AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aranea Myndil, Passionée de dissections

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aranea Myndil
Nécromancien
avatar

Peuple : Eldarin, métissée Drow
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/09/2015

MessageSujet: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Mar 15 Sep - 2:39

Nom, Prénoms, surnoms : Aranea Myndil

Âge : 250
Caste/Métiers : Nécromancienne/scientomage/guérisseuse
Peuple : Eldarin (2e type)/Drow
Sexe : Féminin




II - Description


Physique :

Rien ne laisserait deviner sa nature de prime abords. Elle semble être une drow assez banale, bien que ses yeux d'un bleu cristallin arborent de fines pupilles reptiliennes. Il émane de son regard une étrange lueur qui reflète légèrement sur sa peau bleu-gris somme toute assez sombre. Sa chevelure soyeuse à la légèreté arachnéenne et blanche comme la neige encadre son visage aux traits anguleux, tirés par les longues nuits sans sommeil. Sa silhouette est svelte et frêle, les épaules tombantes, ses formes restant très modestes. Aranea ne semble pas s'encombrer de parure au-delà du pratique : ses vêtements semble élimés, usés par le temps, bien que leur propreté soit indiscutable; ses bottes sont de bonne facture, même si elles ont vu des jours meilleurs. Son tablier, malgré les nombreuses tentatives pour le nettoyer, semble porter de nombreuse taches résiduelles ressemblant à du sang délavé. Si par mégarde, il arrive qu'on puisse voir son bras gauche, sous sa manche, on peut voir une marque de dragon qui s'enroule du poignet jusqu'à l'épaule. Étrangement, la peau qui se trouve à l'emplacement du dragon est constituée d'écailles cristallines et irisées, d'une couleur semblable à celle de ses iris. Son regard est placide, presque sans émotion, tout comme son visage semble être fait de marbre.

Caractère :

Peu de gens peuvent se targuer d'avoir vu une véritable expression se peindre sur le visage d'Aranea. Elle semble en effet dans un état de détachement et de calme qui déstabilise très souvent, donnant l'impression que son esprit est ailleurs. Elle affiche cependant un goût prononcé pour l'ordre et la propreté, aimant que chaque chose soit à sa place et que rien ne souille ses plans de travail. Maladivement ponctuelle, il n'est pas rare de la voir se présenter plus de deux heures à l'avance à un point de rendez-vous pour éviter d'être en retard. Ses patients, d'abords intimidés par son manque d'expressivité, peuvent cependant témoigner d'une nature plus douce et généreuse, toujours courtoise et prompte à pardonner, malgré ses discours souvent étranges et à la lointaine limite de la logique. Passionnée de biologie, elle se sert de la nécromancie pour comprendre comment et pourquoi le corps fonctionne et ce qui cause ou non la mort. Elle applique ses découvertes, en tâtonnant, sur ses patients, mais aussi sur ses créations, les chimères. Sa curiosité et son esprit scientifique la rende parfois détachée des émotions des autres, ce qui la met dans des situations ambiguës. Elle est bègue et légèrement maladroite, ce qui en aurait fait la risée de tous si elle ne sauvait pas régulièrement des vies.

Armement :

Une trousse de médecin (scalpel et cie), un grimoire, un bâton de marche, une serpe pour la cueillette d'herbes


Pouvoirs :

Très jeune, Aranea a découvert qu'elle entendait les pensée des gens qui l’entourait. Ce pouvoir se révéla vital pour elle qui vécut durant une bonne partie de sa vie dans les rues mal famée de sa ville natale. Certaines personnes semblent posséder un résistance à son pouvoir passif.
Lorsqu'elle commença son apprentissage auprès de son maître, elle apprit à manipuler les énergies vitales à toutes sortes de fins, autant pour soigner que pour tuer. Néanmoins, elle se sert majoritairement d'un assemblage complexe entre alchimie, rituels magiques et science, pour donner vie à ses créations comme pour traiter ses patients. Elle est cependant incapable de créer une vie à partir de rien; il lui faut au moins une parcelle embryonnaire de vie pour créer une chimère et il lui faut assembler les composantes nécessaires pour réaliser les rituels.

Passions & Phobies :

Aranea est passionnée par la mort et par l'apparition de la vie; aussi s'acharne-t-elle dans ses expérimentations, en quêtes de réponses. Il n'est pas rare qu'elle pratique la dissection, surtout lorsqu'elle travaille sur la rédaction de ses traités de biologie.
Rien ne l'écoeure plus que de se salir. Étonnamment, elle ne semble pas dégoûtée outre mesure par le sang et autres fluides internes lorsqu'elle travaille. Sitôt la besogne terminée, on peut la voir filer se laver après avoir nettoyé le tout.
III - Histoire


Née le quatrième mois de l'année vers 13h45 d'un père bûcheron et d'une mère vendeuse ambulante, Aranea Myndil semble déjà destinée à un avenir particulier. En effet, sa venue au monde se déroula accidentellement au alentour de la capitale d'Altare, dans le royaume de l'Esgal, où ses parents avaient immigré, cherchant un avenir plus reluisant. À l'extérieur, l'air se fit plus frais, le vent soufflait et des nuages insolites se formèrent dans le ciel. Ils prirent l'apparence de dragons, dansant dans les airs avec légèreté. Elle arbora, dès sa naissance, une curieuse marque sur son bras gauche; elle avait la forme d'un dragon aux écailles cristallines. Les yeux de la petite drow(?) étaient également singuliers, car une lumière bleue claire en émanait de façon permanente.


Malgré ces étranges événements, la petite drow semblait une enfant toute banale. Troisième enfant d'une fratrie de 5, elle était d'une nature sage et raisonnable, aimant l'ordre et la propreté. Étant bègue et fort maladroite, elle s'attirait plus souvent qu'autrement des ennuis auprès des autres enfants et des voyous qui traînaient dans les quartiers pauvres. Aranea du apprendre à se défendre tant bien que mal pour survivre, ses parents n'étant pratiquement jamais à la maison et ses aînés trop occupés avec les plus jeunes pour se soucier d'elle. Un jour qu'elle se promenait, à la recherche de quelques aventures dans les rues sombres d'Altare, elle trouva un vieil elfe richement vêtu affalé contre un mur. Ayant développé quelques connaissances curatives pour les situations d'urgence, elle le réanima du mieux qu'elle le put. Il se révéla être un alchimiste qui fut vivement impressionné par son intervention et il décida de la récompenser pour sa bonne action en lui offrant une coquette somme et en l'engageant pour effectuer de petites tâches pour lui. Aranea décida de conserver soigneusement cet argent secret, mais raconta son aventure à ses parents le soir venu. Après des félicitations bien mérité, cet événement ne sera mentionné que beaucoup plus tard. Et une nouvelle routine s'installa.


Un jour qu'elle se promenait seule, elle surprit un groupe de délinquant en train de discuter avec ce qui semblait être quelqu'un de la noblesse, qui n'était guère plus âgée qu'elle à ce moment là. L'elfe était si androgyne qu'il lui était impossible de discerner son genre, mais elle effleura sans le vouloir ses pensées, découvrant avec stupéfaction qu'il s'agissait de la fille d'un noble assez connu. Elle quitta la scène le plus discrètement possible sans pour une fois se mettre les pieds dans les plats.


Après quelques curieuses manifestations de ses pouvoirs psychiques, des rumeurs un peu étranges commencèrent à circuler sur Aranea. Un des dragons locaux, nommé Uirebon, finit par avoir vent d'une apprentie potentiel et décida de la prendre à l’essai. L'amie proche d'Aranea, Myranaelle,une jeune elfe au caractère bien trempé qui prenait souvent sa défense devant les petits malins qui la harcelaient,fut prise de jalousie à cette nouvelle et lui rendit la vie impossible, jusqu'au jour fatidique où Aranea lui sauva la vie. Elle était aux prises avec une bande de voyous de bas étages et la bagarre était sur le point de dégénérer lorsqu'Aranea pris le contrôle d'un des assaillants, le plus barraqué, pour le retourner contre ses alliés. Myranaelle et elle se réconcilièrent alors pour de bon.


Uirebon la prit en affection et la traitait comme sa propre fille. Ce qui n'était pas rien lorsqu'on considérait que c'était un dragon et qu'il paternait la curieuse elfe androgyne qu'Aranea avait surprise avec les criminels, nommée Halwen. Elle se lia d'ailleurs d'amitié avec celle-ci, découvrant que certaines de leur capacité psychiques étaient semblables.


Le vieil alchimiste qui l'employait finit par remarquer l'intérêt marqué d'Aranea pour l'alchimie et lui proposa de devenir son apprentie. Devant la pression que lui mettait ses parents pour accepter, la jeune elfe commença son apprentissage officiel assez rapidement. Son maître lui apprit à créer des des potions et autres agents alchimiques. Elle commença également à créer des talismans et autres bijoux qui furent si esthétique et pratique que la demande pour les créations de l'apprentie fit grimper le chiffre d'affaire de l'alchimiste drastiquement, pour le plus grand plaisir des parents qui furent sortis de la misère par leur fille grâce à son salaire généreux. Aranea était une apprentie modèle, malgré sa maladresse notoire qui finit par lui jouer un mauvais tour. Un jour qu'elle devait dépoussiérer la collection de pots de chambre exotiques de son maître, son escabot bascula vers l'avant et en voulant se rattraper, agrippa la tablette sur laquelle reposait les fragiles récipients de céramique sculptée. Elle céda sous le choc de l'impact et les précieuses pièces explosèrent sur le sol, sous le regard horrifié de son maître. Dans un accès d'hystérie, elle fut renvoyée. Heureusement, une fois calmé, son maître lui permit de conserver ses outils pour qu'elle puisse continuer de pratiquer son art alchimique.


Ce qui fut moins connu cependant, était la fascination d'Aranea pour la biologie et les fonctions vitales. Entre deux concoctions ou deux projets de joaillerie, elle plongeait son nez dans de vieux tomes poussiéreux qu'elle trouvait chez Uirebon. Elle offrait également ses talents comme ramancheuse, sans pour autant divulguer que ses connaissances découlait de plus en plus de dissections effectuées sur des cadavres que certains contacts d'Halwen lui apportaient. Elle n'avait jamais osé en demander la provenance. Un des contacts de la jeune noble finit même par lui offrir un arc qui venait avec un des corps. En testant l'arme, la nécromancienne foudroya accidentellement son chat noir. Elle fut inconsolable.


Quelque temps plus tard, Uirebon lui offrit un Arbre de Vie qui fut planté dans le jardin de la demeure. Cet arbre, création alchimique relativement rare, nécessitait une petite partie vitale de la personne à laquelle il sera lié. Il fallait également une bouture d'un arbre millénaire. Une fois planté, l'Arbre de Vie prenait une trentaine d'année à parvenir à maturité et arborait certaine caractéristiques propres à la nature profonde de l'individu attaché à lui. Une fois adulte, la magie opérait et augmentait, d'un certain pourcentage, l'espérance de vie (jamais plus de 20%). Dans le cas d'Aranea, l'arbre avait pris une teinte bleuté à l'écorce cristallisé. Le dragon fut d'ailleurs fort troublé par le phénomème, car il révélait une forte ascendance draconique. La puissance de cet arbre intrigua fortement Aranea qui se mit a étudier davantage les rituels qui liaient les êtres et les corps.


Tandis qu'elles avaient depuis peu atteint l'âge adulte, Halwen nomma la nécromancienne comme conseillère en raison de sa nature douce et raisonnable. Aranea la suivit alors et s'installa avec elle dans sa demeure de la capitale. Elle finit par apprendre que sa maîtresse vouait un culte à Mithlan et décida de fouiner pour découvrir de quoi il en retournait. Elle finit malheureusement par souiller accidentellement le lieu sacré du culte, mais étant donné son statut, les fidèles lui demandèrent de se convertir pour réparer le tord qu'elle avait causé. Elle du reconnaître que le dieu de la mort était particulièrement généreux, pour peu qu'on respecte ses préceptes.


Puis, la Guerre de Lys arriva.


Bois-Blanche fut la première à en faire les frais. Aranea fut bientôt mobilisée par l'armée, tout d'abords comme soigneuse, puis lorsque les corps commencèrent à s'accumuler, comme véritable nécromancienne. Elle parcourut l'Esgal, levant des armées de mort, construisant des golems de chairs avec les restes sanguignolants qui n'étaient plus à même de se relever, greffant des membres aux soldats qui en perdaient. Ses compétences furent néamoins remarquées par les forces de l'Empire qui la prirent alors pour cible. C'est au moment où son unité fut assaillie par une embuscade, contre le double d'assaillant, qu'enfin la véritable nature d'Aranea se révéla à elle. Prise de panique pour la première fois de sa vie, elle sentit sa chair «fondre». À quatre pattes sur le sol, son corps prit de l'ampleur alors que les soldats impériaux reculèrent, terrorrisés. À l'endroit où se trouvait une frêle drow se tenait maintenant une imposante dragonne aux écailles bleues translucides et à l'air enragée. Avec l'aide de son unité, elle procéda à un massacre systématique du peloton adverse. Une fois le dernier larbin de l'Empire déchiqueté, la nécromancienne s'effondra, inconsciente, reprenant sa forme originelle. Elle fut transportée à un des campements pour se remettre.


La chute d'Altare plongea Aranea dans une angoisse sans nom; ses proches étaient encore dans la capitale au moment ou le cataclysme se produisit. La nécromancienne continua d'autant plus ses efforts pour repousser l'ennemi, ce qui finit par arriver, plusieurs années plus tard. Elle suivit sa maîtresse vers ce qui deviendrait bientôt Dhaval pour s'installer. Elle continua ses recherches dans le respect de sa nouvelle religion et finit par découvrir un rituel alchimique et nécrotique dans un vieux tome de la nouvelle bibliothèque. Il lui permettrait, à l'instar de son arbre, de créer un lien puissant et profitable entre deux être. Elle s'attela à la création d'une chimère-dragon. Elle prit soin d'extraire de sa propre personne une parcelle de vie et la combina avec d'autres composantes. Le rituel fut tenu au secret le plus complet, par crainte de représaille, et la chimère fut placée dans un contenant de verre épais, attendant une maturation suffisante pour être relâchée. La chimère, un petit dragon aux écailles cristallines et aux ailes de plumes naquit pour ainsi dire quelques semaines plus tard. Il ne fallut pas longtemps à Aranea pour constater, à sa grande joie, qu'il était doté d'une certaine intelligence. Elle le nomma Thurinion et en fit son familier. En l'espace d'un an, la chimère passa de la taille d'un chat à celle d'un cheval, mais sa croissance se stabilisa finalement là. L'Eldarin put enfin s'atteler sérieusement à la rédaction de son traité de biologie en toute quiétude, du moins pour un temps. Elle raffina son art sans relâche, devenant une experte dans la création de chimères.


Au bout de quelques années, les caprices de sa maîtresse firent en sorte qu'elle fut renvoyée elle dut quitter pour s’installer dans les quartiers bas, ou elle dénicha une habitation modeste, mais salubre. Elle y reçut ses patients, bien que ceux-ci ne purent jamais voir son laboratoire, soigneusement dissimulé dans la cave. Le sort qu'avait connu Altare hantait la nécromancienne.  Elle fut longtemps convaincue que ses proches avait été exterminés dans la tempête de magie.  Elle observa avec intérêt les changement drastiques qui s'opéraient en en Esgal, s'interrogeant sur leurs répercussions sur la capitale.


Éventuellement, la magie qui obstruait le passage vers Altare retomba.  Aranea fut une des premières à tenter, avec beaucoup de monde, de réintégrer la capitale. Cependant, alors qu'elle arrivait en bordure de la cité morte, son sixième sens de nécromancienne lui hurla de faire demi-tour.  Grand bien lui en pris car peu de temps après son retour à Dhaval, des rumeurs de monstruosités rôdants dans Altare commencèrent à circuler.  On lui demanda, en sa qualité de guérrisseuse scientomage, d'examiner un des cadavres de ce qui serait connu sous le nom d'Abomination.  L'horreur de la situation ne lui échappa pas et elle fut des mages qui mirent au point la Piste brune.  Cependant, elle nourrissait un projet plus ambitieux encore; celui de guérir les Abominations de leur afflictions.  Elle se procurait de façon illégale des corps d'Abominations pour effectuer des tests, toujours sans succès.


Malheureusement pour la nécromancienne, ses décennies de recherches furent réduites à néant une nuit d'automne. Alors qu'elle revenait d'une consultation nocturne avec son dragon-chimère, elle vit sa demeure en proie aux flammes. Un attroupement s'était formé devant, de toute évidence constitué d'individus armés. Au sol, des cadavres jonchaient le sol, majoritairement des gardes, deux de ses créations, mais le plus terrible fut le cadavre d'une Abomination. La nécromancienne comprit qu'un de ses sujets d'étude avait réveillé les chimères, qu'elle avait laissé de garde dans son laboratoire, en tentant de s'échapper. Lorsque les survivants l'aperçurent, les vociférations fusèrent. Voyant la foule enragée la charger, Aranea ne se fit pas prier pour embarquer sur le dos de Thurinion et s'envola à toute vitesse vers des cieux plus cléments. Elle se retrouva donc sans ressources avec les autorités du royaume aux trousses tandis qu'elle tentais de rejoindre Cemenwin. Elle espérait recevoir un accueil plus chaleureux là-bas. Heureusement pour l'Eldarin, elle possédait toujours son grimoire, son traité de biologie principal et certains de ses outils de pratique qu'elle traînait toujours avec elle. Ils lui seraient utiles pour se refaire.


Dernière édition par Aranea Myndil le Ven 18 Sep - 19:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 160
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Mar 15 Sep - 21:55

Bienvenue parmi nous Aranea.

Je me suis permise de déplacer ta présentation au bon endroit, puisqu'elle n'a pas encore été validée.

Est-elle terminée ? Et si je me puis me permettre, est ce que ton personnage vient d'un royaume d'Inwilis, ou bien d'un royaume extérieur ?


S'il vient de l'extérieur, je t'enjoins à la prudence, parce que ton personnage sera dans la découverte constante s'il vient de débarquer sur nos rivages. Et que la possibilité de faire venir un personnage de l'extérieur sera bientôt supprimée, au vu des nombreux changements qui s'opéreront dans les mois qui viendront, dont un agrandissement sensible des continents.

Si ton personnage vient d'un royaume d'Inwilis, ce que tu décris dans ta présentation me fait surtout penser au continent Sud, à des royaumes comme l'Esgal, l'Empire ou Cemenwin -oh le mien. Si cela peut t'aider à ancrer ton personnage dans le forum.


Pour l'instant, de ton histoire, je retiens surtout la jeunesse de ton personnage, puisque c'est ce que tu décris essentiellement, je pense qu'il te faudrait encore quelques lignes pour qu'on atteigne la maturité d'une Eldarin de 250 ans.


Et n'hésite pas à nommer les personnages qui gravitent autour du tiens, tu en as tout à fait le droit ! 

Et comme on a toujours quelque chose de positif à dire en Inwilis, ton style d'écriture est bon, et le personnage à des pouvoirs intéressants... Si intéressants que si jamais tu cherches du travail, des postes de scientomage sont ouverts à Cemenwin, vu que j'ai actuellement un problème de traitres et de fuite des cerveaux dans mon royaume... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranea Myndil
Nécromancien
avatar

Peuple : Eldarin, métissée Drow
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/09/2015

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Jeu 17 Sep - 3:56

Merci de l'accueil! Smile

Cela ne me gêne pas de situer le passé de mon personnage dans Inwilis, mais je voulais savoir lequel des royaumes aurait la vision la plus négative de la nécromancie (les descriptions des royaumes ne semblent pas parler de l'opinion sur la nécromancie de ce que j'ai pu lire) et des pratiques de mon personnage.  J'ai pensé la faire fuir son royaume d'origine après qu'on ait découvert la véritable nature de ses pouvoirs et ses expérimentations.  Je commencerais volontiers mon roleplay à Cemenwin, surtout si on m'offre un poste qui correspond aussi bien à mon domaine d'expertise Wink (Pour l'instant, j'ai choisi l'Esgal, mais rien ne m'empêche d'ajuster au besoin)

Je vais donc m'atteler à l'ajustement de mon passé, pour faire en sorte de rallier Cemenwin à la toute fin.

Cela vous convient-il, ma dame?

(J'ai édité ma fiche)*s'incline*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivarel
Chaman
avatar

Peuple : Elfe blonde.
Nombre de messages : 301
Localisation : Cernée par des fous, et une montagne à clochette borgne et brute.
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Jeu 17 Sep - 19:26

Bien le bonjour !

Et bien et bien,j'étais d'accord avec Marquise au début, sur la localisation floue, le passé très petit pour un si vieux personnage, mais après cette petite édition c'est déjà un poil mieux, même si je trouve encore le passé un peu léger pour quelqu'un de 250 ans.
Mais après, tu as posé les bases, et je le trouve quand même bien et bien amené. Donc je le validerais personnellement. Tu pourras prendre le temps d'y réfléchir un peu plus, en cour de chemin et d'étoffer un peu ton passé dans l'avenir (troublant n'est-il pas ?).

Je suis tout aussi d'accord sur ton joli style, fluide et agréable à lire. C'est tout léger et frais, comme une bulle de savon.

Pour le royaume ayant "la plus mauvaise opinion" je dirais que la nécromancie n'est généralement pas appréciée, voire crainte partout. Jouer avec les morts n'est pas bien vu de manière générale, et peu importe où se trouve ton personnage tu auras toujours des gens pour la chasser ou la harceler par rapport à cela. Oui ça ne doit pas tant t'avancer que ça je pense.
Après si je me souviens, notre chère Isil nous prépare une extension au nord qui aurait tendance à ne pas aimer la magie tout court, mais à voir avec elle, je ne mettrais pas ma main au feu j'ai une mémoire qui mélange beaucoup de choses, mais si c'est bien le cas, ils pourraient en avoir bien après ton personnage déjà juste parce qu'elle à des pouvoirs, mais en plus parce qu'ils ont rapports avec les morts.

Ton poste à Cemenwin t'attendra le temps que tu t'y rendes. Marquise a en effet bien besoin de cerveaux là bas, ils se barrent tous...

Pour moi ta fiche est validée ^^.

Oh.
Aussi :
Bienvenuuuuuuuuuuuue !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 598
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Ven 18 Sep - 11:00

Bonjour Aranea ! Et Bienvenue parmi nous !

Comme je suis de retour, j'ai pris le temps de te lire, et aussi te faire un long poste pour t'enquiquiner sur des détails dans ta présa. Ne m'en veut pas, mais y'en a qui sont relativement important pour la cohérence et ton ancrage dans Inwilis. Ne t'en fais, tu n'auras pas à tout réécrire, seulement à bouger des éléments chronologiquement, et pour le coup, ta présentation atteindra le quota pour une elfe vieille de deux siècles et quelques. Je te donnerai les pistes que tu peux prendre, pour t'aider et ne pas trop te désespérer.

On est parti  :

Si Aranea est née de roturiers (un bûcheron et une vendeuse), elle ne peut pas être née au Palais d'Altare, vu que ses parents n'ont aucune raison de s'y trouver, sauf si sa mère a une clientèle aristocratique, et qu'elle accouche pendant son travail. Elle peut aussi être née dans la ville d'Altare, voir autour, sans problème.

Pour le coup, si elle est née dans les alentours d'Altare, et qu'elle vit dans une ville ou un village en périphérie de la capitale, tu peux parler de Uirebon comme "DU dragon local" mais si non, à cette époque, des dragons, y'en avait un paquet en Esgal, surtout à Altare, où les dragonniers n'étaient pas rares.

Et je suis curieuse, j'aimerai savoir ce que tu entends par Arbre de Vie ? Je sais ce que c'est pour les croyances populaires, notamment, celte, biblique, kabbaliste aussi, mais j'aimerai savoir ce que tu entends par là, et si c'est suffisamment bien expliqué et que ça colle avec Inwilis, je pourrais les intégrer aux "artefacts" que l'on peut trouver. Mais attention, vu la religion Inwilissienne, les arbres de vies seraient plutôt lié à la Déesse de la Nature et aussi à la Déesse de la Vie qu'aux dragons.

Autre point de détail historique, le plus important :

Dhaval n'existait pas avant la Chute d'Altare. A l'époque, la ville se nommait Bois-Blanche, et c'était une ancienne colonie Falastoise, que le Falast a finalement cédé au royaume de l'Esgal, ne pouvant plus entretenir financièrement la cité, au même titre que ses autres colonies.
Par la suite, Bois-Blanche est la première cité à prendre l'attaque impériale de plein fouet au début de la Guerre de Lys, et après la Chute d'Altare, on construit Dhaval sur ce qui reste de Bois-Blanche.

Bois-Blanche n'est donc plus que ruines fumantes, après quelques mois de siège, au moment de l'histoire d'Aranea quand elle développe son entreprise de guérisseuse/nécromancienne. Donc, elle ne peut pas habiter dans un quartier plus pauvre, puisqu'il n'y a plus grand chose à habiter là bas. La population de Bois-Blanche et ce qui reste de l'armée/garde de la cité, on fuit dans les montagnes alentours.
Le reste de l'Esgal est à feu et à sang, et les impériaux sont partout. Ils progressent rapidement vers Altare, qu'ils assiègent en suite. La Guerre de Lys dure entre dix et quinze ans, pour te donner une marge.  

Aranea peut donc profiter des cadavres à ce moment là, vu que la guerre est une bonne fournisseuse de morts. Elle peut aussi s'installer au moment de la construction de Dhaval, avec son labo, et son cabinet, dans la ville basse, si tu veux qu'elle soit dans un quartier populaire. Là, elle peut y passer plusieurs années, et en suite, tenter de retourner à Altare quand la magie retombe, ce qui prend une trentaine d'années avant que la cité soit accessible, peut-être moins. Mais ça, tu peux difficilement le savoir, je suis toujours à travailler sur la chronologie d'Inwilis, pour avoir une frise temporelle simplifiée.

Et parfait pour la Piste Brune, ça me plait ! D'autant que ses recherches, puisqu'elle a pour ambition de guérir les abominations, peuvent l'amener à travailleur sur leur nature, et c'est un composant essentiel du sortilège de la Piste Brune puisque la route "repousse" les abominations, puisqu'elle les reconnait.

Pour sa fuite de Dhaval, j'ai besoin de savoir pourquoi la garde de Dhaval serait entrée dans son labo, et aurait réveillé ses chimères ? Si Aranea fait partie des constructeurs de la Piste Brune, elle a acquis un certain prestige, une certaine notoriété aussi. La garde aurait donc tendance à la laisser tranquille.

En suite, tu te demandais ce qu'on pensait en Inwilis de la nécromancie. Et bien, c'est mitigé. Les prêtres de Mithlan sont des nécromants, la plupart d'entre eux peuvent relever les morts, mais ils sont prêtres, respectent des rituels, apaisent les morts, etc, donc ils sont bien vus. Un nécromant qui s'aventure sur le terrain de la déesse de la vie en ressuscitant des cadavres pour ses propres intérêts, ou qui tue pour étudier les corps, sera pourchassé et probablement tué. Un nécromant bossant pour la couronne d'un royaume, et qui relève des soldats morts au combat pour les renvoyer, sera bien vu par sa hiérarchie, tant qu'il est utile et loyal. Il sera aussi la cible de l'armée adverse.

Rien n'est jamais manichéen en Inwilis, c'est pour ça ce que ça peut être un peu complexe, vu que bien souvent, la nécromancie est mal vue dans les lores d'autres forums de ce type.
Pour te donner une idée, et une raison qui justifie la fuite d'Aranea, il faudrait qu'elle ait fait quelque chose de vraiment grave, que ce soit involontairement ou non.

Je te propose ceci :

Elle aurait été mise en péril par ses recherches, elle se fournit en cadavre d'Abomination, et quelqu'un pourrait avoir découvert qu'elle en possède chez elle dans son labo ? ou bien une abomination sensée être morte, pourrait s'être relevée et pourrait avoir tué ses chimères, et la garde, alertée, s'est battue contre l'abomination, finissant par la tuer, mais le mal est fait. Faire venir une de ses créatures en ville serait un acte suffisamment grave pour qu'elle soit obligée de fuir.

Et pour finir, autre point important, comment découvre-t-elle qu'elle est Eldarin ? Surtout si elle est du 2ème type, elle peut se changer en dragon. Est ce sous la tutelle de Uirebon ? Ou bien au cours de ses expériences ? Ou encore pendant la guerre, alors qu'elle cherche à se défendre de soldats de l'Empire alors qu'elle fuit la ville ?

Voilà pour les éléments de ton histoire, qui ne sont plus vraiment des détails, mais du coup, ne t'en fais pas, tu es celle qui a fait tout le travail, je n'ai eu qu'à remettre tout ça dans le cadre d'Inwilis, d'autant que tu avais déjà commencé à le faire, et comme je connais bien mon histoire, c'est plus simple pour moi de faire les ajustements derrière XD. C'est toujours plus facile de venir chipoter quand on peut croiser les bases. J'espère que tu ne m'en veux pas trop. Mes pistes ne sont que cela, des pistes. Tu restes maitresse de ton histoire, et c'est à toi de choisir ce que tu vas changer.

Pour le reste, tu écris bien, le style est fluide et très agréable à lire. J'aime le pouvoir ton personnage qui est très intéressant, on dirait une combinaison de nécromant/rêveur, qui est vraiment sympathique. Et il est très bien décrit et amené, avec une limite, ce qui est parfait.

Et je plussoie Marquise, en Cemenwin, tu trouveras des employeurs. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Aranea Myndil
Nécromancien
avatar

Peuple : Eldarin, métissée Drow
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/09/2015

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Ven 18 Sep - 18:42

Au contraire!  Je suis ravie de pouvoir faire coller mon personnage avec le forum.

Pour les détails qui semblent dissonnants, c'est qu'à la base, ce personnage est ma nécromancienne dans une partie de Donjon&Dragon.  J'ai commencé à modifier certain trucs pour tenter de l'impregner de l'univers d'Inwilis, mais je suis consciente que j'ai encore pas mal de peaufinage à faire pour qu'elle soit totalement intégrée.  Alors je te remercie de m'avoir donné tout ce qui clochait, je vais pouvoir m'atteler à reconstruire son histoire de façon plus cohérente ^^ 

(Et j'ai horreur des personnages tout-puissants/pas de faiblesses/pas de défaut Razz  Personellement, j'ai toujours trouvé que ça manquait de personnalité ce genre de demi-dieux)

Et j'ai réédité ma fiche (en espérant que cette fois est la bonne Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 598
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Ven 18 Sep - 21:41

Oh oh ! Une vraie rôliste ! (parce que bien sûr, les faux rôlistes existent... XD)

Je suis consciente aussi que Inwilis est un gros morceau, et t'en fais pas tu auras le temps de t'habituer, et de t'habituer aux avalanches d'éditions et de MAJ que je sors parfois.

Et je pleurerais presque de joie en lisant ton opinion sur les demi-dieux XD mais je digresse !


Cette fois est en effet la bonne ! C'est bon pour moi ! Te voilà officiellement validée !

Bienvenue et surtout bon jeu en Inwilis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Sherilyn Hale
Noble
avatar

Peuple : Dunpeal
Second(s) Métier(s) : Artiste peintre à ses heures
Nombre de messages : 47
Localisation : Peu importe votre rang ou votre condition, du moment que vous me plaisez.
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Sam 19 Sep - 7:54

Du sang neuf à Cemenwin ! Je pense que vous vous y plairez !

Bienvenue en Inwilis !


Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valas
Mercenaire
avatar

Peuple : Eldarin
Nombre de messages : 345
Localisation : Vous saurez où me trouvez quand vous aurez besoin de mes services...
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Dim 20 Sep - 3:19

Bien le bonjoir et bienvenue parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranea Myndil
Nécromancien
avatar

Peuple : Eldarin, métissée Drow
Second(s) Métier(s) : Guérisseuse
Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/09/2015

MessageSujet: Re: Aranea Myndil, Passionée de dissections   Dim 20 Sep - 3:36

Merci pour l'accueil! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aranea Myndil, Passionée de dissections

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aranea Myndil, Passionée de dissections
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Soyons passionés faisons du RP! [TERMINER]
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» L'Aranéa à pattes rouges
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: