AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au retour d'une promenade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nueonia
Souverain
avatar

Peuple : Dryade
Second(s) Métier(s) : Ancienne cultivatrice
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Au retour d'une promenade   Jeu 20 Avr - 16:34

Le sourire de Parthalan lui semblait chaque fois plus radieux. Il avait beau avoir des crocs à la place des canines du bas, il avait beau avoir un visage trop taillé à la serpe pour être réellement agréable à regarder selon beaucoup, elle le trouvait de plus en plus beau, de plus en plus parfait. Elle aimait ces crocs et le visage qui allait avec : ce nez aquilin, cette bouche large autour de laquelle des rides se formaient quand le roi souriait, ces yeux d'un rouge parsemés d'or. Lorsque son époux se baissa pour flatter sa monture, ses sourcils se froncèrent légèrement, creusant de nouvelles petites rides.
Nueonia sursauta un peu en se rendant compte qu'elle n'avait pas du tout écouté ce qu'il venait de lui dire et qu'elle avait passé son temps à le regarder, ce qui n'était pas forcément très poli. Tout juste avait-elle saisit quelques mots au sujet d'une revanche.

-Oui, bien sûr ! Je vous accorderais volontiers une revanche, je n'ai pas été très équitable en partant à peine ma phrase terminée. Mais j'ai tout de même gagné.

Elle se rabrouait intérieurement tout en disant ça. Il était évident que si elle commençait à apprécier le roi, peut-être même un peu plus qu'apprécier, elle n'avait pas à le regarder aussi fixement, surtout en détaillant son visage. De quoi avait-elle l'air ? Et s'il pensait qu'elle le regardait parce qu'elle se moquait de lui, ou qu'elle le jugeait mal, ou le trouvait apeurant comme la première fois où elle l'avait vu ? Et si Parthalan ne la trouvait pas du tout à son goût et que ça expliquait sa gêne en sa présence. C'était ça, il l'aimait bien mais sans plus, il ne savait pas comment lui dire ou lui montrer. Et peut-être avait-il remarqué que la dryade commençait à l'apprécier, ce qui ajoutait à son malaise. Après tout, face à dame Iseabel elle était si fade : avec ses cheveux qu'elle arrivait tout juste à démêler et qu'elle ne pouvait coiffer, ses yeux bleus quelconques, ses mains un peu caleuses aux ongles abimés à vie par le travail, ses épaules un peu trop carrées, ses genoux noueux...
Dame Iseabel était magnifique : toujours bien apprêtée, avec des cheveux blonds soyeux qu'elle coiffait comme elle le désirait, des mains fines et délicates, sa famille prestigieuse, elle était impétueuse et chassait aussi tout comme le roi, elle avait sa prestance et son assurance. Elle qui osait à peine parler lors des repas, qui ne connaissait le roi que depuis peu et qui ne venait qu'une d'une simple famille de paysans ; elle ne pouvait rien face à la noble qui le connaissait depuis bien plus longtemps et avec qui il semblait bien plus à l'aise.
Nueonia lui offrit tout de même un sourire sincère lorsqu'il évoqua de venir avec elle dans les landes une prochaine fois qu'elle s'y rendrait.

-Et je serais ravie que vous veniez avec moi lors d'une prochaine ballade dans les landes. Vous pourriez avoir votre revanche dans les formes à ce moment là, avec des témoins et des règles définies. Comme ça je ne pourrais plus vous prendre de cour. En plus la bruyère est en pleine floraison, il y a des endroits où c'est intégralement recouvert de leur fleurs violette et bleues c'est splendide !

***

Si elle avait eu un petit coup de mou au tout début de leur visite d'Armenelos en se rappelant à quel point elle avait du paraître idiote à fixer le roi, ce sentiment s'était bien vite envolé avec la traversée des premiers quartiers.
Au début calme, la promenade avait passée un cap lorsque quelques personnes les reconnurent, puis un peu plus, et si certains regardaient de loin quelques uns leur lancèrent des salutations, des compliments pour leur mariage et des félicitations. Elle entendit aussi quelques compliments sur elle, parfois échappés à voix haute et en rougit. Elle n'était pas sûre de mériter ces compliments et l'attention. Après tout elle était que l'épouse du roi, elle n'avait pas -ou pas encore- de véritable rôle politique. Mais elle accorda de larges sourires aux gens, rendit quelques signes de main et remercia ceux qui s'approchaient pour les complimenter. Le roi semblait à l'aise avec cet exercice.

Ils mirent bientôt pied à terre et elle pu s'approcher des vitrines.
Ce qu'elle y voyait la fascinait, que ce soit la vitrine d'un horloger ou celle d'un chocolatier, elle trouvait que tout était superbe et que le travail accompli sur certaines pièces était remarquable. Nueonia commenta tout ce qu'elle voyait à l'intention du roi, enthousiaste. Elle n'était venu que peu de fois dans la ville d'Armenelos, deux ou trois fois peut-être, et lorsqu'elle était enfant. Elle n'avait que peu de souvenirs et surtout n'avait pas visité, les voyages en ville étant surtout fait pour faire affaire et non pas pour flâner dans les rues. Elle demanda timidement à entrer dans une première boutique de foulards et d'accessoires pour dames. Elle prit le temps de regarder chaque article, suivit par le boutiquier qui commentait chacune des pièces qu'elle examinait.
Si certaines étoffes étaient en soie ou en cachemire, Nueonia préféra acheter une pièce un peu plus modeste, bien que superbe. C'était une écharpe en laine et cachemire mélangés, d'un bleu ciel doux, avec de très fines rayures d'un bleu un peu plus soutenu et une petite broderie de nuage à chaque bout de l'écharpe. Le marchand commenta que ça lui irait bien, elle répondit timidement que c'était pour offrir. Sans se démonter, le boutiquier répliqua alors qu'elle avait beaucoup de goût et que son attention ferait plaisir.

Elle demanda à entrer dans d'autres boutiques par la suite. Un confiseur chez qui elle acheta un assortiment de ses produits ; elle acheta une boîte à musique pourvue d'un automate représentant un enfant sautant à la corde chez un marchand de jouet ; une canne ouvragée taillée dans un bois solide, une pipe qui y était étrangement assortie et une blague à tabac en cuir chez un maroquinier ; chez un coutelier elle fit graver les initiales de son frère sur le manche en os d'un set de couteaux : un pour cueillir les champignons, un pour dépecer et un autre multifonction.
Ils visitèrent aussi la ville, Parthalan lui donnant les noms de certaines places, de certaines rues. Il connaissait beaucoup de choses sur la ville. Et beaucoup de gens également. Il avait connu ou reconnu nombre d'artisan chez qui ils étaient entré, notamment le coutelier avec qui il avait longuement discuté pendant qu'elle regardait. Ils avaient même pris quelques fameuses Bélicornes à emporter. Nueonia les trouva excellentes.
Le temps de faire un dernier tour du côté des boutiquiers, durant lequel Nueonia resta bloquée quelques temps sur un peigne ornemental à coincer dans les cheveux en bois clair sculpté d'étoiles, et ils repartirent.

De retour à Fort le Heaume, la dryade amena sa jument jusqu'à l'écurie. Elle la dé-sella et lui servit de quoi boire et manger, avant de la confier aux soins d'un palefrenier pour qu'elle soit correctement étrillée. En retournant au fort, elle gratifia la monture de son époux de quelques caresses. Grendel était immense, elle se prit à imaginer essayer de monter en selle et rit un peu.
Ce fut aux côtés de Parthalan qu'elle retourna à l'intérieur même du fort, portant elle même ses achats.

-Et cette fontaine était vraiment superbe, surtout le soleil qui se reflétait dans l'eau et qui faisait tout ces petits arc-en-ciel sur les pierres alentour. Et j'aime beaucoup l'histoire autour de la fondation de l'université, et le bâtiment aussi, il est presque aussi grand que le fort, j'aimerais en voir l'intérieur une prochaine fois, si c'est possible bien sûr ! Oh, oh ! Et les Bélicornes ! Je crois que je pourrais en manger tout les jours s'en m'en lasser ! Maman m'en avait acheté quand j'étais venue petite, mais je ne me souvenais pas du tout que c'était aussi bon !




Tribute to Hula
Poi dance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au retour d'une promenade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Helmet Hall-
Sauter vers: