AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 14:00

Woah ! Elle avait bouffé du lion ou quoi, à moins qu'il ai fait quelue chose qui ne lui avait pas plût. En y réfléchissant il ne voyait pas du tout quoi... Oh ! Il se frappa le front, quand il était entré en courant avec sa charge il avait...oups. Maintenant il comprenait.
Il passa une main dans ses cheveux avec un sourire en coin qui se voulait repentant.
-Ecoutez je m'excuse platement pour mes actions, je ne me suis pas rendu compte du gêne que cela vous apporterais. Il y a peut-être quelque chose que je pourrais faire pour vous ? Je ne peux que vous offrir mes services.
En général les gens se précipitaient sur eux, dès qu'il y avait un druide en ville. Avant ils se déplaçaient et soignait gratuitement en échange d'un lit et d'un peu de nourriture. Mais ça c'était avant les charlatans en tout genre. Ceux-là n'étaient pas capables de soulever un caillou avec leur petit doigt.
Peut-être qu'elle accepterait, et il espérait que oui. Son aura l'avait gêné depuis qu'il était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 15:15

-Ce n'est pas à moi qu'il faut faire des excuses mais à Finielle. C'est dans sa poitrine que vous avez plongé votre main. Je vais aller la chercher, mais attention, je vous surveille, pas de numéro de play boy pour l'amadouer, elle est très influençable!

Samuelle pris la porte de la cuisine et disparut derrière pour ressortir en Finielle. Comme à son habitude, celle ci avait ses grandes mèches de cheveux pour cacher son visage. Encore cachée derrière la porte, on ne voyait que le haut de son crane et un oeil qui dépassait. Elle semblait tenir fermement la porte, avec toute la force que pouvait avoir une jeune fille anémique. Elle était dans la même tenue qu'elle portait quand elle servait Callisto et Galadan.

-heuu... Vous...vous vouliez me parler?
-Allé avance Finielle, il ne te toucheras pas, je suis là!
-On est toutes là.

De multiples voient de femmes se firent entendre sur ces dernières paroles. Comme si une escouade anti mâle était prête à tomber sur le druide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 17:43

Il leva un sourcil, ah ? Il n'avait pas du faire attention il avait cru que c'était la même fille, bon. Une jeune fille à l'air affaibli sorti de la cuisine, et il la fixa avec des yeux qui voyait autre chose que la perception réelle. Cette fille avait une santé faible, et ça se remarquait rien qu'à son teint et son expression. Il lui adressa un petit sourire et réitéra ses excuses.
-Voilà comme je l'ai dit à...votre patronne. Je m'excuse de mes si je vous ai choqué ou blessée ce n'était pas du tout mes intentions. Et si vous voulez je peux vous offrir mes services en réparation.
Il n'aimait pas tellement son état mais ça existait ceux qui ne voulaient pas qu'on les soigne pour des raisons pas forcément compréhensibles aux autres. Et puis franchement elle était dans son droit de lui flanquer une baffe même si ses actions n’avaient pas du tout été dans le but de la tripoter. Surtout que c’était loin d’être son genre, si si...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 18:03

-Samuelle est ma grande soeur...Vous nous proposez vos services?
-SERIEUX? Vous êtes réparateur? Il faut que je vous amène voir quelque chose alors!

Ce changement de voix et d'expression s'ensuivit un changement corporel et vestimentaire éclatant. Dans le sens propre du terme, ses cheveux s'allongèrent jusqu'au cou, les mèches disparurent. Ses cheveux devinrent d'un rose fluo porté légèrement sur le fushia. On pouvait voir qu'elle avait un percing rond à la langue, sous ses lèvres charnues, juste en dessous s'étiraient 2 pointes partant de la commissure droite au milieu. Ses yeux devinrent verts foncés, plus sombres encore à cause de la couleur des cheveux.

Ses vêtements étaient devenu très léger, fais d'une sorte de débardeur court(très court) déchiré un peu de partout, d'un pantalon serré déchirés sur les jambes et au niveau du genou.de très nombreuses ceintures lui enlaçait les hanches, de toutes tailles et de tous types. une énorme boucle les relayaient. sur ses poignet pas mal d'anneau argentés apparurent. Ses chaussures s'allongèrent et devinrent de lourdes bottes courtes de marche pas attachés.

Sylissia tira Dryas jusqu'a une porte qu'elle ouvrit avec fracas. C'était les toilettes pour les clients. D'un mouvement rapide, elle cracha un peu de sang dans sa main puis s'essuya dans son pantalon, cherchant à le cacher au druide.

-Voila votre boulot! la canalisation est semblerait il bouché, j'en ai marre, sa remonte dans mon nez délicat, c'est insupportable!

Les toilettes empestaient, cela devait provenir de la fosse septique...

-Sylissia, t'es vraiment idiote, c'est pas ce genre de service qu'il proposait., la voix venait de la punkette mais le timbre était celui de Samuelle.
-Grande soeur!
-Ca doit provenir des percings que tu as dans les oreilles, ils doivent faire barrage pour les ondes sonores.


Sylissia se retourna comme pour bouder quelqu'un mais à part elle et dryas, personne n'était présent dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 19:36

Il eu à peine le temps d'enregistrer la métamorphose que 'Glarg!' il se fit entrainer et faillit se prendre la porte dans la tronche. Et en plus elle lui fourra pratiquement le nez dans les WCs. Kézaco ? Comment ça un problème de canalis-
-Eh mais chuis pas plombier moi !
Enfin ce n’était pas tout à fait vrai mais vu que ça ne lui était arrivé qu'une fois et qu'il avait finit dans une chambre de femme mûre et qu'il avait fini dans le lit avec la dite femme accroché à lui comme un koala, et que-Oh stop ! Marche arrière !
-Euh...
Il y avait eu un vieux blanc, mais ce n'était pas trop grave vu que Finielle euh enfin la fille étais occupée à se parler toute seule.
C'était beaucoup plus grave qu'il ne l'avait pensé. Il valait mieux que l'autre là haut soit contente ou sinon il se serrait fait ch- il se serrait enquiquiné pour rien.
-Euh mademoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 19:49

-C'est Syllisia et je vous remercie énormément pour vous occuper de cette corvée... A plus!

Sylissia claqua la porte derrière elle, enfermant Dryas dans les toilettes puante. la jeun fille redevint Samuelle qui se dirigea vers la chambre où ce situait le gamin endormi. Elle était trop inquiète pour laisser Syllisia s'amuser plus longtemps avec le druide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 22:11

La porte lui claqua au nez, elle l'avait limite enfermé dans les chiottes la saloperie !
-Hé, mais puisque j'vous dit que chuis pas plombier !
Il ouvrit la porte et courra dans la grande salle, seulement pour voir les cheveux roses disparaitre dans l'escalier.
-Héé !
Mais c'est qu'il courrait vite la bougresse ! Il grimpa les marches quatre à quatre, et faillit se prendre la porte de la chambre précédente dans le nez, visiblement c'était sa journée.
-Boudiou !
Il ouvrit la porte et se précipita dans la chambre, prêt à lui donner un ramdam d'enfer avec ses manières pas franchement sympathique alors que lui n'essayait que d'être sympa et qu'il valait mieux laisser dormir la gamine-hé mais elle est où ? Plus là en tout cas ! Le lit vide en témoignait, et la fenêtre était grande ouverte.
Il sauta sur le lit paniqué que son patient ai réussi à se barrer, non elle n'était pas en l'état de partir sur ses deux jambes ! Il passa la tête par la fenêtre, il y avait un bout de toit et après une bonne chute de trois-quatre mètres. Impossible n'est pas vrai mais quand même !
Il repassa la tête dans la chambre en fermant la fenêtre au passage, et regarda partout, toutes ses affaires avaient disparus. Le sac, la harpe tout; seuls les habits et les draps pleins de sang en tas à coté du lit étaient là.
-C'est impossible, elle n'aurait jamais, jamais, du pouvoir marcher, je l'ai vu de mes yeux vus. Elle a fait une fausse couche, personne ne peux se lever de son lit après un choc pareil bon sang !
Il attrapa son sac sur la chaise et sortit sa bourse de sa poche, fourrant une poignée de pièces d'or dans les mains de l'aubergiste, enfin celle qu'il assumait être l'aubergiste vu que celle-ci était métamorphe.
-Je suis désolé pour tout, mais vraiment tout. Mais là je dois absolument retrouver cette fille, dans son état on ne sait jamais ce qui pourrait arriver.
Ayant raccroché sa bourse à sa taille, il fouilla dans son sac et en tira quelques sachets individuels d'herbes qu'il fourra dans les mains de la fille.
-Ne le prenez pas mal, j'ai vu que l'une de vous...enfin votre soeur était malade. Prenez ceci avec de l'eau chaude en tisane ça devrait aider quelques temps mais si vous voulez vraiment vous soigner ça pourrais être long et il faudra voir l'un de mes collègues. Sauf si vous tombez sur la perle rare.
Il lui replia les doigts sur les petits paquets individuels, et lui un sourire sincère.
-Je sais que vous n'avez sûrement aucune amitié pour moi vu ce que j'ai fait sans m’en rendre compte, mais soignez vous. Ce serait dommage de perdre une aubergiste aussi charmante et particulière que vous.
Il se pencha en avant et lui délivra un rapide baiser sur la joue, très léger sans aucune connotation quelle qu'elle soit, signifiant juste un aurevoir.
-Sur ce je file, mais qui sait peut-être à la prochaine ?
Il lui lâcha les mains, ajusta son sac et avec un salut militaire sortit de la chambre en courant, dévala les escaliers, passa en coup de vent dans la grande salle, et sauta dans la rue. Il se dirigea vers le nord, espérant que ce soit par là que la gosse se dirigeait.
-Et marde je n’y avais pas pensé… Ooooh mais attends, il m'a donné ça le vieil alcoolo la dernière fois...
Il fouilla dans son sac et sortit une petite boite carrée donc la laque noire commençait à s'écailler. Il ouvrit sa boussole spéciale, la flèche tournant dans tous les sens mais ne montrant pas du tout le nord.
-Montre-moi ce que je cherche amour.
La flèche arrêta sa course folle autour du cadrant et se stabilisa, pointa vers le nord est. Il referma la boussole avec un claquement sec et la penda autour de son sou à l'aide du morceau de cuir usé puis se mit a courir. C'était drôle mais cette journée n'allait que de mal en pis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 18 Déc - 22:29

complètement scotchée par la réaction aussi paniquée et à la fois désinvolte de l'homme, Samuelle ne sut que dire et resta coi. Le druide venait de partir après avoir donné des pièces dans ses mains. Quelques minutes s'écoulèrent dans le silence de la taverne, le murmure de la rue s'insinuant doucement dans la pièce, Samuelle lacha les pièces au sol puis baissa la tête.

-Il-a-osé-m'embrasser!

Olivia reprit contrôle du corps avant l'explosion de rage de la brunette.

-Sacrebleu! On a évité la catastrophe, dit elle, relevant une grande artie de ses cheveux qui tombaient devant ses yeux. La ch'tit à faillit faire partir notre belle clientèle.

Elle sortit de la chambre, la referma à clé puis redescendit au rez de chaussée en chantonnant une chanson campagnarde.

-Allé! Allé! Venez dans l'auberge! Même les pauvres, le repas vous est offert!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 19 Déc - 17:30

Callisto avait écouté trés attentivement ce que lui avait raconté Fflur, il avait donc lui aussi quelques problèmes.

_Eh bien moi je me fais toute petite même si je pense qu'on m'a oublié ce qui m'arrange beaucoup mais je préfère être prudente ! Sinon je n'ai pas vraiment de but précis

Elle entra dans l'auberge et se dirigea vers le comptoire, l'aubergiste, elle l'avait déjà remarqué avant était assez bizarre, elle fit signe à Fflur de s'assoir à une table et de l'attendre

_Bonjour, je pourrais avoir deux repas bien consistants, mon ami que vous pouvez voir là bas, elle pointa du doigt Ffur, est en pleine croissance, faut bien le nourrir hein, ..ah la jeunesse ! Oh et si vous avez aussi une bouteille d'eau de vie à l'abricot et quelques tranches de pain, oh et de l'eau pour le jeune homme

Elle sourit à l'aubergiste et tourna la tête vers Fflur, elle avait parlé assez fort pour qu'il l'entende, le message était assez clair
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 19 Déc - 20:54

Olivia se tourna vers la cliente, ses cheveux étaient ramenés dans un chignon fait a la va vite et laissait tomber quelques rares mèches sur le visage. Ses lèvres étaient maquillés d'orange, juste en dessous se trouvait un grain de beauté assez discret.

Ses vêtements étaient eux aussi rouges et oranges, tout en elle resplendissait et renvoyait la lumière du soleil sur les murs de la taverne, donnant un côté chaud et acceuillant comme si on était descendu dans un pays chaud.

-Hé! Salut la ch'tite. Bienvenu chacuns dans mon auberge. Pour la peine et parce qu'aujourd'hui est un jour exceptionnel!...

-Chaques jours sont exceptionnels avec Olivia, s'écria un homme au fond de la salle.
-Tu sais qu'ta pas tord p'tit gars! Mais aujourd'hui Helldrik pète la forme et comme vous le savez, c'est un super cuistot, on va se faire péter la panse et on va s'éclater!

Olivia tournait le bras avec un énorme sourire puis éclata de rire, ce qui entraina un gros "Hourra!" des personnes déja présentes Puis elle leva le poing en l'air pour annoncer le départ du repas.

-Bien sur, j'te donnerais la bouteille de liqueur pour toi seul ma p'tite!, s'exclama la serveuse en tapotant les côtes de Callisto avec son coude.

Olivia courut dans la cuisine, pour devenir Helldrik et commencer à préparer le repas dans une bonne humeur générale. Il faudrait remercier le seigneur des Andains pour la fortune qu'il lui a laissé. Pas mal de gens pourront en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 25 Déc - 20:04

Fflur attendit patiemment que Callisto vienne s'assoir, et soupira pour soutenir un effet dramatique.
"Et moi qui pensait que je pourrais m'attirer un peu de sympathie de votre part. C'est fichtrement râpé."
Aye dommage, mais ce n'était pas plus mal. Après avoir passé des années dans un vieux château moisi -qui prenait la poussière et était remplis de vieux croutons rabougris qui vous considéraient comme des fledgelings- oui un peu d'humour à son égard était quand même le bienvenu.
Il attrapa sa flasque pendue à sa taille et la devisa, buvant quelques gorgées avant de la reboucher et de la ranger. Une flasque enchantée, rien de tel pour s'assurer le moins de problèmes possibles dans les villes du nord de ces terres. Oui les villageois appréciaient peu qu'on retrouve une victime de vampire, même si celle-ci était encore vivante. Il détestait tuer ses victimes surtout qu'il n'y avait pas besoin de les tuer, simplement de se rationner. Mais il avait quand même fait enchanter la flasque, et le sang était aussi chaud que quand on croquait la gorge elle-même.
Il attendit qu'ils soient servis et leva son verre d'eau dramatiquement.
"Campé, au sans but précis !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 27 Déc - 15:43

Callisto s'installa à coté de Fflur et vu la tête qu'il faisait, il avait apprécié sa réplique, ça faisait longtemps qu'elle ne s'était pas amusée autant, avec un petit sourire moqueur, elle tapota l'épaule de Fflur

_ Allons ne faites pas de conclusion si rapide, je suis restée avec vous aprés tout vous avez jusqu'à demain matin

Elle lui sourit, elle était sincère pour une fois, elle lui pinça les joues pour l'embêter encore plus, heureusement pour elle il le prennait assez bien, enfin elle commençait à peine .
Elle posa ses pieds sur la chaise à coté d'elle et attendit son repas, elle espérait tout de même que Fflur lui proposerait de rester encore un peu le lendemain, enfin ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 3 Jan - 21:21

Fflur soupira légèrement exaspéré par les antics de Callisto, elle allait vraiment continuer de s’adresser à lui comme à un môme, erf. Il bâta doucement ses mains sur ses joues comme on le ferrait une mouche, en levant un sourcil. Il ne fallait quand même pas qu’elle pousse le bouchon, quoique, il n’avait pas autant été amusé depuis des siècles et des siècles.
En fait, la dernière fois qu’il avait autant rit c’était quand Armand, le filleul de sa créatrice, ayant seulement quelques printemps, avait cru bon d’aller fouiner dans les quartiers du Voyageur. C’était là le titre d’un des nobles du Council. Il avait réellement rit en voyant le gamin courir se planquer avec l’ancien à ses trousses et presque déshabillé. Apparemment Armand avait choisi de faire irruption à un moment inopportun. Il fallait l’admettre, même Belle avait eu d’énormes difficultés à garder son sérieux. Lui non, et le Voyageur l’avait mal prit, mais c’était toujours un de ses meilleurs souvenirs.
Avec un sourire il sortit sa tabatière, tirant un fin papier et disposant le tabac sur la feuille avant de la rouler. Il se garda bien de le faire près des doigts inquisiteurs de Callisto, il n’avait pas envie qu’elle le lui enlève avec des reproches pour sa santé de môme. Manquerais plus que ça.
La roulée au bec, il se ravisa au moment de l’allumer. Non seulement Callisto n’apprécierait peut-être pas les odeurs ; mais en plus un panneau sur le mur indiquait clairement une nouvelle loi. Nié ?
Il se leva, et alla examiner le panonceau. Depuis quelques jours interdiction de fumer dans les auberges, eh ? Peine d’amende non seulement pour lui mais aussi pour l’aubergiste. C’était quoi ça encore -snort-.
Il se réinstalla dans son siège et rangea, sa clopinette. Tant pis, ce serrait pour plus tard et dehors, de toute façon il ne sentirait pas le froid. Il soupira de nouveau.
"De mon temps c’était tellement plus sympathique. On était libre, enfin de mon vivant, pas de jeux de mot douteux je vous rassure. De toute façon vous connaissez le dicton : Quand la société serre les fesses, c’est les espaces de liberté qui rétrécissent."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 4 Jan - 18:27

Callisto se frappa le front, il avait peu être l'apparence d'un adolescent mais il parlait parfois comme un vieux, "de mon temps..."elle voulait bien croire que c'était il y a longtemps mais fallait quand même pas poussait, elle lui tourna le dos et éclata de rire, elle avait son petit air exaspéré, il en avait peu être marre, pourtant elle commençait à s'amuser, elle soupira, le véxer ne serait pas une trés bonne idée c'était lui qui payait et ne le connaissant pas trés bien elle ne savait jusqu'où elle pouvait aller. Privée de son occupation Callisto croisa les bras et regarda autour d'elle, l'aubergiste n'était toujours pas revenue mais il y avait d'autre clients avant.
Elle se retourna vers son nouvel "ami"
_Parlez-moi de vous Fflur, j'aimerais en savoir plus sur la personne qui m'a si gentillement invité et puis ça fera passer le temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 6 Jan - 11:21

Olivia sortit en trombe de la cuisine, interrompant toutes discussions dans l'auberge. Elle tenait un énorme plateau composé de paté fait maison, de rillettes, de jambon cru assez dur mais terriblement bien salé, quelques morceaux de fromage blanc, des morceaux de fourme, un peu de saucisson sec fait maison.

-Hé gars! C'est la ripaille campagnarde pour commencer! Avec moi, pas de tenu pas de couverts, on se sert direct' dans le plat!

Olivia posa le plat sur le comptoir et sortit des assiettes.

-Venez vous servir! Tout est gratuit, faites vous péter le ventres les gamins!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 25 Jan - 4:17

Un peu dégouté par le fait qu'il ne pouvait pas 's'en griller une', Fflur rangea sa tabatière dans la poche intérieure de sa veste.
Elle voulait en savoir plus sur lui, sa vie ? La bonne bague. Comme si c’était extrêmement intéressant d’avoir été passé de mains en mains pendant des années. A moins que… un coin de ses lèvres s’étira en un sourire narquois, un peu amer. Les bras croisés sur la table il se pencha en avant avec un air de connivence.
"Je suis mort l’année de mes seize ans. Une tentative à ma vie alors que je rentrais chez moi. Mon cheval a été touché, et élancés au galop nous avons chuté ensemble. Il m’est tombé dessus." Avec un doigt pointé il tira une ligne invisible sur sa nuque avec un claquement de langue. "Je vous passe les détails. Mais pourtant je ne suis pas mort, même si ma colonne vertébrale était bousillée. Les gens qui m’accompagnaient m’ont ramené chez ma maitresse, et elle m’a transformé. Passionnant n’est ce pas ?" Son ton dégoulinait d’ironie.
Il aurait préféré mourir plutôt que d’être enfermé dans un corps qu’il n’aimait pas. A l’époque il avait été un brin naïf, il avait pensé qu’on ne l’enverrait plus faire la salle besogne des autres. Quel idiot.
Balthasar était mort quand les crocs avaient tranché sa gorge et qu’un sang ancien était passé dans ses veines. Pour que Fflur renaisse ensuite. Et ça n’avait absolument pas arrangé sa situation le contraire était bien plus exact. Il souriait de plus belle.
"Et vous ? Je pourrait bien vous renvoyer votre question, chère amie."

L’aubergiste interrompant leur plaisante discussion n’était pas vraiment bienvenu. Il tourna un regard incrédule vers Callisto. Quelle façon de parler aux gens !
J’hallucine…ou pas…? Il secoua la tête, en clignant plusieurs fois des yeux, et ressauta à la ou sa question avait presque été interrompue.
Ne vous croyez pas sauvée par le ‘gong’ pour autant…
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 14 Avr - 12:59

Arrivé dans la ville, Kazu sur sa gauche, les autres membres de sa garde en cercle autour de lui, Wolfram ne pouvait s’empêcher de regarder un peu partout autour de lui comme un gamin. Il faut dire que pour quelqu’un qui a l’habitude de sortir seul où et quand ça lui chante, rester en permanence accompagné de cinq hommes et ne pas pouvoir sortir en dehors des déplacements permettant d’arriver au palais, c’était une chose vraiment horrible. Même pour aller aux toilettes ils le suivaient, la dernière fois il avait cru qu’ils entreraient avec lui dans le cabinet histoire de s’assurer qu’un attentat ne se produirait pas alors que le prince siégeait sur le trône. Kazu était un capitaine collant… Une vraie nourrice. En plus c’est lui qui avait l’argent pour les coûts du voyage, comme si le prince allait tout claquer en objets inutiles et ne savait pas s’occuper de son argent. Gwendal avait été sur ce coup là, un sale fourbe… Grâce à ça, Wolfram avait dû rester dépendant de Kazu d’un point de vu financier.
Les gens amassés dans la rue regardaient le cortège passer, un murmure interrogatif se propageait dans la foule. Les gens se demandaient qui pouvait bien être cette personne avec ses riches vêtements, qui se tenait si bien à cheval et surtout qui était entourée de tant de gens pour la protéger. Il y avait parmi ces soupirs remplis de questions et de remarques, des soupirs de jeunes femmes. Wolfram sourit. Alors il provoquait ce genre de réactions ici aussi c’était vraiment génial, une fois qu’il aurait dit au revoir à sa nounou, sans que sa nourrice ne le sache bien sur, il pourrait aller s’amuser autant qu’il le voudrait. Souriant à cette pensé, il mit la main dans ses cheveux, les faisant voleter dans l’air, et adressa un sourire plus que charmeur à ces dames. Leur réaction ne se fit pas attendre, elles rougirent et gloussèrent vivement.
Ils arrivèrent à une écurie à deux pas de l’auberge. Un endroit assez propre, pas de très grande classe mais il devait certainement y avoir pire, et puis vu que c’était proche de l’auberge, Wolfram ne serait pas longtemps à pied, à son grand damn. Ils laissèrent donc leurs montures là bas, mais, bien entendu, Wolfram rechigna à laisser Highsun dans un endroit inconnu. Le propriétaire du lui jurer de faire bien attention à son cheval, de le traiter comme un roi et de le mettre dans son meilleur box. Le prince fini par accepter, et avant de partir il demanda.

-Kazu-taicho, ma chère nourrice, voulez vous bien payer la moitié du coût des services du monsieur en avance ? Merci beaucoup.

Il partit avec le reste de l’escorte autour de lui avant que le capitaine de sa garde ne relève la chose et qu’il ne décide de le tuer avec une fourche proche. Les soldats se retenaient de rire, se moquer ouvertement de leur capitaine serait très mal vu, surtout par l’homme en question qui leur en ferait baver. Wolfram lui était fier et ne cachait pas son hilarité. Un garde entra en premier dans l’auberge, afin de trouver une place sure et calme avant de faire entrer le prince. Une fois la chose trouvée, il revint chercher le reste de l’équipée et ils s’installèrent. Wolfram dans un angle de mur, le dos et un coté protégé, Kazu à coté de lui, et deux gardes avec eux, les autres restant debout près de la table, dans des positions de body guard. Franchement, pour la protection, il n’y avait rien à redire c’était impeccable, mais point de vue discrétion c’était tout autre chose. Le prince soupira et espéra qu’au moins sa nounou le laisserait prendre de l’hydromel, qu’il ne soit pas contraint à boire une citronnade comme un enfant…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 15 Avr - 23:49

Olivia vit immédiatement les nouveaux venus,pourtant dans cette foule se massant devant elle pour être servi, elle venait d'analyser ces individus. Pas de danger, enfin, si ce gars n'est pas suivi, ni menacé d'un attentat. Il fallait tout de même prendre des mesures afin de ne pas mettre en danger ses clients.

-J'reviens les gamins, je vais chercher la suite. Je vous envois la serveuse messieurs!, lança-t-elle aux nouveaux clients.

Olivia retourna dans la cuisine et, se dirigeant vers la porte du fond, se métamorphosa en Aasmarkeoï. Ces vêtements s'assombrirent, il rebattit une capuche sur son visage et s'élança dans les ruelles. Peu de temps lui fallu pour trouver son contact.

-Salut! J'ai besoin de toi Olivar, j'ai un putain de bourges chez moi et mes frangines boulent qu'il s'y passe kekchose. T'es apte pour ramener trois quatres potes et surveiller les alentours?
- Pas de soucis Boss! je rappliques dard dard!

Sur ces mots, L'homme s'en alla tandis qu'Aasmarkeoï retournait vers l'auberge. Ce qu'avait dit Olivar n'avait servit à rien, il en allait de soit qu'il allait débarquer, si il tenait à la vie. De retour dans la cuisine, Helldrik pris le pas pour commencer le plat de résistance. S'enchaîna sans perdre de temps la métamorphose en Samuelle afin qu'elle ne fasse pas plus tarder ses clients. Elle attrapa un plateau au vol, quand elle passa le groupe de morfale qui piochaient dans le plat de charcuterie, elle remplie le plateau de diverses choses afin de faire patienter.

Se dirigeant d'un pas sûr, elle posa la nourriture sur la table, sortit un carnet et regarda à tour de rôle les occupants de la table.

-Aujourd'hui, c'est repas gratuit et sans limite, on a eu la venue d'un noble fort agréable qui nous a versé une belle somme, ainsi, je ne prends que les boissons en commande, le reste est à la plaisance de notre cuisinier. Si vous avez une réclamation particulière, je peux le faire venir. onc, que prendrons nos aimables invités?


Aasmarkeoï venait de chuchoter que les hommes étaient en place, que rien pour le moment n'était étrange. Que cela reste ainsi, il serait parfait que la journée reste calme. Il fallait tout e même qu'elle vienne à savoir qui est ce noble. Il faudra que le frérot aille faire un petit tour de ses dealeurs d'infos. Cela coutera une petite somme mais elle aime bien connaitre les gens sous son toit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 20 Avr - 12:33

En chevauchant avec sa classe naturelle sa monture, Kazu avait le sourire, mais quand il sourit ça veut dire qu’à l’intérieur ça ne va pas. Il commençait à se demander comment il avait fait pour se retrouver sous les ordres de ce gamin intenable et sans aucun scrupule. Lui qui avait mit tant de mal à accéder au rang de capitaine de la cour, c’était vu obligé d’abandonné les siennes car il avait été envoyé en mission à l’extérieur.

Sortit de ses pensées négatives, il passa un bref regard autour de lui, beaucoup de monde était descendu pour accueillir ces valeureux chevalier. Dans le peuple, il y avait des jeunes femmes assez ravissantes, Kazu a une attirance assez forte pour les femmes, malgré que ses aptitudes ne soient pas les mêmes qu’un grand dragueur de renoms, il reste lui aussi un grand charmeur, mais il n’était pas ici pour trouver du plaisir, il devait garder à l’œil au gamin qui allait devenir roi. En parlant de ce gosse, lui ne s’était pas gêné pour en rajouter une couche en passant avec une certaine élégance sa main dans ses cheveux blonds d’or, au grand bonheur des demoiselles qui se mirent a poussé quelques petits cries d’hystérie. Kazu poussa à cela un soupir blasé et quelque peut dégoûté, avec discrétion ; Quand il regardait ce gamin, il avait de plus en plus l’impression de ce voir à son âge.

Enfin arriver à l’écurie près de l’auberge, tout ce passait parfaitement bien jusqu’au moment où le jeune prince s’était encore fait remarqué par un caprice. Le pauvre propriétaire dû lui promet qu’il mettrait le cheval du prince dans son meilleur box et qu’il en prendra soin comme son altesse. Le jeune prince accepta, mais n’en n’avait pas fini.

- Kazu-taicho, ma chère nourrice, voulez vous bien payer la moitié du coût des services du monsieur en avance ? Merci beaucoup.

La nourrice en question resta de marbre, il voulait l’étrangler ou encore le traîner les excréments de chevaux, mais il ne fit rien. Kazu avait beau être quelqu’un qui n’a pas peur de dire les mots en face il reste un soldat modèle qui ne lèvera jamais la main sur une personne du même rang de Wolfram.
Très calme il exulta la demande de son prince et les rejoint ensuite à l’auberge.

Il fallait faire tout un cheminement avant de pouvoir y rentrer, ce n’était pas Kazu qu’il l’avait ordonné, mais le frère du prince tout simplement. Une fois rentrée, au niveau discrétion les gardes avaient gagné un grand dix sur dix. Le capitaine qui avait retrouvé son petit sourire naturel se tourna vers Wolfram et lui dit à la venue du serveur.

- Sir, j’ai eu l’ordre de vous rendre votre bien, quand nous serons arrivé à l’auberge.

Il lui donne une enveloppe de cuire qui contenait l’argent qui lui avait été confié par le frère de celui-ci.
Il se tourna la tête en direction du serveur avec toujours le sourire, mais celui-ci n’inspirait pas confiance. Après tout c’était son rôle de protéger le prince, il ne relâche donc jamais sa vigilance.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 20 Avr - 17:24

Le prince prit l'enveloppe de cuir, avec un grand soupir de soulagement et un merci quelque peu dédaigneux envers Kazu. Enfin, il allait avoir un semblant d'indépendance face à son capitaine-nourrice-garde tyranique et collant. Et en plus qui avait ordonné tout ça, cette damnée garde rapprochée et cette saleté de dépendance monétaire ? Son propre grand frère, sale traître. Wolfram avait pourtant suffisament prouvé sa valeur au combat, et prouvé qu'il savait se défendre à de nombreuses reprises, il avait montré qu'il était mature, et bien non, il était couvé par une nourrice et quatre suppléantes.
Il regarda la serveuse, elle était plutôt jolie avec ses cheveux bruns bouclés et ses yeux verts étincellants, en plus de ses bras blancs et fins que laissait voir sa robe, c'était sublime, il viendrait de temps en temps ici, juste pour la voir, et qui sait... Un jour. Le prince lui décrocha l'un de ses plus beaux et charmant sourire et passa sa commande, les cinq autres n'ayant pas le droit de boire en service, ils seraient relégé à boire de l'eau les pauvres. C'était une sorte de petite revanche personnelle, encore une, vis à vis de son capitaine-nourrice. La prochaine serait encore mieux et là le capitaine se rongerait bien les ongles jusqu'à l'os.

-Une bouteille d'hydromel s'il vous plait, mademoiselle. Mes amis ne boivent pas, ils n'en ont pas le droit, apporter leur de l'eau je vous prie.

Il regarda Kazu, un petit sourire insolent et bien voulu sur le visage. Au vu du regard posé sur lui, Wolfram sentit qu'il valait mieux que l'intendant arrive vite, il ne manquerait plus que ce soit son propre capitaine qui décide de le tuer et pas un quelconque antiroyaliste. Ca commençait à sentir le roussit, et il voulait être débarassé de sa nounou. Non, en fait il voulait retourner dans un palais, et vu que là bas il serait en sécurité, il aurait de l'air, de l'air enfin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 22 Avr - 18:06

Samuelle étouffa un petit rire quand à la remarque du jeune noble vis-à-vis de ses gardes du corps. Il semblait rancunier de ne pas avoir pu venir seul. Pourtant, les clients s'affairant sur le comptoir pour manger ne semblaient pas affectés par ces musclemans. Autant le seigneur Galadan était seul et passait incognito que lui aurait dû susciter des regards interrogateur à son égard.

-Vous me semblez bien jeune messire pour boire de l'alcool mais qu'il en soit ainsi, je vous apporterais une demi-bouteille pour que vous puissiez gouter. J'apporterais aussi trois cruchons pour vos gardes du corps, cela devrais suffir pour étancher leur soif.

Samuelle agita la main comme pour dire qu'elle revenait rapidement avec les boissons puis se dirigea dans la cuisine. Quand elle eut passer la porte, elle alla vers celle de derrière. En l'ouvrant en grand, on put découvrir Olivar, adosser contre le mur de la maison d'en face. Samuelle se cala contre le chambranle de la porte et pris la voix d'Aasmarkeoï.

-Tu as pu obtenir des infos sur le plouc assis chez moi?
-Bien sûr! Rien de plus simple pour un noble. Il se nomme Wolfram von Bierfelt. Fils du souverain d’Emaine Macha, il ne serait pas humain. Je n'ai pas pu avoir l'info sur la race. Par contre, il y a quelque chose de bizarre, malgré le fait qu'il ce soit autant exposé dans les environs avec ses gardes et sa richesse, il n'y a aucuns petits truands ou traine patins. Je dirais même qu'il n'y en a aucuns dans tout le quartier. Ils doivent craindre quelque chose ou quelqu'un. Tu es pas dans la merde mon grand, débarasse toi de lui très vite.
-J'ai compris, il va falloir décrocher et huiler les mousquets de sous le comptoir.
-La poudre va donc crier encore une fois...

Samuelle fit une mine triste, elle savait que Helldrik ne supportait pas que le sang coule et surtout pas dans son établissement surtout qu'il y eut un précédent. Il ne fallait pas que ce soit Aasmarkeoï ni Xanu prennent possession du corps pour la bataille. Elle lança une petite bourse contenant quelques pièces d'argent pour les infos puis retourna dans la cuisine. Dans le corps, une discution de famille se déroulait sur la méthode à employer pour ce Wolfram.

-Nous ne devons rien laisser paraitre. Des potes d'Olivar sont postés un peu partout, ils nous préviendrons si il y a quelque chose.
-On doit servir la suite du repas aussi, c'est un peu plus chaud, rien n'a été mis en place, les gens ont presque finis là-bas.
-C'est vrai qu'il faut que je mette la main à la pâte.
-Après avoir servis le noble, si on s'attire ses bonnes grâces, cela permettra de faire plus de repas pour les démunis.
-Hé! Oh! vous avez oubliés l'essentiel? La taverne peut être attaquée, il faut qu'on se prépare. Vous êtes à la ramasse, faut sortir les flingues.
-Nous aviserons en conséquence, vous savez tous où sont les armes, vous savez où menez les gens, vous n'avez pas à vous inquiéter. Reprenez le travail, tout se passera bien.

Samuelle revint à la réalité. Elle mis sur un plateau une bouteille entamée d'hydromel, trois cruchons d'eau et alla les porter aux clients. Elle zigzagua entre les hommes qui s'agitaient encore pour savoir qui aurait le dernier bout de viande ou la dernière tranche de fromage pour poser délicatement quatres verres et les consommations.

-Voila pour vous. Profitez de l'entrée, le chef sera un peu long pour le plat de résistance... Mais ils sera de taille.

Elle s'interrompit, par la fenètre, elle venait d'apercevoir cinq enfants de la rue, elle les connaissait et leur donnait de la nourriture. Pour ces enfants, les temps sont dur et si elle pouvait éclairer leur journée, elle n'allait pas hésiter. Elle alla au comptoir et passant au desus des badots, elle réussit a prendre quelques morceaux de jambon, du gruyère et un pain a moitié entamé.

-Veuillez m'excusez chers clients, je reviens.

Certains s'arrétèrent de manger, regardant avec joie ce qu'allait faire la serveuse. Ils connaissaient ces agissements et aimaient la voir être aussi gentille à l'égard des pauvres.

Samuelle sortit et s'accroupis. Les enfants se rapporchèrent puis avec un sourire la serveuse tendit la nourriture. Avec une joie non dissimulé, les enfants prirent ce qu'elle leur donnait et éclatèrent de rire, chaque fois c'était pareil. Samuelle ne pouvait se lasser de leur cri de joie et de voir le bonheur dessiner un sourire pur sur leur visage. Elle caressa les joues crasseuses et leur rendit leur sourire.

-Allé! Filez, revenez demain pour prendre encore quelque chose, faites attention aux adultes, des fois, ils sont très très vilains!

Elle venait de faire une grimace en ajoutant ça. Elle retourna à l'intérieur de l'auberge pour finir en cuisine pour préparer le plat de résistance, un porc rôti au caramel et aux fruits rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 2 Mai - 18:00

Et voila on y était, Callisto aurait du réfléchir avant de parler et maintenant il lui renvoyait sa question, elle remua le nez d'une façon assez comique et posa son index sur ses lèvres, non elle n'avait vraiment pas envie de répondre à cette question, il y avait trop de souvenir douloureux et elle était bien incapable d'en parler avec ironie comme Fflur. L'Andain remuait maintenant sur sa chaise, un groupe entra dans l'auberge, elle tourna la tête vers celui qui semblait le plus jeune, encore un noble qui se faisait remarquer.
Elle prit son verre et vida le reste d'eau de vie, la bouteille était presque vide il faudrait qu'elle en demande une autre
_ Eh bien j'ai faim, je reviens tout de suite je vais chercher quelque chose

Elle se leva lentement, en passant à coté de Fflur la Mord-Sith lui ébouriffa les cheveux comme elle l'aurait fait à un enfant.
Il y avait du monde au buffet, Callisto du en pousser plus d'un avant de pouvoir atteindre le premier plateau, elle remplit une bonne assiette assez pour deux si Fflur en voulait et retourna à sa place avec un grand sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 4 Mai - 12:13

L’insolence du jeune prince envers lui commençait à l’ennuyer au plus haut point. D’habitude c’est ce rôle-ci que Kazu tient, le chier de service, celui qui embête tout le monde avec des blagues débiles et des allusions grotesques. Mais ici c’est lui l’adulte et le responsable de ce gamin, ce rôle de nourrice commençait vraiment à être lourd.

Quand la serveuse était revenu avec les boissons, le capitaine avait remarqué quelque chose dans son regard ; un peu d’inquiétude pas grand-chose et vraiment pas visible, mais Kazu l’avait remarqué. Il regarda dans la salle, remarqua rapidement que quasiment tout les yeux étaient figé sur eux. Ne laissant passer aucune inquiétude, il se contenta de lâcher un peu sourire satisfait en reposant son dos sur le dossier.

- Monseigneur avez-vous peur du sang ? Déclara-t-il d’un ton amusé et d’une voix faible pour que juste Wolfram puisse entendre.

Il sentait quelque chose aller sûrement se passer à son grand bonheur, car malgré que Kazu soit un plaisantin, il ne peut résisté à l’envie du combat, tuer avec le sourire se n’est pas rare à notre époque, mais quand Kazu est entré à l’armée cette soif de combat et de sang lui a valu le respect de certaines personnes hautes placées.
Le capitaine avait posé cette question à son supérieur pour répondre à ses petits piques qu’il reçoit de sa part depuis qu’ils sont partis. Voir si c’est juste un beau parleur ou qu’il s’est se servir de l’arme qu’il porte à la ceinture. Ce voyage risque d’être plus amusant qu’il l’avait prévu à son plus grand bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 4 Mai - 13:36

Obeeline rangea son arc, le plaçant dans son dos en le callant bien pour ne pas qu’il bouge. Elle se tenait à la coutume qui disait de ne pas verser de sang chez son hôte.
D’un regard observateur, elle balaya la salle, pas mal d'hommes, des femmes, beaucoup moins. Cet endroit était fréquenté, elle n’avait rien à craindre, mais c’était la déformation professionnelle. Toujours s’assurer de la sécurité de son prince, qui n’était plus là pour la gratifier d’un signe discret à présent.
Après une courte attente, elle s’assit et dégusta son pain chaud fourré sobrement, comme elle l’avait demandé.
Elle se perdit un instant dans l’appréciation de la nourriture et la contemplation de ses souvenirs. Lui, son roi et maître, avait-il ressenti de la complicité envers elle ? Hum, peut-être bien. Et est-ce qu’il avait été amoureux d’elle, ou elle de lui ? Elle en avait entendu parler, de ce sentiment, mais elle assimilait cela à une perte illusoire de sa liberté pour s’enticher de quelque chose. Un jour ou jamais elle en saurait plus, mais sur l’instant, ses pupilles aiguisées se portèrent sur un jeune homme à la chevelure argentée, qui bougonnait de prime abord.
« Je ne me permettrai pas de sourire aussi impunément messire si j’étais vous. »
Cela elle l’avait dit à mi-voix, sarcastique, elle espérait qu’il entende sans pour autant se faire remarquer. C’est toujours le premier geste qui coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 4 Mai - 18:43

Le prince remercia la serveuse et se servit derechef un verre d'hydromel. Il était bon, mais, bien entendu, il ne valait pas celui servit à la cour. Sa nourrice réagissait bien peu, ce n'était pas très drôle. De toute manière il commençait à se lasser, il allait le laisser tranquille, pour aujourd'hui. Il fit tourner le liquide au fond de son verre. Quelle étrange question...

-Peur du sang ? Taicho, j'ai fais la guerre, pourquoi aurais-je peur du sang ? Même si à vos yeux je dois être un novice, j'ai déjà pas mal vécu. Et puis je ne fus pas toujours dans les bras de ma mère, il m'est arrivé très souvent d'en sortir. Vous devez le savoir vu que mon cher grand frère vous a fait un speech sur toute ma vie...

Su ces derniers mots il termina son verre d'un trait. Son frère n'avait jamais réussit à comprendre comment ça se faisait qu'il n'aiamit pas rester en place, mais Wolfram le savait bien, c'était juste histoire de bien embêter son monde, et pour s'amuser un maximum aussi.
Tout le monde regardait son groupe. L'intendant n'était pas arrivé encore, pourtant c'était bien aujourd'hui qu'ils avaient rendez-vous... Une remarque se fit entendre venant d'une femme au son de la voix, mais ça n'était pas pour lui, mais pour sa nourrice.

-Apparament les foules ne vous aime pas taicho, si on en croit la demoiselle qui vient de dire cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite pause [PV (ex-)Rod]
» Petite pause avant livraison
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: La Wyverne Endormie-
Sauter vers: