AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 16 Nov - 23:37

Anorion regarda incrédule Toushirô se battre avec lui même. Sa dernière demande était pitoyable, comme s'il n'allait jamais revenir. Il eut un sourire, et instentanément son zanpakutô repris sa forme contenue, discrète, efficace, il la changea, le katana c'était encombrant, un simble bracelet surffirait.
Il fut exaucé.
Il abaissa le bras d'Amara qui menaçait Kouraï.
-Laisse la, si elle avait voulu nous faire du mal, se serait fait, et elle aurait profité de ton inconscience après ton bankai, c'est elle qui s'est occuée de Jio, le frère d'Hitsugaya taicho...

Le Commandant-Général jetta un oeil à ce qui se passait avec sa... disons, sauveteuse. Renji et Haldamir avaient maitrisé les crises des deux éprouvés. Il se pencha sur Toushirô, qui saignait dans son coma. S'accroupissant, Anorion posa sa main gauche sur la plaie que s'était fait lui même le capitaine de la 10ème pour se débarasser de l'emprise d'une créature de Kurosutchi, feu Capitaine de la 12ème Division... Il exécuta la même technique qu'Isil quand elle avait guéri Renji, c'était simple et efficace. La blessure se réduisit, jusqu'à ne plus laisser aucune trace. Puis le samildanach concentra un peu de mana dans sa main droite, et envoya une gifle au comateux.
-Debout ! Réveille toi ! ordonna-t-il, Toushirô Hitsugaya, Capitaine de la 10ème Division du Gotei 13, je vous somme de revenir parmis les vôtre !

Anorion utlisait la technique du Souffle de Vie des mord-sîth de façon détournée. Il avait appris ça de son jumeau, qui avait eu d'étranges fréquentations, il fallait bien le dire. Le Souffle de Vie combiné à l'Esuna des Mages Blancs, avait des effets rapides et concrets, aussi efficace de que de l'Ether, et n'importe quel sortilège de guérison de blessures mortelles.
-Vous m'entendez Hitsugaya ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 17 Nov - 16:35

Amara avait les yeux fixés sur Kouraï, et elle ne voyait presque plus ce qui se passait autour. Elle détestait les démons, si bien qu'elle voulait la détruire et purifier le monde de sa présence nuisible. Elle n'avait pas senti son capitaine approcher, si bien que lorsqu'il écarta la lame de son Zanpakutoh de la gorge de la "shinigami", elle faillit retourner son arme contre Anorion. Mais elle le reconnu bien vite. Pourquoi avait-il fait cela? C'était impensable...

La vice-capitaine écouta les arguments du Commandant-Général. Il avait raison... Mais elle haïssait les démons! Cela dit, si ce démon là avait voulu lui faire du mal, elle l'aurait déjà fait. Pourquoi haissait-elle ainsi les démons, alors qu'elle comprenait tout à fait les Hollows ? Elle ne le savait pas... Et ce visage qu'elle pensait connaitre, avec ses cheveux d'or, qui était venu la hanter depuis qu'elle avait regardé dans les yeux de cette Kouraï.

La Shinigami avait honte, elle n'aurait pas dû se comporter ainsi. Mais grâce à son capitaine rien de s'était produit d'irréparable. Elle inclina la tête devant Anorion, puis se retourna vers celle qu'elle allait égorger et s'inclina aussi. Elle avait été stupide en agissant comme elle l'avait fait, elle le savait maintenant... Et puis, elle avait soigné le Jio à sa place. Elle l'avait donc aidé à respecter la promesse qu'elle avait fait au jeune homme.

"Excuse-moi Kouraï. On ne juge pas une personne sur son sang, mais sur ses actes. Je suis navré, mais c'est si... inhabituel."


Etrange, Shippuu Tsukiyo dans sa main se mit à trembler. Elle le fixa, que se passait-il ? Le temps sembla se figer, et son Zanpakutoh, sous la forme habituel du Phoenix, apparu devant elle. Il plongea ses yeux verrons de braise et d'or dans les siens. Il semblait méprisant, qu'avait-elle fait qui le puisse le mettre dans cet état ?

"-Chiya, fais attention sur qui tu pointes ton arme. Des personnes peuvent sembler sans pouvoir et pourtant leurs pouvoirs peuvent très bien dépasser le tiens. De plus s'attaquer à un membre du même sang que soi... Tu me deçois énnormément Chiya.
-Du même sang ? Que dis-tu Shippuu Tsukiyo ?! Ce n'est pas une Kuchiki à ce que je sais!"


Le Phoenix, émit un grognement réprobateur, puis de nouveau ses yeux se rivèrent sur ceux d'Amara.

"-Qu'attends-tu pour le lui demander, Chiya ?"

C'était tout, comme à son habitude, Shippuu Tsuikiyo, la Tempête de la Nuit, disparu sans prévenir. Amara laissa retomber le bras qui tennait son katana. Elle se retourna vers Anorion, capitaine de la 1ère division. Pour une fois elle comprit ce que voulait lui dire son Zanpakutoh. Les fois où elle comprennait ses énigmes étaient rares.

"Euh... Anorion, je... Je voulais savoir si je pouvais vraiment devenir... Capitaine? Parce que... j'en ai envie!"

Ces derniers furent prononcer d'un trait, comme si elle avait peur qu'ils la brûlent. Elle ne savait pas pourquoi, mais cela la mettait mal à l'aise de demander cela. Cependant ses yeux ne quittèrent plus ceux d'Anorion.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 17 Nov - 17:20

Inu ne répondit pas mentalement à celui qui lui avait adressé la parole… Il était recroquevillé sur lui-même, les mains sur les yeux, le visage entre les genoux, continuant de pleurer le plus silencieusement du monde… Il avait une douleur à l’arrête du nez, il saignait, il avait mal au cœur, mal à la tête et surtout aux yeux et à la gorge… Les sons qu’il sortait lui faisaient tellement mal quand ils sortaient, ne pas avoir de cordes vocales faisait que les rares sons qui déniaient venir étaient horriblement douloureux. Ca va s’arranger… Facile à dire pour quelqu’un qui ne connaît pas ce qu’il vit, mais il n’était pas dédaigneux envers la personne qui lui disait cela, au contraire, quelqu’un s’occupait de lui...

Il ne voulait pas bouger, il cachait son visage (donc ses yeux) du mieux qu’il pouvait et ne voulait pas prendre le risque de recommencer à semer le malheur. Il resterait là, toujours, sans bouger… Isil aurait mieux fait de lui recoudre les yeux, elle n’aurait pas eu à souffrir aujourd’hui. Il se sentait étrange, il avait l’impression qu’on s’occupait de lui depuis le début, mais une voix dans sa tête lui disait que non, ce n’était pas lui dont on s’occupait mais quelqu’un d’autre… Bizarre, il aurait juré…

Il sentit quelqu’un le transporter dans ses bras, il se recroquevilla encore plus ses doigts enfonçant plus profondément ses yeux dans leur orbite. Mais curieusement, il se sentait quand même un peu mieux, il se sentait apaisé, limite heureux… On le posa sur un lit et il sentit des couvertures le couvrir… La voix revint : ce n’est pas ton bonheur…C’est le bonheur de quelqu’un d’autre que toi… Pourtant, c’était tout comme, il avait l’impression que c’était son bonheur, que c’était lui qui ressentait, qu’il avait le droit de vivre heureux… Ses pleurs se calmèrent, il avait toujours les tripes nouées entre elles pour ce qu’il s’était passé, l’idée de mourir alla se terrer au plus profond de lui.




Dernière édition par le Lun 3 Déc - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 17 Nov - 17:51

Toushiro dans son coma au beau milieu d'un enfer de glace ce leva et vu sa blessure disparaître sous ses yeux , il ne comprenait rien puis ressentit une petite douleur ... une gifle puis Hyorinmaru apparu et lui précisa pourquoi il était dans un enfer de glace :Toushiro Hitsugaya .... tu dois vivre , j'ai fais en sorte de te transporter au fond de ton âme où j'habite pour te faire passer une épreuve ! Si tu échoues ... tu mourras ! Que l'épreuve commence !!
Un cercle de glace ce forma autour du corps d'Hitsugaya ne laissant Anorion s'approcher de son corps dans le monde réel .
Toushiro se battit contre Hyorinmaru et par malheur Hyorinmaru se multiplia en trois ... mais Toushiro connaissait le point faible de Hyorinmaru et utilisa une technique de feu qu'il c'était interdit d'utiliser :Fournaise !
Une température proche de 60 °C avait été provoqué puis les deux faux Hyorinmaru ce désintégrèrent et Toushiro scella le vrai Hyorinmaru dans son sabre pour la deuxième fois .
Toushiro se réveilla brisant la glace autour de son corps et dit a voix basse :Tu m'as fait mal ... Mes derniers souvenirs c'est d'avoir croisé le capitaine de la 7ème division vers Nargothrond ...
Toushiro se leva et s'inclina devant Anorion pour lui dire qu'il se retirait dans ses quartiers .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Nov - 17:10

Anorion fixa Amara comme si elle était devenue folle. Un sourcil froncé, l'autre levé.
-Ne te l'ai-je pas dit quand nous voyagions, que tu pourrais le devenir ? De plus, je ne pense pas que quelqu'un s'oppose à ta montée en grade. Capitaine Kuchiki.

Il eut un sourire, qu'il perdit en entendant Hitsugaya.
-Hitsugaya-taicho, vous venez de parler du Capitaine de la 7ème ? Il est vivant lui aussi ? Mais bon, sang, combien sommes-nous donc ? Vous devriez rester ici encore un peu Toushirô, il fait nuit depuis quelques minutes, et la ville n'est pas sécurisée. Vous devriez vous assoir, et vous restaurer. En plus, je crois, que nous avons une longue soirée devant nous.

Le samildanach se tourna vers Kurai.
-Je crois, que vous avez plusieurs choses à nous raconter, à savoir comme une démone s'est retrouvée avec des pouvoirs de shinigami. Amara détends toi, la Seireitei n'est plus ce qu'elle était, et nous n'avons pas besoin de nous formaliser.
Les yeux gris du commandant général croisèrent ceux de son ancienne vice-capitaine, alors qu'il allait se réinstaller pour continuer de manger, la faim ne le tenaillait plus, mais, c'était juste par pure gourmandise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Nov - 22:16

Toushiro s'arrêta net devant la porte puis répondit a Anorion : Oui Envy Tsukiyo est vivant mais parcourt le monde d'après ce que j'ai entendu de lui , il se fait surnommé L'Alchimiste Au Yeux de Démon .. je pense qu'il a retrouvé la mémoire ce qui fait de lui un puissant capitaine vu qu'il peut utiliser l'alchimie sans cercle de transmutation grâce a son potentiel mais je ne sais pas si il acceptera de nous aider ... Maintenant je vais laisser la parole a Kouraï !
Toushiro s'installa dans un fauteuil pour savoir avec plus de précision le comment du pourquoi mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser au capitaine de la 7ème division .. un grand ami il fut mais les temps change et les personnes aussi ...
Après avoir pensé au capitaine de la 7ème les seul mots qu'il dit a voix basse était :Envy .... Tsukiyo ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Nov - 22:40

Kouraï regarda le shinigami faire signe a la shinigami nommé " Amara " de baisser son sabre puis elle dit :Qui je suis ?Je m'appelle Kouraï Dosikato 14ème princesse des enfers ... Comment suis-je devenu shinigami ? Grâce a Jio je le suis devenu ... il était dans un piteux état quand je l'ai récupéré et par malheur j'ai sceller son zanpakuto mais j'étais loin de me douté qu'il était shinigami et que je deviendrais shinigami si l'on me transmettait le zanpakuto en main propre ... puis si vous voulez plus de détails je suis la soeur d'un de vos ancien capitaine shinigami qui a déserté la Seireitei ... Je parle bien sur de mon frère Gildven Phoenix ! Mais je sais aussi qu'il avait eu une fille shinigami mélangé avec du sang de mord sith ... étrange coïncidence Amara ! J'ai eu le temps de ne voir qu'une seul fois le visage de ma nièce et d'entendre son nom mais mon frère lui a effacé la mémoire après avoir déserté donc du coup même aujourd'hui sa fille n'aurait pas retrouvé la mémoire ! Et je peux vous dire qu'une personne peut changer physiquement mais son regard reste même ! Maintenant es-tu prête a assumer le sang coulant dans t'es veines ma cher nièce ... Amara .. tu es une démone de sang royal mélangé a du sang de mord sith au moins comme cela tu peux savoir de qui tu tiens et quel est ta race!
Kouraï regarda le shinigami nommé Anorion et lui demanda :Puis-je me retirer et je postule au poste de capitaine si cela est possible , si vous doutez de moi vous n'aurez qu'à me faire passer une épreuve !
Kouraï s'installa a son tour dans un fauteuil en attendant la réponse de "Anorion" .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 21 Nov - 15:22

Le shinigami intervint avant qu'Amara le fasse. Cette femme, démone, se présentait comme postulante au poste de capitaine de façon acquise, d'autant plus que ses pouvoirs de shinigami venait d'une autre personne, et non pas d'elle même. Il suffisait de viser certain shakra, et tout s'effondrait, elle redevenait une démone, sans pouvoir de shinigami. De plus, Anorion ne la connaissait pas, et donc, il ne pouvait lui faire conscience, enfin, connaitre les gens, ne veut pas nécessairement dire faire confiance.
Elle était aussi très proche d'un " traitre " , oh, bien sûr, son degrès de traitrise était moindre par rapport à trois autres capitaines qui avaient plus que trahi...

-Vous venez ici, vous annoncez à une vice-capitaine qu'elle est en partie démone, vous en savez plus sur elle qu'elle même, vous parlez comme si tout était simple, en annonçant vôtre candidature. Bien sûr, nous cherchons des capitaines, mais ne nous leurrons pas, la Seireitei ne revivra jamais comme avant, et Alatairë ne renaitra sûrement jamais. Oh je ne doute pas de vous, je me méfie. Voyez-vous, les démons que je connais, s'appellent la Triade, et ils ont tendance à être nos ennemis, bien entendu, ils ne sont pas les seuls, de plus vous êtes la soeur d'un déserteur, qui a fondé une jolie guilde d'après ce que j'ai entendu, je sais que vos intentions ne sont pas nécessairement mauvaises, mais vous donner le poste de capitaine serait... irresponsable, et irraisonné de ma part.

Il avala une gorgé de thé, avant de reprendre.
-Nous ignorons combien d'entre nous on réellement survécu, alors avant de donner un poste de capitaine, je dois m'assurer que le poste de capitaine en question est vaccant. Je m'en voudrais si l'un des nôtres débarquait et apprenait qu'on lui avait volé sa place. Nous sommes sûrs que de deux postes, ceux de capitaine de la 3ème et 5ème Divisions, pour le reste, nous sommes pas certain, de ce que pensent les survivants...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 23 Nov - 13:01

Les yeux acier aussi froid que le métal de la nouvelle capitaine se posèrent sur Kouraï. Qui était-elle pour oser affirmer qu'Amara avait un lignage de démon ? C'était absurde! Et puis postuler pour le titre de capitaine de division alors qu'elle n'était dans aucun corps Shinigami. Décidement, cette Kouraï ne se prennait pas à la légère: elle avait le même égocentrisme que les Hitsugaya. Si Anorion n'était pas intervenu, elle aurait fait payer son isolence à cette petite idiote. Amara ne bougea pas d'un pouce, elle était maintenant capitaine et ses actes ne pouvait plus être pris à la légère.

Amara sourit lorsque son ancien capitaine se trompa. "Vous venez ici, vous annoncez à une vice-capitaine...". Il faudrait du temps pour que les personnes qui étaient avant plus gradés qu'elle la considère comme un capitaine à part entière. Elle devrait à partir de maintenant faire attention à tout ce qu'elle faisait, pour l'honneur de la Seireitei. Enfin, elle parviendrait à ce que tous la considèrent comme ce qu'elle était devenue. Toutefois ce qu'affirmait Kouraï, lui mettait le doute. Et si...

"Hum, Anorion, il ne reste plus que le poste de Capitaine de la 5ème divsion. Car, maintenant la 3ème division à son Capitaine: Amara Kuchiki. J'ai toujours adoré les archives et la traques des Hollows dangereux."

Elle sourit au commandant-général.... Et si, et si Kouraï disait vrai ? Elle ne pouvait s'empêcher de penser à cette possibilité. Qu'avait cette femme à gagner de lui mentir sur un sujet pareil ?
Souvenirs... Encore ces cheveux blonds et ce sourire. Derrière l'homme sur lequel elle ne parvenait pas à mettre un nom se trouver un phoenix. Non pas un phoenix, mais... Shippuu Tsukiyo! Que faisait-il là ? ! Les yeux dorés de l'homme se fixèrent sur elle, et il lui fit encore un plus grand sourire. Elle l'aimait, pas comme un amant, mais elle l'aimait comme... Souvenirs...

Amara avait toujours détestée les démons, alors être en parti démon lui donnait des frissons. Elle dû se retenir de ne pas montrer son dégoût. Cependant, si Kouraï disait vrai... Si cette femme avait raison, Amara voulait la garder près d'elle. Et si elle mentait, il ne faudrait pas qu'elle s'éloigne, se serait dur de la tuer. Et puis Toushiro n'avait pas t-il dit qu'elle avait un pouvoir shinigami conséquent ? Hum... une idée commençait à naître dans l'esprit de la jeune capitaine.

"Dis moi Anorion. Nous sommes bien en sous effectifs en ce moment? Et d'après ce que j'ai entendu dire, cette jeune femme à en effet le potentiel pour devenir capitaine. Mais bien que moi même je ne lui fasses pas confiance, ce qui est en soit compréhensible vu "l'originalité" de ses propos à mon égard, je me disais que ce ne serait pas mal de l'incorporer à une division. Et comme en ce moment j'ai besoin d'un vice-capitaine, je me suis dit qu'elle pourrait faire l'affaire. Ainsi, nous verrons ce qu'elle vaut, et si elle est effectivement de notre côté."

Cette fois, elle ne sourit pas à son ancien capitaine. Son visage était grave. Elle pouvait se tromper, et il était fort possible que cette Kouraï, soit plus forte qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 23 Nov - 22:40

Anorion soupira, et hocha la tête.
-Va pour ça, Kuchiki Amara-taicho, vous venez de trouver vôtre vice capitaine... En espèrant, qu'il ne se passera rien de fâcheux. La 3ème Division n'a plus qu'à ce trouver un lieutenant. Et j'ai un nouveau vice-capitaine à trouver.

Il termina sa tasse de thé et s'en resservi une autre, ainsi qu'une autre tranche de pain avec du fromage, il testa la méthode Renji et Haldamir, et il déposa des fruits secs dessus, préalablement découpés en petits morceaux.
Valars que c'était bon de sentir autre chose que l'infecte goût des médicaments et des plantes, à tel point que rien que l'odeur le rendait malade. Il n'utiliserait jamais plus de décoction aux plantes pour soigner quelqu'un, il s'avait à quel point s'était désagréable. Boire du thé dans drogues étaient aussi un plaisir pour le palais.
-Vous avez peut être faim Dosikato Kurai, si vous voulez vous pouvez manger avec nous. Hitsugaya-taicho, mangez un peu, vous en avez besoin, votre teint est de la couleur de vos cheveux... Je prendrais bien du jambon moi... Haldamir !
Revenir en haut Aller en bas
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 23 Nov - 22:57

Haldamir avait déposé Isil dans son lit, elle souriait béatement, tellement béatement, qu'il trouvait ça écoeurant. Inu soutenu par Renji, affichait à peu près la même expression.
Buark.
Il rabattit les couvertures sur la samildanach, et sortit de la chambre, il déposa Inu dans la sienne avec Renji, qui avait réussi à rassurer l'étrange jeune homme. Ils le laissèrent, il s'endormit aussitôt.
C'était absolument effrayant de voir qu'ils étaient trop liés. Isil devrait réduir le lien, si l'un deux avait mal, l'autre ressentirait la même, et avec la même intensité...
Le shinigami entendit Anorion l'appeler. Il leva un sourcil, et reprit le chemin du séjour, suivit par Renji.
Il manqua de tomber à la renverse, quand le commandant général lui demanda une tranche de jambon. Bien entendu Calmcacil alla lui en chercher une, avant de s'assoir, et de se resservir un thé, le sien ayant refroidit.
Il regarda autour de lui, bonjour l'ambiance.
-C'est sympa tout ça, y'a de l'ambiance.
Le capitaine de la 11ème Division avala d'une traite sa tasse. Et se leva.
-Je vais faire un tour.
Attrapant son zanpakuto, Haldamir, sortit donc, laissant sa mainson aux mains d'une bande de tarés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 25 Nov - 4:43

Renji fut surpris par un tel lien ! C'était du jamais vu (du moins pour lui) ! Le capitaine réfléchit et trouva la conclusion que les choses étranges ces temps ci étaient presque normal. Après avoir suivit Haldamir jusqu'a la salle ou ce tenaient Anorion, Kouraï et Amara, ils apprit que cette dernière était capitaine maintenant. Il la félicita tout en la remerciant de l'avoir sauver du Hollow qui l'avait duper.
"Alors, Amarinette Kuchiki taicho, Quelle sera votre première action en temps que capitaine spécialisée dans la traque des Hollows, attaquer les Arrancars ou attaquer les Arrancars ?"
Renji tentait de détendre l'atmosphère mais il réalisa que ce n'était pas avec des blagues pourris comme celle là qu'il réussirait. Ce n'était pas totalement de sa faute car l'air était si oppressante, si charger en énergie spirituelle, qu'il ne pouvait rien faire d'autres que ces blagues ci. En plus on s'ennuyait. Que faire ? S'il restait là c'était claire il allait se planter Zabimaru dans le coeur.
Mais oui ! Zabimaru ! Ils allaient s'entraîner lui et son Zanpakto.

"Moi aussi je vais prendre l'air !" dit-il
Il passa par la fenêtre pour arriver sur le toit (en demi-shunpo), de là il chercha un endroit haut d'où il pourrait trouver une clairière calme. Il se mit a sauter de cimes d'arbres en cimes d'arbres.

A bout de patience, il sassit sur la branche d'un arbre en hauteur matérialisa son Zanpakto.

"Zabimaru" lança-t-il
Sur une branche voisine de la sienne apparut un grand babouin aux poils blancs avec au bout de la queue, une tête de serpent !

"Ca faisait un baille, Renji"dit le babouin d'un voix grave
"Oui, je le sais ! Je t'ai invoquer car ..." commença Renji
"Je sais !" S'énerva le babouin
"T'énerves pas le singe, n'oublies pas que c'est ton pote Renji !"dit le serpent qui avait sa propre conscience
"Excuse moi Renji, je suis encore en colère d'avoir perdu contre ce stupide Hollow ! Renji, ferme les yeux !"
Renji obéit et il eut raison car à peine eut-il fermer les yeux qu'une lumière aveuglante débarqua et semblait passer entre ses paupières.
Quelques instants plus tard il était dans une autre forêt, beaucoup plus dense où la lumière passait a peine entre les feuillages épais. Les arbes n'étaient pas les mêmes.
D'une branche assez lointaine Zabimaru lança :

"Immobilise moi avec le Shikai et l'exercice est terminé."
Renji répliqua que c'était son Bankai qu'il voulait améliorer !
"Après cette exercice, normalement, le nombre de fois ou tu pourrais faire grandir ton Shikai augmentera. Et tu pourras tenir plus longtemps ton Bankai ! Ca fai longtemps qu'on ne c'est pas entrainer tout les deux alors laisse moi diriger cette entraînement !"
C'est vrai que Renji ne c'était pas entraîner depuis 100 ans avec son Zanpakto car avec en plus la malnutrition il n'allait pas ajouter la baisse d'énergie spirituelle tout en augmentant les risques d'être attaquer !
"Alors que l'exercice commence !" Hurla Zabiamru
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 1 Déc - 22:31

Inu s’était endormit assez vite, il gardait en lui, flottant comme une brume tenace, un sentiment de bien être et de bonheur… Il sentait même des fleurs, des petites fleurs au parfum délicat et fruité, il pouvait même les toucher et sentir de l’herbe sous ses doigts et sous ses pieds nus. Un bruit d’eau se faisait entendre…
Il ne savait pas où il était, mais c’était paisible et calme. Il n’avait pas ses longs gants, il n’avait pas ses grosses chaussures qui étaient très lourdes, il n’avait qu’un pantalon en cuir, torse nu…

Il entendit des pas feutrés arriver près de lui, des pas rapide comme si on courait, quelqu’un se colla à son dos, le serrant contre lui… Il reconnu cette peau, cette odeur… Il en avait les larmes aux yeux, il l’avait retrouvé, comment c’était possible ?
Il se tourna et prit le jeune homme dans ses bras, lui faisant partager sa joie par l’intermédiaire de l’esprit, riant avec lui, l’embrassant, le serrant contre son cœur…

Dans la vie réelle, il serrait contre lui l’oreiller d’Haldamir, et une larme unique coula sur sa joue et alla se perd sur son sourire. Il se leva et glissa hors du lit... Toujours endormit et les yeux non recouverts mais fermés... Il ouvrit la porte en cherchant la poignée et sortit, il était à quatre pates, comme à son habitude. Il suivit la trace de l'odeur d'Isil et entrat dans la chambre où elle était, puis il se coucha au pied du lit et se lova , il continua son someil ici... Au pieds du lit où se trouvait celle qui était sa protectrice...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 5 Déc - 12:32

Kouraï haussa un sourcil a la proposition de sa nièce et lui répondit :J'accepte !
Kouraï sortit de la pièce donc alla dehors pour voir Jio puis une fois dehors elle lui dit :Eh bah Jio on écoute au porte ? Je vais devoir faire un petit voyage seule tu m'en veux pas j'espère ? Allez , j'y vais !
Kouraï sortit d'Alatairë le pas lent comme pour attendre quelqu'un puis elle utilisa le "shunpo", d'après les shinigami cela se nomme comme ça , puis partit dans ses pensées
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 7 Déc - 15:49

Amara la regarda sortir. A peine acceptait-elle la proposition de devenir vice capitaine, qu’elle était déjà partie sans son capitaine… Enfin, elle devrait s’y faire avec le temps, les codes de la Sereitei lui étaient encore étrangers. Elle suivit la jeune femme, grâce à la pression spirituelle. Elle ne se pressait pas, c’était bon signe. Elle avait même l’air de l’attendre. Amara regarda son ancien capitaine, lui fit un sourire et se servit du thé.

C’était si bon ! Cela faisait un bon moment qu’elle n’avait pas beau une infusion aussi exquise. Elle suivait toujours Kouraï mentalement ; elle avait du temps. Savourant les derniers moments qu’elle passerait dans cet endroit qui était devenu sa maison, avant un très longs moment. Elle était sûre que si Kouraï et elle s’en aller, et que par malheur sa « tante » ne lui avait pas menti, elle ne reverrait pas cette maison, ces personnes avant de l’avoir retrouvé.

Kouraï approchait des frontières de ruines de la Seireitei. Le capitaine de la 3ème divison se leva. Elle regarda encore une fois Anorion et lui fit un immense sourire. Puis Amara se dirigea vers la porte. Avant de la franchir, elle s’interrompit, et s’adressa au Commandant-Général.

« J’espère être de retour le plus vite possible Anorion. Je ne perdrais pas du temps inutilement, en ce moment, nous ne pouvons pas nous le permettre. D’ici là, reste en dehors des ennuis, et soi vigilant. Si jamais tu as besoin de nous, appelle moi, et nous te rejoindrons le plus rapidement possible. »

Amara continua à avancer, sans se presser. Elle sortit de la maison d’Haldamir. Elle aurait bien aimé le voir, pour le remercier de l’avoir accueilli. Mais elle n’avait pas le temps. A quelques mètres de la maison, elle utilisa le Shunpo, le déplacement éclair des Shinigami. Quelques foulées éclairs plus tard, elle se trouvait au même niveau que sa vice-capitaine, qui avait également utilisé le Shunpo. Elle dépassa la démone. Et lui lanca :

« Suis-moi Kouraï. Nous allons tâchés de trouver un endroit tranquille. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 16 Déc - 22:40

Anorion adressa un vague au revoir à Amara. Quelque chose clochait, il ne se sentait pas bien du tout, et les drogues ne faisaient plus effets sur lui.
Il était seul, et pourtant le malaise qu'il ressentait le perturbait profondément. Il avait mal au ventre, pourtant il n'avait pratiquement rien manger, il avait fait attention en mangeant, il avait surtout beaucoup bu de thé pour évacuer les toxines de la drogue...

La douleur le plia en deux, il s'écroula sur le sol, se tenant le ventre, le gout du sang dans la bouche. Son esprit écartelé, il était loin le temps où il aurait résisté à ce genre de chose. Son sommeil artificiel l'avait déterioré. La douleur le trucidait littéralement, il sentit quelque chose de chaud et humide sur des mains. Il baissa les yeux sur son ventre, et vit qu'il saignait. Impossible. La douleur était fulgurante. Ses yeux manquèrent de sortir de ses orbites, il se plia autant qu'il était possible, sa bouche s'ouvrit dans un cri qui ne parvint pas à sortir. Le sang coula, maculant le sol.
Ishimaru, Ishimaru était en train de...
Son esprit s'ouvrit brutalement, son frère l'appelait.
Anorion hurla le nom de son jumeau.
Les images de sa fin défilèrent devant ses yeux, il avait dit qu'il était vivant, et il avait dévoilé le nom de la gamine qui avait brisé le sort. Elle était perdue, la Triade voudrait mettre absolument la main dess... Anorion hurla jusqu'à ce qu'il en perde la voix, Ishimaru venait d'invoquer le feu de sorcier... Il ne resta rien, et la douleur disparue aussi vite qu'elle était venue.
Le shinigami sentait autre chose s'échapper, ses pouvoirs de samildanach le quittaient... Il se traina jusqu'au canapé, et s'y allongea tant bien que mal, ses mains sur son ventre. Il sourit tristement, on aurait dit un enfant malade, et pour se l'avouer, il ne vallait guère mieux...
-A-amara...
Anorion grimaça, et se replia en position foetale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 1 Jan - 18:29

Je sautais de toit en toit, humant l'air avec mon odorat bien plus puissant dans ma forme féline. J'essayais avec ses vagues tentatives de reconnaitre des odeurs, je n'y arrivais pas, tout ça ne me disait rien. Damn.
Je trottinais sur les tuiles, arrivant au bout du toit je sautais vers le prochain. Ma concentration vola en éclats. Quelque chose de puissant percutât mon esprit, je perdis ma forme animale. Et frappais le mur de plein fouet, mon front battant la façade de la maison, grappillant désespérément avec mes mains pour ne pas tomber. Ce qui arriva quand même, avec un cri je tombais en arrière me tordant comme je le pouvais dans les airs pour ne pas atterrir sur le dos. Je frappais le sol avec un bruit sinistre et mat, au moins j'avais eu la présence d'esprit de me protéger le visage avec le bras.
Je gémissais, grognonnait un peu aussi, la honte, qui m'avait fait flancher pareillement ? J’avais l’air d’une débutante de première, et j’avais mal à la tête pour couronner le tout.
Je me remettais sur mes jambes, mes mains étaient écorchés, et mes genoux me brulaient aussi Ca piquait comme l'enfer mais ça pouvait aller.
Mon front me faisait mal par contre, je passais les doigts dessus, et ramenais un peu de sang dessus. Super, je revenais aujourd'hui et déjà je me mettais dans un état pareil, quelle abrutit. Epoussetant mes vêtements de la poussière je jetais un coup d'œil autour de moi et sortait de l'allée comme si de rien n'était.
Je ne sentais plus rien, un vide total, c'était parti aussi vite que c'était venu me laissait avec un air de gamine perdue. J'étais où là ?
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 3 Jan - 21:35

Inu se réveilla en sursaut. Quelqu’un hurlait, avait mal... Il se mit à quatre pattes, et sortit rapidement de la chambre. Cette position était une position naturelle pour lui, il allait aussi vite que quelqu’un courant. Il ferma la porte sans faire trop de bruit, et se dépêcha dans le salon, les yeux fermement fermés. Ne connaissant pas vraiment les lieux il se cogna une ou deux fois dans les murs et se prit un meuble en pleine face.

Mais il ne se fit pas trop mal. Il en avait l’habitude ça aussi, les changement constant des meubles du manoir faisait qu’il se prenait souvent des armoire, buffets et autres tables dans la tête. Il humat l’air et suivit l’odeur jusqu’au canapé. Il toucha le bord du meuble, et effleura une jambe. C’était l’homme qui avait prit Isil dans ses bras tout à l’heure. Il trouva la tête de l’homme replié dans une position assez difficile à saisir pour lui, et il lui caressa doucement les cheveux, rassurant, cherchant à réconforter la personne.

Il gardait les yeux fermer afin de ne pas causer plus de souffrance à l’homme, Anorion si il se souvenait bien. Inu ne savait pas pourquoi Anorion avait hurlé, ni pourquoi il avait l’air de souffrir, mais Inu avait l’habitude de réconforter les gens tristes, d’ailleurs ça faisait mouche, il aurait pu servir dans un cabinet de sophrologies. Il n’avait jamais compris ce qu’était un cabinet tel que celui là, mais Arbitro lui avait répété plusieurs fois. Un bruit retentissant se fit entendre près de la maison. Décidément il y en avait des choses nouvelles et bruyantes aujourd’hui.

Il regarda vers la fenêtre. Il attrapa son bandeau qui traînait pas loin du canapé, il avait mit la main dessus tout à l’heure, et il le remit bien en place avant de se rendre vers là porte d’où le vent passait par en dessous. Il ouvrit et passa juste la tête, reniflant l’air en quête d’une odeur humaine, ou au moins un minimum amicale. Il sentit rapidement l’odeur d’une femme, assez jeune sans doute. Il sentait aussi un peu de sang. Il regarda derrière lui, et passa la porte, il se replaça à quatre pattes, et suivi son flair. Il arriva près de la source de l’odeur.

Oui, c’était une jeune femme, qui sentait la terre, l’amande, et aussi curieusement le renfermé. Il attrapa une de ses mains et la sentit, c’était ici qu’elle saignait et plus haut. Il lui lécha les doigts, pour ‘panser’ ses plaies, un petit sourire montrant sa bonne volonté et qu’il était avec de bonnes intentions et pas avec des mauvaises.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 4 Jan - 17:16

Je regardais un peu partout dans la rue, essayant de me repérer. Je passais tout en panoramique, et fit un demi-tour avec mes yeux, j’avais du mal voir.
Apparemment non, quelqu’un, enfin je crois bien, venait vers moi à quatre pattes comme un animal. Je restais complètement scotchée sur place ; les habits, la façon dont il reniflait l’air aussi, on aurait dit un chien. J’eu très soudainement envie de me barrer très loin, mais je restais sur place, je n’avais pas envie de passer pour une trouillarde. Et puis ce truc avait l’air inoffensif. Je restai sur mes gardes quand même, inconsciemment me mettant dans une pose immuable, comme quand un chien qu’on ne connaît pas vient vous renifler. C’était totalement ridicule, mais j’étais prise au dépourvu.
Mes mains me piquaient, quand ce truc serrait passé à coté de moi j’irais me laver les mains, il devait bien y avoir une fontaine par ici non ? Dans mes souvenirs je crois bien que si, à moins que ça ça avait été autre part…
Quelque chose de chaud et légèrement mouillé traça la paume de ma main, je sursautais comme un gosse pris en flagrant délit, la main dans la jarre de cookies. Et regardais éberluée la personne que j’avais vu à quatre pattes. Je retirais mes mains, et bredouillait la première chose qui venait à mon esprit.
-Mais c’est sale !
Je compris que j’avais en fasse de moi un Uke, un soumis, quelqu’un qui avait été éduqué comme ça. Je n’étais pas innocente, et puis avec des fringues et un comportement pareil c’était limite écrit sur son front. Ca ne veut pas non plus dire que j’apprécie exclusivement ce genre de choses, mais ça dépend des circonstances. Du moment que tout le monde est consentant… J’allais peut-être un peu trop loin dans mes idées mais je n’avais pas envie d’avoir un Maitre furieux sur le dos par ce que j’avais essayé de lui piquer son jouet, ça s’appelle du ‘échappe-emmerdes’.
-Désolé, euh, mes mains ne sont pas très propres… Dis-moi ton Maitre est par ici ? Tu ne crois pas que tu devrais retourner à ses cotés ? Il va s’inquiéter non ?
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 4 Jan - 22:03

Inu sursauta et recula un peu quand la jeune femme retira ses mains en disant que c'était sale. En fait il n'y avait jamais pensé, que ça pouvait être sale, pour lui c'était tout à fait normal. Enfin il resta près de la fille, il savait qu'elle était une personne ne voulant pas de mal, sinon elle lui en aurait déjà fait. Quand elle parla de son maître, il pensa immédiatement à Arbitro... Il était mort, mort dans ses bras, pourquoi voulait-elle savoir où il est, elle le connaissait ?
Inu songeat que, en effet, si Arbitro avait été en vie il se serait inquiété de savoir où était son 'bébé', il aurait placardé des affiche partout, aurait envoyé tout ses sbires le chercher et aurait massacré tout son stock de mouchoirs en dentelle tant il aurait pleuré... Mais maintenant, il avait un nouveau maître, un nouveau, enfin une nouvelle protectrice qui prenait soin de lui. Il la 'regarda, remua le derrière, la langue pendante sur le coté. Le jeune homme reprit la main de la fille.

Il mit sa main libre sur sa gorge et secoua la tête, pour lui dire qu'il ne pouvait pas parler, et il souria pour lui signifier qu'il ne voulait que son bien. Pour tenter de lui faire comprendre qu'il voulait qu'elle le suive, qu'il ne fallait pas rester dans les rues carc'était dangereux. Il tira un peu sur la manche de la fille et recula encore, en direction de la maison d'Haldamir. Il pointa du doigt tout autour d'eux, et montra sa bouche d'un doigt en formant le mot "dangereux" avec ses lèvres.
Il se leva avec un peu de difficulté et tira un peu plus la jeune femme, pour la faire bouger. Puis il prit d'un pas, pas sur, la direction de la maison du shinigami bourru, l'odeur de la maison avait laissée une trainée derrière lui donc c'était facile de retrouver le chemin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 4 Jan - 22:50

Oh pu - naise... Je tombais toujours sur des curiosités du genre moi, le gamin remuait son derrière, comme un chien ! Et il m'avait léché les mains comme les chiens quand vous vous faites mal, limite avec celui là je n'avais pas autant de risque, ça serrait incroyable s'il se léchait le der-ouais enfin je me comprends...
Je le suivis comme une petite fille qu'on traine par la main, sans protester mais avec lenteur, ce qui ne devait pas le gêner vu qu'il avançait lentement. Le pauvre, déjà il ne voyait pas, enfin c'est ce que je me disais vu le bandeau devant ses yeux, et en plus il ne pouvait pas parler. La cicatrice sur son cou avait eu une texture rugueuse, innaturelle. Si j'avais eu le salaud qui avait fait ça en face de moi je l'aurais buté, je condamne les tortures de ce genre. Sauf dans certaines conditions, en plus ce gamin avait l'air tellement docile. Comment peut-on faire ça à quelqu'un, à qui que ce soit d'ailleurs ?
Je me laissais amadouer, ça c'était sûr. Je serrais un peu sa main dans la mienne, et me mettait à son niveau. Il ne pouvait pas parler mais il pouvait hocher la tête ou la secouer. Poser des questions en oui ou non ce n'était pas de la tarte par contre. Je ne savais même pas où il voulait m'emmener, ni même si je devrais le suivre. Quoique... Il me fallait bien des renseignements.
-Je viens avec toi, mais tu es sûr que les gens vont accepter qu'une inconnue rentre chez eux ? Hoche ou secoue la tête, je comprendrais...
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 5 Jan - 14:45

Inu s'arrêta un peu et se réacrouppi. Il souffla, comment les autres peuvent-ils faire pour marcher debout toute la journée. Ca faisait mal. Il ne lacha pas la main de la jeune femme, comme si ça pouvait éviter les mauvaises rencontres. Il réflechissait à la question en même temps. Haldamir était ronchon mais il n'avait pas l'air de rejeter ceux qui avait besoin d'aide, Isil dormait encore, et le pauvre jeune homme... Ah, lui avait surement besoin d'être seul. Mais ils ne pouvaient pas rester dehors, il y avait trop de choses dangeureuses. Des choses puant la mort, le froid et l'horreur. Inu hocha la tête, Isil ne voudrait sûrement pas qu'ils restent dehors.

Il ne savait pas ce que penserait Isil si il parlait mentalement à la jeune fille, alors il décida de rester aux ordres d'Arbitro, ne parler à personne sauf si Isil l'autorisait. Il se releva, les jambes un peu tremblantes, et reprit la route. Il manqua de se casser la figure en percutant un gros caillou avec ses chaussures à énorme semelles, c'était vraiment des chaussures pas très pratiques. Une main le retint dans sa chute et l'empêcha de tomber et de toucher le sol. Décidément la station debout n'était vraiment pas son truc... Il se tourna vers celle qui l'avait ratrapé et souria comme si de rien était à la jeune femme, il pencha sa tête sur le coté, formant avec ses lèvres les mots "merci beaucoup".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 598
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 5 Jan - 17:05

La main si amicalement tendue, se referma sur sa gorge, Isil aggripa le bras, qui ne cessait de se serrer. Elle étouffait. Pourquoi est ce qu'il faisait ça, ses pieds battaient l'air, il l'avait soulevée, elle s'écrasa sur le sol, toussant.
L'éclat de la lame, lui fit tourner la tête, trop tard.


Haletante, Isil s'était réveillée en sursaut, en bondissant hors du lit, comme si c'était un serpent venimeux. Quelque chose clochait, elle aurait juré avoir entendu crier, mais c'était vague. Elle avait mal à la gorge, elle passa ses doigts sur sa peau, c'était vraiment douloureux. Sa hanche droite lui faisait mal aussi, elle souleva son t-shirt, tout en tirant sur son pantalon. Un énorme hématome commençait à se former sur sa peau cachet d'aspirine.
-M-merde.
Il devait aussi avoir des marques de doigts sur sa gorge.
-Inu ?
Elle l'aurait juré ça aussi, Inu était venu, mais il n'était plus là. La samildanach sortit précipitement de la chambre, dérapant dans le couloir, elle avisa Anorion sur le canapé. Elle s'arrêta net, et s'approcha doucement.
-A-anorion ?
Isil souleva le bras qui cachait le visage du shinigami, et poussa un cri, en se reculant. Le regard vide, du sang coulait de sa bouche, et le bras retomba mollement. Ses yeux captèrent d'autres informations qu'elle refusait d'enregistrer, il y avait du sang partout, le sofa en était imprégné, les cheveux blonds se confondait dans le marron séché du sang.
Elle eut un haut de coeur, plaquant sa main devant sa bouche, elle déglutit, pour finalement vomir ses tripes. Anorion, un cadavre... cadavre. Il était mort, mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 5 Jan - 18:10

Marcher en tenant ce gamin par la main, c'était comme apprendre à un enfant à marcher correctement. Il avait l'air tellement inconfortable sur ses jambes, et tellement peu sûr de lui aussi. Je le retenais à chaque fois qu'il trébuchait, mais quant à le guider ça je ne pouvais pas, même s'il ne voyait pas il savait où aller apparemment. Et puis il était tellement poli, même sans cordes vocales ça ne l'empêchait pas d'essayer, la preuve que ça ne risque pas d'écorcher la bouche. Bon j'admets, c'était de mauvais goût. Mais si les psychos et tous les autres tarés étaient aussi polis, les bouseux de la catégorie je précise, eh bien ils pourraient plus nous trucider ou partir en trip de mégalomanie. Non rayez, après on va craquer pour les bouseux, virez ceux là et gardez les beaux gosses, skyzos, psychos, ils sont tellement plus 'je ne sais quoi'. Au moins ils savent se fringuer correctement.
Ce qui est tout le contraire de celui à qui je tiens la main, tu penserais qu'avec son handicap il porterait des bottes plus pratiques pour marcher mais non. Encore moi ça va, les semelles ne sont pas trop grosses, et puis même, les plaques de métal. C'est tellement pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 5 Jan - 18:48

Ils arrivaient à coté de la maison d'Haldamir, Inu se figea. Une nouvelle odeur le frappa. Une odeur de bile, de sang.... Qu'est-ce qu'il se passait là bas ? Une main invisible lui serra le coeur. Isil. Il lacha la main de la femme, se remit dans la position la plus confortable pour lui, et courrut. Il arriva à la porte, il ne se souciait plus de la jeune femme. Ca puait la mort, à part le jeune homme et Isil il n'y avait personne d'autre dans la maison. Inu se releva et poussa la porte, complètement paniqué.
[Isil ? Isil, tu vas bien ?]

Tristesse. Douleur. Horreur. Toutes ces émotions submergeaient son esprit. Anorion était mort. Anorion, le jeune homme qui avait prit Isil dans ses bras. Inu n'avait pas remarque, il n'avait pas sentit qu'il était mort. Des larmes coulèrent de ses yeux. Il restait là, dans l'encadrement de la porte. Il se demandait pourquoi il ne l'avait pas sentit plus tôt. Si il l'avait sentit, il serait resté, il serait resté, aurait prévenu Isil, il aurait peut-être pu empêcher autant de souffrance en lui évitant la découverte. Ou alors quelque chose l'avait tué pendant qu'il n'était pas là, ça devait être ça... Il était mort alors qu'il n'était pas là, il aurait pu l'empêcher, il aurait pu...
[Je... Je suis désolé Isil... J'aurais pas du partir... Je... J'aurais pas du partir.. Pardon]

Il avança, hésitant un peu, puis se lança,allant plus vite que d'habitude. Il se cogna dans la table et failli la renverser. Il la retint et ne bougea plus, ayant trop peur de refaire tomber quelque chose. Il se mordit la lèvre inférieure, et mit sa main sur son nez. L'odeur de bile était insuportable pour lui, qui a dit qu'un odorat surdéveloppé était quelque chose de super. Il se retint de vomir lui même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: