AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 19 Juil - 22:25

Je saluais Andralis, qui sortit. Avant de jeter un regard interrogateur à Liselle. La demoiselle n'utilisait qu'en cas de besoin sa seconde vision. J'étais un peu surpris qu'elle l'ait fait aussi vite pour Andralis. J'avais dû attendre un peu plus longtemps. Allons bon, pour un peu j'en serais jaloux.
Andralis ne le savait sans doute pas, parce qu'il n'avait jamais osé aller au delà des limites de l'Inwerin, mais il ferait un malheur auprès des filles.
Je ris au commentaire de Liselle.

- C'est quelqu'un de bien. Mais qui n'a pas beaucoup de chance.

Je n'eus droit à aucune autre paroles, parce qu'un groupe de voyageurs descendaient pour manger, avant de reprendre la route, comme ils me l'avaient expliqué la veille. Avec ça, je n'avais même pas penser à Rhys. Finalement, le travail, ça payait pour occuper l'esprit ailleurs. Même si, à l'instant j'venais d'y penser. Bah.
Je servais généreusement les six personnes qui s'attablèrent. La porte s'ouvrit pour laisser entrer quatre autres personnes. Des elfes, travaillant à la construction d'Ilmarin. Le procédé était un peu compliqué, il ne fallait pas faire mal à l'arbre.
En repassant en cuisine, je laissai la porte de derrière grande ouverte, pour Andralis, qu'il n'ait pas à traverser toute la salle chargé comme une mule. Et voir des paquets de viandes, même emballés, se faire trimballer, voila qui n'avait rien d'appétissant de si bon matin.
J'en profitai pour essayer de finir mon café. Trop tard. Déjà froid, je jetai le reste de la tasse dans l'évacuation du bac de vaisselle, en grimaçant. Je grignotai un fruit, pour en chasser le goût.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 28 Juil - 19:27

Après être sortit de la taverne, je me rendit jusqu'au lieu de la livraison où un chariot remplit de viande était déjà assaillit par des marchands. Je réussi à me frayer un chemin jusqu'au fournisseur et lui demanda la commande de Finarfin. Il me montra du doigts une charrette plus petite dont personne ne s'approchait. Je remerciai le vendeur et restait un moment découragé. Ce chargement était vraiment énorme. Il me faudra plusieurs voyage. Et chaque voyage bien chargé.
Je saisit une caisse et en déposa une autre par dessus avant de les soulever et de retourner : chancelant, vers le Finarfin's. Alors qu'il ne m'avait fallut que cinq minutes pour venir jusqu'ici, il m'en couta vingts pour rentrer à la taverne. Alors que je me préparais à rentrer par l'entrée des client, je vit la porte de derrière ouverte et me décida à passer par là.
Fin devait être en train de servir ses clients car il n'était pas là. Ne sachant trop quoi faire, je déposa les caisse dans la cuisine et repartit en chercher d'autres.
Tout se déroula bien jusqu'au quatrième voyage. Alors que je grimpais avec difficulté la dernière volée de marches, un chat passa en courant entre mes jambes et je l'affalai au sol en entendant un craquement sec. La caisse que je portais s'était ouverte et une multitude de morceaux de charcuterie jonchait le sol. Alors que je ramassais chaque morceaux en les nettoyant de mon mieux, le chat revint prendre un morceaux de viande avant de s'enfuir.

-Revient ici saleté !

Mais la bête était déjà loin, fuyant avec son trophée. Je finit de ramasser la viande en grognant et apportai ce chargement. Je dus encore faire deux voyages pour terminer mon travail. Quand j'eus déposé le dernier chargement, je m'allongeai sur le sol en remplissant mes poumons.

-Quoi qu'il arrive c'est décidé...Je pars... Je ne veux plus travailler comme ça...

Au bout de quelque minutes je me décidai enfin à me lever et rejoins la grande salle.

-Je vais devoir me faire installer une nouvelle colonne vertébrale moi...et de nouvelles jambes peut être aussi...

Je m'approchais finalement de Finarfin, fidèle au poste derrière son comptoir et m'adressa à lui d'un ton las.

-Voila qui est fait. J'ai fini de tout transporter. Et presque sans accident en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 3 Aoû - 21:43

Je nettoyais frénétiquement un morceau de comptoir. Un eldarin avait mangé là, et le comptoir ne ressemblait plus vraiment à un comptoir après son passage. Je récurai donc, jusqu'à ce que je ne sente plus la graisse sous mes doigts...
"Pour nourrir votre bois, demandez à un eldarin de manger une pièce de viande bien grasse, et étalez bien la graisse tombée..." Aherm.
Mes oreilles frémirent en entendant Andralis gémir. Je souris derrière mon rideau de cheveux. Je l'avais pourtant prévenu.
Je tâtais le bois, il était propre. Andralis pouvait donc s'y installer sans crainte, ce qu'il fit.
Je le regardai amusé. L'humain semblait avoir été vidé de toute énergie. J'eus un sourire aussi hilare que compatissant. Je pris un verre derrière moi, et débouchai une bouteille de liqueur d'abricot, une de celle de fabrication maison. Je lui en servis un fond de verre. Les humains avaient parfois du mal avec l'alcool elfique. Andralis avait grandi ici, et il en avait déjà avalé des litres. Mais le but n'était pas de le rendre ivre, mais simplement de lui donner un remontant.

-Tiens, bois ça, ça te remettra d'aplomb. Je t'apporte de quoi manger. Merci encore pour le coup de main. Je donnerai ce que je te dois à la fin du service. Et une fois que je serai certain que tu as mangé.

Je laissai l'humain et le verre de liqueur, et fonçai dans la cuisine. Enfin "fonçai" c'est vite dit, l'afflux de personnes affamées avaient progressivement diminuées, aussi je n'avais pas à courir partout. Je pris, tout naturellement, et comme tout aubergiste ferait, et servis une part généreuse de poule au pot, à Andralis. Légumes, morceau de poule énorme, riz, et sauce blanche pour aider à faire passer tout ça. Je poussai le battant d'un coup de hanche expert, et déposai l'assiette fumante devant le bretteur qui venait de se taper au moins cinq aller-retour de mon auberge à la place centrale.

-Mange tant que c'est chaud. Je te sers quoi avec ça ? Un bière peut être ? demandais-je avant de faire signe à un elfe que je l'avais vu, et que j'arrivai.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 3 Aoû - 23:55

Après m'être assis devant Fin, je commençai à sentir mes muscle hurler. J'avais travailler jusqu'à l'effondrement. Jusqu'à ce que le sang dans mes veines se change en acide. Quand le tavernier me servit un verre je le but avant même de chercher à comprendre de quoi il 'agissait. Ma gorge me piqua un moment mais je sentit le liquide détendre mon être. Quand Il me parla du salaire je répondit juste d'un signe de la main pour faire comprendre qu'il n'y avait pas de problème. De toute façon je ne comptais pas bouger de ma place avant longtemps...
Quand l'elfe s'éloigna, je tournai la tête vers la salle et les toisa méchamment. Qu'ils continue à ripailler surtout, et qu'ils ne se plaignent pas de cette viande au goût de terre qui risquait de leur être servi.
Finalement, l'aubergiste revint et déposa devant moi un vrais repas comme je n'en avait pas fait depuis une éternité.

-Merci beaucoup... Je crois que... Je vais boire un jus de fruit ou... de l'eau... Je... Je dois arrêter l'alcool...

Avant que l'elfe ne me quitte pour aller servir un client, je l'attrapai pare le bras et lui dit sur un ton jovial ensommeillé.

-Plus jamais je ne tomberais dans tes pièges... Tu as essayer de me tuer avec cette livraison j'en suis certain. Méfie toi.

Puis je lâcha sa manche et le fixa en tapotant mon front avec mon index gauche. Une fois qu'il fut partit je me mit à manger lentement en. Mâchant et remâchant chaque bouchée. Qu'allais-je faire maintenant. Partir au sud c'est bien beau mais où... Je pourrais descendre par le fleuve Duinfain... Oh mais j'y réfléchirai plus tard là je risque de m'effondrer...
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 9 Aoû - 22:41

Je tapotais la main qui avait attrapé mon bras.
-Mais non voyons, où vas-tu chercher l'idée que j'voudrais te tuer mon jeune ami. Allons, ce n'est pas quelques petites marches qui vont t'avoir jusqu'à l'épuisement total.

Je partis en riant, j'allais voir l'elfe qui venait d'entrer rapidement. Je pris note de ce qu'il voulait, et je repartis au pas de course, pour servir Andralis en boisson, et l'elfe en mangeaille. Entre le jus de fruit et l'eau, il y avait ... l'eau de fraises. C'était de l'eau, mais avec un goût de fraises. Y'avait la même chose avec la framboise, et la grenade, et le citron. Mais le citron donnait une couleur étrange à l'eau... Comme si quelqu'un avait décidé de vider sa vessie, si vous voyez ce que j'veux dire... Bref je servis donc de l'eau de fraise à mon jeune ami qui piquait du nez dans son assiette. Je lui donnais une tape dans le dos, histoire que son visage ne rencontre pas ma poule au pot de manière abrupte.
-T'endors pas là, si tu veux dormir après, je te prête une chambre, ou le sofa dans mon salon là haut si tu préfères.

Poule au pot que je resservi généreusement, avec une pinte, à l'elfe. La poule était un plat qui marchait bien ici, il y avait assez de légumes, assez de féculent, viande et sauce, pour contenter tout le monde. Je ne vis trace de Demoiselle Liselle, qui devait être sortie. La dunpeal évitait le monde. Et je comprenais facilement pourquoi... Darena lui avait presque sauter dessus, peut être fuyait-elle la drow si... spontanée. Celle-ci était partie, mais la demoiselle ne le savait pas. Entre deux remplissages d'assiettes ou de verres, je préparai la somme que je devais à Andralis pour son grand service. D'ailleurs, une fois ça fait, je me précipitais pour ranger la viande.
Effectivement, il y avait eu un petit accident. De la terre, et du bois sur certains morceaux, pour une caisse. Je fronçais le nez. Je décidais que la caisse partirait pour Aériaplume, en guise de paiement pour l'oiseau de ce matin. Les Reiths, bestioles à plumes, étaient carnivores au possible, et gloutonnes, et pas très regardantes. Je poussai la caisse dans un coin.
Pour le reste, je rangeai les pièces de viandes dans la froidure qui contenait généralement ma viande...
Je sortis de la cuisine quelques minutes plus tard, en m'essuyant les mains. La salle n'avait plus besoin de moi. Ben oui, j'allais non plus tenir la fourchette et demander à ce que l'client ouvre la bouche. Aherm.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 9 Aoû - 22:56

Après que le tavernier m'est laissé, je continuai à manger. Observant la salle du coin de l'œil. Cette fois c'était la bonne... J'allais vraiment partir. Quitter cette auberge, cette ville, cette vie. Je reportai mes pensées le temps de prendre la boisson que m'apportait Fin.

-Sa devrait aller, en restant assis je reprend mes forces. Il me fallait juste quelque chose dans l'estomac.

Je repoussai la main qui revenait pour m'empêcher de sombrer dans mon assiette.

-Ne t'inquiète pas va, je ne suis plus un enfant. Occupe toi donc de ta salle qui te réclame.

Puis je replongeai dans mon futur voyage. Traverser des territoires hostiles, dormir au coin du feu...peur être avec d'autre voyageur rencontrés, me forger une réputation... Ou peut être rien de cela et finir sur un bûcher ou empaler au fond d'une forêt... C'est décidé, Quand Fin reviendra me voir, je lui annonce mon départ. Et il faudra que je lui demande de remercier demoiselle Liselle pour l'exemple qu'elle m'a donné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 10 Aoû - 8:57

Poussant la porte de l'auberge, Cer'ril se gratta la tête. Il était épuisé. Il avait laissé Dryas continuer. Continuer à chercher un ilmarin pour lui. Il avait fait tout le quartier, le palier en dessous, et celui du dessus. Jusqu'au Géant Gris le plus loin de l'auberge. Dryas voulait un endroit pour installer sa boutique. Et trop éloigné des axes -escaliers et passerelles- principaux n'était pas le meilleur endroit.
Il avait donc été absent hier, cette nuit, ils avaient dormis à la belle étoile dans un des hamacs pour touristes, et ils avaient recommencé à chercher pendant toute la matinée. Les résultats n'étant pas concluant, Cer'ril avait décidé de retourner à l'auberge. Parce qu'après tout, il travaillait ici, et vivait ici depuis qu'il avait gagné Celebalda. Et cela faisait déjà quelques mois. Et même s'il était certain que Fin avait trouvé quelqu'un pour l'aider, ça ne manquait jamais, quand il y avait plusieurs repas chauds et un peu d'argent à la clef -c'était d'ailleurs là le salaire du dryade.

Se gratter la tête lui rappela qu'il devrait tailler un peu mieux sa tignasse, dans laquelle avait poussé des fleurs de mûriers, qui donneraient de jolies mûres dans quelques semaines. Il chercha son patron d'elfe du regard, ne le trouvant pas en salle, le dryade en déduisit qu'il se trouvait en cuisines, ou bien à l'étage. Quelques habitués le saluèrent, les vieilles dames du quartier -qui l'adoraient au passage- lui demandèrent si lui et son compagnon avaient trouvé un ilmarin pour eux. Cer'ril répondit par la négative, mais avec le sourire.
Il devait aller changer de vêtements, enfin remettre de l'ordre dans sa tenue, en suite, il s'occuperait de la plonge, et de nettoyer la salle quand celle-ci se viderait.
En passant près du bar, il remarqua l'albinos. C'était un humain, Fin le lui avait dit. Un habitué, qui venait plutôt le soir, noyer sa journée dans l'alcool. En journée, il était plutôt sympathique, enfin un peu comme tout le monde dans un endroit bondé de monde. Et il connaissait bien Finarfin, et celui-ci le connaissait bien. Ce qui disait à Cer'ril qu'il pouvait lui faire confiance. Il n'y avait pas non plus de traces de Dame Liselle. La dunpeal et lui avaient discuté littérature. Même aveugle, elle connaissait ses classiques. Et par coeur. Chaque ligne sur le bout des doigts.
Cer'ril salua Andralis, et passa derrière. Il signala à Fin qu'il était revenu, et qu'il alla se faire un brin de toilette, et qu'il descendrait nettoyer juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 10 Aoû - 9:05

J'étais content que Cer'ril soit rentré, je n'aurai pas à faire la vaisselle, ni même à balayer la salle, après avoir récurer les tables. Propreté était le mot d'ordre ici. Je n'aurai jamais aimé mangé sur une table ressemblant à une auge à cochon, ou dormir dans un lit ressemblant à un box d'écurie mal lavé. Mais si je pouvais être dispensé de faire le ménage, cela m'arrangeait quand même.
Je ferais la lessive, et passerais dans les chambres, voir s'il n'y avait pas de choses à nettoyer, ou des draps à changer, remettre des serviettes propres, enfin, le truc habituel. Avant de sortir des cuisines, j'attrapais une part de tarte.
Une fois de retour en salle, je me plantai devant Andralis, et posai l'assiette avec le dessert devant lui. J'avais dit un repas, et repas n'en était pas un s'il n'y avait pas de dessert.

-Goûte moi ça, tu m'en diras des nouvelles mon ami. Faites maison bien sûr, avec mes petites mains.

Je me se servis à boire, et resservis Andralis par la même occasion. L'albinos était moins fatigué que tout à l'heure. Manger l'avait requinqué. Et il y avait autre chose. Il se tenait plus droit, comme s'il avait pris une résolution. Je sortis aussi une petite bourse avec l'argent que je lui devais. Après tout, dix caisses de viande à monter d'en bas jusqu'ici... Andralis méritait un salaire digne de ce nom.
-Tiens, c'est ce que je te dois. Quinze pièces d'or, vingt en argent, et quelques sous de cuivre, si t'as besoin de monnaie. T'es peut être plus un môme. Mais pense à ne pas mettre tout l'argent au même endroit. Si jamais tu te fais détrousser, ou voler.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 10 Aoû - 10:54

Je rendais la politesse au serveur avant de me rendre compte que je connaissais pas son nom. Depuis que je viens ici, je ne l'avais vu que le soir...Et il est bien rare que je soit en état de rencontrer quelqu'un le soir... Quand Fin revint avec une par de tarte j'ouvris la boche pour parler mais sa question me fit sourire et je me dit que j'avais bien le temps de lui parler.

-Je vais faire honneur à ta pâtisserie !

Je mordit dedans. J'avais rarement mangé de dessert lors de mes repas : constitué le plus souvent de viande, de viande et de quelques fruits. C'était un délice bien entendu. Je terminai la part en quelques bouchés puis releva la tête pour écouter Fin et recevoir la bourse. Même si c'était plutôt une somme dérisoire pour la plus part des travailleur. Je crois bien que c'était la première fois que je possédais une telle somme, d'ailleurs, aussi loin que je cherche je ne crois pas avoir déjà posséder de pièces d'or... Finalement le travail difficile paye bien mieux que le gibier que je ramène...

-Merci beaucoup Fin, je suivrai ton conseil.

Je rangea la bourse dans une poche intérieur de ma tunique avant de relever ma tête vers le tavernier.

-Je crois bien, que tu est la seule personne de Celebalda que je considère comme un ami. Et je ne vois personne d'autre à qui dire ça.

Je posai un coude sur la table le poing fermé au niveau de mon visage avant de continuer.

-C'est décidé je pars. Demain à l'aube je quitte cette belle capitale pour le sud. Surement en prenant un bateau au lac d'or blanc et descendre le long du fleuve jusqu'à... Armenelos si je me souviens bien. Puis j'aviserai là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Liselle de Mandiargues
Prostitué


Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Nombre de messages : 21
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 14 Aoû - 11:51

Liselle revint une fois certaine que l'auberge s'était vidée, et qu'il ne devait rester que quelques personnes en salle. Elle avait demandé l'heure à un passant, et sa réponse, lui avait indiquée que le début de l'après midi était déjà bien entamée. Elle avait écrit la réponse à la lettre de son frère, et elle avait appelé la chouette qui leur servait d'oiseau messager. Elle lui avait confié le message, et l'oiseau s'était envolé.

Elle entra doucement, comme à son habitude. La dunpeal sortait juste après son petit déjeuné, et ne revenait qu'en début d'après midi. Elle se dirigea sans rencontrer d'obstacle, si n'est quelques personnes sortant, qu'elle évita souplement, pour gagner le bar. Après avoir tâtonner pour trouver le bord du comptoir, Liselle posa son écritoire et son petit sac contenant un peu d'argent, et de quoi écrire. Elle tâtonna pour trouver un tabouret. Elle grimpa sur son siège, remuant un peu pour s'installer confortablement. La dunpeal entendit Andralis, parler de son départ.
Lui qui n'était pas sûr de vouloir partir, enfin d'en avoir le courage, venait de se décider. Liselle repoussa une mèche de cheveux qui tombaient sur son visage. Même si elle ne voyait pas, ses cheveux lui chatouillaient le nez, et c'était gênant.
Elle pencha la tête sur le coté, un doux sourire apparaissant sur son visage.
- Je vois que vous avez pris votre décision, fit-elle doucement à l'adresse d'Andralis, si vous descendez le fleuve. Arrêtez vous à Fainros, la ville vaut le détour. Après, ce sera l'embouchure, et Armenelos...

Liselle avait presque prit un air rêveur en parlant. Elle avait aimé les odeurs du Wicked Market à Fainros, et celle des quais et rues bondées d'Armenelos où des gens venus des quatre coins d'Inwilis se côtoyaient sans la moindre altercation.
-Peut être nous croiserons nous, quand je descendrai moi aussi, à nouveau vers le Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 14 Aoû - 13:11

Je n'avais pas entendu la Dunpeal approcher et sursautai quand elle me parla. Déséquilibré, je finit par avoir une rencontre brutale avec le sol qui finit de me réveiller. Pourquoi tant de malheurs... Avec un sourire gêné, je me rassit en me grattant le derrière du crâne.

-J'y penserai. Et je me dois de vous remercier pour m'avoir permis d'enfin me décider à partir.

J'attrapai mon paquet de Ligth Angel et en tirai une cigarette que je me mis au coin des lèvres avant de l'allumer. Elle avait raison. Puisque je descend vers le Sud et que je ne suis pas pressé. Autant m'arrêter en route dans les villes et autre endroit qui en vaille la peine.

-J'espère bien vous recroiser en effet. Où irez vous dans le sud ?

Je m'étirai avant de reprendre la parole.

-Je pense partir demain. J'ai déjà parler au Batelier qui est client de notre ami ici présent. Alors je pense pouvoir rester ici avec vous à discuter si cela ne vous dérange pas de me parler du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Liselle de Mandiargues
Prostitué


Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Nombre de messages : 21
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 14 Aoû - 17:12

Liselle sursauta en entendant le bruit de la chute. Elle pivota rapidement sur son tabouret, de façon à avoir Andralis en face d'elle.
Un pied sur la barre du tabouret, elle fut rassurée, et n'eut pas à descendre pour l'aider à se relever, puisqu'il le fit tout seul. La dunpeal se sentit un peu gênée de l'avoir surpris. Elle était silencieuse, assez pour qu'on ne la remarque pas. Andralis ne l'avait pas entendu s'assoir juste à coté. Une fois qu'il fut assis, Liselle chercha sa main à tâtons, une fois celle-ci trouvée, elle la serra brièvement.
-Ç-ça va ? Vous ne vous êtes pas fait mal ? Je ne voulais pas vous faire peur.

La dunpeal enregistra après ce qu'il avait dit. Elle écarquilla les yeux, avant de secouer la tête. Elle ne pensait pas avoir fait autant d'effet rien qu'en parlant quelques minutes avec Andralis. Liselle se demanda si elle ne venait pas de précipiter les choses pour l'humain, qui ce matin, avait eu l'air plutôt abattu en parlant de voyage.

-Je crois que je n'y suis pas pour grand chose. Vous vouliez partir depuis longtemps déjà. J'irai sans doute rejoindre une... amie, qui m'a proposé de travailler pour elle. Je ne peux pas toujours dépendre de mon frère. Je suppose que j'irai là où elle ira, puisqu'elle est boutiquière ambulante.

Liselle venait de réfléchir à l'offre de Darena, la drow l'avait un peu bousculée, et surtout, elle lui avait fait peur, mais finalement, sa proposition n'était pas si mauvaise. Et Liselle ne saurait quoi faire une fois après avoir vu Dangweth. Il lui manquait l'oiseau pour envoyer sa réponse écrite à Darena. Finarfin saurait sans aucun doute l'aider à résoudre ce petit problème technique. Comme l'autre d'ailleurs. Avant de répondre à Andralis, elle se tourna vers l'aubergiste.

-Je prendrai bien de votre plat du jour maitre Finarfin, s'il vous en reste. Avec de l'eau fraîche, s'il vous plait.
Liselle répondit en suite à Andralis.
-Dès demain ? Vous êtes plutôt pressé, alors je crois que oui, je vais vous parler du Sud. Dépendant de jusqu'où vous compter aller.

Elle poussa son écritoire un peu plus loin, et elle accrocha son petit sac à sa cheville, une habitude, si quelqu'un tentait de le prendre, le sac resterait coincé autour de sa cheville. Même si le Finarfin's était une auberge sûre, les habitudes sont dures à perdre. Et Liselle pensait, depuis ce fameux jour, qu'il fallait toujours être prêt, à toutes les éventualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 14 Aoû - 21:15

Andralis tapota la main de Liselle pour lui faire comprend que ce n'était rien.

-Ne vous inquiétez donc pas. J'ai l'habitude de faire des chute comme ça. Je crois bien avoir quelques troubles de l'équilibre. Heureusement, je suis assez solide.

Toujours en fumant je regardait cette femme qui m'avait parlés de ses secret et avait écoutée les miens alors que nous venions de nous rencontrer . J'espérais bien la recroiser en effet. Et si je n'avais pas peur de revenir sur ma décision, j'aurais attendu pour voyager avec elle vers le sud.

-Ce doit être une vie intéressante que de parcourir le pays pour gagner sa vie...

Quand la demoiselle me demanda si ce n'était pas précipité. Je me mit à rire de moi même.

-Si je ne pars pas demain, je ne partirai jamais.

Je réfléchit un moment aux endroits que j'avais voulu voir dans le sud. Et surtout à l'endroit ou je pourrais rencontrer ma sœur. Mais c'était vraiment l'extrême sud j'aurais du temps avant d'y parvenir...

-Ma destination finale est Zeichen. Où j'espère retrouver ma sœur. Une vision globale des terres du sud sera utile.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 22 Aoû - 22:00

Je roulais des yeux en voyant Andralis tomber de son siège. C'était l'humain le plus maladroit, que j'ai pu rencontrer durant ma vie déjà bien remplie. Il avait grandi ici, et j'avais pu voir l'évolution, mais parfois, Andralis semblait retomber en enfance. Un chasseur réussissant à se faire surprendre, y'avait de quoi rire. Enfin, quand il n'était pas dans son élément, le jeune homme faisait souvent des bourdes.
Liselle eut l'air tout aussi désolé que j'aurai pu l'être, si j'avais été à l'origine de la chute. Je m'éloignai un peu, débarrasser les tables ne se faisait pas tout seul, et Cer'ril était encore à l'étage. Le Dryade revenait de son escapade avec mon ancien videur, et je comprenais parfaitement qu'il veuille se nettoyer et se changer, avant de paraitre en public.
La jolie Liselle me demanda de la nourriture. J'aurai déjà dû y penser, et être en train de la servir. La dunpeal n'aimant pas vraiment la foule, elle mangeait pendant les heures creuses, où il n'y avait personne. Et le soir, elle mangeait en général dans sa chambre.

Je m'éclipsai en cuisine, et revint avec l'assiette bien remplie, et fumante. Et un verre, que je remplis d'eau fraîche.
-Bon appétit. Attention c'est très chaud.

Je fis demi-tour, ramassai l'assiette à dessert vide, Andralis ayant manger sa part de tarte. Je repassai donc en cuisine, laissant les portes battantes battre après mon passage un peu violent. Puisque Andralis partait demain, me dis-je tout en mettant l'assiette et la cuiller dans le bac à vaisselle, autant lui préparer quelques provisions. Car j'imaginai bien l'humain, emporter trop peu à manger, ne comptant que sur sa chasse. Ou bien alors, trop à manger, de peur de manger. Ou alors rien du tout.
Je pris donc un sac de toile, un des sacs ensorcelés pour éviter qu'ils prennent l'eau, si jamais il venait à subir la pluie, ou bien un plongeon accidentel. Je me glissai vers la partie où je gardai les denrées pour les voyageurs, et commençai à remplir le sac.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liselle de Mandiargues
Prostitué


Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Nombre de messages : 21
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 22 Aoû - 22:19

-Je comprends, fit doucement la dunpeal, il vaut mieux partir, quand la résolution est encore là.

Liselle s'interrompit le temps que Finarfin la serve. Elle avait entendu les portes de la cuisine, et surtout, son nez avait capté l'odeur alléchante du plat préparé. Elle entendit l'eau couler dans un verre. Elle remercia l'elfe, et avala rapidement deux bonnes fourchettes, et fit glisser le tout avec une gorgée d'eau. Son estomac se calma. Malgré le couvert des arbres, elle avait pu sentir l'effet du soleil. Habituellement, elle ne souffrait pas, ou peu du syndrome de la chaleur, mais son organisme semblait réclamer à manger, dès qu'elle passait du temps dehors, en plein jour.
-Zeichen ? Je n'y suis jamais allée. Mon frère m'a dit que c'était une ville d'une grande beauté, pleine de majesté.

La femme reprit encore peu de nourriture, délicieusement bonne, après avoir, cette fois, soufflé, pour éviter de se brûler. Andralis attendait qu'elle lui raconte comment arriver jusqu'à Zeichen. Et s'il n'était jamais parti, alors, oui, il avait besoin de savoir.
-Descendez le fleuve Duinfain, et quand vous serez à Armenelos, prenez soit un aéronef, ou bien un des navires qui traversent régulièrement la Mer du Milieu. Vous arriverez jusqu'à Fendassë. Là, vous avez le choix... La Piste Brune, qu'empruntent les caravanes et les coursiers, qui traverse les Plaines de Sables, et passe tout près de la cité fantôme d'Alatairë. Sois, vous continuez en Aéronef.... L'étape suivante c'est Emaine Macha, la ville accrochée au flanc de la montagne. Vous devrez passer le col de l'Eredmorn, et là, vous serez plus proche que jamais de Zeichen...

Elle mangea encore, et but encore, s'humectant les lèvres, et se rassasiant convenablement. Liselle lui laissa aussi un peu de temps pour tout enregistrer.
-Là, vous irez à Cemenwin, la cité-Etat... Je vous conseille de ne jamais jouer aux jeux de hasard, ou de marcher sur les pieds de quelqu'un. Le Dies Irae est un bon établissement, pour passer la nuit. Le propriétaire est un dunpeal, comme moi. Il fait régner son règlement dans son hotel. De là, il y a toujours l'Aéronef, ou bien la route.
Pour arriver jusqu'à Hitokage, capitale de la contrée de Morna, il faut passer par les grandes plaines, et la vallée du Mokosh. C'est une ville incroyable, mais je ne sais si... c'est toujours le cas. J'ai entendu dire qu'il y avait eu un coup d'état, et que l'ordre venait seulement d'être rétabli. Mais vous n'avez pas besoin de vous y arrêtez, si vous avez suffisamment de vivres. Et suivez le fleuve Mokosh, il vous conduira jusqu'aux Gorges de Dragica, et à l'Epine du Dragon. La route est noire, c'est facile de la repérer. Si vous la suivez, vous arriverez directement à Zeichen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 22 Aoû - 23:01

Je buvais chaque mot qui m'était dit. Une telle source d'information était une félicité pour moi qui n'avait jamais quitté le Nord et se lançait à corps perdu sur la route. Je vais avoir bien du chemin à faire et bien des choses à voir d'après cette description... En espérant qu'elle avait également raison lors de notre première conversation et l'on essaye pas de me brûler... Mais elle avait l'air confiante dans son récit et j'intégrai donc chaque information l'une après l'autre.

-Je pense bien passer par la Mer du Milieu pour découvrir cela. Fin m'as décrit sa vision de cet endroit mais j'aimerai voir ce lac géant de mes propres yeux.

Quelques mots plus tard, je fronçai les sourcil. Une cité fantôme ? Voila une histoire que Finarfin n'a jamais comté... Sa visite pourrait s'avérer intéressante. Mais avant de parler je laissa la belle demoiselle finir don récit.

-Je vois que je m'embarque là dans un bien long voyage merci de ces informations. Pourriez vous m'en dire plus sur cette cité fantôme et cette histoire de coup d'état ?

Et après quelque seconde de réflexion je commença également à m'inquiéter de ma visite de Cemenwin dont la peuplade avait l'ait susceptible.

-Et également me parler de la Cemenwin car d'après vos dires... Je ne pense pas pouvoir la visité. Mon apparence étrange et ma maladresse je risquerai de m'attirer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Liselle de Mandiargues
Prostitué


Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Nombre de messages : 21
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 23 Aoû - 12:26

La dunpeal termina son assiette rapidement, ainsi que son verre. Elle reposa ses couverts dans l'assiette, qu'elle repoussa un peu. Autant éviter de la faire tomber, si jamais elle venait à faire un geste durant la conversation. C'était la première fois que Liselle partageait ses impressions, avec un étranger. Bien sûr, Finarfin était une oreille attentive, et lui même avait de nombreux récits à raconter. Certains plus rocambolesques que d'autres, cela étant, mais la romance et l'humour font bon ménage avec les histoires de voyage.

-La traversée de la Mer du Milieu est longue, même si d'Armenelos à Fendassë, c'est là le chemin le plus court, quand il n'y a pas de détours à faire à cause d'une tempête, ou des pirates. La durée est la même aussi bien qu'en aéronef, que sur les flots. Et le danger est le même dans l'air que sur l'eau. Il y a des patrouilles, mais ce n'est pas toujours suffisant. Bien que je n'ai pas eu de problème durant la traversée...

Liselle ressembla ses pensées un instant, pour donner à Andralis un compte rendu détaillé au possible, d'Alatairë, et de l'Esgaleithel. Tout ce qu'elle avait appris et pouvant servir à Andralis.

-Je vous déconseille de la visiter... Alatairë... n'est pas un endroit que l'on visite. La Grande Guerre, la dernière qu'Inwilis ait connue s'est terminée de bien mauvaise façon à cet endroit. La Piste Brune a été créée de façon à ce qu'on s'en éloigne pas, et qu'on puisse profiter d'un endroit protégé. Les Plaines de Sable, quand on approche de l'ancienne haute citée, sont dangereuses, assez dangereuses pour que personne n'y mette les pieds. J'ai fait le trajet en Aéronef, mais nous devions nous poser pour la nuit, l'énergie solaire n'étant plus disponible, de même que les élémentalistes et les technomages doivent parfois se reposer... Nous ne sommes posé qu'une seule nuit, pour des réparations. J'ai pu entendre les cris qui venaient des dunes, et nous avons aperçu... une Abomination Sanguine. Le bouclier qui protège la Piste nous a protégé, mais elle ou il... cette chose, a tout de même essayer de le ronger. Les rares personnes à être revenues d'Alatairë disent que la ville est peuplée de créatures difformes, dont les Abominations, et que seul un fou oserait y pénétrer. On a parfois retrouver les cadavres de téméraires qui y sont allés, déposés sur la Piste... Alatairë est surveillée, par un Gardien. Une créature divine, appartenant à Dämons et à Mei. De loin la citée semble calme, c'est comme un point blanc à l'horizon, et elle n'est pas en ruines. J'ai pu lire certains récits, de ceux qui l'ont survolée, ou qui y sont allés... La ville est intacte, mais les habitants semblent être partis précipitamment, abandonnant toutes leurs possessions. On raconte que les Pierres de cette citée se souviennent, et que parfois les souvenirs prennent vie. La ville retrouve alors un semblant de vie, une animation qu'elle a connu jadis... Et le voyageur se retrouve happé dans ce rêve merveilleux, avant d'être forcé à subir les dernières semaines d'Alatairë pendant la Guerre... Et d'y mourir. Le Gardien ne peut pas toujours, et n'aide pas toujours, ceux qui viennent à Alatairë. c'est là, ce qu'on m'a dit...

Liselle secoua la tête. Elle chassa le souvenir de l'Abomination, et se reprit, avant de continuer.
-Quand au coup d'état, il est récent, Finarfin en sait aussi long que moi. La contrée de Morna, était sous l'égide de l'Empereur Chyrrlion depuis la fin de la guerre, mais il y a un ou deux mois, Hitokage a été victime de d'attentats. D'abord il y a eu la destruction de l'Ordre de Rosen, tous ses membres ont été anéantis, tous, même ceux qui n'étaient pas à Hitokage. Et trois plus tard, une armée imposante fondait sur la citée, et prenait d'assaut le palais de l'Empereur... Chyrrlion a été vaincu, les assaillants n'ont, parait-il, rencontré que peu de résistance. Le Seigneur Argental Tal Sùrion est monté sur le trône de Morna, et s'est donc couronné Empereur. Tal Sùrion faisait partie des généraux de Forbesii Nil'Dae durant la grande guerre... Je pense que le Sud risque d'être un endroit dangereux d'ici peu de temps.

La dunpeal se souvint de ce que racontaient les gens, depuis que la rumeur prétendait que Lys et Forbesii seraient de nouveau en vie, tout semblait indiqué que quelque chose d'énorme allait arriver. Elle eut un petit sourire, quand elle commença à parler de Cemenwin.

-Cemenwin ? Oh je crois que votre apparence, vous aidera à ne pas avoir d'ennuis. Vous êtes aussi blanc que la Reine est Rouge, et que ses hommes sont Noirs. Marquise, soeur de Forbesii, règne sur cette magnifique citée. On y trouve l'école des Dragonniers du Sud. Et une passion pour les arts, et le raffinement. J'ai pu voir des merveilles d'architectures, et entendre de la musique divinement belle. L'ordre est maintenu par la Légion Noire, on les repères assez vite, quand ils sont soldats, ils portent un uniforme entièrement noir. Les généraux... ont plus de champ libre pour leur habillement, même quand ils sont en service. La citée toute entière est sous un Dôme. Les vampires, grâce à ça, peuvent y vivre de jour, les rayons d'Aelius ne les atteignent pas. La souveraine est elle même une vampire, et la population vampirique, vampires ou dunpeals, y est massivement importante. J'ai pu m'y sentir comme chez moi. Mais surtout, ne mettez pas votre nez dans les affaires qui ne vous regarde pas. Ne proposez jamais votre aide, ni vos services. Ayez l'air impérieux et sombre, et personne ne viendra vous chercher noise. Restez discret, et n'attirez pas l'attention. Surtout pas celle de la Légion... Là bas, on surnomme la reine la Rouge, ou la Marquise Rouge, ce n'est pas seulement parce qu'elle a une chevelure de feu, mais c'est en référence au sang, et à la tenue rouge que porte les Mord Sith, quand elles doivent se salir... Votre apparence vous aidera à ne pas passer pour un humain. Il y en a bien sûr, mais croyez moi, un humain finit toujours par servir d'encas là bas. Les meurtres sont interdits quand il s'agit de se nourrir, mais certains passent à travers les filets de la loi. Si vous voulez vous reposez, il y a l'Arche des dragons, à la limite de Morna et de Freyr, c'est un sanctuaire. Quand vous y serez, vous pourrez repérer les Gorges et l'Épine du Dragon de loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 23 Aoû - 13:46

Je réfléchit un moment... Même si une rencontre avec des pirates pourrait s'avérer dangereuse, j'ai toujours rêvé de rencontrer ces prédateurs des mers... Je verrais bien le moment venu.
Par contre la description de la ville fantôme refréna mon envi de la visiter. Une ville peuplé de créatures anthropophage n'est pas le meilleur endroit pour passer la nuit... Je continuais à écouter la description de la Dunpeal. Sur ce point là la chose est certaine je suivrais son conseil... pour le moment du moins.
Quand elle parvint a la description de Cemenwin je me détendit quelque peu. Je pourrais donc visité la ville et en plus mon étrangeté pourrait enfin me servir.

-Je vous remercie de votre récit dame Liselle. Je me sens plus confiant dans mon voyage. Je suivrais vos conseil lors de mon voyage. Il commence se faire tard et il faut que je finisse de préparer mes affaires avant de partir. Je vais attendre que Fin revienne puis je vous laisserais.

Je m'étirai en regardant toute l'auberge. C'est l'endroit où je me sentais le plus chez moi. Et j'allais le quitter pour long voyage. J'intégrais chaque détail dans ma mémoire pour être sur de ne rien oublier. Puis je me tourna vers Liselle pour la graver dans ma mémoire et être certain de la reconnaitre en coupe vent sur une route. Puis pour essayer d'éviter qu'elle se rende compte que je la dévisageais depuis un moment et pour que mon émotivité ne reprenne par le dessus je me levais brusquement.

-Je pense qu'il me reste en fait pas mal de chose à faire je vais aller chercher Finarfin. Au revoir Demoiselle, j'espère vous recroiser un jour.

Alors que je quittais mon tabouret rapidement mon pied heurta l'un des pieds et perdant l'équilibre je me retrouva à nouveau étalé sur le sol.

-Tout va bien...

Après m'être relevé je partit rapidement vers les cuisines ou j'avais vu l'aubergiste se rendre plus tôt, et dans ma précipitation oublia que la porte s'ouvrait vers la salle. Après l'avoir violemment heurté je l'ouvris en colère contre ma propre stupidité puis pénétra dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 2 Sep - 19:01

Du bruit me fit relever la tête du sac de provisions. Quelqu'un venait de se prendre la porte de la cuisine, qui, bien qu'elle puisse s'ouvrir dans les deux sens, n'en faisait parfois qu'à sa tête, et décidait de s'ouvrir uniquement sur la salle un jour sur deux. On devait être ce fameux un jour sur deux.
Je mettais du temps à remplir le sac en toile ensorcelé avec un sortilège d'imperméabilité, pas parce qu'Andralis était difficile à nourrir, bien au contraire... Mais je devais noter la nouvelle quantité de denrée sur des étiquettes, dès que j'en prenais une sur une étagère pour la mettre dans le sac. Ce système évitait le gaspillage, je savais ce qu'il me restait, et donc ce qu'il fallait que je rachète.

J'avais donc glissé à l'intérieur, trois miches de pain de voyage, à la miche serrée, de couleur un peu brune. Des fruits secs, quelques morceaux de fromages, de la viande et du poisson séchés, découpés en lanières, ou bâtonnets à grignoter. Et venait maintenant, deux petits sacs de riz, un petit sachet de sel, un autre d'herbes...
Etre en déplacement ne signifiait pas forcément qu'on devait manger un truc fadasse, et sans autre goût que celui du papier. Bien sûr, il faudrait une bonne gourde pleine d'eau avec ça... Et peut être un ou deux bocaux de je ne sais quoi, qui se gardaient très bien aussi...

Le bruit m'avait donc tiré de la remise où je rangeais méticuleusement les provisions réservées aux voyageurs. Je sortis avec le sac à moitié plein à la main, pour voir Andralis émerger.
-A force de te cogner, tu vas finir par ressembler à une vraie vallée avec toutes tes bosses. Je t'ai préparer un sac de provisions pour ton voyage, je te dois bien ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 3 Sep - 18:03

Je me tenais toujours la tête. Depuis longtemps, même si il me sablait que mon corps c'était habitué à prendre des chocs. Ma tête elle, ne voulait rien savoir. Il faudra faire attention lors du voyage de ne pas paraitre aussi maladroit. Que des personnes mal attentionnés ne me prennent pas comme cible à cause de ça. Je ne sais pas si mes compétences de chasse pourrait vraiment m'aider dans ce genre de situations... Jusqu'à maintenant je n'ai du dégainer ma rapière que contre un tigre qui a failli me décapiter... Je verrais bien cela et j'éviterais les ennuis de toute façon. Me tenant maintenant le nez dans le quel je sentais un liquide commençant à couler je vis Finarfin sortir de sa réserve un sac a la main. Un sourire en coin, je me forçai à rire.

-Je ne crois pas et tu le sais, malgré ma maladresse jamais je ne me suis grièvement blessé.

Je m'essuyait une goutte de sang qui commençait à me couler du nez avant de reprendre.

-Merci pour ça Fin, vraiment. Mais je refuse que sa soit un cadeau. Je te rembourserai tout à mon retour.



Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 3 Sep - 21:44

-Mouais... Mais fais attention quand même.

Je posais le sac, pour aller ouvrir une boite en fer, qui trônait juste à coté de la porte de la remise. La boite de secours, où se trouvait ce qu'il fallait en cas de bobo. Dans ma jeunesse, quand j'apprenais encore les trucs et astuces de la cuisine, mes doigts avaient souvent eu droit aux conséquences de mes actions... Coupures, brûlures, éraflures, et j'en passe. J'arrachais un morceau de coton, et allais le fourrer dans la narine sanguinolente d'Andralis, avec une rapidité elfique digne de ce nom. Et après, on disait que j'étais rouillé.
Je repris le sac, et pensais, au diable les bocaux de haricots rouges, Andralis serait capable de se faire mal avec. J'optais donc pour quelques sachets de soupes déshydratés, le processus avait été inventé à Hitokage, une petite merveille. Je glissais donc un ou deux sachets de soupe épicée, et d'autres plus classique. Je refermais le sac.

-Voila qui devrait te suffire, si tu ne manges pas comme un goinfre. Il te restera à prendre une gourde. Une gourde d'eau hein, pas la première andouille que tu trouveras hein ?

Je fis glisser le sac vers Andralis, et refermai soigneusement la porte de la remise. Je me retournai, pour regarder l'humain que j'avais vu grandir ici, les mains sur les hanches. J'eus presque la larme aux yeux, je ne pourrais plus l'exploiter pour qu'il me monte mes cargaisons de viandes. Et surtout, je n'aurai plus personne à faire rire avec des blagues aussi pourrie qu'un cadavre du premier âge, en toute fin de soirée, quand la salle serait presque vide. Andralis me manquerait certainement.

-On verra pour le remboursement. Faut bien que quelqu'un t'aide un peu. Puisque tu as l'air décidé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 3 Sep - 23:48

Quand je vit Finarfin prendre sa trousse de secours, j'ouvris la bouche pour dire que ce n'était pas la peine, mais avant d'avoir pu parlé je me retrouvai le nez bouché. Cela me rappelai mon père...En un sens... Il était plus à me prélever du sang que à arrêter le saignement... Je regardai cet endroit, que je ne reverrai pas avant longtemps. Cela me fessais vraiment étrange de me penser de telle choses... Aller ! Un bon voyage ! de grandes histoires qui surpasseront celle de Fin ! Et avec de la chance, que le Couturier continu à dormir dans son collier... A peine sorti de mes pensé, Fin repris la parole. Je me forçai à rire à cette boutade, vraiment je devais être vraiment soûl pour éclater de rire devant lui.

-J'ai une outre dans ma cabane, pour ce qui est dans andouilles j'en croiserai sans doute en chemin.

J'attrapai le sac et le passai sur une épaule afin de le peser. C'est bon, je pourrais marcher un bon moment avec ça sur le dos. Tout ça, je lui rendrais quand je reviendrais. Et si ma sœur n'est pas morte c'est qu'elle est devenu célèbre je pourrais alors lui demander de venir ici quelques jours... Puis je suis sur que Finarfin s'ennuiera de ne pas m'entendre me prendre chaque table de l'auberge par inadvertance. Ce qui me tarde le plus, c'est de revoir cet esclavagiste à qui je ramenais mes prises. Il va être bien embêté sans moi.

-Je compte bien te rembourser oui. Et si c'est pas en monnaie, se sera en travail ou en histoire.

J'attrapai l'épaule du Tavernier et le regardait un moment.

-Quand je reviendrais je veux retrouver cet endroit en bon état ! Quel autre auberge de la ville je pourrais spolier si tu n'était plus là !
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 4 Sep - 23:36

Je secouais ma crinière blonde, les perles dans mes cheveux cliquetèrent, et je donnais une franche accolade à Andralis. Ouais, je sais, voila qui n'était pas très elfique, mais je n'avais jamais prétendu être le modèle elfique Mais j'aimais bien Andralis, alors à Dämons l'éternelle façade posée des elfes. Les oreilles pointues avaient aussi leurs moments d'émotions, et de spontanéités.

-Reviens en un seul morceau, ça sera déjà pas mal. Et pour le remboursement, je prendrai les histoires, il m'en faut des fraîches, et qui sait, mon jeune ami, tes exploits parviendront peut être jusqu'ici, s'ils sont grandioses. Ce dont je ne doute point, je pourrai même composer quelques chansons, si tu me donnes assez de matière. Suis bien ce qu'a pu te dire Dame Liselle, et ce que je vais te dire : Ne te mêle jamais des affaires qui te paraissent louches, ne suis que ton propre chemin, et ne perd jamais de vue ton objectif. Et ignore ou assomme les andouilles.

Je souris largement, et fis un clin d'oeil complice à Andralis, en lui glissant un petit sachet de plus dans la main, tout droit sorti de ma manche.

-Un petit plus, pour assommer. Une pincée soufflée, ou jetée dans le visage suffit, ça m'a parfois été bien utile, crois moi. Pense quand même à me donner des nouvelles, mon ami, Aériaplume s'en chargera avec plaisir. Et rassure toi, je compte faire que cet endroit soit encore debout pendant longtemps.

Je contemplai un instant l'albinos, et hochai la tête pensif, un peu fier et ému, comme si c'était ma propre progéniture qui quittait le nid. En somme, c'était peut être ça. Ce qui allait suivre, serait un moment presque solennelle, un au revoir. Je détestai les aux revoir. Et les Dieux savaient que j'en avais eu dans ma vie de barde.
-Je crois qu'il est temps de souhaiter que Tuuli, Ceallach, Hikmat et Lior veillent sur tes pas, mon jeune ami.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 7 Sep - 11:47

-Ne t'inquiète donc pas, je m'en sortirai très bien.

J'attrape le sachet et le regarde un moment avant de le ranger dans une poche intérieure. Cela pourrait servir. Et maintenant que que j'y pense, ce voyage pourrait me permettre de me remettre à faire les mélanges que m'a apprit l'artificier qui était passé ici... ça fait bien longtemps que je n'ai pas essayer de fabriquer un fumigène, ou tout simplement de la poudre noire...

-Merci beaucoup pour ça. Mais pour les bénédictions. Tu sais bien que je ne crois pas à l'existence de toutes ces divinités.

Comment ces êtres pourraient exister alors que le monde s'écroule. Si un jour j'ai une preuve de leur existence je reconsidérerais mes pensées mais là... Je me défit de son éteinte et posai une main sur son épaule.

-Bon Fin. Je te fait mes au revoir. Je vais prendre des affaires chez moi et je pars pour le Lac D'Or.

Je reculai et parti après un geste de la main.
Devant l'auberge je me retournai une dernière fois. Cet endroit aller vraiment me manquer. Mais quand je reviendrai je pourrais surpasser Fin. Cela sera amusant. Puis je reparti vers chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste


Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 96
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 22 Sep - 21:25

Je savais bien qu'Andralis ne croyait pas en grand chose. A part peut être la bière. Et encore. Mais les Dieux d'Inwilis étaient assez réels pour que leurs enfants se trimballent dans tout Inwilis, et pour la mère de l'un d'entre eux soit une amie de la famille, et l'associée de mon frère Nefbelethiel. Je ne pus donc que sourire, en pensant qu'il apprendrait bien assez tôt.
C'est la larme à l'oeil que je regardai partir Andralis. J'avais l'impression que mon enfant était devenu grand, adulte. Ce qui était totalement absurde, vu que je n'ai jamais eu d'enfants avec qui que se soit. A moins qu'on m'est caché des choses. Voila un sujet auquel je ne préférais pas penser. Et l'autre sujet portant la lettre R, encore moins.
Je soupirais, et m'étirais. La journée promettait d'être longue, et peut être un peu triste, maintenant que je n'allais pas revoir mon plus grand publique avant que celui-ci ne reviennent des histoires plein la bouche. Je parlais d'Andralis là bien sûr. Je jetai un regard circulaire à la cuisine, et grimaçai. Un bon coup de nettoyage ne serait pas de trop.
Je demanderai à Cer'ril de le faire. J'avais encore une cliente en salle, et quelqu'un était peut être entré pendant que j'étais dans la cuisine avec Andralis.

Je sortis donc de mon antre, pour retrouver une salle commune plutôt vide. Le milieu de l'après-midi et son calme béni. J'adressai un remerciement au dieu qui s'occupait des aubergistes, comme je ne savais pas lequel, mon remerciement irait à qui voudrait.
Liselle se trouvait toujours au bar, son assiette vide. Je fis demi-tour, et rapportai une part de tarte aux mûres pour elle. Avec un peu de limonade. Je la servis. Son regard aveugle se fit interrogateur. Depuis le temps qu'elle était ici, je ne hochais plus la tête pour répondre par l'affirmative, j'avais enregistré au bout de quelques jours qu'elle ne voyait pas les gestes que je pouvais faire.
-Oui, il est parti. Vous avez une drôle d'influence Demoiselle Liselle.

Je ne pus m'empêcher de sourire en revanche, en voyant ses jolies joues prendre quelques couleurs. Je m'installais plus confortablement, tirant mon tabouret de dessous le bar, de mon coté.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» ARIANA ; Texane dans l'âme, New Yorkaise à l'extérieur...
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Chez Finarfin-
Sauter vers: