AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 5 Mai - 19:46

Ainsi quelqu'un avait remarqué son allusion. Elle sourit pour elle-même. Une voix d'homme y avait répondu, indirectement, en s'adressant au jeune homme aux cheveux d'argent qu'elle surveillait du coin de l'oeil. Une voix arrogante.
Les yeux d'Obeeline s'arrondirent soudainement et son sang se glaça lorsqu'elle distingua son acquéreur.
Un prince...
L'elfe resta un instant silencieuse, hébétée, les yeux ronds sur le groupe. Puis, chassant de ses pensées ce qui la turlupinait ainsi que pour éviter d'avoir l'air relativement gourde à reluquer les clients de l'auberge la bouche ouverte, elle remordit allègrement dans le pain chaud resté suspendu au dessus de la table.
Quand elle l'eut terminé, elle balaya d'un revers de manche gracieux et efficace les miettes éparpillées sur le bois, et y étala une carte, qu'elle déroula soigneusement dans un petit bruit de parchemin affairé.
Faisant mine de s'intéresser au tracé des monts et vallées ainsi que des routes, elle tendit l'oreille en direction de messire arrogance, mais qu'est-ce qu'un prince pouvait bien faire là, au milieu d'une auberge ?
Et puis, c'était bien accorder de l'importance aux dires d'un peuple que de prendre ce qu'une personne disait pour opinion courante. A vrai dire, cet homme ne la rebutait pas, beaucoup de ses frères d'armes avaient ce comportement lors de leurs offices armés de défense. Il n'y avait qu'aujourd'hui qu'elle pouvait s'autoriser à pencher la tête dessus.
Elle attrapa un verre vide et sale qui traînait sur le rebord, prêt à tomber, et le posa sur l'angle le plus corné de la carte. Son index traça une courbe longiligne jusqu'au point de son arrivée. Dans son carnet de voyage dormait un second parchemin, plus élimé, arraché de force et lourd de représailles si on la retrouvait. Un avis de recherche, qui la décrivait en lui assignant un nom autre que le sien.
Elle attendait que l'aubergiste vienne, ou l'occasion qu'on lui serve un autre verre, afin de s'éterniser si la discussion devenait intéressante. Ses instigations la mèneraient peut être sur une bonne piste pour se faire enrôler. Les Valars avaient peut être guidé ses pas, laissé une opportunité à Obeeline en lui amenant ce bellâtre aux airs de coq ici-même.


Dernière édition par Obeeline Arrow le Jeu 15 Mai - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 7 Mai - 19:24

Helldrik avait prit place dans sa cuisine et jonglait avec ses instruments afin de terminer son plat très rapidement. ses clients étaient des goinfres pour la majorité des gens attablés et ils ne seraient pas rassasiés avec l'entrée. Le porc cuisait tranquillement dans la cheminée tandis qu'il faisait revenir le sucre des fruits rouges afin de les caramélisés. D'autres fruits devaient accompagner le porc afinde donner une note fraîche et savoureusement douce. Ces fruits reposaient dans un bac rempli de glace bleue, une variété de glace qui ne fond jamais, l'idéal pour faire des glaces ou pour maintenir quelque chose au frais.

Dans la taverne, à l'exception des clients qui bavardaient et finissaient de lécher les plats, tout semblait calme. Un petit mouvement sadique de la part du cuistot n'était pas de trop, il ouvrit la porte grandement afin de laisser entendre le bruit du porc crépité dans la cheminée et l'odeur se propager dans la taverne.

-Voila un petit avant goût pour vous faire saliver les enfants!

Aussitot avait il dit ceci qu'il referma la porte. Helldrik en ressortit et ajouta avant de redisparaitre dans la cuisine:

-Et si vous avez besoin de quelque chose criez A BOIRE!
-Je peux te mettre une main aux fesses Samuelle chérie?
-Rêve toujours mon gros!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 7 Mai - 19:50

La réponse du jeune prince n’étonna à aucun point Kazu qui savait très bien qu’il avait la guerre, ce n’était juste une façon de voir comment il allait réagir rien de plus. Puis qu’il est peur du sang ou non, cela il s’en fichait pas mal tant qu’on ne le gêne pas quand il combat cela lui va.
Il capta une voix aigue à quelque table d’eux, c’était une jeune elfe qui semblait aimer se mêler des choses qui ne la regarde pas. Kazu ne broncha pas, il attendait juste que le prince rajoute une couche avant de parler.
Ce qui ne se fit pas attendre, aussitôt penser aussitôt réaliser, le blond ne se cacha pas de faire une remarque avec un ton arrogant comme d’habitude. L’assistance n’a pas l’air de l’apprécier ? Cela était vraiment le cadet des soucies à Kazu.

- Hum, vous avez dit quelque chose ? Désolé vous avez une voix aussi aigue que je n’ai pas entendu. Déclara-t-il d’un voix neutre sans sourire, mais il pensait bien le contraire dans sa tête. En reposant son regard sur la jeune elfe, il lâcha un petit sourire amusé qui n’était pas spécialement destiné à celle-ci.

Kazu avait « un don » qui lui permettait de voir d’un coup d’œil si une arme est bonne ou mauvaise, en balayant de haut en bas l’elfe qui avait sorti une carte entre temps, il remarqua l’arc dans son dos. Ce n’était pas du tout un arc de bas étage, un arc de ce calibre était officiellement autorisé au Archer D’élite. Et alors une question vient à l’esprit du shinigami qui ne se gêne pas pour la poser à voix haute.

- Qu’est-ce qu’une archer d’élite fait-elle dans en ces lieux, bien loin de son employeur ? Dit-il d’une voix assez forte pour qu’elle attende.
Entre temps la serveuse bizarre avait fait un petit discours pour faire saliver les plus hardu des clients de la taverne, que d’ailleurs Kazu ne porta aucune attention il n’avait pas fait juste une folle envie d’échanger des coups de sabres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 7 Mai - 22:12

Crier à boire ? C'étaient les mots de l'aubergiste. Le savoir-vivre n’était donc pas de la plus haute importance dans cette auberge. Raison de plus pour s’interroger, que faisait ce nobliau coquet et piaffant d'impatience comme un jeune étalon dans un box trop étroit dans un endroit pareil ?
Obeeline remarqua pourtant que les clients s’enhardissaient à commander à boire, et des choses de plus en plus chères à l’ouïe des noms compliqués. Des fins gosiers ? Un rictus traça une ombre de fossette et disparut, car les elfes étaient, eux, réputés pour faire du chichi en ce qui concernait la finesse de la nourriture.
Quand elle perçut le mot gratuit ; puis entraperçut un homme déjà bien rougeaud lever sa pinte en direction de l’arrogant. C’était donc ça, une offre de la part de l’aubergiste pour cause de client de marque...
La distraction ne dura pas bien longtemps, elle reporta à temps son attention sur le groupe, où il semblait qu’une forme de discussion par bribe s’établissait.
Ce qu’elle entendit continua de la rendre goguenarde.
« Je vois que vous avez l’œil, messire, mais vous n’avez pas l’oreille. Attendez que je vous montre. »
Relevant la tête, elle clama d’une voix claire « À boire ! », murmure des feuilles à mi chemin entre une voix d’homme et celle d’une femme. Tonalité purement elfique, propre à ses origines. Elle n'appréciait pas que cet homme puisse qualifier sa voix d'aiguë, cela convenait pour une humaine, mais ces êtres chétifs n'avaient en rien la force des elfes. Par ailleurs, les voix féminines sonnaient comme des piaillements d'oiseau au bord du nid, bien loin encore d'un quelconque pépiement mélodieux. Rares étaient celles qui possédaient des cordes vocales musicales.

Penchant d’un légèrement la tête en direction du capitaine, elle ouvrit la bouche pour lui répondre mais se ravisa. N'allant tout de même pas avouer à un homme armé qu'elle avait été démise de ses fonctions pour incapacité.
Avançant avec assurance ses mains sur la table, elle se pencha en avant et joignit les poings en détacha bien ses mots, comme on parle à un curieux qui s’offusque de la curiosité d’un autre, aussi pour lui faire entendre sa voix :
« Que savez-vous des archers d’élite, soldat ? »


Dernière édition par Obeeline Arrow le Jeu 15 Mai - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 15 Mai - 1:46

Cette femme était...au delà d'exaspérante, lui ébouriffer les cheveux comme ça. Il passait ses doigts dans la tignasse à mi-chemin entre le noir et le violet, témoignage de son sang mêlé et regarda avec une mine désintéressée l'assiette qu'elle lui fourra sous le nez. Il aurait vraiment voulu avoir faim, même après l'avoir remerciée -avec un bougonnement à peine audible- mais il n'arrivait pas à faire bouger ses doigts pour agripper sa fourchette.
S'il pouvait se nourrir de sang, manger normalement lui permettait de tenir un peu sans avoir l'air trop affecté. mais à la longue ça devenait très éprouvant, surtout quand la nourriture n'avait aucune consistance ni goût pour le palais. C'est peut-être une des choses qui lui manquait le plus, le goût des choses. le seul moyen de regagner cette capacité, ou en théorie un infime partie serrait de se lier à vie à un vivant, pour tout partager même métaphysiquement. Après on se demandait pourquoi il fumait en mangeant...
D'ailleurs il n'avait presque plus de tabac, ni de feuilles. au moins pour avoir du feu il n'avait pas de problème, tous les fumeurs connaissait le sort de la petite flamme. Ou utilisait ses drôles de petits rectangles métalliques qu'il avait sur de rares occasion vu dans les mains d'autres fumeurs, qui crachait des flammes quand on grattait avec la molette.

Le vampire sortit son petit couteau de poche, et se découpa un morceau de fromage qu'il mâcha à peine avant de chasser le tout avec le verre d'alcool qu'il avait chipé à Callisto quand elle avait eu le dos tourné. Au moins l'alcool brûlait toujours, même si le goût n'y était plus depuis des lustres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 19 Mai - 19:01

Callisto de nouveau assise à sa place tendit son assiette à Fflur mais celle-ci ne l'intéressait pas plus que ça avec un long soupire elle mangea en silence, elle aurait bien voulu quelque pomme de terre mais enfin elle allait pas chipotter, elle prit le verre en face d'elle pour faire passer le tout

... De l'eau, l'Andain lança un regard noir à son compagnon de table puis regarda le verre en face de lui , ce sale gosse avait osé lui chiper son verre pendant sa courte absence pour lui ramener le fromage qu'il avait mangé. Elle attendit qu'il prenne une autre gorgée de son eau de vie et se leva tout doucement et se retrouva derrière lui sans que lui y fasse vraiment attention, son verre d'eau toujours dans sa main, elle hésita un instant, bah tant pis pour lui, il lui avait prit son eau de vie, elle renversa délicatement tout de même le contenu du verre sur la tête de son cher ami puis lui frappale dos espérant bien que le liquide passe de travers dans sa petite gorge. Elle retourna tranquillement à sa place avaec un petit sourire à peine moqueur.

_Eh bien Fflur tout va bien ? Elle se retourna pour faire face aux cuisine A BOIRE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 21 Mai - 21:19

Les paroles de Kazu était finalement parvenu à leur destinataire, avec le recul il se demandait pourquoi il avait dit ça ce n’était pas vraiment dans ses habitudes de répondre a une femme de cette façon.
L’ennui avait finalement refait surface dans le jeune capitaine, il avait besoin de s’occuper pour vivre n’importe quoi, mais faire quelque chose. Embêter son protégé en lui tenant tête, il commençait à se lasser de cette situation. Le rôle de « nourrice » pour un enfant roi n’était pas un job pour lui.
C’est pour cela, dès que le prince sera roi, il se rendra à Seireitei, chez lui.
Il avait reçu le message de rassemblement des capitaines et vice-capitaines de la cour, il s'était toujours demandé si il voulait vraiment de lui, mais bon il voulait aller voir et passait « le bonjour » à son ami « le vieux ». Kazu sourit à ses pensées, le général allait devenir fou en le voyant, mais il n’y peu rien, dans sa jeunesse Kazu lui en avait fait voir de toutes les couleurs, bien entendu les retours étaient bien plus douloureux pour le fauteur de trouble qui était Kazu que pour le capitaine général de la cour.

Il était finalement sorti de ses pensées pour reporter son attention sur la jeune archet elfe, cela étaot très mal poli venant de sa part de laisser la jeune demoiselle sans réponse. Il s'était donc redresse sur la chaise et lui répondit avec un sourire chaleureux, avec un ton pas du tout sérieux :
« Juste qu’ils ont des bons yeux pour viser. »


Dernière édition par Kazu Kuchiki le Sam 24 Mai - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 21 Mai - 21:50

Samuelle venait d'être appelée, elle tarda un peu car elle finissait de remplir un saladier de frisée, elle ajouta rapidement de l'huile et du vinaigre balsamique, quelques herbes de province et c'était parti. Zou!

Elle passa la porte et s'écria:

-La salade pour vous faire patienter est prête! J'espère qu'elle sera à votre goût!

-Si tu veux nous faire patienter, danse un peu qu'on puisse se nourrir de ta beauté!
-encore en train de chercher à me séduire Hasfal mais tu sais très bien que tu fonces tête baissée contre un mur.
-Je sais mais à chaque fois que je te vois, je ne peux pas m'en empécher.

Samuelle posa son plat sur une table libre, afin de ne pas le salir sur le bar, sali de peau de saucissons, de lard et d'autres morceaux de charcuterie mastiqués puis expulsés par un rire gras d'un client.

-Quand tu seras riche, plein de bonnes manières et surtout que tu ne sois plus avec ta femme, je reverrais mon jugement, en attendant, tais toi et mange.

-Ah! Ah! Comme elle t'a mouché la Sam!
-Allé Sam montre nous tes fesses...!

Samuelle n'avait pas tardé, quand elle entendit le début de la chanson, elle attrapa l'homme et le rapprocha à quelques centimètres de son visage.

-Chiche que tu chantes la suite, et je serais chiche pour te priver d'une future descendance.
-Hé bé! elle rigole pas Sam, s'exclama un autre client. Je préfère Olivia dans les formes... Mais tu es pas mal du tout aussi Sam!, se rattrapa-t-il quand il vit le regard noir lancé par la serveuse.

-Avec vos âneries j'en viens à en oublier la politesse. Qui m'a appelé à l'instant?

Elle se dirigea vers la mord-sith, gardant son air songeur. Il lui semblait que c'était cette femme mais elle n'en était pas sûr.

-Que puis je vous servir?

Il fallait faire vite, le porc était bientôt prêt, hors de question de le faire brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 21 Mai - 23:42

Le brouahaha s'intensifia. Ah elle devait être appréciée cette auberge d'OldRiver pour qu'y règne un aussi joli tintamarre. La serveuse, bien connue de ses clients, avait le don pour les faire baver puis leur rabattre leur caquet. C'était brusque, mais apprécié. On aurait dit une flèche taillée dans un bois sec et rêche par des mains d'artiste, fusant sa trajectoire pour se planter avec une adresse bien déterminée au centre de la cible.
Cette Samuelle savait ce qu'elle faisait.

« Juste qu’ils ont des bons yeux pour viser. »
Ce fut ce que le jeune homme aux cheveux d'argent, hum, non, maintenant ils étaient dorés comme les blés, répondit. Etait-il morphomage ? Ou bien ses « bons yeux », justement, l'avaient trompée ?
Il n'y avait rien à ajouter à cela. Pas à ce qu'elle savait.
Son regard se porta un instant encore sur le groupe, qui semblait plutôt attendre quelque chose ou quelqu'un que passer un moment à boire de la limonade. A y regarder de plus près, le petit coq blond avait tout l'air de s'ennuyer royalement. Le pauvre, il était pris entre ses gardes du corps, comme une pierre précieuse dont on voudrait taire l'éclat en ajoutant des gros torchons bariolés par dessus. Mais il était bel et bien visible, aussi petit et arrogant soit-il.
Obeeline se prit à sourire. Elle aurait dû accentuer le ton, pour accrocher la conversation, et la rediriger vers le prince blondinet.
Trop tard, elle n'en n'avait plus l'envie, ce n'était pas un problème d'occasion. Trop de questionnement évince le bon fonctionnement des choses.
Chassant ses pensées d'échec inutiles comme on chasse une mouche, l'elfe se leva et balaya la salle du regard. De sa hauteur c'était plus simple maintenant.

Non loin de là, deux silhouettes fines et discrètes aux cheveux noirs étaient de ceux qui souhaitaient passer inaperçu. Du moins, ils ne se faisaient pas entendre avec autant de virulence et de vulgarité que d'autres.

L'elfe était debout, ses paumes caressant le bois criblé de veinures de la table. Elle douta une seconde, se demandant si elle devait ranger sa carte et quitter les lieux, ou non.
Puis elle rangea rapidement ses affaire, s'avança, se détournant de sa table et oubliant le verre qu'elle avait demandé pour se diriger vers celle du groupe armé.
Le naturel de ses archaïques années de service l'enveloppa comme l'instinct et elle s'entendit dire au prince :
« Messire, je me nomme Obeeline Arrow, votre soldat a en effet détecté ma profession, je suis un archer royal ... Elle suspendit ses mots l'espace d'une seconde. En quête d'emploi. Si vous le désirez je suis en capacité de vous offrir mes services. Dans le cas échéant vous me trouverez en contactant la Confrérie. »
Les mots avaient pris le chemin de sa bouche seuls, sans qu'elle n'eut pu les contrôler. Il était vrai que l'époque, l'ancienne époque, était révolue. Mais sa nature de soldat docile, obéissant et respectueux était indéniablement enfouie à jamais, faisant partie d'elle. Sa nouvelle vie n'y changerait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 24 Mai - 11:05

Les yeux mi clos, la tête posée non-chalament sur la paume de sa main, le prince s'ennuyait ferme. Serré dans un étau de gardes du corps surprotecteur, étouffant, il avait l'impression qu'ils lui pompait tout son oxygène. Qu'est-ce qu'il n'aurait pas donné pour pouvoir se glisser sous la table et aller taquiner la serveuse comme tous ces badauds qui s'empifraient plus qu'il ne mangeaient. Il savait pertinemment que bon nombre d'entre eux auraient vendu père et mère pour pouvoir vive dans son luxe ne serait-ce qu'une journée, mais si ils savaient quelle prison ça devenait à la longue... Protection, papier, entrainement, étiquette, visites à des gens qu'on aime pas mais devant qui il faut faire courbettes et risette, repas officiel, visite officiel, déplacement officiel, tout un tas de choses officielles plus barbantes les unes que les autre. Et quand on était pas en truc-bidule officiel, onne s'arrêtait pas, maintient, bonnes manières, modération... De quoi s'arracher les cheveux et les manger. Enfin, au moins il avait pas trop à se plaindre, lui avait réussit à trouver plus de 1001 manières de partir d'une chambre et d'un château solidement gardé sans se faire repérer et même de revenir sans que jamais pesonne ne se doute de sa petite escapade nocturne.
Les gens de sa précédente ville étaient "dans le coup" ils savaient qui il était mais ne le dénonçait pas et il l'appellait en plaisantant et à force de clins d'oeil "sa majesté anonyme". Nouvelle ville, nouveaux habitant, peut-être pourrait-il compter sur l'aubergiste pour le couvrir dans les fugues qu'il ferait, il faudrait qu'il trouve le moyen de lui en parler sans que Nounou-Kazu-Taicho ne le sache sinon c'était fichu.
Ses réflexions, passionnantes au possible, sur sa nouvelle prison du moment, furent interrompues par l'elfe avec qui sa nourrice avait eu une légère altercation sans gravité. Surprit, l'air un peu ébêté, il la regarda, elle était inclinée et devait attendre une réponse quelconque. Bien que surpris, il prit quand même quelques secondes pour réfléchir, regardant un peu la tête de son capitaine de garde. Il eu un petit sourire avant de parler.

-Vous avez du culot de me proposer vos service alors que nous venons de nous voir, que je viens à peine d'avoir eu le temps de retenir votre prénom, votre profession, et tout vôtre petit discour. En plus vous voyez que j'ai 5 gardes, rien qu'à moi tout seul, quelle chance n'est-ce pas ? Je ne vois pas pourquoi je devrais m'encombrer d'un autre garde... -il laissa ses paroles en suspend une demi minutes- Néanmoins, j'aime le culot dont vous faites preuve, c'est, pour ma part, une qualité que j'apprécie assez. Mais vous comprendrez que je ne peux vous engager ainsi, au débotté, sans CV et sans l'accord prononcé du capitaine de ma garde. Mais je peux sans problème le contraindre de vous vous prendre à l'essait, sous aussi bonne garde que moi dans ce cas, vu que mes chers protecteurs se méfieront de vous comme de la peste, vu que vous ètes nouvelles dame Arrow. quand à moi je me nomme Wolfram Von Bierfelt. Acceptez vous de tenter de prouver vôtre valeur ?

Il s'était levé, légèrement incliné et lui avait même prit la main afin de la faire se relever. Ses gardes l'avait suivi dans son déplacement vertical et ils dardaient l'elfe en quète du moindre signe avancoureur montrant une quelqconque tentative d'assassina de la part de l'elfe. Il était sur qu'elle aurait du mal à se faire accepter, et que la tâche sera rude, mais si elle était archère royale comme elle le disait, elle s'en sortirait haut la main.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 2 Juin - 22:49

Le regard droit, planté sur le rebord de leur table, Obeeline attendait une réponse sans en attendre une réellement. Le litige du passé faisant front au présent concernant son désir de retourner auprès d’une vie plus … militaire.
Quand le blond parla, elle buta sérieusement sur le premier mot.

« Le culot ?! » Elle émit un petit rire cristallin. Il y eut le mot "CV" aussi, mais ça, elle s’en enquerrait plus tard.
Le contact des doigts qui l’autorisèrent à se rétablir pour relever plus haut la tête était ferme mais engourdi. Ce garçon manquait d’air. Tant mieux pour lui, il omettait dans ses paroles qu’elle n’était pas qu’une simple "garde", comme il l’avait si bien dit. Mais ne nous offusquons pas.
« Sachez jeune altesse, que la proposition de mes services n’a pas d’effet instantané. Toute décision aussi sage soit-elle être doit être prise après mûre réflexion, je ne vous l’apprends certainement pas.»
Eviter de froisser celui en position d’autorité allait relever de l’exploit, et s’il conciliait toujours à l’accepter parmi ses rangs, ce serait déjà bonne fortune. Croisant les bras, elle ajouta :
« Vous ne connaissez donc pas la Confrérie. Entendu. Mais prenez en considération que je n’ai que faire de vos gros bras, et que j’ai parfaitement conscience que leur simple présence vous protège. »
Un soupir souleva calmement sa poitrine. L’assurance lui revenait, son être irradiait sereinement d’une tranquille fermeté, la force de commandement extrêmement bien hiérarchisé refaisait soudain surface, comme pour chaque escarmouche qu’il y avait pu avoir entre deux gardes, ou deux soldats, nota-t-elle en repensant à un souvenir. Rares se présentaient ces cas certes, les elfes étant plutôt pacifiques et réfléchis.
Mais elle ne put retenir ses derniers mots, suite à l’approbation du prince pour son soit disant culot. Il avait quand même belle allure quand il jouait au prétentieux, il portait ça bien, et fièrement, n’hésitant pas à tenter de minuscules écarts comme un cheval en représentation dans un manège s’exhibe devant une foule ébahie par ses prestances équines.
« Et vous étouffe. »
Ses lèvres s’étirèrent respectueusement, et son buste s’inclina légèrement en avant.
« Je vous proposerai de faire quelques pas en votre compagnie à l’extérieur, seulement si, sieur Wolfram, vous le désirez, et en avez la possibilité. Je ne compte pas vous importuner plus longtemps. »
Obeeline retira un gant de cuir brun, dont les tresses en daim clair formaient des croisillons empreints d’ailleurs sur le dos de la main, et le coinça dans sa ceinture.
« Etant donné que vous ne connaissez pas la Confrérie, elle ne doit pas vous connaître non plus. Envoyez un page ici-même dans un ou deux jours me mandant votre décision. J’attendrai. »

Satisfaite de ses paroles, un peu tirées par les cheveux parfois, Obeeline se félicita intérieurement d’avoir gardé le contact avec sa facette oratoire, le tout était de bien se faire comprendre sans se laisser marcher dessus.
Elle planta ses deux yeux émeraudes dans ceux de Wolfram, calme.
Misant sur ce que ses sens pressentaient, elle avait beaucoup dit. Mais cette tête royale et blonde méritait bien un abus de salive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 9 Juin - 3:08

-ENDIWARAAAAH !-

C'est ce cri qui -beuglé par cet oiseau de malheur- l'avait suivit depuis qu'il s'était levé. Non en réalité cet oiseau l'avait toujours suivit, mais aujourd'hui ces déclamations étaient plus virulentes que jamais. L'intendant pourtant toujours calme et posé, avait une furieuse envie d'arrêter son cheval, d'emprunter l'arbalète du chef de sa garde et de le descendre. Il n'en prendrait pas plaisir mais ça lui ferrait tant de bien, sauf qu'il ne pouvait pas. Comme ils étaient en ville il ne pouvais pas non plus talonner sa monture pour échapper à cette maudite annonce du mauvais sort. L'intendant était donc coincé, et c'est avec un soupir à peine audible de soulagement qu'il posa pied à terre, donnant les rênes de son hongre à un de ses gardes pour rentrer dans l'auberge d'Oldriver avec une petite délégation armée.
Heureusement pour lui Helldrik avait fait remonter le message jusqu'au château, c'est pour ça qu'il était en retard. L'arrivée n'avait été prévue que pour le lendemain, et encore pas dans une auberge. Apparemment le Prince n'avait pas eu, ou pas lu sa dernière missive.

Günther reconnu instantanément le fils de Cécilia, celui-ci étant une le reflet en version masculine de l'ancienne Reine Shinmakoku. A la vue des gardes quelques uns des clients avaient préférés rester écartés, même s'ils regardait la suite des évènements avec de gros yeux. Ce n'était pas souvent que l'intendant de la ville sortait du palais, il était tellement prit par les affaires.
Günther s'inclina légèrement, main droite sur le cœur, souriant comme à son habitude la tête un iota penchée sur le côté.
-Nous avons attendu votre arrivée depuis longtemps Heika.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 9 Juin - 11:11

L'elfe avait marqué un sacré point en précisant qu'en plus de la garder, ses gardes l'étouffait, ceux ci d'ailleurs en avaient l'air ofusqués, et ce fut d'un revers de main qu'il les fit se rassoir. Il avait dit qu'il aimait le culot de cette jeune femme, et bien c'était une chose tout à fait vrai, mais le colut était une chose et trop en abuser en était une autre, pour l'instant elle ne dépassait pas les limites et elle avait l'air de savoir jusqu'où aller pour éviter de paser de "culotée" à "insolente". Il savait qu'il devait réfléchir, mais c'était un peu une provocation envers son capitaine de garde qu'il avait fait, mais ce dernier ne bougeait pas, ressemblant à un caramel mou ambulant, il devait s'en moquer que le prince accepte la première personne venue dans ses rangs, hmph, franchement comme capitaine on peut faire mieux des fois. Enfin, ce n'était pas seulement pour embêter son capitaine qu'il voulait bien voir ce que donnerait Obeeline dans ses rangs, c'est parce qu'au moins elle semblait différente des autres gardes, et puis une femme dans ses rangs ferait qu'ils seront peut-être un peu moins sur lui.
Il sourit et pencha légèrement la tête en avant tandis qu'il reprenait sa place assise, se trouvant idiot debout, et pui assit c'est mieux pour continuer de boire.

-Je crains de ne pouvoir sortir seul avec vous, n'oubliez pas que, collés derrière moi comme mes ombres, mes gardes nous suivrons en calquant leurs pas sur les miens, et quant à faire un tour avec une demoiselle, je tiens à être seul avec elle, pas en groupe de six. Sachez que je réfléchirais à vôtre proposition, avec toute l'attention necessaire, et si je juge que ma première envie fut la bonne j'enverrais bien entendu un page vous mander. Il est exact que je ne connais pas la confrérie dont vous me parlez, je ne suis ici que depuis quelques longues minutes et ne connais pas grand chose de cette ville où je ne suis venu qu'une seule fois auparavant, et encore j'étais très jeune, mais je suis certain qu'on m'éclairer bientôt sur elle, ainsi je pourrais briller par mon savoir nouvellement acquis sur elle. -Il se tourna et regarda son capitaine qui semblait atteint de mutisme- Auriez vous quelque chose à dire, Taicho ? Ou bien votre langue a-t'elle périt sans qu'on ne le remarque ?

Il commençait à reprendre un verre d'hydromel, lorsque la porte s'ouvrit, laissant passer un homme aux cheveux violets clairs accompagné de gardes. Le prince reposa son verre avec douceur et observa le comportement des gens de la salle. Ils s'écartaient, mais surtout ils regardaient l'homme comme si il était important. Oh, ce devait être lui l'intendant, et bien il savait se faire attendre celui là, le prince commençait sérieusement à sortir de l'auberge pour s'y rendre lui même au château pour lui dire sa manière de penser. Respecteusement, l'intendant s'inclina devant lui, et les gardes derrières firent de même. Si il avait bu son verre, Wolfram aurait recraché le contenu de surprise en entendant l'intendant l'appeler Heika (Majesté).
Wolfram se releva et regarda l'homme aux longs cheveux violets, qu'il savait être l'auteur des missives, Günther von Kleist, l'intendant du royaume de son défunt père.

-Je pourrais dire exactement la même chose de vous, Günther von Kleist, je commençais à me demander si vous n'aviez pas oublié nôtre rendez-vous ici comme il était ecrit dans votre dernière missive à laquelle j'ai répondu positivement vous confirmant nôtre rencontre dans cet endroit. Enfin, c'est un peu tard maintenant pour les represailles, vu que de toutes manières vous ètes en retard, je suppose que l'adage, mieux vaut tard que jamais s'applique bien ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 9 Juin - 11:50

Apparemment, le capitaine n'avait pas l'air emballé par son acceptation assez certaine dans les rangs de son maître. Obeeline leva ses yeux au plafond pour les détacher du visage lassé plongé dans une paume et dans une intense contemplation de son verre, la joue du capitaine ainsi tirée formait une jolie grimace que la main cachait pour une bonne partie.
L'elfe se rassura de voir que messire Wolfram ne continua pas dans sa lancée de petit effronté. Cela dit, elle devait bien admettre qu'il n'avait pas sa langue dans sa poche, et son allusion à sortir seul avec une demoiselle lui étira subrepticement les lèvres. Décidément, il saisissait chaque occasion pour jouer un peu.
Il ferait un bon monarque, l'esprit vif, ne laissant rien passer, couronné d'un sale caractère.

Sentant sa présence s'effacer à l'entrée de l'Intendant, qu'elle n'avait jamais vu, mais les murmures parlaient pour les réponses qu'elle n'aurait pas aujourd'hui ; Obeeline tendit sa main entre deux gardes pour atteindre celle de Wolfram qui s'était rassis, inclina le buste vivement pour lui dire au revoir, et s'en fût comme une ombre qui traverse, sans être plus qu'une poussière au coin de l'oeil, des regards ébahis tournés vers un bellâtre à la carnation violette pâle, important et affairé, escorté par sa suite.

Contournant un balèze en s'effaçant derrière le groupe fraîchement arrivé dans l'ambiance tiédie de cuisine, de rires gras, d'alcool et autres plaisanteries, elle déposa une poignée clinquante sur le comptoir, et s'engouffra dehors par la porte encore ouverte. C'était une réunion qui aurait pu l'intéresser, si elle devait retourner dans ce milieu.
Ressérant les pans de son capuchon sur ses tempes, elle emprunta la rue qui débouchait vers l'ouest.


Dernière édition par Obeeline Arrow le Lun 9 Juin - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Lun 9 Juin - 12:20

-Veuillez m'excuser, je vais prendre commande et je reviens.

Samuelle s'écarta humblement de Callisto pour se diriger vers la personne qui venait de rentrer.

-Est ce une façon d'acceuillir quelqu'un que de le dévisager? Ce n'est qu'une personne comme tout le monde, donc reprenez vos discussions!
, Samuelle avait parlé sur un ton sec et attendit que chacun reprenne ses activités. Bienvenu à vous, installez vous et n'hésitez pas à me demander ce que vous désirez. Je ferais mon possible pour vous satisfaire, un porc fumé sera prêt dans quelques minutes.


Au passage, lorsque l'archère prit la porte, Samuelle la salua et la remercia grandement pour sa contribution. Elle était navrée que celle ci ne reste pas manger la suite du repas.

-Au plaisir de vous revoir.


L'homme qui venait de rentrer était donc venu pour le prince, cela rajoutait des risques à l'auberge. Deux personnalités dans un même endroit et public, ce n'était pas toujours de bon augure. Il fallait espérer maintenant que rien n'arrive.

-HE TOI!

Samuelle agrippa par le col un badot qui commençait à vouloir se servir seul dans les boissons. Ce qui était une chose que la serveuse ni sa famille ne supportait. On offre les choses que l'on apporte par contre la gratuité n'est pas à l'ordre de tout, du moment que l'hôte ne présente pas les choses. Celui là allait faire un tour dehors pour la journée. Il reviendra quand il aura compris les règles de politesse de base. Si il avait été chez vlady, il se serait retrouvé avec les amins cloués à la table et aurait dû boire toutes les bouteilles pour la peine. Méthode soit un peu expéditive mais au moins on sait à quoi s'en tenir.

-Allé dégages! Tu reviendras quand tu connaîtras la politesse et le respect de l'hôte qui t'acceuilles!

L'ex-client fut botter en dehors de la taverne sous les rires des autres qui connaissaient bien la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mar 10 Juin - 20:47

En effet, le capitaine n’avait pas ouvert la bouche depuis un bon moment, pourquoi ? Il n’en avait tout simplement pas envie puis il n’avait rien à dire

Il préféra plutôt refermé dans une bulle soigneusement générer par lui-même. Les petits piques immatures venant du jeune prince ne la perceront pas.
Il cacha ses yeux bleus sous ses paupières. Elle forma une muraille infranchissable enfin presque…

Soudain quelque chose a percé sa bulle, un bruit qui perça un petit trou dans cette bulle invisible. Il ouvrit son œil gauche quand le son arriva à son oreille et son regard se dirigea directement vers un homme aux cheveux roses, derrière lui deux hommes armés et méfiants, C’était bien lui, l’intendant. Il ne l’avait pas imaginé ainsi, mais qu’importe.
Il le dévisagea puis il lui sourit tout simplement.
- Salutation messire

Il ouvrit ensuite son l’autre œil et se leva, les gardes avaient déjà leur main sous leur cape, il n’avait donc pas confiance, il baissa légèrement la tête en signe de respect et de salutation supplémentaire et se rassoit sans rien dire de plus.


Dernière édition par Kazu Kuchiki le Ven 11 Juil - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 25 Juin - 14:13

Le vampire trempé sourit de toutes ses dents, comment renvoyer la balle et emmerder une emmerdeuse, simple et amusant.
-Oh merci, il ne fallait pas.
Avec un geste là il fit un signe de la main, puis s'éventa comme s'il avait eu réellement chaud et que ça l'avait rafraichit. Ce qui n'était pas tout à fait faux.

Il regardait le reste de la salle du coin de l'œil, et l'arrivé de tant de monde lui donnait presque la nausée, il avait envie de se barrer et très vite. Apparemment pas mal de bâtisses étaient laissées à l'abandon aux extérieurs des villes, des gens qui avaient du quitter leurs terres sans doute. Il avait assez d'argent pour une remettre plusieurs en état, remercions la vieille. Peut-être qu'il pourrait s'en acheter une...?
Fflur passa une main dans ses cheveux trempés pour enlever le surplus d'eau qu'il s'amusa à 'fliquer' sur le visage de Callisto avec les doigts.
-Apparemment il n'y a pas mal de maison ou de manoir qui ont l'air intéressants, du moment qu'on peut y mettre le prix. Quand je serrais installé viendriez vous ? Votre invitation s'étant à autant de temps que vous voudrez.
Il avait voulu s'immiscer dans sa culotte, pour ainsi dire, mais apparemment elle n'allait pas se laisser tenter. Dommage. Mais elle était amusante, et c'était la seule compagnie intéressante qu'il avait eu depuis des semaines. Alors pourquoi ne pas la garder dans son entourage ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Mer 25 Juin - 15:34

Oh oh elle avait trouvait une personne aussi insupportable qu'elle, trop occupé par ses pensées elle n'avait pas vu l'aubergiste arriver prés de sa table et le temps qu'elle se décide la femme était partie vers un autre client, faut dire qu'il y avait beaucoup plus de monde, elle remarqua un autre homme encore trés bien habillé et impeccable, encore un noble, elle trouvait ça assez bizarre que des aristrocrates viennent boire dans une auberge enfin c'éétait pas vraiment son problème.
Au moment où elle tourna la tête vers Fflur elle se prit plusieurs gouttes d'eau au visage, apparement il avait apprécié la plaisanterie et entré même dans son petit jeu, voila qu'il lui proposait d'aller le voir lorsqu'il serait installé dans un manoir où grande maison il manquait vraiment pas de culot

_ hum eh bien à mon avis je ne peux pas vous laissez seul comme ça, je veux absolument être là au moment de l'achat car je trouve que vous manquez vraiment de gout, alors prévenez moi à ce moment là

Elle lui fit un grand sourire, elle ne savait pas trop ce qu'il avait derrière la tête mais au moins elle ne s'ennuyait pas, finalement elle ne regrettait pas d'être restée avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 26 Juin - 4:11

Gagné, et avec un cadeau encre plus beau qu'il l'avait imaginé. Fflur rendit un sourire radieux et plein de canines à Callisto. Quand au manque de goût elle allait être surprise. M'enfin ses petites brimades n'étaient que ça, des brimades. Un trait de caractère qui devait se transformer plus que certainement en un mécanisme de défense si elle se sentait reculée dans un coin. Un masque, comme autant d'autres qu'elle devait avoir dans sa panoplie, comme lui. Mais l'amusement pur et dur était là, et il ne pouvait pas s'empêcher d'emmener ce petit jeu encore plus loin.
-Me tromperais-je, ou alors est ce que je vise juste quand je pense que vous me maternez ?

Le vampire mit son coude sur la table, posant sa joue dans le creux de sa paume. Un demi-sourire un brin narquois fiché sur son visage. Puis il prit un expression un peu embêtée et innocente, tapotant ses lèvres avec son index.
-Rhô vraiment je ne sais pas si je pourrais me charger de vous dans votre frêle âge... Mais je me vendrais corps et âme pour ne pas devoir vous abandonner...môman.
Le tout dit avec un geste de diva éplorée prête à se sacrifier. Il se mit à snorter, riant tout seul, prêt à éviter le verre vide qu'elle lui lancerait probablement à la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 26 Juin - 12:25

Là il faisait fort, Callisto serra trés fort la mâchoire pour ne pas éclater de rire devant lui, mais elle ne pu cacher son air amusé, si il voulait être materné comme il disait il n'allait pas être déçu, elle pouvait être forte à ce jeu là, une môman toujours sur le dos de son fils et à surveiller ces moindres gestes.
Cette expression qu'il afficha ensuite l'inquièta un peu, il préparait quelque chose, maintenant il la traitait d'incapable et il se marrait, il pensait devoir l'entretenir bah si c'est ce qu'il voulait, dommage son verre était vide sinon il aurait encore prit son contenu à la figure, avec un sourire sournois elle se leva et alla se placer derrière lui, elle lui entoura affectueusement le coup de ses deux bras

_Mon très cher fils je vois bien que tout cela t'embète donc pour te faciliter la tâche ta môman a décidé de s'installer avec toi ainsi tu pourra prendre bien soin de moi, me préparer des petits plats et me les apporter dans ma chambre, je te ferais une liste de tout ce que j'aime. Mais bien sur il faut d'abord que tu trouve une maison convenable.

Callisto retourna a sa place en face de Fflur, elle comptait bien profiter de cette belle occasion.
Elle observa les personnes autour d'elle, elle était assez dérangé par tous ces nobles et leur gardes du corps, elle espérait quitter bientot cette auberge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 11 Juil - 16:03

[Passe en coup de vent et repart en courant pour pas se faire torturer]

Günther resta incliné quelques secondes supplémentaires, puis se releva et fît signe au garde de sortir avec un mouvement des doigts par dessus son épaule. Que ce soit réellement sa faute ou non, il ferrait comme si ça l'était. L'étiquette politique était parfois embêtante mais son éducation était perfectionnée, et puis, il y avait toujours une façon de manipuler les choses.

-Je vous présente mes humbles excuses Heika.
Aucune explication, seulement la reconnaissance d'un fait. L'intendant joignit les mains, croisant les doigts dans ses manches, attendant le bon vouloir de celui qui serrait Roi. Après le couronnement bien-sûr. Et peut-être un mariage, le besoin s'en ressentait déjà. Un Roi venu d'ailleurs n'était jamais trop bien vécu avec la population. L'esprit de l'intendant travaillait déjà à cent la minute.
L'utilisation de son titre semblait avoir déstabilisé momentanément le jeune homme, vite recouvert par son arrogance. Il avait près de cent ans mais il était bien jeune. Ca le faisait sourire plus qu'autre chose. Günther, l'éternel amusé.
-Quand vous vous sentirez prêt, Heika.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Ailedargent
Souverain
avatar

Peuple : Aérial-Lios
Second(s) Métier(s) : Chieur royal
Nombre de messages : 41
Localisation : Dhaval
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 12 Juil - 14:58

[Mickael, si je te vois je te tue >.<]

Wolfram agita nonchalament la main, montrant d'un air un peu ennuyé qu'il acceptait les excuses, de toutes manières il voulait partir d'ici et puis c'est tout. Il en avait marre d'être balloté d'une auberge à une autre, d'être sur la route. Là il voulait entrer dans une chambre qu'il savait être la sienne et y rester quand il veut sans devoir de l'argent à quelqu'un. Le moment était venu de quitter enfin cette auberge et ce voyage, et de s'installer dans ce qui allait être son château. Faisant sign à ses gardes de se lever, il prit la bourse que son capitaine venait enfin de lui rendre et confia une belle somme à l'un d'eux avec l'ordre de la donner à la serveuse sans reprendre la monnaie et la remerciant. Il avait suffisament d'argent pour se le permettre et était trop heureux d'avoir fini le voyage pour ce soucier de sa bourse personnelle. Le garde s'inclina rapidement et alla exécuter l'ordre, tandis que Wolfram contournait la table pour rejoindre l'intendant.

-Je suis prêt depuis longtemps, allons y.

Sans trop attendre l'intendant qui le suivit, Wolfram prit la direction de la sortie, toujours flanqué de trois garde et de sa chère nourrice-taicho qui avaient prit l'habitude de le coller rapidement. En soupirant, le prince vit avec étonement que Highsun et le reste de leur chevaux les attendaient avec la garde de l'intendant. D'ailleurs tout ce beau monde ne passait pas du tout innaperçu, et les gens s'arrêtaient pour les regarder. Le mazoku s'approcha de son cheval blanc à la crinière d'or, cadeau de sa mère pour l'un de ses anniversaires. Le cheval secoua sa crinière en hénissant un peu, et le prince monta en selle suivit de près par sa garde personnelle. Avec une patience rare chez lui, il attendit que l'intendant les conduisent, lui n'étant plus venu ici depuis très longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Sam 12 Juil - 18:51

C’était l’heure de partir, au grand bonheur du jeune prince qui n’avait même pas entendu l’intendant. Le capitaine de sa garde comme à son habitude était déjà à ses côtés prêt à lui venir en aide. Celui-ci avait remarqué que son prince avait donner de l’argent à un des gardes pour la serveuse s’en doute, un véritable coureur de jupon.
Après avoir monter son cheval et que les gardes de l’intendant et les siens les avaient entouré, il ordonna d’un geste de la main discret qu’il fallait partir maintenant pour arriver avant la nuit au château. Le capitaine aimait se battre, mais éviter les embuscades sur le chemin de nuit était plutôt conseillé ; Il jouait la carte prudence plutôt que celle du divertissement.
Sur la route, il ne se préoccupait plus vraiment de son prince ni de l’intendant d’ailleurs, il y avait suffisamment de gardes pour les protégés, un peu trop au goût du capitaine. Il chevauchait d’un pas assez lent pour que tout le monde reste en position. Le Shinigami eu l’occasion de se perdre un peu dans ses pensées. Que devait-il faire ensuite ? Pourquoi pas rester sous les ordres de ce gamin, il était agaçant, mais le capitaine avait réussi à l’apprécier, puis même si il avait son devoir de capitaine de shinigami, il avait promit à la mère de Wolfram de le protégé jusqu’à la mort. Ce n’était pas dans l’habitude du capitaine de faire de telle promesse, mais c’était le seul moyen pour rassurer la reine. Il allait donc rester pour tenir sa promesse.

Il était sortit de ses pensées au moment où son cheval c’était arrêter tout comme les autres. Ils étaient arrivé devant le château, sa nouvelle « demeure » du moins là où il allait vivre, sûrement jusqu’à la fin de sa vie, car partit comme c’était partit Wolfram allait rester un gamin pendant longtemps et il aura besoin de sa nourrice-taisho pour l’aider. Un petit sourire amusé s’était dessiner sur ses lèvres tout en se penchant vers l’avant de son cheval et marmonne quelque chose.

- Je ne suis pas au bout de mes peines …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause...   Jeu 17 Juil - 20:48

Günther avait enfourché son hongre gris avec une expression indéchiffrable mais des pensées amusées. Il semblait bien que le nouveau Roi lui donnerait du fil à retordre, m'enfin il y avait pire. Un de ses confrères à Celebalda en bavait, littéralement, avec l'héritier volage qu'était le Prince Ludwig. Bien que ce soit de l'autre côté de la mer du milieu il avait quand même des contactes avec toutes les autres contrées, il le fallait bien.
Pour le moment le Prince qu'était Wolfram ne semblait pas trop se douter de ce que l'avenir lui réservait. Ou alors il le cachait extrêmement bien derrière sa fierté et son arrogance. De toute façon il serrait là pour le soutenir et le conseiller comme il l'avait fait avec son père. S'il ne se faisait pas démettre de ses fonctions, évidemment. Il cacha son sourire au marmonnement presque inaudible du chef de garde qu'il ne connaissait pas. Drôle, mais terriblement vraisemblable.

L'édifice du château d'Emaine Macha se distinguait de plus en plus, et une fois qu'ils avaient passé le pont levis il laissa les rênes longues à son hongre qui trottinait doucement aux côtés de la monture du Prince. Des garçons d'écurie accouraient prendre les rennes de leurs chevaux, et l'intendant glissa de la selle avec un claquement de bottes, attendant le Prince. Il balaya l'air avec le bras en un geste anodin, montrant l'entrée.
-Si vous voulez bien me suivre...


la suite : ici
Revenir en haut Aller en bas
Planorga
Berserker
avatar

Peuple : Draemorog
Second(s) Métier(s) : Mercenaire, Guerrière arme à deux mains
Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Petite pause...   Ven 12 Sep - 23:11

Planorga avait quitté la boutique orc de voyance, elle n'était pas pressée. Layanne n'avait pas pu être sauvée, alors, elle essayerait de voir Atrazine, et repartirait à Hitokage.
Elle avait remonté l'allée, et avait retrouvé facilement la vieille auberge. Elle croisa un groupe d'apparence fort noble, qui déparaillait un peu avec le décor, mais soit, dans les auberges on croisait toujours toutes sortes de gens. La mord sith poussa la porte.
Son nez fut envahi par des odeurs de cuisines, de bière, de sueur, ses oreilles assaillies par le bruit des conversations, des couverts, des rires, de la musique venant d'une guitare qu'une cheminant gratouillait pour son plaisir, et un délicieux frisson la parcouru en sentant la vague de chaleur arriver.
Ses yeux avisés repérèrent un visage fortement familier, elle n'avait pas beaucoup changé depuis cette époque, où elle n'était qu'une novice trainant dans les couloirs de la confrèrie. Callisto semblait bien se porter. Planorga lui dédia un énorme sourire en la voyant pâlir, elle lui fit un petit signe de la main, et s'installa au bar, comme une grande fille.
Elle croisa les bras, sa plantureuse poitrine reposant dessus. Elle prit le soin de détailler la salle, en attendant l'aubergiste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petite pause...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite pause [PV (ex-)Rod]
» Petite pause avant livraison
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: La Wyverne Endormie-
Sauter vers: