AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 21 Mai - 18:59

Ulrike aurait voulu lui donner un coup de poing sur la tête quand Haldamir parla de ses culottes, surtout de celle avec des cerise, mais il s'éloigna très vite après, sûrement parce que là dessus elle était assez prévisible. Elle avait eu du mal à choisir ce matin, et avait balancé celles qu'elle n'avait pas voulu mettre, mais elle ne les avait pas ramassées... Grosse erreur, en même temps, elle n'avait pas prévu d'emmener Haldamir dans sa chambre. Plus sérieusement, elle redoutait la question, autant elle pouvait être prévisible que lui, elle n'arrivait jamais à savoir ce qui lui avait en tête, malgré tout le temps passé avec lui.
Et la question tomba. Assortie d'une remarque sur sa culotte parme qui avait même un peu de dentelle fantaisiste sur les cotés.
-Mais, laisse mes petites culottes tranquilles. En plus tu les connais toutes, tu étend le linge quand j'ai fini de le laver, parce que je n'atteind pas la corde à linge.

La petite prêtresse se leva et ramassa ses trois culottes, celle avec des cerise, la parme, et aussi celle qui était vert pomme avec un petit coeur blanc sur le devant puis elle alla les poser dans un tiroir. Voila, il laissera ses affaires tranquilles à la fin. Non mais dis donc.
Elle resta un peu devant le tiroir, chrchant ce qu'elle pourrait bien répondre à la question. Dire la vérité n'était pas si simple que cela, ce serait la meilleure chose à faire, mais... Elle avait peur de ce qu'il pouvait lui répondre... Mais, aussi, il le saurait si elle mentait complètement.
-Je suis jalouse parce que... Euh... Parce qu'elle a de la poitrine, et que moi non...
Voila, d'un coté c'était la vérité, sans trop l'être. C'était une certaine partie on va dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 21 Mai - 19:43

-Quand j'étends le linge, j'étends le linge, je détaille pas ce j'ai dans les mains.

Haldamir s'appuya sur ses mains, croisant les jambes. Balançant son pied de gauche à droit, il attendit patiemment qu'elle réponde.
Elle était vraiment mal à l'aise.
La réponse vint.
-Ah. La poitrine.
Le sil'ura ne réalisa qu'au bout de quelques minutes. Il essaya tant bien que mal de maitriser son rire, et finalement le laissa sortir.
-Franchement, je t'imagine très mal avec une poitrine aussi grosse que la sienne...
Il se garda bien d'ajouter qu'elle avait autre chose en plus, il doutait qu'Ulrike puisse encaisser la notion d'hermaphrodite, et encore moins qu'il puisse y mettre les mains. Même si, pour la dernière partie, elle serait moins étonnée que la première.
-Tu es très bien comme ça. Et n'essaye pas le coton dans la brassière comme Kallen y'a deux semaines, pas plus que la perruque faite avec la serpillère... Les mandarines non plus d'ailleurs. Et alors les ballons de baudruches, non plus.
Il y avait autre chose, il le savait, mais bon, Haldamir décida de ne pas insister. Parfois la logique féminine lui échappait, et oui, même à lui, ce grand séducteur modeste et sociable. Aherm.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 23 Mai - 15:41

Ulrike se sentit un peu… Vexée. Bon c’ets vrai que vu sa taille, des seins aussi énorme serait plus une malédiction qu’autre chose, mais dans son esprit c’était et la poitrine et le physique qu’elle aimerait. Être de nouveau adulte, ou au moins plus grande que cela, le physique d’une fillette de huit ans ce n’était pas ce qu’elle avait de mieux.
Avoir au moins quatorze, quinze ans physiquement ce serait déjà beaucoup mieux.
Elle sourit, elle était bien comme ça d’après lui, et rit même quand il mentionna les efforts de Kallen pour tenter d’avoir l’air d’une petite femme.
-Non, non, je n’ai pas envie d’avoir des seins en coton, en fruit ou même en ballon. Et puis mes cheveux me conviennent très bien. Et puis tu as oublié quand elle avait décrété qu’elle mettrait tes caleçons en masques et tes t-shirts en cape pour devenir une super héroïne. Je n’oublierais jamais votre course poursuite, elle t’en a fait baver pour l'attrapper quand même, Ô grand Haldamir Gardien d’Alatairë ?
Elle avait un petit sourire de démon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 27 Mai - 14:58

Haldamir se leva, et replaça machinalement son bandeau. Ulrike n'avait pas tort, Kallen lui en faisait toujours baver, elle courrait vite, trop vite. Il était obligé de forcer sur son shunpo pour la rattraper.
Mais pour l'instant, l'envie de faire ravaler son sourire à Ulrike, le démangeait.
-Tu as raison, il est vraiment temps que je descende.
Il se pencha pour l'embrasser sur le coin de la bouche, tout en lui mettant une main aux fesses, avant de déguerpir.
-Bonne nuit, Ulrike !

Il referma la porte derrière, sans la claquer, et dévala les escaliers, sans faire le moindre bruits. Après tout, Lys dormait aussi là haut, respecter quelques petites règles de vie ne faisait de mal à personne.
Une fois de retour dans le salon, il ne s'y installa pas.
-Anorion, mesdemoiselles, navré si je dois vous manquer, mais je ne reste pas. Il y a deux chambres de libre à l'étage, Anorion, il est hors de question que tu dormes avec Hinamori, tu n'auras qu'à dormir avec moi, au rez-de-chaussé. Hinamori, si tu pouvais dormir avec Ulrike, ou Kallen, histoire de laisser de la place à ses dames ? Merci. Et sur ce, bonne nuit.

Haldamir ne s'attarda pas, et s'éclipsa dans le couloir. Il referma la porte de la salle de bain, vérifia que Kallen dormait bien dans sa chambre -en face de la sienne pour des raisons pratiques- avant d'entrer dans la sienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 2 Juin - 2:01

Aillil mâchouilla avec engouement ses céréales mélangeant et chassant à la fois le goût de sucre avec une lampée de lait de temps en temps. Ca lui permettait aussi de faire quelque chose en attendant que le silence installé se brise. Jusqu'à ce qu'Haldamir arrive en coupe-vent, Ewanne avait été occupée à regarder ses mains, et Anorion avait passé son temps à regarder vers le haut avec un sourire presque imperceptible sur la bouche parce qu'Hianmori elle, alternait entre le regarder du coin de l'oeil et rougir derrière ses mèches.
Aillil trouvait cette derrière plutôt craquante dans son genre, elle était mignonne, et certainement de meilleure compagnie que ce qu'elle s'était bêtement forcée à croire. Après tout la shinigami l'avait soignée. Ce qui ne l'empêcherait pas de courir après le type aux cheveux bleus à la Cookie Monster. Sa blessure par balle l'avait déstabilisée parce qu'elle ne s'y était pas du tout attendu, elle avait été trop fixé sur l'exaltation et le rush du combat et avait laissé ses barrières mineures tomber pour se fixer exclusivement sur le combat. En y repensant jamais elle n'avait autant apprécié un combat, aussi court soit-il. Rien que s'en souvenir la faisait sourire autour de sa cuillère et étrangement ça lui picotait aussi dans le bras. Il fallait vraiment qu'elle retrouve ce type pour qu'ils terminent ce qu'ils avaient commencés. Mais il fallait avant tout qu'elle attende Axel.
Aillil soupira et posa son bol vide sur la table basse, passant une main dans ses cheveux.
-Personnellement ça ne me dérange pas de partager, sauf en cas de ronflement tonitruant. Malheureusement je ne réponds pas de mes actes dans ce cas là.
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 5 Juin - 17:56

Elle n'avait eu aucune réaction, sauf celle de ne pas en avoir.
Figée, d'un coup elle ferma les yeux et les rouvrit.
-Ha-Haldamir !
Trop tard, il était partit.
La petite prêtresse se laissa tomber sur le lit derrière elle, portant ses doigts là où il l'avait embrassé. Devenant d'un rose sontenu, elle rentra un peu la tête dans ses épaules, resserrant les genoux et sa main toujours légèrement fermée sur le coin de sa bouche. Le mufle, il lui avait touché les fesses et l'avait embrassé, puis rien. En même temps, qu'est-ce qu'il aurait pu... Elle devint rouge de la tête au pied.

-Haldamir, espèce d'idiot...
Ulrike regardait ses pieds.
Elle soupira, puis redescendit en bas, le temps d'entendre la jeune femme nommée Aillil parler. C'est vrai que le nombre de chambres étaient limité. Bien entendu aucune trace du grand borgne idiot.
-Hinamori-chan, si tu veux tu peux venir dormir dans ma chambre, on fera comme la fois ou Kallen avait décidée d'élever des petits animaux dans toutes la maison... Je regarde encore si il y a des grenouilles dans la salle de bain par reflexe depuis...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 5 Juin - 21:57

Hinamori était restée silencieuse. Elle essayait de s'empêcher de regarder dans sa direction, de le regarder tout court en fait. Mais, finalement, elle ne pouvait pas tellement s'en empêcher.
Elle aurait pensé qu'Anorion aurait entamé une discussion avec Ewanne, mais ce fut un silence un peu gênant qui s'installa, interrompu par le bruit d'Aillil mangeant ses céréales.
Elle n'aurait peut être pas dû changer de place, en fait, elle était plutôt bien à coté de lui.
Et puis, Haldamir redescendit, et passa en coup de vent, annonçant le programme de la nuit, et la répartition des chambres. La shinigami se sentit rougir de la tête au pied quand Haldamir interdit expressément au capitaine commandant de de dormir avec elle. Et le rire chaud d'Anorion ne fit que la rendre cramoisie.
Elle se mit les mains sur les joues. Ulrike arriva dans sur ces entrefaites, une intervention divine pensa-t-elle.
-Hai, Ulrike-chan, avec plaisir. Ah ? Pourquoi, il en restait encore même après qu'on ait tout vérifié ?

Hinamori se leva, et s'inclina.
-Aillil-san, Ewanne-san, bonne nuit.
Elle s'inclina une nouvelle fois.
-Capitaine Anorion, bonne nuit à vous.
Elle n'attendit pas la réponse, encore rouge et toute bouleversée qu'elle était. La shinigami attrapa Ulrike, et l'entraina à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 5 Juin - 22:11

Hinamori était trop craquante. S'il émettait cette pensée trop fortement, Amara en aurait forcément vent, et il s'en prendrait une, pour embêter le vice-capitaine Momo Hinamori. Enfin, il était presque sûr que c'était aussi visible que le nez au milieu de la figure.
Mais...
-Oh Haldamir, franchement...
Il éclata de rire, un rire aussi chaud que la couleur de soleil de ses cheveux. L'hôte venait de déclarer qu'il n'aurait pas le droit de continuer à l'embêter ce soir. Pourtant, quand il posa ses yeux sur elle, elle était d'une jolie couleur rouge. Un léger sourire, presque carnassier tordit ses lèvres, et monta jusqu'à ces yeux bleus qui pétillèrent une nouvelle fois.
Ulrike descendit juste après le maître de maison. Et Hinamori prit littéralement la fuite.
Il se leva, courant après la fuyarde.
-Oh, Hinamori-chan, Hinamori-chan, Hinamori-chan !
Il s'arrêta en bas des escaliers.
-Bonne nuit !

Anorion soupira, passant une main dans ses cheveux. Un peu théâtral, certes. Il retourna, dans le salon dans cet état esprit.
-Mesdames, je vous laisse, ma dulcinée me faisant faux bond, je me dois d'aller dormir avec le maitre de maison. Bonne nuit.
Il se retira, songeant que demain matin, il aurait une nouvelle fois l'occasion de l'embêter encore peu, avant de partir escorter Lys jusqu'à Fainros.
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 6 Juin - 10:10

-Bonne nuit, Anorion-san, Ewanne-san, Ailliil-san.
Entraînée à l'étage avec une force qu'on aurait pas forcément atribuée à Hinamori, elle eu tout juste le temps de finir de dire bonne nuit, même si ça avait un peu débordée sur la fin. Avec un grand sourire d'enfant, elle regarda anorion se lever et leur courir après.
Pauvre Hinamori, aussi loin qu'elle se souvienne, Anorion l'avait toujours titillé comme cela, rendant la jeune fille rouge du bout de ses orteils à la pointe de ses cheveux. Et plus récemment, Haldamir avait commencé avec elle. Elles pouvaient fonder le club des pauvres harcelées, même si elle d'un certain coté... Enfin là ce qui était sur c'est qu'elle était remonté dans sa chambre en un temps record et qu'une Hinamori changée en pivoine se tenait devant la porte.

Elle ouvrit la porte de son armoire et en tira un coussin, puis une couverture bien épaisse qu'elle alla poser sur le sol, le tout bientôt rejoind par une couverture plus fine. Puis tout en tirant un T-shirt et un short taille XL de sa commode elle s'adressa à Hinamori.
-Pauvre Hinamori-chan, le commandant te taquine toujours autant. Tout de même, il pourrait t'accorder un peu de répit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 29 Juil - 22:42

Hinamori ne répondit que par un sourire, les joues rosies. Elle ne pouvait avouer que l'attention qu'il lui portait, la ravissait.
Elle prit avec gratitude les affaires que lui prêtait Ulrike. Elles se couchèrent sans trop bavarder, et s'endormirent rapidement.

La shinigami s'éveilla à l'aube, à cause des chants d'oiseaux. Elle s'extirpa du lit en tâchant de ne pas réveiller Ulrike qui dormait paisiblement. Elle s'habilla, et descendit.
Au fond du couloir, la porte de la salle de bain était fermée, et elle pouvait entendre l'eau couler. Elle se demanda si Haldamir était dedans, où si c'était Anorion.
Elle se détourna, et prit le chemin de la cuisine, pour préparer le petit déjeuné. Elle mit de l'eau à bouillir, sortit le pain qu'Ulrike faisait elle même, et le découpa en tranche. Elle sortit une cruche de fromage de chèvre, le reste des fruits secs d'hier, un petit pot de beurre, un autre de miel, et porta le tout jusque dans le salon. Elle débarrassa la vaisselle de la veille, et la nettoya le temps que l'eau bout. Elle versa de l'eau chaude dans la plus grande théière qu'elle avait pu trouver.
Hinamori alla raviver le feu dans le salon, et retaper un peu les coussins. Elle vida la théière devenue chaude, et versa l'eau bouillante dedans. Elle dénicha des petits paquets de thés, et des cuillers à infusions. Elle les posa sur la table, avec d'autres cuillers, et des couteaux. Elle s'intalla.
Momo choisi un thé tout simple Elle se leva pour aller chercher du lait qui manquait. Elle entreprit de se prendre une tartine de fromage de chèvre, pendant que son thé infusait. Elle retira la cuiller à infusion, et versa du lait, et ajouta une petite cuiller de miel. Elle mélangea bien, histoire que le miel ne se dépose pas au fond.
Hinamori croqua à pleine dents dans l'énorme tartine débordante de fromage qu'elle s'était faite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 29 Juil - 22:51

Lys se leva en entendant du bruit dans les escaliers. Elle aperçu les cheveux bruns de la shinigami, Momo, et referma sa porte. La veille, elle s'était débarrassé de son corset, avec soulagement, ainsi que des jupons qui constituaient sa robe. Elle portait la robe du jour de son assassinat.
Il n'y avait aucune traces de sang.
Elle démêla ses cheveux bruns. Ses doigts fins confectionnèrent deux tresses fines de chaque coté de sa tête. Elle les fit se rejoindre à l'arrière de son crâne.
La noble se demanda s'Il était en chemin pour la rejoindre. S'Il était proche.
Mais, elle n'était pas bête, et savait qu'elle allait devoir se déplacer, aussi laissa-t-elle tomber les jupons. Elle prit le paquet sur le pas de sa porte. Haldamir avait exaucer sa requête.
Elle passa un pantalon en cuir souple, brun, une tunique longue, couleur bleu ciel, et un pourpoint noir, sans manches. Lys boucla une des ceintures piochées dans le lot, autour de sa taille, et enfila des bottes courtes, un peu trop grandes pour elle, même avec deux paires de chaussettes.
Elle descendit à son tour, prenant l'escalier. Elle retourna dans le salon. Hinamori était déjà installée à manger.
-Ah, bonjour. Puis-je me joindre à vous ?
Voyant les yeux ronds que la shinigami lui faisait, Lys rit de bon coeur, et s'installa à coté d'elle.
-C'est gentil à vous d'avoir préparer le petit déjeuné.
Elle attrapa une tartine, et le miel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 12:54

Le soleil pénétra dans les petites fentes des volets et ses rayons attaquèrent le doux visage enfantin de Kallen qui dormait paisiblement. Elle avait eu une drôle de soirée hier soir, entre le retour de Haldamir et la discussion entre les deux femmes et le vieux Anorion. Elle n’arrivait pas réussi à suivre tout ce qu’ils disaient et elle avait du s’endormir comme ça. Ca lui arrivait souvent avant quand Haldamir était encore là elle dépensait beaucoup d’énergie pour le faire mettre dans tout ses états donc elle s’endormait rapidement et d’un seul coup. Et hier soir avec le retour de son capitaine préféré elle avait fait quelque bêtise, mais pas autant qu’habituellement, Kallen ne sait pas veiller tard et s’endort toujours très vite.

Les rayons et l’odeur du matin titilla le petit nez de la petite fille blonde qui fronça les sourcils et grimaça avant de se lever pour s’étirer et ouvrit les yeux. Elle se frotta les yeux et aborda un visage encore à moitié endormi. Elle descendit de son lit et en trainant son lapin en peluche, sans prendre la peine de se coiffer ou encore de s’habiller, elle sortit de sa chambre et descendit en bas.
Se frottant un œil quand elle arriva dans la salle à manger où se trouvait déjà une des dames d’hier et Himatori. Elle s’avança avec ses pieds nues et essuyant le parquet avec son lapin en peluche.
- Momo-chan…Faim, s’il te plait…. Sa petite voix si agaçante quand elle rit et crie est devenu aussi douce qu’un chant d’oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 19:07

Ulrike s'agita un peu. Elle avait eu mal un peu partout durant la nuit, ce n'était pas une très bonne nuit de sommeil. Mais heureusement pour Hinamori, malgré ses douleurs, elle n'avait pas bougé. Mais une fois la shinigami partie, Ulrike se déplaça. Elle avait des fourmis lancinantes dans les bras et les jambes. Ca allait sûrement être une journée difficile, elle n'avait pas envie de se lever.
Elle se leva quand même, une demi heure après Hinamori. Elle enfila son pantalon. Le bouton eu un peu de mal à se fermer. Elle n'en tint pas compte. Quand elle voulu mettre des chaussettes, elles regarda l'ourlet du pantalon qu'il... Etait trop court ?

Elle regarda encore. Mais hier encore ce pantalon trainait un peu... La prêtresse se précipita vers la porte, et se colla contre le montant. Elle mesura sa taille avec la main et la compara avec la marque qu'elle avait déjà faite à son arrivée, pensant qu'être un peu débarassée de ses soucis la ferait grandir.
Elle avait grandit, de cinq ou six centimètres... En une nuit.
Avec des yeux ronds, elle regarda ses pieds, la marque, sa main... et se retint d'hurler de joie. Elle descendit, un peu précipitemment, manquant de tomber et vit sa petite soeur encore un peu endormie, dans le salo. Avec un grand sourire, Ulrike se mit devant elle et la serra dans ses bras, sans trop la serrer, mais en la soulevant du sol le plus possible. Elle la posa dans un fauteuil après l'avoir fait un peu tournoyer, et alla embrasser Hinamori sur la joue, en la serrant, puis Lys, sans la prendre dans ses bras.
-J'ai grandis !! J'ai grandis d'au moins six centimètres !! J'ai grand- Où est Haldamir ?! Il faut que je lui dise !!! Kallen ! J'ai grandit !

Elle embrassa sa soeur encore une fois et alla vers la chambre du borgne, marchant très vite, courant presque, se retenant toujours d'hurler, et de sauter partout dans la maison, comme une fillette venant de recevoir le poney de ses rêves à son anniversaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 20:32

Ah, ce jour ! Kallen risquera de ne pas l’oublier de se tôt, ce fameux matin où tout à changer dans sa tête, où ses yeux se sont ouvert subitement comme si elle était entrain de dormir tout ce temps. Son mur de protection qu’elle avait construit, son petit monde d’enfant qu’elle avait créé, son sois passée qu’elle avait oublié. Tout ça s’était écroulé en un fragment de seconde montre en main ou ressurgit aussi rapidement qu’un lièvre qui coure. Tout ça avait été provoqué par une seule chose, une chose dont Kallen tenait le plus au monde, pourtant, mais cette chose avait tout dévasté en une simple embrassade matinale et deux mots.

Kallen se tourna vers sa sœur qui était entrain descendre les escaliers pour lui sauter timidement au cou comme chaque matin. Sauf que cette fois ce fut le contraire qui se produisit, la jeune prêtresse serra dans ses bras la petite blonde qui eu une sensation de vide à ses pieds. Elle ne put réagir que Ulrike l’avait déjà déposé sur le canapé et qui était déjà parti ailleurs vers les deux autres filles qui se trouvaient dans la salle pour les embrasser joyeusement. Kallen resta de marbre, ne comprenant pas ce qui arriver à sa grande sœur, si calme, si mature, si adulte, elle ne l’avait vu très rarement dans un état aussi joyeux. Toujours l’air endormi, mais les traits de son visage était visiblement inquiets. Elle s’apprêta parler en ouvrant la bouche que sa sœur la coupa avant même qu’elle puisse dire le moindre mot.
…..Grandis ? Sa sœur a grandi et c’est pour ça qu’elle est dans cet état inhabituel pour elle ? Elle ne comprit pas toute suite l’importance de ce que sa sœur venait de lui dire. Elle l’embrassa et elle répéta ces deux mots avant de partir comme elle était venue aussi joyeuse et sautillante qu’une puce.
Là elle comprit et son cœur s’arrêta quelque seconde, son corps se figea et son cerveau se mit à avoir mal. Tout, mais vraiment tout était revenu à sa place, tout ce qu’elle avait oublié au fur et à mesure en restant de ce corps d’enfant revit dans sa tête aussi brutalement que douleur que le premier jour de la malédiction. Dans tout ce brouillant cérébrale une question se répéta encore et encore ; pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
Les yeux bleus ciel de Kallen reprirent vie en premier, en pleurant des larmes chaudes mélangés entre une profonde joie et d’une terrible tristesse. Son corps tout entier se remit à vivre à son tour et sauta aussi tôt du canapé pour se précipiter dans la chambre de la jeune fille. Ses larmes fermaient sa course jusqu’à sa chambre et elle s’enferma.

Le dos contre la porte, la tête levait au plafond et les larmes qui coulèrent de plus en plus. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Pourquoi pas elle ? Pourquoi ?! Intérieurement elle se doutait très bien pourquoi elle n’avait pas grandi comme sa sœur, en fait elle n’avait rien comprit, rien du tout. Elle se redressa et se laissa tomber sur le ventre sur le matelas. Elle ne pourra jamais se le pardonner, jamais. Cette pensée si mal, si triste qu’elle éprouve en ce moment. Même si elle savait qu’elle ne le mérite pas et que ce n’était pas étonnant du tout. Mais elle ne pouvait s’empêcher de l’être, d’être jalouse de sa sœur qui avait réussi à rester elle-même et a mérité cette douce récompense d’être de nouveau dans son corps de femme. Alors que Kallen, elle n’avait fait que se protéger, restant une simple enfant. C’est toujours après avoir fait les choses qu’on regrette ce qu’on a fait, et là ce que ressent Kallen est comparable à un profond regret.
Se tenant le cœur sous sa robe de chambre et pleurant à chaud de larmes, elle se rendort aussi doucement qu’elle s’était éveillé laissant ses joues séchaient sous les petites rayons de soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 23:19

Hinamori fut surprise de voir Lys descendre en premier. Elle lui adressa un bonjour aimable, et accepta qu'elle vienne s'assoir à coté d'elle, avec un certain regret, son capitaine général n'était pas là.
-A-avec plaisir.
Elle secoua la tête, et servit l'eau pour le thé à Lys, lui présentant les trois pots de thé qu'elle avait choisi.
Elles mangèrent en silence, écoutant le chant des oiseaux, qui filtrait par une des fenêtres entre-ouvertes du salon. Du bruit dans les escaliers, elle porta son attention sur l'entrée du salon.
Kallen arriva, toute débraillée, et décoiffée, son doudou à la main. Momo ne pu s'empêcher de sourire tendrement. C'était vraiment une gamine.
-Tu veux peut être tes céréales, non ? Aillil-san en a pris hier, mais il en reste suffisamment je pense.

La shinigami avait reposé sa tartine, et s'apprêtait à se lever, quand Ulrike déboula, une vraie tornade pleine de joie. Elle eut du mal à enregistrer les informations. Ulrike l'embrassa sur la joue.
-Euh, Haldamir est sous la douche... Mais...
Hinamori réalisa alors que Ulrike avait grandi, et qu'elle venait de le clamer haut et fort. Instantanément, elle regarda Kallen, qui était soudain très éveillée, l'air pâle, les yeux pleins de larmes.
-Kallen-chan...
Elle s'avança vers elle, mais la gamine prit la fuite, remontant les escaliers à toute allure. Momo se mordit la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 23:29

Haldamir s'était levé. Il avait bousculé un peu Anorion qui dormait à coté de lui. Finalement, il se demanda s'il n'aurait pas mieux fait de dormir avec Ewanne, et de le laisser passer la nuit dans la même pièce qu'Hinamori. Il prenait de la place. Et il en faisait exprès le bougre.
Il remit son bandeau avant de sortir de la chambre. La maison était encore silencieuse, et l'aube pointait à peine dehors. Le propriétaire des lieux se fit un café, accompagné d'une tartine de fromage.
Il ne chercha même pas débarrasser la table du salon, et termina son café sur le seuil de sa porte, dans la fraîcheur du petit matin.
Il aimait les rayons du soleil sur Alatairë, qui à ce moment là, semblait retrouver un semblant de vie.

Refermant la porte, il laissa sa tasse sur le plan de travail de la cuisine, et partit se doucher. Derrière lui, il entendit le pas caractéristique de Momo. Entrant dans la salle de bain, il fit directement couler l'eau, avant de l'entendre s'occuper de la vaisselle. Une gentille fille, vraiment. Peut être trop. Au début, il avait empêché Anorion de jouer avec elle, comme il le faisait avec les autres filles, mais le vieux était persistant... Il se demandait s'il finirait par être sérieux avec elle. Un jour.
Haldamir jeta son pantalon dans le panier à linge sale, et se glissa sous la douche.
Il y resta longtemps, enfin plus que d'habitude. Une fois sortit, il s'appliqua à démêler ses cheveux, assit sur le rebord de la baignoire. Dans le couloir, il y avait du raffut. Encore les filles. Il soupira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 30 Juil - 23:42

Le jeune prêtresse, qui venait donc de gagner en une seule nuit six bons centimètres, arrrivait joyeusement près de la salle de bain.
Elle avait presque l'impression de flotter dans les airs, c'était tellement beau, et si attendu cette poussée de croissance. Elle avait cru qu'elles devraient grandire de zéro, c'est à dire, regrandir une deuxième fois, deuxième pubertée etc. Apparemment non, et il lui en avait fallu du temps pour que cette malédiction ai l'air de se lever. Elle ouvrit la porte de la salle de bain, et se glissa à l'intérieur, refermant en la claquant un peu.
-Haldamir !! C'est merveilleux figure toi que j'ai... gran... dis...

La prêtresse rencontra le regard foudroyant d'un Haldamir nu... Nu !?!!
Elle avait tellement été transportée par la nouvelle, qu'elle n'avait pas comprit tout quand Hinamori lui avait dit qu'il se trouvait sous la douche. Son cerveau n'avait pas imprimé que si il était sous la douche, c'était forcément nu. Ulrike empêcha ses yeux de descendre, et se tourna, face à la porte, les mains devant les yeux, devenant d'un beau rouge cramoisi.
Tout en agitant ses mains qui restaient tout de même près de son visage, elle s'excusa auprès d'Haldamir en coupant ses propres phrases.
-Je... Je suis désolée je ne savais pas ! Enfin si mais je n'ai pas compris que tu ! Aaaah, j'ai l'air d'une ! Désolée désolée désolée ! Je, j'ai rien vu ! Je vais sortir et te laisser finir de ! Aaaah ! Quelle nouille !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 1 Aoû - 22:18

Haldamir suspendit son geste. Une tornade venait d'entrer dans la salle de bain, piaillant qu'elle avait grandit. Lentement, son bras se baissa, reposant le peigne sur le rebord de la baignoire. Il se leva, une main sur une hanche, l'autre tapotant sa cuisse.
Ulrike se mit à rougir, d'abord doucement, avant de virer cramoisie. Il se mit à rire, amusé par son comportement.
Tirant une des serviettes, il la passa autour de sa taille, admirant la force mentale d'Ulrike, qui s'était retenue pour ne pas regarder en dessous de sa ceinture.
-Ça va, ça va, tu peux te retourner, j'ai passé une serviette. Qu'est ce que c'est que cette histoire... comment ça t'as grandi ?

C'était vrai le pire. Il réalisa en voyant la taille qu'elle faisait.
-On dirait que t'as pas seulement pris des centimètres, t'as un début d'œufs sur le plat, là...
Le sil'ura pointa du doigt la petite poitrine de la prêtresse. Il redevint sérieux.
-Qu'est ce qui s'est passé pour que tu grandisses aussi vite ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 1 Aoû - 23:20

La petite sieste de Kallen n’aura duré qu’une demi-heure. Sortant doucement de son sommeil, ses yeux sont lourd et garde encore la trace de ses petites larmes.
Elle se redressa doucement sur son lit et parcourra son regard mi-clos dans toute chambre. Aurait-elle rêvé, ou était-ce une autre vision d’un futur proche ? Elle était vraiment perdue et ne savait pas quoi penser.
Elle posa ses pieds nus sur le sol, et commença à marcher en direction de la porte. Là elle remarqua quelque chose, sa robe de nuit lui paraissait moins grande d’un seul coup. Coïncidence ? Elle réfléchit et arriva à la conclusion que c’était dans sa tête suite à ce rêve ou à cette vision, mais il faudra qu’elle en parle à sa grande sœur pour savoir si elle avait fait le même genre de rêve.

Elle descendit de la même manière que précédemment avec le lapin en peluche en moins et retourna dans la salle à manger allant directement s’asseoir à la table. Elle monta sans difficulté sur la chaise qui avant été un peu grande pour elle et posa ses bras sur la table et posant sa tête dessus.
- Momo-chan, j’ai fait un drôle de rêve cette nuit …
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 2 Aoû - 14:18

Elle se retourna quand Haldamir lui avait dit qu'il avait une serviette. Son teint rouge ne l'avait pas quitté. Décidément, les deux derniers jours étaient étrange, d'abord elle lui piquait la plus grosse crise de jalousie possible, avec crise de larme et tout, elle grandissait d'un coup, pour finallement débarquer dans la salle de bain surprenant Haldamir nu.
Et lui remettait ses paroles douteuses, mais pas en lui parlant de ses culottes, mais cette fois-ci en lui faisant remarquer qu'en plus d'avoir grandit en taille, sa féminité avait suivit, tout cela dit fort élégament en parlant d'oeuf sur le plat.
-J'en sais rien, je suis partie me coucher hier soir, et je me suis réveillée comme ça... J'ai peut-être mangé un truc qui a fait ça ? Ou fais quelque chose qui à provoqué ça...

Elle refléchit, n'ayant pas assez de force mentale pour s'empêcher des bien regarder la musculature du cou et des épaules d'Haldamir. Elle ne pouvait pas s'empêcher de le regarder à s'en user la rétine complètement, au moins pouvait-elle être raisonnable. Mais c'était dur, vu ce qu'elle avait sous les yeux.
Elle secoua la tête, chassant ce genre de pensées, ça n'allait pas l'aider à mettre la main sur ce qui avait provoqué sa poussée de croissance.
De toute manière, elle ne voyait vraiment pas.
-Je ne vois pas, je n'ai rien mangé d'exeptionnel, rien fait d'étrange par rapport à d'habitude... Sauf quand... Je t'ai fait cette crise idiote et que j'ai pleuré... Et que toi tu.
Elle prit un air accusateur et le pointa du doigt.
-Et que toi tu n'as rien trouvé de mieux à faire que de me parler de mes culottes, de me mettre la main aux fesses et de presque m'embrasser pour partir comme un voleur ! Pervers !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 2 Aoû - 18:32

-Oh si peu. Si j'enlevais ma serviette là, maintenant, ça ferait de moi un pervers. Et on pointe pas les gens du doigt, c'est malpoli.
Haldamir se pencha dangereusement au dessus d'Ulrike, un de ses bras s'appuyant sur la porte derrière elle.
-En plus, t'avais protester plus énergiquement. De toute façon, vu la crise que tu m'as faite, j'peux en déduire que ça te déplaît pas tant que ça. Je garde en mémoire que toi et ta sœur, vous êtes des adultes malgré votre apparence de gamine.
Il se tapota le menton avec l'index.
-Ce qui donc, théoriquement, ne fait pas de moi un pédophile. Même, si parfois, je me demande si Kallen est vraiment une adulte.
Ce même index glissa pour écarter le haut de la chemise de nuit d'Ulrike.
-Ah, et puis, pas la peine de garder cet air renfrogné, c'est très bon les œufs au plat. Et les petites poitrines, c'est mignon. Au moins, t'as de jolies fesses aussi, bien rebondies, très agréables au toucher.

Il adressa un de ses sourires carnassiers -un technique transmise par son capitaine qui avait un sourire digne des plus grandes histoires d'horreur-, et enleva son index.
-C'est quand même bien que tu sois plus grande, c'est plus simple.
Haldamir lui pinça les fesses pour la deuxième fois.
-Est ce que ta soeur a grandi aussi, ou c'est seulement toi ? demanda-t-il en redevenant sérieux pour quelques secondes avant d'enchainer, et dois-je enlever cette serviette pour que nous soyons à égalité ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 7 Aoû - 18:08



Quand il avait écarté sa chemise de nuit, elle n’avait pas réagit, enfin, pas immédiatement. Il avait bien eu le temps de se rincer l’œil, avant qu’elle ne mette ses bras sur ses… Ses œufs au plat comme il disait.
Elle était embarrassée, gênée, qu’il parle de son anatomie ainsi, tout en la tripotant. Et en même temps, ça n’était pas si désagréable…
Elle retourna au rouge foncé quand il parla d’enlever sa serviette. Elle ne savait pas vraiment quoi penser si il faisait ça elle… Elle ne pourrait pas résister à l’envie de regarder. Et ça lui faisait un peu peur, parce que malgré qu’elle n’ait jamais fait aucun vœu de chasteté, elle n’avait jamais eu non plus l’occasion de connaître un homme de cette manière.
Parce qu’une fois sortie elle était partie sur la tombe de ses parents, elle avait alors trouvé une sœur, et dans la foulé son apparence d’enfant.
Elle hocha frénétiquement et négativement la tête, même si intérieurement… Elle en avait envie.

-Je ne sais pas si Kallen à grandit, je n’ai pas fait attention à grand-chose avant de te voir… Enfin, de te voir quoi… Mais si elle aussi, on pourrait peut-être trouver pourquoi on grandit donc.
Elle compris soudain une partie d’une phrase qu’il avait dit, qui sur le coup ne l’avait pas trop frapper.
-Comment ça « théoriquement ça ne fais pas de toi un pédophile » ? A ce que je sache il ne s’est rien passé entre nous…Et même si je dis que tu es un pervers, je sais que tu n’aurais pas touché à Kallen… Ca voudrait dire que…
Ses yeux s’ouvrirent en grand.
-Tu as des vues sur l’une de nous ?
Elle aurait voulu dire, sur moi, mais cela aurait peut-être été un peu trop prétentieux, et au moins, dire on, si ce n’était pas le cas, la blesserait moins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 8 Aoû - 15:05

Haldamir Fardale eut un sourire encore plus large que celui qu'il avait déjà.
-Ah, il y a quelques années maintenant... Je suis retourné à Fendassë, acheter quelques produits qui me manquaient. Les gens racontaient une drôle d'histoire, celle d'une jolie prêtresse venue du temple, qui rencontra sa soeur, qui n'avait pas une vie très honnête. Les gens racontaient que cette prêtresse était d'une grande beauté, et que sa soeur, était loin d'être en reste. Ma curiosité a été piquée, mais le temps que je la trouve, le mal était fait.

Ulrike pigeait vite. C'était moins drôle.
-Je me suis toujours demandé, à quoi toi et ta soeur, vous pouviez ressembler adultes. J'ai fini par apprécier les deux gamines que j'ai emmené avec moi, et aussi, tes petites crises de jalousie à chaque fois qu'une femme vient ici, ta façon de froncer les sourcils, et de relever dédaigneusement ton menton quand j'essaie de rectifier le tir... Je suis loin d'être aveugle Ulrike, même avec un oeil qui déconne.
Il soupira, et se gratta le crâne, avant de mettre sa main sur sa hanche.
-Franchement, sois plus honnête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 8 Aoû - 16:26

Elle fut surprise, quand il lui raconta son histoire à sa soeur et à elle. Elle savait que les gens avaient parlés de leur histoire, pas mal de temoins l'avaient vu prendre la défense de Kallen lorsqu'elle se faisait prendre entrain d'outre passer les lois. Au final la rumeur avait grandit.
Même si elle ignorait qu'on disait d'elle qu'elle était d'une grande beauté. Elle ne pu retenir un petit sourire.
Elle ignorait qu'en fait, il les avait cherchées. Que Kallen tente de le voler avait donc été une bonne chose pour ainsi dire... Si Haldamir n'en avait pas fait exprès.

Lui était loin d'être aveugle, elle si parce qu'elle n'avait absolument pas vu venir ce qu'il était entrain de lui dire, ou au moins de lui faire comprendre, pourtant elle avait 10/10 à chaque oeil.
-Facile à dire... Si toi tu n'es pas aveugle, faut croire que moi oui...
Elle soupira et se frotta de le bras.
-Parce que, tu crois que moi, dans mon corps d'enfant de huit ans... Enfin quatorze ans à peu près maintenant, je me suis imaginée une seule seconde que si je venais te voir et que je te disais que... Que je ne te suis pas indifférente , tu allais m'ouvrir les bras et dire "merveilleux, moi non plus" ? Non, pour moi tu m'aurais... Juste dis que c'était bien, mais qu'il me manquait certains arguments.
Elle désigna sa petite poitrine.
-Et que devoir te plier en deux rien que pour m'embrasser c'était pas génial. Et puis franchement regarde moi, je ne ressemble en rien aux filles que tu ramènes d'habitude, comment je peux imaginer qu'on me regarde de cette manière ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 9 Aoû - 13:18

Haldamir fixa, amusé, Ulrike qui l'analysait. Elle n'avait pas tort.
-Sans doute, je ne nie pas qu'au début, je me serais moqué. J'suis pas ce qu'on appelle un type irréprochable de toute façon. Et c'est peut être parce que tu leur ressembles pas, que j'aime me pencher pour t'embrasser. J'espère que j'aurai toujours à le faire.
Il s'arrêta pour l'examiner quelques instants.
-Mais c'est vrai que j'aurai eu quelques... scrupules à le faire avec quelqu'un qui a le corps d'une enfant de huit ans. Même si, ici -il pointa la tête d'Ulrike- tu es loin d'avoir huit ans. Et c'est pas le comportement de Kallen qui allait m'aider à me sentir... comment dire ça... autorisé à te tripoter. Ce que j'ai fait hier soir, je l'ai fait, en grande partie pour t'embêter un peu, mais te donner aussi un peu de réconfort. Je peux pas imaginer, ce que toi et ta soeur vous avez pu ressentir en étant enfermée dans un corps qui ne ressemble en rien à ce que vous étiez. Mais, je sais ce que c'est que de se sentir seul. J'étais loin d'imaginer, que tu aurais une poussée de croissance durant la nuit.

Il décolla son bras de la porte, et se recula, pour la laisser respirer un peu. Elle avait vraiment poussée. Ulrike avait dix centimètres de plus, des hanches qui s'étaient creusées pour être typiquement féminines, et il y avait le petit renflement au niveau de la poitrine. Ses cheveux aussi avaient poussés. Son visage avait perdu sa rondeur enfantine.
Mais, maintenant, que ferait-elle une fois qu'elle aurait grandi ? N'aurait-elle pas envie de partir de cette ville déserte, située au beau milieu de plaines abritant des créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres ? Ses sentiments seraient-ils toujours les même ? N'était-ce pas lié à son état d'esprit dans une enveloppe charnelle à laquelle elle avait dû s'habituer ?
Le verrait-elle comme un vieux pervers spécialiste en poitrines opulentes, et aimant les jeunettes en plus de ça ? Hm. Pour ça, elle le voyait déjà comme ça. Il eut un sourire un brin désabusé.
-Et puis merde.
Haldamir attrapa un pan de la chemise de nuit d'Ulrike, tira dessus pour l'amener jusqu'à lui. Il enroula un bras autour de sa taille, et attrapa son visage avec l'autre main, le levant vers lui. Il écrasa sa bouche sur celle d'Ulrike. Dans le même temps, il libéra une petite partie de son énergie, faisant comme une sorte de cocon de chaleur autour d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: