AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Maison d'Haldamir   Sam 27 Oct - 14:32

[Merci de faire un nouveau sujet, quand vous venez de sortir de ma maison pour continuer vôtre rp, et non pas de poster à la suite, puisque vous n'êtes plus dedans]


Haldamir se réveilla, il ne devait pas avoir dormis plus d'un quart d'heure, mais c'était suffisant. Il n'en revenait pas d'avoir été manipulé par le Vasto Lord, il s'était trop reposer sur ses lauriers.
Il y a une semaine, cette ville était déserte, il devait probablement être le seul habitant avec les créatures du laboratoire qui trainaient la nuit. Ce qui le mettait le plus mal à l'aise, c'est que son zanpakuto, était sauf un zanpakuto normal. Ikari Hiryuu Jigoku. Le dragon enfermé dans l'épée, avait une fâcheuse tendance à lui faire perdre tout contrôle. En général il n'utilisait que très peu son Bankai, qui était dévastateur, mais cette fois-ci, il avait tout senti, vu, et même parfois fait. Il avait volontairement frappé le frère d'Hitsugaya, en même temps, ce dernier l'avait cherché. Il était capitaine, et bien plus âgé, et ce morveux c'était permis de faire ce qu'il n'aurait jamais osé, toucher un capitaine. Et ses paroles, son attitude, tout en lui faisait qu'on ne pouvait qu'être méprisant, son insolence, et sa fierté qu'il n'avait pas acquise au prix de nombreuses souffrance, le mettait sur les nerfs.
Il ne réfléchissait pas plus que son frère.

Le Shinigami se leva péniblement, il avait de sacrées courbatures, il se trouvait rouillé. Il s'étira, et ses os craquèrent. Il joua des muscles. Il avait l'impression de chauffer de l'intérieur, mais ça irait, il avait l'habitude. Il soupira en voyant que ses fringues étaient une fois de plus fichue. Son uniforme en avait encore pris un coup, sauf son manteau qui miraculeusement n'avait rien.
Il remplaça donc, le tradionnel pantalon ample noir, par un de cuir, avec un gros ceinturon auquel il attacha Hiryuu Jigoku, et il enfila d'énorme bottes noirs à semelle épaisse. Il passa une tunique moulante noire, et remit son manteau de capitaine pardessus. Il chercha un nouvel eye-patch, et en trouva un, noir frappé de chiffre de sa division.
Il regagna le salon.
Il ne restait qu'Isil et Inu, le dernier dormait sur la gamine. Pour une raison inconnu, il le sentait mal. Il allait encore avoir de la visite, le Commandant Général était de retour. Et chier. Il passa une main dans ses cheveux. Il s'intalla à coté de la samildanach qu'il hébergeait.
-Qu'est ce que tu comptes faire après ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 28 Oct - 21:43

Isil tripotait machinalement les cheveux d'Inu. La relation entre elle et lui pouvait largement prêter à confusion, et avoir quelque chose d'étrange, parce que ça se voyait tout de suite qu'ils étaient différents, et qu'Inu n'était pas un humain aveugle ordinaire. Elle répondit mentalement à la question qu'avait posé son compagnon de voyage.
"Tu sais, avec les vêtements que tu portes maintenant, tu as l'air tout à fait normal, la chose qui reste à faire c'est d'apprendre à marcher debout pendant plusieurs heures d'affilées... Si non c'est très bien."

La samildanach regarda Haldamir s'intaller à coté d'eux, il s'était changé, et avait l'air d'aller beaucoup mieux, il n'avait pas les traits tirés comme hier soir. Elle lui sourit doucement, et ouvrit des yeux ronds à sa question.
-Aucune idée. Retourner à Armenelos je pense, je connais quelques personnes là bas, elles nous hébergerons jusqu'à ce qu'on trouve un endroit où habiter. En attendant ça nous feras voyager. Mais vous êtes si pressé de nous voir partir ? *smirk*



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 30 Oct - 21:19

Inu sourit, la main dans ses cheveux l’apaisait… Ils seraient bien tout les deux, dans un endroit paisible, où personne ne viendrait les déranger… Isil serait toujours aussi gentille, elle resterait avec lui et lui il ferait tout ce qu’il pourrait pour lui faire plaisir.
Ils écouleraient tout deux des jours tranquilles et peut-être qu’ils auraient aussi quelques amis qui viendraient leur rendre une petite visite, des amis qu’ils avaient rencontré… Lys et Haldamir en seront peut-être ? Et peut-être que quelqu’un l’aimera pour ce qu’il est…

Quelqu’un qui le prendra dans ses bras quand Inu aura envie… Quelqu’un qui aidera Isil à prendre soin de lui, qui lui donnera des moments de bonheur, qui lui rendra la vie plus douce qu’elle ne le sera déjà… Quelqu’un qui se fichera de savoir qu’Inu se comporte comme un chien, qui se fichera du fait qu’Inu ne puisse ni parler ni voir, quelqu’un qui fera même oublier au jeune homme que ses yeux sont maudits…

Il rêvait ainsi, sans vraiment écouter ce que se disaient Isil et Haldamir.
Il poussa un petit soupir de bonheur et ses mains se mirent sous sa tête.
Il ne dormait pas, il rêvait éveillé et par les Valars que ses rêves étaient emplis de joie…




Dernière édition par le Lun 3 Déc - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 31 Oct - 22:51

Anorion sans crier gare, poussa du pied la porte de la maison, sans avoir eu de problème avec les sortilèges que le propriétaire avaient posé pour éviter les intrusions.
Mais avec lui c'était comme s'il franchissait un mur de sucre. Cependant, il aurait dû se souvenir qu'Haldamir avait le chic pour le surprendre, et c'était fois c'était réussi !
-Désolé pour cette irruption, m-mais...
Il s'arrêta net.
Devant lui, il y avait... Non ! Impossible, elle était morte sous ses yeux ! Elle avait agonisé pendant des heures, alors que lui ne pouvait rien faire d'autre que de hurler. Elle était morte dans le froid, défigurée, dévorée par sa magie. C'était impossible.
Pourtant, c'était la même personne sous ses yeux, là maintenant. Il faillit lâcher Amara et Renji. Il se reprit juste à temps. Mais dans son crâne s'était la tempête. C'était la gamine du début, celle qui avait posé ses mains sur les pierres levées du cercle. Il avait vécu pas mal de temps dans sa tête, et ça l'avait affecté. Bien plus qu'il n'aurait penser, il en avait été malade.
Et elle était vivante. Elle souriait, et elle avait la même attitude qu'avant. Abasourdi Anorion cligna des yeux. Elle le fixait, elle semblait se souvenir de lui, comme il se souvenait d'elle.
-Nee... soupira-t-il, je crois que c'est une longue histoire...
Il aida Renji à s'installer dans un fauteuil, et déposa Amara sur le sofa. Le samildanach rangea ses vecteurs, et s'intalla, soudainement fatigué, sur le sol, après avoir refermé la porte.
-Vivante, qui l'aurait cru ? Hein... Je me demande si mon frère avait prévu ça. Nee... Isil-kun, c'est le lios alfar, Rochel, qui a amorcé ça vengeance... non ? Cela dit, si tu es là, Lys et Forbesii doivent être vivants, et non pas de simples âmes errantes comme l'aurait voulu mon jumeau. Par les valars...
Anorion détailla l'adolescente et ne pu s'empêcher d'aller la serrer dans ses bras. Il s'en était voulu de vivre, et d'avoir pris trois vies pour ça. Il avait voulu mourir, mais ça aurait été faire injure à celle qui s'était jetée sans poser de questions pour l'aider.
-Je suis tellement soulagé...
Soudainement le capitaine se tourna vers celui de la 11ème.
-Dis moi, ça te prend souvent de laisser à demi-mort un adversaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 4 Nov - 12:54

Amara avait mal à la tête. Où était-elle ? Ici, c’était si sombre. Elle se sentait comateuse. Que s’était-il donc passé ? La jeune femme se souvenait seulement de ce Hollow, puis vaguement de ce qui s’était passé. Elle se revoyait encore monter, de plus en plus haut, afin de pouvoir frapper ce monstre qui perturbait le cycle des âmes. Le dernier événement dont elle était consciente était… les paroles de Shippuu Tsukiyo !

« Shippuu Tsukiyo… »

Elle avait prononcé ce nom, dans l’obscurité de cet endroit, entre le conscient et le coma où elle se trouvait. Qu’espérait-elle en ce moment ? Peut-être juste être moins seul. Dans un silence glacé, lentement, majestueusement un phénix apparu. Il était constitué d’or et de flammes. C’était le Zanpakutoh d’Amara. Elle était contente de le voir, ici. Elle n’était pas morte.

«-Que c’est-il passé Shippuu Tsukiyo ? Pourquoi suis-je ici ?
-Comment vas-tu Amara ?
-Euh… bien, mais tu ne m’a pas répondu !
-Pas d’insolence avec moi chiya. Bravo pour le Bankaï, tu t’es bien débrouillée.
-Le Ban.. le Bankaï ?!
-Tu devrais peut-être rejoindre les autres maintenant, non ? »


Sur ces mots, le phénix disparu, et étrangement la vice-capitaine se sentit apaisé… Elle avait réalisé le bankaï ? Impossible…

Amara ouvrit les yeux. Elle était étendue sur un sofa. Que faisait-elle ici ? Cet endroit lui était étrangement familier… Elle regarda autour d’elle. Tout était encore flou, mais ses yeux s’arrêtèrent sur une silhouette qu’elle reconnu aussitôt : Anorion ! Il était là… Elle n’avait rien à craindre.

La Shinigami commença à y voir plus clair, et elle reconnu l’endroit où elle se trouvait. La maison d’Haldamir ! Une chose l’inquiétait, quelque chose d’insignifiant, mais elle n’arrivait pas à mettre la main dessus.

D’une voix pâteuse elle posa une question à son capitaine.

« Comment va Renji ? »

Des bribes de souvenirs lui étaient revenues… Il n’y avait pas que Renji, il y avait aussi ce garçon. Elle lui avait promis de veiller sur lui ; et elle l’avait laissé s’écrouler sur le sol.

« .. Et Jio ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 4 Nov - 16:17

Isil tourna la tête, au moment où la porte s'ouvrit. Elle s'était mise à sourire, et voir cette personne balbutier l'amusait au plus haut point, comme quand elle aimait destabiliser le noble nonchalent qui venait chez Fingolfin, euh... enfin son deuxième tuteur, dont elle avait oublié le vrai nom chez les shinigami, enfin peu importait. Elle le regarda tranquillement, alors qu'il déposait une femme, et Renji, qui pissait le sang... Oh my.
-Ouais, Rochel ouais. Je crève pas aussi facilement, Anorion, la championne de brisage de couilles toutes catégories, c'est moi, et une déesse ne peut pas clamser comme ça, c'est pas esthétique...

Elle s'arrêta quand il mentionna le nom de Rochel, elle sentit au même moment, son lien se renforcer avec le nécromacien. Vivant, lui aussi il était vivant. Et depuis peu de temps. Eh merde... Anorion visait juste.
-Ouais... Rochel n'a pas apprécié de mour...
Elle s'était levée pour soigner Renji, repoussant Inu qui rêvassait dangereusement, quand il l'avait pris dans ses bras.
-Beuh. Ha herm... Euh papy tu me lâches là ?
Mais nan, môssieur jacassait avec Haldamir.
-Oh ! Yoyo casse moi l'dos ! Merci ! s'écria la jeune fille quand il l'eut enfin lâcher.
Ah ben tient, la belle au bois dormant venait de se réveiller. Elle avait l'air d'aller bien, contrairement à Renji. Dire qu'il y avait à peine heure, il était assis en train de s'empifrer. La samildanach qu'elle était repris le dessus, elle se raprocha du shinigami qui tenait encore debout malgrès ses plaies.
-Beuark... c'est pas joli, fit-elle en l'examinant sans qu'il est rien demandé, tu t'en es pris plein la tronche... Je vais arranger ça.

Comme elle l'avait fait avec les yeux d'Inu la veille, Isil plaça ses mains au dessus d'une des entailles sanguignolantes du shinigami punk. Elle laissa son pouvoir d'origine affluer, ceux d'une rêveuse. Elle rêva la régénération des tissus, la réparation des muscles abîmés. Ses mains luisant d'une aura verte parfaitement visible, la samildanach continua son travail de guérisseuse, jusqu'à ce qu'aucune cicatrice ne soit visible. Elle s'en voudrait de gâcher les tatouages qu'il portait.
Quand Isil eut fini, elle se laissa tomber à coté de la shinigami qui venait d'émerger, et qui ne prenait plus toute la place sur le sofa...



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 4 Nov - 17:15

Haldamir fixa la gamine. Hé ?
Par Tulkas, ça allait été rude si elle restait là... Il allait répliquer, quand il y eu une énième irruption dans sa maison. Trop de surpopulation tue la surpopulation.
Anorion ?! Déjà ?! C'était effrayant quand il utilisait ses vecteurs, même pour transporter des gens, et il en connaissait un rayon sur la manière de faire peur, en général il faisait fuir tout le monde. Sauf la gamine à coté de lui, et enfin bon bref...
Il resta silencieux, jusqu'à ce qu'Anorion tire une drôle une tête en voyant sa colocataire du moment.
Gné ? Ils se connaissaient, c'était la meilleure... Mais qu'est ce qui c'était passé avec Amara et Renji. Il avait senti le Hollow, mais celui là allait et revenait, il avait aussi senti une forte pression spirituelle, qui n'avait durée que peu de temps, mais assez suffisament pour faire des dégâts. Il éclata de rire quand Isil, très délicate venait d'appeler le Commandant Général "papy" . Haldamir fut coupé par la question de son capitaine.
-Pourquoi ? Il y a assez eu de querelles intestines comme ça, si j'avais tué le frère d'Hitsugaya, je n'imagine même pas les dégâts, il y a trop de monde ici et trop de risque. Le capitaine de la 10ème m'a informé qu'il y avait du mouvement, l'Espada serait de retour. Autant éviter d'utiliser beaucoup de Reitsu pour rien...

Amara se réveillait pendant qu'Isil soignait Renji, qui était dans les vapes, Calmcacil laissait le soin de répondre à Anorion, qui était épuisé.
-Je vais faire du thé...
Il se leva, et prit le chemin de la cuisine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 4 Nov - 17:53

Anorion tiqua. Papy ? Papy ?! What the hell ?! Oh crap !
Elle ne changeait pas d'un pouce, toujours aussi chiante. Avec son frère, ils faisaient la paire. Une horreur à vivre, et il avait fait avec pendant plus d'un mois... A force d'être dans sa tête, il avait été affecté.
Qu'est ce qu'il allait devenir ?
Ah... Amara se réveillait, elle récupérait vite.
Il s'intalla dans un des fauteuils déparaillés de la maison d'Haldamir, qui ressemblait plus à un bazard géant qu'autre chose.
-Quelqu'un s'occupe de Jio, et Renji à l'air d'aller mieux... Et Haldamir est partie faire du thé.

C'était étrange de se retrouver là après autant de passer sous la glace à dormir... Enfin, c'était bon d'être là. Il se releva, il allait taxer un peu de nourriture à l'associable du coin, il avait faim, il avait toujours le goût de ces satanés plantes dans la bouche. Une horreur. C'était à moitié amer en plus.
-Hey, Haldamir, je t'emprunte du pain et de quoi manger, pour Amara et moi, on a pas pris le temps de faire une pause, on est venu directement. Tu n'y vois pas d'inconvéniant bien sûr ? Non ? Merci !
Anorion se servit et rapporta aussi de quoi manger pour Renji. Il s'intalla de l'autre coté d'Amara, et posa le plateau sur la table basse qu'il tira à lui.
-Chose promise, chose due, pause déjeuné... c'est pas de la grande cuisine, mais c'est toujours mieux que de bouffer des racines et des plantes...
Croquant avidement dans un morceau de pain, Anorion soupira de bien être, plus d'un siècle sans en manger, vous n'imaginez même pas. Et oh, du fromage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 9 Nov - 12:50

"Tu n'abîme pas mes tatouages j'espère, Isil ?! Je plaisante. J'ai entendu dire que tu était une excellente guérisseuse !"
Renji était presque totalement guéri. Incroyable cette fille, c'était une pro de la guérison. Il réalisa soudain qu'il ne serrait pas là a se faire soigné les blessures si Amara n'était pas venue. Une marée de question envahit son esprit : Comment la petite Amarinette qu'il conaissait avait pu déclanchait ceci ? Etait-ce à cause de son Zanpakuto ? Etait-il possible que son arme avait cet imense pouvoir ? C'est vrai qu'il n'avait pas beaucoup d'information au sujet de cette arme car on la voyait rarement utiliser son Shikai, et encore moins le Bankai. Etait-ce la vrai forme de son Zanpakto ? Et tout à coup, la plus importante des questions lui apparut : Q'uallait-on mangé ?
Anorion apporta presque immédiatement la réponse à cette question. Il portait un plateau avec du fromage des pommes et quelques morceaux de pains. Cette vue a elle seule guérit les dernières blessures superficielles de Renji qui remercia longuement Isil. Après avoir combler ses blessures il fallait combler son estomac. Il mangea a peine avant de se leavait et de lancer.

"Voila ! Je suis plein à ras bord !"
Personne n'eut le temps d'être étonné qu'un déchirement suivi d'un fracas se firent entendre. Le déchirement était celui de la robe de shinigami de Renji et le fracas fut le bruit que des vicuailles firent en touchant le sol.
Renji se mit à faire des grands gestes avec les mains avant de s'exclamer

"Haldamir je te jure que je n'ai rien à voir avec cette nourriturre... euh... en fait..."
Renji baissa la tête. Qui comptait-il duper comme ça? Autant se préparait a la sentence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 9 Nov - 22:44

Toushiro arriva devant la porte , toqua puis poussa la porte et se mit a parler :Salut tous le monde ! C'est bon tous le monde est sur pied ? Haldamir es-tu d'accord pour commencer la réunion ? Peu importe je vais dire en quoi cela consiste pour ceux qui ne sont pas au courant ! Cette réunion que j'ai décidé d'organiser est en une première partie l'élection de nouveau capitaine et en deuxième partie d'une stratégie pour vaincre l'espada mais je ne vous cache pas que même si ont les tuaient se serait au prix de nombreux sacrifice soit beaucoup de mort .... Pour ma part je voudrais dire au Commandant Générale Anorion que sa vice-capitaine Amara Kuchiki a toute les compétences requise pour passer capitaine ! Bien sur le bankai n'est pas encore au point mais même sans elle en a les capacités ! Si vous trouvez que je fais fausse route c'est a vous de me le dire !
Toushiro comptait sur Amara pour ne pas le décevoir .
Commandant Général j'aurais une information a vous communiquer après que vous ayez donne votre verdict !
Toushiro se méfiait de Kouraï , il ne savait pas quoi en penser autant en faire part au Commandant Général !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Sam 10 Nov - 12:34

Amara s’était redressée dans le sofa. Elle vit Anorion apporter le plateau empli de choses qui lui semblaient appétissantes. Elle lui fit un petit sourire au passage. Ca faisait en effet longtemps qu’elle n’avait pas avaler quelque chose. En fait, depuis qu’elle avait rejoint son capitaine. Elle regarda Renji, toujours aussi glouton ! C’était apaisant de le voir se réjouir ainsi du simple fait de manger.

Quand la robe du Shinigami se déchira et que les aliments tombèrent au sol, elle ne pu s’empêcher un éclat de rire. Ce n’était pas spécialement drôle, surtout pour Renji, mais c’était la chose la plus ridiculement normale qu’elle n’avait vue depuis un moment. Et elle se sentait heureuse, heureuse ici parmi toutes ces personnes qui comptaient pour elle… Un peu comme sa famille.

Elle n’avait pas vu le Capitaine Hitsugaya arriver. Qu’est-ce que Toushiro venait-il faire ici ? Sa seule apparition suffisait à lancer un froid… Il n’y avait pas que Hyorinmaru pour cela. Elle se retourna pour regarder le Capitaine dans les yeux. La dernière fois qu’elle l’avait vu, il l’avait battu ; mais il avait raison, son attitude était déplorable. Elle écouta ce que disait le capitaine de la 10ème division attentivement. Et elle tiqua quand il la proposa pour devenir Capitaine de division. Elle s’attendait à sa candidature mais pas par Toushiro Hitsugaya… Elle en fut si surprise qu’elle failli s’étrangler avec son infusion. C’était étrange. Elle pouvait devenir Capitaine… Si étrange… Mais ! Rien n’était sur. Les autres capitaines pouvaient s’y opposer. Anorion aussi.

« Si tu atteins la maîtrise du Bankai… Tu pourras être gradée, je crois que ça relèverais un peu le niveau de ces temps si… »
C’était exactement les mots qu’avait prononcé Anorion dans la Forêt des Ombres. En y réfléchissant bien, le Commandant-Général ne serait peut être pas contre sa candidature. Et si vraiment elle devenait Capitaine, de qu’elle division serait-elle en charge ?

Ses yeux gris se rivèrent dans ceux émeraudes de Toushiro. Etrange il lui rappelait le jeune shinigami Jio. Ils étaient peut être frère… Comment allait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 11 Nov - 14:57

Lorsqu’Isil le poussa gentiment pour se lever, Inu s’était assit, une jambe de chaque coté, les mains entre ses genoux. Les mélanges d’odeur étaient étranges, certaines s’accordaient, d’autres se rejetaient et ne se mélangeaient pas bien. Il y avait quelqu’un qui sentait la nourriture à plein nez. Lorsque toute cette nourriture tomba au sol dans un grand fracas, libérant plus d’effluves que jamais, l’estomac d’Inu réagit. Il alla doucement vers la table, tout en étant à quatre pattes, il n’était pas loin de la table. Les mains tendues devant lui pour éviter de se cogner à quoi que se soit, il toucha le rebord de la table et ses doigts glissèrent sur le bois jusqu’au pain, il en arracha un morceau et le porta à sa bouche.

Il ne faisait attention à personne, et personne jusque lors n’avait l’air d’avoir remarqué sa présence. Nerveusement, il vérifia que son bandeau était bien mit et tenait bien. Après cette petite vérification, il repartit devant le feu, mangeant son petit morceau de pain. La chaleur du feu lui caressant son visage lui plaisait. Quelqu’un d’autre arriva, l’odeur était déjà familière à Inu, c’était Toushiro, le shinigami qui les avait rejoint quand il venait de rencontrer Isil et Lys… Ce qu’il dit sonnait comme du chinois aux oreilles du jeune homme, mais de toutes manières cela ne le concernait pas.

Il termina son pain, et passa ses doigts sur sa bouche pour retirer les éventuelles miettes restant sur ses lèvres. Il y avait tellement de gens dans cette maison, il avait peur que par malheur ou par mégarde, quelqu’un ne voit ses yeux, qu’il fasse souffrir encore et toujours les gens, sans avoir aucun contrôle sur cette fichu malédiction qui le faisait se haïr profondément. Le pire c’est que personne ne pouvait y échapper, il ne pourrait jamais voir personne, et personne ne pouvait voir ses yeux sans vivre les pires instants de sa vie…

Il toucha une énième fois le nœud de son bandeau et le replaça bien pour éviter qu’il ne glisse. Ses mains tremblaient légèrement, il n’avait jamais été en présence d’autant de personnes à la fois, il était extrêmement nerveux, trop, beaucoup trop, il y avait beaucoup trop de gens… Son esprit frôla celui d’Isil, comme une caresse, trouvant ainsi une source de réconfort et d’apaisement.




Dernière édition par le Lun 3 Déc - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 11 Nov - 21:37

Le capitaine de la 11ème, non seulement transformé depuis deux jours en maitresse de maison, mais il fallait aussi qu'on lui fasse subir tout et n'importe quoi. Non seulement, il prévoyait que garder la fille adoptive de Shunsui et Jyuushiro, n'allait pas être de la tarte...
Renji choisit ce moment là pour laisser tomber la moitié de provisions qu'il avait acheter. Calmcacil tenta de calmer en vain, le tressautement de sa paupière droit inférieure. Souriant de façon plus que crispée, son poing gauche se serra, et amorça un geste qui aurait ruiné les sorts de guérisons à peine terminé d'Isil, quand le fléau des glaces rammena sa tronche de congélateur dans sa maison.
Il allait finir par faire une dépression.
Et il lui demandait s'il était d'accord, bien sûr qu'il était d'accord pour que sa maison ressemble à un hotel de passe... avec de la marchandise de piteuse qualité en plus. Bwargh. Foudroyant Renji du regard, le sil'ura ramassa la nourriture rapidement, et la remporta dans la cuisine. Il respira à fond et compta jusqu'à dix avant de parler.
-Hitsugaya taicho, ce n'est pas à moi de décider si une réunion doit avoir lieu où non. Adressez vous directement au Commandant Général Lenwë.

Décider à faire chier jusqu'au bout, et d'être en fait, naturel, Haldamir s'installa à coté d'Amara, qui semblait elle aussi, ne pas apprécier l'intervention impromptue de Toushiro...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 11 Nov - 22:00

Isil avait sourit chaleureusement à Renji, et avait répliqué qu'elle n'abîmait rien du tout. Elle avait terminé, et maintenant, elle avait faim. Elle avait dépenser pas mal de mana ces derniers temps.
Ses rélfexions existensielles furent interrompu par le vacarme que provoqua Renji. La samildanach regarda plusieurs paquet de nourriture rouler sur le sol oO. Elle éclata de rire, s'affalant dans un fauteuil à coté d'Inu, donc pas très loin de la cheminée. Elle aimait beaucoup l'hiver, mais c'était mieux au près d'un feu.
Elle s'arrêta net en voyant entrer le shinigami qui lui avait coller un énorme coup dans la tronche. Frottant distraitement sa joue, elle s'avisa que c'était encore douloureux. Il y avait un revers à ses pouvoirs de guérisons et de défenses innés, elle ne pouvait pas se guérir elle même, et elle mettait plus de temps qu'un humain normal. Elle se rembrumi, et rammena ses genoux contre sa poitrine, entreprenant d'abord de prendre un morceau de pain, qu'elle trouvait bigrement intéressant, et qu'elle commença à manger méticuleusement...
Pas qu'elle n'aimait pas Toushiro, mais elle risquait de gaffer, elle avait tendance à être une Casse-bonbons championne en toutes catégories. Même Morgoth ne pouvait rien contre la chiantise extrème, dont elle semblait être la réincarnation. Modeste avec ça. Mais oui.
Cela dit, les coups de savate, ça faisait vraiment trop mal, et ça faisait saigner du nez, alors pourquoi ne pas se focaliser sur ce magnifique morceau de pain... Et sur d'autres morceaux en suite nan ?



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Dim 11 Nov - 22:22

Anorion avait la bouche pleine quand Renji avait laisser tomber ce qu'il y avait dans son uniforme. Il le savait que le capitaine de la 12ème avait ça dans sa tunique depuis qu'il l'avait transporter avec des vecteurs.
Il avala rapidement avant s'étouffer tellement il avait envie de rire. Il n'esquissa pourtant qu'un rapide sourire. Toushirô approchait, et il était déjà là.
La porte s'ouvrit sur le capitaine de la 10ème Division, un des rares à être vraiment insurbordonné, mis à part les anciens capitaines traitres, du temps de l'ancien commandant général... Mais c'était différent.

Le Capitaine de la 1ère Division tiqua au ton péremptoire d'Hitsugaya, celui-ci se comportait comme le maitre ici. Autrefois, il n'aurait jamais agi ainsi, le Toushiro qu'il avait connu, était certes, parfois peu aimable, un peu sarcastique, mais toujours avisé et réfléchi. Là, soit il avait eu un choc sur le tête, soit il avait craqué son slip. Au choix. Anorion prit le temps de terminer sa tartine et de boire un peu de thé avant de répondre.

-Pour ce qui est d'Amara, je lui ai déjà proposé, après l'avoir soignée, parce que vous l'aviez légèrement amoché, répondit-il ironique, cela dit, c'est à elle de dire oui ou non, c'est sa décision, et nous ne pouvons pas la forcer. Quand à la réunion, je crois que pour que ça en soit une véritable, il faudrait que tous ceux qui nous connaissons et qui sont encore en vie soient là. Et si vôtre plan, provoque vraiment trop de morts, ou risque d'en provoquer de trop plutôt, soyez certain qu'il sera refusé Capitaine Hitsugaya.

Il soupira.

-Et quelle est cette information capitale que vous teniez à me faire parvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 13 Nov - 21:21

Toushiro allait répondre au Commandant Général et détourna son regard sur Isil qui regarder un bout de pain en l'ignorant totalement et cela l'énerva un peu , eh oui même en l'ignorant sa le fou en rogne elle pouvait pas écouter et c'est tous ? même si cela ne la regardait pas ?Toi tu change pas ... On dirait que les coups de savate dans la tronche c'est ton dîner préféré Isil .... Alors soit je t'offre ton dîner de suite !
Toushiro se déplaça si vite que l'on avait pas remarqué qu'il avait bougé d'un pas bien sur il avait donner un énorme coup de savate dans la tête d'Isil qui allait tomber dans le feu mais il n'était pas sadique au point de la laisser cramer et la prit par le col de ses vêtement et la lâcha devant le feu mais pas dedans et finit par enfin répondre a Anorion : Alors j'en était où ? Voila m'en souviens ! Alors je voulais vous tenir au courant sur une nouvelle shinigami qui ... Aiieuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!!
Toushiro avait un sabre touchant son dos et vu la pression spirituelle dégagé ce n'était que Kouraï mais elle portait une cape noir cachant son visage dans l'obscurité puis reprit sa phrase pour conclure :Oublié donc .... Et je voudrais aussi recommandé la protégé de mon frère , une shinigami a la puissance phénoménal et d'un savoir sur la magie des plus grand ! Kouraï Dosikato !
Toushiro bougea a grande vitesse passant derrière Kouraï et la poussant en avant et s'écartant un peu d'elle puis les sorts de Kouraï qu'on ne pouvait même pas voir mais les dégâts causé oui on pouvait les voir! le sol explosa sous les pieds de Toushiro et se retrouva suspendu a une poutre du plafond de la maison a Haldamir .
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 13 Nov - 21:43

Isil trembla de tous ses membres ! Mais qu'est ce qu'elle avait fait ?! Rien ! Elle n'avait rien f...

Le coup était déjà parti, d'une violence inouïe, elle entendit l'horrible craquement que son nez fit quand la savate la frappa, sa tête dévia dans le même mouvement. Le coup était si fort, elle fut éjectée du fauteuil, elle voyait rouge, non pas parce qu'elle était en colère, mais parce que le sang coulait abondament, comme d'habitude, dès qu'elle prenait un coup, elle voulu éviter Inu qui était près d'elle, mais Toushiro la rattrapa par le col, les deux gestes, eurent pour effet que la jeune fille dérapa encore plus, et s'étala sur Inu en arrachant au passage le bandeau. Ses yeux croisèrent ceux de son nouvel ami, qui comprit trop tard avec horreur ce qui arrivait.
Isil avait mal, mais pire encore, son esprit plongeait dans une spirale infernale de souvenirs tous plus affreux les uns que les autres, et ils donnaient l'impression d'être réel.
D'abord sonnée, elle ne réagit pas, et Inu se cacha les yeux, mais c'était trop tard, ça défilait. Elle se sentit paniquer, elle entendit vaguement ce qui disait celui qui l'avait frappé sans raison, elle n'avait pas l'écouter, leurs affaires ne l'intéressait pas, et elle n'avait pas à s'en mêler.
Elle aurait dû sortir de la pièce.
Isil se mordit les lèvres, ignorant le goût du sang, elle entendait qu'on s'agitait autour d'elle, elle ne réagissait toujours pas. Puis, la réalité des souvenirs s'intensifia, la panique et l'angoisse cédèrent la place à une terreur sans nom...
Elle revit ce qu'elle avait fait sur le pic. Et du même coup le visage qu'elle cherchait.
La samildanach tomba face contre terre, en hurlant à s'en casser les cordes vocales, se frappant la tête et s'arrachant les cheveux du même coup, quand elle n'essayait pas de s'ouvrir les yeux en y enfonçant ses ongles, elle devait sortir de se cauchemard, mais elle n'y arrivait pas. Tout se répètait inlassablement, et encore et encore les plaies se rouvraient, pas physiquement, mais le gout du sang venant de son nez cassé excita le pouvoir d'Inu, et son lien avec lui n'arrangeait rien du tout...
Elle sentit quelqu'un lui prendre la main...



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 13 Nov - 22:11

Haldamir n'en cru pas ses yeux. Il venait de la frapper pour rien, il se leva rapidement en voyant qu'elle allait atterir dans le feu, le capitaine qui venait de la frapper la rattrapa quand même, et ce fut pire.

D'abord incrédule, et pas très sûr de ce qu'il voyait, il regarda Toushirô, puis Isil qui pissait le sang, et c'était pas peu dire. Et merde, son parquet !
Et cet enflure qui continuait de parler comme si de rien était. Haldamir se déplaça calmement, et décocha un direct du gauche dans la tête de Toushirô avant d'enchainer avec un coup de genoux dans l'abdomen.
-Isil ça va ?
La samildanach ne bronchait toujours pas. Et Inu avait pourtant caché ses yeux.
Ce fut d'abord un gémissement étouffé qui sortit de ses lèvres, avant de muer en cri perçant, on aurait dit une banshee... Calmcacil Fardale se précipita sur le samildanach qui semblait être au prise avec les visions que provoquait les yeux d'Inu. Il répèta plusieurs fois son nom, la tirant de contre le sol, l'empêchant de se faire plus mal encore. Qu'est ce qu'elle avait fait qui puisse la mettre dans un état pareil ?
Loin d'être paniqué, le sil'ura, attrapa la main de la gamine, et lui maintint l'autre main contre le plancher, bloquant ses mouvements de tête en un mettant son épaule. Par terre à coté d'elle, sa bouche juste au niveau de son oreille, Haldamir parla dans la langue qu'il l'avait entendu utilisé quand elle l'avait réveillée de son sommeil artificiel dû à un sort du Vasto Lord. Il répèta son nom plusieurs fois. Elle devait revenir, elle tremblait, c'était presque des convulsions, ses paupières étaient écorchées, et des larmes s'étaient mêlées au sang. Il n'avait jamais vu une crise pareille... Ni un flot de sang aussi ininterrompu.


Elle se calma doucement, ses cris n'étant plus que des sanglots étouffés, le shinigami employait déjà la magie pour la soigner, les techniques shinigami melées à de simples sortilèges étaient très efficaces, et au moins, elle n'aurait pas le nez de travers, et elle n'aurait pas de vilaine cicatrice non plus. Elle était barbouillée de sang, et lui aussi par la même occasion, mais elle ne criait plus.
-Toushirô Hitsugaya, je ne vous pardonnerai jamais vôtre geste...

Berçant la samildanach comme il l'avait fait il y a longtemps pour sa soeur Liadan quand elle avait des cauchemards, où quand Mogweed venait de l'embêter. Au point où il en était, il essuya le visage d'Isil avec sa manche.
-Amara, je voudrais de l'eau, et une serviette s'il te plait, pourrais-tu aller m'en chercher ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mar 13 Nov - 22:29

Anorion regarda la scène, et se pétrifia en entendant les cris de celle qui l'avait fait revenir dans le monde des vivants. La nausée lui revint aussitôt. Haldamir fut plus rapide que lui, et c'était tant mieux. Le commandant-général c'était levé, et avait dégainé Ten'Batsu.

-Capitaine Hitsugaya, je ne tolèrais pas de violence gratuite, elle ne vous avait rien fait qui puisse vous nuire, ou nous nuire. Sachez que ce qui va suivre, n'est qu'un juste retour des choses.

Mortellement impassible, car Haldamir malgrès son pouvoir de dément, avait quelques qualités insoupçonnées pour calmer les gens, et ça marchait très bien. En colère, oh oui, il était furieux, et son reitsu menaçait de déborder, et bouillonnait furieusement à l'intérieur, une tempête qui une fois libre, ne laisserait rien.
Déployant ses vecteurs, il déplaça la femme derrière Toushirô, sans qu'elle eut le temps de dire quoi que soit, ni même d'émettre une exclamation. Un autre de ses vecteurs ouvrit la porte de la maison, pendant qu'un autre envoyait Toushirô valdinguer dehors.

-Kaihou Ten'Batsu. Kami Den'kou.

La formule fut prononcée calmement, d'une voix sombre. Son zanpakutô s'embrasa, prenant sa forme sous le shikai, s'enroulant autour du bras de son porteur, Ten'Batsu forma le bras d'une armure dorée, accompagné d'un plastron, et d'une claymore à la lame de métal tourbillonant tenue par la main où était maintenant précèdement le zanpakutô.
Le Kami Den'kou, l'Eclair de Dieu, était la plus faible attaque d'Anorion Lenwë, assez faible si il réduisait son impact, mais là, il n'en avait pas l'intention. Partant de son épaule, s'enroulant autour de son bras, puis autour de la claymore, Anorion la pointa droit devant lui, et l'énergie pure, ou ce qui semblait en être, tout en étant un éclair du néant, parti dans un coup de tonnerre, et traversa l'espace qui le séparait de sa victime dans un sifflement strident, avant de le percuter de plein fouet.
Anorion fit en sorte de ne pas le blesser trop grièvement, il ne visa qu'à moitié les points vitaux, pour le laisser se remettre rapidement, car il avait besoin que tous ses effectifs soient opérationel, et pour l'instant, il avait quelques problèmes d'insolence et insubordination...
Se préparant à lancer une deuxième attaque, au cas où Toushirô ne lui laissera d'autre choix que de l'abattre.
Celui-ci était un danger publique, et pour tous, et risquait de compromettre sérieusement la guerre contre l'Espada s'il continuait sur cette voix là, et un fauteur de troubles n'était pas utile en temps de guerre, surtout s'il provoquait des querelles intestines...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 14 Nov - 12:18

Amara ne compris pas l'attitude du capitaine Htsugaya. Mais après une courte réflexion, une réponse simple lui vint à l'esprit. Il était fou. Sa guerre personnelle contre l'Espada lui faisait perdre le peu d'intelligence qu'il avait un jour possédait. Déroutant. Par reflexe, sa main s'était approchée de la garde de Shippuu Tsukiyo pendant qu'il soutenait le jeune femme par son col. Etrange... Pourquoi cette Isil ne l'avait-elle pas esquivée ? Il avait était si lent. Elle avait lu intégralement son déplacement. Il devait être rouillé.

Maintenant après avoir assimilé ce qui venait de se produire, elle serrait la garde de son Zanpakutoh. Elle serrait tellement que ses jointures étaient blanches. Elle avait également vu cette shinigami apparaitre derrière le capitaine Toushiro. Hum... rien d'extraordinaire. Shinigami de base. Elle regardait les soins que procurait Haldamir à Isil. Et lorsqu'il lui demanda d'aller chercher de l'eau et une serviette pour Isil, elle s'executa, et sortit en regardant son capitaine. Il avait l'air calme. Il ne se passerait probablement rien, d'ici qu'elle revienne.

La vice-capitaine traversa la cuisine, et trouva presque immédiatement une bassine. Et pendant que cette bassine se remplissait, elle pensait à ce qui se passait. Elle venait d'être désignée officiellement comme candidate au poste de Capitaine. Et étrangement, elle en avait envie. Oui, elle voulait bien devenir capitaine... Elle pourrait enfin être du même grade que ce stupide Toushiro, et espérer pouvoir réguler ses agissements. A son grade actuel, elle ne pouvait rien faire contre les bavures d'un capitaine, même si ce dernier ce nommait Toushiro Hitsugaya. La bassine était pleine. Amara pensa qu'Haldamir préférerait de l'eau chaude. Elle toucha la basine, et libéra une once d'énergie spirituel, aussitôt l'eau se mit à frémir et de la vapeur s'éleva.

Cherchant quelques minutes, Amara fini par mettre la main sur une serviette et elle retourna vers la salle où se trouvait ses compagnons. Quand elle y entra, elle vit le Kami Den'kou d'Anorion. Ainsi, il avait décidé de punir ce sot. Il avait bien raison, et elle ne fut même pas surprise. Elle déposa la bassine d'eau chaude et la serviette à côté d'Haldamir et regarda Isil. Hitsugaya l'avait vraiment amoché...

"Dis-moi Haldamir, elle va bien n'est-ce pas ?"


Se redressant légèrement ses yeux se posèrent sur la silhouette de la shinigami qui se nommait Kourai. Voulant lui adresser un salut, les yeux d'Amara rencontrèrent les siens. Aussitôt le don se déclancha... Pas celui qui lui venait de son ascendance Mord Sith, mais le don qu'elle possédait, et qu'elle pensait n'appartenir qu'à elle. la vice-capitaine fut désorienté par ce qu'elle venait de ressentir. Elle savait qu'elle ne pouvait pas se tromper... mais pourquoi ne s'était-elle pas rendu compte de cela plus tôt ?

En un éclair le Zanpakutoh d'Amara, Tempête de la Nuit, fut pointé sur le cou de sa cible. Amara était froide, empreint d'un vague mépris pour ce qu'elle avait en face d'elle. Comment les autres Shinigamis n'avait-ils pas vu cela ? Question idiote! Ils ne possédaient pas le dons, eux.
Un démon shinigami... Comment était-ce possi...
Souvenirs... Des cheveux dorés, un regard joyeux, un être pour qui elle éprouvait de l'amour, des yeux brillants d'amour, un p... Souvenirs...
Troublée, elle serra plus fort la garde de son Zanpakutoh.

"Ne bouge plus démon, ou tu es morte."
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 14 Nov - 20:45

Il avait été surpris par le fait qu’Isil lui tombe dessus, il n’avait pas essayé de l’éviter, il n’avait même pas pu voir le coup qu’elle reçut, c’est à peine s’il avait entendu Toushiro lui dire qu’il allait le faire. Quand la jeune fille lui atterrit dessus, il amorça un mouvement de recul, il tenta de retenir son bandeau, mais il n’eu même pas le temps d’exécuter le geste pour, que le regard de la saldaminach croisa ses yeux.

Il n’eu pas le temps de comprendre ce qu’il arrivait et de couvrir ses yeux de ses mains, que déjà l’horreur commençait dans son esprit une spirale infernale d’émotions toutes plus affreuses les unes que les autres commençât à l’emporter, il ressentait aussi une vive douleur au niveau du nez il avait l’impression que son sang coulait, la panique et l'angoisse cédèrent la place à une terreur immense et sans nom…
Il sentait toutes ses émotions traduisant la tristesse, l’horreur, le désespoir, la peur et la terreur…

Sa bouche se tordit, les sons qui sortaient de sa gorge étaient rauques, granuleux et faibles, ils étaient couverts par ceux d’Isil. Il pleurait, ses larmes le brûlaient le torturant encore plus, il avait tant pleuré ces derniers temps qu’il n’avait presque plus de larmes en lui. Le pouvoir durait, durait, il durait trop longtemps, le sang, le sang le faisait durer…
Il se tordait par terre, agrippant ses cheveux, les tirant, ce qu’il lui restait de voix se tu mais sa mâchoire restait tellement ouverte qu’on aurait pu croire qu’elle était décrochée.

Il resta, seul, sur le sol, choqué et secoué de spasmes… Il se haïssait, il se détestait... Il devrait, non...Il VOULAIT mourir, mourir pour ne plus jamais faire vivre ce genre de choses à qui que se soit, mourir pour mettre fin à cette malédiction…




Dernière édition par le Lun 3 Déc - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Mer 14 Nov - 22:06

Toushiro ne se contrôlait pas que lui arrivait-il ?! Il cracha du sang noir mais que ... du sang noir c'est du sang de démon ! Une des mains de Toushiro lui attrapa le coup le serrant de toute ses forces comme pour le tuer puis il prit rapidement son zanpakuto pour en finir et dit :Maudit démon !! Tu vas voir ce que tu vas voir ! Ah ? Bonjour désolé sa doit bien faire 100 ans qu'on ne c'était pas revu Anorion ! Mais trop imprudent j'ai été .... si je suis en vie après cela je demanderais a ce qu'on m'explique ce qu'il c'est passé c'est derniers temps ... Gwaaarg !
Toushiro planta son zanpakuto dans son ventre gelant son sang de l'intérieur par la même occasion le démon mais trop naïf il avait été .. le démon sortit du corps de Toushiro et c'est la que tous s'expliquait , Il avait été possédé !
Et c'était un capitaine se shinigami ?! Pitoyable !! Je vais tous vous faires vous entre tuez ! Mais ... qu'est-ce qu'i....
Le démon s'écroula par terre gelé de l'intérieur et un zanpakuto dans le coeur mais quel zanpakuto ?! celui de Toushiro pardi ! Toushiro avait utilisé ses dernière force pour tuer le démon puis une vague de poussière de glace se répandit sur Isil la soignant mais comment avait-il ?! Toushiro avait donné le peu d'énergie vitale qu'il lui restait pour réparé ses bêtise enfin plutôt les bêtise que le démon avait fait avec son corps puis il adressa un sourire a Anorion comme dans le bon vieux temps et comme un message d'adieu au cas ou il ne survivrait pas et il tomba dans un profond coma plus précisément dans un enfers de glace , c'est la où il allait errer jusqu'à ce que son sort en soit jeté .. ses dernière parole était :Kouraï... prend bien soin de Jio s'il te plaît ... et puis si possible malgré que tu sois une démone .. tu n'as pas un mauvais fond ... d'ailleurs tu as sauvé mon frère plusieurs fois et même si tu la transformé en démon .. je suis sur qu'il vivra heureux ... puis dit aussi a mon frère de prendre soin de Isil sinon je reviendrais des morts pour lui donner une correction ...! Au revoir ...
C'était ses dernière parole avant de tomber dans le coma mais il était heureux il avait au moins réussi a tuer se fichu démon qui était une expérience de la 12 ème division mais on y peut rien c'est la vie ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 16 Nov - 15:23

Renji fut glacé par le regard d'Haldamir. Ce regard avait été comme photographier et elle tourner dans sa tête, il avait honte.
L'arrivée d'Histugaya, le capitaine de la 12ème division l'avait sortit de ses pensées pour le renvoyer sur d'autres. Alors comme ça Amara était candidate au statut de capitaine ? Il n'eut le temps d'y réfléchir qu'il fut de nouveau tiré de ses pensée.
Comment Toushiro avait-il oser frapper Isil. Anorion lui lança une attaque phénoménale, pourtant la plus faible qu'il possédait. Cette puissance pétrifia Renji dans son geste de sortir son Zanpakuto. Il fut de nouveau stoppé par l'apparition du démon qui s'était terré au plus profond d'Histugaya.
Il rengaina Zabimaru et tenta s'assoeoir sur le canapé mais fut arrêter encore une fois par la déclaration d'Amara. Q'avait-il aujourd'hui de le stoppé à chacune des ses actions ?
La prénomée Kourai était donc un démone ? Il haussa les épaules comme à son habitude pour signaler qu'il n'en n'avait rien à faire. De toute façon Amara avait sa lame prête à la décapitée alors...
Il allla au prêt d'Isil pour voir si ce petit démon ayant apparament comme arme de prédilection la savate japonaise, ne lui avait pas causé trop de dégâts pour qu'ils soient soignait pas Toushiro en signe d'adieu. Apparament les soins du capitaine de la 12ème division avait suffit à retirer les blessures physiques de la guérisseuse. Les blessures mentales causées involontairement par Inu étaient restaient. Ce pauvre garçon s'en voulait à lui même. Ce n'était pas de sa faute si il avait cette stupide malédiction après tout.
Il s'assit près du gamin sans le regardait et lui dit :

"T'en fait pas, ça va s'arranger."
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 16 Nov - 23:04

Isil s'essuya les yeux.

Les soins d'Haldamir plus ceux de Renji remirent son nez d'aplomb, le coup n'avait pas été un simple coup de savate dans sa yeule, mais il y avait mis un sacré punch, et pas des moindres, puisque démoniaque. L'eau chaude lui faisait du bien, et apaisait ses yeux qui la brûlaient à force d'avoir pleurer.
Non, ce n'était pas ses yeux à elle qui lui faisait mal, mais ceux d'Inu, Isil eut un sourire désabusé. C'était vraiment le bor... elle tiqua. Prendre soin d'elle ? Beuh. N'importe quoi, il avait essayé, et on avait vu le résultat. Non merci, elle prendrait la pourdre d'escampette rapidement si non. Elle s'inquiètait réellement pour Inu, mais elle distinguait très mal ses émotions exactes, même si l'envie suicidaire était dominante, la colère de trois shinigamis faisaient des interférences, le calme de Renji la soulageait, un peu comme un baume. C'était gentil de s'occuper d'e... nan ça c'était Inu, pas elle.
Elle réduisit l'intensité du lien. C'est un vrai bordel dans sa tête, et c'était pas peu dire, rien à voir, pire que ceux qu'elle avait connu quand elle était avec Rochel. Mais elle s'égarait, elle repoussa la serviette humide et chaude qu'Haldamir voulait repasser sur son visage.
-J-je... ça va, il en a plus besoin que moi, assura faiblement la samildanach en désignant Inu, ça ira comme ça.
Elle sourit à Haldamir, elle tremblotais, mais ça irait mieux après. Elle aurait voulu aller dormir. Elle serra ses mains, pour les empêcher de trembler. Isil se sentit fatiguée, un état extrème de fatigue. Haldamir était confortable.

Blom.

Isil piqua du nez, sa tête dodelina une ou deux fois, et elle s'endormit rapidement sur son hébergeur, sombrant dans un sommeil réparateur. Elle s'était complètement vidée de son énergie ses derniers temps, et la savate avait brisé ses digues de résistances.
Elle ne s'était pas vraiment remise de l'épisode du Pic, et de ce qu'elle avait dû faire, et gérer son empathie qui semblait être très forte en ce moment, était aussi épuisant. Les soins pour Inu, l'attaque du Vasto Lord, les soins pour Renji... L'accumulation d'autant de choses en si peu de temps, l'avait mise chaos.

Sous ses pieds elle sentait l'herbe, et sur sa peau la chaleur et les rayons du soleil, un légère brise agitait ses cheveux, le bruit de l'eau non loin se fit entendre. Dans l'herbe, des boutons d'or, et beaucoup de clochettes violettes, des fleurs à fée, et quelques marguerites. Quelques arbres, chêne, bouleau, cerisier, prunier, et une rangée de pommiers donnant des fruits, qui embaumaient l'air avec les fleurs d'un oranger. Une légère musique trotinait dans l'air.
Isil se laissa porter par son rêve, et se pencha au dessus de l'eau fraîche du ruisseau. Elle trempa une main dedans, regardant des poissons rouges et jaunes nager entre les rochers et les algues. Elle allait se relever, quand ses yeux recontrèrent une tâche sombre.
A dire vrai, c'était deux pieds chaussés. Isil releva la tête, suivant les jambes gainées dans des bottes de cuir noir, sanglées, jusqu'aux genoux. Rien que ça lui rappelait quelque chose.
Elle continua, terminant les jambes dans le pantalon de cuir, noir lui aussi. Ses yeux se posèrent sur une chemise ouverte, sur un ventre blanc, aux abdos sculptés, contrastant avec le rouge sang du tissus. Des filaments argentés. Non des chev...
Isil releva la tête d'un seul coup, elle hoqueta dans son rêve, ses intestints se nouèrent, et une boule se forma dans sa gorge. Il souriait, elle ne le jugea pas furieux, même si ses yeux de chats n'exprimaient pas grand chose. Elle nota qu'ils pétillaient, le vert des iris était plus intense, et il y avait quelque chose de profondément rassurant là dedans.
Il tendit une main, aux longs doigts, elle posa la sienne dedans sans hésiter...

Contre Haldamir, Isil endormie, souriait béatement, lui donnant plus que jamais un air terriblement enfantin, et innocent. Sa poitrine se soulevait à un rythme régulier, et elle ne tremblait plus.



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Maison d'Haldamir   Ven 16 Nov - 23:23

Haldamir tendit la serviette et l'eau à Renji pour qu'il s'occupe d'Inu qui... saignait du nez ?
Le lien entre eux deux était-il si fort que ça ? Apparement, oui. C'était inquiètant, quelque part, et rassurant dans un autre sens. Il comprenait pourquoi Isil avait réagit si violement au pouvoir d'Inu, et pourquoi il saignait du nez, contre coup de ce qu'avait reçu la jeune fille. Il n'avait jamais vu un lien aussi fort, et il n'y avait pas senti d'activité caractéristique des sacrifices et des combattants, ces deux castes assez spéciales, partagent à peu près la même chose que ce qui venait de se passer, à quelques différences près bien sûr. Il n'avait pas détecté de Nom commun aux deux, c'était ça qui était perturbant. Peut être qu'avec l'éloignement, le lien se réduirait ?
Aucune idée, simple supposition, et Isil refuserait de se prêter à l'expérience, et de laisser Inu tout seul.
Il sentit un poid mort sur lui, alors qu'il déviait son regard sur Toushirô, Anorion, Amara et Kouraï. Renji était drôlement calme, lui qui d'habitude était assez impulsif, c'était une première, et une marque qu'il avait atteint une assez grande maturité, digne d'un capitaine.
Calmcacil regarda ce qu'était le poid mort, Isil ne remuant plus, il sourit en voyant qu'elle dormait. Il la souleva, la prenant sous les jambes, et derrière le dos.
-Elle va bien, fit-il pour Amara qui avait posé la question quelques minutes avant et pour Inu surtout, elle a juste besoin de dormir, comme beaucoup d'entre nous ici... Je crois. Renji tu veux bien ammener Inu pour moi ? Se serait bien qu'il se repose aussi...

Le sil'ura prit le chemin des chambres, et déposa Isil dans celle qu'il lui avait assigné, sans autre forme de procès, il rabattit les couvertures sur elle, et fit signe à Renji d'entrer, avec un Inu éploré...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maison d'Haldamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Altare la Cité Morte-
Sauter vers: