AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 23 Sep - 18:33

La taverne se vida subitement de presque toute sa populace. Les nobles quittaient la maison, cela redeviendra comme avant, Aasmarkeoï pouvait à présent faire cesser la surveillance des environs, bien que les espions ont dû déserté depuis maintenant belle lurette.

Une nouvelle cliente venait d'entrer, c'était parfait pour servir le porc au caramel qui finissait de cuire. Samuelle fit signe à la femme qu'elle revenait immédiatement et s'engouffra dans la cuisine. La bête rôtie devait peser bien 40 Kg, ce n'est pas le truc qui rempli juste la dent creuse. Helldrik prit la main pour porter l'énorme plat de résistance.Le feu crépitait doucement. Il allait le laisser allumer pour récupérer des braises pour les clients un peu frileux. Petit service gratuit mais que les gens savent apprécier.

-Allé! Allé! On débarasse la table! Je vais vous servir après mettre occupé de la dame!

Pendant que les clients débarassaient le comptoir, oui c'est une tradition ici, ne vous en étonnez pas, on mange à l'oeil mais on aide dans les tâches. Deux d'entres eux avaient allégés Helldrik d'un poids en prenant le Porc et sa garniture.

-Bonjour demoiselle, que puis-je...
-Oh punaise! Ils sont plus gros que ceux d'Olivia?!

En une rotation rapide, Helldrik venait de laisser la place à Sylphie. Celle ci s'accouda au comptoir et posa sa tête sur ses mains, le visage presque rêveur.

Sylphie est la cadette de la famille Blackrain. Très intelligente, elle surpasse la majorité de ses frères et soeurs. Fan de jeux de stratégies, Verit joue de temps en temps avec elle même si il n'a plus rien à lui apprendre. Physiquement, c'est une petite fille qui dépasse a peine du comptoir, son corps est celui de toute petite fille normal. Son visage un peu rond avec ses grands yeux expressif d'un marron noisette arrivaient à faire craquer n'importe qui. Ses cheveux mi long étaient remontés en couette, une grande mèche devant son front coupait presque son visage en deux. les mèches qui n'étaient pas prises dans les couettes rebiquaient sur les côtés. Encore jeune, elle n'arrive pas à contrôler la métamorphose des vêtements, qui répondent à des signaux spécifiques et stable. Elle est donc généralement vêtue des habits du précédent possesseur du corps.

Elle possède toutefois un don bizarre qui lui permet de s'affirmer hors du corps malgré la présence d'un des membres de sa famille, arrivant même à se matérialiser en partie. Généralement les autres cèdent avant cette transformation pour éviter d'effrayer les autres.

Grand sourire aux lèvres, elle ne touchait plus le sol et balançait ses pieds contre le bois du comptoir. Elle regardait avec malice la cliente, elle préparait un coup tordu.

-Ils doivent être super moelleux, je peux toucher?


Sylphie lança ses mains pour attraper les seins de la femme mais Helldrik revint à la charge et empêcha l'irréparable. Il recula de quelques mètres, s'excusant de l'attitude de sa soeur. La fillette repris la place, pestant contre son frère, criant dans le vide, comme si elle parlait à une personne imaginaire. Dans des vêtements trop grand pour elle, la situation était plus comique que gênant et les clients rirent en coeur. C'était pourtant la première fois qu'ils devaient voir Sylphie mais venant de l'aubergiste, ce n'était plus une nouveauté.

Sylphie revint vers La femme et lui demanda d'une voix enjouée:

-Dit T'as fais comment pour avoir des seins aussi gros! Je veux les même pour battre Olivia!
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 25 Sep - 22:14

La mord-sith appuya sa tête dans sa main droite, pendant que sa main gauche pianotait sur le comptoire. Elle regardait ce que faisait l'aubergiste, et se redressa, histoire de se tenir un peu mieux, autant être correc' et respectueuse. Elle avait souvent créché ici, avant la grande guerre.
Bweh.
Elle faisait vieille peau là, à repenser à ça.
Hiiik !
Planorga regarda la gamine qui avait pris la place de l'aubergiste. Putain. Un métamorphe ! Et qui avait faillit mettre ses mains sur sa poitrine. Certes, elle ne cachait en rien ses préfèrences sexuelles, mais là, elle était bien trop jeune, enfin, façon de parler, avec les métamorphes, les vampires et autres, une gamine pouvait avoir deux siècles et des bellicornes. Elle regarda le joli minois qui venait de poser une question saugrenue, après avoir eu droit à de brève excuse venant de l'aubergiste.
Ses lèvres, maquillées d'un joli rose sombre, s'étirèrent en un large sourire, après qu'elle ait éclatée d'un rire de gorge. Elle se pencha, essuyant une larme au passage, pour la regarder de plus près.

-Je les ai eu parce que j'suis faite comme ça, on peut toujours espèrer que t'en ai des pareils, un jour, mais pour l'instant, t'es une planche à pain... Essaye pas la magie pour les faire pousser, tu risquerais de t'en voir pousser dans l'dos. C'est quoi ton nom ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 3 Oct - 23:10

-C'est pas sympa de te moquer. Tu verras, je serais encore mieux roulé que toi et tu me supplieras d'être clémente. Retiens ce nom, je suis ta plus grande rivale! Je suis...
-SYLPHIE! Arrête d'importuner les clients. On le sais que tu es très intelligente mais tu ne dois pas embêter cette dame de la sorte... Je suis désolé pour le dérangement.

Helldrik frotta le dessus de son crâne et fit une mou gênée. Il alla détacher un morceau de viande et l'apporta à Planorga.

-Cette demoiselle est particulièrement précoce et elle veut être adulte avant l'âge. Il faut l'en excuser, c'est la cadette de la famille alors elle veut nous imiter.
Pour le repas, ne vous inquiétez pas, c'est gratuit pour aujourd'hui. Mangez correctement. Je reste à votre disposition pour vous servir.

-Tu viens d'où? Tu es ici pour quoi? Tu sais jouer aux échecs? Dis tu as du temps pour que l'on s'amuse un peu ensemble? Promis je te laisse un avantage pour les échecs... 4 pièces en moins ça te va? Je n'utiliserais pas de stratégie trop dure. Promis, dis oui! Dis oui! Dis oui!

Sylphie venait de reprendre place et semblait encore plus survoltée. Elle voulait montrer sa supériorité devant Planorga. Elle était tellement dure à gérer que les autres membres l'avaient laissé libre, de peur qu'elle fasse une boulette.
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Dim 5 Oct - 14:24

Planorga remercia l'aubergiste.
-Gratuis ou non, j'vais devoir vous payez quand même, je pense passez au moins une nuit ici.

Prenant un morceau de porc au caramel, elle observa encore une fois une métamorphose rapide de l'aubergiste, qui redevenait la fillette. Sylphie. Mâchant la viandre chaude, craquante puis fondante, elle la savoura un instant avant de répondre à la gamine.
-J'viens du Sud, et j'cherche quelqu'un. Dis moi, t'es vraiment sûre de vouloir jouer avec moi ? Les mord-sith ne sont pas connues pour leur grande patience tu sais. Mais j'ai tout mon temps, j'veux bien jouer, même si j'ai toujours été assez nulle...

Elle n'ajouta pas qu'en général elle envoyait valser le jeu tellement ça l'énervait. Planorga était plus spontanée, et les jeux de réflexions qui exigeaient de la patience et du temps, n'étaient vraiment pas son dada. Mis à part aux cartes, où elle en avait plumé plusieurs.
-Mais tu me laisses manger avant hein ? Ca fait cinq jours que j'ai pas mangé autre chose que du pain de voyage et de la viande séchée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 29 Jan - 14:56

-Pfff, si tu es nulle, c'est pas la peine de jouer alors, je pourrais pas faire semblant de te laisser gagner pendant la partie, même si je me forçait à quatre-vingt dix neuf pourcent(bien articulé, Sylphie ouvrait grand la bouche pour se faire comprendre, produisant des mimiques hilarante et grotesques).

La fillette descendit du comptoir, elle se retenu,enfin plus helldrik qui l'en empêchait de dire tout haut qu'elle aurait dû nourrir son cerveau plutôt que sa poitrine. Elle fit le tour du bar et fit un gros câlin à Planorga.

-Je t'aime bien quand même( surement certe par affection, par amour de la beauté corporelle qu'elle n'aura jamais car elle est trop intelligente, et un peu par peur de mourir jeune avant d'avoir un peu de formes).

Sylphie comme vous l'aurez remarqué porte énormément son attention sur le physique car elle sait qu'elle n'a plus rien à prouver pour l'intelligence, son plus gros défaut était maintenant de ne plus être considéré comme une gamine égoïste et trop gâtée.
Toutefois toute gaminerie doit avoir une fin et une cliente reste une cliente et son bonheur est priorité dans le travail d'un(e) aubergiste. Helldrik prit place, lâchant, un peu gêné, la taille de Planorga.

-Je vais de ce pas demander qu'on vous prépare votre chambre demoiselle. Je vous souhaite un bon repas, si vous avez besoin de quelque chose, faites comme les autres clients, criez "A BOIRE!".



Helldrik monta d'un pas lourd à l'étage pour ouvrir une chambre et la nettoyer pour acceuillir une femme correctement. Il laissa place à la soubrette la plus qualifié qu'y soit, "le typhon humanoïde"(non pas vash the stampede), la terreur de la poussière(nan pas les vieilles de "c'est du propre"), la belle Hyliade.

Arrivé au placard d'entretien, Helldrik prit la forme d'une femme grande et fine, avec des habits de maid, une coupe au carré avec les cheveux cendrés, d'un âge mûr, avoisinnant les 30 ans. Son visage serein caché en fait un terrifiant pouvoir à ce que disent les personnes ayant vu cette maid à la tâche. D'autres en sont revenu changés, nous allons donc vous épargner l'atroce rituel de nettoyage que pratique cette femme.
Mais au final le résultat est là, la chambre un peu usée ressortait brillante, joliement décorée et délicieusement parfumée à la rose bleue, parfum mystique qui ressort de roses ayant poussées au clair de lune et donnant un bleu d'une pâleur électrique et émanant une lueur magique.

-Voilà qui est prêt!
-Bravo, tu as encore battu un record, moins d'une heure, tu dois être fière?
-Je peux faire mieux mon grand...
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 29 Jan - 15:41

Planorga avait faillit asphyxier la sale gamine dans sa poitrine énorme pour la punir -ou plutôt pour lui donner une fin décente et correcte- mais, finalement, Sylphie lui fit un câlin, elle y répondit, sans y mettre trop de pression mammaire. Deux secondes après, elle se retrouva avec l'aubergiste dans les bras. C'était pas le même genre. Elle le lâcha, et la laissa donc vaquer à ses occupations, manquant d'éclater de rires à la mention : mademoiselle. La mord sîth pouvait aisément être qualifiée de vieille peau, si jamais elle en venait à dire son âge.
Elle en profita pour engloutir le reste du porc au caramel dans son assiette. La mord-sîth regarda la salle, toujours accoudée au bar, la tête dans une main, l'autre pianotant sur le bois.
Elle soupira, malgré l'ambiance animée. Il lui manquait juste une fille, et tout serait parfait, comme celle de Fainros avec qui elle avait discuté, avant de récupèrer Layane. Layane avait été une de celles qu'elle avait eu le plaisir de connaître dans une intimité. Chyrrlion avait parfois laissé la pauvre gosse toute seule, alors, forcément, elle n'avait pas pu rester de marbre devant trop de détresse.
Atrazine avait toujours détesté quand elle faisait du gringue à une autre nana. Au début, elle avait pensé qu'elle était jalouse, elle s'était fait jeté comme une vieille chaussette. Bah, Atrazine ne saurait jamais ce qu'elle avait perdu.
Elle fit tourner le vin dans son verre, avant d'en boire. Elle apperçu un poivrot qui la reluquait un peu trop à son goût, elle montra ostensiblement son agieL S'il y avait bien une chose qu'elle ne pouvait pas voir, c'était un mec bourré bavant sur une femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 29 Jan - 21:08

Samuelle fit son apparition du haut des escaliers pour revenir derrière le comptoir. Elle nettoya le bar plein de gras et de reste de charcuterie que les badauds avaient laissé tomber.

-J'espère que ce repas vous convient, votre chambre et prête, même plus que prête. Ma soeur est une vraie fée du ménage. Voici votre clé.

Samuelle fit glisser la clé sous sa main puis la laissa vers la femme. Si elle prenait la peine de la fermer, sa chambre sera alors impénétrable, du moins par la porte et si aucun voleur ne vienne crocheter le verrou magique, après avoir réussi à passer la porte principale en vie. La fenêtre contient aussi un sortilège, brouillant la vue aux personnes extérieures mais pas celle de l'intérieur. C'est peut être trop protégé mais on est jamais trop prudent dans une ville quelle qu'elle soit.

-Si vous désirez quelque chose ce soir, parlez à la clé, un sortilège de parlotte est posé dessus, elle me transmettra le message instantanément. Vous avez encore toute la journée devant vous, profitez en. Oh! Même si je doute que cela arrive, cette clé disparaîtra au bout du temps de location de la chambre, si vous essayez de la voler, elle me reviendra, je vous épargne donc de la peine de la voler.
Je vous le répète, c'est pas que je ne vous fasse pas confiance, c'est juste pour vous tenir au courant des engagements que vous prenez.


Samuelle reprit son nettoyage qui s'annonçait long et tellement monotone. Si Hyliade n'était pas aussi démente, elle pourrait lui demander le service mais elle risquerait de récurer aussi les clients. Elle revenait à penser que la magie de Garl, l'un des quatres anciens, leur était très pratique, entre les clés des chambres, les chambres, les feu magique et la porte d'entrée, leur auberge était protégé de tous dangers, enfin la nuit car la journée, il fallait l'aide d'Aasmarkeoï. Cela avait pas mal d'avantage d'avoir une famille nombreuse.
Samuelle pouffa un peu de rire, mettant sa main devant la bouche pour l'étouffer. Revenant à la réalité, elle regarda la femme accoudé au comptoir, celle ci menaçait les gens qui osaient la reluquer.

- Ma petite soeur m'a dit que vous veniez du Sud. J'espère que le voyage n'a pas été trop désagréable. Enfin qu'il le soit ou non, la personne que vous cherchez doit être très importante pour faire tout ce chemin. Il doit être très beau, conclus d'avance Samuelle, la tête sur les main et l'air songeuse. Il doit vraiment l'être pour pouvoir vous séduire, vous êtes sacrément belle. Allé racontez moi, ça a l'air d'être une jolie histoire d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 29 Jan - 22:13

-Merci.
Planorga ne fit aucun commentaire, comme si une mord sîth avait besoin de voler une clef. En y réfléchissant bien, peut être celle du coeur d'une jeune femme qui aimerait les poitrines très très très bien proportionnées, mais ça, jusque là ça c'était avéré un peu difficile.
Elle regarda du coin de l'oeil l'aubergiste pouffer de rires toute seule, y'avait au moins un gros avantage à être beaucoups dans un seul corps, on devait se sentir rarement seul.
Elle regarda la jeune femme brune incrédule, avant d'éclater d'un rire de gorge à faire dresser ces messieurs, et frissoner ces dames.

-Une histoire d'amour ? Pas vraiment, j'en ai peur. Quand au voyage, pas pire que d'habitude, je le fais souvent. Je suis à la recherche d'une femme, mon élève plus précisément. Mais pas d'histoire d'amour, elle aime les hommes, et moi les femmes, j'ai tenté, mais elle m'a cassé six côtes... Autant vous dire que j'ai pas retenté le coup. Je l'avais pas revue depuis longtemps, mais j'en entendu dire qu'elle avait eu des ennuis, alors j'ai terminé ce que j'étais en train de faire, et je suis partie à sa recherche. Je pensais la trouver dans le coin, mais je me suis trompée visiblement. J'ai demandé de l'aide au Café Occulte pour la localiser, ça m'évitera de revisiter Inwilis en long, en large et en travers pour la trouver. Après... ça pourrait devenir une jolie histoire d'amour, si je rencontrais quelqu'un... Mais jusque là, à part deux ou trois pervers, une chaman orc, et vous, j'ai pas l'impression que c'est pour aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 29 Jan - 23:54

Samuelle rougit , se redressa immédiatement , ce qui cacha le bas de son visage par ses grandes boucles. La dernière réplique de la femme sonnait( pour elle) comme une éventuelle possibilité de drague. Ce qui était appuyé sur le fait qu'elle aime les femmes. Samuelle se faisait surement trop d'idées mais si c'était faux, sa réaction pourrait paraître excessive et être très gênant. Ça ne se faisait pas, pas en discutant avec une cliente.

-Eeeeett.. Je pense que vous avez bien fait de vous adresser à un shaman, ils ont un bon réseau d'informations à travers le territoire.

Samuelle reposa son coude sur le bar mais, trop près du bord, il glissa et la serveuse tomba maladroitement derrière le comptoir. Elle se redressa immédiatement, remettant sa chevelure en place pour ne plus avoir le visage caché.

-Désolé! Désolé! ... Si vous voulez vous amuser un peu pendant les quelques jours ici, il y a de très bons coins dans la ville pour trouver un.. une compagne qui saurait vous satisfaire. Demain soir, une troupe de troubadours passera pour mettre de l'ambiance, une soirée au coin du feu qui sera accompagné d'un dîner fruité. Enfin vous voyez... Ça pourrait vous distraire et peut être rencontrer quelqu'un, si vous vous sentez seule durant votre attente ou pour votre voyage.
Je suis sûr que vous ne laissez pas de marbre. C'est triste de partir seule dans un long périple. Helldrik a connu ça... Vous allez vous dire qu'on était là mais je pense qu'une partie de lui aurait voulu une personne bien en chair auprès de lui pour le tenir au chaud la nuit et lui parler quand ils marchent côte à côte.


Un léger pincement étreint son cœur, ce n'était pas elle mais Helldrik qui réagissait. Toujours seul, cette période de sa vie le faisait encore trop souffrir.

-J'espère sincèrement que vous retrouverez votre disciple mais vous devriez aussi penser à vous et vous trouver un amant, c'est qu'on est pas éternellement jeune et une femme dans la pleine force de l'âge doit en faire tourner des têtes alors autant en profiter!
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 30 Jan - 23:11

Planorga la regarda avec un amusement croissant, elle semblait vraiment gênée. La mord sîth appuya son menton contre sa main, elle sourit largement en la voyant s'étaler. Elle l'avait perturbée la pitchounette. L'oeil pétillant, elle écouta la jeune femme qui semblait essayer de l'aider, elle se demanda pourquoi quand la raison arriva tout de suite. La solitude d'Helldrick, l'aubergiste officiel d'Old River. Elle comprenait. De la compassion se mélangeant à son regard amusé.

-C'est gentil, mais j'évite ce genre de filles, si je ne les connais pas. Et puis, j'ai souvent été seule durant mes voyages. J'ai été formée comme ça. Par contre, l'invitation pour la soirée de demain et tentante... Vous avez raison, être seul trop souvent ne fait pas du bien. Avoir quelqu'un, c'est rassurant...
Son regard se fit un peu distant, et son sourire changea, comme s'il était adressé à une personne spéciale.
-J'aimerai avoir quelqu'un à qui me raccrocher comme à un ancre pendant la tempête, comme la plupart des gens. Mais le métier que je fais ne m'en laisse pas tellement le loisir. J'espère sincèrement que vous trouverez quelqu'un vous aussi, et que ça mette fin à l'éclair de souffrance que j'ai pu sentir.
Chaque douleur était perceptible pour la mord sîth, aussi bien physique que mentale.
-Mais tu sais, pitchounette, j'marchais déjà dans mes cuissardes, que t'étais encore qu'une morveuse en couches culottes, j'suis pas si jeune que ça.
Planorga se mit à rire à nouveau, de son sempiternel rire de gorge, avant de redevenir un peu plus sérieuse.
-Vous n'êtes pas originaire d'ici, si vous parlez de long périple, je me trompe ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 2 Fév - 23:56

-Pour ça, vous n'avez pas tord. Dans mes souvenirs les plus lointain, j'ai vécu enfant à Nargothrond. Comme je vivais dans la rue, personne ne m'empêcha de partir sur les routes. Je pense avoir parcouru pas mal de chemin pour une personne normale. Ce qui m'a le plus motivé était l'apprentissage de la cuisine... Enfin Helldrik était fortement motivé. Comme il était seul pour cette aventure, on a tous décidé de l'accompagner, histoire qu'il ne fasse pas de bêtise. On se serait bien passé d'emmener les gamins.

A ces paroles, elle hocha violemment la tête sur la droite, comme si elle venait de prendre un coup de poing( ou pied) invisible.

-Aouch... Je vous passe les détails mais on a fini par trouver cette auberge en vente ici, comme tout était prêt, on a fait une réunion extraordinaire de la famille et on acheté cette bicoque qu'on a retapé, chacun à notre manière. Cela fait déjà pas mal de temps qu'on est installé, toute la ville connais cet endroit, même si j'aimerais que sa popularité reste faible... Enfin peu de monde, peu d'ennuis comme on dit.

Samuelle fit le tour du comptoir, laissant négligemment traîner sa main dessus, elle jeta un dernier coup d'oeil à la femme puis commença à se saisir des assiettes vide et du grand plâteau de porc au caramel, presque vide, autant dans le ventre des gens, que sur le sol.

-Nous pourrons en rediscuter ce soir si vous le désirez. Je m'excuse mais il commence à se faire tard, le dîner n'est pas prêt et je dois encore nettoyer pour mettre à l'aise les clients nocturne.

Au passage, Samuelle claqua des doigts et le feu de cheminée s'alluma doucement, diffusant une tendre chaleur qui enveloppa les clients repus.
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 8 Avr - 18:23

Planorga hocha la tête, souriante.
-Ce sera un plaisir, vous me semblez tous très sympatiques, et vous êtes assez intéressant.

Elle se redressa, cherchant une table libre dans un coin tranquille. Elle en trouva une, dans le fond de la salle, où elle n'attirait pas l'attention. Et, elle aurait vu sur la porte d'entrée, et sur la totalité de la salle. Une position confortable pour une mord sith. La brune plantureuse quitta le bar, slaloma entre les tables et les gens, atteignant son but rapidement. Elle s'installa confortablement, dos au mur.
Derrière ses lunettes, ses yeux bleus fixèrent les allées et venues des clients, de l'aubergiste qui nettoyait sa grande salle. Autant dire qu'un troupeau de goret devait être passé, pour qu'elle soit dans cet état.
Finalement, elle se rendit compte qu'effectivement, le soleil était bas dans le ciel. Elle se leva, et monta jusqu'à la chambre que Samuelle lui avait donnée.
Elle fit tourner la clef deux fois dans la serrure, et entra, tournant à nouveau la clef deux fois, pour s'enfermer. Elle posa son paquetage sur le sol, et regarda ce qu'il y avait autour d'elle. Planorga décida de se récurer, après des semaines de voyages, avec un arrêt assez long au pic d'Eithel, elle avait besoin de se décrasser.
Une fois ça fait, elle peigna ses cheveux noirs, et enfila la tenue qu'elle mettait dans les auberges. : une robe rouge, avec un corset en velour bleu foncé. La jupe étant fendue très largement des deux cotés, elle porte en dessous un pantalon moulant en cuir rouge, s'arrêtant à mi-mollets. Elle enfila des chaussures souples noires, et redescendit en salle, sans oublier de fermer à double tours derrière elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 1 Oct - 21:24

Après s'être emporté contre la jeune femme, réaction qu'il regrettait à présent, d'autant plus qu'elle s'était excusée, et que cette dernière lui ai laissé son cheval sans qu'il ai le temps de répondre quoi que ce soit, une voix se fit bien entendre dans toute la bibliothèque.
Et aussitôt la jeune femme, qui devait donc répondre au nom que la voix avait donné ou qui venait de se souvennir qu'elle voulait échapper à son garde qui ne devrait plus tarder, le prit par le bras et l'entraîna très vite dehors. Il reprit de sa superbe, et sourit à madame Pinch, qui continuait de faire la tête et demandait à la voix de bien vouloir se taire. Et, une fois assez éloigné de la bibliothèque, il prit les devants et conduisit la demoiselle dans l'auberge, le plus galament du monde.
Elle était animée, comme la dernière fois où il était venu, et cette fois-ci il n'était pas grardé, et appréciait d'autant plus l'animation qui régnait.
Il tira la chaise de la jeune femme, la laissant s'assoir, puis prit place en face d'elle.

-Avant que vous ne disiez quoi que ce soit, sachez que je suis désolé, pour l'esclandre à la bibliothèque. Il y a longtemps que je n'avais pas réagis ainsi, et d'ailleurs j'en ai assez honte, si jamais je revois cette jeune femme je m'excuserais de m'être comporté de la sorte. Je n'ose imaginer ce que vous avez du penser de moi. Pour ma défense je dirais qu'il m'est très rarement arrivé d'être bousculé, et je crois qu'avoir vu que je saignais n'a pas aidé pour me calmer. Enfin, à présent les présentations ont été "faites" de mon coté, même si je préfère les renouveler afin de les rendres plus conventionnelles. Wolfram von Bierfelt, prince régent de cette citée, avec qui ai-je l'honneur de déjeuner ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 3 Nov - 0:48

Au début c'était elle qui avait entrainé le jeune Roi, enfin Wolfram, enfin sa Seigneurie. Le jeune homme blond. Mais arrivé dans les rues elle ne savait pas trop où aller, elle avait regardé en peu partout perdue main agrippant la manche de sa chemise avant de la lâcher en se disant qu'il apprécierait peut-être pas qu'elle malmène ses vêtements. Pensée un peu stupide à avoir à ce moment là, mais vu comment il l'entraina à son tour en la tenant par la main...Haruka se sentie rosir. Sans trop d'encombres il la mena à l'Oldriver, l'auberge qui l'avait vu grandir. Pas très discret vu la popularité de l'endroit, quoique, si peut-être vu que justement il y aurait du monde. Haruka retrouva son sourire espiègle en pensant à combien Lochiel se taperait l'arrière du crâne pour l'avoir laissée toute seule trop longtemps.
Quant il lui tira sa chaise Haruka le remercia avec un petit hochement de tête et s'installa de la manière la plus gracile possible, ce qui fût plutôt un désastre vu qu'elle trébuchait un peu avec ses getas. Le fait d'avoir couru un peu trop avec. Elle l'écouta et lui adressa un sourire satisfaite de l'entendre s'excuser même si il n'y était pas obligé. Au moins il n'était pas réellement comme ce qu'elle avait vu à la bibliothèque. Madame Pinch s'en remettrais certainement pas.
-Oh je connais tout de vous, sans vouloir paraitre arrogante. celà fait quelque temps que toute la ville ne parle que de vous. Vous avez d'ailleurs de la chance que la majeure partie des gens ne sache pas encore de quoi vous avez l'air sinon vous n'auriez pas pu traverser toute la grande place aussi tranquillement... Oh excusez-moi je n'ai pas répondue a votre question...Je m'appelle Haruka Odaly Zoya de la famille Isamani. Je sais que c'est déplacé vu nos statuts mais vu les circonstances de notre rencontre appelez-moi simplement Haruka… Messire ?
Le titre sonnait bizarrement dans sa bouche et elle avait un peu bafouillé aussi ne sachant pas trop quoi dire. Elle se sentait soudainement un peu mal à l'aise car l'énormité de la situation et son ridicule venait d'enregistrer. Haruka cacha son sourire et début de fou-rire derrière une main.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 3 Nov - 11:36

-Alors, dans ce cas, point de "Messire", "Majesté" et autre "Altesse", appelez moi Wolfram. Après tout, nous avons été très proche l'un de l'autre, et puis je suis ici incognito autant éviter une seconde émeute, celle de la bibliothèque m'a amplement suffit pour la semaine je crois.
Wolfram rit un peu à la fin de sa phrase, et il fit signe à l'aubergiste pour être servit.
L'aubergiste métamorphe arriva et prit donc commande. Après avoir commandé deux plats du jour, une bouteille d'hydromel et un pichet de citronnade, au cas où la demoiselle en face de lui ne buvait pas d'alcool, il regardat quelques instant la salle animée et presque bondées avec un sourire soulagé, il reporta son attention sur Haruka, son invitée.

-J'ai encore du mal à m'habitué à tous ces titre aussi. Et puis je dois avouer que l'intendant me suffis pour me rappeler qui je suis, en me servant au moins six Heika en une minute. Il est, gentil, et serviable, ça je ne le nie pas, mais beaucoup trop parfois, et presque collé à moi. C'est pour ça que je suis allé me promener. Trop de Gunther étouffe au bout d'une semaine. Et j'ai tenu au moins un mois avant de prendre ma "journée de repos".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 5 Nov - 12:01

Haruka fut un peu surprise mais pas tant que ça que...Wolfram… lui demande de lâcher les titres, le pourquoi du comment la fit rire en y repensant et Haruka ne pu s'empêcher d'y ajouter son petit grain se sel entre deux.
-C'est vrai que c'était quand même le comble de se faire tripoter par un vulgaire inconnu quant on est une jeune fille de bonne famille. Haruka prit un air embêté et finalement sourit mettant son coude sur la table et menton dans sa paume. Si elle pouvait laisser tomber les bonnes manières pour une fois autant ne pas se faire prier. Elle allait justement lui dire que c'était peut-être la seule fois où il pourrait sortir aussi tranquillement vu que personne ne savait de quoi il avait l’air mais ça n’allait pas tarder, quand elle fixa sur ce qu’il venait de dire.
-Mais oui c’est vrai ! -s’exclama-t-elle, se pencha de manière conspiratrice et chuchotant pour ne pas se faire entendre par les autres curieux- Mais oui, votre intendant c’est Gun-Gun, enfin, Günther. Vous savez il a fait énormément de travail pendant que le trône était inoccupé, les gens l’aiment beaucoup même s’il est un peu bizarre parfois. Je sais qu’il peut être un peu ennuyant mais il n’est pas méchant. C’est un bon ami.
Les plats arrivèrent à se moment là et Haruka se pencha en arrière pour que Samuelle (Helldrik) puisse les poser devant chacun, elle leur versa aussi à chacun un grand verre d’hydromel avant de partir en leur souhaitant un bon appétit. Haruka se repencha un peu en avant au dessus de son assiette.
-Vous savez qu’il m’a envoyé quelques missives depuis que vous êtes arrivé ? Il m’a dit que vous le faisiez tourner en bourrique encore plus que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 11 Déc - 10:39

Haruka s'était mise à l'aise assez rapidement, sans pour autant avoir l'air d'une femme disgracieuse et incorecte. Aparament, elle aussi aimait tout ces préceptes et tout ce que l'étiquette dictait comme lois. Ironiquement parlant bien sur. Puis elle eu l'air d'une conspiratirce, se penchant vers lui et lui parlant doucement, comme pour lui délivrer un message très confidentiel.
Et son discours le supris, sans trop le surprndre non plus. Ce qui le suprenait c'est qu'elle parlait de son cher et tendre intendant d'une manière familière. Qu'elle le connaisse était sur, n'importe qu'elle famille de noble connait un peu les personnes au pouvoir, mais là ça semblait être plus que de la connaissance. Gyun-gyun, il l'aimait bien ce petit surnom, il était sur que l'intendant l'adorerait lui aussi. Il remercia Samuelle pour les plats, et les boissons, puis il finit d'écouter Haruka.
-Moi ? Le faire tourner en bourrique ? Jamais...

Prenant un air innoncent, main sur le coeur, il se servit de l'hydromel, et demanda du regard à Haruka si elle en voulait, ou si elle préférait la citronnade. Il lui servit la boisson qu'elle lui désigna et leva son verre en souriant largement.
-A notre Gyun-Gyun, et ses frasques qui m'ont poussé à faire un tour, et qui m'ont donc permis de faire votre connaissance Haruka.
Il en bu la moitié, se refraîchissant délicieusement. Il n'y avait pas à dire, c'était délicieux, et ça rafrachaissait autant que ça réchauffait juste après.
-Ce n'est pas que je ne l'aime pas, mais il est très souvent bizarre comme vous avez dit. Et essayer trois à quatre heures par jours de me faire apprendre l'histoire de la ville et de la contrée, dans ses moindre détails et depuis sa création, ce n'est pas le meilleur moyen de me faire me tenir tranquille.
Le roi posa son verre, et agita ses boucles blondes.
-Je suppose que ce doit être un ami de longue date, si vous le faites tourner en bourrique ? Enfin, on parle, enfin je parle surtout, mangeons avant que ça refroidisse, nous avons notre temps pour parler ensuite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barahir Liel de Falathrim
Noble
avatar

Peuple : Métis, Humain & Draemorog
Second(s) Métier(s) : Maître Espion, ancien soldat
Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 21 Mai - 1:12

-Ah ! Votre Altesse ! Vous étiez donc ici !

De Falathrim se tenait sur le seuil de la porte, les poings sur les hanches. Il avait bien entendu pris soin de faire garder les autres issues par ses hommes. Un détachement spécial, qui généralement effectuaient d'autres missions que la pêche au roi.
Un jeu fort palpitant un début, qui se transforma vite en un jeu ennuyeux, et dénué d'intérêt. Mais si cela pouvait éviter une syncope à l'Intendant, de Falathrim ferait son devoir.
Il avait pris congé de Collada, la ravissante petite demoiselle des cuisines. Ou de la buanderie, selon l'endroit. Et il avait sifflé ses hommes. Ces derniers étaient sortis de derrière les piliers, des alcôves, des recoins sombres. Comme à chaque fois, les membres de son unité ne se tenaient jamais bien loin quand il avait besoin d'eux. C'était à cela également que tenait leur efficacité légendaire. Vêtu comme le duc qu'il était, de pied en cape, il s'était mis, en grande pompe à la recherche du souverain légitime de la citée.
Faire du bruit, de l'esbroufe, et le renard sortirait peut être de sa tanière. Les recherches ne lui prirent qu'à peine une heure. Il aurait cru ça plus difficile, mais c'était loin d'être le cas. Ainsi donc, Wolfram s'était rendu à la bibliothèque, pour en ressortir accompagné. Par la demoiselle Haruka. L'autre délinquante juvénile de l'aristocratie d'Emaine Macha. Allons bon... Barahir regarda l'heure, et sa montre à gousset lui indiqua ce qu'il avait besoin de savoir. Son estomac lui indiqua la place qu'il cherchait. L'auberge d'Oldriver était éloignée de citée Boisblanche, mais à une ou deux rues de la Bibliothèque. Pour celui qui avait faim, et qui se trouvait dans le quartier, c'était le lieu idéal. Et le roi n'avait eu qu'un petit déjeuné, avant d'avoir sa séance assommante de politique extérieure avec Gunther.
Le pas alerte, la démarche impétueuse, presque impériale pourrait-on dire, sans exagération, car c'était loin d'être son genre, Barahir Liel de Falathrim dispersa ses hommes, pour surveiller les ruelles qui entourait l'auberge. Et puis, il poussa théâtralement la porte. Planté sur le seuil, jambes bien ancrées sur le sol, mains sur les hanches, sa cape volant encore suite à son geste. Il repéra les deux têtes blondes dans la foule. Et surtout le manteau bleu roi que portait Wolfram.
-Damoiselle Isamani, quel plaisir. Votre famille vous cherche.

Il quitta la porte. Deux hommes vinrent se placer de chaque coté de celle-ci. Il vola presque jusqu'à la table des deux jeunes gens. Cette fois, toutes traces de théâtre disparu de son visage.
-La fête est finie votre majesté. Le palais vous réclame. Et je tiens à vous préciser que toutes les issues sont gardées. Cela vous évitera à vous et à moi, une poursuite inutile.
Barahir lui fit un sourire. Qui n'avait rien de rassurant. Les capricieux, ça le connaissait. Et il en avait terroriser plus d'un. Il n'avait pas atteint la position qu'il occupait avec la gentillesse et la compassion. Loin de là. Et il parlait de sa position aussi bien dans l'armée, que dans la position officieuse qu'il occupait dans les réseaux souterrains et clandestins de la ville.
-Il est temps pour vous de rentrer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 22 Mai - 10:48

le canard à l'orange et son accompagnement de légumes avait été à tomber, autant que la sauce les ayant arrosés, et que le dessert qui se trouvait encore face à eux. Une belle part de clafoutis orange-clémentine. Le souverain se ferait bien porter cela au château tout les jours, ce serait peut-être possible, si Gyun-Gyun ne criait pas au scandale pour X ou Y raison.
Haruka lui avait parlé un peu d'elle, comment elle avait connu l'intendant, ce qu'elle savait de lui, les petits tours qu'elle lui jouait. Elle évoqua aussi plusieurs fois son garde, Lochiel, et des mauvaises habitudes qu'il avait parfois. Wolfram lui avait sagement écouté, et commenté quand l'envie lui en prenait. Ce n'était pas si mal, quand quelqu'un ayant l'air sortit tout droit d'un défilé de haute couture -sincèrement-, en clamant qu'il -lui, Wolfram, le souverain donc- était ici. Le blond se dit que s'il était présent dans la pièce, c'était bien qu'il était ici en effet. Volant presque jusqu'à leur table, cape au vent, il se tint face à eux, sans plus avoir cet air de comédien de tout à l'heure. Il lui fit presque froid dans le dos avec son sourire, mais le roi ne se laissa pas démonter.
-Je vous l'avez dit Haruka, Gunther à du mal à se passer de moi. J'espère qu'il n'a pas non plus dépêché toute l'armée à ma recherche et lancé un avis partout en Inwilis.

Le souverain blond regarda alors l'homme qui était venu le chercher, avec quelques hommes. Qui gardaient les issues, lui coupant toute retraite malheureusement...
-Bien, bien, vu que je suis pris au piège, comme une souris dans une souricière, je vais vous suivre. Mais, je finis de prime abord, mon repas, je prend un petit café, je paye ce que je dois comme n'importe quel client d'auberge, et ensuite, je me ferais une joie sans égal de retourner dans le giron de notre cher intendant.
Wolfram indiqua une chaise à son... Rechercheur attitré ?
-En attendant asseyez vous, je promets de ne pas faire durer tout cela des heures, je suis certain que Gyun-Gyun est entrain de se ronger les ongles en regardant par la fenêtre en attendant de vous voir revenir avec moi, et je m'en voudrais s'il devait commencer à se ronger les doigts parce qu'il n'aura plus d'ongles.

Le fils de Cécilia interpela Samuelle pour avoir trois cafés, l'addition, et une part de tarte aux mirabelles à emporter. Puis il commença à terminer son gâteau, sans être perturbé le moins du monde par les clients qui le regardaient d'un oeil tout à fait nouveau, et les gars devant la porte qui le fixait, croyant sûrement qu'avec sa petite cuillère il allait creuser à vitesse grand V un tunnel sous lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barahir Liel de Falathrim
Noble
avatar

Peuple : Métis, Humain & Draemorog
Second(s) Métier(s) : Maître Espion, ancien soldat
Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 25 Juin - 17:45

-Ah Belle Samuelle ! Votre beauté est toujours un plaisir pour yeux infernaux.
Barahir envoya un baiser à la serveuse, et donc également à tous les autres qui se trouvaient dans ce corps. Dont un parmi eux qui fréquentait allégrement les bas fonds. Le capitaine des Services Spéciaux déclina l'invitation à s'assoir, mais tout de même la tasse de café. Sans départir de sa mine sérieuse, il leva un sourcil menaçant.

-Si cela peut rassurer votre Altesse, l'Intendant Von Kleist doit être présentement... incapable d'occuper ses fonctions, jusqu'à ce qu'il dessaoule. Quand à dépêcher l'armée, je crois que cela est totalement inutile pour si peu. Après tout, si vous veniez à mourir dans une ruelle, on retrouverait votre dépouille, et on vous enterrerait en grande pompe, avec les honneurs, et un autre roi montrait sur le trône.

De Falathrim ponctua sa tirade d'un nouveau sourire glacial. Et ce qu'il venait de dire était la stricte vérité. Ce ne serait pas la première fois pour Emaine Macha de remplacer un souverain rapidement.
-Et cela enlèverait certainement une charge futile des épaules de notre Intendant, qui semble plus apte à régir ce royaume qu'un roi qui se comporte comme un enfant capricieux incapable du moindre respect pour les gens qui le servent. Et pour rattraper un enfant capricieux, une poignée d'hommes suffisent. Mais voila que j'oublie mes manières !

Le duc reposa sa tasse, vide. Alors qu'il ne l'avait pas portée à ses lèvres. Et il s'inclina rapidement.
-Je me présente, Duc Barahir Liel de Falathrim, Capitaine des Services Spéciaux. Et il est temps d'y aller.
Sans plus de ménagement, il tira le Roi de sa chaise, l'attrapant par l'épaule. Il se retourna vers Haruka.
-Demoiselle Isamani, ce sera un plaisir de vous revoir au banquet de ce soir, au palais, transmettez mes amitiés à vos parents.

Et le duc traina le prince jusqu'à la sortie, après que celui-ci est effectivement payé. Barahir laissa un généreux pourboire. Et s'en fut, suivit de ses hommes. Une dizaine de visibles, les autres occupants des postes où on ne risquait pas de les repérer. Une fois dans la rue, il lâcha le prince.
-Vous vous plaindrez quand vous serez officiellement roi. Ce qui risque de ne pas arrivez si vous ne sortez pas sans escorte. Nous sommes peut être encore en temps de paix, mais figurez-vous qu'ici, nous sommes à la frontière, pas dans votre petit pays maternel. Avancez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Localisation : Dhaval
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 26 Juin - 19:58

-Tout à fait charmant comme résumé de la situation... Surtout concernant ma "mort". Et si ça peut vous rassurez, cher Chercheur, quand on ne m'opresse pas avec des siècles de comptabilité à apprendre, d'Histoire du pays à connaître à la virgule près, et autre choses complètements assomantes, je ne joue pas les "enfants capricieux". Avouez que lire la comptabilité du royaume à ses débuts n'est pas très utile.

Le dssert et café furent rapidement expédiés, surtout par son rechercheur attitré et plutôt glacial et cynique. Ce dernier l'obligea à se lever en l'entraînant par l'épaule, comme un enfant. Ca va, il allait venir, ce n'était pas comme s'il pouvait s'enfuir en pensant leur échapper. En plus, il faisait trop chaud aujourd'hui pour courir, quelle idée avait-il eu d'emporter une veste ? Le duc de Falathrim salua Isamani, lui ne pu que lui faire un signe de la main, après avoir payé.
Il était encore traîné... Et c'était fort désagréable, c'est ce genres de choses qui lui donnaient envie de faire le contraire de ce qu'on voulait de lui. Mais en l'occurence, il pourrait toujours essayer de traîner, ou même de partir, ce serait un echec, à moins de s'envoler. Et encore, il avait le sentiment que ce duc qui l'entrainait avait pas mal de moyen, et que même en volant, ce ne serait pas possible. Ses yeux roulèrent dans ses orbites.

-Très bien, très bien, la prochaine fois que Günther cherche à m'assassiner par les livres, je vous demanderais quelques hommes pour faire un tour. Et pas besoin de me dire d'avancer, je sais très bien le faire moi même, comme me lever de ma chaise, et sortir d'une auberge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barahir Liel de Falathrim
Noble
avatar

Peuple : Métis, Humain & Draemorog
Second(s) Métier(s) : Maître Espion, ancien soldat
Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 26 Juin - 21:31



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 9 Aoû - 23:41

Remuant doucement la cuiller dans sa tasse, afin de faire fondre le sucre dans son thé glacé à la pêche blanche, Yoon regardait par la fenêtre près de laquelle elle était installée. Elle adorait l'ambiance de l'auberge d'Oldriver. Elle aimait Emaine Macha, et ses gens aussi hauts en couleurs que les quartiers suspendus de la citée. C'était une ville qu'elle n'avait jamais encore l'occasion de voir. Elle avait surtout voyagé dans la partie Nord d'Inwilis, avec Durga, sa compagne. Celle-ci l'avait laissée à l'auberge, elle était partie seule chercher les billets pour le trajet en Aéronef, qu'elles effectueraient jusqu'à Hitokage.
Durga ne jugeait pas utile de se déplacer sur le dos d'une monture. Elles n'avaient pas besoin d'être discrètes. Au contraire, il fallait se fondre dans la masse des gens qui voyageaient du Nord vers le Sud. C'était facile.
A Hitokage, on les attendrait, et on les conduiraient jusqu'à la Forteresse de l'Empereur. Yoon savait que c'était surtout Durga qui était importante. Mais où Durga allait, elle allait. Et c'était comme ça depuis leur première rencontre. Yoon ne l'avait jamais regretté.
Elle soupira, et mordit dans une tranche de mangue. Le fruit était juteux, mûr à point. Elle avait aussi des tranches d'ananas, et deux figues. Un petit-déjeuné très fruité. Elle profitait. Elle n'avait pas souvent l'occasion d'en manger d'aussi frais. D'aussi bons. La Kitsune venait du Sud, de Freyr pour être exact. Là bas, le climat se rapprochait de celui d'Emaine Macha. Et maintenant qu'elle y retournait depuis tout ce temps, c'était pour aller faire la guerre. Enfin, la guerre, elle n'allait pas la faire. C'était sa compagne qui la ferait. Elle, elle ferait en sorte de ne pas la perdre. Elle aimait trop Durga pour lui reprocher d'avoir choisi de suivre cet homme. Il lui avait collé des frissons dans le dos, lui et son manteau d'orage.
Ici, tout était si calme. Un peu comme ce calme profond que l'on ressent avant la tempête. Et elle se devait de profiter de ce calme. Elle grignota une des figues, qu'elle avait écrasée sur une tranche de pain bien grillé, et aspergé de miel. Une longue gorgée de thé, légèrement sucré. Sa queue frétilla.

La porte de l'auberge s'ouvrit, et Yoon regarda si c'était Durga qui revenait. Ce n'était pas elle. Elle s'en désintéressa, pour regarder de nouveau par le fenêtre. De là, elle avait la vue sur le reste du quartier. L'auberge était accrochée à flan de montagne, et il fallait grimper quelques escaliers pour y accéder. Dessous se déroulait les maisons d'un des quartiers suspendus. Un aéronef se découpait dans le ciel aux couleurs du matin. Là où elle était assise, elle ne pouvait pas les voir, les roues qui alimentaient l'auberge en eau. En revanche, dès que la porte s'ouvrait, elle pouvait entendre le fracas de l'eau. A l'intérieur, tout était fait pour qu'on puisse s'entendre.
Elle songea que si elles avaient encore du temps, Yoon demanderait à Durga si elles pouvaient encore aller se promener. Elle n'avait pas encore vu la citée Bois Blanche, devenue le Palais et le quartier des nobles familles. Elle voulait aussi acheter cette robe qu'elle avait vu dans cette petite boutique, au pied des escaliers de l'auberge. Pour le reste de la journée flâner lui conviendrait. Il était encore tôt. Elle pourrait sans doute tout faire. Yoon eut un sourire derrière sa tasse en verre. Elle aimait aussi cette tasse, décorée avec de la peinture dorée. Yoon était sensible aux petits détails. Un ensemble de détails faisaient généralement de grandes choses.
Elle se lécha les doigts, pour éviter que le jus d'ananas ne les lui empoisse. La journée promettait d'être ensoleillée. La Kitsune s'étira de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Sellan
Guerrier
avatar

Peuple : Hybride créé génétiquement.
Localisation : Je ne sais pas, je découvre le monde.
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 20 Aoû - 22:13

L'expérience c'était contenté d'écouter les suppositions et inquiétude de son amie, ne pouvant pas lui donner de réponse et ne se sentant pas concerné plus que ça par cette intrigue, vu qu'il avait accepté de trouver ce Del'Nor et de le capturer, et qu'une fois ce petit travail qu'il jugeait amusant rempli, il continuerait ses recherches. Mais d'un autre côté... elle avait raison. Mais ils ne pouvaient rien faire pour l'instant, sinon retrouver l'homme qui était au centre de cette histoire ; Sellan haussa donc simplement les épaules, en marmonnant qu'ils verraient bien ce qui arrivera.
Ils ne mirent pas trop longtemps à atteindre Oldriver, plongé dans le silence, méditant leurs paroles et n'ayant plus grand-chose à dire, et de toute façon Sellan avait faim, et l'auberge, à son souvenir, n'était plus très loin. Cependant, une fois en vue de l'enseigne de l'établissement, il se sentit un peu mal à l'aise ; il regrettait déjà de ne plus avoir son drapé noir pour le dissimuler, l'ayant laissé par un souci de régulation de chaleur interne. Ses longues oreilles se rabattirent un peu en arrière, traduisant une certaine gêne, chose qu'il n'avait jamais montré jusqu'à maintenant.

-Ça me revient maintenant... lors de ma dernière venue j'avais bousculé un autre être vivant, et malgré mes excuses il s'était emporté à mon encontre. L'on avait que très peu apprécié que je l'assomme avec une chaise, bien que ce fut que pour calmer sa fureur... je... je crois que je vais te laisser faire Soar, et surtout éviter de bousculer qui que ce soit...

L'expérience de l'expérience avec cette établissement de boisson le laissait gêné, et un peu désolé. Il n'avait pas vraiment compris pourquoi il s'était fait jeter dehors, alors qu'il n'avait fait que se défendre, et sans ôter la vie de l'individu déclencheur du conflit, qui en lui-même était stupide vu que N°7 s'était excusé de l'avoir bousculé, et n'avait montré aucun signe d'agressivité. Il se plaça alors derrière Soar, la laissant faire le premier pas dans l'endroit, et ne bougeant pas avant qu'elle ne l'eut fait.
Il n'avait pas peur, ça non, il redoutait juste qu'on se souvienne de l'incident, et les fichent tout deux à la porte -ou même juste lui- alors qu'ils ne cherchaient aucunement les ennuis. Et puis Sellan avait faim, et tenait à se remplir la panse en toute quiétude sans craindre de devoir partir sans s'être rassasié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soar Orombre
Officier
avatar

Peuple : Métisse, Versipellis - Sidhe
Grade : Capitaine
Armée/Guilde/Institution : Légion Noire (Cemenwin)
Localisation : Et mon pied dans ton...
Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 26 Aoû - 23:17

Le reste du trajet s'étant fait dans le silence complet, Soar avait encore eut amplement le temps de ruminer. Sellan, visiblement, n'était guère plus avancé qu'elle. Et quelque part, cette affaire ne regardait que la Légion Noire. Elle se demanda si Marquise était au courant.
Avec le changement de Capitaine Général, Del'Nor avait dû être oubliée. Sans comptez qu'après ça, il avait fallu trouver un nouveau Capitaine, un Hale de préférence, capable de reprendre le poste, sans que les autres membres de la famille faisant partis de la Légion ne s'en offusquent, et que ça se transforme en guerre interne. Et puis il y avait eu le "Miracle" aussi. Le retour de Hereward Hale, dont le portrait était accroché dans le Grand Hall du bâtiment principal de la Légion. Le Hale en question était mort depuis... avant la Grande Guerre, et un beau matin, il était là, assis, dans la salle du Conseil, là où se réunissait l'état major - dont elle même faisait parti.
Alors le Del'Nor, à coté de tout ça, il était tombé dans l'oubli. Du moins, c'est ce qu'elle avait cru. Elle nourrissait même des soupçons sur l'authenticité de son ordre de mission. Si la Rouge mettait le nez là dedans, des têtes se retrouveraient au bout d'une pique, pour décorer les remparts du Palais de la Marchesa Scarlatta.

Elle gravit la dernière marche, et n'en fut pas mécontente. D'abord parce que manger et boire surtout, lui changerait les idées, et parce qu'elle en avait marre de ses foutus escaliers. Pas étonnant qu'une partie de la population soit des Aérials, ceux là, avec leurs ailes, ils pouvaient éviter de se les payer les escaliers.
Elle allait pousser la porte, quand Sellan crut bon de lui fournir une petite précision. Orombre le regarda un peu de travers, avant de rouler des yeux, bah, elle aussi, elle avait eu son lot de rixes.

-Au moins tu me préviens avant. C'est déjà pas mal. Bon, je m'occupe de tout.

Lorsque la porte s'ouvrit, le nez de la Brownie fut assaillit par des effluves venant sans aucun doute de la cuisine; le sucré des fruits, le chatouillement familier de la cuisine épicée, la bonne odeur de viande grillée, bref, tout ce que son nez aimait, pour réveiller son estomac.
Elle fit tout de même un repérage, calculant rapidement le nombre de personnes présentes dans la salle, ainsi que la configuration de la pièce, et elle identifia les sujets potentiellement dangereux.
Elle choisit une table, pas trop loin de la porte, et prit la chaise qui lui permettait d'avoir vue sur la salle autant que sur la porte.
Soar se laissa tomber dessus, s'essayant d'une manière fort peu seyante. Son ventre gronda légèrement, alors qu'elle se léchait déjà les babines.
Maintenant, il suffisait d'attendre que l'on vienne leur demander ce qu'ils voulaient.

Une serveuse se pointa rapidement. Et comme elle avait faim, elle ne se priva pas.

-Un thé glacé, pas trop sucré. Avec un de ses succulents morceaux de queues de lézard grillées en croûte d'épices de Feu. Semoule aux raisins, avec les légumes en sauce que vous avez. Et une ou deux galettes de pain. Et pour éviter d'avoir la bouche en feu, mettez moi cette salade avec la sauce au fromage blanc.

Elle laissa Sellan commander. Visiblement, personne ne se souvenait de lui. Enfin pas pour l'instant. Et au pire, elle savait qu'il avait de quoi payer l'aubergiste, en cas de dégât.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite pause...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite pause [PV (ex-)Rod]
» Petite pause avant livraison
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: La Wyverne Endormie-
Sauter vers: