AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 7 Jan - 22:45

-Eh... ettooo... va pour la tarte, mais -il sortit une petite carte blanche à l'écriture fine encre marron- voila la carte des fromages, choisissez, je... j'aimerai autant éviter de vous apporter quelque chose que vous n'aimez pas.

Cer'ril tenait son plateau entre ses mains, devant lui, avec le sourire. Une habituée, assez agée, leva la main à sa table du fond, et l'appela.
-Cer'ril, mon p'tit, elle vient ma part de flan ?
Bien que vieille, la bique avait la voix portante, elle draguait aussi allégrement Finarfin, même si le dryade pensait qu' à cet age là, la libido aurait dû être quasi inexistante. Eh ben non, oh bien sûr, elle avait essayé de lui mettre la main au panier, mais Fin' avait hurlé au scandale, de ne plus être le centre de ses attentions... Il lui devait une fière chandelle.
-J-j'arrive madame ! Je... je reviens vous voir après.
Déguerpissant, sous quelques rires d'autres habitués qui plaignaient le pauvre garçon, et qui se prirent des miettes sur la tête, sous le rire de Cer'ril cette fois. Il revint rapidement avec la part de flan, et avec d'autres desserts pour plusieurs autres personnes.
Les deux elfins qui prenaient du thé bourbon vanillé, avaient demandé des cheese cake nature... Finarfin avait grommelé, mais il les avait fait.

Cer'ril revint au près de l'étranger une bonne dizaine de minutes après.
-Vous avez choisi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 8 Jan - 21:56

Dryas avait prit la carte des fromages un brin amusé, sa verre de cidre entre les doigts. Il faillit s’étrangler avec son jus de pomme piquant. Mon p’tit ? Il regarda la serveuse partir dans les cuisines, enfin le serveur ? Non on pouvait bien dire mon petit à une fille quand même…sauf…quand c’est une veille bique un peu matrone qui semble avoir les yeux glué sur l’objet de vos attentions.
N’empêche qu’il devait se faire vieux s’il n’avait pas remarqué. Nan. Et puis d’une façon ou d’une autre ce n’était pas grave, ça n’empêche pas –encore une fois- de regarder. Regarder, comme dans avec les yeux et sans les mains, ce qu’il savait bien faire, et règle qu’il était sûr que la madame de l’autre coté de la pièce transgressait à chaque occasion. Elle était sûrement à la recherche d’un jeune Jules à entretenir. Eww…
Il avala une rasade de cidre et se racla la gorge. Quand LE serveur fut revenu il lui rendit la carte avec un sourire en coin.
-Du bleu fera l’affaire, merci… Il jeta un coup d’œil en coin à la madame pas trop discrète, se pencha vers le serveur, chuchotant espiègle.
-Si elle vous embête vous n’avez qu’à dire que vous êtes en train de draguer et qu’elle va tout mettre en l’air. Je vous assure ça marche, au pire elle vous ferra la tête pendant quelques jours parce que vous lui avait tiré la tronche. Il avala une rasade de cidre. Oh et aussi parce que vous avez l’audace de vous intéresser à quelqu’un d’autre qu’elle.
Il se remit d'aplomb sur sa chaise, remplissant son verre vide et le portant à ses lèvres avec le sourire. Le pauvre garçon avait eu l'air tellement dégouté quand elle avait appellé qu'il ne pouvait pas s'en empêcher. Et puis franchement, elle n'avait aucune chance alors...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 9 Jan - 20:00

Cer'ril reprit la carte qu'il remit dans sa poche arrière. Il eut un large sourire au conseil de l'étranger. Ce fut à son tour de se pencher pour lui parler, en prenant un peu appui sur la table.
Les gens donnaient souvent des conseils au jeune dryade, ignorant totalement que comparé à son passé, ce genre de chose ça s'appelait une bagatelle, un léger détail gênant, rien de plus.
-Vous savez, je ne suis pas d'ici, je viens du sud, j'ai l'habitude de ce genre de chose, et puis... je drague très rarement sans connaitre le nom de celui qui est ma cible... oji-san. Et puis, je n'ai rien à craindre, elle préfère mon patron, Finarfin, il est plus vieux...

Il se redressa, avec son sourire toujours aussi amusé.
-Va pour du bleu de bresse, et de la tarte, récapitula-t-il, je vais vous chercher ça.
Cer'ril s'éloigna, retourna brièvement dans la cuisine, et revenant avec deux petites assiettes, une pour le fromage, avec une miche de pain croustillante, et l'autre pour une part de tarte chaude.
Il slaloma jusqu'à la table de Sieur Conseil, et déposa les assiettes, prenant au passage, une des fleurs qui lui tendait un des marchands, un fleuriste fey du coin, qui l'appréciait beaucoup, à cause de sa condition de dryade. Un lys blanc, tacheté de violet, il aimait beaucoup ses fleurs, il la passa dans ses cheveux, au dessus son oreille gauche, et remercia le fleuriste en lui proposant de lui offrir un café.
Il fit demi-tour, et servit donc le café, pour revenir à la table de celui qui avait demandé son bleu et sa tarte.
-Aimeriez-vous un thé, un café, un digestif ou autre après ça ? demanda poliment Cer'ril qui ne pouvait s'empêcher de sourire légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 23 Jan - 22:46

C'était relaxe, vraiment... Cer'ril faisant le service, je n'avais que la cuisine, et je n'avais pas à courir partout comme un dingue dans la salle. C'était magnifique. Pour un peu j'en aurais essuyer une larme.

L'histoire avec Rhys me turlupinait toujours, j'avais plus de mal à ne pas y penser que de m'efforcer de m'imaginer ce qui aurait pu se passer si j'avais répondu comme d'habitude, quoique différement avec un roulage de pelle passionel digne de ce nom. PlaÏt-il ? Ouais je sais c'est très classe.
Je ne faisais plus de plats de résistance, mais je faisais une quantité incroyable d'assiettes à dessert, et je préparais des digestifs divers et variés, ce qui voulait dire que l'orage de l'heure de pointe était passée. Oh, une part de framboisier restante, miracle. Je me servais un chocolat viennois, ouais, mon p'tit plaisir, avec un supplément de chantilly, et je sortais avec mon dessert pour m'installer au comptoire.
Les clients présents me saluèrent, levant la main, ou hochant la tête, des sourires pour ses dames. La vie quoi.
Cer'ril avait un lys dans les cheveux, contrastant, et mettant en valeur le rouge chaud de ses cheveux, et très visiblement, maintenant que je le connaissais, vu sa posture, son attitude, il faisait du gringue au client, qui d'après ce que je savais, était tout à fait son genre. Bah, je n'avais rien à dire sur ce point, je faisais pareil.
Ouf, la vieille s'en allait, j'faillis avoir droit à baiser baveux, et même payé, je ne le ferais jamais, ça serait un peu comme si, j'embrassais ma grand-mère, eeeew !

A vrai dire, plus j'y réfléchissais, plus j'y pensais évidement, mais Rhys venait jusque dans mes pupilles me hanter. Enflure de borgne. Je pris rageusement un morceau de ma part de framboisier.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 26 Jan - 5:10

Il ne pouvait s'empêcher de faire un bruit de satisfaction au goût fort du fromage dans son palais. Franchement c'était le pied, mais il lui manquait deux choses, nah, one seule seulement, il pouvait se passer de l’autre.
Il évalua les possibilités, bon il était un peu crevé mais ça ce n'était pas grand chose dans le grand schéma. Et puis s'il ne le proposait pas ça ne marcherait peut-être pas aussi bien la fois d'après... Et il y avait aussi le fait qu'il trouvait le serveur à croquer, apparence de fille ou non. La joue dans la paume de sa main et le coude sur la table il fit afficha une mine réflective, les yeux tournés vers le plafond.
-Hum…je ne sais pas trop... Pourquoi pas un café pour moi, et une pause pour vous ?
C'était assez direct comme proposition, il était même très ouvertement en train de draguer mais hé ! C'était réciproque, alors.

Dryas grignota sa tarte en attendant une réponse, écrasant les dernières miettes dans son assiette avec son pouce et le fourrant dans sa bouche pour lécher les derniers vestiges de myrtille confie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 27 Jan - 23:24

Cer'ril rit de bon coeur, et se retourna pour demander la permission de prendre une pause. Finarfin agita de manière désinvolte sa fourchette à gateau. C'était oui.
-J'arrive donc.

Le dryade slaloma entre les tables. Il servit un café pour Dryas, et se prit un chocolat viennois. Il servit l'homme qu'il draguait ouvertement, et réciproquement. S'essayant en face de lui avec son chocolat, il éclata de rires.
-Sur vous ça à l'air vraiment bon, fit-il très souriant, vous avez un peu de myrtille sur le coin de la bouche.
Fourrant la main dans la poche arrière de son jean, il sortit un mouchoir, et le tendit.
-Tenez.
Il avait toujours envie de rires, mais un peu moins, le fait d'avoir vu ça, lui rappelait quelques souvenirs, pas toujours les bienvenus.
-Je m'appelle Cer'ril, et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 3 Mar - 1:12

Le Cruor marqua une pause, puis frotta le coin de sa bouche avec le pouce à la remarque du jeune homme. Et lécha le dit pouce comme s'il s'était coupé le doigt. De son autre main il referma les doigts du dryade sur son mouchoir.
-Pas besoin, je n'aimerais pas le tacher. Mais merci quand même.

Il lui adressa un sourire en coin, et se laissa retomber dans sa chaise, se prélassant. Il jouait un peu le jeu dangereux, la roulette russe pour ainsi dire. Ce qu'il était, était encore très mal vu par la plupart des gens. Tout ça parce que son espèce était un chaînon entre les reptiles, les démons, les incubes et les succubes.
Pas que tout le monde avait l'esprit aussi étroit, loin de là, mais il avait subi assez de séance dans des salles blanches au parfum statique pour savoir qu'il y avait aussi le revers de la médaille. Pas que ce serrait un problème, ses glamours étaient terriblement bons, et il en avait l’habitude. Oh, et puis il verrait bien tiens. Peut-être même qu’il devrait tout simplement lâcher son glamour et faire peur aux gamins en courant comme un hurluberlu dans la ville et hurlant « Oh little boy, I vont to peck your neck ! » Ouais. Bien sûr.
Il ne répondit pas tout de suite à la question du nommé Cer'ril. Passant une main tatouée dans ses cheveux et s'accoudant à la table avec un expression légèrement amusée. Délire mental oblige.
Il frotta répétitivement sa lèvre inférieure, la bouche légèrement ouverte, puis arrêta son manège; encastrant ses doigts autour de sa tasse avant de prendre une gorgée.
-Dryas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 7 Mar - 23:21

Le dryade remit son mouchoir dans sa poche arrière, après avoir haussé les épaules. Mais c'était vrai, qu'avec les doigts, c'était mieux.
Il fixa l'étranger, un sourcil levé, en attendant la réponse à sa question. Etait-il tombé sur un type qui changeait tellement de fois de nom, qu'il était obligé de chercher aussi longtemps pour en donner un ? u_u Il espèrait que non, mais en général les mecs mignons avaient des choses à cacher, ceux qui sont mignons, ceux qui sont beaux, n'ont en général, pas de cervelle, surtout s'ils sont blonds. Bwah ah ah.

-Eh... enchanté alors, Dryas, fit-il avec un sourire, tout en mettant sa cuiller pleine de chantilly dans sa bouche.
Ne sachant pas trop quoi dire, Cer'ril porta son attention sur son chocolat. Il reposa la cuillière, et prit la tasse, avalant une longue gorgée. C'était agréable, et la chaleur se répandit dans tout son corps. Il remonta son t-shirt sur son épaule, et se gratta l'arrière de la tête, gêné.
-Désolé, je ne suis pas vraiment très bon pour engager la conversation...

A vrai dire, quand il avait rencontré des gens, c'était rarement pour parler, et parfois quand il le fallait, c'était pour supplier. A part Finarfin qui lui avait parlé toute une nuit pour le rassurer, Cer'ril n'avait jamais vraiment parlé de banalités avec quelqu'un. Avec ses collégues, il n'avait pas non plus parlé de la pluie et du beau temps, à vrai dire, ils passaient très souvent leur temps à se donner des conseils, sur certains onguents pour guérir plus rapidement, où pour éviter les maladies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 12 Avr - 5:23

-Je ne suis pas très doué pour les conversations non plus. Je passe trop de temps seul faut croire.
Il aurait vraiment fallut être aveugle pour ne pas voir que Cer'ril était gêné, surtout que quelques secondes après il l'avoua. Dryas se frotta le menton, gigotant sa mâchoire sous ses ongles.
Il avait laissé définitivement sa veille cabane dans le fin fond du sud, surtout avec toute l'agitation qu'il y avait là-bas. Et les nouvelles fusaient sur la route. Des rumeurs qui ressemblaient à de vieilles légendes.
Décidément la ville lui plaisait -et passant ses yeux sur le visage de Cer'ril- les gens lui plaisaient aussi, enfin surtout une personne. Qui était adorablement gêné d'ailleurs. Ses yeux fixèrent sur la fleur dans ses cheveux.
-Lilium candidum de la famille des Liliaceae. Ce fût à son tour de se gratter l'arrière du crâne. Pas terrible le plan drague mon gars. Eh chuis un peu un fanatique des fleurs, c'est un peu mon dada on va dire. Pas grand monde n'a besoin des services d'un druide de nos jours. A vrai dire même pas d'un fleuriste. Je n'ai peut-être pas bien choisi la ville pour m'installer mais...au moins il y a des compensations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 17 Avr - 0:33

Cer'ril le regarda avec des yeux ronds. Il parlait des fleurs qu'il avait dans les cheveux, en général, les gens lui offraient des lys, même lorsqu'il avait été sur le trotoire, certains clients, qui lui avaient demandé ce qu'il aimait le plus, trouvaient toujours des lys pour lui, quelque soit la saison. Un peu de réconfort, avant de se faire prendre, jusqu'à ne plus sentir son corps. Son regard se durcit un bref, instant, alors que ses doigts carressaient doucement les pétales accrochées dans ses cheveux, avant de sourire. C'était quand même de "bons" souvenirs, ceux qui lui offraient des fleurs, étaient ceux qu'ils préfèraient, parce qu'ils faisaient quand même attention à lui, et c'était aussi des réguliers, et en général, ils ne l'abîmaient pas trop, comparés à d'autres. Il avait même passé de bons moments avec quelques uns, il y en avait même qui voulait l'acheter, malheureusement, comme tous les autres, il ne serait pas lâcher si facilement. Cer'ril avait rampé pour arriver jusqu'ici, il avait rampé devant son maître, avant de se faire jeter, après avoir été battu, il avait en suite continué de ramper devant d'autres pour gagner de quoi vivre, et finalement, il était arrivé ici, et Fin' l'avait relevé. Son calvaire était bel et bien terminé, il appréciait chaque moment.
-Personne ne connait le nom exacte des fleurs, quand on m'en offre... C'est agréable de voir que quelqu'un s'y connait réellement. Vous ne vous êtes pas trompé de ville, je sais pas si vous avez vu, Mr Dryas, mais, vous êtes actuellement dans une citée aux arbres. Ici les gens aiment les plantes, au point que l'art des jardins est très répendus. Vous avez fait le bon choix, pour un druide, Celebalda est un endroit où tout pousse -ou presque. En général les botanistes ou apoticaires sont nombreux et marchent assez rapidement.

Cer'ril avait largement remarqué l'amour pour les plantes et leurs villes des féériques habitants ici, chacun avait un coin de verdure, entre jardin suspendu, ou simple petit jardin miniature intérieur, jusqu'aux gigantesques jardins publiques... Bien sûr, à coté, les plantes ont deux facettes, bénéfiques ou mortelles, elles sont très prisées, partout, et les poisons secrets de la ville, étaient des meilleurs. Cer'ril avait eu l'occasion de goûter aux fruits d'une de ses plantes, si Finarfin ne l'avait pas fait vomir, il y serait passé. Terminé maintenant de manger des baies dont il ne connaissait pas la provenance. Le dryade ne réagit qu'après, au mot compensation.
-Des... compensations ? fit-il l'air un peu perdu, doutant de vouloir en savoir plus, et même temps, réellement tenter d'aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 17 Avr - 8:52

-Juste Dryas, sinon je me sens vraiment vieux. Il ignora la petite vois qui lui criait qu'il était largement plus vieux que le jeune homme assit en face de lui.

Oh. Entendre dire qu'en fait il avait des chances de s'en sortir s'il restait ici était une très bonne chose. Surtout s'il y avait tant de botanistes et d'apothicaires comme le disait Cer'ril.
-C'est bien alors, j'aurais de la concurrence. J'adore la concurrence. Oui, enfin il adorait surtout le fait que depuis quelques années il arrivait à se fondre dans la population et que personne ne venait lui demander des comptes. Non, dire que la seule raison pour laquelle il s'installerais dans la ville était pour Cer'ril était faux. Même si ça comptait un petit peu, ça et le fait qu'il serrait relativement tranquille ici.

-Eh ? Bah la bonne compagnie pardi. Tu croyais quoi toi ? Ce regard perdu le faisait sourire largement. Ses vieux copains auraient prit ça au sens le plus direct. Pervers qu'ils étaient, enfin surtout un. Mais il fallait quand même avouer qu'il n'avait pas dit ça en toute innocence, ça devait se voir sur son visage et son sourire franc. Changement de tactique.
-Je suis plus un connaisseur en orchidée, il y a tellement d'espèces... Mais je trouve les lys très joli aussi. S'il ne parlait que de la fleur ça aurait été bien trop innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 19 Avr - 17:24

Le dryade sourit légèrement. Dryas venait du sud, maintenant c'était certain. Cer'ril avait été confronté plusieurs fois à ce genre de conversation. En général ça se terminait mal pour lui, parce qu'à chaque fois, on venait trouver son maître, et il était vendu pour une nuit ou deux. Après, il avait fait ça de sa propre initiative. Il avait dit à Dryas qu'il venait du Sud, sans être plus précis, si seulement ce monsieur qui lui faisait du gringue savait ce qu'il avait fait avant d'être serveur, il aurait sans doute arrêté. Ou pas.
Il sentait de temps en temps, le regard de Finarfin, qui surveillait du coin de l'oeil la discussion, Cer'ril avait eu quelques problèmes hier soir avec un client, un peu trop entreprenant, et Fin' avait été obligé de le sortir à coup de pied au cul. Il regarda sa tasse vide, en fait, il lui semblait que ça pause était finie. Rien de repenser à ce qu'il avait vécu, non pas que cela laissait seulement de mauvais souvenirs, non, Cer'ril avait souvent pris du plaisir, et pris dans tous les sens du termes, mais c'était un peu déprimant.
-Les lys sont définitivement ce que je préfère... Mais j'aime bien les fleurs en général. Enfin, ma pause café à l'air d'être terminé...
Cer'ril montra sa tasse vide.
-Mais vu qu'il n'y a plus grand monde, si ça ne vous dérange pas, je vais prendre ma pause déjeuné avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mar 13 Mai - 7:52

Dryas n'allait pas se laisser lâcher en cours de route, enfin pas. En même temps il n'aurait pas tellement eu le choix et aurait été obligé de laisser Cer'ril partir, pour continuer son service. Manque de c-pot. Mais il n'y avait personne, miracle.
-Ah, vas-y, vas-y. Oh et tu peux me tutoyer hein. Hum. Depuis quand le tutoyait-il lui déjà ?
Dryas cligna ses yeux, gardant ses yeux rivés sur le dryade qui filait rapidement en cuisine, passant à côté de son patron qu'il voyait depuis le début du coin de l'œil. Cer'ril avait gardé un œil sur lui d'ailleurs, pour la fin de sa pause ? Ca n'en avait pas tellement l'air, c'était un peu trop nerveux.

Bras croisés, et légèrement affalé sur la table il leva une main et l'agita avec un énorme sourire. Un sourire qu'i était loin d'avoir une autre connotation qu'un foutage de gueule magistral. ...Il devait être vraiment très fatigué pour tirer ce genre de grimace.
Par dessus les portes battantes il voyait un éclat de cheveux rouges. Il effaça immédiatement sa tronche de cette expression ridicule, et se redressa. Grimace, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 16 Mai - 23:41

Fourchette à gateau dans la bouche, j'offris un sourcil levé, au proie-chasseur de Cer'ril, avec l'air le plus perplexe possible, un peu comme si je venais de le voir prendre mon joli serveur sur la table juste devant mes yeux.
Mon doigt avait failli se tendre tout seul, mais c'était fortement impoli pour un elfe issu d'une grande famille noble... avec qui je n'avais quasiment plus de contact, si non avec Jyuushiro, un parent éloigné, qui vivait dans le coin, il venait assez souvent prendre du thé. Il s'occupait un peu des affaires familiales. Nefbelethiel et moi avions plié bagages il y avait de ça des années, et nous avions définitivement couper les ponts. Nôtre maison c'était désagrégée, et nous n'avions de nouvelles d'elle que par l'intermédiaire de Jyuushiro, un noble originaire d'Esgaleithel, qui s'occupait de ce qui restait, autrement dit, deux personnes de la lignée directe... si je me souvenais bien.
Je terminais mon framboisier, qui me rammena vers Nefbelethiel, ce dernier avait demandé des friandises typiquements elfiques, pour Piri, son associée, dont c'était l'anniversaire. Je m'étais levé de bonne heure exprès pour les faire. Je repassais en cuisine croisant Cer'ril qui repassait avec son déjeuné. Je ne m'inquiètais pas plus que ça, mon serveur venait du sud...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 17 Mai - 13:05

Cer'ril avait pris une des choses qu'il aimait le plus manger, des pâtes carbonara, et le mieux, c'était qu'il les mangeait sans jamais en mettre partout, ou éclabousser en enroulant les spaghettis autour de sa fourchette. En dessert, parce qu'il amait les choses sucrées, il s'était pris une énorme part de ce gateau aux chocolats, plusieurs mousses de chocolats, avec des framboises entière dedans, le tout contenu entre de la génoise, avec de la crème chocolat sur le dessus, agrémentée de copeaux. Il sourit à Finarfin qui lui répondit par un haussement d'épaule, ce qui voulait dire que Cer'ril pouvait faire ce qu'il voulait. Il posa ses assiettes, et alla se chercher de l'eau et un verre.

Se réinstallant en face de Dryas, le dryade remonta ses manches pour éviter de mettre de la sauce de dessus, au cas où sa mystérieuse aptiude à manger des plats en sauce sans éclabousser disparaitrait brutalement. Son ventre émit une sorte d'approbation quand il porta à sa bouche spaghettis et lardons, qu'il mâcha avec bonheur, fermant les yeux, il n'avait pas déjeuné ce matin, il avait picorer ça et là, parce qu'il s'était levé tard, oubliant qu'il avait son service à faire. Heureusement, Finarfin n'était pas un tyran.
-Jolie grimace, fit-il après avoir avalé son énorme bouchée, je suis désolé si... ça vo- si c'était gênant qu'il nous regarde, mais j'ai eu des problèmes hier soir, donc, Fin fait attention à ce qui passe en salle. Vous comptez vous installer dans quelle partie de la ville pour vôtre boutique ?


Pour hier soir, habituellement, Cer'ril se serait laissé faire, et il aurait juste passé un mauvais moment de plus, mais l'intervention de Finarfin lui avait rappelé qu'il n'avait plus à faire ça. Continuant de manger, les yeux bleus du dryade détaillèrent un peu plus Dryas, qu'il trouvait très à son goût, réchauffant le creux de ses reins. Cer'ril malgré une apparence angélique, était légèrement -tout est relatif comme dit Fin'- dépravé. Et il perdit lamentable sa magnifique aptitude.
-Et m-...
Il soupira, regardant la tâche qu'il venait de faire sur son t-shirt trop grand. Ce n'était pas si différent de ce qu'on l'avait forcé à avaler pendant des années, alors il apprit nettoyer rapidement. Prenant le peu de surplu de sauce, sur son doigt, il porta à sa bouche, avant de prendre un peu d'eau dans son verre pour nettoyer. Il regarda son oeuvre, ça ne voyait pas, juste une tache d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Lun 2 Juin - 12:23

Réflexion faite, il avait l'air très innocent comme ça, mais l'apparence était traitre. Comme les pâtes d'ailleurs. Dryas se réfugia dans son verre pour éviter de montrer son sourire connaisseur. C'était son boulot de savoir lire les gens, le premier coup d'œil, et à vrai dire Cer'ril avait son apparence 'petite' et sa frimousse l'attirait comme un phare en plein orage. Ca faisait assez longtemps qu'il n'avait pas...

Il faillit laisser passer un bruit, pas étranglé, mais d'un coup la salle semblait avoir pris un ou deux degrés. Non cinq. Comment pouvait on rendre le simple fait de se débarrasser d'une éclaboussure de nourriture aussi...il n'arrivait vraiment plus à mettre la main dessus. En regardant Cer'ril lécher son doigt de la manière la plus normale qu'il soit il se dit que la bouche du dryade aurait dû être illégale.
Le cruor regarda ailleurs, la surface de la table devenant soudainement très intéressante. Il fallait qu'il se contrôle, parce que là ça devenait très rapidement pathétique, enfin de son point de vue. L'envie était là, de façon intoxicante, et il avait envie de Cer'ril plus que jamais. Enfin surtout envie de coucher, qu'importe le sexe ou la personne, ça c'était une plaie. Pourquoi il ne s'en était pas occupé plus tôt ? Ses chakras était sans dessus dessous depuis des années à cause de la mort de son dernier compagnon. Il avait la fâcheuse tendance à se lier aux êtres qui lui plaisaient pour trouver un semblant de normalité, mais à chaque fois il devait recommencer de rien parce que ça ne durait pas.
Se passant une main sur le visage, il se pinça l'arrête du nez. Au moins les écailles étaient toujours derrière son glamour contrairement à la dernière fois qu'il avait décidé de jeuner. Ca devait juste être la fatigue qui voulait ça. Mais tu ne serais pas fatigué si tu t'en occupait correctement, s'amusait à lui dire la petite voix dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Jeu 12 Juin - 18:25

Cer'ril fixa Dryas, une légère lueur s'alluma dans ses yeux. Le doigt retiré, le dryade eut un sourire aussi léger que la lueur. Se penchant pardessus la table, après avoir repoussé l'assiette à moitié vide par un quelconque miracle, il agita les mains devant le nez de Dryas.
-Wouhou, vous allez bien ?

Ca faisait quand même au moins trois minutes qu'il était bloqué comme ça. Le dryade en était venu à se demander si ce qu'il venait faire avait perturbé Dryas à ce point... ce qui devait prouver un certain manque, ou alors une sacré pudeur, ce qui ne collait pas avec le personnage, mais alors pas du tout.
-Vous avez l'air un peu fatigué, si vous voulez je peux vous donner une chambre tout de suite.
Alors, deux options, soit s'était carrément une invitation, soit c'était juste ce que c'était pour ce que c'était. Cer'ril ouvrit la bouche, et la referma prenant conscience de son double sens, rougissant légèrement, il se rassit correctement.
-Je débarasse et, je vous donne la clef.
Se levant, et prenant les couverts rapidement le dryade s'éloigna à grands pas en direction de la cuisine. Un bruit infernal de vaisselle, quelques éclats de voix, après que Finarfin se soit mis à hurler de rires, avant que Cer'ril ressorte, et ne prenne une des clefs dans le coffre des chambres vides. Seulement, il s'arrêta un instant, faisant semblant de ranger ou de chercher quelque chose sous le comptoire. C'était vrai que dès que Dryas était entré, ses yeux s'étaient arrêtés dessus, et engager la conversation de cette façon, il ne l'avait pas fait depuis longtemps. A vrai dire pas depuis qu'il était arrivé aux abords de Celebalda. Finarfin s'était mis à rire quand il lui avait exposé ses états d'âme, avant de virer jaune, en lui disant qu'il était très mal placé pour donner des conseils dans ce domaine. Là, le dryade était d'accord. Et il avait l'impression, que c'était en partie sa faute.

Prenant son courage à deux mains, la clef dans l'une d'elle, Cer'ril n'aurait jamais cru que ce qu'il faisait naturellement il y a quelques semaines serait si difficile maintenant. En fait, en réfléchissant plus profondément, ne rien dire sur ses anciennes activités, pourrait être considéré comme un mensonge méritant la peine capitale. Mais, même si ça se concrétisait, ça ne voulait pas dire que ça durerait. Emergeant de dessous le bar après une bonne dizaine de minutes, il eut quand même du mal à y aller, et se contenta de poser la clef avec un sourire sur la table de Dryas.
Finalement, il ne pouvait pas faire ça. Ce serait ruiné tout ce qu'il avait fait pour quitter son métier de vendeur de charmes, et ce serait aussi mentir à celui qui le ferait avec lui.
-Premier étage, chambre 6. Si vous avez besoin de quelque chose, nous sommes disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Mer 25 Juin - 6:06

L'excuse la plus lamentable de ce siècle et de ceux d'avant faillit traverser ses lèvres. Mais heureusement -ou plutôt malheureusement- Cer'ril était partit et très vite. Dryas secoua la tête pour se remettre les idées en place, et il devait l'admettre aussi, il était terriblement déçu que le gamin ai pratiquement fuit, surtout après avoir fait un double sens pareil... Il fût encore plus déçu quand celui-ci, à son retour, le congédia presque.
Beuh, limite puni à aller dans sa chambre par un petite boy, le monde à l’l’envers. Il sentait déjà venir le martellement douloureux d'un vrai mal de tête derrière ses yeux, mais ça c'était loin d'être insupportable dans les bonnes circonstances. C'était...nul, il avait tout dit avec un ton qui ne semblait qu'indiquer une finalité de tout, tu parles d'un refroidisseur d'atmosphère. M'enfin ça ne l'empêchait pas de jouer au con jusqu'au bout. Si ce n'est que pour pousser la drague plus loin. Et aussi donner un show à l'elfe qui avait tout épié du coin de l'œil, de son comptoir.
-Merci.
Il s'était levé, attrapant son manteau par le col et son sac dans une main, baissant seulement les yeux de quelques centimètres pour fixer ceux de Cer'ril avec le sourire.
-Pour la compagnie surtout.
Il se pencha en avant, comme s'il allait l'embrasser. Mais au dernier moment dévia sur la droite, l'embrassant à la commissure des lèvres. Tout ce qu'il y avait de plus chaste en apparence, mais qu'il prolongea quelques millièmes de secondes de plus.
On lui avait souvent demandé comment il faisait pour rendre des gestes si anodins, si érotiques sans tomber dans le vulgaire. Il avait été incapable de répondre, c'était un trait racial, peut-être autant que chez les sidhes. Il releva la tête, et fixa de nouveau Cer'ril. Il avait vraiment très, très, envie de lui. Oh il y arriverait sûrement, à un moment ou un autre. Et contrairement à pas mal de ses escapades il avait très envie de prendre son temps aussi. Il mettait la balle dans son camp pour ainsi dire, et si Cer'ril était aussi intéressé qu'il avait l'air de le montrer il viendrait. Tôt ou tard. Quoique ça ne le dérangerais pas de devoir lui faire une petite cour, l'anticipation rendrait le tout bien meilleur. Demain matin il faudrait qu'il parte immédiatement dans ce cas, sinon il ne tiendrait pas. Un plan intéressant, même si ça voulait dire attendre un peu.

-Bonne nuit.
Avec un dernier sourire en coin le cruor adressa un signe de tête au propriétaire. Pas la peine de continuer à faire des regards suggestifs à Cer'ril ou alors il laisserait tomber passant qu'il n'était qu'un pervers qui voulait juste le sauter vite et bien fait. Ca il ne le faisant jamais avec les gens qui lui plaisaient vraiment.
Dryas grimpa jusqu'au premier étage et s'installa dans sa chambre, prenant tout de même soin avant de fermer la porte que, la lumière se voyait en dessous. On ne savait jamais, ça pourrait lui donner des idées s'il passait devant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 27 Juin - 0:06

Cer'ril ignorait combien de temps il était resté planté au beau milieu de salle, sa main droite à posée sur ses lèvres.
En général aucun client ne l'embrassait, sauf de rares exceptions. Exceptions qui n'avaient pas eu l'occasion d'être deux fois. Une drôle de sensation lui noua la gorge.
Il avait failli se raviser, et saisir le bras de Dryas. Avant de se rappeler qu'il n'avait pas besoin de faire ça, aussi charmant soit-il. Bien entendu, ça n'était pas comme s'il s'était forcé à rester avec Dryas une bonne partie de son temps, non. Il lui avait plu. Et c'était d'autant plus dur, parce que même s'il ne faisait aucun doute qu'il venait du Sud, Cer'ril ne voulait pas avoir à avouer quelle magnifique vendeuse de charme il avait été.

Les jambes comme du coton, tout retourné par un baiser qui n'en était même pas un, le dryade, gorge nouée, se dit qu'il avait besoin de boire quelque chose. Un fond de verre de pur feu ferait l'affaire, au diable qui avait mis sa bouche dessus. Il avala le reste du wisky. Ses yeux piquèrent. La tête contre le bois du bar, il se mit à rire nerveusement avant de pleurer. Il fallait toujours qu'il fasse ça, cette manie de s'approcher de ceux qui lui plaisaient. Ici, il n'avait pas besoin de le faire.
Il se le répètait sans cesse.
Il l'avait oublié avec Dryas.
Assis par terre, tout défait, il devait être joli. Heureusement qu'il avait fermé. Il essuya ses joues avec ses manches trop grandes, reniflant comme un gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 27 Juin - 0:24

Je relevais mon pauvre serveur éploré. Il avait réussi à tenir trois semaines sans pleurer. Et forcément, avec le pseudo-baiser du fieffé baka qui avait intéressé Cer'ril, tout c'était effondré.
Je le connaissais assez maintenant pour savoir ce qui le taraudait. Lui aussi c'était un baka. S'en vouloir pour des choses qu'on a faites sans avoir le choix, c'était pas une bonne chose. Oui, je sais c'est moi qui dit ça, et le pire c'est que moi j'avais eu le choix en plus, de le frapper ou non. J'avais opté pour un pain dans sa tronche de borgne non-unijambiste.
-Allez Cer'ril, viens cinq minutes dans la cuisine te remettre de toutes ces émotions.

Une fois dans la cuisine, je lui servais une copieuse part de gateau trois mousses de chocolats, et un chocolat viennois, sur un plateau, avec une petite serviette.
-Réfléchis pas trop tu sais, va manger ça, tu vas te sentir mieux. Rien ne vaut le chocolat quand il y a des coups durs. C'est ce que disait ma femme. Aére toi la tête, ça ira mieux demain va. File, je m'occupe du reste.
Je regardais cheveux de feu prendre la direction de l'étage. Je savais la chambre 2 qu'il occupait pourvue d'un balcon largement visible de la chambre 6. Entremetteur ? Jamais. Seulement, c'était la première fois que je voyais pleurer pour si peu.
Je passais une main dans ma tignasse qui recommençait à boucler, avant d'aller nettoyer ce qui restait à faire dans la cuisine, et de monter à mon tour.
La journée avait été longue, et je sentais que mes nuits le seraient encore plus. J'irai discuter avec Uriel. Je crois que finalement, j'avais besoin de savoir deux ou trois choses.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 27 Juin - 2:44

Il avait espéré au fin fond de lui même, sinon il n'aurait pas eu la prétention d'un enfant en vérifiant qu'on voyait la lumière sous sa porte. C'était stupide, débile, mais d'une façon ou d'une autre il voulait prouver quelque chose.
Dryas avait balancé ses affaires sur le lit, puis balancé sa veste en cuir sur le dessus après avoir sorti un paquet de cigarettes tout bousillé, et son briquet d'une des poches. Le balcon était une bénédiction, il était peut-être fumeur mais il avait horreur de la vieille odeur de tabac dans les chambres qu'il occupait. ça s'imprégnait dans les rideaux, les draps. Pas du tout agréable. Le petit étui en métal frappé d'une créature mi-lion mi-reptile claqua -cadeau d'un vieil ami- et crépita, illuminant momentanément son visage dans le noir.
La lune n'était pas de sortie cette nuit, tout était noir et les rares lampes illuminant encore la ville ne baignait pas le petit bout de rambarde où il venait de se percher.
Pieds dans le vide, une main sur la barre transversale entre ses jambes comme pour un 'au cas où', le cruor fumait dans le silence, exhalant des anneaux de fumées. Il s'amusait à les observer er jusqu'à ce qu'il ne les distingue plus, ou que l'occasionnel bête de la nuit passe en volant et ne dérange les volutes calmement dansantes.
Son cher frère devait être furieux qu'il ai réussi à échapper à sa vigilance. C'était la première fois qu'il avait fuit aussi loin. Il avait voulu mettre le plus de distance possible entre eux. Quelque chose se tramait, il le sentait dans sa moelle, jusque dans le sang perverti qui courrait dans ses veines.
S'échapper était un vrai jeux de roulette, pile il vivrait, face il mourrait. Il n'y avait rien qu'il pourrait faire si c'était ainsi qu'il en décidait. mais il comptait intérieurement sur l'esprit calculateur de son frère. Il n'avait jamais été non négligeable, mais il avait dépassé la frontière si mince et il n'était pas sûr qu'il soit assez lucide pour réfléchir au lieu d'agir. Depuis quelques années la folie avait prit place dans l'esprit de son frère, et c'était très difficile de juger le cours des actions d'un fou. Dryas soupira. Il faisait trop froid pour son métabolisme et réfléchir à tout ça continuellement ne faisait qu'empirer le mal de crâne qui supportait déjà à peine.
Il balança le filtre de sa cigarette encore rougeoyante dans le vide, et alla, à la place, s'enrouler dans les draps frais d'un lit qui n'était pas le sien, et où sur l'oreiller il n'y avait que l'odeur de propre, du fraichement lavé. Dryas soupira de nouveau.

Le soleil pointant le bout de son nez le voyait déjà debout depuis une heure. Et c'est avec les cheveux tout juste essorés qu'il remit sa veste en cuir et ses bottes. Il ne fallait pas qu'il reste, en plus il pourrait plus que certainement trouver de quoi manger sur la place du marché, ça lui permettrait aussi de se renseigner sur les propriétés à vendre. Il voulait partit vite, mais il hésita quand même. Posant son paquetage sur le lit défait il ouvrit silencieusement le balcon et coupa une jeune pousse du lierre qui grimpait la façade de la bâtisse. Dans le tiroir du bureau il trouva de quoi écrire et y griffonna une petite note signée. La jeune pousse transfigurée en arum blanc aux bordures très légèrement rosés rebondît sur la surface en bois, anthère jaune courbée comme un sourire. Dryas referma la porte de la chambre sans bruit et après avoir mit la clé derrière le comptoir avec quelques pièces de plus que nécessaire avec il se sauva. Il y avait du bruit dans les cuisines.

Prêt pour un peu de changement ?
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 27 Juin - 22:59

Magnifique.
Je tendis la jambe alors qu'il essayait de franchir le seuil de ma porte. Je fumais, chose rare, mes nerfs vous voyez... les cigarettes étaient un autre moyen que le chocolat.
Je le regardais s'étaler lamentablement avec ses affaires, le nez dans le bois de la rue, dans un bruit magistral qui s'arrêter la plupart des passants. La ville était déjà bondée de monde.
J'éteignais gracieusement ma clope dans un porte cigarettes maintenant vide, que je refermais dans un claquement sec.
Me décollant du mur, je m'accroupissais en suite devant Mr Jaitapédansl'oeildemonserveur, lui donnant une pichnette sur le front.
-Oi ! C'est pas gentil de faire pleurer mon serveur et de partir comme voleur.

Oh, une rime. Herm.
-Je sais que je devrais pas m'en mêler, mais si vous vous apprêtez à vivre dans l'coin, vous serez forcément ammené à le croiser, monsieur le dragueur éhonté. Joli show hier. Si vous rentrez pas vos fesses à l'intérieur, vous allez y recevoir mon pied. Vous l'avez franchement perturbé vous savez, même s'il l'était déjà sérieusement avant. Vous avez bien le temps, non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Ven 27 Juin - 23:41

Dryas s'étala lamentablement dans un patatras de viande molle et des pots en verre. Grognant du fait qu'il s'était fait avoir comme un bleu (il aurait dût s'en douter les elfes sont pires que les nains) il se retourna sur le sol, bras fermement croisés sur sa poitrine avec une tronche de six pieds de long. La pichenette c'était un peu de trop. Il attrapa le poignet de l'elfe accroupi et au lieu de le tirer en avant, le poussa en arrière pour le voir tomber avec un flop sur son derrière. Puéril mais satisfaisant.
Hein ? Pleurer ?
-Quoiiii...?
Eberlué Dryas se gratta l'arrière du crâne et fouilla dans la poche de sa veste, tirant le paquet maintenant écrasé de l'intérieur. Pour ensuite le balancer dans le fond de son sac avec une grimace.
-D'une vous me devez des cigarettes, de deux un café avec sinon j'vous montrerais comment chuis pas content quand on m'ennuie sans que j'ai bu un café. Et de trois : quoi ? J'lui ai pas sauté dessus, je ne l'ai même pas à proprement dit embrassé...où est le problème ? D'accord j'y suis peut-être allé un peu fort mais n'exagérons rien.
Tout dit sur la défensive mais en même temps il s'était relevé et avait hissé de nouveau l'elfe sur ses pieds d'un bras énergique. Le propriétaire ne semblait pas du tout impressionné, le regardant presque avec un sourcil levé et certainement exaspéré par sa défense nullissime. Il le suivit jusqu'au comptoir trainant son sac, soupirant lui aussi.
-Traitez moi de ce que vous voulez, je lui ai même laissé une fleur si jamais c'est lui qui fait ma chambre. Rappelez moi pourquoi je vous parle déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Sam 28 Juin - 12:34

-Le café et le paquet de cigarette c'est dans mes cordes, t'façon vous pourriez vous payez plusieurs cartouches entières avec ce que vous avez laissé. Je parle pas de la fleur, hein.

Je lui servais son café rapidement, mais je doutais qu'il soit plus chiant que moi, ou que Rhys sans une goutte d'alcool dans le sang. Ou Uriel privé d'activité sexuelle trop longtemps.
Je collais un paquet de cigarettes, pris de dessous le comptoire, pour le coller à coté de la tasse de café fumant.
-Bon, je sais vous y avez pas toucher, c'est justement là que vous vous êtes planté. Habituellement j'aurais dû vous mettre dehors hier soir, mais vu que vous lui avez tapé dans l'oeil dès vôtre arrivée je l'ai laissé faire.

Je tournais la tête au rafus qu'il y avait dans la cuisine. Cer'ril devait batailler avec les casseroles, c'était pas possible de faire autant de bruit en sortant des croissants du four.
-Normalement je fous dehors les clients trop entreprenant avec lui, autant vous dire que vous êtes allé plus loin que n'importe qui d'autre. Hier soir, il est resté planté dix bonnes minutes au milieu de la salle, et en suite il s'est mis à pleurer. Je sais pas trop pourquoi non plus, mais j'ai dans l'idée que c'est parce que vous n'êtes pas allé plus loin, et parce qu'il a peut être du mal avec certaines choses, que je ne suis pas habilité à révéler. De toute façon j'en ai pas la moindre idée en fait. Mais vous l'avez fait pleuré, ce matin il avait encore les yeux rouges quand il est descendu. Alors s'il avait trouvé la fleur, je vous dis pas ce que ça aurait pu donner. Je fais ça dans un intérêt purement égoïste, j'ai besoin d'un Cer'ril en forme pour qu'il fasse ce pourquoi il est venu jusqu'ici, alors vous allez me faire le plaisir de réparer les dégâts que vous avez causé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !   Dim 29 Juin - 20:20

Le Cruor avait ouvert très rapidement le paquet de cigarettes, en tirant une hors du carton avec la bouche l'allumant en vitesse, refermant son briquet avec un cliquetis sonore.

-Désolé si ce n'est pas dans mes habitudes de sauter dans un lit avec le premier venu, dit-il en expirant la première bouffée, je n'ai pas l'habitude de faire des trucs d'un soir avec les gens qui me plaisent vraiment.
Les bruits de métal s'entrechoquent qui venait de la cuisine semblait redoubler de force. Okay, d'habitue les filles (et à l'occasion les garçons) avec lesquels il était sortis, il devait leur faire un peu la cour. Rien de bien méchant ou terriblement difficile à mettre en place mais une sorte de cour quand même. Avec les gens qui lui tapotait vraiment dans l’œil bien-sûr, c'était quand même plus facile pour lui d'avoir une relation à long terme que de devoir chasser la gueuze tous les soirs, ce qui lui était arrivé les trois quarts de sa vie. Heureusement qu'il ne pouvait pas développer tout un tas de maladies.

-Bon écoutez, j'aurais plutôt pensé que ça aurait l'effet contraire, mais puisque vous y tenez je vais régler ça tout de suite, hein. J'espère que vous avez une arrière salle ou un arrière balcon. Et on n'écoute pas à la porte merci bien.
Quelque chose lui revint en mémoire. Marde, la fleur ! Secouant les épaules pour aider son manteau en cuir buriné à descendre il le balança dans la tronche de l'aubergiste et lui flanqua le sac sur le comptoir avec un bruit mat terriblement audible.
-Purée, faut vraiment que je me mettes dans de ces situations...
Se hissant sur le comptoir il chopa la clé qui, miracle, n'avait pas encore été rangée et grimpa quatre à quatre jusque dans la chambre qu'il avait occupé. Se débarrasser du mot, rien de plus facile, la fleur par contre... Bah un arum dans un pot d'arrangement de printemps ça fait intrus mais tant pis. Revenant dans la grande salle il balança aussi la clé à l'aubergiste avec un regard appuyé, puis poussa les portes battantes de la cuisine.
Okay, il avait sauté à pieds joints dedans, pour ainsi dire, et comme un imbécile il ne savait même pas ce qu'il allait pouvoir dire, ou déblatérer en l'occurrence. Et impossible de faire demi-tour, Cer'ril venait de se retourner, le regardant avec ses gros yeux doux. Et comme l'aubergiste avait dit, ceux-ci étaient tous rouges encore, comme s'il venait juste de finir de pleurer. Son expression se radouci immédiatement, sa voix prenant un ton presque réconfortant à l'opposé du ton presque cinglant qu'il avait employé avec l'écraseur de cigarettes. Il ne savait pas comment il lui avait fait du mal, mais soudainement il s'en voulait vraiment quelque‘en soit la raison.
-Hey...
Revenir en haut Aller en bas
 

Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Hey ! Voyageur ! Te fie pas à l'extérieur !
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» ARIANA ; Texane dans l'âme, New Yorkaise à l'extérieur...
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Chez Finarfin-
Sauter vers: