AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Andanorië

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur

avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Andanorië   Sam 10 Déc - 12:26


Andanorië


Description & Climat


Le royaume de l'Andanorië s'étend au Nord-Ouest du continent Sud. Sa frontière Nord est bordée par la Mer du Milieu et par la Mer d'Ysmyr. Sa frontière Ouest est bordée par la Mer d'Ysmyr, celle de l'Est par l'Eredmorn. Sa frontière Sud est marquée par la Limite Désertique à l'Est au centre, et par la Jungle de Skeljiren. Le royaume est traversé d'Est en Ouest par le fleuve Varilë. A l'Est, le Varilë traverse l'épaisse forêt de Mookara et celle de Yalara en allant vers l'Ouest. Les terres avoisinant le fleuve sont très largement exploitées. En s'éloignant du fleuve, en allant vers le Sud, les champs laissent place à de la savane, puis à la terre et aux roches de la Limite Désertique à l'Est, ou bien à la lisière de l'impénétrable Jungle de Skeljiren. Au Sud de la jungle se trouvent les marais de Nirupama, ou mangroves et marécages se disputent la place, au sein des méandres du fleuve Nirupama. Les marais sont dans une sorte d'enclave formée par la jungle et les monts Firuz.
L'hiver n'a pas sa place en Andanorië, pas de neige ni de froides pluies ici. La chaleur règne toute l'année, et à l'été, les herbes de la savane deviennent sèches et jaunes sous l'accablante chaleur qui règne sur l'intérieur des terres. Durant le début du printemps, l'hiver et la fin de l'automne, des pluies tombent sur le royaume, ne durant que quelques heures. Et si les journées sont chaudes, les nuits peuvent être très froides, surtout au centre et au Sud du Pays. Sous les arbres de Skeljiren, la chaleur s'accompagne d'une moiteur désagréable.

Ressources & Exploitations


L'Andanorië exploite principalement son littoral et la mer d'Ysmyr, avec la pêche, et est le plus producteur de nacre et de perles du Sud. Les terres bordant le fleuve Varilë sont massivement exploitées étant très fertiles. Producteurs de fruits et d'épices, l'Andanorië exporte massivement vers le Nord ou l'Empire. Les berges du Varilë permettent aussi la production de papyrus. Les forêts de Yalara et Mookara sont exploitées pour construire les nombreux navires qui sillonnent les eaux de l'Andnanorië, et pour construire ces mystérieux navires vivants dont seuls les Andanoréens ont le secret : les Phârazra. Le bois de Skeljiren est moins exploité en raison des tribus qui vivent dans la Jungle et qui la défendent. L'Andanorië possède également des carrières et des mines dans le Sud, là où la savane laisse place à la limite désertique. Le royaume est d'ailleurs réputé pour ses carrières de marbre.

Population & Répartition


La population Andanoréennes est massivement composée de Mer'ans, de Sirènes et autres peuples aquatiques sur son littoral, et d'Orcs, de Draemorogs, de Drows, d'Eldarins, Svarts et Lios dans les terres, quelques tribus Trolls et Ai-Esus se réclament aussi de l'Andanorië. On trouve encore quelques descendants des Andains qui fondèrent le royaume, mais ils sont peu nombreux. La population est majoritairement répartie sur le littoral ou les berges des fleuves. Sur la frontière, les villes sont principalement militaires, puisque le Sud de l'Andanorië est en proie aux hors la loi, mais aussi aux raids d'Esclavagistes. Il arrive également que quelques Abominations passent la frontière. La population se concentre dans les cités, dans des villages côtiers ou fluviaux. Les tribus voyagent à l'intérieur des terres.

Capitale


Fendassë se situe sur l'estuaire du Varilë, cité datant de la fondation du royaume par les Andains, ses fondations sont quasi-antiques. C'est le plus gros port de commerce au Nord du continent Sud, rivalisant sans peine avec ceux de Merialeth en Cemenwin ou de Valak dans l'Empire. Les navires en provenance du Nord accostent et déchargent leurs marchandises dans son port. Les nombreux îlots qui parsèment la baie en face de l'estuaire sont pourvus de fortifications pour parer aux attaques des pirates, suite aux guerres incessantes que se livrent la marine andanoréenne et les hors la lois. Les tempêtes arrivent rarement jusqu'à Fendassë, et la mer d'Ysmyr offre une fraîcheur bienvenue.

Autres Villes


De nombreuses villes ponctuent le littoral, et toutes ont de fortes activités maritimes. Elles peuvent aussi servir de relais, mais la plupart des navires marchands cherchent à gagner Fendassë. Les villes sur les berges du Varilë servent aux caravanes marchandes qui acheminent les productions agricoles, mais aussi aux scieries qui se servent du fleuve pour acheminer le bois. La cité de Necuatica perchée en amont du fleuve Varilë, nichée dans l'Eredmorn et la forêt de Mookara est une plaque tournante du commerce, puisqu'elle garde la passe qui permet aux marchands de Cemenwin de gagner l'Andanorië. Les cités du Sud sont fortement militarisées et fortifiées, elles ont en charge la surveillance de la frontière, mais aussi l'exploitation des mines et carrières. Ce sont aussi des points d'ancrage et de ravitaillement pour les tribus.


Gouvernance & Politique


Ayant autrefois appartenus aux Andains, l’Andanorië a, depuis la fin du règne des enfants des Dieux, toujours été gouverné par une reine. La filiation est, dans la mesure du possible, entièrement matriarcale, le trône se passant de mère en fille. Si le trône n’a pas d’héritière directe, il revient à la première héritière dans la ligne de succession. Des dynasties entièrement féminines se sont ainsi succéder. La croyance populaire veut que l’Andanorië prospère sous un règne féminin, mais serait voué à la destruction sous un règne masculin. La reine a tout pouvoir en Andanorië. Son autorité s’étend sur tout son royaume. Ses vassaux lui doivent obéissance et loyauté.

Les grandes cités de l’Andanorië sont gouvernées par des seigneurs, appelés émirs. Le titre d’émir est un héritage des Andains, qui lorsqu’ils régnaient, le faisait depuis des territoires automne, parfois rivaux. Suite à la Purge, l’Andanorië a été réunifié sous la bannière de sa première souveraine. Néanmoins, le pouvoir des émirs actuels reste considérable. Chaque émir gouverne une cité et ses terres, qui sont sous sa responsabilité.

Seule exception, la cité de Necuatica, qui est gouvernée collégialement par les grands prêtres et grandes prêtresses des temples que la cité abrite.

Quant aux tribus de la jungle de Skeljiren et des marais de Nirupama, elles ne répondent à aucune autre autorité que la leur. Elles entretiennent des relations commerciales, parfois amicales, avec les cités frontalières de l’Andanorië et avec les tribus nomades de l’Esgal. Certaines tribus vivent en totale autarcie repliées sur elles-mêmes.

Forces Armées


La puissance de l’Andanorië réside dans sa marine et ses flottes aériennes. Les navires andanoréens sillonnent autant les eaux que les airs. La reine dispose d’une armée considérable et mobile, ayant une garnison dans chaque ville et aux points stratégiques. Les émirs possèdent également des troupes et ont le pouvoir de nommer le commandant de la garde de leur cité. Le pouvoir royal limite le nombre de troupes pour les émirs, selon une loi édictée après une tentative de coup d’état.

Les tribus de Skeljiren ont leurs guerriers, mais elles ne sont en aucun cas capable de faire face à une armée régulière en terrain ouvert. Cependant, les tentatives de conquêtes de la jungle et des marais se sont toujours soldées par des échecs. Les tribus profitent de leur connaissance du terrain et de l’avantage donné par un poison virulent dont elles enduisent leurs armes.

Guildes, Confréries, Corporations, Lieux de Culte ou Institutions


La cité de Necuatica abrite en son cœur une cité religieuse, où s’alignent de nombreux temples. Lieu de pèlerinage, elle est également la dernière grande cité sur le chemin de la Passe de Thefa menant à l’Est, faisant d’elle un haut lieu de commerce.

Les guildes marchandes sont nombreuses en Andanorië, ainsi que les corporations de mineurs et d’artisans.

Autre Zone : Muina


Dans les marais de Nirupama se trouve la légendaire cité de Muina. Cité flottante, elle est composée de navires reliés les uns aux autres. Elle voyage et se déplace dans les marais constamment. Elle est toute entière est imprégnée d'une magie ancienne, provenant des Andains, lorsqu'ils se réfugièrent dans les marais pour échapper à la Purge. En cas de danger, Muina disparaît, ne faisant qu'une avec son environnement. La magie permet aussi à ceux qui sont initiés de retrouver à coup sûr le cité dans le labyrinthe changeant des marais.
Mais elle est aussi un fléau, puisqu'elle abrite essentiellement des hors la loi de tous les horizons, pirates, contrebandiers, voleurs, et même quelques assassins, mais aussi des esclaves en fuite. A Muina, il ne fait pas bon de clamer que l'on est esclavagiste. Le troc est une pratique courante, et les échanges en pièces sonnantes et trébuchantes se font avec de la monnaie provenant de tous les pays, puisque Muina accueille les hors la loi des quatre coins d'Inwilis.

Gouvernance de Muina


La cité flottante fut autrefois gouvernée par un roi des pirates, mais le titre est tombé en désuétude à la mort de son dernier représentant. La cité fonctionne avec une assemblée des capitaines des différents navires qui la compose, à laquelle participe l’hôte du Cœur et son gardien.

Forces Armées


Muina n’a pas d’armée à proprement parler. En cas de confrontation, ce sont ceux qui l’habitent qui prendront les armes. Jusqu’ici, la cité flottante a toujours pu s’échapper.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Andanorië

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ayala Al'Nerin, souveraine de l'Andanorië
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: L'Encyclopédie :: Géographie-
Sauter vers: