AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 28 Aoû - 17:45

Une fois arrivé, l'endroit était plein de gens, ce qui ne manqua pas de stresser un peu Sellan. Même s'il avait l'habitude, les endroit bondés faisait remonter sa claustrophobie, mais il se concentra, et s'assit à la même table que Soar sans faire d'histoire. Une fois qu'ils furent tout deux installer, une personne vint et Soar demanda plein de choses, N°7 n'en connaissant que quelques unes -du moment que c'est comestible il mange sans discuter- et quand vint son de demander ce qu'il voulait, il répondit simplement :

-J'aimerai un plat de viande, votre spécialité, avec beaucoup de légumes, s'il vous plait.

En attendant, l'Expérience regarda un peu nerveusement autour de lui. Une auberge, c'était un endroit clos, et rempli de gens souvent bruyant, d'odeurs et de sons divers, toujours un peu déroutant pour lui et ses sens améliorés. Mais il commençait à s'y faire, sans se départir d'une certaine tension, comme toujours quand ça s'agitait, instinct de base, ses sens toujours en alerte pour prévenir les menaces potentiels. Il n'y pouvait rien, il était comme ça.
En attendant que ce qu'ils avaient demandé arrive pour qu'ils puissent se remplir la panse, et après un gargouillis produit par Sellan à l'idée de manger, ce dernier tenta de briser un peu la glace qui semblait s'être un peu installé entre eux.

-Si ça te dérange pas, je voudrai en savoir plus sur la proie, et là où nous allons. Tu as parlé des étendus, le désert, où y a plein de poussières et la ville des morts. Mais je suis jamais allé plus loin, les Morts-qui-marchent sont coriaces, et puis j'avais trop soif. Donc, où allons-nous, comment c'est ?

L'Expérience aimait savoir où elle allait, certes elle ne pourrait être fixé et s'imaginer comment traquer sa proie avant d'y être, ça lui donnerait une idée. D'un autre côté, s'ils devaient le chercher, à quatre en plus, c'est qu'il devait être dur à trouver. Sûrement difficile d'imaginer alors comment pouvoir l'atteindre. Sellan ferma brièvement les yeux, et avant que Soar ne réponde, laissa juste échapper dans un souffle :

-Je sens que cette traque va être pénible...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Localisation : Et mon pied dans ton...
Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 30 Aoû - 23:01

Soar sourit en entendant la commande de Sellan. Elle se demanda s'il allait avoir lui aussi une queue de lézard en croûte d'épices, et si c'était le cas, est ce qu'il aimait avoir la gorge en feu. Au pire, elle lui dirait de manger un peu de sa salade au fromage blanc.
La serveuse n'avait pas émis d'autre commentaire que "ça arrive tout de suite". C'était encore calme pour l'heure, mais avec la chaleur, les gens viendraient se réfugier ici, comme eux. Son thé glacé arriva, avec un pichet d'eau pour Sellan, qui n'avait pas préciser ce qu'il voulait boire.
Elle en prit une gorgée, après avoir remuer la glace dans son propre pichet, et s'être servie. Comme d'habitude, le thé d'ici n'avait pas son pareil. Même si celui de l'Andanorië était très bon. Elle sourit dans son verre en entendant le commentaire de Sellan.

-Oh non, une traque, c'est plutôt simple. Je sais à quoi ressemble Del'Nor, et le membre de la légion à Iskandar sait aussi à quoi il ressemble. Si nous ne savions pas déjà où chercher, je ne serais pas partie de Cemenwin.

Soar s'interrompit quand la serveuse, habile, déposa leurs commandes sur la table. Il manquait seulement sa semoule, qui arriva quelques secondes après. Une fois certaine de ne pas être interrompue, la légionnaire continua son explication :

- Pour aller à Iskandar c'est très simple, je ne sais pas si tu as pu voir, mais en bas, dans le sable, il y a une ligne brune. On l'appelle la Piste Brune, original non ? C'est une route que tout le monde emprunte pour traverser le désert. Il y a des oasis ou des puits sur le chemin, pour les caravanes. Nous prendrons des lézards, et nous prendre cette piste. Les Morts qui marchent, les Abominations comme on les appelle, sont repoussées par le sortilège de ceux qui ont fait la route. Et c'est assez éloigné d'Alatairë, la cité des Abominations, pour que nous n'ayons pas à nous en soucier. Quand à l'eau, nous en aurons suffisamment, et on pourra toujours s'abreuver à un des puits sur la route.

Elle s'arrêta pour manger, avalant rapidement une bouchée de queue de lézard, dont les épices explosèrent dans sa bouche, avant d'enfourner juste derrière une portion de semoule avec les légumes. Mâchant rapidement, Soar cala la nourriture dans une joue.

-A Iskandar, le légionnaire nous y attendra, lui ou un de ses hommes qui nous dira où aller. Del'Nor a été repéré à Tolceleg et Muina, mais il parait qu'il en serait parti, c'est comme ça qu'on a pu le retrouver. Maintenant, j'ignore s'il sera content de nous voir. Si ce n'est pas le cas, on ne sera pas trop de quatre pour pouvoir le maitriser. Le but et de le capturer, et de le ramener en vie à Cemenwin.


Soar avala, et reprit une nouvelle bouchée de tout juste après. Goutant aussi la salade au fromage blanc. Elle se forçait à mâcher plus doucement, pour éviter que son estomac ne supporte pas la nourriture avalée trop vite. Manger vite était une vieille habitude de légionnaire, quand on est nouvelle recrue, on mange sa gamelle avant quelqu'un d'autre ne décide que votre part est plus appétissante que la sienne.
Ils avaient le temps ici, la chaleur ne tomberait pas avant la fin de l'après midi. Elle ignorait où se trouvaient Ilory et Merkan, mais ils avaient promis d'être là demain matin avant le levé du soleil, aux portes basses de la ville. Soar se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir faire en attendant qu'il soit assez tard pour aller réserver des Sableus et prendre des provisions pour la route. Surtout avec Sellan...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 1 Sep - 19:27

Avec attention, N°7 écouta les paroles de Soar, se retenant de dire que lui aussi savait comment traquer une proie, et regardant brièvement la nourriture qui arriva, se contenta d'intégrer toutes les informations en hochant vaguement la tête d'un air pensif. Des souvenirs lui revinrent, des quelques semaines passés dans le laboratoires. Des choses qu'on lui avait apprises, pour faire de lui le guerrier qu'il était devenu. Et pendant que Soar mangeait, Sellan essayait de faire abstraction du plat dont les odeurs lui chatouillaient les narines, et finalement une fois qu'il eu fini de réfléchir, il attrapa le pichet et bu directement, trouvant absurde de faire passer l'eau par un verre alors qu'il pouvait boire sans l'utiliser.
Une fois la carafe vidée d'un trait, il fit part à Soar de ces quelques réflexions.

-Ça fait un sacré trajet. Je sais que les gens arrivent à faire de grands réseaux d'informations, mais... à ce que j'ai compris cette proie vous a longtemps échappé. Et là, d'un coup... on le retrouve. Ça m'étonne. J'aime pas ça, c'est jamais si facile.

Peut-être qu'il se trompait. Peut-être que l'Expérience voyait un traquenard là où il n'y en avait pas, mais il avait été éduqué pour voir toutes les possibilités, il était comme ça. Et Sellan trouvait la situation trop étrange pour que ce soit un hasard, et même s'il ne tenait pas à prendre part à l'histoire qui se tramait et semblait des plus compliqués... mais l'air de rien ça l'intéressait. Sans doute parce qu'il était impliqué, qu'il le voulait ou non il escortait Soar et Ilory -même si cette dernière n'était pas présente- pour ensuite trouver et mettre hors d'état de nuire la proie qu'il cherchait...
Mais trêve de problème, Sellan avait faim et assez entendu, il attrapa la nourriture dans son assiette à pleine main, et plongea ses crocs acérés dans la viande. Ses dents pouvaient percer le métal, son estomac digérer presque n'importe quoi, et son organisme assimiler et rejeter la plupart des poisons. Mais rien ne le préparait à la nourriture épicé, et la sensation d'avoir la gorge en feu. Soar devait l'avoir remarqué très vite en le voyant se figer et se crisper, tout en faisant crisser ses griffes contre la table de sa main libre. Cependant, il tenait à rester digne, et ne montrer aucun signe de faiblesse.

-C'est... délicieux... Dit-il d'une voix fort peu convaincante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Localisation : Et mon pied dans ton...
Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 11 Sep - 22:26

Soar éclata de rire sans retenue en voyant la tête de Sellan. Elle avait l'habitude des épices, elle profitait de son stock personnel pour relever le goût des plats préparer par les cuisines de la Légion, qui n'étaient pas toujours une réussite. Elle ne laissa pas cependant Sellan sans aide. Le geste rapide et expert, elle prit une galette de pain plat, et fourra un peu de sa salade de légumes à la sauce au fromage blanc à l'intérieur, et elle lui tendit la galette roulée.

-Mange ça, ça calmera ta gorge. Moi aussi j'me suis fait avoir la première fois que j'ai mangé ça.

Elle le regarda engloutir la pauvre galette, tout en mangeant. La fey engloutit une portion conséquente de queue de lézard, avant de manger une portion tout aussi conséquente de semoule et de légumes derrière. Elle s'arrêta de mâcher.

-Le truc c'est de manger la semoule et les légumes juste derrière, ça limite la sensation de brûlure. Et on finit par s'y faire à la longue. Dis toi que c'est bien meilleur que ce que tu pourrais manger ailleurs dans cette ville. Y'a des coins pas recommandables, sauf si tu veux crever dans l'caniveau.

La Capitaine avait presque finit ses assiettes, à l'exception du bol de salade, qu'elle gardait pour la fin. Pour calmer la sensation de brûlure. Elle but longuement, savourant le goût prononcé du thé, de la pêche et de la mangue.

-Moi aussi je trouve ça étrange qu'on l'ait retrouvé maintenant. Alors qu'à Cemenwin, les capitaines de sa Légion se battaient déjà pour savoir qui serait nommé Général à sa place. Et ouais, Del Nor, était général de la première Légion. Ce qui te laisse imaginer son niveau. Il a disparu après une mission dans l'Eredmorn, ses hommes sont revenus, mais pas lui. Mais c'est pas ça le plus dérangeant. Le plus dérangeant c'est l'autre cinglé de scientomage. Voila pourquoi cette mission pue. Enfin, nous verrons bien quand on y sera. Surtout toi, qui n'a pas d'obligations, tu pourras t'en retourner si ça tourne mal.

Elle arracha un morceau de la deuxième galette de pain, et sauça les deux assiettes, avant de s'attaquer à la salade, tout en finissant la galette.

-Je sais pas ce que tu comptes faire cet après-midi, mais j'crois bien que j'vais aller roupiller un peu, avant d'aller réserver des Sableus, et acheter des provisions pour le voyage jusqu'à Iskandar.

Sur, une petite sieste lui ferait du bien, et elle pourrait aussi se débarbouiller, et "changer" de tenue, pour aller faire ce qu'elle devait faire quand le soleil serait moins fort. Et puis, dormir, ça faisait passer le temps. Surtout s'ils partaient avant l'aube, et qu'ils devaient s'arrêter lorsque Aelius deviendrait insoutenable. Ses quelques heures de sommeil ne pourrait pas lui faire de mal. Et prendre une chambre maintenant, lui garantissait d'en avoir une cette nuit. Elle ne reverrait pas un vrai lit avant des semaines pensa-t-elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 21 Sep - 17:48

L'expérience ne s'offusqua pas de l'hilarité de son amie, même s'il ne comprenait pas vraiment l'humour il pouvait accepter qu'une situation paraisse drôle pour d'autre. Et puis, elle ne le laissa pas sans rien faire, et lui proposa de quoi calmer la sensation des plus agressive qui l'incommodait, et avec un certain soulagement engloutit ce qu'elle lui proposa, ce qui lui permit de supporter un peu mieux l'impression de brûlure qui était assez tenace. Elle le rassura quand à la normalité de sa réaction, mais l'expérience trouva cela un peu étrange quand elle lui dit apprécier ça.

-Je peux digérer des os, du verre, du métal, et bien d'autres matières que tu n'imagines pas ; mais ça, j'ai du mal à l'avaler... Dit-il, en poussant son assiette, l'air un peu dégoûté.

Ses créateurs avaient bel et bien testé les limites de digestion de N°7, lui faisant ingérer de nombreuses choses, en prenant soin d'éviter qu'il puisse se blesser en les avalant ; même si en condition réel, il était plus probable qu'il se blesse en les avalant. Des tests peu utile, et une faculté gastrique qui ne trouverait que peu d'utilisation. Mais sur le moment, l'Expérience ne pouvait que trouver étrange qu'il soit capable de digérer des choses improbables, mais ait du mal à manger un plat "normal"...
Il la regarda manger avec une certaine envie et un peu de dégoût, sa gorge le brûlant encore, et en l'écoutant parler de ce qu'elle savait sur leur proie, Sellan ne put que trouver cela plus étrange que ça ne l'était déjà. Seulement en essayant de chercher le fin mot de cette drôle d'histoire avec le peu d'information qu'ils avaient, ils ne pourraient que tourner en rond. L'expérience soupira.

-On verra quand on aura attraper ce Del Nor. Il nous manque des éléments pour comprendre cette histoire ; on ne peut que faire ce qui était prévu, en se tenant à l'affût. Et en gardant celle qui nous accompagne avec le gros chat à l'oeil.

Bien que peu rassasié, l'expérience se refusa le droit de finir son plat. Saveur un peu trop nouvelle à son goût, et perturbante pour son palais peu coutumier à ce genre de nourriture, se disant qu'il se rattraperait une fois prochaine, avec un plat moins risqué pour ses papilles. Soar lui demanda, alors qu'elle était en train de finir ce qu'elle mangeait, ce que lui comptait faire de son après-midi, car visiblement il était bel et bien libre de se promener dans une ville rempli d'être ayant parfois des à priori vis-à-vis de lui, et qu'il ne connaissait que peu, au risque de s'y perdre.
Son choix fut vite fait.

-Je ferai mieux de dormir aussi, allez dehors tout seul, c'est risquer de m'attirer des ennuis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Localisation : Et mon pied dans ton...
Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 2 Oct - 15:52

Lorsque Soar émergea, sa chambre était plongée dans le noir. Elle se redressa, et s'étira. Ses vêtements changèrent d'eux même, ils passèrent de la simple tunique dans laquelle avait dormi, à celle d'une tunique blanche, au col haut. Tombant jusqu'à ses genoux, la tunique faisait plus comme une robe, fendue sur les cotés, elle laissait voir les jambes de Soar, qui se retrouva chaussée de sandales à lacets. Un corset de cuir, et un ceinturon auquel pendait une longue dague recourbée, compléta son habillement alors qu'elle se levait. Les manches de la tunique étaient courtes. Lorsque Soar tourna la poignée de sa porte, des bracelets de cuir assortis au corset apparurent. Elle laissait son armure choisir les vêtements adaptés à la situation, ne se plaignant que lorsqu'elle se retrouvait avec une tenue trop extravagante.
Elle ferma sa porte à clef, et glissa la clef dans son corsage. Elle hésita un instant, mais Sellan devait être réveillé, alors inutile d'aller tocquer à sa porte.

La veille, elle avait dormi une partie de l'après-midi, et Sellan avait fait de même. Ils avaient pour ainsi dire, profiter des derniers lits confortables qu'ils verraient, jusqu'à ce qu'ils atteignent Iskandar. En soirée, elle avait quand même loué trois lézards, valait mieux en louer plus, d'autant qu'un des lézards servirait à transporter leurs réserves d'eau, puisqu'il fallait compter pour quatre, Merkan avait aussi besoin de boire. Soar s'était donc chargé de l'eau, et de ses provisions de nourritures. Sellan avait dit qu'il s'occuperait de sa nourriture, et qu'il éviterait les queues de lézard en croûte d'épices. Ilory se chargerait de la sienne et de celle de Merkan, qui ne trouverait aucune proie dans le désert.
Elle s'était en suite promené dans Emaine Macha, jusqu'à ce qu'il soit assez tard pour manger un peu, et aller se coucher.

Elle déposa la clef, et quelques pièces pour le prix de son petit déjeuné. L'aubergiste ramassa vite fait clef et pièces, avant de lui dire qu'elle serait bientôt servie. Elle déjeuna dans la salle qui était vide, à l'exception d'un couple de femmes, et de trois soldats. Les trois soldats devaient avoir fini leur service de nuit, et venaient manger avant de rentrer dormir. Soar déjeuna de tartines de pain frai, de figues aux miels, avec un thé au lait pour faire passer tout ça. Elle emporta le sac de provisions de route que lui avait fait l'aubergiste, et se rendit aux portes de la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brand
Homme Lige
avatar

Peuple : Mi-Thuatann Mi-Ethérie, Clan Alaric
Second(s) Métier(s) : Guerrier
Localisation : Au coté d'Emaine
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 3 Oct - 23:41

Il tira une chaise et s'installa une table de libre. Elwë faisait de même. Ils n'étaient pas revenus à Emaine Macha depuis qu'ils avaient fait évader Uranach. Cela faisait presque un siècle. En arrivant depuis les Plaines de Sables, Brand avait pu constater que la citée s'était développée, faisant comme une large bande sculptée, ouvragée, sur les flancs sauvages de l'Eredmorn. A l'ombre des montagnes, la chaleur s'était faite moins oppressante, et il s'était sentit mieux.
Depuis son altercation avec l'homme aux cheveux d'argent, et ce nouveau lien, Brand n'avait pas cessé d'être mal en point. Les premiers jours, il s'était trainé en selle, presque malade. Emaine disait que c'était normal. Brand était un Alaric, et les Alaric ont toujours eu une incroyable résistance à la magie, quelle que soit sa forme. Un lien de Sacrifice et de Combattant était complexe, long à construire, à maitriser. Surtout pour quelqu'un ne pratiquant pas la magie. Son être avait du mal à s'adapter, à accepter le lien. D'où les symptômes qu'il l'empêchait d'accomplir correctement son devoir d'homme lige.
Et puis il y'avait eu des courbatures, et la douleur dans ses mains s'étaient finalement calmée. Il portait des bandages, autant pour cacher les mots gravés dans ses paumes que pour éviter que les plaies qu'ils étaient s'infectent.
Ils étaient donc entrés par les grandes Portes Basses du Nord-Est, et avaient entrepris une lente ascension jusque dans la ville en elle même. Les bas niveaux étaient essentiellement fait pour les bestiaux, et les caravanes. Peu de monde résidaient ici, hormis l'armée qui veillaient au grain. Et les quelques courageux qui plantaient leurs tentes là. Cependant, quelques maisons et quelques boutiques avaient vu le jour, dont une auberge, distribuant des rafraichissements.
Ils avaient pris de l'eau, leurs réserves étant pratiquement à sec, et ils étaient montés, après avoir fait une pause, autant pour se reposer que pour ménager leurs montures. Les Sableus avaient mangés, et s'étaient désaltérés. Et puis ils étaient remontés en selle pour gravir l'escalier taillé à même la roche, les marches étaient larges, pas très hautes, un exercise fatiguant. Au milieu de l'escalier, des rails, pour ceux qui n'avaient rien d'autres que leurs pieds, montrer dans un wagon, qui les emmènerait jusqu'en haut. Un système ingénieux, que les Technomages avaient mis au point pour faciliter les déplacements, se servant de l'énergie tellurique et hydraulique.

Le visage d'une ville peut changer, et pour Brand qui n'avait connu Emaine Macha qu'en temps de guerre, c'était comme découvrir pour la première fois cette grande citée. Les rues étaient animées, et les aéronefs offraient un ballet incessant au dessus de leurs têtes. La différence entre les nouvelles constructions, et la partie ancienne de la ville était visible. Plus de bois dans le centre. Oldriver était de ces vieilles constructions, à flanc de montagnes, bénéficiant -comme les trois quart de la citée- d'une roue à eau sous le bâtiment, fournissant eau, mais aussi l'énergie nécessaire pour chauffer celle-ci.
L'intérieur sentait le vécu, et Brand s'y plut aussitôt. Il oublia un instant les écritures dans ses paumes, et se contenta d'admirer l'endroit. Une jeune femme vint les accueillir, leur demandant ce que les deux sires voulaient. Emaine demanda deux thés glacés, et deux petit-déjeuné. Rien de trop extravagant. Brand se contenta d'admirer encore une fois la salle. Son regard se posa sur Emaine, il avait l'air fatigué, et lui même ne devait pas être en meilleur état. Une journée et une nuit de repos leur feraient du bien à tous les deux. La route était encore longue, il fallait franchir le col, et en suite... en suite, ce serait l'Empire de Morna.

-Je suis désolé, commença Brand, je te retarde. A cause de moi, nous allons devoir nous écarter de ton but. Mais...

L'Alaric regarda ses deux paumes. Sous les bandages, deux mots étaient gravés dans sa peau. Ses deux petits mots qui avaient eu autant d'impact qu'un boulet de canon. Parfois, il entendait des voix, alors qu'il était seul, et il se rendait compte qu'il partageait un instant avec Letty. Il ne se contrôlait pas encore, mais parfois, il ressentait, entendait, voyait, touchait, ce que le garçon touchait.

-Si j'ai bien compris, j'y suis obligé, si non, ça me rendra fou.

Brand s'interrompit, redevenant silencieux, alors que la serveuse leur apportait un gros pichet de thé glacé, deux assiettes avec des tartines de pain frai, encore chaud, accompagné de figues au miel. L'homme lige but longuement, savourant la fraîcheur de la boisson, avant d'attaquer les tranches de pain, sur lesquelles il posa les figues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaine Nevaeril
Dragonnier
avatar

Peuple : Métis, Ai-Esu et Sidhe, origines Eldarins
Second(s) Métier(s) : Mage
Localisation : Courant après un Orage
Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 9 Oct - 16:43

Emaine regarda presque tendrement Brand. Depuis toutes ses années, depuis l'instant où il l'avait secouru dans le désert, Brand avait été plus que loyal, oubliant même jusqu'à avoir sa propre vie. Il avait veillé avec lui lorsque Emaine protégeait Uranach de ses bourreaux. Il était resté avec lui, il avait même cherché Uranach dans les montagnes lorsqu'il était parti, Brand était devenu aussi indispensable que l'eau à Emaine. Peut être trop. Lorsque Emaine retrouverait Uranach, sa quête serait terminée, il ignorait comment Liam réagirait, il ignorait ce qui avait bien lui arriver lorsqu'il était passé au service de Forbesii, il ignorait ce qui s'était passé lorsqu'il s'était enfui de la prison dorée qu'Emaine lui avait aménagé, il ignorait ce qu'Uranach pensait, faisait, ressentait. Et s'il pourrait le pardonner, de l'avoir enfermé, même si ce fut pour son propre bien... Du moins, Elwë ne l'avait pas fait dans l'intention de lui nuire.
Il l'avait cherché pendant des années, avant d'abandonner, n'ayant aucune piste, aucun élément, rien qui aurait pu le conduire jusqu'à Uranach. Emaine l'aimait toujours autant, à tel point que s'en était presque douloureux. Il le lui avait dit, mais Uranach ne l'avait sans doute pas entendu. Son séjour dans les cachots de Bois-Blanche l'avaient rendu à moitié fou. Emaine priait pour que Liam soit toujours le Liam qu'il avait connu. Et quand il serait à ses cotés, que ferait Brand ? Brand avait juré, prononçant le serment des hommes liges, d'être fidèle à Emaine, de donner sa vie s'il le fallait. Mais maintenant, cette vie, sa vie, était irrémédiablement liée à celle d'un jeune garçon nommé Letty. Deux mots dans les paumes de Brand scellaient le lien entre eux. Brand devait désormais prendre soin d'une autre vie, sous peine d'y laisser la sienne. Et Brand avait parfaitement saisit, s'il ne rendait pas auprès de Letty, il finirait pas devenir fou. Un Combattant ne pouvait pas se trouver trop loin de son Sacrifice, surtout lorsque le Combattant en question réagissait mal à la magie. Un Sacrifice pouvait appeler son combattant, le lien, faisait que le Combattant se déplaçait instantanément auprès de son Sacrifice. Mais Brand était un Alaric, même s'il n'en parlait jamais. Et les Alaric avaient une incroyable résistance à la magie. Alors Emaine n'était pas sûr des effets du lien Sacrifice-Combattant. Il soupira, et acquiesa.

-Tu as parfaitement compris. Mais ne t'excuse pas. Ce n'est pas de ta faute. Et ce ne sera pas un détour, Il est peut être aussi à Hitokage, d'après ce que nous avons pu entendre, l'Orage se dirigeait vers le Sud. Alors pourquoi pas l'Empire. Ce serait logique, maintenant qu'il y a un nouvel empereur.

Emaine n'était pas dupe, le coup d'état d'Argental, la résurrection de Forbesii et Lys, les sceaux brisés, la mort d'Aegashjamur Intendant de Freyr par Ishimaru Lenwë.. Il restait Uranach. Les trois généraux les plus célèbres de Forbesii étaient sortis de l'ombre, et l'un d'entre eux était maintenant Empereur de Morna. Un coup d'état sans bavure, avec le soutient de la majorité de la noblesse. L'Orage devait être Uranach, il n'y avait aucun doute là dessus. Et cet orage menaçait de tourner à la tempête. Emaine ne se faisait pas d'illusions, il ne pourrait pas arrêter Liame. Et pour être honnête, il pouvait mettre le monde à feu et à sang, peu importait. Emaine espérait juste de pouvoir le retrouver, et d'être à ses cotés. Et pouvoir lui parler, le toucher. Il ne l'avait jamais oublié, il n'avait rien oublié. Et le siècle qui s'était écoulé n'avait rien changé. Rien. L'espoir de retrouver Liam l'avait sans doute maintenu en vie.
L'ancien dragonnier entama une des tartines, après avoir croqué dans une des figues. C'était simple, mais bon. Réconfortant en un mot. L'auberge n'avait pas vraiment changée, et il aurait pu se sentir nostalgique, mais c'était un peu comme rentrer chez soi. Jeune, il en avait passé des soirées ici, à se vanter de ses exploits, à trinquer, danser, et parfois même chanter. Il eut un petit sourire. Ces soirées, s'étaient souvent passées en compagnie d'Uranach.

-Nous repartirons demain matin, nous ferons le reste du voyage en Aéronef, les Sableus ne tiendront pas dans les montagnes. Et ça nous reposera, et nous n'aurons pas à nous soucier du froid. En attendant, nous avons une journée pour nous remettre de la route. Surtout toi. Tu as encore moins l'air en forme que moi.

Emaine eut un sourire. Il goûta le thé glacé, il n'avait rien eu de froid depuis trois semaines, le temps de traverser les Plaines de Sables, d'Iskandar à Emaine Macha. C'était agréable. La chaleur diminuerait de l'autre coté de l'Eredmorn, au fur et à mesure qu'ils descendraient dans le Sud. Equilibris adorait la chaleur, ses écailles rutilaient sous le soleil. Emaine Macha, portait son nom, mais la ville de Bois Blanche qui était gorgée de souvenirs n'était plus depuis la fin de la guerre. Depuis qu'Emaine Macha s'était bâtie sur les ruines de Bois Blanche. Aujourd'hui, il était un visage anonyme.
En salle, il y avait peu de monde, il était tôt. Deux femmes déjeunaient elles aussi, et des soldats mangeaient, sans doute avant de rentrer dormir. Ceux-là avaient des têtes a avoir passé la nuit à patrouiller.

-Je propose que nous prenions une chambre, et que nous profitions d'un vrai lit. Non pas que ceux tu fais dans nos tentes soient inconfortables, mais... Rien ne vaut un vrai sommier, et un bon matelas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 5 Déc - 7:00

Prudence est mère de survie. Un adage qui ne convenait guère à Durga Jyl'Hyn, Guerrière sidhe et inquisitrice. Durant toute sa vie, elle avait été impulsive, souvent curieuse, trop peut être. Une inflexible au caractère passionné. Jeune, son intrépidité l'avait parfois mise dans des situations délicates.
Mais aujourd'hui, c'était peut être le summum. Elle faisait route vers le Sud, emmenant sa compagne Yoon avec elle, lui faisant sans doute courir un grand danger. Yoon était forte, mais elle n'était pas une combattante, et là où Durga allait, c'était un futur champ de bataille, pour une guerre qui ne la concernait pas. Pas autant qu'elle l'aurait voulu. Elle lui avait pourtant dit oui, elle se joignait à lui. Elle n'avait pas pu refuser après ce qu'Il lui avait conté, Durga n'avait pas pu se résoudre à rester inactive. La raison pour laquelle Uranach s'était adressé à elle, comme à d'autres, était parce qu'elle avait vécu la dernière guerre contre l'Empire, et qu'elle était une meneuse d'hommes, et une Dame ayant une certaine fortune. Il fallait de l'argent pour faire une guerre, surtout contre le royaume divin de Freyr. Personne n'ignorait la légende au sujet des souverains, mais personne ne pensait vraiment qu'elle était réelle, ou bien peut être que si, ce qui garantissait la prospérité de Freyr, et la paix dont jouissait ce royaume. La grande guerre n'était jamais parvenue jusqu'à Zeichen, elle s'était arrêté aux portes de Vasundhara. Durga, elle, avait combattu dans le Nord, à patrouiller le long des cotes, repoussant les attaques des troupes débarquées par les vaisseaux de Muina qui pourrissaient la Mer du Milieu, transportant des légionnaires de l'Empire jusque dans le Nord si lointain depuis Morna. Maintenant, c'était elle qui s'avançait vers le vaste et belliqueux Empire, pour faire une nouvelle guerre.

Ainsi plongée dans ses pensées, la guerrière Sidhe entra dans l'auberge, et ne dut son salut qu'à une extrème maîtrise de soi. Là, assis à une table, avec un autre homme, un Thuatann du Maëldan, un de ces hommes qui la dépassait d'une voire de deux têtes, alors qu'elle même était déjà grande, il était là. L'autre moitié d'Uranach. Elwë Emaine. Certes, celui-ci avait les cheveux courts, mais Durga n'avait jamais oublié ce visage. Elle ne le connaissait pas intimement, ils n'avaient jamais été ami, mais le dragonnier, du temps de sa gloire, était invité partout, et la noble Sidhe l'avait vu à plusieurs reprises à différents banquets. Uranach avait également donné des consignes à ce sujet. Emaine ne devait rien savoir, pas tant qu'Uranach ne pourrait aller le chercher lui même. Durga réalisa que le Renégat avait sous-estimé son ami. Emaine était là, et à n'en pas douter, il faisait route comme Yoon et elle, en direction du Sud. Prenant soin de passer derrière lui, Durga s'assura ainsi qu'elle ne pourrait être reconnue. L'arrivée d'Emaine changerait beaucoup de chose. Il serait sans doute opposé à cette guerre, Uranach en était certain. Yoon également était contre cette guerre, Durga savait qu'elle la suiviait uniquement parce que là où elle était, Yoon irait avec elle.
Le plus urgent était justement de ne pas avoir l'air pressé, et de savoir ce qu'Emaine et l'homme avec lui comptaient faire. Envisageant toutes les possibilités, la pire étant qu'ils se retrouvent sur le même Aéronef. S'ils venaient d'arriver, et qu'ils n'étaient pas arrivés en pleine nuit, alors il y avait des chances pour qu'ils ne partent que demain, ce qui laisserait le temps à Durga d'en informer Uranach. Celui-ci était déjà dans le Sud. Durga et Yoon devait se rendre à Hitokage, où elles étaient attendues. Il leur faudrait peut être quelques jours pour atteindre la capitale. Il fallait trois jours pour atteindre Cemenwin en Aéronef, un ou deux de plus pour la capitale de l'Empire, en passant par le Col, et ça, c'était si le temps était mauvais. Si non, trois jours pour atteindre la capitale.
Durga passa derrière Emaine, ne lui offrant qu'une vue sur son dos. Yoon était assise à une table, près de la fenêtre. Devant elle, une théière, et une tasse. La Sidhe pensa un instant que dans la lumière du jour, les cheveux roux de sa compagne avait l'air d'être en feu. Elle s'arrêta derrière elle, n'offrant que son dos à la vue de la salle.

-Yoon, il faut nous en aller, murmura-t-elle à son oreille. L'aéronef ne part que cet après-midi, mais il y a dans l'auberge quelqu'un qu'il nous faut éviter. Rejoins moi là haut. Nous patienteront en faisant le tour des boutiques, c'était ce que tu avais prévu de toute façon non ?

Souriante, la guerrière planta un baise sur le coin de la bouche de la Kitsune, avant de se redresser. Jouant avec une mèche de cheveux ondulée, Durga la laissa s'échapper de ses doigts, s'éloignant de la table, pour se diriger vers les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 27 Déc - 22:21

La queue de Yoon s'agita, et ses oreilles frétillèrent, comme à chaque voix que de sa voix grave et basse, Durga murmurait. Pourtant, ce n'était pas des mots d'amour, et elle put sentir que sa compagne était quelque peu pressée. La raison venait d'une personne présente dans la salle. Fronçant ses délicats sourcils, la Kitsune sourit lorsqu'un baiser sonore fut planté sur sa joue, avant de hocher la tête.

-Je finis mon thé, et je te rejoins.

Elle n'avait pas pris la peine de murmurer, cela paraitrait trop suspect. Et elle pouvait terminer ce délicieux thé, ses affaires étaient déjà mises en ordre. Yoon était prête à partir, voila pourquoi elle avait trainée dans l'auberge, attablée, dégustant des fruits nappés de miel, buvant un thé aux parfums divins : agrumes, vanille et caramel. Dosé avec une exquise précision, l'équilibre était parfait. Et Yoon détestait lorsque le thé était d'une qualité médiocre. Elle fait toujours la grimace en buvant, lorsque c'était le cas, et ses oreilles s'abaissaient, de mécontentement.
Bien qu'elles doivent quitter l'auberge, un peu précipitamment, elle était néanmoins ravie, de pouvoir passer du temps uniquement avec Durga, à flâner, et sans doute effectuerait-elle des razzias dans de petites échoppes sympathiques. Elle ne préférait pas penser -pour l'instant- à ce qui les attendraient lorsqu'elles seraient arrivées à Akaash, et que l'homme orage les rejoindrait. Elle ne préférait pas penser à ce qui allait suivre cette rencontre fatidique.
Elle resta là, à contempler le paysage par sa fenêtre, un petit instant. Ici tout était si ensoleillé, les gens souriaient, difficile d'imaginer que la guerre avait une fois tout ravagé, tout mis à feu et à sang. Yoon tourna une dernière fois la cuiller dans sa tasse, bien qu'elle ne prenne jamais de sucre avec son thé. Portant la jolie tasse à ses lèvres, elle en but les dernières gorgées. Elle la reposa doucement, s'essuyant le coin des lèvres de son pouce. La Kitsune se leva, et prit le même chemin que Durga précédemment. Elle savait sa compagne en train de refaire son paquetage. Durga était, et restait une guerrière, elle n'emportait pas de bagages, mais un paquetage. Elle devait l'arnacher consciencieusement, si non les pièces d'armure faisant un boucan digne d'une fête Andanoréenne.

Yoon résista à la tentation de balayer du regard la salle, pour en suite souler Durga de question, quand à l'identité de la personne qu'elles devaient éviter. Elle savait déjà qui s'était. Elle devait être la seule à l'avoir reconnu, malgré ses cheveux coupés si courts. Elle avait vu ses yeux en amendes sur de nombreux portraits. Elwë Emaine, le dragonnier disparu, et présumé mort depuis la fin de la Grande Guerre. Il devait être à la poursuite de l'Orage. Yoon atteignit le pallier, et se dirigea vers la chambre qu'elle partageait avec sa femme de Sidhe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite pause...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite pause [PV (ex-)Rod]
» Petite pause avant livraison
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: La Wyverne Endormie-
Sauter vers: