AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Mer 21 Jan - 15:58

Sachiko sentit le danger arrivé, mais pour une fois, Jacob n'était pas visé. Le Fuzetsu s'abattit sur l'auberge. Elle fut reconnaissante à Jio pour éviter que son auberge soit encore détruite. Elle reconnaissait la technique qu'il utilisait, sans pourtant l'avoir jamais vu. Elle avait beaucoup lu dans la bibliothèque de Mindolluin. La fey, en résonnance avec son auberge, sentit la racine protester contre autant de magie. Elle fut incapable de faire le moindre mouvement, elle vit cependant le sort d'Allen, et le plafond exploser.
Elle ferma les yeux. L'enchantement cessa brutalement, et chacun fut de nouveau libre de ses mouvements. Son plafond était intact comme le reste de l'auberge. Sachiko soupira de soulagement, la Racine aussi.
Et puis...
-ALLEN !
Elle repoussa Jio qui le menaçait, elle se demanda ce qui avait bien pu passer par la tête du jeune exorciste.
-S'il vous plait, je suis sûre qu'il ne pensait pas à mal. Ne lui faites pas de mal. Il est parfois un peu intrépide et inconscient. Mais c'est un exorciste, il a quelques abilités spéciales...
Sachiko regarda Allen, comme une grande soeur regarderait un frangin un peu trop dissipé.
-Explique toi, et excuse toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 27 Jan - 21:28

Veuillez m'excuser ! Mon oeil m'avait montré une énergie démoniaque et une aura angélique sortir de ce monsieur mais maintenant que j'ai vu le Fuzetsu je comprends tous ! Après de longue recherche mené sur un membre de la guilde du mana et sur des livres maintenant introuvable dans tous Inwilis je peux affirmer que vous êtes un Flame Haze ! Mais c'est vraiment rare de voir quelqu'un d'autre que Shan....

Le visage d'Allen montra une expression de terreur , il reconnaissait l'aura d'une personne qui l'avais " pas " très bien traité par le passé et il partit en courant dans sa chambre pour ne pas être blessé par " cette " personne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 27 Jan - 21:46

Shana poussa doucement la porte de l'auberge puis s'avança vers Sachiko et lui demanda discrètement " ce " petit encas .

Sachiko-chan cinq melon pain et un double de la clé de la chambre a Jio , Onegai !

Shana se retourna vers Jio et l'examina quelques instant avant de s'asseoir a une table et d'attendre sa commande mais ce silence l'ennuyais alors elle essaya d'engager une discussion avec lui .

Jio-chan , viens t'asseoir pour que l'on parle un peu et je dois aussi te dire que je vais a partir de maintenant faire voyage avec toi mais ne te méprends pas , c'est juste car je dois te surveiller pour que tu ne fasse pas de bêtise !

Shana était un peu gêné mais pourquoi donc ?!
C'est alors que Alastor prit la parole .

Jio-kun , a partir de maintenant nous allons avoir un entraînement quotidien pour maintenir tes pouvoirs de Flame Haze a leurs apogées cependant tu pourras voir qu'avec le temps tu découvrira de nouveaux style de combat et de sort mais le plus important c'est que tu sois capable de contrôler ton énergie parfaitement sinon tes sorts et styles de combat seront trop faible pour infliger de gros dommage a ton adversaire !

Puis en plus Shana voulait absolument rester avec toi donc cela arrange tous le monde !


Alastor tu n'étais pas obligé de préciser le fait que je voulais rester avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Mar 27 Jan - 22:30

-A-allen-chan ?

La fey se demanda si elle l'avait vexé. Son frère disait souvent qu'elle parlait toujours trop. Elle regarda un peu inquiète l'exorciste remonter au pas de course. Elle se retourna en entendant la porte de l'auberge s'ouvrir.
-Ah ! Bienvenue à la Racine Rouge !
Eh ?
Un large sourire s'étala sur le visage de Sachiko, elle aurait reconnu entre milles le minois qui venait d'apparaître. La commande vient immédiatement, comme à chaque fois.
-Tout de suite Sha-chan, ils sont tous frais en plus. Je suis contente de revoir un des membres de la guilde, ayant bien connu mon père, il y avait longtemps que tu étais venue. Je vais te chercher des meron pan.

Elle disparu comme un éclair jaune dans sa cuisine, sortant du four les pains melons, qui sentaient très bons, lui donnant l'eau à la bouche. Elle en prit un pour elle, et en mit cinq autres dans une petite corbeille. Sachiko retourna joyeusement en salle, attrapant comme demandé, le double de la clef de la chambre de Jio, et déposa le tout sur la table de Shana, qui avait été rejointe par Jio. Elle entendit la tirade de la divinité, nommée Alastor, et ne pu s'empêcher d'avoir un léger sourire.
-Et cinq pains melons, tous juste sortis du four. Et la clef de la chambre de Jio. Tu veux boire quelque chose avec ça Sha-chan ?
La chef de la guilde du mana, n'était pas à Mindolluin, aussi n'avait-elle aucune raison de se comporter comme une chef de guilde face à un des membres. Et puis, Sachiko adorait Shana, qui avait été la première à manger des pains melons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 29 Jan - 10:38

En sentant la magie, il s'était retourné, pensant être visé comme la dernière fois. Etrangement non, ce n'était pas lui. Incapable de bouger quand le plafond explosa, il ne put que regarder. Puis d'un coup, il pu de nouveau faire un mouvement. Il leva les yeux au plafond. Plus rien. C'était comme si rien ne s'était passé. L'un des clients qu'il servait le regardait avec des yeux ronds, comme pour lui demander si il avait bien vu. Souriant Jacob lui assura qu'il n'y avait rien à craindre et lui rempli bien à raz bord sa coupe d'eau de vie. Derrière lui se tenait les explications entre les différents concernés.
S'engoufrant par la porte en même temps que la jeune fille que Sachiko accueillit avec un immense sourire, un hibou -en assez mauvais état- vint se poser sur l'épaule du mage blond. Ne semblant pas dérangé outre mesure, Jacob fini de servir les gens et alla avec le volatile dans la cuisine. Une fois là bas, il se permit de donner de l'eau et un bout de viande, histoire que le pauvre volatile ne tombe pas d'épuisement. Il détacha la missive qu'il avait à la patte ainsi qu'une bousre de cuir, et tout en caressant l'oiseau d'une main, lu l'écriture qu'il connaissait trop bien.

"Salut Junior. Enfin Jacob, je sais que tu n'aimes pas que je t'appelle Junior.

Enfin bref, Je t'écris en éspérant que tu sois encore en vie. Oui parce que ne pas donner de nouvelles, et ce même si on t'écris savoir si tu vas bien, ça donne l'impression de parler à un cadavre. Mais je sais que t'es en vie grâce à ta jolie amie au beaux cheveux d'ébène, elle tu va la voir hein, pas moi, ton vieux père. Enfin, faut dire qu'elle est bien plus belle que moi, et sa voix... Enfin, j'ai du galérer pour la trouver aussi, et elle a eu du mal à cracher le morceau. Donc voila, je t'écris en espérant que toi tu me répondra et me montrera que t'es vivant par toi même, que je sois pas obligé de rechercher quelqu'un qui t'a vu.
Au fait, bon anniversaire, ça te fait dans les 34 ans non ? Qu'est-ce que le temps passe vite... Comme chaque années, je t'envoie directement ton cadeau, vu que tu ne passerais même pas le chercher.

Salut, et réponds moi s'il te plait Jacob.
Ton père.
(Et si tu ne sais plus qui c'est, ce qui expliquerai que tu ne viennes pas me voir à l'auberge.) James Calant Mussel"

Il posa la missive dans un coin, et regarda à l'intérieur de la bourse. C'était de l'argent, comme les autres années, pas mal d'argent. James s'inquiétait toujours pour rien au niveau financier, comme si Jacob ne savait pas se débrouiller seul pour avoir de l'argent. S'assurant que l'oiseau ne dérange pas et ne soit pas à coté de la nourriture, Jacob lui demanda de rester calme et de se reposer avant de repartir. Sa métamorphose lui donnait un degré de connivence avec les oiseaux assez fort. Ayant le droit à un pincement assez gentil sur le bout du nez signifiant la gratitude du rapace nocturne, le nouveau serveur alla s'installer au comptoire, attendant commande, demande de chambres, etc. Il ne se débrouillait pas si mal à son goût.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 5 Mar - 18:16

Sachiko grignotait aussi un pain-melon, après avoir servit la boisson de son choix à Shana, qui maintenant prenait la tête à Jio. Il y avait longtemps que la Flame Haze était venue... La dernière fois qu'elle l'avait vu, Sachiko marchait à peine, son père s'était longtemps entretenue avec le petit bout de femme tout feu tout flamme qu'elle était.
La brownie avait été impresionné par Shana, et ses cheveux l'avait fascinée. C'était un bout de son enfance qui bougeait et parlait devant ses yeux.
Elle fit un tour dans la salle. Apparement Jacob avait su s'occuper de tout, certaines clientes le trouvaient à croquer. Certaines protestèrent en disant que le frère ainé de Sachiko était bien plus mignon avec son petit coté baraudeur. La jeune aubergiste roula des yeux, avant de croiser ceux de Jacob, qui semblait complètement perdu dans un autre monde. Elle eut un sourire, et se glissa sans bruit à coté de lui, grignotant toujours son pain-melon.
-Il semble que vous vous débrouillez très bien Ja-chan ! lança-t-elle en se penchant pour pouvoir le regarder bien en face, vous êtes très apprécié des clientes vous savez...
Elle lui fit un grand sourire, s'amusant de sa suprise, feinte ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Ven 6 Mar - 13:40

Il sursauta unpeu. Pas surpris par le contenu des paroles de Sachiko, mais plutôt parce que perdu dans ses pensées il ne l'avait pas entendu arriver. Elle avait toujours un air joyeux, et avait des yeux pétillants. Lui se sentait... Vieux. Ce qui le faisaits sentir comme ça c'est qu'il avait entendu dire que son vieux avait toujours pas de rides, des cheveux un peu moins denses, mais c'est tout... Beuh.

-Oui certaines me l'ont dit d'une manière plutôt franche. Peut-être trop franche. En tout cas ravie de ne pas avoir fait couler le navire. J'ai pas trop perdu la main.

C'était moins dur que de "s'amuser" à servir une bande d'hommes débauché sur le bâteau de son paternel, et ce que la mer soit calme ou que ce soit la tempète. Il en avait toujours eu marre de jouer les larbins pour James d'ailleurs, mais aider Sachiko c'était plutôt gratifiant et plaisant.

-En tout cas, j'espère qu'il n'y à pas que les clientes qui m'apprécies.

Il lui dé&dia un clin d'oeil amusé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Mer 15 Avr - 0:38

Sachiko se mit à rougir furieusement. Elle avait eu raison dès le début, depuis qu'il était tombé dans sa cuisine.
C'était son prince charmant.
Elle détourna la conversation, gênée, bien que toute émoustillée :
-Je suis contente que tout se passe bien pour vous, l'accueil est plutôt bon ici pour les étrangers.

Elle eut un petit éclat de rire.
-Après tout, nous sommes la citée Refuge de ceux qui fuient, et qui désirent changer de vie. Nargothrond est un cap, que ceux qui viennent du Sud ou du Nord, passent.
La fey soupira, elle aurait voulu pouvoir lui dire autre chose, mais il y avait trop de monde en salle, pour qu'elle laisse libre cours à ses pulsions romantiques.
Jacob avait de la présence, et les yeux de ses dames, et parfois de ses messieurs, lui tournaient autour, se posaient, s'envolaient.
Sachiko le savait. Elle le faisait tout le temps, elle. Alors, ce clin d'oeil, et cette petite réflexion... Si elle avait été assise, son siège aurait pris feu.
Sans aucuns doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Ven 17 Avr - 9:33

-C'est vrai que Nargothrond est bien connu ailleurs pour être l'endroit où on peut tirer un trait sur son passé.

Le mage ne fit aucune allusion, mais, il avait bien vu le joli rouge à la limite du cramoisi passer sur les joues de la jeune aubergiste face à lui. Et là, il eu une pensée qui se matérialisa en son paternel assit à un tabouret avec un verre de rhum à la main qu'il leva en sa direction en lui disant "Hey ! T'as une touche Junior !". Jacob secoua la tête. Oula, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu ce genre de pensées, enfin des pensées qui prenait la formeet la voix de son père. Ca lui donnerait presque des frissons dans le dos.
Dans tout les cas, la fey n'avait pas répondu à sa question, pas directement. Le rougissement et le détournement de conversation étaient suffisament éloquents, mais étrangement, il se demandait si, il n'aurait pas été meiux qu'elle lui réponde franchement, et que ce ne soit pas positif.
Sachiko était mignonne, il la sentait débordante d'énergie et depuis qu'il la connaissait -c'est à dire, euh, 2 jours ?- il pouvait remarquer qu'elle était d'une bonne humeur quasiment à toutes épreuve. Il devait avouer qu'elle ne le laissait pas indifférent, mais il avait... 13 ans de plus qu'elle... Et contrairement à elle, lui n'était pas éternel, ou plutôt sa date de péramption arriverait bien plus tôt qu'elle. N'empêche que... Il titilla le pansement avec un petit coeur rose qu'il portait sur le front, preuve de la mort qu'il avait frolé dans la cuisine de la fey, n'ayant pas autre chose à faire pendant qu'il songeait. Ce qui le fit changer radicalement de sujet de conversation avec un ton amusé.

- Les harpies m'ont dit que ce pansements était du plus bel effet sur moi... Je ne sais pas si c'est le coeur, ou le rose qui leur fait dire ça, ou si c'est parce que tout me va à merveille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tjaar
Homme Lige
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Archives   Sam 25 Avr - 23:13

Une petite vieille fit son entrée dans la taverne. Une vieille dame pas si petite que cela. Voutée, elle mesurait quand même dans les un mètre quatre-vingts, avec des cheveux blancs et une vieille robe à motifs écossais un peu usée à l'ourlet, elle avait l'air plutôt costaude sous son châle rouge brique en laine angora. Elle jetta des regards un peu partout derrière ses petites lunettes rondes, et avec un sourire tout sauf édenté elle salua de la main l'aubergiste et le jeune homme qui se trouvait avec elle. Puis s'installa tranquillement à une table, seule, et regarda dans son petit sac toujours avec son sourire joyeux.

Yozak avait mit du temps à choisir comment il se déguiserait aujourd'hui, et en tombant sur un vieux châle, il avait décidé que ce serait Mamie aujourd'hui. Et puis Sararegui lui avait demandé de venir déguisé, pour que Pwyll ne le reconnaisse pas, et surtout pour leur pari. La souveraine ne l'avait toujours pas repéré et ce depuis qu'il les précédait, tenant à entrer dans l'auberge le premier. Mais il s'étonnait toujours de voir que cette fille qu'il avait connu gamine, n'arrive pas à faire la distinstion entre lui normal, et quand il était déguisé, alors que tout ceux qui le connaissait savaient très souvent qui il était dès le premier coup d'oeil.

Ces deux protégés entrèrent à leur tour, et furent bien entendu tout de suite reconnu par les clients qui les saluèrent, il en fit partit, infiltration oblige. Il se rassit, et re-regarda Sachiko et le blond. il ne l'avait jamais vu ici. Dédiant un clin d'oeil à la brunette, il posa un doigt sur sa bouche, pour lui signifier d'éviter de vendre la mèche. Elle avait l'air d'avoir envie de rire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pwyll
Souverain
avatar

Peuple : Métisse, Mi-Eldarin Mi-Lios
Second(s) Métier(s) : Guerrière
Nombre de messages : 30
Localisation : En train de te regarder mordre la poussière.
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 11 Mai - 18:04

Pwyll avait fait la route avec Sararegui. Ils n'étaient pas sortis ensemble en ville depuis quelques semaines déjà, et c'était comme se retrouver plongé dans leur enfance, quand ils pouvaient courir dans les jambes des gens, sans se soucier du paraitre.
Et pour être honnête, si Sara avait une tenue faisant relativement noble, Pwyll ne dépareillait nullement avec la foule. Le paraitre n'avait que peu d'importance à Nargothrond. Ils saluèrent les passants, comme s'ils étaient simplement amis avec un grand voisinage. Toute souveraine qu'elle était, elle pensa que c'était très bien ainsi. Il n'y avait pas vraiment de fossé entre le peuple et eux.

La Racine Rouge se profilait devant eux, l'énorme appendice prenait la longueur d'une rue entière. Pwyll n'imaginait même pas la taille que l'arbre avait pu avoir.
Ils saluèrent un groupe de harpies qui sortaient de l'auberge. Pwyll se demanda si les passe-montagnes étaient leurs chapeaux de prédilection, parce qu'elles en portaient toujours.
A l'intérieur, les odeurs de cuisines, d'épices, les bruits habituels de l'auberge, celui des couverts, des gens... Un environnement qui la faisait se sentir chez elle.
-Hey Sachiko !
Entrainant son frère, sans trop de mal, jusqu'au comptoire, Pwyll s'y installa. Elle remarqua aussitôt les joues rougies de l'aubergiste qu'elle connaissait depuis longtemps. Et, elle comme Sararegui, l'avaient souvent entendu délirer sur ses histoires de princes charmants. Prenant l'air du secret -ce qui ne la rendait absolument pas crédible- Pwyll fit une moue qui se voulait mystèrieuse.
-Alors c'est Lui... hahein...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sararegui
Souverain
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Archives   Sam 16 Mai - 11:04

Vêtu de sa veste rouge, ses cheveux relevé grace à une grande baguette dorée terminée par quelques améthystes suspendue à un court fil, Sararegui allait vers l'auberge, discutant avec sa soeur, et saluant les gens. Ca faisait du bien, d'être dehors, à l'air libre, et avec sa soeur en plus. Il avait repéréYozak depuis longtemps, à peine 10 mètres devant eux, l'homme lige vêtu comme une grand-mère. Franchement, si toutes les mamies d'Inwilis étaient aussi baraquées que celle qu'incarnait Yozak, on aurait quasiment plus besoin d'enroler des hommes dans les armées.
Sararegui avait parié que Pwyll ne le reconnaitrait pas avant le soir, Yozak un peu plus optimiste avait dit qu'elle le reconnaitrait à la fin du repas de midi.

Il s'écarta pour laisser un groupe de harpies passer, et les salua en passant, puis sa soeur "l'entraina" à l'intérieur. Elle avait l'air aussi impatiente que lui de voir Sachiko... Qui était avec quelqu'un derrière son comptoir. Oh. La reflexion de sa soeur le fit pleinement sourire, le blond n'avait trop l'air de comprendre. Sara fit mine de s'interresser à l'intérieur de la salle et vit Mamie Yozak -qui ressemblait à une grand-mère anciennement (voire toujours) catcheuse-. Il reporta son attention sur l'aubergiste rougissante, et attendit la réponse qu'elle donnerait à la mystérieuse question de sa soeur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 21 Mai - 16:01

-En effet, le rose vous va bien au teint, répondit Sachiko sur le même ton que Jacob, après, je pense que le motif y est aussi pour quelque chose...

La lueur de malice qui habitait ses yeux se fit plus prononcée, quand elle repéra Yozak qui venait d'entrer. Ni une ni deux, elle enfonça sa tête dans ses mains, pliée en deux, secouée par un rire incontrôlable. Quand il se déguisait en femme, c'était encore plus flagrant que c'était lui. Pwyll n'y voyait jamais que du feu.
Parfois, la brownie se demandait si elle ne s'en rendait pas compte, mais que son cerveau refusait d'imprimer. Bah, elle haussa les épaules, et posa son index sur sa bouche, faisant signe au garde du corps qu'elle avait bien compris qu'il était là incognito.
La dernière visite des souverains, qui avaient fait parti de sa vie depuis son adolescence, datait de quelques semaines déjà. Elle voyait Pwyll plus régulièrement que Sararegui, parce qu'elle venait très souvent à Mindolluin, à la guilde en fait.
Très vite, son oeil fut attiré immédiatement par le jaune de la tunique de Pwyll, et très vite par le rouge de la veste de Sararegui.
Elle les laissa venir jusqu'à elle. Et se mit à rougir quand Pwyll émit un commentaire pertinent.
-Je crois bien... peut être...
Se faisant, elle avait recommencé, elle se tenait les joues, et balançait la tête de droite à gauche, rougissante, des étoiles dans les yeux. Elle s'arrêta, soudainement.
-Je vous présente Jacob, il a atterri dans ma cuisine, il y a deux jours. Il reste ici en attendant... Enfin bon, il me file un coup de main avec l'auberge. Jacob, voici Pwyll et Sararegui, les souverains de Nargothrond. Ce sont des amis d'enfance. Ils viennent ici régulièrement.

La fey secoua les pétales de sa robe, et reprit son habituel sourire, celui à mi chemin entre la joie et l'amusement.
-J'imagine que mes Dangos vous manque ? Ne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 23 Mai - 15:44

Oh, alors le rose lui allait ainsi que les cœurs, il devrait se faire faire une nouvelle garde robe dans ce cas. Puis d’un coup elle eu envie de rire, et se retint tant que mal. Jacob chercha dans sa tête ce qu’il avait fait de si comique, à part cette question sur son pansement et les effets fashion de celui-ci. Puis ses yeux lui indiquèrent une –Oh mon dieu- grand-mère qui n’était pas toute vieille et rabougrie. Qu’est-ce qu’elle mangeait au petit déjeuner elle ? Si ça permettais de rester aussi en forme il en voulais bien. Quoi que si c’était pour avoir l’air d’un de ces barbares du nord nourris aux potions de croissances… non. Puis des gens qui semblaient bien connaître Sachiko arrivèrent.
Et Sachiko eu encore un drôle de réaction, avec limite des cœurs et des étoiles scintillant et tournant tout autours d’elle. C’était mignon mais franchement, ça lui arrivait d’un seul coup sans prévenir. Ah des souverains. Bon, si ils venaient manger dans une auberge sans meute de gardes, c’est que ils ne devaient pas être pompeux chichi et tralala. En plus si ils se connaissaient depuis gamin, c’était encore mieux.
-Salut. Elle est sympa votre ville, même si je n’y suis que depuis quelques jours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pwyll
Souverain
avatar

Peuple : Métisse, Mi-Eldarin Mi-Lios
Second(s) Métier(s) : Guerrière
Nombre de messages : 30
Localisation : En train de te regarder mordre la poussière.
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 1 Juin - 19:25

Pwyll avait agité doucement la main, quand Sachiko les avait présenté son frère et elle.
Comme si Jacob n'allait pas savoir qui était qui. C'était un peu ridicule, mais finalement, c'était sa façon d'être, et puis, elle se rendait compte, toujours trop tard, que ce qu'elle faisait été ridicule.
-Ravie que vous trouviez Nargothrond à votre goût Jacob, nous faisons notre possible pour que la ville soit agréable et accueillante pour ceux qui viennent y séjourner.

Nargothrond, un sujet qui la gonflait de fierté, et elle voyait aussi, cette même fierté dans les yeux et le port altier qu'avait son frère quand il parlait de leur ville.
Ils n'avaient pas de contrôle sur la montagne, sur la surface, mais en dessous, ils faisaient en sorte que ça soit vivable.
-En effet, Sachiko-chan, tes dangos nous manquaient...

Elle n'ajouta pas, qu'après avoir passer par dessus l'balcon un vieux croûton habillé en salade de fruits, une assiette de dangos, qu'elle mangerait avec son frère, serait un p'tit bout de paradis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sararegui
Souverain
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mer 22 Juil - 9:49

De temps à autre, Sararegui regardait vers la « grand-mère catcheuse », ne pouvant s'empêcher de regarder le manège de leur homme lige. Il avait du mal à ne pas rire, en voyant Yozak exécuter chaque geste avec des petits tremblements dans les mains, et en approchant l’objet près de ses yeux plissés, pour "bien voir" ce que c’était.
C’était tout bonnement hilarant, même si le jeu d’acteur était rôdé et de bonne qualité, il manquait à cet acteur la crédibilité du physique.
Quand l’ami de Sachiko, Jacob, évoqua leur ville, Sararegui le regarda, puis sa sœur, fier et heureux.

Cette ville était leur œuvre, et quand quelqu’un la trouvait à son goût, et accueillante, le cœur du roi se gorgeait d’honneur et de fierté.
Il était relativement aisé de voir que sa sœur éprouvait exactement la même chose que lui, ils pensaient très souvent la même chose également.
-Tes dangos nous ont manqués, mais toi aussi. Y a-t-il une chance que nous puissions manger avec toi Sachi-chan ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Ven 31 Juil - 0:00

-Ah ! Depuis que Ja-chan est là, j'ai plus de temps, donc ça n'embêtera personne si je mange un morceau avec vous.

La petite aubergiste avait largement sourit en entendant Jacob se prononcer sur la ville. Pourtant, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de se promener. Elle lui donnerait son après-midi, histoire qu'il visite un peu. Et puis, elle n'avait pas vraiment le droit de le retenir.
Son frère l'aurait traitée d'idiote, en roulant des yeux, pour ne pas s'en être aperçue plus tôt. Son visage s'assombrit à la simple pensée qu'il puisse partir, et ne pas revenir.
Jusque là, elle n'avait donné son coeur à personne, sa mère et sa grand-mère l'ayant avertie du danger venant des hommes. Elles avaient bien spécifiées qu'il fallait qu'elle soit sûre qu'il soit le bon.
Après ça, elle avait lu beaucoup de livre sur le sujet, et elle avait adoré ses histoires romanesques et pleines de passion. Une de ses amies à la guilde, lui avait dit que ça ne se passait jamais comme ça dans la vraie vie. Il y avait de grande chance, que Jacob s'en aille, sans qu'il éprouve rien pour elle.
Réalisant qu'elle était restée silencieuse trop longtemps pour que cela paraisse bizarre, elle eut un rire nerveux.
-Une assiette de dangos alors ? Avec de l'eau à la framboise je suppose ? demanda-t-elle aux deux souverains qui prenaient toujours la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 1 Aoû - 18:03

Jacob, voyant de Sachiko parlait avec ses deux amis d’enfance, alla vers la drôle de grand-mère qui le regardait, l’air de vouloir commander quelque chose. De près ses yeux bleu perçant ne trahissaient nullement l’âge qu’elle devait avoir. Si elle l’avait. Non franchement, si il avait eu une grand-mère, et qu’elle avait été comme ça à ses 98 ans, il aurait ouvert avec elle une société de body guard, avec elle en chef instructeur.
-Bonjour, bienvenue à la Racine rouge. Qu’est-ce que vous désirez… Madame ?
Il ne s’était pas attendu à la réplique qui allait suivre.
- Vous mon petit ?
-Euh… Je ne suis pas, sur que-
-Oh, ne vous inquiétez pas mon chou, je plaisantais. Mais dites moi, c’est la première fois que je vois un si beau jeune homme au coté notre charmante aubergiste, d’où venez vous. Je l’ai connu alors qu’elle était toute petite vous savez ? N’est-ce pas que ma petite Sachiko est adorable ?
-Oui, elle l’est et je-
-Ah, alors aurait-elle réellement volé votre petit cœur ?
-Ah, euh, pas vraiment, enfin je l’aime bien mais je ne sais-
-Vous êtes libre, ouuuh j’ai donc toutes mes chances. Ne trouvez vous pas que malgré l’âge j’ai toujours l’air de la délicate jeune fille que j’étais à mes 20 ans ?
La grand-mère lissa quelques mèches blanches et le regardait d’un air enjôleur par-dessus ses lunettes. Ses yeux se posèrent sur le bras de la vieille femme.
-Jolis biceps…
-Merci, vous savez, il faut être en forme de nos jours avec les voyous qui rôdent dans les rues.
-Il ne doit pas y en avoir beaucoup qui vous ennuis madame.
D’un geste gêné de la main, rougissant un peu, elle lui dit
- Je vous en prie, appelez-moi Colette.
-Colette. Que désirez vous donc ?
- Oh, et bien apportez-moi un peu de limonade pendant que je réfléchis à ce que je vais manger.
-Je vous apporte ça.
Il repartit avec un sourire, un peu crispé, vers la cuisine. Bon, après les harpies, qu’une grand-mère lui fasse de l’œil, ce n’était pas grand-chose… Mais en l’occurrence, la grand-mère l’effrayait un peu, voire beaucoup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sararegui
Souverain
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mer 5 Aoû - 22:38

-Pwyll préférerait des ramens aux dangos. Mais je pense que l’eau à la framboise sera prise à l’unanimité. Et moi c’est comme d’habitude.
Le souverain sourit en voyant la grand-mère faire du gringue à Jacob. Yozak s’amusait comme un fou à chaque infiltration en femme, profitant de cette apparence pour se permettre quelques petites choses. Notamment celle de faire de l’œil aux hommes qui « la » regardait étrangement, enfin avec des yeux qui trahissaient le fait qu’ils trouvaient cette femme anormale, ou trop musclée pour être vraie.

Bien entendu quand ils ne s’étaient pas rendus compte que ce n’était pas une femme, ce qui arrivait rarement étrangement, sauf pour les habitués bien sur, au bout de la deuxième fois il savait à qui ils avaient à faire, et certains jouaient le jeu avec plaisir.
Quand Jacob retourna en cuisine, il avait l’air chamboulé et mal à l’aise. Peut-être que Yozak était allé un peu trop loin, ou le blond était un peu trop sensible à cela. Enfin, il faut dire que si lui une femme comme ça, grand-mère ou non, l'abordait de cette manière, il serait dans le même état... Enfin surtout si c'était une vrai femme.
-Nee, je crois que Ja-chan est perturbé par quelque chose… Enfin par quelqu’un, de musclé, de grand... Et qui a un châle horriblement moche.




Dernière édition par Sararegui le Mer 23 Sep - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sachiko Narazyl
Aubergiste
avatar

Peuple : Métisse humaine, Mornienne et Esgaléenne
Second(s) Métier(s) : Mage
Nombre de messages : 59
Localisation : J'espère que ce n'est pas trop épicé ?
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Archives   Ven 14 Aoû - 23:01

Sachiko éclata de rires à la remarque de Sararegui.
-Va pour des dangos et des ramens. Je vous rapporte ça. Franchement, les vieilles de nos jours, c'est plus que c'était. Ma grand-mère en ferait une syncope.

La fey retourna en cuisine en se trémoussant un peu, sur un air de musique qu'elle avait dans la tête. Elle rencontra un Jacob perturbé, qui servait de la limonade dans un verre, qui menaçait bientôt de déborder.
-Ja-chan ?
Elle se pencha sur le plan de travail, face à lui, et le regarda par en dessous.
-Cette grand-mère est un peu bizarre non ? Ne vous en faites pas trop, elle est adorable, et ne vous fera rien. C'est Yozak le garde du corps des deux souverains. Il s'amuse comme un fou quand il se déguise.
L'aubergiste eut un large sourire, et alla sortir des boules de pâtes de riz, déjà enfilées sur leur baguette, et les mit à la griller. Elle ouvrit une grande marmite, et sortit de l'eau, avec une pince, des nouilles, qu'elle déposa dans un bol. Elle versa une louche de bouillon avec des morceaux de poulet et de légumes, pris dans une autre cuve.
Elle retira les dangos, qu'elle posa dans une assiette. Et alla sortir une bouteille d'eau aromatisée à la framboise, qu'elle décapsula.
Elle laissa Jacob et repartit en salle.
-Ramens, et dangos ! annonça Sachiko.
Elle servit ses deux amis, et leur versa l'eau.
-Bon appétit mes seigneurs, se moqua-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pwyll
Souverain
avatar

Peuple : Métisse, Mi-Eldarin Mi-Lios
Second(s) Métier(s) : Guerrière
Nombre de messages : 30
Localisation : En train de te regarder mordre la poussière.
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Archives   Ven 14 Aoû - 23:23

Pwyll observa la grand-mère en question, dès que Sachiko fut partie en cuisines. En effet, elle était suspicieuse. Body buildée, les yeux perçant, et surtout... un châle horrible, qui jurait fortement dans toute la pièce, cette citoyenne de Nargothrond était pour le moins singulière.
Elle avait quelque chose de familier, mais elle ne parvenait pas à savoir quoi. La souveraine se détourna. A fixer trop longtemps les gens, ils finissent par le voir.
Son frère la regardait. Elle lui afficha l'air de : mais quoi à la fin ? En plus, il semblait rire sous cape. Pwyll avait parfois du mal à comprendre, non pas qu'elle ne fut pas intelligente, mais elle avait du mal avec les sous-entendus. Une des raisons qui faisait, qu'elle pourrait être un désastre ambulant en politique. Balancer un noble pardessus une balustrade, n'était pas de la meilleur diplomatie.
Sachiko arriva.
L'odeur des ramens lui monta au nez, et elle la savoura.
-Domo arigato Sachiko-chan !
Pwyll plongea ses baguettes, et se pencha au dessus du bol, savourant les meilleurs ramens qu'elle eût mangé dans tout Inwilis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Mage
avatar

Peuple : Métis elfe-versipellis
Nombre de messages : 138
Localisation : Avec une super patronne.. Héhé
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Archives   Lun 17 Aoû - 19:45

Jacob avait mit un verre sur un plateau, et servait la limonaade de mamie Colette, les yeux vides, l'air en état de choc absolu. Il en avait vu des choses avec James, mais pas aussi.... Troublantes, dans un mauvais sens. Franchement, il avait préféré quand ça avait été la plus jeune des harpies qui l'avait dragué.
Sachiko apparu dans son champ de vision, sous lui, il arrêta de servir la limonade qui avait presque atteint le bord. L'aubergiste lui parla de la grand-mère.
Qui était un homme.

D'un seul coup ça lui parut être d'une évidence tellement idiote que cette grand-mère était tout sauf une femme qu'il avait envie de se donner une gifle monumentale pour ne pas l'avoir vu. Parce que même si en Inwilis on pouvait absolument tout voir et trouver, ou presque, les mamies étaient tous sauf body buildées.
En apprenant la nouvelle, Jacob se sentit soudain, bien plus léger. Il sourit même. Alors comme ça "Colette" alias Yozak l'homme de main aimait s'amuser ?Et bien lui aussi allait s'offrir un peu de bon temps. Il servit un autre verre de limonade et apporta le tout dans la salle. Il s'assit en face de grand mère Colette et lui donna son verre.
-Alors, Colette, vous avez fait votre choix ma chère ? Ca ne vous dérange pas, que je reste un peu avec vous ? Votre compagnie m'est très agréable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sararegui
Souverain
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Archives   Mer 23 Sep - 21:25

Quand Pwyll regarda la grand-mère, Sararegui retint son souffle, et son envie de rire aussi. Comme d'habitude, l'homme lige n'était pas reconnu. Et en plus, sa soeur le regarda l'air de dire "J'ai un bouton sur le nez ou quoi ?".
Heureusement, la cavalerie arriva, enfin Sachiko et son plateau. Il en émannait une délicieuse odeur.
Il dévora des yeux ses dangos, avant de s'attaquer à les dévorer littéralement, tout en gardant élégance et bonne tenue. Bonne tenue qui vola un peu en éclat quand il tapotta sur l'épaule de sa soeur, qui avait des ramens dans ses baguettes.
Quand elle le regarda, il se pencha rapidement pour lui piquer ses ramens, en riant.

Il les avala rapidement, avant qu'elle eu trop le temps de réagir.
-Mdésolé, ça avait l'air trop bon. Tu peux me prendre des dangos si tu le veux ?
Il lui tandis un dango, avec un beau sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pwyll
Souverain
avatar

Peuple : Métisse, Mi-Eldarin Mi-Lios
Second(s) Métier(s) : Guerrière
Nombre de messages : 30
Localisation : En train de te regarder mordre la poussière.
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Archives   Sam 10 Oct - 18:52

-Sara-chan ?
La souveraine regarda son frère, se pencher, vif comme l'éclair, et manger les ramen qu'elle avait dans pris dans ses baguettes. Les yeux ronds, elle le regarda mâcher, avaler, et s'excuser. Pwyll fit la moue en voyant la boulette de riz grillée qu'il lui proposait.
Sans plus de cérémonie que son frère, elle prit une des brochettes bien garnies, où plusieurs petites boules de riz l'attendaient, certaines roses, blanches, ou vertes.
-Merci bien, Sararegui-kun, lança-t-elle avec un sourire du même genre que celui qu'il avait affiché.
Délicatement, elle mordit dans une des boulettes, et la fit glisser sur le bâtonnet, pour l'avoir entière dans la bouche. Elle était à la pâte de haricot rouges, et assez sucrée.
C'était bon.
Enfants, Sara et elle, allaient souvent en acheté au premier vendeur qui passait dans une rue, et ils mangeaient les brochettes tout en slalomant entre les passants. Elle savoura les bruits et les odeurs. Pwyll eut l'impression d'être chez-elle. Au palais, il y'avait certains endroits où elle ne pourrait jamais se sentir bien. La grande salle par exemple, synonyme de fêtes auxquelles elle devait assister, ou encore ces réunions soit-disant diplomatiques, où elle recevait des propositions de mariages, où on lui demandait quand elle se déciderait à avoir un enfant, quand Sararegui aurait une épouse, et une descendance... Elle détestait ça.
En revanche, la salle de garde, le petit salon avec le balcon où ils avaient déjeuné ce matin, la cour intérieure, sa chambre et celle de son frère, là elle pouvait s'y sentir bien, sans avoir besoin de faire trop attention à ce qu'elle dirait.
-Sachi-chan, ce que tu fais est toujours aussi bon !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Ven 16 Oct - 16:13

Serri avait eu l'intention de voyager vers le Nord, il était passé par la clef des voutes deux jours au paravent et se retrouvait à y repasser de nouveau mais dans l'autre sens. Non sans force de grognement. IL lui était apparu et IL lui avait dit que ça mission résidait maintenant avec une autre. Serri ne comprenait pas, il n'avait pourtant pas l'impression d'avoir failli à son rôle tant que ça pour qu'il soit affecté à la garde de quelqu'un d'autre. Il lui avait dit qu'en temps venu il comprendrait pourquoi, le loup se demandait à chaque fois pourquoi tant de mystères mais comme il ne pouvait pas parler et le secouer pour avoir des réponses il pouvait juste grommeler sur tant de cachoteries. Néanmoins il n'avait pas trop le choix, alors après avoir pris quelques heures de repos sous un arbre le ventre vers le ciel après avoir chassé et dévoré un lapin, Serri se remit en route en sens inverse.
Le loup se trouvait maintenant devant l'auberge de la Racine Rouge. Ses yeux n'étaient pas spécialement fait pour lire mais il arrivait à voir les couleurs et c'était là qu'il devait venir. Manque de chance il ne pouvait pas juste rentrer comme n'importe qui, même s'il réussissait à se glisser à l'intérieur il ne serrait certainement pas très bien accueillit vu qu'il n'avait pas de maître. Avec un sourire lupin large et plein de dents il contourna l'auberge.

Le bruit des poubelles, caisses et autres bric-à-brac tombant pêle-mêle dans tous les sens fût tonitruant. Serri se jeta épaule contre une poubelle pour la renverser et donna quelques coups de pattes pour en faire voler dans tous les sens. Pas très sympathique pour l'aubergiste mais si ça faisait son affaire ça lui allait. Il donna une ruade digne d'un cheval dans une caisse et l'envoya valser sur le côté tout en donnant un cri à mi-chemin entre le jappement et le hurlement. Il s'affairait à faire le plus de bruit possible. Quant il entendit le bruit de pas précipités venant de la porte qui devait sans doute mener aux cuisines il s'allongea au milieu de toute la saleté, donna un dernier coup de patte aux poils sur le haut de sa tête pour les mettre dans tous les sens et se mit à geindre tel un chien battu en faisant mine d'essayer de se relever mais n'y arrivant pas. Son plan c'était aussi de grogner un peu si jamais quelqu'un essayait de le toucher, et de s'éloigner des mains inquisitrices. Il fallait que ce soit elle et personne d'autre sinon il serrait dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
 

Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Royaume de Nargoryth :: Nargoryth des Cavernes :: La Racine Rouge-
Sauter vers: