AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 27 Mar - 22:40

Ah. Les deux petites n'étaient pas si jeunes que cela. Donc pas d'enfants, tous les espoirs étaient encore permis... Elle rit discrètement à cette pensé, d'habitude ça n'était pas trop son genre de penser ça à la première "rencontre", mais Haldamir n'était pas quelqu'un de repoussant, et ça faisait assez longtemps qu'elle... Deuxième rire contenu.
Haldamir avait l'air des plus chalereux, acceuillant et si enthousiaste en entrant. Elle entra à sa suite, et salua tout le monde d'un signe de tête. Ne recevant aucune questions grace à l'intervention de son hôte, elle lui en était reconnaissante d'ailleurs. Elle mémorisa ce que lui dit le shinigami. La salle de bain est au fond, les vêtements dans le coffre de la chambre, qui au passage était impeccable et plutôt sympa, sobre, mais sympa, et si ils sont trop petits, elle pouvait aller en piocher dans la chambre d'Haldamir. Elle venait de poser son sac et commençait à enlever sa veste quand le borgne, plutot mignon, lui adressa de nouveau la parole.

-Oh, et bien... Un steack... Enfin, de la viande, avec ce que vous aurez, vous cassez pas la tête, je suis pas trop dure à nourrir, c'est déjà sympa de bien vouloir de moi alors qu'il y a autant de gens chez vous.
Elle sortit la tête un un bout de son... Enormissime poitrine, qui la suivait partout, dépassa lui aussi. Elle parla doucement, histoire que les gens du salon ne l'entendent pas, ça n'était pas très classe.
-Surtout que ça n'a pas l'air de vous plaire tout ces gens chez vous, je me ferais discrète et je partirais au plus tôt.

Même si elle n'avait pas de grands projets pour la suite, elle montait vers le nord... Pour monter. Il n'y avait pas l'air d'avoir beaucoup d'habitant ici, peut-être que ça pouvait être le départ d'une nouvelle vie. La Quetz demanderait à Haldamir ce qu'il y avait de libre dans le coin, mais dabord, une douche. Fouillant dans le coffre, elle trouva un pull large couleur beige, écru qui serait moulant une fois mit sur elle, et une jupe en toile solide noire. Pour soutenir sa poitrine, elle prit une ceinture large en tissu.
Tout cela dans les bras, elle alla s'engouffrer dans la salle d'eau, et ferma la porte derrière elle. Se sentant plus libre, elle déchira presque le t-shirt et les bandes qui lui servaient de haut. La respiration plus aisée, elle enleva le reste et tourna un robinet. Rien ne vint. Elle en tourna un autre. Toujours rien. Ewanne donna un coup sur le robinet, dès fois ça marchait, mais là... Et elle est tout ce qui était tuyauterie... Elle trouva une serviette et la mit autour d'elle et entr'ouvrit la porte.

-Ha...Haldamir, il y a un problème avec les robinets, ça veut pas couler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 31 Mar - 19:20

Aillil cligna plusieurs fois ses yeux avant d'afficher un regard dubitatif.
-Wha...? Elle jeta un coup d'œil à Hinamori, puis fixa de nouveau Anorion. Non, absolument pas, je n'ai pas besoin d'une baby-sitter...huh, désolé Hinamori.
Mais personne ne dit rien et tout le monde la regardait, surtout Anorion avec une expression qui signalait qu'elle n'avait pas du tout le choix.
-Rhô c'est bon, okay, va pour la baby-sitter, grommela-t-elle.

Au moins Lys lui donna autre chose à quoi penser et Aillil se percha un peu plus sur le bout de son siège. Une trace de son père pouvait-elle encore vraiment exister quelque part ? Elle n'en était pas si sûre, et même si, elle n'était pas non plus sûre de vouloir la chercher, ça lui ferrait plus de mal que de bien même si ça elle ne l'avouerait jamais tout haut. Mais si Daren lui avait légué quelque chose et qu'elle ne trouvait rien dans son cabinet elle n'aurait pas trop le choix. Leur discussion monocorde et monotone -interrompue momentanément avec l'arrivée de Kallen et Ulrike- se coupa néanmoins par l’arrivée en coup d’vent du maître des lieux. Et sacrément accueillant comme personne avec ça, enfin vu qu’ils squattait son salon ils ne pouvaient pas non plus lui en vouloir.
-Um…Kékonfé ?
Revenir en haut Aller en bas
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 6 Avr - 14:26

-Kékevoufète... ben ça sera bien si vous êtes partis demain matin... Si je me suis installé ici, c'est parce que voyez vous, jeune fille, y'a pas pô grand monde qui passe... Et là, je me retrouve avec... enfin, on dirait une réunion d'anciens élèves...

Haldamir frissona rien que d'y penser. La jeune femme brune qui n'était pas Lys, ni Hinamori, et encore moins ce grand blond d'Anorion, avait l'air de le prendre pour un ahuri sur le coup, et aussi de s'emmerder profondément.
-Et oui, Anorion, j'ai survécu à l'entraînement de Shana. Non sans mal, mais j'ai découvert que mon zanpakuto était une chieuse de la pire espèce.
Il entendit les protestations d'Hiryuu dans un coin de sa tête.
-Et avec ça, elle est plate comme une limande.
Deuxième concert de protestations.
Il se détourna du salon. En espèrant qu'il reste assez à manger, pour Ewanne, avec le monde qui avait défilé cette semaine... Il allait devoir retourner à Fendassë faire des courses, alors que ça n'était pas prévu. Il détestait faire ça.
Seulement, la cuisine, il verrait plus tard. Ewanne tentait désespèrément d'attirer son attention, sans ouvrir la porte de la salle de bain. Haldamir leva un sourcil, avant de retourner dans le couloir, sous l'oeil désapprobateur d'Ulrike.
Une fois à l'intérieur de la salle de bain avec elle, elle lui expliqua que ça ne marchait pas.
Expert, le shinigami, tourna les robinets, avant de donner un coup dans un tuyeau, et de frapper sur le rebinet... Pour obtenir un jet d'eau trop fort, qu'il se prit en pleine poire.
Aveuglé par l'eau, il chercha rapidement une serviette pour s'essuyer, et tira sur celle qu'il venait de toucher, avant de s'appercevoir, après essuyage que...
-Oh.
Il tourna la tête pour voir une Ewanne complètement... Ses yeux s'agrandirent, enfin, son oeil, devant le spectacle qui s'offrait à lui. Une légère lueur s'alluma dans le fond de sa pupille. Pour être sûr, il releva son bandeau, ouvrant son oeil draconnique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 6 Avr - 16:34

Son sauveur, enfn le sauveur de son hygiène arriva, l'air determiné à la faire fonctionner cette douche. Il tourna les robinets, tapa sur le tuyaux, puis tapa une fois de trop et se reçu un jet un peu fort en pleine figure. Ewanne s'en reçu quellques gouttes et trouva l'eau gelée. Une main se posa sur son sein, enfin sur la serviette et la tira. Surprise, Ewanne n'eu pas le temps d'ouvrir des yeux ronds qu'Haldamir la reluquait déjà. Elle croisa les bras sous sa poitrine, ne se cachant pas. Il devait en avoir vu d'autre, et puis elle n'avait rien à cacher. Elle découvrit avec stupeur qu'il n'était pas si borgne que cela. Avec un sourire amusé, et un brin provoquant, elle adressa la parole au borgne qui ne l'était pas trop.

-Bon, maintenant que vous avez bien regardé, est-ce que vous pourriez me rendre la serviette ? Que je n'attrappe pas froid quand même.

Le rouge lui monta légèrement aux joues. Son sourir s'élargit, et du pied elle referma la porte qui était restée entr'ouverte, elle ne s'était pas attendue à finir nue, et dans cette situation assez... Particulière. Et Haldamir ne devait pas s'attendre à trouver ce qu'il voyait, s'il s'attendait à la voir nue un jour. Le fait était qu'elle semblait tellement fille, qu'en voyant qu'elle était hermaphrodite, et donc pourvue d'élément masculin à un certain endroit, on se sentait plutôt dérouté.

-A moins que ce que vous voyez ne vous déplaise pas trop?
Revenir en haut Aller en bas
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 6 Avr - 21:57

Haldamir eut un sourire carnassier, presque aussi large que celui de l'ancien capitaine de la onzième. Jettant la serviette dans un coin de la pièce, la dangerosité masculine qu'il était, plaqua rapidement Ewanne contre un mur aussi froid que l'eau qui l'avait aspergé.
-Je dois avouer, que j'y goûterais bien, murmura-t-il dans l'oreille d'Ewanne, histoire de voir si la vue tient les promesses qu'elle semble faire...
Il souffla doucement sur cette zone si sensible dans la nuque, avant de continuer, pressant de tout son poid contre le corps divinement proportionné d'Ewanne.
-Et même ce qu'il y a en bas, est très plaisant...
Il inspira, son nez noyé dans les cheveux de la pas si femme que ça, une de ses mains s'abandonnant à quelques effleurements. Avant de reculer, pour ne mettre seulement que quelques milimètres de distances entre leurs bouches.
-Je pourrais...
Une de ses mains jouait avec une mèche de cheveux, et l'autre sur une hanche.
-Mais, il y a un peu trop de monde ici, pour se laisser aller... Sans craindre d'être interrompu. Vous aviez l'air beaucoup plus gênée tout à l'heure. Peut être... si vous avez le courage d'attendre, peut être, que je pourrais vous dire, à quel point la vue me plaît.

Haldamir se décolla d'Ewanne, et lui tendit du bout de l'index la fameuse serviette.
-Tournez le robinet de gauche, pour l'eau chaude. Si ça marche pas, tapez dessus. Sur ce, rejoignez-nous, quand vous serez prête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 20 Avr - 11:28

Ca devenait sacrément interressant. Prise entre deux contraire, un mur froid et un Haldamir brûlant. Son souflle chaud dans sa nuque la fit frissonner et soupirer, ses seins s'écrasèrent sur le torse du borgne pas si borgne, une pression qui n'était pas désagréable. Ses mains se posèrent sur e torse d'Haldamir, elle avait bien le droit elle aussi de se délecter de quelque chose de tentant, ce qu'elle sentait contre ses mains qui descendaient était vraiment parfait, pour elle peu elle aurait mordu dans ces tablettes impeccables.
Elle avait sentit le "coup fourré" même si c'était vrai qu'avec tout le monde qu'il y avait ici l'absence prolongée du maître de maison, aussi heureux d'avoir des invités soit-il, ne passerait pas innaperçu et la jeune fille appelée Kallen aurait eu tôt fait de venir voir ce qui se passait si elle était aussi embêtante que l'avait dit Haldamir.
-Je crois que j'aurais le courage d'attendre.

Elle prit la serviette avec un sourire, et la mit sur son épaule, elle n'avait plus vraiment besoin de se couvrir, et puis elle n'avait pas si froid que ça. Elle attendit qu'il parte, pour fermer la porte, autant éviter d'être vue nue par quelqu'un d'autre. Elle tourna les robinet, et miracle, ça avait marché.

***

Ses cheveux à la pointe bleue éléctrique séchés rapidement à l'aide d'une serviette elle fini d'enfiler le pull qu'elle avait prit et regarda le résultat. L'ensemble n'était pas trop mal, et ce qu'elle avait prit pour une jupe était en fait un pantalon très large de couleur noire. Le pull était en effet moulant et laissait apparaitre une partie appréciable de sa poitrine, mais là elle n'y pouvait pas grand chose. Il était temps d'aller rejoindre les autres et manger ce qu'Haldamir lui avait préparé. La douche lui avait ouvert l'appétit.
Elle alla donc là où se trouvait tout les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 20 Avr - 14:41

Anorion soupira. Qui était le pervers déjà ici ? Pour un peu, il en aurait ricanné.
-On lèvera le camp demain, de toute façon, ils seraient capables de nous foutre à la porte dès l'aube. Avec quelqu'un comme cette Ewanne ici, j'réagirais de la même façon.
Hinamori avait un joli rouge qui colorait ses joues. Elle était adorable. Lys avait l'air, de prendre ça comme la chose la plus naturelle au monde. Et Aillil, comme la chose la plus chiante au monde.
Le maître des lieux s'installa dans un des fauteuils encore libre, et grignota en piochant dans ce qu'il y avait sur la table.

Lui, il préfèra se resservir une tasse de thé chaude, il en offrit une autre à Hina, elle était trop mignone à babultier un merci à peine audible.
Quand la nouvelle venue sortit de la salle de bain, Anorion se décala sur le canapé, Hinamori fit de même pour lui laisser de la place.
Il y eut un moment de silence, entre une Hinamori gênée d'être aussi près de lui, ça il pouvait le sentir, un Haldamir occupé à expliquer à Kallen qu'on mange avec les mains, et pas les pieds, une Aillil je m'en foutiste, et une Lys qui piquait du nez dans son fauteuil.
-Alors, Mademoiselle Ewanne, comment vous êtes vous retrouvée ici ? demanda-t-il histoire d'engager la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 21 Avr - 21:11

-Oh, et bien je suis partie de chez moi il y a quelques mois en me disant que j'allais rendre une visite à mon frère, bon, ma route se passait bien quand un gros trucs m'a foncé dessus et fait lourdement chuté du haut d'une falaise, à la suite de quoi j'ai rencontrée une dragonnière et son dragon analyste, ils m'ont un peu soigné, analysé et un légèrement jugée, et comme pour le reste de mes blessures ça allait je les ai quitté avant de commencer une thérapie payante. Arrivée là où habite mon frère depuis un bon moment, je vais le voir. Et comme l'adorable frère qu'il est, il m'a balayée d'un coup de queue, et sortie de "son" temple à grand coup de pieds et aussi en me traînant sur quelques mètres. Alors tout compte fait, je me suis dit que j'allais remonter dans le nord, alors je l'ai fait. Et donc j'étais entrain de camper en hors piste quand je suis tombée sur Haldamir. Enfin plus précisément, Haldamir m'est tombé dessus, puis il m'a proposé de venir chez lui car c'était plus sur que dehors, et puis me voila ici.

Ewanne avait dit tout cela comme si ne pas savoir le début n'aidait pas à comprendre la fin, et que donc le commencement jouait un rôle primordial dans le fait qu'elle se trouvait ici. Elle conclua son récit par un grand sourire, et un haussement d'épaules. Bon, elle avait un peu étalée sa vie, mais cela répondait aux questions "Que faisiez vous ?" "Où alliez vous ?" et quelques autres encore.
Elle regarda du coin de l'oeil la jeune fille qui n'écoutait pas Haldamir et qui avait décidé de manger comme elle le voulait, et une autre, qui avait les bras croisés et une expression qui faisait plutôt... Peur serait le mot, comme si on commettait devant ses yeux une infraction grave et qu'elle concentrait toute sa colère et son indignation dans ses deux yeux violets. Ewanne se dit qu'Ulrike se devrait être elle, et la miss J'mange-comme-j'veux Kallen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 22 Avr - 14:55

Aillil qui n'avait cessé de bouder dans son coin trouva enfin quelque chose de presque intéressant sur lequel se fixer vu l'étalage que faisait la dénommée Ewanne. Et finalement non, elle la regarda d'un œil critique s'enfonçant plus loin dans son fauteuil. C'était quoi cet espèce d'explication incompréhensible ?
La samildanach se détourna de la conversation pour fixer Lys qui piquait lentement du nez. Elle était jolie, et féminine, une chose qu'elle ne serrait jamais. Elle avait toujours du mal à croire que la jalousie et la haine d'une seule pouvait engendrer autant de choses et de changements. Comment on pouvait détester Lys autant ? La jeune femme n'avait été que gentillesse et sourires. Elle secoua la tête, Ça la dépassait vraiment et complètement.
Sentant des yeux posés sur elle, elle se tourna vers Anorion qui la regardait amusé, pour toute réponse elle grogna sa lèvre supérieure se retroussant légèrement et croisa les bras sous sa poitrine. Aillil essaya de se forcer à suivre la conversation, mais elle n'en avait pas grand chose à faire alors au final elle se leva et disparu en cuisine, s‘adossant au mur près de l‘embrasure, hors de vue. Elle avait envie de, elle ne savait pas quoi, mais son bras la piquetait et lui faisait mal depuis qu'elle était ‘revenue‘.
D'un côté elle avait envie de frapper quelque chose pour se défouler un bon coup, de l'autre elle avait l'impression que si elle répondait à cette envie son bras allait se fracturer en mille morceaux. Jusque là elle avait pu facilement l’ignorer, passer ça comme une légère fatigue du muscle vu les kilomètres qu’elle avait fait le jour précédent, mais maintenant qu’elle n’avait rien pour occuper son esprit elle n’arrêtait pas de le ressasser. Elle frappa plusieurs fois l’arrière de son crâne contre le mur mais ça ne changeait pas grand-chose.
Elle avait faim, mais pas pour un truc chaud, plutôt des céréales sucrées renversées sur du lait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 22 Avr - 18:32

Lys se ressaisit, se rendant compte qu'elle commençait à s'endormir. La tension qu'elle avait éprouvé se relâchait, et elle perdait le fil de la conversation.
Isil lui manquait, c'était la première personne qu'elle avait rencontrée après être revenue à la vie. Celui qui avait enterré son corps sous les Arbres avait eu une idée merveilleuse. La jeune fille avait été très amicale tout de suite, une présence un peu critique, mais qui avait été rassurante. D'autant plus, qu'elle avait cassé les sceaux rapidements, quelqu'un qui savait de quoi il retournait.
Forbesii lui manquait cruellement, pourquoi ne venait-il pas ? Elle l'aimait, elle l'aimait tellement, c'était comme vivre, alors que votre coeur n'est plus à sa place.
-Je suis désolée, mais je ne vais pas tenir très longtemps éveillée. On dirait qu'il me faut plus de temps pour me réhabituer à la vie. Mademoiselle Ewanne, vous êtes tombée au bon endroit pour trouver un peu d'aide. Je regrette de ne pas pouvoir vous tenir compagnie plus longtemps.

La revenante se tourna vers leur hôte, qui n'avait pas eu l'air ravi de les retrouver ici.
-J'aimerai vous emprunter une chambre, ça ne me dérange pas de dormir avec quelqu'un d'autre, si ça peut vous arranger. Nous sommes plutôt nombreux ici.
Revenir en haut Aller en bas
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 22 Avr - 18:46

Haldamir écouta Ewanne. Temple ? Coup de queues ? Le seul temple où on sortait les gens à coup de queue, c'était celui dans les montagnes de l'Eredmorn. Son frère ? Ewanne était la frangine du prêtre aux sacrfices ? Ou plutôt, du plus grand Prophète d'Inwilis... Il manqua se laisser échapper sa surprise, mais se ravisa, après tout, ça n'était pas si extraordinaire que ça. Il avait bien deux réssucités dans son salon, non trois, en comptant Aillil, qui venait de sortir.
Et puis, Lys s'était levée, et avait formulé sa fatigue et sa demande d'une façon tout à faire charmante. Il manquerait à ses devoirs s'il se comportait comme le dernier des goujats avec la plus grande figure de la pureté et de l'amour en Inwilis.
-Ne vous inquiètez pas pour la place.

Il fit descendre Kallen de ses genoux -son pantalon ayant miraculeusement échappé au fromage qu'elle avait essayé de manger avec les pieds- et se leva.
-J'ai suffisament de chambre, la maison est grande. Et au pire, Anorion dormira sur le canapé. Suivez moi.
Le shinigami conduisit Lys dans son bureau, enfin, la pièce qui lui avait jadis servit de bureau personnel, et par laquelle on pouvait accèder aux escalier. C'était maintenant une pièce pallière, où tout et rien s'entassaient.
Montant les escaliers, il ouvrit en suite la première porte à gauche.
-C'est peut être un peu poussièreux, même si j'essaye -ou plutôt Ulrike- essaye de garder la maison impeccable. Navré d'avoir pu paraître un peu rude tout à l'heure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 22 Avr - 18:55

Hinamori se leva à son tour, emportant la théière.
-Je vais refaire du thé chaud.
Elle s'extirpa du canapé, la présence d'Anorion la perturbait un peu trop, et Lys partie, Aillil partie, c'était comme si, elle perdait un précieux soutient. Il sentait le soleil.
Erm. Elle se pinça une joue. Et posa la théière sur le plan de travail fendillé.
Elle prit la bouilloire, et remarqua Aillil appuyée contre le mur, où il y avait la porte, de façon à ce qu'on puisse pas la voir.
-Ah, je vous avez pas vue, je viens juste refaire un peu de thé.
La shinigami remarqua qu'elle tenait son bras.
-Si vous avez mal, Haldamir a une jolie collection d'anti-douleurs dans sa salle de bain, au fond du couloir...
Tout en parlant, elle ouvrit le placard où le reclu rangeait son thé et les denrées pour le petit déjeuné des filles. Elle sortit une boîte en métal, l'ouvrit, renifla l'intérieur, fronça le nez, secoua la tête, et pris une autre boîte.
Le sifflement familier se fit entendre, et Hinamori versa l'eau dans la théière, avant de jeter du thé dedans.
-Lys est montée se coucher, si vous voulez vous reposer, il y a des chambres là haut. Les escaliers sont dans la pièce d'à coté.

Sans rien ajouter de plus, elle reprit le chemin du salon. Elle servit à Ewanne une tasse de thé frai, dans la tasse de Lys, Haldamir était plutôt juste coté vaisselle. Elle resservit aussi Anorion, avant de s'assoir dans le fauteuil qu'avait occupé Lys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 22 Avr - 19:09

-Ah.
Anorion regarda Ewanne. Elle n'avait pas l'air d'être habituée au voyage. Aillil quitta la salle, la nouvelle arrivante ne devant pas présenter une attraction suffisament attractive.
-C'est vrai, que faire du camping dans les plaines, n'est pas vraiment une bonne idée.
Il s'interrompit, laissant Lys s'excuser, et demander une chambre. Il ricanna intérieurement en voyant Haldamir se plier en quatre pour la jeune femme. Enfin jeune, façon de parler. A son tour Hinamori sortit, prétextant aller refaire du thé. Anorion était pratiquement sûr, qu'elle s'assayerait dans le fauteuil de Lys quand elle reviendrait.
-Je m'appelle Anorion Lewnë, j'ai réssucité deux fois en l'espace de deux semaines, j'ai été commandant général de la Marche du Sanctuaire, ici même, avant la grande guerre. Rien de très passionnant. J'avais un frère dans le genre du votre moi aussi. Tout comme vous, je n'ai pas vraiment eu de chance. Haldamir semble attiré toutes les personnes seules du coin.

Hinamori servit Ewanne, il lui tendit sa tasse juste après, lui souriant doucement. La shinigami lui versa du thé, avant de s'assoir dans le fauteuil de Lys. Gagné.
-La shinigami à coté de moi, est Hinamori Momo, une de celle qui reste fidèle à la marche. Et l'autre jeune femme, qui est partie, s'appelle Aillil. Et, il y aussi Kallen, la blondinette, et Ulrike sa soeur ainée. Mis à part Aillil, et Lys qui vient de s'excuser pour aller se coucher, les seuls personnes toujours présentent ici sont les filles -il montra les deux soeurs- et Haldamir. Hinamori y est aussi de temps en temps, comme le font les autres survivants de la Marche. Vous avez eu de la chance qu'il vous ait repèrée, les plaines sont dangereuses la nuit. Tout comme la tuyeauterie dans la salle de bain.
Ses yeux pétillèrent un moment, avant qu'il ne disparaisse derrière sa tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 2 Mai - 22:50

Elle avait dit à Lys qu'elle l'excusait, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de ressentir l'envie d'aller se coucher. Alors Haldamir était, bien malgré lui, le bon samaritain de ces lieux. En tout cas il y avait de tout ici, des ressucités, des changé, une souveraine illustre.
Elle prit la tasse tendue par Anorion, le remerciant ainsi que la jeune shinigami qui l'avait servie. Elle souffla un peu sr le liquide, puis bu le liquide bien chaud. Son organisme reptilien se détendit et se réchauffa, ça faisait du bien. La jeune fille semblait gênée par Anorion, Ewanne sourit, et bu une autre gorgée. Ewanne garda la tasse dans les mains, les chauffant.
-Oui j'avais remarqué à quel point la tuyauterie pouvait se révéler dangereuse, quand aux plaines je veux bien vous croire.

Urlike, qui était debout contre un mur, s'en décolla et se dirigea vers là où Haldamir était partit. La quetz regarda les cheveux gris blanc de la fillette qui ne semblait pas heureuse de sa présence. Elle se demandait si la gamine était jalouse, ou si elle était comme Haldamir, à ne pas aimer que trop de gens se trouvent ici.
-J'ai l'impression qu'Ulrike ne même pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 3 Mai - 2:33

Aillil n'avait cessé de se frotter le poignet mais sans s'en rendre compte. ce n'est que quand Hinamori en fît la remarque qu'elle arrêta et se gratta l'arrière du crâne à la place, sans relever la shinigami. Une fois celle-ci partie elle se bougea du mur et alla fouiller un peu dans les placards, elle trouva un bol qui était plutôt un petit saladier et une boite en fer dedans des pétales de céréales sucrées. En y pensant bien elle était sûre que c'était soit celles d'Ulrike, soit celles d'Haldamir. Elle versa du lait dessus quand même, et après avoir dégoté et lavé une cuillère dans l'évier craqua la première cuillérée avec un gémissement enjoué. Juste ce que le docteur aurait prescrit. Elle enfourna une deuxième cuillérée dans sa bouche et alla à la fenêtre, céréales craquelant dans sa bouche et dans le lait.
Elle avait retrouvé Ravy, la petite elfe de son enfance avec qui elle avait fait les quatre cents coups et l'avait abandonné avec un des types les plus sympas qu'elle avait vu depuis qu'elle était revenue. Ça avait été un peu lâche, précipité et pas nécessaire de sa part mais elle avait été tellement en colère qu'elle aurait pu tout faire péter. Elle s'inquiétait quand même, Ravy n'était pas si facile à vivre, sauf si elle le voulait et encore, et Axel, ben, Axel avait déjà eu du mal à supporter sa présence à elle. Et puis il lui manquait le porc-épique rouge qui l'avait tiré de son trou.
Aillil posa son bol sur le rebord de fenêtre et fixa son regard sur la lune, un vieil ami et professeur de passage à elle lui avait dit un jour que c'était possible de faire certaines choses qu'on ne pouvait pas faire avec facilité si on se trempait dans l'eau ou si on fixait sur la lune. Elle pensa aussi à Axel, plutôt fixa sur une image de lui et projeta son esprit vers lui. C'était difficile et fatiguant pour finir mais elle réussit à le retrouver plus proche qu'elle ne l'avait laissé. Elle cligna des yeux et leva un sourcil inquisiteur, sentant qu'il l'avait repéré et qu'il lui projetait un immense : duh. Enfin...c'est ce qu'elle comprit.
-Viens vite alors.

Avec un sourire en coin elle coupa la connexion et enfourna une autre cuillère de céréales. Elle avait sommeil et son bras continuait à lui faire mal mais quelque chose lui disait qu'Axel ne serrait pas vraiment content si il arrivait et qu'elle ne l'attendait pas. Elle quitta sa retraite en cuisine et reparti au salon, croisant la gamine au cheveux violets et entendant Ewanne. Aillil s'affala dans le fauteuil de libre, mâchouilla et avala avant de répondre.
-La constatation du siècle ma fille. Soit elle est jalouse, soit elle à l'impression de que tu vas le lui piquer à elle et à la gosse. Simple remarque. Maintenant, c'est vrai que ça pourrait être plus compliqué mais Haldamir est assez grand pour décider tout seul -crunch crunch-
Revenir en haut Aller en bas
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 3 Mai - 14:54

Urlike ne s'était pas assise, elle n'allait pas priver des gens ayant plus besoin de s'asseoir qu'elle, de siège. Quand Haldamir était rentré, lui ébourriffant les cheveux en passant, elle sourit, jusqu'à ce qu'elle remarque ce qui le suivait. En voyant cette jeune femme avec ses énormes... Elle eu une envie immense des prendre un truc pointu et de crever les deux "arguments" de cette femme. Et aussi envie d'abattre une casserole sur la tête du borgne idiot qui l'avait ramenée chez lui. Tout cela sans avoir de véritable raison, elle pouvait être adorable cette femme, elle ne savait pas.

Franchement, quand il ramenait des femmes chez lui, c'était toujours des gros gabarit... Un jour, il aura une maladie, et qui devra le soigner tout en empêchant la maison de brûler sous les assaults de sa soeur ? C'était elle. et un jour, il finirait peut-être par s'attacher à l'une d'entre elle, et elle devrait donc le ramasser à la petite cuillière quand la fille en question le fera souffrir... Et puis elle ne trouvait pas cela très juste, il ne les connaissait pas ces filles, et elles non plus, tandis que... Elle secoua la tête, et partit le chercher, il en mettait du temps à ramener Lys dans sa chambre, et même si elle avait confiance en la princesse qui était le symbole même de la fidélité et de l'amour, on ne sait jamais pour Haldamir. Elle monta la moitié des escaliers et se posta là, bras croisé, pied droit tapotant le sol impatiemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 3 Mai - 23:26

Haldamir souhaita donc une bonne nuit à Lys, après avoir discuter encore un peu avec la jeune femme ? Revenante ?
La discussion avait porté sur beaucoup de choses, surtout futiles, mais elle lui avait dit qu'elle avait besoin de parler, sans plus. Anorion jouait bien mieux le rôle du confident que lui. Coté relation, et communication, il avait parfois du mal.
Il remit machinalement son bandeau en place, et commença à descendre.

Ulrike se tenait dans le mitant de l'escalier, l'air furieuse. Ah, le sujet Ewanne devait la fâcher. Son pied battait la cadence d'une musique inexistante, mais suffisamment rythmée pour qu'elle puisse défoncer la marche à l'usure.
-Ulrike ?
Il savait d'avance ce qu'elle allait dire. Qu'il ne devait en aucun lui faire confiance, qu'il ne la connaissait pas, et qu'outre sa poitrine énorme, elle n'était rien d'autre qu'une fille facile, qui avait surement des maladies, qu'il attraperait...
Il soupira.
-Si tu continues, la marche va finir par céder.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 4 Mai - 9:23

Pour éviter que la marche ne cède comme venait de lui dire Haldamir, elle cessa et l'attrappa par le bras pour le mener dans sa chambre à elle. Autant éviter les oreilles indiscrètes et surtout étaler tout cela devant des invités ce n'était pas très convenable. Sa chambre était, sobre, un lit simple, une armoire de bois clair sans fioritures, et une table avec une chaise servait de bureau et de coiffeuse. Désirant le calme dans au moins un endroit, elle dormait seule, sans Kallen, sinon la nuit elle ne serait jamais en paix. Elle l'obligea à s'asseoir sur le lit. Il avait l'air blasé, las, mais elle ne lacherait jamais le morceau là dessus. Elle avait l'impression d'être une mère et pour Kallen, et pour ce grand borgne borné et stupide quand il le voulait.

-Haldamir tu n'es qu'un inconscient. Tu te comporte comme un adolescent volage ! Comment peux tu faire pour amener chez toi des femmes dont tu ignore très souvent le nom ? Crois tu que c'est un bon exemple à suivre pour Kallen ? Je sais qu'elle est soi-disant adulte comme toi et moi mais j'ai bien peur que son cerveau n'ai jamais vraiment suivit sa croissance et qu'elle en est restée au stade de ses même pas 8 ans. Je sais très bien que tu n'es qu'un homme, que tu dois, assouvir des pulsions, mais franchement c'est trop te demander de... D'éviter de me- de nous le montrer ? Et puis cette femme que tu viens de ramener, que connais-tu d'elle ?
A part son nom et ce qu'elle vient de nous raconter il y a quelques minutes ? Je trouve qu'elle n'a pas l'air très fiable, ce ne doit être qu'une femme qui se laisse avoir facilement, et vu qu'elle se laisse faire qui sait ce qu'elle peut avoir comme maladie. Tu y as pensé ? Comment pourrais-je gérer une Kallen destructrice, une maison à entretenir et toi malade de je-ne-sais-trop-quoi hein ? Et puis je sais parfaitement pourquoi elle est ici, elle a peut-être une poitrine des plus... Alléchante pour un homme, il n'empêche qu'elle n'est qu'une femme qui courre les hommes sans trop les regarder, et je suis certaine qu'à part son physique et ses seins elle n'a rien pour elle.
Et puis un jour je suis sure que tu te feras briser le coeur, et ce jour là je pourrais te dire que je te l'avais bien dit, quand est-ce que tu te décideras à m'écouter ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Lun 4 Mai - 19:05

Il écouta, les bras croisés, appuyé contre le chambranle de la porte, la diatribe d'Ulrike. A mesure qu'elle avançait dans son monologue, son regard se fit plus dur.
-Et tu aurais préféré que je la laisse où elle était, et que je retrouve son cadavre à moitié bouffé et servant de nid à insectes, dans deux ou trois jours lors d'une patrouille ? Je garde cette ville depuis assez longtemps pour connaitre ce qui traine autour et dedans la nuit.

Il laissa sa colère percer dans sa voix.
-Et tu as raison, je ne suis qu'un homme, mais toi, tu te crois adulte ? Tu te prends pour mon ange gardien ? Je suis assez grand pour me débrouiller seul avec ma morale, et tout ce que je vois maintenant, c'est une adolescente pré-pubère qui fait sa crise. Et si tu es adulte, comme tu le dis, et que je suis un irresponsable fini, tu peux partir, je ne te retiens pas. Je n'ai pas l'intention de cacher ce que je fais, dans ma propre maison. Et ne prend pas ta soeur pour une imbécile, elle sait ce qu'elle fait, crois moi.
Haldamir se décolla de la porte.
-Et, cette femme, comme tu dis, elle s'appelle Ewanne, apprend au moins son nom si tu veux te permettre de la juger et être aussi détestable que ceux qui vous ont jugé ta soeur et toi. Ne sois pas jalouse de ce que tu ne peux pas avoir Ulrike. Quand à mon coeur, encore faut-il que quelqu'un puisse l'atteindre. Autre chose ? Parce que tant qu'on y est, tu peux aussi me dire que j'couche avec n'importe qui, et que je ne pense qu'à assouvir mes besoins ? Je pensais être un peu plus estimé que ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 7 Mai - 9:02

Plus Haldamir parlait, plus elle avait le sentiment d'être petite, fragile, voire carrément nue. Il faisait peur, il n'y avait pas d'autre mots. Elle reculait un peu plus à chaque fin de phrases, ayant l'impression mentale de prendre physiquement des claques à chaque phrase cinglante. Des larmes lui étaient venues aux yeux, larmes qu’elle tenta de cacher en baissant la tête, et elle n'avait plus qu'une envie, qu'il sorte d'ici.
Mais pas que parce qu'elle avait été vexée, mais parce qu'il avait raison, sur toute la ligne. Elle avait eu une crise de... De jalousie comme il avait dit, mais peut-être pas pour la jalousie qu'il pensait. Ou peut-être un peu. Si elle avait eu un peu plus, non, beaucoup plus de seins, et son véritable corps, peut-être qu'elle pourrait avoir ce qu'actuellement elle ne pouvait même pas espérer en rêve. Elle avait l’impression d’être Kallen entrain de se faire gronder, elle comprenait un peu mieux pourquoi sa sœur pleurait à chaque fois. Ca faisait mal, là dans sa poitrine, son cœur était serré comme dans un étau.
Ulrike se rendait compte à quel point elle avait été odieuse et venimeuse avec quelqu’un alors qu’elle ne connaissait rien de cette personne. Comme tout ceux qui les traitaient en gamine sa sœur et elle. Elle s’était perdue, elle avait perdue celle qu’elle était, avant ce genre de discours ne lui aurait même pas traversée l’esprit. Les précédents n’avaient jamais été aussi empoisonnés, Haldamir ne lui avait jamais parlé comme ça juste après. C’était sûrement la « mise en garde » de trop, ou même il était trop… Elle n’arrivait même pas à lever les yeux pour regarder Haldamir. Elle eu aussi pas mal de difficulté à parler.

-J… Je suis désolée, je ne… Sais pas ce... S’il te plait, laisse moi…
Elle pressa une main contre un de ses yeux, et essuya les larmes qui coulaient toutes seules. Elle aurait aimé que le sol se dérobe sous ses pieds, ou que son lit se soit décidé à vivre et l’avale d’un seul coup. En bref, elle aurait aimé disparaître.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 7 Mai - 11:48

Il soupira, se gratta la tête en grimaçant, une sorte de rictus entre
l'exaspération et l'énervement. Elle pleurait, il ne l'avait jamais fait pleurer, jamais.
Kallen pleurait dès qu'il se fâchait après elle, mais Ulrike c'était différent. Il comprenait qu'elle puisse éprouver de la jalousie, après tout, il ramenait toujours des femmes, qui lui rappelait ce qu'elle avait perdu.
"Laisse moi"
-Ulrike...

Haldamir se déplaça jusqu'à elle, s'agenouillant pour être à sa hauteur. Il repoussa les mèches de cheveux blanches qui tombaient devant ses yeux qu'elle cachait. Il essuya les larmes qui avaient roulées sur ses joues, très doucement. Il la força à enlever ses mains de sur son visage.
-Franchement, ce que tu peux être chiante à être craquante comme ça...
Il enlaça le corps de gamine, de cette adulte enfermée dedans, et sujette à toutes sortes d'angoisses.
-C'est pas grave, murmura le sil'ura en lui caressant les cheveux, ça arrive... C'est pas grave, je t'en prie, arrête de pleurer...
Entre ses bras, Haldamir sentait les sanglots secouer Ulrike. Il continua de lui chuchoter des paroles apaisantes, la tenant serrée contre lui.
Il avait fait la même chose, la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Kallen l'avait amené jusqu'à l'endroit où elles avaient élu domicile, et sa soeur s'était mise à pleurer, pensant qu'elle avait encore fait une bêtise. Le Gardien d'Alatairë l'avait rassurée, avant de les emmener toutes les deux avec lui.
-Je suis désolé, je n'aurai pas dû te parler aussi séchement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 7 Mai - 17:38

Ulrike frissonna en sentant les mains d'Haldamir essuyer tout doucement les larmes sur ses joues. Quand il lui enleva ses mains de se yeux elle ne réussit pas à empêcher ses yeux de rencontrer ceux d'Haldamir, enfin l'oeil et la bandeau-patch. Elle aurait bien rit ou rougit en entendant qu'elle était craquante, mais là elle n'émit qu'un sourire très léger et tordu à cause de ses sanglots, et parce qu'elle n'en avait pas trop l'humeur non plus.

Il la serra contre lui. Elle ne s'arrêtait pas de pleurer, pourtant elle était contente. Il ne lui en voulait pas, enfin pas trop. La main dans ses cheveux la réchauffait, l'apaisait. Ca faisait du bien. Elle avait envie de faire quelque chose, mais n'osait pas trop. Quand il s'excusa, elle se dégagea un peu, et passa ses bras autour du cou du borgne pour se serrer contre lui. Son visage s'enfouit Dans les cheveux de celui qui les logeait et les protégeait elle et sa soeur depuis des années déjà. Elle pressa sa joue contre la tête d'Haldamir, réussissant à calmer un peu ses pleurs.
Il devait se douter qu'elle était jalouse de quelque chose, mais il n'avait pas idée de pourquoi très certainement, ou une idée fausse.
-Je n'aurais jamais du dire tout cela, je ne sais pas ce qui m'a prit de dire tout ça... Tu as raison, j'ai rien à te dire, c'est chez toi après tout... Je suis désolée.
Les pleurs reprirent de plus belle.
-Je ne suis qu'une idiote... Je sais bien que, que ça ne sert à rien ce genre de réactions... Et que si je veux... C'est pas comme ça...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 7 Mai - 21:41

Il pensa qu'elle s'était calmé, mais c'était tout sauf le cas. Ulrike recommença à pleurer...
Haldamir se recula, et lui essuya une fois de plus les joues.
-Tu te moucheras toute seule hein, même, ça a l'air d'être déjà fait... Dans mes cheveux, ajouta-t-il avec un sourire un peu tordu.
Il se leva, la soulevant en même temps pour s'installer sur son lit. Le petit corps contre lui continuait de trembloter, et de s'accrocher à lui, d'une manière tout à fait charmante.
-C'est pas grave, d'accord ? Ça arrive à tout le monde, et puis, je t'ai laissé avec Kallen et tout ce monde, moi aussi j'aurai craqué, tu n'as rien d'une idiote.

Sa main continua de caresser les cheveux d'Ulrike, tout en la serrant contre lui. Haldamir posa sa tête sur le haut de la sienne, et appuya sa bouche contre le haut du front de la petite prêtresse.
-Ça va mieux ?
Le sil'ura ne sentait plus les sanglots la secouer, c'était déjà ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrike
Haute Prêtresse
avatar

Peuple : Métisse
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 9 Mai - 12:23

Elle sourit un peu mieux que tout à l'heure à la remarque de se moucher seule, enfin si ça n'était pas déjà fait dans les cheveux du borgne. Non, elle ne l'avait pas fait, c'était pas très élégant de se moucher sur quelqu'un. Elle ne l'avait pas vraiment laché, et quand il la reprit contre lui, elle se réagrippa au Sil'ura. Les tremblements ne voulaient plus vraiment la quitter, mais pas vraiment qu'à cause de ses pleurs. Elle espérait qu'il ne remarque pas trop, ou peut-être qu'au contraire elle aurait voulu qu'il en devine l'origine ça serait un peu plus imple, tout ne étant gênant... Il faudrait qu'elle sache ce qu'elle voulait en fin de compte.
En sentant la bouche du borgne contre son front, la petite prêtresse sentit le rouge lui monter aux joues, un peu, et s'arrêta presque totalement de pleurer. Il ne la trouvait pas idiote, même si elle devait avoir l'air un peu ridicule tout de même.

Elle renifla un peu, et se détendit, les muscles de ses épaules se relachant. Ca faisait du bien.
-Oui, ça va mieux...
Elle le serra un peu moins fort que tout à l'heure, dans une étreinte douce. Ulrike respirait lentement, pour cse remettre de ses pleurs, et pour être certaine que ce n'était pas un rêve qu'elle faisait. Elle se dégagea doucement, et regarda Haldamir avec un sourire mouillé. Puis, légèrement hésitante, elle déposa un baiser sur la joue du borgne Gardien.
- Merci. Tu devrais redescendre, ils vont se demander ce que tu fais... Ce... Ce qu'on fait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Jeu 21 Mai - 17:15

-Ce qu'on fait ?
Haldamir la regarda, un sourcil levé. Il prenait peut être le sens de cette phrase de travers, mais... Elle venait de l'embrasser sur la joue, en général avec elle, c'était plutôt des baffes derrière la tête
-Comment ça ce qu'on fait ?
Il essuya avec sa manche, le visage mouillé d'Ulrike, les sourcils froncés. Il se détendit, l'habituel regard moqueur refaisant surface.
-Eh ben, avec toute ses larmes, on pourrait croire que tu as fait dans ton lit... Je devrais peut être redescendre oui. Mais j'aurai une question avant. En omettant le fait, qu'il y ait trois petites culottes qui trainent sous mes yeux, très jolies celles avec des cerises...

Il recula, pour éviter d'être à portée d'un coup de réveil, ou de pied. Et redevint sérieux.
-Ulrike... si tu viens de pleurer, et de dire toutes ces choses... C'est parce que tu es jalouse, mais... jalouse de quoi ? Jolie aussi, ce petit parme...
Il pointa la culotte qui gisait sur le sol, sans quitter des yeux la petite prêtresse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: