AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 28 Aoû - 0:23

Je souris malicieusement à Rhys.
-Loin de moi cette idée darlin' ! me récriais-je faussement outré.

Je repoussais trois pièces d'argent vers la jeune elfine, du bout des doigts.
-Il y avait déjà trop, fis-je en souriant élégament, si vous avez besoin de vivre, n'hésitez pas à passer dans les auberges que vous rencontrez sur vôtre route, dîtes que vous venez de la part de Finarfin, on vous donnera ce que vous voudrez.

En tant qu'aubergiste, je passais en salle pour débarrasser la table de la demoiselle. J'entendais déjà les pas de quelques éveillés au premier. J'allais commencer à courir partout comme un dératé. Je prenais un plateau au passage, avec un torchon humide. Je débarassais rapidement, et essuyais la table. Je posais le tout dans un fracas épouvantable, la vaisselle était résistante, rassurez-vous. Le mercenaire déboula. J'apportais rapidement le menu d'un petit déjeuné de mercenaire : oeufs, bacon en tranches larges, tomates grillées à l'huile d'olives et basilic, toast grillés avec beurre demi-sel, et un verre d'hypocras salement alcoolisé. J'eu droit à un sourire de la part de l'homme.
Gasp ! J'étais courreur de jupons moa ! Enfin, tout dépendait, mais là, non !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivarel
Chaman
avatar

Peuple : Elfe blonde.
Nombre de messages : 299
Localisation : Cernée par des fous, et une montagne à clochette borgne et brute.
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 28 Aoû - 1:07

Nivarel reprit ses trois pièces et regarda Ruby se faire caresser. Elle souriait largement et commença à partir, sachant que Ruby la rejoindrait rapidement.

"Au plaisir de vous revoir Rhys."

Elle alla à la porte et Ruby après un coup de museau dans la paume de la main de Rhys lui emboîta le pas. Elles restèrent silencieuses jusqu’à l’écurie où Nivarel récupéra Luana moyennant une pièce d’argent et trois de bronzes. Après avoir placée ses quelques affaires, Nivarel n’entreprit même pas de tenter de remonter sur la jument, elle marcha à ses cotés sachant qu’elle aurait eu beaucoup trop de mal à monter et à redescendre. Elle sortit de la ville, se dirigeant toujours vers un lieu inconnu et loin de Seith.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 2 Sep - 14:45

Cer'ril revenait à la charge pour la deuxième fois. Il n'avait revêtu que son kimono, sa tenue habituelle laissant à désirer ici. Il songea qu'il faudra qu'il trouve de l'argent pour s'acheter de nouveaux vêtements, et même pour repartir s'il était ammené à la faire.

Poussant la porte de l'auberge, il laissa passer une elfe bientôt maman et un chat, avant d'entrer. Les odeurs de petits déjeunés montèrent à sa narine, et son estomac émit un bruit révélateur. Il serra les quelques pièces de monnaie qui lui restait dans la main, l'autre se resserrant sur son sac de voyage. Il y avait peu de monde, il était encore tôt, il aurait du venir plus tard, il aurait moins attirer l'attention. Cer'ril opta pour le bar. S'asseyant à deux ou trois tabourets d'écard d'un sidhe ayant un bandeau sur l'oeil, il posa son sac sur ses genoux, il s'était déjà fait volé, alors il faisait toujours attention. Les mains sur son sac, il jouait nerveusement avec ses doigts. Il repoussa une mèche de ses cheveux qui lui chatouillait le nez, et s'agita un peu sur son siège. Il jetta un regard furtif à Finarfin.
Il se rendit compte qu'il appréhendait cette rencontre encore plus que la première d'il y a quelques semaines.
Cer'ril s'étant fait jeté, bien que poliment avait été meurtri, et avait décider de repartir. Il avait fini par faire demi-tour. Après tout ce qu'il avait traversé, il n'allait pas abandonner maintenant. Il était donc revenu sur ses pas, et avait passé la nuit dehors, économisant ses dernières pièces d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Sep - 22:39

Je me retournais, et m'immobilisais brutalement. La dryade, elle était là !
Je déglutis péniblement, j'avais cru qu'elle lâcherait facilement, je m'était planté. j'eu un sourire fugace.
Là, c'était un peu trop présomptueux.
Elle était sans doute la pour manger et se reposer un peu. Même les dryades voyagent, peu de temps, à cause du lien avec leur arbre, mais elles le font quand même. Passant une main dans mes cheveux déjà défait à cause de leur finesse, je passais derrière le comptoire, et venais à sa rencontre.
-Bien le bonjour, la saluais-je, qu'est ce que je vous sers ?

Je lui servis mon habituel sourire, la tête légèrement penchée. Je la détaillais, la dernière fois j'en n'avais pas eu l'occasion. Ses traits étaient vraiment fins, une vraie dryade. Pourtant, quelque chose clochait, dans son attitude, et je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus, bien que j'aurais bien aimé poser les miens sur elle.
Mes doigts s'agitèrent sur le bois du bar, j'attendais sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Sep - 22:54

Je tirais la langue à Fin' joueur, puis suivait le chat du coin de l'oeil alors que les deux compagnes disparaissait.
"Je n'aime pas beaucoup ça. Quelque chose me dit que je vais avoir un appel très rapidement." Je jouais distrait avec ma tasse de café. "Déjà qu'une elfe enceinte c'est pas courant, mais t'aurais pensé qu'elle serrait accompagné quand même. C'est louche..."
C'était plus fort que moi ça, toujours intéressé par les énigmes difficiles à résoudre. Qu'est ce que j'y pouvais ça avait été mon métier durant des lustres, finalement peut-être que détective privé ça me correspondrait mieux que de retourner travailler dans une forge ? Bah ! Déjà trouve toi un toit stable mon gars, t'as de quoi te le payer. Et après tu verras bien.
Je secouais la tête, comme pour éclaircir mes idées et regardais autour de moi. J’avais entendu quelqu’un s’installer pas loin mais n’y avais pas vraiment fais attention. Maintenant si, parce que la personne assise pas trop loin était vraiment belle. Une dryade et vraiment trop jolie pour être légale. J’avais trop regardé pour être poli aussi la saluais-je d’un hochement de tête, mais elle avait l’air de regarder au travers de moi et je compris que c’était Fin’ qu’elle attendait. Ah la fameuse dryade dont il avait parlé.
Ma gorgée de café avait un goût âcre dans ma bouche et j’avais un nœud dans le ventre. Les lèvres légèrement pincées je me levais, traversait la salle et pris les escaliers. Une fois sûr que personne n’était en vue je grimpais les marches deux à deux et trouvais rapidement la porte 27. Dans ma chambre le lit était fait parfaitement au carré avec mes affaires dessus. Je m’assis sur le bord du lit, me prenant la tête dans les mains et rigolais ironiquement.
"Putain, quel con…"
Je n’aurais pas du revenir finalement, j’avais pensé que ça aurait été comme avant mais je m’étais salement trompé. Ce n’était pas la faute de Fin mais la mienne, et j’aurais mieux fait de rester à l’écart. Trouver une jolie fille et oublier tout ça, faire semblant.
Je me maudis en sentant des larmes sur mes doigts, ma cicatrice me grattait et j’arrachais mon bandeau, le balançant de l’autre coté de la pièce et relevait la tête.
Cruel.
Cruel d’avoir mit le miroir là. Juste devant le pied du lit. Là ou je pouvait voir exactement le reste de mon visage. Les traces de griffes qui partaient de mon front et qui divisait mon sourcil gauche en trois. Mais ce n’était pas ça qui m’avait enlevé mon œil. Le frisson remonta le long de mon dos, involontaire. Un profond puit de dégoût aussi. Elle avait toujours été fétichiste, enfin c’est ce que me disait Kurag à chaque fois qu’il en avait l’occasion. Histoire d’enfoncer le couteau encore plus loin. J’avais l’horrible privilège d’avoir une partie de moi parmi sa collection. Dans un beau bocal rempli de liquide, charmant vraiment.
J’avais envie de briser le miroir, de balancer la première chose qui serrait sous ma main dessus, mais ça n’aurait pas aidé. A la place je me laissait tomber en arrière sur le lit et fouillait dans mes affaires jusqu’à retrouver la longue dague que m’avait faite mon père. Celle qu’il avait forgée de ses mains, la dernière qu’il ait jamais faite avant de mourir. Avant que moi je ne commence à forger, sous l’emprise du Consort pour mes frères et sœurs les sidhes. Je m’enroulais littéralement autour, les mains sur le plat de la lame, la pointe entre les genoux et le front sur la garde. Si j’inspirait profondément et fermais l'oeil, je pouvais revoir les plaines verdoyantes du premier sithin, là ou j’avais grandi. Là ou j’avais appris à tisser avec ma magie, à débourrer mon premier poulain, à forger ma première épée, à me battre et où j’avais fais professeur à mon tour.
Je pouvais facilement imaginer les hautes herbes me chatouillant la paume des mains alors que je courrais, gamin, et ensuite guerrier, vers ma famille ou vers mon premier combat. Dans un état quasi hypnotique je me couvrais le visage avec les cheveux, enfin dans le noir je repartais.




Dernière édition par le Lun 3 Sep - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Sep - 23:18

Cer'ril rougit violement quand il se planta devant lui. Il répondit un bonjour à peine audible, tordant ses doigts encore plus nerveusement.
Il respira à fond, et releva la tête, tâchant de regarder l'elfe sans trop rougir, et de parler sans balbutier des choses incompréhensibles.

-Je... je, il se râcla la gorge, je voudrais un petit déjeuné s'il vous plait...

Il avait conscience d'être parfaitement ridicule, mais une fois de plus, il perdait tous ses moyens. Incapable de soutenir son regard encore une fois, il détourna la tête, et s'apperçu que le sidhe au comptoire n'était plus là. L'autre homme ne faisait attention qu'à son petit déjeuné. Au moins, il ne serait pas ridicule devant une salle bondée. Ses doigts trituraient maintenant les sangles de son sac de voyage. Ses pieds se croisèrent et se décroisèrent sur la barre du tabouret.
Cerr'ril essaya vainement de se calmer, mais les battements de son coeur étaient assourdissant, lui donnant l'impression que l'organe voulait sortir de sa poitrine. C'était douloureux, trop douloureux. Son estomac grognait, et lui faisait mal. Il porta ses mains à son ventre, et grimaça de douleur, quand celle-ci arriva en vague. Il n'aurait pas dû manger les fruits qu'il avait trouvé sur la route. Le dryade se sentait suer, et son ventre menaçait de le tuer. Gémissant, et incapable de tenir assis, Cer'ril s'effondra, la tête lui tournant.
Non, vraiment, il n'aurait pas dû manger les fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Sep - 23:35

-Mademoiselle ?

J'avais eu droit à la même chose que la dernière fois, une réponse un peu imprécise. Un petit déjeuné certes, mais avec quoi dedans ? J'avais donc demandé, et n'obtenant pas de réponse, je m'étais penché pour voir son visage. Elle était cramoisie, et pourtant, quelque chose me gênait.

-Mademoiselle ? repètais-je inquiet, est ce que ça va ? Mademoiselle ? Hey ! Mademoiselle !
Je sautais par dessus le comptoire, le faisant d'une main, finalement je n'étais pas encore rouillé ! Ah ah ! Bon trève de plaisantrie dear Fin' y'a une demoiselle en détresse qu'il faut que tu aides.
Elle s'était royalement écroulée sur le sol. Je la retournais doucement, elle était crispée, avec les mains sur son ventre, mais inconsciente. Eh merde ! Je la secouais doucement.
-Hey mademoiselle ! réitérais-je pour la énième fois.
Je me penchais sur elle. Pouaaa ! L'odeur de poison me chatouilla les narines, je reculais. Je devais la faire vomir. Ni une ni deux, je balançais son sac derrière le comptoire, manquerait plus qu'on lui pique pour courronner le tout. La prenant sans ménagement dans mes bras, je passais dans la cuisine, me cognant le dos aux portes battantes pour éviter de les lui coller dans la tronche. Je la soutenais près de l'évier, heureusement vide, alléluia ! Et j'enserrais sa poitrine d'un bras, la tenant penchée au dessus. Je glissais les doigts de ma main libre dans sa bouche. J'obtins une vague réaction. Je les mis plus profond, j'eu droit à un haut de coeur. Je frissonnais, et recommançais, en pressant son ventre contre le bord de l'évier. Je retirais ma main à temps. Elle vomit de la bile mélangée à des baies noirâtres à peine mâchées. Des larmes perlèrent à ses yeux, la pauvre devait littéralement se vider de ses tripes, à en juger ses crispations, et les tremblements. Je murmurais des paroles apaisantes, d'une vieille chanson qui me venaient à l'esprit, tout en la tenant fermement.
Une fois le spasme finit, elle cracha encore un peu, et ses jambes vacillèrent. Je glissais au sol avec elle. Alors mes yeux, dans un élan, parfaitement mâle, certes, mais involontaire, glissèrent jusqu'à l'ouverture béante du kimono. Et là...

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Je poussais donc un hurlement de surprise à réveiller un mort ! La dryade ! La dryade était non pas une, mais UN dryade ! Bordel de shit ! Je m'étais fait avoir comme un novice ! Pourtant, il était réellement mignon. Gné ?
Je le relevais, et lui collais un verre d'eau dans la tronche, histoire de le réveiller. Je suivis quelques gouttes jusque dans l'ouverture. Argh ! Je secouais la tête, et l'asseyais contre le meuble de l'évier. Je ne réprimais pas une grimace de dégout face au contenu du baquet en métal. J'ouvrais l'eau, et nettoyais rapidement, avant de servir un verre d'eau au dryade, qui devait avoir la gorge en feu, en plus d'être sonné.
-Hey... ça va mieux ? demandais-je doucement en lui tendant le verre, bien qu'encore choqué.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Sep - 23:54

Cer'ril s'était senti trimballé dans tous les sens, avant d'avoir vraiment mal. Il avait vomit comme un dératé. Non, on l'avait forcé à le faire. Il s'était arraché la gorge, et elle grattait et piquait en même temps, avec le goût amer de la bile, c'était insupportable. Il détestait être malade, parce que de constution fragile, il tombait facilement. Il n'avait plus mal, mais il se sentait vidé, et ses yeux étaient brouillés par ses larmes de douleur.

Aspergé d'eau froide, il se redressa d'un bon, et toussa comme un perdu. Quelqu'un l'appuya contre un mur. Il se frotta les yeux et regarda Finarfin. Il n'eut pas le temps rougir, et attrapa le verre d'eau qu'il lui tendait. L'avalant avec précaution, Cer'ril apprécia la fraîcheur de l'eau dans sa gorge en feu, l'apaisant efficacement. Il reposa le verre par terre. Le dryade entre deux toussottements réussi à répondre à la question de l'aubergiste qu'il aimait tant.
-M-merci... je crois que ça va m-mieux...
Sa voix était éraillée, et il se râcla la gorge, rammenant un reste de bile. Il grimaça, et reprit le verre d'eau à moitié vide, et le termina pour chasser le gout immonde qu'il avait dans la bouche. Cer'ril avait bien cru qu'il y passerait, et il s'en sortait avec une situation ridicule et gênante, et avec des vêtements trempés, ça aurait pu être pire. Il se jura ne plus manger des baies qu'il ne connaissait pas.
Cer'ril remarqua qu'en plus d'être mouillé, il était débraillé. Refermant son kimono, il tenta de se relever sans autre succès que de s'affaler sur son sauveur, à qui il devait maintenant deux fois la vie. Ses mains s'accrochèrent aux vêtements de l'elfe, et la digue se fendilla. Agiter de tremblement, il ravala ses sanglots, en vain. Cer'ril éclata, et se mit à pleurer, évacuant toute sa tension, la peur irraisonnée qu'il avait ressentit tout au long de son trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 4 Sep - 0:22

J'allais mettre le verre sur la table, quand je remarquais qu'il cherchait à se lever. J'essayais de l'en disuader.
-Hey ! Vous ne dev...Oumph !

Je venais donc de le prendre sur la tronche, puisque je n'avais pas eu le temps de l'empêcher d'essayer de se lever. Il venait de se vider, il avait été secoué de tremblement, et pourtant, quelqu'un de conscient serait resté assis, et aurait attendu de se sentir mieux avant d'essayer de partir, mais lui non ! En même temps, un dryade qui bouffe des baies empoisonnées c'était pas courrant, et encore moins...
Je fus pris au dépourvu une fois de plus. Il avait éclater en sanglot. Eh merde. Je le berçais doucement, carressant ses cheveux, cherchant à calmer son chagrin, qui devait être dû à la fatigue, et à ce... Bizarre ça me rappelait quelque chose. Je baissais les yeux pour le détailler encore plus attentivement. Ses yeux rougis, ses cheveux en bataille, et la mine défraîchie. J'écarquillais les yeux, on aurait dit le gamin que j'avais aider, lors d'une de mes descentes dans le sud, déjà rare, mais exceptionnelle, à l'époque où j'avais dû y aller pour rapatrier un cadavre d'un de mes confrères, j'avais été mandé, et forcé de fermer mon auberge le temps de se voyage. J'avais mal dormi, et pire encore quand j'avais entendu les cris dans la chambre d'à coté. J'avais entendu des coups, mais je me devais d'être discret, alors je n'avais rien fait. Mais quand j'avais entendu des pleurs, je n'avais pas pu m'empêcher d'ouvrir la porte, et de voir. J'avais trouvé un gamin couvert d'ecchymoses, à moitié nu, recroquevillé sur le pallier de la chambre voisine. J'avais été pris de pitié, et je l'avais invité dans ma chambre. Je lui avais laissé le lit, et de l'argent pour éviter qu'il se fasse taper dessus par son employeur, ses activités ne faisant aucun doute.
Je n'aurais jamais cru prendre le gosse pour une dryade. Merde alors, j'étais rouillé finalement ? Pendant que je réfléchissais -enfin- je remarquais le silence qui régnait.
Beuh.
Je baissais les yeux, je découvrais un dryade silencieux, complétement perdu. Je n'imaginais même pas son voyage. Je soupirais, et comprenais pourquoi il était venu me trouver. Pour de l'aide, pourtant son attitude... Gniééééééééé ?!
Nan ! pas possible ! Et pourtant. Là, j'étais dans de beaux draps, ce qui ne m'empêcha pas de continuer à le bercer doucement. Il avait besoin d'être rassuré, et même si les clients devraient attendre, je m'occuperais du dryade chiffoné. Bah ! Oui, j'suis un sentimental finalement.
-Et cette fois ? C'est bon ? C'est mieux ? demandais-je dans un sourire, c'est quoi ton nom ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 4 Sep - 2:22

Je me forçais à revenir au présent, quittant une image d'une petite fille à la jolie frimousse, les cheveux rouge rubis et les yeux vert émeraude pétillant de malice. Ah Merry, j’aurais mieux fait de rester avec toi et de te protéger même si ça signait peut-être mon arrêt de mort.
Avec un soupir je me levais et passait dans la salle de bain, laissant ma dague sur le lit. Dans la salle de bain il n'y avait qu'un seau d'eau froide, ça ferrais l'affaire.
Tout en me lavant, je cherchais en vain une solution. Il fallait que je sorte d'ici, je ne pouvais pas rester, ou en tout cas pas chez Fin. Uriel peut-être ? Mais si il me voyait rappliquer il saurait que quelque chose n'allait pas, il poserait des questions c'était obligé. Il posait toujours des questions. Mais je pouvais faire quoi d'autre ? Je ne voulait pas quitter Celebalda, mais à un moment ou un autre ce serrait inévitable.
Je soupirais à nouveau et regardais la serviette entre mes mains avec un sourire amer. C'est con l'amour. ça vous tombe dessus comme une tonne de briques et ça fait toujours mal.
"Pauvre con..." J'adressais ça à l'abruti dans le miroir et me pinçais l'arrête du nez avec deux doigts.
Il fallait que je sorte d'ici, au moins quelques temps. Peut-être que je pourrais accompagner l'elfin à bon port ? Oui c'était une bonne idée. Mais il fallait quand même que je passe au moins une fois chez Uriel, sinon ça serrait encore plus bizarre et là j'aurais un sidhe furax aux trousses. Imaginer Uriel ronflant par le nez comme un taureau me fit doucement rire. Ca serrait pas plus mal que je passe le voir quand même.
Attrapant quelques fringues je m'habillais rapidement, passais un bandeau propre, rassemblais mes affaires et fermais la porte de ma chambre à clé.

Dans la salle il n'y avait pas signe de Fin', ni de la dryade. Un peu dégoûté malgré moi, mais me frappant mentalement mille fois, je fouillais dans mon sac et sortais ma bourse. Le payement je le glissait derrière le comptoir sous le bar, autant éviter qu'on ne le vol-eh c'était pas le sac de la dryade ? Je m'insultais dans ma tête. Pauvre con, pauvre con, pauvre con.
Saluant le seul client dans la salle qui me suivait des yeux, je sortais de l'auberge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 4 Sep - 22:45

Le dryade s'essuya les yeux, souriant faiblement.Il lâcha les vêtements de l'aubergiste, auxquels il s'était cramponné, et se recula un peu, se dégageant avec un sourire gêné. Il baissa les yeux, et rougit violement.

-M-merci, bafouilla-t-il, Cer'ril, euh je veux dire, je m'appelle Cer'ril.

Il tremblait un peu, il avait froid, et se sentait rompu. Il était en nage, les yeux en feu pour avoir pleuré comme un gamin. Au fond, aux yeux de l'elfe c'était ce qu'il était. Il pensa amèrement qu'il ne réussirait jamais. Aggripant le col de la chemise de Finarfin, il respira et se lança. Respire un bon coup, et fonce, lui avait-on répèté, ça passerait.
-Je... je sais pas si vous vous souvenez de moi, mais je... je...

Cer'ril releva la tête pour regarder l'elfe, et se mordillant la lèvre infèrieur, la gorge nouée, et l'estomac qui devait ressembler à un tas de noeuds, il se recula complètement. S'affessant sur lui même, il eut un rire nerveux. Lui qui n'avait jamais eu honte de rien, quand il faisait son métier, il était gêné de faire ça. Il se reprit, et continua en balbutiant.
-Je... voila, enfin... après ce que vous avez fait pour moi, je... je voulais vous revoir... pour vous remercier, mais je... Je vous... je vous...
Cer'ril déglutit péniblement et débita le reste de la phrase dans un souffle.
-Je vous aime ! voila ! c'est dit ! Maintenant vous pouvez me jeter, je sais que vous n'aimez pas les garçons, mais je... Enfin, je peux pas m'en empêcher. On se connait pas, mais je vous aime réellement !

Détournant les yeux, cramoisie de confusion, il avait les joues en feu, en plus d'avoir les yeux brûlant.
-Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 4 Sep - 23:09

J'ouvrais donc des yeux énormes, complètement paumé. Ouais à mon tour de l'être. Je m'étais vraiment pas attendu à ça ! Enfin si, mais j'étais pas prêt, ça devait pas se passer maintenant !
Merde.
Je soupirais, je détestais faire ça, sincèrement. Je suis pas aussi bourreau des coeurs que je le raconte, je déteste faire mal, mais je pouvais pas dire oui, parce que ça serait pire. Je pris doucement son menton entre mes doigts.
-Je suis désolé, fis-je doucement, mais je ne peux pas t'aimer comme ça.

Mon pouce essuya une de ses larmes qui commençaient à couler. J'imaginais à peine, ou très bien, ce qu'il avait pu enduré pour arriver jusqu'ici. C'était mignon, mais nous ne connaissions pas, et je venais à peine de me souvenir de ma très brève recontre avec lui.
-Je me souviens à peine de toi, repris-je toujours avec tendresse, ne pleures pas, tu ne m'aimes pas vraiment, tu me connais à peine, juste quelques heures passées ensembles, où je n'ai fait que te prêter un lit. Ecoute Cer'ril, ne pleure pas, s'il te plait. Je ne peux pas éprouver autant les sentiments que tu as pour moi, pour toi. Comprends-tu, je suis peut être un trop volage pour pouvoir avoir une relation stable pour le moment.

Je ne mentionnais pas ma peur de perdre quelqu'un jusqu'à en être anéanti.
-Cer'ril, je sais ce que tu as fait pour venir ici, alors je ne vais pas te chasser. J'ai besoin d'aide pour l'auberge, alors, en échange du gîte et du couverts, tu peux rester ici, le temps que tu voudras. C'est tout ce que je peux faire, je ne peux pas être ce que toi tu veux.
Je le lâchais, essuyant ses larmes. Je me sentais mal, affreusement mal, un verre de liqueur d'abricot serait très bien après ça. Je me levais, et fouillant dans ma poche, je lui donnais la clef d'une chambre vide, celle de ma défunte épouse, à l'époque où elle était serveuse ici. Je lui pris la main, et refermais ses doigts sur le métal froid.
-Je suis vraiment désolé Cer'ril.

Je me relevais, soupirant douloureusement. Je secouais la tête, et d'un pas décidé, je me servais un verre d'alcool fort, que j'avalais donc, cul-sec.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 4 Sep - 23:36

Son coeur se serra, ses lèvres tremblotèrent. Il n'aurait pas du faire demi-tour. Cer'ril ferma furieusement les yeux, cherchant à s'empêcher de pleurer. Pourtant, c'était l'elfe qui avait raison, c'est vrai, après tout, il s'était... Non, il l'aimait, mais...

Reniflant bruyament, Cer'ril s'essuya le nez d'un revers de manche, son poing refermé sur une clef. Reprenant courage, en songeant qu'il n'avait pas fait ce chemin pour rien, et qu'on lui offrait une chance de rependre complètement pied. Il resterait, il serrait fort. Se gonflant d'orgueil, après toutes ses années où il n'en avait eu que très peu, mais assez pour partir, le dryade serra les dents.

-Je reste, c'est bon. Merci de m'aider. Encore.
Cer'ril avait parler, le monten relever, le ton ferme. Il ne laisserait pas passer une seconde chance. Le dryade se releva, malgrès son envie de manger quelque chose, et d'aller dormir. Il leva la clé devant ses yeux, et regarda le numéro imprimé sur le métal.
-2. Premier étage je suppose, fit-il, je ne serais pas utile dans cet état, alors je vais manger, me laver, et dormir. Je vous aiderais, en retour. Je le jure.
Sans attendre, il attrapa deux tranches de pain grillé, des fruits, des bons cette fois, un petit pot de lait, et une tablette de chocolat. Sous les yeux de l'aubergiste, il passa en salle chercher son sac, qu'il trouva derrière le comptoire. Hochant la tête pour le saluer, Cer'ril s'engouffra dans les escaliers. Montant d'abord calmement, il se précipita dans jusqu'au palier. Et enfonça presque la porte de sa chambre, le refermant à clef derrière lui. Il posa avec des gestes brusques ses provisions sur un petit bureau, et se laissa tomber sur le plancher. Retenant encore un peu ses larmes, avala un peu de ce qu'il avait emporté, avant de laisser tomber sur le lit, en pleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 5 Sep - 23:05

J'étais resté abasourdi, il se ressaisissait vite le bougre. Je hochais la tête, le laissant faire.
Mais, quand j'entendis les pas se précipiter dans les escaliers, je passais une main sur mon visage, il se remettrait pas tout de suite. Je me servais un autre verre de liqueur. La chaleur de l'alcool me faisait du bien.
Je détestais vraiment faire ça, pourtant j'en avais déjà éconduit plus d'une, mais là c'était différent. Il s'était raccroché à moi, pour arriver jusqu'ici, alors, j' pouvais pas, difficilement, le jeter à la rue, et le laisser se démmerder.
Je passais de l'eau sur le visage, et nettoyais en suite l'évier en me bouchant le nez pour éviter l'odeur. Une fois que la cuisine sentait de nouveau la cuisine, je changeais de chemise rapidement, et regagnais la salle de restauration.
J'apportais un mug de café très noir à emporter au mercenaire, qui me gratifia d'un autre sourire, et surtout de quelques pièces sonnantes, avant qu'il quitte l'auberge. Il était encore tôt, et tous ceux qui avaient passé la nuit dans l'auberge n'étaient pas descendu.
Merde ! Où était Rhys ?!
J'allais ranger les pièces quand j'en avisais d'autres sur le comptoire. Je les rangeais rapidement, et montait en trombe jusqu'à la chambre 27. Fermée. Je toquais, sans recevoir de réponse, au bout de trois fois, j'ouvrais avec le passe, et découvrais une chambre vide.
-Gnié ? Qu'est ce que c'est que ce bin's ?!
Ah ben, bravo, j'parle tout seul mainant. Je réfléchissais rapidement, il devait être parti campé chez Uriel pour une raison que je ne connaissais pas, ou alors, il avait décidé de suivre l'elfe enceinte, qui l'avait peut être appelé...
Je refermais la porte, déçu qu'il ne m'ait pas dit au revoir. Je devrais changer les draps... Je rouvrais donc la porte, et défaisait le lit, attrapant aussi les serviettes usagées. Je refaisais le lit, avec des draps propres tiré d'un placard encastré dans le mur, et remettais des serviettes. Je descendais le linge "sale" qui n'avait pas beaucoup servi, et le jetais dans l'arrière cuisine, qui me servait de buandrie. Je retournais en salle, et me posais derrière le bar, attendant l'challant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 12 Sep - 21:35

Il y avait une chose que je voulais faire avant de partir, bien que ça m'embêtais de m'abaisser à suivre des conseils d'Uriel il avait quand même raison. Et même si ça détruirais quelque chose en moi si je me faisais rejeter, au moins je ne me pauserais pas de questions pendant le reste de ma vie immortelle.
Déterminé je poussais résolument la porte de l'auberge, la salle était vide mais je ne pouvais pas prendre de chances. Passant rapidement derrière le comptoir j'attrapais un Fin' abasourdit d'une main, et nous passait dans la cuisine.
Maintenant planté devant lui je ne savais plus du tout quoi dire, j'étais complètement perdu et je ne savais pas par ou commencer, ouvrant plusieurs fois la bouche et la refermant.
"Euh je....," j'inspirais profondément. "Je sais que je dois sûrement être le dernier des abruti mais...je dois savoir avant…"
Déglutissant péniblement, je ne savais vraiment plus quoi dire de pertinent alors je pris mon courage à deux mains.
Doucement je lui relevais le menton d’un doigt et m’avançais doucement, mon coeur dans la gorge. Mes lèvres frôlèrent à peine les siennes, ma lèvre inférieure glissa sur la sienne. C’était le baiser le plus chaste que j’avais partagé en des décennies et je reculais avec le coeur bayant la chamade. Pour une fois, je ne savais absolument pas comment il réagirait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 12 Sep - 22:04

Je relevais la tête, je croyais qu'il était parti. J'allais râler et lui demander des comptes sur l'habituel ton que nous utilisions pour nous parler. Mais voyant la tête qu'il faisait, je me retins.
Et ça avait l'air d'être grave, je ne pipais mot, et je me retrouvais dans la cuisine avec lui. Je penchais légèrement la tête, fronçant les sourcils.
Il semblait particulièrement perturbé, et j'allais tendre le bras pour lui poser une main compatissante sur l'épaule et lui demander ce qui n'allait pas, mais je fus pris de court.
J'écarquillais les yeux, surpris, un peu paniqué. Qu'est ce qu'il me faisait là ? Je reculais imperceptiblement. Savoir quoi ? Par Lorien, qu'est ce que c'était que ce cirque ?! MOi ? Peur ? Mais non voyons, à peine. J'allais lui demander, savoir quoi ? et là encore je fus coupé dans mon élan. Le menton entre ses doigts, je restais paralysé.
Tout sembla ralentir, et devenir comateux. J'étais comme léthargique, mes réactions, mes pensées, tout était ralenti. Ses lèvres se posèrent sur les miennes, je fermais les yeux, la seule chose dont j'étais capable.
C'était un petit baiser de rien, je lui avais déjà rouler des pelles leurs de beuveries plutôt bien parties, mais là... C'était différent. Encore heureux, j'aurais pas trouver ça drôle, déjà que j'en menais pas large.
Deux fois dans la même journée, sans compter les coups d'oeil du mercenaire, ça faisait beaucoup d'émotions en quelques heures. Je reculais en même temps que lui, cherchant un appui derrière moi. J'aggripais complétement perdu le rebord de la table derrière moi, à la limite de planter mes ongles dans le bois pour ne pas tomber. J'ouvris la bouche, aucun son ne voulu sortir. Je finis par lui en coller une, bien malgré moi hein, mais une belle quand même, à mi-chemin entre la baffe et le bourre pif.
Et j'avais l'impression qu'une éternité venait de passer. Après ce black out total, je me laissais glisser sur le sol, en proie à trop d'émotions. J'étais trop sensible, et j'avais l'impression que j'allais y passer. Tout se bousculait dans mon crâne. Je gardais une main accrochée à la table. J'étais toujours abasourdi, et préférant détourner la tête. Incapable de parler, je ne pouvais même pas lui dire que je regrettais de l'avoir frapper, mais en même temps, non je sais, réaction pas proportionnelle. Mais comprenez, deux fois de suite, à deux heures d'intervalle, moi j'peux pas !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 12 Sep - 22:53

Abasourdi par la baffe que je venais de me prendre, je portais une main à ma joue brûlante et le regardait s'effondrer par terre. J'avais vraiment été con, je n'aurais vraiment pas du essayer mais avec tout ce qu'Uriel m'avait bourré dans le crâne… Une petite part de moi y avait cru, même un court instant.
Dépité, pestant contre moi même et par dessus tout blessé, je forçais ma voix à rester le plus neutre possible même si c'était une des choses les plus difficiles à ce moment là. Je me rendais compte que je l’aimais vraiment beaucoup plus que je l’avais cru.
"Je suis désolé...A-adieu Fin'"
Il fallait que je sorte d'ici et vite, avant que le dernier fragment de ma dignité ne se réduise en poussière. Je ne pourrais pas revenir, et autant que j’aimais Celebalda je ne pourrais pas me forcer à revenir dans cette ville, c'était impossible ça faisait trop mal.
Je partis précipitamment de l'auberge, traversais les ponts et m'engouffrais sur la grande place, pleine de passants. J'avais l'impression qu'on m'avait arraché le coeur, ça me fit sourire ironiquement. Elle n'avait pas réussi à m'arracher le coeur comme elle l'avait fait avec mon oeil, mais finalement il aura suffit que d'une petite chose pour m'en donner rien que l'impression. J'avais envie de me rouler dans un coin, loin du reste du monde et de hurler, même si ça ne m'aidait pas. Mais ça faisait tellement mal, ça n'aurait pas du faire aussi mal.
Je passais la queue qui attendait pour prendre les pierres, me faisant insulter par plusieurs personnes au passage, mais qu'est ce que j'en avait à fich'. Je posais ma main gauche sur la pierre, activant deux runes et m'essuyais l'oeil moite bien malgré moi avant d'être entraîné dans le vortex du portail.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 14 Sep - 23:16

Je reprenais mes esprits trop tard, je me relevais, très élégament, c'est à dire en manquant de me casser la binette contre les portes battantes, je vous laisse imaginer ce que ça aurait donné si j'étais tombé dessus.
-RHYS !!! REVIENS ! IMbé... cil.

Je m'arrêtais, appuyé sur le bar, je m'étais fait mal en me relevant, bien fait pour ma yeule, m'enfin quand même. Il était déjà parti. J'avais pas voulu le frapper, j'aurais voulu réagir autrement. J'étais désolé, j'aurais du m'y prendre avec plus de diplomatie. Je déglutissais péniblement. Il devait déjà être en bas, ça coure vite un sidhe unseelie vous savez ? Ouais, même pour un elfe. Je soupirais. Pas d'alcool cette fois, juste du café, ça irait.
Je repassais en cuisine, et réchauffais le café noir de ce matin, que j'avalais sans sucre ni lait. C'était déjà mieux. Je refoulais tout, et carrant les épaules, j'allais servir le reste de mes clients dignement, et sans rien laisser paraitre. Une habitude.
La porte de l'auberge s'ouvrit, et collant mon éternel sourire sur mon visage, j'allais à la rencontre des nouveaux clients qui venaient d'entrer...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 30 Sep - 23:35

J'avais donc entrainé Gogram jusque chez Fin', et celui-ci avait une drôle de tronche, soit c'était le fait de me voir, soit...
Beuh. Rhys ? Where are-you ? Did Finarfin break you ?
Errr... hum.
-Ben alors, t'en tire une de ses tronches ? On dirait que tu viens de voir des fantômes. Même pas un bonjour pour saluer ton vieux coupaing ! J'suis déçu. J'en perd mon elfique. Je te présente Gogram, et non, toi et Rhys ne vous trompez pas, il vit avec moi, et oui Mr Libido est casé, le sujet est clos. Allez souris ! C'est quoi le plat du jour pour ce midi ?

J'entrainais Gogram au bar, il devait se sentir paumé, et un peu décontenancé. Bah, il devait avoir l'habitude avec moi maintenant. Uriel champion de le monde, chieur toutes catégories confondue. Il s'intalla sur un des tabourets ouvragés qu'il avait toujours apprécié, et surtout qu'il avait adoré en arrivant ici pour la première fois. Il y a quelques années maintenant, et revenir dans l'auberge, c'était un petit bout de nostalgie d'un temps passé.
Mais, revenons-en au sujet principal, Rhys ne se pointant pas, il avait du se faire jeter. Et Finarfin avait l'air pertubé. Bon, il mangerait, et en suite, il poserait des questions.



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 1 Oct - 22:55

Gogram suivit calmement Uriel dans l'auberge, auberge décorée avec beaucoup de goût d'ailleurs. Il soupira amusé et exaspéré par ce qu'Uriel considérait comme un 'bonjour'. C'était pas étonnant qu'il soit un des sujets de conversations préférés de la ville hein et très modeste en plus. Mr Libido ? Ouaaaaais et lui c'était l'héritier du thrône Unseelie. Comment est ce qu'il arrivait à se mettre dans des situations pareilles ?
-Sigh-
Secouant la tête, et dégageant les mèches dans ses yeux il s'installa au bar.
L'aubergiste, l'elfe, enfin celui qui devait s'appeler Finarfin avait l'air parfaitement à l'aise, un masque. On ne passe pas des centaines d'années chez les Unseelies sans savoir remarquer certaines choses.
Finarfin était nerveux et il le voyait clairement, sa posture trop rigide, les traits un peu tirés, et les yeux qui sautaient partout quand personne ne semblait regarder. Mais il fallait avouer sont masque était très bon, même si un peu émoussé sur les bords. Il donna un petit coup de coude à Uriel et pointa l'aubergiste du menton en chuchotant.
"Il est mal à l'aise."
Plus une constatation qu'autre chose, Uriel avait forcement vu. Il s'accouda au bar, joignant les mains et posant le menton sur ses doigts croisés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 10 Oct - 23:07

Par les valars, j'avais droit à la totale aujourd'hui. Comment est ce que j'allais cacher... et puis merde, s'il me posait des questions, j'crois que j'vais fondre en larmes comme Cer'ril tout à l'heure. Je souriais, avec le coin de la lèvre tressautant légèrement, j'étais totalement décontenancé. Je fus donc présenté à Gogram, à qui je souriais vraiment, j'pouvais quand même me montrer sympatique. Je me râclais la gorge, le noeud qu'il y avait à l'intérieur n'en partant pas pour autant.

-Je vous apporte un plat du jour, recette d'Oldriver, galette de sarasin avec fromage, oeuf, jambon, un peu d'oignons, salade et tomates. Avec ce que vous voulez pour boire...

J'passais donc dans la cuisine, lieu faditique, est ce que j'allais encore avoir une merde ? Avec Uriel dans le coin c'était certain. Je m'attelais à la tâche, à savoir préparer deux plats du jour. Vite fait bien fait, j'terminais rapidement, et repassais en salle avec deux assiettes bien garnies. Je les posais devant eux, et leur filais des couverts, deux verres et je leur servai du cidre, autant éviter qu'Uriel soit bourré, et j'étais pas vraiment d'humeur à me saouler gaiement la yeule.
-Z'êtes pas obligé de tout finir, mais bon, j'suis obligé, même quantité pour tout le monde, et c'est basé sur le menu mercenaire...
J'eu un sourire fugace, mais le coeur n'y était vraiment pas. Ce que je pouvais être blonde parfois... Et toujours quand il fallait pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 12 Oct - 23:11

Je ne pu que saliver à l'idée du menu. Mon sourire ne fit que s'élargir, et je suivais des yeux l'elfe jusqu'à ce qu'il disparaisse derrière les portes battantes.
Je soupirais. Rhys avait foiré cet imbécile. Il suffisait de sauter sur les gens. Je jetais un regard en biais à Gogram assis à coté de moi, toujours pas remis du coup du Mr Libido. Sans crier gare, comme d'habitude, je le destabilisais en enlevant ses mains de son menton, que j'attrapais pour lui voler un baiser, avant de le lâcher, le tout bien sûr en évitant de lui faire mal.
-Hum moui j'ai vu qu'il était mal à l'aise, fis-je doucement, d'habitude, il n'y a aucun entrée fracassante que le démonte... Je dirais même que c'est une des rares personnes à pouvoir me faire rougir. Je sais que ce qu'ils ont bouiné tous les deux, mais ça sent pas la rose et on entend pas les petits ziozios faire cuicui... Mouarf. J'irai voir de quoi il retourne après, mais d'abord ! Mangeons.

Quand Finarfin revint avec les deux assiettes fumantes, mon estomac trouva bon d'approuver, et donc d'émettre un gargouillement élégant.
-Merci, comme d'habitude je suppose que c'est très bon...
J'attaquais rapidement, le mélange vinaigrette salade et jaune d'oeuf chaud était délicieux, en fait, j'aimais particulièrement manger ce genre de repas, ça me rappelait un peu Alatairë...



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 17 Oct - 21:33

Gogram sirota son cidre avec une expression tout à fait neutre, mais intérieurement il était extrêmement amusé.
"Oh golly. Ca t'arrive si souvent de t'occuper des vies privées des autres ?"
L'image d'Uriel affublé de fringues de vieille et jouant les 'matchmaker' était vraiment hilarante.
"Matchmaker, matchmaker, find my a match. Find me a find, catch me a catch...."
Se retenant de rire il attaqua son assiette avec appétit, Uriel était peut-être bon en cuisine mais là... Jamais il n'avait mangé aussi vite. Il alla chasser jusqu'à la dernière feuille de salade et essuya l'assiette avec un bout de pain.
Avec une rasade de cidre derrière c'était vraiment délicieux, mais autre chose le préoccupait légèrement. En même temps tout ce qui préoccupait Uriel le préoccupait aussi.
"Tu crois vraiment que Rhys aurait tenté le coup avant de partir ? Question bête, ça se voit que oui, rien qu'à regarder ce qu'il laisse passer sous son masque et on est fixés..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Belestari
Chevalier/Paladin
avatar

Peuple : Sidhe
Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 22 Oct - 22:15

-Je pense bien... répondis-je une fois Fin' partit s'occuper de plusieurs clients, mais le problème c'est qu'il a pas dû le faire correctement. Enfin, il a dû jouer le Gentleman, mais Fin est un romantique, disons que s'il lui avait sauté dessus, ça aurait sans doute marcher. Cela dit, v'là l'rhys partit, et un aubergiste paumé, ayant une tête de déterré.

J'avalais une rasade de cidre, et reposais mon verre à coté de mon assiette vide. Je râclais le jaune d'oeuf séché avec mon couteau, tout en continuant.
-En même temps, s'il a fait un truc soft, alors qu'ils se roulent des pelles d'enfer habituellement, et parfois même pas bourrés, alors c'est sûr, ça a pas dû avoir l'effet voulu...

J'éclatais de rires en voyant soudainement son air exaspéré de Gogram, et pourtant, c'était affligeant, Rhys était vraiment bon à rien, j'aurais dû lui faire un dessin. Une minute, m'avait-il parlé d'une dryade ? Je ne voyais trace de la dîte dryade en question. Hum... Peut être dans une des chambres ? De toutes façons, je devrais parler avec Finarfin, il avait l'air vraiment secoué, plus que d'habitude, et pas dans le même sens. Je devais réparer les dégats que j'avais provoqué...
-Bah j'irai discuter un peu avec lui après...



Mage Pride
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 1 Nov - 19:36

Je revenais avec deux coupes glacées pour le dessert d'Uriel et Gogram, puisque c'était comme ça que s'appelait celui qui semblait avoir calmer Uriel. Le pauvre devait en voir des vertes et des pas mûres tous les jours. Le sidhe était du genre insatiable. Pas pour rien qu'on l'appelait Mr. Libido.
Je posais les deux Dame Blanche, et débarassais les assiettes vides en échange. Je n'avais vraiment pas le courage de regarder mon vieil ami en face. Je pense d'ici quelques minutes, il se pointerait dans la cuisine.
A croire que c'était le lieu le plus important de sa vie depuis ce matin. Oh my... Et ça serait jamais fini.
J'irais voir Cer'ril après, je m'en voulais de l'avoir laisser monter en pleurs. Mais dans quoi je m'étais fourré ? Nulle part aujourd'hui, comme ses derniers mois, hélas. Euh non, non, heureusement ! J'aurais encore plus de problèmes maintenant.

Je me rendais dans la cuisine, attendant, la venue d'Uriel, qui devait se poser des questions sur ma tête de déterré. Cela dit, être déprimé n'allait pas m'empêcher de lui coller un pain s'il allait trop loin. Je n'étais pas d'humeur. Je posais la vaisselle dans l'évier, et m'appuyais contre lui. Attendant la suite.
J'allais fini par faire exorciser cette putain de cuisine, c'était trop bizarre pour être naturel autant d'évènements à la suite comme ça...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» ARIANA ; Texane dans l'âme, New Yorkaise à l'extérieur...
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Chez Finarfin-
Sauter vers: