y avait qu’un bruit statique dans ses oreilles, l’odeur de la poudre brûlé dans son nez, et le bleu du ciel devant ses yeux. Yeux qui voulaient rester fermés à chaque clignement, et qu’elle se forçait à garder ouvert. Son rire fut un peu ironique, et elle toussa sur la fin, grimaçant. Puis referma les yeux, respiration sifflante comme le souffle brisé d’un ancien cheval de course. Elle allait crever.
-S’lut cookie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 30 Mar - 1:32

Grimmjow regarda son adversaire s'écroulé, touché. Les humains même avec une odeur de félin, mourraient vite.
Il la regarda agoniser, et dire au revoir. Elle se foutait vraiment de sa gueule, il soupira.
La nana qui avait tiré, était déjà partie, elle lui avait volé sa proie. Il toucha Aillil du bout du pied. Elle allait finir par mourir, en se vidant de son sang. Il n'avait plus rien à faire ici finalement.
Pas de trace de reitsu. Juste la mort et le silence.
L'espada n°6 mit les mains dans ses poches, tournant les talons, il shoota dans un cailloux qui n'avait rien fait d'autre que d'être sur son chemin.
-Dommage, lança-t-il à la dépouille.
Bah, il y avait toujours Luppi qui se battait, ça faisait trop longtemps que ça durait. Il décida d'y jetter un oeil.
La distorsion s'ouvrit dans un bruit semblable à une fermeture éclair en vérité, c'était un peu ridicule, surtout que la brèche s'ouvrait à l'horizontale, et en dents de scie façon crénaux de forteresse. Tche. Le néant du passage, Grimmjow l'emprunta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 31 Mar - 19:52

Lys avait dormi, et quand elle s'était réveillée, elle avait cru être dans un mauvais rêve. Lusia avait disparu, et elle était seule dans ce baraquement vide. Elle s'était levée, les jambes un peu tremblantes, et elle avait bu un peu d'eau et avait reprit sa cape avant de sortir.
Elle avait senti une pression incroyable, elle avait aggripée sa robe au niveau de son coeur, qui s'affolait. Elle avait rasé les murs pour gagner la source de cette pression.
Elle avait attendu cachée, recroquevillée, terrorisée par ce qu'elle voyait, Isil avait qui elle avait voyagé venait de tomber, et une autre femme qu'elle ne connaissait pas s'écroula après une détonation. Elle attendit le coeur battant toujours aussi fort. Le silence était revenu, et le dernier homme venait de partir. La revenante attendit encore quelques minutes. Elle se glissa hors de sa cachette, il semblait qu'ils n'avaient pas détecter sa présence du tout. Elle fixa ses mains, puis ferma les yeux.
Une morte, n'a pas d'existence.
Forbesii.
Lys longea le mur, et jetta un oeil dans la rue déserte, mis à part le cadavre quelques mètres plus loin. Elle se déplaça le long des murs de la maison d'Haldamir, la porte était ouverte, et ne faisait attention qu'au cadavre à l'autre bout, Lys sentit trop tard le vide sous sa main, si bien qu'elle se rétama dans la maison.
-A-aie...
Elle se releva, s'époustant un peu et apperçu le cadavre aux cheveux blonds qui dépassaient du manteau qui le recouvrait. Elle les avait déjà vu ses cheveux avec cette teinte si particulière, qui les faisaient ressembler au soleil. Elle souleva le manteau, et découvrit le visage figé et ensanglanté d'Anorion.
Elle le connaissait, c'était si familier. Il avait été enfermé avec elle et Forbesii. Elle posa ses mains sur la poitrine de l'hybride, le coeur juste en dessous de la paume de sa main, se contracta. Lys sursauta. Il y avait encore un espoir, et elle devait le faire. Lys appliqua ses deux mains sur la poitrine froide d'Anorion, et y insuffla de l'énergie, le coeur se contracta, une, deux, trois fois, et encore et encore, le sang se mit à pulser, et la température de son corps à se réchauffer, les lésions internes guérissant doucement, les organes se restructuraient. Et Lys l'aidait à rammener son esprit, elle fit lâcher prise à celui qui l'entrainait dans la mort.
Lys se détacha doucement d'Anorion Lenwë, s'assurant qu'il vivait sans son aide. Il ouvrit péniblement ses yeux améthystes.
-Bon retour chez les vivants, fit-elle d'une voix douce, Lenwë-sama.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 31 Mar - 22:44

Hinamori avait accouru aussi vite qu'elle avait pu, elle avait mis trop de temps, mais traverser l'Andanorië, puis les plaines pour arriver jusqu'ici, la shinigami avait bien senti qu'elle n'arriverait jamais à temps pour prêter main forte à ceux qui se battaient.

Une fois sur place, elle chercha les traces de reitsu, de pression spirituelle, Haldamir était vivant, Anorion l'était aussi, mais très faiblement, et, il y avait une autre personne sur le point de s'éteindre. Hinamori reprit ses flash steps, le shunpo. Elle trouva le corps sur le sol, c'était une jeune femme qu'elle n'avait jamais vue, brune, avec de longs cheveux, et actuellement un trou dans la poitrine, d'où sortait du sang, à chaque respiration, qui d'ailleurs était sifflante. Elle avait toujours été très douée en Kido, les sorts de reitsu, pourtant, elle devait retirer la balle.
-Ca va aller maintenant, tenez le coup s'il vous plait, onegai, je m'occupe de vous.
Elle déchira le tissus imbibé de sang, et nettoya rapidement pour avoir une vision plus net de la blessure. Grimaçant, Hinamori attrapa la balle qu'elle voyait très nettement, elle la retira, bloquant les soubresauts de la jeune femme dû à la douleur en mettant une de ses jambes en travers. Un flot de sang pourpre jaillit. Aussi tôt, ses mains luisirent d'une lueur verte, elle les mit paumes vers la blessure pour la guérir. Elle regarda avec habitude, les tissus se reconstruire, le trou sanglant se refermant peu à peu.
-Vous m'entendez ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 2 Avr - 19:22

Qui était l'enfoiré qui le réveillait ? Il dormait paisiblement, même s'il se souvenait vaguement avoir eu mal. Ishimaru le lâcha, Anorion essaya de le retenir, mais celui qui le réveillait, le tenait.
C'était douloureux.
C'était là deuxième fois. Anorion réalisa qu'il avait été à deux doigts de rejoindre les morts pour la seconde fois. Il ouvrit les yeux, entendant son nom, la voix lui était familière.
Les yeux noisettes qui le regardait aussi, et les taches de rousseurs très fines, qui avaient cette étrange teinte violette, sur cette peau blanche, il les connaissaient. Il les avait déjà vu. Ce sourire aussi.
-Lys ?
Les sceaux brisés par Isil... Alors, finalement, le sortilège de son frère avait marché, Lys était vivante sous ses yeux. Alors, Forbesii devait l'être aussi. Il sentait le sang à proximité. Le shinigami essaya de se redresser, elle l'y aida, en lui disant de faire doucement. Il capta l'énergie d'Hinamori juste à quelques mètres d'ici.
-Qu...
C'était encore douloureux, par le Roi Sacré, combien de fois allait-il encore souffrir physiquement ? Mort deux fois, c'était beaucoup pour un mortel.
-Qu'est ce qui c'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 2 Avr - 21:49

Elle soupira de soulagement, s'essayant par terre, comme l'aurait fait une gamine.
-A-anorion-san ! Doucement s'il vous plait ! s'écria-t-elle alors qu'il essayait de s'assoir, je vais vous aider.
Lys aida son confrère revenant à se relever, avec douceur et précaution. Les blessures étaient guéries, mais trop d'agitation risquait de les rouvrir, la princesse était un peu rouillée en matière de magie soin, des dizaines d'années sous forme d'âme, et voila ce qu'il en résultait.
-C'est bien moi, il y avait longtemps... nee ? fit-elle en souriant et penchant la tête sur le coté.
Elle perdit vite son sourire, quand il se plia en deux de douleur, après avoir essayé de parler.
-Allez-y doucement s'il vous plait, je ne suis plus très habile en matière de guérison Lenwë-san.
Elle appuya ses mains sur son abdomen, à l'endroit où il y avait eu une plaie énorme. Il se reprit, lui demandant ce qui c'était passé. Elle perdit toute trace de sourire où d'expression enfantine.
-Je l'ignore, j'étais dans les quartiers de la 2ème division, à l'autre bout de la ville... Isil-san, a disparu, et il y a une femme blessée sur le pavé, dans la rue. Je crois qu'on s'occupe d'elle... Mes perceptions sont un peu brouillée, pour une hybride, ça la fout mal, surtout une semi-lios alfar. Que vous est-il arrivé... pour que vous soyez dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 13 Avr - 3:36

Il avait regardé le type aux cheveux bleus du Cookie Monster se barrer les mains dans les poches, et finalement ça ne l'étonnait pas plus que ça. Bon, il aurait quand même pu l'achever.
La samildanach amusé par sa propre blague morbide se mit à rire doucement, puis à tousser, s'étouffant presque sur son sang. Y'avait pas à dire mais les blessures par balle ça faisait un mal de chien.
Elle commençait à divaguer après, le ciel qui coulait dans tout les sens avec des petits points blancs c'était presque féérique. Des tons rouges, jaunes, verts, noirs, c'était bizarrement beau même si ce n'était qu'un effet d'optique dût au fait qu'elle avait un trou gros comme le poing dans la poitrine.

Une voix. Aillil essaya de chasser la chose avec un vague mouvement de la main. Elle était fatigué, non mais ! Sauf que c’était pire qu’un bourdon, et qu’ensuite ça faisait mal. Aillil essaya de se redresser ouvrant en grand ses yeux, et fixant la personne qui osait-
-Aï-euh !
Elle se mit à se tordre sur le sol, battant des talons et serrant les poings pour mieux enfoncer les ongles dans ses paumes. La fille qui la soignait n’avait pas l’air plus vieille qu’elle, et ce serrait vraiment dommage de lui péter le nez avec un coup de poing bien placé. Mais c’était loin de lui faire du bien sur le coup.
Aillil cligna des yeux après, la douleur aussi fuguasse que ça. Hé c’est fini ? La samildanach se redressa, baissant les yeux sur sa poitrine avec un air quasi éberlué, puis soudainement dégouté et boudeur. Elle plaqua la main sur le trou qui ne laissait plus rien à l’imagination. Elle ne savait même pas si ça aurait été mieux qu’elle ai un soutien-gorge ou non. Oh et puis zut, au diable la modestie, y’avait personne de toute façon. Enfin à part une fille, mais les nanas elle en avait l’habitude après avoir partagé la chambre avec d’autre enfants durant la majorité de son enfance et adolescence.
-Hmm merci ? Je m’appelles Aillil, et croyez le ou non mais je suis particulièrement contente de voir quelqu’un de vivant ici. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 13 Avr - 14:03

Hinamori se recula, remettant en place ses mèches de cheveux.
-Ah ! Je m'appelle Hinamori Momo, etto... ravie de vous... euh... rencontrer.
Elle se gratta la tête, un peu gênée, avant de reprendre.
-Je... je ne sais pas ce qui c'est passé exactement, j'ai senti la présence d'espada trop tard, et j'étais trop loin pour arriver à temps. Je vous ai vu avec tout ce sang, vous n'aviez pas l'air d'être d'une espada, alors je vous ai soigné.

La vice-capitaine tourna la tête en direction de la maison, du vice-capitaine de la 11ème, un autre flux énergique en sortait.
-Il semblerait qu'on est soigné quelqu'un, à l'intérieur, ça ressemble au kido, euh... la technique avec laquelle je vous ai soigné, vous pouvez marcher ?
Anorion Lenwë dont elle avait sentit le reitsu diminuer, pour ne plus être percevable, venait de revenir en force. C'était du délire, il fallait qu'elle aille voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 14 Avr - 2:26

-Moi marcher ? Meuh oui... dit-elle en se mettant lentement debout et se rétamant la tronche au premier pas. La terre, c'était pas bon à manger. Voilà sa première réflexion logique. Alors elle poussa sur ses bras, faisant un signe de la main à Hinamori pour dire qu'elle pouvait se débrouiller. La samildanach se dirigea vers la maison ou elle sentait un autre comme elle, mais légèrement différent aussi. C'était au delà du bizarre, il ne pouvait pas s'agir du même qu'elle avait recouvert de son manteau si ? Elle parlait tout haut, sans s'en rendre compte.
-Ouais enfin pourquoi devrais-je être étonné, vu que moi aussi je suis revenue.

De toutes façon les deux présences dans la maison semblaient neutres. Mais ça elle s'en fichait, ce qu'elle voulait c'était surtout choper son manteau, et trouver le Cookie pour finir ce qu'ils avaient commencé. En plus ils avaient emmené Isil et Inu, et ça, ça ne sentait pas bon du tout. Elle plaqua de nouveau sa main par dessus le trou dans son Chipâo. Bon avant on trouve autre chose à se mettre hein, et on se lave aussi, et- et plein de trucs en fait.
-Purée, Papa le jour ou je te revois je te botte le cul. Fantôme ou non.
La samildanach poussa la porte de chez Haldamir, laissant passer Hanamori avant de la refermer. Visiblement le nommé Anorion n'était pas si mort que ça. Les yeux ronds elle fixait la jeune femme assise à coté de lui. Pas qu'elle aurait du être étonné vraiment, mais ça faisait quand même un petit choc de la voir en vrai.
-Je vois que ça à marché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 14 Avr - 12:14

Lys tourna la tête en même temps qu'Anorion à l'approche des gens, c'était un peu bruyant pour une attaque surprise. Anorion semblait détendu, et elle fut soulagée en voyant l'habit de shinigami que portait une des deux femmes qui venaient d'entrer.
La grande brune lui rappelait furieusement quelqu'un, mais elle ne parvenait pas à se souvenir de qui. Elle semblait d'ailleurs la remettre elle aussi. Lys sentit son coeur se serrer, elle avait déjà vu se regard étonné quand il avait découvert qui il venait de tuer.
"Je vois que ça à marché"
C'était maintenant certain, la fille de Daren le Triste se trouvait devant elle, aussi vivante qu'elle l'était. La noble hocha la tête.
-Pas tout à fait comme prévu, mais dans l'essentiel tout à marché...
Elle ne connaissait pas les détails du sortilège d'Ishimaru, mais la séparation entre elle et Forbesii n'avait pas dû être prévue, pas plus que la mort de trois autres personnes, et encore moins que ça prenne autant de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 14 Avr - 12:24

Anorion avait donc lui aussi tourné la tête. C'est avec un sourire qu'il accueuillit Hinamori, la vice-capitaine réagissait rapidement, pas toujours de la bonne manière, comme lors de la pseudo mort d'Aizen. Cependant, la deuxième femme, était une samildanach comme lui, et pas n'importe laquelle, la dernière fois qu'il l'avait vu, elle n'était qu'une gamine d'à peine une dizaine d'année. Elle avait veilli, mais semblait encore jeune, comme lui, il sentait la même odeur que celle que laisser les sceaux, et les tombeaux sortilèges, une odeur de mort sur quelqu'un de vivant. Elle fixait Lys, ça aussi c'était un miracle.
-Je ne suis pas certain, mais...
Il tendit le manteau qui l'avait recouvert, il y avait la même odeur que celle de la jeune -tout est relatif- femme qui avait l'air de tomber des nues.
-Je crois que c'est à vous non ? demanda le commandant général à l'organisation partie en vrille depuis au moins un siècle.
Il détecta aussi une forte activité, qui ressemblait à celle d'un vieux shinigami. Il observa alors que la maison retrouvait son éclat d'antant, les fissures dans les murs disparurent, tout comme l'opacité sur les fenêtres. Un Flame Haze était dans le coin. Les improbabilités s'enchainaient, et il semblait qu'Haldamir en soit tout proche.
Il reçut de plein fouet le message de la Flame Haze qu'il reconnaitrait entre tous, Shana, elle allait entrainer Haldamir hein... grand bien lui fasse s'il en sortait vivant.
-Ne vous inquiètez pas trop pour le changement... on diriait qu'une vieille connaissance s'est chargé de remettre la ville sur pied avec le reste d'énergie de l'explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 27 Avr - 17:16

La maison changeait tout autour d'eux interrompent l'échange de regards qu'elle avait avec la dernière victime de son père. Elle aurait voulu défendre son nom à cette femme, mais ses arguments furent coupés dans l'œuf et après elle se dit qu'elle aurait eut l'air d'une idiote. Aillil tendit la main qui ne cachait pas sa poitrine pour récupérer son manteau.
Agrippant de la main droite son cache poussière abimé ses doigts effleurèrent tout naturellement les doigts du blond. Un jet de pouvoir traversa sa main, fort mais pas autant que dans ses souvenirs. Elle avait oublié ça, mais c'était si clair à cet instant qu'elle avait l'impression de revivre un petit clin d'œil de son enfance.

Assise sur le bord de la fontaine elle agitait ses jambes, petite bottes en cuir qui grimpait jusqu'à ses genoux noueux flottant un peu. Elle boudait en fait. Ca lui arrivait très souvent ces derniers temps.
Elle n'avait pas vu papa depuis longtemps et il était sorti comme ça, au milieu de nulle part. Elle avait vraiment été heureuse, la dernière fois qu'elle l'avait vu remontait au printemps dernier, juste avant la foire.
Il lui avait donné une bague ce jour là. Une des siennes qu'il avait enlevé de son doigt pour la lui donner, le métal encore chaud. La bague était bien trop grosse, or blanc finement ouvragé dans un entrelats compliqué de nœuds ou courbes gracieuses, de belles arabesques qu'elle avait trouvé les plus belles du monde à cet âge là.
Elle avait dégoté une lanière de cuir, qu'elle avait chapardé et avait mit l'anneau dessus. Elle ne l'avait jamais enlevé, même pas pour se laver, et même si ça faisait râler Nana. Les enfants de sa mère d'adoption trouvait qu'elle avait de la chance, parce qu'elle même si c'était une fille bâtarde elle avait droit à un cadeau de temps en temps alors qu'eux étant six et leur père toujours en mer.

Elle regardait dans l'eau, jouant d'un doigt sur la surface de l'eau et hurlant d'un rire enfantin quand les poissons essayaient de l'aspirer, pendant sans doute voir un morceau de pain.
Elle avait réussi à s'échapper de l'attention des gens qui la surveillait pendant que son père était occupé avec des grandes personnes comme lui. Elle avait comprit que ça ne la regardait pas, mais elle ne comprenait pas pourquoi papa l'avait amené là si c'était pour l'ignorer. Déjouer l'attention de son chaperon n'avait pas été difficile, elle avait juste dit qu'elle avait besoin d'aller aux toilettes, et quand elle avait été laissé toute seule dans la petite pièce aux murs de carrelage blanc, elle était passée par la fenêtre grimpant sur la chasse d'eau.
Elle se mit soudain à tordre le bas de sa jupe courte avec des mains un peu crispés, et mordillait sa lèvre inférieure légèrement inquiète. Papa ne serrait pas content du tout. Elle n'avait jamais le droit de se balader toute seule quand il l'emmenait avec lui, elle ne savait pas pourquoi. Mais cette fois ça suffisait, elle en avait marre qu'il la laisse de côté. S'il avait des grands avec qui parler il n'aurait pas dût l'amener, en plus il lui avait promis en route qu'elle aurait le droit de monter Beluo toute seule, et qu'ils iraient faire une balade aussi.
Mordillant sa lèvre elle s'inquiétait de plus en plus, ne voulait pas mettre son père en colère, mais apercevant quelque chose de joli son attention fût immédiatement captivé et elle en oublia complètement son père et ses recommandations.
Il y avait un monsieur là-bas, qui parlait avec d'autres personnes. Ses cheveux avaient la couleur du soleil. Elle n'avait jamais vu des cheveux de cette couleur là avant, ou alors pas aussi brillants. Ce qui la faisait regarder encore plus ce n'était pas tellement lui mais les bouts de tissus qui lui flottaient autour. C'était bizarre, c'était comme si les gens autour de lui ne les voyaient pas alors qu'ils leur chatouillaient presque le nez. Toutes étaient blanches et brillaient doucement, mais la plus belle était toute rouge, comme une cerise ou une fraise.
Elle se sentait toute bizarre à l'intérieur, comme si son ventre picotait, mais elle n'avait pas mal. Juste un peu chaud. Et quelque chose qu'elle ne voyait pas frottait contre sa peau, aussi douce que la fourrure du manteau de papa.

Aillil retira sa main avec un couinement distinct et pas très sérieux, manteau tombant par terre momentanément oublié. Elle frottait ses doigts avec son autre main, trou oublié lui aussi.
Elle ne se serrait jamais souvenu de ce jour là de son propre chef, si elle n'avait pas touché la main d'Anorion, son pouvoir elle s'en rappelait comme du sien, parce que c'était la première fois qu'elle avait vu quelqu'un d'aussi fort, maintenant elle le comprenait. Mais à l'époque elle avait juste trouvé ça joli, et beau à voir. La samildanach tira un peu une grimace, soufflant sur ses doigts brûlants.
-Je ne me souvenais pas que c'était vous... Ecoutez, je ne sais vraiment pas ce qui s'est passé. En toute logique je devrais bel et bien être morte, vous aussi. Mais apparemment les lois de l'univers ne s'appliquent pas ici. Qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi sommes-nous vivant de nouveau, et... quoique ce soit je participe, même si j'ai l'air d'un boulet comme ça. J’ai des comptes à régler avec un cookie monster.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 27 Avr - 22:16

Le souvenir avait déferlé. C'était bien elle, la fille de Daren, son père avait été un très bon ami, aux affaires pas toujours claires, mais un ami quand même. La première fois qu'il l'avait vu, c'était lors de cette fameuse soirée, bondée de monde, par une chaude nuit d'été, dans la cour interne du palais d'Alatairë. La gamine qu'elle était jouait près de la fontaine, alors qu'elle n'aurait pas dû être ici. Anorion lui avait évité quelques ennuis, la surveillant du coin de l'oeil, avant de terminer sa conversation, pour la rammener à son père en suite.

Autour de lui la maison avait repris son cachet d'antant, les meubles étaient ceux d'origine, donc le canapé sur lequel il était assis n'était plus le même, les murs étaient sans fissures, les fenêtres avaient des rideaux, et des carreaux propres, à vrai dire, tout respirait la propreté, pas une trace de sang. De son sang en fait. Elle parcontre, la fille de Daren, il y avait du sang sur ses vêtements, Hinamori était arrivée à temps visiblement. Cette dernière attendait patiement, un peu gênée ne sachant trop que faire.
-Du calme fillette.
Il ramassa le manteau.
-Hinamori-kun pourrais-tu nous faire du thé ? Et dégotez quelques choses à grignoter ? S'il te plait. Il doit y avoir ce qu'il faut dans la cuisine, juste là, sur ta gauche. Les explications risques d'être longues.

Anorion et sa chevelure de soleil, s'installa un peu mieux dans le sofa, invitant Aillil à s'assoir, Lys s'étant installée dans un fauteuil.
-Si nous vivons, c'est parce que nous n'avons jamais atteint le monde des morts, c'était l'objectif du sortilège des sceaux que mon frère a éllaboré avec ton père, commença-t-il, pour conserver la possibilité de revenir. Nos corps aussi ont été protégés, d'où l'éternelle jeunesse. Celui de Lys a même guéris des blessures qui l'ont fait mourir... enfin mourir, plus ou moins. Cookie monster ?
Il secoua la tête, préfèrant ignorer cette partie de la réplique d'Aillil, s'il se souvenait bien.
-Je suis vivant depuis quelques semaines, grâce à une autre samildanach, que mon frère, à demi présent dans la réalité, a réussi à conduir jusqu'à ma tombe, qui était un sceau. J'ai passé un moment dans la tête de nôtre confrère, mon esprit ayant été réveillé par elle. C'est elle qui a brisé les sceaux, en à peine quelques heures. Elle aussi l'a payé de sa vie, de même que pour ses compagnons.
Durant cette partie du récit, le shinigami avait le regard vide, un peu hanté par des cadavres ensanglantés, imbriqués dans la neige blanche.
-J'ai cru qu'elle était morte elle aussi, mais quand je suis arrivé ici, je l'ai retrouvé en compagnie d'Haldamir, un vice-capitaine, du Gotei 13. Pour le reste, je ne sais pas grand chose d'autre, si non que mon frère est mort. Et que...
Anorion réalisa, nulle trace d'Isil.
-Dîtes, vous n'avez pas vu une jeune fille, une brunette, avec des yeux verts, accompagné par un euh... jeune homme, aux cheveux blancs ?
Il était vrai aussi qu'Inu n'était pas là.
Anorion la sentait mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 18 Mai - 23:28

Lys écouta attentivement, si effectivement Isil avait réussi, alors Forbesii viendrait la chercher, parce que lui aussi devait certainement arpenter Inwilis à nouveau, en chair et en os. Il devait venir, il devait venir la chercher. Elle se frotta les bras, un frisson lui parcourru l'échine, il se passait des choses pas loin, elle était encore sensible à la magie. Elle frotta ses mains pour se réchauffer, et réalisa elle aussi qu'il manquait quelqu'un.
Ni Isil, ni Inu et pas d'Hitsugaya, aucun des trois n'étaient là, elle ne s'inquiètait pas trop pour le capitaine au dragon de glace, il était suffisament fort. Mais pour la jeune humaine et son compagnon... Anorion semblait les connaitre aussi, puisque la description correspondait. La brune princesse se frotta les tempes.
-Je n'ai vu personne d'autre que vous dans la mainson, Lenwë-san, et en suite, je n'ai vu que vous - elle regarda Aillil - et Hinamori-kun. Il n'y avait aucune de trace de la présence d'Isil et Inu.

Le message d'Haldamir retenti à travers la piècre, doublement répèté, parce que transmit à Anorion et Hinamori dans la cuisine. Ainsi les anciens refaisaient surface, s'il en restait encore assez pour reformer un semblant de Gotei 13. Lys apprit que ceux qu'on appelait les Espadas, sur lesquels elle n'avait eu de vague informations étaient de retour, elle regarda Anorion.
La situation semblait critique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 19 Mai - 1:58

Aillil ignora le message qui venait de retentir dans la maison, peut-être à cause du 'filette' de Lenwë. La samildanach ramassa son manteau avec une grimace, le noir était bien tâché même si ça ne se voyait pas tant que ça, mais sale quand même. Elle soupira.
-Vous ne les trouverez pas, je suis allée plus vite que la musique dans mes explications. Je suis venue ici pour trouver des amis de mon père et de ce fait je me suis retrouvée prise entre deux feux, c'est comme ça que j'ai rencontré cette fille, Isil et le gamin qui se comporte comme un chien.
Elle secoua le manteau tenu entre deux doigts, finissant par claquer ses doigts pour faire disparaitre la saleté au vu du nuage de poussière qui voletait. La samildanach mit le manteau -maintenant propre- autour des épaules de Lys qui grelottait plus ils parlaient.
-Des types sont arrivés, ni d'une ni de deux on s'est fait attaqués. Un type avec des cheveux bleus à la cookie monster et un bout de mâchoire collé sur la gueule m'es tombé dessus. Un autre s'est chargé d'Isil, pour Inu je dirais que c'était plus simple. Ils les ont emmenés et j'me suis fait tirer dessus, d'où ce magnifique trou dans mon Chi Pâo d'enterrement.
Aillil baissa le menton, regardant avec une grimace sa poitrine qui dépassait pratique du dit trou, remercions les dieux pour l'invention des soutien-gorge.
-D'ailleurs c'est tout ce que je sais, alors en attendant que la mademoiselle ramène le thé, je vais aller trouver une chemise, ou quoique ce soit d'autre.
C'était un peu rapidement dit tout ça, mais elle n'aimait pas le fait d'être à moitié dévêtue devant les gens, ça la rendait jumpy. Et puis même s'il ne se rinçait pas l'oeil comme l'aurait fait n'importe quel pervers, Lenwë était quand même un homme.
Aillil trouva au coup d'œil le couloir qui menait aux autres pièces de la maison, et alla fouiller dans la première chambre. Espérait, légèrement, que le propriétaire des lieux ne ferait pas trop la tronche s'il voyait qu'elle portait une de ses chemises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Mai - 23:04

Hinamori avait tout entendu dans la cuisine, même quand la bouilloire avait sifflé. Elle avait effectivement trouvé rapidement ce qu'il fallait, du thé entre autres, une quantité invraisemblable de boîtes de thé, parfaitement conservé, du thé qui parfois n'existait même plus sur le marché d'aujourd'hui. Elle avait trouvé des tasses déparaillées, et aussi de quoi manger, elle avait pris, du pain, un reste de fromage frai, des fruits, secs pour la plupart, des morceaux de jambons fumés, mais aussi des pâtisseries, comme des bellicornes, ou de simple boulette de noix de coco rapées...
Apportant le tout dans le salon, elle confirma les dires d'Aillil.
-Gomen... je suis arrivée trop tard, je suis partie dès que j'ai senti les espadas, mais je n'ai trouvé qu'Aillil-san, dans une mauvaise posture. Il n'y avait pas de traces d'autres personnes.

Posant le plateau, elle versa l'eau fumante dans les tasses, avant de regarder l'âtre vide de flammes, mais plein de bûche, Hinamori tendit le doigt.
-Shaka hô !
Un jet rouge frappa les bûches, qui s'enflammèrent, réchauffant déjà l'atmosphère. Elle s'installa à coté d'Anorion Lenwë, sur le canapé, Aillil et Lys ayant pris les fauteuils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 21 Mai - 1:56

Son pantalon n'était pas abimé, seulement poussiéreux alors pas besoin de le changer. Ses bottes, hors de question de les lâcher; des coups de talon métal dans le pif ou entre les jambes c'était une arme redoutable en cas de besoin. La chemise deux fois trop grande dégringolait jusqu'à ses genoux et les manches étaient trop longues donc elle avait du les rouler un peu.
Revenant dans le salon elle attrapa tout juste la fin de la phrase d'Hinamori et s'installa dans un fauteuil de libre, prenant une tasse de thé offerte pour chasser le froid qui semblait avoir prit résidence dans ses os.
Tasse tenue entre les mains et soufflant sur la surface fumante elle restait silencieuse en regardant les trois autres occupants de la pièce. Ça lui donnait l'occasion de repenser à ces derniers jours, mais surtout ce qu'elle avait vécu avant, enfin pendant. Parce qu'elle savait pertinemment que sa mort n'avait rien eu de terminal, ni même de naturel. Elle avait du mal à se souvenir de ce qu'il avait vu durant ce sommeil artificiel ou son âme avait divagué, et les rares images dont elle se souvenait n'avait aucun sens. Elle avala une gorgée de thé, sirota un peu et soupira en se frottant un œil.
-Et on fait quoi maintenant ? Enfin je dis 'on'...
Reprendre sa vie après cent ans quand le monde avait complètement changé n'était pas une perspective très attrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 26 Mai - 19:03

Shana se posa au sol devant la maison d'Haldamir avec le jeune homme dans un bras , il était encore inconscient , elle rentra dans la maison et remarqua une shinigami , deux étranges jeunes femmes et Anorion .



Bonjour tous le monde ! Je ne suis que de passage , je dois laisser Haldamir récupéré après ma première partie d'entraînement mais je dois dire qu'il n'est pas très résistant ... si il n'avait pas eu son dragon maudit il serait déjà mort a l'heure qu'il est .

Anorion je suis venu discuter avec toi à propos de ce jeune homme ! Qui est-il ?!


Shana souleva le jeune homme dans son bras et le montra a Anorion sinon il n'allait pas savoir de quoi elle parlait puis elle le lâcha et il tomba par terre toujours inconscient puis elle alla s'asseoir une chaise libre .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 26 Mai - 21:56

Anorion comprit que l'attaque avait été préméditée, et que la mort de son frère à ce moment là n'était qu'une coincidence pourtant. Isil et Inu disparus, ça ne voulait dire qu'une chose, enlèvement. Il avait un gros problème, les pouvoirs de la samildanach étaient instables. Il remercia Hinamori qui lui tendit une tasse de thé, en lui donnant un de ses sourires chaleureux. Lys semblait aussi perturbée, et Aillil n'en savait pas plus que lui.
Il allait parler, quand il s'arrêta et compta.
-Trois... deux... un.
La porte s'ouvrit avec fracas, laissant la place à la flame Haze qui avait remis la ville en état, Shana. Anorion s'attendait au pire si elle venait jusqu'à lui. Il fut donc soulager en voyant Jio dans les mains de l'antiquité vivante, qu'elle était, tout comme lui finalement maintenant. Un réssucité par deux fois, ça s'appelait une pièce de collection.
Elle était toujours aussi puissante, encore un peu rouillée, mais ça s'arrangerait d'ici un moment.
Anorion comprit aussi qu'aux paroles de Shana, elle ignorait tout du zanpakuto d'Haldamir, comme ce dernier, s'il se souvenait bien. La confection du katana faisait partie des dossiers d'archives interdit d'accès à un certain publique.
-Bonjour Shana... Ce jeune homme c'est Jio Hitsugaya, le frère de Toushiro Hitsugaya, une famille assez exceptionnelle je dois dire, avec des capacités très spéciales. Mais si tu veux plus de détails, tu ferais bien de chercher une dénommée Kurai, elle est la clef de ce qui est arrivé à Jio après sa confrontation avec Haldamir.

Anorion répondait du but en blanc, tout comme Shana avait posé directement sa question. Il était quand même désolé pour Jio, être traité comme un vulgaire paquet, ça ne devait pas être le top.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 27 Mai - 13:57

Jio commençait a reprendre connaissance mais d'un coup il se fit balancer par terre puis une voix dans sa tête retentit .

Tu es pathétique .... dire que je dois céder mes pouvoirs a cause d'un fichu pacte fait il y a des siècles de cela .... Moi , Marcocius , Les Crocs de la Dévastation , je vais te prêter mes pouvoirs en échange tu devra me laisser coexister avec toi dans ton corps !

Après que ce " Marcocius " est fini de parler Jio se mit a réfléchir mais réfléchir n'est pas une des ses qualités ...

Euh .... Marcocius ..... Qu'es-tu ? J'ai beau réfléchir , je n'arrive pas a savoir ce que tu peux être .....

Pourquoi mon hôte est-il si idiot ? Je suis Marcocius un dieux de Guze qui dans les temps ancien est passé un pacte avec un archange ainsi que toute ses génération a venir , je devais lui offrir mes pouvoirs pour qu'en échange je soit libéré de mon sceaux et donc pouvoirs coexister avec mon hôte .

De nos jours l'hôte actuel de cette génération d'archange , c'est toi !


Jio n'avait pas trop compris mais il ne pensait pas que ce soit une mauvaise chose .

C'est d'accord , je me nomme Jio Hitsugaya enchanté !

Hitsugaya dis-tu ? Bizarre .... Il me semble que le nom de tous mes hôtes était Fleed ...

C'est le cas , je suis Jio Fleed mais je suis dans la famille Hitsugaya depuis peu .

A partir de ce moment tu as mes pouvoirs , je vais prendre le contrôle de ton corps le temps que ton esprit ce repose .

Le corps de Jio se leva mais celui qui bougeait était Marcocius car Jio n'était pas en état de pouvoirs ouvrir les yeux avant un petit moment .

Les yeux de Jio était passé de la couleur ambre a bleu azur , c'était le signe montrant que c'était Marcocius .

Où est-ce qu'on est ? Ah ! Mais c'est la flame haze qui a assommé Jio ! Donc c'est l'hôte d'Alastor qui m'a forcé a m'éveiller en fouillant dans la mémoire de Jio ? Enchanté , je suis Marcocius , Les Crocs de la Dévastation !

Mais que lui prenait-il de se présenter a une flame haze ainsi qu'a quelque personne au alentour .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 27 Mai - 23:18

Hinamori sursauta, manquant de renverser sa tasse de thé. D'où est ce que cette femme aux cheveux de feu sortait ? Et... pourquoi le frère adoptif de Shiro-ch-... d'Hitsugaya taicho était là ? Et pourquoi est ce qu'elle le trimbalait comme un sac de patates... ?
Elle rattrapa donc sa tasse, se raidissant malgré elle, face à cette nouvelle présence, qui semblait totalement différente, et ne pas connaitre les règles d'une conversation.
Mais Lenwë taicho répondit de la même façon, sans être intimidé, ou même étonné de la soudaine apparition. Hinamori se souvint qu'il avait compté... il l'avait senti venir, alors qu'elle ne s'était apperçue de rien. Elle devrait encore travailler plus dur. Elle écouta avec une certaine curiosité l'étrange dialogue, jusqu'à ce que Jio se relève, avec... quelqu'un d'autre à sa place.
Flame Haze ? Alastor ? Les Crocs de la Dévastation ?
La shinigami n'y comprenait pas grand chose. Elle préfèra rajouter un sucre dans son thé, et en boire un peu. Elle poserait des questions après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 1 Juin - 0:46

Shana écouta des informations inutiles sortir de la bouche d'Anorion puis tourna la tête et regarda le corps de Jio qui commençait a bouger puis remarqua très rapidement que ce n'était pas Jio mais quelqu'un d'autre .

Marcocius ? Les Crocs de la Dévastation ça me dit quelque chose par contre ton prénom ne me dit rien !

Shana réfléchit un peu plus , Je t'avais parlé d'un dieu de guze autre fois scellé pour son immense pouvoir qu'il utilisait pour nuire a Guze , cependant il y a 800 ans il fut libéré par un archange qui n'avait aucun pouvoir et qui passa un pacte avec lui , en échange de sa liberté et de la possibilité de vivre en son hôte , il donna ses pouvoirs a l'archange .

Mais ce n'est pas fini , le pacte continuera à donner les pouvoirs du dieu pour les génération a venir de l'archange mais je ne comprend pas que ce Jio soit l'un des descendants de cette génération d'archange car son nom de famille est bien Hitsugaya donc il n'est pas supposé avoir les pouvoirs du dieu de guze ainsi que la conscience de ce dieu !

Cependant il peut y avoir une réponse logique a tous cela ! il n'est pas originaire de la famille Hitsugaya mais de la famille Fleed ! La famille Fleed était une lignée d'archange étant flame haze et aillant les pouvoirs du dieu Marcocius , Les Crocs de la Dévastation !

Mais comment ce fait-il qu'il soit encore en vie ? Les Fleed sont sensés s'être éteint il y a de cela 100 ans !


Alastor , Un archange a une durée de vie indéterminé mais l'âge d'un archange est différent de celui d'un humain normal ! Car les archanges vieillissent beaucoup moins vite que les humains , en gros Jio est plus vieux que le leader de la famille Hitsugaya qui a plus de 120 ans ! son âge en tant qu'archange doit être entre 190 et 200 ans mais son âge en tant qu'humain doit être entre 19 et 20 ans .

Shana et Alastor donnèrent le peu d'information qu'ils avaient sur Marcocius et sur la famille Fleed mais cela ne changerait pas grand chose ....

Comment allait réagir Anorion face à cette découverte ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: