AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entrez dans le Cercle des Fées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Mogweed Fardale
Aubergiste
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Cuisinière et magicienne
Armée/Guilde/Institution : Ancienne d'Aeguishor
Nombre de messages : 123
Localisation : Derrière le bar ou en salle mon p'tit chou.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 21 Mar - 22:24

Mogweed avait ouvert la porte de la chambre, et Neldoranthir avait déposé Sithys sur le lit, comme s'il ne pesait rien. Elle retira, avec l'aide de l'elfe, les vêtements maculés de sang -ou ce qu'il en restait-, les jetant sur le sol. La plupart des plaies se refermaient déjà, certaines étaient de simples cicatrices fraîches, encore un peu rouge. La sil'ura sortit de la pièce pour aller chercher une bassine d'eau chaude, et de quoi faire des bandages.
En bas, Liadan s'occupait de Dierdre. Mogweed nettoya généreusement Sithys, à grand renfort de linge imbibé d'eau chaude. Bientôt, les linges blancs finirent brun-rouge, en pile à coté de la bassine à l'eau devenue foncée. Elle appliqua une bonne couche d'onguent, surtout à la base du cou, juste à la jointure avec l'épaule. La plaie était profonde. Mogweed glissa de l'onguent vert et odorant à l'intérieur, avec ses doigts. Elle sentit Sithys se raidir.
-Je sais que les lycanthropes guérissent vite, mais on est jamais trop prudent.
Elle appliqua de la gaze sur la plaie qu'elle venait de verdir, et banda soigneusement. Elle fit passer la bande sous l'épaule opposée, et en suite autour de l'épaule blessée. Elle fixa le temps avec un gros morceau d'adhésif. En suite, elle appliqua encore de la pâte verte sur le plaie qu'il avait au visage. Sithys avait eu des côtes cassées, et ses phalanges broyés, mais le temps du vol de retour, les os s'étaient ressoudés. Son organisme devait être épuisé, c'était mauvais de le forcer à fonctionner aussi rapidement.
-N'essayez pas de bouger, votre corps ne tiendra pas le rythme si non. Reposez-vous.
A l'approche de Dierdre dans le couloir, Mogweed commença à débarrasser la chambre des linges usagés. Elle se retourna quand sa soeur fut sur le pas de la porte. Dierdre était amochée aussi, moins que Sithys, mais c'était étrange de la voir comme ça. D'habitude c'était Liadan qui rentrait avec un bras en écharpe, ou avec une béquille sous le bras.
-J'ai fini, il va s'en remettre, je compte sur toi pour l'empêcher de bouger.
L'aubergiste eut un sourire. Elle fit signe à Neldoranthir, et quitta la pièce avec sa bassine sous le bras. L'elfe salua le lycan et sa soeur, et lui emboita le pas. Mogweed referma soigneusement la porte derrière elle.

Une fois en bas, elle retrouva Liadan qui la regarda donner le prix pour le sauvetage à Neldoranthir. Sa soeur désapprouvait ce qu'elle venait de donner à l'elfe. Mais Ril'Adamanta n'était pas quelqu'un qu'on pouvait rouler, et surtout, il fallait éviter de se le mettre à dos. Sa soeur était saine -ou plus ou moins- et sauve, à la maison.
-Evite d'en faire usage, l'elfe, ça serait dommage d'en arriver là.
Elle posa la minuscule fiole de verre dans la paume tendue du dragonnier, qui se fendit d'un sourire qui n'avait rien d'amical. Elle le regarda sortir, sa cape rouge faisant comme des volutes derrière lui. Mogweed se laissa tomber sur une chaise, épuisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 21 Mar - 22:25

Dierdre leva la tête, pendant que Liadan examinait son nez. La sil'ura énuméra à sa soeur les endroits où elle avait mal. Liadan hocha la tête, et prépara ce qu'il fallait pour la soigner.
Le voyage sur le dos de Sioltach l'avait éprouvée, et elle était transie de froid. Neldoranthir les avait accompagné jusqu'à l'auberge, soutenant Sithys comme s'il n'était qu'un simple livre qu'on portait sous le bras. L'heure était tardive, ou très matinale, quand ils passèrent par la porte arrière de l'auberge. Neldoranthir porta Sithys jusque dans une chambre, où Mogweed devait le soigner. Liadan avait dit que Maëlle était couchée, et qu'il fallait éviter qu'elle voit sa mère dans un état pareil.
La benjamine des Fardale fut assise sur une chaise. Liadan examina son visage, avant de prendre un linge trempé dans l'eau chaude et du désinfectant pour la nettoyer. Son nez lui faisait mal. Le sang avait séché, ce qui rendait l'opération plus difficile. Elle avait l'impression que son visage n'était qu'une boule de douleur. Le linge chaud passé sur ses plaies lui fit du bien. Liadan était douce, et faisait attention à ne pas lui faire mal. Dierdre resta silencieuse. Son ventre lui faisait mal, sa jambe aussi.
Elle se demandait ce que Sithys avait bien pu faire pour que cet autre lycan lui en veuille autant. Il lui avait dit qu'il n'avait pas un passé très glorieux, mais elle n'aurait jamais pensé que ce qui venait de se passer, aurait pu arriver.
La question était, qu'allait-elle faire maintenant ?
Elle voyait très bien la colère dans les yeux de Liadan. Maintenant sa soeur écrasait avec un mortier, des graines, qui finirent par donner une épaisse purée vert-marron. Elle l'étala sur son nez, avant de lui coller une bande de plâtre pardessus. Elle prit un pot d'onguent cicatrisant, et l'appliqua sur son front, et sur ses phalanges écorchées. Avant de coller une tasse de tisane, bien chaude, entre ses mains. Dierdre ne se fit pas prier, elle la bu lentement.
Sithys était dans un sale état, pire que le sien. Mogweed ferait du bon travail, et il serait sur pied en rien de temps. Ce n'était pas ça qui inquiétait Dierdre. Non, ce qui lui faisait le plus peur, était qu'il s'en aille, parce qu'il dirait qu'il avait mis leurs vies en danger... Ou simplement pour se venger. Dierdre tremblait, l'adrénaline était retombée, et maintenant, elle avait vraiment froid. La tisane chaude lui fit beaucoup de bien. Elle tâta l'emplâtre sur son nez. Elle espèrait qu'elle n'aurait pas un nez crochu après ça.
-Je vais bien... je t'assure.
Dierdre sourit faiblement à Liadan, qui affichait une moue dubitative.
-Je vais juste aller dormir pendant une semaine, et ça ira mieux.

Elle se leva, et monta les escaliers, laissant Liadan ranger la cuisine momentanément transformée en boutique de soins. Monter les marches fut difficile. Elle n'avait pas la force d'aller réveiller Maëlle, pour lui dire que tout allait bien. Elle attendrait demain matin. Elle trouva Mogweed qui finissait de bander les plaies de Sithys, qui avait été lui aussi recouvert de la pâte vert-marron qu'elle avait sur le nez. Neldoranthir se tenait contre le mur, dans un coin de la pièce.
-J'ai fini, il va s'en remettre, je compte sur toi pour l'empêcher de bouger.
Dierdre hocha la tête, faisant un sourire à sa soeur, qui affichait un masque serein. Elle fit un petit signe de la main quand ils sortirent.
Une fois seule avec Sithys, elle souffla les bougies, à l'exception d'une seule, près du lit. La sil'ura se glissa dans lit, où le lycanthrope lui fit un peu de place. Elle se nicha contre lui, en évitant de lui faire mal, et de se faire mal. Elle se retourna pour souffler la dernière bougie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 27 Mar - 21:23

Maëlle remua dans son lit. Il était au milieu de la matinée, le soleil perçait beaucoup à travers des rideaux. Lapetite fille mit la main sur un truc doux, et chaud, et qui bougeait aussi. La petite fille tâtonna un peu, puis ouvrit grand ses paupière qui picotaient quand même un peu. Une langue mouillée et chaude passa plusieurs fois sur son visage. Un large sourire et un grand éclat de rire franchit ses lèvres. Reineen lui sauta dessus, la léchant de toutes part, l'empêchant aussi de se relever, mais ça ne la dérangeait pas. Le loup sentait un peu bizarre, et il avait les poils dans tous les sens, mais il remuait beaucoup la queue, et était heureux de revoir la petite fille.
Après avoir couru "derrière" le dragon qui avait emmené ses maîtres, Reineen était arrivé à l'auberge, tôt ce matin. Il avait aboyé et gratté à la porte de derrière. Il savait par où entrer, il était déjà venu avec ses maîtres et sa petite Maëlle. Une jeune femme était venu lui ouvrir et il s'était glissé entre ses jambes, et avait monté, jusqu'à tomber sur une autre porte, que la même jeune femme lui avait ouvert. Et il était partit s'asseoir tout près du lit, tête sur le matelas, regardant Maëlle dormir.

Son loup lui faisait la fête, et elle ne pouvait pas l'arrêter, ni s'arrêter de rire. Elle était si heureuse qu'il aille bien, il était avec maman quand les méchants monsieurs étaient arrivés... Maman !
Maëlle mit fin très vite aux léchouilles et se leva très vite. Elle était toujours tout habillée avec la jupe de sa maman, les chaussttes, il y avait que le gilet qu'elle avait pas. Elle se souvenait même pas qu'elle s'était endormie. Elle ouvrit la porte de la chambre, et sortie dehors, suivie par Reineen.
-Cherche maman si elle est rentrée...

Le loup huma l'air, et se dirigea sûrement vers une chambre. La petite fille ouvrit la porte tout doucement, et passa juste un bout de la tête, pour vérifier qui était dedans. Une silouhette massive endormie à coté d'une plus petite avec des cheveux roux lui confirma que c'était bien la chambre de sa maman, et qu'en plus il y avait son papa. Par contre, il y avait une odeur bizarre.
Sa maman dormait encore, et papa aussi. Maëlle entra et se plaça juste devant sa maman. Elle remarqua alors que son papa ressemblait a une momie, avec pleins de bandages partout, et que maman avait un drôle de truc sur le nez. Maman remua et se tourna vers elle.
-Maman... Papa il va mourir ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Jeu 15 Avr - 0:41

Dierdre dormit plus ou moins bien. Sithys tenait chaud. Vraiment chaud. Son organisme de lycanthrope était en pleine action pour le soigner... alors sa température corporelle était plus qu'élevée. Dierdre en avait presque repoussé les couvertures, mais elle même était fiévreuse, et elle préférait mourir de chaud plutôt que d'avoir encore froid.
En suite, elle se souvenait juste d'avoir dormi... et d'un sommeil si lourd qu'il fut sans rêve, et qu'elle n'entendit plus aucun bruit, pas même la respiration de Sithys.
Elle entendit pourtant la porte de la chambre s'ouvrir. Des griffes cliquetèrent sur le parquet, et des pas suivirent. Dierdre qui avait la tête collée contre l'épaule de Sithys se retourna, doucement, ouvrant les yeux.
Elle découvrit une Maëlle qui portait des vêtements qu'elle aussi avait mis plus jeune. Elle eut un sourire, et tendit les bras. Maëlle s'y réfugia.

-Bien sûr que non, ton papa ne va pas mourir. Tata Mogweed lui a fait des jolis pansements pour qu'il guérisse vite. Il a juste besoin de dormir, bien au chaud. Comme maman. Sauf que c'est tata Liadan qui lui avait ses pansements... dont l'affreux truc bizarre que j'ai sur le nez.

Lâchant sa fille un petit instant pour se redresser, Dierdre l'invita à s'assoir sur le lit. Sans avoir besoin de se le faire dire une seconde fois, Maëlle grimpa. Cette fois, le lit manquait d'espace. Sithys remua à coté.
-Hm, je crois même que ton papa se réveille.
Maëlle avait dû se poser un tas de questions, et devait sûrement en avoir encore plein la tête. Dierdre s'en voulait un peu. Ce n'était qu'une enfant, et elle avait dû subir ça. Elle avait dû être très inquiète, angoissée à l'idée que son papa ou sa maman ne soient plus là.
-Tout va bien maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëlle
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Jeu 15 Avr - 14:27

Sa maman lui sourit, et l'invita à venir dans ses bras. Maëlle ne se fit pas prier et s'y engouffra, heureuse de trouver dans les bras de sa mère, le réconfort et l'assurance qu'elle était là, bien là. Hier soir, elle avait tellement eu peur de ne plus avoir de maman, ni de papa, et de se retrouver toute seule sans personne pour l'aimer. Toute la nuit elle avait rêvée qu'elle était seule dans la maison, et qu'elle avait beau chercher partout dans toutes les pièces, maman et papa ne répondaient pas, et n'étaient pas là. Alors elle avait finit par pleurer dans le salon.
Elle se retenait de pleurer là aussi.
Son papa n'allait pas mourir, il ressemblait à une momie pour mieux guérir, et sa maman disait même que les pansements étaient jolis. Par contre, elle avait avoué que son machin sur le nez il était moche. Quand elle entendit sa maman le dire, la petite eu un rire bref teinté un peu de larmes retenues. Elle se poussa un peu pour que sa mère puisse bouger, et grimpa très rapidement dans le lit, pour revenir contre elle.

C'était serré, et il faisait très chaud près de ses parents, mais c'était tant mieux, au moins ils étaient là. Ils étaient bizarres avec les pansement partout, mais vivants. Papa bougea un peu, et maman affirma qu'il devait être entrain de se réveiller.
La petite fille gardait pour elle toutes les questions qui se chamboulaient dans sa tête, sûre que ses parents avaient pas forcément envie d'y répondre alors qu'ils avaient mal encore. Elle voulait beaucoup dire merci au monsieur dragonnier qui les avaient sauvés hier avec tata Mogweed. Sa maman lui dit que tout allait bien, mais Maëlle avait encore peur
-Tu es sûre, que les gens, ils ne vont plus revenir du tout pour te faire du mal, à toi et papa ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Ven 28 Mai - 22:13

Kirann entra dans la taverne, non sans soulagement. Au dehors le temps était exécrable et ce n'était pas sa silhouette dégoulinante d'eau qui allait dire le contraire. La journée avait été rude et il en avait plus qu'assez de marcher. L'earthaë l'accompagnant ayant déjà fort a faire avec le matérielle qu'il transportait il était hors que question qu'il transporte en plus un cavalier, le périple se faisait donc a pied. Le sidhe s'ébroua avec un réel plaisir, il avait passé sa journée sous la pluie et elle avait eu tout le temps de le glacer jusqu'au os. Sa main se posa le long du mur et le suivi, si ses souvenirs étaient bons… Ses doigts rencontrèrent le portemanteau et une joie farouche envahir ses traits. Il entreprit de se défère des divers manteaux qui lui permettait de resté au chaud même sous la pluie. Il n'était probablement pas le seul a avoir adopté cette technique car il eu du mal a trouvé une place libre pour accroché ses affaires. Il fini pas déposé le chapeau a large bords qui protégeait son visage et ses yeux mutilé, sur le sommet de la pile. Il se retourna et sembla fixé le vide autour de lui. L'expression d'assurance qui ornai son visage se dissipa bien vite quand il réalisa qu'il ne savait plus vraiment ou il était, ses traits se contractèrent alors qu'il tendait la main vers l'endroit ou devait ce trouvé, en toute logique, un mur. Ce ne fut pas le cas et son cœur s'empli d'un profond sentiment de frustration.

Je laissait mon esprit flotté dans le néant et m'accrochait sans difficulté au sien, le contacte entre nos deux conscience ce fit avec autant de naturelle que je ne fut même pas étonné de constaté que sont cœur battait au même rythme que le mien. Je ne me laissais pas déconcentré par le sentiment grisant qui s'emparait de nous quand nous avions enfin le sentiment d'être complet et constatait que tout son être se détendait. Il allongea un peu plus les doigts et rencontra enfin le mur. Aussitôt sont esprit reconstitua la salle rajoutant les tables en fonction des murmures qui s'en échappait. Il quitta l'entrée et allât tranquillement s'installer à une table libre prêt de l'âtre. Ses yeux allaient et venait de table en table comme s'il les voyaient vraiment. Ce qui, je peu le certifié n'était pas le cas.

Il posa ses deux main sur la table et laissât ses sens vaqué, l'espace d'un instant je sentit son esprit partir et j'eu toute les peines du monde a le rappeler a ses taches de l'instant.
Il émit un grognement sourd est s'appuyant sur le dossier de sa chaise défi les boucles qui retenait sa verste encore fermée.

"Tu a raison, toi aussi tu à le droit de se détendre belle nymphe"

Je m'extirpait alors de sous la veste et allait me lové le long de sa nuque en imitant a merveille le ronronnement d'un chat. Il rit et ses doigts vinrent caresser mes ailles encore froissé par le long voyage que j'avait passée, blottie contre son coeur. Je frémie en sentent les étincelles d'énergie chanté le longs de mes écailles immaculés et laissait échappe un soupir d'aise. Il sourit partagent mon bien être. Je laissais mon esprit glissé avec délice dans les remous tumultueux du sien.

Son esprit était chaotique, comme toujours, mêlant souvenir, pensée, sensation et doute. Le tout aurait du donné une cacophonie de sentiment diverse, mais ce n'était pas le cas, au contraire. La subtilité de l'esprit de Kirann si il m'as longtemps échappé, m'apparaît maintenant, semblable au chant de la pluie, chaque goutte, aussi petite soit-elle vient s'ajouté a l'ensemble lui donnant vie. En ce jour ou le ciel a pleuré toute la journée, en ce jour ou j'ai dormit sans trêve blottit contre le cœur de mon compagnon, en ce jour ou mon esprit est resté blottit contre le sien, je m'aperçois a qu'elle point lui et la pluie sont semblable. Es que tous les humains sont comme lui ? Non, certain esprit sont habité de pluie d'orage aussi violente que brève, d'autre de pluie de grisaille comme aujourd'hui. Mon Kirann lui est une pluie de la nouvelle saison, une de celle qui s'abatte alors que le soleil brille toujours, une de celle qui vous réchauffe le cœur.

Je sens sont esprit se resserré sur le mien en une étrange étreinte qui me réchauffe le cœur. Avant de rejoindre la taverne, il a déchargé l'earthaë, l'animal transporte ce qu'il a de plus précieux : sa forge. Il a descendu tout les paquetages, a vérifié que tout était a sa place avant de les déposés dans le box mit a sa disposition. Cette manœuvre il l'effectue tout les soirs, le matériel est lourd, même pour lui qui est habitué et le laisse souvent épuisé, comme ce soir.

Une vois s'élève, claire et agréable a entendre et je sens que comme moi Kirann émerge d'un de nos rêve éveiller, nous somme partit vers l'Ailleurs et comme toujours menton quelque seconde a en sortir. Mes sens son engourdi et je met quelques instant de plus a réalisé que nous ne somme plus seul, une jeune personne nous a rejoint. Mon compagnon bas des paupières et ce tourne vers la voix, visiblement surprit d'avoir été interrompu au beau milieu d'une rêverie et désolé de n'avoir comprit le message qu'elle lui avait adresser.

"je vous demande pardon?"


Dernière édition par Kirann Satmaer le Mar 29 Juin - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Ven 28 Mai - 23:35

Encore une fois, Liadan se retrouvait en salle, après avoir eut Maëlle dans les jambes toute la journée. Sa nièce était une boulette d'énergie pure, qui ne se déchargeait jamais. Heureusement pour elle, la messagère connaissait autant de chansons que d'histoires en tout genre, elle avait amusée la gamine comme elle avait pu.
Mogweed avait fait la navette entre la salle, la cuisine, et la chambre qu'occupait Sithys. Dierdre restait en cuisines, évitant de montrer à tout le monde son visage bleuit et son emplâtre sur le nez. Sithys était encore incapable de soulever sa carcasse sans gémir de douleur. Liadan avait donc reporter encore une fois, son voyage de retour vers le Nord. Une journée de vacance en plus.
Dans l'après-midi, elle avait emmené Maëlle à la Grande Volière d'Armenelos, et avait envoyé un message à Aériaplume, pour préciser qu'elle serait sans doute encore absente un petit moment. Elle avait en suite fait une longue promenade sur les quais avec sa nièce. Avant de rentrer, trempées comme des soupes à cause de la tempête qui avait brusquement éclatée.
Elles avaient pris un bain chaud ensemble, et elle avait coiffée sa nièce, lui faisant plein de tresses sur le haut du crâne, avec des petites perles. Elle, elle s'était contentée de brosser sa chevelure abondante pour éviter d'avoir des nœuds.

Ce soir, elle avait l'impression d'avoir une crinière, ondoyante au possible, autour de la tête. Enfin, elle était propre, elle qui passait la moitié de son temps à finir crottée sur des routes boueuses. Liadan Fardale faisait donc le service en attendant que Mogweed redescende. Rien d'inhabituel, puisque les trois sœurs étaient connues pour se partager le travail.
Avec le temps qui faisait, elle aurait préfère être à l'étage, plutôt que dans la salle. Elle avait dû improviser des portes manteaux avec des manches à balais, pour que tout le monde puisse se sécher correctement. La bière fraiche fut oubliée, pour des tournées de litres de café, thé et parfois vins chauds. La messagère aux pieds alertent, glissait entre les tables, tâchant de satisfaire pleinement les clients, un peu bruyant. Elle servait une rangée de tasses, quand elle repéra un nouvel arrivant du coin de l'œil.
Dégoulinant d'eau, l'homme prit son temps pour enlever l'épaisse couche de manteaux qu'il portait. Elle s'en amusa. Les manteaux en peau de murènes, ou anguilles géantes avaient la faculté d'être imperméables, et abordables pour toutes les bourses. De même que pour le coton enduit. Chacun sa méthode pour se protéger de la pluie, qui finissait par s'infiltrer partout.
Elle servit une nouvelle tournée de café brûlant, et déposa un plat de maquereaux grillés, et des tourtes, à la grande tablée qui s'était formée en plein milieu de la salle.
L'homme s'installa, dans un coin, un peu à l'écart. Avalant le morceau de pain qu'elle grignotait, Liadan s'enfila une rasade de thé pour faire passer le tout, et se dirigea vers sa table.

-Bien le bonsoir messire ! Qu'est ce que je vous sers ? lança-t-elle poliment et joyeusement.
S'il y avait bien une chose qu'elle n'était pas en ce moment, dans cette ambiance bon enfant, c'était d'être ronchon. Les Sœurs Fardale étaient connues pour leur amabilité, autant que ça continue. L'homme ne l'avait pas entendu et apercevant ses yeux aveugles, Liadan le salua une deuxième fois, mais avec un peu plus de précision :
-Bonsoir, bienvenue au Cercle des Fées messire ! Liadan Fardale à votre service! Qu'est ce qui vous ferez plaisir ? Nous avons du poisson en abondance, ce soir. Et la soupe potiron au lard est parfaite pour se réchauffer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 29 Mai - 17:11

Kirann esquissa un sourire à la jeune femme dont la bonne humeur était terriblement contagieuse. Il répondit à sa salutation la malice le lisant sur son visage.

Kirann, forgeron en transhumance, enchanté

Il ferma les yeux, les gardez ouvert ou fermer ne changeait rien au fait qu'il n'y voyait goûte de toute façon.

" Je ne dit pas non a la soupe de potiron qui a en croire le fumet qui embaume la salle est très apprécier, accompagner qu'un thé a ce qu'il vous plaira, s'il vous plait "

Il marqua une pose et tenta de se rappeler ce qu'il oubliait, je l'aidais en guidant son esprit vers le fragment de pensée qu'il cherchait. Il secoua la tête et reprit.

"Mes pied fatigué et moi-même souhaiterions savoir s'il vous reste une chambre de libre pour cette nuit, on ne demande pas la suite princière je vous rassure, un matelas et une couverture tassé dans on coin ferons parfaitement l'affaire"

Je sentit qu'il agitait ses doigts de pieds au fond de ses bottes, cherchant a se rassuré en s'assurant qu'ils étaient toujours la. Je savais qu'en cet instant il ne rêvait que d'un bon bain chaud, de la soupe au potiron et au lard et d'un lit bien mœlleux. Histoire de retrouve un peu figure humaine. On avait déjà eu a repoussé des pillards, le sang de nos agresseur avait été lavé par la pluie mais Kirann ne s'en sentait pas moins saillit et ce n'était pas un brin de toilette effectuée au passage d'un gué qui allait effacé les hématomes qu'il avait récolté. A propos d'hématome… Mon forgeron je frotta le poignet droit et rajusta les bracelet d'argent qu'il y avait placer. Les bijoux cachaient un bleu assez monstrueux qu'il s'empresserait de montrer à un guérisseur dès qu'il en croiserait un où quand il arriverait enfin à Celbalda. En attendant il serrerait les dents à chaque fois qu'il solliciterait un peu trop l'articulation endolorie.

Kirann tendit l'oreille, les conversations était aussi diverse que variée. Il ne regretta pas son chois, s'il était un peu a l'écart il était malgré tout assez proche des autre convive pour suivre les discutions et qui sais…peut être y participé ! Mais il était assez loin pour que les voix n'agressent pas trop ses oreilles sensibles. En quelques semaine de route il c'était habitué a la relative solitude qu'offrait les long voyages et, assis la, le coude posé sur la table, la tête posé dans la main, il se sentait un peu en décalage avec le monde qui l'entourait. Ce n'était qu'une question de temps mais quand il se serait de nouveau habitué a la vie en communauté, il serait temps pour nous de reprendre la routes, seuls. Et les seules conversations qu'il avait avec moi étaient plus par le biais d'image que de mot. Non pas que je refuse de parlée, loin de la. Mais en quelques siècles de vie commune, il y a certaine chose qu'on ne peu plus décrire avec un langage conventionnelle. Notre solution est une langue a mis chemin entre la télépathie et l'empathie sauf que ça nous laisse a tout les deux l'impression de parler tout seul, puisque l'on connaît souvent les réponses a nos interrogation a l'instant même ou on les poses.
Je baillait et battait des ailles. Kirann m'effleura du bout des doigts, dans un geste plein de douceur dont il n'était même plus conscient.
Il détacha son ceinturon et posa son épée sagement endormie dans son fourreau, prés de lui. Ainsi dégager il s'installa plus confortablement. J'entendis son estomac grondé, il avait une faim de loup et moi aussi.


Dernière édition par Kirann Satmaer le Mar 29 Juin - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 30 Mai - 17:22

-Ravie de faire votre connaissance, maitre Forgeron. Je vous apporte votre soupe, et votre thé tout de suite.
Liadan attendit un peu. En général, quand un voyageur arrivait le soir, il restait dormir. Sauf si le dit voyageur était pressé. Mais vu la façon dont l'homme c'était installé... aucun ouragan n'était à ses trousses. Elle fut secouée par un rire joyeux.
-Si je vous faisais dormir sur un simple matelas dans un coin, ma soeur Mogweed me truciderait. Je vais vous chercher une clef de chambre. Une toute simple, comme demandé. Je reviens.

Slalomant entre les tablées, elle ramassa quelques assiettes et tasses vides. D'un coup de hanche, elle poussa la porte de la cuisine, qui s'était refermée. Elle déposa la vaisselle dans le bac qui servait d'évier. Et demanda à Dierdre de lui servir de la soupe. Pendant ce temps, Liadan trancha une épaisse tranche de pain aux céréales, qu'elle déposa sur une large assiette. Un bol assez grand pour que Maëlle puisse y mettre la tête se retrouva à coté, rempli presque à ras-bord de soupe orangée et fumante, pictée de petits morceaux de lard.
En repassant en salle, elle attrapa une grande tasse, et y versa l'eau chaude, et déposa une cuiller à trous, rempli de thé. Un thé simple. Elle réfléchit un instant, et préféra ajouter un petit sac de sucre, qu'elle accrocha à l'anse de la tasse. En suite, elle prit une des clefs des chambres simples. Une des dernières restantes.
Elle prit les couverts. De nouveau, elle repassa entre les tables.
-Je vous ai mis une tranche de pain avec ça, et le petit sachet accroché à votre tasse, c'est du sucre, pour votre thé.

Liadan déposa l'assiette à la tranche de pain et bol fumant. Ainsi que la tasse.
-Je viens de le mettre à infuser, retirer la cuiller quand vous jugerez bon de le faire. Je mets la clef de votre chambre, juste à coté de la tasse. C'est au premier, chambre quatre. Si vous avez besoin d'autre chose n'hésitez pas, je ne suis pas loin, et ma soeur non plus.

Remportant son plateau vide, Liadan passa près du cheminant qui séjournait là depuis une semaine. Ce dernier gratouillait son violon. Elle lui demanda s'il voulait bien jouer quelques airs, histoire qu'on puisse s'entendre un peu. Une fois ça fait, elle monta à l'étage, ouvrit la chambre quatre avec la clef uni-serrure, et aéra un peu les draps, pour qu'ils prennent la chaleur. Elle referma soigneusement à clef derrière elle, et redescendit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 30 Mai - 20:36

La jeune femme revint chargée des précieuses denrée. Si mon estomac ne fut gère enthousiasmé par la vue du thé et du potage celui de Kirann se mit a bouillir d'envie. Mon humain passa une main sur son ventre et se retint de ne pas sauté sur le repas qui lui était offert. La jeune femme prit soin de décrire ce qu'elle avait joint a la commande, attention qui fit esquissé un sourire un peut triste au forgeron. Il la remercia et quand elle se fut éloigné il tendis les mains et vint agrippé de bol de soupe. Sa paume gauche le picota quant il toucha le récipient. Je sentit des étincelles de magie danser le long de ses bras il n'avait pas forger depuis des semaines et le manque se faisait de plus en plus palpable. Il était dure de résisté a l'envie de modeler la matière. Le pouvoir avait sur lui un peu l'effet d'une drogue, il fallait avoué que la sensation était grisante. Je le sentit se résonné, bientôt il serait arrivé, bientôt il pourrait… bientôt… mais maintenant il devait reprendre des forces. Il roula des épaules se détendis et entreprit de se remplir l'estomac.

Je me laissais glisser le long de son coup et, dépliant mes ailles, je vins me posé sur la table. Kirann s'interrompit et plongeant sa main dans le sac en ressortit avec un petit paquet enveloppé de cuire tanné.
Le paquet fut déposé a coter de moi et j'eus le droit a une part plus que copieuse de viande sécher. Nous mangeâmes en silence, écoutant d'une oreille distraite le cheminant. Je fini mon repas avant lui et comme il restait du lard au fond de son bol j'entrepris de commettre un vol. Pour cela je coupait tout les lien qui nous unissait, le vide immense qui m'étreignis le cœur ne m'inquiéta pas outre mesure, il n'était que temporaire. Je me glissait sans bruit vers l'objet de mes désirs. J'escaladais le récipient en m'aidant de mes ailles et cherchait du regard ma future proie. J'allongeais le coup prêt a me saisir d'un bout de lard qui me narguait. Kirann n'attendait que ça. Ses doigt se refermèrent sur ma queue et me soulevèrent dans les aires, je protestais en lâchant un grondement roque. Il rit.

"Dit donc toi! Tu croit pas que tu exagère! T'a déjà mangé le double de ton poids ! Rêve pas, tu grandira pas plus même en avalant une montagne!"

Un couinement plein de malice m'échappa alors que je changeait de stratégie il me lâcha et je me frottait en ronronnant contre sa main droite, le regard brillant. Il rit de nouveau et me chassa en essayant de prendre l'air sévère. Mais je ne fut pas dupe et je revenait a la charge. Il soupira, vaincu, j'eus le droit a mon morceau de lard.

"Toi alors…"

Il me frôla du bout des doigts. Je sentit qu'il cherchait a renoué le contacte que j'avais rompu, je le laissais faire. Je sentis son amusement et aussi son bien être, il avait bien mangé et était repu d'ailleurs moi aussi. Je lâchais un rôt sonore pour marqué mon contentement, Kirann éclata de rire.

"Tu m'en dira tant!"

Il fini son thé et déposa la tasse dans l'exacte position ou on lui avait remise.
Derrière nous le cheminant entama une nouvelle chanson je tressaillais en entendant les premiers accord. Kirann se mit instantanément a fredonner l'aire. Il saisi la clé et se leva m'emportant moi et son sac avec lui. En chemin il croisa la jeune femme, il l'interpella gentiment.

"Excusez-moi, ou pourrais-je trouver la sale d'eau?"

Il avait toujours les paupières close, mais ses mouvement était de nouveau plein d'aisance comme si son radical se bornait a de simple trace blanche ornant sa peau. Comme si, même aveugle il voyait parfaitement ou il allait et ce qui l'entourait. Se qui n'était pas tout a fait vrais, mais pas tout a fait faux non plus. Le repas chaud lui avait fait du bien et avait réveiller ses sens engourdi pas la longue journée de voyage. Il sentait, entendait, frôlait et ressentait le monde qui l'entourait et si ce monde n'était pas en couleur il était peuplé d'une multitude d'autre information tout aussi intéressante. La première que je perçu fut l'odeur particulière de la serveuse. Cette même odeur qui attirait comme un aimant Kirann qui s'il avait put aurait touché le visage de la demoiselle pour savoir s'il était aussi beau que l'odeur qu'elle dégageait lui faisait présagé. Trop bien élever pour passé a l'acte il réprima le sourire béa qu'il avait affiché l'espace d'un instant et attendis sagement qu'elle lui réponde.


Dernière édition par Kirann Satmaer le Mar 29 Juin - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 30 Mai - 21:51

Le Cheminant et son violon plongèrent la salle dans une ambiance semblable à celle qu'elle avait créé quand elle avait dû s'occuper de l'auberge seule, sa soeur Mogweed étant partie à la rescousse de Dierdre.
L'assemblée écoutait, les bavardages étaient plus épars, et les chansons fredonnées en chœur par l'assemblée. Amusée, elle regarda quelques personnes de la tablée improviser un cercle de danse. Le nom de l'auberge prenait tout son sens. Dommage que Dierdre ne soit pas visible, elle aurait le plaisir de voir sa soeur jouer, ou chanter. Et quand elle dansait, c'était magique.
Elle refusa poliment une invitation, préférant s'agiter derrière son comptoir. Elle promit de danser plus tard, si l'envie lui venait. Et puis, danser donnait soif, et cette fois pas de café, avec l'ambiance réchauffée. Les pintes de bière firent leur retour. Entre deux, elle réussit à se garder un bol de soupe. Elle plongea le nez dedans, et son visage fut l'espace d'un instant dissimuler par ce morceau de vaisselle. Elle avala les dernières gouttes, et reposa le bol. Elle s'essuya les coins de la bouche, avec deux doigts. Liadan entreprit de débarrasser les tables des tasses désormais inutiles. Sur le chemin des cuisines, elle faillit rentrer dans l'homme aveugle de la table à l'écart, elle s'arrêta à temps.

-Il y a un cabinet de toilette particulier dans chaque chambre, mais si vous voulez vous décrasser en profondeur, il y a la salle d'eau pour les hommes, au première étage, au fond du couloir, sur la droite. Il y a un meuble juste à coté de la porte, vous y trouvez serviettes et savon. Vous voulez que je vous montre, où vous saurez vous débrouiller ?

Liadan avait bien vu qu'il avait trouvé seul le porte manteau, et la table. Il s'y était installé sans difficulté. Et il venait de passer entre les tables comme quelqu'un ayant l'usage de ses deux yeux. Elle remarqua le petit dragon, niché, à peine visible dans les plis des vêtements du Forgeron. Forgeron. Elle eut un sourire au souvenir de son vieux maître, ronchon, aux sourcils parfois calcinés par les flammes. Sauf que le forgeron en face d'elle était tout sauf vieux et ronchon. Cette fois le sourire fut pour lui, même s'il ne pouvait pas le voir. Mais la plupart des aveugles d'Inwilis avait toujours un moyen de voir. La dernière aveugle qu'elle avait vu ici, se nommait Liselle, et elle y voyait parfaitement. Et elle voyageait à travers Inwilis. Encore quelqu'un qu'elle verrait peut être, si elle arrivait à partir pour l'Inwerin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Mar 1 Juin - 14:30

En temps normal Kirann se débrouillait seul pour se dirigé, ne voulant pas être un poids pour les autres. Ses autre sens était assez développé pour lui permettre de vivre une vie quasi normale au point que ce déplacé dans une foules dense n'était un problème que quand la fatigue le saisissait. Bien sur sa cécité restait un handicap mais seulement par période.
Il secoua la tête a l'adresse de la jeune femme, lui rendant son sourire sans le savoir.

"Ne vous dérangez pas, j'ai déjà un guide!"

Je redressait la tête fièrement et émit un grondement qui signifiait sans l'ombre d'un doute "je suis le meilleur guide qui soit". Le sourire de Kirann s'élargit et il prit la direction que je lui indiquait.

"Merci!"

Nous gagnâmes l'escalier sans difficulté.
La porte de la chambre s'ouvrit sans un bruit et le forgeron entra touchant de sa main gauche tout ce qu'il rencontrait. Il déposa son sac au pied du lit et en sortit une tenue propre. Puis m'entraînant avec lui regagnas le couloir, ferma derrière lui et longeât la couloir jusqu'au douches commune. Elle était déserte et il ne s'en plaignit pas. Il se saisit de deux serviette et en déposa une prés de lui avant de se dévêtir et d'actionner une des douches.

Son esprit se vida intégralement de toute ses préoccupations et de toute ses incertitude alors que l'eau parcourait sa peau. C'était quand il était nue que les stigmate blanc qui ornait son corps était le plus visible, cicatrice d'une blessure vraisemblablement magique, ancienne.
Son esprit se décrocha du mien et je le laissait a ses pensées préoccupé par les miennes.

"Tu devrais faire de même, tu n'en auras plus l'occasion avant notre arrivée"

Il désigna la deuxième serviette qu'il avait récupéré a mon intention.
Je souriait intérieurement et laissait a mon corps le soin de prendre une apparence humanoïde. Je vérifiait que personne ne viendrait nous dérangé et je me glissait sous une autre douche. Le contacte de l'eau me fit frémir.
Sa me rappelait la pluie, sauf que l'eau était chaude, je jetait un regard vers Kirann qui me tournait le dos, repensant au bruit de son esprit. Quel sont faisait le mien? Y pleuvait-il jour et nuit?

Mes yeux d'or vinrent se posé sur l'homme qui était mon compagnon depuis longtemps, trop longtemps.
Il ce tenait devant moi, souriant et semblait me dévisagé avec intérêt. Son esprit enroulé autour du mien.
Par pudeur je me retournait, le corps que j'avais revêtus me donnait la sensation d'être nue, ce qui d'un point de vue "humain" était le cas.
Le Sidhe tendis la main et vint me saisir l'épaule. Je me laissait entraîné en reprenant ma forme naturelle et il m'enroulât dans la serviette avec beaucoup de tendresse.
Il me déposa devant la glace et retourna cherché sa propre serviette, il entreprit de se séché puis s'habillât. Pendant ce temps je m'extirpait de ma serviette.
Quand je me retournait pour le regardé je restait un instant saisit. Il avait la prestance d'un roi! Il haussa les sourcil et ses traits devinrent plus quelconque sans pour autant déformé son visage, sa posture elle ne changea pas. Il avait l'air d'un bel homme même si son visage restait dérangent au vue de ses yeux et de ces cicatrices.

"Et la?"

Je grondait, c'était pas mal. On lui donnait facilement un peu de sang elfe, il était donc presque normale.
Il sourit, rangea les serviette dans le bac prévue a cet effet, ramassa ses affaires et nous regagnâmes notre chambre. Il déposa se dont il n'avait pas besoin, ceignit un poignard a sa taille juste au cas ou, et descendit.

Cette fois il s'installa a la grande tablé, souriant a ceux ou celle qui le regardait avec un peu trop d'insistance. Je croit que le temps d'arrivé jusqu'à la table il c'était décidé pour une soirée tranquille, ponctuée d'une bière. L'ambiance du cercle des fée était a la fête.


Dernière édition par Kirann Satmaer le Mar 29 Juin - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 5 Juin - 22:14

-Rho, allez, Miss Fardale, on aura pas le plaisir de voir vot' soeur danser ce soir, vous pourriez faire un effort...
Liadan arqua un sourcil. Chanter, et jouer d'un instrument, ça ne la dérangeait pas. Mais danser... Sa soeur, enfin ses sœurs faisaient ça mieux qu'elle. En plus, elle était en pantalon. Le corset plein de perles qu'elle avait emprunté à Dierdre était très féminin, mais pas son pantalon en cuir sombre. Elle secoua la tête, agitant ses boucles acajou. Elle entendit sa soeur ricaner derrière la porte de la cuisine. Dierdre refusait de se montrer, mais elle ne devait pas être assez en forme pour mettre un voile sur son voile, et danser pour l'assemblée. Elle avait de vilains hématomes violacés sur le ventre, et les bras. Rien de très seyant. Et puis danser en manteau de fourrure avec la chaleur qui faisait, ça n'était sans doute pas très judicieux.
Elle échappa à un autre demandeur, en prétextant que des tables avaient besoin d'être débarrassées.
Ce que Liadan fit. Elle les récura si bien, que le bois brillait presque. Seulement, elle eut le malheur de déposer la vaisselle en cuisine. Dierdre l'attrapa, et lui passa, autour de la taille un foulard coloré plein de petites piécettes de métal, qui s'entrechoquaient. Elle lui colla deux petites cymbales dans chaque mains.

Et Liadan eut droit à l'argument de choc : pas de danse. Moins de client. Mogweed le faisait tous les soirs. Et Mogweed ne dansait pas aussi bien les danses du Sud que Liadan, qui depuis qu'elle voyageait, avait appris tout un tas de choses. La danse était fort utile pour gagner un peu de sous, quand on se faisait "emprunter" ses affaires.
Poussée hors de la cuisine, résignée mais souriante. Elle eut un sourire de connivence avec le cheminant qui termina sa chanson, reconnaissant la panoplie. Liadan lui lança un des tambours de l'Andanorië, depuis le comptoir, et elle en confia deux autres -différents- à deux autres clients, qui savaient jouer.
Un gros dur, tatoué de partout, lui tendit la main, et l'aida à monter sur la grande tablée, soudainement vide de toute vaisselle et nourriture.
D'un hochement de tête, des papillons dans le ventre, elle fit signe au cheminant de commencer. Elle murmura le nom de la chanson qu'elle voulait : Shakawet El Bannat
Un rythme lent d'abord. Elle se contenta de bouger les jambes, et les bras, sans faire teinter son foulard ou ses cymbales.
Le temps qu'elle s'habitue, qu'elle oublie les regards sur elle. Elle était Messagère, pas cheminante professionnelle. Puis elle mêla des mouvements de hanches, et de mains, qui firent teinter le tout. Le rythme s'accéléra.
Ses hanches roulaient, ses épaules suivaient, et ses jambes se déployaient, et se resserraient, pendant que ses bras se contorsionnaient parfois comme des serpents. Sa chevelure battait son dos. Elle suivait l'impulsion donner par le Cheminant. Les deux autres suivaient également. Ce qu'elle aimait le plus, balancer ses hanches, et onduler. Elle eut droit à quelques remarques, parfois un brin grossières. Monnaie courante. Quelques sifflements.
Liadan voyait les visages, mais sans les voir. Obnubilé par le seul fait de bouger au rythme des percussions, les pimenter de tintements.
Son corps se courba, alors elle se penchait en arrière. Pour mieux revenir en avant. Se redressant, elle donna des coups de hanches à droite et à gauche. Les perles cliquetaient aussi.
Enfin, le rythme s'accéléra pour la fin, elle se contenta de tourner sur elle même, la tête rejetée en arrière, puis en avant. Balançant tout son corps, pour finalement s'arrêter, les mains et les petites cymbales au niveau des yeux.

Essoufflée, ses yeux s'arrêtent sur d'autres, aveugles. Pourquoi, ses joues furent en feu soudainement ? Elle n'en savait rien. Sous des applaudissements nourris, Liadan fit signe à Gros Dur de la descendre de la table. Celui-ci l'attrapa par les hanches, comme si elle ne pesait pas plus qu'une plume, et la posa sur le sol.
Elle avait soif. Eux aussi sans doute.
-Bon allez ! Tournée générale !
Voyant le peu d'enthousiasme, elle ajouta.
-Offerte par la maison !
Cette fois, la bière, hydromel et autres boissons furent accueillies avec joie. Liadan avala presque cul-sec le contenu de sa chope. Pour sûr, ça, elle avait une sacrée descente.
Le cheminant reprit son violon, et recommença à pincer les cordes, choisissant une chanson connues de tous. Une des nombreuses qui racontaient l'Histoire d'Inwilis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 6 Juin - 11:52

Kirann était arrivé juste a temps. A peine installer la musique c'était tut pour laissé place au battement des tambour de peau. L'attention de la salle se tournât vers une point précis de la sale et il sentit l'excitation gagné les hommes. Une femme allait danser. Il eu du mal a repéré la danseuse tant que la foule de mouvait mais bientôt tous se fière et il la vit. Enfin…le terme plus exacte serait "sentir". Si j'était capable de voir lui, non. Et il était convenu que jamais je ne devait partagé mes yeux avec lui, la seule fois nous ayant servit de leçon. Il se contenta donc de ses autre sens et ne fut pas déçu.

Voir est une faculté qui a tendance a étouffé tout les autre sens, on perçoit moins bien les son, on oublie trop facilement les mouvements de l'aire sur notre peau… Tant de chose qui permette de décrypté le monde d'une autre manière, qui permet d'apprécier la complexité des corps a leurs juste manières…. Et le corps de la danseuse était…terriblement envoûtant. Il ne lui avait pas fallut longtemps pour reconnaître une danse du sud. Et les mouvement de la jeune femme lui apprirent de qui il s'agissait de la serveuse. Liadan.
Je sentit l'attention de Kirann redoublé. La jeune femme l'intriguait et l'attirait sans qu'il ne sache trop pourquoi et cela avait le dont d'attisé sa curiosité

Ses trait se tendirent alors que sa concentration augmentait. Bientôt il n'y eu plus dans son esprit que la forme éthéré de la danseuse ondulant avec élégance sur son estrade improvisé. Mon compagnon ne plus que reconnaître que la jeune femme avait du talent. L'assemblée n'a plus d'yeux que pour elle et il ne faisait pas exception. Moi aussi je restait scotché. Elle était d'une élégance rare et sa danse ne faisait exacerbé ses charmes naturelle, d'ailleurs beaucoup d'homme avait du mal a caché leur excitation.
Je me lovait autour du coup de mon compagnon qui d'instinct vint frotté le bout de ses doigts sur mes écailles.

Quand les battements des tambours se turent, ils furent reprit par les applaudissement de la foule. Le sidhe ne se joignit pas a eux, trop concentré sur la demoiselle pour être perturbé. Elle se tourna vers lui elle croisa son regard vide. Son attitude changea imperceptiblement, il comprit qu'elle devait rougir, embarrassé a l'idée de la gênée il détourna les yeux sa concentration se brisa, il reprit conscience du tumulte qui l'entourait. Tumulte qui reprit de plus belle quand la tournée générale débutât, et que chacun eu son verre rempli. Ne dérogeant pas a la règle Kirann se fit servir une bonne pinte. Il alla regagner le comptoir pour s'y installé plus a son aise, ses compagnon de table chahutant un peu trop a son goût.

La danseuse passa bientôt a portée de voie, il tourna la tête vers elle et lui adressa un sourire qui trahissait de la curiosité.

"Dite moi. Vous n'êtes pas tavernière, ou tout du moins vous ne l'avez pas été toute votre vie, je me trompe Dame Liadan?"

Je me cachait dans la chevelure de mon ami, semblant me désintéressé de la conversation que Kirann essayait d'entamé. Elle n'avait aucune raison de lui répondre. D'autant plus que sa question pouvait semblé bizarre. Même si je comprenait ses motivations. Elle la regardant danser il avait réalisé qu'elle n'avait pas put apprendre a maîtrisé les danses du sud ici, elle avait donc voyager. Elle semblait habituer au service dans la taverne pourtant quelque chose dans ses gestes trahissait qu'elle ne l'avait pas toujours fait. Le dernier point était son odeur, elle n'avait pas l'odeur d'une fille de taverne, sont odeur était plus sauvage, plus fruité, une odeur de voyage qui l'attirait comme un aimant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 6 Juin - 13:42

Les paroles de la chanson, elle les connaissait par cœur. Dierdre et Mogweed les connaissaient aussi. Elle avait eu envie d'enlever le foulard tintant, mais finalement, elle arrivait à se déplacer sans faire trop de bruit. Elle avait posé les cymbales sur l'étagère, dans un coin. Dierdre l'étriperait si elle les laissait à portée de toutes les mains.
Elle entama une discussion avec Gros Dur, qui la complimenta sur sa façon de boire. Très féminine. Elle se contenta de lui adresser un sourire plein de dents, et de lui dire que lui, en revanche, buvait comme une gamine. Elle lui tapota la joue, et s'échappa souplement, glissant vers l'autre bord du comptoir pour resservir deux dames.
Son oreille entendit la question.
Elle glissa jusqu'à être à la hauteur du forgeron. Un coude sur le bois, et l'autre main sur sa hanche. Elle se pencha. Pour qu'il puisse l'entendre, sans que ça se soit le cas de toute la salle. Liadan afficha un sourire éclatant. Les Sœurs Fardale étaient connus, des habitués et des passants du Cercle des Fées. Alors, raconter leur histoire, ne leur posait pas vraiment de problème.

-Ah, cela se voit tant que ça ? Je ne suis même pas aubergiste. Le Cercle des Fées appartient à ma soeur Mogweed, mais des affaires familiales l'empêchent d'être en salle. Et ma soeur Dierdre est la cheminante de la famille. C'est elle qui danse quand elle est là. Moi je suis Messagère pour Aériaplume. Je suis aubergiste et danseuse par intérim. Le temps d'une pause avant de repartir.

Tout en parlant, elle s'était redressée, et avait attrapé un sachet de Bellicornes. Elle l'avait ouvert, et posé entre eux. Elle en avait pris un des pâtisserie en forme de corne, et le goût de vanille s'était répandu. Elle aurait préféré tomber sur chocolat, ou fleur d'oranger.
-Ce sont des Bellicornes, la spécialité de Mogweed. On les offre, ajouta Liadan, et je vous assure que coté goût, ça reste classique.
Elle réalisa quelque chose.
-C'est la danse et le choix de la chanson qui vous a mis la puce à l'oreille ? Si non, je suis une bien mauvaise aubergiste...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dierdre Fardale
Cheminant
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Serveuse par intérim au Cercles des Fées
Nombre de messages : 132
Localisation : Armenelos
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Jeu 24 Juin - 22:49

Dierdre résista à la tentation de gratter son nez toute la soirée. En plus, ça n'était pas très propre quand on faisait la cuisine. Enfin, Mogweed avait préparé tous les plats, et elle n'avait qu'à assaisonner, et faire cuire le tout. Et de passer les assiettes, ou les plats entiers à Liadan, qui faisait le service en salle. La sil'ura refusait de se montrer en publique avec cette affreuse emplâtre sur le nez.
Elle avait attaché son épaisse masse bouclée de cheveux en un gros chignon sur le haut de son crâne. Des mèches folles s'en échappaient. La cheminante regarda sa soeur danser, à sa place. Liadan faisait toujours sa timorée, mais une fois lancée, on ne l'arrêtait plus. Dierdre avait simplement entrouvert la porte de la cuisine, et elle l'avait observée par la petite ouverture.
Le service touchait lentement à sa fin. La salle se vidait lentement, elle avait moins d'assiettes à remplir qu'à laver. Et moins de tonneaux de bière supplémentaire à rouler jusqu'à la porte, pour que Liadan s'en occupe.
Et puis la musique s'était tue. Et les voix aussi, la porte s'était ouverte plusieurs fois, le son des clochettes féériques indiquant qu'on l'ouvrait. La salle se vida lentement mais sûrement. Il ne resta plus qu'un homme au bar, et sa soeur qui lui faisait la conversation. Dierdre commença alors à ranger en cuisine. Remettre les plats non consommés dans les froidures, lancer un sortilège pour que la vaisselle étincelle, nettoyer le plan de travaille, et la table énorme qui trônait au centre de la cuisine de sa soeur ainée. Et passer un coup de balais. Tout ça fut fait à une vitesse incroyable.
Dierdre grignota un morceau de pain, et termina l'horrible tisane que Mogweed la faisait boire pour que son nez guérisse sans la faire souffrir. Mogweed donnait toujours un goût immonde à ses médicaments, parce que selon elle, on était moins malade, ou en tout cas, on faisait plus attention pour ne pas avoir à boire encore de cette potion au goût indéfinissable. Dierdre devait reconnaitre que depuis son enfance, elle faisait vraiment attention.

La sil'ura retint une fois de plus sa main, elle tenterait de mettre un peu de crème juste sous les bords du plâtre, histoire que ça la démange moins. Elle s'empara d'un large plateau, et poussa la porte de la cuisine. Il restait des tables à débarrasser, et Liadan ne semblait pas pressée. Mais, elle, elle n'avait qu'une envie, monter se coucher, retrouver sa fille, et son euh... fiancé bien empaqueté dans ses bandages. Reineen leva la tête vers elle. Le loup aussi avait eu droit à un passage soins, et bain... Il avait fait le chemin depuis le manoir dans les landes, jusqu'ici. Et il avait manger de bon appétit ce que Dierdre lui avait donné, autrement dit toutes les chutes de viandes et croûtes de fromage.
-Bonsoir, lança-t-elle pour restée polie à l'homme assis au bar, Liadan, viens me donner un coup de main, espèce de pie, j'aimerai pouvoir retrouver mon homme si tu veux bien. Et Mogweed voudra sans doute se coucher aussi, au bout d'un moment. Et je pense que ce monsieur aussi.

Dierdre avait eu le sourire en rabrouant sa soeur, et le ton était faussement autoritaire, un brin moqueur. La cheminante commença à débarrasser les chopes plus ou moins vides, vaisselles trainants sur les tables.
-Je m'occupe de ça, tu passeras le balais, et tu fermeras s'il te plait. Je suis généreuse, je t'oblige pas à faire la vaisselle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Mar 29 Juin - 10:29

Kirann rit de bon cœur a la remarque de la jeune femme. Une mauvaise aubergiste? Quel idée!

"Ce qui m'a mit la puce a l'oreille? Je ne sais pas, une impression. A vrais dire je croit même que c'est votre odeur, vous ne sentez pas l'auberge mais…l'ailleurs…Je ne saurait trop l'expliqué."

Il adressa un sourire amusé, un brin gêné de sont manque d'explication, a la demoiselle et attrapa un biscuit.
A vrais dire il était rarement capable d'expliqué ce qu'il ne comprenait lui-même que trop peu. Certaine chose s'imposait a lui comme des évidence sans qu'il sache trop pourquoi. Ce dons n'avait pas toujours été,et j'ai côtoyé Kirann assez longtemps pour le voir naître et se développée petit a petit. Ce que mon humain ne s'expliquait pas, moi je le faisait sans peine, la perte de ses yeux la laissé un grand moment démuni, aveugle. Mais sont corps et son esprit avaient fini par s'habitué il était devenus plus sensible a ses autres sens, plus ouvert aussi. Il c'était mit a faire des déductions de se qu'il ressentait, a en tiré des conclusion et d'une certaine manière, il avait retrouvé la vue, ou en tout cas, quelque chose qui s'y apparentait.

Je t'ai connue alors qu'on t'avait déjà volée les yeux. Je t'ai connue alors que les bandages peinait a gardé ta blessure a l'abris du mal qui te rongeait. Je t'ai connue alors que tes yeux pleurait du sang a chaque fois que les bandages se décrochait… Je t'ai connue alors que l'infection guettait ton corps, j'ai vue celui que tu était, mourir, pour renaître a mes côtés. Je t'ai vue renoncé a toute vengeance, renoncé a ton passé pour vivre heureux. Tu a vaincue tes démons en même temps que la fièvre…Comme moi j'ai vaincu les miens. C'est étrange tu ne trouve pas? Combien de temps a passé depuis cette époque la? Combien de siècle? On en a vue des auberge, on en a arpentée des routes…pourtant le plaisir est toujours la comme si cinq jour seulement nous séparait. Je te surprend encore certaine nuit, quand tu croit que je dort a me veillé en murmurant des chant protecteur.

Je me raccroche au monde réel pour constaté que tu discute avec la demoiselle, ta manière de lui sourire, le visage tourné vers elle, tes plaisanteries…votre discussion n'a pas vraiment d'intérêt en elle-même, vous parlé de tout de rien, des clients, des histoire qui sont arrivé a la taverne mais je sent que pourtant tu ne feint pas de t'intéressé a la discutions, cette femme, elle te plais tant que ça?

Une jeune femme apparaît, sortant des cuisines. Il n'y a plus personne dans la salle commune mis a part nous. Malgré tout a l'arrivée de la nouvelle venue je disparaît quittant le comptoir, avec le bout de gâteau qu'on vient de me donné, pour plongé dans la col de mon compagnon a la vitesse de l'éclaire. J'ai a peine le temps de remarqué que le nouvelle venue a un emplâtre sur le nez.

La nouvelle arrivante rabroue sa sœur, elle n'a pas tord, il est temps d'allé rejoindre la chambre qui nous a été attribué, Kirann l'approuve lui aussi.
Il se redresse en s'étirant. Maintenant que ses muscle on refroidi, il se rend compte qu'il est perclus de courbature.

"Je vais vous laissez , demain je part a l'aube. L'Inwerin ne se rapprochera pas tout seul! Celbalda non plus!"

Kirann s'incline respectueusement devant ses dames, adressant un sourire a chacune d'entre elle. Puis sous ma tutelle prend le chemin de l'escalier. Non sans avoir déposé sur le comptoir la somme qu'il devait, pour le nuit et le repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogweed Fardale
Aubergiste
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Cuisinière et magicienne
Armée/Guilde/Institution : Ancienne d'Aeguishor
Nombre de messages : 123
Localisation : Derrière le bar ou en salle mon p'tit chou.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 10 Juil - 12:40

Ses sœurs ayant assuré le service la veille, Mogweed s'était levée la première, pour reprendre son rôle d'aubergiste du Cercle des Fées. Le soleil se levait à peine, qu'elle était lavée, habillée, et cheveux tressés, debout dans sa cuisine, que Dierdre avait laissé immaculée.
Elle avait avalé un café, et un morceau de pain à la croûte de miel. La sil'ura, tasse à la main, avec ouvert les lourds volets, et la porte. Elle accueillit avec plaisir les clients matinaux. Des marins, des voyageurs, des messagers...

Elle leur avait gentiment demander de descendre eux même les chaises. Ce que les habitués n'avaient pas manqué de faire, pendant qu'elle préparait des litres de thé, ou de café, des assiettes plus ou moins consistantes. Après tout, ses gaillards avaient besoin de force. Omelette, ou œufs brouillés, bacon et tomates grillés, large tranche de pain accompagnées de fromage frai, ou bien de confitures, de beurre...
Mogweed adorait cette période de la journée. Les premières nouvelles venues de partout, des gens de toutes sortes, l'air marin et frai du matin, porté par le vent, l'odeur des boulangeries du coin, les livraisons ... La sil'ura se souvenait alors pourquoi elle avait choisi de s'installer ici. Armenelos était son pays. Le Cercle des Fées son royaume bien heureux. Ce matin, on parlait encore de la performance de Liadan. Mogweed souriait largement, sa messagère de soeur connaissait parfaitement les danses chaudes du Sud, et ça faisait toujours un malheur où qu'elle aille, quand elle dansait. Même si ça devenait rare.
Elle le souvenait encore des premières fois, quand elle voulait montrer au monde entier ce qu'elle avait appris. Maintenant sa Liadan était bien blasée. Mais Dierdre n'était pas en reste de ce coté là.
Les fenêtres et la porte ouvertes laissaient entrer la fraîcheur du matin, et les rayons du soleil qui n'étaient pas encore trop chaud...
Il était encore tôt, et les conversations restaient calmes et amicales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 17 Juil - 10:36

Kirann descendit l'escaliers, sont sac sur l'épaule, son épée - rangée dans son fourreau- dans la main. Ses cheveux noir hérissé dans l'anarchie la plus complète. Ses yeux blanc mi-clos, visiblement absent.
Le stéréotype même de l'homme qui a du mal a émergé.

Je doit avoué que je n'était pas en meilleur état que lui. Pour la même cause d'ailleurs… réveillé avant les premières lueur de l'aube nous avions eu la mauvaise idée de vouloir profité de cette nuit dans un vrais lit en nous accordent quelques minutes de sommeil supplémentaire, minute qu'il nous fallait payer au prix d'un dur réveil.

Je fut surprise que Kirann ne loupe aucune marche, encore plus quand il réussi a dire bonjour a tout les gent présent dans l'auberge et a gagné le comptoir totalement a la aveuglette sans aucune difficulté. A croire que les ressources de cette homme était inépuisable. Il commanda un café, le plus fort possible a la jeune femme qui se tenait derrière, probablement la dernière de trois sœur de l'auberge.
Il entreprit d'installé l'épée d'ombre a ceinture, un pied solidement calé sur le planché, tout contre le comptoir, histoire d'être prévenu si jamais le meuble bougeait a son issue. Kirann réussi non sans mal a accroché l'épée convenablement. Je le sentit retenir un bâillement, je n'eu pas la force de faire de même.

J'ouvrit la gueule et baillait a m'en décroché la mâchoire, laissant échappé un vague nuage de fumée a l'odeur âcre. Kirann s'accouda au comptoir et je profitait de l'occasion pour descendre de ses épaules, me dégourdir les pattes et m'étirer plus a mon aise. Ma petite silhouette blanche s'étira a la manière d'un chat, jusqu'à ce que les doigts de mon humain vienne a ma rencontre pour la séance de grattage quotidienne. Ronronnant de plaisir je le laissait palpé mes écailles pendant que je défroissait mes ailles.

Le café fini, nous repartirions mais je n'étais pas pressée de quitté l'accueillant cercle des fées! Heureusement la pluie de la veille s'était envolée pour laissé place a un soleil matinale qui promettait une journée agréable. Je pourrais peut être chassé…qui sais?

Je regardais les gents autour de nous avec curiosité. Envoyant les impressions qu'il dégageait a mon camarade bipède. Kirann lui était plongée dans ses pensées, enfin…plutôt a une ébauche de pensée, signe qu'il se réveillait enfin. Il en fut tiré par une odeur de café chaud, le sien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 17 Juil - 13:03

Ce fut un réveil un peu précipité pour Liadan Fardale, d'abord parce qu'elle avait encore loupé l'heure, l'attraction de son lit ici, était toujours fatale. Quand elle dormait dehors, elle se réveillait toujours à l'heure qu'il fallait. La sil'ura s'était donc lavée à la hâte, coiffée à la hâte -enfin coiffée, elle avait simplement démêlé sa tignasse avant de l'attacher, de façon à faire un chignon grossier d'où s'échappait des mèches folles et bouclés- et elle s'était habillée. Elle avait remis avec joie son pantalon de cuir brun, sa chemise blanche ample, pardessus laquelle, elle boucla son ceinturon en cuir. Elle avait enfilé ses bottes, et une veste en cuir pardessus, avec l'emblème des Messagers dans le dos, autrement dit, un cheval ailé se cabrant.
Elle fit rapidement son paquetage, et attrapa une écharpe en tissus, verte et violette, qu'elle passa rapidement autour de son cou.

Liadan descendit à la hâte par l'escalier de service, et passa en cuisine, se faire elle même son petit déjeuné, son paquetage sur le dos. Café, morceau de baguette fendu en deux sur la longueur, dans lequel elle fourra du fromage, des tomates, et même des œufs brouillés, avant de refermer le tout. Elle sortit en salle, se poser au bar. Mogweed assurait le service. Enfin, sa soeur ainée avait repris sa place habituelle. Ce qui était logique, vu que l'auberge était à elle. Liadan devait encore courir jusqu'au marché d'Hossë, pour s'arrêter à la Volière d'Armenelos, et prendre une monture, pour remonter jusqu'à Celebalda. Une monture, et du courrier, bien évidemment. Elle était messagère, pas ranger. Et encore heureux, crapahuter dans la boue, ou les sentiers peu praticables, pour les rendre praticables, et construire une cabane relais pour les Messagers, merci bien, mais elle préférait porter le courrier, qu'ils soient de masse, ou qu'il vienne de quelqu'un d'important.

Sandwich en bouche, et tasse à la main, Liadan posa son sac à ses pieds, la tasse le bar, et releva enfin la tête, pour voir le forgeron, Kirann, de la veille. Liadan ayant été quasiment élevée par Mogweed, qui était une maniaque de la politesse, mâcha rapidement, et avala ce qu'elle avait dans la bouche avant de le saluer.
-Bien le bonjour ! Vous êtes matinal maître Forgeron, je ne pensais pas vous revoir ce matin, vu l'heure à laquelle nous avons fermés hier soir...

Attendant sa réponse, puisqu'il la reconnaitrait sûrement, Liadan mordit une nouvelle fois dans son sandwich improvisé, qui finalement s'avéra vraiment bon. Ce n'était ni plus ni moins ce qu'on trouvait dans les assiettes de ceux qui mangeaient salé le matin, mais en plus compact.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Sam 17 Juil - 15:44

Kirann tourna la tête vers la voix et fronça les sourcils. Cette voix il la connaissait…c'était…c'était…
Je lui soufflait la réponse en évoquant l'élément qui lui permettrait de trouver: le parfum de son interlocutrice. Un visage s'imposa a sont esprit très vite remplacé par celui de la jeune messagère. Le visage de mon compagnon s'illuminas.
Il lui adressa un grand sourire avant de lui répondre non sans malice.

"Dame Liadan! Je ne pensait pas vous voir non plus. Bien dormis?"

Il rattrapa la tasse qu'on venait de déposé a son intention sur le comptoir et en but quelques gorgées. Il était délicieux. Il prit le temps de finir sa tasse, de toute façon la jeune femme mangeait.

"Ce levé matinal signifie-t-il que vous reprenez la route?"

Il déposa sur le comptoirs la somme dut et fit mine de vouloir attrapé son sac. Je l'interceptais avant, lui faisant comprendre que je voulais jouer. Agacé par mes envies d'enfant il me fit basculé sur le dos et me plaqua sur le comptoir. Par vengeance je lui mordillait le doigts en me tortillant comme une anguille.

"Arête un peu tu veut?"

Il me parlait, je m'en moquait j'avait coupé le lien et je ne pensait qu'a jouer. Je réussit a échappé a son étreinte et m'engouffrait dans sa manche, Kirann grogna et m'attrapant la queue m'extirpa de mon antre. J'émit un couinement de dragonneau effrayer et me retournant vers la main qui me retenait au dessus du sol, je me hissait dessus. Il m'emprisonnât de nouveau en s'aidant des deux mains.
Si mon humain continuait a discuté, je n'en sut rien, j'était bien trop occupé a lui mâchouillé le doigt jusqu'à…

"Hé! Doucement! Tu fait mal!"

Il me lâchas, surprit. J'avait serré les dent un peu trop fort? Qu'importe! Ni une ni deux je dépliait les ailles et lui sautait au visage, grondant comme un dragon en colère. Il m'intercepta du plats de la mains prenant garde a ne pas abîmé mes ailes fragiles. De nouveau je fut enfermer par une poigne d'acier et j'eu le droit a un…

"Veut tu bien te tenir tranquille! Mais c'est pas possible sa! Qu'es que tu a ce matin?"

Je ne lui répondait pas, je ne voulait pas, j'avait envie de jouer rien d'autre. Je me tortillait, mordait et grondait doucement. Rien a faire. Soudain j'eu l'idée. Je me hérissais, les minuscules écaille qui formait mon derme montrèrent leurs coter le plus tranchant, Kirann dut me voir venir cas son étreinte se défit tout a coup. Je relevais la tête et le regardait, on aurais dit qu'il me dévisageait , les bras croisé la mine mi-sévère, mi-amusée . Je découvrais les crocs et renouait le lien, l'image de la tasse a café aparus dans sont esprit. Il rit en se tournant vers l'aubergiste.

"Votre café est du tonner! Je l'ai jamais vue comme ça!"

Je n'en avait pas bu, mais l'effet était le même, je sentit la honte m'envahir, je n'avait pas pour habitude de me laissé influencé par des éléments provenant de mon compagnon, encore moins des aliments!
Je grognait et me roulait en boulle, boudant ostensiblement. Kirann rit de plus belle et passant ses doigts sur mes écailles me déplia plus ou moins de force. J'entendait son esprit me susurré des idées qui me donnait envie de rire,il n'aimait pas me savoir contrarié. Je me dépliait et le laissait me hissé sur sont épaule je me lovait dans son coup et ne bougeait plus la tête posé sur sont épaule observant tout.
Il se tournât vers la messagère.

"Puis-je vous demandé ou vous allez?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Dim 18 Juil - 11:05

Tyrenaz se leva tôt, le soleil n'était pas encore levé. Il avait bien dormi, l'aubergiste du nom de Mogweed Fardale n'avait pas mentit,les lits de son auberge étaient bel et bien les plus moelleux de la cité, et sans doute les plus moelleux qu'est connu Tyrenaz dans toute sa vie.
Il rassembla ses affaires qu'il avaiit déposé en arrivant cette nuit, il avait consommé une tasse de thé à son arrivé, et payer tout ce qu'il aurait à consommer durant son séjour d'une nuit dans le Cercle des Fées.
Il mit la capuche de sa cape sur sa tête pour masquer ces cornes qui étaient soit à majorité, soit naissante.
Descendant quatre à quatre les marches de l'escalier, il arriva dans le salon de l'auberge. Morgweed était déjà là, à côté d'elle se tenait les provisions qu'avaient commandé Tyrenaz la veille. Il marcha vers le bar-comptoir et prit ses victuailles qu'il plaça dans son sac de voyage, semblable à ceux des marins du port.
Il remercia l'aubergiste de son accueil et lui souhaita une bonne journée et souligna le fait qu'il reviendrait surement car il n'avait jamais aussi bien dormit depuis sa naissance que dans ces lits.
L'aubergiste sourit et lui fit un signe de main alors que Tyrenaz sortait de l'auberge, son Headlistener déjà sur ses oreilles.
Il se dirigea alors vers le marché d'Hossë, espèrant secrétement, pouvoir s'acheter par un stratagème, les lames qu'il avait vu la veille.

[Suite au marché d'Hossë]
Revenir en haut Aller en bas
Mogweed Fardale
Aubergiste
avatar

Peuple : Versipellis
Second(s) Métier(s) : Cuisinière et magicienne
Armée/Guilde/Institution : Ancienne d'Aeguishor
Nombre de messages : 123
Localisation : Derrière le bar ou en salle mon p'tit chou.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Mar 20 Juil - 22:20

Mogweed servit l'aveugle, entre autres, en même temps que sa soeur s'asseyait à coté de lui. Liadan s'était levée à la hâte. Ses cheveux en étaient la preuve irréfutable. La sil'ura secoua la tête, ses boucles et tresses volant doucement.
Elle constata aussi que sa soeur avait un don pour les formules petit-déjeuné exprès, plus connue sous le nom de : "je me sers dans ta cuisine." Et ici, vous insérerez un rire diabolique que Mogweed avait la flemme de transcrire en toutes lettres. Enfin, Liadan faisait toujours ça. Piquer en cuisine, pas parler à un étranger de cette façon. Une façon qu'elle reconnaissait bien. Mogweed décida de les laisser seuls à seuls, et changea de place derrière son bar, avant de faire un tour de salle.
L'étranger qui était arrivé hier, tard dans la nuit, encapuchonné de noir, descendit. Mogweed lui avait ouvert parce que la clochette indiquant que quelqu'un cherchait à entrer, par la porte, l'avait réveillée. Elle lui avait ouvert, et elle lui avait fait un thé, qu'elle avait monté dans la chambre qu'il avait occupé. Oui il, elle avait pu l'apercevoir sans ses atours noirs qui le dissimulaient.
Elle était allée vers lui, alors qu'il prenait son sac dont elle avait fait le plein de provisions. " Vous serez toujours le bienvenu, si vous avez besoin d'une bonne nuit de sommeil dans un vrai lit. " avait-elle dit, avant de lui coller un gros sachet de Bellicornes, sa spécialité à elle, qui l'avait rendu célèbre. Des biscuits ovales, à tous les parfums imaginables. Parfums qui plaisent bien sûr, pas un truc genre : biscuit saveur poubelle de trois jours. Non non... Enfin ça c'était pour les commandes spéciales.
Elle lui fit un signe de la main quand il sortit, le sourire aux lèvres.
La porte se referma sur la silhouette sombre et silencieuse.

Mogweed se secoua, la journée ne faisait que commencer. Du coin de l'oeil, elle regarda le petit dragon faire... un faire cirque. Elle eut un large sourire, et s'en alla vaquer à ses tâches, quand le gringalet qui lui fournissait sa farine se présenta à la porte.


Dernière édition par Mogweed Fardale le Sam 28 Aoû - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 105
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Mar 20 Juil - 22:39

-J'ai dormi comme un loir, merci. D'après votre mine, je vois que vous aussi aviez besoin de récupérer.

Liadan mordit une nouvelle fois dans son petit déjeuné. Le savourant, elle avait déjà fait une razzia sur les provisions, dans le cellier prévu à cet effet. Comme dans toutes les auberges d'Inwilis, n'importe qui pouvait demander à être ravitailler. Son avantage à elle, elle était la soeur de Mogweed, elle avait des ristournes. Et c'était sympa. Enfin, le statut de messager pourvoyait généralement à ses besoins. Elle faillit hocher la tête, et se rappela que Kirann ne voyait pas.
Elle ne répondit pas, parce que le petit dragon entraperçut hier soir, vint se mettre à faire des cabrioles, et à embêter son compagnon. On pouvait difficilement parler de maitre avec les dragons, ou même tout autre animal. La part sauvage était toujours là, latente. Même chez les chats de salon comme sa soeur, Dierdre, qui s'était réveillée bien souvent avec des poils de souris dans la bouche.
Elle regarda la petite boule d'écailles voltiger, retomber, courir habilement, échapper aux mains de Kirann, qui paraissait surpris, avant que la compréhension passe sur son visage. Liadan s'était bien gardée d'intervenir. Les histoires entre compagnons, comme les vifiers, n'étaient pas de ceux qui n'avaient rien à faire avec lien.
Elle se contenta de regarder Kirann essayer de se dépêtrer, avec un sourire à peine voilé derrière son sandwich.

La sil'ura éclata de rire quand il mentionna le café. C'était donc ça. Elle secoua la tête, et Mogweed eut un léger rire, et remercia le forgeron, c'était bien la première fois qu'on le lui disait. Liadan but une gorgée de sa propre tasse, le liquide avait refroidi, un peu, rendant le breuvage buvable, sans risque de brûlure.
Mini-dragon calmé, et son sandwich presque fini, Liadan put enfin répondre.

-Voila un joli intermède pour terminer de se réveiller. Je reprend bien la route, vous avez vu juste. Je remonte dans le Nord, au siège d'Aériaplume, pour répondre à votre question, et c'est plutôt directe qu'elle demanda, et vous, où allez vous ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirann Satmaer
Artisan
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Entrez dans le Cercle des Fées !   Mer 21 Juil - 10:21

Je regardais la jeune femme avec intérêt. Elle allait dans le nord? Kirann s'agita sur son siège.

" Celebalda!"

Il se pencha et attrapa son sac. Cette fois je me gardait bien d'intervenir. Blottie contre son coup je n'avait plu aucune envie de bouger. Il le souleva et le posa sur ses genoux, il plongea sa main a l'intérieur.

"Je vous aurait bien proposé de faire route ensemble mais je craint de ne pas pouvoir suivre votre rythme, je voyage a pied et mon Earthaës ce fait vieux…"

Je sentait mon compagnon un peu déçu, de toute évidence la compagnie de la jeune femme lui plaisait beaucoup. Il trouva enfin ce qu'il cherchait. C'était une protection de cuir renforcé de plaque de bronze ouvragée sans prétention. Elle protégeait sa main et son avant bras gauche et surtout elle bloquait son don. Je mettait longtemps demandé pourquoi il muselait ainsi son pouvoir jusqu'au jour ou pour me montré nous avions voyager sans. Je l'avait supplier de la remettre au plus vite. Il était incapable de museler lui-même son don de perception et la sensation du vieux cuir qui composait les guides de notre immenses compagnon a poile était tout bonnement insupportables. Et puis la protection avait un avantage indéniable, quand il combattait elle l'empêchait de sentir la vie de ses victimes s'éteindre par le fils de son épée.

Le dé-clique du mécanisme de fermeture me rappela a l'ordre, Kirann venait de verrouillé la protection. Il vérifia que ses mouvements n'était pas gêner par habitude avant de reposa sa main sur le comptoir.
Son autre main jouant avec la plume de corneille accrochée a la garde de son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entrez dans le Cercle des Fées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» Entrez dans la danse ! - La seconde Tour est à l'oeuvre (PV)
» Entrez dans la Kyosphère: le fan-club de Kyo
» Entrez dans la danse * Herbert's links
» Jill Silversmth - Je suis fille des torrents, soeur des rivières. Et nous tournons, tous ensemble dans un cercle, une ronde à l'infini.
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Le Cercle des fées-
Sauter vers: