AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 10 Aoû - 21:34

En entendant la voix un peu étouffée, et surtout coincée de la jeune femme, Darena attérit de son monde de nuage de lumières colorées, où se tenait la jeune femme portant une robe d'un beau vert clair, pour s'appercevoir que ce qu'elle venait de dire... Etait ambigu et surtout tendancieux.
La jeune aveugle semblait appeurée.
-Oh, euh, excusez moi, ce n'était pas vraiment ça que je voulais dire, même si c'est vrai. Je me suis laissée... Emportée par l'instant.
Elle passa la main dans ses cheveux, et secoua un peu la tête, reprenant de sa superbe. Elle n'allait pas faire fuir celle dont elle avait rêvée toute sa vie, celle qui sera la personne la mieux placée pour la combler de joie.

Elle sourit, avant de se dire que ça ne servait à rien, elle ne pouvait la voir. Bah, tant pis, elle n'allait pas non plus forcer sa nature.
-Je suis créatrice de vêtements. Je suis assez connue un peu partout en Inwilis et quand je vous ai vu, j'ai su que c'était vous, la personne que j'ai cherché pendant des années.
La passion filtrait au fur et à mesure des mots, elle en serait presque tombée à genou.
-Je sais que ça peut paraitre dingue, que je viens juste de vous voir là maintenant, mais si vous acceptiez de devenir mon modèle, de porter les tenues que je créerais spécialement pour vous, je vous en serais éternellement reconnaissante. Je vous nourrirais, je vous logerais, je vous habillerais, je vous en supplie, dites oui.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 14 Aoû - 0:28

Je regardais, Darena entrer en transe. Si si, en transe. Nombres de clients s'arrêtèrent de manger, en entendant l'énorme bruit de sa fourchette retombant lourdement dans son attention. Ô divine loi de la gravité.
Un bruit désagréable à l'oreille.
Et puis, la drow se leva. Comme possédé, guidé par une mission, frappée par la lumière des Dieux.
Vous constaterez que je m'amusais comme un dingue, et que ce divertissement était le bienvenu.
Je la vis, se diriger, vers les banquettes, à ma droite, donc à sa gauche à elle.
Il y avait là, Jyuushiro et son ami, un brin clodo, -oh oh ça rime- et l'aveugle, tout à fait charmante qui lisait.
Minute.
Une aveugle. Qui lisait. Je secouais la tête. Elle avait bien vu que le mercenaire à deux pas d'elle, mangeait de la poule au pot, donc... pourquoi pas. Après tout, en Inwilis, les livres pour aveugles étaient aussi monnaie courante.
Darena se présenta, en déclamant une phrase tellement entendu, que c'était comique. Et elle le fit, à la jeune aveugle, oui pas à Jyuushiro, en même temps, elle avait dit : "c'est elle" et à moins d'être complètement miro, on ne pouvait absolument pas confondre Ukitake avec une femme. Moi si.
Bwah ah ah.
Voyant le trouble de la jeune femme, je m'élançais à la rescousse.
-Darena, fis-je en posant une main sur son épaule, c'est un peu précipité. Si tu te calmais, et que tu exposais ton cas, correctement, à cette charmante demoiselle, que visiblement, tu effraies, par tant de spontanéité.
Et voila, que je faisais des rimes en prime. Tiens, encore une. Décidément, ma santé mentale, méritait un examen.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liselle de Mandiargues
Prostitué
avatar

Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 1 Sep - 22:35

La femme qui l'avait interpellée de cette façon bizarre, semblait confuse, du moins pour un instant, parce qu'elle recommença à parler bizarrement. Liselle avait reculé, s'enfonçant dans son siège. Elle ne pouvait pas fuir, à moins de faire le tour de la banquette, en moins de deux secondes, et de sortir en courant.
-Je...
Elle ne savait plus où se mettre, elle sentait les regards des gens peser sur elle. Heureusement, l'aubergiste vint à sa rescousse.
Ainsi donc, la femme s'appelait Darena.
-Ah mais je... Merci.
Elle tourna ses yeux complètement bleus vers l'aubergiste, dont elle devinait le visage, grâce aux contours de son aura.
-Je suis désolée, mais j'ai été un surprise, je ne suis pas... effrayée.

La dunpeal aveugle reprit un peu de son assurance, et se redressa. Elle tourna ses yeux vers Darena.
-Je m'appelle Liselle, j'aimerai avoir agi autrement, mais votre entrée m'a quelque peu... surprise. Je n'ai pas l'habitude que l'on m'aborde ainsi. Vous ne me semblez pas malveillante, et Monsieur Aubergiste semble être votre ami. S'il vous plait, parlez calmement, je vous écoute volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 8 Oct - 12:14

Darena eu le temps de reprendre de sa superbe et ses esprits, et de regarder ceux qui les regardaient en la prenant, très certainement, pour une folle. Elle appuya son regard bleu et les yeux retournèrent sur leur consommation. Non mais. Bon ok, elle avait donné un beau spectacle de transe totale il y a quelque secondes, elle en était consciente, mais c’était bon là, plus rien à voir. Sauf un Finarfin qui avait nettement envie de rire… Et besoin de consulter, pour ses rimes inopinées.
Enfin, elle et sa transe il y a quelques secondes avaient bien besoin d’un docteur aussi. S’ils y allaient ensemble avec Fin, ils auraient peut-être le droit à une réduction spéciale « dérangés mentaux venus deux par deux » ?
Elle lui en parlerait un peu plus tard, là elle avait la jeune femme, nommée Liselle, à rassurer sur ses intentions qu’elle n’avait pas très clairement exposée, et aussi envers qui elle devait s’excuser pour le premier contact étrange qu’elle lui avait offert, même si ce n’était pas vraiment sa faute.
-Oui, c’est vrai que je ne vous ai pas abordé de la meilleure manière qui existe, même si il y a pire. J’aurais certainement réagis de la même manière si on m’avait abordée de la sorte. Je m’appelle Darena.

Elle s’assit sur un tabouret libre qui était près, bien plus lucide, calme et posée que tout à l’heure. Et elle se rendit compte d’un soupire excédé dans sa tête, et vira Asony qui la trouvait idiote sur le coup.
-Et je suis une créatrice, de vêtements. J’habille beaucoup de personnes influentes, et de grands d’Inwilis, et en effet je connais l’aubergiste. Et si je vous ai abordé de la sorte, c’est que quand je vous ai vu, j’ai remarqué que vous étiez quelqu’un qui correspondait parfaitement à l’image que je me fais de mon modèle idéal. Et je l’ai cherché un peu partout, donc quand mes yeux se sont posés sur vous, j’ai…
Elle fit tourner sa main, cherchant le mot qui expliquait ce qui s’était passé.
-Transcendée, je n’ai pas d’autres mots pour l’expliquer. Et la suite vous la connaissez. J’aimerais que vous réfléchissiez à ma proposition, j’aimerais beaucoup faire de vous mon modèle, je sais que mes créations seraient superbement mises en valeur une fois sur vous. Mais je ne vous demande pas de réponse immédiate, prenez le temps d’y penser. Sachez que si vous acceptiez, je vous logerais et subviendrais à vos besoins. Vous aurez juste besoin de vous plier à quelques mesures de temps à autre, et des essayages, et surtout à porter ce que j’aurais crée. C’est tout.

Finarfin déplaça son assiette de son ancienne place à devant elle, parce que ce n’était pas tout, mais ça allait refroidir, et elle avait quand même un emploi du temps assez serré, même si parfois elle avait envie de passer toute la journée à dormir, ce qu’elle pouvait se permettre de temps à autre, quand elle n’avait qu’à attendre d’être dans une ville. Là elle laissait Asony s’occuper de trouver la route comme la grande fille qu’elle était et la drow s’occupait de récupérer les heures de sommeil sacrifiées pour finir un ouvrage.
Elle piqua dans sa tartelette.
-Après avoir terminé mon repas je dois m’occuper d’une commande, puis je dois me trouver de nouvelles chaussures. Je repasserais en fin de journée pour dîner. Si vous n’avez pas décidé, vous n’aurez qu’à m’envoyer un hibou plus tard, je repasserais pour venir vous chercher.
Elle mit le morceau piquer dans sa bouche et le mangea.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 6 Nov - 21:40

L'ancien gradé savoura son thé, ses mains glacées se réchauffant autre de la tasse. Il regarda Kazu terminer de manger.
Le jeune homme semblait pressé.
-Revenez quand vous voulez Kuchiki-dono, je me ferais un plaisir de discuter avec vous. Saluez Byakuya pour moi voulez-vous. Prenez soin de vous. Que la route vous soit agréable.

Jyuushiro le regarda s'en aller. Il soupira, reposant sa tasse de thé, une fois la porte de l'auberge refermée sur Kazu Kuchiki. Il trouvait ça étrange qu'on l'ait considéré comme mort.
Les shinigamis portés disparus depuis la grande guerre étaient nombreux, certains refaisaient parfois surfaces. Le clan Kuchiki n'était pas du genre à rayer quelqu'un d'une liste. Enfin, qui pouvait savoir ce qu'il se passait dans la demeure du clan à Fainros.
L'éclat de la drow semblait avoir été oublié, et elle discutait sur la banquette à coté, avec la jeune femme qu'elle avait abordée. Il connaissait la drow de vue, elle venait régulièrement.
Ukitake soupira une nouvelle fois, et repoussant l'assiette de Kazu, il reprit son écritoire, et ce qu'il faisait avant son arrivée. Son indécision ne le quitterait pas aujourd'hui, après tout, il vivait avec depuis des années. Sous ses doigts, il sentait le papier d'une lettre, il connaissait les moindres reliefs de l'écriture et du parchemin, tout comme le parfum à l'odeur dissoute qui flottait encore sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 13 Nov - 14:43

Dryas alla se servir dans la placard à froid et versa une pointe de lait dans son thé avant d'en prendre une rapide gorgée.
-C'était un peu bête de ma part de t'entrainer dehors je dois l'avouer. Il s'autorisa un rapide sourire avant de reboire encore un peu. Mais je ne peux pas dire que je regrette, et toi non plus.
Ils terminèrent leur tasse et assiette respectives, Dryas chipant encore quelques cuillérées de riz et légumes entre deux gorgées.

***


Dryas s'était assis à la place que Cer'ril avait libéré quelques minutes auparavant, pour aller mettre des chaussettes et quelque chose d'un peu plus chaud. Lui ça allait, ses bras nus ne le dérangeait pas tant que ça et dans la cuisine il n'y avait aucun problème, il avait un pull dans son sac de toute façon.
Le cruor se frotta la nuque et soupira entre ses dents, c’était…compliqué comme histoire. D’accord Cer’ril avait été consentant mais il lui avait pratiquement sauté dessus sans préavis. Ce n’était pas son genre quand il prenait une histoire au sérieux, quand c’était juste une passe là c’était autre chose, il pouvait s’autoriser les incartades. M’enfin… Présentement il ne savait plus trop ou se mettre, il attendrait que Cer’ril revienne pour lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Liselle de Mandiargues
Prostitué
avatar

Peuple : Métisse, Lios - Sidhe. Aveugle.
Second(s) Métier(s) : Noble déchue
Localisation : Selon votre vision, ou bien la mienne ?
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 15 Nov - 22:37

Liselle remit timidement une mèche de cheveux derrière une oreille. Elle écouta attentivement Darena, puisque c'était ainsi que son étrange compagne se nommait. Elle voyageait pour vendre ses créations, et avait beaucoup de clients d'après ce que la dunpeal pouvait entendre. L'aura de Darena flamboyait, une sorte d'énorme feu au milieu de la salle. Elle se prit à sourire, le personnage lui était sympathique.
Elle se mit à rougir.
-Je... je ne sais pas si je pourrais. Je n'ai pas encore terminé mon voyage. Et je dois demander l'avis de mon frère sur la question. Je doute de pouvoir vous répondre ce soir. Je... je vous enverrais un oiseau, pour vous donner ma réponse.

Liselle se permit un sourire plus large.
-Vous n'avez pas besoin de revenir me chercher. Je voyage depuis plusieurs mois, une sorte de tour des contrées. Je peux me débrouiller, et vous rejoindre dans là ville où vous serez. Si mes yeux ne peuvent pas voir, mon don le peut. Je ne vous promets pas que je viendrai, mais vous aurez une réponse, ne vous en faites pas.
Elle devrait écrire à Conor. Après tout, une fois qu'elle aurait visité l'Inwerin, que lui resterait-il à faire ? Elle ne pourrait pas éternellement profiter de l'argent que lui envoyait son frère. Elle devrait finir par s'installer, et trouver de quoi vivre. L'opportunité venait de se présenter. Elle ne doutait pas que Darena l'accueillerait à bras ouverts, même six mois après leur rencontre. Et rien ne l'empêchait de tenir une correspondance avec elle. Elle se ferait sans nul doute une amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 22 Nov - 0:18

Cer'ril avait sourit à Fin, avant de grimper les marches. Une fois dans sa chambre, il avait pris le temps de choisir une grosse paire de chaussettes bariolées, en laine, et d'enfiler le pull crème à grosses mailles et à col roulé qu'il s'était acheté en prévision de l'hiver. Finarfin lui avait même offert un plaid rayé prune, orange, et rouge. Le dryade frotta son nez dans le col, qui sentait bon la mûre, avant de remettre de l'ordre dans ses cheveux avec quelques coups de brosse, et de descendre.
Il retrouva Dryas là où il l'avait laissé. Il évita de penser à ce qui s'était passé dans le jardin. C'était tellement agréable, qu'il avait failli se perdre complètement. Pour un peu, il aurait fait pousser des fruits hors saison.
Il vérifia l'état des plats qui restaient au chaud, vérifiant qu'ils ne cuisaient pas trop. Il faisait chaud dans la cuisine.
Cer'ril eut comme une sorte de coup de fatigue, avec l'envie de lézarder dans un lit, avec Dryas en guise de couverture. Mais c'était encore l'heure de passage intensif, et l'accalmie n'arriverait pas avant une petite heure.
Il remarqua enfin, l'air concentré de Dryas.
-Est ce que... ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 29 Nov - 0:52

La drow écoutait d'une oreille joyeuse. Bon même si la première impression n'avait pas été des plus conventionnelles, et saine au niveau relationnel, ça semblait être oublié. Elle termina très vite son repas. Ca avait un peu refroidit, et vu que c'était meilleur chaud, elle s'était empressé d'éviter que ça devienne encore plus froid.
Et puis ce n'était pas tout, mais il y en avait un qui attendait ses dernières petites merveilles, et qui ne manquerait pas de l'inviter à boire un verre en plus. D'ailleurs, elle devait satisfaire sa curiositée maladive, car un petit doigt lui avait dit que Mister "J'drague-tout-s'qui-bouge" était à présent casé. Infoo ou intox, il fallait qu'elle vérifie, et qu'elle voit la tête de celle -ou celui- qui avait mit le grappin sur Uriel.
-D'accord, alors on fait comme ça, dès que vous en avez parlé avec votre frère et que vous savez la réponse, vous m'envoyez un hibou. Moi je vous en envoit un autre pour vous dire ou je me trouve et vous me rejoindrez là où je serais.

Finarfin, qui avait un timing digne des meilleurs, posa devant-elle son framboisier. Prenant la cuillère qui allait avec elle en enfourna une belle partie dans sa bouche, puis après avoir avalé, s'adressa à l'elfe qui était en cuisine.
-J'repasserais ce soir Fin', j'te payerais à ce moment, et j'prendrais mes tonnelets, sinon tu la connais elle va faire la grève des transports.
Elle finit une deuxième belle cuillère et reporta son attention sur la jeune femme qui avait donc le physique de ses rêves, et une sorte d'aura de douceur et de bienveillance autour d'elle... Magnifique. Elle se sentait tout à fait capable d'attendre deux ans que la jeune femme se décide... Mais Darena n'allait pas lui dire, sinon elle attendrait vraiment deux ans...
-En attendant de vous avoir comme modèle, j'pense qu'on peut faire connaissance. Bon vu que je bouge partout, et que vous aussi vous voyagez, en toute logique on pourrait faire ça que par courrier. Bon, vous savez mon nom, et moi je connais le votre, c'est déjà ça. Allez, je dois y aller, ou je risque d'avoir du mal à repartir ce soir de chez mon client.

La drow sourit et se leva, époussetant légèrement sa jupe. Elle alla chercher ses pauvres chaussures, qu'elle garda accrochées à ses doigts, son sac contenant ses créations, et après avoir balancé un "à ce soir Fin" à l'aubergiste, elle sortit, direction l'ilmarin de mister Uriel.


Dernière édition par Darena le Ven 11 Déc - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 29 Nov - 2:26

Dryas pianota des doigts contre ses cuisses en attendant le retour de Cer'ril, même les bonnes odeurs qui planaient dans la cuisine d'arrivaient pas à le distraire ses pensées un peu turbulentes.

Cer'ril arriva, amenant avec lui la délicieuse odeur de fruits rouges, il aimait les fruits rouges, seuls fruits qu'il mangeait. Dans tous les sens du terme. Une image d'un corps nu, transpirant et se languissant se colla à l'avant de ses pensées et il eut toutes les peines à la refouler. Le cruor se racla la gorge et croisa les bras, secouant la tête pour dégager fermement l'image qui ne voulait pas s'estomper. Il sursauta presque quand Cer'ril lui adressa la parole presque soucieux. Il nota l'air légèrement hagard qui collait à son visage, mais il affichait ce sourire contagieux qu'il commençait à beaucoup aimer.
-Désolé, oui ça va. Je...réfléchissais c'est tout. Je me demandais juste ce que tu pensais de ça, après tout je n'ai pas été mieux que ces hommes et leurs mains baladeuses.
Dryas ne résista pas à l'envie de lui dégager le visage en glissant une mèche de ses cheveux derrière une oreille. Dryas se retrouva à lui frotter entre les yeux avec le pouce rien que parce qu'il avait envie de le toucher.
-J'ai oublié de te dire, si tu es un peu fatigué c'est normal, je me suis un peu laissé emporter tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 5 Déc - 17:33

Cer'ril regarda Dryas comme si celui-ci avait reçu un coup sur la tête et qu'il ne savait plus ce qu'il disait. Il eut un rire nerveux, et décida de répondre :
-Je ne suis pas... "fatigué". Et même si je l'étais, je ne le serais pas très longtemps. Je récupère vite avec autant de verdure autour de moi.

Comme pour prouver ce qu'il disait, il laissa une ronce s'en rouler autour de la main de Dryas, qui caressait ses cheveux, sans lui faire mal, et pour lui délivrer une mûre, au violet sombre, énorme.
Il décrocha la mûre, et la ronce se rétracta. Ce laps de temps lui avait permis de réfléchir à ce qu'il allait dire. Il prit le temps de s'assoir avant de poursuivre.
-Je ne pense pas que tu sois comme les autres. J'aurais pu dire non, et ne rien faire avec toi. Je n'aurai pas eu à en souffrir comme avant. Mais... t'es loin d'être repoussant, et je dois avouer que tu me plais. Je ne serais pas rester manger avec toi si non. Et puis de nous deux c'est moi qui devrait être le plus embarrassé, après ce qui c'est passé dans le jardin. Et aussi parce que j'ai pleuré comme une gamine face à son premier amour. C'était un petit peu ridicule. J'ai dû avoir l'air stupide...

Le dryade se sentit rougir. Cer'ril se gratta l'arrière de la tête, pour avoir une contenance. Ses yeux bleus dissimulés derrière un rideau de cheveux, il les leva pour regarder Dryas.
Ses doigts jouaient avec la mûre qu'il avait fait poussé. Ses yeux suivirent le bras à la peau tannée, aux muscles qui roulaient doucement dessous à chacun de ses mouvements. Ses même doigts qui avaient joué avec son corps quelques minutes plus tôt.
Ses joues devaient être cramoisies. Il eut le malheur de croiser ses yeux ambrés. Cer'ril réprima un frisson d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 11 Déc - 15:17

Alors comme ça Cer'ril était embarrassé, Dryas ne comprenait pas trop mais il vu que lui ne l'était absolument pas… Au contraire il se sentait plutôt bête d'avoir oublié que Cer'ril était un dryade.
Il réprima l'envie d'expliquer parce qu'il savait qu'il dirait quelque chose de pas très correct, voire blessant. Dire que c'était pas habitude n'était certainement pas une manière de garder les bonnes grâces de Cer'ril, ou même d'espérer en avoir de la part de son patron.
Le cruor regarda la ronce s'enrouler autour de sa main, les épines effleurant sa peau et faisant remonter un délicieux frisson le long de son bras et dans son dos. Il savait pertinemment que ses écailles sous leur glamour aurait retrouvé leur teinte rouge vif, si vite. Il réprima son envie au strict minimum mais il savait que ses pupilles devaient être de minces fentes noires, ils fixèrent sur le dryade qui, mûre à la main, alla s'assoir un peu trop loin de lui à son goût. Il réprima l’envie d’envahir son espace personnel à grand peine et s’adossa au mur espérant avoir l’air de rien tout en écoutant attentivement.
Mais l’instant que Cer’ril parla de leur délicieuse culbute dans le jardin le cruor se sentit avancer jusqu’à entre dangereusement près de l’autre. Une de ses mains alla se poser sur la première surface plane, l’autre agrippa le dossier de son siège derrière une épaule. Il se pencha en avant jusqu’à ce qu’ils soient presque nez à nez et Cer’ril devint soudainement cramoisi, un contraste intéressant avec ses cheveux. Le dryade ne réprima pas complètement son frisson, ou du moins quelqu’un d’autre ne l’aurait pas vu, lui, attentif comme il l’était, si. Ils auraient été dans un autre cadre que la cuisine d’une auberge il aurait laissé libre cours à ses envies, et il était pratiquement sûr que Cer’ril n’aurait pas pu dire non, ou n’en aurait pas eu envie.
-Maintenant je sais pourquoi un bon nombre de gens ont essayé de te sauter dessus, il eût un bref sourire avant de redevenir sérieux, mais maintenant ils peuvent se brosser, tant que tu voudra de moi ils te ficheront la paix.
Il fit mine d’avancer son visage une fraction comme s’il allait l’embrasser puis tourna son visage vers le bas pour mieux regarder la grosse mûre que Cer’ril avait toujours en main.
-Je peux ? J’ai de la chance, je n’aime que les fruits rouges.
Sans attendre de réponse il piqua le fruit d’entre ses doigts lâches et le fit éclater sur sa langue. Dryas ne put réprimer un bruit de satisfaction avant de se lancer plus sérieusement.
-Ça tombe bien que tu ne veuille pas te débarrasser de moi, j’avais l’intention de m’installer à Celebalda. En fait j’allais chercher une maison quand ton patron m’a intercepté. Il n'aurait pas besoin d'un videur par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 13 Déc - 21:28

Cer'ril devint encore plus cramoisi en le voyant manger la mûre qu'il avait fait pousser. Dans un certain sens, on pouvait voir ça comme une analogie de ce qui c'était passé dans le jardin. Dryas était très près, sa chaleur lui faisait tourner la tête, et ses yeux semblaient le dévorer.
Le dryade se racla la gorge, et regarda ses mains pour se donner une contenance, et se reprendre.
Il releva prestement la tête, regardant Dryas de ses yeux bleus pleins d'étoiles. Spontanément, il s'avança à son tour, prenant entre ses mains celles de Dryas.
-Rester ici ?
Le serveur réfléchit un instant, fixant le plancher, avant de regarder attentivement le visage d'un Dryas qui avait du mal à rester sérieux.
-Un videur ? Je... je ne sais pas, enfin, il faudrait voir avec Fin', mais tu peux rester même sans être videur. J'occupe une chambre assez grande, on dirait presque un petit appartement. Enfin, sauf si tu tiens à avoir ta propre maison. Mais en attendant, tu peux rester, ça enfin...

Cer'ril se rendait ridicule une fois de plus, il s'arrêta, et laissa tomber sa tête contre le torse de Dryas, poussant un gros soupir.
-Ce que je veux dire c'est que ça me plairait que tu restes.
Le dryade se nicha un peu plus contre lui, appréciant le contact, imaginant que finalement, il était peut être un peu fatigué, et qu'une sieste serrait la bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Inwë
Samildanach
avatar

Peuple : Elfin, avec des origines un peu mystérieuses.
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 25 Mai - 19:22

Ayé, les ombres avaient trouvé la banque. Elle n'était plus ouverte, mais c'était pas grave, on ne refusait pas l'entrée d'une banque de capoué et de bonbon à une princesse future ragonnière, et a un futur grand capitaine de bateau kivole.
Ils avaient fait une jolie ballade, même si ils avaient les pieds tous nus, et qu'ils étaient en pyjama. Inwë en avait un rose avec des tête de dragonnet rondes, et Altariel avait des petits bateaux sur un pyjama bleu.
C'était tou beau, mais pas très chaud, heureusement il faisait pas trop froid, ils auraient eu un rhume. En bon frère, son Altariel l'avait laissé choisir ce qu'elle voulait voir. En fait, il voulait voir les même chose qu'elle alors c'était que pour le principe de la galantesse...

Ils avaient aussi vu des gens dehors encore, même si il y en avait moins que quand ils étaient arrivé, parce qu'il y avait plus de soleil du tout. Beaucoup de madames s'étaient approchées d'eux en disant qu'ils étaient adorable les petits, et qu'en plus ils étaient des elfes. Ils n'étaient pas idiots, Apa leur avaient dit qu'ils était des elfes, mais pas en entier ils étaient autre chose aussi, mais c'était trop dur à dire. En tout cas, les gens avaient remarqués qu'ils étaient des elfes.
Arrivés enfin devant la banque, ils avaient cherchés un endroit ouvert, mais il y en avait pas.


-Ah non, fé pa une banke kicomande nici. Ouvé, ouvé !
Altariel tapa avec son petit poing sur la porte, Inwë l'imita bien vite, se mettant sur la pointe de ses pieds nus pour taper plus haut. On savait jamais, on entendait peut-être plus si c'était tapé en hauteur.
-Ouvé, n'on n'a fin ! On ve du capoué et dé bonbons. Y vou plé.




I'm delicate, sweet and fragile. But it doesn't mean I can't hit you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 29 Mai - 0:16

J'avais donné sa journée à Cer'ril, pour que lui et son bellâtre aillent batifoler ailleurs que dans ma cuisine, mon arrière cuisine, mes escaliers de services, et la pièce qui me servait de buanderie. Non mais... J'vous jure. Je me plaignais que Uriel avait parfois le comportement d'un animal en rûte, mais là, je n'avais jamais vu ça. Et le pire, c'était que ce Dryas de mes deux c- pieds, en faisait exprès. Et allons bon, encore une rime.
La journée avait été plutôt calme, en dépit de l'annonce d'un orage qui arriverait si les vents tournaient.
Ce ne fut pas le cas, Tuuli avait été clément. Assez clément pour éviter que les passants se réfugient dans mon auberge, me donnant un boulot monstre, alors que mon serveur était parti.
La jeune aveugle, nommée Liselle avait été d'une conversation agréable. Elle me fit rire quand elle m'avoua avoir trouvé Darena un peu dérangée. Effectivement, la drow semblait parfois vivre dans un monde parallèle. Cette dernière repassa d'ailleurs en coup de vent, pour me prendre des provisions, dont quelques unes gratuites, pour la route, comme elle disait. Elle avait les chaussons d'Uriel aux pieds. Ils dataient du siècle dernier, et ils étaient comme neuf. Uriel marchait en bottes ou pieds nus. Et des chaussons brodés de perles, y'en avait pas deux paires comme ça dans tout Celebalda.

Ce fut une soirée plutôt calme. J'eus le temps d'apprécié la vue sur l'Illumination de la ville, perché sur une partie du toit, en compagnie de Liselle, qui utilisa mes yeux pour voir à travers eux. Ravie, nous avions diné tous les deux, presque en tête à tête. Cer'ril n'avait pas pointé le bout de son nez, et la jeune femme était montée se coucher. Je la laissai se retirer, le souhaitant une bonne nuit.
Je fermais volets et portes pour la nuit, laissant une lanterne allumée à l'extérieur. Je nettoyais la salle, quand on tambourina à la porte. Deux voix fluettes me parvinrent aux oreilles. Parlant une langue fortement approximative. Je posais le balais dans un coin, et me dirigeait vers la porte. Je posais la main sur le bois, la magie de l'arbre me laissa voir que deux enfants grimpaient à moitié sur la porte, pour entrer. Je tournai la clef, et ouvris. Ils faillirent atterrir sur les pieds.
-Par Mei ! Les enfants, qu'est ce que vous fichez dehors à une heure pareille ?!
Je les fis entrer, sans attendre une réponse vraiment cohérente. La fille et le garçon étaient frigorifiés, pieds nus, et en pyjama. Je refermai la porte derrière eux. Je les poussais jusqu'à une des banquettes, près du poêle. Je tirai un plaid de sur une étagère, et le jetai sur les petites gambettes, et petits petons nus.
-J'imagine que vous avez faim et froid. Je vais vous chercher à manger. Ne bougez pas.

Je me demandai vraiment qui étaient les irresponsables qui avaient osé laisser ses pauvres gosses dehors, dans une nuit un peu fraîche, sans autres vêtements que leurs pyjamas. Je bouillais de colère, mais je fis chauffer du lait. Pendant que lait chauffait doucement, je préparai deux sandwichs avec des restes. Un peu de poulet rôti, et du fromage frai. Je retirai le lait, et le versait dans deux grandes tasses. J'ajoutai un peu de cacao, et laissai tomber un sucre dans chaque tasse. Le sandwich et le chocolat chaud n'allaient peut être pas ensemble, mais ils auraient du dessert après. Je n'allais pas leur donner de la soupe, en général les mômes détestent tout ce qui n'est pas une patate, des pâtes ou du riz.
Je posai assiettes et tasses devant eux. Ils devaient avoir quoi, cinq ans ? Même pas, quatre ?
-Allez-y, mangez, ça vous fera du bien. J'ai du gâteau pour après. C'est quoi vos noms ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altariel
Samildanach
avatar

Peuple : Semi-elfe, avec des origines mystérieuses
Second(s) Métier(s) : Truand en devenir
Localisation : Dans les écuries et les grands chemins
Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 29 Mai - 11:29

La porte fit du bruit, et Altariel eu le temps de tenir sa soeur avant qu'elle tombe le visage le premier sur le sol. Un monsieur avait ouvert, et il les poussa à l'intérieur en leur demanda qu'est-ce qu'ils faisaient la dehors. Inwë ouvrit la bouche pour épondre, mais en fait, le monsieur blond -qui ressemblait un peu à une madame, mais en fait sa voix c'était pas une voix de fille- les mit devant un truc gris qui faisait du chaud. Alors les enfants ne dirent plus rien. Ils avaient froid à leur pied, et Inwë à ses jambes aussi. Altariel se mit tout près d'elle et ils mirent tout bien la couverture, pendant que le monsieur allait chercher du mangé. Le petit garçon trouvait que le monsieur il était super, il devinait qu'est-ce qu'ils voulaient, et il faisait tout vite.
Ce devait être le grand patron de la banque à capoué, il devait aussi regarder dans la tête des gens. D'ailleurs, le dedans de la banque était tout joli, ils regardaient partout. Inwë aimait beaucoup les couleurs, et Altariel approuva.
-Cé du super de la banque de capoué.


-Je sé pa perkoi Apa il a pa voulu kon ni aille, né kil est passé tou loin de la banque...

-Apa ème eutetre pa tro lé banque de capoué ?

-Moi jème pa kan le copin d'Apa il a lancé sur nou la boule ki fé plu bougé, et kan Apa il sé faché nossi...

-Ouai, cété pluske nul, tou ça parce kon voulé pas fer dodo et kon navé envie de capoué. Cété de labu du pouvoir.
Le grand patron de la banque de capoué arriva, avec de la nourriture. C'était pas des bonbons et du capoué, mais il y avait un capoué tout chaud avec, et puis le pain avec des choses dedans avait l'air trop bon. C'était un fandwish ! Comme ils avaient mangés pendant l'avoage. Sa soeur atrappa le fandwish qui était pour elle.

- Moi cé In-wë, et mon frère cé Alta-riel, dit-elle en faisant bien attention à prononcer correctement les noms, elle voulait pas qu'il l'appelle Bonnie ou Clyde comme le copain de Apa.Et mici grand patron de la banque à capoué !

Altariel l'imita très vite, et mangea un grand bout de son fandwish, avant de la poser et de prendre le capoué chaud avec les deux mains. Il mit la tasse près de sa bouche et souffle... En projetant un peu devant lui, mais c'était ça où il allait se brûlmer les lèvres, comme il avait fait une foid, apa lui avait dit que c'était chaud, mais il avait pas soufflé, et avait beaucoup pleuré parce que ses lèvres elles faisaient mal.
-Wah ! Monsieur patron, il né cro bon ton capoué !

Les fandwish furent manger vite, et le capoué savouré rapidement. Ca faisait tout chaud quand on le buvait, même au bout des doigts qu'il y a sur les pieds. La petite fille agita les siens sous la couverture, et regarda son frère, qui regarda le patron de la banque à capoué. La petite ouvrit la bouche en premier.

-Cété bon. Dis monsieur patron, fé kwa ton nom avé toi ?

-Et di monsieur, perkoi on na dé doi sur lé pied alor kon mange pa é kon fé pa du dessin ec lé pied ?


It's time to see what I can do, to test the limits and break through.
No right, no wrong, no rules for me.
I'm free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 30 Mai - 22:16

Je m'installai en face des deux mômes. Ils mangèrent de bon appétit ce que j'avais préparé, et les sandwichs furent avalés presque aussi rapidement que le chocolat chaud, enfin le capoué. Puisque c'est ainsi que Altariel avait nommé le chocolat.
Je comprenais pourquoi, enfin ce que signifiait "grand patron de la banque à capoué" comme l'avait appelé la fillette. Pourquoi exactement pensaient-ils que je tenais en ma possession la plus grande réserve de chocolat ? Je ne me posais pas plus de question. Les mômes, ça avaient parfois des idées qui surgissaient de nulle part, ou d'une histoire un peu déformée. Je les regardai dévorer, et s'essuyer la bouche avec la manche de leur pyjama.
J'eus un sourire.

-Je m'appelle Finarfin. Mais je pense que Fin ça ira pour vous. Inutile de dire à tout le monde que je suis grand patron de la banque à capoué.

La deuxième question me surprit un peu. J'admets que le sujet ne m'avait pas particulièrement intrigué, et je n'avais pas fait de recherches particulières. En fait, je m'attendais plutôt à ce qu'ils demandent de nouveau à manger, vu la façon dont ils avaient tambouriné à ma porte. Je me doutais que ces deux petits devaient bien avoir une maison, pour être dehors en pyjama à une heure pareille. Et surtout des parents indignes, à nouveau la colère m'assaillit en pensant à ce que ces pauvres petits avaient subi.
-Pour les doigts de pieds, c'est juste pour mieux marcher, pour se tenir debout correctement. Sans doigts de pieds, on aurait du mal à marcher. Je vais chercher le dessert.

Je me levais, remportant les tasses et les assiettes. Je fis une deuxième tournée de capoué chaud, et découpais des parts énormes de gâteau au... capoué. J'ajoutai un peu de crème vanillée dessus, et jetai des pépites avec ça. Je revins en salle, et posai le tout.
-Mangez. Dîtes moi, vous avez bien une maman, ou un papa ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inwë
Samildanach
avatar

Peuple : Elfin, avec des origines un peu mystérieuses.
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 31 Mai - 22:07

-Oh, cé crès bo come nom Fina-r-fin, et cé crès bo Fin' ossi, tu n'as de la chansse Fin'

La petite fille balança un peu ses jambes sous la couverture, penchée vers l'avant et appuyé sur ses mains qui étaient au bord de la banquette. Elle avait essuyé la bouche de son frère avec sa manche, et lui la sienne, ils pouvaient pas se le faire tout seul, ils voyaient pas où était le capoué, et en plus ils avaient pas non plus de miroir. Son frère demandapourquoi qu'on n'avait des doigts aux pieds. Une question interressante, qu'elle s'était posée au même moment.
La réponse était tellement évidente... Pour marcher, mais c'était bien sur. Les enfants se regardèrent, l'air de se dire, "mais qu'est-ce qu'on peut être des nouilles parfois", ce qu'ils se disaient réellement en fait.
Leurs petites oreilles pointues auraient pu se dresser sur leur tête, qu'elles l'auraient fait avec plaisir quand le mot dessert arrivèrent à l'intérieur. Qui disait dessert, disait sûrement gâteau, et qui disait gâteau, disait forcément, du gâteau au capoué !
-On nème bocou Fin'


-Oui, il né sinpa. Fodra l'dire à Apa, kil né pa peur de la banke à capoué pour pluss tard.

-Vi. Aaah !!
Des pas discrets arrivèrent, accompagnés par leur desert, du gâteau au capoué, avec du truc jaune à pois noir sur le dessus. Et du capoué chaud encore ! Ils s'approchèrent vite, et prirent une cuillère dans leur main. Ils prirent tout les deux une bonne bouchée et la finirent en entier avant de parler. On parlait pas la bouche pleine avait dit Apa.
-Oui, on à un Apa... Dahibeur... Elle regarda son frère, comme frappée par une triste illumination.


-On na pa de maman... Lé zautre gens il zon dé maman, mé pa nou...

-Fodré kon demande à Apa perkoi on na pa de maman, enfin si il nou mette pa dehor pour parlé ec son copin. Come tou aleur.




I'm delicate, sweet and fragile. But it doesn't mean I can't hit you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 10 Juin - 9:04

Andralis était une fois de plus déçu de sa journée. Une journée entière de chasse pour quelques petits rongeurs pour lesquels il n'obtint pas grand chose auprès de son employeur. Il rêvait d'aventure comme sa sœur avant lui...

-Je ne sais donc rien faire à par chasser...

De retour en ville il activa son headlistener pour se changer les idées. Il était tard, mais pour lui il n'était jamais trop tard pour un tour à l'auberge surtout après une mauvaise journée... Enfin si c'était encore ouvert. Il sortit une cigarette d'une de ses poches et s'enfonça dans le dédale de rues. Après avoir déambulé un moment il parvint face à l'établissement. C'était allumé bon... Andralis pris sa cigarette entre deux doigts et souffla lentement la fumée puis l'écrasa l'éteignit et l'écrasant sur le gant de sa main gauche avant de la jeter dans sa sacoche. Il avait beau ne pas apprécier sa vie dans cette ville, il la respectait et n'aurais pour rien au monde salit cette beauté. Il poussa finalement la porte en éteignant sa musique. Une fois à l'intérieur il remit son headlistener à son cou et regarda autour de lui.
L'aubergiste était près de deux enfants emmitouflé dans une couverture. Andralis voyant le tableau failli partir mais l'appel de la boisson fut trop fort après une telle journée. Il se rapprocha donc du trio le sourire aux lèvres.

-Excusez moi, Bonsoir, est-il encore possible d'avoir une bière ?
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 10 Juin - 16:28

Scandalisé, j'étais positivement scandalisé ! Ces deux petites frimousses avaient bien des parents, au moins un papa, mais pas de maman. Mais ce n'était pas ça qui me mettait hors de moi. C'était le fait qu'on les ait mis dehors. Décidément, leur père ne devait pas avoir beaucoup de scrupules pour l'avoir fait. Avec un copain hein ? J'imaginai déjà les pires scénarios sur la vie de ses pauvres mômes. Qui pourtant n'avaient pas l'air si mal traités, ils sentaient le savon, et portaient des pyjamas qui ne semblaient nullement en haillons.
-Et votre papa, il a bien un nom ?

Demander, ça serait déjà ça, si j'avais le nom, je pourrais dire deux mots à l'empaffé qui n'avait pas deux sous de jugeote pour laisser des enfants sans défense, dans la rue, à une heure pareille. Celebalda avait beau avoir l'air accueillante, si tant est que nous autres et elfes et nos congénères à oreilles plus ou moins pointues puissions être "accueillant", la nuit, la ville n'en était pas moins qu'une ville comme les autres, avec son lot de gredins et de fripouilles.
De toute façon, avec l'agitation qui régnait au palais à cause du Prince, la garde passait son temps à lui courir après... Alors surveiller les rues, devenaient secondaires.
La porte s'ouvrit. J'avais oublié de la fermer. Et avec la lumière dans la salle, je ne pouvais pas faire celui qui n'était pas.
Entra alors un humain, aux cheveux blancs. Comment je savais que c'était un humain ? Je le savais, ça devrait être suffisant pour vous. Je me levais.
Il l'avait aussi fatigué que les deux mômes avaient eu l'air excité et tout à fait éveillé.

-Je vous en prie, installez-vous. Je vais vous cherchez ça. Vous voulez peut être manger quelque chose ?
Je passais rapidement derrière le bar, attrapai une chope sur une des étagères, et tirai donc une bière. Je la déposais devant le dernier arrivant. Visiblement, il y avait du monde dehors cette nuit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 11 Juin - 15:21

L'albinos tira cinq pièces de cuivres de la bourse à sa ceinture et les déposa sur le comptoir avant de répondre.

-Non merci j'ai déjà manger.

Il attrapa la chope et remercia le tavernier d'un petit geste de bras. Andralis tira une chaise derrière lui et s'installa avant de commencer à boire lentement. Il n'avais jamais aimé l'alcool et la première gorgée lui tira une grimace, pourtant, comme chaque fois il continua à boire, plus par habitude que par envie. Depuis quelques années qu'il fréquentait cet établissement, il avait toujours fait ça...Pourquoi ça changerait...
Après quelques gorgées l'albinos reporta son attention sur les deux enfants. Le sourire lui revint aux lèvres et en les désignant d'un geste de tête il demande à l'aubergiste.

-De nouveaux clients maitre Finarfin ?
Il était rare de voir des enfants ici surtout seuls.
-Sont-ce donc vos progénitures ?
Continua l'albinos sur le ton de la rigolade un grand sourire espiègle sur le visage. Andralis continua ensuite de boire lentement en regardant son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Altariel
Samildanach
avatar

Peuple : Semi-elfe, avec des origines mystérieuses
Second(s) Métier(s) : Truand en devenir
Localisation : Dans les écuries et les grands chemins
Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 11 Juin - 18:35

Les deux p'tits semi elfes commençaient à caler sur leur gâteau au capoué alors qu'il n'en était qu'à la moitié, et même pas. Mais les fandwish, et puis la purée orange et le jambon, pui le dessert que monsieur minou leur avait donné, prenaient déjà de la place. Alors quand Fin leur demanda le nom de leur papa, c'était des bouches tous à fait vide -mais pas forcément tout propres- qui lui répondit, la première étant celle d'Inwë.
-Apa ? Il s'appelle Apa !

-Vi cé ça son nom. Le copain à Apa il à un copain qui s'appelle Minou !

-Vi il est noir, et il est poilu aussi, et y remu lé fesses avan de sauté sur tou ce ki bouge, c'est bizarre non ?

Quelqu'un entra dans la banque à capoué -mais chut, fallait plus dire que c'était la banque à capoué avait dit Fin, peut-être parce que les voleurs cherchait la banque pour la voler- et le monsieur avait... Des cheveux blancs ! Les enfants se dressèrent, mais... C'était poas Apa. C'était vrai qu'il ne voulait pas aller à la banque à capoué lui... Dommage d'ailleurs, c'était bien là dedans. Alors le patron, Fin de son prénom, alla faire son travail de patron et donna une bière au monsieur qui avait des cheveux blancs tout comme Apa, et qui avait demandé la bière. Les enfants ne voulaient plus du gâteau au capoué, leur ventre signalait qu'il était plein.
Altariel fixait le monsieur aux cheveux blancs qui buvait, hypnotisé par les cheveux blancs qui bougeaient. Et le monsieur blanc, les montra lui et ça soeur avec la tête. Il dit quelque chose, puis autre chose. Mais dans la deuxième chose, il y avait un drôle de mot que les enfants comprenaient pas. Altariel demanda alors tout haut, et fort aussi pour que Fin et le monsieur blanc les entendent.
-Fé kwa un projé ki ture ??


It's time to see what I can do, to test the limits and break through.
No right, no wrong, no rules for me.
I'm free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: ap   Sam 12 Juin - 12:00

Apa, s'appelait donc... Apa. Par les mamelles d'Ëartha je n'étais pas plus avancé ! D'ailleurs le nom Apa me rappelait furieusement une histoire d'Avatar, et d'un bison volant, mais j'avais une imagination débordante, et entendu ou chanté, raconté, tellement d'histoires dans ma vie d'oreilles pointues, que ça pouvait très bien être chose. Je tiens tout de même à préciser qu'Apa était le dernier bison volant, et à six pattes en plus. Enfin, bref...
Pour retrouver le géniteur des deux mômes, ça n'allait fichtrement pas être facile. J'eus la nausée en entendant la suite. Minou ? Remuant les fesses ? La douce Primula me protège, voila que j'imaginai encore les pires choses. Je secouais la tête, agitant mes boucles blondes.
-Euh, on s'occupera de retrouver... Apa, demain, leur lançais-je avant de répondre à Andralis.

Andralis, un des rares humains à pouvoir se faire complètement passer pour un elfe, ou même un sidhe, puisqu'il était assez grand pour ça. Il venait toujours ici, pour boire, et manger, et boire. Il faisait toujours la grimace en buvant les premières gorgées, et finissait par rouler sous sa table après une bonne trentaine de chopes, ou une vingtaines de verres de liqueur. Je ramassais les pièces de cuivres, laissant la monnaie en trop sur la table.
-Ces deux petits loups ont tambouriné à ma porte, pour que j'ouvre. Ils étaient affamés, et frigorifiés. Et je n'ai pas souvenance d'avoir engendré des p'tits trucs beiges en Inwilis, donc non, ce ne sont pas les miens.

Je songeais tristement que ma défunte femme et moi n'avions pas eu le temps d'avoir des enfants, avant que la maladie l'emporte. Et j'évitai ce genre d'encombrement, une coucherie de trop pendant mes voyages, et ça aurait pu mettre fin à ma carrière de barde. Et même maintenant, jamais ou grand jamais sans protection. Les mauvaises surprises j'en avais déjà assez comme ça.
J'eus une grimace, fugace, quand Altariel posa une autre question. Après la question de l'existence des orteils... Je me tournai vers les jumeaux.

-Pro-jé-ni-ture, articulais-je, c'est les enfants comme vous. Vous êtes la pro-jé-ni-ture de...Apa.
J'espérai que l'explication suffirait.
-Bon, il est tard, et des petits mioches comme vous devriez être au lit.
Je me rapprochais, et chuchotais, sur l'air de la confidence :
-Dormir dans la banque à capoué, ça vous dit ?
Voyant la leur d'intérêt qui s'alluma dans leurs yeux, j'avais gagné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 12 Juin - 13:11

L'albinos hocha la tête à la réponse du tavernier. Mais dans sa tête il continua à imaginer celui-ci avec quelques enfants en train de courir dans tous le sens. Et d'un coup Andralis se mit à rire tout seul. Se ressaisissant vite il finit le fond de sa chope d'un trait avant de regarder l'elfe qui c'était rapproché des enfants. Il aurait vraiment fait un bon père...
L'homme aux cheveux blanc s'étira avant de s'adresser aux enfants.

-Il est vrai qu'il est tard, et je pense que je ne dois qu'à vous deux d'avoir pu rentrer ici. Sans quoi la salle aurait été fermé.

Il se leva et remit la chaise contre la table en leur faisant un clin d'œil.

-Merci vous deux.

Alors qu'il s'apprêtait à saluer le tavernier pour partir son médaillon se mit à briller d'une légère lumière bleu et son esprit s'embruma.
-Non pas ici...
Ce chuchota l'homme à lui même. Andralis poussa le médaillon entre les plis de sa tunique. Il attrapa une cigarette dans sa poche et la fit jouer entre ses doigts pour se donner une contenance.

-Bien je crois que je vais vous...laisser. Bonne chance pour retrouver vos parents les enfants. Maitre Finarfin, bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 13 Juin - 23:44

Je regardai Andralis avec un air... contrit. L'humain en avait vu de dures, et ça ne semblait pas vraiment s'arranger, vu qu'il dilapidait ses maigres revenus dans l'alcool. Ce qui me rappela que j'avais besoin d'un coup de main.
Je fis signe aux enfants de ne pas bouger, et ouvris la porte, qui venait de se refermer. Andralis était déjà dans les escaliers, si bien que je dus crier pour qu'il m'entende. Mais vu le silence, il risquait de m'entendre aussi bien que si j'avais parlé à coté de lui.

-Hé ! Andralis ! Viens me voir demain ! J'aurai du boulot pour toi ! Passe une bonne nuit !

Ce qui était vrai, j'allais recevoir une livraison de viandes venant du Maëldan, et j'avais beau être un elfe, une seule paire de bras pour décharger et mettre des morceaux de viandes aussi longs que mes jambes, dans les Froidures, ça prenait du temps, et c'était fatiguant. Et Cer'ril avait la nausée en voyant la viande crue. De mauvais souvenirs. Et je ne préférai pas savoir pourquoi. Cer'ril venait du Sud, et pas des coins les plus nobles. La viande, ça avait été lui pendant des années. Je réprimais un frisson en y repensant, et refermais la porte. Andralis viendrait, ou ne viendrait pas, je verrai bien. J'emploierai un gros bras qui se trouverait dans ma salle si non. Je fermai à clef, et plaçai la barre métallique en travers de la porte. On est jamais trop prudent, et j'ai tendance à la paranoïa.
Mais revenons à nos... enfants.

-Bien, vous allez avoir l'honneur de dormir dans la chambre du directeur de la banque à capoué. Bien sûr, il faudra y aller discrètement pour ne réveiller personne. Ce serait dommage que le secret soit découvert...

Je débarrassai leurs assiettes encore pleine, mais c'était déjà un reste de gâteau de ce matin, alors, ça n'était pas bien gave. J'attrapai les tasses, et leur fis signe de me suivre. Passage dans la cuisine, lavage rapide de la vaisselle, et montage des escaliers. Je déverrouillai la porte, et les laissai entrer, avant de refermer derrière moi. J'allumai rapidement la lumière. Le lit serait assez grand pour eux. Je dormirai à l'elfique en pleine... transe, ça irait pour une nuit.
-Les toilettes sont derrière la porte là, si vous voulez y aller.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» Théâtre Mogador
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Chez Finarfin-
Sauter vers: