AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Ven 2 Mai - 23:46

-Alors euh... enchantée Jacob.

Cette fois-ci Sachiko tendit sa main, en signe d'amicalité profonde. Avec un sourire désarmant, et une légère remise en place de la jupe et du tablier, avec l'autre main. La brune aubergiste se sentait un peu gênée, mais sans l'être vraiment, rien qu'en restant ici, elle en avait vu plus que certains voyageurs, ça n'était donc pas peu dire.
C'était quand même la première fois qu'elle invoquait quelqu'un, par inadvertance, et encore moins sans avoir la moindre idée de la façon dont ça s'était produit.
Une fois la poignée de mains faite, elle explica avec son éternel sourire à Jacob :
-Vous ne me dérangez pas, je viens de finir mon service, je me préparais à manger pour moi, alors si vous avez faim, je peux bien cuisiner pour deux, ça me dérange encore moins, et puis l'heure tardive... question d'habitude, la Racine Rouge n'est jamais réellement fermée. Je vous propose de manger, ou de boire un verre hein, et que nous fassions connaissance, un homme qui tombe dans ma cuisine, c'est pas tous les jours qui ça m'arrive...

Sachiko eut un léger rire, et invita Jacob à s'assoir sur une des chaises de la cuisine, en attendant qu'elle finisse de faire son dinner tardif à elle, et à lui.
-C'est quand même bizarre... vous avez dit Fendassë ? C'est pas si loin que ça... mais j'espère que vous n'étiez pas en plein milieu de quelque chose d'important... parce que là...



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Mer 7 Mai - 18:48

Il lui avait serré la main avec amitié et un grand sourire, elle était assez aimable, il avait bien attérit dans la bonne auberge, et peu importait comment en fait, il était entier alors... Enfin... Il n'avait pas regardé partout, partout, présence féminine oblige... Il faudrait qu'il vérifie au cas ou, on n'était jamais trop sur dans ce genre de situation...
Elle lisait dans ses pensées, un bon repas ça n'était pas de refus, ni un petit verre, surtou, il devait l'admettre, en si charmante compagnie. Il réprima un petit rire lorsqu'elle fit remarquer qu'un homme aterrissant dans une cuisine n'était pas chose courante, il accepta l'invitation et se posa nonchalament sur une des assises.

-Oh non, ne vous inquiétez pas, vous m'avez "appelé" au bon moment, la personne qui s'occupait de moi venait de finir son travail. Travail fait avec soin, même si de moyenne qualitée, ce qui était un peu dommage. mais je peut vous dire que ça m'a fait un bien fou... J'ai été delesté d'un poids écrasant qui était là depuis tant de temps que j'était complètement obsédé par lui... On m'a littéralement soulagé...

C'est vrai que cette guérison l'avait bien remit, il pouvait bouger le bras sans que cela lui fasse mal. Mais, saisissant quelques secondes après la fin de sa phrase, l'aibiguitée qu'elle dégageait, il reprit rapidement la parole en montrant son bras, de peur que l'aubergiste ne le prenne pour un énooorme pervers libidineux.

-Oui, cette blessure était un poids énorme, ne plus pouvoir faire un mouvement sans que ça me transperce. Le guérrisseur qui m'a soigné n'était pas un virtuose, virtuose, mais il s'est bien appliqué à faire son travail quand même... En tout cas, j'accepte de bon coeur l'invitation à manger, et aussi l'invitation à mieux nous connaître, je n'aterrit pas dans une cuisine tout les jours moi non plus.

Il termina sa phrase sur un grand sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Ven 9 Mai - 18:54

Sachiko sourit largement, pendant que Jacob s'expliquait et qu'elle mettait un pansement autour de son doigt. La blessure laissait une belle cicatrice en tout cas. Elle reprit son hachage du gingembre, tout en regardant si sa poêlée de fruits de mer n'avait pas cramée, c'était bon, coquilles saint-jacques énormes et fraîches de ce matin, ou plutôt de la nuit d'aujourd'hui, tout droit venues de Fendassë, moules, crevettes qu'elle avait décortiquées, morceau de poissons divers, elle ajouta un peu de gingembre dessus, rangeant le reste dans un pot fermé par un bouchon de liège. Elle remua le tout, en les faisant sauter d'un tour de main assuré, elle ajouta la crème fraîche, pas trop épaisse.
-J'espère que vous aimez le poisson et ce qui vient de la mer...
Il y avait aussi des morceaux de carrottes et de poireaux, et des pousses de bambous.
Elle sortit deux couverts et les installa, elle refusa l'aide de Jacob, tout en lui disant de se servir du riz qu'elle déposa sur la table, et si il pouvait la servir. Sachiko termina sa préparation et la posa sur un torchon avec la cuillière en bois dedans pour se servir. Elle déboucha une bouteille de cidre, et servit Jacob avant de servir.
-Je suis au moins soulagée de ne pas vous avoir interrompu au milieu de quelque chose d'important, le guérisseur devait tout de même être bon pour laisser une trace aussi mince. En tout cas, bienvenue à Nargothrond, la ville des Cavernes, et bon appétit, j'espère que vous aimez, si non j'peux vous faire autre chose. On se croirait vraiment dans un livre murmura-t-elle pour ajout.

Elle et sa croyance en l'amour, alors qu'on cherchait à lui mettre la main au panier à longueur de journée, ça pour sûr, elle en donnait des coups de torchons, ou de spatule en bois. La fey avait aussi à faire avec des récalcitrants dans sa guilde, de ceux qui considèraient les femmes comme des bêtes de sommes au service de l'homme, et oui de tels arrièrés existaient encore. Jacob ne semblait s'émouvoir qu'une femme puisse avoir du potentiel magique. Elle avala un peu de riz accompagné de ses fruits de mer en sauce, c'était bon.
-Bon, pour être honnête, une fey ne devrait avoir de capacité d'invoquation d'homme dans une cuisine, mais finalement ça me fait un peu de compagnie... En général je mange toute seule, après les clients, ou pendant le service. Vous avez déjà visité la région non ? Vous sembliez connaitre la distance qui sépare la ville de Fendassë...



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Ven 16 Mai - 19:16

Il regardait l’aubergiste s’activer avec classe et dextérité dans sa cuisine. Franchement, il n’avait jamais vu quelqu’un bouger aussi vite et faire la cuisine avec autant de rapidité. Les odeurs alléchantes finirent de le mettre en appétit et il fut impatient qu’elle ai fini pour pouvoir y goûter. Néanmoins, même avec son assiette devant lui il ne mangea pas, poussé à répondre aux questions de Sachiko, ce qu’il fit de bon cœur.

-J’aime beaucoup, tout ce qui viens de la mer. J’adore. Que ce soit bateaux, chants, nourriture, nœuds marin objets, etc. J’ai vécu, à mon grand désespoir quelques fois, sur un bateau pendant les trois quarts de ma vie. Un bateau pirate, gouverné par mon paternel, capitaine James Mussel… Le plus pitoyable et saoulard de capitaine que je n’ai jamais vu de toute ma vie. Et le pire père que l’on puisse jamais rêver. Depuis mes trois ans il me trimballe à bâbord et à tribord pour aller chercher des trésors, se saouler, aller voir des dames de compagnie fort douteuse, fuir les autorités, repiquer d’autres choses. Il m’a sûrement fait faire plus de 30 fois le tour de tout les ports existant, et je commence à les connaître par cœur à force, il se fait voler son bateau une demi douzaine de fois et à chaque fois ça a été Allez viens fiston on va chercher mon bâtiment et alors on se retrouvait tout les deux dans une barque Empreintée qui prenait l’eau à ramer comme deux pauvres idiots derrière un navire faisait de 120 nœuds par vent frontal. Miraculeusement entre deux voyages je réussissais à mettre pied à terre suffisamment de temps pour pratiquer ma magie et passer faire un bref coucou à ma mère, alchimiste d’état. Madame Cristana Lazarus. Je ne m’étalerais pas sur elle, elle n’a jamais voulu que j’en sache trop sur elle et puis je ne suis même pas sur qu’elle soit mieux que lui. Je me demande même comment ils ont réussit à se connaître, elle haïssait tout ce qui se rapporte à l’eau, elle était carrément hydrophobe, et lui il passe sa vie dans les bars des quais et sur la mer… Enfin. Je suppose que ce long monologue de ma part m’a permis de répondre à vos deux questions, je suis déjà venue dans cette ville, même si j’avoue que je ne connais pas tout, et j’aime tout produit venant de la mer.

Tout en disant avec un grand sourire sa dernière phrase, il prit une fourchetée de son assiette en prenant grand soin de mettre de tout, ce qu’il eu du mal avec la variété de met présent dans son assiette. Il porta le tout en équilibre instable jusqu’à sa bouche et n’en renversa pas une miette. Au bout d’une demi seconde, il poussa un long Mmmmmh ravi et emballé. Il avala et reprit une autre bouchée avant de dire.

-De tout ce qu’ai j’ai bien pu manger ou qu’on m’ai cuisiné, c’est le meilleur plateau de fruits de mer que je n’ai jamais eu le plaisir de manger ! C’est succulent. Il faudrait m’invoquer plus souvent Sachiko.

Il lui adressa un sourire encore plus grand et s’attela à la tâche de terminer son assiette sans renverser le moindre grain de riz par terre, ce serait un péché, quelque chose de si bon. Il mangeait d’une manière entre la bienséance et l’avidité. Et une fois le repas mâché et avalé, il prit un verre d’eau histoire de Faire glisser le tout et se racla un peu la gorge. Quelques grains de riz restaient collés sur le coin de sa bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 17 Mai - 0:47

Allen était monté dans sa chambre déprimé pour une raison inconnu , il avait juste regardé une Sachiko aux anges qui parlait avec un autre homme ....
Il n'arrivait pas a comprendre ce qu'il lui arrivait a ce prendre la tête pour sa .....

Bon voyons ma blessure .... ah ? Elle est guérie ? Bah tant mieux ! Bon il faut que je prépare cette chambre car elle n'a pas du servir depuis un petit moment ....

Allen secoua les draps dont une assez grande quantité de poussière y était déposé , bien sur il n'oublia pas d'ouvrir la fenêtre avant puis il mit sa valise de vêtement de rechange sous le lit .

Voila , première partie fini ! Ensuite il faut regarder où le sol est plus résistant histoire de faire mon entraînement sans problème sinon Sachiko me tuera ....

Allen vérifié le sol mais par accident il mit un peu trop de force dans sa main et l'on put entendre un petit " Crack " signifiant qu'il avait fait un trou dans le sol de sa chambre , heureusement le trou était petit .

Il posa la chaise dans la zone qu'il avait jugé solide puis il enleva sa chemise ensanglanté et regarda la boite de soin qui était sur son lit , Il fallait la rendre a Sachiko mais comment faire sans la gêner ? Une idée lui vint a l'esprit , il allait devoir faire une acrobatie ou deux pour déposer la boite de soin a l'endroit où il se trouvait .

Allen se pencha par la fenêtre puis fit en sorte de pouvoir rester les pieds coincés dans les coins de la fenêtre de sa chambre et ouvra la fenêtre de la salle principale discrètement puis regarda où se trouvais l'endroit où se rangeait les soins mais ne put s'empêcher de lancer un regard meurtrier au gars en face de Sachiko puis cacha ses pulsion meurtrière sinon il serait découvert , il lança la boite mais par malheur elle glissa au dernier moment des mains d'Allen et alla se loger sur la tête au gars en face de Sachiko , il ne s'agit en aucun cas d'une vengeance ou d'une tentative de meurtre .

Pour finir sa journée il fit une acrobatie pour remonter dans sa chambre et alla s'installer sur son lit pour dormir .
Revenir en haut Aller en bas
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Sam 17 Mai - 12:20

L'aubergiste écouta attentivement les explications qu'il lui donnait, buvant ses paroles, sentant aussi pas mal d'amertume. La fey se sentit un peu gênée, elle, elle avait eu une enfance heureuse, et pas trop de problèmes, du moins, les problèmes étaient venus après, quand elle avait reprit l'auberge, elle avait dû apprendre à se faire respecter.
Sachiko entendit divers craquements, mais n'y prêta pas attention, l'auberge étant construite dans une racine d'une taille invraisemblable, qu'on retrouvait un peu partout dans la ville, le bois craquait souvent. Sauf, qu'elle sursauta et failli tomber de sa chaise quand la trousse de secour percuta Jacob en pleine poire, faisant voler les grains de riz qu'il avait autour de la bouche. L'aubergiste était debout, regardant la fenêtre, la boîte était venue de ce coté.
Intriguée elle se gratta l'arrière de la tête, avant de réaliser que Jacob avait dû avoir mal. Elle sursauta, contourna la table, et se mit à secouer le pauvre mage.
-J-jacob-san ! Est ce que vous allez bien ?!
Pour le coup, ce qui l'avait frappé allait servir à le soigner. Elle ouvrit la trousse de secour qui avait percuté le coté du visage, et regarda Jacob.
-Je suis désolée, je sais pas ce qui c'est passé ! Ni comment elle a pu atterir l-...
Elle percuta qu'au desus, il y avait la chambre qu'elle avait donné à Allen. Oh. Sachiko n'était pas bête, juste un peu déjantée, elle avait bien vu ce qu'il y avait dans les yeux dépareillés du jeune exorciste. Mais, elle, elle ne le voyait pas comme ça, c'était beaucoup plus un ami qu'autre chose, et pas une personne qui pourrait être potentiellement son prince charmant. D'autant plus, qu'Allen cassait beaucoup de chose avec son pouvoir incontrôlable, et il s'énervait souvent très vite pour peu de chose. Un tempèrament qui manquait un peu de maturité. Elle l'aimait bien, parce qu'il lui arrivait d'être calme, et d'arrêter de toujours vouloir s'entrainer. Elle détestait aussi qu'il essaye de la protéger, elle était grande, et elle n'avait eu besoin de la protection de personne pour se hisser jusqu'à la position qu'elle occupait alors.
Elle aida Jacob à s'assoir, vu que lui, il était vraiment tomber de sa chaise.
-Gomen, je vais soigner ça...



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 17 Mai - 17:59

Deux secondes après s'être raclé la gorge, Jacob se retrouva le postérieur par terre à la suite d'un grand choc sur le coté de la tête par une chose qu'il n'eu pas vraiment le temps de voir. Avec un mal de crâne et mal mal de séant, il resta sonné sur le sol. Il n'eu pas le temps de reprendre le quart de ses esprits qu'il fut secoué par Sachiko qui avait l'air assez inquiète. Ca lui fit reprendre conscience du monde extérieur plus vite qu'il ne l'aurait cru et il réussit à parler.

-Aï-euh...

Mettant une main là où eu lieu l'impact, le mage pu se rendre compte que la boîte, ou plutôt la force l'ayant lancée sur lui, n'y était pas allée de main morte, il y avait du sang. Jacob lui même n'avait aucune idée de ce qui avait lancé cette chose mais on devait lui en vouloir, pourtant il venait à peine d'arriver ici... C'était lui où le sol n'était pas très stable ? L'aubergiste l'aida à se relever et à se remettre sur sa chaise. Se fichant de bienséance et étant un peu trop dans les vaps pour se souvenir de la signification du mot politesse et peut-être du sens du des mots amour propre, il s'accrocha à l'aubergiste qui l'aidait comme si sans elle il ne pouvait plus vivre. En fait sans elle il tomberait. Il devait avoir l'air pitoyable, ridicule, mais dans ces moments là on s'en fiche pas mal... Il réussit néamoins à sourire à la jeune femme, qui était si craquante inquiète.

-Ce... C'est pas vôtre faute... Vous excusez pas... J'ai eu pire. Et puis vous ètes là pour prendre soin de moi et de savoir ça me fais me sentir déjà beaucoup mieux. Deux pansements et peu de pommade et c'est fini. En tout cas vous ètes ravissante quand vous vous inquiétez Sachiko-san.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Lun 19 Mai - 19:14

Sachiko temponnait la tampe sanguinolante de Jacob, l'air toujours inquiète, avant de voir que c'était totalement superficiel, et de se rappeler que le front était un endroit qui saignait beaucoup, comme l'acarde sourcilière. En général la tête, c'était sanguin. Elle avait ouvert la boîte, et fouiller dedans, en virant la moitié du contenu par terre pour trouver les lingettes imbibées de désinfectant.
-Attention... ça risque de piquer un peu.

L'aubergiste appliqua doucement la lingette, avant d'y aller franchement, pour tout nettoyer, collant violement sa jambe pour maintenir Jacob, parce qu'effectivement, ça devait piquer, et pas qu'un peu. Elle termina d'essuyer avec un morceau de coton propre. Avant de coller un pansement sur la plaie, orner d'un coeur rose, tout à fait charmant, ça aurait pu être pire, elle en avait avec des motifs comme des vaches ou des petites flèches de quincy. La fey déposa un petit baiser sur le pansement, avant d'enlever sa jambe, indécement passée en traver du buste de Jacob.
-Voila !
Sachiko referma la boîte après avoir rammassé ce qui était tombé par terre. Elle jetta lingette et coton sur les cendres rouges de la cuisinière, qui se ravivèrent pour les brûler efficacement. Elle rangea la boîte avec les trois autres sous l'évier. Et oui, l'aubergiste n'en gardait pas qu'une seule, il en avait un peu partout dans l'auberge, notament dans les salles d'eau attenantes aux chambres. C'était une grande prudente, sauf en amour.
-Vous étiez sincère en disant que j'étais ravissante en étant inquiète ?
Elle papillona des yeux, avant d'éclater de rires.
-Vous êtes gentil Jacob-san.



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Mer 21 Mai - 19:24

Il n'eu même pas le temps de dire le moindre mot concernant l'avertissement de l'aubergiste qu'une jambe, fort jolie d'ailleurs pensa-t'il, lui barra le torse pour lui éviter de bouger. Sachiko avait eu raison de mettre cette jambe d'ailleurs, il aurait bien fuit sous la sensation désagréable de picotement du produit desinfectant. Mais il tint bon et se contenta de se détruire la langue à force de se la mordre. Il était pas douillet pour deux ronds, mais là, deux blessure en moins d'une journée, toutes les deux guéries par des méthodes qui font pas du bien. Il sursauta plus d'une fois et ce malgré le contrôle qu'il tentait de s'infliger.

Après un, ahem, joli pansement et un bisou agréable, la jambe. Il tripotta un peu la blessure couverte, en faisant une petite moue pas très sûre, mais ne fit aucun commentaire sur la couleur du pansement, si ça faisait plaisir à l'aubergiste il allait pas gâcher ça. C'est alors qu'elle se tourna vers lui en battant des cils à la vitesse de la lumière et avec une question tout à fait adorable. C'est avec un autre de sessourire qu'il lui répondit le plus sérieusement du monde.
-Oui, j'étais tout à fais sérieux. Vous ètes ravissante inquiète, ça donne presque envie de se reblesser pour ça, mais je dois l'avouer vous ètes encore plus belle avec un grand sourire comme celui là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 11:06

-Eh ! Je ne pense pas que ça vaille la peine de se trimballer avec un deuxième pansement ridicule sur le front.

Sachiko éclata de rires, se moquant donc ouvertement de Jacob, les joues un brin rougies par l'avalanche de compliments. Elle s'essuya machinalement les mains sur son tablier, avant de rassoir pour terminer son assiette.
-Dîtes... vous comptez faire quoi maintenant que vous êtes là ?

Non pas qu'elle espèrait qu'il reste longtemps, mais elle aurait bien besoin de quelquu'un, avec Allen dans l'auberge, il risquerait d'y avoir de la casse, elle aurait besoin de soutient. Même si elle doutait qu'il voit Jacob d'un bon oeil, parce que visiblement l'attaque de la boîte était forcèment due à quelqu'un, et la seule personne ayant pris la trousse de secour, c'était Allen. Elle ne s'inquiètait pas trop, l'exorciste avait toujours ce genre de comportement quand un homme s'approchait trop d'elle. Mais très sincèrement, pouvoir dormir quelques heures de plus, en sachant que l'auberge est entre de bonne main, serait un luxe qu'elle adorait avoir.
Elle dormait peu, à peine quatre heures parfois, et elle ne prenait pas beaucoup de repos, les gens affluent constament à Nargothrond, et son auberge était de celles qui étaient les plus visibles en ville. Elle avala avec rapidité le reste du contenu de son assiette sans en mettre partout, un miracle avec du riz en sauce.



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 24 Mai - 12:50

Le mage se joignit à l'aubergiste lorsqu'elle éclata de rire, même si elle se moquait de lui, ce n'était pas méchant du tout. Elle avait le rouge au joues, sûrement sensible à ses compliements qui n'étaient que véridique. La question posée par la suite le laissa sans réponse. L'aubergiste ne l'attendis pas vraiment, commençant à finir son assiette.

-Et bien....

Il se gratta l'arrière de la tête, avec tout ça il n'avait même pas réfléchit à ce qu'il allait faire. Franchement, rester ici ne lui daiplaisait pas du tout, mais il ne songeait pas à rester gratuitement non plus, mais il était raide niveau argent ces derniers temps. Et puis surtout, il faudrait que Sachiko soit d'accord pour le garder. Après tout il n'avait rien d'autre à faire, et puis se séparer d'une jolie demoiselle comme elle, si gentille en plus. Elle avait fini de manger, il devait avoir passé suffisament de temps à réfléchir, voire trop de temps. Un peu confus, mais gardant une bonne maîtrise de voix, il regarda l'aubergiste qui devait avoir un don pour ne rien avoir autour de la bouche après un plat en sauce.

-Pour être franc, je n'ai pas vraiment d'idée sur quoi faire. Déjà quand je suis allé voir le druide, je n'avais pas idée de ce que j'allais faire par la suite. Je pensais rester ici, quelques jours, mais je dois avouer que je ne pense pas avoir suffisament pour payer plus d'une seule nuit. . .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 27 Mai - 3:36

Alexander ouvrit la porte de l'établissement avec délicatesse. La route avait été longue et il était bien content d'être arrivé dans cette charmante auberge. Leurs chevaux, à lui et à Nemu avait été confié à un jeune palefrenier pour quelque sous de cuivre. Alexander avait la mine enjoué et semblai de bonne confiance, il n'aurait donc pas l'air d'un habitant du sud comme le soulignait Nemu. L'Aubergiste semblai être en pleine conversation avec un clien, aussi le capitaine décidât-il de ne pas la déranger. S'aseyant à une table près d'une fenêtre, Hale apprécia les chaudes caresse du feu qui brulait dans l'âtre non loin. Il lésât tomber son sac de voyage sur une chaise avoisinante et regardat avec une touche d'émerveillement l'architecture du bâtiment. Le Capitaine soupirat, plus le temps passait plus il devenait docile et perdait de sa cruauté... il se voyait maintenant sourire comme un gamin à la moindre chose qu'il découvrait. Nemu s'assit face à lui, il la fixa dans les yeux un long moment puis baissât le regard. Que pouvait-il se permettre de lui révéler? Il se donnerait le temps di pensé. Il attendrait l'aubergiste et demanderait poliment deux chambre pour la nuit ainsi qu'un repas.
Revenir en haut Aller en bas
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mar 27 Mai - 22:09

Nemu n'avait pas été mécontente d'arriver. Traverser la Clef des Voûtes fut un grand moment pour elle, la citée des Cavernes tenait les promesses que les rumeurs et histoires répendaient sur son compte. Entre roches scintillantes, et racines énormes d'un arbre dont Nemu n'imaginait même pas la taille, il y avait une foule de gens, malgré le fait, que la lumière des cristaux, faible, indiquait que dehors c'était le crépuscule.
La Racine Rouge, était une des nombreuses bâtisses creusées à même les racines présentes dans la ville, une auberge accueillante. Alexander confia leurs chevaux à jeune apprentit qui s'empressa de les mener à l'écurie.
Quand la porte fut poussée une bouffée d'air chaud accompagné d'une odeur de nourriture les accueillit. Nemu apprécia le délice. Artificielle, elle ne ressentait pas moins les choses comme tout être doué de perception. Elle suivit Alexander, qui lui aussi regardait l'architecture spéciale de l'auberge, et la table près du feu lui paru effectivement un très bon choix. L'aubergiste était une brunette assez mignone, qui discutait avec un homme blond. Nemu se déchargea de sa gibcière, et s'intalla en face d'Alexander. Elle prit un moment pour tout regarder, s'appercevant en suite que le capitaine de la légion noire la fixait. Ses yeux sombres n'exprimèrent aucun surprise, ni gêne, elle se contenta de lever légèrement les soucils.
Les moments de révèlations n'était peut être pas encore arrivé. En attendant, toutes les bonnes odeurs qui arrivaient à ses narines, lui donnèrent faim.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Mer 28 Mai - 15:41

Sachiko sourit à Jacob.
-L'argent n'est pas vraiment un problème, et si vous tenez tant que ça à payer, restez travailler ici quelques temps, j'aurais besoin d'un peu d'aide. Je suis habituée à gèrer l'auberge seule, on vient me donner un coup de main quand je fatigue trop, et je crois que j'aurais besoin de pause plus longue la nuit... juste quelques heures de sommeil en plus.

La clochette de la porte sonna, elle savait qu'elle aurait dû fermer, mais comme à chaque fois, elle pensait aux gens qui arrivaient tard en ville, et comme lui prouver qu'elle avait raison, un couple entra, les traits tirés.
-Je reviens, s'exusa-t-elle au près de Jacob.
Elle remit correctement son tablier, et rajusta la coiffe dans ses cheveux, avant de se diriger vers les nouveaux arrivants à la mine assez sombre. Enfin, toujours moins sombre que celles des harpies qui venaient tous les jours boire un thé à la bergamote avec des petits gateaux au miel.
-Bonsoir, bienvenue à l'auberge de la racine rouge, pardonnez moi de vous avoir fait attendre, qu'est ce que je vous sers ?



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 3 Juin - 1:45

Alexander sourit, il ni avait aucun retard, c'était plutôt eux les client incommodant.

- Bonjours Mademoiselle, pardon pour l'heure tardive mais la route à été longue... Je prendrait deux chambre et deux repas s'il vous plaît!

Alexander sourit sincèrement à leur hotesse. Il lésât Nemu commander, puis du tac-au-tac se décidat à parler quand l'aubergiste parti en cuisine.

- Que peu tu me dire à propos de l'épée de vérité?

Un sourire étirat largement les traits d'Alexander. Si Nemu était habitué au questions les plus étranges, celle-si devrait la surprendre. Il attendit la réponse, se servant du silence pour ce verser un ver de vin avec la bouteille que la charmante serveuse leur avait apporté.
Revenir en haut Aller en bas
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mar 3 Juin - 8:57

Nemu demanda ce qu'elle avait en cuisine, pour éviter de déranger l'aubergiste qui semblait avoir une terrible envie de dormir. Autant l'aubergiste sympatique était très jolie, autant la question d'Alexander la fit revenir à la réalité.
Elle fronça les sourcils. L'épée de Vérité. Il y avait eu des documents classés confidentiels dans le centre de recherche de sa division à Alatairë, et dans les vieilles ailes inhabitées du chateau, il y avait de vieilles tapisseries avec cette épée mentionnée dessus, et pas forcèment en bien. Mais Nemu n'avait pas pu tout comprendre, les couleurs et les fils étant très abîmés, comme si on avait voulu effacer cette partie de l'histoire. Elle avait poussé ses recherches aux autres tapisseries, mais mis à part dans les ailes inhabitées où on reléguait les vieux meubles et donc vieilles décorations, et donc tapisseries, le reste de ces dernières étaient purement décoratives pour le reste du chateau. Même dans les archives il n'y avait rien. Non pas qu'elle aurait voulu à tout prix savoir ce que c'était, mais Nemu avait au début de sa non captivité, dévoré la plupart des ouvrages de chateau Rahl.
Regardant de nouveau Alexander, elle finit par répondre, après que l'auberge ait déposé leurs deux assiettes, de riz et de fruits de mer en sauce, d'après ce qu'elle voyait.
-Pas grand chose, à vrai dire... quasiment rien.

Les tapisseries avec le nom et l'épée mentionnés certes, mais toutes informations avaient été impossibles à tirer, parce que Nemu n'avait pas compris la langue écrite dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mer 4 Juin - 4:07

Quasiment rien? c'était la réponse qu'il s'attendait à recevoir pourtant il avait espérer plus... Le capitaine poussa du bout de sa fourchette tout les fruit de mers de son assiette les séparant du riz. Alexander n'avait j'aimais vraiment apprécier, mais il ferait l'effort di gouté. Il prit une petite boucher qu'il goutâ du bout de la langue et fut étonner du goût. Ce n'était pas mauvais. Hale déposât sa fourchette, s'épongeat à la manière des noble le coin des lèvre à laide d'une serviette puis prit une grande respiration. Il avait une histoire à raconté ;

- À une datte non déterminer et à un moment sombre de l'histoire, les premier seigneurs Rahl, tousse des adepte de la magie Additive firent une découverte. Dans une piece célées d'un chateau bâti par les plus puissant sorcier de l'histoire, il découvrirent une épées. Faite d'un matériaux inconnu, elle est le fruit de la magie soustractive et Additive combiner pour devenir une arme magique! Une relique! Cette arme, puissante pouvait dominer des nation aux nom d'une seul condition la vérité. Qui conque manie cette arme doit être pure de cœur et d'esprit, un défenseur du bien, un Sourcier. Se qui n'est pas notre cas, car nous gents du sud comme vous le dite sont représenté dans les comptes pour enfant comme les méchants. Se mots à l'apparence banale et qui sonne si ridicule est pourtant si lourd de sens et si vrai. Récemment j'ai comprit que j'était un méchant, que la légion avait été corrompus de ses origines et que mon seul but était de vivre pour le sang! Pourtant seul la paix apporte l'harmonie, seul le chant des oiseaux et les rayons du soleil peuvent tué les ombres, les méchant, nous! On ne dit pas à dieu à un mort simplement pour le mettre en terre ensuite et l'oublier! On doit le pleurer, et chanter ses louanges. J'aime Marquise, mais nous ne sommes pas fait du même bois... Certain dirons que je suis fous, mais je crois avoir trouver un sens à ma vie. Je veux voir l'aube se levé, sentir le ciel pastel réchauffer mes pas sur un jour nouveau et paisible que j'aurais aidé à façonné. Je veux apprendre à pleurer, à vivre et à sourire dans la vérité! Mais pour cela, un sourcier devra naître et combattre les méchants. Voyés-vous il y à des millénaires de ca, quand les derniers bastions de la paix tombèrent, l'équilibre entre la magie soustractive et Additive se brisa. L'épées de vérité fut corrompus, empoisonner par le mal et utiliser pour semés la terreur par ceux là même qu'elle combattait. Ensuite elle fut perdu et oublier de tous, seul quelque écris demeures et il sont écrit en Haut-D'Haran une langue morte de puits plus de milles ans. Aujourd'hui, la légende de l'épée de vérité renaît! Au fruit de Quatre ans j'ai réussit à apprendre cette langue grace à un amis, mort. Je sais comment remettre l'équilibre en jeux... Je veux ramener au mortel cette arme divine.



- Ah, j'oubliai votre ordre de mission, sachez que je n'ais jamais partager le lit d'une autre femme que Marquise et je n'en ait pas l'intention! C'est donc que vos ordres de missions ne tienne plus!

Alexander eu un sourire sans joie.


Dernière édition par Alexander Hale le Sam 4 Juil - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mer 4 Juin - 14:12

Nemu écouta attentivement Alexander, elle comprenait pourquoiu elle n'avait pas pu en savoir plus. Seulement la tirade sur Marquise fit qu'elle eut du mal à s'empêcher de sourire. La shinigami finit par éclater de rires quand il défit avec élégance et tact -ahem- une partie de l'ordre de mission.

-Pardon, fit-elle en s'essuyant les coins des yeux, vous étiez tellement sérieux et moi je me mets à rire. Sans vouloir me moquer de vous Alexander Hale, croyrez-vous réllement que Marquise en ait terminé avec vous ? Si je puis m'exprimer ainsi... Elle est presque comme la mère que je n'ai jamais eu, aussi, faire quoique ce soit dans un lit avec vous, me semblerez un peu incestueux.
Si Marquise m'a envoyé avec vous, c'est parce qu'elle sait que je tenterais rien, ni ne ferait rien dans ce sens. Pardonnez mon insolence, mais vous êtes un fiéffé imbécile de croire qu'elle ordonerait le décollement de vôtre tête de sa base. Elle vous aime, elle vous a aussi laissé partir sans demander quoique se soit à part que vous reveniez, elle est aussi consciente que vous de vos différences. Pourtant moi je vois surtout un train commun. Vous courrez après une vérité, et elle, elle cherche à protéger ce qu'elle a construit, c'est là sa vérité. Elle ne peut pas choisir entre vous et son monde, parce que l'un des deux en pâtirait, elle vous laisse libre pour vous permettre de vivre vôtre vie sans vous soucier de ce qui risque d'arriver.
Je suis ici pour vous accompagner et vous aider si je le peux, d'ailleurs Marquise a spécifié que vous étiez nul en cuisine et que parfois vous aviez un goût déplorable pour les vêtements, et que si l'envie vous prenez de cuisiner pendant le voyage, je devais intervenir. Pour ce qui est de vôtre opinion concernant le lit, je crois que nous avons la même, je ne me donne qu'à ceux que je choisis et connais, et pour l'instant capitaine, nous ne sommes même pas amis.

Nemu n'ajouta pas que découvrir que celle avec qui vous vous apprêtiez à faire l'amour, n'avait pas de nombril destabilisait fortement, et faisait fuir plutôt qu'aboutir à une éventuelle promesse.
-Pour en revenir à nôtre sujet principal, je comprend maintenant pourquoi je n'ai pas pu déchiffrer les tapisseries, l'épée y était mentionnée en langue commune, mais pas le reste. Je suppose que c'était du Haut d'Haran... Et je suppose également que les ouvrages à Emaine Macha le sont aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Jeu 5 Juin - 1:16

Le capitaine souris de toute ses dents et partit même d'un rire joueur. Nemu avait dévoiler quelques cartes et il en savait plus à présent sur la shinigami. Manifestement Nemu était prompte à l'ironie et impulsive parce qu'elle avait rie et plaisanté sarcastiquement. De plus, le fait qu'elle l'ait appeler Alexander hale et non pas Alexander-sama comme à son accoutumer démontrait se qu'elle pensait de lui. La lettre qu'il lui avait remise à l'intension de Marquise n'était surement plus en sa possession, comme il l'éscomptait. Il espérait qu'elle tomberait entre les mains de la souveraine sous peu. Du reste Nemu semblai mal informer sur son cas, car elle semblait ignorer que de tout les fidèles de Marquise, Alexander serait le dernier à la trahir! C'était plutôt amusant ces petites investigation qu'il faisait dans la vie d'autrui, il pouvait en savoir gros sur une personne qu'il lui était totalement inconnue et Nemu dans l'histoire ne gagnais qu'une caricature maquiller de ses plants ainsi qu'une conjecture erroné de sa personnalité. Le capitaine mordit à pleine dents dans une grosse pomme rouge qu'il avait pris dans son sac de voyage. Savourant le fruit sucré, il répliqua à Nemu sur le même ton qu'elle l'avait fait pour lui;

- Pardonnez mon insolence, mais quand j'ai employé le mots lit je voulait plutôt faire référence aux femmes de "petite vertu"...

Alexander croisa nonchalamment les jambes sous la table, totalement désintèresser de la conversation jusqu'à ce que Nemu lui pose une question ;

- Je part moi aussi d'une supposition et je croie en effet qu'il le sont comme la plupart des livre interdit.

Alexander fini sa pomme puis la lancat avec précision dans une poubelle avant de poser deux pieces d'or sur la table et de se lever.

- Cette conversation à été très instructive, merci à vous!

Sur se, il prit son sac ainsi que sa flute traversière et se dirigeat ver les chambres avec une des deux clé que l'aubergiste leurs avait donné.

- Je doit admettre qu'il est vrai que je cuisine très mal, par contre mes vêtements il faudra en reparler!

Lancat Alexander par dessus son épaule avant de disparaitre dans les escalier. Un fiéffé imbécile? soit... Pour Nemu il en serait un et il s'en fichait! il avait eu sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 5 Juin - 17:18

Nemu avait demandé un thé, se trimballer les jambes à l'air toute la journée n'était pas ce qu'il y avait de mieux pour avoir chaud, mais c'était plus pratique pour bouger. De toute façon, elle ne pouvait pas mourir de froid.
Petite vertue hein... les premiers mois passés dans les camps militaires en tant que prisonnière avait été sa première expérience de ce que pouvait ressentir ses femmes. Elle avait bien été obligée, survivre avait été tout ce qui importait. L'absence de nombril n'ayant jamais posé de problème, ses amants d'une nuit étant en général trop ronds pour s'en appercevoir. Et ses sarcasmes venaient de cette période. Elle avait eu un bon maître, son créateur et capitaine par la même occasion n'avait fait que l'insulter sans cesse, et elle, elle s'était contenter d'obéir toujours et de dire oui, et de l'aimer quand même, malgré les coups et les attaques à répétitions. Un regard qu'elle avait sur sa vie avec le recul, parce que sa vie avec Mayuri Kurotsuchi n'avait été qu'obéissance aveugle, ne laissant aucune place à un esprit critique. Les quelques mois avant d'entrer à chateau Rahl avaient été les pires, mais aussi les plus instructifs de sa vie.
Les doigts autour de sa tasse, appréciant l'odeur et la chaleur qui se dégageaient. Il était trop détendu pour être à sous-estimer, sa réputation n'était plus à faire, et Nemu s'avait à quoi s'attendre.
Si Emaine Macha se révélait inaccessible, restait le centre de recherche d'Alatairë. Elle termina sa tasse, et laissa un pourboire sur la table pour la jolie brunette, avant de prendre sa clef de chambre, et de monter se coucher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Sam 7 Juin - 22:32

Sachiko mangea en silence son dessert avec Jacob, une part de crumble fruits rouges et pommes, avec un peu de crème anglaise. Elle avait servi les derniers clients, et avait fermé, elle aussi devait dormir de temps en temps. Elle avait donné les clefs de deux chambres. Elle était montée vérifier s'il ne manquait rien, avant de redescendre, croisant la femme dans les escaliers.
Elle débarassa la table du couples, et l'essuya rapidement, collant les miettes sur le sol, avant de relever les chaises sur les tables, pour passer un coup de balais. Naturellement, Jacob l'aida à faire tout ça.
-Nee... Jacob-chan, ça vous dit d'essuyer la vaisselle ? Moi je la lave, et vous vous essuyez, juste les verres, et les assiettes, le reste ça peut sécher tranquillement cette nuit... En suite, je pense que retrouver un lit sera un pur bonheur.

L'aubergiste termina avec le sourire, de faire valser son balais et sa pelle, avant de plonger les mains dans l'eau chaude pour nettoyer les quatres assiettes sales, couverts, et dernières marmittes et poêles. Elle fouilla en suite dans le coffre des clefs, et en tendit une à Jacob.
-Chambre 2, premier étage, directement sur la gauche.



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 9 Juin - 12:00

Le mage avait aidé Sachiko du mieux qu'il pouvait, ayant accepté la proposition d'emlpois faites par cette dernière, et dévoré, sans s'en mettre partout (un exploi), le crumble aux fruits offert par la demoiselle. Il lui avait littéralement arraché les chaises des mains lorsqu'elle avait commencée à les retourner, lui disant qu'il allait faire cela pour elle, et ce fut lui qui fit donc toutes les chaises de la salle avec un grand sourire en prime. Il s'était dit, autant commencer son travail le plus tôt possible, et puis même si il ne doutait pas de la force de Sachiko, il trouvait que c'était plus à un homme de faire cela, surtout qu'elle était assez fatigée. Elle virevolta donc entre les tables pour passer le balais et Jacob, une fois son travail fini, lui tenait galament la pelle.
Lorsque le moment de faire la vaisselle fut venu, il attrappa un torchon et essuya tout ce que l'aubergiste lui avait dit d'essuyé, et il les rangea même dans les placards, ayant un peu farfouillé auparavant pour pouvoir savoir où ça se mettait. Il prit la clef tendue par Sachiko et lui sourit, encore.

-Oui mademoiselle -Il se mit presque au garde à vous-. Passez une bonne nuit, et réveillez moi demain matin, en même temps que vous, hors de question de vous laisser faire l'ouverture seule.

Il grimpa les escaliers, et alla dans la chambre qu'elle lui avait indiqué. Une fois à l'intérieur, il ferma la porte, jeta sa veste sur le lit et se précipita dans la salle d'eau pour prendre un long bain anfin de se détendre. Après avoir trempé et s'être lavé bien partout, il sortit et se sécha. Ayant mit seulement un pantalon pour la nuit, il se glissa entre les draps, et sombra bien vite dans le sommeil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Lun 9 Juin - 22:20

Se retrouver dans sa chambre fut un énorme bienfait. Défaisant son uniforme, Sachiko le posa sur le dossier d'un des fauteuils couverts de plaids qui trônaient dans la pièce. En réalité, pièce fort spacieuse, puisqu'elle couvrait une partie de la cuisine, et une autre du magasin d'à coté, c'était presque comme un petit appartement. La salle d'eau attenante était très pratique, tout comme la petite cuisine encastrée dans un recoin. L'aubergiste avait fait une sorte de chambre dans coin, des bibliothèques bondées de livres, avec des étagères prêtes à craquer, masquaient son lit, laissant une sorte de pièce à vivre, avec bureau, petit salon avec cheminée et cuisine apparent au premier regard.
Mais pour l'instant, la fey appréciait fortement la baignoire. Elle se délassait, profitant un peu pour ne penser à rien, enfoncée dans l'eau jusqu'au nez.
Finissant par s'extirper de son bain, elle sécha ses cheveux bruns, avant d'enfiler une tunique trop large pour elle, et de se coucher en s'enroulant dans l'épaisse couette.


Sachiko enfila ses bas, et ses chaussures, elle s'était levée de bonne heure, reposée, malgré quatres heures de sommeil, comme chaque nuit, ou presque. Refermant à clef la porte de sa chambre, elle songea brièvement à réveiller Jacob comme il le lui avait demandé, mais, elle préfèra attendre un peu. L'aubergiste descendit les escaliers de service, attrapa son tablier qu'elle mit rapidement autour de sa taille, et mis les fours à chauffer, avant d'aller descendre les chaises dans la salle, et d'ouvrir. Quelques personnes attendaient déjà, Mistomi leur souhaita la bienvenue plutôt familièrement, puisque c'était en majorité des habitués qui travaillaient très tôt, ou qui justement, finissaient juste de travailler. Elle servit plusieurs cafés, des oeufs à toutes les sauces avec salade ou bacon grillé à ceux qui ne pouvaient pas attendre la livraison de pains frais, qui ne tarda pas. Plusieurs toast furent donc expédier.
L'aubergiste profita d'un moment de répis pour réveiller Jacob, avant de redescendre s'occuper de la salle, et de la tournée matinale, avant les heures creuses du milieu de la matinée.



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Ven 20 Juin - 19:51

Il avait super bien dormit, et justement c'était un petit Hic. Sachiko ne l'avait certainement pas réveillé en même temps qu'elle, pour qu'il fasse jour comme ça, enfin c'était pas un jour très fort, mais pas mal quand même. Elle lui avait dit qu'elle se levait tôt, lui laissant imaginer qu'elle se levait aux aurores, avec le soleil.
Jacob se dit qu'il était un peu tard pour le lui reprocher. Sautant litéralement hors du lit, il s'habilla rapidement, un pantalon noir, une veste beige, un coup sur le visage et il était fin près, à un petit detail près. Il pliat les couvertures et les draps de son lit, écarta les rideaux et entre ouvrit sa fenêtre, voila, là il était totalement près et descendit dans la grande salle.
Il saluat les clients déjà présent, assez impressionné par le fait qu'il y ai déjà autant de monde à cette heure. S'engoufrant dans la cuisine, il se demandait si tout compte fait il allait s'en sortir dans ce boulot... Il aurait peut-être juste a faire la vaisselle ? Enfin, ça il ne le saura que lorsque la belle Sachiko lui dira ce qu'il a à faire. D'ailleurs celle-ci était dans la cuisine comme il l'entendait. Un sourire la saluat.

-Bonjour Sachiko. Alors, qu'est-ce que je dois faire pous ma première journée ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Lun 23 Juin - 23:43

Sachiko finissait les chawanmushi, flan à l'oeuf, quand Jacob fit son apparition.
-Jacob-chan ! Bien dormi ?

La brunette d'aubergiste roula habilement les galettes. Elle se tourna vers deux plateaux qui n'attendaient que d'être pris pour être servi. Sur chaque plateau trônaient quatres bol de riz gluant, quatres tasses avec soucoupes, deux bols de soupe miso, du fromage de soja coupés en carré, et des coupelles avec des petits morceaux de poisson grillé. Elle ajouta les chawanmushi, et regarda Jacob, puis les plateaux.
-Table du fond à gauche à coté de la fênetre, et table près du porte manteau de l'entrée.

Elle eut un sourire.
-Prenez le temps de grignotter un peu entre deux services, les matinées sont très longues ici.
Sachiko ajouta rapidement avant que Jacob ne les emporte, deux coupelles pour mettre le thé infusé.
-Et si ça ne vous gêne pas, vous pourriez prendre les commandes aussi, s'il y en a ? Onegai.



Le Menu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Royaume de Nargoryth :: Nargoryth des Cavernes :: La Racine Rouge-
Sauter vers: