AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Déstabilisant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 18:34

Lys avait mené ses compagnons jusqu'à la ville, sans se douter de ce qui l'attendait. Elle savait les plaines dangereuses, alors il fallait qu'ils y arrivent avant la nuit. Ils n'avaient fait qu'une courte pause, une ou deux heures après midi, pour manger un peu des fruits qu'elle avait emporté. Le voyage avait commencé au petit matin, et enfin, la route se profila, filant, tel un serpent brun entre les hautes herbes, jusqu'aux hautes portes de la citée d'Alatairë. Elle distinguait déjà les remparts, les deux hauts quartiers construis sur les deux promontoires, celui de Palais et la Seireitei, et au loin, ligne droite noire, la tour de la Bibliothèque et du Centre de Recherche.
Ils atteignirent la route, et elle remarqua les herbes qui avaient poussé entre les pavés. Jadis les routes étaient mieux entretenues. Derrière, personnes ne disaient mots, et Toushiro n'était pas encore revenu. Plus elle avançait vers les portes, plus elle éprouvait une étrange appréhension. Elle s'immobilsa destablisée. Lys avait déjà trouvé étrange qu'il n'y ait personne sur le chemin, mais maintenant elle savait pourquoi.
Les remparts étaient debout, peu effrondrés, mais fissurés sur de nombreux endroits. Les portes étaient closes, et d'immenses barres de métal étaient encastrées dans les battants faits de la même matière, empêchant toutes ouvertures. Elle comprit avec horreur, qu'un siège avait eu lieu, et que les habitants... Non, elle ne préfèrait pas imaginer. Du lierre grimpait un peu partout, poussant depuis les fissures, tout comme, étrangement, des rosiers, qui étaient en pleine floraison. C'était sinistre. Elle remarqua pourtant une petite poterne ouverte, sur le coté. Elle se retourna.
-Vous ne m'aviez pas prévenue ! Il n'y a personne ici !

Elle s'était mise à hurler après la samildanach qui s'était arrêtée elle aussi. Lys était profondément attristée, et destablisée.
-Comment voulez-vous qu'on trouve de l'aide ici ? C'est vide et morne ! C'est mort, ça pue la mort ! Je pensais trouver une citée active, et je trouve des ruines ? Nous aurions mieux fait de prendre la route pour aller à Fendassë, mais nous avons plus le choix ! Il va falloir entrer, pour éviter ce qui rôde dehors la nuit dans les plaines ! Bravo ! Je vous remercie !
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 18:45

La journée avait été pesante, ennuyeuse et fatiguante. La samildanach n'avait pas été fâchée d'appercevoir enfin la citadelle en ruines. Ils avaient gagné la route, les vieux pavés étaient usés et infestés par l'herbe. Puis, Lys s'était arrêtée. Isil avait fait de même avec Inu qu'elle avait retenu en l'attrapant par l'épaule.
La réssucitée s'était retournée, à moitié perdue dans l'incompréhension totale, et s'était mise à crier. Elle avait attendue, blasée qu'elle ait fini.

-Je croyais que vous aviez compris, soupira-t-elle en passant une main dans ses cheveux, la ville est en ruines depuis longtemps, c'est le lieu de la bataille finale de la grande guerre, il y a eu une explosion qui a mis fin au siège. La guerre a été délanchée après vôtre mort par vôtre futur époux, et toutes les contrées s'en sont mêlées, aucune n'en est ressorties indemnes. Je pensais que vous aviez compris, que vous saviez. Peu de gens viennent ici, c'est un endroit assez dangereux, mais il n'est pas vide, Toushiro a dit qu'il y avait quelqu'un dans les ruines, je le crois. Loren et Fingolfin, venaient d'ici, et Loren s'absentait de temps en temps, il prenait un navire et traversait la mer du Milieu. J'ai comme l'impression que l'ancienne citée, était sa destination. On dit que c'est un des sièges de la Guilde de l'Espérance, alors il doit forcément y avoir du monde. Si non, il parait que la ville, est comme figée, tout est encore en place, alors nous pourrons trouver quelque chose pour nous, on sait jamais.

Isil se remit en marche, lâchant l'épaule d'Inu, lui permettant d'avancer, elle attrapa Lys par le bras, et l'entraina. Il restait peu de distance à parcourir pour atteindre la poterne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 18:49

Lusia assis sur le rempart regarda la femme hurler puis regarda Flocon toute en lui demandant :On les laisse se disputer jusqu'à ce qu'il nous remarque ou j'utilise un sort pour que la femme se calme ?
Flocon tourna la tête fixant la femme et lui répondit :On les laisse se disputer ...
Lusia regarda avec amusement Flocon et lui demanda : je me demande qu'est-ce qu'ils viennent faire ici .....
Flocon se blottissant contre Lusia puis lui répondit :On finira bien par le savoir Lusia ! En attendant je propose de nous amuser a les regarder se disputer ! Qu'en dis-tu ?
Lusia regarda Flocon et lui caressa sa fourrure blanche tout en lui répondant :D'accord Flocon !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 20:08

Un peu à l’écart du renard blanc comme neige et de la jeune demoiselle se trouvait une autre personne, un homme vêtu d’une veste noir qui voler un peu dans le vent très faible qui y avait. Adossé au mur les yeux fermés, foulard sur la bouche, tête baissé et bras croisé ; il semblait comme inconscient aucune partie de son corps de ne bouger juste ses cheveux rouge aux mèches noires suivait le vent.

Disparut comme une feuille dans les flammes d’une incendie, ne laissant aucune trace de sa disparition, il réapparut juste à côté de la jeune femme toujours dans la même position il n’avait pas bougé d’un pouce, ses pommettes s’ouvrit enfin pour laisser place à ses yeux bleu brillant comme quelqu’un qui venait à peine de se réveiller. Tête relever il déposa son regard sur les deux individus qui semblait bien se connaître puis détourna celui-ci vers la jeune demoiselle et le posa sur celle-ci – Son regard était vide, comme si il attendait quelque chose de la part de la gente dame – Ses courts cheveux rouge et noir dans le peu de vent qu’il y avait, il la regardait de haut étant donné que la jeune demoiselle était assise. Que cherche-t-il à faire ? S’en doute que l’attitude de la jeune Shinigami ne lui a pas plus du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 20:34

Lusia leva la tête regardant Aki et lui demanda : Aki quelque chose ne va pas ? Bon on dirait qu'ils bougent .... c'est pas drôle ..... Aki j'ai comme l'impression qu'on nous observe pas toi ?
Lusia tourna la tête a gauche , a droite , en bas , en haut mais elle ne vit rien puis elle sauta de l'autre coté du rempart avec Flocon agrippé a son épaule puis dit :Aki tu viens ? faut qu'ont disent b'jour au arrivant !
Flocon ferma les yeux et lui dit :Il va venir Lusia mais il a pas du aimer le fait qu'on rigole d'une dispute ...
Lusia regarda Flocon et lui demanda :Ah bon pourquoi ? je vois pas se qu'il y a de mal a cela ....
Lusia se tourna vers Aki et lui dit d'une voix douce :Aki tu peux prendre ton temps je peux leurs dire b'jour seul si tu veux !


Dernière édition par le Sam 8 Sep - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 21:14

Inu suivait docilement, il s’était levé en arrivant dans la cité, il fallait qu’il s’habitue à marcher ainsi. Il avait sursauté en entendant Lys hurler contre Isil qui l’avait prise par l’épaule afin de l’arrêter. Il avait mal mais tenait bon, attendant un signe d’Isil où de Lys pour reprendre la route. Durant la dispute, il sentit une odeur nouvelle dans l’air…

I tourna la tête vers un mur, humant l’air. Il y avait trois personnes, non deux humains et un animal… Un renard. Lorsque Isil lui lâcha l’épaule et partit chercher Lys et sûrement la calmer, Inu ne la suivi pas il resta là, la tête tournée vers les observateurs de la scène. Il ne les voyait pas, mais savait qu’ils étaient là.
Un homme… Une jeune femme… Et un renard. S’il avait pu parler il leur aurait fait remarqué qu’il savait qu’ils étaient là depuis le début, mais sans cordes vocales… Et avec ce bandeau il ne pouvait pas les fixer dans les yeux… Il se contentait de fixer là d’où l’odeur provenait.




Dernière édition par le Lun 3 Déc - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 23:10

Lys hoqueta, et s'excusa en bafouillant. C'était à son tour de craquer, pour une raison ou une autre, ça faisait du bien de ressentir à nouveau toutes ses émotions, et en même temps c'était trop à la fois. Elle avait l'impression de tout découvrir, alors qu'elle avait déjà vécu avant sa mort. Il aurait peut être mieux valu que rien ne se passe. Elle avait été certaine de retrouver quelque chose qu'elle connaissait bien en allant à Alatairë, et finalement, rien, là aussi c'était nouveau, elle n'avait aucune connaissance sur laquelle se baser. Elle éclata en sanglots, pourquoi est ce qu'il n'était pas avec elle maintenant ? Ils n'avaient jamais été ensembles que furtivement, très peu de temps. Et même maintenant ! Et c'était pire, parce qu'elle était dans l'incertitude. Lys s'accrocha au bras d'Isil, et essuya ses larmes d'un revers de main en reniflant.
Muette, parce qu'elle se sentait ridicule après les explications de la samildanach, elle baissa les yeux, et se contenta de fixer le sol, les brins d'herbes devenant sacrément intéressant.
Elle se râcla la gorge.
-Je suppose que l'emplacement des rues n'a pas changé, fit-elle avec un sourire gêné, alors je pourrais quand même me repèrer je pense. Après tout, une ville reste une ville, c'est pas dificile de s'orienter. Non ?

Son sourire devint plus large et déjà plus joyeux. Se détachant un peu d'Isil, elle se retourna, ne voyant pas Inu sur leurs talons. Il était toujours au même endroit que tout à l'heure. Elle regarda Isil, se demandant s'il fallait qu'elle l'appelle. Mais tout dans l'attitude du garçon laissait voir qu'il avait trouvé quelque chose. Sa gorge se noua et si... ?
-I-isil...
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 23:24

Prise au dépourvu, elle s'était sentie un peu bête et impuissante face à la tristesse de Lys. Isil s'était contentée de la prendre dans ses bras, pouvant difficilement comprendre ce qu'elle ressentait. Quoique.
Elle avait sourit largement quand Lys s'était repris très vite, on dirait que c'était contagieux ses crises d'angoisses, de stresse, et typiquement féminin. Elle eut un léger rire, qui s'estompa rapidement quand la noble fit remarquer qu'Inu ne suivait pas.
Elles s'étaient lâchées mutuellement, et retournées. Inu était resté planté dans l'chemin. Isil avait d'abord cru qu'il attendait qu'on lui dise de les suivres, le regard que lui jeta sa compagne semblait dire la même chose. Elle s'avança pour l'appeler, quand elle suivit le regard d'Inu.
Ses yeux, bien qu'elle soit la plupart du temps myope comme une taupe, virent parfaitement les silhouttes près des remparts.
Ah, en effet, c'était plutôt habité pour des ruines.
Faisant monter le pouvoir, ses yeux eurent soudainement une vision parfaite pour ... une longue vue.
Et avec son problème, ils étaient dans la merde, si les intentions de ses gens étaient hostiles. Par mesure de précaution, Isil s'inventa donc un sénario, se faisant croire à quelque chose de très compliqué pour créer un bouclier. Pitoyable, obligée d'imaginer la matière même du bouclier pour le créer. En deux enjambées, elle arriva auprès d'Inu, suivit très rapidement par Lys.
Peut être que cette dernière avait raison, ils auraient peut être mieux fait d'aller directement à Fendassë...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Sam 8 Sep - 23:43

Lusia étant descendu du rempart elle alla a la rencontre des trois personne qui avait enfin remarquer qu'ils n'étaient pas seul puis quand elle fit arrivé a une centaine de mètre elle hurla pour être sur qu'ils entendent : Coucou ! Cela doit être ma première visite depuis très longtemps ! je me présente Lusia Aurora capitaine de la 2ème division , le gars sur le rempart c'est Aki et voici Flocon le renard a qui je suis lié ! Et vous ? comment vous appelez-vous ?
Quand Lusia fit arrivé en face des trois personne elle leur demanda : Puis-je savoir ce que vous venez faire ici ?

Flocon grimpa jusqu'en haut de l'épaule puis regarda l'étrange jeune homme qui les avaient trouvé et lui dit par télépathie : Comment t'appelles-tu ?
Lusia regarda la jeune demoiselle qui cherchait a faire je ne sais quel sort puis regarda la femme de toute a l'heure qui ressemblait beaucoup a Lys mais la Lys qu'elle connaîtrait aurait 100 ans minimum donc en aucun cas elle ne pouvait être Lys !
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 0:00

Isil laissa tomber le sort dès qu'elle entendit "Capitaine de la 2ème Division" tombant limite à la renverse.
-C'est pas vrai ! Y'a congrés de Shinigamis ou quoi dans l'coin ? -___-" Euh beuh... Je m'appelle Isil, samildanach, complètement paumée, ravie aussi.
Destabilisée, par l'accueuil, elle s'empressa de répondre, tant pis s'ils se jetait dans la gueule du loup, mais quelqu'un qui leur voudrait du mal, leur aurait déjà sauté dessus, tapé dessus, et soignement ficelé, ou tué. Au choix hein.
Donc, même si elle n'avait pas l'air dangereuse, il fallait quand même éviter de la sous-estimer, elle aussi pratiquait peut être la technique de la baffe savatesque, alors pas de bourde. Sourire et hoche la tête Isil.
Elle fut prise d'une inspiration soudaine, et déclara subitement, en pointant Lusia, puisque tel était son nom.

-Je vous préviens, vous n'allez rien comprendre à ce qui va suivre mais je veux que ça soit clair : je ne veux pas de promesse d'accompagnement sonnant comme une déclaration, je ne veux pas de coup de savate parce que ça fait trèèès mal, je ne veux pas entendre parler de ma taille ni de mon problème magique, je ne veux pas de bankai qui risque de me congeler sur place, et ceci est non modifiable, merci.

Isil croisa les bras, et mettant une jambe l'une derrière l'autre, elle se fit un croche pied à elle même, et s'asseya donc sans mal sur le sol, à coté d'Inu, laissant Lys prendre le reste en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 0:07

Lys avait regardé Lusia s'avancer, elle la connaissait, pas bien, mais elle avait eu l'occasion de lui parler plusieurs fois, et de passer quelques heures en sa compagnie, lors de dîner officiel etc...
Elle retint son rire quand Isil émit une remarque fort pertinante, et se présenta à la suite.
-Lys, paumée aussi, enchantée de vous revoir Capitaine Aurora.

Elle eut un sourire très doux, et joignit les mains derrière son dos. Ils auraient pu tomber sur pire, elle se souvenait d'un capitaine avec un patch sur l'oeil, et des cheveux blancs, mais celui avec les cheveux noirs, faisait tout aussi peur, mais lui, il était peu aimable. Euh... les deux en fait. Mais, la question qui lui vint à l'esprit, était : combien de survivants de la Seireitei ?
Peut être peu par rapport à leurs anciens effectifs, mais c'était déjà considérables. Elle savait que quatres capitaines étaient vivants, Loren et Fingolfin, Toushiro, et Lusia devant elle. Cependant Isil continua aussi après sa présentation.
Lys la regarda, abasourdie. Elle éclata de rires devant sa diatribe, ça aussi c'était bon de le ressentir de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 0:36

Lusia surprit demanda : Comment-ça un bankai qui vous congèlerez ? vous avez rencontré le Capitaine Hitsugaya de la 10ème division et son Vice-capitaine Hinamori Momo ?! Puis-je te poser une question Lys ? aurais-tu plus de 100 ans ?
Lusia venait de savoir que le capitaine de la 10ème division était bien vivant et surtout que le vice-capitaine aussi !
Lusia regarda Isil tombé par terre puis lui demanda : Vous avez l'air fatigué je peux toujours vous menez a ma maison pour que vous vous reposiez !
Lusia était convaincu même avant la réponse de Lys que c'était bien la Lys d'il y a 100 ans puis elle dit :
Lys sa me ferais extremement plaisir si tu venait dormir dans ma maison sa fait tellement longtemps ! tu es bien une des seul personnes en qui j'ai confiance dans ce monde mais ne vous inquiétez pas Aki est un jeune homme très agréable et sympathique !
Lusia était ravi de revoir Lys après 100 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 0:43

Isil regarda les deux femmes, qui se connaissaient. Elle secoua la tête, sachant qu'on entendrait vaguement sa réponse.
-Euh... non, je vais resté avec Inu, ça ira merci, je préfère vous laisser vos retrouvailles.

Elle eut un mince sourire, et se releva, s'époussetant doucement, elle avait remarqué qu'Inu s'était graté plusieurs à l'endroit de ses yeux. Elle s'accroupit, et prit son visage entre ses mains.
-Je t'ai vu, et j'ai l'impresion que mes yeux me démangent, à cause de la pseudo-ampathie que j'ai développé, et comme je sais que tu comprends, j'aimerais qu'on regarde, parce que j'ai passé tout le trajet à avoir envie de me gratter.

En réalité, elle n'avait qu'une hâte, fuir, elle n'aimait pas particulièrement l'ambiance, un peu hostile, et elle avait besoin de pouvoir dormir sûrement, et d'arrêter le voyage pendant un temps, elle avait besoin de repos et de calme. Ne faisant plus attention aux deux femmes derrière elle, Isil prit la décision de fermer sa grande bouche, et de s'occuper d'Inu du mieux possible. Et en suite, de s'éclipser quand elle le pourrait, à la première occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 0:53

Lys prit les mains de Lusia, vraiment heureuse de la retrouver.
-Nous avons effectivement rencontrer le Capitaine Hitsugaya mais pas Hinamori. Et j'ai en effet plus d'un siècle maintenant, mais c'est une longue histoire, que je te racontrais bien auprès d'un feu, pour aller dormir dans un lit douillet après. Dis moi, tu habites seule dans les ruines ?

La femme était curieuse, et elle haussa les épaules quand Isil refusa l'invitation de Lusia, et que cette dernière avait semblé demandé pourquoi. Elle était plus rassurée.
-Je ne doute pas que ce Aki soit charmant, te connaissant.
Elle dédia un sourire radieux au capitaine Aurora, avant de lui suggérer d'entrer dans la ville avant le coucher du soleil. Elle savait Inu entre de bonnes mains, celle d'Isil qu'il semblait préférer. Et ça n'était pas plus mal, si elle devait chercher Forbesii, elle ne pourrait pas s'occuper de lui, déjà qu'elle avait du mal avec elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 1:10

Lusia surprise de la question elle répondit : oui doit y avoir une autre personne un ancien capitaine shinigami aussi au cheveux blancs pourquoi ? Allé viens Lys on va chez moi avant qu'il ne fasse nuit !
Lusia prit Lys par la main et l'emmena avec elle en direction de sa maison et lui demanda :tu comptes rester un bout de temps ici ?
Lusia regarda Aki et lui dit : Aki viens vite avant qu'il ne fasse nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 11:19

Décidément cette jeune femme était réellement surprenante, elle semblait connaître pas mal de monde ici. Le jeune homme voyait du mauvais œil que des étrangers se permettait de venir ici, mais Lusia semblait bien les connaître donc ça devrait aller.
Les trois personnes parlaient pendant un moment, Aki ne comprenait pas toujours tout ce qui touchait aux Shinigami – En réalité il ne connaissait pas grand-chose du passé de son compagnon, étant donné qu’il n’est pas très bavard il ne pose jamais de question sur elle car cela de ne le regarde pas et il en a un rien à faire de ce qu’elle avait fait avant qu’il se rencontre –
Aki posa son regard sur la dénommé Isil, qui était resté avec un drôle de jeune homme. Bizarrement c’était la jeune femme qui avait refusé l’hospitalité de Lusia qui attirait le plus l’attention Aki. Il allait sauté du rempart quand son compagnon (je met pas au féminin car ça ferai « sa compagne » et ils ne sont pas ensemble, c’est pour éviter un mal entendu ^^) qui lui demandait de se dépêcher de venir. Mais elle le savait très bien que le jeune homme ne rentrait pas tout de suite quand la nuit tombe, ceci agacé sûrement Aki mais en particulier une autre personne.
~ Elle est vraiment agaçante, elle me désespère quand je l’entende dire ça dit-elle d’une voix assez froide et raisonnante. Cette voix provenait de derrière le jeune homme, une lumière blanche apparut et laissa rapidement place à une magnifique jeune femme aux longs cheveux blancs et vêtu d’une longue robe blanche – C’était Mia, l’esprit protecteur de Aki – L’esprit n’appréciait guère le compagnon du jeune homme voulant le garder pour elle seule, une sorte de mini rivalité avait commencé à se mettre entre les deux jeunes femmes, ce qui déplaisait pas au premier concerné.

Dès que Mia avait fini sa phrase, on sentit sur le visage du jeune shaman qu’un petit sourire amusé c’était dessiné derrière le foulard qu’il avait autour de la bouche. Ensuite il disparut du haut du rempart et réparait juste devant la dénommé Isil, il la fixa dans avec ses yeux bleu on sentait une part sombre dans le regard qu’il lançait à le jeune demoiselle. Puis il sortit de sa poche une sorte de couverture et le déposa sur par terre à côté de la jeune femme.
- Les nuits sont froides en cette époque, jeune Samildanach dit-il d’une voix neutre quelque peut étouffé par la foulard qu’il avait autour de la bouche. Puis il fit de mi-tour et se dirigea vers la maison de Lusia, il re-disparut et se retrouva sur le toit de la petite maison, il se coucha sur le dos et main derrière la tête en regardant la nuit venir peu à peu.
~ Vous êtes trop affectueux, maître, dit-elle toujours du ton même mais avec un brin d’ironie. Ca fera un peu d’animation dans ses ruines où il n’avait jamais vraiment grand-chose à faire pour s’occuper intelligemment.
Revenir en haut Aller en bas
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Dim 9 Sep - 12:50

Inu se laissa prendre le visage entre les mains d’Isil. Lorsque cette dernière lui dit qu’elle ressentait l’envie elle aussi de se gratter à cause de sa pseudo empathie et qu’elle voulait jeter un coup d’œil aux yeux d’Inu, il déglutit difficilement. Il se dit que c’est ce qu’elle voulait, mais il ressentait une peur telle que, dans sa gorge, une boule se forma et grossissait inexorablement.

Il avait entendu l’homme s’approcher d’Isil et déposer quelque chose tout en donnant quelques conseils à la saldaminach. Il attendit que l’homme parte pour braver l’interdit imposé par feu son maître, et c’est avec une voix naturellement douce et un peu juvénile qu’il parla mentalement à Isil, pour la première fois…

{Peux-tu entendre ma voix ? Je-Je n’ai pas le droit de-de parler ainsi avec des personnes non cautionnées par mon maître... Mais comme tu-tu veux regarder mes yeux… Je… J’ai cru bon de te prévenir avant… Quand j’enlève mon bandeau, les gens qui voient mes yeux… Ils… Ils ont peur et ils me fuient et… Et je voulais que tu le saches… Je ne sais pas pourquoi mes yeux leur font tant horreur, mais je voulais que tu saches avant de les voir…}

Et sans attendre la réponse d’Isil qui devait être abasourdi, il mis ses mains derrière sa tête et chercha à tâtons la boucle de son bandeau. Un cliquetis se fit entendre, et il baissa la tête de façon à ce qu’Isil ne puisse plus voir son visage, il retira le bandeau et le fit glisser à terre, restant avec la tête baissée.

{Tu… Tu es sûre de vouloir les voir… J’ai peur que tu m’abandonnes si tu les vois… Tu es… La première personne que je rencontre à avoir été aussi gentille avec moi… Et je ne veux pas être tout seul…}

Une larme tomba à terre, soulevant un peu de poussière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Lun 10 Sep - 22:26

La samildanach entendit la question de Lys, indirectement, elle lui conseillait d'aller chez l'autre capitaine shinigami vivant dans les Ruines, ça serait une tâche facile pour elle, l'aura des shinigami étaient particulières, alors en trouver un dans des ruines vides, c'était pas très compliqué... Il irait après s'être occupé d'Inu.

Isil regarda le shaman qui venait de lui adresser la parole, elle le remercia pour la couverture, avec un sourire et un merci timide. En réalité, bien que complètement folle, elle était d'une nature assez réservée, et elle se confiait difficilement. On peut dire, qu'elle avait l'habitude de souffrir en silence. Elle revint à Inu, et ses mains lâchèrent son visage. Elle eut un léger sursaut en l'entendant parler.
-T-tu parles ? hoqueta-t-elle bêtement avant de se reprendre, ben oui j'suis couillone, si non je t'entendrais pas. Tu sais Inu, j'ai vu pas mal d'horreur dans ma courte vie, j'ai passé la moitié d'un an dans la ville de Muina avec un lios alfar nécromancien, alors c'est pas tes yeux qui vont me faire peur. Et on abandonne pas les gens parce qu'ils sont différents, j'aurais pas le coeur à le faire, j'suis pas comme ça.

La jeune fille écrasa du pouce une deuxième larme sur la joue blanche d'Inu, avant de tourner doucement son visage vers elle. Elle écarquilla les yeux, bouche bée. Elle poussa un petit sifflement.
-C'est pas beau à voir Inu, on dirait que c'est infecté, avec l'eau et le frotement du cuir, ça a pas du arranger les choses, les fils devaient plus être très propres. Je crois qu'il va falloir les retirer pour désinfecter... Si tu veux bien, on va entrer dans la ville et trouver un endroit où pouvoir le faire. L'autre Capitaine Shinigami a parlé d'un autre de ses confrères vivant dans les ruines, on a pas trop le choix, elle a pas l'air de m'apprécier, alors on va aller squatter sans scrupules chez l'autre, et faire ce qu'on a faire, d'accord ?

Isil carressa la joue d'Inu, compatissant. Elle comprenait pourquoi elle avait eu envie de se gratter furieusement les paupières durant le trajet. Celles de son compagnon étaient cousues, malheureusement, les plaies s'étaient rouvertes, à cause du fortement. Pour l'eau, la samildanach comprit qu'elle venait de la glace qui avait du se prendre dans le bandeau après que Toushiro les ait ramené sur la terre ferme. Les cristaux de glace devaient aussi être la cause de la réouvertures des plaies, et en suite, une fois fondus, avec la poussière de la route... L'infection. Isil attendait la réponse d'Inu. Bizarrement, elle sentait très proche du jeune homme, à cause de son étrangeté. Elle, elle avait passé son enfance dans un temple, coupée du monde, elle s'émerveillait devant des choses que n'importe qui aurait du connaitre, et de l'autre coté, en un claquement de doigts, elle faisait sauter la moitié d'un pays. Inu avait été élevé comme un chien, mais en même temps, le fait qu'il parle comme elle, et pas comme un enfant, comme elle avait pu le penser, leur faisait une sorte de point commun. Le vent s'était levé, et soufflait plutot fortement, apportant déjà le froid de la nuit. Ce Aki, avait certainement raison sur la froideur des nuits dans l'coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Inu
Esclave
avatar

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Mar 11 Sep - 18:49

Le jeune homme se sentait rassuré, il avait eu peur car depuis son enfance, il avait mainte fois été abandonné, même si il ne s’en souvient pas consciemment, au début à cause d’un don dû à ses yeux, ensuite pour son comportement olfactif…

Dès sa naissance ses parents croyaient qu’il était possédé, à cause de ses yeux étranges et ils avaient eux même cousu les paupières de leur enfant qui était encore très jeune, ce qui ne changea pas vraiment le petit garçon qui était aveugle de naissance, mais voyant que même sans la vision de ses yeux horribles il agissait bizarrement ils avait prévu de le brûler vif à ses 4 ans, pour le purifier…
Le petit Inu, qui s’appelait en ce temps là Kau, avait échappé à ce sort que grâce à l’intervention d’un jeune noble… Ce dernier avait proposé aux parents de Kau de leur acheter leur fils car il avait besoin de domestiques de confiance et pour avoir ce genre, des domestiques plus âgés éduquaient les enfants… Le marché fut conclu et pour quelques pièces d’or, Kau fut emmené.

Mais quelques jours plus tard, le jeune noble le fit expulser de la maison, il est vrai qu’un enfant aux paupières cousu pouvant savoir ce qu’avait fait, qui avait vu ou ce qu’avait mangé la personne se trouvant en face de lui, ce n’était pas commun du tout. Il se retrouva alors seul, et erra durant trois longs jours… Il n’avait rien à manger, rien à boire ; il était au bord de l’épuisement quand il sentit des mûres pas loin, affamé, il couru vers la source du parfum, tomba dans un fossé et se cogna violement la tête, perdant conscience…

Quand il se réveilla une semaine plus tard, il ne se souvenait de rien et il n’était pas allongé dans un lit, comme la plupart des convalescents. Une voix qu’il ne connaissait pas lui expliqua qu’il s’appelait Inu et qu’il était son chien, mais qu’il avait fait une mauvaise chute…
Kau, à présent rebaptisé Inu, cru la personne qui se nommait Arbitro. Et la vie qu’il connaissait commença, il devint rapidement un bon chien, son flair n’ayant pas échappé à Arbitro qui l’exploita, mais il parlait un peu trop, la solution d’Arbitro laissa une horrible et immense cicatrice sur la gorge d’Inu qui n’en voulu pas à son maître pour avoir agit ainsi, par souci d’esthétique son maître avait modifié la tenue d’Inu afin qu’on ne la voit pas. Il était bien dressé…

Il hocha la tête pour signifier à Isil qu’il avait compris, il frissonna violement quand le vent glacé souffla plus fort que les autres fois. Il reprit son bandeau en tâtant le sol et après l’avoir épousseté il entreprit de le remettre. Il posa un pan devant son œil droit, fit passer le cuir derrière sa tête, le fit passer devant son œil gauche et il boucla la boucle sans trop la serrer. Il la fixa ‘dans les yeux’ et lui reparla mentalement.

{Je préfèrerais que seul toi les voit… Les autres pourrait réagirent autrement…}

Il resta assit aux cotés d’Isil… Une vielle habitude consistant à attendre les ordres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Déstabilisant.   Mar 11 Sep - 20:00

Isil sourit, et prenant la couverture qu'avait posé le shaman, elle la déplia, et la jeta sur les épaules d'Inu.
-TU la gardes jusqu'à ce qu'on soit à l'abris du vent compris ? Allez on y va dans cette saloprie de ville ?

Ne quittant pas son sourire, elle ébourriffa les cheveux d'Inu, et se remit en marche sur le sentier abandonné. Son compagnon sur les talons, ils entrèrent par la poterne ouverte, s'engouffrant avec une bourasque de vent. Le crépuscule était frai, et la samildanach songea que plus elle trouverait ce capitaine shinigami vivant dans l'coin rapidement, plus elle n'aurait pas l'occasion d'expérimenter avec Inu, le froid et les terreurs nocturnes d'Alatairë. Elle déploya son pouvoir, comme une vague, et elle balaya le sol, tout en avançant dans les rues. Elle eut rapidement fait le tour. Lusia, Lys et Aki, dans le même secteur, Toushiro dans un autre, un autre shinigami -sans doute celui qu'elle cherchait- et plusieurs présence dans le fond de la ville, malsaines, ou plutôt tordues, brisées...
Isil frissonna, mais pas de froid.
-Mon cher Inu, je sais où passer la nuit, s'exclama-t-elle triomphante, en route !

Elle s'engagea dans un dédale de rues, et d'escaliers, parfois étroits, parfois larges. Inu marchant à coté d'elle ou derrière, les hauts murs bien que fissurés les tenaient à l'abris du vent, un vrai bonheur. Elle gagna le quartier de la Seireitei, et pointa le doigt sur une maison, après quelques minutes de marche en plus.
-Iiici ! Bon...


>suite<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déstabilisant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Déstabilisant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Déstabilisant.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Désert-
Sauter vers: