AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voyage & Refuge dans la cité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 598
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Voyage & Refuge dans la cité.   Lun 26 Fév - 0:09

...
Elle avait marché le reste de la nuit, et le jour suivant. Elle avait réussi à négocier avec une sorte d'animal issu d'un croisement entre la gazelle et la biche, mais elle avait le dos plus large, et plus dur, des cornes d'un brun clair, et le pelage d'un alezan, son portage jusqu'à ce que l'animal rejoigne son troupeau. Elle avait dû s'accrocher pour ne pas tomber, c'est à une vitesse plus que surprenante qu'elle était arrivée à l'aurée du désert des plaines d'Esgaleithel. Elle avait remercié l'animal en lui offrant des les baies qu'elle avait dans son sac.
Et le soleil n'était pas levé.
La samildanach avait replacé courageusement son paquetage sur ses épaules, et avait reprit sa marche. Eredmorn était loin. Sans hésitation, Isil s'était engagé dans les plaines qui de plaines ne portaient que le nom.
Elle aurait appelé ça des collines parsemées de rochers, de petits bosquets et parfois d'une petit source, à l'herbe verte plus ou moins sombre, peuplées entre autres, de troupeaux de moutons, et aussi étrange que cela puisse paraitre, de ces sortes de biches-gazelles, ainsi que d'étranges animaux appelés Siffleurs, de petites bêtes poilues, courtes sur pattes, dont la viande était très prisée, mais très commune...
Mais cette abondance de gibiers attirait bons nombres de prédateurs, tel que les tigres à dents de sabres, des prairies, loups, des nightwolfs des créatures diaboliques, des trolls, des ogres... Mais, elle n'avait pas le choix, et puis elle était samildanach, et avisée maintenant, pas prudente certes, mais juste avisée. Elle se prit à sourire à ses pensées, et c'est le coeur léger qu'elle marchait. Isil assita au levé du soleil.
Vers midi, elle s'était arrêté, et s'était posée dans un contre un rocher, au milieu des fleurs, tâches de couleurs dans le verts des plaines. Elle prit un déjeuné, petit déjeuné simple mais nourrissant. La femme avait allumé un petit feu, fait bouillir de l'eau, et avait jetté un des nombreux petits sachets qu'elle avait dans son sac... à savoir des sachets de soupes ! Avec un procédé de déshydratation, on pouvait réduir en poudre les légumes, rajouter des épices, et voila un sachet de soupe, mais elle pour ce repas si, elle avait choisie une soupe faite de petits vermicelles, de champignons, jambon, réduits en petites morceaux, épices comme du gingembre... Elle remuait doucement d'une longue cuillière la soupe qui cuisait, pendant qu'elle mangeait du pain et du fromage qu'elle avait fait légèrement fondre sur ses tranches. Prenant son temps, et appréciant le beau temps, Isil avait pris du repos comme elle aimait, c'est à dire sans avoir à se presser pour ne rien faire, avant de reprendre une activité à une heure précise, elle avait le temps, Eredmorn était loin, un jour de plus, un jour de moins, ça passerait, après tout, c'était elle qui prêtait sa force à Ishimaru. Elle avait plié bagage après avoir terminé de manger, et après une gorgé d'eau aux sirop de fruits rouges.

Le temps s'était couvert durant l'après midi, et de lourds nuages noirs roulaient dans le ciel, l'obsurcissant, et le vent s'était levé, soufflant de plus en plus fortement.
La samildanach avait sorti sa cape, et cela allégea considérablement son paquetage. Emmitoufflée dedans, elle pressait le pas, chancelant à chaque nouvelle rafale. Elle apperçu la masse sombre d'Alatairë devant elle, elle se mit à courrir. Vite essouflée, elle dû revenir à un rythme de marche très soutenu. Elle s'était engouffré dans la grande porte des murailles de la cité, encore debout, malgrès de nombreux écroulements, et fissurations. La pluie acceuillit son entrée dans la ville. Elle cherchait un bâtiment encore debout, et au toit étanche pour s'abbriter et y passer la nuit, parce qu'elle constata, que l'obscurité n'était pas seulement due aux nuages, mais aussi à la nuit tombante. Elle avait marché plus longtemps qu'elle ne le pensait. Isil dénicha en traversant le quatrième cercle de la cité, la tour de guet de la muraille d'enceinte, encore debout.
Elle y entra rapidement, la nuit dans Alaitarë était dure, toujours peuplée de monstres. Elle grimpa les marches de l'escalier en colimaçon, et déboucha après plusieurs tentatives sur une pièce totalement intacte.
-Surprenant, souffla l'intruse.
S'intallant, elle alluma un feu avec l'aide de ses pouvoirs dans la petite cheminée et mit en marche les braseros de la pièce, ferma et bloqua la porte. Tira sur les rideaux des fenêtres, après avoir fermés les volets, ce devait être un bureau pour un haut fonctionnaire. Isil fouilla dans les meubles, et trouva les restes d'une réserve de bougies, qu'elle alluma aussitôt. Elle se fit un lit de fortune avec les coussins des fauteuils et les plaids qui les couvraient. Elle se dévêtit, et s'emmitouffla dans un des plaids pour manger encore du pain, du fromage et de la soupe, sans fruits vu qu'elle les avait donné à l'animal qui l'avait porté, et boire un truc immonde, qui lui servirait de sommnifère, elle éviterait de se faire avoir par les hallucinations que provoquaient les pierres d'Alatairë, car elles avaient absorbé la mémoire des événements qui s'étaient déroulés ici. Eteignant les bougies, ravivant le feu pour plus de chaleur, elle se fourra sous les couvertures, se nichant dans sa couche.
Ses yeux se fermèrent instantanèment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Haldamir
Gardien
avatar

Peuple : Serviteur de Mordorun
Nombre de messages : 96
Localisation : Un pied dans la tombe. Sans rire.
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Voyage & Refuge dans la cité.   Lun 30 Juil - 17:34

Haldamir posa son sac sur le sol.
On avait déplacer ses affaires. Il en était sûr. Quelqu'un était venu ici finalement, malgrès les histoires qui courraient sur cette ville en ruine. Il regarda un peu partout, hum, la personne avait même dû passer la nuit ici. Il était juste venu reprendre les quelques affaires qu'il avait laissé ici, en attendant d'avoir fini la rénovation de la petite maison qu'il avait habité dans la Seireitei...
Mais maintenant qu'il était dans la pièce, il secoua la tête, et préfèra tout y laisser. Il remit en place son bandeau, masquant son oeil maudit, qui s'agitait en dessous, avant de redescendre de ce chicot de tour...

Il était dans la quartier des nobles, et le quitter au plus vite serait pour un soulagement habituel. Il n'aimait pas cet endroit. Une fois dans la rue, il serra les pans de sa cape, rabattant son capuchon. Le vent soufflait dur en plus dans les larges rues poussièreuses, soulevant tout un tas de saletées. Il détestait ça. Il descendit donc la bute sur laquelle ce quartier était bâtie, prenant le chemin le plus court, un escalier abrupte usé, jadis fait de pierres blanches, maintenant grisâtres. Ou peut être était-ce le temps gris qui lui donnait cette impression. Une fois dans les bas-quartiers, qu'il traversa lentement, se rappelant chaque détails de l'époque où la ville était vivante, il eut la main distraite, et toucha la pierre d'un bâtiment, aussitôt la ville s'anima, reprenant son aspect durant son apogée. Il retira rapidement ses doigts, mais déjà tout était alimenté, aussi traversa-t-il une rue animée par un marché, les gens le traversant, c'était lui le fantôme à cet instant précis.
Il gagna les hautes portes fermant la Seireitei, elles n'avaient pas cédées lors de l'explosion, ni même les murs d'enceintes.
Haldamir entra pourtant, par une poterne qu'il laissait ouverte, la plupart des gens venaient trouver refuge dans l'ancien quartier des nobles ou le sien, quand ils n'avaient pas d'autres endroit où aller.
Certains mourraient parce qu'ils touchaient malencontreusement les pierres de mémoires. Et la nuit, les illusions pouvaient devenir vraies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voyage & Refuge dans la cité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» EGLANTINE CROISEE YORK FEMELLE 1 AN REFUGE DANS LE 62
» Chasse au Jedi dans la cité des nuages (Pv Yaelna)
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Combat dans la cité basse
» Femelle x basset 10 mois, terrorisée au refuge, dans le 62
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Désert-
Sauter vers: