AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Annexe II : Histoire de l'Empire de Morna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur

avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Annexe II : Histoire de l'Empire de Morna   Sam 10 Déc - 19:13

Chronologie
 

Premier Âge

-2600 à -2400 : Raids des Hardes Svarts dans les Royaumes du Sud. Unification des hardes sous la bannière d'Akaash.
-2300 à -2200 : Fondation de l'Empire d'Akaash, actuelle province d'Akaash dans l'Empire de Morna.
-2200 à -2000 : Raids et conquête des territoires Sud de l'Empire de Tiern par Akaash et les hordes Svarts. Début de l'Empire d'Akaash.
-2000 à -1800 : Mort d'Akaash, Morna le Noir sacré empereur, poursuite de la conquête du Nord du continent Sud, royaume de Wulan conquis.
-1800 à -1200 : Poursuite et fin de la conquête de l'Empire par Morna le Jeune, fils de Morna le Noir, puis par l'impératrice Hitokage. Annexion des Gorges de Dragica à l'Empire. Fondation de la capitale, Hitokage, remplaçant Akaash, qui devient, Akaash l'Ancienne. Début de la Dynastie des Morna.
-1200 à -300 : Stabilisation de l'Empire sous le règne d'Hitokage et ses descendants. Anéantissement des Hordes Hurlantes, dernières hordes Svarts rebelles à l'Empire de Morna. Instauration d'une écriture commune, permettant de transcrire les langues des différentes provinces en utilisant les mêmes caractères. Développement des échanges entre les provinces. Premiers échanges réguliers entre l'Empire et les autres royaumes.
-300 à -100 : Première Guerre entre Cyriaca et l'Empire de Morna pour la possession des Gorges de Dragica.  Victoire de l'Empire après 50 ans de guerre entrecoupés de périodes de paix. Début du déclin de la dynastie Morna.
-50 à 0 : Émergence du Culte de l'Unique en Andanorië et en Esgal. Propagation du culte, prêcheurs envoyés dans le Nord, dans l'Empire de Morna et en Cyriaca.
-15 à 0 : Guerre civile en Andanorië, et violentes émeutes et prises de cités en Esgal par les cultistes. Fermeture des frontières de l'Empire de Morna pour se préserver de la Purge. Les cultistes sont automatiquement abattus dans l'Empire, les adeptes sévèrement punis.

Deuxième Âge

An 0 : Destruction du royaume de l'Andanorië, apogée de la Purge.
0 à 25 : Arrivée de réfugiés dans l'Ouest de l'Empire, malgré la fermeture des frontières.
0 à 172: Frontières de l'Empire de Morna toujours fermées. Plus que de rares échanges entre l'Empire et les autres royaumes. Montée en puissance de la province de Wulan.
172 à 201 : Guerre civile dans l'Empire de Morna. Rébellion de la province de Varaldak après le renvoi de l'impératrice Vorundar, au profit d'une impératrice Xiao Tian de la province de Wulan, par le dernier empereur de la dynastie de Morna. Frontières de l'Empire toujours fermées depuis la Purge. Fin de la dynastie de Morna, début de la dynastie des Xiao Tian.
201 à 711 : Guerre entre la province de Varaldak et le reste de l'Empire jusqu'en 327, à la mort du dernier Vorundar. Consolidation du pouvoir impérial.
255 à 263 : Deuxième guerre pour la possession des Gorges de Dragica. Défaite de l'Empire de Morna. Les Gorges deviennent Cyriacannes.
583 à 750 : Raids Morniens sur les royaumes voisins de l'Empire de Morna. Début de tensions et guerres ponctuelles.
756 à 778 : Troisième guerre entre Cyriaca et l'Empire de Morna. Seconde défaite de l'Empire de Morna, les gorges restent cyriacannes.
780 à 828 : Nouvelle guerre civile avec le soulèvement  conjoint de Qungorum, Akaash et Varaldak. Fin de la dynastie de Xiao Tian, début de la Dynastie des Nil'Dae.  
856 à 983 : Développements avancés en technomagie et scientomagie, notamment dans l'Empire de Morna. Ouverture de l'Empire. Longue période de paix sous le règne des empereurs Nil'Dae jusqu'en 1062.
1062 à 1221 : Règne de Messara la Sanglante dans l'Empire de Morna. Guerres entre l'Empire et ses voisins. Echanges commerciaux entre Nord et Sud interrompus.
1221 à 1461 : Règne de Forbesii Nil'Dae. Accords de Paix entre l'Empire, l'Andanorië et l'Esgal. Reprise des Gorges de Dragica par l'Empire après une quatrième guerre. Traité de paix avec Cyriaca après la défaite du royaume divin. Reprise des échanges avec le Nord.
1352 : Assassinat de Lys Aethmal, promise de l'Empereur Forbesii Nil'Dae, en Esgal.

Troisième Âge


1356 à 1461 : Guerre de Lys, entrecoupées de pauses, à mesure que l'Empire progresse en Esgal, conquérant le Royaume, tout en conquérant également de nouveaux territoires en Cyriaca. Refus du Conseil de l'Alliance du Nord d'aider l'Esgal malgré le plaidoyer du Falast.
1459 : Chute d'Altare, cataclysme de magie corrompue déferle sur l'Esgal. Retraite des troupes Impériales. Destruction du royaume de l'Esgal.
1461 : Mort de Forbesii Nil'Dae dans les Gorges de Dragica. Victoire de Cyriaca. Les Gorges reviennent à la couronne cyriacanne.
1461 à 1465 : Temps des représailles, les armées esgaléennes et cyriacannes envahissent l'Empire. Fin de la dynastie Nil'Dae.
1471 : Début du règne de Chyrrlian Kaliciar, exil de Morwen Nil'Dae à Dol Blathan.
1519 : retour d'exil de Morwen Nil'Dae sous l'identité de Marquise.
1525 à 1555 : Guerre Civile dans l'Empire de Morna, fondation de Cemenwin par Morwen Nil'Dae.
1555 à 1572 : Fortification des nouvelles frontières Nord-Ouest de l'Empire de Morna. Escarmouches régulières entre le nouveau royaume de Cemenwin et l'Empire.
1564 à 1580 : Cinquième guerre entre l'Empire et Cyriaca pour les Gorges de Dragica. Défaite impériale.
1592 à 1604 : Renversement de Chyrrlian Kaliciar par Argental Tar Sùrion. Défaite de Chyrrlian en 1603. Argental Tar Sùrion devient empereur en 1604.




Dernière édition par Conteur le Sam 10 Déc - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur

avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Annexe II : Histoire de l'Empire de Morna   Sam 10 Déc - 19:14

Histoire Détaillée :


La première pierre à l'édifice de l'Empire de Morna fut la Chute de Mokosh, durant l'Âge Divin. Le Dieu-Dragon, Mokosh, fut abattu, et son énorme corps chuta, s'écrasant au sol. Sous l'impact de sa chute, une partie du continent se brisant, sombrant sous les flots. Monts et vallées naquirent, même s'il est dit que son dernier souffle aplani le sol du Nord, créant les steppes. De son corps brisé, les Dieux Vainqueurs en firent des montagnes. De ses larmes et de son sang, les Dieux en firent des rivières, des fleuves, et un grand lac. Sa mort rendit la terre fertile, et une épaisse forêt recouvrit alors son corps. Des peuples qui avaient vécu avant la Chute de Mokosh, il ne reste que de très anciens vestiges, que le temps s'est chargé de détruire, les rendant illisibles. Des peuples qui naquirent et prospérèrent après la mort de Mokosh devaient venir le plus grand empire que le monde ait connu.

Au Premier Âge des mortels, à l'âge de la Fondation, l'Empire n'existait pas, il n'était pas une nation unie, mais un ensemble de petits royaumes et de terres sauvages laissées à la domination de clans, de hordes. Les petits royaumes s'élevaient et tombaient au rythme de guerres incessantes, et seul résista Wulan, dont l'influence s'étendait alors seulement au lac Halakaï. Au Nord, les clans affrontèrent des hommes venus du Nord par la Mer, leur manque d'unité, les dissensions entre eux, causèrent leur perte. Les hommes du Nord conquirent alors tout le Nord, le plaçant sous la bannière d'un premier empire, celui de Tiern. Pendant près de quatre cent ans, l'Empire de Tiern régna sur le Nord. Mais au sud, dans les fertiles plaines, dominée par les violentes et farouches hordes Svarts, s'éleva un chef de guerre : Akaash. Les Hordes Svarts se lançaient régulièrement dans de violents raids, pillant sans vergogne les territoires qu'ils dévastaient. Les premiers royaumes du Sud eurent à subir leurs caprices et leur bon vouloir pendant des siècles. Puis, Akaash réussit l'exploit de les unir plusieurs hordes sous sa bannière, fondant la province qui porte son nom, et la première capitale impériale, aujourd'hui appelée Akaash l'Ancienne. Ambitieux conquérant, Akaash s'en prit d'abord à Cyriaca, mais fut repoussé. Son regard se porta alors vers le Nord, où l'Empire de Tiern, affaiblit par des guerres dans le Nord, devint une proie de choix. Les raids des hordes d'Akaash se transformèrent en véritable bataille, et petit à petit, l'Empire de Tiern perdit ses territoires dans le Sud. L'Empire d'Akaash s'étendit, prospérant, et s'il s'éteignit, laissant son empire à son fils, qui prit alors le nom d'Akaash, jusqu'à l'avènement de Morna le Noir.

L'Empire doit son nom à Morna le Noir et à son fils Morna le Jeune, qui terminèrent la conquête de l'Empire. Morna le Noir doit sur surnom à ses méthodes cruelles et sans pitié pour parvenir à ses fins. Il fut sacré empereur après avoir provoqué la discorde parmi les hordes d'Akaash, qui conduisirent à l'assassinat du fils d'Akaash. Morna le Noir conquit la province de Wulan, qui s'était étendue couvrant les territoires englobés par l'ombre de monts Mokosh.  La conquête de Wulan fut brutale. Morna le Noir ne renonça à rien, et fit même brûler forêts et terres, ravageant le Sud de la province actuelle. Morna le Noir consolida son empire, et légua à son fils, Morna le Jeune, un empire aux bases solides. Morna le Jeune poursuivit l’œuvre de conquête de son père, choisissant d'aller au Sud, et d'intégrer les Gorges de Dragica à son empire. Les gorges, province alors indépendante, avaient des liens forts avec le royaume de Cyriaca, qui entra alors en guerre pour défendre les Gorges contre les Morniens. Commença alors une longue guerre entre l'Empire et Cyriaca, qu'on surnommait déjà le royaume Divin. Morna le Jeune mourut sans voir la fin de son grand œuvre, qui fut achevé par sa fille, Hitokage. Si dans de nombreuses cités de l'Empire, s'élèvent d'aussi nombreuses statues de l'impératrice, ce n'est pas seulement parce que Hitokage termina le grand dessein de son père et de son grand-père. Elle conserva les Gorges à Cyriaca, fondant la province de Qungorim. Elle fonda par la suite, la province d'Hitokage, en prélevant des territoires aux provinces d'Akaash et de Varaldak. Elle fit bâtir une nouvelle cité à son nom, près de la tête des monts Mokosh, instaurant une province centrale, et un nouvelle capitale. Dès lors, Akaash, première capitale, devint Akaash l'Ancienne. Hitokage et son gouvernement central furent ceux qui posèrent les bases politiques, administratives et commerciales de l'Empire. Sous son règne, les échanges furent facilités avec l'écriture qu'elle élabora. Appelée écriture Hito, les caractères permirent à ses vassaux, à ses administrateurs d'écrire dans leurs langues et dialectes sans qu'ils aient à adapter la langue, puisque les caractères permettaient d'écrire en fonction du son, et non pas du mot en lui même. L'unité Mornienne passa donc par une écriture commune. L'agriculture commença à se développer, et de nouvelles cités sortirent doucement de terre sous son règne et celui de ses descendants.

La dynastie des Morna prospéra pendant près de neuf cents ans, et l'Empire qu'elle fonda, en ressortit grandi. Elle mit fin aux Hordes Hurlantes, dernières hordes Svarts qui ne reconnaissaient pas l'autorité de l'Empire. Les échanges entre les provinces devinrent fluides, avec la construction de ports, de routes. La construction des grands ports permit à l'Empire d'échanger régulièrement avec les royaumes voisins. La puissance de l'Empire se développa, alors que les liens entre les provinces se resserrèrent, et le pouvoir des empereurs et impératrices fut renforcé par un gouvernement central, et surtout, un usage impitoyable et efficace de ses forces militaires. Les provinces gagnèrent aussi en puissance, la population se sédentarisa massivement, à l'exception des clans des steppes du Nord, malgré la construction de villes fortifiées, qui servent plus de relais que de véritables cités. Avec cette sédentarisation, et le développement important de la population, les Empereurs de Morna finirent par redonner des droits aux seigneurs des provinces. Les seigneurs des provinces, issus de la noblesse locale n'avaient alors pas autant d'indépendance qu'aujourd'hui, et ne possédaient qu'une force militaire réduite. Les premières légions impériales qui avaient vu le jour sous le règne de l'impératrice Hitokage continuèrent de prospérer elles aussi. Elles furent éprouvées par les Hordes Hurlantes, quelques dissensions dans les régions les plus éloignées des provinces, et finalement, après neufs cents ans de paix avec Cyriaca, par une nouvelle guerre pour la possession des Gorges de Dragica. Les guerres pour la possession des Gorges en l'Empire de Morna et Cyriaca devraient être nombreuses et sanglantes. La dynastie de Morna conserva les Gorges après près de cinquante ans de guerre, entrecoupés de temps de paix. Sur son déclin, à l'approche du Deuxième Âge, la dynastie de Morna perdit les Gorges après la Purge.

La Purge n'atteignit que très peu l'Empire de Morna. Le Culte de l'Unique fut rapidement identifié comme une menace pour l'unité de l'Empire, ce qui explique que les autorités Morniennes furent promptes à punir les prêcheurs et les adeptes. La Purge devrait pourtant contribuer au déclin de la dynastie des Morna. Dynastie forte pendant près huit cent ans, les Morna déclinèrent en même temps que les seigneurs des provinces acquéraient pouvoir et puissance. Les Morniens avaient payé un tribut effroyable pour conserver les Gorges, et le mécontentement gronda dans les provinces, où les seigneurs avaient été privés de leurs armées. La fermeture des frontières impériales lors de la Purge, coupa peu à peu l'Empire de tout commerce avec ses voisins. Ses frontières restèrent fermées bien après la fin de la Purge, et le commerce extérieur devint rare. Les conséquences  de cette décision coûtèrent cher au dernier descendant de Morna, et  marqua le début de la dynastie des Xiao Tian, issue de l'ancienne royauté du royaume de Wulan. Wulan fut la seule province à conserver sa prospérité après les dernières guerres, et elle fut la seule à pouvoir fournir suffisamment de nourriture à l'Empire. Le dernier des Morna contracta un mariage avec la fille des Xiao Tian, répudiant son épouse Vorundar, issue de la noblesse Valak. La province de Varaldak, privée de son impératrice et du commerce avec le Nord et l'Ouest, se souleva contre l'Empereur. S'en suivit une guerre civile qui plongea le royaume dans le chaos, et où l'Empereur, malgré le soutient des provinces de Wulan et Akaash, périt. Sa nouvelle femme, Sialân Xiao Tian prit la tête des légions, et guerroya contre la province de Varaldak pendant près d'un siècle. La province de Varaldak était alors la plus étendue puisque couvrant tout le Nord de l'Empire, établir une nouvelle autorité impériale prit du temps, et ne se concrétisa que lorsque les derniers Vorundar furent massacrés, emprisonnés ou encore exilés. Les Xiao Tian durent pourtant s'assurer durant tout leur règne de la «loyauté » de la province du Nord. Les Xiao Tian régnèrent sur l'Empire de Morna pendant près de six siècles qui furent fortement marqués par la guerre.

Le déclin des Xiao Tian débuta lors de la seconde guerre des Gorges de Dragica. Cyriaca profita de la guerre civile dans l'Empire pour lancer une offensive. Cette seconde guerre de possession se solda par la défaite de l'Empire, et les Gorges devinrent cyriacannes. La perte des Gorges relança pour un temps la guerre civile, avant que les Xiao Tian n'écrase la province de Varaldak et les Vorundar. Puis, les Empereurs Xiao Tian rêvèrent de gloire, de conquête et d'effacer la défaite des Gorges. Ils lancèrent des raids sur Cyriaca et les royaumes de l'Ouest. Ces raids se soldèrent par des escarmouches avec l'Andanorië et l'Esgal, quelques brèves guerres où chaque royaume parvint à maintenir le statu quo. Les Xiao Tian passèrent près de trois siècles à guerroyer, épuisant l'Empire et à confirmer sa réputation de nation belliqueuse. Jusqu'à ce que les raids se concentrent sur Cyriaca, et qu'une troisième guerre pour la possession des Gorges de Dragica ne commence. Cette troisième guerre de possession se solda par une nouvelle défaite de l'Empire, et donna lieu à peine deux ans plus tard à une nouvelle guerre civile, ou les provinces de Qungorim, Akaash et Varaldak se soulevèrent contre les Xiao Tian. Cette guerre ravagea les provinces de Wulan et Hitokage, jusqu'à qu'une nouvelle dynastie émerge, celle des Nil'Dae, issue de la noblesse Valak, alliée des Vorundar durant la guerre civile précédente.

Le règne de la dynastie Nil'Dae fut une longue période de reconstruction, de consolidation du pouvoir impérial, de paix et d'ouverture. L'Empire prit plusieurs siècles pour se remettre de la guerre civile, et les Nil'Dae furent d'assez bons politiciens pour ne pas raviver les tensions ni attiser la colère de la province de Wulan. Au contraire, ils œuvrèrent finement à la construction de nouvelles alliances, mais réaffirmèrent également la primauté du pouvoir impérial sur celui des seigneurs des provinces. Une primauté bien souvent aléatoire dans les jeux politiques. Les Nil'Dae se montèrent plus malin, et s'assurèrent de la fidélité de maisons nobles influentes : les Naranbaatar à Akaash, les Hale descendants de tiernois à Varaldak, les Iseri à Wulan, les ??? à Qungorim, et les Katashi à Hitokage. De ces cinq maisons nobles, les Hale devraient être les plus proches des Nil'Dae, occupant bientôt de nombreux postes à responsabilités dans l'Empire, fondant des branches de la maison Hale dans les autres provinces. Les Nil'Dae réussirent à rétablir la stabilité dans l'Empire, mais aussi sa prospérité. Les guerres de Xiao Tian avaient vidé les caisses, affaiblis le commerce, et de nombreuses ressources furent perdues. Les Nil'Dae redressèrent patiemment l'Empire, développant massivement l'agriculture et l'élevage, exploitant d'avantage les ressources des différentes provinces. La province de Wulan ne fut plus la seule à produire le riz que l'on mange quotidiennement dans l'Empire, et la province d'Akaash gagna le surnom de « grenier de l'empire » puisque les cultures fleurirent sur ses sols. A Varaldak et à Hitokage on s'occupa plutôt d'élevage, et de productions, tandis que la province de Qungorim, amputée des gorges, devraient être fortement militarisée. Les avancées technomagiques et scientomagiques connurent un essor fulgurant, et ces sont ses avancées et leurs créations, leurs productions, qui permirent à l'Empire de rétablir un commerce d'abord timide avec ses voisins, avant que celui-ci ne gagne en ampleur, à mesure que les frontières impériales se ré-ouvraient. Cette réouverture des frontières permit à l'Empire d'écouler ses productions technomagiques, mais aussi ses productions plus classiques, comme la soie, le papier de riz, les encres, ses armures, etc. La dynastie Nil'Dae brilla longtemps, jusqu'au règne de Messara la Sanglante. Messara Iseri épousa Adrastan Nil'Dae et donna naissance à deux héritiers, Forbesii et Morwen. On raconte que l'impératrice entra souvent en conflit avec son époux, et que patiemment, elle tissa sa toile, consolida son propre pouvoir, avant de le faire assassiner. Son fils aurait dû être sacré empereur, mais la Sanglante monta sur le trône à sa place, l'envoyant à Qungorim, reprendre les Gorges de Dragica. L'impératrice Messara se débarrassa des soutiens de son défunt époux, anéantissant les  Hale ou les poussant à fuir, se reposant essentiellement sur les Iseri. Elle prit en otage les héritiers Katashi et Naranbaatar, s'assurant ainsi leur obéissance. Son règne sanglant commença alors, et elle détruisit en un siècle et demi tout ce que la dynastie de son époux avait construit. Elle se lança dans des guerres rappelant celles des Xiao Tian, et l'Empire se retrouva à faire la guerre sur plusieurs fronts. Impératrice impitoyable, Messara eut recours aux emprisonnements, à l'exil, au chantage, aux manipulations et aux assassinats pour asseoir son pouvoir. Son règne eut une fin brutale, puisqu'elle connut le même sort qu'Adrastan. Sur toutes les bouches, on attribua la mort de l'impératrice à sa fille, Morwen Nil'Dae, qui permit ainsi à son frère d'accéder enfin au trône. D'autres préfèrent y voir une punition divine, ou bien un juste retour des choses.
Forbesii Nil'Dae, dernier empereur des Nil'Dae, monta sur le trône.

Son accession au trône se fit sur le champ de bataille, puisque le jeune empereur combattait depuis des années à la frontière cyriacanne, ayant reçu l'ordre de sa défunte mère de reprendre les gorges et de revenir victorieux, ou bien de ne pas revenir du tout. La nouvelle de la mort de l'impératrice Messara atteignit son fils, mais celui-ci ne retourna pas immédiatement à Hitokage, comptant sur sa sœur pour gérer la situation dans la capitale impériale. Morwen œuvra pour que son frère conserve le trône, de  le temps qu'il vienne à bout de la campagne lancée par sa mère. Ayant été à bonne école, la princesse impériale s'employa à neutraliser les Iseri dont l'influence était devenue prenante à la cours durant le règne de Messara, et à restaurer les alliances nouées par les Nil'Dae avec les grandes maisons des autres provinces. Forbesii Nil'Dae revint victorieux, et les Gorges de Dragica retournèrent aux mains de l'Empire après avoir été cyriacannes durant des siècles. L'empereur fut de retour dans la capitale, avec le soutien de Qungorim et Akaash, après des années de campagne contre Cyriaca. Le pouvoir impérial s'employa par la suite à forger des alliances, cette fois, principalement avec les royaumes du Nord, ces derniers ayant moins de griefs à l'encontre de l'Empire. La flotte impériale se développa alors sous le règne de Forbesii Nil'Dae, de même que de nombreux ports sur le littoral mornien. L'Empire bénéficia même d'accords particuliers avec Dol Blathan, véritable exception aux habitudes des Blathanae. Un lien fort s'établit entre l'Empire le Maëldan, renouant de vieilles alliances commerciales. Le royaume du Nord fournissait laine, fourrures, cuir, tourbe et alcool, mais aussi des produits en provenance de Norfendre et Norkëmar, et en échange, l'Empire exportait thés, soieries, épices, huiles, et quelques unes des ses inventions technomagiques. Ces alliances payèrent aussi d'une façon différentes, puisque les royaumes de l'Andanorië et de l'Esgal acceptèrent de nouveaux accords avec l'Empire. Cyriaca fut le dernier royaume a rétablir des liens commerciaux. Le règne de Forbesii Nil'Dae fit rayonner l'Empire de Morna au Sud comme au Nord. Mais la paix ne dure jamais bien longtemps dans l'Empire, et la Guerre de Lys marqua la fin d'une époque souvent désignée comme un âge d'or par les historiens impériaux.

Lys Aethmal de Paavali était la promise de l'Empereur Forbesii Nil'Dae. Leur mariage aurait dû sceller une paix durable entre l'Empire de Morna et le royaume de l'Esgal, mais c'était aussi un mariage d'amour. L'Empereur était connu pour se déplacer lui même lorsqu'il lui fallait négocier, et lors de ses déplacements en Esgal, il fit la connaissance de Lys, dernière née des Aethmal, famille noble possédant la riche cité de Paavali. Puis les visites de l'Empereur continuèrent, sans qu'elles aient un quelconque rapport avec des traités de paix ou de nouveaux accords commerciaux. Leur idylle fut rapidement de notoriété publique, sujets de nombreuses ballades, porteuse d'espoir. Elle mourut assassinée, quelques semaines avant leur mariage dans la demeure de sa famille. Son assassinat fut revendiqué par le seigneur Dragan Sylsandoral de Bois-Blanche, et cette revendication attira la colère et la vengeance de l'Empire sur le royaume de l'Esgal. Certains prétendent que le seigneur Dragan avait lui aussi jeté son dévolu sur Lys de Paavali, et que fou de jalousie, il n'aurait pas supporté qu'elle devienne l'épouse d'un autre. D'autres en revanche, parlent d'une vengeance à l'encontre de Forbesii Nil'Dae et de l'Empire de Morna, pour les guerres entre l'Esgal et l'Empire durant le règne de Messara, la région sous l'autorité du seigneur Dragan ayant été ravagée à de nombreuses reprises. Nul ne saura jamais la vérité, puisque l'ire de Forbesii Nil'Dae s'abattit sur l'Est de l'Esgal, et le seigneur Dragan mourut lors de la première offensive des légions impériales sur Bois-Blanche et l'Eredmorn. La couronne d'Altare n'eut d'autre choix que d'envoyer ses troupes pour stopper l'avancée mornienne, et ainsi débuta la guerre de Lys qui devrait durer cent ans. Les premières années, l'avancée de l'Empire semblait impossible à stopper, mais les forces esgaléennes finirent par se ressaisir. Les affrontements devinrent alors plus proches de la guerre de position que des batailles rangées. Des cités étaient tour à tour prise par Morna, avant d'être reprise par l'Esgal, et ainsi de suite. Mais l'avancée des légions impériales, si elle fut considérablement ralentie, n'en avançait pas moins, jusqu'à isoler complètement la capitale esgaléenne. Mais Cyriaca devait prouver sa fourberie, attaquant les Gorges alors retournées à la province de Qungorim. L'Empereur laissa une partie de ses généraux en finir avec le siège d'Altare, tandis qu'il retournait dans l'Empire avec une partie de ses légions pour combattre Cyriaca. La guerre de Lys eut une fin brutale en Esgal.

La magie autour d'Altare devint instable après des années de sièges, où les deux camps s'étaient affrontés régulièrement à coup de sortilèges. Les flux de magie entrèrent en collision, et la capitale explosa, la magie se déversa dans le royaume tout entier, à la fois gigantesque vague de mana corrompu et tempête furieuse. L'explosion provoqua le retrait rapide des légions, mais aussi la fuite de la population pour échapper au cataclysme. Les plus proches du centre ne survécurent pas, et Altare devint une cité fantôme. D'autres eurent moins de chance, et certains villages furent rasés ou ensevelis, et les champs et vergers verdoyants de l'Esgal se transformèrent en sable et roche, l'eau des fleuves et des rivières croupit, devint toxique… Et ceux qui ne purent se protéger contre ses effets périrent, explosant à leur tour, ou bien se retrouvant figés pour l'éternité. A Altare, il n'est pas rare, pour ceux qui sont suffisamment fous pour s'y rendre, de croiser les silhouettes tordues d'horreur des derniers habitants. A l'Est la magie traversa l'Eredmorn, touchant Cyriaca, au Nord, elle déferla sur l'Andanorië, changeant là aussi la terre fertile en désert ou en roche. Les légions brisées regagnèrent en hâte l'Empire, traînant avec elles leurs blessés. Dans les Gorges, Meadharan, le Roi Immortel de Cyriaca, se rendit lui même sur place pour affronter l'Empereur de Morna. Forbesii Nil'Dae devait alors mourir sous ses coups, après un duel qualifié de titanesque par ceux qui en furent témoins. La mort de l'Empereur, la Chute d'Altare, faillirent signer la perte de l'Empire, n'eut été la forte organisation de ce dernier. Morwen Nil'Dae depuis Hitokage tint bon, de même que les seigneurs des provinces et une large partie des généraux, qui empêchèrent les Cyriacans de pousser leur avantage. Mais les restes de l'armée esgaléenne franchit l'Eredmorn, et avec elle de nombreux réfugiés armés, criant vengeance. Les légions impériales retournèrent au front. Morwen Nil'Dae fit appel aux alliances formées par elle et son frère, et les interventions de Dol Blathan et du Maëldan contribuèrent à repousser les bandes armées saccageant l'Empire. L'Andanorië intervint également, en proie aux mêmes troubles sur ses frontières Sud. Une paix précaire fut finalement rétablie, une fois Cyriacans et Esgaléens repoussés derrière les frontières. L'Empire de Morna resta pourtant instable politiquement. Forbesii Nil'Dae était mort sans héritier de sang, et si sa sœur, Morwen, aurait dû reprendre le trône, d'autres ne furent pas de cet avis, arguant que la fille ressemblait trop à la mère et que l'Empire ne supporterait pas une seconde Messara. ChyrrlianKaliciar, général de Forbesii, s'éleva durant ces troubles, ralliant Wulan et Qungorim, tandis qu'Akaash et Varaldak proposaient leurs propres candidats. Chyrrlian Kaliciar fut le vainqueur de cette lutte de pouvoir, et Morwen Nil'Dae s'exila à Dol Blathan.

Mais l'Empire devrait encore entendre parler de la princesse impériale, puisque celle-ci revint d'exil au bout de cinquante ans. Son retour fut discret, et nul ne sut qu'elle était de retour. Pourtant, elle devrait alors œuvrer pour miner le pouvoir de Chyrrlian Kaliciar. Elle s'installa à la cour de Lavenya Iseri, dernière héritière des Iseri exilés dans le Nord-Ouest de l'Empire. Elle se servit de cette petite cour oubliée de tous pour commencer à bâtir ce qui deviendrait le royaume de Cemenwin. Les vieilles alliances, allégeances aux Nil'Dae lui servirent, et les Hale, malmenés par le règne de Chyrrlian furent les premiers à se rallier à sa cause. Sous le nom de Marquise, prétendue noble aux lointaines origines tiernoises, elle conquit également les Varadnur et les Telrunya, deux maisons de petites noblesses dont l'influence et l'importance devraient en suite croître avec le royaume de Cemenwin. Elle gagna d'autres soutiens, généralement officieux, comme celui de quelques influents dans les provinces de Varaldak et d'Akaash, mais surtout, ses cinquante années d'exil à Dol Blathan lui avait permis de forger des alliances avec de nombreux seigneurs Blathanae, dont elle profita. Morwen Nil'Dae se lança dans une guerre d'indépendance, arrachant un morceau d'Empire à Chyrrlian Kaliciar après une trentaine d'années de lutte. Dès lors, la frontière Nord-Ouest de l'Empire devrait toujours être surveillée, à l'instar de sa frontière Sud avec Cyriaca. Deux lignes de forteresses et fortifications se dressent désormais sur la frontière, et de nombreux affrontements, allant de la simple escarmouche à la bataille rangée eurent lieu durant tout le règne de Chyrrlian. L'Empereur Kaliciar fit également une tentative pour essayer d'arracher les Gorges de Dragica à Cyriaca. Cette cinquième guerre fut un nouvel échec, qui coûta encore aux provinces de Qungorim et Akaash. Dix après, Chyrrlian Kaliciar devait faire face à une seconde guerre civile, fomentée par un autre des anciens généraux de Forbesii Nil'Dae, Argental Tar Sùrion.

Issu de la noblesse esgaléenne, fils de Mekesh, Argental Tar Sùrion avait renié sa famille, et après avoir voyagé pendant de longues années, s'était engagé au côté de Forbesii Nil'Dae, alors encore prince impérial, envoyé par l'Impératrice Messara reprendre les Gorges de Dragica. Argental s'éleva au poste de général et d'ami loyal. Ce fut lui que l'Empereur laissa pour en finir avec Altare, alors que Cyriaca attaquait l'Empire durant la Guerre de Lys. Ce fut lui qui coordonna la retrait des légions pendant le cataclysme. Il s'opposa aux manœuvres de Chyrrlian Kaliciar, mais s'opposa également à celles de Morwen Nil'Dae. Finalement, il disparut lorsque que Kaliciar devint Empereur. Pourtant, les récents événements prouvèrent le contraire. Argental Tar Sùrion œuvra patiemment, et ses longues années payèrent, puisque lorsque Chyrrlian Kaliciar fut affaibli par ses défaites, il lança depuis Akaash, la seconde guerre civile. Il gagna à sa cause une partie de la noblesse impériale, désireuse de se débarrasser de Kaliciar pour des raisons plus ou moins égoïstes, parfois opportunistes. Il également rallia à lui d'anciens officiers loyaux à Forbesii Nil'Dae et à lui même, exilés ou bien incarcérés par Kaliciar. Les soutiens de Chyrrlian Kaliciar étaient  au moins aussi nombreux voir supérieurs. La guerre civile fut sanglante et dura douze ans. Seulement, là où l'Empereur Kaliciar comptait surtout sur la noblesse et ses légions, Argental utilisa les réseaux et les clans de hors la loi gangrenant l'Empire. Implantées dans les grandes cités de l'Empire, régnant sur des quartiers  entiers, corrompant souvent autorités et gardes locales, répandant la terreur, ces clans de hors la loi furent un outil précieux. Partout dans les cités de l'Empire, des émeutes éclatèrent, des magistrats disparurent ou se retirèrent subitement, des nobles devinrent les proies d'attaques, de chantages, d'enlèvements… Argental Tar Sùrion créa un chaos qui réduisit peu à peu les soutiens de l'Empereur Kaliciar, qui se retrouva isolé au fil des ans, occupé à livrer bataille contre Akaash, puis Varaldak. L'ancien général finit par arriver aux portes de la capitale, qu'il finit par prendre au bout de trois ans de siège. Les têtes de Chyrrlian Kaliciar et de ses plus fidèles alliés furent exhibées sur les remparts pendant des mois. Marqués comme traîtres à l'Empire, il fut révélé que Chyrrlian Kaliciar avait bénéficié du soutien de Cyriaca pour arriver au pouvoir, avant qu'il se retourne contre le royaume divin. Le nouvel empereur passa les dix prochaines années de son règne à rétablir l'ordre. Impitoyable, il n'hésita pas à se retourner contre les clans hors la loi qui l'avaient aidé, nettoyant les cités qu'il avait lui même plongé dans le chaos. Quant aux soutiens de Chyrrlian dont les têtes n'avaient pas fini sur des piques, il les rendit fous, usant de ses pouvoirs d'Andain, et les enfermant dans les prisons de l'Empire, réduisant à néant toute résistance. Le règne d'Argental Tar Sùrion commença dans le sang, et devrait continuer ainsi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Annexe II : Histoire de l'Empire de Morna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» EMPIRE STATE OF MIND. ?
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: L'Encyclopédie :: Histoire-
Sauter vers: