AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 10 Aoû - 22:44

Hinamori s'était avancée pour consoler Kallen, qui était partie en courant.
Ulrike avait grandit mais pas sa soeur. C'était cruel. Et Ulrike n'avait pas réalisé à quel point elle avait pu blesser Kallen. Il faudrait qu'elle ait une discussion avec Kallen, mais pour l'instant elle préféra la laisser se calmer.
La shinigami se mordit la lèvre inférieure.

Elle se retourna pour voir le regard plein d'incompréhension de Lys.
-Les filles sont le coup d'une malédiction, expliqua Momo, elles ont été enfermées dans un corps d'enfant, par un mage. Ça fait maintenant quelques années, qu'elles n'avaient pas grandi. Et là, Ulrike vient de prendre la taille d'une adolescente.

Le fauteuil lui paru très tentant, aussi s'effondra-t-elle dedans. Elle aurait donné cher pour que quelqu'un lui explique ce qui c'était passé. Peut être Anorion, aurait-il une réponse ?
Elle se sentit rougir rien qu'en pensant à lui. Elle reprit sa tartine, et sa tasse de thé. Cette fois, elle mangea dans le silence. Rien de très agréable pour Lys, mais si Kallen en grandissait pas ? Que se passerait-il ? Elle ne voulait vraiment pas que les deux soeurs se déchirent.
Une demi-heure plus tard, elle entendit des pas dans les escaliers, et la tête blonde de Kallen apparu à nouveau.
-Kallen-chan... Tu as grandi... aussi.
Hinamori regarda la jeune adolescente qui se tenait à la place de la gamine de huit ans, l'air ensommeillé.
Cette fois, elle n'y comprenait plus rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 10 Aoû - 22:57

Anorion s'éveilla, en entendant la tuyauterie faire du bruit, quand Haldamir avait commencer à faire couler l'eau.
Il avait en suite somnoler joyeusement, en écoutant Hinamori s'affairer. Il était certain que c'était elle, Aillil ne se serait pas embarrassée, et se serait servi, sans rien préparer pour tout le monde. Ewanne, était nouvelle, aussi, aurait-elle attendue que quelqu'un d'autre se réveille pour se servir. Il en allait de même pour Lys.
Ce ne pouvait être qu'Hinamori, Ulrike dormait un peu plus longtemps que ça, et était trop petite pour ouvrir certain placard, ce qui ferait donc plus de bruit.
Puis, il eut une sorte de cavalcade dans le couloir. Anorion se résigna, pas de grasse matinée. Le général se leva, et s'habilla, remettant en suite de l'ordre dans ses cheveux, qu'il attacha en queue de cheval.
Il sortit pieds nus, de la chambre, et se dirigea vers le salon.
Anorion Lenwë s'arrêta pour regarder une Kallen plus grande qu'hier, terminer de descendre les escaliers, avant de s'installer dans le salon. Il resta immobile quelques minutes. Suffisamment de temps, pour qu'il entende Hinamori constater tout haut, que la petite avait grandi.
Il décida de faire son apparition à ce moment là.
-Je n'aurai pas cru mes yeux à l'instant, mais visiblement, je ne suis pas le seul à voir que tu as grandi.

L'ancien samildanach regarda Momo, qui avait les yeux pleins d'incompréhension.
-Je n'y comprend pas grand chose non plus. Quelque chose a dû déclencher la levée de la malédiction... Si j'ai bien compris, Ulrike a grandi aussi ?
Alors la question était : que diable s'était-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 11 Aoû - 13:59

Entrainée contre Haldamir, Ulrike n'offrit aucune résistance, même si elle se demandait ce que voulait dire le "Et puis merde" qu'il avait dit. Elle n'était pas dans sa tête, et n'avait pas pu suivre le fil de ses pensées. Mais qu'importait ce qu'il avait pensé, elle se retrouvait là, dans ses bras, n'arrivant pas à penser à autre chose que la sensation de ses lèvres contre celles d'Haldamir.
Ses bras ballant contre elle, les yeux fermés, elle se sentait enveloppée par une douce chaleur. Sans doute l'émotion de l'instant qui la faisait se sentir comme ça.

Elle mit un bras dans le dos du borgne, et le peu de son pied qui touchait encore le sol le quitta tandis qu'elle se serrait un peu plus contre lui. Son autre main se mit sur l'épaule d'Haldamir.
Elle serait bien resté comme ça toute la journée, mais il y avait quelque chose d'important à faire. Savoir si Kallen avait elle aussi grandit. Pas pour savoir ce qui était arrivé, mais parce qu'elle s'en voudrait si elle avait grandit, et pas Kallen. Et si c'était le cas, Kallen serait triste aussi.
Elle s'en voulait déjà de son comportement de tout à l'heure, elle n'avait pensé qu'à elle en fanfaronnant sur sa poussée de croissance, elle aurait du avoir un peu plus de considération pour sa petite sœur.
Elle se décolla d'Haldamir, un peu à contre cœur.
-Je dois aller voir Kallen, savoir si elle a grandit aussi... Si ce n'est pas le cas, elle doit surement m'en vouloir, pour l'avoir clamé tout à l'heure sans penser à elle...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 23 Aoû - 22:59

Haldamir lâcha Ulrike.
-Vas-y, je vous rejoins, dès que je serais plus à poil. File.
Une fois la jeune fille sortit de la salle d'eau. Il plongea sa tête dans l'eau froide, se réveillant, et reprenant toute la concentration nécessaire, pour ce qui allait suivre.
Il y aurait de nombreuses questions à poser, et il n'était pas sûr de vouloir y répondre, tant qu'il y aurait autant de monde dans sa baraque. Cette histoire ne regardait absolument pas les autres personnes, Ulrike et Kallen, et lui... puisque vraisemblablement, tout ça arrivait parce qu'il avait juste tripoter un peu Ulrike.
Maintenant, Haldamir se sentait comme une bouse, il avait quand même l'impression d'abuser d'une petite fille. Même, si certains le faisaient sans le moindre scrupules, c'était en général, une bande de détraqués. Alors, était-il un détraqué ?
Il n'était même pas sûr de vouloir répondre à ça aussi. Et il connaissait sans doute, déjà la réponse. Le sil'ura enfila un pantalon de coton, et sortit de la salle de bain, accourant dans le salon, où tout un tas de ce fameux monde était présent. Manquait Aillil et Ewanne.
Il lui fut aisé de constater que Kallen avait poussé aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 24 Aoû - 13:41

-D’accord. A tout de suite.
Elle sortit de la salle de bain, faisant attention que personne se trouvant là ne voit Haldamir, et elle alla dans le salon où elle savait qu’elle allait voir Kallen. Kallen qui avait grandit elle aussi. Ulrike sentit son cœur déborder de joie, même si elle n’avait pas vraiment pensée à sa sœur tout à l’heure, au moins cette dernière avait poussée.
Elle la prit dans ses bras, la serrant contre elle.
-Tu as grandis, tu as grandis toi aussi. Je suis désolée pour tout à l’heure, je suis désolée de ne pas avoir fait attention à toi, j’étais tellement... Oh, je n’ai même pas d’excuses.

Elle se détacha d’elle et la regarda, elle était tout de même légèrement plus petite qu’elle, mais là c’était leur différence d’âge qui jouait, et puis c’était de deux ou trois centimètres pas plus. Ses jolis cheveux blonds avaient poussés.
Elle avait toujours l’air d’une enfant ayant encore un visage assez rond, mais tout en ayant ces petits trucs qui montrait qu’elle allait devenir une belle jeune femme et qu’elle avait déjà commencé. Même adultes, Kallen avait toujours eu l’air plus jeune qu’elle, sûrement à cause de son caractère.
Ulrike se disait que, à la limite, peut importait ce qui les faisait grandir, tant qu’elle le faisaient ensemble, parce que si Kallen était laissée à l’écart, ou même elle, les deux sœurs n’aurait pas été heureuses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 11 Sep - 17:38

Ewanne était réveillée depuis longtemps, dès que les rayons du soleil s'étaient montrés. Elle s'était éloignée d'Aillil dans le lit, et avait retiré la couverture.
Elle mourrait de chaud, et devait avoir de la fievre. La quetz avait les lèvres sèchent, et tentait de ne pas réspirer de manière rauque. Elle en avait l'habitude, elle commençait, mais redoutait ce qui allait se passer. Parfois il s epassait de drôle de choses, la dernière chose étrange avait été un gonflement aigue de la poitrine, qu'elle s'était trimballé pendant une dizaine d'année.
Elle n'avait pas encore mal, mais ça ne saurait tarder, elle devait au moins aller ailleurs qu'ici, pour ne pas déranger Aillil qui dormait encore. Dehors il y avait l'air d'avoir du mouvement. Ewanne se leva, et remit bien le grand t-shirt empreinté pour dormir, avant de passer la tête par la porte. Elle profita que personne ne regardait pour aller se glisser dans la salle de bain.

Elle se mit contre la porte et souffla, commençant à transpirer. Elle plaqua une main contre sa bouche et s'agenouilla devant les toilettes, rendant ce qu'elle avait dans son estomac. Au bout de quelques minutes, elle se leva et se rinça la bouche fébrilement. Ewanne mit la tête sous l'eau froide, cherchant pour une fois le froid.
Combien de temps ça prendrais, un jour ou deux, elle ne savait pas, mais ça allait faire mal.
La Quetz se plia en deux, se tenant les bras et serrant les dents. Ca piquait et brûlait un peu partout, elle avait des raideurs dans la nuque et les membres. Elle devait aller se recoucher, prendre de quoi calmer la fièvre et les douleurs, et rester allongée le temps que ça se passe.
Ewanne ressortit, cherchant à ne pas montrer qu'elle souffrait beaucoup, et alla à l'entrée du salon, s'appuyant contre le mur, les joues rougies.
-Est-ce que, vous avez, des herbes, ou des médicaments pour la fièvre et les douleurs. Et une chambre où, je serais seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 12 Sep - 19:35

Aillil avait partagé une chambre avec Ewanne qu'elle avait baptisé Scaly dans sa tête, à cause de son apparence un reptilienne. La samilanach avait dormi d'un bloc et avait décidé de somnoler un peu parce qu'elle n'était pas fichue de sortir de son lit, elle avait entendu les autres bouger dans la maison et c'était ça qui l'avait réveillée mais elle avait mentalement agité la main, elle était bien là avec seulement les pieds sous la couette, Ewanne tenait beaucoup trop chaud même si il y avait largement la place dans le lit.
Elle était pratiquement en train de baver sur son oreiller quand Ewanne décida de se bouger, et Aillil dû lutter pour se réveiller un peu, clignant ses yeux encore endormis, autant se lever elle aussi. Elle s'étira de tout son long une fois la porte fermée et regarda son bras qui avait viré au rouge cramoisi et au violet -comme un gros bleu- dans la nuit. Curieux, très curieux. Ça lui faisait toujours mal mais à force elle avait l'habitude. La samildanach se leva, vérifia que rien n'était sorti de son débardeur ou shorty durant la nuit et sorti de la chambre. Dans le couloir la porte de la salle de bain s'ouvrit devant elle et Ewanne les épaules légèrement voutée sorti sans même la voir. Fronçant les sourcils elle la suivit et regarda le dos de sa tête curieusement quand celle-ci demanda des soins et une chambre seule. Plus inquiétant encore c'était sa voix, un peu étouffée et toute petite. Aillil posa une main sur l'épaule de la quetz et la retira tout aussi rapidement.
-T'es bouillante !
Voilà doc pourquoi elle avait dû se dégager de la couette au milieu de la nuit, ce n'était pas parce qu'Ewanne était naturellement chaude mais parce qu'elle avait une fièvre de cheval. Pas la peine de chercher quelle température elle pourrait avoir, elle ne chercha même pas et prit Ewanne par la taille prenant un de ses bras sur ses épaules, sifflant entre ses dents à cause de sa température élevée. Le mieux serait de la plonger dans une baignoire pleine de glace mais le choc pourrait la tuer, Aillil la souleva à moitié et la remonta dans leur chambre.
-Si quelqu'un s'y connait un peu en médecine ça serrait bien qu'il m'aide, j'n'ai pas assez de ressources là.
La samildanach entraina du mieux qu'elle pu la fiévreuse jusque dans la chambre et débarrassant le lit de la couette elle l'allongea sur les draps. Elle fouilla ensuite dans son sac au pied du lit, une des premières choses qu'elle avait faite c'était de s'arrêter chez un apothicaire avant d'arriver ici. Il lui fallait des quantités de cheval quand elle était malade, et apparemment Ewanne en aurait besoin elle aussi. Elle fourra un des pots d'herbes dans les mains de la première personne derrière elle, Hinamori.
-Met une bonne portion de ça à infuser s'il te plait c'est des gros anti-douleur ça la soulagera peut-être un peu. Je ne crois pas qu'elle soit simplement malade et le truc que tu m'as fait risque bien d'être inefficace...
Elle se percha alors sur le bord du lit à côté d'Ewanne et souffla sur sa main réveillant alors un filet de glace et d'air frais, tournant ensuite sa paume vers le bas et la passant au dessus du corps bouillonnant de la quetz.
-T'es un peu couillonne de croire qu'on va te laisser seule dans cet état, tu peu nous dire au moins ce que tu as ? C'est un truc de ta race hein ?
Elle avait déjà vu un truc similaire chez quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 14 Sep - 22:39

Ewanne n'avait pas de force pour protester quand Aillil la prit par la taille. La quetz avait la tête qui tournait, et elle aurait peut-être tout donné pour avoir sa queue pour lui servir de balancier et pour s'appuyer. D'ailleurs le fait de ne plus avoir une seule écaille allait lui procurer plus de douleurs encore, mais elle avait renoncé à cela.
Se sentant plus flotter et tanguer qu'autre chose, elle était tranportée jusque dans la chambre qu'elle avait quitté il y a peu. La voix portante d'Aillil lui fit mal aux oreilles, et le bruit en général lui donnait l'impression de percer ses tympans.
Allongée sur le lit, elle se contentait de respirer au mieux, puis elle se cambra un peu de douleur. Des milliers d'aiguilles passaient à l'horizontale sous sa peau, piquantes et déchirantes. Elle se retint presque de crier. Aillil revint et la rafraichit de sa paume.
-C'est rien de très grave, même si ça en à pas l'air...
Prise d'un autre assaut de douleur, la Quetz frappa le matelas et se mordit le poing. Elle avait l'impression d'etre depecée vivant par un morceau de fer chauffé à blanc glissant sous sa peau.

Elle se griffa le visage en gémissant longuement, ne laissant le temps à personne de l'arrêter, des morceaux de peau commencèrent à partir doucement. Ses griffes continuèrent jusque dans son cou et sur sa poitrine. Elle enfonça la tête dan les coussins derrière elle en étouffant ses cris, cherchant à les changer en gémissements.
En sueur pour de bon, elle déglutit et prit la peine de finir sa phrase commencée tout à l'heure.
-C'est qu'une crise... De mue... Douleureuse, car j'ai renoncée à mes écailles-AAaah !
Elle se tourna et se griffa les bras violement, arrachant la peau, se faisant un peu saigner aussi, mais n'arrivant pas trop à contrôler ses mouvements. Elle retira le t-shirt qu'Haldamir lui avait prêté, se fichant pas mal de finir qu'en culotte, les seins à l'air.
Seins qui finir presque arrachés par ses ongles lors d'une nouvelle vague de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 15 Sep - 21:55

Hinamori regarda le contenu des herbes, et eut une moue dégoûtée. Elle les reposa, une infusion, chaude, ne ferait aucun bien à Ewanne, qui paraissait brûler de l'intérieur.
Décidément, la matinée qui s'était annoncée tranquille, était loin de l'être. D'abord les filles qui grandissaient, et maintenant Ewanne, qui avait à n'en pas douter, une crise de mue. Elle laissa Anorion s'occuper de la crise de croissance.
Aillil prit les choses en mains, mais Aillil ne semblait pas savoir que depuis sa mort, les choses avaient évoluées. Elle posa le paquet d'herbes sur la table de la cuisine.
Momo remonta ses manches, les coinçant à la manière de ceux de la quatrième division. Les bras libres de toutes entraves, elle tira de sous l'évier une énorme bassine, qu'elle laissa se remplir d'eau froide. Elle fouilla dans les placards d'Haldamir, et trouva une éponge. Elle couru en suite jusqu'à la salle de bain, et pris la brosse pour le dos du shinigami bourru. Il ne lui en voudrait certainement pas.
Elle retourna éteindre le robinet, et lança un sortilège que Shiro-chan lui avait appris, et l'eau fut emplie de petits morceaux de glace. Elle fourra l'éponge et la brosse dedans, et retourna dans la chambre du rez-de-chaussé.
Elle contourna le lit pour éviter Aillil, et posa la bassine sur la table de chevet.
Hina grimaça, elle pelait de partout. Elle passa une main sur le front d'Ewanne, et murmura quelques paroles, comme Dame Unohana l'avait souvent fait pour la calmer.
Elle essora l'éponge, et la passa sur le visage d'Ewanne, et sur les bras. Mortifiée, elle regarda la poitrine qui pendait lamentablement, comme la peau laissée par les serpents à la fin de leur mue. Elle reprit l'éponge, le remettant dans l'eau, et la troqua pour la brosse.
Elle frotta la poitrine d'Ewanne, enlevant les morceaux de peau, qu'elle prit soin de jeter par terre.
-Aillil-san, vos herbes ne serviront à rien, faire boire une infusion chaude à quelqu'un qui a de la fièvre, ça n'est pas bon pour son organisme. Il faudra lui faire avaler une des poudres que garde Haldamir dans son armoire à pharmacie, dans la salle de bain. Le sachet bleu-vert, mettez-en une bonne dose, dans un verre d'eau, et remuer bien, s'il vous plait.

La shinigami releva Ewanne, et lui frotta le dos. Elle s'arrêta, pour aller chercher une serviette, qu'elle trempa dans la bassine. Elle la tordit pour enlever le surplus d'eau, et la fourra dans les mains d'Ewanne.
-Mettez là sur votre front, ça vous fera du bien.
Reprenant la brosse, qu'elle trempa à nouveau, elle continue de frotter la peau d'Ewanne, qui apparaissait un ton plus claire à chaque fois qu'une nouvelle plaque brune partait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 15 Sep - 22:49

Ewanne grimaça, se cambra, gémit encore plus. Des larmes brûlantes passaient au travers de ses paupières. Quand elle sentit la main d'Hinamori sur son front, elle ouvrit les yeux.
Ses yeux roulèrent, et allèrent en arrière totalement, laissant presque voir que du blanc. Elle cuisait de l'intérieur. Au moins les paroles de la jeune femme l'apaisait mentalement. Ca lui faisait du bien de savoir qu'elle n'était pas seule, qu'on s'occupait d'elle. Un léger sourire filtra, qui disparu très rapidement.
Hinamori l'aida bien plus qu'elle ne l'aurait cru, enlevant des lambeau de peau. Elle continuait à se griffer le visage, arrachant sa peau, une fois son visage neuf, Hinamori lui donna une serviette humide. La Quetz hocha la tête pour la remercier et passa la serviette sur son visage, le rafraichissant délicieusement. La serviette sur la tête, Ewanne acheva d'arracher ce qui avait été une poitrine opulente, et de la jeter sur le sol. Elle se sentait déjà moins lourde.

Un éclair de douleur fulgurant la fit se plier en deux. Ewanne mit les deux mains sur son ba ventre, en criant cette fois, ne se contenant pas. Elle sentait une part d'elle, bien plus importante que sa poitrine, se détacher, mais pas d'une manière douce et tranquille. C'était comme si on lui coupait très doucement au couteau. C'était presque insuportable cette fois.
Ewanne sentait Hinamori à coté d'elle qui s'inquiétait.
-Je... Ne regardez pas !
Elle ne pouvais s'empêcher de crier, même si elle ne le voulait pas, elle s'excuserait plus tard. Elle avait trop mal pour ça. Elle mit la main dans son sous vêtement, et attrappa l'objet de ses douleurs. Comme attendu, il était sec.
Elle n'en aurait donc plus... Plus d'utilité, déjà qu'elle ne l'utilisait pas réellement. Elle siffla plusieurs fois entre ses dents, se préparant à la douleur. Elle arracha d'un seul coup. C'était moins douloureux qu'elle le croyait. Par pudeur, elle l'enveloppa dans plusieurs lambeaux de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 16 Sep - 19:20

La petite princesse aux cheveux blonds s’était redressée pour mieux regarder la shinigami, elle avait dit qu’elle avait grandi. Pourquoi, non, mais pourquoi son rêve qu’elle venait de faire devenait réalité ? C’était une histoire de fou et l’adolescente s’était perdu dans ses pensées, restant déconnecter aux autres personnes de la pièce. Elle restait droite sur sa chaise et fixait Hinamori d’un regard vide. « Tu es plus grande ! » Cette phrase résonnait et se répétait dans la tête de l’adulte maudite. D’accord elle avait grandi, elle était heureuse évidemment elle avait toujours rêvé que cela arrive un jour sa sœur et elle, mais pourtant elle restait impassable et son regard était toujours aussi vide.
La petite fille était devenue une adolescente et la blondinette en avait profitée pour se remettre en question. Durant toutes ses années, elle s’était comportée comme une gamine alors que sa grande sœur était restée maîtresse de ses gestes en restant une adulte dans un corps d’enfant, et elle en avait fait voir de toutes les couleurs à sa grande sœur à cause de ses caprices stupides. Avant est-ce qu’elle était aussi ?
Kallen n’eut pas le temps de répondre à la question qu’elle s’était posée, qu’une personne la saisit dans ses bras, la serrant forte. La blondinette sortit doucement de son coma psychique pour poser un regard endormit sur la personne qui l’avait prise dans ses bras. Et c’est sa sœur qu’elle voit, ne pouvant plus se retenir, tout ses remords étaient remontés d’un seul coup et elle éclata en sanglots dans la tunique de sa sœur.

- Gr.Grande sœur, pardon !

Plus rien de compter à l’extérieur, elle serra sa grande sœur contre elle et cacha son visage dans la poitrine encore jeune de Ulrike pour mouillé sa tunique encore plus avec ses larmes. Elle était incapable de parler, mais elle regrettait vraiment ce qu’elle avait fait durant ses années ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 18 Sep - 22:36

Ulrike fut très surprise que Kallen se mette à pleurer, mouillant sa tunique de nuit. Mais bien que prise au dépourvu, elle ne se laissa pas déstabiliser. Entourant les épaules de sa petite soeur, avec ses bras, elle la prit contre lui.
-Chuuut, allons, pardon pour quoi hein ? Tu n'as fais que grandir, ce n'est pas une faute.
Elle lui caressa les cheveux. Ulrike regarda vers l'endroit d'où provenez les cris d'Ewanne. Elle ne pouvait pas faire grand chose, et puis Hinamori était là bas.

Si ils avaient besoin d'elle, la shinigami l'appellerait. Elle pouvait se concentrer sur sa Kallen en larme, pour une obscure raison.
-Allez, sèche moi ces larmes de crocodile. On a grandit, c'est très bien non ?
Elle lui embrassa le front, puis prit un air taquin.
-Ou bien m'as tu préparé une petite surprise et tu t'excuses par avance pour ce que ça va me faire ? Hein ?
Elle parlait d'une voix douce, un peu comme celle d'une mère qui cherchait à faire sourire son enfant après que celui-ci ai fait une petite chute.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 31 Oct - 19:17

Hinamori détourna le regard, tout en continua de frotter le dos d'Ewanne. Décidément, ces derniers jours étaient bien agités. Et ça n'était pas encore fini.
Ses yeux dévièrent vers la porte, espérant le voir apparaitre, au moins pour demander si ça allait. Mais comme elle le fuyait à chaque fois... Elle devrait partir avec Aillil après ça, et lui, partirait avec Lys. Elle devrait peut être faire quelque chose, parce qu'elle ne le reverrait pas avant un moment. Elle pouvait avoir confiance, cette fois.
-Ewanne-san, vous vous sentez un peu mieux ?
Elle trempa une nouvelle serviette dans l'eau froide, et essuya doucement tout le dos, qui était maintenant d'une blanche immaculée.
-Vous voulez peut être aller dans la salle de bain, pour finir d'enlever votre peau ? Et avoir un peu d'intimité ?
Aillil réapparu à ce moment là, avec un verre à la main. La couleur du liquide était un peu verte, et opaque, mais ça éviterait l'infusion.
-Merci Aillil-dono.
Le verre fut donc tendu à Ewanne.
-Vous allez voir, ça vous aidera à vous sentir mieux. Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 11 Déc - 12:01

Une fois que c'était partit, elle eu moins mal, significativement moins mal. Hinamori retirait encore des morceaux de peau, la laissant blanche. Elle changeait de manière significative encore une fois, de brune, elle devenait blanche. Sa tête tournait, tout en pulsant et en brûlant. Elle haissait ses périodes, qui se manifestaient d'un seul coup, sans prendre la peine de prévenir. Elle avait presque finit, il lui restait de la peau à retirer, mais plus trop, surtout au niveau des jambes, et dans les coins les moins accessibles.
Hinamori lui demanda si elle voulait aller dans la salle de bain pour terminer, et la quetz n'eu pas le temps de répondre qu'Aillil revint avec la suspension buvable, et qu'Hinamori lui tendit le verre. Ewanne prit le verre, haletant toujours un peu, et le bu d'un coup évitant de penser au goût qu'avait le truc verdâtre. Elle mit le verre sur la table de chevet.

-Oui... La salle de bain...C'est bientôt finit, bientôt.
Ewanne s'assit un peu mieux sur le lit, tenant sa tête entre ses mains. Il aurait été heureux de la voir souffrir à ce point songeat-elle. Elle tatonna un peu, se convulsant un peu de douleur à un moment, et elle s'enveloppa avec le drap, trempé de sueur sur lequel elle était.
-J'aurais juste... Besoin de vêtements après, si vous pouviez... En apporter dans une vingtaines de minutes, s'il vous plait.
Aillil l'aida à aller jusque dans la salle de bain, ayant un peu de mal à ne pas tanguer en avançant. Elle l'installa dans la baignoire, et prit congé. Ewanne n'avait pas besoin d'aide pour la suite. Elle retira le drap, l'envoyant loin dans la pièce, puis elle retira le dernier vêtements lui restant, et faisant couler de l'eau tiède, mais plus froide que chaude, elle se laissa mouiller sans rien faire d'autre qu'apprécier la fraîcheur. Puis a coup d'ongle, elle termina de retirer des petits bouts de peau. Dans le dos, aux plis de son anatomi, entre les doigts...

Au bout d'un quart d'heure il ne subsistait plus rien de l'ancienne elle à la poitrine opulente. Et presque plus iren de sa fièvre et de ses douleurs. La poudre était efficace, et l'eau fraîche avait fait du bien. Elle regarda sa nouvelle forme d'hermaphrodisme. Elle avait les épaules plus masculines, le torse plat. Au niveau des hanches, ça devenait une tout autre histoire, elle avait des hanches féminine, une féminité seule maîtresse de son entre jambe, et des jambes aux muscles ronds. Si elle devait résumer, elle était un homme en haut, et une femme en bas. Levant le menton, elle titilla d'un doigt la pomme d'adam légèrement marquée sur sa gorge.
Elle enroula une serviette autour de ses hanches, et rassembla les lambeaux qu'elle avait éparpillés dans la baignoire. Sans savoir où les mettre après, il y avait bien une petite poubelle, mais elle se doutait que ce n'était pas très hygiénique, et... Classe, propre ? Des coups frappés à la porte la tirèrent de ses pensées, et elle alla voir. C'était Hinamori, et des vêtements.
-Ah, merci. Est-ce que vous savez, où je peux jeter ma ? Et pour la chambre, je nettoyerais aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 13 Déc - 3:44

Aillil avait fini par laisser Hinamori s'occuper de tout et avait suivit ses instructions à la lettre, continuant d'appliquer un peu d'air frais à la peau rouge criard qui se dévoilait sous les lambeaux de chaire et de peau qu'Ewanne perdait par seaux entiers. Une fois que la majeur partie fût retirée elle passa le bras d'Ewanne sur ses épaules aussi tendrement que possible et la mena à la salle de bain, comme l'avait suggéré Hinamori, pour qu'elle finisse toute seule. Elle ne parti que quand elle se fût assuré qu'Ewanne n'avait pas besoin d'aide et surtout n'allait pas se noyer dans son fond d'eau.

Dehors elle s'adossa au mur à côté de la porte et leva sa main droite au niveau de ses yeux, puis la gauche. Hier soir son bras droit l'avait démangé et picoté, ce matin elle avait l'impression qu'elle se l'était frappé contre un bloc de béton et qu'elle avait un énorme bleu encore rouge pétant, ou qu'elle s'était brulé à l'eau bouillante. Le gauche commençait lui aussi à prendre la même couleur. Ça ne lui faisait pas mal, pas exactement, mais ça lui démangeait à l'intérieur, picotait comme s'ils étaient engourdis. C'est quoi cette merde ?
Elle passa la tête par la porte de la chambre qu'elle avait partagé avec Ewanne et héla la petite shinigami.
-Oi Hinamori, t'aurais pas de la pommade et des bandes s'il te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 22 Déc - 18:30

Hinamori s'était dépêchée de défaire les draps, et de le jeter, roulés en boule dans le couloir, et de les remplacer par des propres.
Elle connaissait la maison comme sa poche, et faisait comme si elle était chez elle.
Elle prit des vêtements au hasard dans le coffre réservé aux invités, et les porta à Ewanne dans la salle de bain.
-Laissez tomber pour la chambre, c'est déjà nettoyé. De toute façon, vous n'êtes pas en état pour faire du ménage. Pour le reste, vous n'avez qu'à mettre ça dans la poubelle, comme elle sera pleine, il faudra juste aller la jeter dehors.
La petite shinigami eut un sourire pour la pauvre Ewanne.
-Habillez-vous, et aller vous recoucher si vous avez besoin de vous reposer.
Elle referma la porte, et pivota pour répondre à Aillil.
-De la pommade ? Euh... de la pommade pour ?

Hinamori se demanda si Haldamir ne pourrait pas jouer le rôle d'hôte respectable pour une fois dans sa vie, et elle le simple rôle d'une invitée. Elle courait depuis tout à l'heure, c'était injuste, dire qu'elle allait devoir partir après ça.
Elle ne serait pas prête de le revoir. C'était un peu absurde, mais...
-Ah, je ne sais pas si Haldamir en a, pas plus que pour les bandes. Il faudrait que tu regardes dans la salle de bain.
Se disant, elle s'éloigna rapidement, refaisant sa coiffure qui s'était défaite. Elle prenait la fuite avant que quelqu'un ne lui demande autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 27 Déc - 15:11

La Quetz prit les vêtements avec un sourire. Hinamori était très gentille, et serviable. Elle n'était pourtant pas chez elle non ? Elle lui expliqua qu'elle avait déjà rangé la chambre, et que pour la peau, il suffisait de la mettre à la poubelle, ce n'était pas grave. C'était vrai aussi qu'Ewanne, bien que n'ayant presque plus mal, et presque plus de fièvre, se sentait plus l'envie de dormir que de nettoyer.
-Merci.
La porte se referma, et Ewanne s'habilla donc. Momo lui avait apporté un pantalon en tissu ample et en coton, de couleur noire, un sous pull noir et un gilet à manche courtes de couleur rouge, ainsi qu'une paire de chaussette épaisses couleur crème.

L'hermaphrodite les enfila, mit la peau à la poubelle, et mit la serviette à sécher sur un porte serviette. Puis elle prit une paire de ciseaux qu'elle trouva dans le placard à pharmacie et une mèche de ses cheveux.
Elle coupa ses cheveux. Ils seraient plus courts, avec quelques mèches folles.
Elle termina, et regarda le résultat. Ils lui chatouillaient à peine la base du cou maintenant, et elle avait une frange cachant son oeil droit si elle la laissait tomber. Changement pour changement, là elle était totalement une autre, mis à part ses yeux, sa bouche, sa taille. Elle mit également ses cheveux à la poubelle, prenant soin de ne pas en mettre partout.
Ewanne sortit de la salle de bain, pour regagner sa chambre, elle s'allongea dans le lit, et se laissa bercer par le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 7 Jan - 19:07

L’adolescente aux cheveux blonds hocha la tête quand sa grande sœur lui demanda si elle trouvait ça bien qu’elles grandissent. Bien sur que oui, elle trouvait ça bien, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir mal parce que elle, elle avait oubliée qu’elle était adulte, et même si elle s’était beaucoup amusée, elle avait quand même fait vivre des choses pas marrantes à sa grande sœur.
Ulrike avait toujours eu le comportement d’une adulte, sauf quelques fois, mais c’était rare, et pour rire. Kallen avait les yeux rouges, et un peu gonflés. Ils piquaient, et elle se sentait fatiguée.
-Je v-veux, retourner au lit… Grande-sœur…

Ulrike sourit, et la prit par une épaule, pour l’entrainer dans sa chambre, près de celle d’Haldamir, parce qu’elle faisait les 400 coups toute seule. La petite princesse avait donc besoin d’être surveillée activement, de jour, comme de nuit. Même si elle était devenue plus grande maintenant, elle se laissa mettre au lit par Ulrike.
Sa sœur l’allongea, la borda, comme toute s les nuits, sauf que là c’était le jour, et que maintenant ce n’était plus une grande sœur ressemblant à une petite fille qui la bordait. Au travers de ses yeux douloureux, elle pouvait voir qu’Ulrike était jolie plus grande, et qu’elle souriait encore.
Kallen se mit sur le coté alors que sa sœur fermer le rideau en lui disant qu’il ne fallait pas trop dormir, sinon elle ne dormirait pas cette nuit. Elle ne répondit même pas, s’endormant rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 9 Jan - 11:56

Cette matinée agitée laissait présager une journée qui le serait tout autant. Il n'avait aucune explication pour la croissance subite des deux sœurs, si ce n'était que quelque chose avait dû déclencher la levée de la malédiction. L'histoire des sœurs Staola avait fait le tour des contrées, et servait d'exemple aux mères, qui voulaient donner l'exemple d'une mauvaise conduite punie et entrainant des conséquences sur les autres. Les enfants sentaient alors planer la menace d'une punition.
La jeune Kallen exprima le désir de retourner se coucher. Elle avait toujours le comportement d'une gamine de six ou sept ans, qui fatiguée, geindrait pour qu'on la mette au lit. Ulrike alla la border. Anorion se demanda si Kallen finirait par réellement comprendre qu'elle était toujours adulte, malgré son corps. Son comportement insouciant continuait, malgré la malédiction, qui était une punition pour les différentes infractions qu'elle avait commises. Anorion se laissa tomber sur le canapé, et échangea quelques politesses avec Lys. "Avez-vous bien dormi ?" "Nous partirons en début d'après-midi pour Falassost." "Vous voulez encore un peu de thé ?"

Ses yeux suivirent les allées et venues dans la cuisine, sur laquelle il avait vue. Hinamori s'agitait dans tous les sens, ainsi qu'Aillil, qui se grattait souvent le bras.
Haldamir était sortit faire sa ronde, il ne pouvait pas négliger son devoir de Gardien, ou la ville elle même le lui rappellerait. C'était sa malédiction à lui, et contrairement aux Staola, il n'avait aucune échappatoire. Anorion prit son petit déjeuné, en compagnie de Lys, qui devait être bien mal à l'aise.
-Ne vous en faites pas, je me sens tout aussi inutile que vous.
Finalement Hinamori passa avec une pile de linge. Ulrike la rejoignit. Apparemment, Ewanne était malade, et assez pour que la chambre ait besoin d'un nettoyage.
-J'ai bien réfléchis demoiselle Lys, le plus court chemin, serait d'aller jusqu'à Fendassë, les pierres levées étant impraticables ici. Et nous prendrons le plus court trajet pour Falassost et donc Fainros. J'espère que nous y retrouverons votre... euh... époux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 9 Jan - 16:41

Ulrike l'avait aidé avec les draps, et avec les lambeaux de peau morte. Elles avaient nettoyé la chambre rapidement, et avaient remis des draps propres, pour que Ewanne puisse se coucher, et se reposer.
Hinamori laissa également un plateau sur la table de chevet, avec une carafe d'eau, un verre, un petit bol de fromage frai et salé, quelques tranches de pain, et une coupelle de tomates cerises, que Ulrike faisait pousser dans le jardin, derrière la maison, dans une petite serre. Un petit encas pour qu'elle reprenne un peu de forces. Elle lui aurait bien préparer une soupe, mais le temps lui manquait.
En sortant de la chambre, elle vit que Aillil prenait la place de la cruor dans la salle de bain.
-Regardez dans le meuble à coté de la porte pour les bandes, lança la shinigami en passant.

Elle avait espéré avoir une matinée calme, et sereine, mais ce fut loin d'être le cas. Ulrike n'était pas encore revenue dans le salon, et Haldamir devait être sorti. Il sortait trois fois par jour, et au moins une la nuit. En général la ville elle même l'avertissait quand quelqu'un passait une des grandes portes disposées à chaque point cardinal.
Momo se frotta les yeux. Elle aurait peut être dû dormir plus longtemps. Elle s'affala à coté d'Anorion, et reprit la tartine qu'elle n'avait pas finie. Elle constata que son thé était encore chaud. Elle jeta un regard furtif à son commandant, qui devait être celui qui avait maintenu l'eau chaude.
-Vous partez dès aujourd'hui ? Je pensais que vous attendriez encore un ou deux jours. Êtes-vous en état de voyager ? La route est longue jusqu'à Fendassë, sans monture. Et dame Lys ne peut pas voyager à notre manière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 9 Jan - 17:01

Lys regarda sans pouvoir rien proposer, ou faire, les gens s'agiter dans tous les sens, dans l'espace du salon devenu soudain plus étroit avec tout ce monde.
Elle s'était cramponnée à sa tasse, l'air un peu hagard. Anorion fut assez gentil pour discuter avec elle comme si de rien était. Il lui expliqua vaguement le cas des deux petites filles, qui avaient maintenant l'air d'être des adolescentes en pleine croissance. Et puis, le reste de la conversation fut un échange de civilité, sans grande importance.
Haldamir, l'irascible propriétaire était sorti, arme à la main. Anorion lui expliqua sa fonction. Lys en fut hautement impressionnée, et un peu déprimée à la mention de cette ville qui autrefois avait fait la fierté de ses habitants, qui était aujourd'hui un fantôme du passé. Comme elle, songea-t-elle, ai-je ma place ici ? Après tout, elle était morte quelques mois avant la Grande Guerre, et elle s'en savait l'élément déclencheur. Elle avait lu les livres dans la bibliothèque de Lusia, dans le quartier de la 2ème division.

-J'espère aussi le retrouver là bas...
Lys soupira, elle avait hâte de retrouver Forbesii. Était-il aussi perdu qu'elle dans ce monde changé ? Elle en doutait. Il avait toujours été rapide, et avait su s'adapter.
-Je n'ai encore jamais emprunté les pierres levées cela sera une première pour moi.
Elle s'interrompit, ramenant ses jambes vers elle, pour que Hinamori puisse passer. La shinigami regardait Anorion avec des yeux qui ne trompaient personne. Surtout pas elle, elle connaissait ce regard pour l'avoir eu et vu souvent.
-Ah, demoiselle Hinamori loin de moi l'idée de presser vôtre commandant, si celui-ci doit rester au repos encore quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Variel
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 17 Avr - 15:24

Il avait eu le droit à un guidage en bonne et due forme, à travers les rues de la ville, par le Gardien de celle-ci en personne. Dédale semblait presque un mot faible pour décrire les rues, et les pentes n'étaient pas mal non plus. Il s'étonna un peu de voir que quelqu'un pouvait vivre ici, surtout si c'était dangereux la nuit. Cet endroit était desert, totalement. Pas de marchand, pas de boutique, pas de vivres donc, il fallait sûrement aller dans une ville proche pour pouvoir acheter de quoi vivre, et donc faire pas mal de chemin régulièrement.
Il se demandait aussi comment aillil avait aterrit là, en voyant que cette ville n'avait aucune activité elle aurait pu tout simplement passez son chemin pour aller dans une ville un peu moins fantômatique. Deux personne se trouvaient devant un bâtiment qui devait être la maison d'Haldamir. Il eu à peine le temps de leur dire bonjour verbalement, politesse oblige, qu'il se faisait pousser dans la maison.

Une troisième personne vêtue de gris passa près de lui et s'engouffra dehors. Axel passa la main dans ses cheveux rouges, et regarda autour de lui. Pas d'Aillil. Il se décida alors à regarder dans une autre pièce, Haldamir avait bien spécifier de faire comme chez lui non ? Il tomba dans la cuisine, où il n'y avait personne encore.
En en sortant, une jeune femme l'aborda, lui demandant qui il était et ce qu'il cherchait.
-Je m'appelle Axel, et je cherche Aillil qui d'après Haldamir est ici.

La jeune femme, qui se présenta comme Ulrike, lui indiqua qu'Aillil était dans la salle de bain, mais qu'il piuvait l'attendre dans le salon. Alors c'est ce qu'il fit, se posant sur le canapé, et se tournant les pouces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 19 Avr - 0:36

Aillil avait laissé Hinamori filer sans demander son reste et avait haussé les épaules en regardant en l'air. Ca n'avait été qu'une question, pas une demande. Ewanne libéra finalement la salle de bains, la samildanach nota les changements chez la quetz, et ne pu s'empêcher de pencher un peu la tête avec un sourire d'appréciation. Ewanne était très très mignonne comme ça, un brin masculine, ça lui allait vraiment bien. Elle s'ébroua comme un cabot et entreprit ensuite, elle aussi, d'occuper la salle de bains pendant quelques longues minutes.

Personne ne vint tenter de la déloger de la salle de bains, elle avait fait trempette dans le fond de la baignoire et en avait profité pour laver sa longue tignasse brune. Ses bras rougis avaient été soigneusement lavés, comme si c'était des taches de henné qui allaient s'estomper. Rien à faire, c'était vraiment sa peau.
Une serviette enroulée autour de la taille et de sa poitrine elle essora ses cheveux en se regardant dans le miroir. Elle avait vaguement entendu Axel un peu plus tôt, mais elle avait été à moitié endormie, et n'avait pas pris la peine de répondre. Depuis le temps il devait être arrivé. Elle ne pu s'empêcher de sourire, ils s'étaient tous les deux comportés comme de véritables enfants ensemble. La suite se promettait amusante.
Elle se sécha avec vigueur, démêla ses cheveux et les attacha soigneusement -pour ne as qu'ils frisent de trop et deviennent impossibles- et fouilla dans le placard. Elle trouva une pommade banale pour les coups et démangeaisons qu'elle appliqua soigneusement sur ses bras, plus les banda des paumes aux épaules. Elle avait l'air d'une momie.
Les vêtements avec lesquels elle était arrivés avaient été lavés et séchés, soigneusement laissés pliés sur une chaise dans la salle de bains. Aillil enfila des sous-vêtements qu'elle ne reconnaissaient pas mais qui avaient été soigneusement placées entre son t-shirt et son pantalon. Puis enfila le reste avec un soupir de bonheur. Elle garda ses bottes à la main et marcha en chaussettes jusqu'à la chambre qu'elle avait partagée avec Ewanne.
La quetz était endormie à poings fermés et s'était étalée sur toute la longueur du lit, Aillil récupéra silencieusement ses affaires et s'assit sur le bout du lit pour enfiler ses bottes. Ce petit geste, oh combien de fois elle l'avait répété dans le passé. La samildanach se secoua, pour une fois ce n'était pas un amant qu'elle quittait dans les lueurs de l'aube. Seulement une fille avec qui elle avait partagé un lit. Pourtant la ressemblance était proche. Et elle s'enfuyait silencieusement comme toutes les autres fois.

Ses pas firent craquer les marches, arrivée en bas ce fut Axel qui l’accueilli. Un Axel beaucoup plus souriant que quand elle l’avait laissé. Aillil lui sauta au cou avec son expression la plus innocente possible, puis entreprit de déloger le bandana d’autour de sa tête pour lui faire un shampooing à sec.
Revenir en haut Aller en bas
Sidwell
Samildanach
avatar

Peuple : Mi-Taltos mi-Sidhe.
Second(s) Métier(s) : Emmerdeur professionnel.
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Juil - 11:51

Suite de "Départ pour le Nord".

Sidwell avait hoché la tête, et suivit la petite prêtresse. Toute petite d'ailleurs pour une haute prêtresse. En réfléchissant un peu, ce qui décrassa son cerveau de tout le sable qu'il avait dû accumuler, il se rappela qu'Haldamir avait accueilli deux gamines chez lui. Ce devait être l'une d'elle. Fort bien.

-Ah, il est vrai qu'un rafraichissement me ferait du bien. Et autre chose que de l'eau. Voila une semaine ou deux que je ne bois que ça. Et j'ai eu du jus de grenades l'autre jour...

Le samildanach se frotta pensivement le menton, réfléchissant une nouvelle fois. Ses yeux bleus se levèrent un bref instant vers le ciel. Et il se reprit, conscient d'avoir été trop longtemps silencieux. Derrière lui il sentit la malédiction du Gardien prendre effet ci-tôt l'incantation terminée.
-Enfin, je prendrai ce que vous aurez... Ulrike c'est ça ?
Derrière, les pas crissant Haldamir, signalaient qu'il les rejoignait. Sidwell emboita le pas à la prêtresse, la suivant à l'intérieur de la maison du Gardien. Il n'avait pas mis les pieds ici depuis... Plus d'une dizaine d'années ? Plus ? Sans doute. Avec tout ce temps déjà vécu, il ne savait plus compter parfois. Et sa notion du temps à lui différait de celles des autres. Bah.
Et qu'est ce que c'était que cet accueille ? Sidwell resta interloqué, quand une femme aux cheveux bruns le pointa du doigt. Il ne résista pas à la moquerie qui lui vint automatiquement à l'esprit.

-Très belle imitation du poisson hors de son bocal ma chère.

Oh, elle lui disait vaguement quelque chose, mais il ne parvenait pas à la remettre. Quand il se retrouva broyer dans une étreinte, Sidwell resta raide comme un piquet, une grimace sur le visage. Généralement il préférait être d'accord avant qu'on lui démontre son affection. Surtout quand il ne se souvenait pas de qui c'était. Isil, il aurait su, elle était chiante, et avait la même bouille depuis qu'elle était gosse, en moins rond, mais la même. Il se dégagea avec un mouvement digne d'une vraie anguille.
-Moi aussi, très content de te... revoir.
Il lui tapota l'épaule, et passa à autre chose. Il la remettrait plus tard. Pour l'instant, il avait soif. Il colla son bâton de marche, son sac dans les bras de la brune, avant de retirer la cape noire qu'il portait. Dévoilant une toge aussi noire que la cape. Aux manches fendues, laissant apparaitre ses bras pâles, mais musclés, et des mains dignes d'un musicien. Manches, et col brodés de perles noires. Sidwell reprit ses affaires, qu'il jeta en travers d'un fauteuil.
-Merci bien, gamine.
Ah, ça y'est. Il la remettait. Aillil.
-Alors comment s'est passé ton séjour chez les morts ? Pas trop ennuyeux ? Demanda-t-il comme on demandait l'heure.

Sidwell n'attendit pas vraiment la réponse, qu'il écouterait bien sûr, mais il avait vraiment soif maintenant qu'Ulrike le lui avait refait penser. Il se dirigea vers la pièce où elle était partie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 20 Juil - 21:25

Une fois arrivée dans la cuisine, Ulrike remarqua que ses vêtements étaient encore troués. Et également tâchés de sang. Elle en paniqua un peu. Si Kallen se levait, et voyait ça, la gamine qu'elle était comprendrait tout de même qu'il s'était passé quelque chose. Et comme apparament, la maison entière n'avait pas eu vent de ce qui s'était passé -pas un bruit, pas une vague de magie, rien avait transparu, jusqu'à sa tenue fraîchement ensanglantée-, il valait mieux que rien ne se sâche du coté de sa petite soeur.
La prêtresse fit couler un peu d'eau et essaya vainement d'éponger le rouge de son vêtement avec un torchon. Rien n'y fit, et le sang fut même étalé... "Ce pourrait être un sirop de fruit dilué si je l'étale plu" se dit-elle, mais c'était idiot. Alors elle prit le tablier qu'elle revêtait pour faire le ménage, et le plaça au mieux pour cacher le trou et le sang de devant, ses longs cheveux blancs faisait le reste à l'arrière.

Elle prit un pichet dans le froidure, qui contenait un liquide à l'aspect ambré. Un thé froid, aromatisé à la pêche blanche alla dans quatre verres. Ulrike ne s'en était pas servit. L'idée d'avaler quelque chose lui barrait la gorge pour le moment. La petite prêtresse avait aussi regardée avec un air légèrement appeuré, les couteaux qui faisaient partis des ustensiles de cuisines. Après avoir placée quelques dates séchées, des figues fraîches et d'autres fruits dans une coupe, Ulrike posa les verres sur un plateau, et allait remettre le pichet dans la froidure pour qu'il reste frais si on en redésirait.
Quelqu'un entra dans la cuisine, dans son dos. Un éclair se fit dans sa tête, suivit d'une sensation d'acier mordant sa chaire... Elle lâcha ce qu'elle avait dans ses mains -secouée d'un tremblement incontrôlable-. Pressant ses mains contre elle, elle poussa un cri en pivotant et en se repliant sur elle même. Devant-elle se tenait à présent une palissade presque totalement opaque, qu'elle avait érigé de manière inconsciente, solide, mais qu'elle peinait à maintenir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: